La santé

Saignements ménopause: causes

Pin
Send
Share
Send
Send


Le corps d'une femme est un système complexe. Au cours de sa vie, il vit une transformation profonde, caractérisée par la restructuration des hormones: les premières règles, la grossesse et la ménopause après 40 ans. Le nombre d'oeufs et d'hormones arrivés à maturité pour la fécondation, qui sont nécessaires au fonctionnement normal du système reproducteur avec le début de la ménopause, diminue.

La postménopause est la dernière étape de la réforme de la fonction de reproduction. C’est la cessation définitive de la menstruation, ce qui signale l’impossibilité de déterminer l’origine et le développement de la grossesse. Mais pendant cette période, il peut y avoir des saignements anormaux pendant la ménopause, obligeant les femmes à consulter un médecin, à respecter ses rendez-vous et à suivre un traitement à long terme.

Le secret sanglant est-il la norme?

Les saignements post-ménopausiques nécessitent un examen minutieux et l'assistance d'un médecin. Avec le temps, des dysfonctionnements importants dans le fonctionnement des organes féminins sont curables et parfaitement praticables. Les excrétions sanguines au cours de cette période indiquent la présence d'une maladie grave qui se forme dans l'endomètre de l'utérus. Cela peut indiquer le développement d'une tumeur.

La menstruation est terminée car cette période marque la fin de la reproduction féminine. Absence de menstruation, amincissement de la couche muqueuse de l'utérus, diminution de la taille des ovaires, absence de follicules - des conditions défavorables à la conception sont créées dans le corps.

Les problèmes de santé des femmes à cet âge ne sont pas rares. Ils forcent une femme à demander de l'aide médicale. Les causes les plus courantes de pertes de sang peuvent être causées par:

  • prendre des médicaments hormonaux
  • les infections,
  • maladies chroniques féminines
  • lésion des parois muqueuses,
  • maturation du polype
  • épaississement de l'endomètre,
  • myome,
  • les cancers.

Étant en âge de procréer, pour une femme, les saignements sont considérés comme un processus normal et ont lieu pendant la menstruation. La dérivation naturelle de la couche endométriale se produit lorsque la conception n'était pas. Le corps est libéré spontanément des cellules en excès. Lors du rejet de l'endomètre, à la suite d'une lésion vasculaire, un écoulement sanguin utérin se produit.

Lisez Qu'est-ce que la ménopause chez les femmes et comment se déroule-t-elle?

Pendant la ménopause, la couche endométriale ne se développe pas et n'est pas affichée. Les écoulements muqueux à cet âge deviennent peu fréquents et on observe une sécheresse vaginale.

En raison de changements dans la perte de sang survenant dans le corps sont exclus. Cela vaut non seulement pour l'abondance, sous la forme du mensuel habituel, mais aussi pour les sécrétions de mucus avec des traînées de sang.

Chez les femmes ménopausées, de tels indicateurs ne sont pas la norme et nécessitent un examen approfondi.

Pourquoi il y a une décharge avec du sang

Les causes de l'écoulement sanguin pendant la ménopause peuvent être différentes. Vous pouvez les voir sur du lin, de la serviette ou de la doublure. Si une femme souffre d'une affection similaire, il est nécessaire de s'assurer que son foyer est situé dans le vagin, car la cause du sang peut être une lésion de l'urètre ou du rectum.

Un site de saignement prophylactique nécessitera un tampon hygiénique. Il doit être inséré dans le vagin (comme lors de la menstruation). S'il n'y a pas de traces de sang dessus, il ne s'agit pas d'un écoulement utérin. Si un tampon avec des caillots de sang, vous devrez contacter un gynécologue. Il symbolise de graves problèmes dans l'utérus ou sur son cou.

Les saignements ménopausiques sont un symptôme des maladies suivantes:

  • vaginite, vulvovaginite et diverses inflammations (blennorragie, chlamydia, trichomonase),
  • polypes de l'endomètre et canal cervical,
  • fibromes utérins,
  • cancer de l'utérus ou du col utérin,
  • cancer de l'utérus.

La ménopause se caractérise par une cessation progressive de la production d'hormones féminines dans le corps. Cela provoque non seulement des modifications générales dans le corps, mais également des transformations de la couche muqueuse. La muqueuse utérine devient plus mince et vulnérable, et une atrophie partielle se produit.

Chaque contact accru avec les parois peut entraîner des dommages et sera accompagné de sécrétions succiniques. Les saignements peuvent être abondants ou rares.

Ils sont causés par des rapports sexuels, des promenades à vélo ou une autre pression physique sur l'abdomen ou l'aine.

Lire Quel devrait être un régime alimentaire pour la ménopause

Vaginite, vulvovaginite

Les maladies sont le résultat d'une immunité réduite ou d'un abus d'antibiotiques. La vaginite est due à des infections et à des virus, à un diabète ou à une obésité, ainsi qu’à un déséquilibre hormonal, à une violation de la microflore vaginale.

Les cas ne sont pas exclus lorsque, lors d'un rapport sexuel actif ou d'un examen médiocre de la part d'un gynécologue, une intervention extérieure se produit et que la muqueuse des organes est endommagée. Cela peut être la cause de la vaginite.

Une femme ressent une gêne dans le vagin, des gouttes de sang apparaissent sur le sous-vêtement et les rapports sexuels sont accompagnés de sensations douloureuses. Dans certains cas, une sécheresse et une odeur désagréable peuvent se produire.

Les formations polypes deviennent une source de saignement. Un polype est une croissance locale du tissu de surface (externe). Une déviation peut résulter d'un déséquilibre hormonal ou se produire lors d'une inflammation. Le polype est une tumeur bénigne.

Il se développe en raison de maladies chroniques de l'utérus, des dommages physiques à la membrane muqueuse. Avec les polypes, il n'y a pas de douleur, et révèle leur gynécologue lors de l'examen médical. Leur présence peut indiquer un écoulement sanguin abondant pendant la ménopause, pendant les rapports sexuels, ainsi qu'avant et après la menstruation.

Ils nécessitent un diagnostic précoce et une élimination pour éliminer leur conversion en nœuds malins.

Myome utérin

Ce type de croissance bénigne se développe dans le tissu musculaire. Selon les statistiques, il est formé chez les femmes au stade initial de la ménopause et de la ménopause.

Au cours du processus, le flux sanguin vers les organes de la femme est limité et les fibromes cessent de croître, disparaissent complètement, sans causer de problèmes à la femme.

Avec le diagnostic de décharge sanglante visible, dans les cas où le traitement est appliqué hormones et préparations à base de plantes œstrogéniques.

Lire le sexe pendant la ménopause - toutes les nuances de la vie sexuelle

Cancer vaginal

La maladie n'est pas observée souvent. Mais il est diagnostiqué chez les femmes âgées. Apparaître de manière imperceptible au tout début de l’éducation et il n’est pas possible de la détecter sans l’aide d’appareils de diagnostic spéciaux.

Au fil du temps, il grossit et grossit, conduisant à des sécrétions sanglantes et aqueuses plus ou moins abondantes, à la fois intenses et faibles et irrégulières. Plus tard, une sensation désagréable d'un corps étranger apparaît dans le vagin, une douleur pendant la miction.

Lors de la détection de ces symptômes, une visite chez le médecin et un examen complet pour détecter la croissance sont nécessaires.

Cancer du col utérin

Une maladie assez commune des organes génitaux féminins. Selon les statistiques, affecte un demi-million de femmes chaque année. Environ 30% des cas se terminent par le décès du patient. Ces tumeurs malignes sont beaucoup plus courantes que les cancers du vagin. La cause est le virus du papillome.

Aux premiers stades du développement, une tumeur est presque impossible à détecter sans inspection. Mais au fil du temps, du sang et du mucus sont libérés du vagin, les rapports sexuels sont accompagnés de gêne et de douleur.

Vous pouvez prévenir les complications avec des tests réguliers et des visites systématiques aux examens gynécologiques.

Cancer de l'endomètre

L'un des diagnostics les plus courants chez les femmes, avec le traitement le plus favorable et le plus efficace.

L'effet est obtenu, à la suite d'un diagnostic opportun aux premiers stades, à cet égard, il est possible d'éliminer la tumeur avec le moins de perte pour le corps de la femme. Avec le cancer de l'utérus, une femme ressent une douleur au bas de l'abdomen.

L'éducation est ressentie au toucher et a l'apparence d'un corps étranger solide. Au fil du temps, les symptômes de la maladie deviennent:

  • faiblesse générale accrue
  • fatigue rapide
  • écoulement sanguin ou aqueux des organes génitaux,
  • douleur intense dans le bas de l'abdomen.

Lire le médicament Estowel dans la ménopause - critiques de femmes, prix, analogues

Après l'opération pour l'élimination et le traitement du cancer de l'utérus, il est recommandé aux patients d'être examinés fréquemment par le gynécologue. Cela est nécessaire pour empêcher la repousse de la tumeur et pour contrôler régulièrement le niveau d'intoxication du corps par des produits chimiques.

Que faire

Lors de la détection de pertes sanguines au cours de la ménopause, il est nécessaire d'établir l'origine et la localisation de la lésion ayant conduit à la circulation sanguine, afin de rechercher la cause de ces symptômes indésirables.

Le diagnostic rapide et qualitatif de la pathologie donne à une femme toutes les chances de se rétablir complètement. Gynécologues utilisés dans le traitement du grattage. Cette méthode effectue des tâches de recherche.

On espère qu'après la procédure, la décharge inquiétante disparaîtra. La procédure est capable d'effet thérapeutique.

Les patients âgés de plus de 50 ans bénéficient efficacement de l’utilisation d’agents thérapeutiques contenant des androgènes pouvant inhiber la fonction sexuelle. Éliminer les syndromes ménopausiques à l'aide de sédatifs classiques.

En plus du traitement recommandé pour la maladie principale, le gynécologue attire également l'attention sur les techniques visant à la récupération complète du corps de la femme.

Pour ce faire, vous devrez changer de régime afin d’augmenter le contenu en légumes, fruits et produits laitiers, en particulier le fromage cottage.

Afin d’éliminer les effets négatifs de la ménopause et d’éviter les transformations qui l’accompagnent dans les tissus osseux, il est nécessaire d’appliquer des exercices thérapeutiques, d’utiliser des charges réalisables à l’aide d’activités sportives, mais il faut d’abord les calculer de manière stricte. L'activité et la bonne humeur peuvent prolonger la jeunesse et passer indolemment à l'étape de la ménopause.

Écoulement sanglant (brun) pendant la ménopause | Mon gynécologue

| Mon gynécologue

Afin de répondre à cette question, il est nécessaire de comprendre ce que nous voulons dire lorsque nous parlons de point culminant.

La ménopause ne se produit pas instantanément: les premiers symptômes de la ménopause peuvent apparaître plusieurs années avant la fin complète de la menstruation.

Au cours de cette période, le cycle menstruel devient irrégulier, les règles deviennent plus ou moins abondantes que d'habitude et des écoulements sanglants se produisent parfois au lieu des règles.

C'est-à-dire qu'en cette période de mouillage des ovaires, que les médecins appellent en périménopause, les taches ne sont pas dangereuses et peuvent survenir dans des conditions normales.

Mais si la ménopause est déjà arrivée, c’est-à-dire que vous n’avez pas eu de pertes mensuelles ou sanglantes depuis au moins 12 mois consécutifs, l’apparition de pertes sanglantes par le vagin n’est pas normale et peut indiquer des troubles et des maladies.

Que disent les saignements pendant la ménopause?

Dans la plupart des cas, les saignements ne sont pas dangereux et parlent de petits troubles pouvant être traités avec succès. Toutefois, il ne faut pas sous-estimer ce problème, car chez certaines femmes, cette décharge peut indiquer des maladies malignes, telles que le cancer du col utérin, le cancer du vagin et le cancer de l’utérus.

Quand contacter un gynécologue?

Beaucoup de femmes, sachant que pendant la menstruation, le gynécologue n'effectue pas d'examen de routine, attendent la fin du congé et vont ensuite chez le médecin.

Cependant, dans cette situation, il est préférable de faire appel à un gynécologue au moment précis où le sang est encore libéré. Cela aidera le médecin à déterminer la source de sang (vagin, col de l’utérus ou utérus) et à évaluer l’intensité du saignement. Ces données seront très utiles lors du diagnostic.

Raison 1: Changements d'âge dans le vagin

Pendant la ménopause, les hormones féminines ne produisent plus d’hormones sexuelles, ce qui entraîne des modifications de la muqueuse vaginale qui devient plus fine.

L'amincissement de la membrane muqueuse du vagin (atrophie) conduit au fait que même des dommages mineurs provoquent des écoulements sanglants à divers degrés de profusion.

En règle générale, les saignements se produisent pendant ou après les rapports sexuels, mais peuvent également apparaître après la masturbation, la gymnastique, l'équitation, le vélo, etc.

Traitement: si vous êtes sexuellement actif et que les saignements se produisent principalement pendant ou après les rapports sexuels, commencez à utiliser un lubrifiant artificiel (lubrifiant), que vous pouvez vous procurer en pharmacie. Plus d'informations dans l'article Vie sexuelle et ménopause.

En cas de sécheresse vaginale grave, votre gynécologue peut recommander l'utilisation de suppositoires vaginaux contenant des œstrogènes. Grâce à ces bougies, le travail de la muqueuse vaginale est normalisé.

Si, en plus de la sécheresse dans le vagin, vous présentez d'autres symptômes de la ménopause (fortes bouffées de chaleur, transpiration nocturne, etc.), votre gynécologue peut vous prescrire un traitement hormonal substitutif.

Raison n ° 2: inflammation du vagin (vaginite) et du col de l'utérus (cervicite)

Les processus inflammatoires dans le tractus génital peuvent se développer à tout âge, que vous viviez ou non sexuellement. Par exemple, la candidose (muguet) peut provoquer une inflammation et des saignements après la ménopause, même si vous n'êtes pas sexuellement actif.

Si vous vivez sexuellement, la cause de l'inflammation peut être une infection sexuellement transmissible. Les maladies sexuellement transmissibles, telles que la gonorrhée, la trichomonase, la chlamydia, peuvent provoquer non seulement une inflammation du vagin, mais également une inflammation du col de l'utérus.

En plus des saignements, il peut aussi y avoir une décharge blanche, jaune ou verte, une odeur désagréable dans la zone intime, des démangeaisons, une gêne et une sensation de sécheresse dans le vagin.

Traitement: dépend des résultats de l'examen (frottis sur la flore), ce qui aidera à clarifier le diagnostic. Les antifongiques sont utilisés pour la candidose, les antibiotiques sont prescrits pour les infections bactériennes. Après la fin du traitement, vous devrez rendre visite au gynécologue à nouveau et faire un deuxième frottis sur la flore.

Raison 3: polype cervical

Le polype du col utérin est une surcroissance de membrane muqueuse, qui a l'apparence d'une saillie et qui peut être facilement endommagée, entraînant l'apparition d'un écoulement sanguinolent. Les causes des polypes sont inconnues: ils peuvent être causés par des infections chroniques et une inflammation, des troubles circulatoires ou des troubles hormonaux.

La plupart des polypes sont de nature bénigne, mais on peut parfois observer des modifications précancéreuses et cancéreuses dans un polype. Afin de clarifier la nature du polype, le médecin peut effectuer un frottis cytologique ou effectuer une biopsie du col de l'utérus.

Traitement: si le polype du col utérin provoque un saignement, est important ou si les résultats de la cytologie et de la biopsie indiquent des modifications indésirables possibles, le polype est retiré puis envoyé pour un examen histologique.

Raison 4: polype de l'utérus

Un polype utérin est une prolifération d'une partie de l'endomètre (la couche interne de l'utérus), qui se gonfle dans la cavité utérine. Le polype peut avoir les tailles les plus diverses: de quelques millimètres à plusieurs centimètres. La plupart des polypes utérins sont de nature bénigne, mais ils peuvent parfois contenir des cellules cancéreuses ou des cellules qui peuvent renaître sous forme de cancer.

Il est à noter que les polypes utérins apparaissent souvent chez les femmes âgées de 40 à 45 ans, en raison peut-être de changements hormonaux survenant dans le corps pendant la ménopause.

Pour clarifier le diagnostic, votre gynécologue peut vous prescrire une échographie de l'utérus par le vagin (échographie transvaginale), une hystéroscopie ou une éraflure de l'utérus.

Traitement: tous les polypes utérins ne nécessitent pas de traitement. Si le polype est de petite taille et de nature bénigne, le traitement n'est pas prescrit. Cependant, vous devez consulter régulièrement un gynécologue, qui surveillera le comportement du polype.

Le polype peut être retiré pendant le curetage de l'utérus ou pendant l'hystéroscopie. Le polype enlevé est ensuite envoyé pour un examen histologique afin de déterminer s'il contient des cellules cancéreuses. Un article est consacré à ce sujet sur notre site: Polypes de l’utérus: causes, symptômes, traitement.

Raison 8: Cancer de l'utérus (cancer de l'endomètre)

L'endomètre étant la muqueuse utérine, le cancer de l'endomètre est parfois appelé cancer de l'utérus (ce qui n'est pas tout à fait exact, mais plus compréhensible). Le principal symptôme du cancer de l'utérus est un saignement ou des saignements utérins.

Par conséquent, vous ne devriez jamais sous-estimer le saignement, si vous êtes déjà ménopausée. Plus le cancer de l'utérus est détecté tôt, plus il a de chances de le guérir en retirant l'utérus.

Dans le diagnostic du cancer de l'endomètre, on utilise l'échographie utérine, l'hystéroscopie, la biopsie de l'endomètre et d'autres méthodes d'examen.

Traitement: dépend du type de cancer, de son stade, de votre âge et d'autres facteurs. Les principales méthodes de traitement du cancer sont la chirurgie, le traitement médicamenteux (chimiothérapie) et la radiothérapie. Sur notre site, un article est consacré à ce sujet: Cancer de l'utérus: causes, symptômes, traitement.

Spotting avec la ménopause - quand consulter un médecin?

La ménopause est la période de la vie d'une femme dans laquelle l'activité de l'appareil reproducteur du corps est réduite.La ménopause ne survient pas simultanément, mais prend beaucoup de temps: ses premiers signes peuvent survenir un an avant la disparition complète de la menstruation.

Après le début de la ménopause, le cycle de menstruation chez une femme devient irrégulier, l'abondance de la décharge change.

À ce stade, l'activité des ovaires diminue progressivement, de sorte que les saignements mineurs qui se produisent sont considérés comme normaux.

Cependant, si une femme est dans la période post-ménopausique et qu'elle n'a pas vu ses règles depuis plus d'un an, mais qu'elle a un écoulement sanguinolent, vous pouvez sans risque penser qu'elle souffre d'un trouble de l'appareil reproducteur.

Souvent, de tels saignements ne représentent pas un grand danger pour la femme et ne révèlent que des irrégularités mineures dans son corps. Ils disparaissent facilement après le début du traitement.

Cependant, pas toutes les femmes, elles ne sont que le signe d'une légère violation: dans de rares cas, un saignement indique la présence de maladies dangereuses et complexes - cancer de l'utérus et du vagin, partenaires fréquents du beau sexe après la ménopause.

Au début de la ménopause, les saignements sont souvent les fidèles compagnes des femmes. Mais après son apparition, ils devraient cesser, mais si cela ne se produisait pas dans l’année, la maladie était probablement à l’origine du saignement prolongé.

Les principales causes de saignement (selon les médecins) sont une diminution de la quantité d'œstrogènes dans le corps ou leur remplacement par des préparations similaires. Les saignements sont souvent dus à la croissance d'une tumeur maligne.

Écoulement utérin

Lorsque la ménopause passe, la production d'œstrogène (les hormones sexuelles de la femme) s'arrête brusquement, les ovaires ne produisent pas d'ovules et la menstruation se termine.

La réduction de la quantité d'œstrogène contribue à l'atrophie et au relâchement des parois utérines, réduisant ainsi le tonus des vaisseaux sanguins: les parois des vaisseaux sanguins s'affaiblissent et se cassent, ce qui peut provoquer des pertes sanglantes ou brunes pendant et après la ménopause.

Écoulement vaginal

Une autre cause de saignement pendant la ménopause peut être la vidange du vagin.

Après la ménopause, il se produit une atrophie des glandes sécrétoires vaginales qui se manifeste par de fréquents processus inflammatoires, une diminution de la quantité de lubrifiant et une diminution des tissus vaginaux.

Tout cela contribue souvent à la destruction de la couche vaginale: le tissu est déchiré, ce qui provoque un écoulement sanglant. Souvent, ils surviennent pendant les rapports sexuels avec douleur et démangeaisons.

Hyperplasie

Un phénomène courant après la ménopause est la croissance des cellules utérines, appelée hyperplasie. La croissance cellulaire peut être bénigne ou maligne, mais dans tous les cas, elle provoque une perte de sang abondante dans les tissus utérins. Les écoulements sanguins d’Hyplasia contiennent souvent des morceaux et des restes d’épithélium utérin.

Fibrome de l'utérus. Croissances polypeuses

Le fibrome de l'utérus et la croissance des polypes provoquent souvent l'apparition de mucus ou de saignements utérins chez les femmes après la ménopause, apparaissant généralement avec des douleurs dans le bas de l'abdomen ou dans le vagin. Le fibrome provoque un saignement plus important que les polypes.

Pour réduire l'apparence de la ménopause, les femmes préfèrent prendre des hormones. Un tel traitement aide souvent à se débarrasser de la transpiration, des bouffées de chaleur et à normaliser le poids, mais peut contribuer à l'apparition d'un épithélium excessif, grossi par l'utérus. Ainsi, les saignements se substituent aux règles du corps après le début de la ménopause.

Traitement des saignements après la ménopause

Le saignement qui apparaît pendant la ménopause est étudié par un gynécologue avec un curetage utilisé à des fins de diagnostic.

Souvent, après le curetage, les femmes sont arrêtées une fois pour toutes, ce qui est surprenant, mais le curetage a également un effet thérapeutique. Si une femme se caractérise par une perte de sang abondante et récurrente, son origine hormonale est étudiée et le médecin lui prescrit un traitement hormonal.

Les hormones du corps jaune sont prescrites aux femmes de moins de 50 ans, et aux femmes âgées (après 50 ans et plus) - des androgènes, qui inhibent leur fonction sexuelle. Les sédatifs ordinaires et les médicaments hormonaux à petites doses seront efficaces pour le soulagement général des symptômes de la ménopause.

En plus de traiter la maladie sous-jacente qui a provoqué le saignement, le gynécologue de la femme devrait accorder une attention particulière aux procédures de santé générales après la ménopause.

Par exemple, la rationalisation de leur nourriture sera particulièrement utile pour les femmes après la ménopause: incluez du fromage cottage, des fruits et des légumes frais dans le menu du jour.

Pour réduire le risque de phénomènes désagréables dans le pelvis, une femme devrait mener une vie plus active pendant son temps libre, faire une gymnaste, faire de la thérapie physique et boire beaucoup d'eau pure.

Qu'est-ce qui est possible pendant la ménopause?

La ménopause commence à 50 ans. Cliniquement, il s’exprime sous forme de cessation du cycle menstruel, dont la cause est un dysfonctionnement ovarien lié à l’âge.

La période climatérique ne se produit pas instantanément. Pendant 9 à 12 mois, la femme subit une préménopause, une restructuration du corps caractérisée par:

  • cycle irrégulier
  • saignement au lieu de reg.

La survenue de taches est associée à la cessation progressive de la fonction ovarienne. Pendant la préménopause, leur présence ne présente aucun danger.

La ménopause se caractérise par une longue absence de jours critiques (environ 12 mois). Les taches qui apparaissent un an après la dernière menstruation peuvent indiquer une pathologie ou une maladie gynécologique grave.

Qu'est-ce qui peut être causé par une décharge pendant la ménopause

Déterminer la cause des excrétions

Modifications de la microflore vaginale liées à l'âge

Avec l'apparition de la ménopause, les ovaires arrêtent la production d'hormones sexuelles œstrogènes:

Cela entraîne une modification de la composition qualitative du mucus cervical et un amincissement de l'épithélium - la membrane muqueuse tapissant le vagin. Toute blessure mécanique ou dommage mineur peut provoquer un saignement. Habituellement, leur sécrétion augmente après les rapports sexuels.

Processus inflammatoires de l'appareil génital

Les types d'inflammation les plus courants sont:

  • vaginite - inflammation du vagin
  • cervicite - inflammation du col de l'utérus,
  • candidose - muguet.

Si une femme ménopausée continue à avoir des relations sexuelles, les infections et les MST peuvent alors provoquer un processus inflammatoire.

Les saignements provoquent des bactéries des types suivants:

  • gonocoques
  • Trichomonas vaginale,
  • chlamydia.

Polypes cervicaux

La formation d'un polype entraîne la prolifération de la membrane épithéliale. Ses tissus sont facilement endommagés, ce qui entraîne également l'apparition de sécrétions.

Selon des recherches médicales, la présence de saignements pendant la ménopause est associée à une altération du métabolisme des glucides et des lipides. L'apparition d'un secret peut être causée par les pathologies suivantes:

  • diabète sucré
  • obèse
  • hypertension artérielle - hypertension artérielle persistante.

Causes des sécrétions dues à l'ablation de l'ovaire

Les femmes en âge de procréer qui ont subi une intervention chirurgicale pour enlever les ovaires. sensible au syndrome de ménopause. Les patients diminuent la sécrétion d'hormones féminines, ce qui entraîne inévitablement une restructuration du corps et des modifications de la membrane muqueuse:

  • la couche épithéliale devient plus mince,
  • Il y a un vagin sec.

Les blessures minimes et les microfissures entraînent généralement l'apparition de pertes sanguines brunes.

Comment déterminer la cause de la pathologie?

Afin d'établir la cause de l'apparition d'un saignement vaginal, le gynécologue utilise des méthodes de recherche complexes. Ils comprennent généralement:

  • palpation de l'utérus,
  • examen des organes pelviens par échographie,
  • biopsie tissulaire - collecte de matériel biologique destiné à la recherche clinique pour détecter la présence de modifications dégénératives,
  • ensemencement bactériologique
  • autres méthodes de laboratoire pour l'étude de la microflore vaginale.

La ménopause est considérée comme la plus dangereuse pour les femmes.

En liaison avec l'arrêt de la sécrétion d'hormones par les ovaires, la membrane muqueuse cesse de remplir des fonctions de barrière - fonctions de protection du corps contre les agents pathogènes microbiens des pathologies gynécologiques.

En cas de saignement, le patient doit immédiatement contacter un médecin expérimenté pour éliminer le risque de cancer.

Spotting après la ménopause

Les saignements au début de la ménopause sont tout à fait normaux. Cependant, si vous saignez après la ménopause, cela vaut la peine de consulter un médecin. La cause du choix est peut-être d'autres maladies. Pour les femmes, la période post ménopause peut être considérée comme une période d'un an après la fin du cycle menstruel.

La cause des saignements ou des saignements après la ménopause est souvent une diminution du niveau d'oestrogène ou son remplacement par tout médicament. Il est important de consulter un médecin si vous remarquez des taches après la ménopause.

Cela peut indiquer une tumeur maligne. Cet article décrira les principales causes possibles de saignements post-ménopausiques. Je souligne, si vous remarquez le choix, assurez-vous de consulter un spécialiste.

Vous n'avez pas besoin d'appuyer jusqu'à ce que le médecin vienne vers vous, il est préférable d'aller chez lui.

À la ménopause et à la fin de celle-ci, la production d'œstrogène (hormone sexuelle féminine) diminue fortement. De ce fait, les ovaires arrêtent la production d'œufs et la menstruation de la femme disparaît.

La réduction du niveau d'œstrogène dans le corps entraîne un relâchement des parois de l'utérus, provoquant une atrophie.

Les vaisseaux sanguins présents dans les parois de l'utérus deviennent également très faibles et se déchirent souvent, entraînant l'apparition de taches rouges et brunes au cours des différentes phases de la ménopause.

Les taches après la ménopause peuvent également être associées à une sécheresse vaginale pouvant entraîner une atrophie vaginale.

L'atrophie vaginale est une inflammation du vagin causée par une diminution de la lubrification et un rétrécissement des tissus de la couche vaginale. Cette condition peut entraîner la destruction de la paroi vaginale, provoquant des saignements ou des saignements.

Pendant les rapports sexuels, cela peut également entraîner des saignements, des démangeaisons et des douleurs brûlantes, malgré la sécheresse générale du vagin.

Problèmes féminins Saignements de sang après la ménopause Une augmentation rapide du nombre de cellules utérines, appelée hyperplasie, peut également provoquer un saignement après la ménopause.

Une couleur de décharge différente lors des saignements après la ménopause peut indiquer une tumeur maligne. Vous devez donc consulter un médecin si vous remarquez un saignement après la ménopause.

Le médecin vous dirigera vers un oncologue pour un examen complet du cancer de l'utérus appelé cancer de l'endomètre.

Une autre cause de saignement post-ménopausique peut être la formation de fibromes et de polypes dans la cavité post-ménopausique de l'utérus. La sortie peut être accompagnée de douleurs dans le bas de l'abdomen ou dans le vagin. Les fibromes peuvent provoquer des saignements plus graves après la ménopause que les polypes.

Effets secondaires des médicaments

Pour soulager les symptômes de la ménopause, les femmes ont souvent recours à un traitement hormonal substitutif (THS).

Cette thérapie apporte le soulagement nécessaire aux symptômes de la ménopause, tels que les sueurs nocturnes, les bouffées de chaleur et la prise de poids, mais provoque une accumulation excessive de la muqueuse utérine en remplaçant l'oestrogène par une autre hormone, entraînant un saignement utérin après la ménopause.

Si les saignements vaginaux après la ménopause sont accompagnés de douleur ou de pression sur les muscles du plancher pelvien, de selles anormales ou de pertes de sang dans le vagin, parlez-en à votre médecin le plus tôt possible. __

Poste créé avec le soutien de minoxidils.ru. où vous pouvez acheter des médicaments pour le traitement des cheveux à des prix intéressants.

Décharge pendant la ménopause

En raison de la nature du corps féminin après le début de la ménopause (cessation de la menstruation), tout écoulement ayant un caractère autre que les muqueuses doit être considéré comme pathologique. Par conséquent, leur manifestation nécessite une consultation avec un gynécologue.
L’allocation pendant la pause ménopausique chez les femmes est classée comme suit:

  • par la présence d'odeurs,
  • en composition et consistance,
  • en apparence.

Compte tenu de ces critères, les affectations pendant la période d’apparition de la ménopause sont les suivantes:

  • consistant en un mucus transparent ou ayant une légère teinte jaune,
  • caractère purulent - épais, couleur jaune ou blanche caractéristique,
  • ressemblant à du fromage cottage,
  • contenant du sang.
  • Quelle décharge pendant la ménopause est considérée comme la norme et la pathologie?

Examinons plus en détail quelles excrétions sont possibles pendant l'apogée.

Rejets contenant du sang

La décharge pendant la ménopause, contenant du sang, peut être un précurseur du cancer. Si pendant cette période une femme suit un traitement hormonal substitutif (THS), les saignements qui ne sont pas riches sont la norme plutôt que la pathologie.

En outre, il convient de garder à l’esprit que le climax est un processus à long terme. On considère qu'il est arrivé à l'expiration de douze mois depuis la dernière menstruation. Par conséquent, dans cette période de temps, saignements causés par des changements dans le vagin ou l'utérus, ainsi que de rares périodes. Cependant, une visite chez le médecin dans une telle situation est un must.

Allocation après la ménopause

Les causes de décharge après l’apparition de la ménopause sont principalement des pathologies. Par conséquent, leur présence est un message direct d'aller immédiatement à l'hôpital. Par exemple, un écoulement aqueux prolongé est susceptible d'indiquer la présence d'une tumeur dans la trompe de Fallope.

Si l'écoulement est sanglant, il s'agit d'un des symptômes des tumeurs bénignes (fibromes) et malignes du col de l'utérus ou de l'utérus lui-même. Parfois, de telles sécrétions parlent de tumeurs ovariennes.

Les maladies non néoplasiques de la maladie post-ménopausique qui peuvent se manifester par des saignements des organes génitaux comprennent la vaginite, la colpite (le plus souvent sénile), l'érosion et les polypes du col de l'utérus. Ces maladies sont causées par des modifications de l'utérus, des parois du vagin, des organes génitaux externes.
Les causes de saignement sont également les pathologies et les facteurs suivants:

  • maladies du système cardiovasculaire
  • problèmes de coagulation du sang,
  • continuation de la vie sexuelle
  • l'utilisation de médicaments contenant des hormones contre-indiquées dans ce groupe d'âge.

En période de ménopause, le beau sexe ne doit pas oublier la santé pendant une minute. Les promesses et les réserves sur l'âge dans ce cas sont catégoriquement inacceptables. Il faut comprendre que si des saignements non planifiés pouvaient être expliqués plus tôt par des surtensions ou des dysfonctionnements hormonaux, ils agissent après la ménopause comme des précurseurs de maladies très graves.

Nul besoin d’écouter les conseils de petites amies, et à la moindre manifestation de décharge sanglante, en particulier après la ménopause, il est nécessaire d’aller à l’hôpital et de procéder à un examen pour déterminer et éliminer rapidement leur cause. Santé à toi!

Sources: http://healthy-lady.ru/vydeleniya-pri-klimakse, http://healer-beauty.ru/krovyanistye-vydeleniya-posle-menopauzy/, http://aboutbody.ru/vyideleniyiya-pri-klimakse -norma-i-patologiya-prichinyi-poyavleniya-vyideleniy-posle-nastupleniya-klimaksa /

Pas encore de commentaires!

Peut enceinte plus ...

Tomber enceinte après avoir retiré la glande thyroïde

Caractéristiques du déroulement de la grossesse après le retrait de la thyroïde plus ...

Programmez la température basale pendant la grossesse - l'indicateur souhaité Olya et Dasha, vous êtes drôle, honnêtement. Sur un thermomètre, un demi-degré à ne pas remarquer - ...

Groupe: Participants Messages: 14 Inscription: 16.5 De: Canada Winnipeg Numéro d'utilisateur: 15 566 Nom réel:…

Petit ventre pendant la grossesse On peut dire qu’un ventre élargi est le principal symptôme de la grossesse d’une femme pour les autres, et parfois pour ...

Pin
Send
Share
Send
Send