La vie

Le myome peut-il se dissoudre

Pin
Send
Share
Send
Send


Tout d’abord, comprenons ce que sont les fibromes utérins et pourquoi ils sont si effrayants.

Veuillez noter que ce texte a été préparé sans le soutien de notre conseil d'experts.

Le myome est une tumeur bénigne qui se développe dans le corps d'une femme en réponse à des troubles. En tant que telles violations sont des menstruations répétées. Une tumeur se développe dans le contexte de perturbations hormonales et de plusieurs facteurs concomitants.

Sur notre site, vous pourrez vous familiariser avec les spécificités de la pathologie, ses méthodes de diagnostic et son traitement. Site de conseil expert à tout moment prêt à répondre à toutes vos questions.

Les fibromes utérins ont longtemps été traités comme une condition précancéreuse. Une telle opinion existait il y a deux décennies. Pour cette raison, le seul traitement était une intervention chirurgicale visant à enlever les nœuds de myome, souvent avec l'utérus lui-même. Seules les femmes en âge de procréer qui n'ont pas d'enfants et qui planifient une future grossesse ont essayé de sauver l'organe.

Le traitement médicamenteux ou toute autre méthode de traitement préservant les organes n'a pas été envisagé. Le fait que la tumeur puisse se rétrécir ou se dissoudre n'a pas été discuté. Mais la médecine ne reste pas immobile, des études sont menées quotidiennement. Ce sont eux qui ont aidé à examiner le problème des fibromes différemment.

Vue moderne du myome

À ce jour, les idées suivantes sur le myome ont été développées:

  • La tumeur est bénigne et ne dégénère pas en cancer. La probabilité de développer une oncologie à partir de ganglions myomes est égale au risque de développer un cancer et à partir d'autres cellules utérines saines,
  • Chaque néoplasme se développe à partir d'une seule cellule, de sorte qu'ils peuvent tous avoir des formes, des diamètres et des localisations différentes. Certains fibromes peuvent diminuer, se dissoudre et disparaître de manière aussi inattendue qu’ils sont apparus,
  • Le myome est une maladie extrêmement commune. On avait l'habitude de lire que cela se produit chez 30% des femmes. Aujourd'hui, on sait que 85% de la belle moitié de l'humanité est touchée. Le fait est que la pathologie peut évoluer pendant longtemps de manière asymptomatique et que les filles ne suggèrent même pas sa présence. Ils la révèlent par hasard, lors d'un examen préventif par un gynécologue, ou lorsque les premiers signes de pathologie apparaissent, lorsque le fibrome est déjà gros,
  • Après le début de la ménopause, les fibromes cessent de croître, peuvent diminuer de diamètre et se dissoudre complètement.
  • Le myome peut être traité non seulement à l'aide de la méthode chirurgicale, mais également par le biais de médicaments et d'une embolisation des artères utérines. Ce dernier type de thérapie est novateur et très efficace. Il est utilisé dans tous les pays développés d'Europe, aux États-Unis, etc. En Russie, l'embolisation est réalisée dans des centres médicaux spécialisés. Vous trouverez sur notre site un catalogue de cliniques de traitement des fibromes où les fibromes utérins sont traités à l'aide de méthodes modernes. Toutes ces cliniques sont dotées d'équipements médicaux modernes et leur personnel comprend de grands médecins russes. Tous les services médicaux sont fournis ici à un niveau européen élevé.

Les causes des fibromes

La tumeur est diagnostiquée en très grande majorité chez les femmes en âge de procréer. Il se développe comme une réponse du corps aux dommages, qui sont des périodes répétées de menstruation. Pourquoi est-ce que cela se passe?

La nature a placé la principale fonction chez la fille - la naissance des enfants et la procréation. Selon ce scénario, après le début de la puberté, une grossesse devrait se produire - accouchement - période d'allaitement - quelques règles - et encore une grossesse. Le nombre de menstruations dans ce cas aurait en moyenne été d'environ quarante.

Dans le monde moderne, la situation est différente et chaque fille devient en moyenne mère deux ou trois fois dans sa vie. Le nombre de menstruations est d'environ 350 à 400.

Comme pour tout algorithme fréquemment répété, des menstruations multiples peuvent entraîner la formation d'erreurs. Cela est dû à la restructuration constante du corps au cours du cycle. Chaque mois, il se prépare pour la grossesse et porte un bébé. Si la conception ne se produit pas, tous les systèmes retrouvent leurs paramètres d'origine.

Vous ne pouvez pas vous taire sur les fluctuations des niveaux hormonaux pendant le cycle menstruel. Ce sont les fluctuations du niveau des hormones sexuelles sur le fond des blessures et un certain nombre d'autres facteurs qui déclenchent le développement des ganglions.

Parmi les facteurs de risque pour les fibromes sont:

  • Avortement et curetage gynécologique,
  • Intervention chirurgicale sur l'utérus,
  • Diverses blessures de l'organe reproducteur,
  • Processus inflammatoires des organes pelviens,
  • Endométriose,
  • Accouchement difficile, etc.

Diagnostic des fibromes

Avant l'avènement de la méthode de diagnostic par ultrasons, il était pratiquement impossible d'identifier les petits nœuds. La pathologie avait déjà été diagnostiquée à un stade avancé, lorsque les fibromes étaient bien ressentis ou étaient visibles lorsqu'ils étaient observés dans le fauteuil.

À ce jour, le myome peut être identifié à l'aide des méthodes de recherche suivantes:

  • Examen gynécologique - examen manuel,
  • Échographie,
  • Endoscopique,
  • Radiologique.

L'examen endoscopique comprend:

  • Hystéroscopie
  • Laparoscopie
  • Colposcopie,
  • Culdoscopie
  • Cervicoscopie.

Comment traiter le myome

Avec une petite quantité de fibromes, certains médecins conseillent aux patients de suivre une tactique d'attente plutôt que de suivre un traitement adéquat, car la tumeur risque de se réduire et de se résoudre.

En pratique, il existe des cas où le myome est capable de réduire sa taille et de disparaître, mais il s’agit plutôt d’une exception à la règle que de la norme. Cette situation peut être observée chez les femmes qui entrent dans la période de ménopause. À ce stade, la production d'hormones sexuelles cesse et les fibromes utérins peuvent diminuer en taille et parfois se dissoudre complètement.

La tactique des femmes enceintes est une bombe à retardement. Après tout, au lieu d’attendre un miracle et d’espérer que la tumeur diminue et disparaisse, il est nécessaire de suivre un traitement conservateur.

On sait que plus une maladie est diagnostiquée tôt, plus il est facile de la gérer. Il est surprenant que les diplômées conseillent aux filles de s’en tenir à des tactiques d’attente dans l’espoir que le myome s’atténue et puisse disparaître à l’avenir. De telles mesures ne peuvent qu'aggraver le tableau et conduire à la croissance d'une tumeur avec l'apparition de symptômes caractéristiques. En tout cas, il est impossible d'agir dans ce cas. Il est nécessaire de passer tous les examens le plus tôt possible et de commencer un traitement adéquat

La présence de fibromes dans le corps ne signifie pas qu'il soit nécessaire de l'enlever. Le traitement repose sur plusieurs tâches de base, notamment:

  1. Activités visant à arrêter la croissance progressive de la tumeur,
  2. Élimination des menstruations lourdes et "non autorisées", dans lesquelles une femme perd beaucoup de sang avec le développement ultérieur d'une anémie ferriprive,
  3. L'élimination de la pression sur la vessie et le rectum,
  4. Offrant la possibilité d'un traitement hormonal substitutif,
  5. Fournir la possibilité d'une grossesse, ainsi que de porter un bébé.

Comme vous pouvez le constater, dans le diagnostic du fibrome, le patient n’envoie pas toujours un chirurgien sous le couteau. Il existe de nombreuses options pour une thérapie épargnant les organes. N'ayez pas peur de consulter le médecin et de vous asseoir, en prévision de la diminution et de la disparition du fibrome. Un spécialiste qualifié effectuera un traitement individuel efficace pour chaque fille, en fonction des caractéristiques de son corps, de la présence de maladies concomitantes et du stade de développement des fibromes. Bien sûr, il existe un faible risque que le fibrome diminue de taille et se dissolve complètement, mais vous ne devez pas vous fier au cas dans cette situation.

Avant de passer à la description des principales méthodes de lutte contre le myome, je voudrais dire quelles méthodes sont inefficaces face à cette maladie. C'est:

  • Compléments alimentaires,
  • L'homéopathie,
  • Phytothérapie
  • Physiothérapie,
  • L'acupuncture,
  • L'ostéopathie
  • Les sangsues.

Ces types de pseudo-traitements ont le même effet que les tactiques futures. C'est-à-dire que la maladie continue à se développer. Les fibromes, cependant, ne peuvent décroître et se dissoudre que dans des cas isolés.

Les types de thérapie suivants aideront à faire face au myome:

  • Myomectomie - intervention chirurgicale
  • Esmia - un médicament qui bloque les récepteurs de la progestérone dans les tissus,
  • Embolisation de l'artère utérine.

Selon les recommandations de la communauté médicale européenne, nous suspendons la prescription du médicament Esmia aux patients atteints de fibromes utérins jusqu'à ce que les causes de cas isolés d'effets toxiques du médicament sur le foie soient identifiées. En savoir plus

Concept de traitement du myome

  1. Les effets de la thérapie ne doivent pas être plus durs que les manifestations de la pathologie elle-même,
  2. Le traitement doit être ménageant les organes. L’opération d’enlèvement de l’organe reproducteur est une mesure extrême qu'il convient de n’appliquer que dans des cas isolés.
  3. L’effet des activités menées devrait être maintenu pendant une longue période,
  4. Le cours de la lutte contre le myome devrait impliquer la préservation de la fonction de reproduction des filles.

Le médecin de chaque patient détermine un traitement individuel en fonction du concept ci-dessus. Le choix de la tactique dépend du stade de développement de la maladie, c'est-à-dire de la taille de la tumeur, de sa localisation et de la présence de symptômes.

Embolisation de l'artère utérine

A ce jour, cette technique est la plus efficace et la moins traumatisante pour le corps féminin. L'embolisation implique un blocage des artères utérines, par lequel le sang pénètre dans les noeuds myomateux.

En même temps, l'utérus continue à remplir ses fonctions, recevant du sang par les artères ovariennes et d'autres petits vaisseaux sanguins. Les fibromes commencent à diminuer de taille, se dessèchent, de très petits nœuds peuvent se dissoudre. La tumeur meurt comme une plante sans eau.

La procédure elle-même dure environ 20 à 50 minutes, ne nécessite pas l'utilisation d'une anesthésie générale et n'est pas traumatisante pour une femme. Après une journée, le patient peut rentrer chez lui. Au cours de la première semaine après l'embolisation, elle peut développer des symptômes similaires à ceux d'un rhume. C’est une faiblesse, des frissons et une légère augmentation de la température corporelle. Au bout de sept jours, la jeune fille peut aller au travail en toute sécurité et retrouver son mode de vie habituel.

L'efficacité de l'embolisation est déjà ressentie après quelques cycles menstruels. Les myomes ont une taille réduite et leurs symptômes caractéristiques disparaissent. Le cycle menstruel est normalisé, l'écoulement cesse d'être abondant et douloureux, la sensation de présence d'un corps étranger dans le bas de l'abdomen disparaît.

L'embolisation de l'artère utérine est une technique efficace reconnue par les médecins du monde entier. Les conseils avisés de notre site aideront à comprendre toutes les subtilités de la procédure. Sur notre site, vous pouvez également utiliser le service de consultation par e-mail.

Pour le diagnostic et le traitement des fibromes, vous pouvez contacter nos cliniques spécialisées. Vous pouvez prendre rendez-vous avec un médecin en appelant les numéros indiqués sur le site.

Est-ce que les fibromes utérins peuvent se résoudre?

Près d'une femme sur trois dans sa vie est confrontée à une maladie aussi grave que les fibromes utérins. Il s'agit d'une tumeur bénigne hormono-dépendante qui se produit dans le contexte d'un niveau instable d'hormones sexuelles féminines. La forte augmentation de l'oestrogène peut provoquer divers types de croissance de l'endomètre, y compris les fibromes. Ils peuvent être placés à la fois dans les parois de l'utérus et dans la cavité elle-même, ainsi que sur son côté extérieur. Les myomes peuvent être simples et multiples, très minuscules et très grands.

Les femmes atteintes de cette maladie sont souvent intéressées par la résolution des fibromes utérins. Oui, il y a des cas enregistrés où les fibromes ont disparu à la fois sous l'influence d'un traitement spécifique et sans celui-ci. Il est arrivé que les fibromes qui existaient avant la grossesse se soient résolus pendant la gestation et ne soient pas revenus après la naissance. Ce n'est pas du tout un miracle, car un tel phénomène a une explication strictement scientifique.

Qu'est-ce que les fibromes?

Le néoplasme d'origine bénigne qui apparaît sur le fond de l'activité des œstrogènes est appelé myome utérin. Il peut toucher les femmes à tout âge, mais survient le plus souvent pendant la période de reproduction active. Cela est dû aux changements constants du niveau d'hormones associés à la puberté, puis au début de l'activité sexuelle, de la grossesse, de l'accouchement et de l'avortement. Tous ces processus s'accompagnent d'émissions d'hormones sexuelles féminines - l'œstrogène, considéré comme la principale cause de la formation de fibromes. Naturellement, on peut supposer que si le niveau d'œstrogène se normalise ou diminue, la tumeur peut alors disparaître telle qu'elle est apparue. Théoriquement, cela se produit - il existe des cas de disparition soudaine des fibromes, puis à nouveau après un certain temps. Cela peut indiquer que la tumeur s'est formée au sommet de la concentration d'œstrogènes et, à l'automne, a régressé et a disparu ou a beaucoup diminué. Mais le danger de cette maladie est qu’elle n’obéit à aucune règle. Les causes exactes des fibromes n'ont pas encore été établies. Par conséquent, la question de savoir si les fibromes utérins se dissolvent reste ouverte.

Quand le myome peut-il disparaître?

Étant donné que les fibromes sont des tumeurs hormono-dépendantes, en cas de modification du niveau du bruit de fond hormonal, elles peuvent considérablement diminuer ou disparaître complètement. Cela nécessite une réduction radicale du taux d'œstrogènes. Cela peut se produire naturellement pendant la ménopause. À ce stade, la production d'œstrogène commence à diminuer progressivement et au moment de la ménopause, elle est au minimum.

Le poids du myome utérin pendant la ménopause dépend en grande partie du poids de la femme. La graisse est un stockage naturel des œstrogènes. Même après la fin des règles, une certaine quantité de ces hormones est stockée dans le corps de la femme. Le dépôt de graisse sur l'abdomen, si mal aimé par toutes les femmes, est en fait un «dépôt» naturel d'œstrogènes. Ils aident les femmes longtemps après la ménopause à maintenir la beauté et la jeunesse de la peau. Dans le même temps, cet apport d'hormones peut soutenir l'existence de fibromes. Par conséquent, la disparition indépendante de la tumeur est plus probable chez les femmes minces dont les taux d'œstrogènes résiduels sont minimes.

Les cas de disparition de fibromes pendant la grossesse sont également fréquents. Il convient de noter qu’il s’agissait pour la plupart de nœuds simples de petite taille, d’un diamètre pouvant aller jusqu’à 20 millimètres. Cela est également dû aux changements des niveaux hormonaux dans le corps d'une femme enceinte.

Même si une femme souffrant de fibromes est enceinte ou commence la ménopause, cela ne signifie pas que ses fibromes vont définitivement disparaître. Que la tumeur soit petite ou grande, elle nécessite une surveillance constante et des contrôles par des spécialistes pour éviter sa progression rapide et la survenue de complications.

Partager avec des amis:

Myome et grossesse

mais la taille était de 57mm

Avez-vous eu des fibromes pendant la grossesse? mais avant ma grossesse, elle mesurait 20 mm, maintenant aussi 57 mm. J'irai à la commission vendredi
et une autre question sur l'échographie intravaginale au deuxième trimestre - qui d'autre l'a fait? peut blesser le bébé? La crêpe a été faite par voie intravaginale pour moi lors du deuxième dépistage - mon pauvre enfant était tellement en train de patauger. J'ai peur que la commission ne s'y rende de nouveau 🙁

Ne pas élever des enfants, ils vous ressembleront toujours. Renseignez-vous.

le myome a-t-il augmenté pendant la grossesse?

non-mais combien ont regardé, ce qui a été trouvé en 11 semaines, donc avant la naissance et parti. B prévu, soit sur l'échographie n'a pas vu, ou B et a provoqué sa croissance. Ils ont dit - eh bien, c'est déjà B, et puis plus tard, qui sait ce que c'est. Maman a finalement été choquée, elle a retrouvé après 40 ans - tellement en colère que j'en ai 24%)

Je l’ai eu sans succès localisé - le long du bord, en marchant, et même quand la douleur a commencé à s’asseoir, donc la taille n’est pas l’essentiel, il existe encore des types internes d’un autre type de mélange.

Avant ma grossesse, la troisième année, le myome avait une taille de 16 mm. Dès que je suis tombée enceinte, elle est devenue 30 mm. Sagdeeva m'a probablement dit 50 fois. que vous connaissiez le sens du mot NEKROZ..Un pancake est enfin tombé du canapé et mon mari a déjà la sueur sur le front, lui dis-je. Canard, je le sais bien sûr, mais ma gynécologue ne réagit pas… dit-elle pour surveiller la taille et tout%). elle m'a laissé suivre les dimensions. En bref, après le dépistage, je suis parvenu à me pardonner à mon Dieu, le médecin, dit-elle une nécrose aseptique. mmm oui а че говрит не болит у тебя ни чего,а я ей постоянно жалуюсь что у меня в низу живота болит..но не резкие боли, но неприятно..а она мне все сохраняющую терапию. угроза и все тут..Расположена она у меня с наружной стороны матки над мочевым пузырем.

которой делали операцию 2 в 1 — КС и удаление миомы одновременно.

А в каком роддоме вы рожали? ну опять раз вы написали у женщины она 1 кг была. mon canard dans leur 53 mm ni ochem probablement ..

La grossesse est souvent un facteur positif pour le myome: elle résout

Mais j'ai le contraire. bien que Yastrebova a parlé de la possibilité d'un tel .. mais hélas, pas mon cas
Donc, je veux savoir où il est possible de combiner la CU en vertu d’un contrat et d’éliminer le myome… une fois qu’un médecin de notre hôpital ne réagit pas, mais je suis inquiet.

Forum RODITELI.UA

Aujourd'hui était à l'échographie prévue 20 semaines à Nadia
Au cours de l'examen, un myome de 1,5 cm de diamètre a été trouvé sur l'utérus.
Auparavant, il ne semblait pas être donné ..
Le médecin a dit qu'elle ne serait fiancée qu'après l'accouchement, mais je m'inquiète toujours.
Qui fait face? Comment est-il traité? Cela menace-t-il le bébé?
La possibilité ultérieure de tomber enceinte aura-t-elle une incidence? Articles Google - beaucoup de résultats sont attendus. et comment pratiquer?

En pratique, tout est individuel, aussi bien en théorie. Les myomes sont souvent réduits ou résolus pendant la grossesse. Le médecin peut proposer d'accoucher par césarienne, en fonction de l'état et de la taille du nœud avant l'accouchement. En même temps, mon ami a donné naissance à un troisième enfant de myome en 40 ans (et même à la maison)

Tsarevna Frog a écrit (a): En pratique, tout est individuel, ainsi que dans la théorie. Les myomes sont souvent réduits ou résolus pendant la grossesse. Le médecin peut proposer d'accoucher par césarienne, en fonction de l'état et de la taille du nœud avant l'accouchement. En même temps, mon ami a donné naissance à un troisième enfant de myome en 40 ans (et même à la maison)

Je serai et je serai donc césarienne: (
juste dans le passé, échographie en 12-13 semaines n'a rien trouvé de tel :( (ou ont-ils l'air mauvais?)

Elle pourrait être petite et ne pouvait pas remarquer. Je n’ai également rien trouvé à l’échographie (environ six mois avant B), mais lors de la première échographie en 3 semaines, ils ont trouvé des fibromes de 10 mm. À 8 semaines, il y avait déjà 2 - 2,5 cm et 1,2 cm. lors de la troisième échographie à 12 semaines, ils ont légèrement diminué). Et je n’ai également rien ressenti au sujet des fibromes et je ne ressens pas la TTT. Mon médecin n'a pas peur, dit que les petits nodules, et peut et pourra donner naissance. Certes, ils sont presque complètement sur le cou, c'est ce qui est mauvais. Mais du bébé assez loin.

Je suis toujours préoccupé par les conséquences futures .. puis-je tomber enceinte à l’avenir? :( combien puis-je traiter?

Sources: http://moyagryzha.ru/mioma/dejstvitelno-li-mioma-matki-mozhet-rassosatsya-sama, http://www.u-mama.ru/forum/waiting-baby/pregnancy-and-childbirth/ 335717 / index.html, http://forum.roditeli.ua/viewtopic.php?p=711376

Pas encore de commentaires!

Le contenu

Les fibromes utérins sont une maladie dangereuse qui nécessite nécessairement un traitement spécial. Bien sûr, certaines femmes espèrent que la tumeur se résoudra d'elle-même, mais cela n'arrive pas souvent. Vous devez savoir dans quels cas les fibromes peuvent disparaître d'eux-mêmes et à quel moment un traitement spécial est nécessaire.

Les fibromes utérins peuvent-ils disparaître d'eux-mêmes?

À titre préventif, il est nécessaire de surveiller votre immunité, votre métabolisme et votre système endocrinien.

Les fibromes utérins sont l'une des maladies gynécologiques les plus courantes, dont l'évolution peut avoir des conséquences indésirables. Le myome est une tumeur bénigne et la plupart du temps, la raison principale de son apparition est la modification du fond hormonal du corps de la femme. La forte augmentation du taux d'œstrogènes entraîne différents types de croissance dans l'utérus, parmi lesquels le myome. L'emplacement de la tumeur peut être la paroi de l'utérus, sa cavité et son côté externe.

Souvent, les femmes atteintes d'une telle pathologie tentent de demander à un spécialiste la réponse à la question de savoir si la tumeur résultante peut se résoudre. En effet, la pratique médicale montre qu’il existe des situations dans lesquelles les fibromes peuvent disparaître sous l’influence d’un traitement spécial, ainsi que sans lui.

Parfois, une tumeur bénigne identifiée avant la grossesse peut se résoudre pendant la grossesse et après la naissance, la femme n'a plus de tumeur.

De nombreux patients considèrent ce phénomène comme un véritable miracle. Cependant, tout a sa propre explication.

Quand les fibromes peuvent disparaître d'eux-mêmes

Une tumeur bénigne qui se produit dans l'utérus est une tumeur hormono-dépendante. C’est pour cette raison que, lorsque le fond hormonal du corps de la femme change, sa taille peut diminuer de manière significative, et parfois même disparaître complètement.

Pour ce faire, vous devez réduire au minimum le niveau d'œstrogène dans le corps de la femme. Le plus souvent, ce phénomène est observé au début de la ménopause chez une femme, car c'est durant cette période qu'une forte diminution du niveau d'œstrogène se produit dans le corps de la femme.

La disparition de la ménopause

Au moment de la ménopause, la teneur en hormones dans le corps est minimale, c'est donc pendant cette période que la tumeur peut disparaître.

Cependant, l'entrée d'une femme à la ménopause n'est pas encore une garantie totale que les fibromes de l'utérus disparaîtront sans traitement spécial. Pour obtenir un résultat positif, le poids de la femme est une condition importante. En fait, la graisse est exactement le lieu où l'œstrogène s'accumule et, une fois la menstruation terminée, une quantité suffisante de cette hormone est observée dans le corps de la femme. Cet œstrogène permet assez longtemps de maintenir la beauté et la peau féminine jeune.

L'excès de poids et une grande quantité de graisse corporelle font que les hormones soutiennent non seulement le corps féminin, mais également le myome existant. C’est pour cette raison que la probabilité d’une résorption indépendante des fibromes utérins chez les femmes minces est jugée plus probable, car le niveau d’œstrogènes dans leur corps est minime.

Période de gestation

Pendant le port de l'enfant dans le corps de la femme est un processus actif de production d'hormones telles que l'œstrogène et la progestérone. Le niveau de ces hormones et leur présence dans le corps de la femme ont un impact significatif sur l'état des fibromes. La grossesse entraîne de nombreux changements dans le corps de la femme:

  • changements hormonaux,
  • il se produit un étirement de la couche musculaire de l'utérus,
  • augmentation de la taille de l'utérus,
  • le flux sanguin dans les vaisseaux sanguins augmente.

Les experts disent que la croissance des fibromes est observée pendant la grossesse, mais cela est considéré comme un phénomène complètement naturel. Pendant la grossesse, la taille de l'utérus augmente et la tumeur peut donc augmenter.

Le plus souvent, la croissance des fibromes peut survenir au cours de la première moitié de la grossesse, après quoi elle commence à diminuer.

Car la période de la grossesse est caractérisée par un processus tel que la dégénérescence des fibromes utérins et la tumeur peut disparaître complètement après la naissance du bébé. Le plus souvent, cela est observé à la suite de phénomènes pathologiques tels que:

  • nécrose du tissu mime,
  • saignements
  • l'apparition de kystes.

Jusqu'à présent, les experts n'ont pas réussi à découvrir les raisons qui conduisent à l'auto-résorption des fibromes dans l'utérus. La plupart des médecins s'accordent pour dire que cela se produit sous l'influence de changements hormonaux dans le corps de la femme ou résulte de troubles circulatoires au niveau du site de la tumeur.

Il se trouve que le processus de résorption des fibromes peut être accompagné de certains symptômes:

  • l'apparition de douleur à l'endroit où le fibrome est localisé,
  • température corporelle élevée
  • augmentation du tonus utérin,
  • croissance périodique des leucocytes dans le corps féminin.

Le plus souvent, ces symptômes persistent pendant plusieurs semaines et vous pouvez confirmer la disparition des fibromes dans l'utérus en utilisant une échographie.

Thérapie conservatrice

Les fibromes utérins nécessitent une surveillance constante de leur état et de leur taille. Les experts recommandent donc aux femmes de se soumettre périodiquement à une échographie avec un capteur vaginal.

Si la tumeur ne grossit pas et n'exerce pas de pression sur les organes voisins, le plus souvent, une telle procédure suffit et aucun traitement supplémentaire n'est prescrit.

Lorsque le patient se plaint de l'apparition de douleurs dans la région pelvienne, le médecin lui prescrit des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

L'acceptation des médicaments hormonaux ne pouvant pas ralentir la croissance intensive des fibromes, leur nomination est considérée comme inutile.

Intervention chirurgicale

Dans le cas où le fibrome ne serait pas résolu pendant le port de l'enfant ou au début de la ménopause, la femme devrait subir une intervention chirurgicale s'il existe certaines indications.

En prenant cette décision, les experts sont attentifs à l'état général du patient, à la taille d'un néoplasme bénin, à la manifestation des symptômes.

Les principales indications pour une intervention chirurgicale sont:

  • douleur intense dans le bas de l'abdomen,
  • croissance tumorale intensive,
  • violation du mouvement du sang dans les noeuds de myome
  • développement de processus inflammatoires chez le myome,
  • infertilité
  • les tumeurs de grande taille provoquent une compression des organes adjacents.

Après l'âge de 40 ans et après la ménopause, il est tout simplement nécessaire de pratiquer une intervention chirurgicale pour enlever les fibromes utérins, car en l'absence de régression au cours des deux premières années, le risque de développement d'un oncologie augmente.

Le diagnostic des fibromes utérins suscite l'inquiétude de nombreuses femmes et nombre d'entre elles espèrent que cela va se résoudre tout seul. Bien sûr, il faut espérer que la tumeur disparaîtra d'elle-même. Toutefois, si cela ne se produit pas, il est nécessaire de suivre un traitement par un spécialiste.

Comment survient la ménopause dans le myome utérin?

Myoma: est-ce que ça va disparaître ou avez-vous besoin d'un traitement?

Environ 30% des femmes au cours de la vie du visage des tumeurs bénignes des organes génitaux internes. La crainte d'une éventuelle intervention chirurgicale et d'un long traitement font de la plupart des patients se demander si les fibromes peuvent se résoudre eux-mêmes? Les statistiques médicales tiennent des registres de ces cas. Cependant, tout n'est pas si simple. Pour pouvoir décider en connaissance de cause de traiter ou non une néoplasie, les femmes doivent bien connaître le mécanisme de survenue d'une telle pathologie.

Fibromes utérins: causes dans le corps

Une tumeur bénigne qui affecte l'utérus du patient est causée par certaines fluctuations hormonales dans le sang. Il a été prouvé depuis longtemps qu’une augmentation des hormones sexuelles féminines, les œstrogènes, entraînait une croissance accrue de l’endomètre. Cette couche de tissu en grande quantité est située dans l'utérus.

Les experts appellent la croissance de l'endomètre le myome utérin. Ce processus pathologique peut être localisé dans les parois de l'organe reproducteur, occuper un certain espace dans la cavité. Il existe des cas où la tumeur était située sur la paroi externe de l'utérus.

Pour répondre à la question, les fibromes peuvent-ils résoudre, il est nécessaire de prendre en compte la taille de la tumeur, l'âge du patient, les hormones et de nombreux autres facteurs connexes. Les formations elles-mêmes peuvent être très différentes: les cas de lipomes simples et multiples sont enregistrés, leur taille varie de quelques millimètres à 50–60 cm de diamètre.

Pour la normalisation des données, les gynécologues déterminent la taille d'une tumeur bénigne par rapport à l'utérus enceinte. Plus de semaines après la conception, les experts s’arrangent, moins il est probable que les fibromes utérins se résolvent d’eux-mêmes.

Comme nous l’avons déjà mentionné, la cause principale de la tumeur est une poussée d’œstrogènes dans le sang d’une femme. Cela peut se produire pendant le développement et l'ovulation de l'œuf chez la femme, pendant la grossesse ou l'accouchement. Même le processus de puberté chez les filles peut entraîner une croissance incontrôlée de cette hormone. À propos, l'avortement est le début d'une importante libération d'œstrogènes, de sorte que des avortements fréquents peuvent provoquer un processus tumoral dans l'utérus.

Il existe une théorie médicale selon laquelle, si la croissance d’une néoplasie dépend d’un taux élevé d’hormones, la diminution de la taille et de la disparition de l’œstrogène diminue. Cette belle hypothèse n'a pas encore trouvé de confirmation pratique. Myoma ne veut pas obéir aux règles et lois de la biologie. Par conséquent, la question de savoir si les fibromes utérins peuvent passer par lui-même reste ouverte.

Que disent les experts à propos de la résorption spontanée?

La seule période de la vie d'une femme qui confirme le postulat selon lequel la réduction du taux de tumeurs œstrogéniques utérines peut régresser est la période de ménopause. Au début de cette période d'âge chez un patient, la quantité d'hormones sexuelles dans le sang diminue progressivement et atteint après 2 à 3 ans des valeurs minimales.

Ce fait a un effet positif sur les tumeurs musculaires du corps de la femme. Les fibromes du corps et de la cavité utérine commencent à diminuer de taille et se dissolvent souvent complètement. Cela dépend beaucoup de la taille de la tumeur. Les fibromes dont le diamètre est compris entre 20 et 30 mm se transmettent plus souvent que les tumeurs plus grosses.

La localisation de l'endomètre rené joue également un rôle important. Si le noeud est situé dans l'utérus et qu'il est suffisamment mobile, les chances de disparition spontanée sont importantes. Mais la question de savoir si les fibromes utérins peuvent disparaître s’ils ont poussé dans la profondeur de la paroi musculaire reste une question très controversée.

Une femme en surpoids a un impact significatif sur la possibilité de traitement sans éliminer les tumeurs pendant la ménopause. Selon les lois de la physiologie, c'est dans le tissu adipeux que se situe la principale accumulation d'hormones sexuelles féminines. Pendant la ménopause, les œstrogènes sont retirés de la circulation sanguine et déposés dans les dépôts graisseux du corps de la femme.

Bien sûr, plus une femme a d’œstrogènes, plus elle conservera les symptômes de la jeunesse et de la fraîcheur. Cependant, dans le même temps, un pourcentage élevé de ces substances ne permettent pas aux tumeurs bénignes de se dissoudre.

Dans la nature, tout est interconnecté et les patients avec une couche adipeuse minimale ont les meilleures chances de se débarrasser d'une tumeur utérine sans traitement. Dans ce cas, le processus de vieillissement de ces femmes est plus prononcé.

Les situations dans lesquelles le processus de grossesse a conduit à la disparition des fibromes utérins sont décrites. Dans ce cas, tout dépend également des modifications du niveau d’œstrogènes et de progestérone dans le corps de la future mère. Comme pour la ménopause, les petites tumeurs à forte mobilité sont le plus souvent susceptibles de s'autodétruire.

Cependant, il n'est pas recommandé aux femmes enceintes d'espérer de tels sourires de la nature. Le plus souvent, la présence de fibromes utérins créera des difficultés supplémentaires lors du transport de l'enfant et de l'accouchement suivant.

Si une femme a une tumeur d'organes génitaux internes lors d'un examen de routine, il n'est pas nécessaire de se demander si le myome utérin peut disparaître ou non. Toute tumeur bénigne, en particulier chez la femme, nécessite un traitement approprié. La raison en est que le fond hormonal féminin contribue à la transition d'un processus bénin vers l'oncologie 3 à 4 fois plus fort que celui des hommes. Par conséquent, des expériences avec votre santé peuvent avoir des conséquences désastreuses.

Traitement médical de la tumeur dans l'utérus

Même il y a 20 ans, lors du diagnostic d'une pathologie similaire, la plupart des experts insistaient pour une opération urgente. L'amputation de l'utérus avec ou sans appendices a été considérée comme la principale mesure permettant d'éviter que le processus bénin ne devienne un cancer.

Actuellement, les approches du traitement de cette pathologie ont radicalement changé. Seules 10% des femmes atteintes de cette maladie ont indiqué un traitement chirurgical.

Si le patient a des fibromes utérins n'ont pas atteint de grandes tailles. Les gynécologues ont utilisé avec succès pour traiter une combinaison de diverses protobuoses hormonales. Le plus souvent, il est recommandé aux patients de prendre les médicaments oraux «Novinet» et «Ovidon». Ces remèdes suppriment bien les principaux symptômes des tumeurs de la cavité utérine, tels que des saignements et des douleurs dans la région pelvienne pendant l'ovulation et au cours des derniers jours du cycle menstruel.

Un résultat positif est prouvé lors de l'utilisation d'antagonistes des hormones gonadotropes. «Diferelin» et «Zoladex» permettent de réduire la taille des fibromes presque deux fois. Cependant, l'effet de ces substances n'est bien prononcé que pendant le traitement. Ces médicaments sont souvent prescrits avant une intervention chirurgicale pour enlever l'utérus.

La recommandation d'utiliser un médicament tel que «Duphaston» pour traiter les fibromes utérins semble assez controversée. Substances entraînant la croissance de progestérone dans le sang de la patiente, réduisant ainsi l'effet de l'œstrogène sur son corps, ce qui entraîne une réduction de la taille d'une tumeur bénigne.

En plus des médicaments pour le traitement des fibromes, l'ablation par FEA est actuellement utilisée. c'est-à-dire la fusion des tissus affectés de l'utérus avec un faisceau ultrasonore. Cette procédure est absolument sans douleur et est effectuée dans une clinique ou des centres médicaux.

Cette technique vous permet de retirer même les gros nœuds de myome, tout en préservant la structure tissulaire de l'utérus, ce qui garantit à la femme une maternité encore plus fructueuse. Pour minimiser l'impact sur les tissus de l'utérus affecté, cette méthode de traitement est généralement associée à l'IRM. Le seul critère négatif pour l'ablation FUS reste le coût assez élevé de la procédure.

Nous vous recommandons de lire un article sur le traitement des fibromes utérins multinodulaires. Из нее вы узнаете о диагностике заболевания, необходимости лечения, эффективности медикаментозной терапии и хирургического вмешательства.

Traitement chirurgical des tumeurs bénignes de l'utérus

Toute la gynécologie moderne divise la méthode chirurgicale de traitement des fibromes utérins en deux manières. Dans la plupart des cas, les spécialistes doivent recourir à une hystérectomie ou à l'ablation de l'utérus avec ou sans appendices. Une variante est possible lorsqu'un col est excisé avec l'utérus.

Le volume de l'intervention chirurgicale dépend généralement de la gravité de l'état du patient, de la taille de la tumeur, des maladies gynécologiques et somatiques concomitantes. Les résultats des études cytologiques, souvent effectuées directement pendant l’opération, peuvent constituer un facteur important.

Récemment, la méthode de la myomectomie ou l'ablation de certains ganglions provoqués s'est généralisée. Cette méthode de traitement est bien sûr plus douce, nécessitant un volume chirurgical moins important et, par conséquent, une période postopératoire plus labile.

Certains des inconvénients d'une telle chirurgie incluent la possibilité de saignements aigus pendant la chirurgie, la formation d'un processus adhésif important dans 60 à 70% des cas après le travail dans la cavité abdominale et la repousse de fibromes utérins. Dans chaque cas, le chirurgien discute de la quantité de traitement chirurgical souhaitée avec le patient.

Enlèvement d'embosylate

Dans de nombreuses cliniques, la méthode d’introduction dans les vaisseaux utérins d’une substance spéciale, l’embolie, est très répandue. La nutrition des nœuds utérus est arrêtée, il se produit une nécrose ou un développement inverse des nœuds utérins. Assez souvent, une tumeur mobile se distingue indépendamment de la cavité utérine par la menstruation.

La médecine moderne dispose d'un large éventail de moyens thérapeutiques et chirurgicaux pour aider une femme à développer une tumeur bénigne de l'utérus. Tout dépend de la gravité du processus et de l'état du patient.

Si, une fois le diagnostic établi, la question est de savoir si les fibromes peuvent disparaître, le patient doit tout d'abord faire appel aux conseils d'un expert. Le pourcentage d'auto-résorption des tumeurs bénignes de l'utérus est tellement bas que la crainte d'un traitement peut prolonger la maladie et demander beaucoup plus d'efforts de la part du médecin et du patient qu'au immédiatement après le diagnostic d'une tumeur bénigne.

La propriété la plus dangereuse des fibromes utérins est la possibilité d'un processus malin. Dans ce cas, l’attente passive peut avoir des conséquences désastreuses.

Comment est le développement des fibromes: les aspects les plus importants

Pour répondre à la question posée ci-dessus, il faut d'abord comprendre ce que sont les fibromes et comment cette pathologie se comporte tout au long de la vie d'une femme.

Une tumeur bénigne se produit dans la couche musculaire de l'utérus, d'où elle peut se développer dans n'importe quelle direction. La formation qui atteint la couche sous-muqueuse (fibromes sous-muqueux) déforme la cavité utérine, perturbe le cycle menstruel, empêche la croissance du fœtus. Une tumeur qui se développe longtemps dans la direction de la membrane séreuse (fibromes sous-séreux) ne déclare pas son existence et ne commence à faire pression que sur les organes pelviens, ce qui perturbe leur fonctionnement. Dans certains cas, la tumeur reste dans la couche musculaire (fibromes interstitiels).

Les fibromes sous-muqueux sont caractérisés par une croissance dans l'utérus, sous-séreuse - localisée dans la région abdominale et la couche externe du myomètre, et interstitielle est formée à partir de la couche musculaire de l'utérus.

Le myome fait référence à la pathologie hyperplasique de l'utérus et est souvent détecté en même temps que l'endométriose ou les polypes. Sur les caractéristiques du traitement des tumeurs sur le fond de l'endométriose peut être trouvé dans un article séparé. Dans le contexte des maladies gynécologiques, on trouve souvent une mastopathie - une prolifération bénigne du tissu mammaire.

À l'adolescence, les fibromes sont extrêmement rares. Chez les filles âgées de 15 à 20 ans, la tumeur utérine peut être une découverte accidentelle à l’échographie. En règle générale, ce sont de petites formations qui ne causent pas de gêne importante. L'incidence maximale se produit entre 35 et 45 ans - à ce stade, la plupart des ganglions myomateux sont diagnostiqués.

Les fibromes utérins chez les filles étant extrêmement rares, il n’existe aucune donnée fiable sur le développement d’une tumeur pendant la puberté.

La cause exacte de l'apparition d'un néoplasme n'est toujours pas connue, mais plusieurs facteurs de risque clés ont été identifiés:

  • Premières règles précoces (ménarche) - jusqu'à 12 ans,
  • Ménopause tardive - après 50 ans,
  • Le manque d'accouchement dans l'histoire
  • Première naissance tardive - après 30 ans,
  • Fausses couches fréquentes (y compris les grossesses régressives),
  • Avortements artificiels,
  • Pathologie endocrinienne (principalement l'obésité).

Le début chez une fille de la première menstruation de moins de 12 ans est observé en violation du fond hormonal du corps, ce qui signifie qu'à l'avenir, la santé reproductive d'une jeune femme peut être menacée.

Toutes ces conditions conduisent à un déséquilibre du niveau d'hormones sexuelles et au développement d'un hyperestrogénisme relatif. Le manque de progestérone entraîne un excès d’œstrogènes, qui active la prolifération cellulaire et provoque la croissance tumorale. Pour que les fibromes utérins se résolvent naturellement, vous devez stabiliser le niveau d'hormones dans le corps de la femme. À cette fin, les gynécologues prescrivent diverses préparations hormonales, des suppléments à base de plantes biologiquement actifs et d'autres moyens. Dans l'un de nos articles, la question du traitement d'une tumeur avec des préparations hormonales et des phytoestrogènes est examinée plus en détail. Mais est-il possible de se passer de médicaments et de faire en sorte que la tumeur de l'utérus disparaisse d'elle-même sans traitement spécial?

Que faire de la tumeur après l'accouchement

Pendant la grossesse, le traitement des fibromes n'est pas effectué. Une femme est observée et on lui recommande de venir pour un examen après l'accouchement. L'échographie de contrôle montre que, chez certaines femmes, la tumeur disparaît, mais que, dans la plupart des cas, le noeud du myome se trouve au même endroit. Les autres tactiques dépendront des résultats du sondage:

  • Si la tumeur a complètement disparu, il est recommandé à la femme de passer un examen tous les 6 à 12 mois.
  • Si la taille de la tumeur a diminué ou du moins cessé de croître, elle ne fait pas mal, ne gêne pas et ne perturbe pas le cycle menstruel, il est conseillé à la patiente de surveiller ses sentiments et de se faire examiner régulièrement par un médecin (échographie, examen gynécologique),
  • Si le fibrome est stabilisé mais continue à perturber (douleur, menstruations irrégulières, saignements utérins), le traitement est effectué en tenant compte de l'emplacement, du nombre et de la taille des nœuds,
  • Si le médecin détecte des signes de nécrose de la tumeur ou soupçonne sa dégénérescence maligne, un examen supplémentaire et un traitement chirurgical urgent sont indiqués.

Chez les femmes atteintes de myome, une échographie est effectuée tous les 6 mois, indépendamment de la présence de plaintes.

L'échographie donne au médecin traitant une idée de l'état des fibromes. Et pour que la situation soit constamment sous contrôle, une femme présentant une pathologie doit être examinée au moins une fois tous les six mois.

Myoma pendant la ménopause: traiter ou ne pas toucher?

L'apparition de la ménopause est une autre période au cours de laquelle une tumeur bénigne de l'utérus peut diminuer considérablement ou même disparaître sans laisser de trace. Des aspects importants du traitement de la tumeur pendant la ménopause sont discutés dans notre article séparé. Chez la plupart des femmes, la ménopause survient vers l’âge de 45 ans environ. Quelques années avant la dernière période menstruelle, le niveau d'hormones sexuelles, y compris les œstrogènes, diminue progressivement. À la ménopause, la production d'hormones est complètement arrêtée et la fonction de reproduction est complétée.

La tactique de la conduite de la femme entrée dans la période climatérique dépendra de l'évolution de la maladie:

  • Si le myome se stabilise ou diminue en taille, il ne gêne pas et n'interfère pas avec une vie normale, la femme est sous observation: un examen de suivi du gynécologue et une échographie tous les 6 mois,
  • Si la tumeur ne se développe pas, mais provoque une douleur ou conduit au développement de saignements utérins, la tumeur est enlevée,
  • Si la tumeur se développe, un traitement chirurgical urgent est indiqué.

La croissance des fibromes à la ménopause indique très probablement sa dégénérescence maligne, et laisser l'utérus dans ce cas est inapproprié.

Le traitement médicamenteux de la tumeur est généralement effectué pendant la période préclimactérique. Des préparations hormonales sont prescrites, contre lesquelles les fibromes diminuent progressivement de taille. À la ménopause, c’est-à-dire qu’au moment où la menstruation a cessé depuis longtemps, le traitement conservateur n’a plus grand intérêt. Dans ce cas, la meilleure option pour une femme serait une hystérectomie.

Si, pendant la ménopause, le myome continue de se développer, les experts recommanderont une mesure curative radicale - l'hystérectomie. Selon les preuves, seuls les corps de l'utérus, de l'utérus et du col de l'utérus, tout l'organe et les appendices, ou l'organe peuvent être retirés, ne laissant que les deux tiers du vagin.

Les signes d'une tumeur en régression

Comment comprendre que le myome est en train de se résoudre et est-il possible de sentir sa disparition? Habituellement, une femme ne remarque aucun changement et de tels symptômes n'apparaissent que dans de rares cas:

  • Douleur tirante dans le bas de l'abdomen
  • Saignements mineurs de l'appareil génital,
  • Augmentation de la température corporelle.

Ces symptômes indiquent une ischémie du nœud de myome et ne constituent pas toujours un signe favorable. Un apport sanguin insuffisant peut ne pas conduire à la résorption des fibromes, mais à la nécrose. Une intervention chirurgicale d'urgence sera alors nécessaire.

Quelques mots sur le myome sous-muqueux utérin

Une tumeur qui atteint la sous-muqueuse s'appelle des fibromes sous-muqueux. Cette formation déforme l'utérus, empêche l'accouchement et l'accouchement. Souvent, le nœud n'est relié au myomètre que par une jambe mince. Ainsi, avec le temps, la tumeur peut tomber à travers le canal cervical. En gynécologie, une telle affection est définie comme un nœud sous-muqueux naissant et est considérée comme une indication d'hospitalisation d'urgence. Des informations utiles sur les méthodes de suppression des nœuds sous-muqueux sont disponibles dans un article séparé.

Fibromes sous-muqueux - c'est exactement la tumeur qui peut tomber et sortir d'elle-même sans intervention médicale. Cela ne signifie pas que l'aide d'un gynécologue n'est pas nécessaire. Un noeud de myome nasal conduit à des symptômes très désagréables et crée une certaine menace pour la santé et même la vie d'une femme.

Les signes de la naissance des fibromes:

  • Crampes sévères dans le bas de l'abdomen, s'étendant jusqu'au dos et à l'entrejambe,
  • Spotting du vagin.

Avec des saignements abondants, la pression artérielle diminue, une tachycardie, une faiblesse et une perte de conscience sont possibles. Au moindre soupçon de perte de fibromes besoin de consulter un médecin.

Un site émergent sous-muqueux est clairement visible lors d’un examen gynécologique. Le col de l'utérus est lissé, le canal cervical s'ouvre, des fibromes apparaissent dans le vagin. Pour clarifier le diagnostic, on réalise une échographie et une hystéroscopie. Le retrait du noeud sur la jambe est effectué sous anesthésie générale. Après extraction de la tumeur, le curetage de la cavité utérine est montré avec contrôle histologique obligatoire.

Certains fibromes sous-muqueux sont associés à un myomètre de jambe mince et peuvent éventuellement descendre par le canal cervical dans le vagin, provoquant un saignement et une douleur intense.

Une tumeur peut-elle sortir d'elle-même sans intervention médicale? Théoriquement, c'est possible, mais cela ne vaut pas la peine de le faire. Le saignement qui accompagne la naissance d’un noeud peut être assez grave et la vie du patient sera mise en danger. Dans de rares cas, la naissance d'un néoplasme entraîne l'inversion de l'utérus, menaçant de nécrose, d'infection et de septicémie.

Après la naissance du site, il est recommandé de consulter un gynécologue et de procéder à une échographie tous les 3 mois. Vous pouvez planifier une grossesse dans six mois en l'absence de complications.

Comment faire disparaître la tumeur

Il n'y a pas de recommandations claires pour se débarrasser des fibromes garanti. On ne peut qu'essayer de stabiliser le fond hormonal et ainsi augmenter les chances d'une issue favorable de la maladie.

Pour maintenir l'équilibre hormonal, il vous faut:

  1. Perdre du poids Tissu adipeux - dépôt d'œstrogènes, contre lequel se développe le myome,
  2. Mangez bien. Une alimentation équilibrée est une autre étape vers un métabolisme normal et un niveau stable d’hormones féminines.
  3. Bougez plus pour éviter la prise de poids
  4. Traitez rapidement les maladies gynécologiques et surveillez l’état des glandes mammaires.

Même si ces mesures préventives simples ne font pas disparaître le myome, elles contribueront au moins à maintenir le corps en bonne forme physique et à renforcer le système immunitaire.

Que faut-il faire d'autre pour résoudre le myome? Les gynécologues ne conseillent pas de retarder le traitement, ni de recourir à des recettes populaires. A partir d'une médecine basée sur des preuves, il est possible de se débarrasser d'une tumeur par l'une des méthodes suivantes:

  • Thérapie conservatrice médicale (agonistes des hormones libérant des gonadotrophines, antiprogestogènes, COC et autres agents hormonaux),
  • Traitement chirurgical - de l'embolisation de l'artère utérine à la myomectomie conservatrice ou à l'hystérectomie radicale (ablation de l'utérus).

Le pronostic dépend directement de la gravité de la maladie. Les myomes simples et les tumeurs de petite taille répondent bien à l'hormonothérapie et sont enlevés chirurgicalement sans aucun problème. Il est important de ne pas retarder une visite chez le médecin. Plus le diagnostic est posé tôt, plus les chances d'une évolution favorable de la maladie sont élevées.

Myoma a peur des chirurgiens

En particulier, les personnes impliquées dans la myomectomie (ablation de myomes) et l'hystérectomie (ablation de l'utérus). L'utérus lui-même a également peur de telles opérations et tout le corps n'en est pas satisfait. Parfois, la chirurgie des fibromes devient la solution optimale, mais dans la plupart des cas, elle tire au canon sur les mouches. Vaut-il la peine de préparer de l'artillerie lourde où vous pourrez faire une tapette à la mouche? Et il n'y a pas d'insectes, et les murs de la maison sont intacts (cependant, tout est en ordre, parlons de la "tapette à mouches" contre les myomes ci-dessous).

Les principaux inconvénients de l'opération:

  • En fait, c'est une opération. Avec anesthésie Et avec tous les risques associés.
  • Dans 7 à 14 cas sur cent par an après l'opération, le myome repousse.
  • Le risque de rechute peut être réduit, mais il faudra prendre des hormones. Ce que le corps n'est pas toujours heureux non plus.
  • Une des complications après la chirurgie est des pointes dans le bassin. A cause d'eux, la conception d'un enfant peut poser problème.
  • Si le médecin propose d'éliminer le myome avec l'utérus, il convient d'en examiner les conséquences. Ils peuvent être plus graves que les problèmes causés par le fibrome lui-même. Même si la femme ne prévoit plus d’avoir d’enfants.

Conclusion: Myoma a peur de la chirurgie, mais seuls les gynécologues n'en ont probablement pas peur. Les inconvénients de cette méthode de traitement sont suffisants. On a généralement recours à la chirurgie lorsqu'il y a de gros nœuds et la femme prévoit une grossesse dans un avenir très proche.

Myoma a un peu peur de la drogue

Pour être plus précis, elle ressent une légère peur juste avant un médicament - le bloqueur des récepteurs de progestatif Ulypristal (alias Esmia). Avec le bon traitement, environ 60% des nœuds de myomes sont réduits. Cependant, l'effet varie selon les femmes. Les scientifiques ne peuvent dire avec certitude combien de temps le médicament aidera à réduire le myome.
Autres hormones et spirales "Mirena" myome mal à l'aise. Peu importe combien on voudrait croire le contraire à certains gynécologues de la «vieille école».

Myoma a peur de rester sans oxygène

Les médecins et les scientifiques sont au courant depuis longtemps (depuis les années 70 du siècle dernier), mais certains refusent toujours de croire. Il existe une telle procédure - l'embolisation des artères utérines, lorsque des microsphères spéciales sont introduites dans le vaisseau alimentant le myome à travers un cathéter. Ils bloquent la lumière de l'artère, le fibrome est laissé sans oxygène ni nutriments, "se dessèche" et se transforme essentiellement en tissu conjonctif. Il y avait un gros raisin, transformé en un petit zeste. Et même complètement séparé du mur de l'utérus et "laissé" à travers le vagin.

Actuellement, les médecins américains considèrent l'embolisation de l'artère utérine (EMA abrégée) comme la référence en matière de traitement des fibromes, car elle présente plusieurs avantages:

  • La rechute, contrairement au traitement chirurgical, est pratiquement inexistante.
  • Si les fibromes provoquent des symptômes, ils disparaissent complètement chez 99% des femmes après l'EMA.
  • La procédure dure 15-30 minutes. Il n'y a pas de coupure. Le médecin n'a besoin que de percer la peau pour insérer un cathéter dans le vaisseau. L'anesthésie n'est pas nécessaire non plus.

Conclusion: L'embolisation des artères utérines est la même procédure que celle recommandée par les experts modernes pour la plupart des femmes atteintes de myome. Vous avez peut-être entendu un point de vue différent, mais ce n'est qu'un point de vue. L'efficacité et la sécurité de l'EMA ont été prouvées scientifiquement.

Pourquoi le myome est indifférent?

En règle générale, on considère que le myome doit être «porté» dans votre corps avec autant de soin qu'une bombe à retardement, et vous devez respecter de nombreuses restrictions. Les scientifiques modernes ont de bonnes nouvelles pour les femmes: le taux de croissance des fibromes est presque indépendant du mode de vie. Avec myoma, vous pouvez:

  • avoir des relations sexuelles
  • faire du sport (si les fibromes ne conduisent pas à des règles abondantes et ne sont pas si énormes qu'ils pressent les organes voisins),
  • prendre des contraceptifs oraux - mais uniquement comme moyen de contraception, ils ne guérissent pas les fibromes,
  • prendre un bain et aller au sauna,
  • faire un massage
  • есть всё, что вам нравится (при обильных месячных нужно позаботиться, чтобы в рационе присутствовало достаточное количество железа).

И строго говоря, миому нельзя назвать опухолью, даже доброкачественной. Рак в ней развивается не чаще, чем в здоровом миометрии (мышечном слое стенки матки). Поэтому бояться её не стоит. Mais il faut être observé chez le gynécologue sans équivoque.

Retirer le myome ou attendre que ça passe tout seul?

Les fibromes peuvent être aussi petits que la spécification du sable, ou atteindre la taille d'une orange ou d'un pamplemousse, ce qu'ils font habituellement lorsqu'ils ne sont pas traités ou libérés à la fin sans aucune correction hormonale. Le plus gros indicateur fibreux pesait plus de 100 livres.

Dans les cas où la taille des fibromes compromet d'autres fonctions corporelles, telles qu'une constriction de la vessie ou un saignement excessif, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Malheureusement, de nombreuses hystérectomies inutiles sont effectuées avant qu'une femme atteigne ce stade. Avant que des alternatives naturelles soient considérées.

Pour répondre à la question, les fibromes peuvent-ils résoudre, il est nécessaire de prendre en compte la taille de la tumeur, l'âge du patient, les hormones et de nombreux autres facteurs connexes. Les formations elles-mêmes peuvent être très différentes: les cas de lipomes simples et multiples sont enregistrés, leur taille varie de quelques millimètres à 50–60 cm de diamètre.

Le tissu fibreux dans le myomètre est sensible à l'œstrogène. Plus l'œstrogène est élevé, plus la fibrose se développe rapidement. Bien que la fibrose elle-même ne conduise généralement pas au cancer ou ne devienne pas cancéreuse, elle signale clairement un déséquilibre grave du système reproducteur et hormonal de la femme. En particulier, il existe une dominance en œstrogènes et un déficit en progestérone. De tels déséquilibres affectent non seulement l'utérus, mais également d'autres tissus sensibles aux hormones, tels que la poitrine, le col utérin, les ovaires et le vagin.

Si vous ne prenez pas soin des conséquences, cela peut être dévastateur. La fibrose n'est clairement qu'une partie du continuum de la maladie, fortement associée à la dominance en œstrogènes. L'œstrogène et la progestérone agissent de manière synchrone en tant que freins et contrepoids pour atteindre l'harmonie hormonale. Il ne s'agit pas d'un déficit absolu en œstrogènes ni en progestérone, mais de la dominance relative en œstrogènes et du déficit relatif en progestérone, principale cause de problèmes de santé lorsqu'ils ne sont pas équilibrés.

Pour la normalisation des données, les gynécologues déterminent la taille d'une tumeur bénigne par rapport à l'utérus enceinte. Plus de semaines après la conception, les experts s’arrangent, moins il est probable que les fibromes utérins se résolvent d’eux-mêmes.

Comme nous l’avons déjà mentionné, la cause principale de la tumeur est une poussée d’œstrogènes dans le sang d’une femme. Cela peut se produire pendant le développement et l'ovulation de l'œuf chez la femme, pendant la grossesse ou l'accouchement. Même le processus de puberté chez les filles peut entraîner une croissance incontrôlée de cette hormone. À propos, l'avortement est le début d'une importante libération d'œstrogènes, de sorte que des avortements fréquents peuvent provoquer un processus tumoral dans l'utérus.

La théorie, qui a reçu un soutien, a été trouvée dans l'étude de l'association des xénogonmones et de l'apparition de la fibrose. Les xénohormones sont également appelées xénoestrogènes en raison de la similitude de leur composition chimique avec les œstrogènes. La différence est que ces composés chimiques sont beaucoup plus efficaces que ceux produits par notre corps. Ces composés ont envahi tous les aspects de nos vies. L'eau chlorée que nous buvons et que nous absorbons dans le bain, les herbicides et les pesticides que nous consommons à partir de produits issus de la fabrication de produits chimiques, la doublure de produits en conserve et de nombreux savons et shampoings que nous utilisons quotidiennement.

Il existe une théorie médicale selon laquelle, si la croissance d’une néoplasie dépend d’un taux élevé d’hormones, la diminution de la taille et de la disparition de l’œstrogène diminue. Cette belle hypothèse n'a pas encore trouvé de confirmation pratique. Myoma ne veut pas obéir aux règles et lois de la biologie. Par conséquent, la question de savoir si les fibromes utérins peuvent passer par lui-même reste ouverte.

Alternatives naturelles et holistiques pour les fibrides utérins. La crème de progestérone bio-identique minimise la taille et la fréquence des fibromes utérins, en équilibrant les niveaux excessifs d'œstrogènes. L'utilisation bio-identique de la progestérone est le traitement le plus efficace des fibromes utérins. Les fibromes vont se contracter et se dissoudre avec la progestérone. Les progestérone de synthèse, appelées progestines, sont connues pour améliorer les fibromes en raison de leur incapacité à équilibrer le corps.

Cette formule à base de plantes synergique contient du pissenlit et du vitex, qui aide le corps à éliminer les traitements hormonaux exogènes ou les aliments contaminés. En plus de traiter les maladies du foie, les soins quotidiens du foie constituent le fondement d'une santé complète du corps. Les naturopathes et les autres personnes qui recherchent les causes profondes de la maladie constatent souvent que le foie joue un certain rôle. Cela est vrai dans un large éventail de maladies différentes, y compris les tumeurs des fibromes utérins. Lorsque votre foie est submergé ou compromis avec des produits pharmaceutiques ou des xénochormones, votre foie est incapable de rompre la dégradation de l'œstrogène, laissant les femmes avec un excès.

Myoma c'est quoi

Il est important d'arrêter de manger des aliments fortement transformés. La farine blanche, le riz blanc, le sucre et tous les glucides simples provoquent une montée d'insuline dans le sang. L'insuline modifie la façon dont le corps traite les œstrogènes. Ceci, à son tour, contribue à la formation de fibromes, ainsi qu'à la croissance de fibromes existants. Les autres changements alimentaires à effectuer sont les suivants.

Une femme en surpoids a un impact significatif sur la possibilité de traitement sans éliminer les tumeurs pendant la ménopause. Selon les lois de la physiologie, c'est dans le tissu adipeux que se situe la principale accumulation d'hormones sexuelles féminines. Pendant la ménopause, les œstrogènes sont retirés de la circulation sanguine et déposés dans les dépôts graisseux du corps de la femme.

Mangez beaucoup de légumes à feuilles sombres, de lentilles, de haricots et de volaille élevée de manière biologique. Les algues aident à maintenir la thyroïde et les glandes surrénales, ce qui fait partie du contrôle des niveaux d'hormones. Buvez de l'eau filtrée. Bien que certains médecins recommandent d'utiliser le soja pendant la ménopause, le soja contient des toxines ainsi que des phytoestrogènes. Ces substances augmentent les œstrogènes dans l'organisme et stimulent la croissance des fibromes.

  • Ils imposent une taxe sur le foie et le foie - où l’oestrogène est traité.
  • Éloignez-vous de toutes les formes de caféine, y compris le thé et le chocolat.
  • Restez à l'écart de l'alcool.
Si vous faites de l'embonpoint, essayez de perdre ces kilos en trop.

Bien sûr, plus une femme a d’œstrogènes, plus elle conservera les symptômes de la jeunesse et de la fraîcheur. Cependant, dans le même temps, un pourcentage élevé de ces substances ne permettent pas aux tumeurs bénignes de se dissoudre.

Dans la nature, tout est interconnecté et les patients avec une couche adipeuse minimale ont les meilleures chances de se débarrasser d'une tumeur utérine sans traitement. Dans ce cas, le processus de vieillissement de ces femmes est plus prononcé.

L'œstrogène étant métabolisé dans les cellules adipeuses, les femmes en surpoids ont plus d'oestrogènes que les femmes maigres. En outre, supprimez de votre alimentation tout produit animal contenant des hormones. Cela inclut tout bœuf ou produit laitier de production traditionnelle.

Diagnostic et symptômes

Discutez avec votre naturopathe ou votre fournisseur de soins de santé des moyens naturels d’éliminer les fibromes et voyez si cela pourrait vous convenir. Les fibromes sont des tumeurs bénignes des muscles et des tissus fibreux qui se développent dans l’utérus de la femme. Ils sont principalement dus à une toxicité au cuivre et à des déséquilibres hormonaux dus à une insuffisance des glandes surrénales et de la thyroïde.

Un résultat positif est prouvé lors de l'utilisation d'antagonistes des hormones gonadotropes. “” Et “Zoladex” peut réduire la taille des fibromes presque deux fois. Cependant, l'effet de ces substances n'est bien prononcé que pendant le traitement. Ces médicaments sont souvent prescrits avant une intervention chirurgicale pour enlever l'utérus.

La recommandation d'utiliser un médicament tel que «Duphaston» pour traiter les fibromes utérins semble assez controversée. Substances entraînant la croissance de progestérone dans le sang de la patiente, réduisant ainsi l'effet de l'œstrogène sur son corps, ce qui entraîne une réduction de la taille d'une tumeur bénigne.

Les fibromes peuvent être de la taille d'un pois ou d'un melon d'eau. Ils ne causent pas toujours de problèmes et beaucoup de femmes ne savent même pas qu’elles ont ces pousses. Les symptômes qu’elles provoquent peuvent dépendre du nombre, de la taille et de l’emplacement des fibromes. En général, les symptômes peuvent inclure.

Douleur, inconfort ou pression pelviens Saignements menstruels abondants Saignements entre les menstruations Longueur excessive de la menstruation Fréquence accrue de miction Constipation, gaz ou ballonnements fièvre. Les chercheurs ont montré que les fibromes affectaient les taux d'hormones. D'autres hormones jouent également un rôle dans la croissance des fibromes utérins, notamment la prolactine, l'hormone parathyroïdienne, le facteur de croissance de l'insuline et l'hormone de croissance pituitaire.

En plus des médicaments pour le traitement des fibromes actuellement utilisés, c’est-à-dire la fusion des tissus affectés de l’utérus par faisceau ultrasonore. Cette procédure est absolument sans douleur et est effectuée dans une clinique ou des centres médicaux.

Cette technique vous permet de retirer même les gros nœuds de myome, tout en préservant la structure tissulaire de l'utérus, ce qui garantit à la femme une maternité encore plus fructueuse. Pour minimiser l'impact sur les tissus de l'utérus affecté, cette méthode de traitement est généralement associée à l'IRM. Le seul critère négatif pour l'ablation FUS reste le coût assez élevé de la procédure.

Comment reconnaître le myome?

Dans la plupart des cas, la tumeur se développe sans symptômes graves. Une femme ne peut pas soupçonner qu'elle a des fibromes jusqu'à ce que la pathologie soit révélée lors de sa visite chez le gynécologue. Certains signes peuvent indiquer que certains troubles sont encore présents dans le système reproducteur.

Les principaux incluent:

  • douleur constante dans le bas de l'abdomen pouvant donner dans le bas du dos,
  • périodes prolongées et lourdes,
  • saignements entre les menstruations,
  • problèmes de miction,
  • violation du cycle menstruel,
  • saignements
  • se sentir faible
  • vertige
  • constipation

Avec le myome utérin, des troubles hormonaux sont souvent observés, ce qui peut provoquer le développement et d'autres perturbations dans le corps.

Très souvent, les femmes doivent faire face à une augmentation de poids car le métabolisme des graisses se détériore et la quantité de cholestérol augmente.

Il arrive souvent que le myome soit complètement résolu, sans aucune intervention, aussi ne paniquez pas immédiatement lors de l'établissement d'un tel diagnostic.

Quand une tumeur peut-elle disparaître?

La question qui pousse beaucoup de femmes à se demander si les fibromes utérins peuvent être résolus?

Cette nouvelle formation est très dépendante de l'équilibre hormonal. En fonction des hormones présentes dans une plus grande mesure, le processus de développement de la tumeur et son ralentissement se produiront également.

Comme le montre la pratique, les noeuds de myome peuvent être réduits ou disparaître complètement. Afin de se débarrasser de cette pathologie, il est nécessaire de prévoir des conditions permettant de réduire au maximum le taux d'œstrogènes. Très souvent, ceci est observé au début de la ménopause. Pendant cette période, la production d'œstrogènes de la femme diminue.

Au moment de la ménopause, le corps a une très faible quantité d'hormone, ce qui conduit à la disparition des ganglions du myome. Ces cas ne sont pas rares, mais cela ne garantit pas que la maladie sera complètement exclue sans traitement approprié.

Les prévisions seront plus favorables pour les femmes de poids faible, car le contenu en hormone est minime.

Pour que le pronostic soit positif, il est très important que la femme n'ait pas de problème d'embonpoint.

Cela est dû au fait que le tissu adipeux est un lieu d'accumulation d'œstrogènes et qu'après le début de la ménopause, il y a une concentration élevée de l'hormone aux endroits où se dépose le tissu adipeux.

Myoma et période de gestation

En période de gestation, le corps de la femme est complètement reconstruit. La balance des hormones est en train de changer, il y a une augmentation de la progestérone et de l'œstrogène.

Les indicateurs de ces hormones affectent directement la tumeur. Pendant la grossesse, les changements suivants sont observés:

  • changement dans l'équilibre des hormones
  • étirement des muscles utérins
  • utérus élargi
  • augmentation de la circulation sanguine dans les vaisseaux sanguins.

Pendant la grossesse, le développement de la tumeur augmente, ce qui est un phénomène naturel. L'utérus grossit, ce qui devient la cause de l'augmentation des noeuds du myome.

Le plus souvent, la croissance tumorale active se produit dans la première moitié de la grossesse, après quoi, la taille des nœuds devient plus petite.

Après l'accouchement, la maladie peut disparaître complètement, car le corps de la femme pendant la grossesse est souvent soumis au processus de dégénérescence des fibromes. Il est associé à des pathologies telles que:

  • nécrose du tissu de myome
  • saignements
  • développement de kystes.

Est-il possible de disparaître des fibromes sans traitement?

Avant de répondre à une question, le myome peut se résoudre, est-ce possible? Dans un premier temps, il est nécessaire de prendre en compte certains faits.

À ce jour, les raisons pour lesquelles le myome est résolu ne sont pas totalement déterminées. De nombreux experts pensent que cela est dû aux modifications de l'équilibre hormonal. Il peut également être associé à une violation du processus de circulation sanguine aux endroits où se trouvent les ganglions du myome.

La résorption des fibromes peut présenter certains symptômes, notamment:

  • en tirant la douleur dans les endroits de la tumeur,
  • la température,
  • augmentation du nombre de leucocytes,
  • améliorer le tonus de l'utérus.

En règle générale, ces symptômes durent plusieurs semaines. Après l'échographie, vous pouvez voir que la tumeur est devenue plus petite ou a complètement disparu

Fibromes utérins: peut-il résoudre?

En effet, de tels cas peuvent être même sans rendez-vous de thérapie. Cependant, il convient de garder à l’esprit que cela se produit rarement et qu’il est justifié par des facteurs tels que la taille insignifiante de l’éducation sur le myome, sa dépendance au stéroïde œstrogénique, l’apparition de la période climatérique de la vie de la femme, entraînant une diminution physiologique du taux d’œstrogènes dans le sang, respectivement, et leur effet sur les néoplasmes de l'utérus.

Si une femme en âge de procréer a décidé de choisir une tactique d'attentisme dans l'espoir d'une guérison spontanée, alors cette période peut être perdue en vain et manquée en termes de prescription d'un traitement plus bénin avec un noeud de myome de petite taille. Souvent, ces femmes se présentent à la réception chez l’obstétricien-gynécologue avec des symptômes cliniques déjà évidents et évidents du processus pathologique, qui ne changent pas la qualité de vie de la patiente.

La règle principale et principale dans le traitement des lésions myomateuses de l'organe de reproduction de la femme est un diagnostic complet et opportun qui vous permet de prescrire un traitement pathogénétiquement correct.

Les fibromes utérins peuvent-ils disparaître?

Les fibromes utérins de petites tailles peuvent-ils se résoudre? Sous réserve de la petite taille du site et d'une thérapie compétente - oui, c'est possible.

Un traitement prescrit qualifié comprend la nomination de médicaments tels que des contraceptifs oraux combinés qui équilibrent l'équilibre hormonal,

les agonistes ou antagonistes de la gonadolibérine, des médicaments de type progestérone, ainsi que des médicaments anti-progestérone utilisés dans le diagnostic des myomes utérins dépendants de la progestérone, dont le but est déterminé par un médecin en fonction de la situation clinique spécifique.

Il est également nécessaire de clarifier quels médicaments et quelles actions ne doivent pas attendre de résultats en termes de régression tumorale: des plantes médicinales sous forme d’infusions, décoctions, teintures, compléments alimentaires, douceurs avec de la décoction d’herbes, des hirudothérapies (utilisant des sangsues médicales), utilisant toutes sortes de procédures de physiothérapie. Ces mesures ne peuvent être prises que comme traitement secondaire et secondaire.

Comment dissoudre le myome utérin de taille moyenne?

Les tailles de néoplasmes myomateux, n'atteignant pas la taille à 12 semaines de gestation, sont considérées comme moyennes. Les médicaments seuls ne peuvent pas faire ici. Ici, les médecins ont recours à des méthodes intermédiaires entre techniques conservatrices et techniques opérationnelles. Celles-ci comprennent l'ablation par le FUS des noeuds du myome, ainsi que l'embolisation de l'artère utérine. Chacune de ces méthodes ne provoque la nécrose des ganglions myomateux que par le biais de divers effets sur le processus lui-même. Avec l'ablation par FUS, le foyer nodal est affecté par une onde ultrasonore qui réchauffe thermiquement le myome à une température de 60 degrés Celsius, ce qui entraîne sa mort et des changements nécrotiques.

Les fibromes utérins après l'accouchement peuvent-ils disparaître?

Les fibromes utérins et la grossesse constituent une catégorie distincte de cas cliniques, dont l'évolution est tout simplement impossible à prédire.

Большинство случаев миомы матки во время беременности подвергаются стойкой регрессии, то есть узлы уменьшаются в размерах, а после родов контрольное ультразвуковое исследование может и вовсе констатировать ее отсутствие. Это происходит как раз с эстрогенозависимыми новообразованиями. Так как они лечатся прогестеронов. Cette grossesse - il s'agit d'un fond persistant de progestérone à des concentrations assez élevées. En conséquence, pendant 9 mois, les nœuds sont dans les conditions physiologiques de l’hormonothérapie conservatrice. La grossesse affecte positivement ces nœuds. Cependant, il existe des cas de telles formations qui ont provoqué des conditions urgentes nécessitant une intervention chirurgicale. Ce sont des situations telles que la malnutrition du nœud lorsque la nécrose survient pendant la grossesse.

Symptômes de résorption des fibromes utérins. Beaucoup de patients qui ont subi ces procédures notent les changements caractéristiques associés à la régression de l'éducation du myome. ils commencent à remarquer une diminution significative de la douleur pendant la menstruation, ainsi qu'après, les symptômes de ce néoplasme disparaissent, associés à la compression d'organes voisins tels que la vessie, ce qui provoque l'arrêt de la miction accélérée, une diminution de la suppression du rectum - la constipation commence à gêner femme de moins en moins.

Pourquoi la maladie apparaît-elle?

La principale raison pour laquelle les fibromes se développent est un changement d’équilibre hormonal. Le plus souvent, cela se produit avant l'âge de 30 ans. Les facteurs qui influencent ce processus peuvent être attribués au stress, à la perturbation du métabolisme de la matière et aux effets environnementaux négatifs. Un trouble hormonal est une diminution de la production d’œstrogènes et une augmentation de la progestérone.

Très souvent, cela est dû au fait que divers troubles sont présents dans les ovaires et la glande thyroïde. En outre, les causes du développement de la tumeur comprennent:

  • mauvaise nutrition,
  • l'obésité
  • diabète sucré
  • médicaments hormonaux,
  • différents types d'interventions gynécologiques
  • prédisposition génétique
  • période de gestation
  • maladies de l'appareil reproducteur
  • réduire les fonctions de protection du système immunitaire,
  • exposition constante au stress.

Les raisons pour lesquelles la tumeur apparaît - beaucoup, il est donc nécessaire de procéder à la prévention de la maladie et d'être constamment surveillé par un gynécologue.

Causes: Pourquoi les fibromes surviennent-ils dans l'utérus?

Les fibromes ont une incidence de 35 à 45 ans et sont plus fréquents chez les femmes sans enfant. Ils peuvent se produire individuellement, mais aussi en grande quantité. Ce dernier fait référence à ce qu'on appelle "l'utérus myomateux". Les causes des fibromes ne sont pas claires. Cependant, il existe une nette corrélation entre la croissance des fibromes et le groupe hormonal des œstrogènes. Plus il y a d'œstrogènes dans le corps, plus les myomes se développent rapidement.

Symptômes: comment les fibromes sont-ils visibles?

Les fibromes sont bénins et, par conséquent, les tumeurs se développent lentement. La plupart des patients ne présentent aucun symptôme et la fibrose est détectée par hasard lors d'un examen gynécologique de routine. Si des plaintes surviennent, cela est généralement dû à des troubles de saignement au cours d'une période, tels que des saignements, des saignements persistants et des saignements très abondants. Le trouble de l'ovulation est tout aussi courant. Ainsi, les fibromes peuvent entraîner une infertilité, ainsi qu'une augmentation de la fréquence des fausses couches et des naissances prématurées.

Les raisons pour lesquelles la tumeur apparaît - beaucoup, il est donc nécessaire de procéder à la prévention de la maladie et d'être constamment surveillé par un gynécologue.

Diagnostic: Comment détecte-t-on les fibromes utérins?

Contrairement à une croissance généralement lente, une grossesse peut entraîner une croissance rapide. Il est basé sur une augmentation du niveau d'œstrogène. Après la grossesse, les fibromes deviennent généralement plus petits. La fibrose est une tumeur bénigne facilement identifiable. Dans la plupart des cas, les informations fournies par l'interview du patient et l'examen médical ultérieur, ainsi que l'échographie, sont suffisants pour diagnostiquer les fibromes. Il est facile de sentir la tumeur à cause de sa texture grossière. Le tissu utérin environnant est beaucoup plus mou.

Avec le myome utérin, des troubles hormonaux sont souvent observés, ce qui peut provoquer le développement et d'autres perturbations dans le corps.

Très souvent, les femmes doivent faire face à une augmentation de poids car le métabolisme des graisses se détériore et la quantité de cholestérol augmente.

Il arrive souvent que le myome soit complètement résolu, sans aucune intervention, aussi ne paniquez pas immédiatement lors de l'établissement d'un tel diagnostic.

Lors d'une échographie, la fibrose est alors entourée d'une capsule et donc contrairement aux muscles environnants. La fibrose peut se trouver directement dans la paroi musculaire, derrière la couche musculaire ou devant la couche musculaire. Les petits fibromes sont généralement palpables, mais non visibles. Les gros fibromes peuvent devenir énormes et gonfler considérablement.

Traitement: Quelles méthodes d’élimination du myome existent?

Une croissance rapide devrait exclure les fibromes malins. Cependant, cela est extrêmement rare et ne concerne qu'environ 0,1% des tumeurs classées comme fibrose. La fibrose, qui ne provoque aucun symptôme, ne nécessite aucun traitement. Afin de ne pas perdre de vue les événements malins, le contrôle de la taille des fibromes doit être effectué à intervalles réguliers, car une croissance rapide indique une tumeur maligne. Si vous avez des plaintes, vous pouvez envisager différents types de thérapie. Votre spécialiste du myome discutera en détail des options qui conviennent à votre cas.

Caractéristiques du développement et du traitement des tumeurs

Les fibromes peuvent être situés au centre de la couche musculaire de la paroi utérine (intermusculaire), à ​​sa surface externe (sous-péritonéale) ou à l'intérieur de l'utérus (sous-muqueuse). Parfois, la tumeur est associée au corps de l'utérus avec une jambe mince.

En raison de la croissance des fibromes chez les femmes augmente l'abdomen, comme pendant la grossesse. La taille de la tumeur en cm est estimée par échographie et comparée à une augmentation de l'abdomen à une semaine de grossesse donnée. En fonction du diamètre des noeuds du myome, les tumeurs sont classées comme suit:

  • petits fibromes - le diamètre ne dépasse pas 2-2,5 cm (respectivement, la taille de l'abdomen ne dépasse pas 5 semaines de grossesse),
  • fibromes moyens - environ 5 cm (10-12 semaines),
  • fibromes plus gros - plus de 8 cm (la taille de l'abdomen est supérieure à 12 semaines).

Si une femme présente une tumeur d'une taille insignifiante, le traitement n'est pas effectué, son état est surveillé périodiquement par échographie.

Les tumeurs de plus de 8 cm (12 semaines) peuvent constituer un danger sérieux, entraînant des complications pendant la grossesse et l'accouchement, une fausse couche ou une infertilité. En pressant les organes et les vaisseaux voisins, la miction, le travail des intestins et la survenue de maladies cardiaques sont altérés. Ces tumeurs sont éliminées par des méthodes invasives (myomectomie, myométroectomie, hystérectomie), qui prévoient l'ablation chirurgicale des ganglions du myome ou de tout l'utérus.

À des tailles de tumeurs allant jusqu'à 8 cm (jusqu'à 12 semaines) en l'absence de complications, l'ablation des fibromes utérins est réalisée sans intervention chirurgicale.

Méthodes de traitement sans chirurgie

Pour le traitement sans chirurgie, des préparations médicales, des procédures physiothérapeutiques et des méthodes d'élimination mini-invasive des fibromes utérins sont utilisés. Il existe des remèdes populaires pour soulager les symptômes des fibromes.

L'utilisation de telles méthodes est possible dans le cas où la taille des fibromes utérins n'augmente pas de plus de 2 cm au cours de l'année, lorsque la femme ne présente pas d'hémorragie utérine abondante, entraînant une anémie. Il n’ya pas de sensation de douleur, de perturbation des organes causée par la pression de la tumeur. Il est établi de manière préliminaire qu’il n’ya aucun risque de torsion de la jambe de la tumeur ou de dégénérescence des fibromes en cancer de l’utérus.

Ablation par le FUS

Il s'agit d'une méthode de traitement sans contact (non invasive) qui ne nécessite aucune perforation ni incision. Une femme est placée dans une chambre d'imagerie par résonance magnétique et un faisceau ultrasonore à haute fréquence est dirigé vers le myome. Les cellules tumorales sont détruites et évaporées, sans effet sur les tissus voisins. La procédure est réalisée sans anesthésie.

La méthode n'est pas applicable en présence de gros et nombreux noeuds myomateux.

Méthodes physiothérapeutiques

En présence de fibromes ne peut pas mener des procédures de physiothérapie thermique associées à une augmentation du flux sanguin dans le corps. Cela peut conduire à la croissance de la tumeur.

Les procédures sont utilisées pour soulager l'inflammation de l'utérus, ainsi que pour réduire la taille de la tumeur (bains médicaux, électrophorèse, magnétothérapie). Elles sont effectuées immédiatement après la fin des menstruations.

Gérudothérapie

Traitement avec des sangsues. En raison de la pression de la tumeur sur les vaisseaux, la sortie du sang veineux devient difficile, les veines sont dilatées, ce qui provoque une douleur chez la femme. Une petite saignée avec des sangsues aide à éliminer la stase du sang. Les adeptes de cette méthode d'élimination d'une tumeur sans opération prétendent que les substances biologiquement actives contenues dans la salive de sangsue peuvent avoir un effet de résolution, contribuant à la réduction de la taille des fibromes.

La méthode est contre-indiquée chez les femmes atteintes d'anémie, de faible coagulation sanguine et d'hypotension artérielle. Un tel traitement ne peut pas être utilisé s'il y a des doutes sur la nature bénigne de la tumeur.

Méthodes traditionnelles de traitement

Pour le traitement du myome utérin dans la médecine traditionnelle, des plantes médicinales contenant des phytoestrogènes, des tanins, des huiles essentielles, des vitamines et des oligo-éléments sont utilisées. Ce sont des infusions préparées, des décoctions pour administration orale, ainsi que des compositions pour douches vaginales ou pour utilisation avec des tampons. Des substances précieuses d'origine naturelle (propolis, mumiye) sont également utilisées pour préparer des médicaments antibactériens, anti-inflammatoires et immunomodulateurs.

Rappel: Avant d’utiliser des remèdes populaires, il est impératif de consulter votre médecin, de vous soumettre à un examen préalable, car les substances qu’ils contiennent peuvent provoquer une réaction allergique, voire un empoisonnement, peuvent affecter les hormones.

Infusion d'un mélange de bore utérus et de brosses rouges

Action:
Borovaya utérus est une herbe contenant des substances ayant une action anti-inflammatoire et antitumorale. Le pinceau rouge contient des phytoestrogènes, des huiles essentielles et des agents antibactériens. La composition des deux plantes contient de nombreux oligo-éléments, ainsi que des vitamines.

Application:
Les herbes séchées sont réduites en poudre. Prendre 1 cuillère à soupe. l mélanger et verser 1 tasse d’eau bouillante. Laisser reposer 15 minutes à feu très doux, puis refroidir et filtrer en pressant doucement le précipité. Dans les 2 semaines, prendre trois fois par jour pendant 1 heure avant les repas et 1 cuillère à soupe. bouillon. Après une pause de 1-2 semaines, vous pouvez répéter le traitement.

Bouillon de graines de lin

Action:
Les graines de lin contiennent des phytoestrogènes, ainsi que des substances anti-cancérigènes et anti-inflammatoires. Le fond hormonal est normalisé, le travail des intestins s'améliore.

Application:
4 c. À thé les graines sont brassées avec 0,5 litre d'eau bouillante et maintenues dans un bain-marie bouillant pendant 15 minutes. Boire le bouillon refroidi une demi-heure avant les repas pour une demi-tasse. Le traitement est effectué pendant 2 semaines.

Jus de pomme de terre

Action:
Il est pris comme anti-inflammatoire, anesthésique. Il a un effet diurétique. Amélioration du métabolisme des sels d'eau qui aide à éliminer les poches des tissus des organes pelviens.

Application:
Jeunes pommes de terre juteuses utilisées. Après un lavage en profondeur, les pommes de terre sont pelées, frottées, râpées, pressées. Seul le jus de pomme de terre fraîchement pressé est utilisé. Il est pris le matin, à jeun, pour 1 verre pendant 3 mois. Ensuite, vous devrez faire une pause de 4 mois, après quoi le traitement pourra être répété. Le jus de pomme de terre ne peut pas être pris s'il existe des maladies telles que la gastrite, le diabète.

Teinture Celandine

Action:
Les fibromes d'une taille de quelques mm sont absorbés sans aucune intervention chirurgicale après l'application d'un traitement. Pour réduire la taille des fibromes plus gros, répétez le traitement après 2 mois.

Application:
Verser 1 cuillère à soupe. l à thé de chélidoine hachée 10 c. l vodka. Insister dans un endroit sombre pendant 2 semaines, filtrer.

La teinture est consommée dans les 30 jours. Le premier jour, prenez 1 goutte de teinture, dissoute dans 100 ml d’eau. Ensuite, le nombre de gouttes ajoutées est augmenté de 1 par jour jusqu'à atteindre 15, après quoi elles commencent à diminuer d'une goutte par jour.

Pour réduire le volume des saignements utérins avec le myome, on utilise la décoction d’ortie, d’achillée millefeuille, de bardane et d’épicéa.

MYTHE 1: Les fibromes utérins sont presque un cancer ou une condition «précancéreuse»

En fait Les fibromes utérins ne sont pas associés au cancer, ne les provoquent pas et ne constituent même pas un facteur prédisposant.

La seule tumeur maligne des cellules musculaires lisses de l'utérus (léiomyosarcome) est l'une des tumeurs des tissus mous les plus rarement rencontrées. Cela peut se produire dans l'utérus, mais en tant que maladie indépendante et non à la suite de la transformation maligne des fibromes utérins. Ainsi, le raisonnement du médecin sur la possibilité de développer un cancer à partir de fibromes n'est pas fondé et ne peut être une indication pour effectuer une opération radicale. Il s'agit d'une idée fausse très répandue qui aide à convaincre les patientes atteintes d'un myome d'accepter l'ablation de l'utérus.

La croissance rapide des nœuds n’est pas non plus une alarme, car elle n’appartient pas aux signes du cancer, ce qui a été prouvé par de nombreuses études. En règle générale, la croissance rapide est due à des modifications secondaires (dégénératives) du noeud et de son œdème.

Par conséquent, si le médecin détermine les indications d'une chirurgie radicale pour les fibromes utérins, indique une possible nature oncologique de la maladie ou un risque élevé de survenue de son évolution, il est tout à fait possible que cela vaille la peine de changer de médecin et d'obtenir une autre consultation indépendante.

Il est important de noter qu'il ne s'agit que d'une maladie maligne des muscles de l'utérus. L'absence de processus malin dans le myome utérin n'exclut pas la possibilité de développer une maladie maligne dans d'autres parties de l'utérus (muqueuse de l'endomètre) ou du col de l'utérus (bien que des mesures préventives et un dépistage précoce soient connus, assez simples et accessibles). Mais ces processus ne sont pas associés à la présence de fibromes et le diagnostic de fibromes utérins n'augmente pas le risque de développer ces maladies.

MYTHE 2: Myome - des hormones, la première chose dont vous avez besoin pour passer des tests d'hormones

En fait Lors de l'examen d'un patient atteint d'un myome utérin, des tests hormonaux ne sont généralement pas nécessaires.

Souvent, lorsqu'il pose un diagnostic de fibromes utérins, le médecin prescrit un examen hormonal, supposant apparemment que ces données lui permettront de faire la lumière sur les causes des fibromes utérins et d'aider à choisir une méthode de traitement.

En fait, de telles analyses ne sont pas nécessaires.

  • Les fibromes utérins sont une pathologie locale de la muqueuse utérine et chaque nœud se développe dans l'utérus à la suite de lésions d'une seule cellule.
  • Le niveau d'hormones n'affecte pas la survenue de ce défaut et ne détermine pas le développement de la maladie.
  • Les fibromes utérins sont détectés chez les femmes ayant un cycle menstruel normal, les femmes tombent facilement enceintes et donnent naissance à un myome utérin.
  • Le choix du traitement pour les fibromes n'est pas lié au niveau d'hormones sexuelles.

Il s’agit donc d’un examen inutile, que vous n’avez pas besoin de subir, et si le médecin vous le propose et indique son importance pour le diagnostic et le traitement, il est utile de douter que le médecin comprenne la nature de cette maladie et puisse vous recommander la méthode de traitement appropriée.

Les médicaments hormonaux affectent-ils la croissance des fibromes utérins? En savoir plus sur l'utilisation de médicaments hormonaux dans le traitement des fibromes utérins!

MYTHE 3: Lors du diagnostic des fibromes utérins, la première chose à faire est de gratter (brosser)

En fait Il n'est pas nécessaire de gratter la cavité utérine pour tous les patients consécutifs atteints d'un myome utérin.

Le curetage de l'utérus est effectué selon des indications strictes, notamment:

  • polypes détectés par ultrasons,
  • hyperplasie de l'endomètre,
  • saignements utérins d'origine inconnue,
  • plaintes de saignements intermenstruels.

Dans tous les autres cas, lorsque la menstruation est modérée et non prolongée, que l'endomètre est clairement visible lors d'une échographie et qu'il n'y a pas de modification pathologique, l'aspiration de la biopsie par aspiration (biopsie de pipe) de l'endomètre est suffisante. Il s’agit d’une procédure ambulatoire et indolore, réalisée sans anesthésie.

Grâce au curetage, comme lors d’une biopsie par aspiration, vous pouvez obtenir des informations sur l’état de la muqueuse utérine (endomètre), mais ces méthodes de diagnostic ne fournissent aucune information sur l’état des ganglions myomateux, comme cela est souvent expliqué aux patientes. Cette étude est uniquement nécessaire pour exclure la pathologie de l'endomètre, qui pourrait interférer avec le traitement préservant les organes des fibromes utérins.

MYTHE 4: Miomu devrait toujours être traité activement!

En fait Les fibromes utérins, qui ne s'accompagnent pas de symptômes, ne nécessitent pas de traitement chez les femmes qui ne planifient pas de grossesse.

Tous les ganglions myomateux ne se développent pas progressivement pendant la période de reproduction de la femme. Une partie des nœuds peut atteindre une certaine taille, puis cesser de croître ou progresser lentement, par exemple 5 mm par an. Si les ganglions ne déforment pas la cavité utérine, il n'y a pas de manifestations cliniques (c'est-à-dire qu'elles n'affectent pas la qualité de vie de la femme). Dans ce cas, le traitement n'est pas nécessaire, une surveillance dynamique suffit.

Dans le même temps, il convient de noter que la patiente elle-même ne peut pas formuler la présence de problèmes spécifiques (menstruations abondantes, sensation de pression sur la vessie, augmentation de l'abdomen), de sorte qu'il est dans tous les cas nécessaire de subir un examen par un gynécologue, de faire une échographie et d'évaluer le niveau d'hémoglobine. К примеру, падение гемоглобина может указывать на неправильную оценку обильности менструаций, а увеличение талии или рост живота может быть принято за набор веса, а не рост миоматозных узлов.Mais accepter l'opération en l'absence de symptômes de la maladie n'en vaut pas la peine.

Mythe 5: Même un peu de myome doit être éliminé - «pour la prévention»

En fait Il est impossible de prédire la dynamique de croissance des fibromes utérins et de prédire le pronostic de la maladie. À cet égard, les interventions chirurgicales prophylactiques relatives aux fibromes utérins sont inacceptables, de même que l'ablation de l'utérus, réalisée uniquement en relation avec le manque de volonté de la patiente d'avoir des enfants à l'avenir.

Lorsqu’il choisit une méthode de traitement des fibromes utérins, le médecin ne peut opérer avec ses propres suppositions quant à l’évolution de la maladie et aux conséquences éventuelles de l’inaction de la patiente. Fibromes utérins - éducation dont la croissance est très imprévisible. Vous devez donc l’évaluer en dynamique, en tenant toujours compte de la présence de plaintes, de l’âge de la patiente et de ses projets de grossesse. Il est important de rappeler que les fibromes utérins - une maladie qui se terminera par la ménopause, c'est-à-dire que les fibromes ont une fin logique.

L'attitude envers l'utérus en tant qu'organe destiné uniquement à porter des enfants est également inacceptable, car l'utérus est impliqué dans un certain nombre de processus importants dans le corps, assure une vie sexuelle à part entière et la formation d'un orgasme. Le retrait de l'utérus peut avoir un effet important sur la santé (augmente le risque de maladies cardiovasculaires et de troubles métaboliques), ce que confirment des centaines d'études étrangères convaincantes. Malheureusement, certains gynécologues préfèrent oublier ces données afin de persuader les patientes de retirer l'utérus.

MYTHE 6: Enlevez l'utérus - c'est aussi simple que ça! Et pas de problèmes plus tard!

En fait Le retrait de l'utérus n'est pas une «opération simple et sûre sans conséquences pour le corps» et ne peut pas être considéré comme la principale méthode de traitement des fibromes utérins chez les femmes qui ne planifient pas de grossesse.

Toute chirurgie, même très simple peut avoir les conséquences les plus graves pour le patient, y compris la mort. Il est très difficile de prévoir le développement de complications rares mais possibles. Par conséquent, les chirurgiens expérimentés et expérimentés ont la phrase suivante: "La meilleure opération est celle sans laquelle nous avons réussi à faire." L'intervention chirurgicale doit être effectuée selon des indications strictes et principalement dans les cas où il est impossible de s'en passer, il n'y a pas d'alternative. Sinon, une menace pour la vie du patient ou pour sa qualité est possible. S'il y a au moins une possibilité adéquate d'éviter une intervention chirurgicale, vous devriez essayer d'éviter l'opération.

Dans la très grande majorité des cas, les patients atteints de myome sont retirés de l'utérus sans proposer d'alternative à cette opération, ce qui présente cette intervention comme simple et sans danger, sans conséquence pour l'organisme. Souvent, des patients asymptomatiques, effrayés par les terribles conséquences de leur maladie, finissent par subir une telle intervention.

Les implications de l'ablation de l'utérus avec ou sans appendices sont bien connues. Il a été prouvé que ces patients développaient beaucoup plus souvent des maladies cardiovasculaires, des problèmes de poids, des troubles endocriniens et la probabilité de développer trois types de tumeurs malignes augmentait. Un groupe distinct comprend plus probablement les maladies du système nerveux, les troubles de l'humeur et la motivation. En règle générale, tous ces phénomènes désagréables ne se développent pas immédiatement après la chirurgie, mais au cours des années suivantes, de sorte que les patients ne les associent souvent pas à la chirurgie et ne commencent le traitement par d'autres spécialistes. De même, les gynécologues ne voient plus ces femmes et ont la fausse impression que tout est en ordre.

Le retrait de l'utérus ne doit pas être considéré comme la seule méthode possible et simple de traitement des fibromes utérins. Ablation de l'utérus - il s'agit de la dernière étape de la liste de toutes les méthodes de traitement possibles, auxquelles il n'est nécessaire de recourir qu'en dernier recours. Fuyez le médecin qui vous dit de telles choses: «N'ayez pas peur, il s'agit d'une opération simple, de telles opérations sont effectuées par centaines de milliers, il n'y a pratiquement aucune complication, vous retournerez rapidement à la vie normale, car ce sera une opération laparoscopique, aucune conséquence, vous dites simplement grâce à moi pourquoi avez-vous besoin d'aller avec ce sac avec des noeuds, parce que vous n'allez plus donner naissance ... "

MYTHE 7: Une fois qu'il y a des fibromes - oubliez le bain et le bronzage!

En fait Les coups de soleil, les bains, les saunas et les massages ne sont pas contre-indiqués chez les patients atteints de myome utérin, car il n’existe aucune preuve scientifique de l’influence de ces facteurs sur la croissance et le développement des noeuds du myome.

Nous n'avons pas réussi à trouver de recherche scientifique fiable montrant le lien entre les effets physiques énumérés et la croissance des nœuds de myomes. Tous les arguments à ce sujet sont purement spéculatifs. Cela ne signifie pas que, après en avoir pris connaissance, vous devez bronzer au soleil toute la journée sans restrictions raisonnables ou passer des heures au sauna pendant des heures. Juste en présence de cette maladie, vous ne devriez pas apporter de changements importants à votre mode de vie habituel, vous limiter, essayer de garder la modération à tout niveau et éviter les abus.

Mythe 8: Une fois qu'il y a des fibromes, la naissance ne réussira pas!

En fait Les fibromes utérins ne sont presque jamais la cause de l'infertilité, mais peuvent être la cause d'une fausse couche. Pas dans tous les cas, il est nécessaire de retirer les nœuds de myome avant la grossesse.

L'influence sur le déroulement de la grossesse et son développement peuvent nuire aux nœuds qui se développent dans l'utérus ou le déforment de manière significative. Tous les ganglions ne peuvent pas interférer avec le cours de la grossesse et il n'est pas nécessaire de retirer tous les ganglions myomateux de l'utérus avant la grossesse, y compris ceux de petite taille et en croissance hors de l'utérus. Il est important d'évaluer correctement la valeur de ces ganglions pour la grossesse et de prendre la bonne décision: ce qui sera plus risqué pour une femme - une grossesse avec de tels ganglions ou une grossesse avec des cicatrices sur l'utérus après le retrait de ces ganglions.

Maintenant, de plus en plus de femmes vont tomber enceintes avec des ganglions myomateux, des spécialistes de la reproduction compétents réalisent une FIV avec des ganglions myomateux dans l'utérus avec un bon résultat. En d'autres termes, la peur du myome utérin sous l'aspect de la grossesse et de l'accouchement est passée. À l'heure actuelle, les cicatrices peuvent causer davantage de problèmes après le retrait des ganglions de l'utérus, qui ne sont pas toujours bien suturés, ce qui accroît le risque de rupture utérine, de prolifération du placenta et d'autres complications obstétricales terribles.

MYTHE 9: Les tailles de fibromes sur les ultrasons sont déterminées avec une grande précision! Si hier faisait 25 mm et aujourd’hui 28 mm, le nœud a grossi!

En fait: L'évaluation de la croissance des noeuds du myome par échographie est souvent accompagnée d'erreurs de mesure. La méthode la plus objective pour évaluer les noeuds du myome est l'IRM.

Souvent, une patiente asymptomatique atteinte d'un myome utérin est informée que son noeud (ou ses noeuds) s'est considérablement développé, ce qui justifie l'ablation de l'utérus au fur et à mesure que la maladie progresse et qu'il n'y a «pas grand-chose d'autre à faire…».

Il faut se rappeler que le nœud de myome en forme n’est pas une balle, ni un ovale, ni même un carré. La forme de Myoma ressemble le plus à la pomme de terre (notre forme domestique et notre symétrie non importée). Autrement dit, dans un plan bidimensionnel, il peut être mesuré de différentes manières et la différence entre les dimensions peut être significative.

Pour une évaluation objective de la croissance des nœuds, il est nécessaire non seulement de fixer 2 ou 3 mesures du nœud, mais également de prendre des photos appropriées, afin de voir ultérieurement dans quels plans des mesures ont été prises. Ou utilisez une méthode de diagnostic objectif - IRM. Tout cela signifie que si vous ne vous plaignez pas, et que lors de la prochaine visite chez le gynécologue, vous avez été effrayé par la croissance rapide des nœuds - vous n'avez pas besoin de paniquer. Premièrement, comme indiqué ci-dessus, il n'y a aucune preuve d'un processus oncologique en croissance rapide et, deuxièmement, il peut s'agir d'une erreur élémentaire dans la mesure du noeud. Dans de tels cas, il est nécessaire de fixer ces dimensions, de prendre une photo ou une IRM et de répéter les mesures après 3-4 mois. C'est le moment optimal pour voir une tendance à augmenter les nœuds et à ne pas déclencher la maladie de manière significative.

MYTHE 10: Vous pouvez guérir le myome avec des compléments alimentaires, des herbes et d'autres méthodes «miraculeuses»

En fait "Indinol", "Epigalat", la thérapie par biorésonance, le bore utérus, les herbes, les sangsues ne sont pas des méthodes de traitement des fibromes utérins.

"Indinol", "Epigalat" - ce ne sont pas des médicaments, c’est-à-dire que ces substances, par définition, ne peuvent pas avoir d’effet thérapeutique sur le corps. Ce sont des compléments alimentaires biologiquement actifs. La seule chose qu'ils peuvent faire est de compenser le manque de vitamines ou d'oligo-éléments dans le corps. Le temps et l'argent consacrés au «traitement» avec ces médicaments seront gaspillés. Il en va de même pour le bore utérus et une sorte de brosseet d’autres méthodes largement proposées de traitement des fibromes utérins.

Les ganglions myomateux sont constitués de fibres musculaires et fibreuses, semblables à de la viande très sèche et filante. Ils sont situés dans la paroi de l'utérus (c'est le tissu musculaire), c'est-à-dire la structure des nœuds comme un morceau de viande normal. Il est impossible de retirer un autre morceau de viande de différentes pilules, décoctions ou sangsues "d'un morceau de viande". Il peut être coupé ou coupé de manière sélective dans l’approvisionnement en sang afin qu’il meure et se «fane». Cet exemple plutôt naturaliste est donné afin que vous compreniez correctement ce qu'est réellement votre maladie et examiniez de manière réaliste l'efficacité d'un traitement particulier.

MYTHE 11: Le traitement du myome commence par "Duphaston". Peut-être aider!

En fait Duphaston est contre-indiqué chez les patients atteints de myome utérin comme traitement principal de cette maladie.

Ce paradoxe ne restera jamais dans l'histoire. Les patients atteints de myome utérin continuent à être traités par duphaston, tandis que la deuxième génération de médicaments est déjà en cours de traitement afin de réduire les fibromes utérins, l’effet sur le tissu nodal étant complètement opposé à celui de duphaston.

Duphaston est un analogue complet de la progestérone, une hormone naturelle. Cette hormone est le principal facteur stimulant la croissance des noeuds du myome. En d'autres termes, la nomination de duphaston ne fait que stimuler la croissance des nœuds et ne les réduit pas. Le dernier produit sur le marché pour le traitement des fibromes utérins Esmia bloque sélectivement les récepteurs de la progestérone, l'empêchant ainsi de produire ses effets sur les cellules, ce qui entraîne l'arrêt de la croissance des ganglions et leur réduction, mais cet effet est réversible, car le médicament ne peut être pris pendant longtemps. Ainsi, duphaston développe les nœuds de myomes plutôt que de guérir les myomes utérins. Et si un médecin vous prescrit ce médicament comme traitement des fibromes utérins (le médicament peut être raisonnablement prescrit pour provoquer la menstruation, et cela est acceptable) - changez de médecin.

MYTHE 12: S'il y a un fibrome, vous devez couper le fibrome!

En fait Le retrait chirurgical des noeuds du myome chez les femmes qui ne prévoient pas de grossesse n’a aucun sens. Au moins puisqu'il existe une alternative sous forme d'embolisation de l'artère utérine (EMA).

Dans la plupart des cas, la myomectomie (retrait des nœuds de l'utérus) est une opération visant à restaurer temporairement l'anatomie de l'utérus afin de permettre à une femme de porter et de donner naissance à un enfant. L'effet temporaire de la myomectomie est associé à une fréquence élevée de récidives ganglionnaires (10-15% par an!). Si une femme ne prévoit pas de grossesse et si elle a des fibromes utérins symptomatiques - dans la plupart des cas, l’embolisation des artères utérines devrait être préférée. Pourquoi Le fait est que l’EMA, avec une efficacité de 96 à 98%, élimine tous les symptômes des fibromes utérins, c’est-à-dire résout le problème principal de la femme qui affecte la qualité de la vie. La probabilité de récurrence de la maladie après l'EMA est inférieure à 2% sur toute la période d'observation. De plus, en règle générale, une telle rechute est associée au rétablissement du flux sanguin et est facilement éliminée par une procédure supplémentaire. Ainsi, grâce à l'EMA, la patiente résout le problème des fibromes utérins une fois pour toutes. Elle ne doit pas non plus subir d'anesthésie générale ni de chirurgie abdominale. Ceci s'applique pleinement aux opérations laparoscopiques, la fréquence des complications étant même plus élevée qu'avec les opérations conventionnelles (laparotomiques).

De toute évidence, une opération complexe et relativement longue sous anesthésie générale, accompagnée d'une perte de sang, avec une liste de dizaines de complications possibles et conduisant également à des rechutes n'est pas le moyen le plus optimal de résoudre le problème des menstruations abondantes ou de la pression sur la vessie lorsqu'il existe une alternative sous la forme embolisation de l'artère utérine. Pensez-y.

Pin
Send
Share
Send
Send