La santé

Puis-je tomber enceinte avec la ménopause?

Pin
Send
Share
Send
Send


La principale fonction d’une femme est de donner la vie à une nouvelle personne, c’est possible à n’importe quel âge. Au tournant des 43 à 45 ans, la physiologie de la femme se modifie: la production d'hormones sexuelles s'estompe progressivement, l'ovulation et la production de follicules ovariens s'affaiblissent. Cette période s'appelle l'apogée. En grec, le mot se traduit par "étape". Pour une femme, il s’agit bien d’un tournant, d’une nouvelle étape, d’une étape qui limite la capacité de poursuivre la course. Mais cela se produit-il immédiatement ou une grossesse est-elle encore possible pendant la ménopause?

Puis-je tomber enceinte avec la ménopause?

Pour répondre à la question de savoir si vous pouvez devenir enceinte de la ménopause, vous devez comprendre les processus qui se produisent dans le corps d'une femme. La période climatérique dans son développement passe par plusieurs étapes. Le précurseur du changement est la préménopause, au cours de laquelle le niveau d'œstrogène et d'hormone stimulant le follicule augmente, mais ne dépasse pas la norme. Progressivement, la réaction des ovaires aux hormones est réduite, ce qui entraîne la perte de leur capacité à maturer et à mûrir à temps. Il y a des violations du cycle menstruel. L'apparition de la préménopause chez chaque femme se produit différemment, mais survient surtout après 43 à 45 ans et peut durer jusqu'à 55 ans. Au cours de cette période, le risque de grossesse diminue, mais n’est pas exclu. On assiste donc à une augmentation du nombre de grossesses non désirées. L'absence d'une longue période de menstruation est prise en compte pour le début de la ménopause et les femmes cessent d'être protégées.

La prochaine étape commence après la dernière menstruation, dure une année et s'appelle ménopause. En moyenne, une femme l’approche à l’âge de 51 ans. Divers stress, modes de vie malsains, l’utilisation de certains médicaments peut accélérer l’arrivée de la ménopause. À ce stade, il est presque impossible de tomber enceinte, et pourtant les gynécologues recommandent de se protéger pendant au moins un an après la fin de la menstruation, voire jusqu'à cinq ans.

Après la ménopause, après la ménopause, le système reproducteur subit des modifications irréversibles, devient impropre à la fécondation. Pour une femme, il est temps de dépérir et de vieillir. La ménopause dure jusqu'à la fin de la vie. À ce stade, l’apparition de la grossesse n’est pas possible de façon naturelle.

La probabilité de grossesse avec ménopause

La probabilité de grossesse pendant la ménopause au cours des deux premières périodes (préménopause et ménopause) est assez élevée, car la fonction de reproduction du corps s'estompe progressivement, la production d'œufs faiblit mais se poursuit. Pour les grossesses non désirées, la ménopause précoce est dangereuse lorsque la menstruation est instable et que la femme perd le contrôle de sa survenue. L'insémination artificielle (fécondation in vitro) est possible à tous les stades de la ménopause, mais indésirable. Toute grossesse entraîne des changements hormonaux dans le corps. La même chose se passe pendant la ménopause. Ce tandem se traduit par une exacerbation de maladies chroniques. Une maladie hypertensive se produit souvent, le métabolisme est perturbé, la densité osseuse est réduite, le calcium est éliminé de l'organisme et la fonction rénale se détériore. Le corps souffre du double de la charge. La fin de la grossesse affecte négativement le fœtus. La probabilité d'anomalies génétiques chez un enfant, la maladie de Down et diverses autres pathologies augmente. Des complications sont également possibles lors de l'accouchement, qui se traduisent par des saignements et des ruptures du canal de naissance.

Comment distinguer la grossesse de la ménopause?

Comment distinguer la grossesse de la ménopause? Pour la ménopause se caractérise par un certain nombre de signes appelés "syndrome de la ménopause". Ce terme inclut les symptômes de troubles neuropsychiatriques, cardiovasculaires et endocriniens.

Du côté du système nerveux, irritabilité, insomnie, sentiment constant d’angoisse et de peur pour soi-même et ses proches, dépression, manque d’appétit ou vice-versa, on peut observer un désir accru de «brouiller» l’anxiété.

Le système cardiovasculaire se fait également sentir: maux de tête fréquents dus à un vasospasme, augmentation de la pression, vertiges, battements de coeur rapides, bouffées de chaleur soudaines au cours desquelles la femme est couverte de sueur.

Le système endocrinien en souffre également: des dysfonctionnements de la glande thyroïde et des glandes surrénales sont possibles, entraînant une sensation de fatigue, des douleurs aux articulations, une modification du poids, des démangeaisons aux organes génitaux.

L'absence de menstruation et certains symptômes qui se chevauchent avec la ménopause sont communs à la grossesse et à la ménopause. Cependant, pendant la grossesse, il existe des signes inhabituels de ménopause: toxicose, gonflement de la poitrine, douleur dans le bas du dos. Une femme devrait faire attention aux «conseils» et ne pas rester imprudente dans cette situation, mais la clarifier en allant chez le médecin et en effectuant des tests de laboratoire. Un test de grossesse peut ne pas montrer une grossesse parce que l'hormone nécessaire à la réaction test pendant la ménopause est mal produite et peut ne pas être suffisante pour déterminer l'état pathologique.

Grossesse extra-utérine avec ménopause

Selon les statistiques, 1-2% des femmes ont une grossesse extra-utérine. Le mécanisme de son apparition est que la cellule fécondée résultant de la fusion de l'ovule et du sperme (zygote) est fixée à la trompe utérine ou à l'ovaire et pénètre parfois dans la cavité abdominale et n'entre pas dans la cavité utérine pour une croissance supplémentaire, comme cela se produit pendant la grossesse . Le zygote continue de croître dans des conditions inappropriées pour son développement en dehors de l'utérus et peut rompre le tube ou endommager l'ovaire. Ceci est très dangereux pour une femme, car saigne abondamment avec un écoulement dans la cavité abdominale, une infection de ses tissus et, par conséquent, la survenue d'une péritonite. La finale peut être l'ablation de l'utérus et même la mort d'une femme.

Les symptômes les plus évidents de la grossesse extra-utérine sont des douleurs abdominales et des pertes sanguines. La localisation de la douleur se produit en fonction de l'endroit où la cellule fécondée est attachée. Si elle se développe dans la trompe utérine (trompe de Fallope), la douleur se fait sentir sur le côté, tandis que la douleur abdominale - au centre de l'abdomen - peut augmenter lors des mouvements, des marches et des modifications de la position du corps. Le moment d'apparition de ces symptômes dépend également de l'emplacement du fœtus et peut survenir à partir de 5 à 6 semaines de gestation, parfois à partir de 8 semaines.

Parmi les nombreuses causes de grossesse extra-utérine, appelées médecins (inflammation des ovaires et des trompes, cystite, avortements artificiels, infections antérieures et opérations gynécologiques), figurent les modifications hormonales. Ainsi, une grossesse extra-utérine avec ménopause est possible et, de plus, les femmes ménopausées sont dans une zone de risque accru. Avec l'altération hormonale du corps, les trompes de Fallope se rétrécissent, ce qui perturbe leurs fonctions de transit. En outre, après 40-45 ans, une femme plus alourdie que les jeunes, divers maux chroniques gynécologiques et autres pouvant être à l'origine de cette pathologie.

Pour éviter les conséquences graves de la grossesse extra-utérine, un traitement en temps utile lors de la consultation gynécologique, lorsqu’on procédera à une échographie, et un test sanguin pour détecter la présence d’une hormone libérée pendant la grossesse. Avec la grossesse extra-utérine, son contenu est réduit. À ce jour, il existe une seule méthode de traitement - opérationnelle.

Les premiers signes de la grossesse à la ménopause

Si une femme a déjà récolté un fœtus, elle sera certainement alertée par certaines des caractéristiques distinctives des conditions caractéristiques de la ménopause. Ceux-ci peuvent inclure:

  • changements dans les préférences gustatives
  • nausées et vomissements souvent dus à des odeurs dégoûtantes,
  • gonflement du sein,
  • fatigue rapide et somnolence,
  • douleurs lancinantes dans le sacrum,
  • transpiration abondante.

Ceux-ci peuvent être les premiers signes de la grossesse avec la ménopause. Un test sanguin dans une veine donnera la réponse exacte à la question.

Les médecins ne recommandent pas de planifier une grossesse, même avec une ménopause précoce, car C’est non seulement un fardeau excessif pour le corps de la femme, mais également un risque pour le fœtus. L'interruption d'une grossesse non désirée à la ménopause est également dangereuse, car le col de l'utérus à cet âge est atrophique et peut entraîner des complications. Et pourtant, les médecins recommandent fortement cette dernière option. Chaque femme doit se rappeler que la grossesse pendant la ménopause est réelle et il vaut mieux l'avertir que de payer ses erreurs de santé.

Le point culminant et ses périodes:

Tout au long de la vie d'une femme, les organes de reproduction forment des cellules sexuelles féminines, des hormones sexuelles sont produites - le corps se prépare à une éventuelle grossesse. Un temps suffisant est alloué pour cela - de la période de maturation à l'adolescence au début de la ménopause. Le fonctionnement normal du corps est indiqué par la menstruation, dans laquelle l'ovule non fécondé quitte les ovaires et commence à en mûrir un nouveau.

En fonction des caractéristiques individuelles de l'organisme, la fonction de reproduction commence à s'estomper à 35, 45 et même 60 ans. Pour la plupart des femmes, l'âge de 45 ans est considéré comme critique: à ce stade, les premiers signes de ménopause apparaissent et, en quelques années, le syndrome de la ménopause est résolu.

Dans l'apogée, il y a trois étapes qui se succèdent.

- préménopause

La préménopause commence à compter à partir de la première manifestation de la ménopause et la fin de la période est considérée comme la dernière menstruation. Selon différentes sources, la phase peut débuter dans 30 à 40 ans et durer 6 à 10 ans. Pendant cette période, la production d'œstrogènes diminue, ce qui perturbe le cycle menstruel, la menstruation est irrégulière et il y a plus ou moins de pertes. En règle générale, les autres symptômes notables sont absents.

La ménopause est considérée comme la dernière menstruation. Il est important de comprendre qu'avec le début de la ménopause, le cycle est tellement amoché qu'il ne peut pas y avoir une période de plusieurs mois, mais la menstruation recommence. La vraie ménopause est appelée si les jours critiques ne surviennent pas dans les 1-1,5 années.

- postménopause

A ce stade, tous les changements majeurs dans le corps ont déjà eu lieu. La restructuration hormonale est terminée, les ovaires ne produisent plus d'hormones sexuelles. Les organes affectés par l'œstrogène et d'autres hormones sont sujets à des modifications hypotrophes: l'utérus diminue, la quantité de poils pubiens diminue et les glandes mammaires changent également.

À quel stade de la ménopause une grossesse est-elle possible?

Une femme peut tomber enceinte si les œufs continuent à mûrir. Il survient à la préménopause, moins souvent à la ménopause. Comme pour le premier stade de la ménopause, la conception peut survenir avec une probabilité élevée, tout comme une fille ordinaire de 20 ans. Cela est également possible au cours de l'année qui suit le dernier mois de la grossesse, mais les œufs sont produits moins fréquemment et aucune femme n'est assurée que cela ne se produira pas.

Dans la grossesse ménopausée est impossible.

Comment distinguer la ménopause de la grossesse?

Une autre question inattendue pour les femmes qui entrent en ménopause.

Je tiens à noter immédiatement que si vous pensez qu'une grossesse est préférable de contacter la clinique prénatale, car les tests peuvent fausser les résultats en raison de changements hormonaux.

L'une des caractéristiques communes de la conception et de la ménopause survenue est le retard de la menstruation. Le deuxième symptôme similaire est la nausée. Pendant la grossesse, les convulsions surviennent principalement le matin, mais quand il s'agit de la ménopause, les nausées peuvent se manifester à tout moment de la journée.

Les deux processus se caractérisent par une modification des préférences gustatives, avec également une réserve particulière: pendant la grossesse, certaines odeurs, certains types et certains goûts d'aliments provoquent un très fort dégoût, voire des vomissements. Le syndrome de la ménopause est caractérisé par l'aversion pour les odeurs et les goûts des aliments, ils peuvent irriter et causer des maux de tête, mais pas des nausées.

Un malaise général et une faiblesse sont présents pendant la grossesse et lors de l'extinction de la fonction de reproduction. Dans le premier cas, la femme souffre de vertiges et de faiblesses accompagnées de frissons et de sueurs froides, tandis que pendant la ménopause, les bouffées de chaleur sont plus nombreuses, en particulier dans la partie supérieure du corps.

Les douleurs de la poitrine et de l'abdomen apparaissent à peu près également, il est donc difficile de distinguer les deux conditions selon ces signes. Mais selon la nature de la décharge, il est possible de faire une hypothèse: pendant la grossesse, ils deviennent plus, et pendant la ménopause, on note une sécheresse et une gêne dans le vagin.

Dans tous les cas, si une femme a une suspicion de grossesse, vous devriez consulter un médecin.

Comment reconnaître une grossesse ménopausée à l'aide du test?

Un test rapide spécialement conçu vous permet de déterminer la grossesse ou la ménopause avant même de consulter un gynécologue. Ce test vise à identifier l’hormone folliculo-stimulante (FSH), dont le contenu diminue en cas de conception et augmente avec l’apparition de la ménopause.

Il est facile de mener une mini-étude: comme un test de grossesse bien connu. Vous devez mettre une bandelette dans l'urine du matin pendant 10 secondes et vous pouvez déjà voir le résultat. Avec une quantité accrue de FSH, deux bandes lumineuses apparaissent, avec une quantité réduite - une.

Pour la fiabilité du résultat, il est souhaitable de répéter le test après 7-10, mais seul un spécialiste peut donner le résultat le plus fiable.

Qu'est-ce qu'une grossesse dangereuse après la ménopause?

De toute évidence, avec l'extinction de la fonction de reproduction, la grossesse se déroulera différemment et les risques sont plus grands. Pour préserver ou non le fœtus, la femme et le médecin décident ensemble: après une série d’études, le gynécologue doit l’avertir des menaces et des conséquences éventuelles.

  • La grossesse après 40 ans crée un certain risque d'anomalies congénitales de l'enfant, qui sont déterminées au niveau chromosomique. Un syndrome fréquent est le syndrome de Down,
  • Avec l’apparition de la préménopause, le corps se calme progressivement au sens de la reproduction. Lors de la conception, tous les systèmes sont soumis à une pression énorme: les systèmes endocrinien et reproducteur fonctionnent à leur plein potentiel. Cela contribue non seulement au maintien du développement du fœtus, mais également à la stimulation de divers processus dans le corps, y compris la tumeur,
  • À la ménopause, le corps est secoué par les changements de conditions. Lorsque la grossesse survient, l'effet augmente plusieurs fois, la grossesse est plus difficile à tolérer, le moindre impact négatif entraîne de graves complications.

Généralement, à l’apparition de la ménopause, une femme est déjà mère et n’est pas prête moralement à faire l'expérience de la naissance d'un autre bébé. Souvent, les femmes mûres décident plutôt calmement d'interrompre une grossesse afin de se protéger et de protéger leur famille. Cependant, la grossesse après 35 à 40 ans se déroule souvent avec succès, un enfant en bonne santé et solide est né et le corps de la mère se rétablit bien après un traitement de qualité. Donc, pour accoucher ou ne pas accoucher, seule une femme enceinte devrait décider, en tenant compte de tout ce que le médecin traitant dira.

Après 40 ans, lorsque les premiers signes de ménopause apparaissent, les femmes se détendent souvent et oublient la contraception, pensant que la probabilité de grossesse est nulle. Cela est vrai si les dernières périodes se sont écoulées depuis plus de deux ans. Dans d'autres cas, la conception est tout à fait possible, si le contact sexuel a lieu un jour favorable pour la conception.

Lorsqu'il y a des signes de ménopause, chaque femme doit consulter son médecin et être examinée pour s'assurer que le «choc» hormonal n'affecte pas le fonctionnement des autres organes et systèmes.

Pin
Send
Share
Send
Send