La vie

La période postopératoire après le retrait des fibromes utérins

Pin
Send
Share
Send
Send


Les tumeurs bénignes de l'utérus - pas un phénomène aussi rare, qui commencent généralement à traiter de manière conservatrice. Et si la tumeur est volumineuse, elle provoque des symptômes sévères, il est nécessaire de l'enlever à l'aide d'une opération consistant à couper la paroi abdominale, au mieux la laparoscopie.

La plupart des patients ont peur de l'intervention et de ses conséquences. Pour éviter des perturbations inutiles, il est utile de connaître à l'avance le fonctionnement de la lumière des fibromes utérins, la période postopératoire et la manière de les faciliter au maximum.

Période précoce après la chirurgie

Le premier jour après l'intervention, le patient devra passer dans l'unité de soins intensifs. Ceci n'est pas dû au danger d'une condition que les médecins peuvent éviter, telle est la pratique habituelle pour surveiller les performances de l'organisme. Après la fin de l'anesthésie, une femme peut ressentir une douleur dans la zone de l'incision, ainsi que dans la cavité abdominale. Certains types d'anesthésie peuvent provoquer des nausées et même des vomissements. Mais cela se produit une fois, ne tombe pas hors des limites de la norme. Le corps se débarrasse des restes de la drogue. Sensation et forte faiblesse.

Séjour à l'hôpital

La première fois qu'une femme passe dans une salle d'hôpital, elle reçoit une surveillance médicale. Mais elle-même devrait surveiller ses sentiments, en parler au médecin.

La période postopératoire suivant le retrait des fibromes utérins avec découpe de la paroi abdominale dure assez longtemps en raison de la grande superficie des lésions tissulaires. Curieusement, vous pouvez le couper si vous vous déplacez. Cela donnera une chance d'éviter les adhérences, qui causent une douleur à long terme et une infertilité ultérieure, peuvent forcer une intervention sur leur dissection. Mais le fardeau doit être distribué, ne vous torturez pas, ne marchez pas jusqu'à l'épuisement.

La douleur après le retrait des fibromes peut être ressentie pendant les 7 à 10 jours à l'hôpital et plus tard. L'intensité dépend de la capacité de les porter. Mais les sensations ne doivent pas être intolérables, cela indique déjà le début du processus inflammatoire. Une douleur nauséabonde ou douloureuse est provoquée par une irritation des racines nerveuses, blessée lorsque le tissu est endommagé pendant la chirurgie, et est la norme. On le ressent principalement dans la zone de la couture. Pour réduire sa sévérité prescrit des médicaments contre la douleur. Et la prévention des infections est réalisée par la nomination d'agents antibactériens.

Les premiers jours peuvent rester faibles, le soir la température monte. Tout cela est une réaction postopératoire commune. Chaque jour, la force reviendra, la température corporelle est normalisée.

Étant donné que l'intervention a touché non seulement le système reproducteur, mais également la paroi abdominale, il est important que le travail des organes situés dans la cavité abdominale soit clair et ne provoque pas de traumatisme tissulaire encore plus important. Par conséquent, la chirurgie des voies, dans laquelle les fibromes utérins sont excisés, nécessite toute la période postopératoire pour surveiller la nutrition, à l'exclusion de certains produits.

Les deux premiers jours doivent être limités au bouillon, au thé faiblement brassé, au yogourt, c'est-à-dire aux aliments liquides et faciles à digérer. La constipation ne devrait pas être autorisée, car elle impose de lourdes contraintes sur les muscles abdominaux, ce qui est maintenant strictement interdit.

Le régime alimentaire après le retrait des fibromes et au retour à la maison doit comprendre

  • Viande maigre, poisson,
  • Gruau, bouillie de sarrasin,
  • Des soupes dans un bouillon de viande ou de légumes,
  • Pain de seigle,
  • Légumes, herbes et fruits sous toutes leurs formes,
  • Produits laitiers fermentés.

Il convient d'éviter tout ce qui provoque des difficultés de défécation, une formation accrue de gaz dans l'intestin, empêche la guérison des tissus:

  • Gelée, gelée,
  • Riz, leurres,
  • Muffins, bonbons,
  • Alcool, café fort, thé,
  • Soda,
  • Viande grasse.

Quoi ne pas faire après une intervention abdominale

Pour une rééducation plus rapide et plus efficace après le retrait des fibromes utérins, la chirurgie abdominale impose un certain mode de vie et après sa sortie de l'hôpital. Une femme doit habilement alterner activité physique et repos, se montrer régulièrement chez le médecin, lui rendre visite en cas de problème. Il y a toute une liste d'actions à suspendre temporairement jusqu'au rétablissement complet:

  • Tout type de charge devrait être réalisable. Il ne s'agit pas seulement de fitness pour la beauté, mais aussi de tâches ménagères. Cela est particulièrement vrai du premier mois après la sortie de l'hôpital. Il est impossible de rester dans une position pendant longtemps, il est formellement interdit de soulever des poids supérieurs à 2-3 kg pendant 3-6 mois après l'opération. 2 l'année prochaine, vous pouvez prendre jusqu'à 10 kg de poids,
  • Après le retrait des fibromes utérins ne peuvent pas avoir de rapports sexuels de 1 à 3 mois. Cela devra vérifier avec le médecin, guidé par son propre bien-être,
  • Il est impossible, voulant éviter les complications, de passer beaucoup de temps en position debout. Cela contribue à la formation d’adhésions, à l’affaiblissement des muscles, à l’apparition de thrombose. Vous devez marcher beaucoup au grand air, en vous reposant périodiquement,
  • La récupération après le retrait des fibromes utérins inclut l’évitement du stress. L'augmentation de la charge nerveuse au cours de cette période est contre-indiquée en raison du fait qu'elle empêche non seulement la cicatrisation des tissus, mais également la normalisation de l'équilibre hormonal. Et ils sont importants pour de nombreux aspects de la réadaptation, en particulier dans le domaine de la reproduction.

Comment récupérer rapidement

La période postopératoire ne nécessite pas l'abandon de la vie normale, suggérant seulement certaines limitations. Les recommandations après le retrait des fibromes utérins, si elles sont soigneusement effectuées, aideront non seulement à récupérer plus rapidement, sans complications, mais également à éviter la récurrence de la maladie:

  • Limitez l'exposition au soleil, essayez généralement de ne pas surchauffer. Il est important pour la guérison des sutures internes et externes, dans des conditions de fraîcheur, cela va plus vite. Jusqu'à ce qu'ils soient complètement formés, vous ne pouvez pas appliquer au lissage des crèmes, physiothérapie. Surtout pas montré solarium, bain. Avant de soigner la suture, vous devez vous laver sous la douche, en traitant sa surface avec des antiseptiques,
  • Voir spécialiste 2 fois par an, subir une échographie pelvienne. Il est également intéressant de disposer d'une photo de la suture postopératoire à différents stades de la guérison, afin que le médecin puisse la comparer avec ce qui sortira plus tard,
  • Pour les personnes ayant reçu un diagnostic de fibromes utérins, après la chirurgie, les recommandations incluent des suggestions sur la nutrition. Il faut en exclure les viandes fumées, la salinité, limiter le sucre. Tout cela perturbe l'équilibre des hormones sexuelles, dont dépend le développement d'une nouvelle tumeur bénigne,
  • Porter un pansement, prendre une physiothérapie ne peut être conseillé par un médecin. Les deux ne sont pas montrés dans tous les cas.
  • Contrôlez vos propres règles. Les problèmes du système reproducteur sont dus au passage des jours critiques, à la quantité de sécrétions, à la douleur accrue
  • Prenez soin des contraceptifs. Une grossesse au cours de la première année après la chirurgie n'est pas souhaitable, car l'utérus n'est peut-être pas prêt à supporter. La planification doit être précédée d'une consultation avec un spécialiste, des recherches nécessaires.

Pharmacothérapie postopératoire

L'élimination du néoplasme ne se limite pas à la chirurgie. Le traitement après le retrait des fibromes utérins est presque toujours complété par des préparations hormonales, qui permettent de rétablir l'équilibre général des substances, afin d'exclure la possibilité d'une rechute. Ceux-ci peuvent être:

  • Duphaston, Utrozhestan, stimulant la deuxième phase du cycle,
  • KOK Jess, Regulon, Yarin, empêchant les processus prolifératifs excessifs dans l'utérus.

Réception obligatoire des complexes multivitaminés avec le tocophérol, le rétinol, ainsi que des moyens empêchant la formation d’adhésions (aloès).

Nous vous recommandons de lire l'article sur les règles pour le myome utérin. Vous apprendrez les causes de la maladie et ses effets sur la menstruation, la nature des pertes, les moyens de normaliser le cycle.

Si l'opération est laparoscopique

La laparoscopie des fibromes utérins postopératoires le rend beaucoup moins problématique et plus court. Elle est réalisée au moyen de ponctions dans l'abdomen, c'est-à-dire que la surface des tissus affectés est minimale comparée à une intervention abdominale. La guérison va plus vite avec moins de douleur. Bien qu'ils puissent perturber non seulement l'estomac, mais également les épaules, le cou et les jambes à cause du gaz utilisé lors de l'opération.

Vous pouvez vous lever à la fin du premier jour postopératoire. L'activité physique est autorisée dans un volume plus important, mais les premiers jours de l'exercice, les exercices visant à éliminer les effets du dioxyde de carbone dans la cavité abdominale sont particulièrement importants. La charge doit encore être dosée pour ne pas causer de divergences dans les joints.

Sinon, les fibromes retirés par laparoscopie au cours de la période postopératoire le rendent similaire à ce qui se passe avec une intervention ordinaire.

La chirurgie de la bande, qui enlève les fibromes utérins, la période postopératoire peut se remplir et les complications. S'il y a un écoulement abondant avec une odeur nauséabonde, une température élevée, des nausées, une douleur intense, vous devriez demander de l'aide immédiatement.

Réalisation d'une chirurgie abdominale pour le myome utérin: rééducation et période postopératoire

De nos jours, beaucoup de femmes souffrent d'une maladie comme les fibromes utérins. Le traitement de cette maladie se fait de différentes manières. S'il existe des indications appropriées, les patientes ont subi une chirurgie abdominale des fibromes utérins. La période postopératoire implique le respect des recommandations du médecin pour éviter les complications. Est-il possible de récupérer plus rapidement et sans conséquences?

Quelles pourraient être les conséquences?

La chirurgie est une méthode de thérapie radicale à laquelle le corps peut ne pas répondre de manière très positive. Par conséquent, il est important de prendre soin de vous après la myomectomie utérine. Les conséquences peuvent être différentes.

Les complications suivantes sont les plus importantes:

  1. Souvent révélé des violations du cœur et des vaisseaux sanguins. Cela est dû au fait que des dommages vasculaires athérosclérotiques sont possibles avec une augmentation de la quantité de cholestérol.
  2. Souvent, les patients se plaignent de la détérioration des organes urinaires. Cela se manifeste sous la forme de mictions fréquentes, dans lesquelles le bas-ventre fait mal. De tels phénomènes sont associés au fait que le tonus musculaire est affaibli après la chirurgie.
  3. Douleur dans les articulations due au manque d'oestrogène.
  4. Souvent, une femme peut perdre du poids ou, au contraire, aller mieux.
  5. Plus de problèmes sont rencontrés dans la vie sexuelle, la libido diminue, l'orgasme disparaît, des douleurs dans le bas du vagin apparaissent pendant l'acte.
  6. Il peut également se produire après l'élimination des fibromes utérins, l'omission des parois vaginales. Cela est dû au fait que les muscles s'affaiblissent à cause de l'excision des ligaments. Au début, une telle violation ne provoque aucun symptôme, puis les femmes ressentent une douleur dans la région sacrale ou au périnée, car elles sont sous pression.
  7. Une obstruction intestinale peut également survenir chez la femme, en raison de la formation d’adhérences au péritoine.
  8. Il existe une tendance à la formation de caillots sanguins, car les patients doivent rester au lit pendant un moment, ce qui est bon pour le ralentissement de la circulation sanguine et la coagulation du sang.
  9. Souvent, après une myomectomie, les fibromes utérins chez la femme peuvent présenter une sécheresse vaginale, ce qui est dû à un déséquilibre des hormones sexuelles féminines après la chirurgie. Une quantité insuffisante d'œstrogènes provoque un amincissement et une perte d'élasticité de l'épithélium, avec une lubrification insuffisante.

La liste complète des conséquences après le retrait des fibromes utérins chez les femmes ne se produit pas toujours, et si vous écoutez les conseils de spécialistes, vous pouvez réduire considérablement le risque de ces symptômes.

Avantages et inconvénients de la laparotomie dans le myome utérin

La chirurgie abdominale a ses avantages:

  • Accessibilité: pratiquement tous les gynécologues opérant sont capables d’éliminer les fibromes en ouvrant l’abdomen et l’utérus,
  • Aucun équipement coûteux et une formation spéciale des médecins n'est requise.
  • Techniquement, la chirurgie abdominale est une procédure plus simple et le chirurgien dispose d’une plus grande marge de manœuvre,
  • La capacité d'arrêter rapidement le saignement dans la plaie chirurgicale,
  • Ablation commode de la tumeur en cas de sarcome suspect,
  • La capacité à tout moment d’élargir la portée de l’opération ou d’effectuer des manipulations supplémentaires dans la cavité pelvienne.

Les inconvénients de la myomectomie par laparotomie sont les suivants:

  • La durée de l'opération: l'ouverture de la cavité abdominale et de l'utérus prend plus de temps qu'une intervention endoscopique,
  • La nécessité d'une anesthésie longue et profonde,
  • La longue période de rééducation à l’hôpital et en clinique externe,
  • Le risque de complications, y compris infectieuses, est assez élevé.
  • La présence d'une cicatrice sur l'utérus, défavorable à la grossesse et à l'accouchement,
  • L'apparence d'une couture sur la peau est un défaut esthétique.

L'un des inconvénients de la laparotomie est une anesthésie profonde et prolongée qui peut affecter négativement le corps de la femme.

Avec le développement de la technologie endoscopique, les gynécologues sont moins susceptibles de pratiquer une laparotomie et, de nos jours, cette opération est progressivement devenue une chose du passé. La laparoscopie est une bonne alternative à l'intervention abdominale, mais ce n'est pas toujours le médecin qui peut enlever le myome par de petites perforations. Dans certains cas, il faut recourir à la procédure classique.

Le choix du traitement est effectué après avoir examiné le patient et évalué toutes les données disponibles. Si le médecin insiste pour une chirurgie abdominale, la femme peut se tourner vers un autre médecin, mais pas sur le fait que cela aidera. Dans certaines situations, la laparotomie est la seule méthode pour enlever le léiomyome.

Indications pour chirurgie abdominale

La laparotomie pour le myome utérin est réalisée dans les situations suivantes:

  • Grande taille du noeud et de l'utérus (plus de 12 semaines). L'équipement endoscopique moderne vous permet d'extraire le myome et l'utérus, à 15 semaines, mais toutes les cliniques ne disposent pas d'une technique similaire.
  • Tumeur maligne suspectée. Lorsque le sarcome peut nécessiter le retrait de l'utérus et des appendices, ainsi que certaines manipulations sur les vaisseaux pour empêcher la propagation des cellules tumorales avec le flux sanguin,

Si une femme a un sarcome, une chirurgie abdominale est simplement nécessaire car, dans la plupart des cas, l'utérus doit être retiré.

  • La présence d'une cicatrice sur l'utérus. Dans ce cas, une nouvelle incision est faite le long de la vieille cicatrice avec son excision,
  • Fibromes utérins avec compression et déformation des organes adjacents,
  • Nœuds interstitiels multiples (à la discrétion du chirurgien et en fonction des capacités techniques de la clinique),
  • La localisation de la tumeur dans le col ou l'isthme (dans le cas d'un myome cervical sous-muqueux, une hystérésoroscopie peut constituer une alternative),
  • Le nombre total de nœuds de plus de 4,
  • Traitement d'urgence des complications des fibromes (saignement important, nécrose du nœud, torsion des jambes), lorsqu'une intervention laparoscopique est impossible.

Pour chaque patient est déterminé par sa liste d'indications pour la chirurgie abdominale. Lors du choix d'une méthode de traitement, l'âge de la femme, les plans de reproduction et la présence de contre-indications sont nécessairement pris en compte.

Le coût de la chirurgie abdominale dans les cliniques privées à Moscou est d’environ 30 à 50 000 roubles. Dans les régions, le coût peut être inférieur. Dans les établissements publics, la myomectomie par laparotomie est réalisée gratuitement pour le patient en vertu de la politique de l'ICM.

Si une femme a une police d'assurance maladie obligatoire, l'énucléation des tumeurs utérines à l'abdomen se fait gratuitement.

Quand tu ne peux pas faire une laparotomie

Il n’existe aucune contre-indication absolue à la myomectomie abdominale. Si la tumeur utérine doit être enlevée, il faudra le faire. Les contre-indications relatives sont:

  • Maladies infectieuses aiguës
  • Pathologie chronique au stade aigu (y compris l'hypertension artérielle non contrôlée, l'infarctus du myocarde ou les accidents vasculaires cérébraux récents et d'autres affections graves),
  • Processus inflammatoires dans le tractus génital,
  • Maladies infectieuses purulentes de la peau abdominale (furoncles et autres).

Dans ces situations, l'opération est retardée jusqu'à ce que le patient récupère ou se stabilise.

La liste des contre-indications s'allonge avec l'âge, évitez donc de retirer les fibromes. Les effets de l'anesthésie et de la chirurgie dans 50 à 60 ans seront beaucoup plus graves que chez les jeunes.

Se préparer à la chirurgie

La liste standard des examens avant la myomectomie comprend:

  • Test sanguin général
  • Coagulogramme
  • Test sanguin biochimique,

En préparation de l'opération, le patient doit donner du sang pour une analyse biochimique.

  • Détermination du groupe sanguin et du facteur rhésus
  • Analyse d'urine,
  • Tests d'infection: VIH, syphilis, hépatite virale,
  • Frottis d’enquête sur la flore des voies génitales,
  • Frottis sur oncocytologie,
  • ECG
  • Échographie des organes pelviens,
  • Examen par un gynécologue,
  • Thérapeute de consultation.

Lorsque le myome sous-muqueux de l'utérus présente une hystéroscopie - examen de l'utérus avec prélèvement obligatoire de matériel à des fins d'examen histologique. Selon le témoignage de la liste des tests peuvent être élargis.

Гистероскопическая процедура необходима, если у пациентки обнаружен сумбукозный узел. Врач берет биоматериал на гистологию для уточнения диагноза и определения дальнейшей тактики лечения.

À la veille de l'opération, le patient est examiné par l'anesthésiste et décide du choix de la méthode de soulagement de la douleur. Une femme peut se voir proposer une anesthésie générale et une anesthésie épidurale. Dans ce dernier cas, le patient reste conscient.

Avant la chirurgie, il est recommandé de:

  • Trois jours avant l'opération, arrêtez de manger des aliments qui augmentent la flatulence dans les intestins,
  • Arrêtez de prendre des médicaments qui affectent la coagulation du sang (en consultation avec votre médecin),
  • Achat de bas de compression (indiqué pour les varices des extrémités inférieures pour la prévention de la thrombose postopératoire),
  • À la veille de l'opération, faites un lavement nettoyant,
  • Le dernier repas devrait être 12-14 heures avant la chirurgie.

Technique de laparotomie avec myomectomie

Il existe trois types d'opérations:

  • Enlèvement des fibromes utérins sous-séreux sans ouvrir une cavité d'organe,
  • Enucléation (audition) du noeud interstitiel,
  • Enlèvement des fibromes sous-muqueux et interstitiels.

  • Dissection de la peau dans le bas de l'abdomen au dessus de l'arc pubien. La taille de l'incision dépend de la quantité d'intervention chirurgicale,

L’opération de laparotomie avec myomectomie commence par une dissection de la peau dans le bas de l’abdomen.

  • Superposition de la graisse sous-cutanée, du muscle, du fascia,
  • Examen et palpation de l'utérus pour déterminer l'emplacement optimal de l'incision de sa paroi,
  • Suppression de noeuds subséreux sur la jambe (coupure de l'utérus avec un scalpel). L'incision est faite plus près du myome. Une fois la tumeur coupée, le pédicule se raccourcit et, si nécessaire, il peut être coupé. Le lit de myome est suturé, le saignement dans la plaie est arrêté,
  • Lorsque les formations sous-jacentes sur l'opération de la jambe sont terminées à ce stade. Si le nœud est dans la couche musculaire, une incision est faite dans la paroi utérine au-dessus de la tumeur.
  • Ouverture de la capsule de fibromes interstitiels,
  • Capturer le nœud avec une pince et le décoller de la capsule,
  • Excision de capsules de myome,
  • Arrêter le saignement dans la plaie chirurgicale, suturer le lit tumoral,
  • Suturer l'utérus,
  • La suture de tissus par couche, la formation d'une couture sur la peau.

La laparotomie avec myomectomie dure environ 1,5 heure. La durée de l'opération dépend de l'étendue de l'opération et du déroulement du processus. Avec le développement de complications, le temps de manipulation augmente.

Les chirurgiens en exercice ne communiquent généralement pas l'heure exacte de l'opération à leurs patients, car il est impossible de prédire à l'avance comment se déroulera le retrait des fibromes et la fin de la laparotomie.

Le moment exact de l'opération ne peut pas être déterminé à l'avance, car tout dépend de l'évolution de la situation au cours de la procédure de laparotomie.

Complications pendant la chirurgie et dans la période postopératoire

Les revues de femmes - celles qui ont survécu à cette opération difficile - indiquent qu'une procédure chirurgicale aussi grave ne va pas toujours bien. Il n’est pas surprenant que tous les patients n’acceptent pas la laparotomie, ce qui retarde le traitement des fibromes de nombreuses années. Après le retrait de la tumeur peut développer de telles complications:

  • Saignement Selon les médecins, c'est la conséquence la plus fréquente de la myomectomie. Les saignements se produisent directement pendant la chirurgie ou au début de la période postopératoire et peuvent menacer la vie d'une femme. Une complication similaire est observée avec les myomes multiples, en particulier ceux situés de manière interstitielle, ainsi qu'avec les malformations sévères de l'utérus.
  • Infection des sutures postopératoires. Accompagné de la suppuration des tissus, l'apparition d'une odeur désagréable, la divergence des filaments, la fièvre. Une fois les coutures fondues, une seconde opération sera nécessaire. Pour la prévention des complications infectieuses, des antibiotiques à large spectre sont prescrits, la suture est traitée avec des antiseptiques,
  • Rechute de fibromes. Enlever une tumeur ne garantit pas que le nœud ne repoussera pas. Pendant que la femme est en âge de procréer, le fibrome peut proliférer et, sans intervention médicale répétée, il est nécessaire.

Des conséquences graves attendent les femmes qui planifient un enfant. Le développement de complications peut provoquer une infertilité à la suite d'une obstruction mécanique des trompes de Fallope. Toute chirurgie abdominale provoque le développement d'adhérences - des brins de tissu conjonctif dans la cavité pelvienne. Les adhésions peuvent bloquer la lumière des trompes de Fallope et empêcher ainsi la fécondation de l'œuf. Les adhésions sont également l’une des causes de la grossesse extra-utérine.

Le processus d'adhésion dans l'utérus et le péritoine est une complication grave qui peut survenir après une laparotomie avec une myomectomie.

Une cicatrice sur l'utérus est un autre problème qui attend une femme après une myomectomie abdominale. Pendant la grossesse, le tissu lésé de l'utérus peut se disperser, ce qui menace de saigner, de causer la mort de la femme et du fœtus. L'utérus peut se déchirer le long de la cicatrice pendant l'accouchement, ce qui constitue également une menace pour la vie. Pour cette raison, les opérations abdominales sont rarement pratiquées en âge de procréer et la priorité est donnée à l'intervention laparoscopique.

Rééducation après une myomectomie

Le premier jour après la chirurgie, la femme se trouve dans l'unité de soins intensifs sous la surveillance permanente de l'anesthésiste. Après sa convalescence, le patient a des vertiges, des maux de tête, des nausées et des vomissements. Faiblesse typique. Il y a une douleur dans les sutures postopératoires. Selon les critiques, l'état du premier jour après la chirurgie dépend en grande partie de la qualité de l'anesthésie, ainsi que du nombre d'interventions.

Après une chirurgie abdominale, la patiente est hospitalisée pendant 7 à 10 jours à l’hôpital gynécologique. Pendant cette période, un traitement de suture quotidien est effectué sur la peau, son état est évalué. Les antibiotiques à large spectre sont prescrits pour une cure de 7 jours. En l'absence de complications, la patiente est renvoyée à la maison, où sa rééducation se poursuit. Hôpital après laparotomie donner une période de 14-21 jours. La durée de la période d'invalidité dépend de la condition de la femme.

Comment se comporter après une chirurgie abdominale pour enlever le leiomyoma:

  • Observez le régime de jour et ne surchargez pas. Dormir au moins 8 heures par jour,
  • Bougez activement, n’oubliez pas les promenades quotidiennes, mais ne vous fatiguez pas beaucoup,
  • Portez un bandage qui soutient les organes pelviens et la suture, ainsi que le tonus de la paroi abdominale,

Un pansement postopératoire aidera une femme à récupérer plus rapidement après la chirurgie.

  • Surveiller l'état de la suture postopératoire,
  • Régime alimentaire: évitez les aliments frits, gras et dégageant des gaz. Il est nécessaire de limiter l'utilisation de sel et d'épices chaudes, d'épices. La chaise devrait être quotidienne. En cas de constipation, les laxatifs sont indiqués.
  • Prenez les médicaments tels que prescrits par un médecin.

Après une chirurgie abdominale pendant 1-1,5 mois ne peut pas:

  • Faire du sport, y compris la charge sur les muscles abdominaux,
  • Soulever des poids (plus de 3 kg)
  • Faire un travail physique pénible,
  • Se faire bronzer au soleil ou dans un solarium,
  • Pour visiter le sauna, le bain, la piscine,
  • Avoir des relations sexuelles

La restauration du cycle menstruel a lieu dans les 1-2 mois suivant la chirurgie. La plupart des femmes soulignent le retard de leurs règles, ce qui est considéré comme courant après la chirurgie. Myomectomie transférée, anesthésie, stress - tout cela conduit à une perturbation hormonale et interfère avec le fonctionnement normal des ovaires. Si le cycle menstruel n’est pas rétabli dans les deux mois suivant la chirurgie, vous devriez consulter un médecin.

Vous pouvez planifier une grossesse au plus tôt un an après la chirurgie abdominale. Il faut au moins 12 mois pour que le corps d'une femme se rétablisse. De nombreux gynécologues conseillent d'attendre un an et demi avant de concevoir un enfant. Avant de planifier une grossesse, il est nécessaire de passer une échographie de contrôle, d’évaluer l’état de l’utérus et de la cicatrice et de s’assurer qu’il n’ya pas de complications.

Lors de la planification d'une grossesse après une chirurgie, une femme doit absolument subir un examen par ultrasons de contrôle.

Une cicatrice utérine défectueuse après une myomectomie peut constituer un obstacle à la naissance d'un enfant par le canal génital et devenir une indication de la césarienne.

Cas particulier: myomectomie pendant la grossesse

Les indications chirurgicales pour la gestation peuvent être les suivantes:

  • Torsion des jambes de la tumeur et nécrose du noeud,
  • La croissance rapide des fibromes avec compression des organes pelviens et déformation de l'utérus,
  • Tailles de nœuds géants,
  • Une fausse couche qui a commencé et l'impossibilité de curetage de l'utérus sans retrait préalable des fibromes (à l'emplacement du nœud dans le cou ou le cou).

La myomectomie est réalisée de manière planifiée pour une période de 16 à 19 semaines, en cas d’urgence - peu importe la période. La chirurgie laparoscopique est prioritaire, mais dans certains cas, une tumeur peut être enlevée par laparotomie. Après la myomectomie, un traitement de conservation est prescrit, des antibiotiques pour la prévention des complications infectieuses. La condition du fœtus est contrôlée par ultrasons et par CTG (cardiotocographie).

Le niveau actuel de développement des médicaments permet une myomectomie pendant la grossesse, mais les médecins conseillent de se débarrasser de la tumeur avant de concevoir un enfant. S'il existe des indications pour supprimer un nœud, l'opération doit être effectuée. Plus le problème est résolu rapidement, moins le risque de complications et le pronostic de la maladie sont bons.

Fibromes utérins: période postopératoire et rééducation après le retrait de ganglions de myomes à Moscou

25 avril 2017 17637 0

Fibromes utérins - la réaction du corps féminin aux dommages. Un tel facteur dommageable est la menstruation. Il provoque la formation de rudiments de fibromes dans la couche de muscle utérin, à partir de laquelle se développent ensuite les ganglions myomateux.

La première réaction de la femme après le diagnostic de fibromes utérins - confusion et peur. Ne désespérez pas. Appelez-nous et vous recevrez immédiatement un avis d'expert par e-mail.

Nous vous contacterons au téléphone pour organiser une consultation avec les meilleurs spécialistes des meilleures cliniques de traitement du myome.

Avec une liste des cliniques avec lesquelles nous coopérons, lisez ce lien clinique de traitement des fibromes.

Veuillez noter que ce texte a été préparé sans le soutien de notre conseil d'experts.

Fibromes utérins. Opération Période postopératoire

Actuellement, les gynécologues des cliniques avec lesquelles nous coopérons sont d’avis: le myome n’est pas une tumeur, il se transforme rarement en une tumeur maligne. À cet égard, ils rejettent la tactique généralement acceptée de prise en charge des patients atteints de myome utérin. Nous pensons que la chirurgie des fibromes ne devrait être pratiquée que dans de rares cas et en présence d'indications absolues.

Le retrait des fibromes utérins ne résout pas le problème principal: il ne supprime pas la cause de la maladie et n'arrête pas la croissance de nouveaux ganglions myomateux.

En période postopératoire, quelles méthodes seraient utilisées lors de cette chirurgie, des complications pourraient se développer. Dans 7 à 14% des cas, après une intervention chirurgicale dans l'année, il y a une rechute de la maladie.

Si les fibromes sont enlevés, la période postopératoire peut être compliquée par la formation d'adhérences, qui sont un facteur d'infertilité des trompes.

Une opération plus traumatisante consiste en l'ablation de l'utérus - l'hystérectomie. À la suite d'une opération chirurgicale, une femme perd un organe reproducteur. Lors de l'amputation, les chirurgiens quittent le col de l'utérus et l'extraction est réalisée avec ou sans retrait de l'utérus. Une femme développe un dysfonctionnement hormonal, une infertilité.

Nous pensons que cette opération est recommandée pour effectuer en présence de ganglion myoma plus de 25 semaines de grossesse, ce qui serre les organes voisins et provoque une violation de leur fonction. Dans d'autres cas, nos spécialistes proposent une embolisation de l'artère utérine.

Après cela, l’éducation dans l’utérus est inversée, les bases des fibromes se dissolvent et les gros nœuds peuvent être retirés au bout d’un an dans des conditions plus favorables par la méthode laparoscopique.

Dans ce cas, la période postopératoire se déroule bien, moins de complications se développent.

Les médecins effectuent une hystérésor des noeuds de myome en présence d'un noeud de myome sous-muqueux. Ils utilisent à cet effet un hystéroscope qui est inséré dans la cavité de l’organe par le vagin et le canal cervical. La période postopératoire se passe plus en douceur, une femme peut ensuite accoucher. Le risque de récurrence de la maladie demeure.

En enlevant les fibromes, les médecins affectent la formation de rayons laser qui n'endommagent pas les tissus environnants. S'ils ont effectué l'ablation des fibromes, la période postopératoire est courte, les fonctions du corps féminin sont rapidement rétablies. Cette intervention ne résout pas non plus le problème de la croissance des formations de myomes dans le futur.

Enlèvement des fibromes utérins. Période postopératoire

La période postopératoire précoce commence par l'imposition de la dernière suture. Le patient de la salle d'opération est transporté à l'unité de soins intensifs. Cela est nécessaire pour contrôler les fonctions du corps dans la période postopératoire.

Une fois que les médicaments utilisés pour l'anesthésie ont cessé d'agir, le patient peut ressentir une douleur à l'endroit de l'incision et dans l'abdomen. Elle doit être autorisée à se reposer. Ainsi, au début de la période postopératoire, les médecins prescrivent des analgésiques.

Dans le service habituel, le patient est âgé de 7 à 10 jours. Le deuxième ou le troisième jour, les médecins lui permettent de se lever du lit, en se retournant et en s'appuyant sur son coude. La période postopératoire après le retrait des fibromes utérins peut être raccourcie si vous bougez plus. Un mode de vie actif consiste à prévenir la formation d’adhésions dans la cavité abdominale, mais la charge doit être dosée.

Au début de la période postopératoire, la température corporelle peut atteindre des valeurs subfébriles. Dans ce cas, les médecins prescrivent des antipyrétiques et, après quelques jours, la température redevient normale. Dans la plupart des cas, la mimectomie est une chirurgie abdominale. Les deux premiers jours, le patient est autorisé à boire un bouillon non riche à base de viande diététique, de thé mal préparé, de produits laitiers faibles en gras.

Puis élargissez le régime, ajoutez des craquelins de pain blanc, des escalopes à la vapeur, de la viande hachée bouillie, des soupes de légumes fouettées au mélangeur. Par la suite, le régime alimentaire devrait être riche en fibres et en glucides lourds, contenus dans les légumes et les céréales.

Après une myomectomie par laparoscopie, la période postopératoire est moins problématique, plus courte. Les médecins permettent à une femme de se lever avant la fin du premier jour après la chirurgie.

Dans les premiers jours de la période postopératoire, suivez les exercices pour dissoudre rapidement le dioxyde de carbone de la cavité abdominale, que les médecins ont injecté pendant l'opération. Le point important de la période postopératoire est la contraception.

Une femme peut planifier une grossesse un an après la chirurgie.

La période postopératoire après l'hystérectomie

L'hystérectomie ou l'ablation de l'utérus est une grosse opération. Après elle, la femme perd l'organe génital et la possibilité d'avoir un enfant. Dans certains cas, simultanément avec l'utérus, les chirurgiens retirent les appendices.

La période postopératoire après l'hystérectomie peut être difficile. La patiente de la salle d'opération est transportée, accompagnée d'un anesthésiste, à l'unité de soins intensifs où elle sera sous la supervision d'un médecin pendant plusieurs jours.

Une fois les fonctions vitales rétablies, elles seront transférées dans un service postopératoire ordinaire.

Au début de la période postopératoire, les médecins prescrivent des analgésiques, soignent le patient. Elle est autorisée à se lever du lit au plus tôt le troisième jour.

Il est recommandé que le patient se retire de l'anesthésie, le retourne, fasse des exercices de respiration, masse le dos. Toutes ces activités réduisent la durée de la période postopératoire.

Après avoir retiré les points de suture, les médecins ont autorisé le patient à quitter l'hôpital sous la supervision externe d'un gynécologue.

Elle devra consulter le médecin traitant afin de contrôler le niveau d'hormones. Après le retrait de l'utérus avec les appendices, l'équilibre hormonal est perturbé. Il doit être restauré à l'aide de préparations spéciales prescrites par le gynécologue.

Si, au cours de la période postopératoire, il existe des sensations désagréables dans l'abdomen, une augmentation de la température corporelle ou l'apparition d'une douleur, le médecin doit en informer la femme. Après l'hystérectomie abdominale, la période postopératoire dure environ 6 mois.

Une femme peut avoir des problèmes de miction, de fornix vaginal inférieur. La qualité de sa vie se détériore. En période postopératoire, la patiente a besoin d'une aide psychologique et du soutien de ses proches.

L'aide d'un psychologue peut également être nécessaire si une patiente développe un syndrome dépressif au cours de la période postopératoire en raison du fait que son utérus a été enlevé.

Myome Rééducation après chirurgie

La période postopératoire après chaque opération pour les fibromes se déroule différemment. Cela dépend de nombreux facteurs:

  • la prévalence du processus pathologique
  • le volume de la chirurgie,
  • type d'anesthésie
  • maladies associées
  • l'âge des femmes.

Afin de ne pas entraîner de complications pendant la période opérationnelle, les gynécologues recommandent:

  1. Suivez un régime alimentaire qui assure une fonction d'évacuation normale de l'intestin.
  2. Избегать запоров, поскольку при их наличии повышается внутрибрюшного давления, что может спровоцировать расхождение швов в раннем послеоперационном периоде.
  3. Не выполнять тяжёлой физической работы, не поднимать груз весом больше 3кг в течение первого полугода. В течение двух последующих лет необходимо ограничить вес поднимаемых грузов десятью килограммами.
  4. Observez le régime, alternez travail et repos.
  5. Évitez les surtensions émotionnelles.
  6. La vie sexuelle est autorisée au plus tôt 1,5 à 2 mois après la chirurgie.

Tant au début qu'à la fin de la période postopératoire, il faut éviter la lumière directe du soleil et non pas se rendre au lit de bronzage.

Si une femme a conservé sa fonction de reproduction, elle devrait prendre des contraceptifs et planifier sa grossesse dans les conditions recommandées par le médecin traitant. En période postopératoire, il est utile qu’elle aille se reposer sur la station.

Pendant le traitement du spa, il convient de prendre des bains au radon et des procédures de spa, en évitant une trop grande insolation.

Le médecin décide si le patient porte un bandage dans la période postopératoire. Il recommande également le type de produit le mieux adapté à chaque cas. Au début de la période postopératoire ne devrait pas participer à des sports nautiques. Lorsque vous pourrez commencer à nager, la femme en informera le gynécologue. Vous ne devriez pas visiter le bain et le sauna, prendre des traitements thermiques.

La tâche principale de la diétothérapie dans la période postopératoire après une chirurgie des fibromes consiste à éviter la contamination par les gaz intestinaux, la constipation et à fournir une bonne nutrition. Le régime alimentaire devrait contenir des aliments contenant des protéines, des graisses végétales et des glucides lourds.

Le régime alimentaire devrait comprendre de la viande maigre et du poisson, des légumes, des fruits et des produits laitiers. Vous ne pouvez pas manger d'aliments qui causent des difficultés dans l'acte de défécation:

  • gelée,
  • gelée,
  • riz et semoule,
  • cuisson des tartes,
  • bonbons
  • café fort et thé
  • l'alcool,
  • boissons gazeuses.

Dans la cuisine devrait utiliser la technologie culinaire épargnant. Les produits doivent bouillir, cuire au four ou cuire à deux. Vous ne devriez pas manger d'aliments frits, de saucisses ou de viandes fumées.

En période postopératoire, une femme doit bouger davantage, faire des marches quotidiennes. Ils contribuent à l'activation du métabolisme, à une guérison plus rapide des plaies postopératoires, renforcent la cicatrice. La période postopératoire se déroule sans encombre si le patient observe le schéma thérapeutique et suit les recommandations du médecin traitant.

Nos spécialistes, dans la plupart des cas, les femmes atteintes de fibromes, proposent d’emboliser les artères utérines. Après cela, toutes les fonctions du corps sont restaurées rapidement, les restrictions sont minimales et la qualité de la vie n’est pas violée.

Que ne peut pas être après le retrait des fibromes?

De 20 à 30% des femmes connaissent bien le diagnostic d'une tumeur bénigne des organes reproducteurs. Par conséquent, afin d'éviter les récidives et les complications, il faut savoir ce qui ne peut être fait après le retrait des fibromes utérins.

Lorsqu'une tumeur est détectée à un stade précoce de développement, les médecins choisissent une tactique d'attente. Dans tous les autres cas, on prescrit au patient une résolution conservatrice ou chirurgicale.

Les symptômes cliniques, les comorbidités, les caractéristiques des nœuds, le désir d’une femme d’avoir des enfants en conséquence influenceront le choix de la tactique de traitement du patient.

Méthodes chirurgicales pour l'ablation des fibromes

La première priorité des médecins est de préserver la fonction génitale des organes de la femme. Le traitement chirurgical peut être doux et radical:

  1. Chirurgie de préservation de l'utérus et des annexes - myomectomie abdominale, laparoscopique et hystéroscopique. Ils sont une priorité pour les femmes qui n'ont pas encore accouché.
  2. La méthode radicale est l'hystérectomie (prélèvement d'un organe avec ou sans appendices). L'indication à cet effet est la grande taille du nœud sur l'arrière-plan de la fonction génitale réalisée.

Chacune de ces méthodes peut entraîner des complications postopératoires, une rechute de la maladie ou des réactions imprévues.

Tailles d'opération

En cas de fibromes de petite taille ou de croissance lente, une méthode de traitement conservateur est privilégiée. La présence de certains facteurs est une indication inconditionnelle à la chirurgie:

  • taille du nœud à partir de 12 semaines de grossesse
  • maladies gynécologiques concomitantes,
  • nécrose de la tumeur, développée par torsion des jambes ou par d'autres processus,
  • compression des organes voisins en violation de leurs fonctions,
  • saignements utérins abondants qui ne peuvent être traités,
  • la croissance rapide des fibromes,
  • noeud de tumeur maligne.

Classification des noeuds du myome par taille

La taille des fibromes est déterminée en semaines de grossesse. Les noeuds myomateux sont:

  1. Petit - 5 semaines, taille de la tumeur jusqu'à 2 cm.
  2. Moyenne - 10-11 semaines, de 2-6 cm.
  3. Grossesse: 12-15 semaines de gestation, nouer plus de 6 cm.
  4. Gros - l'utérus atteint la taille de 16 semaines de grossesse.

Des néoplasmes d'à peine 12 semaines sont indiqués pour un retrait rapide. Les myomes moyens et petits sont ainsi éliminés en cas de nécrose de la tumeur, impossibilité de concevoir en raison de sa localisation.

Qu'est-ce que les fibromes et comment est-il?

Le myome est une tumeur nodulaire hormono-dépendante bénigne provenant du myomètre, la couche musculaire de l'utérus. Dans le même temps, la membrane séreuse de l'organe (péritoine) et la membrane muqueuse interne (endomètre) ne sont pas impliquées dans le processus pathologique mais recouvrent la surface de la tumeur.

Un tel néoplasme ne germe pas, mais élargit les tissus sains environnants. Cette caractéristique permet techniquement d'exfolier des noeuds myomateux relativement petits tout en maintenant l'intégrité et l'intégrité fonctionnelle de la paroi utérine.

Le tissu tumoral peut être constitué uniquement de fibres musculaires hypertrophiées ou inclure des couches supplémentaires de tissu conjonctif. Dans ce dernier cas, le terme "fibromyome" est valide. Les formations de tissus musculaires souples et assez uniformes sont appelées léiomyomes.

La croissance d'une telle tumeur de l'utérus peut se produire dans plusieurs directions:

  • avec un prolapsus dans la lumière de l'organe, le myome est appelé sous-muqueux ou sous-muqueux,
  • avec stratification musculaire, épaississement et déformation de la paroi utérine (variante interstitielle),
  • avec saillie du noeud dans la cavité abdominale (sous-sol),
  • avec un paquet de feuilles du ligament large de l'utérus (noeud de myome intraligamentaire).

Les nœuds faisant saillie au-delà des contours de l'organe peuvent avoir une tige de diamètre différent ou «s'asseoir» sur une base large, parfois immergée dans la couche musculaire moyenne.

Le myome est rarement malin, le cancer est diagnostiqué chez moins de 1% des patients. Mais dans de nombreux cas, une telle tumeur de l'utérus s'accompagne de diverses complications. Ils sont généralement la base pour prendre des décisions sur le traitement chirurgical.

Quand faut-il enlever les fibromes utérins?

L'extraction des fibromes utérins (myomectomie) fait référence aux opérations permettant de préserver les organes. Par conséquent, chez les femmes en âge de procréer avec une fertilité non réalisée, la préférence est donnée à cette option de traitement chirurgical.

Dans certains cas, la chirurgie devient même une étape clé dans le traitement de l'infertilité. Cela est possible si les difficultés de conception ou de prolongation du début de la grossesse sont dues à la déformation de l'utérus par des ganglions sous-muqueux ou interstitiels.

Des indications

L'élimination des fibromes est nécessaire lorsque le traitement conservateur ne réduit pas la taille de la tumeur et ne permet pas de freiner sa croissance. Les indications pour une intervention chirurgicale sont également:

  • saignements utérins récurrents,
  • syndrome douloureux persistant
  • des signes de partialité et une altération du fonctionnement des organes adjacents,
  • avec des ganglions sous-muqueux et sous-séreux, particulièrement sujets à la nécrose ischémique et présentant un risque de torsion des jambes.

Contre-indications

La myomectomie n'est pas réalisée dans les conditions suivantes:

  • en présence de gros ou de multiples noeuds myomateux,
  • avec localisation cervicale de la tumeur,
  • des saignements utérins abondants et insensibles à la correction (ménométorragie), qui entraînent une anémisation grave de la patiente et menacent même sa vie,
  • avec nécrose massive de la tumeur, en particulier si elle s'accompagne de l'ajout d'une infection bactérienne secondaire, d'une endométrite septique, d'une thrombose ou menace du développement d'une péritonite,
  • la croissance active de fibromes chez la patiente ménopausée,
  • perturbation marquée du fonctionnement des organes voisins (vessie, uretères, intestins) provoquée par leur déplacement et leur compression par un gros nœud de myome ou par tout l'utérus élargi.

Toutes ces conditions sont des indications pour le traitement chirurgical radical des fibromes. En même temps, l'hystérectomie est faite.

Les restrictions pour la myomectomie sont également une maladie somatique grave de la patiente, la présence de ses maladies infectieuses et septiques actuelles, l'identification de contre-indications à une anesthésie générale. Dans de tels cas, l'opération peut être temporairement reportée ou remplacée par d'autres méthodes de traitement en association avec un traitement conservateur actif.

Façons d'éliminer les fibromes utérins

L'enlèvement des fibromes par la chirurgie peut se faire de plusieurs manières. Leur différence fondamentale est le type d'accès en ligne. Conformément à cela, on distingue les myomectomies laparotomique, laparoscopique et hystéroscopique.

Ceci est une chirurgie abdominale classique pour enlever les fibromes utérins. Elle est accompagnée d'imposition d'incisions sur la paroi abdominale antérieure du patient avec un scalpel ou des outils modernes - par exemple, un électrocautère. Cet accès donne au médecin opérateur la possibilité d’une révision directe assez large de la cavité abdominale, mais est la plus traumatisante pour le patient.

Une méthode beaucoup plus douce, qui nécessite un équipement endoscopique. Les manipulations se font à travers les ponctions imposées à certains endroits de la paroi abdominale antérieure. La récupération d'une telle opération est beaucoup plus rapide que celle d'une laparotomie classique.

Technique mini-invasive nécessitant également un équipement endoscopique spécial. Le médecin n'a pas besoin d'imposer des incisions ni des ponctions, il utilise le canal cervical pour accéder à l'utérus.

Le choix du mode opératoire dépend de la situation clinique spécifique. Il prend en compte la taille, le nombre et la localisation des ganglions myoma, la présence et la gravité des complications, l'âge du patient et le risque de malignité de la tumeur. Les qualifications et l'expérience du médecin exploitant, l'équipement de l'établissement médical en équipement endoscopique, revêtent également une grande importance.

La durée de l'opération d'enlèvement des fibromes utérins dépend de la méthode choisie, du nombre d'interventions et de la présence de complications peropératoires.

Comment l'opération est-elle effectuée par une méthode de laboratoire?

L'opération utilisant l'accès laparotomique est indiquée pour les nœuds sous-séreux interstitiels et profondément immergés. Il est utilisé en cas de myomatose multiple, d'évolution compliquée de la maladie, de maladie de l'adhésif, en présence de cicatrices grossières ou insuffisamment corroborées de l'utérus. L'élimination des gros fibromes utérins et des tumeurs cervicales est également généralement réalisée par laparotomie.

Incisions dans la méthode laparotomique de chirurgie pour enlever l'utérus

Pour accéder aux nœuds du myome sur la paroi abdominale antérieure, imposer une incision verticale ou horizontale, suivie d'une dissection en couches et d'un écartement des tissus. L'organe affecté est retiré à l'extérieur de la cavité abdominale. Ce n'est qu'en présence de nœuds bien visualisés sur le mur avant que le médecin peut décider d'effectuer des manipulations sur l'utérus submergé.

Disséquer et exfolier bêtement la membrane séreuse (feuillet viscéral du péritoine), allouer le nœud du myome avec le traumatisme le plus faible possible au myomètre sain environnant. La tumeur est décortiquée et enlevée. Des points de suture sont placés sur son lit, tandis que la séreuse est suturée séparément. Les vaisseaux sanguins sont soigneusement ligaturés, il est également possible d’utiliser un électrocoagulateur. La cavité abdominale est séchée, la qualité de l'hémostase est surveillée. Après cela, des couches de la paroi abdominale sont suturées en couches.

Les complications probables de l'ablation de fibromes par laparotomie sont associées à des difficultés techniques ou à des erreurs pendant l'opération. Saignements peropératoires massifs, dommages accidentels aux organes voisins.

Enlèvement des fibromes utérins par laparoscopie

La chirurgie laparoscopique est une méthode douce et hautement efficace pour éliminer les myomes sous-séreux sur un pédicule ou sur une base large. Il est réalisé sous anesthésie générale dans une salle d'opération spécialement équipée.

L'accès à l'utérus au cours de la laparoscopie se fait par de petites perforations de la paroi abdominale antérieure dans les deux régions iliaques. La caméra est insérée dans l'anneau ombilical. La même piqûre est utilisée pour injecter du dioxyde de carbone dans la cavité abdominale, ce qui est nécessaire pour élargir les espaces entre les parois des organes internes, afin d'obtenir une visibilité et un espace suffisants pour l'insertion en toute sécurité de manipulateurs et d'instruments.

Chirurgie laparoscopique - un moyen plus doux d'éliminer les fibromes

La jambe mince des fibromes sous-séreux est coagulée et coupée contre la paroi de l'utérus. Il n'est généralement pas nécessaire de suturer la membrane séreuse, il suffit d'utiliser l'électrocoagulateur.

Si un nœud est supprimé sur une base interstitielle, le médecin le découplera et l'énucléera. Ces manipulations sont nécessairement complétées par une hémostase progressive et complète par électrocoagulation de tous les vaisseaux croisés, quel que soit leur diamètre.

Le processus de retrait du nœud sur la base est complété par l’imposition de sutures endoscopiques à double rangée sur son lit. Il ne s’agit pas seulement d’une méthode supplémentaire d’hémostase, mais contribue également à la formation ultérieure d’une cicatrice à part entière, qui conservera son intégrité lors du processus d’agrandissement de l’utérus enceinte. La fermeture du défaut séreux contribue également à réduire le risque de maladie adhésive postopératoire.

Le nœud de myome sectionné est extrait à l'aide de morcellateurs à travers les ponctions existantes. Parfois, l'imposition de trous colpotomiques supplémentaires.

Après un audit de contrôle de la zone d'opération et de la totalité de la cavité abdominale, le médecin retire les instruments et la caméra et, si nécessaire, évacue l'excès de dioxyde de carbone. L'opération est complétée par la suture de trous de lapartom. Le patient n'a généralement pas besoin de rester dans le service de soins intensifs et peut être transféré dans le service postopératoire après la sortie de l'anesthésie sous la supervision d'un médecin et du personnel médical.

Actuellement, seuls les nœuds sous-séreux sont enlevés par laparoscopie. Mais si la base large du fibrome (sa composante interstitielle) représente plus de 50% du volume total de la tumeur, une telle opération n'est pas effectuée. Dans ce cas, une laparotomie est nécessaire.

Myomectomie hystéroscopique

Le retrait des fibromes utérins par hystéroscopie est une méthode moderne peu invasive de traitement chirurgical des ganglions sous-muqueux. Une telle intervention ne viole pas l'intégrité de la paroi utérine et des tissus environnants et ne provoque pas de processus de cicatrisation.

Dans la plupart des cas, la myomectomie hystéroscopique ne s'accompagne pas d'une perte de sang cliniquement significative avec le développement d'une anémie postopératoire. Une femme qui a subi une telle opération ne perd pas la capacité d'accoucher naturellement. En outre, il n’est généralement pas considéré comme présentant un risque de fausse couche.

Version hystéroscopique de l'ablation des fibromes utérins

Toutes les manipulations avec une chirurgie hystéroscopique sont effectuées de manière transcervicale avec un hystéroscope. Il s'agit d'un appareil spécial doté d'une caméra, source d'éclairage local et d'instruments, qui est inséré dans la cavité utérine par un canal cervical élargi artificiellement. Dans le même temps, le médecin a la capacité de contrôler avec précision les manipulations qu'il effectue sur son moniteur, d'examiner avec précision les zones suspectes de la membrane muqueuse et, si nécessaire, d'effectuer une biopsie, d'arrêter rapidement le saignement naissant.

L'hystéroscopie est réalisée sous anesthésie générale, bien que la possibilité d'utiliser une anesthésie de la colonne vertébrale ne soit pas exclue. Pour couper le noeud du myome, des outils peuvent être utilisés pour l'intersection mécanique des tissus (analogue d'un scalpel), un électrocoagulateur ou un laser médical. Cela dépend de l'équipement d'exploitation, des compétences et des préférences du médecin exploitant.

L'élimination au laser des fibromes utérins est la version la plus moderne et la plus douce de la myomectomie par hystéroscopie. Après tout, cela ne provoque pas de compression, de torsion et de nécrose profonde des tissus environnants, aucune mesure spéciale n'est requise pour arrêter le saignement. La guérison a lieu rapidement et sans formation de cicatrices grossières.

La myomectomie hystéroscopique transcervicale n'est pas utilisée pour les ganglions de plus de 5 cm de diamètre difficiles à évacuer par le canal cervical. Les cicatrices denses postopératoires sur la paroi de l'utérus, les commissures internes (synéchies) et l'endométriose limitent également de manière significative l'utilisation de cette méthode.

Technologies d'exploitation auxiliaires

Pour améliorer l'efficacité de l'intervention chirurgicale et réduire le risque de complications peropératoires, le médecin peut utiliser certaines techniques supplémentaires. Par exemple, l'ablation des fibromes par laparoscopie et par laparotomie est parfois combinée à la pré-ligature, au nettoyage ou à l'embolisation des artères utérines. Cette préparation à l'opération a lieu plusieurs semaines avant le traitement chirurgical principal.

Принудительное ограничение кровоснабжения миоматозных узлов направлено не только на уменьшение их размеров. Условия искусственно созданной ишемии приводят к сокращению здорового миометрия, что сопровождается контурированием опухолей и их частичным выделением из толщи стенки матки. En outre, les interventions chirurgicales dans la zone de sang épuisé réduisent considérablement le nombre de pertes de sang peropératoires.

Le clampage provisoire provisoire et la ligature (ligature) des artères utérines sont réalisés à partir d'un accès transvaginal. Une fois l’opération principale terminée, les terminaisons et les ligatures superposées sont généralement retirées, bien que, dans le cas de myomes multiples, une décision soit prise de ligaturer de manière permanente les vaisseaux d’alimentation.

Période postopératoire et de récupération

La période postopératoire est généralement douloureuse et peut nécessiter l’utilisation d’analgésiques non narcotiques et même narcotiques. La sévérité de la douleur dépend du type d’opération, de l’ampleur de l’intervention et des caractéristiques individuelles du patient.

En cas de perte sanguine peropératoire importante dans les premières heures qui suivent le transfert d'une femme dans le service intensif de perte de sang, il peut être nécessaire de transfuser du sang et des substituts du sang, des solutions colloïdales et cristalloïdes et l'utilisation de médicaments permettant de maintenir un niveau adéquat de pression artérielle. Mais la nécessité de telles mesures est rare, la myomectomie se passe généralement sans perte de sang aiguë cliniquement significative.

Au cours des deux premiers jours, le médecin contrôle nécessairement le fonctionnement des intestins, car toute intervention chirurgicale sur les organes abdominaux peut être compliquée par une obstruction intestinale paralytique. Il est également important de prévenir le développement de la constipation, car une tension excessive pendant les selles est source d'insolvabilité des coutures. C'est pourquoi une grande attention est accordée à la nutrition du patient, à son lever tôt et à son développement rapide de l'activité motrice.

Que pouvez-vous manger après la chirurgie?

Cela dépend du type de traitement chirurgical, de la présence d'anémie et des maladies associées du tube digestif.

Le régime alimentaire après élimination des fibromes de manière laparotomique ne diffère pas de celui des personnes qui ont subi d'autres opérations abdominales. Le premier jour, le patient se voit proposer un aliment liquide et semi-liquide, facilement digestible, dans le menu suivant, il se développe rapidement. Et vers 5-7 jours, une femme est généralement déjà sur la table commune, si elle n’exige pas de suivre le régime dit «gastrique».

Mais la myomectomie laparoscopique et hystéroscopique n’impose pas de telles restrictions, même au début de la période postopératoire. En bon état, le patient peut manger à la table commune le soir du premier jour.

Si les fibromes ont provoqué l'apparition d'une anémie ferriprive chronique ou si l'opération a été accompagnée d'une importante perte de sang, des aliments riches en fer sont certainement introduits dans le régime alimentaire de la femme. Des préparations à base de fer contenant de l’anémie peuvent également être prescrites.

Recommandations après la sortie de l'hôpital

La myomectomie vous permet d’enlever des nœuds existants, mais n’empêche pas l’apparition de nouvelles tumeurs utérines. Le fait est que le fibrome a un mécanisme de développement hormono-dépendant et que l'opération n'affecte pas le profil endocrinien du patient. Par conséquent, en l'absence d'un traitement préventif approprié, une rechute de la maladie est possible. Alors, quel traitement est prescrit après le retrait des fibromes utérins? Le schéma thérapeutique est choisi individuellement, il comprend souvent des médicaments hormonaux.

La suppression des fibromes impose certaines restrictions. Pendant les premiers mois, il est conseillé aux femmes de ne pas se rendre dans les bains, les saunas et les solariums afin d'éviter une augmentation de l'effort physique.

En général, la rééducation après le retrait des fibromes utérins prend environ 6 mois, puis la femme reprend son mode de vie habituel. Mais en même temps, elle doit également subir un examen gynécologique tous les six mois et, sur ordonnance du médecin, effectuer une échographie pelvienne.

Effets de l'opération

Est-il possible de tomber enceinte après le retrait des fibromes utérins - c’est le principal problème qui concerne les patientes en âge de procréer. La myomectomie n’entraîne pas la disparition de la menstruation et l’apparition d’une ménopause prématurée.

Saignements possibles dans les premiers jours qui ne peuvent pas être considérés tous les mois. Lors de la détermination de la durée du cycle, seule la date du début de la menstruation précédente doit être prise en compte. Tous les mois après cette opération est généralement repris dans les 35 à 40 jours. Dans ce cas, l'allongement ou le raccourcissement de 1-2 cycles ultérieurs est autorisé.

La préservation des ovaires et de l'utérus de la patiente vous permet de maintenir sa fonction de reproduction. Par conséquent, une grossesse après le retrait des fibromes utérins est possible peu de temps après la restauration de l'utilité fonctionnelle de l'endomètre.

Mais une femme qui a subi une telle opération est souhaitable de penser à la conception au plus tôt 3 mois après le traitement chirurgical. Et les contacts sexuels ne sont autorisés qu'après 4-6 semaines. Le respect de ces termes est particulièrement important si la myomectomie par laparotomie a été réalisée avec des sutures sur la paroi utérine.

Les conséquences possibles de l'opération comprennent le risque d'interruption prématurée de la grossesse dans l'avenir, l'évolution pathologique du travail, le développement d'une maladie de l'adhésif.

Alternatives à la chirurgie

Les possibilités de la médecine moderne permettent d'utiliser d'autres moyens d'éliminer les fibromes utérins. Ils peuvent être peu invasifs, voire non invasifs, c'est-à-dire qu'ils passent sans chirurgie.

Ceux-ci comprennent:

  • Embolisation de l'artère utérine. La malnutrition du tissu tumoral entraîne sa lyse aseptique avec le remplacement des cellules musculaires par du tissu conjonctif. L'embolisation est réalisée à l'aide d'un cathéter inséré sous contrôle radiographique à travers l'artère fémorale.
  • Fibromes d'ablation par FUS (ablation par ultrasons focalisés), provoquant une nécrose thermique locale du tissu tumoral. Mais cette technique ne peut être utilisée que pour se débarrasser des nœuds fibromyomateux et fibreux. Mais le leiomyoma est insensible à l'ablation par le FUS.

Dans certains cas, ces techniques sont combinées à une myomectomie laparoscopique, nécessaire en cas de myomatose multiple et de ganglions sous-séreux de la jambe.

Ne refusez pas de retirer les fibromes utérins. Cette opération de préservation d’organes n’entraîne pas de conséquences irréversibles pour le corps de la femme et permet de s'affranchir de toutes les complications liées à la présence de ganglions de myomes.

Les premiers jours de la période de rééducation

Dans la plupart des cas, la période postopératoire suivant le retrait des fibromes utérins est accompagnée de douleurs abdominales basses, de nature et d’intensité différentes. Pour les éliminer, les femmes doivent prendre des analgésiques. La gravité du syndrome douloureux dépend du type d'intervention et des caractéristiques individuelles des patients.

Si une femme perd beaucoup de sang après avoir pratiqué une myomectomie utérine, elle est transférée dans le service pendant plusieurs heures et, si nécessaire, elle reçoit des transfusions sanguines et des substituts du sang, des solutions injectées de colloïde et de cristalloïdes, ainsi que des médicaments permettant de maintenir la pression au niveau approprié. Cependant, ces cas sont peu nombreux, généralement après une myomectomie des fibromes utérins, il n’ya pas de perte de sang importante.

Les deux premiers jours après la chirurgie, le patient devrait être sous la surveillance d'un médecin. Il contrôle nécessairement le fonctionnement des intestins, car une intervention chirurgicale peut entraîner une obstruction intestinale paralytique.

En outre, après le retrait des fibromes utérins, il est nécessaire de veiller à ce que la constipation ne se produise pas. Sinon, en raison de la forte tension dans le processus de vidange de l'intestin, la suture peut se disperser. Par conséquent, les experts recommandent fortement d’ajuster leur régime alimentaire et de bouger davantage.

Après sa sortie de l'hôpital, le médecin traitant doit nécessairement dire au patient ce qui peut être fait pour se rétablir et ce qui ne peut pas. En effet, après la chirurgie, les fibromes utérins peuvent se reproduire. Si une femme suit toutes les recommandations à la lettre, le risque de complications diminuera considérablement.

Recommandations de rééducation

Pour que la rééducation après le retrait des fibromes utérins se passe bien et que la tumeur ne revienne plus, il est nécessaire de respecter certaines règles simples. Vous devrez changer un peu votre mode de vie habituel, mais ça vaut le coup.

Il est nécessaire d'abandonner les efforts physiques intenses, ils doivent être réalisables. Cela concerne non seulement le sport, mais également les tâches ménagères ordinaires. En aucun cas, ne peut soulever des poids, à savoir la charge de plus de 2 kg pendant six mois après l'opération.

Il ne devrait pas être après la myomectomie fibromes utérins revenir immédiatement à l'activité sexuelle. Il est permis d'avoir des relations sexuelles au plus tôt dans un mois, mieux encore. Le médecin traitant indiquera la période exacte d'abstinence en se basant sur l'état de santé du patient.

Il n'est pas recommandé d'être en position verticale pendant une longue période. Cela peut entraîner des adhérences, un affaiblissement du tissu musculaire et la formation de caillots sanguins.

Après s'être débarrassé des fibromes utérins, il est nécessaire de passer plus de temps à l'extérieur, de faire de courtes promenades. Il est également très important d'éviter les situations stressantes. Après tout, une charge excessive affecte négativement la cicatrisation des tissus et l'équilibre hormonal d'une femme, ce qui provoque le développement de fibromes utérins.

Ne restez pas trop longtemps au soleil, vous devriez essayer d'éviter la surchauffe du corps. Cela résulte du fait que l'ensoleillement affecte gravement la guérison des coutures qui disparaissent beaucoup plus rapidement par temps froid.

Tant que les coutures ne sont pas cicatrisées après le retrait des fibromes utérins, les crèmes qui favorisent leur lissage ne peuvent pas être utilisées, les procédures de physiothérapie, les salons de bronzage et les bains ne peuvent pas être utilisés. Il est préférable de laver sous la douche et les coutures sont traitées avec des agents antiseptiques.

La visite annuelle chez le gynécologue est un point important. Après la myomectomie, les fibromes utérins doivent consulter un médecin deux fois par an. Le médecin vous prescrira une échographie pour vérifier l'état des organes abdominaux.

Une attention particulière est accordée à la nutrition dans la période postopératoire. Il est nécessaire d'ajuster votre régime alimentaire, en éliminant les plats fumés, salés, sucrés, sucrés aussi, qui devraient manger moins. Cela aidera à éviter le déséquilibre en œstrogènes, qui provoque l'apparition de fibromes bénins.

En outre, la nutrition des femmes devrait être telle qu'il n'y ait aucun problème avec la chaise. La constipation entraîne le fait qu’à l’intérieur de la cavité péritonéale, il existe une forte pression qui peut provoquer de nombreux troubles désagréables dans le corps.

À cet égard, si une femme mange un plat et ressent ensuite une gêne au bas de l'abdomen ou un manque de selles, vous devez alors examiner attentivement votre régime alimentaire. Il est préférable de s’appuyer sur les fruits, les céréales, les légumes et les aliments riches en fibres. Vous n'avez pas besoin de boire du thé ou du café fort, de manger beaucoup de riz, car c'est pour réparer la chaise.

En outre, les femmes doivent surveiller attentivement leurs mensuelles. Si après l'opération visant à enlever les fibromes utérins dans le système reproducteur, il y a eu des défaillances, le cycle menstruel peut changer, l'écoulement deviendra copieux ou rare et le bas du péritoine fera mal.

Lorsque vous pouvez déjà avoir des relations sexuelles, vous devez utiliser des préservatifs. Parce que pendant l’année suivant l’opération, la conception n’est pas souhaitable, car l’utérus n’est peut-être pas prêt à porter le bébé. À cet égard, les femmes qui ont dû retirer un myome doivent planifier leur grossesse après avoir convenu avec le gynécologue.

Après la chirurgie postopératoire, les fibromes utérins n’ont pas besoin d’abandonner complètement le mode de vie habituel, il vous suffit de vous limiter un peu. Suite à toutes les recommandations du médecin, la récupération sera plus rapide et sans conséquences négatives.

Enlèvement des fibromes par laparoscopie

L'élimination du nœud de myome avec un laparoscope est la méthode la plus préférée d'élimination chirurgicale du nœud. L'élimination de la formation pathologique se fait à l'aide d'un endoscope.

Le médecin effectue des ponctions de 12 à 15 mm de long dans certaines zones de la paroi abdominale antérieure. La tumeur est enlevée à travers les trous avec un laparoscope. L'opération est douce, la récupération est rapide.

Une semaine plus tard, le patient peut continuer à travailler.

Indications pour la laparoscopie:

  • la taille des nœuds ne dépasse pas 0,8-1 cm,
  • l'utérus sur la période de 15 à 16 semaines,
  • le nombre de nœuds n'est pas supérieur à 3-4 pcs.,
  • diamètre total des nœuds jusqu'à 1,5 cm.

L'avantage de la méthode de faible invasivité, la muqueuse utérine n'est pratiquement pas lésée. Cela minimise le risque de formation d'adhérences.

Opération abdominale

Comme mentionné ci-dessus, afin de procéder à l'ablation des fibromes utérins, la chirurgie abdominale n'est prescrite que pour certaines indications. Dans d'autres cas, le médecin tente d'utiliser des techniques de conservation, de préservation des organes (ablation par FUS, embolisation artérielle, etc.).

Si le médecin voit que le problème ne peut être résolu sans intervention chirurgicale, il n'essaiera pas d'utiliser des méthodes conservatrices qui ne sont pas capables de résoudre des problèmes de santé graves. Par conséquent, la chirurgie abdominale est considérée comme la meilleure des options pour se débarrasser des fibromes. Elle élimine les rechutes et permet de retirer soigneusement les tissus pathologiques.

Pour que la période postopératoire passe rapidement et avec succès, vous devez commencer à vous préparer avant l'opération. Pour commencer, une femme passe des tests sanguins et urinaires généraux afin d’évaluer son état de santé et de détecter les maladies inflammatoires et infectieuses.

Dans le même but, un cardiogramme, une échographie des organes abdominaux, la réalisation de frottis vaginaux et cervicaux, et en présence d'une érosion, une biopsie cervicale est pratiquée. Avec les fibromes cervicaux, on prescrit à une femme une urographie au cours de laquelle elle examine les voies urinaires.

Si nécessaire (en fonction des pathologies et de l'emplacement de la tumeur), une consultation d'un hépatologue, d'un cardiologue, d'un proctologue et d'un urologue est désignée. Si le fibrome est gros, un scanner ou une IRM peut être nécessaire - études très informatives. La veille de la chirurgie, la femme est conseillée par un anesthésiste. Une préparation adéquate assure la moitié du succès de l'opération et la période de récupération suivante.

La condition d'une femme après une chirurgie dépend de l'ampleur de l'intervention et du type de chirurgie. Les opérations abdominales sont radicales et conservatrices. Dans le premier cas, l'organe est retiré, dans le second, les médecins conservent l'utérus pour la femme.

Le retrait complet ou partiel de l'organe est une hystérectomie, qui est réalisée par une incision dans l'abdomen ou par le vagin. La meilleure option est l'accès à travers la cavité abdominale. L'opération de préservation des organes s'appelle myoectomie et seul le noeud de myome est retiré de manière pratique.

Complications de la chirurgie abdominale

Ils peuvent être détectés pendant l'intervention et pendant la période postopératoire. Ce sont les états suivants:

  • saignements vasculaires,
  • dommages à l'intestin, à la vessie,
  • septicémie (infection sanguine),
  • péritonite (infection de la cavité abdominale),
  • suppuration de la plaie après la chirurgie.

Le risque de telles complications dans les cliniques modernes est minimisé grâce à un équipement moderne, à l'expérience des médecins, à la qualité des matériaux antiseptiques et antimicrobiens. Les médecins conviennent que, si nécessaire, le report de l'opération ne devrait pas l'être. Et le besoin apparaît dans environ 20% des myomes utérins identifiés.

Période postopératoire précoce

Après la chirurgie post-opératoire du myome abdominal, la femme commence par un séjour quotidien à l'unité de soins intensifs. Ceci n'est pas associé à un risque pour la santé et la vie, c'est simplement une pratique courante - dans un tel département, il existe un équipement qui contrôle la performance des systèmes et des organes.

Une fois l'anesthésie terminée, une femme peut ressentir une douleur dans l'incision et à l'intérieur de l'abdomen. Ceci, comme les nausées après l'anesthésie - la norme. Après l'opération, le premier jour où le corps est encore faible, vous devez dormir davantage. La semaine suivante, la femme passera dans une salle régulière. Dès le deuxième jour, vous pouvez vous retourner, vous appuyer sur le coude et vous relever de la position (sans l'aide de la presse).

Après l'opération, le personnel médical surveille l'état de la femme, mais cette dernière doit elle-même informer le médecin de tout changement. Considérant que lors d'une chirurgie abdominale, les tissus sont endommagés par l'incision, la période de récupération durera assez longtemps. Vous pouvez réduire cette période si vous déménagez.

Des mouvements précis et réguliers aideront à éviter l’apparition d’adhésions génératrices de douleur et pouvant entraîner une infertilité. Afin de ne pas rencontrer le besoin de disséquer les adhérences dans un avenir proche ou lointain, vous devez commencer à bouger dès que possible après l'opération, mais ne pas en faire trop - ne pas trop vous torturer

Pendant toute la semaine à l'hôpital, la femme ressentira de la douleur, voire plus longtemps. Vous devez être capable de distinguer la douleur postopératoire, en réduisant progressivement l'intensité de la douleur au cours du processus inflammatoire, qui augmente chaque jour. La présence d'une douleur insupportable quelques jours après l'opération constitue la raison pour laquelle le chirurgien a été contacté de toute urgence.

La douleur, qui est considérée comme normale, n’est pas associée à une irritation des terminaisons nerveuses; elle est donc généralement caractérisée par une douleur et une traction. Tout au plus, la zone de couture fait mal. Les deux premiers jours, la fièvre et la faiblesse sont possibles. Это нормальная реакция организма.

Диета для быстрого выздоровления после операции

Операция затрагивает не только непосредственно половые органы, но и стенку брюшины, значит, нужно организовать работу расположенных здесь органов так, чтобы не провоцировать травмирование тканей.

Вот почему после полостной операции врачи назначают женщине диетическое питание. Les jours 1 et 2 après l'intervention, le patient ne reçoit que de la nourriture liquide - bouillon, yaourt et thé faible. La constipation est inacceptable car elle provoque des tensions dans les muscles abdominaux lors des selles.

À partir du troisième jour, vous pouvez manger des fruits et des légumes riches en fibres pour nettoyer les intestins. Si les fruits frais fermentent dans les intestins, vous pouvez les cuire et les faire bouillir.

Dans le régime alimentaire comprennent:

  • viande et poisson maigre,
  • le sarrasin et l'avoine,
  • des soupes dans des bouillons de légumes, rarement dans des viandes faibles,
  • pain de seigle
  • produits laitiers,
  • fruits, légumes verts et légumes.

Kissel et la gelée, la semoule et le riz, le thé fort et le café, les sodas, la viande grasse, les sucreries et la pâtisserie devraient être exclus du régime alimentaire pendant la période de récupération.

Traitement de jour dans la période postopératoire

Après le retrait de l'utérus, la rééducation peut être accélérée sans nuire à la santé. Il est nécessaire de faire le régime de jour correctement pour que l'effort physique modéré alterne avec le repos. La surveillance du médecin a lieu régulièrement, dans les délais et si vous avez des questions, au besoin.

Toute charge au cours de cette période ne doit pas être excessive et il ne s'agit pas uniquement de la salle de fitness, mais également des devoirs. Particulièrement prudent d'être dans le premier mois après la chirurgie. Une femme ne peut pas rester assise ou couchée longtemps dans une position afin de ne pas causer la stagnation. Il est formellement interdit de soulever une charge pesant plus de 2 kg pendant 3 à 6 mois et plus de 20 kg pendant les 2 prochaines années.

Les relations intimes pendant les 3 premiers mois après le retrait des fibromes devront être différées, une période spécifique désignera un médecin. Vous ne pouvez pas mentir beaucoup, ni beaucoup dans une position verticale. La meilleure activité est une promenade dans le parc avec des répits périodiques sur les bancs.

Le stress, bien qu’il affecte l’état mental, peut avoir un impact négatif, car il empêche la normalisation des hormones. Il faut apprendre à détendre le système nerveux, à éviter les programmes télévisés nerveux, les personnes désagréables et tout ce qui cause un effet négatif.

Quels médicaments assureront une récupération rapide du corps

Il est possible de se débarrasser des fibromes et de ses effets sur le corps non seulement par une intervention chirurgicale. Après le retrait des fibromes, vous pouvez et même devez prendre des médicaments hormonaux qui restaurent le métabolisme, empêchant ainsi la récidive de la tumeur.

Ce sont des médicaments tels que:

  1. Utrotestan, duphaston (stimulant l'une des phases du cycle menstruel).
  2. Yarin et regulon (empêchant la prolifération des cellules du tissu utérin).
  3. Multivitamines avec rétinol, tocophérol.
  4. Aloès et ses analogues des adhérences.

Comment accélérer la rééducation

À la fin de l'opération, une femme peut désormais regarder avec confiance sans crainte de complications. L'essentiel est de se rappeler certaines limites pendant la période de récupération.

Les principales recommandations des médecins sont liées au mode de vie d'une femme et plus précisément:

  • essayez de ne pas surchauffer et moins d'être au soleil. Cette recommandation fait référence au processus de guérison des sutures - interne et externe. Dans le froid, la guérison est plus rapide. Tant que les cicatrices de l'opération n'ont pas été formées, il est impossible de les enduire de crèmes, de suivre une physiothérapie. Bain et solarium devraient être exclus à ce moment-là. Jusqu'à ce que la couture soit cicatrisée, il est possible de ne laver que sous la douche, après traitement de la zone d'opération avec un antiseptique,
  • Vous devez vous rendre chez le médecin deux fois par an pour un rendez-vous, afin de vous soumettre à une échographie des organes abdominaux. Cela ne fait pas de mal de prendre de temps en temps des photos de la suture, de la comparer au fur et à mesure de sa guérison et de pouvoir démontrer son succès au médecin.
  • Dans le régime alimentaire ne devrait pas être les cornichons et les viandes fumées, l'excès de sucre. Tous les produits susceptibles d’affaiblir l’équilibre hormonal doivent être exclus afin de ne pas provoquer la réapparition d’une tumeur,
  • en ce qui concerne le port du bandage et de la gymnastique, il est nécessaire de consulter un médecin car les recommandations sont données à une femme individuellement, en tenant compte de l'âge, des pathologies associées,
  • contrôler le cycle menstruel, ajuster la contraception en tenant compte des recommandations du médecin.

Les conséquences et complications de la période postopératoire

Complications après retrait des fibromes dépendent du professionnalisme du chirurgien, des soins compétents dans la période postopératoire, du nombre, taille et l'emplacement des nœuds, l'âge, les maladies associées du patient.

Complications après anesthésie:

  • asphyxie due à une stase de la langue ou à des vomissements entraînant le chevauchement de la lumière des voies respiratoires,
  • sauts de température
  • rythme cardiaque perturbé en raison de la relaxation des muscles cardiaques.

1. tôt. Les tâches à ce stade sont la prévention du développement de complications postopératoires, le diagnostic opportun et le traitement des conséquences possibles.

  • inflammation de la veine causée par une infection, due au non-respect des règles d'asepsie et d'antisepsie. Accompagné de gonflement, hyperthermie, rougeur, sensibilité, pertes purulentes. Il peut y avoir une divergence de couture,
  • péritonite - avec la généralisation du processus inflammatoire, le passage au péritoine,
  • miction douloureuse due à une lésion traumatique de l'urètre,
  • saignement externe ou interne,
  • thrombose vasculaire en violation de la circulation sanguine - thromboembolie pulmonaire et (ou) thrombophlébite,
  • hématomes, perforation (perforation de l'utérus) à la suite d'un traumatisme,
  • hématométrie - accumulation de sang dans l'utérus en raison d'un débit sortant altéré,
  • pneumonie,
  • iléus paralytique de l'intestin - manque de motilité en raison de troubles métaboliques temporaires après la chirurgie.

2. tard

  • hernie
  • la formation d'adhérences - brins de tissu conjonctif entre le péritoine et les organes abdominaux,
  • obstruction intestinale adhésive - dysfonctionnement par blocage de la lumière intestinale avec adhérences,
  • troubles psychologiques - infertilité, incapacité à mener une vie normale, suture laide lors d'une chirurgie abdominale - tout cela provoque de graves problèmes mentaux, en particulier la dépression et même des tentatives de suicide.

3. à distance

  • re-formation de ganglions au cours d'une ectomie incomplète - si les causes qui causent ne sont pas éliminées (par exemple, déséquilibre hormonal),
  • syndrome ménopausique après ablation de l'utérus chez les femmes en âge de procréer, en raison d'une forte diminution de la production d'hormones sexuelles féminines. Elle manifeste des symptômes caractéristiques - cessation de la menstruation, bouffées de chaleur, transpiration excessive, baisse de la libido, instabilité émotionnelle,
  • ostéoporose - l'hypoestrogénèse entraîne une diminution de la teneur en calcium, ce qui entraîne un amincissement et une fragilité accrue des os,
  • l'omission du vagin due à une chute dans le bassin de la vessie ou du rectum, ainsi qu'un traumatisme,
  • cardiopathie ischémique
  • maladies des organes génitaux causées par le non-respect des règles d'asepsie et antisepsie, d'infection,
  • infertilité - après le retrait des fibromes utérins (hystérectomie), les règles sont arrêtées, une femme ne peut pas avoir d'enfants,
  • tumeur maligne d'autres organes, principalement la glande mammaire.
  • problèmes psychologiques.

Normalement, la décharge après le retrait des fibromes utérins peut durer jusqu'à deux semaines, en fonction du taux de régénération tissulaire. L'extension de ces périodes est un motif pour rechercher des soins médicaux.

Il convient également d'alerter la sensation de brûlure, les odeurs désagréables, les pertes importantes du vagin, la fièvre, signes de complications possibles.

Tactique de rééducation en fonction de la méthode d'intervention chirurgicale

Les programmes de synchronisation et de récupération dépendent de la manière dont les fibromes utérins sont enlevés. Les méthodes peuvent être:

Avec préservation de l’organe et fonction de procréation (peu invasive) -

  • laparoscopie - élimination des myomes sous-superficiels superficiels de petite et moyenne taille (ne dépassant pas 10 semaines de grossesse),
  • ablation laser - élimination des tumeurs superficielles avec une impulsion laser de 2-4 cm,
  • myomectomie - retrait du noeud avec les tissus environnants.

La chirurgie du myome utérin abdominal - l'hystérectomie - est réalisée sur de grosses tumeurs (12 semaines ou plus), avec des complications. Types d'opérations:

  • amputation - avec préservation du col,
  • extirpation - retrait du corps et du cou.

Les conséquences des méthodes mini-invasives et cavitaires sont clairement présentées dans le tableau:

Rééducation après laparoscopie

Si l'opération consistant à enlever les fibromes utérins a été réalisée par laparoscopie, la période postopératoire peut être beaucoup plus facile et plus rapide. Le traitement est effectué au moyen de perforations dans la cavité abdominale. Par conséquent, moins de tissu est affecté que lors d'une chirurgie abdominale.

Les sites de ponction guérissent plus rapidement et s'accompagnent d'une douleur moins intense. Les patients peuvent déjà se lever un jour après la laparoscopie. Les exercices physiques pour les femmes sont autorisés, en particulier au début il est nécessaire de faire quelques exercices prescrits par un médecin. Mais vous ne devriez pas trop en faire trop, vous devez augmenter la charge progressivement afin que les coutures ne se séparent pas.

Comme pour la chirurgie abdominale, après laparoscopie, les fibromes utérins doivent respecter les règles de l'alimentation, ne soulever pas de poids, ne pas se précipiter vers la grossesse, surveiller leur état, ne pas surchauffer au soleil, s'abstenir de relations sexuelles. Si le médecin vous prescrit des médicaments, vous devez les prendre.

Ainsi, après le retrait des fibromes utérins, diverses complications peuvent survenir. Afin de les éviter, vous devez suivre toutes les recommandations du médecin. Si le bas-ventre a régulièrement mal, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Après tout, le myome peut revenir après la chirurgie.

Le contenu

Dans certains cas, la seule solution est la chirurgie abdominale afin que les fibromes utérins ne se développent pas. La période postopératoire peut se dérouler de différentes manières, tout dépend du déroulement de l'opération et du corps du patient.

La procédure elle-même est commune. Elle est réalisée pour empêcher la croissance des fibromes ou sa progression dans une tumeur maligne. Dans certains cas, la manipulation chirurgicale est le seul moyen de se débarrasser de la pathologie car il peut y avoir une menace directe pour la vie de la femme. D'une manière ou d'une autre, mais l'hystérectomie pratiquée au cours de cette affection est une opération, de nombreux patients ont donc peur des complications ou des conséquences éventuelles, ainsi que d'un rétablissement fastidieux après celle-ci.

Qu'est-ce que les fibromes utérins?

La maladie est une tumeur bénigne. Il peut être situé dans les quatre zones principales de l'utérus, et donc divisé en 4 types:

  1. Subserous - se produit sur la partie externe de l'utérus.
  2. Sous-muqueux - situé sous la muqueuse du corps.
  3. Intramusculaire ou interstitiel - est situé dans le tissu musculaire.
  4. Sur la jambe - la connexion avec l'utérus est réalisée à l'aide d'une base fine.

Son développement nourrit le déséquilibre hormonal. Un néoplasme plus rapide se développe quand une femme a d'autres maladies qui affectent négativement tous les processus métaboliques dans le corps. De nombreux experts estiment que la survenue de la maladie peut affecter la dépendance, ainsi que les changements fréquents de partenaires sexuels, mais cela n'a pas encore été prouvé cliniquement.

Cependant, les théoriciens de la médecine sont convaincus qu'une vie intime régulière réduit le risque de fibromes, même si ce facteur n'a pas encore été confirmé.

Les fibromes utérins ne sont pas considérés comme une maladie mortelle. Son traitement peut se faire avec des médicaments hormonaux, mais ils ne conviennent pas à tous les patients. Le tableau clinique permet de déterminer la croissance tumorale en centimètres environ comme pendant la grossesse.

Des manipulations pour le retrait d'une tumeur sont nécessaires si son développement actif menace la santé et la vie d'une femme. Il peut provoquer une infertilité, des douleurs dans la zone inférieure du péritoine, une menstruation prolongée ou un écoulement sanglant intermédiaire. L'opération vise toujours à éliminer la pathologie et à préserver les capacités de reproduction. Cependant, après la ménopause, l'utérus est souvent retiré.

Chirurgie abdominale

Une telle intervention n'est prescrite que dans les cas les plus graves. Certains d'entre eux sont:

  • Oncologie de l'utérus,
  • Grand fibrome.

Avant de procéder à une opération d'élimination d'un néoplasme, le patient doit subir une série de tests de diagnostic afin de permettre aux spécialistes de comparer plus facilement le tableau clinique:

  • Échographie,
  • La fluorographie,
  • ECG
  • Gratter l'utérus pour vérifier
  • Tests sanguins
  • Examen gynécologique.

La chirurgie abdominale peut entraîner des conséquences désagréables sous la forme d'une suture visible, qui devra être masquée de votre entourage toute votre vie.

En outre, la patiente est blessée sur le plan psychologique, mais il convient de rappeler que, sans manipuler le retrait de la tumeur, la vie de la femme sera sérieusement menacée.

Habituellement, la procédure chirurgicale d'extraction des fibromes n'est pas considérée comme dangereuse. Cependant, il est nécessaire de suivre les règles élémentaires qui minimisent les dommages corporels et les complications après sa mise en œuvre.

Recommandations du docteur

Les experts ont identifié les principales réglementations qui exigent une conformité afin que la période postopératoire soit plus fructueuse:

  1. Manger de manière à éviter la constipation, car ils provoquent l’apparition d’une pression dans la région intrapéritonéale. Cela peut causer de nombreux problèmes, en particulier si une courte période s'est écoulée après l'intervention des chirurgiens. Il est possible qu'il y ait une rupture ou une inflammation pendant la constipation. Par conséquent, si après avoir pris un certain aliment, une femme a ressenti une gêne abdominale, ainsi que l'absence de chaise, elle doit se rapprocher de la question de son propre régime alimentaire. Il vaut mieux se concentrer sur les fruits, les céréales, les légumes et les aliments riches en fibres. Il devrait abandonner temporairement les boissons à base de riz, de gelée, de thé et de café.
  2. Lorsque les gaz ne partent pas, comme prévu, il est conseillé d’adopter des agents pharmacologiques contre les flatulences. Le patient ne doit pas s'asseoir au même endroit. Elle a besoin de plus de mouvement, mais n'en faites pas trop. Il est souhaitable d’exclure les charges physiques jusqu’à la fin de la période postopératoire. Après avoir consulté un médecin, vous pouvez utiliser des médicaments laxatifs.
  3. Après le retrait des fibromes utérins, la patiente doit prendre soin d’elle-même et de la vie quotidienne tout au long du processus de guérison. Vous ne pouvez pas lever des seaux d'eau, des sacs avec beaucoup de produits, ainsi que leurs enfants. Les 6 premiers mois, vous ne devez pas soulever quoi que ce soit qui pèse plus de 3 kg. Après cela, une femme ne devrait plus soulever quelque chose de plus de 10 kg. Lorsque l'opération consiste à retirer la tumeur de l'utérus, la patiente doit apprendre à alterner travail et repos. Il est déconseillé de rester longtemps près du poêle ou porté dans l'appartement avec un balai contre la poussière. Après un travail actif, vous devez vous allonger un moment. Mais il est également déconseillé de passer toute la période sur le canapé.

  4. Les situations stressantes doivent être évitées, en particulier si le patient souffre d'embonpoint. Ce problème commence à causer beaucoup de sentiments et d'anxiété, car après avoir enlevé les fibromes, il est courant de récupérer un peu. Mais avec une nutrition et un style de vie appropriés, ces kilos en trop disparaîtront aussi vite qu'ils sont apparus. Quoi qu'il en soit, il est formellement interdit de faire de gros efforts physiques jusqu'à la fin de la période de récupération.

Recommandations supplémentaires

Il est conseillé de suivre les conseils suivants pendant la période de récupération afin d’accélérer le processus:

  • Quelques mois après le retrait des fibromes utérins, vous devez vous détendre davantage à l’air frais,
  • 1 à 2 fois par an, il est nécessaire de consulter le médecin traitant, qui surveillera l'état du patient et retrouvera bientôt son rythme de vie habituel.
  • L’établissement de relations intimes n’est autorisé que 2 mois après la réalisation des interventions chirurgicales,
  • L'activité physique quotidienne peut être ramenée sans heurts, uniquement avec l'autorisation du médecin.

En adhérant à ces règles, le patient pourra alléger la période de récupération et accélérer la modification.

Si l'utérus a été retiré

Un tel moment est un choc pour une femme, il est donc important que l'un de ses proches soit avec elle. En effet, de nombreux patients après l'ablation de l'utérus se considèrent comme inférieurs. Au cours des premières semaines, elle a besoin de soutien et de réconfort de la part de ses proches. Parfois, il peut y avoir des difficultés pendant la miction. Dans les premiers jours, il est préférable de privilégier les produits laitiers semi-liquides, en introduisant progressivement les produits carnés et les glucides dans l'alimentation. Dès que le médecin donne son accord pour quitter le lit d'hôpital, la femme doit commencer à bouger progressivement pour éviter l'apparition de varices.

Si, au bout d'un mois, les pertes sanguines ne s'arrêtent pas et que la douleur au bas du péritoine continue de vous rappeler, adressez-vous immédiatement à un spécialiste.

Beaucoup dépend de la réaction du patient à l'anesthésie, car il est responsable de la durée de l'intervention.

Rééducation après retrait des fibromes utérins par chirurgie abdominale

La rééducation après le retrait des fibromes utérins au cours de la chirurgie abdominale, qui n’est désignée que dans les cas les plus graves, est très importante. Cette récupération doit être progressive, tandis que vous devez respecter scrupuleusement les recommandations du médecin traitant et faire attention à votre mode de vie. Quelles règles faut-il suivre après cette opération?

Recommandations pratiques

Donc, vous devriez essayer d'éviter la constipation en toutes circonstances, car cette violation peut provoquer un processus inflammatoire dans l'utérus (appendices). À ce stade, la pression abdominale augmente également, ce qui peut entraîner une rupture des points de suture postopératoires. Кроме того, особенное внимание нужно уделить своему ежедневному рациону питания. Надо постараться как можно реже обращаться к тем продуктам, которые могут вызвать запор.Ceux-ci incluent des céréales telles que la semoule et le riz, un effet négatif sur le fromage cottage et la gelée, le café ou le thé fort et le cacao.

La cuisson abusive ne devrait pas non plus, surtout si elle provient de farine blanche. Et les aliments contenant des fibres sont recommandés. Il peut s'agir de fruits divers, de chou marin, de toutes sortes de légumes et de soupes. Les produits laitiers fermentés seront en mesure d'intensifier l'activité des intestins, mais pas seulement le fromage cottage ou la crème grasse, ils ne doivent tout simplement pas être pris. Il est nécessaire de faire cuire les céréales friables aussi souvent que possible. Sarrasin, orge perlé ou blé parfaits.

À propos de l'effort physique grave devra oublier. Cela s'applique non seulement à l'entraînement sportif, mais également aux tâches ménagères. Ainsi, une personne dont le fibrome a été enlevé n’est pas autorisée à soulever plus de 10 kilogrammes. Une telle négligence peut également affecter les joints, et l'incision chirurgicale guérira très longtemps.

Après le traitement chirurgical, soyez modérément actif. Pour cette raison, de simples exercices physiques sont même recommandés, car ils absorbent les processus stagnants formés dans le corps humain. En tant que rééducation, les promenades qui renforceront les muscles des organes internes sont parfaites. En outre, l'air frais apportera aux femmes uniquement des avantages.

Après l'opération, il n'est pas permis de rester debout longtemps, surtout lorsqu'il s'agit de nettoyer l'appartement ou de faire cuire des aliments. Il est nécessaire d'essayer d'être aussi nerveux que possible, de cesser de se fâcher et de s'inquiéter des bagatelles. Il vaut mieux se détendre et se reposer. Mais la vie sexuelle n’est autorisée qu’un mois après la sortie du patient de l’hôpital. Mais dans le cas où il y a des complications, il est nécessaire de consulter un médecin.

En aucun cas, même en l’absence de symptômes, il doit être examiné par un spécialiste tous les 6 mois. Avec le temps, vous devrez faire des tests échographiques et sanguins.

Si l'opération était simple, un tel régime devrait être respecté dans les 3 mois suivant l'opération. Lorsque cette période expire, il est permis de revenir au mode de vie habituel. Mais cela devrait être fait progressivement, en particulier en ce qui concerne l'effort physique et la nutrition.

Qu'est-ce qui est strictement interdit pendant la période de rééducation?

La chirurgie abdominale a quelques contre-indications. Bien sûr, après une telle intervention, une femme devrait être beaucoup plus attentive à son bien-être, par conséquent, les devoirs pendant la réadaptation devraient être reportés.

Si le travail ne peut être différé, le travail doit être associé à du repos et à des pauses fréquentes.

Pour exclure la possibilité de rechutes ou de complications pouvant survenir au cours de la période postopératoire, il est nécessaire de respecter certaines règles. Ainsi, lors de la récupération n'est pas autorisé à visiter le bain. Ceci s'applique également aux saunas, hammams.

Vous ne devriez pas bronzer au soleil et n'avez pas besoin de recourir aux services d'un lit de bronzage.

Il est important de prévenir la surchauffe du corps. Après la chirurgie, vous ne pouvez pas tomber enceinte pendant un an.

Beaucoup de femmes s'interrogent sur la fonction de reproduction. Lorsqu'une femme dont l'âge est considéré comme reproducteur tombe atteinte de cette maladie, les experts retirent le myome afin que l'utérus reste en place, de sorte qu'une femme puisse devenir enceinte et donner naissance à un bébé sans aucune anomalie. Cependant, après une telle intervention, les parois de l’utérus devraient être renforcées. Cela peut être fait à l'aide d'un dispositif médical efficace conçu pour la respiration endogène. Ce dispositif est non seulement engagé dans le renforcement, mais restaure également le tissu cellulaire. Si une femme pratique régulièrement sur ce simulateur, ses processus métaboliques vont bientôt s'améliorer et les réserves cachées dans le corps vont être réveillées.

De plus, une telle respiration peut guérir l'état émotionnel dépressif et mental du patient. Ces exercices pendant une courte période aideront à réhabiliter rapidement et à revenir à une existence normale. Ce dispositif restitue pleinement la fonction de reproduction et la possibilité de rechute est réduite ou totalement éliminée, c'est-à-dire que même après une opération aussi difficile, le patient peut donner naissance à un bébé en bonne santé.

Il est très important que, quelles que soient les circonstances, une femme tente de se maintenir en bonne santé. Cela signifie que, au moindre dérangement, vous devriez consulter un médecin afin qu'il puisse immédiatement éliminer même un problème mineur pouvant conduire à une maladie grave. Mais si vous ne pouvez toujours pas éviter une telle maladie, ne désespérez pas. Il est nécessaire de lutter contre la maladie et de continuer à profiter de la vie.

Ablation de la tumeur abdominale

Cette méthode est envisagée si le patient présente une torsion des jambes de la tumeur, la présence d’adhésions, une tumeur maligne des appendices, une nécrose du tissu nodulaire. L'élimination des zones pathologiques se fait par le canal cervical à l'aide d'un endoscope.

Avant l'opération, le régime n ° 1 est prescrit, des lavement lavants sont posés. L'enlèvement des fibromes se produit sur un estomac vide. En raison de la suture des tissus, couche par couche, le processus de guérison est lent et douloureux.

Complications possibles après une chirurgie abdominale:

  • saignements
  • empoisonnement du sang
  • suppuration de la cicatrice,
  • formation d'adhérences,
  • "Sharp" ventre.

Un autre inconvénient est le défaut cosmétique visible qui provoque le développement d’un complexe d’infériorité chez certaines femmes.

À propos de la maladie

Dans la terminologie médicale, myome utérin signifie croissance bénigne (ne doit pas être confondu avec un cancer), qui se développe directement à l'intérieur du corps ou sur les parois du cou.

Les spécificités de la maladie - la pathologie se développe rapidement et est souvent de nature locale, appelée le pluriel. La taille de la tumeur varie de quelques millimètres jusqu'à la taille noix

La chirurgie abdominale comme méthode pour enlever les fibromes peut être soit conservateuralors et radical. Dans le premier cas, la fonction de reproduction est entièrement préservée et l'organe reste complet. La deuxième option est la coupure complète de l'orgue.

Pour chaque patient, le choix du traitement est strictement individuel et tient compte des spécificités de la maladie, du stade, de la taille de la tumeur, ainsi que de la présence d'éventuelles contre-indications.

La chirurgie abdominale est montrée dans les situations suivantes:

  • néoplasme accompagné de saignement, sécrétions menstruelles abondantes et prolongées, provoquant le stade secondaire de l'anémie,
  • en présence de pression mécanique sur les organes adjacents en raison d'une pathologie trop importante et d'un dysfonctionnement les menaçant,
  • la disponibilité noeud dominant de grande taille,
  • croissance rapide la taille de la tumeur, ainsi que l'apparition de ses foyers supplémentaires,
  • persistant sensation de douleur
  • l'emplacement des fibromes dans zone cou-cou,
  • révélateur diagnostics gynécologiques concomitants dans le contexte de la maladie principale - kyste, endomètre, déplacement d'organe ou prolapsus,
  • infertilitéla raison pour laquelle est un noeud trop gros
  • soupçon sur la transition de la pathologie bénigne dans le cancer.


Cette section traite du lipome: de quoi il s'agit et comment le traiter.

Avant la chirurgie

Quelques jours avant la manipulation prévue, le patient doit suivre un régime alimentaire spécial (numéro de table de régime 1). Des lavements nettoyants sont régulièrement préparés. Directement le jour de l'opération, il est interdit de manger et de boire - l'estomac doit être complètement vide.

Bien que cette méthode d'excision chirurgicale des fibromes utérins soit largement utilisée en médecine domestique, de nombreuses femmes ont peur de la chirurgie non seulement à cause des problèmes liés à la rééducation et au rétablissement postopératoire, mais aussi à cause de critères externes - la cicatrice restera visible.

Il est important de comprendre que le retrait de l'utérus est une nécessité vitale et que la priorité doit toujours être la santé.

Le processus d’une opération réelle est illustré dans cette vidéo:

L'ablation abdominale chirurgicale comprend les étapes suivantes:

  • anesthésie - anesthésie générale avec préparations spéciales. C'est la meilleure solution. S'il y a des contre-indications ou au choix d'un médecin anesthésiste, une anesthésie de la colonne vertébrale peut être réalisée - dans ce cas, l'anesthésie agit localement et non sur tout l'organisme,
  • accès - la phase initiale de la procédure. Dans la partie inférieure du péritoine, le chirurgien fait une incision externe de la cavité. Sa taille est d'environ 20 cm et est déterminée par la taille de la tumeur, qui doit être enlevée,

directement suppression - ayant accès aux organes internes, le chirurgien effectue toutes les manipulations nécessaires pour couper l'organe malade et localiser le saignement utérin. L'utérus est retiré en même temps que les tubes, tout en maintenant l'intégrité des ovaires, ce qui est très important pour le corps de la femme.

Une fois que l'organe a été complètement retiré et que le médecin est pleinement convaincu, par une inspection visuelle, que tout a été correctement effectué et que la mise au point est localisée, le moignon vaginal est suturé. Avec le respect obligatoire de l'étanchéité complète de l'abdomen,

  • suture - la technique couche par couche utilisée pour l'ablation abdominale consiste à effectuer une suture pas à pas, en plusieurs couches, des tissus mous de la cavité abdominale. Cela est dû au fait que la pile péritonéale interne est suffisamment épaisse et que son tissu est composé de plusieurs couches.
  • Après la sortie

    À un stade avancé de la réhabilitation, les activités de restauration doivent être poursuivies - cela accélérera le processus de récupération. Il est important de respecter les exigences suivantes:

    • utiliser un bandage - il renforcera les muscles du péritoine, restaurera leur élasticité, soutiendra la cicatrice,
    • éliminer les efforts physiques lourds - poids de levage maximum - pas plus de 3 kg,
    • exclure le sexe pour une période de 1,5 à 2 mois,
    • traitement et gymnastique prophylactique selon la méthode de Kegel - renforce le corps, restaure la mobilité des muscles pelviens,
    • commencer à faire du sport pas plus tôt que dans quelques mois,
    • ne pas visiter les bains et les saunas, éviter les bains trop chauds - douche préféré
    • ne nage pas dans les rivières et les réservoirs - le risque d'infection est élevé,
    • nutrition douce - dans le menu fibre, légumes, fruits. Le café et l'alcool sont interdits.

    Avec des effets secondaires graves (douleur, cicatrisation médiocre des cicatrices, faiblesse générale et dépression), le médecin peut vous prescrire l’utilisation de sédatifs absorbables (Countertubex) et de pommades cicatrisantes, d’analgésiques.

    Options d'élimination et complications possibles après celles-ci

    Les fibromes utérins - une des pathologies gynécologiques fréquentes, surviennent chez les femmes de tous les âges. En tant que tel, il n'y a pas de traitement. Les médicaments peuvent être utilisés, mais s'ils inhibent la croissance des nœuds, ce n'est pas pour longtemps. Tout traitement est réduit à l'observation de femmes et à la correction rapide des violations qui en résultent.

    Le myome est une tumeur bénigne. Il est rarement malin, par conséquent, le traitement chirurgical n’est pratiqué que s’il est indiqué.. Ceux-ci comprennent:

    • une augmentation rapide de la taille de la tumeur dans les 6 à 12 mois,
    • malnutrition des noeuds du myome et probabilité de leur nécrose,
    • l'un des nœuds a plus de 6 cm de diamètre,
    • si une femme envisage une grossesse avec plusieurs fibromes ou de grandes tailles,
    • avec nœud subserous sur une jambe mince,
    • avec un myome symptomatique - s’il est la cause d’une anémie due à des règles abondantes, provoque une douleur pelvienne constante.

    Chaque cas est considéré individuellement et les méthodes de suppression des nœuds peuvent être différentes.

    Le traitement chirurgical peut être effectué dans les quantités suivantes:

    • seuls les nœuds sont supprimés - s'ils sont célibataires et que la femme est encore jeune,
    • l'utérus avec des noeuds est enlevé - s'il est techniquement impossible d'enlever seulement les fibromes et de préserver le corps de l'utérus,
    • l'utérus et les appendices sont enlevés d'un côté ou des deux côtés - en général, cette quantité de traitement est utilisée en cas de suspicion de croissance maligne, en cas d'altération des ovaires, ainsi que chez les femmes ménopausées.

    L'intervention elle-même peut également être réalisée de plusieurs manières. Tout dépend du volume de l'opération, des objectifs poursuivis, de l'emplacement et de la taille des nœuds. Le tableau présente les options techniques pour l'élimination des myomes, leurs avantages et leurs inconvénients.

    Qu'est-ce que vous devez savoir, retirer le myome?

    Après que la femme ait été renvoyée chez elle après l'hôpital, on lui a donné non seulement une liste de maladie, mais également certaines recommandations sur la façon de se comporter. La durée du séjour à l'hôpital est de 3 à 7 jours, en fonction de la complexité de l'opération et de la gravité de la maladie. Une fois la période d'hospitalisation terminée, il est recommandé de suivre certaines règles qui sont indiquées par le médecin. Que faut-il faire? Selon de nombreuses revues du tribunal, si une femme ne respecte pas les règles, elle peut développer des processus et des conditions pathologiques auxquels on peut attribuer les éléments suivants:

    1 divergence de couture,

    3 l'apparition de maladies infectieuses,

    4 L’apparition de re-croissance de fibromes,

    5 processus inflammatoires.

    Après avoir interrompu ses études, la femme doit consulter le gynécologue. Le processus de réadaptation doit être effectué directement sous la supervision d'un spécialiste afin d'observer la guérison des points de suture après l'opération et l'état général de la femme.

    Que devrait-on faire après une chirurgie pour enlever les fibromes utérins?

    Les femmes sont souvent préoccupées par un grand nombre de questions auxquelles il ne peut être répondu qu'après avoir consulté un spécialiste. Pourquoi et pendant combien de temps il est interdit d'avoir des relations sexuelles, quelle est la durée de la période de récupération du corps? Combien de temps après le retrait des fibromes pouvez-vous envisager de concevoir et est-il possible d'accoucher de manière naturelle? Qu'est-ce qui est recommandé pour porter un bandage, peut-on s'en passer? Combien de temps après l'opération est-il autorisé à faire du sport et à soulever des poids? Toutes ces questions se posent pour une raison, car si vous ne respectez pas les règles, le risque de récurrence des fibromes est élevé. Alors, quel conseil le médecin est-il prêt à donner, ce que vous devez savoir dans ce cas? Tous les conseils sont très simples, mais en même temps extrêmement efficaces:

    1 Après la chirurgie, mangez bien pour éviter la constipation. Une fois le fibrome retiré, il est interdit de pousser car une pression intra-utérine survient à ce moment-là, ce qui peut entraîner une rupture des points de suture. Dans votre alimentation, évitez la bouillie de riz et de semoule, ainsi que le thé, le café fort et la gelée. Inclure une grande quantité de fibres dans le régime alimentaire, ce qui prévient la constipation, entraînant une motilité intestinale accrue. Avec un tel régime, la plupart des gens de race blanche éliminent l'excès de poids, ce qui se reflète parfaitement dans leur silhouette et leur apparence. En outre, le corps commence à récupérer plus rapidement.

    2 Les charges physiques physiques doivent être réduites au minimum. Pendant cette période, il est interdit de soulever un poids de plus de 4 à 7 kilogrammes, ainsi que de recourir à un travail monotone fastidieux lié au basculement et au transfert d'objets. Si vous ignorez une telle règle, il y a une forte probabilité de rupture des sutures, ce qui conduira in fine à une longue non-guérison des sutures après la chirurgie,

    3 Cependant, une activité modérée sera une étape positive dans la rééducation. Dans ce cas, marcher et nager sera une excellente option pour se débarrasser des processus stagnants dans le corps d'une femme. Air frais et atmosphère détendue améliorent la santé en général et aident à faire face à la dépression qui survient après la chirurgie.

    4 Il est nécessaire d’essayer d’obtenir un maximum d’émotions positives pour ne pas s’inquiéter et ne pas être bouleversé en tout cas,

    Assurez-vous de prendre des hormones, qui doivent être prescrites par un médecin. Avec leur aide, vous pouvez non seulement réduire le temps de récupération, mais également éliminer le risque de re-développement des tumeurs. Prenez indiqué par le médecin les médicaments doivent être exclusivement dans le dosage prescrit. Souvent, après avoir enlevé des fibromes, une femme remarque le début de la ménopause et son âge biologique ne joue aucun rôle. Grâce à l'utilisation de tels médicaments, le contexte hormonal de la femme revient à la normale. Dans ce cas, Logest devient un excellent médicament, ce qui permet d’obtenir d’excellents résultats. Après un certain temps, l'état redevient normal et la menstruation revient chez la femme. Une fois que vos règles sont apparues, parlez-en à votre médecin,

    6 bandages. Porter cet outil est également nécessaire après la nomination d'un médecin. En aucun cas, vous ne devez décider vous-même si vous devez porter un bandage ou non, car dans certains cas, cela ne fera qu'empirer les choses en entraînant des conséquences négatives

    7 Il est nécessaire de suivre les procédures prescrites par le médecin traitant, par exemple l’électrophorèse,

    8 Si vous remarquez la présence de sécrétions inhabituelles, assurez-vous de les signaler à votre médecin.

    Il est nécessaire de procéder à un examen de routine après le retrait des fibromes utérins tous les 5 à 7 mois. Cela devrait être effectué non seulement un examen gynécologique, mais aussi une échographie. Cet examen vous permet de déterminer la récurrence possible dans les stades précoces, de sorte que vous puissiez commencer un traitement immédiat.

    À ce jour, les fibromes utérins sont bien traitables. Если женщина придерживается всех данных врачом рекомендаций, не нарушает главных правил, то уже в скором времени можно рассчитывать на полное выздоровление и даже планирование ребенка.

    Реально ли забеременеть после удаления миомы матки?

    Selon de nombreux experts, dans le domaine de la gynécologie, si une femme commence à suivre tous les conseils du gynécologue, adhère au régime alimentaire adéquat, prend les médicaments prescrits et suit un effort physique modéré, elle pourrait bien donner naissance ultérieurement à un bébé en bonne santé.

    Il faut comprendre que seulement un an après le retrait des fibromes utérins, une femme est autorisée à planifier une grossesse. Au cours de la grossesse, il est nécessaire de porter un pansement pour que les coutures aient la charge la plus faible possible, qui est restée après que les médecins eurent enlevé la tumeur. Au cas où, après une intervention chirurgicale, il était possible de préserver la fonction de reproduction, la femme aurait alors la possibilité, non seulement d'avoir quarante ans, non seulement de concevoir avec succès, mais aussi de porter l'enfant. En outre, la suppression de cette éducation affectera le mode d'accouchement, en fonction de l'opération, la femme peut accoucher naturellement ou elle aura besoin d'une césarienne.

    Que peut-on faire après une chirurgie pour enlever les fibromes utérins?

    Toute intervention chirurgicale, y compris l'ablation de fibromes utérins, soulève de nombreuses questions. Si une femme doit subir une telle opération, la première chose dont elle a besoin est de savoir quelles sont les complications possibles pouvant survenir au cours de la période postopératoire:

    1 Probabilité élevée de récurrence de la maladie. Le risque de cette complication augmente considérablement si vous n'éliminez pas la cause initiale de la tumeur. Dans la plupart des cas, son apparence provoque un déséquilibre hormonal. Le traitement doit donc inclure des médicaments spéciaux pour stabiliser les niveaux hormonaux.

    2 Si, au cours de l'opération, l'utérus est amputé, la femme augmentera désormais le risque de développer des tumeurs malignes du sein. Le système cardiovasculaire étant également à risque, il est nécessaire de surveiller de près l'état de santé de ces organes et de subir régulièrement un examen préventif.

    3 Si le corps de l'utérus reste inchangé et que seule la tumeur est enlevée, la probabilité de fécondation chez une patiente augmente considérablement. Si, au cours de l'opération, il est nécessaire d'exciser une partie de l'utérus, cela peut affecter sa fonction de reproduction.

    4 L'amputation de l'utérus, à l'exception de son col utérin, signifie qu'à l'avenir, une femme aura un léger flux menstruel. Si tout l'organe doit être retiré, on ne peut plus s'attendre à une éventuelle décharge.

    Le non-respect des règles antiseptiques pendant l'opération et au cours de la période postopératoire peut entraîner le développement de maladies infectieuses du système reproducteur.

    L’impossibilité de tomber enceinte à l’avenir peut porter un dur coup à la psyché féminine. Il est donc extrêmement important de consulter régulièrement un gynécologue pour procéder à un examen de routine et au dépistage de la maladie à un stade précoce.

    7 Dans de rares cas, les fibromes peuvent dégénérer en une tumeur maligne, il est donc déconseillé de retarder le traitement.

    L’opération pour enlever l’utérus s’appelle hystérectomie et l’une de ses complications est la suivante:

    1 douleur intense dans le bas de l'abdomen, qu'il est recommandé d'arrêter avec des analgésiques. Une telle douleur peut durer deux semaines à partir du moment de la chirurgie,

    2 afin d'éviter la formation de thrombus, il est recommandé au patient de prendre des médicaments anticoagulants et des antibiotiques,

    3 à la suite d'un effort physique actif, une cicatrice peut se produire et son inflammation ultérieure,

    4 en période postopératoire, le risque de saignement est élevé,

    5 gestes négligents de la part du chirurgien au moment de l'opération peuvent provoquer des lésions de la vessie pouvant entraîner des problèmes de miction,

    6 hématomes étendus sont assez souvent formés près des sutures,

    7 La chirurgie peut entraîner le développement d'une péritonite - une inflammation du péritoine.

    Les conséquences d'une amputation de l'utérus peuvent se faire sentir même quelques années après l'opération. Ces complications incluent:

    1 Absence de fonction de reproduction.

    2 Gêne esthétique provoquée par une cicatrice visible.

    3 L'opération peut entraîner la formation d'adhérences dans le péritoine, ce qui provoque une douleur et perturbe l'urètre.

    4 Il faut s'attendre à l'apparition de la ménopause beaucoup plus tôt.

    5 On observe une omission ou même un prolapsus du vagin après une intervention chirurgicale chez 40% des patientes.

    Comment se fait la rééducation après une chirurgie abdominale pour enlever les fibromes utérins?

    Après la chirurgie abdominale, il existe une période de récupération durant laquelle certaines recommandations médicales doivent être suivies à la lettre, ce qui permettra d'éviter de nombreuses complications graves.

    Règles de comportement dans la période postopératoire:

    1 premier rapport sexuel doit avoir lieu au plus tôt deux mois après la chirurgie,

    2 les deux premiers mois sont également interdits de visites de saunas, bains, piscines et autres établissements, impliquant l'adoption de procédures de traitement de l'eau,

    3 dans la période postopératoire ne peut pas soulever des poids,

    4 recommandé de porter un bandage spécial,

    5 en présence d'une sortie de l'appareil génital devrait utiliser des tampons, pas des tampons,

    6 dans la période postopératoire doit suivre toutes les recommandations sur la nutrition, en particulier, la nourriture doit être sous forme liquide pour éviter les problèmes de défécation.

    Après l'opération, la femme devrait rester sous la surveillance d'un médecin pendant 14 jours. Le huitième jour, en règle générale, l’enlèvement des points de suture est prescrit. La régénération des tissus mous dans le lointain dépendra de l'âge et des caractéristiques individuelles du patient. Si, au cours de l'opération, la femme et l'utérus retirent tous les organes reproducteurs, la période de réadaptation augmente considérablement.

    Après la chirurgie, le traitement principal vise à rétablir l'équilibre hydrique-alcalin et le volume sanguin. En outre, des médicaments sont prescrits pour prévenir le développement du processus inflammatoire. Pour une femme à ce stade, le soutien moral des êtres chers est extrêmement important, car l'amputation de l'utérus peut être un coup dur pour la psyché de la femme.

    En période postopératoire, il est important d'observer un régime alimentaire épargné, à l'exception des aliments à caractère irritant. Ceux-ci comprennent:

    1 pâtisserie,

    2 boissons contenant de la caféine,

    3 thé trop fort,

    5 chocolats et produits de boulangerie.

    Aider les intestins à assumer leurs responsabilités en observant les principes de la nutrition fractionnée et en établissant un régime de consommation d'alcool. Ainsi, le débit quotidien de fluide devrait être d'au moins 2 litres. Il est également recommandé d'utiliser des produits ayant un effet débilitant:

    1 bouillie muqueuse,

    2 bouillon de boeuf maigre,

    3 produits laitiers.

    Le succès de la récupération après une chirurgie repose sur le strict respect de toutes les recommandations médicales. Après une hystérectomie, vous devez être préparé à l’apparition d’un écoulement sanglant à partir du tractus génital. Cette condition est normale, alors ne vous inquiétez pas. Des taches peuvent être présentes pendant plusieurs semaines après la chirurgie. Au début, ils seront assez abondants, mais avec le temps, ils disparaîtront. Ces sécrétions dépendent directement du niveau d'activité physique des femmes. Plus il est élevé, plus le saignement est abondant.

    Toutefois, sachez que des pertes trop lourdes, rappelant les règles, ne sont pas une variante de la norme. Par conséquent, lorsqu’elles apparaissent, vous devriez consulter un spécialiste.

    En postopératoire, le poids maximum qu'une femme peut soulever est de 5 kilogrammes. Il est recommandé d'effectuer des exercices physiques spéciaux uniquement après la guérison complète des sutures, sans quoi leurs divergences ne pourraient être évitées. Cependant, le respect strict du repos au lit dans la période postopératoire n'est pas non plus le bienvenu. Déjà le deuxième jour après l'hystérectomie, le patient doit se lever et marcher un peu, cela permettra au sang de circuler et réduira la période de récupération.

    Hystérectomie

    En utilisant cette méthode, les médecins retirent l'utérus, parfois avec les ovaires et les trompes. L'opération peut être laparoscopique, abdominale et hystéroscopique. Le choix de la méthode dépend de la localisation des fibromes, de la présence de mobilité du nœud, de la pathologie associée des appendices et du col de l'utérus.

    Après le retrait de l'hystérectomie de l'utérus pendant 2 mois, il y a une sélection de couleur brune. Ceci est une variante de la norme. Progressivement, leur intensité diminue jusqu'à cessation complète. Au début de la période de rééducation, il peut y avoir une température corporelle sous-fébrile pouvant atteindre 37,5 ° C.

    La raison d'aller chez le médecin devrait être un saignement prolongé, un mélange de contenu purulent dans la décharge.

    Vous devez savoir que lorsque vous retirez l'utérus, ainsi que les appendices, la ménopause survient, provoquée par une intervention chirurgicale. Il est transféré plus difficile que biologique, car il n'y a pas de phase d'adaptation de l'organisme aux changements. Pour atténuer les symptômes, un traitement hormonal substitutif est prescrit avant l’apparition de la ménopause naturelle.

    Après l'hystérectomie abdominale, des complications précoces et tardives peuvent se développer. Dans les premiers mois peuvent se produire:

    • inflammation locale de la plaie,
    • saignements
    • le développement du processus inflammatoire dans la vessie et l'urètre dû à une lésion mécanique de la membrane muqueuse des organes,
    • caillots de sang.

    Pour prévenir le développement de complications, il convient de suivre strictement les recommandations du médecin pendant la période de récupération.

    Enlèvement des fibromes utérins par laser

    L'élimination au laser des fibromes est une méthode de traitement moderne et non invasive. Parmi ses avantages évidents, il y a l'absence de compression mécanique des tissus, l'absence de nécrose et de torsion. La plaie guérit en peu de temps sans formation de cicatrice.

    Lors du retrait d'une tumeur au laser, l'appareil n'affecte les zones pathologiques que pendant 1 à 2 minutes, sans affecter les zones saines de la peau. La technique est absolument sans effusion de sang, ce qui réduit le risque de complications postopératoires. La période de rééducation après la chirurgie ne dépasse pas 3 jours.

    Que faire après l'ablation de l'utérus et des appendices

    Le succès de la rééducation tardive dépend de l’application par le patient des recommandations médicales au fil du temps. Des complications peuvent survenir après 6 à 12 mois:

    1. Le début de la ménopause prématurée est associé à l'ablation des ovaires pendant l'hystérectomie. Afin de minimiser l’inconfort, un traitement hormonal substitutif, la physiothérapie et des exercices réguliers sont utilisés.
    2. Afin d'éviter l'omission des parois du vagin, vous devez porter un anneau de soutien spécial, faire des exercices de Kegel pour entraîner le tonus musculaire.
    3. L'incontinence est due à l'affaiblissement des ligaments de la vessie, ce qui réduit le taux d'œstrogènes. Le défaut est éliminé par des exercices pour renforcer les muscles et une hormonothérapie.
    4. Il est nécessaire de contrôler la formation d'adhérences. Il peut y avoir une douleur associée à la défaillance des coutures.
    5. Avec la formation de fistules, une infection secondaire peut se développer. Le problème est résolu par la rééducation et la suture de l'AVC.

    En cas de dépression postopératoire, une assistance médicale est nécessaire. Pour éviter cette situation, le médecin convainc la femme de la faisabilité de l'opération. La prérogative principale est la préservation de la vie du patient. Cependant, les médecins essaient de laisser autant que possible un ovaire pour maintenir les niveaux hormonaux.

    Quoi ne pas faire après la chirurgie

    La durée de la rééducation complète peut varier en fonction de la méthode choisie, des maladies associées. L'amélioration du bien-être se produit dans 2-4 semaines avec la laparoscopie, à partir de 4-6 avec l'hystérectomie abdominale. Il existe un ensemble général de mesures à suivre pendant environ deux mois pour prévenir l’apparition de complications.

    Après le retrait des fibromes utérins sont interdits:

    1. Pour mener un style de vie excessivement actif: vous devez être plus à l'aise, les voyages et les voyages en avion sont exclus.
    2. Il est strictement interdit de soulever des poids après le retrait de l'utérus: le poids des objets ne doit pas dépasser 1 à 2 kg. Les effets du stress sur la paroi abdominale antérieure peuvent être une hernie, un saignement.
    3. Le sexe est limité à une période de deux à six mois. Si, après le retrait des ovaires, la libido est diminuée, vous devez informer votre médecin de la correction des niveaux hormonaux.
    4. Nager sous l'interdiction en raison du risque d'infection sur le site de l'incision. Vous pouvez reprendre les cours après la guérison complète de la plaie après 6 à 8 semaines.
    5. Après l'opération, vous ne devriez pas permettre la déshydratation, manger des aliments épicés et salés (cela contribue à la rétention des fluides corporels et provoque un gonflement). Les repas ne doivent pas être riches en calories, le régime est élargi progressivement. Pendant la période de rééducation précoce, il est formellement interdit de manger des aliments augmentant la formation de gaz - ils ne peuvent pas supporter les points de suture.

    Comment traiter les fibromes?

    Le choix des médicaments pour le traitement des fibromes utérins dépend de nombreux facteurs. Dans chaque cas, la décision est prise par un gynécologue qui surveille la femme.

    Pris en compte:

    • stade de la maladie (au stade initial, on utilise des méthodes de traitement conservatrices),
    • l'âge de la femme et le désir d'avoir des enfants (à l'âge de procréer, les médecins tentent de donner une chance à une femme et de sauver l'utérus),
    • état de santé général
    • présence ou absence de complications du myome

    Le traitement conservateur comprend la nomination de médicaments hormonaux et d’agents symptomatiques (anti-inflammatoires, antidouleurs, antispasmodiques et autres).

    Cependant, une tumeur étendue, l'âge après la ménopause, devient une indication chirurgicale. En outre, un résultat possible dans lequel il est possible de préserver l'utérus, ne supprimant qu'une partie du mur avec le myome.

    Types d'opérations

    Myomectomie - chirurgie abdominale, avec excision des noeuds du myome avec préservation de l'utérus. Une femme conserve la capacité de tomber enceinte et donne naissance à un bébé en bonne santé de manière naturelle. Ce type de chirurgie est pratiqué de plusieurs manières:

    • par laparoscopie - est réalisée à travers de petites incisions dans la paroi abdominale. L'intervention se déroule sous anesthésie générale et se caractérise par une faible invasion, de courtes périodes d'hospitalisation et une courte période de rééducation.
    • laparotomiquement - par une longue incision dans la cavité abdominale (méthode ouverte), pratiquée longitudinalement du nombril jusqu'aux os pubiens ou légèrement en dessous du pli de l'abdomen dans la zone du bikini. Dans le second cas, les coutures peuvent être cachées sous les vêtements et elles sont presque invisibles pour les regards indiscrets.
    • hystéroscopique - à travers le vagin à l'aide d'un appareil à hystéroscope spécial.

    Voir aussi sur le blog: Ce qu'une femme devrait savoir après 50 ans sur sa santé

    Hystérectomie - élimination des fibromes avec l'utérus. Dans ce cas, la femme perd la possibilité d'avoir des enfants à l'avenir.

    • chirurgie abdominale sous anesthésie épidurale ou générale,
    • laparoscopique interférence

    Les indications pour la myomectomie sont:

    • douleur intense dans le bas-ventre, crampes, pression qui ne disparaît pas après la prise de médicaments,
    • le développement d'une anémie menaçant la santé d'une femme qu'il est impossible de guérir avec des médicaments,
    • la formation de fibrome avec déformation ultérieure de la paroi utérine.

    Période de récupération après le retrait des fibromes

    La rééducation après une chirurgie dépend directement du type de chirurgie, de sa complexité et de la santé de la femme.

    La myomectomie oblige la patiente à rester à l'hôpital pendant environ une semaine, après quoi elle est renvoyée à la maison. Afin de restaurer plus rapidement, vous devez suivre les recommandations du médecin.

    La suppression de l'utérus affecte de nombreux processus dans le corps, l'équilibre des hormones est perturbé et la quantité d'hospitalisation dépend de l'état de santé après l'opération et de l'état de santé. En moyenne, la période est de 2-2,5 semaines.

    Syndrome de douleur

    Après une hystérectomie, une femme peut ressentir une douleur intense dans la région pelvienne, en particulier si l'opération a été réalisée à ciel ouvert. La cicatrisation des plaies peut provoquer une inflammation et, en outre, la réparation des terminaisons nerveuses endommagées prend du temps.

    Pour soulager la maladie, il est recommandé de prendre des analgésiques et des antispasmodiques. Soulager la situation aidera le pansement, ce qui réduit la charge sur les muscles abdominaux. Vous pouvez l'acheter dans une pharmacie.

    Attention: nourriture!

    Un des aspects les plus importants de la période de récupération est une bonne nutrition.

    Le régime comprend:

    Produits qui favorisent le péristaltisme normal et la vidange intestinale en temps opportun. La constipation dans la période postopératoire n'est pas autorisée, car ils peuvent provoquer une divergence des coutures sur les organes internes.

    • recommandés: fruits, légumes, chou marin, soupes, bouillons, produits non gras du lait fermenté, orge, millet, porridge de sarrasin,
    • interdite: thé fort, café, fromage cottage gras, fromage, cacao, chocolat, porridge de semoule et de riz, graines, noix
    • питьевая вода должна потребляться в достаточном количестве (не менее двух литров в сутки),
    • рекомендовано частое дробное питание.

    Выделения после операции: норма или патология?

    Les pertes vaginales basses peuvent gêner une femme pendant un à deux mois après la chirurgie. Elles sont considérées comme normales si elles perdent progressivement leur intensité de couleur et ne provoquent pas de gêne grave.

    Les complications considèrent:

    • saignements comme la menstruation
    • la présence de caillots dans les sécrétions
    • température corporelle élevée sur le fond de la décharge lourde.

    Dans ces cas, vous devez consulter un gynécologue. Il sera en mesure de tirer des conclusions sur l'état de santé de la femme après l'examen et l'échographie, afin de fixer des mesures correctives.

    Activité prudente

    Après l'opération, le sexe et le sport sont égaux. L'activité physique devrait être modérée, cependant, les activités chez les amateurs et, en outre, les sports professionnels, ainsi que la vie sexuelle, sont interdites pendant au moins deux mois.

    Il est important non seulement d'exclure la congestion, grâce à laquelle les points de suture peuvent être enflammés, pour qu'elle se disperse, mais également la probabilité d'infection de la surface de la plaie après l'opération, de blessure lors des rapports sexuels.

    Il n'est pas recommandé aux femmes de soulever des poids (y compris les petits enfants), d'aller au solarium et au bain, au sauna, à la piscine. La surchauffe, l'hypothermie et les situations stressantes nuisent à la récupération du corps après la chirurgie.

    Grossesse désirée

    Les femmes qui, après le retrait des fibromes, ont réussi à préserver l'utérus ont toutes les chances de devenir enceintes et d'avoir un bébé.

    Dans certains cas, lorsque le fibrome est petit, il n’est pas retiré, même au début de la grossesse, pour contrôler la croissance. Si nécessaire, le myome devient l’une des indications de la césarienne au cours de laquelle la tumeur est excisée.

    En savoir plus sur le blog: Bee subside: le traitement de diverses maladies

    De même, les médecins observent un myome sous-cutané, une formation qui s'attache au corps de l'utérus avec une jambe mince ou une base épaisse. Avec un tel diagnostic, il y a toutes les chances de porter un bébé en bonne santé et d'accoucher naturellement.

    Le principal indicateur de récupération de la santé des femmes après une opération visant à enlever les fibromes est l'apparition de la menstruation. Normalement, les menstruations doivent disparaître au plus tard six semaines après la chirurgie. Si cela ne se produit pas, vous devriez consulter un gynécologue.

    Au début, les menstruations peuvent être excessivement abondantes ou, au contraire, peu abondantes. Dans quelques mois, le cycle sera ajusté, ce qui indique que la prochaine grossesse peut être planifiée.

    Ceux qui ont accouché après le retrait des fibromes utérins savent combien de stress est exercé sur le corps, qui a déjà été affaibli par la chirurgie.

    Pour la grossesse et l'accouchement doit être préparé à fond.

    • La conception ne devrait pas être planifiée avant six mois après la chirurgie. Les points de suture doivent guérir non seulement à l'extérieur, mais à l'intérieur. Sur l'utérus, une cicatrice étroite doit avoir le temps de se former, ce qui résistera à la charge sous la forme d'un fœtus qui grandit et se presse avec force,
    • il est nécessaire de stabiliser le niveau hormonal perturbé par le myome et l'opération subséquente,
    • une femme doit renforcer son système immunitaire, assurer l'approvisionnement en vitamines et en oligo-éléments nécessaires au bébé à naître

    L'autorisation de grossesse doit être accordée par un médecin, en fonction des résultats des examens, échographies et tests. Inutile de se presser, car les conséquences d'une telle hâte menacent non seulement l'enfant à naître, mais aussi la femme elle-même. À la suite d'une rupture utérine et d'un saignement interne, une femme peut mourir en quelques minutes sans même avoir besoin d'une ambulance.

    Quand rien ne se passe

    Que faire si le temps passe et qu'en dépit du traitement, de l'hormonothérapie, d'une période de récupération satisfaisante, d'une grossesse attendue depuis longtemps ne se produit jamais?

    La médecine offre un débouché aux désespérés: FIV, grossesse avec une assise dans l'utérus d'œufs fécondés, embryons à un très court moment.

    Malheureusement, rien ne garantit que tout fonctionnera du premier coup, mais de nombreuses critiques et reportages sur les forums Internet montrent que les chances sont assez grandes.

    De plus, la grossesse résultant de la fécondation in vitro est strictement surveillée par les médecins pendant toute la période et la femme est constamment surveillée. Dans ce cas, la probabilité de détecter une menace et de la prévenir à l’avenir est plus grande.

    Les fibromes utérins ne sont pas une phrase. Dans de nombreux cas, il est possible de préserver l'organe génital, ce qui permet à la femme de devenir mère. Cependant, le succès dépend en grande partie du respect scrupuleux des instructions et des recommandations pour la période de rééducation après la sortie de l'hôpital.

    Opération de la bande: myome utérin postopératoire

    Dans certains cas, la seule solution est la chirurgie abdominale afin que les fibromes utérins ne se développent pas. La période postopératoire peut se dérouler de différentes manières, tout dépend du déroulement de l'opération et du corps du patient.

    La procédure elle-même est commune. Elle est réalisée pour empêcher la croissance des fibromes ou sa progression dans une tumeur maligne.

    Dans certains cas, la manipulation chirurgicale est le seul moyen de se débarrasser de la pathologie car il peut y avoir une menace directe pour la vie de la femme.

    D'une manière ou d'une autre, mais l'hystérectomie pratiquée au cours de cette affection est une opération, de nombreux patients ont donc peur des complications ou des conséquences éventuelles, ainsi que d'un rétablissement fastidieux après celle-ci.

    Quelles conséquences après l'opération pour le myome vous devez savoir: avis de patients, recommandations de médecins

    Fibromes utérins - une maladie courante chez les femmes en âge de procréer, causée par une perturbation hormonale et un excès d’œstrogènes dans le corps. La tumeur est bénigne.

    Il ne montre pas de symptômes dans les stades précoces, ce qui conduit au fait qu'un nœud est diagnostiqué, généralement lorsqu'il a atteint une taille importante, et qu'un traitement conservateur avec des médicaments est impuissant.

    Dans de tels cas, les femmes subissent une opération dont le contrôle de la préparation et de la conduite est effectué par un gynécologue. Lorsque la procédure est terminée, la prochaine étape du traitement de la tumeur commence - la récupération après le retrait des fibromes utérins.

    Après une intervention chirurgicale visant à enlever les fibromes utérins, la période postopératoire commence et dure environ 7 jours. Cette fois, le patient doit être sous la surveillance stricte d'un médecin.

    Les 24 premières heures, la femme sera dans l'unité de soins intensifs, puis elle sera transférée dans le service. Lorsque l'anesthésie a disparu, la faiblesse, les vertiges, la douleur au niveau des points de suture, des nausées peuvent être ressenties, parfois des vomissements apparaissent - c'est ainsi que le corps élimine les restes de l'anesthésie.

    Lorsque les médecins s'assurent que les points de suture sont en ordre et que la patiente ne présente aucune complication après une intervention chirurgicale visant à enlever les fibromes utérins, elle sera renvoyée à la maison, où la prochaine étape de la période de récupération, la réadaptation, commencera.

    Comment accélérer le processus de guérison après le retrait des fibromes utérins

    La vie après l'opération ne se termine pas, vous pouvez garder le même rythme, mais avec certaines limites.

    Avant sa sortie, le gynécologue doit expliquer à la femme quelles conséquences peut survenir après le retrait des fibromes utérins, combien de temps il est préférable de porter un bandage postopératoire, ce que l'on peut manger, quand des symptômes apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin. Si vous suivez attentivement toutes les recommandations, la rééducation est facile et sans douleur.

    Lors du retrait des fibromes utérins dans la période postopératoire, il est important d'écouter les conseils du médecin, car ils permettent non seulement de récupérer plus rapidement, mais également de prévenir les complications et d'éviter la récurrence de la maladie.

    Après l'opération pour enlever les fibromes utérins, les gynécologues recommandent:

    • bougez plus, même si cela provoque une gêne, une activité physique modérée empêchera l’apparition d’adhésions,
    • porter un bandage après le retrait de la tumeur, ce qui soutiendra la couture et le ton de la paroi abdominale,
    • surveiller l'hygiène des coutures, consulter le médecin deux fois par an pour une échographie et un examen,
    • contrôler tous les mois après le retrait des fibromes,
    • prendre soin de la contraception pendant les rapports sexuels.

    La période postopératoire après le retrait des fibromes utérins est toujours accompagnée de médicaments.

    Les gynécologues prescrivent un traitement hormonal sous forme de médicaments tels que "Duphaston", "Yarin", "Regulon", "Zoladex", etc.

    La consommation de vitamines et de minéraux, complexes qui empêchent l’apparition de processus adhésifs, est également indiquée. Il est important d'observer le régime de veille et de repos, de manger plus de légumes et de ne pas réagir au stress.

    Que ne peut-on pas faire après une chirurgie abdominale pour enlever les fibromes?

    Beaucoup de femmes se demandent combien de temps dure la rééducation après le retrait des fibromes utérins?

    Il n’existe pas de cadre strict et de réponse sans équivoque à cette question. Chaque cas est individuel, de nombreux facteurs affectent l'efficacité du traitement et la rapidité du rétablissement, par exemple l'âge.

    S'il est nécessaire d'éliminer le myome après 40 ans, le corps peut avoir besoin de plus de temps et d'efforts qu'à 25 ans.

    À un jeune âge, nous récupérons plus rapidement, les processus de régénération se déroulent de manière autonome, sans médicament.

    Comment enlever l'utérus avec le myome (conséquences, avis)

    En outre, la durée de la rééducation après le retrait des fibromes utérins par chirurgie abdominale dépend de la taille de la tumeur, du nombre de nœuds, de la présence de complications en salle d'opération.

    Pour aider le corps à récupérer plus rapidement, les patients doivent savoir ce qu’il leur est interdit de faire jusqu’à ce qu’ils soient complètement guéris.

    Les femmes après le retrait des fibromes utérins ne peuvent pas:

    • être soumis à un effort physique intense, agir pour prévenir les adhérences - ne signifie pas faire de l'athlétisme ou s'inscrire au gymnase immédiatement après sa sortie de l'hôpital,
    • rester longtemps au soleil, bronzer, bronzer, aller au solarium,
    • retour à la vie sexuelle habituelle dans les 30 à 90 jours (les dates dépendent de l'état de santé),
    • soumis au stress et au stress émotionnel,
    • depuis longtemps pour être debout.

    Après la chirurgie, en enlevant le myome utérin, vous ne pouvez pas permettre la constipation. Il est important d’ajuster la nutrition et d’équilibrer votre alimentation. Le premier mois montre un régime strict, vous devez augmenter la quantité de fibres consommées. Le menu devrait avoir plus de fruits et de légumes, de céréales et de poisson. Les aliments gras et frits sont contre-indiqués. Il est nécessaire de limiter l'apport quotidien en sel, sucre, épices.

    Il est possible de planifier la grossesse et l'accouchement après le retrait des fibromes dans les 6 à 12 mois, lorsque le cycle menstruel est amélioré. Cependant, avant cela, il est impératif de consulter un gynécologue. Le médecin doit s'assurer que les nœuds ne sont pas rétablis et que le corps de la future maman est complètement rétabli.

    Laparoscopie avec myome et récupération après la procédure

    Le retrait laparoscopique des fibromes utérins réduit à néant les effets de l'opération. La procédure implique que l'accès aux nœuds se fait par de petites perforations sur la paroi abdominale.

    Avec l'aide d'un spécialiste des appareils optiques, vous pourrez inspecter la cavité et effectuer les manipulations nécessaires. L'opération prend moins de 40 minutes. La guérison des cicatrices est beaucoup plus rapide et moins douloureuse, car

    la surface du tissu affecté est minimale.

    Si une laparotomie a été pratiquée (chirurgie abdominale), le patient ne peut se lever que le troisième jour. Dans le cas de la laparoscopie, vous pouvez vérifier pendant le premier jour. L'activité physique est autorisée dans une plus grande mesure, mais n'abusez pas de la charge, vous risqueriez d'endommager les coutures.

    Les rapports sexuels après l'élimination des fibromes de manière bénigne sont autorisés un mois après les manipulations.

    Sinon, la rééducation après l'ablation de l'utérus, la laparoscopie ou la laparotomie ne présente pas de différences sérieuses.

    Il est également interdit de rester sous la lumière ultraviolette pendant une longue période, il n'est pas recommandé de soulever des poids, vous devez suivre un régime.

    Vous pouvez prévenir les effets du retrait en prenant des antibiotiques, des complexes de vitamines et des médicaments hormonaux.

    Si une femme remarque un saignement après avoir enlevé des fibromes, si la température de son corps augmente, des maux de tête, des nausées, des spasmes au bas de l'abdomen, des saignements utérins apparents, vous devez immédiatement appeler une ambulance et ne jamais refuser l'hospitalisation. .

    Les complications après l'élimination rapide des noeuds du myome ne sont pas rares. À savoir, par conséquent, si une femme a déjà accouché et est à un âge proche de la ménopause, les médecins recommandent l'ablation de tout l'utérus.

    Convenir d'une méthode aussi radicale ne se fait qu'après une délibération minutieuse et une consultation avec un spécialiste expérimenté.

    Après la chirurgie, le myome est envoyé pour un examen histologique. L'histologie est conçue pour déterminer la nature des cellules, notamment la présence de cellules atypiques, susceptibles de dégénérer en cancer.

    Restauration de la fonction de procréation après les fibromes - le point de vue des femmes

    Après l'ablation chirurgicale de la tumeur, tout en observant le régime prescrit, le patient récupère rapidement et peut vivre au même rythme. Cependant, il est important d’établir un contexte hormonal et d’assurer toutes les conditions pour qu'une femme puisse donner naissance à un bébé en santé et fort.

    Afin de comprendre après quelle opération la restauration de la fonction de procréation s'effectue plus rapidement, vous devez écouter et comparer les évaluations de celles qui ont déjà subi l'ablation de fibromes:

    Inga, 38

    «Lorsque le gynécologue a découvert le nœud, il était trop tard pour espérer un traitement homéopathique ou médicamenteux. J'ai demandé de l'aide après de longues et infructueuses tentatives de grossesse. La tumeur atteignant 7 cm de diamètre, un traitement hormonal a donc été prescrit avant l'opération.

    Après avoir pris les médicaments pendant 2 mois, le site a diminué de 5,5 cm, puis le médecin a prescrit le jour de la chirurgie. Je suis resté à l'hôpital pendant 5 jours. Après la sortie, strictement suivi toutes les prescriptions et les recommandations du médecin, a bu des antibiotiques.

    Il n'y a pas eu de complications et après deux ans, nous avons eu un bébé très attendu.

    Marina 37

    «Mon fibrome a été découvert à 32 ans. Il y avait un enfant dans la famille, mon mari et moi en voulions un deuxième, alors nous sommes allés chez le médecin. À l’échographie, le gynécologue a remarqué plusieurs nœuds d’un diamètre de 4 à 7 mm. Après consultation, j'ai décidé de convenir d'une laparoscopie.

    La méthode est aussi indolore que possible et, surtout, avec une période de récupération minimale. Les trois premiers mois après la procédure ont gardé le régime, charge limitée. Six mois plus tard, mon gynécologue a déclaré que vous pouvez penser à la grossesse, car la rééducation a été une réussite. »

    Pin
    Send
    Share
    Send
    Send