La vie

Causes et traitement de la constipation chez les femmes ménopausées

Pin
Send
Share
Send
Send


Le point culminant est l'étape de la vie de chaque femme lorsque le système reproducteur cesse de fonctionner. Les ovaires sont épuisés et cessent de produire des œufs et des hormones sexuelles féminines. À la suite de tels changements, divers symptômes désagréables peuvent survenir, notamment une distension abdominale.

La constipation et les ballonnements liés à la ménopause inquiètent environ 30% des femmes. Une carence en hormones entraîne une diminution de la production de sérotonine, ce qui affecte l'humeur de la femme et le tractus gastro-intestinal. Considérez en détail pourquoi il y a constipation et enflure pendant la ménopause, et quand cette condition nécessite un traitement.

Le plus souvent, les ballonnements ménopausiques sont un problème physiologique associé spécifiquement à une carence en œstrogènes. La flatulence de la ménopause chez la femme n’est pas la seule conséquence du déficit en œstrogènes. En outre, le patient peut être perturbé par des douleurs abdominales basses, des menstruations irrégulières, des maux de tête, une faiblesse de l'ensemble du corps et des bouffées de chaleur. Même les douleurs musculaires peuvent être associées à la ménopause.

Les facteurs suivants contribuent aux ballonnements et à la constipation:

  • Mauvaise alimentation, en particulier utilisation d'aliments gras, malsains et générateurs de gaz. Contribue à la constipation et aux rations sèches, en mangeant avant de se coucher.
  • Mode de vie passif provoque la stagnation dans les intestins, viole son péristaltisme.
  • La ménopause aggrave souvent les infections bactériennes, les obligeant à prendre des antibiotiques. Ces médicaments, en particulier s’ils ne sont pas utilisés correctement, peuvent provoquer une dysbiose intestinale et des ballonnements.
  • L'excès de poids n'est pas non plus le meilleur moyen d'affecter le tractus gastro-intestinal pendant la ménopause, ce qui aggrave sa fonction.

Pathologique

Malheureusement, la constipation avec la ménopause peut survenir non seulement dans le contexte de changements hormonaux. Les problèmes gastro-intestinaux indiquent souvent le développement d'une maladie grave, raison pour laquelle les médecins recommandent de consulter un médecin en cas de constipation, en particulier très grave.

Les pathologies suivantes peuvent provoquer des ballonnements et la constipation pendant la ménopause chez les femmes:

  • Maladies oncologiques. Les tumeurs situées dans les intestins ou dans le petit bassin peuvent submerger les intestins et perturber son travail. Il est à noter que pendant la ménopause, les femmes deviennent plus susceptibles aux néoplasmes malins.
  • Troubles endocriniens Les pathologies thyroïdiennes, le diabète sont des causes courantes de désordres métaboliques dans l'organisme et d'apparition de ballonnements et de constipation.
  • Pendant la ménopause, il peut y avoir un trouble métabolique qui entraîne une mauvaise absorption des aliments, le compactage des masses fécales et, par conséquent, une constipation, des ballonnements et de l'obésité.
  • Pathologies vasculaires, athérosclérose. Puisqu'une grande quantité de nutriments est absorbée dans les intestins, elle contient un grand nombre de vaisseaux sanguins. Si les vaisseaux deviennent bloqués, une violation du tractus gastro-intestinal se produit.
  • Maladies du tube digestif, telles que la colite et l'entérite. Les pathologies ne sont pas toujours associées à la ménopause, elles peuvent survenir pour diverses raisons.
  • Bouleverser l'appétit sur le fond de la dépression. Une femme ménopausée peut souffrir de dépression, à cause de cela, elle a faim, ce qui entraîne des problèmes de motilité intestinale.

Ainsi, ballonnements et douleurs dans les intestins, constipation, manque d'appétit sont des conditions qui nécessitent une consultation avec un médecin et un examen. Ne négligez pas la campagne auprès d'un spécialiste, vous risquez de rater une maladie grave.

Les conséquences

Avant de sonner l'alarme, vous devez savoir quand les ballonnements et la constipation sont pathologiques. Si la constipation n'est apparue qu'une seule fois et que l'enflure ne gêne pas souvent la femme, probablement un problème de régime alimentaire, et non de ménopause ou de maladie.

Les symptômes suivants de constipation avec ménopause indiquent la nécessité de consulter un spécialiste:

  • Sensation constante d'intestin complet, même après avoir vidé.
  • Douleur pendant les selles,
  • Manque d'appétit
  • Forte diminution ou augmentation du poids corporel.
  • Callas très denses, il y a des impuretés de mucus et de sang.
  • La défécation ne se produit pas avant plusieurs jours ou ne se produit pas du tout avant l’application d’un laxatif ou d’un lavement.

Une constipation sévère et un gonflement avec la ménopause peuvent renforcer de manière significative d'autres signes de ménopause. En raison de l’intoxication tardive des matières fécales, sur l’arrière-plan, la température augmente, les marées apparaissent. Une femme peut être dérangée par des nausées, des vomissements et des vertiges.

En raison de l'effort excessif pendant les selles, la probabilité de prolapsus et de prolapsus de l'utérus et du vagin augmente. À la ménopause, le risque de telles pathologies augmente donc en raison de modifications de l'élasticité des tissus. Si la femme fait constamment des efforts, son état peut s'aggraver.

La violation du tractus gastro-intestinal par la ménopause entraîne une absorption insuffisante des nutriments. Que peut conduire à l'épuisement du corps, l'ostéoporose, l'affaiblissement du système immunitaire. Une femme devient faible, peut facilement être blessée ou attraper une maladie infectieuse.

Bien entendu, la constipation et les flatulences de la ménopause affectent fortement la qualité de la vie. Ces symptômes non seulement provoquent des douleurs physiques, mais font également que la femme refuse de se reposer en compagnie d'amis et de parents.

Traitement de la constipation et de l'enflure avec complexe ménopause. En premier lieu, il consiste à changer de mode de vie, à suivre un régime. Si ces mesures sont inefficaces, alors la consultation des médecins et l'examen sont nécessaires. Ce n'est qu'en identifiant la cause du gonflement et en l'éliminant que vous pouvez vous débarrasser des problèmes intestinaux pour toujours.

Pour éliminer le déséquilibre hormonal, on prescrit à la femme un traitement hormonal substitutif, ainsi que des suppléments alimentaires contenant des phytoestrogènes afin de soulager les symptômes de la ménopause. Afin d'améliorer le fonctionnement du tractus gastro-intestinal, des probiotiques sont prescrits, ils restaurent la microflore intestinale et contribuent à son fonctionnement normal.

S'il n'est pas possible de gérer la constipation de manière autonome, il est permis de recourir à des laxatifs. Il est préférable de boire des médicaments avec du lactulose, par exemple, Normadze ou un homologue plus coûteux - Dufalak. Ces fonds ne créent pas de dépendance et agissent en douceur sur les intestins, mais l’effet ne se produit qu’après un jour.

Si vous avez besoin d'un effet rapide, vous pouvez utiliser un lavement ou utiliser Microlax, Bisacodil, etc. Mais ces méthodes ne peuvent pas être emportées, car elles rendent l'intestin paresseux lors d'une utilisation prolongée. Avant de commencer à prendre des laxatifs, vous devriez toujours consulter votre médecin.

Selon la cause de la maladie, un traitement spécifique peut être indiqué. Cette thérapie est sélectionnée par le médecin individuellement.

La constipation et les ballonnements de la ménopause peuvent être soulagés à l'aide de remèdes populaires:

  • Décoction de pruneaux et de rose sauvage.
  • Mangez des graines de lin et de l'huile de lin.
  • Infusion de racines de pissenlit.

En appliquant des remèdes populaires, vous devez suivre un régime et faire des exercices pour la motilité intestinale. Il est également très important de boire beaucoup d'eau, car le manque de liquide dans le corps rend les selles très denses.

Exercices (vidéo)

L’étape la plus importante dans le traitement de la constipation est un régime alimentaire, car le processus de défécation est directement lié à la nutrition. Si le corps reçoit un aliment spécial, les selles commencent à se ramollir. Pour vous débarrasser des ballonnements et de la constipation, vous devez suivre les recommandations suivantes dans votre régime alimentaire:

  • Assurez-vous que le menu est équilibré. Vous devez manger suffisamment de protéines, de lipides et de glucides. Le jeûne est contre-indiqué.
  • Évitez les aliments qui retiennent les selles. Ceux-ci comprennent le porridge de riz et visqueux, le muffin à la farine de blé, les pâtes, les produits à haute teneur en amidon. Le kéfir frais, qui dure plus de 3 jours, renforce le fauteuil.
  • Évitez les produits à base de gaz qui augmentent la flatulence. Ceux-ci comprennent les légumineuses, le maïs, le chou, les radis et les radis, les champignons, les pommes, les poires et les raisins, les boissons gazeuses et le lait, les glaces.
  • Vous devez abandonner les bonbons et les levures dans l'alimentation, ils provoquent une fermentation dans l'intestin et la formation de gaz.
  • Ne renoncez pas aux huiles végétales dans votre alimentation, mais elles doivent être consommées fraîches dans une salade. Il n'est pas recommandé de faire frire des produits dans du beurre.
  • Il est préférable d’éliminer la viande trop grasse de l’alimentation, elle contient beaucoup de cholestérol.
  • Ne buvez pas de thé noir, café, alcool. Ces boissons inhibent le péristaltisme intestinal.

Il est recommandé de manger 5 à 6 fois par jour en petites portions. Il est également recommandé d’ajouter au régime des aliments qui détendent les selles et aident à éliminer la constipation pendant la ménopause:

  • Produits laitiers frais, de préférence la production actuelle.
  • Kvas naturel, boisson non gazeuse, à savoir un produit naturel.
  • Vous devez boire beaucoup d'eau minérale purifiée sans gaz, au moins 2,5 à 3 litres par jour.
  • Vous devez manger des aliments contenant des fibres, en particulier des légumes et des fruits, des baies et des noix et des céréales non polies. Les courgettes, les framboises, les abricots secs, les pruneaux, les canneberges, le potiron, les pommes crues sont particulièrement utiles.

En éliminant les aliments fixatifs et en ajoutant au régime une alimentation faible, vous pouvez vous débarrasser de la constipation sans prendre de médicament.

Prévention

Si une femme a toujours été sujette à la constipation, avec l’avènement de la ménopause, vous devez réfléchir aux méthodes de prévention:

  • Se soumettre à un examen par un gynécologue et un proctologue pour exclure les maladies.
  • Surveillez votre alimentation, consommez une quantité suffisante de fruits et de légumes et moins de malbouffe.
  • Arrêtez de fumer et de l'alcool.
  • Faites des exercices tous les jours, en particulier des exercices pour le bassin. Ceux-ci incluent des squats, des exercices "à vélo" et "des ciseaux", etc. Il est utile de s'inscrire au yoga, à la piscine ou à la danse.

Un mode de vie sain aidera à éviter non seulement la constipation et les ballonnements, mais également les autres symptômes de la ménopause, ainsi qu'à prolonger la jeunesse pendant de nombreuses années.

Pourquoi pendant la période de ménopause des problèmes avec le processus de la défécation?

Ce qui arrive à une femme pendant la ménopause a une explication hormonale. Les taux sanguins de progestérone et d'œstrogènes diminuent et, de ce fait, un certain nombre de problèmes de santé se posent.

Du travail des hormones sexuelles dépend du processus de production des substances nécessaires à l'organisme pour son fonctionnement normal. La sérotonine est l’une de ces substances. Beaucoup ont entendu parler de lui en tant que substance garantissant une attitude positive et le bien-être. Cependant, ce n'est pas la seule fonction de la sérotonine. De la sérotonine dépend directement du travail du système digestif de tout organisme. Il n’est pas difficile de deviner que puisque la ménopause diminue le taux d’hormones sexuelles, le taux de sérotonine diminue également de façon marquée.

Cela affecte considérablement la motilité intestinale, c'est-à-dire sa réduction et le mouvement normal des masses fécales sur celle-ci. Sans sérotonine, ce processus ralentit, ce qui entraîne une constipation régulière pendant la ménopause.

Quelles autres raisons affectent l'apparition de la constipation avec la ménopause?

En plus de la ménopause elle-même, il existe d'autres raisons qui provoquent également la constipation:

  1. Une constipation fréquente survient chez une personne souffrant d'estomac souffrant de maladies chroniques.
  2. Maladies du côlon et de l'intestin grêle.
  3. Maladie des glandes digestives.
  4. Système nerveux malsain.
  5. Blessure mécanique à l'intestin.
  6. Blessures à la colonne vertébrale mécaniques.
  7. Nutrition irrégulière et irrégulière.
  8. Prendre des médicaments qui causent la constipation.
  9. Diminution de la libido et extinction de la vie sexuelle.
  10. Absence d'orgasme (stimule la contraction intensive des muscles du bassin, ce qui améliore la motilité intestinale).
  11. Le prolapsus des organes reproducteurs, en particulier de l'utérus.
  12. Grossesse fréquente et avortement.
  13. Maladies de la glande thyroïde.

Symptômes de constipation chez les femmes ménopausées

Les symptômes de la constipation sont familiers à chaque personne, car chacun en a au moins une fois dans sa vie. Cependant, en ce qui concerne la ménopause, ces symptômes deviennent chroniques et réduisent considérablement la qualité de vie d'une femme.

  • Mauvais appétit.
  • Augmentation de la formation de gaz.
  • Bouillant et grondant dans l'estomac.
  • Douleur dans l'abdomen
  • La nausée
  • Des difficultés pour aller aux toilettes.
  • Les masses fécales deviennent dures, alors lorsqu'elles essaient de déféquer, une femme ressent une douleur dans l'anus.

Qu'advient-il si vous ne traitez pas la constipation pendant la ménopause?

En plus du fait que les symptômes de la constipation sont désagréables en soi, ils peuvent également conduire au développement de complications encore plus désagréables.

  1. Fissures anales. Cela se produit au tout début, lorsque des selles trop dures tentent de vaincre le sphincter anal. Ils endommagent sa membrane muqueuse, formant ainsi des fissures dans l'anus.
  2. Une constipation longue et fréquente mène à une obstruction intestinale complète.
  3. L'obstruction de l'intestin conduit à une péritonite fécale.
  4. Blesser constamment l’anus et ses muqueuses donne à penser qu’il existe un excellent terrain pour le développement du cancer.

Comment traiter la constipation pendant la ménopause?

Comme cela est déjà devenu évident, la constipation pendant la ménopause n’est pas du tout un phénomène aussi inoffensif qu’il puisse paraître à première vue. Ce problème doit être résolu, et de manière complexe. Tout d’abord, vous devriez changer votre horaire de repas.

Comment manger pendant la ménopause pour éviter la constipation?

Pour ce qui est de la nutrition, même avant sa mise en œuvre, il faut savoir que ce n’est pas un régime temporaire, sur lequel vous pouvez rester assis pendant plusieurs mois et cesser de le suivre. Si vous vous souciez vraiment de votre santé, vous devriez toujours bien manger.

Qu'est-ce qu'une bonne nutrition signifie avec climax?

  1. Limitez votre consommation de graisse. Cela aura un effet positif non seulement sur l'état de votre estomac, mais également sur votre apparence. Il y a un risque élevé de gain de poids pendant la ménopause, alors ne restez pas coincé dans le stress. De gros plis vont se déposer sur le ventre et les cuisses, vous aurez l'air encore plus vieux et moins attrayant. Trop manger conduit également au diabète et aux maladies cardiaques.
  2. Buvez plus, car la déshydratation est l'une des causes de la ménopause. Vous pouvez boire de l'eau toujours et immédiatement, dès que vous voulez boire.
  3. La diète riche en fibres résiste bien à la constipation, incluez donc autant que possible dans votre alimentation des légumes et des légumes frais.
  4. Les jus de légumes - carottes et betteraves - aident à lutter contre la constipation causée par la ménopause. Pour un effet optimal, ajoutez une goutte d’huile végétale.
  5. Mangez des fruits secs et faites-en cuire des compotes. Vous pouvez simplement verser les fruits secs avec de l'eau et les laisser infuser.
  6. Bien avec la constipation, il y a des céréales: sarrasin, orge, orge. Mais essayez de ne pas manger de riz, car il contribue à la consolidation de l'estomac.
  7. Pour la constipation, vous pouvez manger toutes les graines.
  8. Quant au pain, il n’est pas nécessaire de l’abandonner complètement. Faites un choix en faveur du pain à grains entiers avec l’ajout d’une grande quantité de son.
  9. Lors de la sélection d'un régime pour la constipation, tenez compte du fait que vous pouvez cuire des aliments par ébullition, cuisson au four et cuisson au four. Les aliments frits et fumés doivent être exclus.
  10. Buvez de l'eau minérale contenant des alcalis et du soufre.

Quels produits doivent être complètement abandonnés si vous êtes tourmenté de constipation pendant la ménopause?

Pour se débarrasser de la constipation associée à la ménopause chez la femme, certains produits devront être abandonnés. Les produits suivants ne doivent pas être consommés si vous souffrez de constipation régulièrement:

  • Conserves de viande et de poisson. En ce qui concerne les légumes en conserve, vous pouvez les manger, mais en quantités raisonnables, car ils ne peuvent pas être constipés.
  • Pain blanc, pâtisseries sucrées et sucrées, une variété de gâteaux, pâtisseries et biscuits.
  • Ne vous laissez pas emporter par la viande et les produits laitiers, car ils développent une constipation. Vous pouvez les manger, mais vous ne devriez pas en faire la base de votre alimentation.
  • Les légumes, fruits et baies suivants doivent être exclus: coings, myrtilles, airelles, poires, ail, radis, champignons, oignons, oseille. Ils ne peuvent pas être consommés avec la constipation, car ils provoquent une fermentation dans l'estomac.
  • Graisses animales et saindoux.
  • Pâtes en grande quantité.
  • Bouillon de poisson trop concentré.
  • Thés forts et café.
  • Bonbons
  • Boissons alcoolisées.
  • Jus de raisin et de pomme qui provoquent la formation de gaz.
  • Toutes les sauces, et en particulier la mayonnaise et le ketchup.

Comment traiter la constipation dans les remèdes populaires ménopause?

Le traitement des remèdes populaires contre la constipation peut être effectué à l'aide des plantes et herbes médicinales suivantes:

  1. Prenez des proportions égales de fleurs de camomille, millefeuille, pied de chèvre et célandine. Verser un verre d'eau bouillante, laisser refroidir, filtrer et boire à petites gorgées. Au cours de la journée, vous devez utiliser 2 verres d’infusion de ce type.
  2. Prenez à parts égales des fleurs de calendula, de mauve, de gryzhnik, d’anis et de violettes tricolores. Verser un verre d'eau bouillante, bien envelopper et laisser infuser pendant une demi-heure. Prenez 2 tasses de teinture par jour par petites gorgées.
  3. Buvez du thé de cerises séchées trois fois par jour.
  4. Préparez de l'écorce d'argousier, comme du thé, et buvez-la par petites gorgées tout au long de la journée.
  5. Buvez une infusion de racine de bardane sèche et chaude pendant un demi-verre avant chaque repas.
  6. Expliquez 15 graines de tournesol pelées et recouvrez d’eau. Boire avant les repas à la fois.
  7. Chaque matin, l'estomac vide, mangez une ou deux pêches fraîches ou séchées.
  8. En cas de constipation, de l'herbe d'ortie sèche est versée avec de l'eau bouillante, maintenue jusqu'à ce qu'elle refroidisse, et une cuillère à soupe est bue 3 fois par jour.
  9. Prenez un cornichon chaud dans la choucroute trois fois par jour avant les repas.
  10. Bon pour le thé de constipation chronique à partir de cumin.
  11. Quand la constipation aide la citrouille. Из нее можно делать сок, можно добавлять в каши, можно есть в сыром и тушеном виде.

Ainsi, la physiologie associée à la constipation avec ménopause est tout à fait compréhensible, mais cela ne signifie pas que la constipation doit être tolérée et non traitée. Il est nécessaire de le faire, car une constipation non traitée entraîne des conséquences désastreuses, dont certaines peuvent même entraîner la mort. S'il est impossible d'effectuer le traitement vous-même, consultez un médecin pour résoudre ce problème.

Vidéo cognitive sur le sujet:

Quelle est la relation entre la défécation et la ménopause?

Il n’ya aucun doute sur le caractère hormonal de tout ce qui se passe dans le corps de la femme pendant la ménopause. Les ovaires en décomposition réduisent la production d'œstrogènes et de progestatifs, sources de nombreux processus vitaux.

La production d'autres substances qui contrôlent les fonctions du corps dépend des hormones sexuelles. L'un de ces composants est la sérotonine. La plupart le connaissent en tant que garant d'un état émotionnel positif. Mais ce n’est en aucun cas la seule fonction de la sérotonine. Le travail des organes digestifs en dépend également. Et avec une diminution du nombre d'hormones sexuelles et de la production de cette substance diminue.

La ménopause affecte-t-elle le rectum? Sans aucun doute, oui. Après tout, un déficit en sérotonine entraîne une diminution de la motilité, c'est-à-dire une activité contractile de toutes les parties de l'intestin et la promotion de masses fécales sur celle-ci. À propos, c'est cet organisme qui est impliqué principalement dans la production de l'hormone. Mais sans assez d'œstrogènes et de progestatifs, tout diminue et ralentit. Ceci est une cause globale de constipation pendant cette période.

Pourquoi d'autre dans la ménopause peut la constipation

Le point culminant conduit à de nombreux changements corrélés dans le corps. Les tissus et les organes vieillissent, la santé se dégrade, ce qui contribue à un mode de vie différent.

Parce que la constipation survient pendant la ménopause chez les femmes en raison de toute une liste de circonstances:

  • Maladies endocriniennes. Le diabète et les maladies de la glande thyroïde dépendent également de la composition des hormones. Les zones du corps qui souffrent de ces affections produisent des substances dont la quantité est déterminée par la présence ou par une carence en œstrogènes et en progestatifs. Le manque d'hormones sexuelles provoque souvent des problèmes de taux de glucose, de thyroxine, de triiodothyronine et donc de volume de sérotonine. Les maladies sont obligées de changer le mode de nutrition, d'empêcher l'assimilation des aliments et, par conséquent, la rapidité de leur progression dans les intestins,

  • Troubles métaboliques. C'est un signe caractéristique de la période climatérique. Le désordre peut se manifester par une rétention d'eau dans les tissus, des perturbations dans l'absorption des graisses, des glucides, des vitamines. Cela se traduit par des volumes corporels supplémentaires visibles de l'extérieur, ainsi que par une modification de la consistance des masses fécales qui n'est pas moins importante pour le processus (elles deviennent plus dures). Possible et obésité des organes internes, interférant avec la performance de leurs fonctions,
  • Changer la position des organes reproducteurs. En raison de la diminution des effets hormonaux sur les tissus, ceux-ci perdent leur élasticité. L’importance à cet égard tient à la naissance, à la maladie et à l’avortement vécus chez les jeunes. Chez certaines femmes, l'utérus et le vagin sont abaissés, ce qui ne peut passer inaperçu du reste du corps, y compris des intestins. Cela affecte négativement sa motilité, causant des difficultés avec la défécation,
  • Troubles vasculaires et veineux. L'intestin est imprégné de veines et de vaisseaux, dont l'état est également déterminé par l'influence des hormones sexuelles. Les œstrogènes les rendent élastiques, ne permettent pas de rétrécir, obstruent le cholestérol. Sa carence entraîne un affaiblissement des parois veineuses, le sang étant plus difficile à faire circuler dans ces "couloirs". Il y a des protrusions dans l'intestin dans différentes parties de celui-ci, empêchant l'avancement des matières fécales. Dans de nombreux cas, ce sont les hémorroïdes qui causent la constipation,
  • Médicaments. Les femmes sont parfois obligées de boire des antidépresseurs, des suppléments de fer, en particulier chez les femmes non ménopausées, en cas de saignement et de graves problèmes psychologiques causés par des carences en œstrogènes. Ces outils aident à rétablir l'équilibre mental et à améliorer le bien-être général, mais peuvent affecter négativement les intestins,
  • La dépression La réduction de la quantité d'œstrogènes pendant la ménopause entraîne des changements psycho-émotionnels, dont l'une des manifestations est la perte d'appétit. Naturellement, avec une telle violation de la digestion, un trouble intestinal apparaîtra,
  • Mauvaise nutrition. La prédominance des aliments riches en protéines dans le régime alimentaire rendra sa digestion difficile, le fait que les masses fécales acquièrent une densité inutile, se déplacent plus lentement dans l'intestin et s'y attardent plus longtemps. La peur de l'œdème, qui n'est pas rare à la ménopause, provoque un manque d'eau dans l'alimentation. Cela ne contribue pas non plus à une digestion correcte et à des selles régulières,
  • Manque d'activité physique. La constipation associée à la ménopause est plus courante chez les personnes hantées par la passivité, la paresse, la peur d'être blessé, ainsi que par une fatigue constante et une insomnie typique de la ménopause. Les femmes sont obligées de passer beaucoup de temps assis, couchées mais pas en mouvement. Et il accélère le métabolisme, active de nombreux processus dans les tissus, stimule les intestins, augmentant son tonus,
  • Maladies du système digestif. Le point culminant crée un danger accru à cet égard en raison d'une baisse du niveau d'hormones sexuelles, ainsi que d'une diminution de l'activité du système immunitaire. Augmente la probabilité de tumeurs, y compris dans les intestins. Mais non seulement une tumeur peut être une cause de constipation, mais aussi une colite banale, une entérite, un SCI, une dysbiose,
  • Diminution de la motilité intestinale liée à l'âge. Le corps est constitué de muscles et de muqueuses. Leurs fibres ont également besoin d'œstrogène pour leur élasticité. Le tonus intestinal s'affaiblit naturellement, ce qui rend difficile le mouvement des matières fécales.

Nous vous recommandons de lire l'article sur les douleurs à l'abdomen et au dos pendant la ménopause. Vous apprendrez les causes d'inconfort, de maladies entraînant l'apparition de sensations désagréables.

Comment la constipation est-elle manifestée et dangereuse?

Le principal signe de difficulté dans les entrailles - une selle rare. Il y a d'autres symptômes:

  • Douleur dans l'estomac et le rectum lors du processus d'excrétion des matières fécales,
  • Sensation de libération intestinale insuffisante,
  • Faible appétit
  • Mauvais goût dans la bouche, mauvaise odeur,
  • Densité excessive des selles, présence de mucus et de caillots sanguins. Dans le même temps, les masses sont affichées dans un petit volume.

Tout cela aggrave la santé à tout âge. Mais la constipation à la ménopause est dangereuse car avec elle:

  • Une intoxication inévitable provoquera non seulement des nausées, des vomissements, mais augmentera également les signes de la ménopause: instabilité psychoémotionnelle, bouffées de chaleur. L’empoisonnement peut provoquer une augmentation de la pression,
  • La probabilité de lésions intestinales, ainsi que la perte de l'utérus, du vagin,
  • Le risque d'infection des organes internes augmente
  • Aliments mal digérés, qui affectent négativement l’état général, en particulier les muqueuses et la densité osseuse. Après tout, ils ont besoin de vitamines et de minéraux.

Tout le monde ne comprend pas qu'il est préférable de ne pas traiter la constipation avec des médicaments, ni des laxatifs, ce qui entraîne une réticence intestinale à travailler de manière indépendante, et souvent avec des hormones. Par conséquent, vous ne devez pas tolérer le problème ou essayer de le résoudre sans médecin. Parfois, une prise de six mois de remèdes hormonaux bien choisis va soulager la constipation pendant longtemps.

Quelle est la relation entre la constipation et la ménopause?

Tout se passe du fait de la nature hormonale de la ménopause: les ovaires, qui ne fonctionnent plus comme ils étaient quand ils étaient jeunes, réduisent considérablement la production d'œstrogènes et de progestatifs, qui assurent le fonctionnement et le déroulement des processus vitaux. En outre, les hormones sexuelles susmentionnées ont une incidence sur la production d’autres substances. La sérotonine, connue de beaucoup comme l’hormone de la bonne humeur ou du bonheur, en est un exemple. Mais dans ses tâches se trouve le travail de haute qualité du tube digestif. Il est facile de comprendre qu'avec l'âge, la production de sérotonine est réduite et, par conséquent, l'évacuation de la chaise empire.

En effet, l'activité de tous les organes de l'intestin diminue, la motilité des contractions du rectum diminue, ce qui rend difficile le mouvement des masses fécales.
Par conséquent, la réduction des hormones sexuelles pendant la ménopause est directement liée aux problèmes survenus dans les organes du tube digestif.

Causes possibles de la constipation pendant la ménopause

Beaucoup de femmes auront une question: «Peut-il y avoir un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal pendant la ménopause?» Notre réponse est: sans équivoque, et c'est un problème assez courant. Et voici leurs raisons caractéristiques:

  1. La période de ménopause survient chez les femmes entre 45 et 50 ans. Et il est tout à fait logique que le corps ne reçoive plus de telles activités physiques, comme dans 20 ans. Ce mode de vie sédentaire conduit à un intestin hypodynamique, à cause duquel la constipation se produit.
  2. Grossesses fréquentes et traumatismes à la naissance, plancher pelvien fragile, hypofonction ovarienne, hypothyroïdie pendant la ménopause - peuvent également être le début de problèmes graves au niveau des organes du tractus gastro-intestinal.
  3. La passion de suivre un régime pour conserver une silhouette élancée affecte également les intestins. Régimes - ce n'est pas le bon régime, mais il en résulte que les masses fécales acquerront une texture dense qui ne leur permettra pas de se déplacer librement dans l'intestin et de compliquer le processus de défécation.
  4. Les symptômes de la ménopause peuvent provoquer une soif de sucreries et de farine chez les femmes. Cela provoque non seulement l'apparition de kilos superflus, mais également l'obstruction des intestins.
  5. Étonnamment, une diminution de la libido et un manque de sexualité mènent à la constipation. Pourquoi Comme il n'y a pas de stimulation du sphincter anal et du rectum.
  6. La violation du système nerveux et le stress constant développent un certain nombre de problèmes graves, notamment au niveau des organes du tractus gastro-intestinal.
  7. Les troubles métaboliques sont très caractéristiques de la ménopause. Ce sont les pannes dans la décomposition des glucides et l'assimilation des protéines, qui contribuent à l'altération des masses de selles et à leur durcissement, et après leur départ du corps.
  8. Des difficultés de défécation apparaissent également en raison d'un changement de la position des organes reproducteurs. En raison du manque de libération d'hormones, ils perdent leur élasticité et l'accouchement et l'avortement pratiqués chez les jeunes abaissent l'utérus et le vagin. Tous ces processus ne passent pas inaperçus auprès d’autres organes. L'intestin ne fait pas exception. Sa motilité ralentit et les difficultés de vidage sont aggravées.
  9. L'intégralité de l'intestin est imprégnée de vaisseaux et de veines dont la violation dépend directement de la production d'œstrogène. Seules ces hormones affectent l'élasticité des tissus dans le tube digestif et leur permettent de boire. Comme nous l'avons vu précédemment, pendant la ménopause, cette hormone est produite faiblement et son déficit entraîne un affaiblissement des parois vasculaires, ce qui contribue à la formation de protrusions - des barrières particulières à l'excrétion des matières fécales.
  10. Les femmes sont beaucoup plus que les hommes ne prennent d'antidépresseurs pour rétablir la paix d'esprit, en particulier pendant la ménopause. Il affecte négativement la santé des intestins.

Quel est le danger de constipation et comment les traiter?

À la ménopause, la constipation est dangereuse pour plusieurs raisons. Les complications graves incluent:

  1. Augmente le risque de blessure au rectum et aux intestins et au prolapsus de l'utérus.
  2. Risque possible d'infection et de maladie dans les organes internes.
  3. En raison des selles très dures qui irritent la muqueuse du sphincter, des fissures anales peuvent apparaître.
  4. Une très longue constipation peut entraîner une obstruction de l'intestin, entraînant l'apparition d'une péritonite fécale.
  5. Il existe un risque de tumeur maligne de l'intestin, car la membrane muqueuse du tube digestif est constamment irritée en raison de la présence constante de masses fécales.
  6. La nourriture est mal digérée, ce qui entraîne une carence en vitamines et en minéraux. Cela affecte négativement la force des os et l'état des muqueuses.

Pour éviter tous ces problèmes, les médecins ne recommandent pas l'utilisation de laxatifs. À leur tour, ils provoquent le fonctionnement indépendant des intestins addictifs. L'examen par un médecin est la meilleure solution au problème. Les médicaments hormonaux prescrits vous soulageront longtemps de la constipation désagréable. Des suppositoires, des pilules ou des sirops médicamenteux peuvent également vous être prescrits. Rappelez-vous: à la ménopause, la constipation ne passera pas d'elle-même, ce problème nécessite de l’attention et une attitude responsable pour éviter des complications graves.

Hémorroïdes avec ménopause

Le cycle menstruel affecte grandement une maladie comme les hémorroïdes. Des facteurs défavorables, il peut parfois s'aggraver et l'une des principales causes de l'inflammation des hémorroïdes devient les règles.

En ce qui concerne la ménopause, cette inflammation de la maladie est associée à une altération hormonale et à un manque d'hormones sexuelles. Comme nous l'avons déjà mentionné ci-dessus, au cours de la ménopause, la femme devient sédentaire et prend du poids, ce qui entraîne une augmentation du flux de sang veineux provenant des corps caverneux du rectum. Cela conduit au développement de foyers d'hémorroïdes. Les fibromes utérins aggravent la situation. Mais les hémorroïdes peuvent également survenir à cause d'un autre, le principal responsable - la constipation, qui ne peut être ignorée, comme nous l'avons déjà noté.

Le traitement des hémorroïdes à la ménopause peut être fourni avec les médicaments qui sont utilisés à tout autre moment afin de se débarrasser de ces problèmes désagréables et délicats. Il est conseillé d'utiliser les comprimés Phlebodia, qui n'ont aucune restriction quant à la durée de la réception, contrairement aux bougies et aux pommades contenant des glucocorticoïdes. Assurez-vous de consulter votre médecin!

Autres problèmes de ménopause chez les femmes atteintes de tractus gastro-intestinal

La diarrhée (en médecine - la diarrhée) est une affection de l'intestin dans laquelle on observe une défécation rapide. Les selles deviennent très fluides et s'accompagnent de douleurs dans l'abdomen, d'une forte envie et d'une incontinence des selles. Ça vient de quoi?

Comme les parois des intestins sont fortement étirées et que le volume de son contenu augmente de manière significative, un problème tel que la diarrhée se pose. Pour la diarrhée pendant la ménopause, utilisez 1/3 tasse de teinture d'herbe de millepertuis avant les repas. Si vous avez besoin de soigner la diarrhée avec une flatulence prononcée, prenez 3 fois par jour pour 3 grammes de poudre de feuilles de sauge.

Ce concept inclut une accumulation accrue de gaz dans les intestins et tous les troubles associés. La flatulence chez les femmes ménopausées est due aux fluctuations constantes des hormones dans le corps. Un tel symptôme pendant la ménopause donne la sensation que l'estomac est plein et gonflé à cause de la rétention de gaz et de liquides. En tant qu '"effets secondaires", il existe un manque ou une diminution de l'appétit et des douleurs abdominales. Une formation excessive de gaz et, caractéristique de la flatulence, des éructations peuvent survenir.

Les principaux signes de ballonnements pendant la ménopause:

  • Le ventre a considérablement augmenté
  • Vous avez pris du poids rapidement et nettement
  • Il y avait une gêne et une douleur désagréable dans l'abdomen pendant un repas.
  • Sensation de lourdeur au coucher.
  • Constamment avoir trop faim
  • Écorchure

Il se manifeste principalement pendant la journée, principalement pour éviter un mode de vie sain et pour ne pas se nourrir convenablement. Avec un tel problème, vous devez comprendre et combattre! Éliminez le café et les boissons gazeuses de votre alimentation et révisez tous vos aliments.

Désactiver des produits tels que:

  • Les légumineuses
  • Muffin et pain de seigle
  • Champignons
  • Conserves
  • Viande grasse et bouillons
  • Les cornichons
  • Marinades épicées
  • Dumplings et boulettes
  • Viande fumée

Le traitement des flatulences à la ménopause commence par une enquête sur les pathologies primaires. Avant d'utiliser des médicaments qui améliorent le travail et la mobilité de l'intestin, consultez votre médecin. Il est obligé de vous écrire un régime strict et des médicaments de ce problème.

Goût métallique dans la bouche

Un tel symptôme peut causer une série de maladies très graves. Ne faites pas attention à un tel problème et laissez tout aller à la gravité. Ce goût dans la bouche n'est pas normal, car les papilles gustatives ne produisent tout simplement pas quelque chose de semblable. Ainsi, ce symptôme peut donner un signal au sujet de maladies dans le corps ou de toute autre condition non pathologique (grossesse, échec hormonal).

Si vous sentez un tel goût après avoir bu, la raison réside dans la composition chimique de l'eau elle-même ou dans l'état des tuyaux. Si vous sentez le goût du fer dans la bouche après avoir mangé, vérifiez dans l’ordre nécessaire l’état du tube digestif. Comme la ménopause provoque une insuffisance hormonale et perturbe le tube digestif, un goût métallique dans la bouche apparaît fréquemment.

Causes de la constipation avec ménopause

Naturellement, il ne peut y avoir de problèmes s'il n'y a pas de facteurs provoquants. La constipation pendant la ménopause a ses propres raisons, que vous devez absolument connaître pour celles qui veulent faire face à ce problème.

  1. Manque d'activité physique
  2. Maladies chroniques de l'estomac et du système digestif,
  3. Problèmes de système nerveux
  4. Abus de gras, frits, fumés et autres aliments malsains
  5. Toutes les mauvaises habitudes
  6. Échec hormonal ou déséquilibre,
  7. Baisse de l'activité sexuelle
  8. Abus de bonbons et de pâtisseries,
  9. L'omission des organes pelviens et du système reproducteur,
  10. Nombreuses grossesses et avortements,
  11. Blessures pendant l'accouchement,
  12. Maladies de la glande thyroïde.

Il est conseillé de commencer dès le plus jeune âge à surveiller votre estomac, voire votre santé en général. Souvent, une mauvaise façon de vivre chez les jeunes peut entraîner des problèmes pendant la ménopause. Например, злоупотребление строгими диетами, обязательно приведёт к запорам и другим проблемам с пищеварительной системой в более старшем возрасте.

Симптомы нарушения дефекации

Запор при климаксе имеет несколько иную симптоматику. Les symptômes sont chroniques et réduisent considérablement la qualité de vie des femmes.

  1. Perturbation de l'appétit
  2. Flatulence accrue,
  3. Douleur dans l'estomac et les intestins,
  4. Envie fréquente de vomir,
  5. Manque de désir sexuel
  6. Sensation constante de lourdeur dans l'abdomen,
  7. Douleur et difficulté à aller aux toilettes
  8. Augmentation ou diminution de l'appétit, parfois ceux qui souffrent de cette maladie ont un rejet complet de la nourriture,
  9. Durcissement des matières fécales
  10. Des veines de sang ou simplement du sang dans les selles.

Les symptômes de la constipation se manifestent individuellement. Mais toute femme comprendra immédiatement que des changements se produisent dans son corps. À ce stade, l’essentiel est d’écouter les signaux de votre corps et, au plus vite, de les «déchiffrer».

Constipation avec ménopause: que faire?

La violation de la défécation pendant la ménopause n'est pas la norme et ce trouble est nécessairement traitable. Afin de résoudre ce problème, il est nécessaire d'effectuer un ensemble de procédures et de réviser complètement votre système de vie et votre système de nutrition.

La première chose que vous devez changer de régime, évitez le pain sec et les collations saines. Le régime devrait être suivi constamment, et pas 1-2 mois. De plus, une nutrition adéquate est utile non seulement pour l'état interne du corps de la femme, mais également pour l'extérieur.

  • Limitez votre consommation de graisse.
  • Chaque jour, buvez au moins deux litres d'eau pure. Le liquide est obligatoire pour le corps, il contribue à la normalisation des substances métaboliques. Ce volume d'eau n'inclut pas les soupes, le café, les jus de fruits, etc. Au lieu de l'eau, vous ne pouvez utiliser que du thé vert sans sucre.
  • Vous devriez manger autant de fibres que possible. Ceux-ci comprennent des légumes verts, des légumes et des céréales fraîches.
  • Les jus de légumes, tels que les carottes et les betteraves, aident efficacement à la constipation. Pour qu'ils soient encore plus efficaces, il est conseillé de leur ajouter quelques gouttes d'huile végétale.
  • Pendant cette période, il sera utile d’utiliser des fruits séchés et leurs compotes.
  • Assurez-vous d'inclure dans votre alimentation différentes céréales, une attention particulière doit être accordée au sarrasin, Hercules, orge. Mais il est souhaitable d'exclure le porridge de riz, car le riz rend la chaise plus robuste.
  • Si vous préférez le pain blanc, vous devrez l'abandonner. En cas de constipation, il est souhaitable d'utiliser uniquement du pain au son de seigle.
  • Les produits peuvent être cuits à la vapeur, cuits au four. Mais les plats frits et fumés devront être exclus de votre alimentation.

Préparez-vous au fait que si vous avez des problèmes de selles, vous devrez abandonner définitivement certains aliments, tels que les pâtes, l’alcool, les sucreries, la mayonnaise, le ketchup, les champignons, les myrtilles. Le lait peut être consommé, mais en quantités très limitées, mais les produits laitiers, au contraire, sont très utiles pour les femmes qui ont des problèmes de défécation.

Lors du changement de régime, il est important de surveiller le repas lui-même. Souvent, une ingestion ou une mastication inappropriée des aliments peut altérer les mouvements de l'intestin. La température du plat doit être confortable: pas chaud ni froid. Cela est nécessaire pour ne pas endommager les parois des passages alimentaires et l’estomac. En outre, lorsqu’elle mange des aliments trop chauds, une personne avale une grande quantité d’air, ce qui peut ensuite entraîner des problèmes de digestion des aliments et des douleurs à l’abdomen. N'avalez pas les aliments en gros morceaux, mastiquez-les soigneusement. Le dernier repas ne devrait pas être plus tard que deux heures avant le coucher, car tout le corps et l’estomac devraient se reposer la nuit.

Traitement de la toxicomanie

Les experts ne recommandent pas l'utilisation de laxatifs, car le corps peut s'y habituer. Ainsi, les intestins ne pourront pas fonctionner de manière autonome et vous devrez toujours prendre des pilules, ce qui n’est pas le meilleur effet sur le corps.

Naturellement, il est impossible de se passer d'un traitement médical. Les spécialistes ont dressé une liste des remèdes les plus efficaces contre la constipation, notamment pendant la ménopause.

  1. Duphalac. Cet outil est recommandé d’utiliser 45 ml tous les jours dans les premiers jours d’exacerbation de la maladie, et après la posologie doit être réduite à 30 ml. Utilisez le médicament en même temps, quel que soit le repas.
  2. Guttalax La dose quotidienne de ce médicament est prescrite par un médecin. Le médicament est démarré avec la dose minimale, en l'augmentant progressivement si nécessaire.
  3. Regulus Ce médicament est connu pour contenir exclusivement des ingrédients à base de plantes. Il se présente sous la forme de petits cubes, il est chaque jour nécessaire d’en utiliser un.

Exercice

Pour le traitement de la constipation ménopausique, la physiothérapie est souvent prescrite, mais la charge ne doit pas être excessive. Il est nécessaire d'exclure les exercices de force des entraînements, car ils ne peuvent qu'aggraver la situation. Les exercices et les plans d'entraînement sont élaborés par l'entraîneur ou le médecin, en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient. Les plus populaires sont les cours de conditionnement physique, la thérapie par l'exercice, l'exercice dans la piscine, l'aérobic et d'autres types d'entraînement physique qui ne nécessitent pas de charges lourdes.

Aussi étrange que cela puisse paraître, même le non-respect du régime quotidien peut entraîner des problèmes de défécation. Un nettoyage quotidien des intestins à la même heure, généralement le matin, est considéré comme normal. Pour toute violation devrait être sur le alerte. Il est conseillé de vous apprendre à manger tous les jours à la fois, à vous réveiller, à vous endormir, etc.

En cas de constipation, il est très important de normaliser le sommeil. Tout aussi nocif pour le corps qu'un manque de repos et une surabondance. Une personne doit dormir pendant exactement 8 heures, ce qui correspond exactement à la quantité de sommeil considérée comme normale.

Médecine populaire

À l'heure actuelle, la médecine traditionnelle n'est pas reconnue officiellement, mais de nombreux experts recommandent de vieilles recettes de «grands-mères». Aujourd'hui, beaucoup refusent des procédures coûteuses dans des cliniques privées et se tournent vers des recettes éprouvées. Ce désir est provoqué par de nombreux facteurs, mais le plus commun: gagner du temps et de l’argent et le fait que la base des infusions, décoctions, etc. ne sont que des ingrédients naturels d’origine animale et végétale.

Première façon

Aide parfaitement à la teinture de constipation sur les orties. En été, ramassez les feuilles d'ortie et séchez-les naturellement (dans l'air ou au soleil). Les feuilles d'ortie séchées versent de l'eau bouillante, couvrent et laissent pendant trois heures. Il est souhaitable de filtrer le liquide résultant, après quoi il sera complètement prêt à être utilisé. Prenez la teinture trois fois par jour avant les repas.

Deuxième façon

Une alternative à la teinture d'ortie peut être une décoction de racine de bardane. Pour la préparation de cet outil, la plante peut être, à la fois fraîche et séchée. Le bouillon est préparé immédiatement avant utilisation. La racine de bardane est remplie d'eau bouillante, laissée pendant 10-15 minutes, de sorte que la boisson soit chaude, mais pas brûlante. Il est nécessaire d'utiliser la teinture avant la nourriture, mais au plus 5 fois par jour.

Troisième voie

Lutte efficace contre la décoction altérée de la selle des prunes et des bourgeons de bouleau. Cette teinture est préparée le soir et reste toute la nuit.

  1. Les prunes doivent être lavées et pelées.
  2. Baies purifiées réduites en purée à un état de purée de pommes de terre.
  3. Mélangez une cuillère à soupe de gruau de baies avec une grande cuillère de boutons de bouleau.
  4. Ajoutez ensuite deux grandes cuillères de graines de persil à ce mélange, mélangez le tout soigneusement.
  5. Cette masse est versée 200 ml d'eau bouillante, couvrir avec un couvercle et laisser jusqu'au matin.

Cette décoction doit être prise pendant 30 jours, au coucher et après le réveil, une cuillère à soupe avec l'estomac vide. L'effet positif sera perceptible presque immédiatement, mais pour consolider le résultat, complétez le cours en entier.

Quatrième voie

Les femmes souffrant d'autres maladies du système digestif, en plus de la constipation, doivent rechercher un remède plus doux. C'est du thé à la fleur d'acacia, il enveloppe délicatement les parois de l'estomac et possède une propriété laxative. Pour préparer un tel thé est extrêmement facile: 100 grammes de fleurs d'acacia versent un verre d'eau bouillante. Cette solution est consommée deux fois par jour: le matin et le soir l'estomac vide.

L'intestin en tant qu'organe hormonal

Les scientifiques ont depuis longtemps découvert des cellules productrices d'hormones dans l'intestin, et par conséquent l'intestin fait partie du système endocrinien du corps, il est sensible à tous les changements de l'équilibre hormonal du corps.

Naturellement, pendant la ménopause, l'intestin répond aux niveaux modifiés d'oestrogène.

Toutes les femmes savent à quel point les intestins sont actifs avant la menstruation. Ce sont deux ou trois jours avant les règles, lorsque l'activité motrice intestinale est renforcée, et même chez les femmes souffrant de constipation chronique, ces journées sont une fête de l'estomac!

Et en une «belle» année, les ovaires de la femme commencent à s’altérer, les hormones sexuelles diminuent, les menstruations cessent et les jours, les mois et même les années difficiles arrivent aux intestins. La ménopause dure en moyenne sept ans et demi et tout l’intestin fonctionne plus mal qu’avant. Et certains ne fonctionnent pas du tout. Il y a la constipation!

Causes de la constipation chez les femmes

En toute justice, il convient de noter que les femmes ont tant de "causes féminines" spéciales pour la constipation:

  • chez les femmes multipares, après un accouchement rapide, avec des interruptions périnéales du travail, le plancher pelvien est souvent affaibli et une constipation peut survenir en raison d'une altération de l'innervation périnéale,
  • chez les femmes âgées, les plaintes fréquentes sont le prolapsus des organes pelviens et le prolapsus intestinal (rectocèle), qui conduisent également à la constipation,
  • si une femme a un pli utérin ou un grand myome utérin, cela peut également perturber le transit intestinal normal. Il peut y avoir une constipation associée à une obstruction mécanique du bassin,
  • l'hypothyroïdie est une fonction réduite de la glande thyroïde. C'est aussi une «maladie féminine» et c'est précisément pendant la ménopause que l'hypothyroïdie concerne particulièrement les femmes. L'hypothyroïdie est l'une des causes les plus courantes de constipation chronique.

Il existe d'autres causes courantes de constipation. Par exemple:

  • prendre des antibiotiques
  • prendre des laxatifs et des diurétiques,
  • antidépresseurs
  • médicaments qui normalisent la glycémie
  • utilisation à long terme de médicaments hormonaux stéroïdiens,
  • IBS (syndrome du côlon irritable),
  • maladies oncologiques
  • diabète et polyneuropathie diabétique,
  • dolichosigmoïde
  • l'obésité
  • mode de vie sédentaire et d'autres facteurs.

Pourquoi la coloscopie pour la constipation

Comme je l'ai déjà dit, chez presque toutes les femmes après le début de la ménopause, les intestins commencent à fonctionner de manière irrégulière. Il y a des symptômes qui devraient particulièrement alerter:

  • perte de poids progressive
  • du sang dans les selles
  • l'anémie,
  • la croissance du ventre, la contraction dans le ventre,
  • sentiment de vidange incomplète.

Étant donné que non seulement les hormones peuvent être une cause de constipation, vous devriez consulter un médecin gastro-entérologue. Il est probable qu'un gastroentérologue prescrira une coloscopie si cette procédure n'a pas encore été pratiquée.

Une femme de plus de 50 ans souffrant de constipation chronique ou de douleurs abdominales persistantes devrait subir une coloscopie. Cela éliminera les questions sur la santé des intestins pendant plusieurs années!

La coloscopie est la seule manipulation diagnostique dans laquelle vous pouvez inspecter l'intestin entier de l'intérieur et effectuer une biopsie des sites suspects.

Les gens demandent souvent - que remplacer par une coloscopie? La réponse est rien. Tous les autres diagnostics des maladies intestinales sont moins informatifs. La coloscopie est non seulement une procédure de diagnostic, mais également une procédure médicale. Si des polypes sont découverts lors d'une coloscopie, ils peuvent être retirés immédiatement. Pour éviter la douleur et le désagrément, il est nécessaire de faire une coloscopie sous anesthésie générale. Ensuite, le gastro-entérologue prescrira un traitement contre la constipation.

Quelle que soit la constipation chronique persistante, la condition peut toujours être améliorée avec un régime alimentaire.

Traitement de la constipation chez les femmes ménopausées

Si la constipation disparaît sans douleur ni ballonnement, un régime alimentaire riche en fibres est alors prescrit en première ligne:

  • le matin sur un son à l'estomac vide 15 g et une augmentation de la consommation de liquide jusqu'à 2 litres par jour,
  • essai pendant deux semaines Psyllium 6-12 g / jour.

Lorsqu'un régime alimentaire contenant des fibres est inefficace, d'autres médicaments sont également prescrits pour confirmer leur utilisation dans la constipation chronique. Dans une revue systématique récente, l'American College of Gastroenterology a fortement recommandé l'utilisation d'un laxatif unique - le macrolol et les médicaments stimulant le péristaltisme - le prukalopride et le linaclotidi. Il est également fortement recommandé d'utiliser des fibres et du lactulose, bien que les preuves soient plus faibles et hétérogènes. Les assouplisseurs de selles peuvent aider dans les situations où le stress n'est pas recommandé (par exemple, après une chirurgie pelvienne).

La particularité de la constipation à la ménopause est qu’elles répondent mal aux laxatifs ordinaires. Les laxatifs créent rapidement une dépendance et leur utilisation fréquente conduit au syndrome du côlon irritable (SCI). Les laxatifs sont inefficaces et toute la thérapie est axée sur un régime laxatif. Il est préférable d’utiliser des lavements et des suppositoires contenant de la glycérine plutôt que de recourir à des laxatifs.

Si la constipation est accompagnée de douleurs abdominales, on parle alors de syndrome du côlon irritable. Il est trois fois plus fréquent chez les femmes ménopausées que chez les plus jeunes. Il s’agit d’une affection hormono-dépendante, qui survient souvent à la fin de la ménopause. La durée moyenne de la ménopause est de 7,5 ans.

Symptômes du syndrome du côlon irritable

La douleur abdominale dans le SCI avec constipation est le symptôme principal et peut présenter les caractéristiques suivantes:

  • la douleur n'a souvent pas une localisation stricte,
  • généralement bas de l'abdomen, plus à gauche,
  • non seulement le bas de l'abdomen, mais aussi le bas du dos et le haut de l'abdomen, la zone située sous les côtes, car les gaz de l'intestin peuvent s'accumuler aux endroits des courbures naturelles du gros intestin,
  • Les épisodes de douleur aiguë se chevauchent souvent avec une douleur sourde plus persistante,
  • certains aliments peuvent aggraver la douleur et les ballonnements,
  • la défécation améliore généralement l'état pendant un certain temps, mais la douleur ne disparaît pas complètement,
  • des selles dures, de calibre étroit, douloureuses ou rarement des selles,
  • il n'y a pas d'effet des laxatifs.

En plus de la douleur dans le SII avec constipation, il existe des formes de SII avec diarrhée ou leur alternance:

  • la diarrhée est généralement décrite comme de petites portions de selles, avec une évacuation incomplète et des envies fréquentes,
  • souvent la diarrhée survient immédiatement après avoir mangé,
  • la maladie survient avec une prédominance de diarrhée ou de constipation.

Les symptômes supplémentaires associés au syndrome du côlon irritable sont les suivants:

  • mucus clair ou blanc dans les matières fécales,
  • dyspepsie, brûlures d'estomac, ballonnements,
  • nausées et vomissements
  • dysfonctionnement sexuel (y compris dyspareunie et faible libido),
  • aggravation des symptômes pendant la période péri-menstruelle (s'il n'y a pas encore d'aménorrhée),
  • douleur musculaire.

Comment faire face à la constipation à la ménopause?

Le traitement du syndrome du côlon irritable comprend des médicaments à effets secondaires graves. Des antidépresseurs et du lactulose souvent prescrits. Les deux sont mal tolérés par les patients.

Les antispasmodiques sont bien tolérés, soulagent la douleur, mais ne résolvent souvent pas le problème de la constipation. Le meilleur antispasmodique en vente libre est le trimedat.

Traitement non médicamenteux de la constipation

L'accent est mis sur une solution globale au problème. D'abord et avant tout - les changements de mode de vie:

  • exclusion du tabagisme, de l'alcool, du sommeil régulier,
  • l'activité physique est la clé d'une motilité intestinale normale. Danser, nager, faire de l'exercice, faire du yoga - tout en profitera!

La seconde est la physiothérapie. L'efficacité des procédures suivantes a été prouvée:

  • massage,
  • réflexologie et acupuncture,
  • irrigation intestinale
  • électrostimulation intestinale.

Régime alimentaire spécial pour IBS avec constipation

Le changement de la nature de la nutrition est un élément indispensable du traitement du SCI avec la constipation. Il est recommandé d'exclure complètement:

  • aliments frits, fumés, épicés, cornichons, aliments en conserve, car ils favorisent l'irritation des intestins,
  • sucre, la confiture favorise la croissance de la flore pathogène dans l'intestin, réduit l'immunité,
  • produits de restauration rapide. Tous les produits du supermarché ayant une durée de vie artificielle. Tous ces produits contiennent des conservateurs, des antibiotiques alimentaires, des colorants chimiques et des substituts de produits naturels. Manger de tels aliments avec rien d'autre que des dommages n'apportera pas le corps.

Exclure ou restreindre:

  • pain, pâtes, toute la farine à base de farine de blé. Le gluten est un composant du blé et de certaines autres céréales, favorise l'inflammation des intestins et favorise la perméabilité de la barrière intestinale aux toxines bactériennes.
  • limiter les protéines animales (viande, poisson, produits laitiers, œufs), car ce sont eux qui s'attardent plus longtemps dans l'intestin et favorisent la croissance de la flore putréfiante. En conséquence, l'inflammation chronique dans l'intestin est maintenue et l'immunité locale est altérée,
  • limiter les céréales transformées, le riz blanc.

Un soulagement significatif peut amener un régime avec une restriction de produits FODMAP et l'utilisation d'herbes médicinales. Le tableau indique les produits préférés et ceux qu'il vaut mieux éviter.

Herbes pour le traitement du SCI avec constipation

  • L'artichaut est utilisé depuis longtemps pour faciliter la digestion, dans le but de réduire les ballonnements et les douleurs abdominales, ainsi que de réduire la diarrhée et la constipation en normalisant la motilité du côlon.
  • Le curcuma est une épice traditionnellement utilisée dans la cuisine asiatique, réduisant souvent les symptômes du SCI et améliorant la qualité de la vie. Mais il y a une difficulté, comment trouver le "correct curcuma"? Seul le curcuma longa est efficace contre le SCI avec constipation. D'autres espèces sont inefficaces. La deuxième difficulté - le curcuma a une faible biodisponibilité de sorte qu'il est absorbé, vous devez le prendre au moins 1 cuillère à soupe par jour.
  • Préparation à base de plantes Iberogast a montré de bons résultats pour le traitement de la constipation et de l'intestin irritable. Iberogast se compose d'extraits liquides de fleurs de camomille, de kandivit amer, de racine d'ange, de cumin, de chardon-Marie, de feuilles de mélisse, de chélhanne, de racine de réglisse et de feuilles de menthe poivrée.
  • Le champignon médicinal Chaga normalise le système immunitaire et la microflore intestinale. La motilité intestinale est ainsi restaurée, même en cas de constipation très persistante. L'infusion de chagi est préparée à raison de: 50 g de poudre sèche de chagi pour 500 g d'eau bouillante. L'eau ne doit pas dépasser 50 ° C. Insistez chaga 48 heures. Buvez un verre trois fois par jour pendant au moins 4 mois.

Mécanisme de constipation

La constipation, en tant que telle, est l'absence de selles pendant trois jours ou plus. Un tel problème peut survenir pour diverses raisons. Tous peuvent être combinés en plusieurs groupes:

  • les maladies de l'estomac,
  • maladies du côlon et de l'intestin grêle,
  • maladies des glandes digestives,
  • pathologie du système nerveux
  • lésions intestinales et rachidiennes,
  • déséquilibre hormonal
  • mauvaise nutrition,
  • prendre des drogues.

La constipation pendant la ménopause peut être causée par plusieurs causes de ces groupes.

Pourquoi la constipation apparaît-elle pendant la ménopause?

  1. En plus des principales manifestations de la ménopause, certaines femmes souffrent de problèmes de fauteuil. Cela donne à la femme certains inconvénients. Cependant, il est possible de faire face à ce problème - pour cela, vous devez déterminer les causes de la constipation.
  2. La ménopause survient à un certain âge - après 45 à 50 ans. Naturellement, la femme n’est plus aussi active physiquement qu’en 20 ans. Une activité physique réduite, un mode de vie sédentaire conduit à une hypodynamie intestinale. Et une fois que l'intestin ne bouge pas, il n'y a plus d'avancée des matières fécales - la constipation survient.

  3. Les symptômes désagréables de la ménopause font que beaucoup de femmes se calment avec quelque chose de savoureux. Ils commencent à manger plus de pâtisseries, de sucreries et d'aliments gras. En combinaison avec l'inactivité physique, cela conduit non seulement à une augmentation du poids corporel, mais également à la survenue d'une constipation.
  4. Le déséquilibre hormonal a également un certain effet sur les intestins. La progestérone agit sur les muscles de l'intestin de telle manière qu'elle se détend. Il y a une diminution de l'activité péristaltique, il en résulte un retard dans les masses fécales. En période de reproduction, une telle action de la progestérone est nivelée par les œstrogènes. À la ménopause, il se produit un changement d’équilibre hormonal - une diminution du taux d’œstrogènes et de l’effet de la progestérone s’avère complète.
  5. Une diminution de la saturation en œstrogènes du corps de la femme entraîne une diminution de la libido et l’extinction de la sexualité. Et c’est également l’une des causes de la constipation, car il n’ya pas de stimulation du rectum et du sphincter anal. De plus, pendant l'orgasme, il y a une contraction intense des muscles de la cavité pelvienne, ce qui améliore la motilité intestinale.
  6. La ménopause peut être accompagnée par le prolapsus des organes génitaux - le vagin et l'utérus. Et ils sont anatomiquement liés à l'intestin. Par conséquent, il y a un changement et son emplacement correct. Cela perturbe son fonctionnement.

Comment faire face à la constipation, que faire?

Le traitement de problèmes tels que la constipation et la ménopause doit être complexe et associer non seulement des médicaments, mais également un changement de mode de vie.

Activité physique complète importante. Bien sûr, il n’est pas nécessaire de vous surcharger, mais maintenir un style de vie actif permettra aux intestins de fonctionner correctement. Les méthodes d’activité physique incluent la marche, le jogging matinal, la gymnastique quotidienne et le sport. La natation et l'aquagym sont bonnes pour les intestins. Une gymnastique spéciale a été mise au point pour améliorer le péristaltisme intestinal et les selles.

L'observance d'un comportement alimentaire adéquat est tout aussi importante. Les repas devraient être fréquents, mais en petites portions. Assurez-vous d'inclure dans le régime alimentaire des produits laitiers, des fruits et des légumes riches en fibres, des céréales. Limitez le besoin de sucreries, de pâtisseries et de boissons gazeuses sucrées. Les aliments doivent être bien mastiqués et boire beaucoup de liquide.

Si possible, essayez de sauver la vie sexuelle. Renforcer les organes génitaux et les muscles du plancher pelvien en effectuant des exercices spéciaux, comme le système de Kegel.

Ces mesures sont prophylactiques et visent à prévenir la formation de constipation chronique pendant la ménopause.

Un traitement médicamenteux est nécessaire pour éliminer les manifestations d'une constipation existante. Ceux-ci peuvent être des bougies, des pilules, des gouttes et des sirops. Des remèdes à base de plantes et des compléments alimentaires peuvent être appelés:

  • l'écorce de nerprun et les feuilles de séné,

  • betteraves, pruneaux,
  • Fitolax Evalar,
  • Frutolax.

Les préparations à base de lactulose ont un effet laxatif doux et améliorent la motilité intestinale - Duphalac, Normase.

Des moyens qui ramollissent les matières fécales et les retirent de l'intestin - Regulaks, Guttalaks, suppositoires à la glycérine.

Symptômes de constipation à la ménopause

Les symptômes de la constipation à la ménopause diffèrent peu de ceux causés par d’autres causes. C'est:

  • lourdeur dans l'estomac
  • masses fécales solides et déshydratées,
  • chaise rare (2-3 fois par semaine),
  • augmentation de la formation de gaz,
  • besoin de forcer,
  • douleur pendant les selles.

En outre, une constipation fréquente affecte négativement l’état de la peau et des muqueuses, qui se manifeste par un raid à la surface de la langue, une éruption cutanée sur le corps. L'intoxication du corps, provoquée par la stagnation des matières fécales, entraîne des maux de tête, des troubles du sommeil, des nausées, une perte d'appétit.

Quelle est la constipation dangereuse avec la ménopause

La constipation associée à la ménopause est la réponse physiologique normale du corps à une défaillance hormonale. Cependant, il ne vaut pas la peine d'attendre qu'il passe par lui-même. Sinon, les selles difficiles peuvent prendre une forme chronique et entraîner de graves complications. Par exemple, le traumatisme constant de l'anus avec des particules dures de matières fécales contribue à l'apparition de fissures anales. L'absence de traitement de la constipation peut entraîner une obstruction intestinale, sa courbure, le développement d'une péritonite, des tumeurs malignes. Par conséquent, une tâche importante de la femme au début de la ménopause consiste à prévenir l'apparition de constipation et à consulter un médecin si cela se produit.

Comment traiter la constipation avec la ménopause

L'hormonothérapie. Lorsque la femme atteint la période climatérique, le médecin peut recommander un traitement hormonal substitutif. Ces médicaments sont conçus pour éliminer les symptômes caractéristiques de la ménopause, notamment pour normaliser le travail du tube digestif. Cependant, il n'est pas nécessaire de trop compter sur le fait que la constipation disparaît d'elle-même. Par conséquent, vous devez traiter le problème dans le complexe.

Médicaments. Le traitement médicamenteux de la constipation à la ménopause comprend également le rétablissement de la perméabilité intestinale à l'aide de laxatifs. Les médicaments appartenant à ce groupe ont un principe d'action différent. Ceux-ci peuvent être des agents provoquant une irritation mécanique ou chimique de la paroi intestinale, des solutions osmotiques, des prébiotiques, des bougies à l'huile, des microclysters.

Suivre un régime. Pour se débarrasser de la constipation, manger au restaurant et choisir les bons aliments sont des événements importants. Le choix d'un régime thérapeutique est également préférable avec le médecin. En règle générale, le respect des règles suivantes permet d’éliminer et de prévenir les selles difficiles:

  • la teneur en fibres du régime alimentaire doit représenter au moins 40% du volume total des aliments,
  • Il est nécessaire d'inclure tous les jours des jus de fruits frais de betteraves, de carottes, de céleri et d'autres légumes dans le menu,
  • boire au moins 2 litres d'eau ordinaire par jour,
  • minimiser les aliments salés, gras et fumés,
  • nourriture à ébullition, cuisson au four, ébullition pour un couple,
  • prendre de la nourriture au moins 5 fois par jour,
  • exclure du régime les sauces, les pâtes, le pain blanc et les muffins, le thé fort et le café, le cacao,
  • manger des aliments sous forme de chaleur (les aliments excessivement chauds ou froids provoquent la constipation).

Augmentation de l'activité motrice. Un mode de vie actif implique l'inclusion d'exercices de gymnastique, de jogging, de randonnées à l'air frais et de nager selon la routine habituelle. Le médecin peut vous recommander un grand nombre d'exercices visant à éliminer et à prévenir la constipation. Effectuer une telle gymnastique ne prendra pas beaucoup de temps, mais augmentera progressivement le tonus musculaire des intestins, améliorera le péristaltisme et éliminera le problème de la défécation.

Que faire si la défécation est absente pendant plus de deux jours et que l'accumulation de matières fécales provoque une gêne? La solution peut être l’utilisation du microclyster MICROLAX ®. Le médicament contribue au début de l'action dans les 5 à 15 minutes 1 après l'application. Le contenu des microclysters a un profil de sécurité élevé, les ingrédients actifs ne sont pas absorbés dans le sang et n'irritent pas la paroi intestinale. Parmi les avantages du MICROLAX ®, on peut noter qu’il est facile à utiliser: microclyster est tout à fait prêt à être utilisé.

Symptômes du syndrome du côlon irritable

Chez les femmes ménopausées, le syndrome du côlon irritable est souvent diagnostiqué. La maladie se développe dans le contexte d'un état psychoémotionnel instable, d'un ajustement hormonal, de troubles de l'alimentation, d'une alimentation excessive et d'une dysbactériose. L'abus d'alcool, le tabagisme, un mode de vie sédentaire peuvent provoquer le développement du SCI. Les femmes à l'hérédité accablée sont à risque.

Les manifestations cliniques du syndrome du côlon irritable avec la ménopause:

  • ballonnements et constipation ou selles fréquentes,
  • changement dans la consistance des matières fécales,
  • fausse envie de déféquer,
  • sensation de selles incomplètes,
  • inconfort, douleur abdominale,
  • sensation de "boule dans la gorge"
  • fatigue chronique
  • mal de tête
  • dépression, panique, anxiété accrue.

Le SCI peut être accompagné uniquement par la constipation ou alterner avec des selles molles et fréquentes. Trois variantes de l'évolution de la maladie sont classées: avec une prévalence de flatulences et de douleurs abdominales, de diarrhée ou de constipation. Les symptômes de la maladie s’aggravent après une forte excitation, dans des situations stressantes.

Indications de la coloscopie pour la constipation

La coloscopie est une méthode de diagnostic instrumental des anomalies du côlon.

La procédure est effectuée à l'aide d'un équipement endoscopique inséré dans le rectum par l'anus.

Quand une coloscopie est-elle prescrite?

  • constipation fréquente
  • impuretés du sang, mucus dans les matières fécales,
  • obstruction intestinale
  • saignements intestinaux,
  • diagnostic de cancer,
  • prendre un biomatériau pour la biopsie.

Au cours de l'inspection, des foyers inflammatoires, de l'érosion, des ulcères, des polypes et des dépôts pathologiques sur les parois intestinales sont détectés. Dans une polypose, la croissance peut être éliminée immédiatement. Après la procédure, les tissus excisés sont envoyés au laboratoire pour un examen histologique.

Traitements de constipation

Si vous avez des problèmes de ménopause intestinaux, vous devez consulter un gastro-entérologue. Le médecin procédera à un examen, prescrira les examens nécessaires, déterminera la cause exacte de la constipation. Le traitement vise à normaliser le travail du tube digestif, à améliorer le péristaltisme intestinal, à éliminer les flatulences et les douleurs abdominales à la ménopause.

En plus du traitement médicamenteux, un régime spécial est prescrit, il est recommandé de corriger le mode de vie, d'abandonner les mauvaises habitudes, d'augmenter la quantité d'activité physique. Lorsque vous affaiblissez les muscles du jour du bassin, vous devez effectuer des exercices spéciaux sur le système de Kegel.

Traitement médicamenteux

Constipation avec ménopause traitée avec des médicaments laxatifs. Appliquez des agents ayant un mécanisme d'action différent qui augmentent ou ralentissent l'absorption d'eau dans le côlon.

En cas de difficulté à la défécation, des gouttes sont prescrites pour l'administration orale, les suppositoires ou les microclysters, qui irritent la muqueuse intestinale.

Médicaments laxatifs efficaces pour la ménopause:

  • Guttalax
  • Mukofalk.
  • Forlax
  • Norgalax.
  • Huile de vaseline.

Les laxatifs pour la constipation ne peuvent pas être pris pendant une longue période, il crée une dépendance. Les suppositoires rectaux (Bisacodil, Evacue) et les microclysters (Microlax, Adyulax) ont un effet maximal. Ces médicaments liquéfient les matières fécales et commencent à agir dans les 5 à 20 minutes.

Dans la constipation spastique, en plus des laxatifs, l'utilisation d'antispasmodiques est montrée. No-shpa, Spazmalgon, Seagan détend les muscles lisses des intestins, soulage la douleur. Les prébiotiques sont prescrits aux femmes atteintes de troubles chroniques des selles: Lactofiltrum, Eubikor. En cas d'atonie, le péristaltisme est stimulé par des agents anticholinestérases. Peristyl, Itomed et Prozeril sont prescrits.

Recettes de médecine traditionnelle

Les remèdes populaires aident à lutter efficacement contre la constipation à la ménopause chez les femmes de plus de 45 ans. Pour normaliser les selles, il est utile de prendre des décoctions à partir de feuilles de séné, de feuilles d’ortie, de racines de réglisse, de pissenlit et de graines de plantain. Les baies curatives de cendre de montagne, de groseille à maquereau, de pruneaux ont un effet thérapeutique.

Collecte de laxatifs en violation de la défécation pendant la ménopause:

  • écorce d'argousier - 1 c.
  • Senna - 0,5 c. À thé,
  • Angelica root - 1 c. À thé,
  • graines de plantain - 0,5 c.

Deux cuillères à soupe du mélange versez 0,5 litre d’eau bouillante, insistez 2 heures. Prenez une décoction le soir avant de vous coucher. Un effet laxatif est observé le matin, les selles deviennent molles, une défécation sans douleur se produit.

Faites attention! Les herbes aux propriétés laxatives irritent la paroi intestinale, stimulant ainsi la vidange. Par conséquent, le traitement avec des remèdes populaires est contre-indiqué dans les hémorroïdes, l’ulcère peptique et d’autres pathologies inflammatoires.

Remède à grande vitesse pour la constipation:

  • abricots secs - 100 g,
  • pruneaux - 100 g,
  • raisins secs - 100 g,
  • miel - 5 cuillères à soupe,
  • figues - 100 g

Les fruits séchés sont lavés et hachés. Dans la masse résultante, ajoutez du miel naturel et liquide et mélangez bien le tout. Le médicament est pris le matin à jeun et 1 cuillère à soupe. En cas de constipation chronique, le remède traditionnel peut être ajouté aux bouillies, à consommer à l'heure du déjeuner avec un plat à biscuits ou à gratin.

Régime médical pour la constipation

S'il y a constipation pendant la ménopause, vous devez suivre un régime spécial, manger des aliments qui stimulent le péristaltisme intestinal. Il est utile de manger des produits laitiers, des légumes et des fruits frais, des légumes verts, des céréales de céréales complètes, des compotes de boisson, du thé vert et des jus de fruits naturels. Le jour où vous devez boire au moins 1,5 litre d’eau pure non gazeuse.

La préférence devrait être donnée à la nourriture cuite à la vapeur. Il est déconseillé d'utiliser des plats frits et gras, avec l'ajout d'épices piquantes et de sauces. Avec la constipation spastique, les produits sont consommés sous forme de base, cela facilite le processus de digestion et réduit la douleur. Les femmes présentant une atonie intestinale, au contraire, doivent préparer leurs aliments sans les broyer, pour une stimulation supplémentaire du péristaltisme.

Aliments interdits pour la constipation:

  • bonbons, pâtisseries,
  • plats cuisinés, fast food,
  • l'alcool,
  • café, thé fort, gelée, boissons gazeuses sucrées,
  • des pommes de terre
  • le riz
  • pain blanc frais
  • la mayonnaise,
  • viandes grasses, poisson,
  • viandes fumées, saucisses,
  • cornichons, cornichons,
  • poisson, viande en conserve.

Pour les selles régulières avec constipation, vous devez utiliser des produits riches en fibres. Dans le régime alimentaire est utile d'ajouter citrouille, brocoli, betteraves, avocats, fruits secs, myrtilles, framboises, pommes, graines de lin. Vous devez manger des portions fractionnées, 5 à 6 fois par jour. Si vous faites de l'embonpoint, vous devez suivre un régime hypocalorique et limiter au maximum la quantité de glucides simples.

Pour normaliser le travail du tube digestif, il est nécessaire de mener une vie saine, d'arrêter de boire, de fumer. Il est important de respecter le régime de travail et de repos, le sommeil doit être complet et durer au moins 6 heures. Il est recommandé de faire du sport régulièrement, un exercice modéré et un repos actif sont bénéfiques.

Ne retenez pas l'envie de vider l'intestin. Si les selles deviennent dures, prenez un laxatif ou un lavement nettoyant.

Le traitement médicamenteux n'est pas autorisé à prendre longtemps, avec constipation répétée, vous devriez consulter un médecin et subir un examen diagnostique du tractus gastro-intestinal.

Violation de la défécation, les troubles dyspeptiques chez les femmes ménopausées se développent sur fond de déséquilibre hormonal, de manque d'hormones sexuelles. Lorsque la constipation est recommandé de suivre les règles d'un mode de vie sain, mangez un régime équilibré, utilisez des aliments riches en fibres végétales. Des laxatifs peuvent être utilisés pour les selles rapides.

Pin
Send
Share
Send
Send