La vie

Puis-je attraper l'hépatite sexuellement?

Pin
Send
Share
Send
Send


La principale cause d'infection est le contact direct avec le sang d'une personne malade. Plus spécifiquement, les mécanismes de transmission ne fonctionnent que dans quelques situations. L'utilisation de la serviette de quelqu'un d'autre, les baisers, la toux, etc. ne sont pas des facteurs dans l'apparition de la maladie.

Vous pouvez être infecté après avoir visité un établissement médical (dans le cas d'injections, de transfusions sanguines, d'interventions chirurgicales, en utilisant du matériel) ou dans un salon de beauté.

Pour ces derniers, les facteurs de risque comprennent les coupes de cheveux, les manucures ou les pédicures, les perçages avec des aiguilles non stériles, les tatouages, les procédures esthétiques et l’acupuncture.

Même une piqûre d'aiguille au hasard peut être fatale. Pour les toxicomanes «expérimentés», l’importance de l’article augmente plusieurs fois. L’utilisation d’articles d’hygiène personnelle d’une personne infectée peut également être une cause, mais seulement s’il contient des particules de sang du patient.

Parmi toutes les raisons, l’infection, due à un contact sexuel avec un partenaire ayant reçu un diagnostic d’hépatite C, joue un rôle moins important, mais non le moindre.

Si vous êtes préoccupé par la question de savoir si l'hépatite C sexuellement transmissible est transmise, la réponse du médecin est oui.

Le moins fréquent est la transmission du virus d’une mère infectée à un enfant. Le faible pourcentage d’infections dans ce cas s’explique par le fait qu’il existe de nombreuses façons de «tromper» la maladie, que les médecins utilisent avec beaucoup de succès.

Cependant, le risque d'infection augmente rapidement lorsque la mère présente une forme aiguë de la maladie en fin de grossesse ou la forme active à tout moment. En nourrissant le lait, la maladie n'est pas transmise.

En outre, près de la moitié des infections sont à l'origine de la confusion chez les médecins, car il est impossible de déterminer la cause de l'infection.

La méthode de transmission la plus courante est l’utilisation d’aiguilles non stériles dans les salons de beauté et les établissements hospitaliers. Les rapports sexuels non protégés, la transmission de la mère à l’enfant, la transfusion sanguine et d’autres facteurs sont des facteurs moins importants.

Pour plus d'informations sur les causes de l'hépatite C, vous pouvez utiliser la vidéo proposée.

Hépatite C et vie sexuelle

Comme déjà mentionné, la réponse à la question «si la transmission sexuelle de l'hépatite C est transmise» est positive. Mais ne vous inquiétez pas, le risque d'infection n'est que de 3 à 4% en cas de contact non protégé et, lors de l'utilisation de préservatifs, il tombe presque à zéro.

Cependant, les chances que le virus "dure toute la vie" augmentent considérablement pour les personnes ayant plusieurs partenaires sexuels et qui préfèrent les relations sexuelles imprudentes. Les personnes infectées par le VIH sont également à risque.

Quelques faits secs:

  • L'hépatite C est présente chez 6% des femmes ayant un comportement modéré.
  • Parmi les homosexuels, 4% ont des anticorps contre le virus, ce qui indique qu'ils ont un processus inflammatoire.
  • Hépatite C: environ 4% des patients des cliniques vénériennes et cutanées et des polycliniques spécialisés dans le traitement du VIH

Toutes ces personnes sont plus susceptibles de détecter une infection par le VIH et l'hépatite B que la maladie en question.

La maladie la plus répandue en Asie du Sud-Est (9-27% de la population), suivie par les Africains (6-21%), les Sud-Américains (environ 12%), les résidents du Canada et des États-Unis (2-5%). L'hépatite C est moins répandue dans le nord de l'Europe, avec seulement 0 à 0,5% de la population.

Veuillez noter que le virus "s'installe" dans le sang. La salive, le sperme, l'urine, les matières fécales ne sont pas intéressés.

Par conséquent, l'hépatite C n'est transmise que si le partenaire présente des égratignures, des coupures ou d'autres lésions cutanées aux organes génitaux. Dans d'autres cas, les rapports sexuels sont sans danger. Pour cette raison, le risque d'infection en raison de rapports sexuels est si faible.

L'importance du sexe en tant que facteur d'infection par l'hépatite C est extrêmement faible et ne concerne que les relations sexuelles non protégées, les prostituées ou les homosexuels. De plus, l'infection ne se produit pas par le tractus génital, mais seulement par les plus petites fissures dans les organes génitaux, de sorte que le risque de transmission du virus après un rapport sexuel est très faible.

La maladie débute par une période d'incubation de 2 semaines à 7 mois. A ce stade, la reproduction et l'adaptation du virus se produisent dans le corps. Les premières manifestations de l'hépatite C ressemblent à la grippe habituelle et s'accompagnent de certains signes.

Après l’apparition des premières manifestations, d’autres leur sont «ajoutées»:

  • Manque d'appétit
  • Vomissement et nausée
  • Douleur dans l'hypochondre droit
  • Urine foncée
  • Décoloration du calcium

Les médecins voient souvent l'hépatomégalie chez les patients atteints d'hépatite C - augmentation pathologique de la taille du foie, moins souvent - splénomégalie (dans ce cas, la rate est hypertrophiée).

Tous les types d'hépatite sont caractérisés par des modifications dans le sang sous la forme d'une augmentation du niveau de bilirubine, d'une augmentation des tests hépatiques, de l'apparition de marqueurs spécifiques de l'hépatite virale. Après l'apparition de la jaunisse, les patients se sentent mieux.

Après le traitement, un cinquième des patients observe l’apparition de symptômes "dans le sens opposé" et la guérison qui s’ensuit. Environ 20% des patients deviennent porteurs de la maladie. Dans ce cas, les médecins notent la présence du virus dans le sang en fonction des résultats des tests. Il n'y a pas de symptômes spécifiques.

Les manifestations caractéristiques de l'hépatite C aiguë ont été décrites ci-dessus et la forme chronique apparaît chez 70 à 80% des personnes ayant connu la forme aiguë.

La maladie se caractérise par des symptômes intermittents sous la forme d'une fatigue sévère, même avec un léger stress, une incapacité totale à l'effort physique, un malaise. Des troubles du tractus gastro-intestinal, des douleurs à l'abdomen, des articulations et des muscles, des nausées et des vomissements sont souvent notés.

Séparément, on distingue les manifestations du stade de "criticité" de l'hépatite C:

  • Peau jaunie, démangeaisons
  • Perte de poids spectaculaire
  • Hépatomégalie et splénomégalie
  • Saignement
  • Urine foncée

Les symptômes les plus caractéristiques de l'hépatite C sont un malaise général et des problèmes du tractus gastro-intestinal. Pour un diagnostic précis, des diagnostics supplémentaires sont nécessaires.

Diagnostic de l'hépatite C

Le moyen le plus courant de détecter une maladie consiste à «rechercher» des anticorps anti-virus responsables de l'hépatite C. Les résultats du test sont également confirmés.

Ceci est fait en utilisant des diagnostics PCR, qui peuvent déterminer avec précision l'ARN d'un virus. La méthode permet non seulement de confirmer la présence d'une infection, mais également de rendre un verdict sur la reproduction d'organismes non cellulaires.

Un résultat négatif de l'étude ne donne pas un résultat absolu sur la santé du sujet, car un petit nombre de virus ne sont pas déterminés par le diagnostic PCR.

Pour des raisons de précision, le test est généralement effectué plusieurs fois. Notez que la méthode «ne fonctionne» qu’après une à deux semaines après l’infection.

La biopsie du foie est utilisée pour évaluer le degré d'atteinte du foie par le virus, l'efficacité du traitement et la récupération du patient. Ceci est particulièrement important pour les périodes asymptomatiques de la maladie. Une biopsie est un examen microscopique du tissu hépatique après son prélèvement à l'aide d'une aiguille.

Pour diagnostiquer l'état du foie, utilisez également FibroTest et Fibroscan.

  • Fibrotest est l’information obtenue par l’intermédiaire d’un algorithme spécial breveté. Elle consiste à déterminer les biomarqueurs de la fibrose dans le sang dans les veines, en tenant compte de l'âge, du sexe, de la taille et du poids du patient.
  • En utilisant Fibroscan, mesurez le degré d'élasticité du tissu hépatique. La méthode est basée sur la "loi" selon laquelle la densité d'un organe est directement proportionnelle au stade de fibrose.

Fibroscan et FibroTest sont des variantes diagnostiques adaptées aux patients souffrant de troubles de la coagulation et à ceux où les problèmes fonctionnels ne conduisent pas à des modifications anatomiques du foie.

Parmi les méthodes moins importantes, on distingue:

  • Biochimie sanguine chez AlAT et AsAT
  • Biochimie du sang pour la bilirubine
  • Échographie abdominale
  • Numération sanguine complète pour détecter l'état général du corps

Les méthodes les plus courantes pour examiner un patient pour l'hépatite C sont les tests sanguins pour les anticorps anti-virus de l'hépatite et les diagnostics par PCR.

Traitement et prévention

Le traitement de l’hépatite C est nécessairement réalisé de manière exhaustive. Les objectifs de la thérapie sont non seulement de réduire le nombre d’organismes non cellulaires dans le corps humain ou de les éliminer complètement, mais également de contrôler l’inflammation du foie et de prévenir la cirrhose.

Utilisez souvent l'interféron alpha - un médicament destiné à prévenir l'infection des cellules hépatiques "nouveau-nées". Parmi les effets secondaires figurent les symptômes de la grippe qui persistent une demi-journée après la prise du médicament, puis disparaissent progressivement. Les manifestations du premier mois après le début du traitement sont les plus prononcées.

Veuillez noter que l’interféron ne garantit pas un rétablissement complet, mais aide seulement à éviter le cancer ou la cirrhose du foie. Il est beaucoup plus efficace de prendre ce médicament en association avec la ribavirine. Ensuite, une issue positive des événements est garantie dans la moitié des cas.

La durée du traitement varie de 3-4 mois à un an et demi. Cela dépend du génotype du virus (6 d’entre eux sont connus, dont l’un est le plus courant) et des caractéristiques individuelles du patient.

Les entreprises de la société pharmaceutique ont montré des résultats positifs dans le développement d’une nouvelle méthode de traitement. Il consiste en la combinaison de Sofosbuvir et de Ledipasvir.

Cette combinaison a permis à 97% des patients de se débarrasser du virus. Tous les autres sujets expérimentaux, prenant également de la ribavirine, ont complètement récupéré (c'est-à-dire 100% des cas), mais ils ont eu les effets les plus indésirables sur les médicaments.

Le danger de l'hépatite C est que le vaccin anti-virus n'a pas encore été inventé. Par conséquent, il est nécessaire de protéger votre corps contre les infections.

Assurez-vous que tous les outils des salons de beauté, des salons de tatouage et de perçage sont stériles et jetables dans la mesure du possible. Utilisez des préservatifs pour éviter non seulement l'hépatite C, mais aussi les autres MST. Vous ne devez pas utiliser les articles d’hygiène d’autrui, en particulier les «découpages».

À l'heure actuelle, le plus souvent, on a recours à la méthode d'association de l'interféron alpha et de la ribavirine, qui permet de récupérer davantage de patients. Les meilleures méthodes de prévention - protection contre les infections!

L'hépatite C chronique "dans l'entreprise" associée à d'autres maladies entraîne presque toujours la mort. Par conséquent, ne retardez pas le traitement, contactez votre médecin dès l'apparition des premiers symptômes et soyez en bonne santé!


  • Download Original] "class =" imagefield imagefield-lightbox2 imagefield-lightbox2-240-180 imagefield-field_imgarticle imagecache imagecache-field_imgarticle imagecache-240-180 imagecache-field_imgarticle-240-180 ">


  • Download Original] "class =" imagefield imagefield-lightbox2 imagefield-lightbox2-240-180 imagefield-field_imgarticle imagecache imagecache-field_imgarticle imagecache-240-180 imagecache-field_imgarticle-240-180 ">


  • Download Original] "class =" imagefield imagefield-lightbox2 imagefield-lightbox2-240-180 imagefield-field_imgarticle imagecache imagecache-field_imgarticle imagecache-240-180 imagecache-field_imgarticle-240-180 ">


  • Download Original] "class =" imagefield imagefield-lightbox2 imagefield-lightbox2-240-180 imagefield-field_imgarticle imagecache imagecache-field_imgarticle imagecache-240-180 imagecache-field_imgarticle-240-180 ">


  • Download Original] "class =" imagefield imagefield-lightbox2 imagefield-lightbox2-240-180 imagefield-field_imgarticle imagecache imagecache-field_imgarticle imagecache-240-180 imagecache-field_imgarticle-240-180 ">

  • Connectez-vous ou enregistrez-vous pour poster des commentaires.

Re: Si l'hépatite C est transmise sexuellement: ce secret est révélé!

Bonjour J'ai reçu un diagnostic d'hépatite C en 2014. Les résultats des tests sanguins sont AST (GOT). 83 U / l, ALT (GPT). 107 U / l, GGT. 221 U / l, Alpha1-Fetoprotéine. 12 UI / ml bien-être - faiblesse, fatigue. On m'a prescrit un traitement par l'hépatoprotecteur Heptrong + Pegasys. Après six mois de traitement, tout est revenu à la normale, le virus a disparu. Les examens répétés n’ont pas révélé le virus de l’hépatite C. Une échographie de l’échographie, que j’ai subie il ya une semaine, n’a pas révélé la pathologie des organes internes. Après la thérapie, je me sens beaucoup mieux. Avant, j'avais souvent des faiblesses, je me fatiguais rapidement et je n'avais pas d'appétit, mais maintenant j'ai tellement d'énergie et tout. En plus de l'alcool. Pas de 5 tables. Je souhaite que toutes les personnes confrontées à ce diagnostic se rétablissent et l'oublient une fois pour toutes.

  • Connectez-vous ou enregistrez-vous pour poster des commentaires.

La possibilité d'infection par cette maladie

Dans la recherche de savoir si l'hépatite C sexuellement transmissible est transmise, il faut tenir compte du fait que tout dépend du nombre de bactéries virales présentes dans le corps du patient.

La plupart des bactéries virales dans le sang, parce que le moyen le plus courant pour être infecté, vous pouvez appeler avec précision une infection par le sang.

Cela se produit dans la vie et est tel que la maladie est transmise sexuellement, ou si vous utilisez des articles ménagers courants avec celui dans le corps duquel se trouve la maladie.

Cela se produit lorsque le virus est concentré dans la sécrétion de salive ou de sperme. L'immunité humaine devrait jouer un rôle important, car un système immunitaire faible augmente le risque de vaincre cette maladie.

Examinons plus en détail comment ce virus peut être transmis autrement. Une méthode d'infection courante est la transfusion de matériel biologique infecté à une personne en bonne santé.

Pour être infecté par l'hépatite C, il est possible d'utiliser des aiguilles sales et infectées, qui sont injectées. Par conséquent, un grand nombre de toxicomanes souffrent de cette maladie.

De plus, les amateurs sont sujets à des infections pour modifier leur corps avec des tatouages, ou même à des personnes qui surveillent leurs ongles et visitent des endroits où ils font des manucures.

Ceci est possible si l'instrument n'est pas stérilisé. En outre, les médecins peuvent contracter le virus. Il est donc très important de porter des gants pour travailler avec du matériel biologique.

L'hépatite C peut être transmise du patient par contact sexuel ou même par un baiser.

Le virus de l'hépatite est transmis sexuellement, on peut le trouver dans les sécrétions des organes génitaux féminins et dans le sperme.

Mais le risque d’être infecté n’est pas grand, surtout lorsqu’on utilise des fonds, pour se protéger lors des rapports sexuels avec un partenaire.

Les scientifiques ont mené une étude, ils ont étudié le sperme et le lubrifiant, qui sécrètent les organes génitaux féminins, à la recherche de bactéries infectieuses.

Il a été prouvé que le virus contenu dans ces sécrétions est extrêmement rare. Par conséquent, la possibilité d'infection pendant les rapports sexuels n'est pas si grande.

Causes de l'infection virale

Les personnes sexuellement actives sont souvent intéressées par la possibilité d'être infectées par le virus de l'hépatite lors de rapports sexuels sans articles de protection.

Les médecins ont révélé qu'il y avait un risque, mais celui-ci est minime. Il y a une forte probabilité d'infection dans des cas tels que:

  • Avec des rapports sexuels fréquents avec de nombreux partenaires et sans contraception.
  • Quand on fait du sexe anal.
  • Risque élevé d'infection chez les personnes qui ont des relations sexuelles agressives. En effet, il peut en résulter des saignements internes.
  • En outre, si une femme a un diagnostic d'hépatite et si elle a des rapports sexuels pendant la menstruation.

Lors de rapports sexuels non protégés, vous pouvez contracter l’hépatite C, mais ce n’est pas très facile. Les experts disent que 6% des filles de l'industrie du sexe ont le virus de cette maladie.

Environ 4% des hommes qui préfèrent avoir des relations sexuelles avec leur sexe souffrent également du virus de l'hépatite C dans leur corps.

Lors de rapports sexuels avec un partenaire, le risque de contracter ce virus dans son corps est réduit à 1%.

Il est possible de contracter cette maladie lors de rapports sexuels non protégés dans les pays de l'Asie du Sud-Est. Dans cette partie du pays, le virus de l'hépatite B est observé chez 9 à 25% de la population.

Il existe un stéréotype selon lequel une personne malade doit être isolée, et ce n'est pas tout à fait le cas.

Il est permis de vivre ensemble et de communiquer avec des personnes infectées, mais il est formellement interdit d'utiliser des articles d'hygiène courants.

Moyens de diagnostiquer la maladie

Diagnostiquer indépendamment l'hépatite C est extrêmement difficile. En règle générale, la présence des symptômes suivants est une condition préalable à l'identification de la maladie:

  • Jaune de la peau.
  • La manifestation de la dépression, de l'apathie ou d'un état de faiblesse du corps.
  • Manifestations fréquentes de nausées et de vomissements.
  • Température subfébrile.
  • Migraines fréquentes.
  • Douleur dans le côté droit.
  • Perte de poids rapide et manque d'appétit.

Il est important de noter que pendant l'infection pendant les rapports sexuels, les symptômes ci-dessus peuvent ne pas apparaître avant plusieurs mois, ce qui rend le diagnostic précoce de la maladie presque impossible.

Cela découle du fait qu'après l'infection, le virus commence à détruire lentement, mais sûrement, les cellules du foie, ce qui affectera la qualité de la vie après que l'organe aura été sérieusement endommagé.

Sur cette base, une personne doit maîtriser ses propres risques et comprendre que, s’il a la possibilité de contracter l’hépatite de son partenaire sexuel ou de toute autre manière, il vaut la peine de ne pas tarder et recourir à certaines études cliniques.

Vous devez comprendre qu'un accès opportun à un médecin peut sauver des vies. Considérez les méthodes typiques de diagnostic précoce:

  • Diagnostic de la réaction en chaîne du polymère du sang.
  • Vérifiez les marqueurs de l'hépatite B.
  • Réalisation de tests sanguins biochimiques et généraux.
  • Examen des matières fécales et de l'urine.
  • Échographie du péritoine.
  • L'étude du tissu hépatique.

Si vous identifiez l'hépatite B, vous devez être sérieux en matière de traitement et terminer le cours. Souvent, cette maladie devient chronique, ce qui entraîne une cirrhose et même un cancer.

Le passage de la maladie de mère à bébé

Un autre scénario d'infection possible est l'héritage du virus d'une mère déjà infectée à son enfant dans l'utérus ou pendant l'accouchement.

J'aimerais préciser que l'infection d'un bébé est un moyen assez rare - dans 5 cas sur 100, cependant, pour prédire et prévenir l'infection, le médicament est jusqu'à présent impuissant.

Des données convaincantes sur la transmission du virus par le lait maternel ne sont pas encore disponibles. Il n’existe pas d’approche générale pour le traitement des nouveau-nés infectés par l’hématite C.

Dans ce cas, le médecin prescrit un traitement en fonction du tableau clinique.

Transmission de la maladie dans la vie quotidienne

Il est important de se rappeler que le virus de la maladie n'est pas transmis par des gouttelettes en suspension dans l'air, notamment lors d'une conversation, d'un baiser, d'une poignée de main, de l'utilisation de couverts courants, etc.

La propagation de l'infection n'est possible que si le sang infecté pénètre dans le sang et n'est pas infecté.

Pour que les personnes infectées par cette terrible maladie ne soient pas séparées du cercle familial et de la société, elles n’ont pas non plus besoin de soins particuliers.

La seule mise en garde est l'exemption du passage du service militaire dans l'identification de la maladie.

Facteurs d'infection et groupes à risque

Selon la classification internationale, il existe 3 groupes de personnes qui peuvent le plus facilement attraper le virus de l'hépatite C.

Ensuite, nous examinons chaque groupe plus en détail. Le plus grand risque concerne les personnes qui:

  • Les personnes qui consomment des drogues par injection.
  • Soumis à des transfusions de coagulation plasmatique jusqu'en 1987.

Les citoyens qui:

  • Personnes sous hémodialyse (utilisez l’appareil pour remplacer le rein naturel).
  • Les personnes transplantées dans des organes ou des transfusions sanguines ont été faites avant 1992, ou ont reçu des organes ou du sang d'un donneur, qui a par la suite reçu un diagnostic d'hépatite C.
  • Les patients qui n'ont pas été diagnostiqués avec des problèmes de foie.
  • Nouveau-nés nés d'une mère infectée par le virus de l'hépatite.

Le groupe avec un facteur de risque légèrement accru comprend:

  • Les gens qui travaillent dans la médecine.
  • Les personnes qui ont une vie sexuelle diverse avec des partenaires différents,
  • Les personnes qui ont eu des relations sexuelles avec un seul partenaire infecté.

N'oubliez pas que si vous ou vos proches tombez, même s'il fait partie de l'un de ces groupes, il est fortement recommandé de subir un test de dépistage de l'hépatite, en fonction des recommandations suggérées ci-dessous pour chaque groupe.

Ainsi, par exemple, si vous utilisez des drogues injectables ou recevez des injections de toutes sortes en dehors du traitement et non dans un établissement médical, il est utile de réussir l'analyse, même si un tel cas s'est produit il y a une ou deux années.

L'hépatite C est également fortement recommandée à tous les citoyens ayant reçu un diagnostic de VIH.

Chez les enfants nés d'une mère atteinte d'hépatite, la première analyse est effectuée à 12-18 mois.

Médecins ayant été en contact avec du sang potentiellement infecté. De plus, en présence de facteurs de risque, les médecins recommandent de se faire vacciner contre l'hépatite B.

Ré-infection

Nous ne pouvons pas exclure le fait que vous puissiez être infecté et infecté par le virus de l'hépatite C une seconde fois.

Grâce à un traitement approprié et efficace, une personne ne peut pas émettre d'immunité contre cette maladie, car après avoir été malade pour la deuxième fois, l'infection, en plus de l'hépatite C, est possible avec un type de VHC.

Homme avec cette maladie dans la famille

Lorsque vous vivez avec un patient dans la même région, il est important de respecter les mesures de sécurité. Afin d’éviter la contamination de ses voisins, examinons de plus près:

  • Ne donnez pas.
  • N'utilisez pas un appareil pour deux articles tels qu'une brosse à dents, des accessoires de rasage et des kits de manucure.
  • Lorsque vous recevez une plaie ouverte ou qui saigne, fermez-la dès que possible afin d'éviter que des gouttelettes ne tombent. Si le patient a besoin d'aide pour le pansement, il est important que l'assistant porte des gants.

Le laboratoire a prouvé qu’une infection par une goutte de sang séchée était possible à température ambiante jusqu’à 4 jours.

Si, au moment de la blessure, le sang a pénétré sur les objets environnants, il est recommandé de désinfecter ces endroits.

Vous pouvez utiliser des produits contenant du chlore ou une solution d'eau de Javel allant de 1 à 100. Il est également recommandé de laver les objets à l'eau à une température de 60 degrés Celsius, pas à une température plus basse, pendant au moins une demi-heure.

Comment éviter l'infection

Pour minimiser les risques d'infection virale pendant les rapports sexuels, lorsque les rapports sexuels sont constants, les médecins recommandent l'utilisation de contraceptifs de barrière.

Il est également recommandé de tester les marqueurs de l'hépatite C au moins une fois par an.

Pour les personnes qui ont le virus de l'hépatite C dans leur corps, qui ont souvent des relations sexuelles avec plus d'un partenaire, il est très important d'utiliser des mesures de protection lors de chaque rapport sexuel.

La contraception devrait également être utilisée pour d'autres maux pouvant être transmis lors d'une approche intime.

Également pendant les règles, si une femme a un virus dans son corps, il est interdit d'avoir des relations sexuelles sans protection.

Il est particulièrement risqué de participer à des relations sexuelles anales non conventionnelles. Une personne qui a une vie sexuelle avec une personne infectée n’est pas conseillée d’utiliser des effets personnels courants, surtout s’il peut y avoir des gouttes de sang.

Par exemple, des accessoires de rasage, des articles de manucure ou une brosse pour le nettoyage des dents, et même divers objets d’hygiène personnelle.

N'oubliez pas que le plus grand risque d'infection est possible par le sang, et seulement à ce moment-là, lors des rapports sexuels.

Types de maladie

Un peu plus tôt, nous avons appris comment contracter le virus de l'hépatite C, mais il existe encore des types de cette maladie.

Considérez comment vous pouvez contracter d'autres formes de la maladie afin de savoir où vous devez être plus prudent pour éviter l'infection:

  • L'hépatite A peut être captée par les excréments et la salivation. Cette maladie ne met pas la vie en danger et, avec l'aide d'un traitement bien choisi, elle peut être guérie en quelques mois.
  • Forme posologique de l'hépatite. Il semble que si vous prenez des médicaments qui ne vous conviennent pas pendant longtemps, cela a un effet important sur le foie.
  • Forme toxique de l'hépatite. Il peut être ramassé lorsqu'il est en contact avec des poisons et d'autres produits chimiques. Il est donc essentiel de porter un appareil respiratoire, car cette maladie est mortelle pour l'homme.
  • Hépatite B, C et F. Ce virus se propage par le sang et, comme nous l'avons appris auparavant, peut être transmis au bébé par la mère si elle a le virus dans son corps.

Avec un si large éventail de formes de la maladie, un des problèmes est le brassage - c'est un diagnostic précis de la forme de l'hépatite.

Les spécialistes ne disposent pas de suffisamment de temps pour déterminer avec précision quelle forme de la maladie et son stade d'apparition.

Pour ce faire, il est recommandé de passer des tests afin de déterminer la qualité et la quantité d'une maladie virale dans le sang humain.

La maladie de formes telles que C et B peut infecter des personnes lors de rapports sexuels, mais cela peut arriver assez rarement.

Mais dans l'une de ces deux formes sont complètement similaires, c'est que ces virus peuvent infecter l'homme par le sang. Et la chose la plus dangereuse est que le sang puisse être séché, mais contient toujours un virus.

Cette maladie peut être détectée de différentes manières et, en général, il vous suffit simplement d'avoir des relations sexuelles inconsidérées avec un partenaire qui n'a pas fait ses preuves.

Mais n'oubliez pas qu'avec le diagnostic opportun de la maladie, vous pouvez minimiser les risques d'infection.

Qu'est-ce que l'hépatite?

L'hépatite est une maladie infectieuse aiguë qui perturbe le foie, avec un effet inflammatoire élevé, souvent de nature virale. L’apparition de la maladie est semblable aux symptômes de la grippe: maux de tête, température corporelle élevée, manque d’énergie et de force, douleurs corporelles. Dans ce cas, l'apparition d'une teinte jaune de la peau est possible (principal symptôme) lorsque le foie ne peut pas traiter la bilirubine et qu'il passe dans le sang, modifiant ainsi la couleur de la peau. Malheureusement, les statistiques ne sont pas encourageantes, car chaque année le nombre de personnes infectées augmente, en particulier dans la catégorie des virus B et C. Le chiffre officiel est de 2 milliards de porteurs de la maladie dans le monde. sans savoir ce qui fait mal - est inconnu. Dans ce cas, l'âge des patients diminue chaque année. La véritable cause de l'apparition du virus et des moyens de contact ne peut être établie que dans 60% des cas.

L'apparition du virus de l'hépatite dans le corps du patient peut se produire par le tractus gastro-intestinal (uniquement A et E) ou par le contact du sang d'une personne infectée. Il existe un risque de transmission du virus de la femme enceinte au fœtus lors de l'accouchement ou de l'allaitement, en cas de fissures ou de plaies ouvertes au niveau de la poitrine. Le risque d'infection de cette manière est faible. Transmission du virus par le partage de la vaisselle, des vêtements, des baisers, la conversation est impossible.

Formes de l'hépatite C

Il existe 2 formes cliniques principales d'hépatite:

  1. La forme aiguë est une dégradation grave de la santé du patient, une défaillance de la fonctionnalité du foie. Apparaît à la suite de virus ou d'empoisonnement avec des poisons puissants. Cette forme peut disparaître chez un patient sans traitement particulier.
  2. Forme chronique - est en fait une maladie asymptomatique, n'apparaît pas pendant une longue période. La cause est l'intoxication alcoolique (alcool éthylique). Ignorer une telle maladie peut provoquer une cirrhose du foie et, par conséquent, le développement d'un cancer.
Retour à la table des matières

Voies d'infection

Le virus de l'hépatite A, qui pénètre le plus facilement, parvient au patient par la cavité buccale à partir de produits non lavés, d'eau contaminée et de règles d'hygiène personnelle. Il en résulte une jaunisse, qui provoque des lésions irréparables à la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal. La pénétration du virus In est possible en prenant des médicaments, par inhalation et par injection.

Hépatite virale transmissible sexuellement - hépatite C. Elle peut passer par le sang et les muqueuses endommagées. Un homme qui n'utilise pas de contraception peut facilement être infecté ou être infecté par un virus. La période d'incubation pour la manifestation d'une telle maladie dure en moyenne deux semaines. Accompagné de fortes démangeaisons des parties génitales, l'apparition d'ulcères, des plaies, la présence de sang dans les urines.

De même, le sang et les rapports sexuels peuvent être infectés par le virus D, en particulier si la femme a des lésions à la muqueuse vaginale. Ce type de danger est une transition possible vers la forme chronique avec la destruction du foie. Le virus E se transmet, comme A, par la nourriture ou l’eau, même lorsqu’il interagit avec du sang infecté, mais il n’est pas typique de nos pays. Les toxicomanes, les prostituées ou l'hémophilie sont susceptibles de contracter le virus F. S'ils avaient déjà eu ce virus, il est possible que l'infection par la jaunisse se reproduise à l'avenir. Forme mutée de l'hépatite C - le virus G, est transmis par le sang ou entre lors de rapports sexuels sans l'utilisation de contraceptifs protecteurs. Il provoque une cirrhose et le développement d'un cancer.

Transmission sexuelle de l'hépatite

L'obtention du virus de l'ictère est possible lors de contacts sexuels entre hommes et femmes. Le risque d'infection pendant les rapports sexuels ne dépasse pas 4%. Les rapports sexuels protégés réduisent cette probabilité à pratiquement zéro. Les blessures, les coupures, les déchirures des membranes muqueuses des organes génitaux, les lésions de la peau et le processus de contact du sang avec celles-ci deviennent la cause de l'infection d'un homme à l'autre et vice versa. Par conséquent, lorsqu'on lui demande s'il est répondu à l'hépatite transmissible sexuellement, oui, si les partenaires n'utilisent pas de préservatif et ont des lésions au tégument des organes génitaux. L'hépatite C et la vie sexuelle ne sont possibles qu'avec l'utilisation du préservatif, bien qu'il n'y ait aucune garantie à 100% de vous protéger et pas ici.

Qu'est-ce qui contribue à l'infection et augmente le risque d'infection chez les femmes et les hommes?

Soulignant les principaux facteurs contribuant à l’infection et augmentant le risque, nous appelons:

  • abus d'alcool et de drogue
  • toxicomanie
  • promiscuité sexuelle, relations sexuelles non protégées,
  • utilisation d'articles non stériles dans les salons,
  • tatouage et perçage dans des endroits non certifiés et non testés,
  • faible immunité
  • sans tenir compte des symptômes,
  • manque d'hygiène personnelle,
  • manger des aliments non transformés, non transformés et de l'eau contaminée.

La principale voie d'infection par le virus de la jaunisse est le sang. En conséquence, tout contact du sang d'une personne infectée avec le sang d'une personne en bonne santé entraîne la transmission du virus. Les infections pendant les rapports sexuels sont rares et ne constituent pas le principal moyen de propagation de la maladie. Large zone de risque - les personnes toxicomanes. L'injection de médicaments avec une seringue à un patient est un moyen direct de contracter la maladie. En choisissant un partenaire sexuel, il est utile que les hommes et les femmes comprennent comment éviter la transmission sexuelle de l'hépatite C.

Infection avec intimité

Le fait de contracter une infection devient un problème non seulement pour le porteur du virus, mais également pour les personnes environnantes, en particulier pour ceux qui sont en contact étroit avec lui. La probabilité de contracter l'hépatite C d'un mari ou d'une femme augmente lorsque les règles de sécurité élémentaires ne sont pas suivies et que le virus passe rapidement à une personne en bonne santé.

Il est important de se rappeler que la concentration maximale en agents pathogènes se situe dans le sang, mais que dans le sperme et les sécrétions vaginales, elle est également présente dans un petit volume.

Le risque d'infection du partenaire sexuel ne dépasse pas 5%. Lors de l'utilisation d'un préservatif, la probabilité de transmission du virus est réduite à presque zéro.

Le groupe à risque comprend les couples qui préfèrent le sexe agressif. Cela était dû au fait que, lorsque la membrane muqueuse est blessée, le sang contaminé entre en contact avec le liquide biologique d'une personne en bonne santé. Dans ce cas, la probabilité d'infection augmente plusieurs fois. Une violation de l'intégrité du tégument peut également être observée lors de relations sexuelles anales.

En outre, le groupe à risque comprend les couples qui n'abandonnent pas l'intima pendant la menstruation. La santé d'un homme est en danger.

Afin de minimiser les risques d'infection, les deux partenaires doivent surveiller l'état de la membrane muqueuse de l'appareil reproducteur et suivre rapidement un traitement contre l'érosion et les maladies inflammatoires.

Puis-je contracter l'hépatite C de mon mari en m'embrassant

La salive contient beaucoup moins d'agents pathogènes et, par conséquent, les infections par embrassement sont extrêmement rares. Cependant, il convient de garder à l'esprit qu'avec l'exacerbation de la maladie, la concentration d'agents pathogènes dans les environnements biologiques augmente considérablement, augmentant ainsi le risque d'infection.

La probabilité de transmission d'agents pathogènes augmente avec la présence de membranes muqueuses lésées dans la cavité buccale.

Si le conjoint souffre de stomatite, le virus peut facilement aller à sa femme. Cela est particulièrement dangereux lorsque l'intégrité des tissus de la bouche est également compromise chez une femme. Dans ce cas, il y a contact avec le sang et transmission directe de l'infection au partenaire.

Transmission de l'infection au quotidien

Il est important de se rappeler que le risque d'infecter un être cher existe non seulement par contact direct avec lui (sexe, baiser), mais aussi dans la vie quotidienne. Dans ce cas, la probabilité d'infection est beaucoup moins grande, mais vous devez vous en souvenir.

L'agent pathogène peut être stocké dans une goutte de sang sur un rasoir, des ciseaux, une brosse à dents ou un gant de toilette. Si une personne en bonne santé profite d'un objet contaminé pour se blesser à la peau, elle peut être infectée. Après la pénétration du virus dans la circulation systémique, commence la période d'incubation pendant laquelle les symptômes cliniques sont absents et la maladie se développe déjà.

Pour protéger un proche de l’infection, vous devez utiliser uniquement ses articles d’hygiène.

Qui est le plus dangereux: un porteur de virus ou un patient?

Pour déterminer qui est le plus dangereux en termes d'infection - le patient ou le porteur de l'infection, vous devez en avoir une idée générale. Une personne présentant un stade actif d'hépatite devient souvent la cause de l'infection du partenaire sexuel. Cela est dû à une charge virale élevée, c'est-à-dire à une concentration élevée de l'agent pathogène dans le sang. Pour l'infection, une petite quantité de matériel biologique est suffisante.

Si on considère le porteur du virus, ce n'est pas si dangereux. Le fait est qu’avec un niveau élevé de protection immunitaire, les agents pathogènes sont relativement peu concentrés et ne peuvent pas causer l’hépatite. À cet égard, l'infection ne survient qu'après qu'une grande quantité de sang a pénétré dans une personne en bonne santé.

Malgré cela, le risque de transmission du virus est présent dans les deux cas, ce qui nécessite le respect de mesures préventives. Pour empêcher l'activation d'agents pathogènes, vous avez besoin de:

  1. exclure complètement les boissons alcoolisées et faibles en alcool,
  2. adhérer à la nutrition diététique (tableau n ° 5), grâce à laquelle il est possible de réduire la charge sur le foie, de restaurer la structure des hépatocytes (ses cellules) et également de prévenir la cholestase (stagnation de la bile),
  3. limiter l'activité physique et contrôler votre état psycho-émotionnel,
  4. surveiller l'activité des maladies concomitantes, notamment de nature infectieuse,
  5. contrôler strictement le dosage, ainsi que la durée d’administration de médicaments toxiques pour le foie.

Plan de sondage

Le couple doit être complètement examiné au stade de la planification de la grossesse.

Pour protéger le bébé de l'hépatite, il est nécessaire de prendre toutes les précautions. Ввиду того, что передача возбудителей происходит в процессе родовой деятельности, врачи рекомендуют проведение кесарево сечения.

Для выявления вирусоносителя назначаются следующие виды лабораторных исследований:

  1. rechercher des anticorps synthétisés par le système immunitaire en réponse à la pénétration de l'infection dans l'organisme,
  2. identification du matériel génétique de l'agent pathogène dans le sang,
  3. biochimie - permet d'évaluer la gravité de la maladie en fonction de la dynamique des modifications des indices hépatiques. Pour cela, les niveaux de phosphatase alcaline, de transaminases (ALT, AST), d’albumine, de fractions totales et de bilirubine sont analysés.

Le diagnostic de laboratoire permet d’établir le fait de l’infection au stade préclinique, ce qui est extrêmement important pour l’initiation précoce du traitement. La gravité des complications et la vie du patient en dépendent.

Quant au diagnostic instrumental, il n’est pas toujours informatif. Au stade initial, il n’ya pas de modifications spécifiques du foie indiquant une maladie. C’est seulement avec sa dégénérescence cirrhotique que des zones visibles du tissu conjonctif remplacent des hépatocytes morts.

Pour déterminer la gravité des changements dans l'organe est attribué une biopsie ou élastographie. Leur tâche est une étude objective du foie, qui permet, en combinaison avec des tests de laboratoire, de confirmer l'hépatite C.

Mesures préventives

Malgré les contacts quotidiens des époux, il est encore possible d’éviter l’infection. La condition principale est d'être prudent et de respecter les conseils de prévention donnés aux deux partenaires. Malheureusement, 100% ne peuvent pas être protégés contre l'infection car, à ce jour, aucun vaccin spécifique contre l'agent pathogène n'a encore été mis au point.

Voici les règles de base nécessaires pour prévenir l'infection:

  • surveiller l'état des membranes muqueuses des organes génitaux et traiter rapidement les maladies associées à la violation de l'intégrité du tégument (érosion, ulcères),
  • Éviter le contact avec le sang du patient en cas de traumatisme cutané. Le traitement des plaies doit être effectué avec des gants et nettoyer soigneusement les outils avec des désinfectants après la manipulation.
  • refuser l'intimité pendant la menstruation (avec infection de la femme),
  • utilisez des ciseaux à ongles, un rasoir et une serviette personnels,
  • faire l'objet d'un dépistage régulier, qui comprend une analyse de sang en laboratoire. Au cours du diagnostic, la charge virale est établie et le stade de la pathologie est déterminé,
  • Consulter un médecin lorsque les premiers symptômes de maladies concomitantes apparaissent. Cela est nécessaire pour prévenir une diminution de l'immunité, car dans ce contexte, une exacerbation de l'hépatite est possible,
  • observer strictement les prescriptions du médecin pour le traitement de la maladie,
  • utiliser des préservatifs.

Malheureusement, de nombreux patients demandent l'aide d'un médecin au stade des complications. Surtout les travailleurs de la santé, les toxicomanes, les clients des salons de beauté douteux, ainsi que les personnes nécessitant des transfusions sanguines régulières (expériences sanguines) souffrent d'hépatite infectieuse.

En cas d'infection d'une femme par son conjoint, il est important de se rappeler que l'agent pathogène ne peut pas passer à travers la barrière placentaire. À cet égard, sa grossesse n'est pas contre-indiquée. En même temps, la période de lactation devient dangereuse si la mère a des fissures dans les mamelons. Dans ce cas, le VHC peut être transmis par le sang. L'infection du nourrisson s'accompagne d'une chronisation rapide du processus infectieux-inflammatoire, qui n'est souvent pas complètement guéri.

Caractéristiques de la transmission du virus

La plupart des gens associent l'hépatite à la jaunisse et à une cirrhose du foie. En effet, parfois, la maladie n’est détectée que lorsque ces conditions se manifestent, ce qui n’indique pas toujours le stade initial.

Il existe plusieurs groupes d'hépatite:

  • Viral, qui sont à leur tour divisés en A, B, C, D, E et autres.
  • L'hépatite bactérienne, par exemple, la syphilis ou d'autres maladies infectieuses.
  • Hépatite toxique survenant après l’utilisation (plus souvent lorsque la dose est dépassée) de drogues, d’alcool et de ses substituts, ainsi que d’autres substances chimiques.
  • Hépatite auto-immune.

Chacune des variétés a ses propres caractéristiques du flux. Certains d’entre eux peuvent aujourd’hui faire l’objet d’un traitement spécial et efficace, l’autre n’impliquant qu’un traitement symptomatique et une observation.

En fait, il est facile de tomber malade avec l'hépatite, vous pouvez l'obtenir dans un salon de cosmétologie, chez un coiffeur ou lors d'une soirée, même à la maison. Parfois, une seule aiguille avec une aiguille infectée suffit.

Hépatite A et E

Parmi les hépatites virales, le plus «inoffensif» - A. On l'appelait souvent «maladie de Botkin ou mains sales» à l'époque soviétique. Celles-ci sont dues au fait que la principale voie d'infection par l'hépatite A est fécale-orale, c'est-à-dire avec des produits non lavés et en cas de non-respect des règles d'hygiène personnelle.

Une personne qui est porteuse du virus ou qui est atteinte d'hépatite sous une forme anicatrique latente libère des micro-organismes pathogènes ainsi que des matières fécales. Avec les eaux usées, les virus peuvent migrer sur des distances assez longues. En outre, avec les fruits sales, les légumes, le liquide à boire (si vous ne le faites pas bouillir) et les mains non lavées, il pénètre dans le tractus gastro-intestinal. Le virus est résistant à l'environnement acide de l'estomac, après quoi il est transféré aux cellules du foie avec le flux sanguin.

La période d'incubation est de 15 à 30 jours. Après l'hépatite virale A transférée, l'immunité à vie contre la maladie demeure, il est donc impossible de contracter une nouvelle infection.

Le tableau clinique et les symptômes de l'hépatite E sont très similaires à ceux de A. La seule différence est que, outre la voie fécale-orale, elle se transmet par voie parentérale (par le sang).

Hépatite B et D

L'hépatite B est causée par le virus le plus étudié. Il existe même un vaccin qui est administré aux enfants à la naissance puis répété plusieurs fois, ce qui confère une immunité à vie à la maladie. La vaccination est également effectuée dans les groupes à risque afin de maintenir la protection contre le virus à un niveau approprié, en particulier pour les spécialités chirurgicales des médecins et pour tous ceux qui sont souvent en contact avec du sang.

Mais il existe encore des cas d’infection par le virus de l’hépatite B, ce qui est dû à sa variabilité - diverses mutations, de sorte que l’immunité ne reconnaît pas un tel agent pathogène.

L'hépatite D ne se développe dans le corps humain qu'en présence de B. L'existence conjointe des deux virus aggrave à la fois le tableau clinique de la maladie et le pronostic. Mais, ce qui est extrêmement important, la vaccination contre l'hépatite B protège simultanément contre D.

Les modes de transmission des maladies sont toujours associés au contact du sang. Nous pouvons distinguer les principaux:

  • Sexuellement. La probabilité de transmission est plus élevée: microtraumatismes, écorchures, etc., au cours de relations intimes sans protection barrière. Parfois, ils sont invisibles pour les femmes et les hommes. Le plus souvent, l'hépatite est transmise lors de rapports sexuels occasionnels sous l'influence de l'alcool ou d'autres psychostimulants. Les préservatifs protègent contre les maladies dans ce cas. Les gens se demandent souvent s'ils peuvent contracter l'hépatite pendant leurs règles lors d'un rapport sexuel. Vraiment le risque de tomber malade est des centaines de fois plus élevé, même avec des préservatifs. Mais le virus doit être présent à des concentrations significatives dans le sang d'un malade.
  • Pendant l'accouchement naturel, ainsi que par césarienne. Les virus de l'hépatite B peuvent traverser la barrière placentaire, il existe donc un risque que le bébé soit infecté par la mère malade pendant la grossesse.
  • Pour les interventions de sang artificiel: transfusion de ses composants, tout type d'injection avec non-respect des règles de stérilité. Il est également possible de s'infecter dans les salons de beauté, si vous ne respectez pas les règles des outils de traitement dans le cas de leur utilisation répétée ou lors de multiples applications initialement jetables. Ainsi, le plus souvent, cela s’observe lors du rasage et de la coupe des cheveux ou lors de manucures / pédicures, perçage, tatouages, etc.

Il s’agit de l’une des hépatites virales les plus dangereuses, pour laquelle il n’existe pas de traitement vraiment efficace ni de vaccination. L'hépatite C conduit le plus souvent au cancer et à la cirrhose du foie (chaque cinquième personne malade). Bien que tout dépend de la réactivité individuelle du corps et de la réponse au traitement.

On pense que l'hépatite C est un marqueur du VIH. Ceci s'explique par le fait que dans 50% des cas de maladies, ces maladies sont combinées. Cela est dû au fait que les deux infections ont la même voie de transmission. La combinaison de l'hépatite C et d'autres espèces entraîne souvent une évolution grave de la maladie. C'est pourquoi, lorsque ces virus sont détectés, une vaccination supplémentaire obligatoire contre B et A. est effectuée. Méthodes de transmission de cette infection:

  • L'hépatite C, contrairement aux autres virus et au VIH, peut être contractée même avec un minimum de contact avec le sang, alors que d'autres maladies en nécessitent une quantité relativement importante. Par conséquent, tous les chirurgiens opérant, les infirmières procédurales, ainsi que ceux qui doivent souvent transfuser des composants sanguins, effectuent une hémosorption (en cas d'insuffisance rénale, par exemple) constituent les principaux groupes à risque. Les consommateurs de drogues injectables sont également une source d’infection: près de 90% d’entre eux sont atteints d’hépatite C et du VIH.
  • Pendant la grossesse et l'accouchement, ainsi que pendant l'allaitement, la mère peut transmettre le virus au bébé. Le nombre de virions dans le sang dépend à la fois du mode d'accouchement (naturelle ou par césarienne) et de la possibilité de lactation chez une femme.
  • Lorsque vous partagez des produits d’hygiène - limes à ongles, ciseaux, pincettes, etc., dans le cas où une personne est infectée. Cela inclut également tous les salons de beauté et les lieux où des manipulations apparemment anodines (manucures, pédicures, piercings, tatouages, etc.) sont effectuées avec une manipulation incorrecte des outils, dans des «salons de beauté».
  • En outre, le virus de l'hépatite B est activement transmis par le biais de rapports sexuels sans préservatif. Dans ce cas, la maladie peut être contractée plus souvent chez une femme malade que chez un homme. Les relations sexuelles pendant les règles avec l'hépatite C sont particulièrement dangereuses lorsque des niveaux élevés de virus dans le sang sont analysés.
  • Avec des transfusions sanguines. Aujourd'hui, plusieurs cas d'enregistrement de la maladie chez des personnes âgées de 40 à 50 ans. Le fait est que l’hépatite C est aussi appelée «tueur sucré» parce que pendant de nombreuses années, le virus peut rester «endormi» et ne se manifester en aucune manière.

En ce qui concerne les personnes de plus de 40 ans, certains médecins ont dégagé un schéma: la plupart d’entre eux étaient des donneurs de sang à une époque où le niveau de stérilisation des salles de collecte de sang et les aides à la manipulation étaient faibles. C’est pour cette raison que beaucoup d’étudiants à cette époque (c’est-à-dire qu’ils donnaient souvent du sang pour obtenir un congé légal et d’autres avantages) avaient contracté un virus aussi dangereux qui s’était manifesté beaucoup plus tard.

  • La dentisterie, la gynécologie, la chirurgie sont précisément les départements ou les bureaux dans lesquels le risque d'infection par le virus est élevé. Le fait est que parfois le personnel subalterne traite négligemment la stérilisation des articles pour les procédures, l'appareil de traitement lui-même peut être brisé et, comme on le sait, le virus de l'hépatite C est très tenace, ce qui conduit à l'infection.

Les autres types d'hépatite virale sont beaucoup moins étudiés pour plusieurs raisons. Premièrement, en raison de l'absence d'une telle prévalence et, deuxièmement, en raison de la fréquence des formes usées et dépassées. Les principales voies de transmission sont sexuelle et parentérale (par le sang). Le traitement n'est que symptomatique, il n'y a pas de vaccination.

Regardez la vidéo sur l'hépatite C:

Hépatite toxique

Ce groupe de maladies avec une inflammation du foie est dû à l'utilisation d'une quantité excessive de produits chimiques. Il peut s'agir de poisons végétaux (toadstool pâle et autres), d'alcools de substitution (alcool méthylique, etc.), de comprimés (paracétamol, ibuprofène, contraceptifs hormonaux oraux, par exemple), de déchets industriels (tétrachlorure de carbone) et de divers groupes de substances similaires.

L'hépatite survient après que le réactif ait pénétré dans l'organisme par le système digestif et respiratoire, la peau, etc. Ces personnes ne représentent aucun danger pour les autres et ne peuvent pas en infecter d'autres.

Hépatite bactérienne

Ils représentent une grande menace pour les autres. Ces hépatites se produisent sur le fond de certaines maladies infectieuses existantes. Les agents responsables de la maladie sous-jacente, pénétrant dans le foie, provoquent une inflammation des tissus. Cela peut être le cas, par exemple, de la syphilis, de la rubéole, du cytomégalovirus, de la leptospirose et d’autres affections.

Le danger d'une personne malade est dans la période aiguë où il peut infecter la pathologie principale d'une autre. Mais si l'hépatite se développe ou non dépend des propriétés individuelles de l'organisme.

Hépatite auto-immune

Ce groupe de maladies est également très dangereux en raison du pourcentage élevé de complications, en particulier la cirrhose du foie. Mais ces personnes ne représentent aucune menace pour les autres, car la maladie est une conséquence de la réponse incorrecte de leur propre système immunitaire. Le fait est qu’il perçoit les cellules du foie comme des agents étrangers et commence à les détruire.

La vie avec l'hépatite

L'hépatite virale est socialement importante, car même les porteurs asymptomatiques peuvent entraîner l'infection de personnes en bonne santé. Le développement des espèces restantes dépend en grande partie de l'état de la santé humaine (auto-immune) et de son mode de vie (toxique). Ils ne sont pas une menace pour les autres.

Il convient de noter que les virus de l'hépatite sont très insidieux. Il existe une période de latence ou une "période fenêtre". À ce stade, les virus sont déjà entrés dans le corps humain et ont commencé à se multiplier, mais la maladie ne se manifeste pas de manière clinique ni même en laboratoire (selon des analyses, même spécifiques). Très souvent, c’est pendant cette période que le transporteur infecte d’autres personnes, car il ne présume même pas qu’il est malade.

Il est également important de savoir quelle est la concentration de virus dans le corps chez l'homme. Leur nombre peut être déterminé par des études spéciales. Ainsi, si le niveau est "hors échelle", la probabilité d'infection est élevée, et si seules des quantités uniques circulent dans le sang, le risque est alors beaucoup plus faible.

De plus, souvent, seuls certains éléments viraux sont déterminés dans le sang, certains infectiologistes considèrent cette forme comme un état de porteur chronique, d’autres ne les isolent pas du tout.

Par conséquent, toute personne doit être traitée comme potentiellement infectée. Peut-être qu'il ne sait toujours pas à ce sujet.

Est-il possible d'être infecté pendant les rapports sexuels

La voie sexuelle est la principale voie de transmission de l’hépatite (sans inclure diverses manipulations avec du sang). Il y a toujours un risque d'infection si vous n'utilisez pas de préservatif. On pense qu'ils peuvent protéger contre ces infections.

Mais il y a beaucoup de nuances. Par exemple, si une femme a ses règles et que l'hépatite C est au stade actif (un grand nombre de virus dans le sang selon l'analyse PCR), la probabilité qu'un homme tombe malade est élevée si les relations intimes se déroulent de nos jours. Cela est dû au fait que le flux menstruel contient presque autant de microorganismes pathogènes que dans le plasma.

Il existe également un risque accru d’infection pendant les rapports sexuels dans les situations suivantes:

  • Lors de rapports sexuels occasionnels. Cela est dû au fait que dans la plupart des cas, les couples négligent les recours.
  • Sexe sur fond de substances psychoactives (sous l'influence de l'alcool, de mélanges à fumer, etc.). Ceci s'explique par le fait que dans ces situations, la probabilité de microtraumatismes est plus élevée en raison de contacts violents.
  • Avec des types de relations intimes non traditionnelles, dans lesquels une blessure peut survenir, même si elle est insignifiante.
  • Si l'un des partenaires présente des éléments inflammatoires dans la région génitale ou le visage. Par exemple, l'herpès ou les fissures dans les lèvres, etc.

Le risque de contracter le virus de l'hépatite B est minime chez les couples (si fidèles) lors de l'utilisation de préservatifs et de l'application de mesures de sécurité de base.

Menstruation avec l'hépatite

Le foie est responsable du métabolisme des hormones sexuelles, ainsi que de la synthèse de diverses protéines et substances biologiquement actives, par exemple des facteurs de coagulation du sang. Par conséquent, des modifications graves (cirrhose, nécrose, etc.) de cet organe peuvent entraîner des troubles menstruels. En règle générale, il ne s'agit pas d'une hépatite «fraîche».

En plus de la violation de la cyclicité, de longues périodes peuvent se produire avec l'hépatite C et d'autres types. Cela est dû à une violation du système de coagulation du sang, dont les facteurs sont formés dans le foie.

En outre, le stress et les expériences psycho-émotionnelles d'une femme lorsqu'elle apprend la présence d'une hépatite en elle-même peuvent conduire de manière indépendante à des troubles et à des échecs menstruels, à la fois en cas d'hémorragie et de retards. Par conséquent, chaque situation doit être considérée séparément. Après l'examen, seul un spécialiste peut déterminer la véritable raison des modifications.

Comment se faire tester

Le contrôle du traitement de l'hépatite non virale passe pendant le traitement principal. La nécessité d'une observation ultérieure est décidée par le médecin en tenant compte de l'ensemble de la situation clinique. Souvent, l’enregistrement supplémentaire, et tout au long de la vie, de ces patients n’est pas requis.

En ce qui concerne l'hépatite virale (sauf A et E), dans la plupart des cas, il est nécessaire de subir régulièrement des tests reflétant l'évolution du processus pathologique et de l'état des organes internes.

Beaucoup de femmes précisent s'il est possible de donner du sang pour l'hépatite pendant la menstruation. Il n'y a pas de différence fondamentale. На качественное и количественное определение вирусов, а также различные биохимические показатели и другие необходимые исследования менструация не повлияет значительно.

Постоянного наблюдения требуют хронические формы гепатитов, в том числе вирусных. Основные исследования, которые необходимо сдавать:

  • numération globulaire complète
  • coagulogramme (indicateurs de coagulation),
  • test sanguin biochimique avec dosage obligatoire des enzymes hépatiques (ALT, AST, transaminases),
  • échographie du foie,
  • détermination qualitative (méthode PCR) et quantitative des copies virales dans le sang.

La fréquence d'accouchement est déterminée par le médecin traitant ou le spécialiste des maladies infectieuses en fonction de la situation clinique. En outre, si nécessaire, la liste peut être étendue.

Nous vous recommandons de lire l'article sur les règles pour le VIH. Vous en apprendrez plus sur les particularités de la menstruation en présence d'un virus dans le corps, sur les effets de la maladie sur le système de reproduction de la femme et sur les effets des médicaments anti-VIH sur le cycle menstruel.

Règles générales de conduite dans la société

La principale voie de transmission de l'hépatite virale est parentérale, ainsi que sexuelle. Par conséquent, vous ne devriez pas entrer en contact avec le sang d’étrangers, et il est également préférable d’éviter les relations intimes occasionnelles ou d’utiliser le préservatif sans faute.

Recommandations de base pour la prévention de l'infection:

  • Hygiène personnelle - prévention des hépatites A et E.
  • Si possible, effectuez des manipulations esthétiques avec des instruments personnels ou à usage unique. En cas de manipulations répétées, il est nécessaire de s’assurer que le traitement est correct: les virus de l’hépatite ne meurent pas des effets de l’alcool, seule la stérilisation est efficace. Il vaut mieux abandonner la coupe manucure et pédicure, où il y a violation de l'intégrité de la peau. C'est important! Dans le sang congelé, le virus de l'hépatite C est actif pendant 72 heures supplémentaires et peut infecter une autre personne.
  • N'utilisez pas de produits de soin personnel d'étrangers (brosses, pinces, limes à ongles, etc.).
  • Il est impossible d'être infecté par la peau et les muqueuses lors de poignées de main, en utilisant les mêmes ustensiles et à d'autres moments de la vie domestique (caractéristique des hépatites A et B).
  • La toxicomanie est la voie de l'hépatite C et du VIH.
  • Dans les groupes à risque doivent être vaccinés contre les virus B et C.

L'hépatite est une maladie grave du foie de nature inflammatoire. Après tout, ce corps est la «plante» pour l’élimination et le traitement de toutes les substances qui pénètrent dans le corps. En outre, le foie est le lieu principal du métabolisme pour la plupart des hormones, enzymes, etc. L'hépatite virale est la plus dangereuse dans sa prédiction pour la vie humaine. Par conséquent, il est important d’éviter une éventuelle infection et de détecter la maladie à temps.

Caractéristiques de l'évolution de l'hépatite C

L'hépatite C est une maladie virale grave caractérisée par la destruction lente et sûre de cellules hépatiques et la formation de cicatrices constituées de tissu fibreux. Le corps perd progressivement sa fonctionnalité. Au fil du temps, l'hépatite de ce type entraîne le décès d'une personne en raison d'une cirrhose ou d'une dégénérescence maligne des cellules du foie.

Le principal danger est considéré comme l’évolution asymptomatique de la maladie lorsque le patient, même sans le savoir, est la source de l’infection.

En comparaison avec l'hépatite A, dont le virus est détecté par les cellules protectrices du corps, est neutralisée et excrétée, le virus de cette pathologie, une fois dans le foie humain, s'y adapte habilement et y reste souvent pour toujours. Environ 70% des patients porteurs du virus de l'hépatite C détecté acquièrent sa forme chronique, considérée comme incurable.

Les scientifiques médicaux travaillent sur ce problème. Récemment, tout un groupe de médicaments fabriqués conformément aux technologies les plus récentes et capables de détruire efficacement le virus a été utilisé pour traiter des patients infectés. Ceux-ci incluent les interférons:

  • Reaferon,
  • Intoron A,
  • Realdiron et autres

Mais l’effet de ces fonds n’est pas totalement compris, vous ne devez donc pas vous en fier entièrement. Un traitement correct ne peut que ralentir le développement de la pathologie et conduire à une rémission stable.

Un vaccin n'a pas encore été créé pour développer une forte immunité à la maladie. Cela est dû à la particularité du virus de l'hépatite C, capable de mutations constantes. Par conséquent, une personne qui a déjà eu l'hépatite C a toutes les chances d'être infectée à nouveau.

Hépatite C de manière sexuelle

La principale voie d'infection par l'hépatite C est hématogène. Même une fraction du sang d'un malade et quelques secondes suffisent pour transmettre le virus.

Le contact sexuel peut également se faire par une infection à l'hépatite du type spécifié. Comment ça se passe?

L'agent causal de l'infection n'est pas seulement dans le sang, mais en petite quantité dans toute substance sécrétée par le corps d'une personne malade (dans le secret vaginal d'une femme, le sperme d'un homme). Une petite quantité de sécrétion infectée n'est généralement pas suffisante pour l'infection.

Cela nécessite le respect de certaines conditions:

  • rapports sexuels sans préservatifs,
  • la présence de dommages aux membranes muqueuses et à la peau des organes génitaux des partenaires sexuels,
  • autres infections sexuellement transmissibles.

Les facteurs de risque de propagation de cette infection doivent être pris en compte:

  • changement de partenaire sexuel,
  • promiscuité
  • l'homosexualité
  • Le vih
  • types de sexe non conventionnels (anal, oral)
  • les rapports sexuels au cours du saignement menstruel chez une femme.

Ainsi, l’infection par la maladie infectieuse spécifiée se produit lors d’un contact sexuel non protégé avec un partenaire infecté par microtraumatisme et fissure des muqueuses. Le sexe oral n'échappe pas à cette règle. Dans l'environnement externe, le virus n'est pas résistant et meurt rapidement. Il est donc impossible de transférer l'hépatite C avec des gouttelettes domestiques ou aéroportées.

N'importe qui a juste besoin d'avoir une vie sexuelle bien remplie. Mais cela doit être fait en tenant compte de toutes les mesures de sécurité, sans exposer la vie et la santé d'un être cher à un danger sérieux.

Conclusion sur le sujet

Ainsi, une personne atteinte d'hépatite C a toutes les chances de mener une vie normale et complète: communiquer avec d'autres personnes, avoir des relations sexuelles avec votre proche, devenir un parent. Mais en même temps, il faut toujours se souvenir de cette maladie grave et observer les règles élémentaires pour un comportement sans risque dans la vie quotidienne, dans la vie quotidienne et dans le sexe.

Comment le virus pénètre dans le corps

L'hépatite de type C affecte le foie. La maladie a été diagnostiquée récemment, il y a environ 15-20 ans. Mais les médecins ont déjà identifié les principaux modes de transmission du pathogène de personne à personne.

La maladie peut être transmise des manières suivantes:

  • pendant l'injection. L'agent pathogène est transféré du porteur par une aiguille, qui est utilisée plusieurs fois. Pour cette raison, il existe un pourcentage élevé de personnes infectées par des toxicomanes,
  • lors de transfusions sanguines,
  • de la mère au nouveau-né. Dans ce cas, le virus peut être infecté pendant la grossesse. Il y a un risque d'infection du nouveau-né en prenant soin de lui. Le virus du lait maternel n'est pas transmis,
  • lors de l'utilisation d'articles d'hygiène personnelle. Ceci s’applique aux brosses à dents, aux rasoirs, etc.
  • lors de visites chez le dentiste. La transmission du virus se produit lorsque le personnel médical ne respecte pas les règles et ne traite pas tous les outils et équipements utilisés.
  • lors de l'application de tatouage. Pendant la procédure, les capillaires sont endommagés et les dispositifs utilisés sont en contact direct avec le sang. Si le salon de tatouage ne respecte pas les mesures d'hygiène, le risque d'infection augmente,
  • l'infection est possible avec des greffes d'organes. Mais ici tout dépend de la compétence et du professionnalisme du personnel médical,
  • si une personne au travail est constamment en contact avec le sang des porteurs du virus.

Comme on peut le voir ci-dessus, toutes ces méthodes suggèrent que l'agent responsable de l'hépatite de type C est transmis par le sang. Une telle «voie» est observée dans 90% des cas. Le virus pénètre même à travers de petites plaies ouvertes sur la peau et les muqueuses, mais cette option est rare.

Le mode de transmission domestique de la maladie est impossible. Le virus ne pénètre pas dans l'organisme par les gouttelettes en suspension dans l'air. En outre, le processus de transfert n’est pas possible par le biais d’objets quotidiens ou de communications personnelles avec le transporteur. Pour cette raison, les personnes infectées par l'hépatite C ne peuvent être isolées de la société.

Il continue de vivre et de travailler comme une personne ordinaire.

Dans dix pour cent des cas, l'agent pathogène pénètre à la suite de relations sexuelles. Mais ici, certaines conditions doivent être observées. Ce "transfert" s'observe en présence de lésions des parties génitales, de relations sexuelles traumatiques ou d'une connexion intermittente.

Est-il possible de contracter l'hépatite C pendant la menstruation? Cela n'arrive que dans un cas. Une fille peut tomber malade si son petit ami - son partenaire - est porteur du virus et que les relations sexuelles ont lieu pendant la menstruation. Mais si vous avez des relations sexuelles protégées, il est impossible de contracter un virus.

L'hépatite C pénètre également dans le corps par la menstruation si les mesures d'hygiène personnelle ne sont pas suivies. Pendant cette période, la santé de la femme est affaiblie et facilement susceptible à la maladie.

Menstruation pendant la maladie

La période de menstruation affecte l'état du corps de la femme. En outre, la maladie peut laisser son empreinte. Cela peut conduire à la question, l'hépatite C et la menstruation sont tous deux liés.

Avec cette combinaison, on peut observer:

  1. Tous les symptômes du syndrome prémenstruel sont aggravés. La douleur abdominale inférieure est plus prononcée. Il y a un changement d'humeur fréquent, une dépression prolongée et un stress psychologique grave.
  2. Une autre manifestation de cette combinaison est la menstruation retardée ou précoce. Une fois par mois, l'hépatite de type C peut commencer quelques jours plus tôt. En conséquence, le sang coule sur le linge et le lit, ce qui augmente le risque d'infection pour les autres. Avec des retards augmente la charge nerveuse chez la femme.
  3. L'hépatite, y compris le type C, affecte le foie. L'organe est directement lié aux processus de formation du sang. À cet égard, il existe une violation de la coagulabilité. Ce facteur conduit à de longues périodes.

Un autre lien entre les cycles menstruels et l’hépatite de type C réside dans les manifestations au cours de la période de traitement. Le plus souvent utilisé pour cet interféron. Ce médicament affecte tout le corps. En outre, il existe de nombreux effets secondaires. Tout cela conduit à une augmentation des manifestations d'inconfort de la menstruation.

Mesures préventives

Afin de ne pas être infecté pendant la menstruation, vous devez faire attention. Tout d'abord, dans une telle situation, des mesures préventives sont observées.

Afin de ne pas "laisser" le virus dans votre corps, les femmes devraient suivre les recommandations suivantes:

  • risque accru d'infection lors de rapports sexuels non protégés. Par conséquent, les rapports sexuels doivent nécessairement utiliser un préservatif en latex,
  • une autre règle concerne les produits de soins personnels. Il est nécessaire de séparer vos ciseaux à ongles, serviettes de table, coussinets et tout le reste des autres choses,
  • Effectuer soigneusement les procédures d'hygiène. Les gouttes de sang ne doivent pas pénétrer dans l’évier, les toilettes ou d’autres objets d’usage courant,
  • Le virus de l'hépatite de type C est "persistant" et tolère facilement les environnements agressifs. Pour cette raison, vous devez nettoyer les lieux avec soin.

Les médecins notent que le risque d'infection dans les couples est minime. Nous observons ici la constance des partenaires et la compréhension mutuelle. Tout cela et le respect des mesures d'hygiène protège de manière fiable la femme pendant ses règles.

Quelle est la chance d'infection

L'agent pathogène est présent dans tous les liquides biologiques infectés - sang, salive, sécrétions vaginales, sperme. Le sang menstruel n'est pas une exception, il contient une certaine quantité de virus; par conséquent, une infection par l'hépatite C pendant les règles est tout à fait possible.

Avec une seule affinité intime avec le patient, la probabilité de transmission est de 0,1 à 3%. Si un contact sexuel a lieu au moment où une fille a ses règles, ce chiffre augmente et le partenaire infectieux importe peu.

La probabilité d'infection lors d'un contact sexuel pendant la menstruation augmente dans les cas de:

Manque de méthodes de contraception

  • Haute activité virale. La maladie est dans une phase aiguë ou une rechute survient dans sa forme chronique.
  • Un partenaire en bonne santé a des dommages à la muqueuse vaginale ou à la peau dans la région génitale, ce qui permettra au virus de pénétrer dans la circulation sanguine.
  • Rapports sexuels agressifs. Les partenaires peuvent s'infecter mutuellement avec des rapports sexuels violents, qui s'accompagnent de lésions aux muqueuses.
  • La présence de maladies sexuellement transmissibles. De telles maladies entraînent une inflammation et des ulcères, qui ouvrent la voie au virus.
  • Absence de contraceptifs de type barrière.
  • La présence de maladies inflammatoires du système génito-urinaire, en particulier celles qui sont susceptibles de récidive.
  • Contact sexuel multiple.

L'évolution de la maladie est étroitement liée au cycle menstruel de la femme, en particulier si la maladie dure depuis longtemps. L'hépatite C affecte le foie, entraînant une perturbation du métabolisme hormonal et une détérioration de la coagulation du sang, entraînant:

Abondant chaque mois

  • abondante mensuelle prolongée
  • les échecs du cycle - délais ou règles précoces,
  • augmentation de la douleur,
  • aggravation des signes du syndrome prémenstruel.

Voies d'infection

Il est possible de contracter une maladie artificiellement ou naturellement. Dans le premier cas, le principal mode de transmission est l’hémocontact (par le sang). L'infection se produit souvent lors d'injections multiples avec une seule seringue lors de la consommation de drogues (dans 50 à 70% des cas). Le risque d'infection concerne les patients nécessitant en permanence une transfusion sanguine et une hémodialyse.

Un virus peut pénétrer dans l'organisme lors d'une opération chirurgicale, endoscopique ou dentaire. Dans 10% des cas, l'infection se produit pendant les procédures médicales. Non seulement les patients sont infectés, mais aussi les travailleurs de la santé qui traitent du sang. Lorsqu'une aiguille est coupée ou perforée par une aiguille infectée, elle tombe malade en moyenne dans 15% des cas.

L'hépatite C peut être transmise lors du tatouage, en perçant des parties du corps pour le port ultérieur de bijoux (en violation des normes de stérilité des instruments). L'infection est possible lors de manucures, de pédicures, ainsi que lors d'autres procédures esthétiques au cours desquelles des injections sont effectuées ou en cas de risque de blessure à la peau.

Il existe également un risque de transmission du virus si vous vivez ou avez un contact étroit avec le malade. Cela se produit généralement lors de l'utilisation des effets personnels du patient. L'un des cas spéciaux - être en prison.

Les voies naturelles d'infection comprennent:

  • Sexuelle La deuxième voie d’infection la plus courante - elle représente 15% des cas d’hépatite C. Le risque est considérablement réduit lors de l’utilisation de méthodes de contraception barrière. Les personnes ayant des liens multiples avec différents partenaires, les homosexuels, les personnes atteintes d'autres maladies, y compris les maladies sexuellement transmissibles, ont le plus grand risque de tomber malade. Les contacts intimes pendant la menstruation augmentent également le risque.
  • Vertical - de la mère au virus. L'infection dans la période prénatale ne se produit pas, car le fœtus protège le placenta, mais lors de la naissance l'agent pathogène peut pénétrer dans le corps du nouveau-né - ceci se produit dans 4 à 5% des cas. Si la mère est également séropositive, ce chiffre passe à 15%. Le risque est maximal en présence d'une charge virale élevée et en présence de pathologies chez la femme parturiente, par exemple un décollement du placenta.
  • Germinatif - lorsqu'un ovule est infecté par un spermatozoïde porteur du virus-pathogène.

Infection à la période prénatale

Dans de très rares cas, le virus peut pénétrer à travers des plaies ouvertes en cas de bagarre, d’accident ou de blessure. Les cas de transmission de l'agent pathogène par la salive sont décrits en présence d'un certain nombre de facteurs contributifs - forte activité de l'agent pathogène, saignement des gencives ou d'autres problèmes de la cavité buccale.

Action préventive

Étant donné que l'utilisation répétée de seringues est le moyen le plus courant d'entrer dans le corps du virus de l'hépatite C, les méthodes de prévention utilisées dans ce cas sont réduites au rejet de l'usage de drogues, en évitant les contacts avec des sociétés de toxicomanes et en encourageant un mode de vie sain.

Pour minimiser le risque d'infections sexuellement transmissibles, il est nécessaire d'abandonner de nombreuses connexions intimes aléatoires, non traditionnelles,. Une condition importante pour la prévention de l'infection - l'utilisation d'un préservatif, la prudence afin de ne pas endommager les organes génitaux, l'abstinence sexuelle pendant la menstruation.

Le personnel médical est à risque. Il doit donc porter, à titre préventif, des gants, des vêtements de protection et des lunettes, désinfecter régulièrement la peau et observer les mesures de sécurité lors de la prise de sang et des injections.

La principale cause d’infection chez les nouveau-nés est la reproduction active du virus et les pathologies associées à la grossesse. Pour prévenir l’infection de l’enfant lors de l’accouchement, la mère doit être régulièrement examinée et testée et, si nécessaire, suivre un traitement avec des médicaments approuvés. Le diagnostic des infections doit être effectué avant la grossesse. Si l'hépatite C est détectée, un traitement est prescrit et la question de la planification de l'accouchement est examinée six mois plus tard.

Поскольку есть возможность инфицирования в ходе нанесения татуировок, проведения косметических и стоматологических процедур, важно выбирать проверенные клиники и салоны, соблюдающие правила безопасности:

  • персонал, контактирующий с клиентом напрямую, носит одноразовые перчатки,
  • инструменты стерилизуются и дезинфицируются,
  • проводится регулярная уборка,
  • les aiguilles et les seringues sont jetables.

L'infection par l'hépatite C au cours d'un rapport sexuel est la deuxième méthode de transmission du virus la plus répandue à une personne en bonne santé. Le risque d'infection augmente si l'intimité survient pendant la menstruation. En cas d'activité virale élevée, l'agent pathogène peut être transmis à un partenaire, notamment en cas de lésion des muqueuses, de la peau, de maladies du système urogénital et de négligence des contraceptifs barrières.

Différences entre l'hépatite C et d'autres types inflammatoires du foie

La C-pathologie est parmi les plus insidieuses parmi les hépatites. En raison des symptômes flous, la maladie est rarement détectée dans la période aiguë. L'hépatite C chronique n'est pas traitée. La vaccination est également manquant.

La pathologie implique souvent une oncologie et un remplacement fatal du tissu par des fibres hémirubiques (cirrhose). Ces maladies sont diagnostiquées chez 20% des personnes infectées. Le résultat est dû aux particularités du corps du patient et à sa «réponse» aux mesures thérapeutiques.

L'inflammation hépatique de type C est considérée comme un marqueur du déficit immunitaire humain. Il va en même temps que l'hépatite la moitié des personnes infectées. Les deux maladies sont transmises de la même manière.

Une maladie grave est observée lorsqu'elle est associée à d'autres types d'inflammation virale du foie. Par conséquent, la vaccination contre l'hépatite A et l'hépatite B est obligatoire, il n'y a pas de vaccination contre d'autres variétés de la maladie, comme la C-pathologie.

Les maladies infectieuses sont transmises par le sang et d'autres liquides biologiques, par exemple la salive, le sperme. Assez goutte microscopique. Pour les autres hépatites, une quantité relativement importante de liquide physiologique est nécessaire.

Par conséquent, le groupe de risque comprend:

  • chirurgiens opérateurs
  • infirmières procédurales
  • médecins qui transfèrent souvent des composants sanguins et pratiquent l'hémosorption.

De nombreux consommateurs de drogues injectables souffrent de l'hépatite C associée au VIH (virus de l'immunodéficience humaine).

La transmission de l'agent pathogène est également effectuée:

  1. Pendant la grossesse, accouchement, alimentation. La concentration de l'agent pathogène dans le sang détermine le mode d'administration et la possibilité de lactation.
  2. Si vous utilisez des articulations avec des rasoirs malades, des accessoires de manucure. Par conséquent, l'infection peut survenir chez l'esthéticienne, dans le salon de tatouage. Une infection est probable si les instruments ne sont pas désinfectés.
  3. Lors de rapports sexuels non protégés. Vous pouvez être infecté par la menstruation.
  4. Au cours d'une transfusion sanguine. Il y a dix ans, la vérification du matériel des donneurs était imparfaite et souvent enregistrée chez les personnes de plus de 40 ans. Cela est dû au fait que le virus est en sommeil depuis de nombreuses années et qu'il est presque impossible de l'identifier.
  5. Dans les cabinets de dentisterie, de gynécologie et de chirurgie. Cela est dû à la négligence du personnel subalterne qui est responsable de la stérilisation des articles à des fins de manipulation. Le virus de l'hépatite C est persistant, le risque d'infection est donc élevé.

La maladie est généralement transmise par les voies sexuelle et parentérale.

Si la maladie entre dans une phase chronique, seul un traitement symptomatique est possible.

La nature et la composition du flux menstruel

Toutes les femmes ont régulièrement un flux menstruel. Cette période, ils ont différemment en relation avec les caractéristiques individuelles du corps, affectant la durée du cycle, le volume et la nature du saignement.

Chaque mois, 1 ou 2 œufs mûrissent dans les ovaires et sortent de la trompe de Fallope. Ce processus s'appelle l'ovulation. Dans le corps, cela augmente le contenu d'une hormone appelée progestérone. Les organes internes connaissent une augmentation du stress, accélère la croissance de la membrane muqueuse de l'utérus. Si la conception n'a pas eu lieu, le cycle de reproduction recommence. En même temps, l'ancien endomètre est rejeté et traverse le vagin avec du sang. Ce processus s'appelle la menstruation.

En conséquence, dans la composition des sécrétions sont présents:

  • le sang, qui est associé à des dommages aux navires destinés à nourrir l'embryon,
  • cellules de l'endomètre,
  • un ou plusieurs oeufs non fertilisés.

La différence entre les sorties chez des patients de différents âges est significative. Si l'état de santé est perturbé, la femme subit un stress, le cycle s'accompagne de fortes sensations douloureuses.

Le virus de l'hépatite C pénètre-t-il dans le liquide menstruel?

Les experts disent que la présence de l'agent causal de la maladie dans le sang menstruel est possible. La maladie est transmise par le sang. Une certaine quantité est allouée pendant les règles. Cela signifie que le fluide peut contenir un agent pathogène.

Ce fait augmente le risque de transmission sexuelle du virus si des relations sexuelles non protégées ont eu lieu pendant la menstruation.

Habituellement, à travers la pathologie mensuelle est transmise:

  1. Si l'agent pathogène est très actif.
  2. Dans le cours aigu de la maladie.

Pour prévenir un virus d'un partenaire à l'autre, il suffit d'utiliser un préservatif. La contraception de barrière élimine l'infection contrairement aux bougies contraceptives, aux comprimés, aux patchs et aux spirales.

Dans le cas du sexe oral, les avis des médecins étaient divergents. Certains disent que la présence de saignements de gencives ou de lésions des muqueuses contribue à la transmission du pathogène. D'autres pensent que les enzymes de la bouche et du tractus gastro-intestinal rendent le virus inactif.

Les personnes en particulier sont touchées par le développement du processus pathologique:

  • avoir des relations sexuelles non protégées avec une personne infectée
  • préférant les relations polygamiques en désordre
  • les homosexuels
  • préférant les actes sexuels agressifs dans lesquels des dommages mécaniques et des saignements des muqueuses sont possibles,
  • rapports sexuels sur le fond de la menstruation chez une femme.

Il est important d’utiliser des méthodes de contraception de barrière pendant la menstruation, peu importe la personne malade, homme ou femme.

Le virus est instable dans l'environnement externe et, si le sang a séché, l'agent responsable de l'hépatite est probablement mort. Par conséquent, si la literie ou les vêtements sont tachés de sang, il est peu probable qu’il s’infecte. En raison de cette particularité, il est considéré que l'agent pathogène ne peut pas être transmis par la voie du contact.

L'agent pathogène contient-il des sécrétions vaginales?

La probabilité d'infection existe non seulement en relation avec le mensuel.

L'agent causal de la maladie est contenu dans le sang, ainsi que:

  • dans le sperme d'un homme
  • dans le secret vaginal de la femme.

La concentration de virus en eux est faible, mais il existe un certain danger. Pendant les rapports sexuels, il y a un risque de lésion des organes génitaux. Le virus peut pénétrer par les microdamages jusqu'aux muqueuses. Selon les statistiques, plus susceptibles d'infecter le partenaire récepteur. D'habitude c'est une femme. Cependant, les homosexuels souffrent souvent. Mais les lesbiennes sont rarement infectées, car dans la sécrétion vaginale, le virus est contenu à une concentration plus faible que dans le sperme.

Il existe de nombreuses règles pour éviter l'infection lors de rapports sexuels occasionnels, mais l'option la plus fiable consiste à utiliser un préservatif.

Les médecins recommandent d'abandonner la vie sexuelle présomptueuse et d'avoir un partenaire régulier. Dans ce cas, même avec un homosexuel, le risque d'infection est plus faible.

Il est important de se rappeler que la probabilité d'infection est la même que lors d'un rapport sexuel normal ou anal.

La menstruation de l'hépatite augmente considérablement le risque d'infection.

La probabilité de transmission de l'hépatite par la menstruation

La probabilité de transmission de l'hépatite par la menstruation pendant les rapports sexuels existe.

Cela peut arriver:

  1. Si concentration sanguine élevée en pathogènes. L'indicateur s'appelle la charge virale.
  2. En présence de microtraumatismes sur le pénis.

Par conséquent, il n'est pas nécessaire d'établir un contact sans barrière contraceptive.

Avec l'hépatite C, certains changements se produisent pendant la menstruation:

  1. La symptomatologie de la période prémenstruelle est en augmentation. Une femme a une douleur intense, change de fond émotionnel, il y a une dépression prolongée.
  2. La menstruation est retardée ou commence trop tôt.
  3. L'hépatite est une pathologie du foie impliquée dans le processus de formation du sang. À la défaite d'un organe, il y a violation de la coagulabilité. En conséquence, la menstruation devient plus longue.

Lorsque la maladie aggrave l'état psychologique de la femme. Elle est constamment stressée et le cycle menstruel est brisé. La maladie pendant la menstruation s'aggrave sous l'influence de l'interféron, utilisé pour traiter l'hépatite C. Le médicament entraîne des effets secondaires qui, associés aux règles, augmentent considérablement l'inconfort.

Expériences de patients

Les femmes se demandent si vous pouvez contracter l'hépatite pendant les règles. Pendant la menstruation, le partenaire porteur du virus peut le transmettre au partenaire. Si l'homme a des blessures au pénis, il peut être infecté pendant les rapports sexuels.

Un représentant du sexe faible avec des microfissures sur les parois du vagin peut également tomber malade. À travers les blessures, l'agent pathogène pénètre dans la circulation sanguine. Les rapports sexuels non protégés, respectivement, devraient être évités.

Si cela se produit, il est important de vérifier vous-même le virus afin de pouvoir commencer le traitement rapidement. Le patient doit être sous la surveillance d'un médecin et passer régulièrement un test sanguin pour suivre l'évolution du processus pathologique et l'état des organes internes.

Le sang pour l'hépatite peut être donné pendant la menstruation. La menstruation n'affecte pas de manière significative les paramètres biochimiques et la définition du virus.

Si le test sanguin a confirmé le diagnostic, le spécialiste des maladies infectieuses recommande de subir un examen approfondi. En particulier, il est nécessaire de déterminer le génotype du virus. Le plan de traitement en dépend.

Une surveillance constante par un médecin est nécessaire en cas d'hépatite chronique.

Dans ce cas, il faut systématiquement:

  • examen général du sang veineux,
  • coagulogramme,
  • biochimie avec détermination et calcul des enzymes hépatiques,
  • diagnostic échographique de l'organe affecté,
  • réaction en chaîne de la polymérase.

La fréquence à laquelle il sera nécessaire de procéder à un examen est déterminée par un spécialiste des maladies infectieuses, en tenant compte de l'évolution clinique de la maladie chez un patient particulier.

Opinions des médecins

Les experts disent que la probabilité de contracter l'hépatite C pendant la menstruation est faible, mais que certains risques subsistent. Cela est dû à de nombreux facteurs, mais le plus souvent la cause est un rapport sexuel non protégé. Par conséquent, il est important d’éviter tout contact avec le sang d’autres personnes et les rapports sexuels occasionnels. Assurez-vous d'utiliser un préservatif.

Pour éviter les maladies, les médecins conseillent:

  • Ne pas utiliser les outils utilisés pour les manipulations esthétiques, avoir un inventaire personnel.
  • N'utilisez pas les pinceaux, fichiers, pinces, ciseaux de quelqu'un d'autre.
  • Évitez l'environnement des toxicomanes. Le plus souvent, l'infection, en particulier le génotype 3a, s'y produit.

Le foie neutralise, traite les substances entrantes et assure le métabolisme des hormones, des enzymes, produit la bile. Le corps est indispensable. Si l’hépatite entraîne une cirrhose, seule une greffe peut sauver la vie du patient.

En conséquence, il est nécessaire de prendre toutes les mesures pour prévenir la maladie. L'hygiène lors des jours critiques protégera la femme et son partenaire de l'infection. Ce conseil ne doit pas être ignoré, car pendant la période de menstruation, le corps est affaibli et cède facilement aux infections.

Hépatite virale

Pour presque toutes les hépatites virales, la principale voie de transmission est la voie parentérale, c’est-à-dire par le sang infecté. Ce groupe est assez diversifié en termes d'évolution clinique, de résultats et de projections.

Parmi les hépatites virales, le plus «inoffensif» - A. On l'appelait souvent «maladie de Botkin ou mains sales» à l'époque soviétique. Celles-ci sont dues au fait que la principale voie d'infection par l'hépatite A est fécale-orale, c'est-à-dire avec des produits non lavés et en cas de non-respect des règles d'hygiène personnelle.

Une personne qui est porteuse du virus ou qui est atteinte d'hépatite sous une forme anicatrique latente libère des micro-organismes pathogènes ainsi que des matières fécales. Avec les eaux usées, les virus peuvent migrer sur des distances assez longues. En outre, avec les fruits sales, les légumes, le liquide à boire (si vous ne le faites pas bouillir) et les mains non lavées, il pénètre dans le tractus gastro-intestinal. Le virus est résistant à l'environnement acide de l'estomac, après quoi il est transféré aux cellules du foie avec le flux sanguin.

La période d'incubation est de 15 à 30 jours. Après l'hépatite virale A transférée, l'immunité à vie contre la maladie demeure, il est donc impossible de contracter une nouvelle infection.

Le tableau clinique et les symptômes de l'hépatite E sont très similaires à ceux de A. La seule différence est que, outre la voie fécale-orale, elle se transmet par voie parentérale (par le sang).

L'hépatite B est causée par le virus le plus étudié. Il existe même un vaccin qui est administré aux enfants à la naissance puis répété plusieurs fois, ce qui confère une immunité à vie à la maladie. La vaccination est également effectuée dans les groupes à risque afin de maintenir la protection contre le virus à un niveau approprié, en particulier pour les spécialités chirurgicales des médecins et pour tous ceux qui sont souvent en contact avec du sang.

Mais il existe encore des cas d’infection par le virus de l’hépatite B, ce qui est dû à sa variabilité - diverses mutations, de sorte que l’immunité ne reconnaît pas un tel agent pathogène.

L'hépatite D ne se développe dans le corps humain qu'en présence de B. L'existence conjointe des deux virus aggrave à la fois le tableau clinique de la maladie et le pronostic. Mais, ce qui est extrêmement important, la vaccination contre l'hépatite B protège simultanément contre D.

Les modes de transmission des maladies sont toujours associés au contact du sang. Nous pouvons distinguer les principaux:

  • Sexuellement. La probabilité de transmission est plus élevée: microtraumatismes, écorchures, etc., au cours de relations intimes sans protection barrière. Parfois, ils sont invisibles pour les femmes et les hommes. Le plus souvent, l'hépatite est transmise lors de rapports sexuels occasionnels sous l'influence de l'alcool ou d'autres psychostimulants. Les préservatifs protègent contre les maladies dans ce cas. Les gens se demandent souvent s'ils peuvent contracter l'hépatite pendant leurs règles lors d'un rapport sexuel. Vraiment le risque de tomber malade est des centaines de fois plus élevé, même avec des préservatifs. Mais le virus doit être présent à des concentrations significatives dans le sang d'un malade.
  • Pendant l'accouchement naturel, ainsi que par césarienne. Les virus de l'hépatite B peuvent traverser la barrière placentaire, il existe donc un risque que le bébé soit infecté par la mère malade pendant la grossesse.
  • Pour les interventions de sang artificiel: transfusion de ses composants, tout type d'injection avec non-respect des règles de stérilité. Il est également possible de s'infecter dans les salons de beauté, si vous ne respectez pas les règles des outils de traitement dans le cas de leur utilisation répétée ou lors de multiples applications initialement jetables. Ainsi, le plus souvent, cela est observé lors du rasage et de la coupe des cheveux ou lors de la manucure / pédicure, du perçage, du tatouage, etc.

Il s’agit de l’une des hépatites virales les plus dangereuses, pour laquelle il n’existe pas de traitement vraiment efficace ni de vaccination. L'hépatite C conduit le plus souvent au cancer et à la cirrhose du foie (chaque cinquième personne malade). Bien que tout dépend de la réactivité individuelle du corps et de la réponse au traitement.

On pense que l'hépatite C est un marqueur du VIH. Ceci s'explique par le fait que dans 50% des cas de maladies, ces maladies sont combinées. Cela est dû au fait que les deux infections ont la même voie de transmission. La combinaison de l'hépatite C et d'autres espèces entraîne souvent une évolution grave de la maladie. C'est pourquoi, lorsque ces virus sont détectés, une vaccination supplémentaire obligatoire contre B et A. est effectuée. Méthodes de transmission de cette infection:

  • L'hépatite C, contrairement aux autres virus et au VIH, peut être contractée même avec un minimum de contact avec le sang, alors que d'autres maladies en nécessitent une quantité relativement importante. Par conséquent, tous les chirurgiens opérant, les infirmières procédurales, ainsi que ceux qui doivent souvent transfuser des composants sanguins, effectuent une hémosorption (en cas d'insuffisance rénale, par exemple) constituent les principaux groupes à risque. Les consommateurs de drogues injectables sont également une source d’infection: près de 90% d’entre eux sont atteints d’hépatite C et du VIH.
  • Pendant la grossesse et l'accouchement, ainsi que pendant l'allaitement, la mère peut transmettre le virus au bébé. Le nombre de virions dans le sang dépend à la fois du mode d'accouchement (naturelle ou par césarienne) et de la possibilité de lactation chez une femme.
  • Lorsque vous partagez des produits d’hygiène - limes à ongles, ciseaux, pincettes, etc., dans le cas où une personne est infectée. Cela inclut également tous les salons de beauté et les lieux où des manipulations apparemment anodines (manucures, pédicures, piercings, tatouages, etc.) sont effectuées avec une manipulation incorrecte des outils, dans des «salons de beauté».
  • En outre, le virus de l'hépatite B est activement transmis par le biais de rapports sexuels sans préservatif. Dans ce cas, la maladie peut être contractée plus souvent chez une femme malade que chez un homme. Les relations sexuelles pendant les règles avec l'hépatite C sont particulièrement dangereuses lorsque des niveaux élevés de virus dans le sang sont analysés.
  • Avec des transfusions sanguines. Aujourd'hui, plusieurs cas d'enregistrement de la maladie chez des personnes âgées de 40 à 50 ans. Le fait est que l’hépatite C est aussi appelée «tueur sucré» parce que pendant de nombreuses années, le virus peut rester «endormi» et ne se manifester en aucune manière.

Что касается людей за 40, некоторые врачи вывели закономерность: большинство из них являлись донорами крови в то время, когда еще уровень стерилизации помещений для забора крови и вспомогательных средств для манипуляции был на низком уровне. C’est pour cette raison que beaucoup d’étudiants à cette époque (c’est-à-dire qu’ils donnaient souvent du sang pour obtenir un congé légal et d’autres avantages) avaient contracté un virus aussi dangereux qui s’était manifesté beaucoup plus tard.

  • La dentisterie, la gynécologie, la chirurgie sont précisément les départements ou les bureaux dans lesquels le risque d'infection par le virus est élevé. Le fait est que parfois le personnel subalterne traite négligemment la stérilisation des articles pour les procédures, l'appareil de traitement lui-même peut être brisé et, comme on le sait, le virus de l'hépatite C est très tenace, ce qui conduit à l'infection.

Les autres types d'hépatite virale sont beaucoup moins étudiés pour plusieurs raisons. Premièrement, en raison de l'absence d'une telle prévalence et, deuxièmement, en raison de la fréquence des formes usées et dépassées. Les principales voies de transmission sont sexuelle et parentérale (par le sang). Le traitement n'est que symptomatique, il n'y a pas de vaccination.

Regardez la vidéo sur l'hépatite C:

Ce groupe de maladies avec une inflammation du foie est dû à l'utilisation d'une quantité excessive de produits chimiques. Il peut s'agir de poisons végétaux (toadstool pâle et autres), d'alcools de substitution (alcool méthylique, etc.), de comprimés (paracétamol, ibuprofène, contraceptifs hormonaux oraux, par exemple), de déchets industriels (tétrachlorure de carbone) et de divers groupes de substances similaires.

L'hépatite survient après que le réactif ait pénétré dans l'organisme par le système digestif et respiratoire, la peau, etc. Ces personnes ne représentent aucun danger pour les autres et ne peuvent pas en infecter d'autres.

Ils représentent une grande menace pour les autres. Ces hépatites se produisent sur le fond de certaines maladies infectieuses existantes. Les agents responsables de la maladie sous-jacente, pénétrant dans le foie, provoquent une inflammation des tissus. Cela peut être le cas, par exemple, de la syphilis, de la rubéole, du cytomégalovirus, de la leptospirose et d’autres affections.

Le danger d'une personne malade est dans la période aiguë où il peut infecter la pathologie principale d'une autre. Mais si l'hépatite se développe ou non dépend des propriétés individuelles de l'organisme.

Ce groupe de maladies est également très dangereux en raison du pourcentage élevé de complications, en particulier la cirrhose du foie. Mais ces personnes ne représentent aucune menace pour les autres, car la maladie est une conséquence de la réponse incorrecte de leur propre système immunitaire. Le fait est qu’il perçoit les cellules du foie comme des agents étrangers et commence à les détruire.

L'hépatite virale est socialement importante, car même les porteurs asymptomatiques peuvent entraîner l'infection de personnes en bonne santé. Le développement des espèces restantes dépend en grande partie de l'état de la santé humaine (auto-immune) et de son mode de vie (toxique). Ils ne sont pas une menace pour les autres.

Il convient de noter que les virus de l'hépatite sont très insidieux. Il existe une période de latence ou une "période fenêtre". À ce stade, les virus sont déjà entrés dans le corps humain et ont commencé à se multiplier, mais la maladie ne se manifeste pas de manière clinique ni même en laboratoire (selon des analyses, même spécifiques). Très souvent, c’est pendant cette période que le transporteur infecte d’autres personnes, car il ne présume même pas qu’il est malade.

Il est également important de savoir quelle est la concentration de virus dans le corps chez l'homme. Leur nombre peut être déterminé par des études spéciales. Ainsi, si le niveau est "hors échelle", la probabilité d'infection est élevée, et si seules des quantités uniques circulent dans le sang, le risque est alors beaucoup plus faible.

De plus, souvent, seuls certains éléments viraux sont déterminés dans le sang, certains infectiologistes considèrent cette forme comme un état de porteur chronique, d’autres ne les isolent pas du tout.

Ainsi, pour déterminer de manière fiable tous les risques et recommander des moyens de protéger d’autres personnes de l’infection, ne peut être médecin qu’après un examen particulier.

Par conséquent, toute personne doit être traitée comme potentiellement infectée. Peut-être qu'il ne sait toujours pas à ce sujet.

La voie sexuelle est la principale voie de transmission de l’hépatite (sans inclure diverses manipulations avec du sang). Il y a toujours un risque d'infection si vous n'utilisez pas de préservatif. On pense qu'ils peuvent protéger contre ces infections.

Mais il y a beaucoup de nuances. Par exemple, si une femme a ses règles et que l'hépatite C est au stade actif (un grand nombre de virus dans le sang selon l'analyse PCR), la probabilité qu'un homme tombe malade est élevée si les relations intimes se déroulent de nos jours. Cela est dû au fait que le flux menstruel contient presque autant de microorganismes pathogènes que dans le plasma.

Il existe également un risque accru d’infection pendant les rapports sexuels dans les situations suivantes:

  • Lors de rapports sexuels occasionnels. Cela est dû au fait que dans la plupart des cas, les couples négligent les recours.
  • Sexe sur fond de substances psychoactives (sous l'influence de l'alcool, de mélanges à fumer, etc.). Ceci s'explique par le fait que dans ces situations, la probabilité de microtraumatismes est plus élevée en raison de contacts violents.
  • Avec des types de relations intimes non traditionnelles, dans lesquels une blessure peut survenir, même si elle est insignifiante.
  • Si l'un des partenaires présente des éléments inflammatoires dans la région génitale ou le visage. Par exemple, l'herpès ou les fissures dans les lèvres, etc.

Le risque de contracter le virus de l'hépatite B est minime chez les couples (si fidèles) lors de l'utilisation de préservatifs et de l'application de mesures de sécurité de base.

Le foie est responsable du métabolisme des hormones sexuelles, ainsi que de la synthèse de diverses protéines et substances biologiquement actives, par exemple des facteurs de coagulation du sang. Par conséquent, des modifications graves (cirrhose, nécrose, etc.) de cet organe peuvent entraîner des troubles menstruels. En règle générale, il ne s'agit pas d'une hépatite «fraîche».

En plus de la violation de la cyclicité, de longues périodes peuvent se produire avec l'hépatite C et d'autres types. Cela est dû à une violation du système de coagulation du sang, dont les facteurs sont formés dans le foie.

En outre, le stress et les expériences psycho-émotionnelles d'une femme lorsqu'elle apprend la présence d'une hépatite en elle-même peuvent conduire de manière indépendante à des troubles et à des échecs menstruels, à la fois en cas d'hémorragie et de retards. Par conséquent, chaque situation doit être considérée séparément. Après l'examen, seul un spécialiste peut déterminer la véritable raison des modifications.

Le contrôle du traitement de l'hépatite non virale passe pendant le traitement principal. La nécessité d'une observation ultérieure est décidée par le médecin en tenant compte de l'ensemble de la situation clinique. Souvent, l’enregistrement supplémentaire, et tout au long de la vie, de ces patients n’est pas requis.

En ce qui concerne l'hépatite virale (sauf A et E), dans la plupart des cas, il est nécessaire de subir régulièrement des tests reflétant l'évolution du processus pathologique et de l'état des organes internes.

Beaucoup de femmes précisent s'il est possible de donner du sang pour l'hépatite pendant la menstruation. Il n'y a pas de différence fondamentale. La menstruation n'affectera pas de manière significative la détermination qualitative et quantitative des virus, ainsi que divers indicateurs biochimiques et autres études nécessaires.

En cas de détection initiale de l'hépatite, un examen approfondi devrait être effectué sur la recommandation d'un spécialiste des maladies infectieuses. Y compris, si nécessaire, avec la détermination du génotype du virus pour la construction adéquate d'un traitement ultérieur.

Les formes chroniques d'hépatite, y compris virale, nécessitent une surveillance constante. Recherche fondamentale à entreprendre:

  • numération globulaire complète
  • coagulogramme (indicateurs de coagulation),
  • test sanguin biochimique avec dosage obligatoire des enzymes hépatiques (ALT, AST, transaminases),
  • échographie du foie,
  • détermination qualitative (méthode PCR) et quantitative des copies virales dans le sang.

La fréquence d'accouchement est déterminée par le médecin traitant ou le spécialiste des maladies infectieuses en fonction de la situation clinique. En outre, si nécessaire, la liste peut être étendue.

Nous vous recommandons de lire l'article sur les règles pour le VIH. Vous en apprendrez plus sur les particularités de la menstruation en présence d'un virus dans le corps, sur les effets de la maladie sur le système de reproduction de la femme et sur les effets des médicaments anti-VIH sur le cycle menstruel.

La principale voie de transmission de l'hépatite virale est parentérale, ainsi que sexuelle. Par conséquent, vous ne devriez pas entrer en contact avec le sang d’étrangers, et il est également préférable d’éviter les relations intimes occasionnelles ou d’utiliser le préservatif sans faute.

Recommandations de base pour la prévention de l'infection:

  • Hygiène personnelle - prévention des hépatites A et E.
  • Si possible, effectuez des manipulations esthétiques avec des instruments personnels ou à usage unique. En cas de manipulations répétées, il est nécessaire de s’assurer que le traitement est correct: les virus de l’hépatite ne meurent pas des effets de l’alcool, seule la stérilisation est efficace. Il vaut mieux abandonner la coupe manucure et pédicure, où il y a violation de l'intégrité de la peau. C'est important! Dans le sang congelé, le virus de l'hépatite C est actif pendant 72 heures supplémentaires et peut infecter une autre personne.
  • N'utilisez pas de produits de soin personnel d'étrangers (brosses, pinces, limes à ongles, etc.).
  • Il est impossible d'être infecté par la peau et les muqueuses lors de poignées de main, en utilisant les mêmes ustensiles et à d'autres moments de la vie domestique (caractéristique des hépatites A et B).
  • La toxicomanie est la voie de l'hépatite C et du VIH.
  • Dans les groupes à risque doivent être vaccinés contre les virus B et C.

L'hépatite est une maladie grave du foie de nature inflammatoire. Après tout, ce corps est la «plante» pour l’élimination et le traitement de toutes les substances qui pénètrent dans le corps. En outre, le foie est le lieu principal du métabolisme pour la plupart des hormones, enzymes, etc. L'hépatite virale est la plus dangereuse dans sa prédiction pour la vie humaine. Par conséquent, il est important d’éviter une éventuelle infection et de détecter la maladie à temps.

Message 34229826.
Auteur: Statut de l'auteur: utilisateur anonyme Le temps: 16:13 Date: 11 janvier 2008

Message 34230194. Réponse à

Poste 34229826
Auteur: Situation familiale:

Pin
Send
Share
Send
Send