La vie

Endométriose de la vessie: les causes du traitement

Pin
Send
Share
Send
Send


L'endométriose est une affection dans laquelle des tissus ressemblant à la muqueuse de l'utérus se développent. La maladie peut toucher la paroi utérine musculaire (adénomyose ou endométriose interne), le cou, les ovaires et d'autres organes. Si une formation anatomique, à l'exception de l'utérus, est impliquée dans le processus, la forme externe de la pathologie se développe.

L'endométriose de la vessie est une maladie rare pouvant provoquer un inconfort grave chez un patient. Lorsque le tissu anormal se développe, l'endométriose du péritoine de la vessie, ou superficielle, se produit à la surface externe de l'organe. Si la pathologie se produit dans la membrane muqueuse ou dans l’épaisseur de la paroi de l’organe, on parle alors de la forme la plus profonde de la maladie. Endométriose du col de la vessie est également isolé, dans lequel le sphincter est impliqué dans le processus - un muscle circulaire, dont la fermeture assure la rétention de l'urine.

Pendant la menstruation, sous l'influence des hormones sexuelles, le tissu endométrial s'épaissit et est rejeté, laissant à travers le vagin sous forme de saignement. Avec sa croissance en dehors de l'utérus, cela devient impossible, ce qui entraîne une douleur longue et intense pendant la menstruation et d'autres symptômes désagréables.

L'endométriose (nous avons déjà décrit cette maladie dans l'article précédent) affecte 6 à 10% des femmes en âge de procréer. Parmi ceux-ci, seuls 1 à 2% présentent une atteinte des voies urinaires, le plus souvent c'est la vessie qui en souffre.

Causes possibles

Les raisons exactes sont inconnues. On suppose que l'endométriose survient sous l'influence des facteurs suivants:

  1. Opéré de l'utérus. Une césarienne ou une hystérectomie (ablation de l'utérus) peut entraîner une pénétration accidentelle de cellules de l'endomètre à la surface de la vessie.
  2. Développement anormal de l'embryon dans lequel, même pendant la période prénatale, les cellules progénitrices du tissu endométrial pénètrent dans les organes urinaires.
  3. Reflux rétrograde (inverse) du sang pendant la menstruation. Ceci est possible, par exemple, avec un effort physique intense pendant la menstruation. Le saignement contenant des résidus de l'endomètre, ne peut pas pénétrer dans le vagin, et à travers les trompes de Fallope dans la cavité abdominale, et de là implanté dans la paroi de la vessie.
  4. Théorie de la greffe. Ses partisans suggèrent que les cellules de l'endomètre pourraient pénétrer dans un autre organe par les vaisseaux sanguins ou lymphatiques endommagés, par exemple lors de dispositifs intra-utérins (curetage, avortement).
  5. Changements génétiques. On pense que l'endométriose ou sa propension peut être héritée.

Manifestations cliniques

Les symptômes les plus courants de l'endométriose de la vessie sont des douleurs lors du remplissage de l'organe et des mictions fréquentes. Environ 30% des patients ne ressentent aucune gêne. La maladie est détectée par hasard, par exemple lors d'un examen visant à identifier les causes de l'infertilité.

Habituellement, les signes d’endométriose apparaissent ou augmentent pendant la menstruation. Ce sont:

  • besoin impérieux d'uriner (besoin urgent d'aller aux toilettes),
  • mictions fréquentes,
  • douleur lors du remplissage de la vessie,
  • sensation de brûlure ou de douleur en urinant,
  • l'apparition de sang dans l'urine
  • douleur pelvienne
  • maux de dos unilatéraux.

Dans certains cas, avec la forme commune de la maladie, ces symptômes sont combinés à d'autres signes:

  • crampes et douleurs abdominales basses avant et pendant la menstruation,
  • douleur lors du contact sexuel,
  • saignements intermenstruels, qui peuvent être très forts,
  • fatigue sévère, fatigue,
  • nausées et selles molles.

La grossesse avec l'endométriose de la vessie est possible, car avec un cours isolé de la pathologie n'affecte pas la fertilité. Cependant, dans la plupart des cas, il affecte non seulement la vessie, mais également les organes de l'appareil reproducteur, ce qui crée des difficultés pour la conception.

À propos de l'endométriose pendant la grossesse peut être trouvé sur cette page.

Si la maladie n'est pas traitée, elle progresse chez environ la moitié des patients. Les tissus pathologiques pénètrent profondément dans la paroi musculaire et compriment les ouvertures internes des uretères, empêchant ainsi l'urine de s'écouler des reins. En conséquence, une hydronéphrose et une insuffisance rénale peuvent se développer.

Faire un diagnostic

Le diagnostic de l'endométriose de la vessie commence par un examen gynécologique et une analyse d'urine pour détecter la présence de sang dans celle-ci.

  1. Échographie. Ainsi, le médecin saura où et en quelle quantité se situent les excroissances pathologiques de l'endomètre.
  2. IRM Étudiez l’utilisation d’un champ magnétique et d’ondes radio pour obtenir des images détaillées des tissus. Cela aidera à déterminer les plus petites caractéristiques de la pathologie.
  3. Cystoscopie Un instrument mince est inséré dans la vessie avec une caméra vidéo. Cela permet de voir le tissu endométrioïde sur la membrane muqueuse et de faire une biopsie pour confirmer le diagnostic.
  4. La laparoscopie. Parfois, pour diagnostiquer une lésion péritonéale recouvrant la vessie, une plaque péritonéale interne est examinée au moyen de petites incisions pratiquées dans la paroi abdominale antérieure à l'aide d'un appareil spécial - un laparoscope.

Après confirmation du diagnostic, le stade de la maladie est déterminé:

  • Étape 1 - minimale. Il n'y a qu'une petite quantité de tissu pathologique à la surface de l'organe.
  • Étape 2 - facile. Il y a des excroissances étendues de l'endomètre sans pénétration dans les couches profondes.
  • Stade 3 - modéré. La germination de l’endomètre à travers le péritoine et la formation de nodules dans le tissu musculaire commencent,
  • Étape 4 - difficile. L'endométriose affecte non seulement la vessie, mais également d'autres organes du bassin.

Diagnostic différentiel

Autres causes possibles pouvant être accompagnées de symptômes similaires:

  • cystite aiguë ou chronique,
  • cystite interstitielle
  • processus auto-immunitaire
  • réaction allergique
  • leucoplasie.

Par conséquent, en cas de douleur persistante dans le bas-ventre et de troubles urinaires, vous devriez consulter un médecin généraliste et un gynécologue.

Traitement chirurgical

C'est le meilleur moyen de se débarrasser des symptômes. Pendant l'opération, toutes les lésions pathologiques sont enlevées.

Il existe 2 types d'opérations pour cette maladie:

  1. Chirurgie transurétrale. À l'aide d'un cystoscope inséré dans l'urètre, le médecin prélève le tissu endométrial.
  2. Cystectomie partielle. L'opération implique le prélèvement de parties de l'organe par laparoscopie ou laparotomique.

L'évaporation au laser, la diathermocoagulation ou l'excision au scalpel permettent d'éliminer les foyers d'endométriose.

L'endométriose péritonéale superficielle peut être facilement retirée sans endommager la paroi musculaire. Avec un processus invasif, une résection couche par couche de la paroi musculaire de la vessie peut être nécessaire. Pour prévenir les dommages aux uretères au cours de l'intervention, injectez une solution de carmin indigo bien visible dans la cavité abdominale. L'endométriose affecte rarement la partie inférieure de l'organe (le triangle entre les ouvertures des uretères et l'ouverture interne de l'urètre), de sorte que le risque de lésion de ces organes est très faible. Le cathétérisme postopératoire n'est généralement pas requis. Il est produit uniquement avec une grande quantité d’intervention pour la décharge de l’urine, puis pour l’étude de contraste par rayons X de contrôle. Un agent de contraste est inséré à travers le cathéter dans la vessie et une radiographie est prise pour s'assurer qu'il n'y a pas de défauts.

Dans certains cas, des endoprothèses flexibles en silicone sont insérées dans les uretères pendant la chirurgie pour éviter la rétention urinaire. Ces tubes peuvent causer une gêne dans la région lombaire pendant les premiers jours après la chirurgie. Ensuite, ils sont enlevés par cystoscopie.

Période de récupération

Si la sonde urinaire est installée pendant plusieurs jours, le patient peut être renvoyé chez lui. Il est recommandé de ne prendre qu'une douche et de boire beaucoup de liquide afin d'éviter les infections des voies urinaires. Pour prévenir les infections, le médecin peut vous prescrire des antibiotiques.

Vous pouvez vous lever, vous asseoir et marcher dès le premier jour après la chirurgie. Cependant, l'activité ne devrait pas causer de douleur. Après la sortie, le régime est progressivement élargi, mais ne permet pas l'apparition de symptômes désagréables. Dans les premiers jours, vous devrez peut-être prendre des analgésiques. Pendant leur réception, il vaut mieux ne pas conduire.

Vous pouvez reprendre la conduite une fois que le patient est capable de s'asseoir confortablement et sans douleur dans le siège auto, se boucler, se regarder dans les rétroviseurs.

Le premier mois, le transfert d'objets lourds est limité (pas plus de 3 à 5 kg avec une répartition du poids dans les deux mains).

Traitement médicamenteux

Des médicaments hormonaux sont prescrits pour réduire les excroissances de l'endomètre et soulager les symptômes. Les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

Anti-inflammatoires non stéroïdiens

En particulier, l'ibuprofène, prescrit pour soulager la douleur dans la région pelvienne et les spasmes pendant la menstruation. Ils n'affectent pas les processus d'implantation des cellules de l'endomètre ni la progression du processus. Cependant, ces médicaments réduisent la production de prostaglandine impliquée dans la perception de la douleur.

Le diagnostic de l'endométriose ne peut être confirmé que par biopsie. Par conséquent, de nombreuses femmes soupçonnées de cette maladie ne reçoivent initialement que des analgésiques sans diagnostic précis. Dans de telles circonstances, les AINS sont largement utilisés comme traitement de première intention.

Étant donné que l'endométriose de la vessie survient chez les femmes avant la ménopause, bon nombre de ses traitements sont conçus pour interrompre la production cyclique normale d'hormones dans les ovaires. À cette fin, diverses préparations hormonales sont prescrites.

Analogues de la gonadolibérine (GRG)

Ils soulagent efficacement la douleur et réduisent la taille des foyers d'endométriose. Ces médicaments inhibent la production d’œstrogènes dans les ovaires en inhibant la sécrétion de gonadotrophines hypophysaires. Arrêt mensuel imitant la ménopause. Des sprays nasaux et des injections d'agonistes du GRG sont utilisés.

Les effets secondaires des médicaments sont associés à une carence en œstrogènes: bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, saignements vaginaux, troubles émotionnels, fatigue. Pour leur prévention pendant le traitement avec les agonistes du GRG, de petites doses de progestérone sont administrées sous forme de comprimés (le traitement dit plus).

Contraceptifs oraux

Des médicaments combinés contenant de l'œstrogène et des gestagènes sont utilisés. Elles peuvent être affectées en permanence, de sorte que les règles ne se produisent pas. Dans de rares cas, leur utilisation entraîne un gain de poids, une sensibilité des seins, des nausées et des saignements vaginaux. Cependant, les contraceptifs oraux chez les femmes atteintes d’endométriose de la vessie sont généralement bien tolérés.

Progestatifs

Des substances telles que l'acétate de médroxyprogestérone, l'acétate de noréthindrone et l'acétate de norgestrel sont plus efficaces que les pilules contraceptives et sont recommandées pour les patientes qui ne peuvent pas prendre de contraceptifs oraux ou qui sont inefficaces. Les effets secondaires sont plus prononcés: sensibilité des seins, ballonnements, prise de poids, saignements utérins irréguliers, dépression. L'absence de menstruations provoquée par de fortes doses de progestatifs peut durer plusieurs mois après la fin du traitement. Par conséquent, les progestatifs ne sont pas attribués aux femmes qui souhaitent tomber enceintes peu après la fin du traitement.

Danazol

C'est une drogue synthétique qui crée un taux élevé d'androgènes et diminue le taux d'œstrogènes, empêchant ainsi l'ovulation. Chez 80% des femmes prenant du Danazol, il existe un soulagement de la douleur et une réduction des foyers d'endométriose, mais 75% d'entre elles développent des effets secondaires. Ceux-ci comprennent la prise de poids, l'œdème, l'acné, la réduction mammaire, la peau grasse, la croissance indésirable des poils du visage, la diminution du ton de la voix, les bouffées de chaleur, les maux de tête, les troubles émotionnels et le désir sexuel.

Presque tous ces effets secondaires sont réversibles, mais persistent plusieurs mois après l’arrêt du médicament. Danazol n'est pas recommandé en cas de maladie grave du cœur, des reins ou du foie.

Inhibiteurs d'Aromatase

Le groupe de médicaments le plus moderne pour le traitement de l'endométriose de la vessie. Ils bloquent l'effet de l'œstrogène sur les foyers de l'endomètre et inhibent également la synthèse de cette hormone sexuelle dans les ovaires et le tissu adipeux. Ils peuvent être combinés avec d'autres médicaments.

Traitement de l'endométriose de la vessie

Les maladies du système urinaire sont toujours graves et présentent des symptômes désagréables. Une de ces maladies est l'endométriose de la vessie.

Cette maladie ne survient que chez les femmes, car elle est associée à la croissance de la muqueuse utérine.

Étant donné que cette maladie a tendance à toucher non seulement la vessie, mais également les organes voisins du système urogénital, tout symptôme d'alerte doit constituer une raison pour consulter un médecin.

Informations générales

L'endométriose est une maladie féminine. Cette pathologie est caractérisée par le mouvement de la muqueuse interne de l'utérus (endomètre).

Le tissu endométrial s'étend dans la couche utérine des muscles ou va au-delà de l'emplacement initial: dans les ovaires, le col utérin, la cavité abdominale, les coupes intestinales, la vessie.

Dans le cas où le patient a récemment subi une intervention chirurgicale dans le système urogénital, la muqueuse utérine peut même basculer dans la cicatrice postopératoire. Les symptômes qu'une femme ressentira dépendront de l'endroit où se trouve l'endomètre.

Le plus souvent, la maladie survient chez les femmes en âge de procréer - de 23 à 40 ans et touche 26% des femmes. À l'âge d'activation de la fonction menstruelle, on retrouve 10 à 12% des filles. Très rare pendant la ménopause (3-6%). L'endométriose peut revêtir 2 formes: affectant les organes génitaux (génital) et n'affectant pas le système reproducteur (extragénital).

Il y a 4 degrés principaux de la maladie:

  1. Un seul changement dans les tissus de surface, la germination de l'endomètre est superficielle.
  2. Des foyers multiples atteignent le milieu du tissu.
  3. La germination de l'endomètre devient plus profonde, des adhérences simples apparaissent dans la cavité abdominale.
  4. Compaction des adhérences et augmentation des zones touchées.

Les foyers de dommages varient en taille et en forme. Il existe à la fois des foyers arrondis de quelques millimètres et des croissances de formes atypiques de 7 à 9 centimètres de diamètre. Ils ont une couleur cerise noire, qui n'est pas caractéristique des tissus d'organes, avec des cicatrices blanchâtres sur les bords. En raison de ces caractéristiques, la maladie provoque l’apparition d’adhésions dans le bassin.

Un poids excessif peut déclencher le développement de l'endométriose de la vessie chez les femmes.

Le développement de l'endométriose de la vessie chez la femme a de nombreuses raisons:

  • troubles hormonaux,
  • prédisposition génétique
  • inflammation dans le système urogénital,
  • mauvaise nutrition,
  • perturbations du bilan hydrique
  • en surpoids
  • problèmes métaboliques,
  • immunité affaiblie
  • fin de grossesse
  • effets des opérations (élimination des kystes des ovaires, césarienne, avortement, traitement de l'érosion).

Les principales manifestations indiquant la présence de tumeurs de l'endomètre sont:

  • problèmes de miction, douleur accompagnant ce processus,
  • la présence de sang dans les urines à la fin de l'acte de miction,
  • douleur constante ou passagère dans la région pelvienne (apparaissant ou augmentant avant le début des règles),
  • lourdeur dans le bas de l'abdomen,
  • Inclusions "feuilletées" dans l'urine,
  • incontinence urinaire
  • gain de poids.

Outre les signes ci-dessus, la maladie se caractérise par une coloration rougeâtre de l'urine avant le début de la menstruation.

Cette couleur est due à un changement de couleur de la membrane muqueuse de la vessie touchée. Dans l'analyse générale de l'urine, les globules rouges seront détectés sans changement.

Au stade initial de développement, l'endométriose peut survenir sans symptômes. Cela rend difficile la détermination de la présence de la maladie.

L'échographie de la vessie est l'une des procédures de diagnostic permettant de détecter l'endométriose.

L’apparition de problèmes de vessie justifie un traitement rapide chez le médecin. Le complexe de procédures de diagnostic pour la détection de l'endométriose comprend:

  • prise d'histoire - analyse de l'hérédité, des maladies passées, des infections, des lésions du système urogénital, des lésions résiduelles du post-partum, des effets de l'avortement,
  • l'étude de la fonction menstruelle - la durée, la fréquence, la profusion de la menstruation,
  • cystoscopie - étude de l'urètre avec un endoscope, réalisée sous anesthésie,
  • collecte de sang général et des tests d'urine.
  • échographie (échographie).

Une femme peut se voir attribuer une imagerie par résonance magnétique (IRM). Mais il n'est utilisé que dans les cas qui ne sont pas clairs et difficiles à diagnostiquer - lorsqu'il est difficile de distinguer les autres maladies du système urinaire de l'endométriose. Dès que l'endométriose de la vessie est diagnostiquée chez le patient, il est important de commencer immédiatement le traitement pour éviter l'apparition de complications.

Le traitement de la maladie s’effectue de l’une des deux manières suivantes:

Le traitement conservateur implique la prise de médicaments agissant sur les hormones (contraceptifs oraux).Le médecin demandera si la patiente envisage de devenir enceinte et prend en compte la perception des drogues par son corps.

Pour améliorer l'état de la vessie et faire face aux manifestations de la maladie, des contraceptifs sont administrés par cours pendant 3 à 4 mois. Rappelez-vous que vous ne pouvez pas enfreindre le régime, sinon le traitement sera inefficace.

En outre, les médicaments prescrits visant à restaurer l'immunité.

S'il n'y a pas d'amélioration de l'état du patient, la question de l'opération sera posée. Lorsque l'état de la maladie est négligé et que les médicaments ne peuvent pas arrêter le processus inflammatoire, les parties affectées de la vessie seront retirées.

Le plus dangereux en intervention chirurgicale est la possibilité d'introduire des cellules endométriales pathologiques dans d'autres organes du système urogénital. Mais les médecins surveillent attentivement cela pendant l'opération.

En période postopératoire, on prescrit des médicaments hormonaux au patient pour la guérison rapide des tissus.

Médecine traditionnelle

Vous ne devriez pas prendre l'avion, vous pouvez nuire à la santé.

Les thérapies aux herbes et autres méthodes de médecine traditionnelle doivent être approuvées par le médecin traitant. L'automédication peut nuire à la santé et aggraver l'évolution de la maladie. Si tout est en ordre et que les remèdes populaires peuvent être utilisés pour le patient, alors une gestion efficace des manifestations de la maladie aidera à:

  • des teintures et décoctions d'herbes qui augmentent l'immunité (fleurs de camomille, feuilles de montagne, feuilles d'ortie),
  • décoction à base de pinceau rouge.

La recette pour la décoction au pinceau rouge est la suivante. Vous avez besoin d'une racine sèche de la plante. Il est broyé, versé dans une casserole et mélangé à un demi-litre d'eau bouillante.

Le mélange doit être bouilli à feu moyen pendant 15 à 20 minutes. Ensuite, le pot doit être enveloppé avec une couverture ou une serviette et insister 30 minutes.

Utiliser quotidiennement un demi-verre de bouillon 2-3 fois avant les repas. Pendant la période de menstruation devrait faire une pause.

Prévention et pronostic

L'endométriose de la vessie chez la femme peut être facilement évitée grâce à de telles mesures préventives:

  1. Maintenir un mode de vie sain et actif.
  2. Ne pas abuser de l'alcool, arrêtez de fumer.
  3. Débarrassez-vous de l'excès de poids.
  4. Bien manger afin d'établir un métabolisme.
  5. Deux fois par an, à examiner par un gynécologue et un urologue.
  6. Évitez les avortements et n'amenez pas les maladies du système urinaire aux opérations.

Un diagnostic et un traitement opportuns peuvent complètement guérir la maladie. Si vous n'arrêtez pas le développement de la maladie, l'endomètre élargi peut se développer en une tumeur maligne de la vessie et conduire à la stérilité. Le pronostic pour les patientes qui envisagent une grossesse en cas de rétablissement est favorable - concevoir et porter l'enfant ne feront de mal à rien.

Endométriose de la vessie

Cet article porte sur les causes, les symptômes, le tableau clinique, le diagnostic et le traitement de maladies telles que l'endométriose de la vessie. Cependant, comme le montre la pratique, le lecteur ne comprend pas facilement des informations «nues» sur la maladie. C'est pourquoi vous allez vous familiariser avec des concepts tels que l'endomètre et l'endométriose, puis étudier les informations relatives à l'endométriose de la vessie.

Structure et fonction de l'endomètre

L'endomètre est la couche interne de l'utérus tapissant sa cavité. fonction endométriale - fixation de l'œuf pour la fécondation ultérieure et la croissance du fœtus. Le tissu endométrial étant très riche en récepteurs d’œstrogènes et de progestérone, une mise à jour mensuelle de l’endomètre a lieu. Endometrium se compose de deux couches:

  • Externe - couche endométriale ou glandulaire, subit un décollement cyclique pendant la période de décharge menstruelle et repousse dans la première phase du cycle menstruel.
  • La couche interne ou basale, responsable de la formation d’une nouvelle couche d’endomètre glandulaire.

Les informations sur la structure et le fonctionnement de l'endomètre sont importantes pour mieux comprendre le mécanisme d'une maladie telle que l'endométriose.

Normalement, l'endomètre recouvre la surface interne de l'utérus et ne se trouve plus nulle part dans le corps.

Endométriose et ses types

L’endométriose est une maladie du système de reproduction féminin dans laquelle la croissance du tissu endométrial se produit en dehors de sa localisation physiologique, c.-à-d.

on le trouve en dehors de l'utérus. Les fluctuations cycliques mensuelles des hormones sexuelles féminines conduisent à la formation de symptômes et à un tableau clinique complet de l'endométriose.

Il existe deux types d’endométriose: génitale et extragénitale.

Endométriose extragénitale

Un type d'endométriose dans lequel se produisent la formation et la prolifération de tissu endométrial en dehors des organes génitaux féminins. C'est la variante extragénitale qui fait référence à l'endométriose de la vessie chez la femme. En plus de la vessie, le tissu endométrial peut être trouvé dans n'importe quel organe, ce qui forme un certain complexe de symptômes de la maladie.

Lésion de la vessie par le tissu endométrial

En pratique gynécologique, l'endométriose de la vessie est assez rare et le tableau clinique de la maladie n'a aucune spécificité.

Cela complique le diagnostic précoce et le traitement ne commence souvent que par l'apparition de symptômes marqués chez un patient.

Avec l'endométriose de la vessie, l'endomètre se développe dans la cavité ou la paroi de la vessie, ce qui forme en outre les symptômes caractéristiques de nombreuses maladies du profil urologique.

Causes de la douleur de la vessie chez les femmes

L'endométriose de la vessie provoque des symptômes caractéristiques de nombreuses maladies urologiques. Toutefois, leur complexité suggère une endométriose et nécessite une étude diagnostique pour un diagnostic précis. Avec la défaite du tissu endométrial de la vessie chez une femme malade, les symptômes suivants se forment:

  • La dysurie est une violation du mécanisme et du processus de la miction.
  • Douleur et inconfort dans la région pelvienne et le pubis - est caractéristique pendant les périodes de menstruation. La douleur est un caractère persistant d'intensité moyenne. Déterminer l'emplacement de la douleur est difficile.
  • Hématurie - l'apparition de sang (globules rouges) dans l'urine.
  • Turbidité importante de l'urine - ressemble visuellement à des flocons dans l'urine.
  • Douleur pendant la miction.

La douleur abdominale, l'apparition de sang dans l'urine et les phénomènes dysuriques aggravés pendant la menstruation sont les principaux signes de l'endométriose de la vessie.

Il est à noter que les symptômes se forment progressivement et que l'identification de la femme malade peut être assez tardive, raison pour laquelle il convient d'écouter tout changement dans le corps.

Si vous trouvez un ou plusieurs des symptômes ci-dessus, ne tardez pas avec la consultation et le traitement médical chez un gynécologue. Un diagnostic opportun de l'endométriose de la vessie et un traitement adéquat permettront de faire face rapidement et efficacement à la maladie.

Pour établir un diagnostic clinique d'endométriose de la vessie, l'obstétricien-gynécologue effectue un diagnostic complet de la recherche. Un tel complexe comprend la consultation et l'examen dans une chaire gynécologique en miroir, la collecte d'informations (antécédents obstétricaux et gynécologiques) sur la vie et cette maladie, en tenant compte de toutes les plaintes et en vérifiant des symptômes spécifiques.

Ensuite, le spécialiste assigne un certain nombre d'études instrumentales:

  • Hystéroscopie - examen intravaginal de la cavité utérine avec l'utilisation d'une technologie optique spéciale.
  • La cystoscopie est similaire à l’étude précédente, mais la vessie est examinée.
  • Echographie des organes pelviens.
  • Tomographie par ordinateur et par résonance magnétique. Dans les cas où le diagnostic différentiel est difficile.

La cystoscopie permet d'identifier les foyers d'endométriose sur la surface interne de la vessie

Les études instrumentales sont nécessairement complétées par des données de laboratoire, qui prennent en compte l'analyse générale du sang et de l'urine, ainsi que le niveau d'hormones sexuelles féminines.

Après avoir mené une étude approfondie, le médecin établit un diagnostic clinique - endométriose de la vessie - et détermine le plan et le schéma thérapeutique.

Intervention chirurgicale

Elle est réalisée dans les cas avancés lorsque l’endométriose extragénitale se situe aux 3ème et 4ème stades, la majeure partie de l'organe ou l'invasion du tissu endométrial s'est produite dans toute l'épaisseur de l'organe. En outre, un traitement chirurgical est effectué lors de l'établissement d'une infertilité persistante chez les femmes.

Le traitement chirurgical consiste en une résection (ablation) de la partie affectée de la vessie, suivie d'une fermeture. Actuellement, l’opération est réalisée par laparoscopie et est considérée comme peu invasive, ce qui permet d’obtenir une bonne période postopératoire et une meilleure qualité de vie du patient.

Il est possible d'éliminer complètement tous les foyers d'endométriose uniquement à l'aide d'une intervention chirurgicale.

Recommandations

En général, l'endométriose de la vessie répond bien au traitement, notamment avec l'utilisation de techniques chirurgicales. Aux stades précoces, l’hormonothérapie est administrée en plusieurs temps, ce qui permet de bien contrôler la maladie. Cependant, le traitement radical reste aujourd'hui précisément un traitement chirurgical, ce qui vous permet de vous débarrasser complètement de la maladie.

Soigneusement soigner votre corps et protéger votre santé!

Tout sur l'endométriose de la vessie

Environ 80% des femmes de leur vie faisaient face à des maladies du système urinaire (la cystite, par exemple, est connue de la plupart des gens par ouï-dire). L'endométriose de la vessie, dont chaque fille devrait connaître les symptômes et le traitement, est une maladie plutôt rare, mais insidieuse, qui appartient à la même sphère.

Sa principale caractéristique est la présence de cellules épithéliales et stromales dans divers organes du corps de la femme. Les nouvelles formations correspondent à l'endomètre, de sorte que la plupart de leurs modifications dépendent de la phase du cycle menstruel. Sur le site de localisation, la maladie peut être de nature génitale ou extragénitale.

Le dernier groupe comprend l'endométriose de la vessie.

Causes de l'endométriose de la vessie

La vessie est située dans le bassin d'une femme et joue un rôle de premier plan dans le processus d'élimination de l'urine du corps. Toute violation de la fonction de ce corps affecte négativement la vie humaine. Comme la vessie chez la femme est adjacente aux organes génitaux internes et externes, elle peut être impliquée dans les problèmes pathologiques de la sphère génitale féminine.

L'endomètre est une muqueuse utérine dont les cellules, dans certaines conditions, peuvent favoriser leur croissance et saisir les organes voisins. La vessie est située à proximité immédiate de l'utérus et l'endométriose extragénitale l'affecte donc en premier lieu.

Le plus souvent, la maladie survient chez les femmes de 18 à 45 ans. Les experts associent une sélectivité similaire de la pathologie liée à l’âge au facteur hormonal. En dehors de ce cadre, l'endométriose de la vessie peut être détectée chez jusqu'à 5% des patients.

Il y a 20 ou 30 ans, la maladie était rarement diagnostiquée, mais compte tenu du contexte général d'affaiblissement du système immunitaire et de la dégradation de l'environnement, le nombre de patients souffrant d'endométriose de la vessie augmente rapidement.

Selon le degré d'endommagement des tissus environnants, la maladie peut être divisée en plusieurs types:

  • formations tissulaires pathologiques à caractère unique, situées à la surface des parois de la vessie,
  • une ou plusieurs petites lésions avec la croissance du tissu conjonctif profondément dans la paroi de la vessie,
  • formation d'adhérences dans la lumière de la bulle,
  • la défaite de 100% de la paroi de la vessie et des adhérences prononcées.

L'endométriose de la vessie chez une femme peut occuper une surface comprise entre quelques millimètres et 7 à 9 cm.Très souvent, les experts notent le développement d'une formation de type tumeur dans la lumière de la vessie dans cette pathologie, qui la réduit. De plus, la formation de cicatrices entraîne le développement d'adhérences dans le bassin.

La littérature médicale discute de plusieurs théories sur l'occurrence de cette pathologie. Le plus grand nombre d'adhérents ont trois causes principales de l'endométriose:

  • théorie des implants
  • origine embryonnaire de l'endométriose,
  • théorie métaplasique de la maladie de la vessie.

Cependant, un grand nombre de spécialistes en urologie ne négligent pas l'origine héréditaire de la maladie, car dans 20% des cas, l'endométriose de la vessie est diagnostiquée à un âge relativement jeune et en l'absence totale de toute manifestation des organes génitaux féminins.

Les principaux symptômes de la maladie de la vessie chez les femmes

Il existe plusieurs symptômes principaux caractéristiques de toute localisation du processus pathologique. Tout d'abord, les médecins notent l'évolution longue et constante de la maladie. Une régression relative de l'endométriose de la vessie n'est possible qu'après le début de la ménopause, lorsque les hormones sexuelles féminines n'affectent plus tous les organes et systèmes.

L'un des principaux symptômes de la maladie est la douleur. Il apparaît généralement ou augmente 2 à 3 jours avant la menstruation et disparaît à la fin de la menstruation. En cas d’endométriose grave, le syndrome douloureux peut persister longtemps et s’arrêter très difficilement.

La vessie présentant une pathologie similaire peut augmenter de taille, mettant souvent la pression sur les organes situés à proximité. Une augmentation et une diminution de la vessie touchée peuvent également être directement liées au cycle menstruel de la femme.

Pour l'endométriose, les symptômes du système urinaire seront suffisamment caractéristiques:

  • sang dans l'urine ou urine trouble mélangée à des flocons,
  • douleur intense dans la région pelvienne, qui peut être permanente ou ne survenir que pendant la miction,
  • incontinence nocturne ou chronique,
  • gonflement du visage, du tronc et des membres inférieurs.

Méthodes de diagnostic de l'endométriose de la vessie

Si vous ressentez ces symptômes, la femme doit demander l’avis de spécialistes. L'étude de l'historique de vie du patient joue un rôle important dans le diagnostic de la pathologie. Tout d'abord, il est nécessaire d'exclure le caractère héréditaire de la maladie, les blessures éventuelles et les maladies passées. Il est également important de faire attention aux problèmes de la région génitale du patient.

De grande importance est:

  • l'état du système reproducteur chez les femmes
  • durée et fréquence des menstruations,
  • la présence de maladies inflammatoires des organes génitaux,
  • le nombre de naissances, d'avortements,
  • opérations gynécologiques transférées.

Les diagnostics de laboratoire détermineront la présence de saignements et d'inflammations dans la vessie et une analyse d'urine en général donnera une description comparative de l'état du système urinaire en général.

Parmi les méthodes instrumentales pour le diagnostic de l'endométriose de la vessie, la cystoscopie est devenue la plus courante.

Cette procédure est effectuée à l'aide d'un cystoscope, qui est inséré dans la vessie d'une femme à travers l'urètre, afin de déterminer la nature et l'étendue de ses dommages.

La manipulation elle-même est assez douloureuse, elle est donc réalisée sous anesthésie générale à l'hôpital.

S'il n'est pas possible d'établir un diagnostic différentiel clair de l'endométriose avec d'autres lésions de la vessie, on peut utiliser une échographie et une imagerie par résonance magnétique.

Traitement de la pathologie de la vessie

Le traitement de la maladie doit être complexe, différencié et tenir compte des facteurs suivants:

  • l'âge du patient
  • les traits de personnalité psychologiques et l'attitude de la patiente face à d'éventuelles grossesses futures,
  • localisation du processus pathologique, sa prévalence et la sévérité du cours,
  • la présence d'un composant inflammatoire, diverses manifestations adhésives de l'endométriose,
  • processus hyperplasiques de l'endomètre et la menace de malignité.

L'endométriose de la vessie peut être traitée par des moyens conservateurs et chirurgicaux. À la fin de la thérapie principale, il est indiqué au patient une période de rééducation visant à éliminer les troubles résiduels, à rétablir l'aptitude au travail et d'autres types d'activités sociales.

Médicaments pour le traitement de la maladie chez les femmes

Dans le traitement conservateur de l'endométriose de la vessie, le rôle principal est attribué à l'utilisation de progestatifs. Les préparations «Linestrenol» et «Norkolut» se sont répandues à la fin des années 80 et n'ont pas perdu de leur pertinence aujourd'hui.

Des sources étrangères proposent pour le traitement de l'endométriose un médicament de synthèse "Danazol". Ce médicament est utilisé à raison de 400 à 800 mg par jour pendant 6 mois. Dans les cas graves, le traitement peut durer jusqu’à un an.

La Gestrinone est un bon médicament pour le traitement de l'endométriose de la vessie. Grâce à sa forte activité biologique, ce médicament a un effet thérapeutique prononcé, même à petites doses.

De nombreux auteurs ont noté un effet assez important de l'utilisation de ces médicaments. Рецидив болезни составлял не более 18%, однако в значительном количестве случаев можно говорить лишь о ремиссии эндометриоза мочевого пузыря.

Достаточно хорошие результаты дает использование в лечении этой тяжелей болезни рефлексотерапии и применение лечебных пиявок. Différents types de physiothérapie, combinés à un traitement de spa, peuvent également améliorer l’effet de la période de récupération.

Nous vous recommandons de lire l'article sur les médicaments pour le traitement de l'endométriose chez les femmes. Vous y apprendrez les caractéristiques de la maladie, les objectifs de la pharmacothérapie, les moyens utilisés.

Toute maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. Cette vérité bien connue est pleinement applicable à l'endométriose de la vessie.

Il est recommandé aux femmes, deux fois par an, de réaliser des examens préventifs chez un gynécologue et un endocrinologue et, lors de l'identification de troubles hormonaux ou autres, de ne pas retarder le traitement.

Grâce à cela, les patients pourront améliorer leur qualité de vie et éviter d’importants problèmes de santé à l’avenir.

Pourquoi l'endométriose de la vessie se développe, comment traiter

Des sensations douloureuses dans la région de la vessie n'indiquent pas toujours l'apparition de problèmes urologiques. Parfois, l'endométriose peut causer de la douleur. Cette maladie affecte généralement les organes génitaux internes de la femme (utérus, ovaires), de sorte que même les urologues qualifiés ne peuvent pas toujours déterminer la pathologie à un stade précoce.

Quelles sont les causes de l'endométriose?

L'endométriose est une croissance anormale de cellules qui tapissent généralement l'intérieur de l'utérus sur les parois de la vessie. La cause principale de la pathologie est considérée comme étant la menstruation rétrograde: un processus dans lequel le sang menstruel ne coule pas dans le vagin, mais entre dans les autres organes de la cavité péritonéale.

L'endométriose de la vessie indique que les cellules qui avaient précédemment lavé l'intérieur de l'utérus se sont accumulées sur ses parois pendant plus d'un mois. À la fin, il y a eu une infiltration et la région de l'organe urinaire est devenue dépendante du fond hormonal et du cycle menstruel de la femme.

Plus rarement, les foyers endométriaux situés sur les organes du système urinaire se développent en raison d’une immunité anormale. En particulier, les femmes souffrant d'allergies, d'asthme et de cancers sont plus sujettes à l'endométriose que celles qui ne présentent aucune anomalie du système immunitaire.

Il est impossible de déterminer la pathologie par vous-même, mais les symptômes suivants doivent vous alerter:

  • Diminution de la capacité vésicale (se manifestant par des mictions plus fréquentes),
  • Lorsque des douleurs menstruelles apparaissent, des sensations similaires apparaissent dans la vessie.
  • Une hématurie apparaît pendant les règles (le sang dans les urines est plus souvent remarqué par les utilisatrices de tampons, pas de serviettes),
  • Cystalgia
  • Douleur qui s'étend au haut du devant des jambes.

Ces signes devraient être une raison pour aller chez le gynécologue et l'urologue. Si le problème est ignoré, les cellules de l'endomètre continueront à se développer et pourront bloquer complètement l'urètre.

Comment diagnostique-t-on l'endométriose?

Il est très difficile d'identifier la maladie aux stades les plus précoces, car la pathologie est très rare et tous les urologues (avec le développement de symptômes implicites chez un patient) ne la soupçonnent pas immédiatement. Même sur une image échographique claire, il n’est pas toujours possible de remarquer l’épaississement pathologique des parois de la vessie.

Le diagnostic opportun est compliqué par le fait que les foyers d'endométriose peuvent se développer à la fois à l'extérieur et à l'intérieur du corps. Si vous suspectez une endométriose de la vessie, l'urologue vous prescrit une cystoscopie en combinaison avec une biopsie diagnostique. Si les résultats de l'étude menée sur l'analyse du tissu, confirmant sa nature pathologique, un traitement approprié est sélectionné.

Comment traite-t-on la maladie?

Malheureusement, le fait même que l’apparition d’un foyer endométrioïde sur les parois de la vessie indique que la maladie en est au dernier stade. Les options de traitement sont donc considérablement limitées.

Si une femme présente des symptômes douloureux graves, une intervention chirurgicale est prescrite. Dans la plupart des cas, le chirurgien n'aura même pas besoin de faire une incision dans la cavité (assez de laparoscopie). Si, après l'opération, les lésions endométriotiques apparaissent à plusieurs reprises, une partie de la paroi de la vessie est excisée.

Mais si l'endométriose de la vessie était néanmoins découverte à un stade précoce (par exemple, lorsque les cellules de l'endomètre n'avaient pas encore réussi à s'implanter dans la paroi de l'organe), on peut alors se passer d'une intervention chirurgicale. Le traitement médicamenteux est effectué en utilisant:

  • Hormones synthétiques
  • Contraceptifs oraux
  • Progestatifs (stéroïdes à activité hormonale),
  • Les antigonadotropines,
  • Agonistes de la gonadolibérine.

Afin d’éviter les effets secondaires graves, ce traitement médicamenteux doit être effectué pendant une courte période (pas plus de six mois). Sinon, une laparoscopie est prescrite.

Pas besoin d'abandonner la laparoscopie en raison de craintes déraisonnables. Après le retrait chirurgical des foyers endométriaux, le fonctionnement normal de la vessie sera rétabli et tous les symptômes douloureux disparaîtront. Un autre avantage est qu’après la chirurgie, vous ne devrez passer que 5 à 7 jours à l’hôpital.

Est-il possible de lutter contre la maladie à la maison?

Ne confondez pas l'endométriose de l'utérus avec l'apparition de cellules de l'endomètre dans la vessie. Si dans le premier cas, vous pouvez toujours essayer de résoudre le problème par des méthodes courantes, l’apparition de cellules de l’endomètre sur les parois de la vessie indique que le traitement à domicile n’a pas fonctionné.

Il est préférable de confier votre santé à des professionnels, d’autant plus que les opérations laparoscopiques présentent un très faible pourcentage de complications.

Comment survient l'endométriose?

Chaque mois, pendant le cycle menstruel, la muqueuse utérine s’exfolie et laisse du sang.

Puis, à la fin des jours critiques, commence la croissance des cellules de l'endomètre, qui dure jusqu'au début du cycle suivant, pour ensuite ressurgir.

Il s'agit d'un processus normal appelé hypertrophie physiologique de l'endomètre. Si le mensuel ne se produit pas, la croissance des cellules muqueuses se poursuit. Ce phénomène s'appelle l'hyperplasie.

Pourquoi l'hyperplasie survient-elle? Les raisons de la croissance accrue des cellules de l'endomètre sont les suivantes:

  • Déséquilibre hormonal. La quantité d'oestrogène augmente, ce qui aide l'endomètre à récupérer après la menstruation. La quantité de progestérone qui inhibe la croissance des cellules muqueuses diminue.
  • Perturbation de l'équilibre glucidique, ce qui conduit à l'obésité. Le tissu adipeux produit également des œstrogènes.
  • Échec des ovaires, où les hormones sont produites.
  • Diabète sucré, maladies infectieuses chroniques, immunité affaiblie.
  • Processus inflammatoires des organes génitaux.
  • Prédisposition génétique. 1/5 de toutes les maladies sont diagnostiquées chez les 20 ans.
  • Avortements fréquents.

Il existe une endométriose génitale, lorsque le tissu endométrial affecte les organes génitaux, et un tissu extragénital, dans lequel d'autres organes, à l'exception de l'organe génital, sont affectés. Cela inclut l'endométriose de la vessie. L'organe est situé près de l'utérus, il est donc affecté en premier.

Stade de la maladie

Les causes de dommages à la vessie sont les suivantes:

  • déséquilibre hormonal
  • immunité réduite
  • prédisposition génétique
  • l'utilisation d'une petite quantité de liquide
  • mauvaise nutrition,
  • négligence lors d'opérations gynécologiques.

Il y a 4 sévérité de la maladie:

  • cas isolés de formation de l'endomètre à la surface des parois de la vessie,
  • des foyers de tissus pathologiques poussent profondément dans,
  • dans la lumière de la bulle se forment des adhérences,
  • les parois de l'organe sont complètement touchées, les adhérences dans le pelvis se développent, une tumeur bénigne se forme dans la vessie.

Les lésions sont rondes, mesurent 2–5 mm ou se développent en foyers sans forme de 7–9 cm. Elles sont séparées des tissus sains par des cicatrices. La vessie peut augmenter, en particulier pendant la menstruation, et exercer une pression sur les organes voisins, provoquant une douleur supplémentaire.

Symptômes de la maladie

L'endométriose de la vessie présente les symptômes suivants:

  • Douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen et du pelvis, difficiles à localiser. Habituellement modérés, ils augmentent pendant la menstruation, il est difficile de s’arrêter avec une forme grave de la maladie.
  • Les douleurs qui surviennent après un orgasme et lors d'un rapport sexuel.
  • Les érythrocytes apparaissent dans les urines. Avant les règles, il devient rouge. C'est un signe caractéristique de la maladie.
  • Dysurie, lorsque les mictions deviennent fréquentes ou rares, ou que l’incontinence urinaire due à une lésion d’un organe cervical se manifeste.
  • Miction douloureuse.
  • Les douleurs s'étendent au dos, aux membres inférieurs.
  • Les flocons apparaissent dans l'urine.
  • Gonflement possible du visage, des membres.

Les phases initiales de l'endométriose sont asymptomatiques, puis la maladie entre dans une phase chronique. 3-5 ans s'écoulent avant l'apparition de sang dans les urines, bien que le syndrome hémorragique ne survienne que chez 25% des patients. En plus de ces symptômes, vous devez rester sous le syndrome d’anxiété / dépression. Les patients vivent dans la peur d'une tumeur.

Ils sont épuisés par la douleur constante et l'inconfort de la région pelvienne. Certaines femmes ont une fonction sexuelle altérée. La violation de la vessie provoque un dysfonctionnement des autres organes - tout le corps en souffre.

Par conséquent, la présence d'un seul de ces symptômes suffit à consulter un gynécologue ou un urologue pour un examen approfondi.

Diagnostics

Avec l’endométriose de la vessie, les symptômes ressemblent aux manifestations d’autres maladies urologiques; il est donc difficile pour les médecins de poser un diagnostic correct. En cas de miction douloureuse, une cystalgie est diagnostiquée et, lorsque du sang apparaît dans l'urine, une cystite hémorragique est déterminée. Difficultés de diagnostic dues au fait que la maladie était auparavant considérée comme rare.

Les médecins se sont concentrés sur l'apparition de sang dans l'urine, ce qui n'est pas toujours le cas, et n'ont pas trouvé de lien entre les plaintes de la patiente et le cycle menstruel. En conséquence, la thérapie utilisée dans les maladies des organes urinaires n'a pas produit d'effet. Par conséquent, le diagnostic différentiel suivant.

Collecte de l'anamnèse de la maladie. L'attention est attirée sur les données suivantes:

  • y avait-il des maladies similaires dans le genre
  • ce que le patient était malade, s'il y avait des blessures
  • maladies génitales antérieures,
  • la régularité de la menstruation (retard, durée, et comment procéder),
  • nature de la douleur,
  • le nombre de grossesses et d'accouchements,
  • si des opérations gynécologiques ont été effectuées.

Tests de laboratoire - Les tests d'urine montrent l'état du système urinaire.

  • cystoscopie pour déterminer la gravité des lésions tissulaires, la présence de cicatrices et de tumeurs,
  • Échographie de la vessie ou de l'utérus,
  • hystéroscopie - examen intracavitaire de l'utérus pour détecter une hyperplasie de l'endomètre,
  • IRM (pour les difficultés de diagnostic).

Méthodes de traitement

Le traitement de l'endométriose de la vessie est effectué par deux méthodes: conservatrice et chirurgicale. Lors du choix d'une méthode, le médecin prend en compte les facteurs suivants:

  • l'âge du patient
  • localisation de la pathologie et de la gravité de la maladie,
  • processus inflammatoires et adhésifs,
  • le risque de transition des tumeurs bénignes vers l'oncologie,
  • La patiente a-t-elle l'intention de devenir enceinte à l'avenir?

Avec une méthode de traitement conservateur, les progestatifs (hormones) jouent un rôle majeur. Les contraceptifs oraux donnent de bons résultats et des effets secondaires minimes. Les médicaments sont efficaces, mais le traitement dure plusieurs mois, parfois même un an.

La posologie des médicaments et la durée du rendez-vous n'est prescrite que par un médecin, l'auto-traitement est inacceptable. Parfois, les médicaments sont pris en cycles avant la ménopause.

Le complexe propose des séances de physiothérapie, de réflexologie et d'hydrothérapie (utilisation de sangsues).

Aux 3-4 stades de la maladie, seul un traitement chirurgical est utilisé. La résection de la vessie est réalisée: une partie de l'organe présentant une pathologie de l'endomètre est retirée. Son excisé au tissu sain.

L'intervention chirurgicale est un traitement plus radical, suivi d'un pourcentage minimal de rechutes. Après l'opération, un traitement anti-inflammatoire, revitalisant et hormonal est effectué.

Le traitement est complexe et se termine par une période de rééducation.

Prévention des maladies

Pour réduire le risque de morbidité, les médecins recommandent ce qui suit:

  • traitement de qualité des maladies infectieuses chroniques,
  • rétablissement du déséquilibre hormonal,
  • renoncez aux habitudes néfastes, renforcez le système immunitaire et suivez le régime,
  • utiliser régulièrement des produits contenant des oméga-3, des acides gras oméga-6 et des phytoestrogènes,
  • assainir le corps et renforcer le système immunitaire pour boire des décoctions et des teintures d'herbes: chélidoine, camomille, calendula, ortie et sac de berger,
  • des contraceptifs préfèrent donner par voie orale.

Considérant qu’à un stade précoce, il est difficile de diagnostiquer l’endométriose de la vessie et qu’il est souvent décelé par hasard de ne pas commencer la maladie, les femmes en âge de procréer 2 fois par an sont examinées par un gynécologue.

Symptômes, diagnostic et traitement de l'endométriose de la vessie chez la femme

L'endométriose est une pathologie affectant les organes urinaires et d'autres organes du système d'excrétion des urines. La maladie est accompagnée de signes caractéristiques.

Mais il existe des cas où l'endométriose est cachée et se laisse détecter uniquement à la suite d'un examen préventif.

La maladie est considérée comme une femme et se caractérise par le déplacement de la membrane utérine interne.

Les tissus de l'endomètre se propagent dans les couches musculaires de l'utérus, quittent l'emplacement initial et pénètrent dans les ovaires, l'utérus, l'abdomen, les intestins et l'urée.

Chez les patients qui ont récemment subi une intervention chirurgicale sur les organes du système urogénital, la muqueuse utérine peut se déplacer vers une cicatrice chirurgicale. On pense que les symptômes ressentis par les patients dépendront de l'emplacement de l'endomètre.

Dans la plupart des cas, la maladie peut être retrouvée chez les femmes de 23 à 40 ans et le nombre de patientes atteindra 26% du total.

Avec l'âge, les fonctions menstruelles ne sont activées que chez dix à douze pour cent des filles. Moins fréquemment, la maladie affecte la ménopause - seulement trois à six pour cent.

La maladie a deux formes:

  • génitaldans lequel une lésion est infligée aux organes génitaux,
  • extragénital - le système reproducteur n'est pas affecté.

Degré de développement de la pathologie

Il y a quatre degrés de la maladie:

  1. Changements dans les tissus superficiels d'un seul caractère, germination superficielle de l'endomètre.
  2. De nombreux foyers, profondément (au milieu) endommageant les tissus.
  3. Une germination plus profonde, l'apparition de simples adhérences dans l'abdomen.
  4. Sceller les taches adhésives, une augmentation des zones touchées.

Les lésions focales peuvent varier dans leur forme et leur taille.

Il existe des foyers arrondis de seulement quelques millimètres, mais il existe également des formes atypiques dans leurs formes, atteignant un diamètre de sept à neuf centimètres.

Ils se caractérisent par une teinte cerise noire non caractéristique avec des cicatrices blanchâtres sur les bords. Grâce à ses caractéristiques, la maladie peut déclencher la formation d’adhésions dans la région pelvienne.

Mesures de diagnostic

Tous les symptômes inhérents à cette pathologie, ou la sensation d’autres signes confirmant l’endométriose de la vessie, devraient être la raison principale de la visite rapide à un spécialiste capable de fournir une assistance qualifiée.

Le médecin étudiera l'historique pour connaître la liste des maladies antérieures, des modifications héréditaires et des traumatismes, écoutera les plaintes du patient, s'intéressera à la durée et à la fréquence des cycles menstruels. Le nombre de naissances, d'avortements et d'opérations gynécologiques est obligatoire. Après l'enquête, des analyses d'urine et de sang seront attribuées.

En tenant compte de tous les symptômes, le spécialiste prescrira un examen diagnostique afin de préciser la pathologie et de déterminer le diagnostic exact pour la préparation d’un traitement.

La cystoscopie est assez efficace à cet égard. Il s'agit d'une méthode dans laquelle les études sont effectuées à l'aide d'un cystoscope.

La procédure est une douleur inhérente, car vous devez entrer la technique dans le canal urétral tout en la remplissant de liquide. Pour éliminer les signes douloureux, le diagnostic est réalisé sous l'influence de l'anesthésie.

L'efficacité de l'échographie et de l'IRM, qui ne sont nommés que dans les situations les plus difficiles.

Le concept de l'endométriose

L'endomètre est une membrane muqueuse tapissant l'utérus de l'intérieur. Chaque mois, ses éléments exfolient et quittent le corps pendant les règles. Après la fin de la menstruation, la croissance des cellules de l'endomètre reprend et se poursuit jusqu'au début du prochain cycle. Il s’agit d’un processus répétitif normal - une hypertrophie physiologique de l’endomètre. Si la menstruation ne se produit pas, la croissance des cellules muqueuses ne s'arrête pas. Ce phénomène s'appelle l'hyperplasie.

Parmi les raisons de la croissance et de la germination accrues des cellules de l'endomètre, les médecins distinguent les suivantes:

  • déséquilibre hormonal
  • dysfonctionnement ovarien,
  • diabète sucré
  • processus inflammatoires des organes génitaux,
  • avortements fréquents dans l'histoire.

Il existe une endométriose génitale avec des lésions des organes génitaux et extragénital. Во втором случае в патологический процесс вовлекаются соседние органы, в том числе и мочевой пузырь.

Причины развития болезни

La vessie est située dans le bassin et joue un rôle important dans le processus d'élimination de l'urine du corps. La violation de ses fonctions affecte négativement la vie humaine. Comme la vessie se trouve à proximité immédiate de l'utérus, l'endométriose extragénitale la affecte tout d'abord.

La maladie est le plus souvent diagnostiquée chez les femmes dont l’âge varie de 18 à 45 ans. Les médecins expliquent ce facteur hormonal. En dehors de cette tranche d'âge, l'endométriose est détectée chez 5% des patients.

Dans la littérature médicale, plusieurs hypothèses d’apparition de la maladie sont considérées:

  1. Implantation. Des éléments de l'endomètre pénètrent dans la vessie par les trompes de Fallope.
  2. Foetale. Les causes de la maladie se forment pendant le développement du fœtus.
  3. Métaplastique. Sous l'influence de diverses causes, les éléments cellulaires se transforment en endomètre.

Dans la plupart des cas, la maladie se développe à la suite d’un déséquilibre hormonal, d’une détérioration de l’immunité, ainsi que dans le contexte de processus inflammatoires des organes du système urogénital. Nous ne devons pas oublier les prédispositions héréditaires.

Dans 20% des cas, la pathologie est diagnostiquée chez les femmes jeunes et en l'absence de problèmes au niveau des organes génitaux.

Symptomatologie

Tout d'abord, les médecins constatent une évolution lente et progressive de l'endométriose de la vessie. Sa régression relative n'est possible qu'au début de la ménopause, lorsque les hormones cessent pratiquement d'influencer le corps de la femme.

Un des signes caractéristiques de la pathologie est la douleur. Son intensité augmente 2-3 jours avant la date prévue de la menstruation et ne disparaît qu'après la fin de la menstruation. En cas de maladie grave, cet inconfort persiste longtemps et n'est arrêté qu'avec l'aide de puissants médicaments.

La vessie peut grossir et exercer une pression sur les organes voisins. Changer sa taille dépend également de la phase du cycle menstruel. Pour l'endométriose, il existe d'autres symptômes du système urinaire:

  • la présence d'impuretés sanguines dans l'urine, son trouble,
  • douleur dans les organes pelviens, qui sont permanents,
  • incontinence urinaire
  • l'apparition d'œdème des membres inférieurs.

Quelques jours avant la menstruation, l'urine peut changer de couleur en rouge car l'endomètre de la vessie est soumis à l'influence des hormones sexuelles.

Complications possibles

L'endométriose est une maladie dangereuse qui nécessite un traitement rapide et de qualité. Sinon, le risque de complications augmente. Parmi eux, le plus grand danger réside dans les adhérences dans les organes pelviens. La maladie peut entraîner la formation de lésions kystiques dans les ovaires. Une telle complication entraîne des conséquences telles que l'infertilité.

L'endométriose affecte souvent l'état psycho-émotionnel d'une femme. En raison de son inconfort et de sa douleur constants, elle devient irritable et nerveuse, et sa qualité de vie en souffre. Dans de rares cas, la pathologie contribue au développement de lésions contenant des éléments malins.

Qu'est-ce que l'endométriose vésicale?

L'endométriose est une maladie exclusivement féminine. Endometrium, qui se présente sous la forme de tissu utérin, commence son mouvement, ce qui conduit à des processus pathologiques. L'endomètre commence à se propager au tissu musculaire de l'utérus ou dépasse son emplacement d'origine. Les symptômes d’une maladie en développement dépendent du lieu où l’endomètre a déménagé.

En règle générale, la pathologie ignore le beau sexe en âge de procréer. En période de ménopause, le développement de la maladie est extrêmement rare. L'endométriose peut affecter le système reproducteur ou pas du tout.

Symptômes de l'endométriose de la vessie

Les médecins notent plusieurs symptômes principaux qui se manifestent à n’importe quel endroit des zones modifiées. Le cours de la maladie reste toujours long avec une progression constante. La régression ne commence que pendant la ménopause, lorsque les hormones féminines n’affectent plus le corps.

Le principal symptôme de l'endométriose est toujours la douleur. Avant l'apparition des règles dans quelques jours, la douleur s'intensifie et disparaît après la fin des règles. Souvent, la vessie grossit et commence à interférer avec les organes voisins.

Symptômes de l'endométriose:

  • L'urine devient trouble avec du sang,
  • La douleur se propage au bassin,
  • L'incontinence urinaire survient la nuit.
  • Il y a un gonflement du visage et des jambes.

Plus d'informations sur les symptômes de l'endométriose dans la vidéo:

Méthodes de prévention

Pour réduire le risque de développer une telle maladie, les experts recommandent:

  • Effectuer un traitement obligatoire des maladies de nature chronique,
  • Surveiller l'état des hormones,
  • Suivez un mode de vie normal, buvez beaucoup de liquide,
  • En décoction pour nettoyer le corps, vous pouvez utiliser de la chélidoine, de la camomille et d’autres herbes,
  • Utilisez uniquement des contraceptifs oraux.

Ainsi, le respect d'un ensemble de mesures conduit nécessairement à un rétablissement complet, et les méthodes de prévention permettront d'éviter de tels problèmes.

Traitement de la pathologie chez la femme

Si le diagnostic est confirmé, le médecin prescrit immédiatement un traitement de l'endométriose de la vessie, afin de ne pas provoquer de complications plus graves. Il y a deux façons de faire cela:

  1. Conservateur. Cela implique de prendre des médicaments qui agissent sur les hormones. Le médecin veillera à ce que la patiente envisage une grossesse et tiendra compte de la perception du corps par le médicament. Pour améliorer l’état de l’urée et éliminer la maladie, il est nécessaire de prendre des médicaments contraceptifs tous les trois mois. Il n'est pas recommandé de rompre les schémas thérapeutiques, sinon l'effet ne sera pas atteint. Des médicaments qui restaurent le système immunitaire peuvent être prescrits,
  2. Opérative. Selon lui, la décision est prise dans le cas où le patient ne ressent pas d'amélioration. Lorsque la maladie débute et que les médicaments ne permettent pas d'éliminer l'inflammation, une femme peut éliminer les zones touchées de l'urée. Le plus grand danger de cette manière est l’introduction possible de cellules de l’endomètre dans les organes adjacents du système urétral. Cependant, les médecins surveillent cela de près pendant l'opération. Ensuite, on prescrit au patient des médicaments hormonaux pour soigner rapidement les plaies.

Les causes de la maladie

L'endométriose provoque des règles rétrogrades dans lesquelles le sang ne sort pas complètement du vagin. Sa partie tombe sur les organes adjacents. Au fil du temps, de vastes foyers d'endométriose se forment. Ils dépendent du niveau d'hormones dans le corps féminin. L'épaisseur normale de l'endomètre avant la menstruation est de 13-15 mm. Avec l'hyperplasie, il dépasse le niveau autorisé. La menstruation ne vient pas à l'heure, donc la croissance de l'endomètre continue. Les causes de la pathologie sont les suivantes:

  • perturbations dans la production d'hormones
  • processus inflammatoires
  • interventions abortives fréquentes
  • diabète sucré
  • déséquilibre glucidique,
  • prédisposition génétique.

Il existe principalement quatre stades d'endométriose de la vessie. Au stade initial, il existe des foyers pathologiques uniques dont la taille varie de 2 à 5 mm. À l'étape suivante, ils germent à l'intérieur, provoquant un inconfort dans l'estomac. La troisième étape est caractérisée par le développement des adhésions. Dans le quatrième cas, la vessie est complètement touchée. En plus des adhérences, des tumeurs bénignes apparaissent. La condition de la femme est nettement pire.

Traitement de la maladie

Le traitement de l'endométriose repose sur les médicaments et la chirurgie. Un traitement anti-inflammatoire est effectué avant d'éliminer les foyers d'endométriose. Le médecin doit tenir compte de l'âge de la femme et de son aptitude à une future grossesse. Au cours des manipulations thérapeutiques, un historique de la maladie est recueilli et son stade est détecté.

Traitement chirurgical

Avec la forme courante de l'endométriose, on ne peut pas se passer d'une intervention chirurgicale. Dans ce cas, une cystectomie partielle ou une résection transurétrale est réalisée. Dans le cadre de la procédure, l'excision des lésions d'endométriose est réalisée sans affecter les tissus sains. La laparotomie est prescrite dans de rares cas. Le plus souvent, les lésions pathologiques sont éliminées par laparoscopie.

Pendant la chirurgie laparoscopique, les incisions abdominales dans le péritoine ne sont pas faites. L'accès à la vessie s'ouvre par de petites perforations dans l'abdomen. Ce type de chirurgie se caractérise par un faible degré de blessure. La durée des manipulations ne dépasse pas 40 minutes. La période de récupération dure jusqu'à quatre jours. La probabilité de rechute à la fin de la chirurgie est extrêmement faible.

Médicamenteux

Les médicaments sont prescrits après la chirurgie. Pour empêcher la repousse de l'endomètre, les hormones prescrites. Les pilules les plus couramment prescrites. Ils sont pris de trois à six mois. Grâce à la pharmacothérapie, le cycle menstruel est restauré et le bien-être est normalisé. Après le traitement, la femme peut faire une pause, puis recommencer à prendre des contraceptifs oraux.

Méthodes folkloriques

Les médecines alternatives sont utilisées en consultation avec le médecin. Les décoctions à base de plantes aident à renforcer le système immunitaire et à améliorer la santé reproductive au cours de la période postopératoire. Les contre-indications et les effets secondaires possibles doivent être étudiés en premier. Les bouillons de camomille et d'ortie aident à augmenter l'immunité. Améliorer le travail des organes génitaux aidera les recettes suivantes:

  1. Un petit peu jus d'aloès doit être mélangé avec des grains propolis et 1 cuillère à soupe. l chérie. Le mélange obtenu est un tampon hygiénique traité. Ensuite, il doit être placé dans le vagin pendant 20 minutes. Pendant ce temps devrait être en position horizontale.
  2. Décoction de calendula utilisé pour la douche ou l'imprégnation de tampons hygiéniques. Pour la cuisson signifie nécessaire pour remplir un verre d'eau 2 c. l herbe Pour une utilisation orale, calendula peut être combiné avec des feuilles. framboises, chasseurs et immortelle.
  3. Avec l'endométriose pinceau rouge et ventre de bore prendre en complexe. Le bouillon est préparé à partir d'un mélange sec, qui peut être acheté à la pharmacie. L'herbe de Borovoy est autorisée à prendre seulement dans la seconde moitié du cycle. Il n'y a pas de restrictions pour recevoir un pinceau rouge. Une dose unique est de 80 ml. Prenez la boisson médicinale devrait être trois fois par jour.

Conclusion

Si vous diagnostiquez l'endométriose à temps, cela n'aura pas d'impact négatif sur la fonction de reproduction. Mais avec les formes avancées de la maladie, il existe un risque d'infertilité. Par conséquent, il est extrêmement important de détecter une pathologie aux premiers stades de son apparition. Ne pas ignorer la violation de la régularité du cycle menstruel et des douleurs abdominales. Si des symptômes anxieux apparaissent, vous devriez consulter un gynécologue. Si une intervention chirurgicale est nécessaire, vous ne devriez pas refuser l'opération.

Traitement de l'endométriose chez les femmes

Le traitement de la maladie s’effectue de l’une des deux manières suivantes:

Le traitement conservateur implique la prise de médicaments agissant sur les hormones (contraceptifs oraux). Le médecin demandera si la patiente envisage de devenir enceinte et prend en compte la perception des drogues par son corps. Pour améliorer l'état de la vessie et faire face aux manifestations de la maladie, des contraceptifs sont administrés par cours pendant 3 à 4 mois. Rappelez-vous que vous ne pouvez pas enfreindre le régime, sinon le traitement sera inefficace. En outre, les médicaments prescrits visant à restaurer l'immunité.

S'il n'y a pas d'amélioration de l'état du patient, la question de l'opération sera posée. Lorsque l'état de la maladie est négligé et que les médicaments ne peuvent pas arrêter le processus inflammatoire, les parties affectées de la vessie seront retirées. Le plus dangereux en intervention chirurgicale est la possibilité d'introduire des cellules endométriales pathologiques dans d'autres organes du système urogénital. Mais les médecins surveillent attentivement cela pendant l'opération. En période postopératoire, on prescrit des médicaments hormonaux au patient pour la guérison rapide des tissus.

Prévalence de l'endométriose de la vessie

Diverses formes d'endométriose touchent de 6 à 10% des femmes en âge de procréer, de sorte que la plupart des patients atteints de la maladie en question sont diagnostiqués au cours de cette période de la vie. L'âge moyen d'une femme qui a appris l'existence de l'endométriose est de 27 ans.

L'endométriose de la vessie est beaucoup moins fréquente. En 2014, des scientifiques espagnols ont publié un rapport selon lequel 1 à 2% des femmes atteintes d'endométriose ont des implants endométriaux affectant le système urinaire, où la vessie est le lieu le plus probable de leur apparence.

Les étapes de l'endométriose

Dès que le diagnostic de l'endométriose est confirmé, le médecin évaluera le stade de la maladie. Les étapes déterminent à quel point les implants endométriaux sont largement représentés et à quelle profondeur ils se sont développés dans d’autres organes.

L'endométriose comporte quatre étapes.

  • Étape 1. Minimum. Au premier stade de l'endométriose, une femme a une petite quantité de tissu endométrial, située uniquement à la surface des organes ou à proximité de celle-ci.
  • Étape 2. Lumière. Dans la deuxième étape de l'endométriose, la femme a des lésions plus étendues, mais elles ne se développent également qu'à la surface des organes.
  • Étape 3. Modéré. Au troisième stade de l'endométriose, la femme présente des lésions étendues qui commencent à se développer dans les tissus des organes de la cavité pelvienne.
  • Étape 4. Lourd. Au quatrième stade de l'endométriose, une femme a un grand nombre d'implants endométriaux qui se sont développés dans plusieurs organes de la cavité pelvienne.

Traitement de l'endométriose de la vessie

L'endométriose est une maladie incurable. Cependant, cette condition peut être contrôlée par des médicaments ou des procédures chirurgicales.

La chirurgie est le traitement le plus courant de l'endométriose de la vessie. Pendant la chirurgie, les médecins tentent de retirer tous les implants endométriaux qui se sont développés dans la paroi de la vessie. Cela aide à réduire considérablement les symptômes.

L'endométriose de la vessie utilise deux types de chirurgie.

  1. Chirurgie transurétraledans lequel le médecin insère un cystoscope à l'intérieur de l'urètre et de la vessie. À une extrémité, le cystoscope est doté d'un outil permettant de retirer le tissu endométrial.
  2. Cystectomie partielle implique le retrait de la partie affectée de la vessie. Le chirurgien peut accomplir cela par la laparotomie lorsqu’une grande incision est pratiquée ou par laparoscopie lorsque le chirurgien doit faire plusieurs petites incisions.

Un médecin peut prescrire des hormones à une femme pour ralentir la croissance du tissu endométrial et soulager la douleur. Le traitement hormonal peut inclure l'hormone de libération de la gonadotrophine (GnRH) ou des pilules contraceptives.

Causes de l'endométriose de la vessie

Les médecins ne savent pas exactement pourquoi l’endométriose de la vessie se développe. Les causes possibles de cette condition sont les suivantes.

  • Opérations dans la cavité pelvienne. Selon une théorie, des opérations effectuées antérieurement, telles que la césarienne ou l'hystérectomie, peuvent provoquer la chute de tissu endométrial sur la vessie.
  • Transformation cellulaire précoce. Ce processus implique la transformation des cellules restantes de l'embryon en tissu endométrial.
  • Menstruations rétrogrades. Avec les règles rétrogrades, le flux de sang qui quitte l'utérus pendant les règles ne quitte pas le corps, mais est dirigé dans la cavité pelvienne. Ensuite, les cellules de l'endomètre peuvent être implantées dans la paroi de la vessie.
  • Transplantation La transplantation est un processus au cours duquel les cellules de l'endomètre traversent le système lymphatique ou les vaisseaux sanguins et finissent par pénétrer dans la vessie.
  • La génétique. On croit que l'endométriose peut être héritée.

Types d'endométriose

L'endométriose de la vessie est une maladie féminine qui se présente sous deux formes:

  • Génital. La maladie se propage aux ovaires, à la cavité pelvienne et au myomètre (tissu musculaire de l'utérus, constitué de cellules - myocytes).
  • Extragénital. Endometrium se développe au-delà des frontières des organes génitaux et ne les endommage pas. Le complexe symptomatique du problème est déterminé en fonction de l'organe pelvien accroché.
Retour à la table des matières

Symptômes pathologiques

Le traitement approprié est choisi en fonction de l’apparition des symptômes de la maladie et du stade de développement de la maladie. L'endométriose présente 4 stades de développement, présentés dans le tableau:

Souvent, l'endométriose se fige à l'une des étapes et devient chronique.

Les symptômes de l'endométriose sont similaires à ceux d'autres maladies de l'appareil génito-urinaire, mais lorsqu'ils apparaissent pour la première fois, vous devriez consulter un médecin:

Avec cette maladie, il y a une lourdeur dans le bas-ventre.

  • crises de douleur quelques jours avant et quelques jours après la menstruation,
  • miction douloureuse,
  • incontinence urinaire
  • saignements en urinant, couleur boueuse de l'urine,
  • prise de poids et gonflement du corps,
  • sensation de lourdeur dans l'abdomen.
Retour à la table des matières

Médicaments

Le cycle de traitement médicamenteux dure 3-4 mois. Les progestatifs (médicaments hormonaux), tels que Linestrenol, Norkolut, etc., jouent un rôle spécial dans le traitement.Le danazol est largement utilisé à l'étranger, mais ce médicament suggère un traitement plus long. Efficace est également considéré comme "Gestrinon".

Traitement des remèdes populaires

L'utilisation de la médecine traditionnelle peut aider dans les premiers stades du développement de la maladie en combinaison avec des préparations médicales. L'utilisation de médicaments alternatifs doit être effectuée sous la surveillance d'un médecin afin d'éviter les réactions allergiques. Remèdes populaires populaires:

  • décoctions de camomille, ortie, calendula,
  • décoctions et infusions de pinceaux rouges.

Pour se débarrasser de la nécessité de traiter la maladie, il est préférable de la prévenir. Pour la prévention, il est nécessaire de pratiquer activement un sport et de bien manger, de maintenir une hygiène personnelle, d'abandonner les mauvaises habitudes, de consulter régulièrement un gynécologue. Lors des premières manifestations de la maladie, vous devez consulter un médecin: un diagnostic rapide aidera à résoudre le problème rapidement et sans douleur.

Symptômes et traitement de l'endométriose vésicale

L'endométriose de la vessie, dont les symptômes n'apparaissent pas longtemps, est considérée comme une maladie rare.

La propagation de l'endométriose est un problème réel en médecine aujourd'hui. Révéler les cas fréquents dans différentes catégories d'âge.

L'un des organes vitaux du système excréteur est la vessie. Il remplit la fonction d'accumulation d'urine et de son élimination de l'organisme. Il est situé dans le bassin derrière l'articulation pubienne. Non seulement la condition générale de l'organisme, mais également le travail de ses autres systèmes dépendent de la qualité de son travail. Peut changer de forme en fonction du contenu et de la position des organes voisins. L'endométriose est l'une des pathologies du système génito-urinaire, les organes urinaires sont généralement touchés pour la deuxième fois, l'utérus et ses appendices souffrent plus souvent.

Endométriose: degré de la maladie

L’endométriose (ou endométriose) est un processus pathologique du corps d’une femme dans lequel le tissu de la muqueuse utérine (endomètre) est situé ailleurs dans le corps. Il peut se développer dans la couche musculaire de l'utérus ou à l'extérieur de la cavité: dans les ovaires, le col utérin et même dans le péritoine, les intestins, la vessie et les cicatrices postopératoires. Les manifestations cliniques dépendent de la localisation du processus. La base de cette maladie sont des désordres du système immunitaire et une hérédité lourde. La population souffrant de cette maladie est en augmentation constante.

Dans la plupart des cas, l'endométriose survient chez les femmes en âge de procréer (entre 23 et 40 ans - environ 26%). Dans la période de formation de la fonction menstruelle est diagnostiquée dans 10-12%. Plus rarement trouvé chez les femmes en âge de ménopause (3-6%).

En fonction de la localisation des foyers, on distingue la forme génitale (les organes de l'appareil reproducteur sont affectés) et la forme extra-génitale (les foyers se développent en dehors du système reproducteur).

Il y a quatre degrés de la maladie:

  1. Les lésions simples sont situées à la surface du tissu, en germination à faible profondeur.
  2. Lésions au milieu du tissu, nombreuses lésions.
  3. Les lésions sont profondes, dans la région du péritoine adhérences séparées.
  4. Perte en grande quantité, épis denses.

Les lésions endométriosiques varient en taille et en forme. Il existe des tailles arrondies de plusieurs millimètres aux excroissances de différentes formes avec un diamètre de plusieurs centimètres. De couleur cerise foncée plus souvent, les tissus suivants sont séparés des cicatrices de couleur blanchâtre. Habituellement, en raison de cette maladie, des adhérences dans le bassin se produisent.

L'endométriose de la vessie s'accompagne du développement d'une tumeur bénigne dans la paroi de la vessie. Le diagnostic est compliqué par la similitude des symptômes d'autres pathologies du système urogénital.

Causes: processus inflammatoires, erreurs opérationnelles (en particulier lors d'une césarienne et de l'ablation d'un kyste de l'ovaire), perturbations hormonales, diminution de l'immunité, apport hydrique insuffisant, régime alimentaire malsain.

Qu'est-ce que l'endométriose dangereuse de la vessie et comment la traiter?

L'endométriose est un processus pathologique qui affecte la vessie et d'autres organes du système urinaire, accompagné de symptômes caractéristiques.

Cependant, dans certains cas, il peut être caché et, par conséquent, il ne peut être révélé que lors d'un examen préventif.

  • Description de la pathologie
  • Degrés de pathologie
  • Les symptômes
  • Diagnostics
  • Traitement

La structure de la vessie

La vessie est l'organe du système urinaire responsable du processus de miction.

Il est placé dans le bassin, est une autorité de transport qui vous permet de stocker l’urine accumulée jusqu’à une certaine limite, puis de l’enlever du corps.

Toute défaillance de la vessie provoque des perturbations dans d'autres processus vitaux. Sa forme peut varier en fonction du niveau de débordement d'urine ou de l'emplacement des organes internes adjacents.

L'endomètre est un tissu spécial qui représente la membrane muqueuse de l'utérus chez la femme et qui, avec des troubles pathologiques, commence à se développer vigoureusement et à passer aux organes voisins.

La vessie ne fait pas exception, donc l'endométriose est une pathologie assez commune. La raison principale de son apparition est un système immunitaire affaibli, ainsi qu'une hérédité lourde.

L'endométriose est caractéristique des femmes de presque tout âge.

Les personnes en âge de procréer, âgées de 23 à 40 ans, sont les plus exposées à une telle maladie. Près d'une femme sur quatre de cet âge subit les conséquences d'une violation.

Et seulement 16% des filles de moins de 23 ans et 12% des femmes de plus de 40 ans peuvent diagnostiquer une endométriose. Malheureusement, chaque année, le taux d'incidence n'augmente que de manière significative.

Degrés de pathologie

L'endométriose peut être localisée dans différentes parties du corps.

Sur la base de sa localisation, en tenant compte des organes affectés par sa croissance, la maladie est classée en formes génitales et extragénitales.

Dans le premier cas, les organes génitaux féminins sont affectés, dans le second cas, des organes non liés aux fonctions de reproduction.

En outre, l'endométriose est divisée en quatre étapes de développement:

  • des excroissances simples qui pénètrent peu profondément dans les tissus,
  • multiples excroissances focales pénétrant jusqu'au milieu,
  • pénétrations profondes avec pointes caractéristiques,
  • lésions maximales avec des pointes denses.

Pathologie de la vessie

Les lésions résultant de l'endométriose peuvent varier en taille, de un millimètre à plusieurs centimètres.

Un ajustement très serré des organes et la séparation des cicatrices de ceux-ci conduit par la suite à des processus adhésifs. L'endométriose de la vessie s'accompagne de la formation d'une tumeur à l'intérieur de l'organe.

Parmi les causes les plus courantes de cette pathologie, on peut citer les troubles hormonaux, les processus inflammatoires, une mauvaise alimentation, un apport hydrique minimal, ainsi que les conséquences de la chirurgie, lors de l’élimination de la césarienne ou de kystes des ovaires.

Endométriose de la vessie peut ne montrer aucun symptôme, à la suite de laquelle le diagnostic est posé à un stade avancé, à un moment où la pathologie a déjà pris un élan excessif.

Les symptômes de l'endométriose spécifiquement la vessie chez les femmes en tant que tels ne sont pas observés. Les symptômes communs de l'endométriose incluent:

  • dysurie,
  • hématurie
  • douleur pelvienne grave,
  • urine boueuse avec des flocons,
  • douleur en urinant,
  • incontinence urinaire
  • une forte augmentation du poids corporel.

Un symptôme caractéristique de cette maladie est qu’avant l’apparition de la menstruation, l’urine acquiert une teinte rouge, du fait que des modifications pathologiques se produisent dans la membrane muqueuse.

Lorsque le processus pathologique se développe, les parois de la vessie sont les plus touchées, la lésion se dilate, des adhérences apparaissent, à la suite de tous ces processus, des symptômes spécifiques apparaissent sous la forme de douleurs dans la région pelvienne.

Lorsque vous urinez, des symptômes tels que des brûlures graves et des douleurs peuvent également apparaître.

Pin
Send
Share
Send
Send