La santé

Signes et symptômes du cystadénome de l'ovaire droit, méthodes de traitement d'une tumeur ressemblant à un kyste à caractère bénin

Pin
Send
Share
Send
Send


Le cystadénome ovarien est un kyste ovarien bénin contenant un liquide clair et ressemblant à une vessie. Selon les statistiques, un tel kyste est retrouvé chez 50% des femmes qui ont une violation du cycle menstruel et chez plus de 30% des menstruations régulières. À l'âge de la ménopause, la possibilité de développement d'un cystadénome ovarien est plutôt faible.

Cystadénome papillaire (papillaire)

Variétés de cystadénome ovarien

La médecine moderne identifie plusieurs types de cystadenom en fonction de la nature de la formation et de la structure de ses parois. Souvent, un kyste n'apparaît que d'un côté, par exemple un cystadénome de l'ovaire gauche. Mais si l’ovaire droit est touché, les experts parlent presque immédiatement d’une forme maligne d’éducation, c’est-à-dire sur l'oncologie. Un tel diagnostic est assez dangereux, car la vie du patient dépend de l'urgence et de la justesse du traitement.

Le cystadénome peut être:

  1. Séreux. Divisé en deux types:
  • simple (paroi lisse) - le kyste a une surface lisse et des murs lisses. La taille varie de 1,5 cm à 35 cm de diamètre. L'intérieur contient un liquide jaune. Une éducation d'une taille inférieure à 3 cm n'interfère pas avec la fécondation, mais on ignore comment se comportera un kyste pendant la grossesse. De toute façon, il y a un danger et un traitement est nécessaire,
  • papillaire (papillaire) - les parois internes du kyste sont recouvertes de nombreuses papilles de formes différentes. L'intérieur contient un liquide clair ou brun. Dans 50% des cas, le cystadénome ovarien coarsenal devient malin. Il est du type à plusieurs chambres et à une chambre, c'est-à-dire peut contenir plusieurs cavités. Apparaît souvent immédiatement sur les deux ovaires. Le cystadénome papillaire limitrophe se caractérise par un grand nombre de papilles ressemblant à des verrues.
  1. Mucineux Le contenu interne est un mucus épais (mucine). Il grandit rapidement, change de forme, augmente et est capable d'atteindre des tailles gigantesques (50 cm de diamètre). En l'absence de traitement, le kyste se rompt et le contenu est libéré dans le péritoine. Le cystadénome mucineux limite est potentiellement malin et survient dans 15% des cas.

Causes de formation

Malheureusement, les véritables causes de la formation de cystadénomes n'ont pas été établies. Cependant, parmi les experts, il existe un avis selon lequel un kyste fonctionnel normal (folliculaire, corps jaune) apparaît initialement et se transforme rapidement en cystadénome.
Certains gynécologues n'identifient que deux causes possibles du développement d'un cystadénome:

  1. Perturbations hormonales constantes du cycle menstruel.
  2. Processus inflammatoires et infections des organes génitaux internes.

Quoi qu'il en soit, il convient de rappeler que le traitement du cystadénome ovarien est nécessaire.

Symptomatologie

Tous les types de cystadeno ont presque les mêmes signes. La principale caractéristique est que les kystes ne se manifestent pas dans le corps de la femme tant qu’ils ne grossissent pas. Plus la formation sur l'ovaire devient grande, plus la miction et la défécation sont douloureuses, plus il y a violation des selles (diarrhée ou, au contraire, constipation), le cycle menstruel cesse d'être régulier, il y a une "bavure" entre les menstruations. Les symptômes du cystadénome comprennent également:

  • l'apparition d'une sensation de pression, une distension dans le bas de l'abdomen,
  • augmentation marquée de l'abdomen
  • avoir l'impression que quelque chose interfère à l'intérieur.

Hypertrophie abdominale dans le cystadénome mucineux

Si une femme a une douleur aiguë au bas de l'abdomen, le diagnostic est le plus souvent une rupture du kyste ou une torsion de la jambe.

La formation de cystadénome papillaire est différente des autres types de kystes. Lors de son apparition dans la cavité abdominale, du liquide s'accumule (ascite). En raison de cette accumulation chez les femmes, il y a une augmentation de la taille de l'abdomen.

Diagnostics

Le plus souvent, le patient apprend la présence d'un kyste dans le corps après un examen gynécologique. Le spécialiste parle de ses soupçons, explique ce qu’est un cystadénome, pourquoi il se produit et quelles menaces il peut porter. Pour confirmer ou infirmer le diagnostic, un examen supplémentaire est prescrit à la femme. Cela peut être:

  • Échographie des organes pelviens - vous permet de déterminer avec précision le kyste, sa taille et sa dynamique,
  • TDM ou IRM - révèle la nature de l'éducation et l'emplacement exact,
  • test de grossesse - exclut la grossesse extra-utérine, dont les symptômes sont similaires aux signes de cystadénome,
  • test sanguin - détermine les processus inflammatoires et le risque de perte de sang.

Cystadénome à plusieurs chambres sur une image ultrasonore

Le choix du traitement dépend de la nature de l’éducation. Ainsi, un cystadénome simple (à paroi lisse) évolue rarement vers une forme maligne et ne nécessite pas d'intervention chirurgicale urgente. Le gynécologue surveille simplement la dynamique du kyste et, en cas d'augmentation, prescrit une opération.

Le cystadénome papillaire est un risque énorme pour la vie du patient. En relation avec la croissance rapide et la possibilité de transition vers la forme maligne, la femme doit être enlevée. Et ce ne sera qu'un kyste ou l'ovaire entier - cela dépend de la taille et de la nature de la formation. Parfois, afin de sauver la vie de la patiente, les médecins décident de retirer deux ovaires, dans des cas particulièrement dangereux: les ovaires et l’utérus.

La laparoscopie est la méthode la plus bénigne pour traiter un kyste. Une telle opération aide à préserver complètement l'ovaire, tout en éliminant tous les foyers de croissance de la formation. En outre, les complications postopératoires sont minimes, la rééducation est rapide, une femme peut avoir une vie sexuelle et tomber enceinte.

Si un cystadénome a été détecté chez une patiente climatérique, le traitement consiste à enlever l'ovaire entier.

Les conséquences

L'élimination de la néoplasie ovarienne entraîne certaines conséquences. La plupart des femmes s'inquiètent de la chirurgie avant la chirurgie si elles peuvent concevoir, porter et donner naissance à un enfant après sa rééducation. Malheureusement, si le diagnostic menace la vie, le seul moyen de s'en sortir sera l'ablation complète des ovaires et de l'utérus. La fonction de reproduction n'est pas enregistrée. Si, au cours de l'opération, les spécialistes quittent un ovaire en bonne santé, il reste une chance de donner naissance à un bébé en bonne santé. Selon les médecins, le patient est autorisé à avoir une vie sexuelle active et à concevoir un enfant deux mois seulement après l'opération. Cependant, il est nécessaire de planifier une telle grossesse à l'avance et de la préparer non seulement pour une femme, mais également pour un homme.

Si une femme ne prend aucune mesure dans un plan de traitement, de mauvaises conséquences l'attendent. Au fil du temps, les cystadénomes vont grossir, devenir malins et se développer en oncologie. De telles complications peuvent survenir:

  • rupture de la formation et décharge du contenu dans la cavité abdominale,
  • métastases sous forme maligne,
  • croissance abondante et dommages au tissu ovarien adjacent.

Pour préserver votre santé, pour pouvoir donner naissance à un enfant et mener une vie bien remplie, vous devez prendre soin de votre santé féminine. Aux premières sensations inhabituelles dans le bas-ventre, il est recommandé de consulter un gynécologue.

Types de cystadénome ovarien

Les cystadénomes sont de véritables tumeurs qui se développent non seulement à cause de l'étirement de la paroi, mais également à cause de l'hypertrophie des tissus due à la division cellulaire (prolifération).

Les cystoadénomes de l'ovaire droit sont de plusieurs types:

  • séreux,
  • simple (paroi lisse), gros bourgeons,
  • papillaire,
  • mucineux.

Les cystadénomes séreux ovariens sont diagnostiqués dans 2/3 des lésions tumorales des glandes sexuelles. Ils surviennent généralement chez les femmes après 50 ans.

Cystadénomes simples - taille de l'éducation de 1,5 à 35 cm, dans leur capsule contient un liquide jaune. Les kystes de Bulat sont caractérisés par de multiples papilles qui tapissent les parois internes de la formation. Ils sont généralement multi-chambres. Les capsules à l'intérieur contiennent un exsudat transparent ou brun. Dans la moitié des cas, les cystadénomes coarsenaux sont transformés en cancer.

La tumeur papillaire diffère des papilles grossières par la capacité du tissu épithélial non seulement à se dilater, mais aussi à métastaser. Dans les cas avancés, les mamelons tapissent l'enveloppe interne et externe de la formation, des nœuds apparaissent, la forme de la capsule est déformée.

Les formations mucineuses de l'ovaire droit se distinguent par le fait qu'elles sont remplies de mucus épais. Ces cystadénomes sont sujets à une croissance rapide, atteignant parfois des tailles allant jusqu'à 50 cm.Le danger d'une tumeur est qu'il existe un grand risque de rupture d'une capsule et de propagation de la mucine dans la cavité abdominale. Le processus malin des formations mucineuses se développe dans 15% des cas.

En savoir plus sur les symptômes de la ménopause précoce chez les femmes, ainsi que sur les moyens de rétablir la fonction ovarienne.

Sur la façon de vérifier le travail des glandes surrénales et quels tests vous devez réussir à lire cette adresse.

Les causes

Les causes directes du cystadénome ovarien n'ont pas encore été établies. La plupart des experts estiment que ces formations kystiques sont formées dans le contexte de perturbations hormonales chez les femmes. Mais il n’existe pas de statistiques claires sur cette question.

Les facteurs pouvant contribuer au développement du processus pathologique dans l'ovaire droit sont les suivants:

  • dysfonctionnement ovarien héréditaire et acquis,
  • puberté précoce
  • processus infectieux et inflammatoires des organes reproducteurs,
  • longue absence de sexe
  • maladies sexuellement transmissibles,
  • avortements,
  • exercice excessif
  • stress sévère.

Premiers signes et symptômes

À mesure que le cystadénome se développe, des symptômes caractéristiques commencent à se manifester:

  • douleur douloureuse de l'ovaire droit,
  • sensation d'un corps étranger dans la région abdominale,
  • miction douloureuse,
  • une augmentation de l'abdomen (dans les cas avancés),
  • violation de la chaise,
  • cycle menstruel irrégulier.

Les cystadénomes de l'ovaire sont des complications possibles dangereuses:

  • rupture de la coque entraînant une péritonite,
  • torsion des jambes, nécrose,
  • développement d'un processus purulent à l'intérieur de la tumeur,
  • ascite,
  • dysfonctionnement des organes voisins dû à la compression de la tumeur,
  • infertilité
  • dégénérescence en cancer de l'ovaire.

Règles générales et méthodes de traitement

Le traitement le plus efficace contre le cystadénome de l'ovaire droit est la chirurgie. Avant le retrait, une échographie est nécessaire pour déterminer avec précision la taille et la localisation de la tumeur. Le champ d'intervention est déterminé individuellement. Cystadénome généralement excisé avec l'ovaire. Pendant la ménopause, il est recommandé de retirer les ovaires et les appendices. Si une femme souhaite toujours avoir des enfants à l'avenir, le médecin tente de préserver autant que possible la fonction de reproduction.

Laparoscopie

Méthode mini-invasive d'intervention chirurgicale. Pendant l'opération, de petites incisions sont pratiquées dans la région du péritoine. Des outils spéciaux sont introduits à travers eux pour enlever une tumeur. La progression de l'opération est contrôlée à l'aide d'une caméra vidéo spéciale.

Avantages de la méthode:

  • traumatisme minimal à la peau
  • courte période de rééducation,
  • manque d'adhérences et de cicatrices.

Les étapes de la laparoscopie:

  • coagulation vasculaire et hémostase,
  • ponction de la capsule,
  • épuisement du contenu
  • séparation de l'enveloppe de la capsule des tissus mous,
  • enlèvement de l'éducation et envoi de matériel pour examen histologique.

Lorsqu'un processus malin est détecté, les ovaires sont retirés et l'utérus est extirpé. Des méthodes d'annexectomie ou d'ovhorectomie sont utilisées.

Remèdes et recettes populaires

Les recettes de la médecine traditionnelle ne peuvent être utilisées que comme soutien de l'organisme après une intervention chirurgicale, ce qui ralentit la croissance de l'éducation. En aucun cas, ne peut remplacer le traitement traditionnel des personnes.

Recettes éprouvées:

  • Versez 4 cuillères de fleurs d'acacia ½ l d'alcool. Insister pour une semaine dans un endroit sombre. Prendre 1 cuillère à café avant les repas trois fois par jour.
  • Rincer les noix vertes. Coupez-les en 4 morceaux. Plier dans le pot de litre sur на. Rajoutez de l'alcool et du liège. Insister mois. Filtrer et consommer dans les 3 mois 1 cuillère 2 fois par jour.
  • Lavez les feuilles de bardane, sec. Passer à travers un hachoir à viande et presser le jus. Prendre 1 cuillère à café deux fois par jour.

Qu'est-ce que la rénine et quelles sont les fonctions de la prohormone dans le corps? Lisez les informations utiles.

Pour les signes et les symptômes de l'acidose lactique dans le diabète sucré, ainsi que pour les méthodes de traitement d'une complication dangereuse, voir cet article.

Rendez-vous à http://vse-o-gormonah.com/zabolevaniya/pankreatit/reaktivnyj-u-detej.html et lisez des informations sur les règles et les méthodes de traitement de la pancréatite réactive du pancréas chez les enfants.

Caractéristiques de la thérapie pendant la grossesse

Si un cystadénome de moins de 3 cm de diamètre a été détecté chez la femme enceinte, une tactique d'observation est choisie. Une femme doit être sous la surveillance de spécialistes tout le temps.

Le danger est la formation de grandes tailles, en particulier au 3ème trimestre, lorsque l'utérus descend dans le péritoine. Pendant cette période, le risque de torsion de la jambe du cystadénome est élevé. Dans ce cas, la femme doit être opérée.

Apprenez-en davantage sur les premiers signes et symptômes du cystadénome ovarien, ainsi que sur les caractéristiques du traitement des tumeurs bénignes des glandes génitales en visionnant la vidéo suivante:

Causes et facteurs de développement

Pourquoi les cystadénomes apparaissent-ils n'est pas complètement compris. Il a été suggéré que la formation de tumeurs est possible à partir de kystes ovariens fonctionnels / kyste du corps jaune, kyste folliculaire /. Sur fond de dysfonctionnement hormonal, ces formations kystiques ne disparaissent pas mais se transforment en une tumeur bénigne. On suppose que le développement du cystome est influencé par les facteurs suivants:

  • début précoce du cycle menstruel (jusqu'à 12 ans),
  • longue période de repos dans la vie intime,
  • avortement
  • processus inflammatoires chroniques des appendices,
  • infections génitales (présence de Trichomonas, chlamydia),
  • interventions chirurgicales
  • fin du cycle menstruel (55 - 60 ans),
  • stress prolongé, ce qui a entraîné le développement de la névrose.

Le cystadénome est formé à partir des tissus de l'épiderme et se divise en formes spécifiques en fonction de la structure histologique de la paroi.

1. séreux

Il s'agit d'une lésion bénigne à paroi lisse et dense constituée d'une seule chambre remplie de contenu aqueux. La taille de la formation peut varier de 0,5 à 30 - 32 cm, les plus fréquentes allant de 5 à 16 cm, le cystadénome séreux étant la pathologie la plus courante du tractus génital féminin.

2. papillaire

Il s’agit d’une petite tumeur atteignant rarement 12 cm, dont la taille varie généralement entre 3,5 et 7 cm, la principale caractéristique de cette formation pathologique étant la présence de tumeurs spéciales ressemblant à des verrues, c’est-à-dire des papillomes pariétaux.

Le contenu du cystome est un secret transparent qui a une teinte brunâtre ou jaunâtre. La capsule de formation, dans sa structure, est dense, avec des excroissances à la surface externe sous forme de papilles. Le cystadénome papillaire est une formation qui se transforme souvent en une maladie oncologique.

3. Mucineux

Ce type de cystadénome est une tumeur volumineuse à plusieurs chambres, parfois géante, remplie de sécrétion de colle liquide. Il se caractérise par une croissance rapide et peut atteindre 50 cm de diamètre et peser jusqu'à 15 kg. La forme mucineuse a également la capacité de dégénérer en une maladie oncologique.

Symptômes de la maladie

Les manifestations cliniques dans les cystadénomes de différents types seront les mêmes. Les données sur l'éducation au stade initial de développement, avec des dimensions mineures, sont asymptomatiques. Aux plus grandes tailles, des problèmes de santé apparaissent:

  • les douleurs sont mates ou douloureuses dans le bas de l'abdomen, principalement du côté de la formation du cystadénome, peuvent donner dans le bas du dos, les membres inférieurs, la région de l'aine. Le syndrome de douleur de communication avec le cycle menstruel n'est pas observé.
  • phénomènes dysuriques - besoin fréquent d'uriner dû à la pression de la tumeur sur la vessie,
  • lourdeur dans l'abdomen et son augmentation - survient avec une grande tumeur et s'accompagne d'une violation de l'intestin. Un tel tableau clinique donne souvent un cystadénome mucineux.

En règle générale, les femmes atteintes de cystome présentent des irrégularités du cycle menstruel. Souvent, cette pathologie est accompagnée d'infertilité.

Les lésions kystiques des ovaires pendant la ménopause ne sont pas rares chez les patientes de plus de 50 ans. Le processus pathologique est associé à l'extinction de la fonction ovarienne et à la diminution du niveau de certaines hormones dans le corps. La capacité de reproduire une femme s'estompe.

Le réarrangement hormonal affecte tout le corps, à la suite de quoi la maturation des œufs cesse et, au lieu de formations kystiques fonctionnelles, apparaissent des cystadénomes. Par conséquent, lorsqu'une femme a une question: qu'est-ce que c'est et que faire, la réponse à cette question ne peut être qu'une: il s'agit d'une ablation opératoire de la tumeur.

Pour que le traitement des formations pathologiques de l'ovaire soit efficace, il est nécessaire de diagnostiquer et de déterminer la structure de la tumeur et son évolution bénigne ou maligne.

1. Méthode chirurgicale

Cette formation pathologique ne doit être enlevée que par chirurgie. La portée de cette intervention est déterminée par le médecin pour chaque patient individuellement. Si une femme est jeune et envisage une grossesse, les chirurgiens tentent de sauver l'ovaire en retirant la tumeur. Après une telle opération, la conception est tout à fait possible, mais elle doit être sous la supervision d'un médecin et avec la mise en œuvre de toutes les recommandations pour le traitement.

Chez les femmes ménopausées atteintes d'un cystadénome papillaire, la tumeur est retirée avec les deux ovaires, car cette forme de processus pathologique présente le risque de se transformer en carcinome malin de l'ovaire.

Pour les processus volumétriques bénins des ovaires de petite taille, l'opération est réalisée par laparoscopie, qui consiste à effectuer des perforations de la région abdominale. S'il existe de gros cystadénomes ou une tumeur maligne confirmée de la tumeur, l'opération est réalisée par laparotomie.

La laparoscopie est une méthode moderne de manipulations chirurgicales, qui permet d'éliminer soigneusement les formations ressemblant à une tumeur sans affecter les tissus sains. Cela empêche le développement des adhérences. La période postopératoire est plus rapide qu'après la laparotomie abdominale.

Avant l'opération, le chirurgien effectue une laparoscopie diagnostique, clarifiant visuellement la localisation de la tumeur, sa taille, son implication dans le processus des organes voisins. Ensuite, le cystadénome est perforé, puis le liquide est aspiré, après quoi la gaine du kyste est retirée pour un examen histologique.

2. Traitement conservateur

Un tel traitement n'est possible qu'avec des formations kystiques fonctionnelles (kyste folliculaire, kyste du corps jaune). Ils sont absorbés par trois cycles mensuels. Si un kyste, soumis à une observation et à un traitement dynamiques, subit un développement inverse, cela confirme la nature fonctionnelle de la formation.

Si le cystome évolue et que le traitement n’a aucun effet, une ablation chirurgicale obligatoire de la tumeur est indiquée. Le pronostic à vie et de rééducation après chirurgie du cystadénome ovarien est positif pour les femmes en âge de procréer et pour les femmes en ménopause.

Cystadénome (cystome) de l'ovaire: causes, symptômes, traitement

Qu'est-ce qu'un cystadénome, qu'est-ce qui le distingue des autres types de kystes et comment est-il traité?

Le cystadénome de l'ovaire ou cystome est une formation pathologique de l'ovaire, considérée en gynécologie comme une tumeur bénigne, présentant une structure de kyste - une capsule avec une cavité interne remplie de sécrétion liquide.

Il diffère des kystes banaux en ce qu'il est plus sujet à la dégénérescence cancéreuse.

Il peut être formé chez les patients capables d'accouchement, avec un cycle mensuel régulier, et chez les femmes présentant une altération de la fonction ovarienne, y compris la ménopause (avant et après celle-ci).

Types et localisation

Il existe plusieurs types de cystadénum, ​​en fonction de la nature de la formation, de la structure et du contenu interne:

  1. Le cystadénome séreux simple est un kyste arrondi, souvent à chambre unique, avec une membrane dense de cellules épithéliales. Les lésions kystiques des ovaires de ce type se produisent dans 65 à 71% des cas et sur un seul côté. Les tailles vont de 5 mm à 30 cm, la moins dangereuse en ce qui concerne la dégénérescence des cellules malignes.
  2. Cystome papillaire, qui est souvent considéré comme une sous-espèce de cystadénome séreux. Diffère dans le développement des excroissances épithéliales sur les murs - les papilles. Le diagnostic est difficile car les symptômes ressemblent aux signes d'un cancer. La probabilité de changements tissulaires malins est élevée.
  3. Le cystadénome mucineux présente une structure à plusieurs chambres et une probabilité de croissance allant jusqu'à 10-15 kg (40 à 50 cm). À l'intérieur de la cavité se trouve un secret épais et visqueux, la mucine. Cette tumeur est considérée comme étant à la limite d'une formation maligne mucineuse, car ses cellules sont souvent transformées en cellules cancéreuses.

D'habitude, un cystome survient, se formant souvent sur l'ovaire droit, qui est déterminé par son apport sanguin plus intense.

Si la formation kystique de l'ovaire gauche se développe, elle ralentit généralement en raison de la diminution de l'activité fonctionnelle.

Le cystadénome de l'ovaire gauche est traité de la même manière que la structure de droite.

Causes de développement

Les causes de cystome ne sont pas complètement explorées. Mais il y a plusieurs états provocateurs:

  • dysfonctionnement ovarien, infertilité,
  • les fluctuations hormonales, y compris la période ménopausique et postménopausique,
  • troubles endocriniens, y compris les maladies de la thyroïde,
  • maladies inflammatoires, processus infectieux dans les organes pelviens,
  • le développement d'autres structures kystiques de types différents dans la région ovarienne,
  • grossesses induites artificiellement et spontanément terminées
  • inflammation après une intervention chirurgicale sur les organes pelviens, y compris l'accouchement et l'avortement,
  • excès de tissu adipeux et troubles du métabolisme des glucides,
  • ménarche précoce (première menstruation à l'adolescence) et ménopause tardive,
  • abstinence sexuelle, changement fréquent de partenaires intimes,
  • troubles neurologiques aigus ou prolongés,
  • exercice lourd
  • épuisement sur le fond des régimes irrationnels,
  • l'hérédité.

Diagnostiquer

Pour confirmer le diagnostic lors du développement d'un cystadénome, utilisez les procédures et méthodes instrumentales suivantes:

  1. Examen gynécologique requis pour la détermination préliminaire de la taille, de l'emplacement, de la structure de la capsule kystique, de sa mobilité et de la présence possible d'une inflammation dans les organes adjacents.
  2. Le diagnostic par ultrasons vous permet de spécifier la zone de développement du cystome, la taille, la densité et le degré de croissance de l'épithélium. Le plus informatif est considéré comme une échographie, qui a lieu 6 à 7 jours après la menstruation.
  3. La tomographie assistée par ordinateur et l'imagerie par résonance magnétique, dans lesquelles la structure du cystadénome peut être étudiée plus en profondeur et confirmer son apparence - simple séreuse, mucineuse ou papillaire.
  4. Test sanguin de laboratoire permettant de déterminer le niveau de marqueur tumoral CA-125, dont l'augmentation indique souvent le développement d'un processus purulent ou cancéreux. Mais il convient de noter que cet indicateur est souvent élevé et avec des tumeurs ovariennes bénignes.
  5. FGDS et FKS, en plus des procédures prescrites pour l’étude du gros intestin et de l’estomac à l’aide d’un endoscope.

Traitement de cystome ovarien

Le traitement du cystadénome ovarien ne peut être effectué que par voie chirurgicale. Aucun médicament ou thérapie à domicile ne permettra de se débarrasser du cystome - seulement du retrait.

Le type et le volume de l'opération sont associés au type de formation kystique, à sa taille, à ses symptômes et au degré de probabilité de transformation du cancer. Aujourd'hui, les techniques chirurgicales permettent de préserver au mieux les fonctions de reproduction.

  1. La laparoscopie. Elle est réalisée plus souvent avec le développement d'une simple tumeur séreuse, avec une petite taille de kyste (jusqu'à 40 mm), sa bénignité et principalement chez les patients qui vont avoir des enfants. Cette opération est réalisée avec préservation de l'ovaire. La procédure est exempte de sang, car les incisions sur la paroi abdominale ne dépassent pas 15 mm et que l’instrument médical tout entier, y compris la microcaméra du laparoscope, est très petit. Il est recommandé de planifier la conception après une laparoscopie après 3 à 4 mois.
  2. La laparotomie. Il s'agit d'une chirurgie abdominale dans laquelle une incision assez longue est faite sur le péritoine. Elle est réalisée avec des germes de grande taille, avec une probabilité de malignité, ainsi que chez les patientes en période de ménopause. Kyste souvent excisé lui-même, l'ovaire (totalement ou partiellement), les trompes de Fallope. Il faut comprendre que même lorsque la glande reproductrice est retirée, les jeunes femmes ont toutes les chances de concevoir et de donner naissance à un enfant, car le deuxième ovaire continue de fonctionner.

Cystadénome pendant la grossesse

Si le cystome ovarien ne dépasse pas 30 mm, il reste intact, dans l'attente d'un accouchement normal. Dans la plupart des cas, la grossesse se déroule en toute sécurité.

Avec la progression ou la détection rapide d'une grosse tumeur, l'opération est réalisée immédiatement, car le développement d'une pathologie entraîne un déplacement de l'utérus, une probabilité élevée de rupture du mur et de torsion de la jambe.

L'ablation chirurgicale de la tumeur ovarienne pendant la gestation est réalisée par laparoscopie après 14 semaines de gestation, lorsque le placenta est complètement formé. Dans de tels cas graves, avec la conduite compétente de l'opération, la probabilité d'une grossesse se développant normalement est élevée.

Jusqu'à 14 semaines, l'intervention chirurgicale n'est indiquée qu'en cas de rupture, de torsion, de suppuration, c'est-à-dire avant tout pour préserver la vie de la mère.

Cystadénome de l'ovaire droit: quelle est la dangerosité de cette maladie?

Le cystadénome est une tumeur bénigne ou un kyste. Un kyste de ce type est une bulle, à l'intérieur il contient un liquide.

A notre époque, ce diagnostic est très souvent posé aux femmes. Dans la plupart des cas, il se manifeste chez les femmes aux cycles menstruels irréguliers.

C'est une maladie très grave et le traitement, dans tous les cas, il est impossible de différer.

Quelle est cette maladie? Quels types existent?

Un kyste de l'ovaire droit apparaît à l'intérieur ou à l'intérieur. Sa taille peut être absolument quelconque: de quelques mm à plusieurs dizaines de cm.

De telles tumeurs peuvent survenir au cours de la fonction ovarienne normale et, en règle générale, ne constituent pas une menace particulière pour la santé de la femme. Ce kyste est appelé fonctionnel.

Mais il existe des néoplasmes qui ont tendance à se transformer en tumeur maligne et, dans ce cas, il est nécessaire de commencer immédiatement le traitement.
Il existe plusieurs types de cystadénomes:

Et le premier est divisé en plusieurs sous-espèces:

Ainsi, un simple cystadénome, ou alors il est appelé paroi lisse, est une formation bénigne. Sa taille maximale atteint 35 cm. Le contenu de la bulle a une teinte jaunâtre. Il n’empêche pas la grossesse et ne met pas au monde un bébé si sa taille atteint 3 cm.

Mucineux Si vous croyez les statistiques, toutes les 5 femmes ont ce type de cystadénum. Il peut être impressionnant en taille et avoir beaucoup de poids. Le flacon est rempli de mucus épais et collant.

Il peut également évoluer vers une forme maligne, mais dans ce cas, le risque n'est que de 15%, et papillaire de 50%. Dans la pratique médicale, il y a eu des cas où une telle tumeur récupérée avait atteint 3 kg.

Symptômes de la maladie

En règle générale, cette maladie survient plus souvent chez les femmes après 40 ans. Et chaque année, le risque de développer une tumeur maligne augmente seulement, de sorte que toutes les tumeurs nécessitent un diagnostic minutieux.

Cystadénome initialement asymptomatique, c'est-à-dire la femme ne ressent aucune gêne.

Le néoplasme ne dérange pas jusqu'à ce qu'il devienne une taille impressionnante.

Il y a une douleur sourde au bas de l'abdomen, mais cela n'a rien à voir avec les menstruations. Elle peut aussi bien donner dans les jambes ou dans le bas du dos.

Un grand néoplasme se manifeste par:

  • Sensation de lourdeur dans l'estomac
  • Augmentation significative de l'abdomen
  • Sensation de présence d'un corps étranger dans l'abdomen,
  • Mictions fréquentes (en raison du fait que le kyste exerce une pression sur la vessie)
  • Constipation (en raison de la grande taille de la tumeur, qui affecte les fonctions des organes les plus proches),
  • Perturbation de l'appétit
  • Malaise général,
  • Augmentation de la température
  • Périodes irrégulières.

Et dans chaque cas, 5 patients détectent l'infertilité. Par conséquent, ce type de kystadénome est souvent associé à des complications. Par exemple, lorsqu’il est rompu, le contenu se répand dans la cavité abdominale.

Méthodes de traitement

Avant le traitement, il est nécessaire de déterminer le diagnostic final, ainsi que la taille et le type de gonflement. Le kyste séreux n'est traité que par chirurgie. Ce type de kyste ne se résout pas.

S'il s'agit d'un type simple de cystadénome, il ne nécessite pas d'opération urgente, il évolue plutôt rarement vers le cancer. Mais le gynécologue doit surveiller de près l'évolution des tumeurs, en cas de changement, pour prendre des mesures urgentes.

Après 50 ans, les médecins recommandent une intervention chirurgicale au cours de laquelle tous les ovaires sont enlevés. Ceci est fait afin de réduire le risque de transition vers une tumeur maligne.

Les filles qui veulent avoir des enfants à l'avenir se retrouvent avec un ovaire. Ainsi, il y a des chances de concevoir un enfant.

Mais après la chirurgie, vous devez prendre soin de votre santé et consulter régulièrement un gynécologue.

Comment éviter cette maladie? Causes possibles

Les causes de cette maladie sont nombreuses. Parmi les plus communs sont:

  • Le stress
  • Avortement
  • Infections virales,
  • Maladies sexuellement transmissibles
  • Grossesse extra-utérine.

Avec tout ce qui précède, le cystodénome peut survenir à tout âge chez une femme. Mais plus souvent, il touche les femmes de plus de 40 ans.

Pendant que vous regardez la vidéo, vous apprendrez un kyste dans l'ovaire.

Nous avons donc découvert qu'il s'agissait d'une maladie assez insidieuse. Par conséquent, il est très important de consulter régulièrement un gynécologue.

Seul le médecin traitant sera en mesure de poser le bon diagnostic en fonction des examens désignés.

Jolies filles, essayez de surveiller de près votre santé afin qu'à l'avenir vous puissiez avoir des enfants et vivre pleinement.

Cystadénome séreux de l'ovaire - faut-il traiter?

Un cystadénome papillaire séreux d'un ovaire bénin est une formation cavitaire à contours nets, à parois résilientes et remplie de substance séreuse.

En raison de la présence de liquide séreux dans la capsule, ce type de tumeur a été appelé cystadénome séreux.

Il est important que les cystadénomes séreux de l'ovaire ne fassent pas partie des maladies dangereuses pour la santé et la vie - à condition que la maladie ne puisse pas dériver, mais qu'elle soit traitée à temps.

En pratique médicale, le cystadénome séreux est souvent appelé cystadénome ovarien séreux limite.

Les statistiques montrent que plus de 90% des femmes chez qui un diagnostic de cystadénome séreux de l'ovaire droit a été diagnostiqué ont été en mesure d'éliminer complètement le corps anormal et de retrouver leur fertilité au cours des dernières semaines écoulées depuis le début du traitement.

La localisation de la tumeur n'a pas de caractéristiques claires. Le cystadénome séreux de l'ovaire peut être attaché aux couches internes des tissus des ovaires et toucher les deux organes reproducteurs.

Un simple cystadénome séreux de l'ovaire sur l'organe reproducteur droit est attaché, généralement à l'aide d'une jambe de liaison élastique, et est relié à flagella avec les trompes de Fallope et l'utérus.

La capsule d'un cystadénome séreux à paroi lisse de l'ovaire comporte souvent plusieurs chambres, des joints d'étanchéité des parois, ainsi que des éléments de liaison supplémentaires et des flagelles.

Comme beaucoup d'autres types de tumeurs bénignes dans les tissus des organes reproducteurs, les cystadénomes séreux de l'ovaire gauche ne présentent aucun symptôme dans les premiers jours de leur formation.

De telles capsules peuvent se développer sur plusieurs années et ne pas déranger le porteur.

Il est possible de retrouver une telle pathologie le plus souvent avec une échographie «accidentelle» de la cavité abdominale ou un examen tomographique du patient.

Ce n'est que lorsque le cystadénome papillaire séreux limite de l'ovaire commence à grossir anormalement et à écraser les tissus et les parois adjacents que la patiente peut observer les signes symptomatiques de la maladie suivants.

Image symptomatique de cystadénome

  • Le signe principal de l'apparition d'un cystadénome séreux papillaire grossier de l'ovaire est une douleur ou des spasmes dans la colonne lombaire, le petit bassin ou le pubis. De par la nature des manifestations, les sensations douloureuses peuvent ressembler aux douleurs du travail avant l’accouchement.
  • En raison de la taille accrue du cystadénome ovarien séreux à chambres multiples, une femme ressent une douleur ou une sensation de constriction de la vessie et des organes adjacents du système génito-urinaire. Un patient atteint d'un cystadénome développé et de grande taille peut avoir des difficultés à uriner. Dans l'urine peut être observé des taches sanglantes et purulentes.
  • En raison de la pression pathogène et des lésions des tissus de l'ovaire lors du cystadénome chez la femme, le cycle menstruel peut être perturbé de manière significative. Tous les mois, en règle générale, viennent avec des retards, sont caractérisés par une profusion anormale ou une douleur, provoquent des douleurs extrêmement vives dans le bas de l'abdomen et le pubis.
  • Si le cystadénome séreux de l'ovaire a atteint une taille importante et a commencé à exercer une pression pathogène sur les organes et systèmes internes, il est probable que la femme augmente la température de son corps.
  • La capsule enflammée provoque également l'apparition d'épisodes anormaux de nausée et de faiblesse.
  • En raison de la pression constante sur la cavité abdominale pendant une tumeur, il est souvent possible de diagnostiquer des troubles du tractus gastro-intestinal. Il y a des violations dans le tube digestif: constipation, diarrhée, indigestion. En outre, une femme peut ressentir une sensation de nausée et une sensation de serrement dans l'estomac après ou pendant un repas ou une douleur rectale pendant le processus de nettoyage de l'intestin.
  • Les perturbations hormonales et les perturbations du processus de croissance tumorale se traduisent par le fait qu'une femme atteinte de cette maladie est généralement extrêmement irritable, en colère et peut présenter de soudains accès d'agressivité envers ses proches et ses proches.
  • Lorsque la taille du kyste ovarien est anormale, la patiente présente des signes externes de la tumeur, qui se manifestent par un gonflement anormal d’un côté de l’intestin. Le symptôme "ventre gonflé" est souvent mentionné dans les textes médicaux lorsqu'il s'agit de tumeurs bénignes dans le système de reproduction féminin. Ce phénomène est associé à une pression tumorale accrue sur les parois adjacentes et à une inflammation des tissus internes.

Complications possibles

Les capsules qui affectent l'ovaire droit grossissent souvent et se renflent dans la direction de la cavité abdominale. Pour cette raison, le patient peut souffrir de maladies gastro-intestinales indésirables, de symptômes douloureux dans l'abdomen et d'autres signes caractéristiques d'une pathologie en développement.

IMPORTANT À SAVOIR!

Le plus dangereux des symptômes ci-dessus est le syndrome de gonflement de l'abdomen. Un abdomen élargi indique que la capsule tumorale a atteint une taille anormale et est remplie de liquide.

Une teneur élevée en substance séreuse dans la tumeur peut provoquer une torsion de la tige du kyste ou sa rupture.

Lorsqu'un kyste éclate, son liquide pénètre dans la cavité des organes urinaires ou du système abdominal, ce qui peut entraîner une infection extrêmement aiguë, une infection, une nécrose des tissus sains et même la mort.

L’apparition d’une douleur aiguë et d’un élargissement de l’abdomen lors d’un cystadénome devrait constituer un motif impératif pour consulter un spécialiste et commencer le traitement pour la maladie.

De nombreuses femmes s'inquiètent des effets du cystadénome limite des séreux ovariens. Nous répondons que le cystadénome ovarien séreux présente un risque de malignité, qu'il est également important de prendre en compte dans le processus de diagnostic et le début du traitement.

Ces kystes doivent être déterminés au début et faire tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher leur croissance et toute interférence pathogène avec le système de reproduction féminin. Avec une action adéquate du patient, le pronostic du cystadénome séreux de l'ovaire est très optimiste.

Ceci est confirmé par le Dr Myasnikov, qui a déjà évoqué le sujet du cystadénome papillaire séreux de l'ovaire.

Pourquoi le cystadénome séreux apparaît-il?

Pour dire exactement sur les causes de la formation de kystes dans les ovaires, les médecins ne peuvent toujours pas.

L'existence d'un grand nombre de tumeurs de ce type et leur tableau symptomatique différent suggèrent que non seulement la nature et le type de la maladie, mais également de nombreuses caractéristiques individuelles et uniques du corps féminin peuvent influer sur la formation et l'évolution d'un kyste. Il est nécessaire de souligner plusieurs des causes les plus courantes de l'apparition de cette maladie chez les femmes:

  • Le cystadénome séreux peut se former en raison de perturbations hormonales, de perturbations endocriniennes.
  • Une tumeur de cet ordre se forme souvent dans le corps des personnes atteintes de maladies sexuellement transmissibles ou d'infections transmises sexuellement.
  • Dans certains cas, la capsule commence à se développer s’il ya une maladie inflammatoire indésirable de type anormal et rare dans le corps de la femme. Ceux-ci incluent la salpingo-ovariose, les annexites.
  • Les infections et les processus inflammatoires des organes génitaux peuvent également affecter l'intégrité et la santé des tissus ovariens.
  • Les désordres hormonaux et les infections bactériennes qui surviennent lors de changements fréquents de partenaires provoquent également souvent l’apparition de cystadénomes séreux sur les tissus des ovaires.
  • Un stress psychologique constant, le stress, des irrégularités ou l'absence totale de vie sexuelle peuvent affecter la formation et la croissance d'une tumeur bénigne pendant une longue période.
  • Les tissus des organes reproducteurs jumelés peuvent être endommagés lors d'opérations non professionnelles de l'appareil reproducteur: avortements, fausses couches, avortements indépendants, travaux prématurés, ablation chirurgicale des érosions ou des kystes.
  • Les antécédents hormonaux et le système endocrinien peuvent également perturber le jeûne constant, la malnutrition, un contrôle excessif de votre régime alimentaire et une activité physique renforcée.

Comment traite-t-on le cystadénome ovarien séreux aujourd'hui?

À ce jour, il existe deux méthodes les plus courantes et les plus efficaces pour le traitement du cystadénome séreux bénin de l'ovaire:

  • élimination conservatrice de la maladie par des médicaments,
  • la chirurgie, qui provoque une excision chirurgicale du tissu kystique avec tous ses tissus conjonctifs et ses parois.

Selon les médecins, le choix du traitement du cystadénome séreux de l'ovaire dépend de nombreux facteurs:

  • taille de la tumeur
  • le degré de sa formation,
  • la pression qu'il exerce sur les murs et systèmes voisins,
  • la nature du contenu de la capsule kystique,
  • sur la présence de caméras supplémentaires dans la capsule.

Le traitement du cystadénome séreux limite de l'ovaire est prescrit après un diagnostic approfondi et une étude approfondie de toutes les caractéristiques de la maladie.

Normalement, avant de commencer le traitement, une femme doit passer une série de tests de laboratoire, se soumettre à une échographie et à la discrétion du médecin, à la tomographie et à d’autres types de tests.

NOUS CONSEILLONS LOOK:

RESERVEZ VOTRE RECEPTION:

Cystadénome séreux de l'ovaire - faut-il traiter? Lien vers la publication principale

Causes du cystadénome séreux

À ce jour, il n’existe pas de théorie scientifiquement prouvée de l’apparition d’un cystome simple.

Selon certains gynécologues, un tel néoplasme est formé de kystes ovariens fonctionnels - le folliculaire et le corps jaune - qui ne sont pas complètement résolus et qui commencent à se remplir de contenu séreux. Les facteurs prédisposant au développement d'un cystadénome ovarien simple sont:

  • Troubles hormonauxempêchant la maturation normale de l'œuf. Des déséquilibres dans la sphère hormonale féminine peuvent être observés avec l’extinction de la fonction de reproduction, des maladies somatiques et endocriniennes concomitantes, du stress, une surcharge physique et émotionnelle importante, des régimes extrêmes, une abstinence sexuelle prolongée.
  • Puberté précoce avec l'avènement des premières règles à l'âge de 10-12 ans.
  • Maladies inflammatoires féminines (endométrite, annexite, etc.). Maladies particulièrement dangereuses causées par des agents pathogènes des IST avec une vie sexuelle désordonnée sans contraception barrière.
  • Opérations sur les organes pelviens. Les cystadénomes séreux simples sont un peu plus fréquemment observés chez les patientes ayant eu une grossesse extra-utérine, un avortement ou un traitement chirurgical de maladies gynécologiques.
  • Hérédité chargée. Selon certaines observations, chez les femmes dont la mère était atteinte de néoplasmes séreux de l'ovaire, le cystadénome est détecté plus souvent.

Un cystome séreux est généralement formé dans l'un des ovaires. Au début, il s'agit d'un petit néoplasme à une chambre lisse (moins souvent - à plusieurs chambres).

Ses parois denses de tissu conjonctif sont tapissées de l'intérieur d'un épithélium cilié cubique ou cylindrique monocouche à activité sécrétoire.

À mesure qu'il se développe dans le cystadénome, le contenu séreux s'accumule - un liquide aqueux transparent de couleur jaune pâle.

En conséquence, la formation croissante de tumeurs comprime les organes environnants et les fibres nerveuses, ce qui entraîne l'apparition de douleurs. Lorsque le processus inflammatoire est fixé, la surface lisse et brillante du cytome devient mate et se recouvre d'adhérences.

Symptômes de cystadénome séreux

Les symptômes cliniques avec de petits cystomes à paroi lisse (jusqu’à 3 cm) ne sont généralement pas observés; ils deviennent une découverte accidentelle lors d’un examen pelvien ou d’une échographie des organes pelviens.

Lorsque la néoplasie augmente, le patient développe des symptômes associés à la pression du cystome sur les organes voisins. Le syndrome douloureux le plus typique. Habituellement, il a le caractère de douleur sourde, douloureuse, moins souvent crampes, qui apparaît dans la région inguinale, derrière le pubis ou dans le bas du dos.

En outre, une femme peut ressentir une pression sur la vessie, le rectum, ressentir la présence d'un corps étranger.

En cas de gros cystomes, les fonctions des organes adjacents sont altérées du fait de leur compression, qui se manifeste par des mictions fréquentes, une gêne intestinale, une constipation, des nausées et un gonflement des membres inférieurs.

Dans les cas où la tumeur atteint une taille de 6 à 10 cm ou plus, cela peut entraîner une augmentation de l'abdomen ou une asymétrie apparente. Le cycle menstruel dans les cystadénomes séreux n'est généralement pas perturbé.

Cependant, si le néoplasme est suffisamment grand et exerce une pression sur l'ovaire et / ou l'utérus, la nature des règles change - elles deviennent plus abondantes ou trop rares et s'accompagnent de sensations douloureuses.

Il est extrêmement rare que des cystomes simples simples compliquent l'observation d'une réaction générale du corps sous forme de fatigue, de faiblesse, de léthargie, de diminution des performances, d'irritabilité.

Des complications

Le principal danger d'une détection tardive et d'un traitement inadéquat du cystadénome séreux de l'ovaire est la compression des organes voisins, la violation de leurs fonctions et la survenue de conditions aiguës.

Les complications les plus graves d'un cystome nécessitant un traitement chirurgical urgent sont la torsion des jambes (le cas échéant), la nécrose du néoplasme et la rupture de la capsule (apoplexie ovarienne) dont le contenu pénètre dans la cavité abdominale et la survenue de saignements.

Une température aggravée, une forte augmentation de la douleur, l'apparition de nausées ou de vomissements sévères, un malaise marqué avec maux de tête, des vertiges et une perte de conscience, une pâleur sévère, un écoulement sanguin du vagin peuvent indiquer une évolution compliquée de la maladie.

Parfois, la maladie réapparaît après une intervention chirurgicale visant à préserver les organes et une dégénérescence maligne de la tumeur.

Pour confirmer ou clarifier le diagnostic de la maladie, le diagnostic différentiel et le choix de la méthode de traitement optimale, un examen gynécologique complet est prescrit aux patients présentant un cystadénome séreux présumé. Il comprend:

  • Examen par un obstétricien-gynécologue. Un examen bimanuel des appendices utérins révèle habituellement une formation rigide, indolore et indolore, avec une surface lisse et non associée aux organes adjacents.
  • Échographie pelvienne. Permet de révéler une tumeur homogène hypoéchogène avec une capsule lisse et dense d'une taille de 3 cm.Pour les petits cystadénomes, un accès transvaginal est utilisé, pour les grands cystadénomes, un accès transabdominal est utilisé.
  • Imagerie par résonance magnétique ou numérique. Au cours de l'examen tomographique, un modèle tridimensionnel de cystadénome et d'organes adjacents est créé pour effectuer un diagnostic différentiel plus approfondi et exclure la germination de la tumeur.
  • Test sanguin pour les marqueurs tumoraux. L'étude des antigènes tumoraux (CA-125, CA 19-9, CA 72-4) permet d'exclure le développement d'un processus cancéreux ou d'un abcès purulent dans l'ovaire et d'autres organes du bassin.
  • Doppler couleur. La méthode de diagnostic est complémentaire et permet, en cas de doute, de différencier une tumeur ovarienne bénigne d'une tumeur maligne en fonction de l'intensité du flux sanguin.

Un simple cystadénome séreux doit être distingué des autres néoplasmes ovariens bénins, principalement des kystes fonctionnels, des cystomes papillaires et pseudomucineux.

Pour exclure les métastases de l'ovaire d'une forme de cancer gastrique, il faut prescrire à la patiente une fibrogastroduodénoscopie. La fibrocolonoscopie en cours permet d'évaluer le degré d'implication dans le processus du sigmoïde et du rectum.

Une solution alternative lorsqu'il est impossible d'effectuer un examen endoscopique de l'estomac, du rectum et du côlon sigmoïde est la radiographie du tractus gastro-intestinal.

Également au cours du diagnostic différentiel, les lésions malignes des ovaires, les abcès tubulaires, la grossesse extra-utérine, la pathologie des organes adjacents - appendicite aiguë, dystopie des reins et autres malformations du système urinaire, les diverticulloses sigmoïdes, les os et les tumeurs pelviennes non organisées sont exclues. Dans de tels cas, outre les examens de laboratoire et instrumentaux, des consultations sont effectuées sur les spécialistes concernés: un chirurgien, un gynécologue, un gastro-entérologue, un oncologue, un urologue.

Traitement de cystadénome séreux

Le traitement principal d'un simple cystome séreux est l'ablation chirurgicale de la tumeur. Il n’existe pas de données fiables sur l’efficacité des méthodes médicamenteuses et non médicamenteuses de traitement de cette maladie en gynécologie.

Lorsque vous choisissez un type de chirurgie spécifique, tenez compte de l'âge du patient, de la présence ou de la planification de la grossesse, de la taille de la tumeur.

Les objectifs principaux du traitement des patientes en âge de procréer sont la préservation maximale d'un tissu ovarien sain et la prévention de la stérilité tubaire et péritonéale.

Les femmes en période de périménopause sont recommandées pour les opérations radicales visant à prévenir la récurrence du cystadénome et à préserver la qualité de la vie.

L'indication d'une intervention chirurgicale prévue est la présence d'une formation tumorale de 6 cm de diamètre, persistante pendant 4 à 6 mois.

Le gynécologue prend chaque décision individuellement quant au moment du retrait d’une petite tumeur, en tenant compte des résultats de l’observation dynamique. En cas d'urgence, une intervention chirurgicale est pratiquée en cas de suspicion de torsion des jambes ou de rupture d'une capsule de cystome.

Habituellement, une opération planifiée est réalisée par laparoscopie. Les principaux types d'interventions chirurgicales pour le cystadénome séreux à paroi lisse sont les suivants:

  • Cystectomie (ablation de kyste) ourésection en coin (excision de tissu endommagé sous la forme d'un coin) avec la préservation de l'ovaire, la révision de l'ovaire controlatéral et le diagnostic histologique d'urgence. Les opérations de préservation d'organes sont recommandées aux jeunes femmes planifiant une grossesse avec un cystadénome ne dépassant pas 3 cm de diamètre.
  • Ovariectomie unilatérale ou annexectomie. L'intervention implique le retrait du côté de la défaite de l'ovaire entier ou de l'ovaire avec la trompe de Fallope et est considérée comme la meilleure solution pour les femmes en âge de procréer ayant une tumeur supérieure à 3 cm.
  • Annexectomie bilatérale ou hystérectomie avec des appendices. La méthode de traitement chirurgical recommandée chez les femmes en période de périménopause et chez les patientes présentant des lésions bilatérales des ovaires. Son avantage est une réduction significative du risque de développer un cancer.

Pronostic et prévention

Avec la détection en temps opportun et le traitement chirurgical du pronostic de la maladie est favorable: cystadénome séreux se reproduit extrêmement rarement et ozlokachestvlyaetsya.

Les femmes en âge de procréer qui ont subi des interventions ménageant leurs organes (ovariectomie ou unilatérale unilatérale) sont priées de planifier leur grossesse au plus tôt deux mois après la chirurgie.

Le rétablissement complet après un retrait conservateur par laparoscopie du cystadénome séreux à paroi lisse de l'ovaire se produit dans les 10 à 14 jours, après des opérations radicales, la période de récupération dure jusqu'à 6 à 8 semaines. Les patients ont présenté une surveillance clinique par un gynécologue.

Selon les observations de spécialistes américains, l’effet prophylactique sur le développement des cystadénomes ovariens bénins est assuré par l’administration de contraceptifs oraux combinés monophasiques.

Cystadénome ovarien: types (séreux, papillaire, mucineux et autres), symptômes, diagnostic, traitement, pronostic et autres caractéristiques

Les ovaires sont d’importantes glandes reproductrices du corps de la femme, produisant un certain nombre d’hormones sexuelles, ainsi que des gamètes (ovules) - cellules germinales, sans lesquelles les processus de fécondation sont impossibles.

Récemment, les cas de traitement des patients par des gynécologues atteints de diverses maladies de ces organes sont devenus plus fréquents, et une pathologie telle que le cystadénome ovarien est souvent rencontrée. Quelle est cette condition?

Quel est le cystadénome ovarien

Le cystadénome est une formation kystique appartenant à un groupe de tumeurs épithéliales ovariennes bénignes qui possède une capsule et une paroi épithéliale. Il diffère en ce qu'il est sujet à la malignité.

Le cystadénome ovarien peut toucher l’un ou les deux ovaires.

Dans les sources modernes, le terme «cystadénome» est principalement utilisé.

Quels types de cystadeno existent

La médecine moderne identifie les types de cystadénum suivants:

Ceci est une liste unique.

  1. Cystadénome séreux. On le trouve dans la plupart des cas de lésions des ovaires atteints de cystadénomes (environ soixante-dix pour cent). Il apparaît généralement sur le même ovaire. Les cystadénomes séreux peuvent être:
    1. Paroi lisse (simple). Les noms suivants peuvent être trouvés dans différentes sources: cystadénome séreux simple, kyste séreux de l'ovaire, cystadénome cilioépithélial à paroi lisse. Extérieurement, ces tumeurs ressemblent beaucoup aux kystes ovariens: leur surface est lisse, elles-mêmes ont une forme ronde, une chambre à contenu séreux (homogène ou en suspension). La coquille interne comprend l'épithélium cilié, qui a tendance à proliférer (croissance de la division cellulaire, augmentation de la taille de la tumeur). Il est à noter que ce type de néoplasme se transforme rarement en cancer (seulement 0,5% est administré à de tels cas).
    2. Papillaire (papillaire, coarsenal). В 35 процентах всех случаев заболеваемости цистаденомой яичника встречается именно этот вид патологии. Внешне так же, как и гладкостенные, схожи с кистами яичников. Mais la particularité de cette formation est que la coquille interne a ce qu'on appelle des excroissances papillaires.
      1. Les cystadénomes rugueux sont caractérisés par l'apparition de grosses excroissances papillaires denses sur un pédicule épais sur la paroi interne, ce type ne se transforme presque jamais en cancer.
      2. Les cystadénomes papillaires séreux de la coquille interne ont de légères excroissances papillaires sur une tige mince, caractérisées par une croissance intense, ce qui a pour conséquence que, au cours de leur développement, la tumeur se rapproche progressivement du chou-fleur. Ce sont ces excroissances qui, une fois détectées, rendent le médecin alerte, car le risque de malignité du processus tumoral augmente de 50%, en raison de sa capacité à se développer à travers le mur de la formation et de sa capacité à se "déplacer" vers les organes voisins.
      3. Les cystadénomes frontaliers se distinguent par une croissance intense des papilles et un manque de capacité à germer à travers la paroi tumorale, ce qui minimise la tendance à la malignité, ce qui peut ressembler à un cystadénome séreux.
  2. Cystadénome mucineux. Survient le plus souvent chez les femmes de plus de cinquante ans, mais peut apparaître chez les plus jeunes. Souvent formé sur les deux gonades. En règle générale, l’éducation atteint une taille importante et comporte toujours de nombreuses chambres dont les parois sont tapissées de tissu fibreux et d’épithélium mucineux. Le contenu intra-mucineux (hémorragique, de type gélatineux et muqueux) est constitué d'hétéroglycanes (biopolymères à base de saccharose) et de complexes moléculaires spécifiques de graisses (lipoprotéines de haute et basse densité). À l'extérieur, la tumeur a une structure lisse. Au fur et à mesure qu'il grandit, son mur s'amincit et acquiert un aspect «transparent». On distingue les types de cystadéno mucineux suivants:
    1. Adénofibromes mucineux et cystadénofibromes. Ils ont une structure similaire à celle des cystadénomes séreux à paroi lisse, mais leur contenu diffère (il est mucineux). La tendance à la malignité est égale à trois pour cent.
    2. Cystadénomes mucineux limites. Ils ressemblent beaucoup aux simples. Ils en diffèrent par la présence de chambres multiples et par l'activité mitotique (division cellulaire renforcée) de l'épithélium tapissant la cavité interne de la tumeur. En raison de cette capacité à augmenter de manière intensive le nombre de cellules épithéliales, la formation est considérée comme maligne. La tendance à la malignité de cette espèce est de quatre vingt pour cent.
    3. Pseudomyxomes ovariens et péritonéaux. Il est considéré comme un événement assez rare, il apparaît le plus souvent dans les cas négligés. En règle générale, il se développe à la suite de la rupture de la capsule de cystadénomes mucineux ou de tout type de cystadénocarcinome ovarien. Il est malin dans dix pour cent des cas (principalement dû à d'autres pathologies).
    4. Fibroépithéliome (fibroépithéliome mucoïde, tumeur de Brenner). Il comprend le stroma ovarien (gaine du tissu conjonctif, tissu environnant de l'ovaire). Peut survenir à la fois chez les femmes à l'âge adulte et chez les filles. Il a une structure nodale dense avec de multiples petites inclusions kystiques. Extérieurement lisse, forme ovoïde (ronde). N'a pas de capsule, affecte le plus souvent l'ovaire gauche. Souvent combiné avec d'autres processus tumoraux. Au fond, son évolution est bénigne, mais il existe une possibilité de dégénérescence maligne, qui est minimisée (0,5%).
    5. La fibroépithéliomie limite (en prolifération). Elle est considérée comme une tumeur extrêmement rare avec des inclusions kystiques et papillomateuses. La probabilité de transformation en cancer est élevée et atteint 90%. Ainsi, le cystadénome mucineux peut
  3. Cystadénome mixte. Il se caractérise par une structure mixte, multi-chambre, divers contenus dans les chambres et se compose de composants mucineux et séreux. Comme toutes les tumeurs, elles peuvent être bénignes, limites et malignes.

Tous les types de tumeurs peuvent être à la fois petits et gigantesques.

Il existe des cas où le cystadénome a atteint un diamètre de trente-cinq centimètres et pesait plus de trois kilogrammes.

Le taux de croissance dépend de nombreux facteurs, pour ainsi dire que les kystes papillaires se développent plus rapidement que les kystes simples ne seront pas tout à fait vrais.

Quels sont les symptômes que l'on peut suspecter

En règle générale, les cystadénomes de petite taille ne font pas attention à eux-mêmes et peuvent devenir une découverte accidentelle lors d'une échographie planifiée ou lors d'une réception chez le gynécologue.

Les premiers symptômes apparaissent lorsque la tumeur atteint une taille importante et exerce une pression sur les organes voisins, quel que soit l'âge du patient, qu'il s'agisse d'une jeune fille ou d'une femme ménopausée.

Parallèlement, de telles plaintes peuvent être présentées:

  • échec du cycle menstruel (la première chose qui peut vous rendre méfiant)
  • douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen, s'étendant jusqu'à la région lombaire,
  • constipation
  • augmentation de la miction,
  • sensations de cambrure dans le bas ventre et la région pelvienne, sensation de corps étranger,
  • une augmentation de la taille de l'abdomen, en particulier du côté affecté.

La douleur et la gêne dans le bas de l'abdomen peuvent indiquer l'apparition de tumeurs ovariennes

Les femmes en période de ménopause, la gêne abdominale et l’échec du cycle menstruel sont associées à des modifications hormonales caractéristiques de cette période, permettant ainsi à la tumeur de progresser à un stade plus avancé. Par conséquent, strictement tous les six mois, il est nécessaire de passer un examen préventif chez le gynécologue et de se rendre dans la salle d'échographie une fois par an pour exclure les pathologies des organes du bassin.

Dans les situations d'urgence (rupture de la capsule, torsion des jambes, etc.), des symptômes d '"abdomen aigu" se développent, qui nécessitent des soins médicaux urgents. De telles conditions dangereuses peuvent indiquer:

  1. Douleur vive sur le côté de la lésion à l'arrière-plan ou douleur renversée pendant l'exercice ou dans un état calme.
  2. Vertiges jusqu'à perte de conscience.
  3. Baisse de la pression artérielle.
  4. Faiblesse faible.
  5. Peau pâle et ainsi de suite.

Remèdes appliqués

L'intervention chirurgicale peut être réalisée par voie laparoscopique, qui est utilisée pour les cystadénomes de petite taille. La technique d’une telle opération consiste à insérer des instruments dans la cavité abdominale à travers plusieurs petits trous dans la paroi frontale de l’abdomen.

Utilisez également l'accès par cavité, qui est utilisé en présence de formations de grande taille.

Les tumeurs séreuses simples sont le plus souvent éliminées par exfoliation, sans affecter les tissus sains environnants.

Quand les cystadénomes mucineux et papillaires chez les femmes en âge de procréer, les spécialistes tentent de préserver autant que possible les tissus sains des organes de reproduction.

Chez les femmes ménopausées, afin d'éviter d'autres complications (le plus souvent dans la malignité du processus), les deux ovaires sont retirés et l'utérus est supprimé (retiré).

L'accès par laparoscopie est la méthode la plus rapide et la plus sûre pour éliminer les cystadènes.

Pronostic et complications possibles après la chirurgie

Avec un diagnostic précoce et une élimination rapide du cystadénome, le pronostic est favorable, car les organes de l'appareil reproducteur ne sont pratiquement pas affectés et la période de récupération sera courte.

En cas d'évolution maligne, de tumeur bilatérale, ou dans les cas sévèrement négligés, le pronostic sera défavorable quant à la fertilité de la femme, car dans ce cas les ovaires sont enlevés, éventuellement l'utérus.

En général, après la chirurgie, en l’absence de toute complication, une femme est considérée comme étant en parfaite santé.

Prévention des maladies

La prévention du cystadénome ovarien est réduite à une attitude attentive à leur santé. Il est nécessaire d'éliminer tous les facteurs qui contribueront à la formation de la pathologie, pour lesquels il est nécessaire:

  • surveiller l'équilibre hormonal du corps,
  • visiter régulièrement un gynécologue (au moins deux fois par an),
  • minimiser le stress nerveux et physique,
  • traiter en temps voulu les processus infectieux et inflammatoires de la sphère génitale,
  • Respectez scrupuleusement les recommandations du médecin traitant concernant les médicaments hormonaux.

Ce que vous devez savoir sur les kystes et les cystomes ovariens (avis d'experts) - vidéo

Le cystadénome ovarien n'est pas un problème inoffensif que vous pouvez ignorer.

Si cette pathologie est retrouvée, il ne vaut pas la peine de reporter l'opération à une date ultérieure, puisqu'un tel acte inconsidéré peut servir à développer des problèmes plus graves.

Les techniques modernes peuvent rendre une femme en bonne santé avec un risque minimal de complications et permettre au corps de récupérer le plus rapidement possible après la chirurgie.

  • Ekaterina Pokataeva
  • Imprimer

Cystadénome mucineux de l'ovaire

Le cystadénome mucineux ou kyste ovarien mucineux est principalement une tumeur bénigne se présentant sous la forme d'une capsule à surface externe lisse et interne. Il peut atteindre de grandes tailles, ce qui n’indique pas toujours sa malignité, même lorsque le diamètre est supérieur à 50 cm pour un poids de 20 à 50 kg. En moyenne, un kyste mucineux a un diamètre de 15 à 30 cm et n'est bilatéral que dans 10% des cas.

Environ 80% des tumeurs mucineuses sont bénignes, 10% sont à la limite du potentiel malin et les 10% restants sont malignes. On les trouve rarement chez les filles avant la puberté, pendant la grossesse et après la ménopause; l'incidence maximale estimée de la pathologie varie de 30 à 50 ans.

Ce type de pathologie se manifeste par les symptômes suivants: douleur à l'abdomen, saignements vaginaux et augmentation de la taille de l'abdomen. Les complications peuvent inclure la rupture d'un kyste dans la cavité péritonéale ou la torsion de l'ovaire. Dans la plupart des cas, il est asymptomatique et est détecté lors d'une échographie des organes abdominaux, effectuée pour d'autres raisons.

Cystadénome papillaire de l'ovaire

Le cystadénome papillaire de l'ovaire est un type de néoplasme séreux caractérisé par une localisation irrégulière à la surface des processus sous la forme de papilles. Les papilles sont localisées comme suit: inverser (interne), inverser (externe) et mixte. L'épithélium est plat, la base de la cellule est lâche ou dense.

Les principales causes de la pathologie sont inconnues, mais le risque d'apparition augmente chez les femmes en surpoids, prenant des médicaments hormonaux et au moment de la ménopause. Le plus souvent, le cystadénome papillaire survient dans la tranche d’âge de 40 à 60 ans. Dans la plupart des cas, il existe une lésion bilatérale du corps accompagnée d'une accumulation de liquide dans le péritoine.

Causes du cystadénome ovarien

Le cystadénome ovarien peut se développer en raison des six facteurs suivants:

Kyste folliculaire - formé après l'ovulation, lorsque l'hypophyse libère une petite quantité d'hormone lutéinisante, en signalant au follicule de libérer un ovule. Si la libération ne se produit pas, le follicule ne peut pas se briser et commence à se développer, se transformant en kyste. Cette formation est inoffensive et s'absorbe normalement pendant deux cycles menstruels.

Troubles métaboliques - dans la période pré-climax, des changements métaboliques (diabète, obésité) se produisent, le fond hormonal de la femme est perturbé, il y a un excès d’œstrogènes, le risque de cystadénome ovarien est augmenté.

Kyste lutéal - formé lors du développement du follicule éclaté d'une grande quantité d'œstrogènes et de progestérone, qui préparent le corps à la conception. Ensuite, le follicule devient le corps jaune, capable d'accumuler le sang et les liquides, si la fécondation n'a pas eu lieu, puis après un certain temps, il disparaît de lui-même. Une sensation de douleur dans le bassin et l'abdomen est ressentie, il existe un risque de saignement interne lors de la rupture d'un kyste.

Tératome - survient principalement chez les femmes de moins de 30 ans. Se développe à partir de cellules germinales (ovocyte primaire).

Endométriose Il s'agit d'une affection dans laquelle les cellules de l'endomètre, qui recouvrent généralement l'intérieur de l'utérus, commencent à se développer en dehors de celui-ci.

Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) - une affection dans laquelle de nombreux petits kystes inoffensifs se développent sur les ovaires lorsque l'équilibre des hormones féminines change.

Les causes de formation de cystadénome peuvent également être associées au stress, aux saignements à la ménopause, à la grossesse extra-utérine, à l'avortement, à l'abstinence sexuelle, à la chirurgie, aux maladies génitales infectieuses (syphilis, chlamydia) et à l'hérédité.

Symptômes communs

Les symptômes de différentes cystadènes ovariennes sont similaires: ballonnements de l'intestin, accumulation de liquide dans l'abdomen (ascite), constipation, diarrhée. Perte observée d'appétit et de poids, fatigue, lourdeur dans l'abdomen, nausées et vomissements, saignements menstruels anormaux, modifications du cycle menstruel.

Elle se caractérise par une douleur tiraillante constante ou périodique au bas de l'abdomen pouvant se contracter dans le bas du dos et des cuisses, des sensations douloureuses au cours des rapports (dyspareunie) et une sensation de vessie vide jusqu'à la fin.

Traitement du cystadénome ovarien

À la révélation du cystadénome pathologique de l'ovaire, l'intervention chirurgicale est nécessaire. Le volume de fonctionnement est déterminé individuellement. Si la tumeur a une taille de plus de 3 cm, l'ovaire est complètement retiré, mais les patientes qui planifient une grossesse essayent de ne pas blesser les glandes sexuelles.

La laparoscopie est considérée comme la méthode la plus sûre de traitement du cystadénome ovarien. Cette intervention chirurgicale est réalisée à travers plusieurs incisions dans le péritoine, ce qui vous permet de fournir les outils nécessaires (forceps, cisailles électriques) dans la cavité corporelle. L'avantage de cette opération est la rééducation rapide, un faible pourcentage de complications postopératoires, la capacité d'avoir des enfants.

Les tâches du chirurgien diffèrent quelque peu en fonction de l'âge du patient. Chez les jeunes filles, il est important de préserver les tissus de l'ovaire. Si l'opération réussit, le niveau d'hormones sexuelles est normalisé, le poids reste normal, la fonction de reproduction de la femme n'est pas perdue.

Pour les femmes majeures, la tâche principale du chirurgien est de réduire le risque de complications à l’avenir. Pendant l'opération, tous les foyers d'inflammation sont éliminés, le risque d'apparition et d'exacerbation des maladies existantes est minimisé.

Les thérapies auxiliaires sont des méthodes de traitement traditionnelles, qui incluent l’utilisation de teintures d’acacia, de camomille, de menthe, de pissenlit, de noix vertes, de jus de bardane, de mûres et de canneberges. Il est également recommandé de prendre un traitement de vitamine E pour éviter l'épuisement des ovaires. En période postopératoire, l'activité physique doit être exclue pour suivre les recommandations du gynécologue.

Qu'est-ce qu'un kyste ovarien et doit-il être enlevé?

Prévention de la pathologie

Une femme doit surveiller les antécédents hormonaux de son corps, tenir un calendrier du cycle menstruel et, si des irrégularités sont constatées, faire appel à un spécialiste. Essayez de prévenir les facteurs affectant les changements hormonaux, tels que le stress, les toxines, les traumatismes psychologiques. Une fois par an, il est nécessaire de consulter un gynécologue à titre préventif pour un examen général.

Les relations intimes non discriminantes doivent être évitées. L'utilisation de contraceptifs, de préférence de type barrière (préservatifs), qui protègent contre les infections sexuellement transmissibles, est impérative. Dans le cas des pilules hormonales, il est important, après chaque rapport sexuel, de procéder à une hygiène minutieuse des organes génitaux. Ces mesures préviendront le risque de cystadénome ovarien.

Afin d'éviter les complications, il est nécessaire de traiter rapidement les maladies inflammatoires de l'appareil reproducteur et du système urinaire afin d'éviter l'hypothermie.

Le corps doit recevoir une quantité suffisante de tous les éléments. Vous devez donc boire un traitement contenant les vitamines A, C et PP. De grande importance dans la prévention des kystes ovariens joue une limitation de rester au soleil, vous devez éviter une exposition prolongée aux rayons directs. Le bronzage est également indésirable.

Quel est le cystadénome et ses types

Le cystadénome (cystome) est une tumeur bénigne. C'est une capsule creuse ronde à la surface de l'ovaire. La paroi de la capsule est composée de tissu conjonctif, qui est recouvert à l'intérieur et à l'extérieur par des membranes épithéliales. La capsule est remplie de liquide. Ce cystadénome est similaire aux kystes fonctionnels. La différence est la suivante:

  1. Les kystes fonctionnels apparaissent temporairement sur les éléments de l'ovaire (sur le follicule ou le corps jaune) et sont donc capables de se dissoudre après leur disparition. Les cystadénomes sont formés sans aucun lien avec les processus du cycle menstruel, ils ne peuvent pas se dissoudre.
  2. Les cystadénomes sont de véritables tumeurs car, contrairement aux kystes, ils augmentent non seulement en raison de l'étirement du mur, mais également en raison de la prolifération (prolifération tissulaire dans le processus de division cellulaire).
  3. Contrairement aux kystes fonctionnels, les cystadénomes peuvent dégénérer en cancer.
  4. Leur existence n’affecte pas l’état de fond hormonal dans le corps de la femme.

В зависимости от структуры эпителиальных оболочек и внутреннего наполнения капсулы различают серозные и муцинозные опухоли.

Серозные цистаденомы и их виды

Такие опухоли образуются чаще всего у женщин 30-50-летнего возраста. La coque externe est constituée de l'épithélium de l'ovaire, à l'intérieur du néoplasme du néoplasme est tapissé d'épithélium des trompes de Fallope. La tumeur est située sur le côté de l'utérus ou derrière celui-ci. En général, les dimensions du cystadeno sont comprises entre 5 et 15 cm, mais on trouve parfois des spécimens plus grands (jusqu’à 30 cm de diamètre). À l'intérieur du néoplasme, il y a un fluide séreux jaune transparent qui est libéré de sa coque interne.

Les cystadénomes séreux des ovaires sont divisés en simples et papillaires.

Tumeur simple Ce type a une surface intérieure et extérieure lisse. En règle générale, il se compose d'une chambre, formée sur l'un des ovaires.

Papillaire (papillaire) Le cystadénome est caractérisé par le fait que sa surface interne est recouverte de croissances qui peuvent se rejoindre, formant ainsi plusieurs chambres. Ces tumeurs surviennent souvent simultanément sur les deux ovaires. Il existe des cystadénomes papillaires des types suivants:

  • inversion (seule la coquille interne est recouverte de papilles ou de croissances fusionnées),
  • Everting (mamelons sont formés uniquement à l'extérieur du cystome),
  • type mixte (les excroissances sont situées à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la tumeur, se propagent vers le deuxième ovaire, la paroi abdominale et les organes pelviens).

La croissance des mamelons fait ressembler la tumeur à un chou-fleur. Les bourdonnements occupent la majeure partie du volume interne.

Les cystadénomes de ce type peuvent être complètement bénins, en proliférant (avec la croissance des tissus - ce qu'on appelle le "précancer") et malins (on trouve des cellules cancéreuses). En raison de la croissance, un tel cystome a une forme irrégulière. Une jambe courte le relie au mur de l'ovaire. Le plus grand nombre de cystomes de type convertissant et mixte est le plus sujet à la dégénérescence maligne.

Cystadénomes mucineux

C'est un néoplasme à parois lisses. L'épithélium interne a la même structure que l'épithélium cervical, pénétré par des glandes produisant de la mucine - mucus hétérogène. Ces tumeurs se trouvent le plus souvent dans les deux ovaires. La tumeur peut rapidement atteindre 50 cm de diamètre. Il se forme lors du développement de l'embryon à partir de divers tissus germinaux.

Il existe différentes variétés de kystes mucineux: non proliférants, proliférants et malins. Ces tumeurs sont plus courantes chez les femmes âgées de 40 ans. Dans 30% des cas, les tumeurs bénignes chez les femmes sont des cystadénomes mucineux.

Raisons de l'éducation

Les causes de la formation de kystes sont des désordres hormonaux, conduisant à une formation incorrecte du tissu ovarien et à une division cellulaire. Ils peuvent être causés par des maladies des organes du système endocrinien, l'exposition à des médicaments et même des facteurs tels qu'une abstinence sexuelle prolongée, l'absence de grossesse et l'accouchement d'une femme d'âge mûr, son interruption artificielle.

La survenue de tumeurs peut être due à des troubles génétiques du développement ovarien, à des anomalies héréditaires et congénitales. Ils sont provoqués par la formation de maladies inflammatoires et infectieuses de l'utérus et des ovaires, fascination de la femme pour l'alimentation, entraînant des troubles métaboliques. Le rôle négatif joué par l'exposition aux rayons ultraviolets lors de visites fréquentes au solarium ou de rester au soleil.

Il existe une théorie selon laquelle les cystadénomes se forment à la place des kystes fonctionnels incomplètement résolus.

Les cystadénomes de petite taille ne présentent aucun symptôme. Une fois leur diamètre atteint 3 cm ou plus, une femme peut ressentir une douleur lancinante dans les ovaires. Avec la croissance ultérieure du néoplasme, les vaisseaux sanguins sont comprimés et les terminaisons nerveuses sont affectées. Cela se manifeste par une douleur accrue donnant au sacrum et au bas du dos. Des varices des membres inférieurs peuvent survenir.

La pression sur la vessie et les intestins se manifeste par un trouble de la miction et des selles, une distension de l'intestin, des nausées. Si la taille du cystadénome est très grande, la femme souffre d'essoufflement et de palpitations.

Lorsqu'une tumeur se brise, se tord ou se bloque, elle provoque une douleur abdominale aiguë, des vomissements, une tachycardie et une perte de conscience. Un état "d'abdomen aigu" apparaît, nécessitant une intervention chirurgicale urgente. Avec une grosse tumeur, une femme ressent la présence d'un corps étranger dans l'abdomen.

Traitement de grossesse

Les cystadénomes peuvent être détectés après la grossesse. Si leur taille n'excède pas 3 cm, la tumeur ne grossit pas, l'opération n'est pas effectuée, mais elles sont surveillées en permanence pour en vérifier l'état.

Les gros cystomes sont dangereux car au cours des dernières semaines de la grossesse, lorsque l'utérus descend dans la cavité abdominale, il peut se produire une contraction et une torsion de la jambe. Par conséquent, s'il y a une augmentation marquée de la tumeur, celle-ci est enlevée.

Pin
Send
Share
Send
Send