La santé

Comment se remettre d'un avortement manqué

Pin
Send
Share
Send
Send


La congélation de grossesse est l’une des pires pathologies de la grossesse - la mort foetale dans l’utérus.

Pour ceux qui ont attendu longtemps et qui ont eu envie de concevoir un bébé, c'est une grande tragédie. Cependant, la situation est loin d'être désespérée et les chances de concevoir et de mener à bien un enfant en bonne santé sont très grandes. En outre, c’est également une raison importante de revoir votre mode de vie, d’être examiné et de traiter de manière responsable la planification de la grossesse.

Qu'est-ce que l'avortement manqué

La congélation de grossesse est l’arrêt du développement d’un embryon ou d’un fœtus qui s’est produit jusqu’à 28 semaines de gestation. Une autre option est possible: l'œuf a été fécondé, mais aucun embryon n'a commencé à s'y former.

Les semaines les plus dangereuses au cours desquelles se développe le plus souvent une grossesse:

Mérite une attention particulière 8 semaines. Comme c'est le moment où la «ponte» de tous les organes vitaux de l'embryon a lieu, elle est exposée au plus grand impact de facteurs négatifs.

Grossesse congelée: premiers symptômes

Si la grossesse s'interrompt pendant 16 semaines au maximum, elle se caractérise par les signes suivants.

La forte disparition des symptômes de la toxémie: des nausées et des vomissements se produisent, les glandes mammaires perdent leur douleur et reviennent à un volume normal, deviennent molles.

Douleur abdominale basse: ont souvent un caractère tirant faible. Cependant, les douleurs lors d'anomalies manquées ne sont pas toujours présentes.

Également observé repérersanglante ou brunâtre.

Température basale lors d'un avortement manqué tombe à un niveau caractéristique d'absence de grossesse.

Si une femme n'a pas remarqué l'avortement manqué à temps et que le fœtus mort est dans l'utérus pendant assez longtemps, l'intoxication peut commencer pour ses personnages:

  • douleur aiguë dans l'aine et la région lombaire,
  • augmentation de la température
  • peau pâle
  • faiblesse

Tout cela est lourd de développement d'infection du sang et des tissus - une septicémie, car les produits de carie de l'ovule décédé entrent dans le sang de la femme.

Il convient de noter que la manifestation des symptômes est extrêmement individuelle et que, dans certains cas, la femme ne sait pas que la grossesse a cessé de se développer, et ce, jusqu'au prochain examen. Si une femme les observe dans sa chambre, elle doit consulter un médecin, mais ne paniquez pas tout de suite et commettez des actes téméraires. Il est conseillé de demander conseil à plusieurs spécialistes, au moins deux.

Il y a des cas réels où une femme a été diagnostiquée lors d'une consultation - un avortement manqué, et dans un autre ils ont dit que tout était en ordre et que, par conséquent, cette grossesse a été résolue par un accouchement réussi.

Grossesse congelée: symptômes tardifs

Reconnaître qu'une grossesse au point mort, interrompue au cours du développement au deuxième trimestre (jusqu'à 28 semaines), est principalement possible en raison du manque d'activité fœtale - un enfant arrête de bouger dans le ventre d'une femme.

Comme vous le savez, les premiers mouvements du bébé tombent sur une période de 17 à 20 semaines. Ici, tout est individuel - il y a des enfants actifs et pas très bons, mais si l'enfant ne bouge pas dans les 4 à 6 heures - c'est une raison de consulter un médecin. Vous ne devriez pas attendre plus longtemps, à ce stade, le fœtus peut souffrir d'hypoxie, ce qui peut également entraîner sa mort.

Un autre symptôme de grossesse manquée du deuxième trimestre est changement de l'état des glandes mammaires. Il est à noter que si le fœtus cesse de se développer pendant une période pouvant aller jusqu’à 25 semaines, le sein retourne également à un état «prégénératif». Toutefois, si la pathologie se développe au-delà de la 25ème semaine, il est possible que les glandes mammaires gonflent encore plus, le colostrum commencera à se démarquer.

La douleur dans la région inguinale ou dans le bas du dos, la détérioration générale de la santé, les nausées - sont également des symptômes de retard de croissance en fin de grossesse et apparaissent quelques jours après le décès du fœtus.

Gel de grossesse précoce: causes

  • anomalies chromosomiques chez le fœtus, en particulier, elles peuvent être causées par une relation de sang entre la mère et le père,
  • conflit rhésus chez la mère et l'enfant et, dans la plupart des cas, rhésus négatif chez la mère,
  • effets tératogènes, c'est-à-dire effets sur le corps en développement des médicaments qu'une femme enceinte prend pendant une période de 1 à 10 semaines. Plus tard, l'enfant est déjà protégé par le placenta et, auparavant, il n'est toujours pas suffisamment connecté au corps de la mère pour percevoir tous les facteurs. Cependant, certains médicaments s'accumulent dans l'organisme et ont un effet sur celui-ci longtemps après son utilisation.
  • maladies infectieuses, y compris les maladies transmises par contact sexuel (grippe, rubéole, cytomégalovirus, mycoplasmose, syphilis, gonorrhée, chlamydia, etc.),
  • syndrome des antiphospholipides, une maladie auto-immune exprimée dans la production par le corps d'anticorps dirigés contre ses propres phospholipides (composants des parois cellulaires). Chez la femme enceinte, la maladie se manifeste par la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux du tissu placentaire, empêchant ainsi le fœtus de se nourrir normalement et d’oxygène. Il est à noter que près de la moitié des femmes atteintes de cette maladie ont eu 2 grossesses manquées dans une rangée. Cependant, ce diagnostic n’est pas une phrase et il est tout à fait possible de donner naissance à un enfant en bonne santé - avec une détection et un traitement rapides,
  • hormones perturbées, en règle générale, manque de progestérone. Les femmes qui ont déjà manqué des avortements, des fausses couches, des irrégularités menstruelles et d'autres manifestations de déséquilibre hormonal doivent être alertées à l'avance.
  • stress psychologique sévère et exercice physique,
  • situation écologique défavorable et mauvaises habitudes de l’un ou des deux parents: fumer, boire, toxicomanie,
  • caractéristiques physiologiques et anomalies de la structure de l'utérus d'une femme enceinte,

De plus, dans certains cas, il n’est pas possible de savoir pourquoi une grossesse gelée a lieu.

Perte de grossesse à une date ultérieure: causes

  • maladies infectieuses, y compris les maladies transmises par contact sexuel (grippe, rubéole, cytomégalovirus, mycoplasmose, syphilis, gonorrhée, chlamydia, etc.),
  • troubles hormonaux,
  • maladies des reins et du système cardiovasculaire d'une femme enceinte,
  • les anomalies génétiques et autres du fœtus sont incompatibles avec la vie.

Diagnostic d'avortement manqué

Le moyen le plus précis de déterminer une grossesse gelée, au début et à la fin, consiste en une échographie au cours de laquelle le spécialiste vérifiera:

  1. Le décalage de la taille de l'utérus pendant la grossesse,
  2. Manque de rythme cardiaque et de mouvements respiratoires,
  3. Position, déformation et contour incorrects autour du corps du fœtus au cours des dernières périodes, indiquant la décomposition des tissus,
  4. Absence de visualisation et de croissance de l'embryon en début de grossesse. C'est très rare, mais il arrive aussi que l'œuf fécondé pousse pendant un certain temps et que l'embryon n'y se forme pas ou ait cessé de se développer.

Cela pose également des problèmes occasionnels lors de la détermination de l'avortement manqué à la suite de l'analyse de l'hCG - la deuxième méthode de diagnostic de la pathologie. Il arrive que l'échec du développement de la grossesse soit déterminé et que le taux de hCG dans le sang continue de croître, car il est produit par la coquille de l'ovule, ou reste élevé plusieurs jours après la mort du fœtus. Comme vous voyez et test de grossesse peut montrer un résultat positif, parce que et son action est basée sur la détection de hCG dans les urines.

Bien que, en règle générale, le niveau d’hCG associé à une grossesse gelée diminue fortement ou est nul. En savoir plus sur le taux d'hCG pendant la grossesse>

Conséquences et fin de l'avortement manqué

À la suite d'un avortement manqué, deux scénarios sont possibles:

  1. Fausse couche spontanée aux premiers stades, lorsque l'utérus rejette l'embryon mort et le retire du corps,
  2. Intervention médicale. S'il n'est pas effectué à temps, le fœtus en décomposition empoisonnera le corps de la mère avec des produits de désintégration, ce qui aura des conséquences graves pour sa santé.

Ainsi, si une grossesse gelée est diagnostiquée, son interruption est actuellement possible de plusieurs manières.

1. médicamenteux C'est un moyen d'interrompre un avortement manqué dès le début. On prescrit aux femmes des médicaments qui déclenchent des contractions utérines et, par conséquent, des fausses couches.

2. Curetage, ou curetage (brossage) pendant une grossesse gelée. Une procédure plutôt populaire, mais pas la plus souhaitable, dans la mesure où les tissus sont lésés et le risque de complications élevé.

L'opération est réalisée sous anesthésie générale et consiste en un nettoyage mécanique de la cavité utérine, avec élimination de sa couche muqueuse supérieure, à l'aide d'un outil spécial inséré dans le canal cervical, après y avoir fourni l'accès par le biais de l'installation de dilatateurs.

Après la chirurgie, des saignements ou une inflammation peuvent se développer. Une femme doit rester à l'hôpital pendant plusieurs jours, où elle sera surveillée.

3. Aspiration sous vide. L'opération, réalisée sous anesthésie ou sous anesthésie locale, consiste en ce qu'une femme nettoie l'utérus avec une aspiration sous vide. Cela ressemble à ceci: la pointe de l'appareil à vide est insérée dans le canal cervical (sans expansion).

Après la procédure, une femme devrait être sous la surveillance d'un médecin pendant environ deux heures. Bien entendu, cette méthode d'interruption d'une grossesse gelée est plus bénigne que le curetage. En outre, une femme ne devra pas rester à l'hôpital pendant longtemps.

4. Accouchement. Dans les périodes tardives, l'interruption d'une grossesse manquée est beaucoup plus difficile, principalement d'un point de vue psychologique. Le fait est qu'une grossesse non en développement est une contre-indication à la césarienne (le contenu de l'utérus peut être infecté), de sorte qu'une seule issue est la stimulation artificielle du travail. Autrement dit, une femme ne peut pas simplement se déconnecter du processus. Par exemple, sous anesthésie générale, elle-même devrait donner naissance au foetus mort en cas d'urgence.

Il convient également de noter qu'au début, les médecins ne tentent parfois pas d'interrompre un avortement manqué en attendant que l'utérus rejette le fœtus lui-même.

Traitement et récupération après un avortement manqué

Après l'avortement manqué prescrit un examen pour déterminer la cause de la pathologie. S'il est possible d'en établir un, il est recommandé de suivre un traitement approprié.

En règle générale les tests post-grossesse incluent:

  • un test sanguin pour les niveaux d'hormone
  • frottis et examen de la microflore vaginale pour détecter la présence d'infections génitales,
  • histologie après un avortement manqué - étude de l'épithélium de l'utérus. Pour l'analyse, une fine section de la couche supérieure de l'utérus ou du tube est prélevée ou le matériau obtenu lors du curetage est utilisé.

En ce qui concerne la restauration de l'utérus après la chirurgie, prescrit habituellement une série d'antibiotiques, d'agents hémostatiques, ainsi que l'abstinence d'une grossesse ultérieure pendant un certain temps (en fonction des facteurs associés).

Dans le cas d'anomalies génétiques identifiées du fœtus, après un avortement oublié, un conseil génétique sera nécessaire pour déterminer la compatibilité des partenaires.

Grossesse après un avortement manqué

Dans tous les cas, les médecins déterminent combien de temps il ne convient pas à une femme de tomber enceinte, au moins six mois. Jusque-là, une femme doit utiliser une méthode de contraception sans se soucier du fait qu'elle ne réussit plus à concevoir un enfant. Ces peurs sont complètement vaines.

Grossesse La grossesse est en règle générale un cas particulier, qui n'indique en aucun cas des violations de l'appareil reproducteur de la femme.

Cependant, rappelez-vous que pour ne pas survivre à nouveau, une femme doit subir un examen approfondi, adopter un mode de vie sain et adopter avec sagesse une planification pour la prochaine grossesse. En outre, il est très important que non seulement la future mère soit impliquée dans sa santé, mais que le futur père l’ait également soutenue. Et la question n’est pas seulement un support moral: il a été établi que, dans certains cas, une fausse couche est causée par des facteurs émanant de l’homme.

Bien sûr, il est très difficile de survivre à une grossesse gelée et, à un stade ultérieur, il est tout simplement impossible de trahir la profondeur de cette tragédie. Mais au lieu de sombrer dans le désespoir, une femme doit concentrer toute son attention sur le souci de prendre soin de sa santé et elle saura bientôt la joie de la maternité.

Grossesse gelée: traitement et planification de la grossesse | Mon gynécologue Rechercher dans ce site

Traitement des avortements manqués

La grossesse immobilisée aux premiers stades se termine tôt ou tard par un avortement spontané. Cependant, il peut s'écouler plusieurs semaines entre le moment du décès de l'embryon et son rejet de l'utérus. Pendant cette période, une inflammation, des saignements et d'autres complications désagréables peuvent se développer. C'est pourquoi la plupart des médecins ne recommandent pas d'attendre qu'une fausse couche se produise, mais préfèrent faire un curetage de l'utérus et retirer l'embryon mort immédiatement après que le diagnostic d'avortement manqué a finalement été confirmé.

Le grattage (brossage) à l’arrêt de la grossesse est effectué sous anesthésie générale et l’ensemble de la procédure ne dure pas plus de 30 à 40 minutes. Parfois, l'aspiration sous vide est utilisée pour retirer un embryon mort. Ne confondez pas le nettoyage après un avortement manqué avec un avortement, même si les méthodes sont les mêmes. L'avortement est l'interruption d'une grossesse normale avec un embryon viable. Avec l'avortement manqué, il n'y a rien à interrompre, car la mort de l'embryon a déjà eu lieu. Vous ne devez pas vous en vouloir du fait que vous avez subi un avortement lors d'un avortement manqué, car il ne s'agissait pas d'un avortement, mais d'un traitement après la tragédie qui s'était déjà produite.

Après curetage, le gynécologue dirige le matériel obtenu vers un examen histologique spécial. L'histologie avec grossesse manquée aide à comprendre les causes de l'incident.

Que se passera-t-il après le nettoyage après un avortement manqué?

La récupération après curetage lors d’un avortement manqué peut prendre quelques semaines.

Dans les premiers jours après le grattage:

Si vous allez bien, vous sortirez de l'hôpital le même jour. Le médecin vous prescrira des antibiotiques pour la prévention de l'inflammation et des analgésiques, car la douleur après le nettoyage peut être assez intense.

De retour à la maison, restez au lit pendant une journée. Un effort physique intense dans les premiers jours après le curetage peut entraîner des saignements.

La douleur dans le bas de l'abdomen après le curetage lors d'un avortement oublié peut persister pendant plusieurs jours. Pas besoin de supporter la douleur, si elle est exprimée. Vous pouvez prendre des médicaments contre la douleur. Habituellement, l'ibuprofène aide à traiter ces douleurs.

La sortie après curetage lors d'un avortement manqué peut être assez intense et durer de plusieurs jours à 2 semaines. Pour le temps de ces sécrétions, utilisez des joints, mais pas des tampons. L'utilisation de tampons dans cette situation peut provoquer une inflammation dangereuse.

Dans les premières semaines après le grattage:

Les gynécologues recommandent de s'abstenir de relations sexuelles pendant au moins deux semaines après le raclage. Si, après cette période, vous saignez toujours, vous devez attendre leur arrêt complet. Selon votre situation, le médecin peut vous donner d'autres recommandations.

Si vous reprenez la vie sexuelle, prenez soin des méthodes contraceptives. La grossesse après le curetage d'une grossesse manquée peut survenir au cours des premières semaines, vous ne devez donc pas avoir de relations sexuelles non protégées jusqu'à ce que votre médecin vous dise que vous pouvez recommencer à planifier votre grossesse.

Après les avortements manqués, les règles suivantes peuvent survenir entre 2 et 6 semaines après le curetage.

Consultez immédiatement un gynécologue si, après curetage:

  • La température corporelle monte à 38 ° C et plus
  • Le saignement a augmenté et vous devez changer le joint toutes les heures ou plus.
  • Spotting ("mensuel") continue pendant plus de 2 semaines d'affilée
  • Une douleur abdominale intense ne disparaît pas lorsque vous prenez des analgésiques
  • Les pertes vaginales ont une odeur désagréable

Se remettre d'une grossesse manquée: des conseils pour surmonter la peur

Les signes de la mort foetale diffèrent en fonction de l'état de santé de la mère, de la durée de la gestation, des raisons qui ont conduit à de si tristes conséquences. Cependant, dans tous les cas, après un avortement manqué et son extraction (nettoyage), une récupération longue et une rééducation qualifiée seront nécessaires.

Comment récupérer rapidement?

Le taux de récupération du corps dépend en partie de la période au cours de laquelle le bébé a cessé de se développer.

Ainsi, si nous parlons de fausses couches spontanées précoces (jusqu’à 7 semaines), le corps de la femme ne s’est pas encore adapté aux changements hormonaux, l’utérus n’a pas augmenté, aucun changement spectaculaire n’est survenu en apparence.

La récupération à ce stade dépend plutôt de l'état émotionnel de la femme que des réserves corporelles.

Mais la situation est complètement différente dans le cas de la décoloration tardive, en particulier dans la période de 20 à 26 semaines. Il y a déjà beaucoup plus de problèmes concernant à la fois la réhabilitation morale (aide psychologique) et la restauration de l'activité fonctionnelle normale de l'organisme qui se préparait à la maternité. La durée de la récupération dans ce contexte peut durer six mois ou deux ans.

La justesse de l'action

Lorsque l'irréparable s'est produit - la femme a perdu son enfant, il est important de comprendre que non seulement la santé future de la patiente, mais également sa capacité à se réaliser en tant que mère après le traitement dépend de l'exactitude des tactiques de réadaptation choisies.

Actions après un avortement manqué:

  • Établir la cause de la mort foetale. Cela est nécessaire avant tout pour la mise en œuvre de la maternité à l'avenir. Il faut comprendre qu'une infection virale, une maladie chronique ou un développement anormal de l'utérus ne se résolvent pas d'eux-mêmes, il est nécessaire d'identifier la cause et de l'éliminer.
  • Faites-vous tester pour les maladies infectieuses. Certains médecins, recommandant simplement d'accepter cet état de choses, condamnent une femme à répéter la situation. Il est important de réussir toutes les études sur l'infection: VIH, pyélonéphrite, toxoplasmose, herpès, rubéole, varicelle.
  • Enquêter sur l'état de fond hormonal. Des taux exagérés de testostérone chez les hommes provoquent souvent un développement fœtal anormal.
  • Vérifiez la compatibilité avec le partenaire sexuel. Un conflit rhésus peut provoquer une activité excessive des anticorps dans le corps de la mère, ce qui provoque une fausse couche.

Examen médical

La principale tâche d'une grossesse anormale est de déterminer les causes. Sans recherche médicale spéciale, il est impossible de déterminer la pathologie. Par conséquent, un examen médical complet comprend:

  • analyse hormonale: testostérone, prolactine, progestérone,
  • examen de la thyroïde et des glandes surrénales,
  • examen de l'épaisseur de l'endomètre de l'utérus, de sa croissance,
  • contrôle du cycle d'ovulation
  • histologie des restes fœtaux,
  • recherche génétique de l'hérédité pathologique.

Récupération du cycle menstruel

Lors du diagnostic d'un fœtus en développement, les médecins nettoient l'utérus. Cette procédure est traumatisante mais obligatoire. Immédiatement après le curetage, la femme reçoit des lochies d'une durée de 3 à 4 semaines.

La restauration du cycle menstruel dépend en grande partie de l'équilibre hormonal. Si la raison de l'interruption du développement est une infection, une inflammation ou un déséquilibre hormonal, le processus de réadaptation sera prolongé. Dans toutes les autres situations, la première menstruation survient au plus tard un mois et demi après la fin de la grossesse.

Réhabilitation psychologique

L'état émotionnel d'une femme après avoir identifié la décoloration du fœtus est extrêmement instable. Cela nécessitera non seulement une aide psychologique professionnelle, mais également le soutien de parents et d'amis. Conseils à retenir:

  • Il n'est pas nécessaire de "taire" le problème, de se comporter comme si de rien n'était.
  • Il est impossible de visiter les terrains de jeux pour enfants pour la première fois, la communication avec les familles avec enfants en bas âge est limitée au cours des 2-3 premiers mois de réadaptation.
  • Il est important de parler, de crier et, si nécessaire, de crier.
  • Il ne faut blâmer personne, il n'y a pas de coupable dans cette situation, il peut y avoir des facteurs provocateurs, des moments à risque, mais si le développement du fœtus et de ses organes vitaux est normal, aucun problème ne peut provoquer une pathologie.
  • Faites attention à votre développement personnel, essayez de trouver un passe-temps, un nouveau passe-temps.

Dans chaque cas individuel, appliquez des méthodes personnelles efficaces pour soulager la douleur émotionnelle. Mais, évidemment, une chose: taire le problème et le mettre dans une «longue boîte» ne fera qu'aggraver la situation. Il est nécessaire de passer par toutes les étapes du rétablissement moral et psychologique. Seul un corps psychologiquement sain peut donner naissance à un bébé fort dans le futur.

Recommandations pour une future grossesse

En fonction du degré de difficulté de la rééducation après une fausse couche, on peut parler de planification des grossesses ultérieures. Une gestation infructueuse dans le passé sans autorisation générique est le même travail difficile pour un organisme, ainsi que pour l'accouchement. La rééducation est un état émotionnel long et difficile.

Après la pathologie, les médecins recommandent de boire les médicaments contraceptifs. Ces pilules contiennent la bonne quantité d'hormones produites dans un corps en bonne santé. La durée minimale du traitement hormonal substitutif est de 4 mois.

Prévention

Mort du fœtus lors du développement de la ponction intra-utérine - une pathologie qui survient assez rarement: seule une grossesse sur 200 millier se termine par une fausse couche à un stade précoce, 300 000 - par une fausse couche à une date ultérieure. Cependant, les femmes qui ont survécu à une telle tragédie une fois ne veulent pas se retrouver à la «heureuse» 200ème position. Par conséquent, ils s'inquiètent de la question principale: comment empêcher davantage le fœtus de se faner?

Tout d’abord, vous devez suivre les règles élémentaires:

  • abandonner les mauvaises habitudes
  • suivre un cours d'assistance psychologique
  • comprennent des fruits de mer riches en acide folique, en vitamines et en minéraux,
  • éliminer l'alcool
  • faire toutes les recherches nécessaires avant la fertilisation.

Personne ne peut être assuré contre la pathologie de la grossesse, et même la femme la plus saine peut être parmi celles qui ont perdu un enfant. Cependant, la bonne approche en matière de rétablissement, l'assistance qualifiée et le soutien continu des proches font des merveilles et, plus important encore, la nouvelle grossesse ne prendra pas longtemps.

Comment se remettre d'une grossesse gelée?

Pour presque toutes les femmes, l'avortement manqué est un stress énorme. Malgré cela, une femme a une chance de concevoir et d'endurer sans problème un enfant tant attendu. La planification de la prochaine grossesse doit être abordée de manière responsable, en passant par les étapes du rétablissement physique et psychologique.

Quel type d'examen vous devez réussir?

Beaucoup de femmes confrontées à ce problème sont intéressées par la question de savoir quel examen devrait être effectué après un avortement manqué. En fait, il n’existe pas d’algorithme d’examen clair, puisqu’une approche individuelle est requise.

Un diagnostic minutieux est attribué uniquement aux couples dont la mort foetale est survenue plusieurs fois de suite. Même un couple en bonne santé peut faire face à un problème similaire. Dans de telles situations, les chances d'une prochaine grossesse réussie sont grandes.

Après un avortement manqué, les médecins prescrivent une série de tests pour déterminer la cause de ce phénomène. Il est fortement recommandé de les prendre si la mort de l'embryon s'est produite plus d'une fois.

Comment restaurer la santé physiologique?

Habituellement, quand une femme reste immobile, elle se gratte l'utérus. Parfois, tout se termine par une fausse couche spontanée. Dans les deux cas, le corps de la femme est soumis à un stress énorme. La santé physique est rétablie plus rapidement avec la deuxième option pour résoudre le problème. Le curetage chirurgical endommage le col et la cavité utérine.

La période de normalisation des organes de reproduction chez la femme dépendra de la méthode d'élimination du fœtus congelé:

  • en cas de fausse couche spontanée, la prochaine tentative de grossesse peut commencer après trois mois,
  • Après le nettoyage de l'utérus, la grossesse peut être planifiée au moins six mois. Après cette période, l'endomètre est entièrement restauré.

En ce qui concerne le cycle menstruel, il est rétabli dans environ deux mois, de sorte que la grossesse peut survenir plus tôt que six mois. Cette grossesse peut être accompagnée d'un phénomène tel que la fausse couche.

Si deux mois plus tard, le cycle menstruel n'est pas rétabli, des préparations hormonales sont alors prescrites à la femme. Une fois le cycle entièrement normalisé, la prochaine grossesse peut être planifiée.

Normalisation de l'état psychologique

  • Pour que la conception soit réussie, il est important que la femme ait une santé mentale normale.
  • Vous devez accepter la situation telle qu'elle est, c'est-à-dire que vous devriez vous débarrasser du sentiment de culpabilité.
  • Il est préférable de solliciter le soutien de proches. Il est difficile de s'inquiéter du problème seul.
  • Il est recommandé dès que possible de revenir à la vie antérieure, de faire ce que vous aimez, ce qui contribuera à vous distraire.
  • Escape aider à marcher avec des amis.
  • Pas besoin de se précipiter à la prochaine grossesse. Il est nécessaire de se débarrasser des pensées obsessionnelles pour concevoir à nouveau un enfant, cela s'applique également à la peur et à l'appréhension.

Le succès de la conception et de la procréation dépend de l’attitude morale de la femme, soumise à un état de santé physique satisfaisant.

Prévoir de concevoir un bébé après un avortement manqué

Une femme devrait comprendre que l'avortement manqué n'est pas une phrase. Il y a toujours une chance de rétablir votre santé et d'essayer à nouveau d'endurer l'enfant. Dans de telles situations, il est approprié de planifier correctement une nouvelle grossesse avec la livraison de tous les tests et l'examen. Pas besoin de se précipiter, il vaut mieux être patient et faire tout ce que dit le médecin traitant.

Beaucoup de femmes qui ont déjà survécu à un avortement manqué veulent savoir quand passer à la prochaine conception? Les gynécologues conseillent d'attendre au moins trois mois. Idéalement, cela devrait prendre six mois. Pendant cette période, une femme retrouve sa santé physique, normalise son statut hormonal et améliore son état psychologique.

Votre médecin peut vous recommander de prendre des contraceptifs oraux, qui empêchent une grossesse prématurée. Cela est nécessaire pour que les ovaires puissent "se reposer" pendant un certain temps. Des études montrent que les chances de succès de la conception augmentent après l’arrêt du traitement.

Après trois mois de récupération des ovaires, on prescrit de l’acide folique à la femme. Ce remède vitaminé affecte le développement précoce de l'embryon, l'aidant à mieux se consolider et à survivre.

Il y a des cas où les femmes tombent enceintes un mois après un avortement manqué et réussissent à avoir un enfant. Néanmoins, le risque d'échec est toujours là, il est donc préférable de suivre les recommandations du médecin.

Dans chaque cas, une consultation d'experts est requise. Vous devrez peut-être subir un traitement ou un examen plus approfondi. Toutes ces mesures visent à réduire le risque d'avortement manqué au début du développement de l'embryon.

Rééducation après un avortement manqué

La mort foetale est l'une des raisons pour lesquelles les femmes ne sont pas enceintes, quels que soient leur niveau socio-économique et leur mode de vie. Le danger est qu'il n'apparaisse qu'après la mort de l'ovule.

Une interruption soudaine et soudaine du développement de la grossesse est un stress pour le corps, un traumatisme psychologique pour une femme et les membres de sa famille. L’espoir pour l’avenir réside dans la planification d’une nouvelle conception, dont le succès détermine le traitement de qualité et la réadaptation après une grossesse gelée.

Méthodes de traitement

Il est impossible de réanimer l'œuf fécondé mort. Au fil du temps, il se décompose et une infection commence à se développer, ce qui provoque une intoxication et peut entraîner une septicémie.

Par conséquent, le traitement vise à retirer le fœtus de l'utérus sans laisser de résidu et à restaurer le corps de la femme par la suite. Le choix de la méthode dépend de son état de santé, de la durée et du développement de la grossesse jusqu'au moment de la décoloration.

Les méthodes de suppression suivantes sont utilisées:

  1. Fausse couche spontanée.
  2. Aspiration sous vide (mini avortement).
  3. Avortement médical (comprimé, pharmaceutique).
  4. Raclage (nettoyage) de l'utérus.

Méthode la plus souvent prescrite d'avortement, grattage, mini-avortement, moins souvent - fausse couche. Lorsque le fœtus meurt tardivement, des naissances artificielles sont effectuées.

Utilisation d'une fausse couche spontanée et d'une aspiration sous vide

La fin de la grossesse s'accompagne d'une diminution de la concentration d'une hormone spécifique, la gonadotrophine chorionique humaine, dans le corps de la femme. L'utérus réagit à cela par des contractions, le rejet du fœtus décédé et son passage à travers le cou légèrement ouvert. La méthode est prescrite en l'absence de symptômes d'inflammation chez une femme.

Une fausse couche complète sans complications confirme l'étude de l'échographie. Si des restes de fœtus sont trouvés dans l'utérus, un aspiration ou un raclage est effectué.

La première semaine après une fausse couche spontanée peut être accompagnée d'une légère douleur au bas de l'abdomen et d'un écoulement avec une petite quantité de sang. Après quelques semaines, le corps de la femme est restauré et un mois plus tard, les règles commencent. La méthode est utilisée en l'absence de signes d'inflammation et d'intoxication dans le corps d'une femme.

Si le fœtus est gelé pendant une période de 5 à 6 semaines, une aspiration sous vide du contenu de la cavité utérine à l'aide d'un cathéter inséré est prescrite. Cela élimine uniquement la couche supérieure de la muqueuse et élimine l'embryon. Effectuer une échographie de contrôle.

Les restes de fœtus trouvés dans l'utérus sont aspirés à plusieurs reprises par aspiration ou un curetage mécanique est effectué. Deux semaines après le mini-avortement, le corps de la femme est restauré, la menstruation apparaît le jour 35-40.

Avortement médicamenteux - rééducation

L'enlèvement sous forme de comprimés d'un fœtus congelé est effectué au cours du développement embryonnaire - au plus tard 7 semaines après la gestation.

Une femme qui participe à deux étapes du programme prend des médicaments qui bloquent l'action de la progestérone - la mifépristone, Mifégin. Le misoprostol améliore leurs propriétés. Sous l'influence de la drogue, l'utérus se contracte, rejette et pousse l'embryon de façon active en saignant. Après sa libération, la sécrétion de sang cesse progressivement, mais elle continue pendant quelques semaines.

Le premier jour, une femme ressent une douleur dans le bas de l'abdomen, soulagée par un antispasmodique - No-shpy. Les médicaments contre la douleur ne sont pris que sur ordonnance. L'utilisation incontrôlée de tels médicaments affaiblit considérablement le système immunitaire.

Le comptage du cycle menstruel vient du début du saignement après la prise de la pilule. Dans les 2-3 mois, il est normalisé. La première menstruation dure jusqu'à 2 semaines.

Deux semaines après l'avortement à l'échographie, balayez les restes du fœtus dans l'utérus. Pendant ce temps, il doit être nettoyé complètement. Si cela ne se produit pas, une aspiration sous vide ou un raclage est effectué.

La rééducation après un avortement médicamenteux est réduite à la mise en œuvre d'un certain nombre de recommandations du médecin qui aident à restaurer le corps de la femme. Il passe en revue le régime alimentaire du patient, aide à l’équilibrer et inclut des légumes et des fruits dans le menu.

Pour renforcer le système immunitaire, le médecin prescrit un complexe de vitamines. Recommande également les règles simples suivantes:

  • éviter le stress émotionnel, apprendre à les gérer,
  • éliminer toute activité physique
  • inclure mode repos dans le mode jour, promenades en plein air,
  • arrêter de fumer, alcool, café fort,
  • éliminer l'utilisation des procédures de l'eau dans les bains, les saunas, les salles de bain, les piscines, les étangs,
  • surveiller la récupération du cycle mensuel, la nature des pertes vaginales après un avortement,
  • La vie sexuelle commence après la fin de la première menstruation,
  • il est nécessaire de se protéger de la grossesse pendant les 6 premiers mois; la contraception doit être coordonnée avec votre médecin.

Après un avortement, chaque femme réfléchit à la façon de récupérer rapidement et de concevoir à nouveau un enfant. Cela ne devrait pas être autorisé à compléter la rééducation du corps. Cela peut affecter négativement la grossesse.

La méthode pharmabort est la plus simple et la plus accessible, elle est facilement tolérée par les femmes. Mais devrait être utilisé que tel que prescrit par un médecin et sous son contrôle.

Nettoyage mécanique, restauration

Le grattage de l'utérus est prescrit en cas de mort fœtale pendant 7 à 8 semaines de grossesse et plus tard. Avant la chirurgie, une femme est examinée et reçoit une formation spéciale. Le nettoyage est effectué à l'hôpital, sous anesthésie générale ou locale, avec dilatation du col de l'utérus.

Grattez un outil spécial (curette). Ils nettoient la couche supérieure de la membrane muqueuse et l'enlèvent avec tout le contenu de l'utérus. Les produits de nettoyage sont soumis à un examen histologique afin de déterminer la cause de la mort du fœtus.

Le traitement après un avortement manqué et le curetage commencent pendant la chirurgie - injectez des médicaments pour réduire rapidement l'utérus (ocytocine, pituitrine).

Grattage réhabilitation

Le complexe de mesures médicales et de mesures de récupération après l'ablation chirurgicale d'un fœtus congelé comprend:

  • les médicaments antibactériens qui empêchent le développement d'une infection dans l'utérus (ceftriaxone, métronidazole, gentamicine),
  • les médicaments hormonaux contraceptifs qui protègent contre la grossesse et rétablissent les hormones dans le corps de la femme (Regulon, Marvelon),
  • complexes de vitamines pour soutenir l'immunité,
  • une bonne nutrition avec l'inclusion de viande, de légumes, de fruits, de produits à base d'acide lactique, de jus de fruits au menu,
  • contrôler les ultrasons pour détecter les débris fœtaux dans l’utérus.

Un raclage incomplet est une indication de nettoyage. Si vous ressentez une douleur intense après la chirurgie, le médecin peut vous prescrire des analgésiques.

Il est recommandé de commencer la vie sexuelle au plus tôt un mois après le nettoyage. За этот период восстанавливается эндометрий, и значительно снижается вероятность проникновения и развития инфекции в слизистой матки.

Месячные начинаются через 2 — 8 недель после операции. Если не восстанавливается менструальный цикл, назначают гормональные лекарства — аналоги прогестерона (Дюфастон, Утрожестан).

La prochaine grossesse peut être planifiée au plus tôt 6 mois après le jour du curetage. La période favorable est de 9 à 12 mois après la chirurgie. Pendant ce temps, la récupération après curetage d'un avortement manqué a été complétée, ses causes ont été établies.

Lors de la première interruption de grossesse, le médecin les trouve le plus souvent parmi les troubles de la santé de la femme au cours du premier trimestre. Des études supplémentaires ne sont pas menées.

L'histologie des matériaux de grattage fournit une réponse aux raisons de la décoloration du fœtus. Dans certains cas, le médecin prescrit un examen approfondi des deux conjoints. Après cela, si nécessaire, effectuez le traitement.

Récupération psychologique de la femme

L'avortement soudain manqué est un traumatisme psychologique pour une femme et se transforme en dépression. Elle se reproche la mort du fœtus. Par conséquent, le gynécologue dirige chaque patient vers un psychologue pour une aide professionnelle.

Il est important que ses proches, en particulier son mari, l’entourent de soins et d’attention, qu’ils soient patients. Une femme est déprimée, perd de l'intérêt pour la vie, est indifférente à tout, pleure. Elle doit être convaincue que la maternité sera, mais pour cela, il est nécessaire de récupérer.

Il est plus correct de parler de ce sujet et de ne pas regretter une femme. Pendant cette période, il est préférable de protéger des contacts avec les jeunes enfants et les femmes enceintes.

La communication avec la famille et les amis, la pratique de vos loisirs préférés, la méditation et les promenades aideront à retrouver la tranquillité d’esprit et la confiance en soi dans la future maternité. Cela prend 1 à 2 mois. La dépression prolongée peut durer jusqu'à 6 mois.

Dans ce cas, les femmes sont attirées par un psychiatre qui leur prescrit des médicaments contenant des antidépresseurs et des tranquillisants. La douleur mentale s'atténue, la vie continue et la famille organise à nouveau sa grossesse.

Le succès de la deuxième conception dépend de l'exécution de toutes les prescriptions et des recommandations du médecin traitant et du respect du temps de récupération après le nettoyage. Un mode de vie sain, un bon climat familial, l'harmonie des relations familiales et l'observation d'un gynécologue vous aideront à supporter en toute sécurité la prochaine grossesse.

Examen après avortement manqué

De nombreux couples se posent la question «Que faire après une grossesse gelée, avons-nous besoin d'être examinés?». Il n'y a pas de réponse unique à cette question, car tout est individuel.

Dans la plupart des cas, l'avortement raté est dû à des erreurs «aléatoires» aux premiers stades du développement de l'embryon. Par conséquent, les gynécologues ne prescrivent généralement pas un examen approfondi après le premier avortement manqué.

Cela n’a aucun sens, puisqu’il n’ya tout simplement pas de «culpabilité» de la part d’une femme ou de son partenaire.

Une grossesse gelée peut survenir dans un couple en parfaite santé et, dans ce cas, les chances de réussite de la grossesse à l’avenir sont très élevées.

Les tests après un avortement manqué sont généralement prescrits si cela ne s'est pas produit pour la première fois. La plupart des gynécologues recommandent le dépistage après le deuxième avortement manqué et, dans les pays occidentaux, les tests ne sont souvent prescrits qu'après le troisième avortement manqué.

Alors, quels tests devez-vous passer après une grossesse gelée? Tout dépend du temps que cela a pris, des données histologiques obtenues après le grattage, des raisons pour lesquelles votre médecin traitant suspecte. Les tests les plus courants après un avortement manqué sont les suivants:

En outre, après un avortement manqué, vous devrez peut-être consulter un généticien, un endocrinologue et un immunologiste.

Les conséquences de l'avortement manqué

Grossesse La grossesse entraîne très rarement des complications ou des conséquences si elle était détectée et éliminée à temps.

Le risque de développer une deuxième grossesse manquée dépend du nombre de grossesses non réussies ayant déjà eu lieu dans la vie d’une femme:

  • S'il s'agit du premier avortement manqué, le risque de mort re-fœtale est d'environ 20-25%.
  • S'il s'agit du deuxième avortement manqué, le risque de récidive est de 25 à 35%.
  • S'il s'agit du troisième avortement manqué, le risque de décès fœtal récurrent dépasse 40%.

Planification de la grossesse après un avortement manqué

Vous avez toutes les chances de devenir enceinte et d'avoir un bébé en bonne santé après un avortement manqué. Vous devez juste être patient et écouter les recommandations du médecin traitant.

Quand pouvez-vous tomber enceinte après une grossesse gelée? La plupart des gynécologues recommandent d'attendre au moins 3 mois avant de planifier à nouveau la grossesse. Ce temps est nécessaire pour que les hormones «reviennent à la normale» après une grossesse gelée, afin que le corps ait le temps de récupérer du stress.

Parfois, le médecin recommande à une femme de prendre des pilules contraceptives: elles préviennent les grossesses non désirées et donnent un peu de «repos» aux ovaires. Il est à noter qu'après l'abolition des pilules contraceptives, les chances de grossesse sont légèrement augmentées. C'est un bon bonus aux avantages ci-dessus de prendre OK après un avortement manqué.

Au cours de la période de récupération de 3 mois qui suit l'abstinence manquée, commencez à prendre de l'acide folique. Cette vitamine est extrêmement importante dans les premiers stades du développement de l’embryon. Sur notre site, vous trouverez un article séparé sur ce sujet: Acide folique.

Si la grossesse est survenue plus tôt (par exemple, un mois après l'avortement manqué), les chances de succès de la grossesse seront alors assez grandes. Cependant, vous devez consulter un gynécologue: le médecin peut vous recommander un traitement spécial pour réduire le risque de grossesse recongelée ou de fausse couche au début de la période.

Comment éviter les avortements manqués?

Les conseils gynécologiques suivants aideront à réduire le risque d'avortement manqué:

  • Lors de la planification d'une grossesse, consultez un médecin et passez tous les tests nécessaires (frottis sur la flore, analyse d'infection à TORCH, échographie des organes pelviens). Si tous les tests sont corrects et que le gynécologue résout la grossesse, le risque d'interruption sera alors réduit, car vous êtes en bonne santé pour ce qui est des principaux «paramètres gynécologiques».
  • Lorsque vous planifiez une grossesse, commencez à prendre de l'acide folique. Les gynécologues recommandent de le faire au moins 1 mois avant la conception (et même mieux pendant 3 mois). La prise d'acide folique plusieurs fois réduit le risque de développement anormal du système nerveux central, ce qui peut provoquer un avortement oublié aux premiers stades.
  • Arrêtez de fumer et buvez de l'alcool au stade de la planification de votre grossesse ou dès que vous savez que vous êtes enceinte. Voir Alcool pendant la grossesse.
  • Commencez à bien manger. Limitez votre consommation de caféine contenue dans le café, le thé et certaines boissons gazeuses. Sur notre site, un article distinct est consacré à ce sujet: sur la nutrition pendant la grossesse.
  • N'oubliez pas que certains médicaments peuvent augmenter le risque d'avortement oublié. Par exemple, pendant la grossesse, il n'est pas recommandé de prendre de l'aspirine et des médicaments en contenant. Pour diminuer la chaleur ou atténuer les maux de tête, vous pouvez prendre du paracétamol.

Ces conseils aideront à réduire le risque d'avortement manqué, mais ne garantissent pas que vous ne rencontrerez plus jamais ce problème. La plupart des cas d'avortement manqués restent hors de notre contrôle. Cependant, ne perdez pas espoir. Même après plusieurs grossesses manquées, une femme a encore de grandes chances de réussir sa grossesse et son accouchement.

Conséquences d'une grossesse qui s'évanouit

La fermeture de la grossesse est une interruption du développement du fœtus. Un phénomène anormal se produit souvent au cours du premier trimestre. La période la plus dangereuse où la décoloration se produit est considérée comme étant de 6 à 8 semaines.

Pendant cette période, des organes importants du fœtus sont formés. Il y a des épisodes de décoloration du fœtus et une période de grossesse plus longue.

Jusqu'à la 22e semaine, un rejet indépendant du fœtus a généralement lieu et est considéré comme un «avortement spontané». Par la suite, heureusement, elles surviennent rarement - par «naissance prématurée».

Si le rejet n'a pas eu lieu, l'intervention de médecins et le curetage forcé sont nécessaires.

Pour une femme qui a connu un tel rejet, il s’agit avant tout d’un coup dur et d’un stress psychologique. Elle s'inquiète surtout de la question «planifie-t-elle vraiment un bébé après une grossesse gelée?» La triste expérience ne se reproduira-t-elle pas?

En termes physiologiques, le rejet du fœtus est très inflammatoire en raison de l’élimination incomplète des particules de l’utérus. Par conséquent, nous avons besoin d'un examen opportun par un gynécologue et, si nécessaire, d'une échographie.

Traitement avant une nouvelle grossesse

Les conséquences de la mort fœtale ne conduisent pas à des affections graves et excluent la survenue d'une infertilité sur ce fond. La plupart des femmes qui ont vécu cette tragédie ont une chance de réussir leur grossesse. Mais afin de rétablir la santé, il est recommandé de planifier une grossesse après une grossesse qui s’est évanouie:

  • éliminer les charges physiques pendant six semaines,
  • mener une antibiothérapie pour éliminer les complications infectieuses,
  • sédatifs à fortes réactions psycho-émotionnelles,
  • planifier soigneusement la grossesse après la congélation et rétablir les niveaux hormonaux pendant au moins 3 mois pour boire des contraceptifs hormonaux,
  • consultations périodiques avec votre gynécologue.

Un traitement plus sérieux est nécessaire pour détecter toute anomalie ou maladie ayant provoqué l'interruption. Une fois la grossesse terminée, la planification est autorisée après la fin du traitement.

C'est important! Certains médicaments sont excrétés par le corps pendant deux mois maximum. Cette période est contre-indiquée pour la conception.

Le respect de simples recommandations permet de concevoir rapidement avec succès. Mais, si la situation avec le fœtus n'est pas épuisée encore et encore, un examen approfondi est nécessaire, identifiant les causes et le traitement réservé aux spécialistes.

Comment se préparer à la grossesse après un avortement manqué

Le corps de la femme doit être préparé physiologiquement au nouveau portage du fœtus. Par conséquent, le premier mois après l'interruption, il est nécessaire d'exclure la vie sexuelle, car les relations sexuelles peuvent nuire à sa santé.

Une autre vie sexuelle après la fin du congé n'est possible qu'avec l'utilisation de contraceptifs. Les grossesses non désirées au cours de cette période peuvent également se terminer lamentablement car l’utérus n’est pas préparé à être porté.

La période après les grossesses gelées avant la planification de la grossesse est consacrée à l'amélioration de la santé avec l'aide de:

  • nutrition équilibrée
  • complexes de vitamines,
  • marche dans les airs et émotions positives
  • petit effort physique.

L'état psychologique est d'une grande importance. Aucune conversation avec des psychologues et des pilules sédatives ne remplacera pas la compréhension et la participation à domicile.

Enquêtes et analyses dans la planification après ST

Pour une grossesse ultérieure réussie, il est nécessaire de rechercher les causes de la décoloration et de subir les examens nécessaires.

Le premier examen a lieu immédiatement après le curetage. L'étude des tissus foetaux à l'aide de recherches histologiques permet d'identifier les mutations, les anomalies génétiques, les anomalies hormonales, les maladies infectieuses et chroniques de la femme. Pour confirmer les diagnostics préliminaires, prescrire des études supplémentaires:

Contrôle de la nouvelle grossesse après congélation

Vous pouvez commencer à concevoir après la restauration naturelle du corps de la femme. Votre gynécologue sera en mesure d'évaluer l'état de l'utérus et des hormones qui conviennent au portage du fœtus.

Mais même si la conception a eu lieu avant les dates prévues, les chances de réussir une grossesse sont satisfaites. Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter rapidement un gynécologue qui recommandera des moyens de réduire le risque de fausse couche.

Recommandations des médecins dans la planification de la grossesse après un avortement manqué

En adhérant aux recommandations des gynécologues, il est possible d’exclure la probabilité d’un avortement non désiré:

  1. Planification de la conception, n'agissez qu'en tandem avec un médecin. L'examen, le dépistage et la résolution d'un gynécologue pour la grossesse réduiront le risque de décoloration.
  2. Prenez de l'acide folique pendant trois mois avant la conception - cela réduira le risque d'anomalies fœtales responsables de la décoloration.
  3. Éliminer les mauvaises habitudes. Effet négatif sur la conception et l'alcoolisme du fœtus, le tabagisme.
  4. Ajustez la puissance. Préférez les aliments sains et renoncez aux aliments préparés et aux boissons contenant de la caféine.
  5. Soyez sérieux au sujet de prendre des médicaments. Certaines d'entre elles sont dangereuses pour le fœtus et le déroulement de la grossesse.

Personne ne peut garantir que le processus aboutira. Cependant, une planification équilibrée de la grossesse après un avortement manqué et une approche judicieuse réduisent considérablement le risque de fausse couche. Même quelques tentatives infructueuses laissent une chance à une grossesse en toute sécurité.

Nutrition en préparation de la grossesse

Planification du sexe de l'enfant pour l'ovulation

Tests hormonaux pour la planification de la grossesse

Acide folique lors de la planification

Régime alimentaire pour la conception

Attention, vitamine E lors de la planification de la grossesse

Qu'est-ce que la conception?

Décharge d'ovulation si la conception a eu lieu

Planification du sexe de l'enfant pour l'ovulation

Comment puis-je récupérer d'une grossesse gelée? - traitement à domicile

L'histologie après la grossesse, congelée, est réalisée immédiatement après la chirurgie, elle aide à identifier la pathologie ayant conduit au décès du fœtus. La question de savoir comment récupérer d'une grossesse gelée devient pertinente pour les femmes dans une situation aussi imprévisible.

Cette condition provoque un choc et une dépression. Sur le plan physiologique, le corps subit une forte secousse hormonale. Le résultat peut être un grave échec hormonal, ce qui augmentera les problèmes psychologiques. Pour récupérer, une femme aura besoin de temps. De plus, durant cette période, le soutien de la famille et des proches jouera un rôle important.

Caractéristiques de la rééducation physiologique

Le terme "avortement raté" signifie la mort du fœtus dans la période allant jusqu'à 20 semaines de son développement. Cela peut entraîner une fausse couche spontanée ou une petite intervention chirurgicale (curetage de l'utérus). Chacune de ces situations a un impact négatif sur la santé d'une femme.

Il convient de noter que c'est une fausse couche, ou, comme on l'appelle aussi, une fausse couche, est la meilleure option.

En fait, le corps de la mère, seul ou avec l'aide de médicaments, sauve un fœtus mort ou non viable. Le raclage est une petite opération, bien que petite.

Lors de sa tenue, le col de l'utérus et de l'utérus seront traumatisés. Par conséquent, le corps d'une femme a besoin de plus de temps pour récupérer.

Cela se reflète dans la période de rééducation recommandée par les gynécologues. Par exemple, après un rétablissement après un avortement spontané après la grossesse, le gel prendra au moins 3 mois. Et dans le cas du curetage, une femme peut tomber enceinte sans nuire à sa santé et à celle de l’enfant à naître au plus tôt six mois plus tard, mais le plus souvent, cette période est prolongée à un an.

Quelle est la raison? Dans ce dernier cas, l'utérus est réellement blessé deux fois:

  • mort fœtale,
  • intervention chirurgicale (grattage).

À la fin du processus complet, il a l'apparence d'une surface solide qui saigne. Seulement pour restaurer un endomètre fonctionnant normalement, cela prendra jusqu'à 6 mois.

De plus, l'érosion cervicale peut être une conséquence indésirable d'une telle opération. Par conséquent, des visites régulières chez le gynécologue seront obligatoires pendant toute la période de réadaptation.

Il sera le seul à pouvoir évaluer correctement les résultats du rétablissement et, si possible, à prévoir des complications postopératoires, à prescrire un traitement rapide.

Retour au cycle menstruel

Le problème peut être la difficulté de rétablir le cycle mensuel, c'est-à-dire menstruel et ovulatoire. Des cas de règles normales au cours des deux premiers mois sont également observés. Cependant, une défaillance hormonale, provoquée par un avortement, entraîne souvent une menstruation retardée.

Les gynécologues avertissent leurs patients que ce délai pouvant aller jusqu'à 45 jours n'est presque pas considéré comme une pathologie et ne nécessite par conséquent aucune correction médicale.

Ainsi, le corps féminin tente de récupérer par lui-même. Si le délai est prolongé, une correction médicale du fond hormonal du corps est peut-être nécessaire.

Mais la décision sur la nomination de médicaments hormonaux prend le médecin traitant.

La cause suivante d'irrégularités menstruelles après un avortement spontané peut être un processus inflammatoire ou la présence de restes de fœtus dans l'utérus. Pour éviter cela, une semaine après la chirurgie, une échographie est prescrite.

Retour au dépistage besoin de plus de tests?

Cette question inquiète de nombreuses familles confrontées au problème de la grossesse qui s’est arrêté. Mais dans ce cas, il n'y a qu'une approche individuelle. Tout est décidé par le médecin traitant. Очень часто причиной данной патологии становится проблема со здоровьем матери или плода, которая возникла в первом триместре беременности. Но и у абсолютно здоровой пары такой результат возможен.

Чаще всего специалисты придерживаются такой тактики. После впервые регистрируется такой проблемы серьезных исследований не проводят. Mais dans les situations où la prochaine grossesse avec un couple marié se termine par un avortement spontané, diverses méthodes de diagnostic sont nécessaires.

En règle générale, un plan de laboratoire commence par un examen histologique. Les tissus foetaux et les coupes minces de tissu épithélial des trompes de Fallope et de l'utérus sont prélevés pour examen. En même temps, il sera possible de répondre à la question de savoir s'il existe une pathologie dans le développement du fœtus ou un problème d'évanouissement associé à la santé de la mère.

En menant cette étude, vous pouvez identifier les processus pathologiques suivants:

  • maladies sexuellement transmissibles,
  • le diabète
  • processus pathologiques et malformations du fœtus causés par des virus tels que la rubéole ou l'herpès,
  • pathologie génitale féminine
  • perturbations hormonales de l'organisme maternel,
  • anomalies génétiquement déterminées du fœtus.

Cependant, une seule étude histologique n'est pas en mesure de donner une réponse complète sur les facteurs qui ont causé l'avortement manqué. Pour cela, vous devez effectuer des tests de laboratoire supplémentaires.

Des études d'histologie après curetage peuvent indiquer la cause exacte de la pathologie de la gestation.

Sur la base de cette recherche, il est possible d'identifier la direction des recherches ultérieures, ainsi que la pharmacothérapie préalable.

Retour à la santé sexuelle est autorisé la vie sexuelle?

Les femmes posent souvent cette question après leur départ du département. Tout dépend de la façon dont la fausse couche a été décidée:

  • Lorsque l'interruption de la grossesse s'est terminée par un avortement spontané ou qu'il y a eu une assistance médicale, la vie sexuelle est acceptable au plus tôt dans deux semaines.
  • En cas de curetage rapide, la période de maintenance peut être prolongée d'au moins un mois. Les médecins conseillent de subir préalablement un examen vaginal et de s’assurer qu’il n’ya pas de processus inflammatoires.

    Le premier rapport sexuel peut être douloureux, ce qui est naturel. La prochaine grossesse peut commencer à planifier au plus tôt 6 mois et après un examen préliminaire.

    Retour à la photo, planifiez-vous votre prochaine grossesse?

    La grossesse n'est pas une raison de paniquer. Une femme devrait savoir qu'elle a de grandes chances de tomber enceinte et d'avoir un bébé en bonne santé. Seulement pour cela, vous devez donner un peu de temps à votre corps pour la récupération.

    La période minimale est d'au moins 3 mois pour l'avortement spontané ou médical et, dans le cas d'un curetage, elle est prolongée à six mois. Oui, et l'histologie gelée devrait confirmer l'absence de pathologie grave.

    Le plus souvent, pendant cette période, le gynécologue recommande de prendre des contraceptifs médicaux.

    Leur objectif principal est de prévenir les grossesses non planifiées, de fournir un délai d'attente hormonal aux ovaires. En outre, les experts ont noté une augmentation du risque de grossesse d’une femme immédiatement après l’abolition du médicament contraceptif.

    De plus, au cours de cette période, l’apport en vitamines, en particulier l’acide folique. Il améliore les processus d'échange et aide le corps féminin à récupérer rapidement.

    Retour à zm_stuProfalaktika gelé

    Si la première grossesse de la femme s’est terminée de manière défavorable, la future mère, pour éviter toute nouvelle congélation, doit alors respecter ces mesures préventives:

  • Si vous identifiez des maladies inflammatoires de la région génitale d'origines diverses, elles doivent être soignées.
  • Si, dans l’enfance, une femme ne souffrait pas de maladies telles que la rubéole ou la varicelle, vous devrez alors vous faire vacciner.
  • Menez un mode de vie correct, en abandonnant les mauvaises habitudes telles que le tabagisme et l'alcool. Besoin de plus pour être à l'air frais.
  • Une bonne alimentation est également indispensable pour prévenir les problèmes de grossesse. Les fruits et légumes frais devraient être inclus dans le menu du jour.

    En observant les mesures préventives et en prenant en compte leur santé, chaque femme pourra supporter et mettre au monde un bébé en bonne santé.

    Les actions des médecins dans la mort fœtale

    Pour interrompre une grossesse ratée, les méthodes suivantes sont utilisées:

    • En attente Lors de la détection précoce d'une grossesse gelée, il est préférable de donner à l'organisme une chance de se débarrasser de l'embryon mort. Le médecin doit surveiller l'état avec une échographie. Si le fœtus n'est pas séparé dans les 7 à 10 jours, des mesures supplémentaires sont nécessaires.
    • Avortement médical. L'essence de cette procédure est d'induire des processus dans le corps, similaires à ceux qui se produisent lors d'un avortement spontané. Une femme boit un médicament qui provoque le rejet de l'ovule, qui est ensuite expulsé avec du sang vers l'extérieur. Certains agents sont insérés dans le vagin. L'utilisation de ces médicaments puissants n'est autorisée que sous la supervision d'un médecin ou d'une infirmière diplômée.
    • Grattage Il faut recourir à cette méthode lorsque l'embryon mort est trop fermement fixé à la paroi utérine et n'est pas séparé, malgré les préparations acceptées. Méthode de raclage est également utilisé pour nettoyer l'utérus des restes de l'ovule et du chorion avec leur rejet incomplet dans le processus de fausse couche.
    • Douleurs artificielles du travail. Si la grossesse se termine au deuxième ou au troisième trimestre, lorsque le fœtus est grand et que le placenta se forme, la femme prend un médicament pour stimuler le début du travail. Ils provoquent des contractions suivies de la révélation du col et de la naissance d'un fœtus mort.
    • Césarienne. Cette méthode est utilisée en dernier recours, lorsque les tentatives visant à provoquer un accouchement artificiel ont échoué ou que l'état de la femme ne permet pas de retirer le fœtus par d'autres moyens.

    Les femmes qui interrompent un avortement ont une résistance moindre aux infections et un risque élevé d’inflammation dans l’utérus après l’expulsion du fœtus. À cet égard, ils doivent prescrire un traitement prophylactique d'antibiotiques. Dans certains cas, un retrait et un curetage répétés sont effectués pour éliminer l'endomètre altéré et les tissus enflammés.

    Une autre conséquence négative des avortements manqués est l'effet néfaste du fœtus décédé sur la coagulation du sang et le risque accru de saignement. Une surveillance médicale attentive de l'hémostase à tous les stades des procédures médicales aide à prévenir cette complication.

    Examen et traitement

    Un rétablissement complet après un avortement manqué est impossible sans un examen approfondi. Le diagnostic a deux objectifs:

    • établir la cause de l'avortement manqué
    • évaluer l'état du système reproducteur et l'état de préparation de l'organisme à la conception future.

    L'enquête comprend plusieurs étapes:

    • examen gynécologique (pour la détection d'infection, d'inflammation et d'autres troubles),
    • échographie diagnostique (examen visuel de l'utérus, des trompes et des ovaires),
    • analyse des frottis vaginaux,
    • test sanguin pour l'hémoglobine, les hormones, les anticorps antiviraux,
    • études complémentaires (évaluation de la fonction thyroïdienne, examen génétique, etc.).

    Sur la base des résultats obtenus, le patient se voit prescrire un traitement. Pour la fièvre et les douleurs abdominales après un avortement manqué, un nettoyage supplémentaire avec la prescription ultérieure d'antibiotiques est indiqué. En cas de troubles hormonaux et d’échec du cycle menstruel, il est nécessaire de prendre des médicaments contenant différentes combinaisons d’œstrogènes et de progestérone. Des complications telles que la dépression nécessitent l'aide d'un psychothérapeute, ainsi que l'administration d'antidépresseurs et de sédatifs.

    Comment se préparer pour la prochaine grossesse?

    Les statistiques indiquent que l'avortement manqué a rarement une incidence sur la capacité future d'avoir des enfants. Plus de 85% des femmes tombent enceintes en toute sécurité et ont des bébés en bonne santé. Cependant, les médecins recommandent de reporter les tentatives de la nouvelle conception. Pourquoi est-il dangereux de tomber rapidement enceinte et quel est le temps minimum nécessaire pour retrouver la santé?

    La surface interne de l'utérus après le rejet du fœtus doit être restaurée. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui ont subi une procédure de nettoyage pendant une grossesse manquée. Leur endomètre a besoin de temps pour rebondir et être prêt à accepter un nouvel œuf fécondé.

    Si la mort foetale s'est produite sur de longues périodes, l'utérus doit non seulement augmenter l'endomètre, mais aussi se contracter. La période de récupération prend en même temps à peu près le même temps que la réadaptation après un accouchement (45 à 60 jours). Pendant ce temps, les relations sexuelles, les exercices, la nage dans le bain et la nage dans la piscine sont interdits.

    Conditions dans lesquelles une nouvelle grossesse est possible:

    • bon bien-être physique et mental des femmes
    • absence de fièvre, douleurs abdominales, pertes vaginales,
    • récupération du cycle menstruel régulier.

    En cas de complications sous forme de douleur et de température, une période de récupération plus longue est nécessaire. Pendant tout ce temps, vous devez être protégé par un médecin à l'aide de contraceptifs désignés. Les gynécologues prescrivent généralement des contraceptifs oraux qui, dans les premières semaines suivant l’interruption de la grossesse, doivent être associés à des moyens de protection (préservatif).

    Augmentez les chances d'une grossesse complète en utilisant les mesures suivantes:

    • traitement et prévention des infections urinaires (muguet, cystite, MST),
    • une alimentation riche en vitamines, l'utilisation de compléments nutritionnels sains,
    • le contrôle des maladies chroniques existantes,
    • traitement des foyers d'infection cachés, tels que les dents carieuses,
    • l'élimination du stress et la réalisation du confort psychologique à l'aide d'auto-entraînement, de yoga et d'autres pratiques,
    • procédures générales de renforcement (éducation physique, promenades dans la nature).

    A propos de la planification de votre prochaine grossesse

    Quand un avortement raté est souhaité pour une femme, elle subit un stress intense. Et puis les événements se développent de deux manières. Certains représentants du sexe faible demandent immédiatement quand l'offensive du prochain est possible et comment s'y préparer, tandis que d'autres ne peuvent même pas penser à une seconde grossesse. Les deux façons de penser sont normales. Mais le désir de concevoir un enfant le plus tôt possible est déraisonnable. Oui, la femme s’est déjà habituée à l’image de la future mère, a fait des plans, pensé le nom du garçon ou de la fille. Quoi qu’il en soit, l’apparition rapide de la prochaine grossesse menace à nouveau de pathologies graves, une répétition du scénario tragique.

    La première chose à faire est de trouver la cause de la fausse couche. Si la décoloration du fœtus a été causée par de mauvaises habitudes, des infections, des troubles hormonaux, les chances de développement re-pathologique du fœtus sont grandes. Dans le passé, deux ou trois grossesses gelées ont ajusté le corps à une fausse couche habituelle. C'est un diagnostic assez sérieux. Il est difficile à traiter même après l'élimination des facteurs de risque. L'utérus féminin par habitude rejettera l'embryon à la même période de gestation. C’est précisément ce que craignaient inconsciemment les femmes qui ne se précipitent pas pour la prochaine grossesse.

    La première priorité devrait être un examen complet, une récupération physiologique et psychologique.

    Selon les gynécologues, la prochaine grossesse devrait avoir lieu au plus tôt 6 mois.

    Traitement et contraceptifs après un avortement manqué

    Les experts recommandent vivement de s'abstenir de tout rapport sexuel pendant au moins deux semaines, si la période est courte et si tout se termine par une fausse couche. Après cela, les saignements durent en moyenne 14 jours. S'il y a eu une éraflure, il est nécessaire de s'abstenir de relations sexuelles pendant un mois pour que le col de l'utérus se ferme et que sa surface interne guérisse. Après cette période, les médecins prescrivent souvent des contraceptifs hormonaux à leurs patientes - ils aident le corps à faire face aux perturbations hormonales. Ce sont généralement des contraceptifs oraux combinés contenant de faibles doses d’œstrogènes et de progestatifs, en particulier de Yarin, Regulon, Jes plus, Zhannin, Novinet. Ils suppriment tous l'ovulation, modifient le mucus cervical afin qu'il devienne imperméable au sperme. Les contraceptifs oraux ont un certain nombre de contre-indications. Ceux-ci comprennent la thrombose, les accidents vasculaires cérébraux, l'angine de poitrine, le diabète sucré, l'épilepsie, l'hépatite, les migraines, l'insuffisance hépatique, une dépression sévère et une embolie veineuse. Vous ne pouvez pas les prendre avec une cholélithiase, le tabagisme, des tumeurs du sein, à partir de 35 ans. Vous devez également connaître les effets secondaires de ces médicaments. Ce sont les sautes d'humeur, les nausées, la migraine, la prise de poids, la thromboembolie, les réactions allergiques.

    Les médecins prescrivent souvent du Duphaston ou de l’Utrozhestan à leurs patients - ces médicaments rétablissent également l’équilibre hormonal.

    L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande aux femmes de s'abstenir d'une nouvelle grossesse après une fausse couche pendant six mois. Bien que de nombreux chercheurs affirment qu’il n’y avait aucun danger lors de sa première apparition, par exemple, dans 3-4 mois. Et pourtant, vous devriez écouter les recommandations de l'OMS. Pendant six mois, il est très important de mener une vie saine, de contrôler son alimentation tous les jours, de prendre un bon apport en vitamines, de perdre du poids, si nécessaire, de rester au grand air, d’émotions positives. Assurez-vous de prendre les vitamines C, E, B6.

    Si une femme a vécu une fausse couche avec émotion et douleur, il est conseillé de contacter un psychologue, un psychothérapeute.

    La peur subconsciente de répéter le scénario passé peut constituer un obstacle à une grossesse. Par conséquent, il est important de laisser le négatif dans le passé, de croire que le mal ne se produira pas. Selon les statistiques, 80 à 90% des femmes après une grossesse gelée et suivant les recommandations médicales portent et donnent naissance à des bébés en bonne santé.

    Processus de récupération

    La rééducation après une fausse couche est un événement complexe qui consiste à:

    • examen médical
    • psycho-rééducation,
    • récupération de la fonction de reproduction
    • normalisation du cycle menstruel
    • humeur émotionnelle
    • mode de vie sain.

    Se remettre d'une grossesse gelée!

    Bonjour J'avais aussi ST après 2 semaines car le nettoyage était sous anesthésie. Le nettoyage avait duré 12 semaines. La raison de l'échographie n'a pas pu dire que tout allait bien, mais le cœur de l'enfant a cessé de dire au médecin que le comprimé ne pourrait pas aider le terme n'est pas petit. attribué bougies pendant 10 jours pour insérer terzhinan a commencé à faire un peu mal à tirer l'estomac et à décharge rose médecins sur la chaise regardé plus d'une fois tout a bien dit je ne sais pas si c'est la norme ou non que la décharge va? (ils vont finir mais pas beaucoup) le nettoyage était le 9 janvier 2017, mais ce n'est pas mon premier. La première a eu lieu en février 2016 sur une période de 5 à 6 semaines et la seconde en janvier 2017. Bien que mon médecin soupçonne un sang épais un mois plus tard, nous dirons que nous allons découvrir la raison de la ST. Maintenant, je ne sais pas quand tout cela se terminera (sélection) et que les mes commenceront. Qui peut aider? Et maintenant, j'ai peur de tomber enceinte à nouveau. La première fois, tout s'est passé sans l'intervention du médecin et la deuxième fois, tout était sous anesthésie. C'est très effrayant et psychologiquement très difficile. parce que je n'ai jamais fait ça.

    Alexandra, j'ai aussi eu un ST. Sur une période de 6-7 semaines, le fœtus est décédé après une échographie, qui a montré que tout allait bien, a retrouvé le ST à 8-9 semaines. Ils ont fait le ménage. Pas bien. Fait le nettoyage une deuxième fois en une semaine. C'était l'enfer. La douleur est insupportable.

    Vous avez un bon médecin qui n'a pas immédiatement nettoyé la barbarie. Je regrette d'avoir accepté. À l'étranger, dans de tels cas, ils ne nettoient pas, mais laissent la nature faire leur travail, naturellement sous la surveillance d'un médecin. Et nous avons des médecins barbares.

    Après le nettoyage de mon utérus enflammé, la microflore s'est perdue pendant longtemps, bien qu'il n'y ait jamais eu de tels problèmes auparavant.

    L'histologie a montré qu'il n'y avait pas d'inflammation. Anaza pour infection - n'a rien trouvé.

    On m'a dit de ne pas tomber enceinte pendant six mois.

    Je me demande pourquoi vous ne pouvez pas aussi une demi-année?

    La petite amie avait aussi un ZB. Après une première échographie, elle ne pouvait pas être nettoyée. Tout est entré. Je suis allé à l'échographie de contrôle, tout va bien.

    Au cycle suivant, elle est tombée enceinte et a maintenant une jolie fille.

    Ne t'inquiète pas! mon kuma a fait une fausse couche à 11 semaines. Et les pilules. Maintenant leur fille a déjà 2 ans et 7 mois. Tout ira bien pour vous)))

    Une procédure désagréable dans la vie d'une femme

    Lorsque les médecins déterminent avec précision par échographie que le fœtus de l'utérus d'une femme ne présente pas de signes vitaux, une manipulation appelée raclage ou brossage est prescrite. Il représente le retrait d'un embryon congelé et de ses membranes à l'aide d'instruments chirurgicaux spéciaux sous anesthésie générale. Nettoyer un avortement manqué est une intervention chirurgicale qui nécessite le consentement écrit de la femme enceinte.

    Le raclage avec avortement manqué est réalisé strictement dans des conditions stériles après un examen préliminaire de la femme. Premièrement, il est examiné par un gynécologue, exclut la présence de contre-indications à l'opération et prescrit les tests de laboratoire nécessaires (test sanguin général et biochimique, recherche de sang pour le VIH et la syphilis).

    Comment se fait le raclage

    Actuellement, le nettoyage après un avortement manqué est une opération assez commune, qui appartient à tous les obstétriciens-gynécologues. Весь процесс удаления погибшего плода безболезнен для женщины и занимает около 30 минут.

    Операция проводится на гинекологическом кресле после начала действия внутривенного общего наркоза. Le gynécologue traite les organes génitaux de la femme avec un antiseptique et commence la procédure d'expansion du canal cervical. Une fois le col ouvert, il est fixé et l'utérus est gratté avec des outils spéciaux (curettes). À la fin de la manipulation, des médicaments pour contraction de l'endomètre sont administrés et la femme est envoyée en salle commune. Une grossesse ultérieure après le curetage d'une grossesse manquée doit être planifiée avec plus d'attention.

    La vie après le curetage lors d'un avortement manqué

    Les activités de rééducation après cette opération jouent un rôle important. La femme est principalement préoccupée par la sortie après avoir nettoyé un avortement manqué. Dans des circonstances normales, ils ne devraient pas être forts pendant plusieurs jours. Leur couleur et leur odeur correspondent aux règles habituelles. Pour prévenir l'infection dans la cavité de l'utérus blessé, il est nécessaire de changer le joint et de rincer les organes génitaux externes.

    La température après le nettoyage d'une grossesse gelée peut être sous-fébrile (37-37,5 degrés) pendant trois jours. Il devrait être mesuré matin et soir, mais il n’est pas nécessaire de prendre d’antipyrétiques. Les médecins prescrivent généralement un traitement antibiotique afin que le processus inflammatoire dans l’utérus ne se développe pas.

    Deux semaines après le nettoyage d'une grossesse manquée, une femme doit consulter un gynécologue et se soumettre à une échographie des organes pelviens. Dans certains cas, le médecin prescrit en outre un traitement hormonal qui normalise le contexte "féminin".

    Parfois, il y a des complications.

    Néanmoins, toute intervention chirurgicale est associée à certains risques et le nettoyage après un avortement manqué ne fait pas exception. Les plus lourds d'entre eux sont:

    Ces dommages à la paroi utérine sont extrêmement rares et sont associés à la présence de caractéristiques structurelles ou à la déformation de la cavité utérine.

    Des complications peuvent survenir au moment de l'opération ou après un certain temps. Le nombre de sorties après curetage d'une grossesse manquée est surveillé par un médecin pendant toute la période d'observation de la femme à l'hôpital. La cause peut être une mauvaise coagulabilité du sang d'une femme enceinte, l'absence d'une contraction adéquate de l'utérus ou des restes de l'ovule.

    La cavité utérine après la chirurgie est une surface hémorragique continue, sujette à l’infection de toute infection. La tâche de la femme est de surveiller de près son état de santé après la procédure. Si la sortie après curetage d'une grossesse congelée a acquis une odeur ou une couleur désagréable, vous devriez alors consulter un médecin sans tarder.

    Les médecins retirent l'aveugle mort à l'aveugle, il est donc possible que l'utérus reste des parties de son ovule. La température après curetage d'une grossesse manquée, des saignements incessants, une hypertrophie de l'utérus sont des signes évidents d'une telle complication. Il est très important que la femme subisse une échographie à temps pour éliminer la présence de résidus.

    • • Formation de processus adhésifs.

    La complication se fait sentir longtemps après et conduit parfois au développement de l'infertilité féminine.

    Planifier un bébé après avoir gratté

    Une femme qui a perdu un enfant attendu depuis longtemps demande immédiatement au médecin à quel moment on peut planifier une grossesse après une grossesse gelée. Les experts dans de telles situations recommandent de s'abstenir de conception pendant au moins six mois et il est préférable de souffrir un an pour rétablir les processus hormonaux dans le corps.

    Dites à vos amis: 1 commentaire sur cette entrée.

    Merci beaucoup, très bon article !! Ça m'a aidé, aujourd'hui j'ai été éraflée ... J'espère qu'il n'y aura pas de complications et que tout ira bien!

    Laissez votre commentaire:

    • Quand commencer une nouvelle vie?

    À l'époque de la jeunesse de nos parents, seuls quelques couples étaient engagés dans une planification réfléchie de la grossesse. Aujourd'hui, la plupart des parents sont conscients de toutes les responsabilités qui leur incomberont à la naissance d'un enfant. Ils prennent donc très au sérieux l'augmentation du nombre de membres de la famille. Néanmoins, à ce stade, ils doivent souvent faire face à de nombreuses difficultés.

    Cela se produit lorsque la future mère vient consulter son médecin avant le début de sa grossesse, car elle présente une pathologie des organes génitaux internes. Parfois, une grossesse déjà en cours se déroule de manière complètement différente, comme vous le souhaitez. Et ces deux situations aboutissent à un triste résultat: le curetage des parois de l’utérus. La planification ultérieure de l’enfant repose sur des questions très importantes: quand faut-il commencer une grossesse après un curetage? Puis-je tomber enceinte après cette manipulation? Cette intervention aura-t-elle un impact négatif sur le développement du futur bébé? Pour y répondre, il est nécessaire de pénétrer un peu dans l'essence même de cette technique chirurgicale.

    Quand faut-il nettoyer l'utérus?

    Le raclage consiste à retirer une couche fonctionnelle des parois de l'utérus, généralement rejetée d'elle-même pendant la menstruation. Son exécution est indiquée à la fois pour le diagnostic et pour le retrait de l'ovule (lors d'un avortement manqué ou lors d'un avortement).

    Au cours de cette manipulation, qui est généralement réalisée sous anesthésie générale à court terme, des outils spéciaux sont introduits dans la cavité de l'utérus - des curettes, avec lesquelles toute la membrane muqueuse est soigneusement raclée. Elle est restaurée au cours d’un cycle menstruel. Par conséquent, cette manipulation ne devrait causer aucun préjudice au corps de la femme. Cependant, les médecins ont recours à contrecoeur à cette intervention, car elle s'accompagne en pratique de diverses conséquences désagréables:

    1. Lors de l'insertion d'instruments dans la cavité, la membrane muqueuse et parfois la couche musculaire du col de l'utérus sont endommagées et une véritable érosion se forme. Cela peut provoquer l'apparition d'une pseudo-érosion chronique, une défaillance du col de l'utérus et une infection ultérieure de l'utérus après un curetage.

    2. Les parois de la cavité utérine souffrent le plus pendant et après le curetage. C'est le médecin qui effectue cette manipulation pour s'assurer que la couche muqueuse est complètement éliminée, en particulier lors du curetage d'une grossesse oubliée et de l'avortement médicamenteux, poursuit la procédure jusqu'à l'apparition de ce que l'on appelle le "craquement de la première neige" - le son caractéristique qui se produit lorsque la curette se déplace le long de la couche musculaire de l’utérus. C'est-à-dire qu'en pratique, non seulement la couche fonctionnelle est retirée, mais aussi partiellement musculaire. Cela signifie que la récupération sera beaucoup plus longue et que, dans certains cas, les cicatrices resteront sur l'utérus. Ces cicatrices peuvent provoquer une violation du processus de fixation de l'ovule.

    3. La guérison de l'utérus après le curetage ne se produit pas toujours normalement. Parfois, la période postopératoire est accompagnée de complications qui privent de manière permanente la femme de la capacité de travail.

    Considérant tous les problèmes potentiels, les médecins tentent d’utiliser au lieu du curetage diagnostique une autre manipulation - l’hystéroscopie. Il s'agit d'un examen de la cavité utérine à l'aide d'un équipement endoscopique spécial, dont la sonde est insérée à travers le col de l'utérus. Au cours de l'hystéroscopie, le médecin peut non seulement examiner soigneusement les parois, mais également prélever un morceau de tissu suspect pour des tests de laboratoire si nécessaire. Après l'hystéroscopie, la femme n'a pas besoin d'une longue période de récupération, en particulier si, au cours de l'étude, une image de l'état physiologique de la cavité utérine a été révélée. Dans certains cas, après l'hystéroscopie, les mêmes complications surviennent qu'après le curetage, mais la probabilité de leur survenue est extrêmement faible.

    Afin de déterminer quels problèmes peuvent survenir au stade de la guérison de la cavité utérine après le curetage, il est nécessaire de se faire une idée de son évolution physiologique.

    Période postopératoire: norme et pathologie

    Le cours physiologique de la période postopératoire vise à nettoyer naturellement l'utérus des fragments restants de la muqueuse, à la thrombose vasculaire et à la cicatrisation de la surface de la plaie. Si l'utérus enceinte a été éraflée (au cours d'un avortement médicamenteux ou dans le but d'enlever une grossesse manquée), après cette manipulation, il est réduit à sa taille naturelle et les hormones se normalisent progressivement dans le corps de la femme. Extérieurement, ces processus se manifestent comme suit:

    1. Au cours des premiers jours suivant le curetage, la femme ressent une douleur au bas de l'abdomen, derrière la poitrine. Ils peuvent être tirant, douloureux ou crampes. La douleur s’aggravera si une femme reçoit un traitement par des médicaments réduisant l’utérus (en particulier l’ocytocine). Ainsi, l'utérus reprend sa taille initiale. Douleur dans les premières heures, immédiatement après la manipulation - ceci est également une conséquence des dommages aux parois utérines.

    2. Du vagin apparaissent écoulement sanglant. Après curetage, la décharge peut être très sombre, avec des caillots ou écarlate. Ensuite, au fur et à mesure que les vaisseaux guérissent, les pertes après curetage deviennent de plus en plus brunes et au bout d’une semaine environ, elles deviennent muqueuses ou disparaissent complètement. Décharge plus longue et plus intense après curetage diagnostique, réalisée pour éliminer le polype utérin. Décharge après un avortement plus rare, éclaircit plus vite, puisque toute la membrane muqueuse est déjà enlevée.

    3. Au cours des premiers jours suivant l'intervention chirurgicale, la température corporelle peut augmenter légèrement (dans les limites subfébriles, c'est-à-dire jusqu'à 37,5 ° C). Il s’agit d’une réaction naturelle du corps à la présence d’une vaste surface de la plaie, qui est la cavité utérine. Mais même une température basse après 3-4 jours est un symptôme alarmant indiquant une inflammation.

    L'état de santé général de la femme après un raclage ne souffre généralement pas. Immédiatement après le curetage, une faiblesse insignifiante ou une baisse de la pression artérielle peuvent survenir, ce qui s'explique par une perte de sang.

    Quand le processus se passe-t-il mal?

    Si la récupération après la manipulation transférée s'écarte de son cours normal, la femme peut ressentir ou voir les changements suivants:

    1. Complètement absents après le curetage, ils disparaissent parfois immédiatement après la chirurgie. Cela peut être un signe du développement des hématomètres - des accumulations de sang dans l'utérus en raison d'un spasme du canal cervical ou d'une flaccidité de l'utérus. Si vous n'agissez pas à temps, après quelques jours, la température corporelle augmente - le processus infectieux se joint. Le traitement des hématomètres consiste à éliminer les résidus de sang de la cavité avec un aspirateur à vide.

    2. Douleur intense après curetage, apparue après quelques jours, localisée dans le bas de l'abdomen. Sur leur fond, la température corporelle augmente. Ainsi se manifeste une inflammation du corps de l'utérus - endométrite. Traitement - conservateur, comprend les médicaments antibactériens et anti-inflammatoires.

    3. Saignements dans la période postopératoire. Cela peut être dû à des dommages sur un gros vaisseau, à une réduction de la coagulation du sang ou à la résolution des hématomètres. Des agents hémostatiques et réducteurs utérins sont prescrits.

    Par conséquent, observer votre propre bien-être après le curetage est un moyen d'éviter des complications très graves.

    Quand commencer une nouvelle vie?

    Vous pouvez tomber enceinte après un curetage lors du prochain cycle menstruel. Mais cela ne devrait pas être fait de manière catégorique: le corps de la mère n'est pas du tout prêt à accepter et à développer le futur bébé. Étant donné la gravité de l'intervention dans les organes génitaux internes et les complications possibles, ne vous précipitez pas pour concevoir.

    Si la récupération après curetage est normale, les médecins ne sont autorisés à planifier qu'après le début d'une nouvelle grossesse.

    Pendant la période de récupération, ils recommandent de prendre des contraceptifs oraux combinés qui aident à rétablir les niveaux hormonaux. En outre, ces six mois peuvent être dépensés avec le maximum d’avantages pour préparer l’émergence de l’enfant à naître à l’intérieur. Ceci est particulièrement important si le raclage a été effectué à l’issue d’une grossesse gelée.

    1. Premièrement, il est nécessaire de procéder à un examen approfondi de tous les organes et systèmes afin de prendre des mesures, en présence de pathologie somatique, pour l'éliminer ou de choisir un traitement de soutien efficace. En cas de grossesse gelée, il est particulièrement important que le médecin examine les endocrinologues, car c'est une pathologie hormonale qui peut empêcher le développement du bébé.

    2. Deuxièmement, et surtout, vous devez consulter un gynécologue qualifié pour identifier les causes gynécologiques possibles de l'avortement manqué. Celles-ci peuvent être des infections cachées (cytomégalovirus, ureaplasma, etc.). Elles doivent être traitées avant le début d'une nouvelle grossesse afin d'éviter une issue triste, car un traitement après la conception nuira au bébé. Il est également nécessaire de consulter un gynécologue au stade de la planification de la grossesse si le raclage a été effectué dans un autre but. Le médecin va examiner les organes génitaux, assurez-vous qu'il n'y a pas d'inflammation dans l'utérus et les ovaires. Ensuite, vous ne pouvez pas avoir peur de tomber enceinte, sachant que le corps est prêt à rencontrer le bébé.

    3. Troisièmement, il est nécessaire de renforcer votre corps, de faire attention à une nutrition adéquate, à un mode de vie sain et au sport. Souvent, après le curetage d'une grossesse manquée, la femme sombre dans un état dépressif. C'est facile à comprendre. Cependant, dans ce cas, nous ne devrions pas penser à l’enfant perdu, mais à l’avenir: il a besoin d’une mère forte, vigoureuse et en bonne santé, capable de le supporter et d’enfanter une en bonne santé.

    Parfois, après le curetage d'une grossesse manquée, les médecins vous recommandent de vous rendre au centre de génétique avant de retomber enceinte. Ceci s’explique par le fait que la pathologie génétique peut être l’une des raisons de l’arrêt du développement du fœtus. Les généticiens calculeront son risque et, si une femme tombe à nouveau enceinte, ils l'observeront avant le début du travail.

    Qu'est-ce que le nettoyage et comment ça se passe

    Un nettoyage médical est effectué afin de retirer l'embryon mort de l'utérus. Si cela n'est pas fait, la décomposition des tissus du fœtus décédé provoquera une réaction inflammatoire locale et provoquera également une intoxication générale du corps. En fonction de la période au cours de laquelle le gel du développement s'est produit, les médecins peuvent choisir l'une des méthodes d'élimination.

    Aspiration sous vide

    À l'aide d'un outil spécial, le col de l'utérus est légèrement ouvert, l'extracteur est introduit dans l'organe et son contenu est aspiré. L'intervention est réalisée sous anesthésie locale ou générale. L'épithélium utérin pendant la procédure est peu endommagé et le saignement qui suit une telle intervention ne dure pas longtemps (1 à 3 jours). L'aspiration sous vide se fait avec une décoloration pouvant durer jusqu'à 8 semaines.

    Grattage

    Le curetage thérapeutique est réalisé sous anesthésie locale ou générale (le type d'anesthésie est déterminé par le médecin après des tests de laboratoire clinique en vue de l'opération). L'endomètre utérin est nettoyé avec des outils spéciaux.

    Cette opération, même soigneusement menée par un médecin expérimenté, est traumatisante pour le système reproducteur féminin. Le processus de récupération prendra beaucoup de temps après et ce traitement peut durer de deux à trois semaines.

    Naissance artificielle

    Pendant une période de 18 à 28 semaines à l’aide de médicaments, stimulez artificiellement l’activité générique et, après la sortie des fruits morts, procédez au grattage, comme décrit ci-dessus.

    L'embryon décédé, après avoir été retiré de l'utérus, est soumis à un examen histologique afin d'identifier les causes de l'arrêt du développement.

    Après le retrait du fœtus bloqué, la femme doit subir une échographie de contrôle.

    Complications possibles

    Malgré le fait que le traitement chirurgical est effectué à l'hôpital et dans le respect de toutes les règles d'asepsie et d'antisepsie, les complications suivantes peuvent survenir après le retrait d'un embryon congelé chez une femme:

    • Endométrite (processus inflammatoire aigu de la muqueuse utérine endommagée).
    • Rupture du col utérin. De telles pauses guérissent indépendamment pendant une longue période, elles peuvent suppurer. Pour prévenir l’infection secondaire, il est nécessaire de réparer immédiatement les fissures cervicales traumatiques.
    • Élimination incomplète des morceaux de l'ovule qui commencent à rejeter le système immunitaire féminin, provoquant une hyperthermie et une douleur intense. Dans les cas graves, avec le traitement tardif des soins médicaux, le développement de la septicémie.

    Afin de détecter les signes de complications au fil du temps, il est nécessaire de contrôler soigneusement ces moments dans les premiers jours suivant le traitement chirurgical.

    La température du corps

    La présence d'une hyperthermie, même minime, même si elle présente des signes de rhume, devrait constituer un motif d'examen supplémentaire.

    Воспалительный процесс может начаться в репродуктивной системе, а простуда возникнет уже из-за ослабленного воспалением иммунитета.

    В норме выделения будут скудными и кровянистыми, напоминающими менструальную «мазню». La présence de saignements abondants ou de pertes avec une odeur désagréable et des mélanges supplémentaires dans le sang indiqueront la présence d’un processus pathologique.

    Syndrome de douleur

    Au cours des 2 premiers jours après l'extraction de l'embryon, en raison d'une intervention chirurgicale, une légère douleur au bas de l'abdomen est possible.

    Mais un syndrome douloureux prolongé ou intense est un signe du développement d'une pathologie gynécologique postopératoire.

    Tout écart par rapport au cours normal de la période de récupération doit être immédiatement examiné et traité. Un traitement opportun aidera à réduire les effets des complications, telles que le développement de maladies chroniques ou même la stérilité.

    Récupération du corps

    Pour récupérer d'une grossesse gelée et de la récupération ultérieure d'un embryon mort, le corps de la femme aura besoin d'environ 3 mois. Pendant ce temps, le flux menstruel normal sera établi, le cycle sera normalisé, l'hCG (hormone enceinte) sera éliminée de l'organisme. Bien que 3 mois suffisent pour le rétablissement, les médecins recommandent de planifier une grossesse après le curetage d'une grossesse manquée au plus tôt après 6 à 12 mois afin de réduire le risque de récurrence de cette pathologie.

    Afin de minimiser le risque de décès d'embryons lors de grossesses ultérieures, le traitement suivant est prescrit après nettoyage.

    Thérapie antibactérienne

    Afin de prévenir les infections secondaires après curetage, en particulier si la congélation fœtale n’est pas immédiatement détectée, des antibiotiques à large spectre sont prescrits.

    Si la patiente a un écoulement purulent ou une odeur désagréable, ses médicaments sont sélectionnés individuellement, en tenant compte des données des études cliniques et de laboratoire. Pendant cette période, il vaut mieux éviter les rapports sexuels ou utiliser des contraceptifs de barrière (préservatifs).

    Assistance psychologique

    Pour la psyché féminine, qui est déjà programmée pour la maternité à venir, la perte d'un enfant à naître est une source de stress considérable. Parfois, les femmes ont besoin de l'aide d'un psychologue pour cesser de se sentir coupables de ce qui s'est passé et pour se débarrasser de la peur des échecs ultérieurs. Dans les cas graves, au début du traitement psychologique, des antidépresseurs ou des tranquillisants sont prescrits en association avec un traitement hormonal et antibactérien.

    Risque de récurrence pathologique

    La probabilité que le fœtus meure dans le ventre est à chaque conception. Mais même si cela se produisait, le risque de récurrence de cette situation est faible. Pour avoir et donner naissance à un enfant en bonne santé, vous devez:

    • Planifiez une grossesse au plus tôt six mois après la dernière tentative infructueuse.
    • Pendant la période de récupération, faites attention à leur propre santé, car, en règle générale, un enfant en bonne santé naît d'une mère en bonne santé. Il est possible que l'organisme ait été affaibli en raison d'une maladie chronique et ait été incapable de fournir à l'embryon les substances nécessaires au développement.
    • Sur le plan psychologique, accordez-vous et croyez que cette fois-ci tout va bien et profitez du sentiment de la maternité à venir. Ne prévoyez pas de concevoir, si la peur de perdre l'enfant.

    Geler une grossesse n’est pas une phrase et le risque de récurrence d’une situation répétée est minime. Après le nettoyage, il est nécessaire de porter une attention particulière à votre état de santé et à votre attitude psychologique, vous aurez ainsi de bonnes chances de donner naissance à un enfant en bonne santé.

    Bulgakova Olga Viktorovna

    Médecin obstétricien-gynécologue, Stavropol, Diplômé de l'Académie de médecine de Stavropol avec mention. Résidence en obstétrique et gynécologie. Formation avancée pour le traitement de l'infertilité.

    Pin
    Send
    Share
    Send
    Send