La santé

Quel âge a la ménopause?

Pin
Send
Share
Send
Send


Le vieillissement est une étape inévitable dans la vie de tous. Les organes réduisent progressivement leur fonctionnalité, les parties du corps sont physiquement dégradées, le processus de flétrissement de l'organisme commence.

La ménopause et la ménopause sont l'un des signes du vieillissement chez les femmes. Pendant cette période, la libération d'hormones gonadotropes dans le sang est considérablement réduite, ce qui est la principale cause de la cessation naturelle de la menstruation.

Ménopause: définition et types

La ménopause est le résultat de processus très complexes qui se produisent dans le corps d'une femme. Cette étape est accompagnée par la disparition complète ou partielle de la fonction ovarienne, ce qui indique la fin de la capacité de reproduction de la femme.

Selon la cause de ce processus, faites la distinction entre ménopause pathologique, physiologique et artificielle.

La ménopause prématurée ou anormale peut être une conséquence de maladies des organes génitaux féminins. Par exemple, les formations tumorales peuvent provoquer des modifications pathologiques ressemblant de manière symptomatique au syndrome de la ménopause. L'âge, cependant, n'est pas perçu comme une caractéristique importante, car la maladie peut également être piégée en vingt ans.

La ménopause artificielle se produit généralement lorsqu'elle est exposée au corps de l'extérieur: chirurgie du système urogénital, chimie et radiothérapie, stress prononcé ou effets traumatiques. La cause la plus fréquente de l'apparition de la ménopause artificielle est l'ablation des organes du système reproducteur (ovaires ou utérus).

La ménopause physiologique, contrairement à d'autres formes, est un processus normal qui englobe une période de grossesse.

L'hormone féminine estradiol, nécessaire aux règles et à la grossesse, est principalement produite par les ovaires au cours de l'activité de reproduction du corps. Au fil du temps, le système reproducteur perd la capacité de produire des hormones et cette fonction est en partie assumée par le cortex surrénalien. Étant donné que le niveau de production d'estradiol est instable, les cycles menstruels fluctuent pendant un certain temps. Une diminution critique de l'hormone et une disparition complète entraînent l'apparition d'un syndrome ménopausique. Dans ce cas, l’âge joue un rôle important mais non décisif. Pour la plupart des femmes, le vieillissement naturel se produit entre 45 et 55 ans. Mais ce moment désagréable peut être retardé, en respectant plusieurs règles importantes:

- mener une vie saine, - minimiser la consommation d'aliments gras et d'alcool, - faire de l'exercice, - passer au moins deux heures par jour à l'air frais, - éviter le stress.

Tranche d'âge

La ménopause et la ménopause caractérisent la transition du corps féminin de la période de reproduction au moment de la cessation complète des saignements menstruels. C’est une sorte d’étape (c’est ainsi que “climax” est traduit du latin), à laquelle chaque femme s’avance à un moment donné. Contrairement à la croyance populaire, la ménopause féminine ne se produit pas du tout en même temps. La tranche d'âge peut varier et dépend du mode de vie, des facteurs environnementaux et de la prédisposition héréditaire. Les statistiques indiquent que la ménopause survient normalement dans la période de 45 à 55 ans. Cet âge est le point de départ de l'extinction des fonctions sexuelles féminines. L’apparition de la ménopause avant l’âge de quarante-cinq ans est considérée comme précoce et nécessite une attention particulière à l’état de santé de la femme.

On sait que les principales causes de la ménopause sont les modifications du corps de la femme liées à l'âge, mais dans le monde moderne, la ménopause peut survenir beaucoup plus tôt que prévu. Cette pathologie peut être due à un seul facteur négatif ou à leur combinaison.

Par exemple, chez les femmes non-fumeurs et non alcooliques, l'âge de procréer est en moyenne 2 ans plus élevé. La nourriture qu'une femme consomme est également importante. Pour préserver la jeunesse, un régime spécial comprenant des légumes et des fruits et excluant les aliments gras, trop salés et fumés est nécessaire.

Les facteurs psychologiques jouent également un rôle important. Beaucoup de femmes qui ont subi un choc émotionnel fort ont dû faire face à des manifestations de ménopause assez tôt. Les premiers signes de ménopause à 40 ans ne sont pas un mythe effrayant. En raison du stress émotionnel constant qui se cache à chaque tournant, de telles situations ne sont pas rares pour une femme moderne.

Sans aucun doute, le gynécologue peut déterminer l'apparition de la ménopause chez une femme en effectuant une série d'études de diagnostic. Cependant, en réalité, il est difficile de trouver du temps pour consulter un médecin chez de nombreuses femmes âgées de 40 à 50 ans. Heureusement, une méthode alternative a récemment fait son apparition pour déterminer de manière fiable l'apparition de la ménopause.

Pour aider la femme à rentrer à la maison, test de diagnostic FRAUTEST pour la détermination de la ménopause. Ce test n’est pas du tout difficile: vous devez collecter une partie de l’urine dans un petit récipient, y plonger la bandelette réactive jusqu’à la marque et évaluer le résultat dans les délais spécifiés dans les instructions. Les tests sont effectués deux fois avec une pause d'une semaine. La fiabilité du test est de 99%, ce qui est comparable à la précision des tests sanguins de laboratoire pour la FSH. Un test (dans lequel deux bandelettes pour le double test) peut être acheté dans les pharmacies de votre ville.

Les étapes de la ménopause

Les médecins appellent la ménopause un certain enchaînement d'événements physiologiques qui s'étendent dans le temps.

La restructuration hormonale du corps est divisée en trois périodes principales:

1) La préménopause est le processus précédant immédiatement la ménopause. Il commence à 40-45 ans et dure de trois à cinq ans.

La symptomatologie de l'époque est caractérisée par une altération hormonale de l'organisme: la fonction folliculaire des ovaires se détériore progressivement, ce qui perturbe la production des hormones sexuelles. Pendant la préménopause et pendant la ménopause, les pertes sont rares et l'intervalle entre les cycles est deux ou trois fois supérieur à celui autorisé. La phase d'ovulation avec la libération de l'œuf est d'abord réduite dans le temps, puis disparaît complètement du cycle, excluant la possibilité de devenir enceinte. En dépit de changements dans la fonctionnalité des ovaires, la structure de l'utérus ne subit pas de modifications majeures et son endomètre conserve ses propriétés inhérentes.

2) La périménopause est la période de cessation du flux menstruel. Il dure jusqu'à 12 mois à compter de la dernière menstruation. Lorsque cela se produit, la restructuration de l'organisme entier.

3) La ménopause est la phase finale de la restructuration hormonale du corps de la femme, qui commence à partir du 13ème mois après la fin des menstruations et indique la perte complète de la capacité de procréer.

Pendant cette période, le corps est le plus susceptible à la formation de cellules atypiques dans les tissus, principale cause du cancer. De plus, en raison de changements liés à l'âge, le développement de maladies non observées auparavant est possible. À cet égard, nous avons besoin d'une surveillance constante de la production d'hormones et de la santé générale des femmes. Il est recommandé de réaliser l’enquête au moins 2 fois par an.

Les principaux signes de ménopause indiquent l'apparition de modifications du système de reproduction féminin liées à l'âge. À 40 ans, les manifestations symptomatiques ne diffèrent pratiquement pas des symptômes en cas de ménopause précoce.

Les principaux symptômes de la ménopause:

1) perturbation du cycle menstruel ou absence de menstruation. En raison d'une diminution du niveau d'hormones sexuelles, la capacité des ovaires à reproduire le processus d'ovulation est considérablement réduite. Cela conduit à la perte des fonctions de reproduction.

2) Bouffées de chaleur - une sensation de brûlure soudaine dans la poitrine qui s'étend à tout le corps. Les bouffées de chaleur s'accompagnent souvent de transpiration excessive et de tremblements, puis de frissons. La fréquence des marées - 1 toutes les 1-2 heures, durée de 3 à 10 minutes.

3) L'irritabilité, l'insomnie et la dépression sont une conséquence des changements hormonaux dans le corps.

4) Sécheresse dans le vagin. En raison du manque d'œstrogène, moins de lubrifiant sécréteur est sécrété et, par conséquent, la muqueuse vaginale se dessèche.

5) Perte de désir sexuel et d'intérêt pour le partenaire. La sécheresse dans le vagin provoque une gêne lors des rapports sexuels, la femme ne ressent pas de plaisir et commence donc à associer le sexe à la torture. Elle cesse de montrer une activité sexuelle et réagit avec irritation à l'initiative de l'homme.

6) L'incontinence urinaire est due à une forte diminution du tonus musculaire du système urogénital. Surtout souvent, de tels processus se produisent lors de la toux, des éternuements, des rires et autres stress soudains, ce qui provoque un inconfort moral chez les femmes.

7) Manque ou augmentation de l'appétit. En raison du niveau instable d'hormones, les préférences gustatives et le dosage requis de nourriture peuvent fluctuer. Parfois, une femme a un sentiment de faim accablant, et parfois il n’ya pas d’appétit du tout.

8) Changement significatif du poids corporel.

9) Le sentiment de fatigue chronique est caractéristique de presque toutes les femmes qui passent par cette étape - le syndrome de la ménopause. L'âge n'a pas d'importance primordiale.

10) les fluctuations de la pression artérielle.

La présence des symptômes ci-dessus peut sans aucun doute indiquer une chose: le syndrome de la ménopause est arrivé. Dans ce cas, l’âge n’a pas de limites claires et peut varier de 40 à 55 ans.

On remarque que dans la moitié des cas, le syndrome de la ménopause commence à apparaître longtemps avant l'apparition des premiers signes de la ménopause: il y a des problèmes de conception puis de portage de l'enfant, il y a une violation fréquente du cycle menstruel, le désir sexuel est atténué.

Complications de la ménopause: saignements et maladies associées

Il est difficile de surestimer l’importance de l’hormone œstrogène pour le corps de la femme. Il est non seulement responsable de la fonction de reproduction des femmes, mais affecte également le travail de tous les systèmes d'activité de la vie.

La ménopause, revue des manifestations symptomatiques qui submergent Internet, est une période de test au cours de laquelle le corps s'adapte à de nouvelles conditions.

Une carence en œstrogènes au cours de cette période entraîne non seulement des modifications pathologiques dans les tissus et les organes, mais également des troubles psychologiques dus à des troubles névrotiques et végétatifs. Cela peut contribuer au développement de l'athérosclérose, des accidents vasculaires cérébraux, des maladies coronariennes et de l'hypertension.

Pendant la ménopause, la défense immunitaire du corps de la femme diminue. Cela peut provoquer le développement de maladies auto-immunes et infectieuses.

Les saignements à la ménopause ne sont pas normaux, mais environ 40% des femmes ont au moins une fois rencontré cette manifestation pathologique.

Le saignement climatérique est inhérent principalement aux femmes ménopausées précocement. Ils sont causés par de fortes fluctuations de la production d'hormones et une altération de l'ovulation. L'endomètre de l'utérus est sujet à des modifications pathologiques pouvant entraîner des saignements d'intensité variable.

Au cours de cette période, un examen approfondi et une surveillance médicale constante sont nécessaires, car les saignements peuvent indiquer le développement de néoplasmes malins dans l'utérus.

Dans les hémorragies ménopaziques graves, le traitement en milieu hospitalier est effectué sous hormonothérapie.

Diagnostic de ménopause

La manifestation symptomatique de la ménopause est retenue pour chaque femme individuellement, en fonction des caractéristiques de l'organisme.

Parmi les signes extérieurs, il convient de noter les troubles menstruels, l'apparition de maux de tête, les bouffées de chaleur, l'irritabilité excessive, les sautes d'humeur et la diminution de l'activité sexuelle.

Signes de laboratoire relatifs à la ménopause - réduction de la production d'œstrogènes et augmentation de l'hormone folliculostimulante.

Pour confirmer le début de la période, il est nécessaire de contacter un gynécologue, ainsi qu'un endocrinologue, et de mener une étude de laboratoire.

La méthode la plus simple de détermination de la ménopause en laboratoire est un test de ménopause. En apparence et méthode d'application, il ressemble à un test de grossesse.

Pour le mener à bien, vous devez utiliser la première urine du matin, car elle contient le plus haut taux d'hormones. La présence d'hormone folliculo-stimulante dans les urines indiquera le début de la ménopause.

Le test doit être effectué dès les premiers signes externes de ménopause. Si le cycle est régulier, il est nécessaire de faire un test dans les premiers jours du cycle et de répéter la procédure une semaine plus tard. Avec un cycle irrégulier, la période de test n’est pas importante. Si un résultat positif de 2-3 tests est nécessaire, vous devriez consulter un médecin qui effectuera des diagnostics supplémentaires et fixera les rendez-vous appropriés.

Syndrome ménopausique: traitement

Les symptômes de la ménopause peuvent être exprimés par différents degrés de gravité. Par conséquent, la composition et les effets sur la santé des médicaments pour la ménopause varient.

Même si le processus d'altération hormonale se déroule selon un calendrier normal et que les pathologies ne se manifestent pas, un soutien corporel supplémentaire est nécessaire. Dans ce cas, il est nécessaire de prendre des complexes de vitamines et de minéraux qui normalisent les processus métaboliques dans le corps.

Les complexes de vitamines tels que ménopause et ménopace ont fait leurs preuves. Ils comprennent des multivitamines avec des micro et macro éléments qui sont des sources d’énergie pour le corps, renforcent les os et le système nerveux et prolongent la vie des ovaires.

Pendant la ménopause, il est également nécessaire de prendre des médicaments symptomatiques qui atténuent les symptômes externes (sédatifs, hypnotiques, hypotension artérielle).

Les médicaments pour la ménopause chez les femmes peuvent être homéopathiques. Ils sont conçus pour restaurer les hormones, augmenter l'activité des ovaires et reprendre la production de l'hormone œstrogène. Les médicaments les plus efficaces: Estrovel, Isoflavone, Klimaksan et Klimaktoplan.

Si le médicament est perçu positivement par l'organisme, la ménopause sera reportée et tous les symptômes associés à la ménopause seront temporairement éliminés.

En cas de complications graves pendant la ménopause (obésité, exacerbation de maladies cardiovasculaires, ostéoporose), un traitement hormonal substitutif est prescrit, y compris par l'administration d'œstrogènes, à savoir: Hormplex, Proginova, Premarin et Estrofem.

De plus, il existe des outils de traitement d'association conçus pour éliminer l'inconfort au début de la ménopause et stabiliser le cycle menstruel. Parmi ces fonds, on peut distinguer les médicaments "Klimonorm", "Klymen", "Femoston" et "Divitren".

Lorsqu'une femme est ménopausée, il est recommandé de prendre des pilules et d'autres types de médicaments uniquement après avoir consulté le médecin. L'automédication peut aggraver les symptômes et provoquer des changements irréversibles dans le corps.

Remèdes populaires qui rétablissent la fonction sexuelle pendant la ménopause

L'hormonothérapie est sans aucun doute efficace, mais elle comporte un certain nombre de contre-indications et n'est pas accessible à tout le monde. Dans ce cas, la phytothérapie vient à la rescousse. Dans la tirelire de la médecine traditionnelle, vous pouvez trouver des recettes de teintures et de décoctions pouvant soulager de manière significative les symptômes de la ménopause. Les composants sont faciles à trouver dans toutes les pharmacies et leur coût est nettement inférieur à celui de la médecine traditionnelle.

Le remède populaire le plus populaire contre la ménopause, qui soulage les bouffées de chaleur, ne repose que sur trois composants: les feuilles de sauge, les racines de valériane et l’herbe de prêle. Pour préparer le bouillon, vous devez prendre 2 c. chaque composant, versez 3 c. faire bouillir de l'eau et laisser infuser pendant deux heures. Prendre 1/3 tasse trois fois par jour.

Un autre remède traditionnel contre la ménopause, qui aide à atténuer ses symptômes pathologiques: il s'agit d'une teinture de cendre de montagne. Pour sa préparation, il est nécessaire de moudre 200 g de baies fraîches, puis de les verser avec 1 litre de cognac. La période de perfusion - 2 semaines. Prenez l'outil doit être 1 c. 3-4 fois par jour. Étant donné que les cendres de montagne sont une énergie naturelle et un réservoir de substances utiles, la prise de teinture aura une incidence positive sur le travail de tout l'organisme.

Un excellent moyen de nivellement des hormones pendant la ménopause est la teinture de la racine du pinceau rouge. Pour préparer le médicament, vous devez prendre 50 g de rhizomes et verser 1 l de vodka. Après une semaine d'insister, prenez 1 cuillère à soupe. l 3 fois par jour.

Régime alimentaire et mode de vie pendant la ménopause

Dans le monde moderne, beaucoup de femmes attendent le syndrome de la ménopause assez tôt. Les manifestations des premiers signes dépendent du rythme de la vie, de la nutrition, du stress physique et émotionnel.

Les mauvaises habitudes, telles que fumer et boire de l'alcool, manger, manger fort et avoir un style de vie sédentaire sont des causes assez courantes de la ménopause.

В период менопаузы в организме происходит ряд изменений, и для поддержания его тонуса необходимо соблюдение определенной диеты и изменения образа жизни.

В первую очередь следует нормализовать питание. Il est particulièrement important de réduire la consommation de graisse, car pendant cette période, une femme peut rapidement prendre du poids en excès. Il est nécessaire d'exclure de l'alimentation les aliments contenant des "graisses cachées". Vous devriez également abandonner la restauration rapide. La nourriture est préférable d'utiliser cuit ou bouilli, idéalement - cuit à la vapeur.

En réduisant les œstrogènes dans le corps d'une femme, la quantité de calcium diminue, conduisant à l'ostéoporose. Par conséquent, une femme pendant cette période devrait manger du poisson, des œufs et des produits laitiers faibles en gras.

Avec la ménopause et la ménopause, une femme peut ressentir une irritabilité et une insomnie causées par un manque de magnésium. Par conséquent, une femme devrait manger du sarrasin, de l'orge, du chou marin, des noisettes, des pistaches, des arachides, des noix de cajou, des noix et des pignons, ainsi que des amandes.

Les vitamines pendant la ménopause font partie intégrante du régime alimentaire des femmes. Ils augmentent la résistance du corps et la défense immunitaire. La place prioritaire dans le régime alimentaire devrait être attribuée aux fruits, légumes, céréales et noix. C'est dans ces produits contient le plus grand nombre de nutriments nécessaires à une femme pendant la ménopause.

En plus de manger, vous devez reconsidérer votre mode de vie: passez plus de temps à l'extérieur, dormez au moins 7 heures par jour, si possible, évitez les situations stressantes.

Grossesse après la ménopause

Le rôle principal dans la vie d'une femme est la procréation, c'est-à-dire porter et avoir un enfant. La période la plus favorable pour cela est comprise entre 20 et 35 ans. C'est à cet âge qu'une femme est complètement formée physiquement et moralement, tous ses organes fonctionnent à pleine capacité, son corps est prêt à fournir à l'enfant à naître tous les éléments nécessaires à son développement normal.

Une grossesse plus tardive peut entraîner un risque de développement pathologique du fœtus. Malgré cela, de nombreuses femmes décident d'avoir un bébé même à la ménopause.

Comme les hormones œstrogènes et progestérone sont responsables des processus de conception et de développement du fœtus, la probabilité de conception diminue avec la réduction de leur production. Mais cela ne signifie pas une perte complète de la fonction de procréation. Les médicaments modernes utilisés par les femmes ménopausées peuvent concevoir et porter l'enfant dans les deux ans suivant le début de la ménopause. Mais ce risque est-il justifié?

Avec le début de la ménopause, un certain nombre de changements se produisent dans le corps de la femme, ce qui affecte négativement le développement du fœtus: les maladies chroniques sont exacerbées, l’état émotionnel est instable, les réserves internes du corps s’épuisent. Dans ce cas, la grossesse et l'accouchement constitueront un défi de taille pour les femmes et les enfants.

Quel est le point culminant?

La ménopause n'est rien d'autre que l'achèvement progressif de la mission de reproduction. Sous l'influence de mécanismes biologiques dans le corps, la production d'hormones sexuelles féminines est progressivement réduite. Cela provoque une diminution de l'intensité des ovaires. Sur le fond du fait que les follicules cessent de mûrir en eux, l'ovulation ne se produit pas, le saignement menstruel disparaît progressivement. Et ensuite, vous pouvez dire que la ménopause est arrivée et que la capacité d'avoir des enfants est complètement perdue. Cependant, ce processus est assez long, sa progression implique le passage de plusieurs étapes, caractérisées par leurs caractéristiques et leurs délais.

Pour beaucoup de femmes, la ménopause est difficile, accompagnée de nombreux symptômes désagréables, mais ce n'est pas toujours le cas. Environ 30% des femmes surmontent ce segment de la vie avec un minimum d'inconfort. D'une manière ou d'une autre, mais le début de la ménostase est inévitable, il est donc hautement souhaitable de vous munir d'informations complètes sur les éventuels «pièges» de cette étape de développement.

Parlons plus en détail de l'âge auquel la ménopause commence et des caractéristiques qui en ont marqué le début.

Quand est la ménopause?

Comme mentionné ci-dessus, la ménopause ne vient pas du jour au lendemain. C'est un processus assez long, qui comprend plusieurs étapes importantes.

  1. La première étape est la préménopause. Cette période est caractérisée par l'apparition de changements hormonaux, au cours desquels la femme note pas tout de suite. La quantité de progestérone et d'œstrogène dans le sang diminue. Sous l’effet des changements hormonaux, les premiers symptômes de la ménostase apparaissent progressivement: le cycle menstruel perd sa régularité, et le débit lui-même devient excessivement abondant ou rare, le syndrome prémenstruel se manifeste plus clairement, l’état émotionnel devient instable. La préménopause peut commencer après environ 45 ans, mais ce chiffre est plutôt arbitraire et dépend d'un certain nombre de facteurs. Lisez comment prévenir la ménopause précoce en suivant le lien. La durée de cette étape est également individuelle. Ses performances vont de 2 à 6 ans. Lisez quels sont les symptômes de la ménopause chez les femmes de 40 ans.
  2. La ménopause est le point culminant des changements climatériques, lorsque la transformation du système de reproduction est la plus active. Les processus d’ovulation s’arrêtent progressivement, ce qui s’explique par l’atteinte du taux minimum d’hormones. Cette étape est caractérisée par la cessation complète de la menstruation et par la symptomatologie la plus prononcée du syndrome pathologique. La ménopause se poursuit pendant un an après que les dernières règles ont été enregistrées. L'âge moyen d'occurrence de cette période varie entre 50 et 55 ans, mais peut s'écarter quelque peu de ces indicateurs dans une direction plus ou moins grande.
  3. La ménopause est la dernière étape de la ménopause, qui commence un an après la fin des dernières règles et se poursuit jusqu’à la fin de la vie d’une femme. En règle générale, la ménopause se déroule plus calmement, car les principales réformes du système de reproduction sont considérées comme achevées. Dans certains cas, les symptômes de la ménopause pathologique persistent plusieurs années après la ménopause.

Types et causes de la ménopause

Compte tenu de la question de combien d'années la ménopause commence en termes d'indicateurs moyens, il serait erroné d'ignorer les déviations possibles par rapport à la norme, car son arrivée n'est pas toujours due à des causes biologiques naturelles. En fonction de ces mêmes causes, le climax peut être:

Chirurgical

Ménopause chirurgicale, à partir de l'ablation de l'utérus et des ovaires. Si un ovaire est enlevé, ou seulement l'utérus, il arrive plus tôt que d'habitude, ce qui s'explique facilement, car le système reproducteur ne fonctionne plus correctement. Le retrait complet des organes reproducteurs entraîne un début brutal de la ménopause,

Médicament

Drogue, survenue lors de la prise de médicaments dont l’action vise à inhiber la fonction ovarienne. Cette méthode thérapeutique est indispensable dans la lutte contre l’endométriose, la stérilité, les processus cancéreux des organes du système reproducteur féminin. La ménopause médicamenteuse est réversible. Après la cessation de la réception de ces fonds, la fonction de reproduction peut être restaurée.

Symptômes du début de la ménopause

Seul un tiers des sexes les plus faibles ont une ménopause relativement asymptomatique. En règle générale, une femme éprouve encore un certain malaise qui accompagne l'arrivée de la ménopause. Sous l'influence de la diminution constante du taux sanguin d'hormones dans le sang, le corps doit constamment s'adapter au nouvel état. À ce stade, les maladies déjà existantes s’aggravent souvent et ceux qui se comportaient encore «tranquillement» se font sentir.

Les principaux signes de la ménopause peuvent être conditionnellement divisés en plusieurs groupes, en fonction des modifications de la sphère.

  • le symptôme principal est les bouffées de chaleur,
  • transpiration excessive, thermorégulation altérée,
  • manque d'air
  • tremblant dans les membres
  • palpitations cardiaques
  • essoufflement.

Symptômes du système cardiovasculaire:

  • accès douloureux au cœur difficiles à identifier à la suite d'attaques d'angine ou de crise cardiaque,
  • déséquilibre du pouls
  • extrasystole ventriculaire.

Du système génito-urinaire:

  • irrégularité de la menstruation, changements dans la nature de la décharge,
  • amincissement de la muqueuse, provoquant une sensation de sécheresse et d'inconfort,
  • diminution de la fonction de sécrétion des organes génitaux, accompagnée de douleur lors des rapports sexuels,
  • diminution du désir sexuel
  • augmentation de la récurrence du muguet (candidose) et d'autres processus inflammatoires causés par des micro-organismes pathogènes de façon conditionnelle,
  • diminution du tonus musculaire du système urinaire, exprimée dans le syndrome urétral.

Signes de trouble du système nerveux:

  • sautes d'humeur fréquentes,
  • explosions de colère incontrôlable,
  • sensibilité accrue
  • problèmes de mémoire et de concentration
  • aggravation du syndrome prémenstruel,
  • l'insomnie
  • l'apathie et la dépression se développent sur son fond.

Changements dans la peau et les tissus mous:

Signes du système musculo-squelettique:

  • douleur des articulations, souvent perturbée la nuit,
  • douleurs musculaires et crampes
  • exacerbation de maladies existantes des articulations et de la colonne vertébrale sous l’influence de processus dégénératifs.

Pour déterminer l'apparition de la ménopause, effectuez un test simple pour déterminer la teneur en hormone folliculo-stimulante de l'urine.

Ménopause précoce et tardive - norme ou pathologie?

Parfois, le moment où la ménopause commence chez la femme est considérablement décalé pour augmenter ou diminuer.

Le diagnostic de ménopause précoce est posé dans les cas où la ménopause survient avant l'âge de 45 ans. De nombreux facteurs peuvent la provoquer: prédisposition héréditaire, perturbations hormonales, troubles endocriniens, alcoolisme et tabagisme.

La ménopause précoce est toujours stressante pour une femme, car la plupart du temps, ce n’est pas la cessation de la maternité qui fait peur, mais les conséquences qui en découlent.

Si la ménopause survient avant l’âge de 40 ans, elle enfreint parfois tous les plans pour le reste de la vie car, à l’époque de l’émancipation de la femme, la décision de devenir mère est souvent reportée à plus tard.

Si les règles persistent jusqu'à l'âge de 55 ans, on peut affirmer sans crainte qu'une femme a une ménopause tardive. Il a, en tant que médaille, deux aspects: d’un côté, ce phénomène apporte de nombreux avantages, car tous les changements pathologiques se produiront plus tard, ce qui signifie que la qualité de la vie restera plus longtemps au même niveau.

Mais, d'autre part, cela n'est vrai que dans les cas où la ménopause tardive n'est pas provoquée par des troubles pathologiques de l'appareil reproducteur. Cependant, il est souvent la cause d'une ménopause tardive.

Dans tous les cas, les raisons pour lesquelles une ménopause prématurée peut commencer doivent être expliquées afin de comprendre un spécialiste expérimenté.

Est-il possible d'influer sur le moment de l'apparition de la ménopause?

À quel âge une femme commencera à vivre sa ménopause et quelle sera la gravité de ses symptômes, cela dépend en grande partie de son âge de procréer; vous devez donc faire attention à votre corps lorsque vous êtes jeune, afin de ne pas devoir récolter les fruits de votre indifférence.

Quelles conditions aident à retarder l'âge de la ménopause? Dans ce rôle important joué par:

  • accoucher et allaiter 2 enfants ou plus
  • absence d'avortement et maladies sexuellement transmissibles,
  • avoir une vie intime régulière,
  • l'absence de pathologies dans l'activité du système endocrinien, sexuel, cardiovasculaire,
  • nutrition équilibrée
  • manque de dépendance,
  • activité physique régulière
  • la capacité à éviter le stress et à s'y adapter dans les meilleurs délais,
  • des visites régulières chez le médecin afin d’ajuster en temps voulu les changements ménopausiques et de prévenir la survenue des maladies associées.

Il est important de réaliser que la ménopause est un processus biologique naturel. Elle est programmée par la nature elle-même. Par conséquent, son passage en toute sécurité n'est pas une exception, mais la norme. Le point culminant n'est pas une maladie. Une autre question est que, au moment où la ménopause commence chez la femme, il existe parfois déjà de nombreux types de troubles du fonctionnement des organes et des systèmes qui exacerbent les symptômes. Il est donc extrêmement important, dès le plus jeune âge, de consulter régulièrement le médecin traitant, qui aidera à surmonter cette période importante avec le moins de pertes.

Ménopause et ses variétés

L’apparition de la ménopause chez les femmes est une conséquence des processus les plus complexes intervenant dans le corps tout au long de la vie. La ménopause est caractérisée par une extinction totale ou partielle de la fonctionnalité des ovaires. C'est la raison de l'extinction des capacités de reproduction d'une femme.

Il existe différents types de ménopause qui, selon les raisons précédentes, peuvent se présenter sous la forme de flux suivante:

  1. pathologique,
  2. physiologique,
  3. artificiel.

Ménopause chez les femmes forme pathologique L'évolution peut être une conséquence du développement de modifications pathologiques du système génital des organes. Par exemple, l'apparition d'une tumeur tumorale peut provoquer la manifestation de symptômes similaires aux symptômes du syndrome ménopausique. De plus, le moment d'apparition de cette ménopause peut être différent, car le néoplasme pathologique peut survenir dans 25 ou 50 ans.

À l'offensive forme artificielle La ménopause est une conséquence de facteurs externes sur le corps de la femme, qui peuvent inclure une intervention chirurgicale sur les organes du système génito-urinaire: hystérectomie, ovariectomie, chimie et radiothérapie utilisées pour traiter le cancer, le stress grave, ainsi que les conséquences d'une blessure. Mais dans la plupart des cas, la ménopause, provoquée artificiellement, résulte de l'ablation chirurgicale de l'utérus ou des ovaires.

Et enfin, le début forme physiologique La ménopause, ou ménopause, est un processus naturel du vieillissement du corps de la femme avec l'extinction progressive de la fonctionnalité en âge de procréer.

Pourquoi la ménopause vient-elle?

Hormones sexuelles féminines - les œstrogènes, nécessaires pour assurer la fonction menstruelle du système de reproduction des organes, ainsi que le début et le développement normal de la grossesse, sont activement synthétisés dans les ovaires pendant toute la période fertile. Mais avec l’âge, les organes reproducteurs de la femme commencent à perdre progressivement leur capacité à produire ces hormones. En conséquence, cette responsabilité est partiellement transférée au cortex surrénalien, mais le niveau d'hormones produites par celui-ci est sensiblement inférieur à celui des ovaires produits pendant la période fertile. Par conséquent, la production d'œstradiol n'est plus constante, ce qui entraîne des fluctuations du cycle menstruel, un changement de la nature de son écoulement au cours d'un certain laps de temps. Si le niveau de production d'hormones est réduit à un point critique, la menstruation peut disparaître complètement avec l'apparition ultérieure du syndrome menstruel. Dans une telle situation, beaucoup dépend de l'âge physiologique d'une femme, mais pas de tous.

Le moment de la ménopause dépend de nombreux facteurs présents dans la vie de la femme mais, en moyenne, des changements ménopausiques se produisent dans le corps de la femme entre 42 et 50 ans.

Il existe certaines règles que vous pouvez légèrement retarder la ménopause:

  • mode de vie actif et sain,
  • exclusion du régime des aliments gras et des produits contenant de l'alcool,
  • exercice modéré
  • passe-temps quotidien en plein air au moins 120 minutes par jour.

Entre autres choses, il est recommandé d’exclure autant que possible les situations stressantes.

Cadre d'âge

Le point culminant et l’apparition de la ménopause sont des processus caractéristiques qui caractérisent la période de transition du corps de la femme, du stade de la fonctionnalité de la reproduction à la fin du cycle menstruel.

Climax en traduction du latin signifie «degré», sur lequel chaque femme devrait entrer dans sa propre activité de la vie à un moment donné. Il a été établi que la période de ménopause chez toutes les femmes tombe sur une période d'âge différente. Et ce n’est pas surprenant, car la ménopause commence en fonction de l’impact de divers facteurs:

  1. Mode de vie
  2. Conditions environnementales, notamment climatiques.
  3. Caractéristiques de la prédisposition génétique, qui sont héritées.

Les statistiques affirment que le début de la ménopause devrait normalement se produire entre 45 et 47 ans. C'est à partir de cette période que les experts envisagent le début de l'extinction de la fonctionnalité du système reproducteur du corps féminin.

Mais la ménopause peut aller jusqu'à 45 ans, accompagnée de symptômes spécifiques et d'un changement rapide de la fonction menstruelle des ovaires. Ce cycle de ménopause est appelé précoce, nécessitant une approche particulière de l'état du corps et du bien-être général de la femme au cours d'une période donnée de la vie.

Il est établi que le changement de l'organisme lié à l'âge est la cause principale de la période ménopausique. Mais la vie moderne de la majorité du beau sexe est aussi saturée de facteurs négatifs, de mauvaises habitudes et d'un mode de vie incorrect, ce qui influence le début de la période ménopausique avant la date prévue. Это может стать следствием воздействия как одного патогенного воздействия, так и их общей совокупности.Comme le prouvent les statistiques suivantes: les femmes non-fumeurs et les boissons non alcoolisées commencent à ressentir les premières manifestations de la ménopause, qui se produisent plusieurs années plus tard que les femmes qui ne refusent pas ces mauvaises habitudes.

De plus, l'alimentation d'une femme joue également un rôle important. Afin de préserver au maximum le teint, la fermeté et l'élasticité de la peau, il est nécessaire d'exclure de l'alimentation quotidienne les plats frits, gras, épicés, salés et fumés. Mais, en outre, pour enrichir pleinement leur menu avec des fruits et légumes frais.

Dans la période climatérique, en particulier à l'âge où elle survient, l'état psycho-émotionnel de la femme joue un rôle important. Si une femme dans un passé récent a subi un choc puissant sur un fond émotionnel, alors la période pré-ménopausée dans ce cas peut commencer beaucoup plus tôt que l’apparition naturelle de la ménopause. Le flux de ménopause chez les femmes à l'âge de quarante ans devient de plus en plus fréquent en raison de la tourmente émotionnelle qui se produit à chaque étape du monde moderne.

Les étapes de la ménopause

Les spécialistes décrivent toute la durée de la ménopause comme une chaîne de processus de changement interdépendants dans le système de reproduction de la femme, se différenciant les uns des autres par des manifestations spécifiques et un intervalle de temps. Les changements hormonaux dans le corps de la femme sont divisés en trois étapes de la ménopause: la préménopause, la ménopause et la postménopause. La préménopause et la ménopause sont les phases les plus longues de la ménopause. Considérez chacun d'eux.

  1. Période pré-ménopausée, ou préménopause - Ceci est la période de la vie. Il précède la ménopause elle-même. Il commence environ 40 ans plus tard et dure 3 ou 4 ans. Au cours de la préménopause, des changements dans le cycle menstruel sont observés avec des périodes croissantes d’apparition de la menstruation et une extinction progressive du fonctionnement des ovaires, ce qui entraîne une diminution du risque de conception suivie de procréation. Mais n'oubliez pas que la période pré-ménopausique n'entraîne pas une extinction complète de la fonction de reproduction. Les ovaires conservent encore un peu plus leur fonctionnement. Par conséquent, la libération d'un ovule mature par le follicule, la fécondation et le déclenchement d'une grossesse soudaine sont possibles. Par conséquent, avec l'apparition de la ménopause, il n'est pas recommandé d'abandonner les contraceptifs.
  2. Ménopause, ou comme on l'appelle aussi la périménopause, qui dure 12 mois à compter du jour du dernier cycle menstruel. Pendant la ménopause, le corps commence la préparation de base pour le passage à la période sénile. De plus, pendant la ménopause, la fonctionnalité menstruelle est complètement complétée, à condition qu’il n’y ait pas de salles mensuelles au cours de l’année.
  3. La ménopause - Il s’agit de la phase finale de la période climatérique, caractérisée par l’extinction complète des capacités de reproduction du corps de la femme, qui commence immédiatement après la ménopause. La ménopause chez une femme dure jusqu'à la fin de sa vie. Pendant la ménopause, le risque de développer des cellules d'origine atypique augmente. Cela peut provoquer la formation d'un cancer dans le système génital du corps de la femme.

Une caractéristique de la période ménopausique chez les femmes ménopausées est la probabilité de changements pathologiques associés jamais observés auparavant.

Par conséquent, chez les femmes ménopausées, il n’est pas nécessaire d’attendre le moment où se manifestent une aggravation de symptômes incompréhensibles: manifestation de saignements ou de pertes blanchâtres - et qui consultent immédiatement un médecin afin d’obtenir toutes les méthodes de diagnostic nécessaires. Un examen régulier et une visite chez le gynécologue (au moins 2 fois en six mois) aideront à prévenir le développement du processus oncologique observé dans 70% des cas chez les femmes de plus de 55 ans.

Symptomatologie

Les particularités de la ménopause, qui se manifestent chez une femme de 40 ans, sont pratiquement impossibles à distinguer des symptômes de l’apparition naturelle de la ménopause.

Certaines femmes tolèrent la ménopause, sans remarquer de changements particuliers, mais dans la plupart des cas, les changements suivants ont été observés parmi les manifestations symptomatiques de la ménopause:

  • Le niveau d'œstrogène, qui affecte la fonctionnalité menstruelle du système de reproduction féminin, commence à diminuer. Cela implique un changement de la nature de la période menstruelle: il y a des retards avec différentes amplitudes du flux.
  • Il y a des bouffées de chaleur, accompagnées d'une sensation de chaleur soudaine au visage, au cou et à la poitrine, qui sont rarement remplacées par des frissons.
  • Troubles de l'état psycho-émotionnel, caractérisés par une irritation accrue, des larmoiements et de la nervosité.
  • Il y a une sécheresse dans le vagin, ce qui provoque une gêne lors des rapports sexuels.
  • Diminution de la libido et de l'activité sexuelle.
  • Troubles dans le système urogénital, se manifestant par une incontinence urinaire lors d'efforts physiques extrêmes: rire, toux ou éternuement.
  • Un ensemble actif de livres supplémentaires.
  • L'apparition de fatigue chronique.
  • La nature spasmodique de la pression artérielle, affectant de manière significative le bien-être général.

En présence de ce qui précède manifestations symptomatiques peuvent être jugés sur le début du syndrome de la ménopause. Mais pour exclure le développement de pathologies possibles, il est recommandé de vérifier l'état de votre corps dans le contexte de la recherche clinique.

Des indicateurs éprouvés de l'état du corps féminin sont à la base d'un diagnostic précis - la présence d'une pathologie ou le début de la période ménopausique.

Traitements Thérapeutiques

Les symptômes climatériques peuvent se manifester à des degrés divers. Par conséquent, le traitement thérapeutique doit être choisi individuellement dans chaque cas, en tenant compte de toutes les caractéristiques de l'état du corps de la femme.

Même dans les cas où la ménopause se déroule sans changements spéciaux, des spécialistes qualifiés recommandent de soutenir le système immunitaire de protection avec la prise de complexes de vitamines et de minéraux qui aident à renforcer et à protéger tous les systèmes des organes internes contre les effets de l'ajustement hormonal.

Parmi les complexes de vitamines les plus populaires et les plus efficaces, on note "Ménopace"Et"Ménopause". La composition de ces médicaments comprend tous les composants nécessaires qui contribuent au renforcement des os, du système nerveux et à l’extension de la fonctionnalité des ovaires au fil du temps.

Et aussi peuvent être prescrits médicaments spectre d'exposition symptomatique, qui comprennent:

  1. sédatifs
  2. médicaments somnifères,
  3. médicaments pour réduire la pression artérielle.

  • Dans la forme aiguë de la manifestation des symptômes de la ménopause, les experts recommandent des médicaments du groupe traitement hormonal substitutif. Parmi lesquels sont marqués tels que: Proginova, Estrofem et Premarin.
  • En qualité combiné traitement thérapeutique visant à éliminer les symptômes désagréables au début de la ménopause, des médicaments tels que Klymen, Femoston et Clemonorm.
  • En présence de contre-indications à l'utilisation de médicaments contenant des hormones, les produits de remplacement sont des médicaments développés à base de plantes, y compris: phytoestrogènes. La phytopreparation la plus populaire "EstrovelDéveloppé pour éliminer les symptômes de la ménopause et prévenir le développement de l’ostéoporose.

Avec l’apparition de la ménopause avec des symptômes de harcèlement, il est nécessaire de consulter au préalable un spécialiste, afin de passer en revue toutes les méthodes de diagnostic nécessaires pour identifier les comorbidités. Et c'est seulement après avoir consulté un médecin que vous pouvez utiliser les médicaments prescrits pour normaliser votre bien-être général. Il n'est pas recommandé d'engager un traitement automatique pour la ménopause, car il existe un risque d'effets irréversibles.

Vidéo utile sur ce sujet:

Quelle est la ménopause?

La ménopause est une étape qui mène à l'extinction complète de la fonction de procréation. Il y a quelques décennies, on pensait que la ménopause était un précurseur de la vieillesse et la dame qui est entrée dans cette phase ne peut plus être jeune, en forme et belle. Aujourd'hui, l'espérance de vie moyenne en Russie est de 80 ans et la ménostase commence vers 50 ans environ, ce qui signifie que plus du tiers de la vie des femmes modernes passent la ménopause. Ce fait indique clairement que la ménostase n’est pas un âge avancé et qu’avec une attitude adéquate à l’égard de elle-même, de son âge et de son état de santé, elle peut constituer un moment merveilleux où une femme peut enfin vivre pour elle-même.

La ménopause est une étape de la vie qui rend impossible la conception et l'accouchement. La nature elle-même a veillé à ce que les femmes âgées ne puissent plus avoir d'enfants, car la grossesse et l'accouchement sont un stress important pour le corps et, à un âge avancé, il n'est plus nécessaire que les femmes subissent un tel stress. De plus, porter un enfant après l'âge de 50 ans peut entraîner le développement de diverses mutations génétiques chez un bébé, ce qui signifie que la nature s'inquiète non seulement de la belle moitié de l'humanité, mais également d'une progéniture en bonne santé.

C'est important! La ménopause ne doit pas être confondue avec le syndrome ménopausique. Dans le premier cas, il s'agit d'un processus naturel qui ne nécessite pas de traitement, dans le second cas, il s'agit d'une pathologie.

Âge de la ménopause

Bien que le sujet de la ménopause soit souvent abordé dans divers forums de femmes, beaucoup de femmes ont encore beaucoup de questions qui les dérangent. Ainsi, presque tous les membres du beau sexe s'intéressent au début de la ménopause, au nombre d'années de début de la période climatérique, aux premiers symptômes de cette ménopause et au traitement éventuel de cette affection. Examinez ces questions plus en détail et essayez d’y apporter des réponses complètes:

Quel âge a la ménopause?

Cette question est posée par des filles qui viennent d'avoir 30 ans. Ils commencent déjà à s'inquiéter du fait que la ménopause va bientôt arriver et ils commencent à amortir toute gêne au début de l'adaptation hormonale. Les médecins disent qu’à l’âge de 30 ans, il est encore trop tôt pour connaître la ménopause. L'âge moyen du début de l'adaptation hormonale 45-50 ans. Cela signifie que 85% des femmes présentent les premiers symptômes de la ménopause dans cette tranche d'âge. Il existe bien sûr des exceptions lorsque la ménopause survient tôt ou tard, mais le plus souvent, de telles déviations sont génétiques et si la patiente n’avait pas ces phénomènes dans sa famille, il est peu probable qu’elle y fasse face, à condition qu’il n’y ait pas d’autres facteurs provocants.

Aujourd'hui, pour déterminer l'actualité de la ménopause, les médecins utilisent le tableau suivant:

  • 35-40 ans - prématuré.
  • 40-45 ans - tôt.
  • 45-55 ans - en temps opportun.
  • À partir de 55 ans - tard.

Selon les statistiques, les femmes qui entrent dans la période ménopausée en temps voulu sont rarement confrontées à des manifestations sévères de la ménopause. Après l'âge de 45 ans, la ménopause se déroule sans à-coups, le corps y est prêt et le traitement de ces femmes n'est souvent pas nécessaire. Une autre chose est lorsque la ménostase est prématurée ou précoce. Ce sont ces femmes qui ont souvent de fortes bouffées de chaleur, leur qualité de vie est considérablement réduite et cette affection nécessite souvent un traitement hormonal.

Facteurs affectant le corps pendant la ménopause

Au cours de la ménostase, de nombreuses personnes souffrent de divers maux et d'une détérioration du bien-être général. Cela est dû au déséquilibre hormonal émergent, lorsque la production d'hormones sexuelles est considérablement réduite et que les substances gonadotropes commencent à prédominer dans l'organisme. Au cours de cette période, les facteurs suivants affectent le corps de la femme:

  • Les changements naturels liés à l'âge affectent les fonctions de récepteur et de médiateur du corps. Au cours de cette période, de nombreuses cellules nerveuses meurent, l'activité motrice diminue, des déficiences cognitives apparaissent et les états dépressifs deviennent plus aigus.
  • Maladies chroniques. Au cours de la vie, de nombreuses femmes accumulent diverses maladies presque asymptomatiques au cours de leurs années de procréation, et leur exacerbation rapide commence au cours de la période climatérique. Après 45 ans, de nombreux patients reçoivent un diagnostic d'athérosclérose, de diabète sucré, d'hypertension, de maladies des os et du cartilage et d'anomalies de la psyché.
  • Troubles du système nerveux. Les déviations du système nerveux central et périphérique sont les déviations les plus fréquentes de la ménopause. Le plus souvent, ces déviations se manifestent par les marées et les pathologies du système génito-urinaire, ce qui provoque une gêne grave pour les patients.
  • Position psychosociale. Le statut de la ménostase féminine est également affecté par son statut social, la présence d'un partenaire sexuel et un emploi professionnel. Il a été prouvé que les femmes qui continuent de travailler, qui ont une vie sexuelle active et qui vivent dans une famille vivent plus facilement la ménopause. Ces femmes ne perçoivent pas leur état de santé comme un âge avancé et sont donc moins susceptibles de souffrir de dépression.

Intéressant Les dames sans enfant qui sont insatisfaites de leur état matrimonial et de leur statut social rencontrent le plus souvent des symptômes graves d'adaptation hormonale.

Symptômes de la ménopause

Les médecins identifient plusieurs des manifestations ménopausiques les plus courantes (plus ici), dont la fréquence et l'intensité peuvent être jugées en fonction de la gravité de la ménopause. Considérez les principaux signes de préménopause:

  • Troubles émotionnels. L'apathie et la dépression, l'hystérie et l'anxiété, les sautes d'humeur, les pleurs et le scandale sont les principaux satellites de la période ménopausique. Bien entendu, ces déviations peuvent apparaître en dehors de la ménostase, mais c’est précisément lors de la ménopause qu’elles s’accentuent, et si une femme a déjà eu des problèmes psychologiques, elle s’aggravera rapidement pendant la ménopause.
  • Perturbation du sommeil. Plus de 60% des femmes ménopausées présentent ce symptôme. Malgré l'innocuité apparente, les troubles du sommeil sont un symptôme très dangereux. Le manque de repos détruit le système nerveux et contribue au cours grave de la ménopause. En cas de troubles du sommeil, les patients se plaignent d'un sommeil long, de réveils fréquents et d'une mauvaise qualité de sommeil. En outre, la plupart d'entre eux commencent à développer des phénomènes tels que le ronflement, les défaillances respiratoires, le syndrome des jambes sans repos. Après le réveil, ils se sentent fatigués. Souvent, le matin, il y a des maux de tête et une pression artérielle élevée. La nuit également, les bouffées de chaleur, les oignons des membres et les battements de coeur rapides nuisent au sommeil. Toutes ces manifestations fatiguent une femme et, après un mauvais sommeil, elle ne peut pas s’impliquer pleinement dans les tâches ménagères ou domestiques de la journée.
  • Perturbations végétatives. De nombreuses anomalies du système nerveux autonome sont directement liées à des anomalies psycho-émotionnelles. Les patients se plaignent de douleurs au coeur, de battements cardiaques rapides, de sauts de pression, de manque d'air, de bouffées de chaleur et d'une sensation de peur. Ces symptômes sont aggravés par la détresse émotionnelle et le stress. De plus, les femmes commencent à remarquer une violation du tube digestif, et beaucoup développent notamment le syndrome du côlon irritable. Tous ces écarts peuvent être corrigés en prenant des médicaments spéciaux et en modifiant le mode de vie.
  • Dégradation de la performance. Environ 70% des patients après 55 ans ont des problèmes de performance. Cette déviation s'exprime en fatigue constante, diminution de la concentration, de l'attention et de la mémoire. Également à cet âge, des problèmes de vision et d'audition commencent à se développer, ce qui affecte sans aucun doute la capacité de travail et rend la femme plus lente et distraite.
  • Perturbation des processus métaboliques. Cette déviation provoque un gain de poids important et le développement d'anomalies endocriniennes. La perturbation du métabolisme des lipides est reflétée dans la figure, même dans un contexte de perte d'appétit. Dans le même temps, il est extrêmement difficile de faire face à l'obésité. L'un des symptômes de la ménopause est également une violation du métabolisme du calcium. En conséquence, la densité osseuse diminue, une pathologie des articulations et l'ostéoporose se développent.
  • Violations du système génito-urinaire. En premier lieu, ces troubles se traduisent par un désir sexuel. La femme cesse d'attirer le sexe, des pensées d'intimité peuvent même causer du dégoût. En outre, une sécheresse vaginale apparaît et l'incontinence urinaire apparaît à la fin de la ménopause. Ces troubles conduisent invariablement à une détérioration de l'état psycho-émotionnel, mais avec un traitement adéquat, ces problèmes peuvent être facilement évités.

C'est important! Tous ces symptômes n'apparaissent pas nécessairement dans la ménostase, seulement une ou quelques déviations peuvent être gênantes, tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme.

Phases de la ménopause

La ménopause est divisée en trois phases principales, chacune se distinguant par ses symptômes et ses risques de développer diverses complications. Considérez-les plus en détail:

  1. Preclimax. La période pré-ménopausique chez les femmes est la plus difficile. De nombreux patients sont intéressés par la durée de la préménopause. Il n'y a pas de réponse unique à cette question. La préménopause dure en moyenne de 2 à 5 ans, mais il existe des cas où cette étape est retardée de 10 ans. Именно в этой фазе у пациенток наблюдаются неприятные симптомы менопаузы, такие как приливы, скачки АД, мигрени, потливость и др.
  2. Климакс. Это период, в котором уже более 1 года нет менструации. Диагноз ставится задним числом.À ce stade, la patiente ne devrait plus souffrir de symptômes intenses de ménopause, mais cela augmente le risque de développer diverses pathologies.
  3. Postclimax. Cette période suit la ménopause et se poursuit toute la vie. Au cours de cette période, les risques de développer des maladies cardiovasculaires, l'ostéoparose et l'oncologie augmentent fortement, de sorte que les patients post-climax doivent subir des dépistages prophylactiques annuels.

Qu'est-ce que la ménopause?

La période ménopausique correspond aux modifications physiologiques programmées génétiquement dans le corps d’une femme. Pendant cette période, les fonctions ovariennes, c'est-à-dire leur travail hormonal et ovulatoire, s'estompent. En termes simples, la ménopause peut être appelée une transition de la phase de reproduction à la phase de non-reproduction, quand une femme perd la capacité de concevoir et de donner naissance à un enfant.

Il y a une ménopause naturelle et pathologique, causée par des maladies ou des perturbations de la fonction hormonale. La décoloration se produit progressivement et peut durer assez longtemps, des années. Cette étape de la médecine s'appelle la période climatérique. Les changements intervenant à plusieurs étapes, ou comme on les appelle, phases:

  1. La première phase, la préménopause, commence par l’apparition des symptômes caractéristiques du dysfonctionnement ovarien et dure jusqu’au dernier cycle menstruel.
  2. Point culminant (ménopause) - la dernière menstruation. Indiquer l’état dans le cas où la menstruation était absente pendant 12 mois.
  3. Postménopause - la phase commence immédiatement après la ménopause et se poursuit jusqu'à la fin de la vie. C'est pendant cette période que le travail des ovaires s'estompe et que les règles cessent complètement.

À ce stade, de nombreux changements importants se produisent dans le corps: la production d'hormones sexuelles cesse, le cycle menstruel est arrêté, la femme perd ses fonctions de reproduction. Le corps réagit individuellement à ces changements. L’état d’une femme dépend de nombreux facteurs. Certains patients tolèrent facilement la ménopause, d’autres sont contraints de boire constamment des médicaments et de consulter un médecin.

Les causes

Les ovaires produisent des hormones sexuelles qui déclenchent des changements cycliques dans tout le corps. Les œstrogènes sont responsables du développement de l'endomètre et de la maturation du follicule, où se situe l'ovule. La progestérone est nécessaire au maintien de la grossesse. Si elle ne se produit pas, le niveau de l’hormone chute brutalement et la menstruation commence. À l'âge de 30 à 36 ans, le stock de follicules est épuisé et la production d'œstrogène diminue.

En raison de tous les changements de 50 ans, les médecins observent une diminution et la densité des ovaires. Il a été scientifiquement prouvé que l’apparition de la ménopause est étroitement liée à l’état des systèmes nerveux et endocrinien. En préménopause, le niveau d'œstrogène est stable, cette hormone étant également produite par d'autres organes. Si le niveau de progestérone baisse, il n'y a rien pour le compenser, un déséquilibre hormonal se développe donc avec le temps. Dans ce contexte, des modifications se produisent dans l'utérus et d'autres organes.

Après un certain temps, le corps commence à réagir à un manque d'oestrogène. Les récepteurs hormonaux sont situés dans tout le corps, ce qui provoque les symptômes désagréables de la ménopause. En raison du vieillissement irréversible du corps, la ménopause commence, les raisons de son développement sont évidentes, mais il arrive que la ménopause se produise plus tôt que prévu. Cela est dû à de nombreux facteurs indésirables internes et externes. Nous les considérons ci-dessous.

Facteurs influant sur le moment de l'événement

Le point culminant est un processus multifactoriel lorsque plusieurs changements se produisent simultanément dans le corps, conduisant à la cessation de la menstruation. Alors, quels facteurs affectent la durée de la ménopause:

  • Génétique - l'hérédité affecte nécessairement l'âge de la ménopause. Si la mère et la grand-mère sont ménopausées à l'âge de 45 ans, la fille commencera probablement à remarquer des symptômes au même âge, plus ou moins plusieurs années,
  • Opérations - la ménopause précoce survient souvent après toute manipulation chirurgicale des organes de reproduction,
  • Mode de vie - si une femme mange bien, a régulièrement des relations sexuelles, s'occupe d'une silhouette et se rend au gymnase, la période climatérique survient plus tard,
  • Lieu de résidence - un grand nombre de jours ensoleillés retardent la ménopause,
  • Accouchement - l'avortement et le nombre d'enfants nés affectent l'âge de la ménopause. S'il y a 3 ou 4 enfants dans la famille, il est nécessaire d'attendre les changements plus tard
  • État psycho-émotionnel - le stress constant, les bouleversements émotionnels et la surmenage nerveuse entraînent un arrêt retardé de la menstruation,
  • Les maladies chroniques - le diabète, les pathologies des reins, du foie, du système cardiovasculaire et des organes génitaux, ainsi que les cancers conduisent au climax. Selon les statistiques, la ménopause prématurée survient le plus souvent chez les femmes atteintes de maladies chroniques,
  • Travail physique pénible - si une femme travaille dans le travail léger et ne fait pas trop de travail, la ménopause peut être «différée» à une date ultérieure.

Une femme heureuse et enceinte est confrontée à la ménopause beaucoup plus tard. Mais parfois, à l’âge de 55 ans, la patiente n’arrêtait pas ses règles. La ménopause tardive peut indiquer des problèmes de santé, en particulier un cancer du sein ou de l’ovaire. Par conséquent, il est très important de consulter un médecin à temps si la ménopause ne survient pas avant l'âge de 52 à 55 ans.

Mécanisme d'occurrence

La ménopause se déroule progressivement, le corps modifie le travail de nombreux systèmes et organes, ce qui entraîne bientôt la disparition de la menstruation. Cela se passe en plusieurs étapes:

  1. Le nombre de follicules diminue - dans la majorité des cas, il est lié à des modifications hormonales qui ont provoqué une diminution de la maturation du follicule et, par conséquent, des ovaires.
  2. La sensibilité des follicules aux hormones sexuelles, qui sont produites par l'hypophyse, diminue - ce problème est parfois génétique, mais il existe des cas où la sensibilité diminue en raison de la présence de maladies gynécologiques ou de perturbations hormonales.
  3. La sécrétion d’œstrogène diminue - lorsque les follicules deviennent inactifs, le niveau d’œstrogène diminue. Le follicule dans son liquide contient beaucoup de cette hormone, mais si elle mûrit de façon inappropriée ou lente, les ovaires cessent de produire la bonne quantité d'œstrogène.
  4. La production d'hormones hypophysaires est altérée - la plupart de ce processus est expliqué par des facteurs génétiques. En outre, l'activité des ovaires affecte l'activité de l'hypophyse, à savoir la diminution du taux d'œstrogènes et de progestérone dans le sang.

Le mécanisme de développement de la ménopause est complexe et individuel. Le processus qui se produit dans le corps de la femme consiste à arrêter la production de la bonne quantité d'hormones.

La ménopause peut survenir à tout âge et dépend de nombreux facteurs. L'absence précoce de menstruations ou leur présence prolongée est une raison de consulter un gynécologue.

Âge d'apparition

L'âge de la ménopause chez toutes les femmes est différent, le taux est d'environ 50 ans. Indiquez clairement à quel âge commence la période de ménopause. Selon les statistiques, la plupart des femmes ménopausées sont âgées de 47 à 52 ans. L'arrêt précoce de la menstruation est diagnostiqué avant 40 ans, et plus tard après 60 ans.

Les statistiques ci-dessus ne concernent que la ménopause naturelle, causée par des facteurs naturels. En médecine, il existe une ménopause pathologique, mais il est impossible de le dire avec certitude. Habituellement, la cause est l'ablation des ovaires ou de l'utérus, un déséquilibre hormonal, le traitement de maladies oncologiques.

À la ménopause, même un médecin ne le dira pas à une femme. Pour déterminer le temps approximatif, vous pouvez utiliser la moyenne:

  • 45-50 ans - préménopause,
  • 50-51 ans - ménopause,
  • 51-53 - postménopause précoce,
  • Après 53 ans - la ménopause habituelle, qui dure jusqu'à la fin de la vie.

Tout écart par rapport à ces chiffres indique des violations impossibles à ignorer.

Symptômes et signes

L'apparition de la ménopause s'accompagne de symptômes spécifiques, tels que bouffées de chaleur, troubles du cycle, transpiration excessive, etc. L'inconfort est causé par une altération hormonale, provoquée par une violation du déséquilibre des hormones sexuelles produites par l'hypophyse et les ovaires. Les premiers symptômes de la ménopause peuvent durer plusieurs années, généralement jusqu'à ce que les règles cessent complètement. Près de 80% des femmes font face à des attaques dites de chaleur. Le syndrome autonome soudain s'accompagne de vagues de chaleur qui se concentrent dans la zone du visage et du haut du corps.

Il y a des signes avant-coureurs de la ménopause à tout moment de la journée, mais la nuit, les sensations sont plus fortes. Pour déterminer le début de la ménopause, il peut s’agir de frissons, de transpiration, de bouffées vasomotrices irrégulières et de l’apparition d’un motif rouge vasculaire sur la peau. Si le café et diverses épices sont maltraités, les symptômes végétatifs de la ménopause augmentent. L'alcool et le tabagisme augmentent le nombre de vagues, elles deviennent plus prononcées.

Les sueurs nocturnes et les bouffées de chaleur provoquent des troubles du sommeil, raison pour laquelle une femme se réveille fatiguée, irritable et distraite. À propos de la ménopause à venir, indiquez des sautes d'humeur, une pression artérielle élevée, des larmoiements, une dégradation de la concentration, une cessation de la menstruation. Les manifestations de la ménopause peuvent être faibles et fortes, parfois une femme n'est pas capable de tolérer le syndrome de la ménopause et demande l'aide d'un médecin.

Le pire, c’est que les symptômes de la ménopause masquent souvent des problèmes plus graves. Au cours de cette période, les femmes développent des maladies cardiovasculaires et neurologiques similaires.

Les principales manifestations de la ménopause:

  1. Les attaques de chaleur dans tout le corps.
  2. Transpiration accrue.
  3. Picotements et engourdissements des membres.
  4. Tachycardie.
  5. Léger vertige.
  6. Se sentir à court d'air.
  7. Frilosité des pieds.

Ces symptômes sont végétatifs, généralement ils ne sont pas dangereux s’il n’ya pas de pathologies associées. Il est important de surveiller votre état et d'aller à la clinique en cas d'infraction.

Comment diagnostiquer

Le diagnostic de la ménopause n'est pas difficile, il s'agit de déterminer les symptômes et les résultats des tests de laboratoire. Les principaux signes de ménopause dans le sang incluent les indicateurs suivants:

  • Faible quantité d'estradiol,
  • Augmentation de la FSH - hormone stimulante du follicule
  • Le ratio d'estrone et d'estradiol,
  • Faible niveau d'inhibine.
  • Améliorer les hormones mâles
  • Le rapport entre les hormones et la FSH et les hormones lutéinisantes.

Parfois, le médecin prescrit le diagnostic instrumental du patient:

  1. Ostéodensitométrie - Densité osseuse aux rayons X.
  2. Échographie - révélant le niveau des follicules.
  3. Frottis - nécessaire pour identifier la structure des cellules muqueuses.

Après avoir reçu les résultats, le gynécologue détermine la ménopause ou la réfute.

Quel est son effet sur les organes et les systèmes?

Les symptômes végétatifs ne sont pas dangereux, mais des modifications des organes internes entraînent souvent des complications. Les tissus privés d'œstrogène s'attrophient, le métabolisme se détériore et des troubles neuroendocriniens se développent. Au début de la ménopause, l'endomètre commence à se développer fortement, l'utérus est mou et élargi. Des processus atrophiques commencent rapidement dans le vagin, l'utérus et l'urètre.

Il y a souvent des douleurs à la poitrine, les ovaires se contractent et l'endomètre devient mince. Les parois vaginales perdent leur élasticité, la quantité de mucus diminue, une colpite, une sécheresse et des démangeaisons se développent. Pendant les rapports sexuels, la membrane muqueuse est blessée, le processus inflammatoire et le saignement commencent. Parfois, il existe une incontinence urinaire, une cystite et, avec le temps, des maladies du système cardiovasculaire sont possibles - crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, etc. Tous ces problèmes indiquent le vieillissement du corps. Arrêter le processus est très difficile.

Le concept et les causes de la ménopause

La première chose à dire à propos de cet état, c'est qu'il est complètement naturel. Lorsqu'elles atteignent l'âge approprié, chaque femme sur notre planète en fait l'expérience.

La principale caractéristique de la période post ménopause est un ajustement hormonal. Les ovaires cessent progressivement de produire des hormones œstrogènes. Mais cela ne se produit pas immédiatement - environ 2 ans après la dernière menstruation, ils conservent toujours cette fonction [1]. Cependant, alors, en l'absence d'œstrogènes, de nombreux systèmes de l'organisme commencent à faire l'expérience d'un manque d'hormone, ce qui explique pourquoi ils deviennent vulnérables aux changements pathologiques.

Souvent, les femmes ménopausées craignent le syndrome de la ménopause. Ce dernier est une conséquence de l'ajustement hormonal. La gravité du syndrome dépend de l'hérédité, des conditions extérieures (mode de vie) ainsi que des caractéristiques structurelles du corps. En moyenne, 26 à 48% [2] sont atteints de cette affection et, selon certaines données, jusqu'à 75% [3] de femmes. Il est donc important de savoir quand il faut être prêt pour son attaque.

Transition ménopausique (préménopause)

Les cycles de menstruations deviennent irréguliers, les premiers stades de la déviation peuvent atteindre 7 jours et, à la fin du délai, le délai atteint parfois 60 jours [11]. La transition ménopausique se produit souvent entre 40 et 45 ans [12].

Comme nous l'avons noté ci-dessus, malgré les croyances communes, les médecins ne désignent pas par ce terme une période, mais un événement spécifique - la dernière menstruation. La date est déterminée «avec le recul», un an après la fin des saignements.

La ménopause

Ce terme désigne la période qui dure toute la vie d'une femme après le début de la ménopause. Elle est associée à la fin des fluctuations hormonales, à la stabilisation du taux d'œstrogènes (taux faibles) et, dans de nombreux cas, à la disparition de symptômes désagréables de la ménopause.

Parfois, la ménopause peut survenir inopinément pour une femme, bien qu'elle ait prévu de se préparer pour cette période. Afin d'éviter de telles situations, vous devriez en apprendre davantage sur les "précurseurs" de la ménopause.

Premiers signes de ménopause

Il est important que toute femme comprenne ce qui se passe dans son corps - cela aide à éviter le stress et l’anxiété inutiles, qui ne font qu’aggraver la situation. C'est pourquoi vous devez connaître les tous premiers signes et symptômes de la ménopause.

Si la gravité des autres symptômes peut être faible et peut laisser sans attention, l'un d'eux indique alors le plus clairement une extinction progressive de la fonction ovarienne. Et ce - menstruation. Au tout début de la préménopause, le «mensuel» peut donner beaucoup de surprises. Dans certains cas, le cycle est perdu dans le sens d’une augmentation de la période, dans d’autres, ce qui réduit les intervalles entre les menstruations. Il convient de noter que chez 5 à 10% des femmes [13], le cycle régulier persiste jusqu'à la ménopause.

Parfois, d’autres symptômes se font sentir, au début rarement et faiblement, et de plus en plus souvent. Examinons plus en détail l'effet de la ménopause sur les systèmes corporels d'une femme.

Symptômes de la ménopause

Comme mentionné précédemment, la période climatérique chez une femme est associée à l'arrêt presque total de la production de l'hormone œstrogène. Les récepteurs sensibles à cette hormone sont situés dans de nombreux organes (vessie, cœur et artères, cerveau, os, peau, etc.), ce qui signifie que le travail de chacun d'eux est sujet à restructuration. Examinons quels systèmes subissent les plus grands changements.

Les 1-2 premières années après la ménopause:

  • Vaisseaux sanguins. Le symptôme le plus associé à la ménopause est associé à leur travail: les bouffées de chaleur. Il s'agit de sensations soudaines de fièvre d'une à deux minutes, souvent accompagnées de sueurs abondantes, parfois de frissons et de vertiges. Très souvent se produisent la nuit, ce qui contribue à un mauvais sommeil [14]. Du côté des vaisseaux sanguins, des syndromes spasmodiques douloureux sont notés dans la région du cœur [15].

  • Système nerveux. Au début, les dépressions post-ménopausiques sont fréquentes, avec des sautes d'humeur, des troubles du sommeil, de l'irritabilité et des troubles de la concentration. Ceci est dû à l'effet du déséquilibre hormonal sur l'hypothalamus [17].

2-5 ans après la ménopause:

  • Système génito-urinaire. Les symptômes communs incluent la sécheresse et l'inconfort du vagin (démangeaisons, brûlures), des mictions fréquentes. La réduction de la quantité d'œstrogène provoque une perturbation de la microflore du vagin - le nombre de lactobacilles diminue, le pH du milieu augmente [18]. En raison d'un apport sanguin insuffisant, le tonus musculaire de l'urètre diminue progressivement.
  • Peau a également une certaine sensibilité à la perte de balance d'oestrogène. Dans de nombreux cas, il devient plus sec, des rides apparaissent. Tous les annexes cutanées souffrent également - les cheveux et les ongles deviennent cassants et perdent leur aspect attrayant. Ceci est dû à une diminution de la formation de collagène avec déficit en œstrogènes [19].

5-8 ans après la ménopause:

  • Système osseux. L'un des risques les plus dangereux de la ménopause chez les femmes est le développement de l'ostéoporose, qui est causée par le «lessivage» régulier du calcium des os, ce qui les rend beaucoup plus fragiles. Environ 20 à 40% des femmes dans les pays développés sont confrontées à ce problème et, dans environ 30% [20] des cas, il en résulte des fractures. Il s’agit de la carence en calcium et en vitamine D à la base des changements hormonaux - afin de maintenir un taux normal de substance dans le sang, le corps «prélève» de manière indépendante le calcium des os. À la ménopause, une femme peut perdre jusqu'à 2% de son tissu osseux chaque année [22].
  • Système cardiovasculaire. Après la ménopause, le risque d'événements liés à l'athérosclérose augmente - angine, crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux.Le rôle protecteur des œstrogènes vis-à-vis du système cardiovasculaire cesse pratiquement et les déséquilibres dans l'équilibre en calcium et en vitamine D jouent également leur rôle [23].

L'un des problèmes importants de la médecine moderne est de maintenir le niveau de vie normal des femmes après la ménopause. Cela vaut tant pour les manifestations physiologiques, les symptômes de réduction des œstrogènes, l'état psychologique que pour contrer les risques de développer des maladies dangereuses - l'ostéoporose et des perturbations du travail du système cardiovasculaire. Une thérapie bien choisie pour les manifestations du syndrome post-ménopausique vous permet d’éviter bon nombre des complications pouvant survenir au cours de cette période.

Comment pouvez-vous réduire la gravité des symptômes de la ménopause?

À l’heure actuelle, le début de la ménopause coïncide souvent avec l’atteinte d’un certain niveau de vie pour une femme - la situation familiale actuelle, le succès professionnel et une haute estime de soi. Et les changements hormonaux violent le cours habituel des choses, affectant le bien-être et l'attitude. Avant que les produits médicaux modernes n'apparaissent sur les tablettes des pharmacies, beaucoup préféraient subir tous les symptômes d'extinction de la fonction de reproduction. D'autres ont eu recours à des remèdes populaires, souvent inefficaces et même dangereux. Mais à présent, ces extrêmes ne sont plus nécessaires, car il est possible de réduire au minimum l'inconfort après la ménopause grâce aux médicaments modernes.

Des préparations hormonales de synthèse et des préparations naturelles à base de phytoestrogènes sont utilisées à ces fins. Ce sont des composés végétaux qui ont un effet œstrogénique sur le corps - parmi eux, la génistéine, une substance organique dont la structure est similaire à celle de ces hormones [24]. En outre, il est recommandé aux femmes âgées de prendre des préparations de calcium et de vitamine D3 - pour renforcer les os, les dents et le système cardiovasculaire. Ils stimulent également la production de collagène, ce qui peut influer positivement sur l'état de la peau et des cheveux. Il existe des médicaments qui combinent ces deux composants - la génistéine en remplacement de l'œstrogène, ainsi que des suppléments de vitamines. Par conséquent, lorsque vous choisissez un médicament, faites attention à sa composition.

Quelles complications peuvent survenir

Lorsque la ménopause développe de telles complications:

  • Épuisement sur le fond des symptômes sévères,
  • L'apparition de la mastopathie et du cancer,
  • L'ostéoporose
  • Saignements utérins dus à des modifications hormonales,
  • Développement de fibrome causant des saignements
  • Ménopause précoce.

A la période climatérique, tout le corps est reconstruit, il n'est pas toujours possible de supporter cette étape sereinement. Pour identifier les complications, vous devez consulter régulièrement votre gynécologue.

Durée de la ménopause

La durée de la ménopause est une question difficile. La ménopause dure normalement 1 à 3 ans. Les nombres peuvent différer, car le corps de chaque femme est individuel. Vous devez vous fier au moment où les règles cessent complètement. Si cela se produisait, la période de post-ménopause commençait. Il se poursuit jusqu’à la fin de la vie d’une femme.

Quel traitement est prescrit et a-t-il besoin

La ménopause légère chez les femmes ne nécessite pas de traitement. Si la patiente s'inquiète des bouffées de chaleur fréquentes, des troubles neuroendocriniens et des colpites sont perceptibles, les ovaires sont retirés et un traitement ménopausique est alors prescrit. Pour éliminer la sécheresse vaginale, on utilise des bougies contenant des phytoestrogènes.

Si une femme souffre de troubles végétatifs, utilisez des préparations à base de plantes ou des remèdes homéopathiques. Les vitamines D, E, A, C et le calcium sont prescrites par le médecin traitant pour favoriser la production d’œstrogènes. Pendant la ménopause, il est important de normaliser les hormones, car ce traitement approprié est sélectionné.

Traitement hormonal substitutif

Saignements possibles, symptômes sévères et ménopause précoce - une raison de recourir à l'hormonothérapie (hormonothérapie). Une femme doit prendre des contraceptifs oraux. Le plus souvent, les pilules sont prescrites, mais parfois des correctifs, des spirales, etc. Il est nécessaire d'accepter diverses préparations seulement après consultation avec le médecin. Habituellement, à cette fin, les médicaments suivants sont utilisés:

L'hormonothérapie est essentielle. En outre, des antidépresseurs, des vitamines, des minéraux et des remèdes sont administrés. Le choix du médicament est effectué uniquement par un médecin, en fonction de l'hormone qui ne suffit pas.

Traitement sans hormones

Pour soulager les symptômes, vous pouvez prendre un médicament non hormonal à base d'ingrédients à base de plantes. Il améliore le bien-être, réduit la fréquence des bouffées de chaleur et normalise le sommeil. Le médecin peut vous prescrire des détecteurs de l'humeur, des antihypertenseurs et des anticonvulsivants, ainsi que des antidépresseurs. En outre, la physiothérapie est utilisée. Ces méthodes n'arrêteront pas la ménopause, mais aideront à éviter les complications et à atténuer les symptômes.

Prévention

Selon des études, les femmes à risque de ménopause précoce, qui subissent souvent des avortements, prennent de l'alcool, déterminent de manière incorrecte le mode travail-repos, surmenent leur travail et ont une vie sexuelle irrégulière. Pendant la ménopause, les femmes devraient avoir le bon mode de vie. Vous ne pouvez pas boire, fumer, travailler dur, souvent nerveux et ne pas traiter les maladies gynécologiques. Pour éviter une ménopause précoce, il suffit de mener une vie sexuelle régulière, de faire du sport, de manger équilibré et d'abandonner toutes les mauvaises habitudes.

Dans notre famille, presque toutes les femmes ont une ménopause précoce. Personnellement, j'ai commencé à 44 ans et ma mère à 42 ans. Elle a été sauvée par Remens, qui lui a été prescrit par un gynécologue. J'ai également essayé, les composants à base de plantes éliminent en douceur les troubles psychologiques, c'est maintenant beaucoup plus facile. Tout comme le fait que Remens aide à éviter de nombreuses maladies féminines, il s'agit d'un énorme avantage.

Ekaterina, 51 ans

J'ai commencé à lire sur la ménopause il y a quelques années, les critiques de femmes me semblaient si effrayantes, autant qu'une panique est apparue. Dès qu'elle a senti les premiers signes, elle a immédiatement couru chez le médecin. Klimonorm prescrit, je bois des cours, alors que tout va bien. Les femmes, n’ayez pas peur des médecins, il existe aujourd’hui des milliers de médicaments qui peuvent soulager tous les symptômes. Pas besoin de supporter les marées et autres désagréments, cela ne fera qu'empirer.

Svetlana, 50 ans

Et je bois du Qi-Klim, ça me va bien. L'essentiel, c'est que la nuit, les marées ne dérangent pas, mais c'était comme si on transpirait au resort. C'est la chaleur qui m'a fait consulter une gynécologue, jusqu'à ce qu'il apparaisse qu'elle a enduré tous les symptômes. Il est conseillé de faire attention aux signes de la ménopause. Parfois, des maladies graves du cœur et des vaisseaux sanguins se cachent sous eux. Je vais constamment à la réception, alors que la santé est normale. J'espère vraiment que ces tourments prendront fin dans un avenir proche.

Et maintenant, mes symptômes sont légers, il n'y a pas de malaise particulier. Je comprends que ce n’est que le début, mais je ne veux pas boire de pilules. Si nous en prenons trop, nous buvons différentes mauvaises herbes.

Les causes de l'offensive

Les hormones féminines produites dans les ovaires provoquent des changements cycliques dans l'utérus et dans tout le corps. Les œstrogènes agissant dans la première phase du cycle ovarien-menstruel sont nécessaires à la croissance de l'endomètre et à la maturation du follicule. C'est cette hormone qui détermine le développement des caractères sexuels secondaires, affecte l'état de la peau et ses phanères. La progestérone est principalement nécessaire pour maintenir la grossesse, une chute brutale de son niveau en fin de cycle provoque l'apparition de la menstruation.

De 30 à 35 ans environ, une femme commence à épuiser son stock de follicules. Dans le même temps, de plus en plus de cycles anovulatoires apparaissent et la production d'œstrogènes commence à diminuer progressivement. Ceci est associé à une diminution de la sensibilité des tissus ovariens aux hormones régulatrices de l'hypophyse et à une sclérose progressive lente du parenchyme gonadique.

Au début, le tissu conjonctif n'apparaît que dans la zone des follicules ovulés, puis l'ovaire entier est impliqué dans le processus. Le taux de ces changements augmente avec l'apparition de changements liés à l'âge et à l'athérosclérose dans les parois alimentant l'organe des vaisseaux. En conséquence, à l'âge de 50 ans, les ovaires semblent souvent diminués, denses, ratatinés.

Actuellement, on considère que la réactivité des systèmes nerveux et endocrinien est d'une grande importance pour réduire le fonctionnement des ovaires, en particulier le niveau de production de l'hormone adrénocorticotrope de l'hypophyse. Des études ont été menées sur le transfert d'ovaires pratiquement non fonctionnels d'animaux âgés vers des animaux jeunes. Au même moment, l'organe greffé recommençait à produire des hormones sexuelles, la maturation des follicules restants y était reprise. Et chez les animaux âgés, l’implantation d’ovaires chez des sujets jeunes n’empêche pas la ménopause, mais retarde légèrement son apparition. Ces résultats confirment l'effet du statut neuroendocrinien général sur le développement de la ménopause.

Au début, le niveau global d'œstrogènes dans le corps est encore suffisant, car cette hormone n'est pas produite uniquement dans les ovaires. Il est synthétisé en petites quantités à partir d'androgènes par les tissus périphériques, principalement les tissus adipeux sous-cutanés. Mais rien ne compense la pénurie croissante de progestérone. Il en résulte un déséquilibre des hormones sexuelles, ce qui affecte la régularité des menstruations et peut entraîner des modifications indésirables de l'utérus et d'autres organes internes.

Par la suite, la carence en œstrogènes apparaît en premier dans la pathogenèse de la ménopause. Les récepteurs de cette hormone ne se trouvent pas seulement dans l'utérus. On les trouve dans l'hypothalamus, les parois des vaisseaux sanguins, la peau et dans de nombreux autres organes. Cela est dû à la multiplicité des symptômes qui accompagnent la période ménopausique.

La ménopause est-elle possible après des interventions médicales?

Parfois, la cessation de la menstruation et les modifications ménopausiques dans le corps sont d'origine iatrogène. Après l'ablation chirurgicale des ovaires (ou la plupart d'entre eux), la chimiothérapie ou la radiothérapie des organes pelviens, une ménopause artificielle se produit. On l'appelle aussi syndrome post-construction ou postovariectomie.

L'ablation des ovaires ou la suppression de leur fonction s'effectue dans les maladies suivantes:

  1. tumeurs malignes des ovaires eux-mêmes,
  2. cancer de l'endomètre, du corps ou du col utérin,
  3. lésions purulentes étendues des ovaires et d'autres organes pelviens,
  4. cancer colorectal avec germination dans les organes voisins et atteinte de l'utérus,
  5. endométriose progressive avancée (en l'absence d'effet du traitement conservateur),
  6. tumeur maligne de la vessie avec radiothérapie,
  7. cancer du sein, si l’effet du taux d’œstrogènes sur le taux de croissance de la tumeur est confirmé,
  8. chimiothérapie en hématologie.

Une carence aiguë en œstrogènes entraîne le développement rapide de tout un ensemble de troubles auxquels l'organisme n'a pas le temps de s'adapter. Par conséquent, les symptômes de la ménopause après l'ablation des ovaires (ou l'arrêt brutal de leur fonctionnement) sont généralement très prononcés.

Une affection semblable à la ménopause artificielle peut également se développer avec des interventions gynécologiques chirurgicales préservant les organes. Par exemple, lors d'une amputation simple ou d'une hystérectomie, les ovaires tentent de ne pas être enlevés. Cependant, la perturbation de leur apport sanguin pendant la ligature des artères utérines peut entraîner l'arrêt de la production d'œstrogènes avec l'apparition de signes neuroendocriniens et métaboliques du syndrome ménopausique. Il est important de comprendre que la cessation de la menstruation après l'ablation de l'utérus tout en maintenant le travail actif des ovaires n'est pas une vraie ménopause.

Qu'est-ce que la préménopause?

La ménopause naturelle liée à l'âge ne se développe pas soudainement. Au fil des années, des violations caractéristiques apparaissent et se développent. Et ils affectent non seulement le cycle menstruel. On note des troubles végétatifs et neuroendocriniens, l’état de la membrane muqueuse des organes génitaux, des modifications de la peau et des tissus sous-cutanés. Cette période s'appelle la préménopause, avec elle commence la ménopause. Plus près de l'apparition de la ménopause, en plus des symptômes externes, il existe également des modifications irréversibles et progressives dans de nombreux organes internes.

Dans ce cas, le cycle devient irrégulier, peut entraîner des saignements irréguliers fréquents ou des règles prolongées. De telles violations peuvent avoir lieu à l'âge de 45 ans. Peu à peu, la menstruation devient de plus en plus rare et rare et, au bout d’un moment, s’arrête enfin. En leur absence depuis plus de 12 mois, parlez du début de la ménopause. Dans le même temps, les manifestations externes de carence en œstrogènes persistent pendant un certain temps, le corps s'adapte progressivement à un nouvel état.

Puis-je tomber enceinte pendant cette période? De nombreuses femmes commencent à négliger la contraception dès l’apparition de la préménopause. En fait, le risque d'apparition et de maintien de la grossesse est toujours préservé, du fait de la présence de rares cycles ovulatoires et de la non-constance du niveau d'hormones sexuelles. Parfois, l'arrêt de la menstruation due à la grossesse est considéré comme un signe de ménopause, et la détection du développement d'un fœtus avec une échographie planifiée est une surprise.

Manifestations de la ménopause

Les premiers symptômes inquiétants sont généralement les bouffées de chaleur - des vagues soudaines de bouffées de chaleur végétatives ressenties dans le visage et le haut du corps. Dans le même temps, la peau rougit de manière inégale, elle présente un motif de marbre vasculaire. La chaleur est remplacée par les frissons et la transpiration, particulièrement prononcés la nuit. Pendant la journée, les marées se produisent plusieurs fois et sans raison apparente. Ils peuvent persister plusieurs années, après la fin des périodes de ménopause.

Les marées sont notées chez près de 80% des femmes ménopausées. La gravité et la fréquence de ces troubles vasomoteurs peuvent augmenter avec l'utilisation du café et des épices, des aliments contenant des sulfites et des nitrates, ils sont également souvent provoqués par l'alcool et le tabagisme. On pense que l'hypothalamus joue un rôle majeur dans le développement des marées. C'est la partie du cerveau dans laquelle se trouvent les plus hauts centres du système nerveux autonome. L'absence d'œstrogène inhibe la fonction neurosécrétoire de l'hypothalamus et conduit à une activité accrue du système sympathicadrénal.

En raison des marées prononcées dans la soirée, le sommeil peut être perturbé. Le changement de profondeur et de durée entraîne l'absence de sensation de repos le matin, d'irritabilité et de distraction de l'attention pendant la journée. Les plaintes concomitantes de troubles de la mémoire ne sont pas directement liées à la ménopause, elles sont dues à des modifications des parois des vaisseaux cérébraux lors de l'athérosclérose et d'une maladie hypertensive. Mais une diminution de la concentration due aux bouffées de chaleur et à l'insomnie entraîne une aggravation des problèmes de mémoire à court terme. La labilité émotionnelle est également souvent constatée avec des larmoiements et des sautes d'humeur soudaines.

Pendant la période préménopausique, il peut aussi y avoir des plaintes d'engourdissement et de fourmillements dans les doigts, des frissons aux jambes, des palpitations, une sensation de manque d'air, des vertiges instables instables et non systémiques. Tout cela est généralement une manifestation de la labilité végétative et un changement brutal du tonus des vaisseaux périphériques pendant la ménopause. Mais n'éliminez pas tous les symptômes du déséquilibre hormonal, il existe un risque de développer des maladies concomitantes neurologiques et cardiovasculaires. Et les symptômes de la ménopause chez les femmes dans ce cas peuvent masquer les premiers signes d'une pathologie grave.

L'instabilité de la pression artérielle apparaît souvent, ce qui prédispose au développement de l'hypertension. De plus, une femme ne peut pendant longtemps pas associer vertiges, battements de coeur et autres symptômes apparaissant avec cette pathologie, sans traitement nécessaire.

Impact sur les systèmes et les organes

Les troubles végétatifs de la ménopause - un phénomène désagréable mais transitoire. Mais les changements dans les organes internes peuvent causer diverses complications dans la période post-pénopopause. Ils sont associés à une atrophie et à des modifications de la structure de tissus sans influence des œstrogènes, ainsi qu'à des troubles métaboliques et neuroendocriniens en développement secondaires.

Les premiers sont des changements dans les organes génitaux. Aux premiers stades de la préménopause, le déficit en progestérone prédomine, ce qui entraîne une prolifération excessive (croissance) de l'endomètre. Dans ce cas, l'utérus peut être légèrement élargi et doux, donnant l'impression de juteux, fourré. Par la suite, l’insuffisance croissante d’œstrogènes provoque des processus atrophiques dans les parois du vagin, de l’utérus et de l’urètre. Les glandes mammaires perdent la majeure partie de la couche adipeuse, les lobules alvéolaires sont sclérosées et réduites. La mastopathie concomitante fait souvent mal à la poitrine.

Pendant la ménopause, l'utérus et les ovaires diminuent de près d'un tiers, l'endomètre devient plus fin et plus uniforme. Le vagin se raccourcit et se redresse, ses parois perdent leur élasticité et leur élasticité. Il réduit la production de mucus, qui joue un rôle protecteur et constitue un terrain fertile pour les bactéries lactiques bénéfiques. Cela conduit à l'apparition d'une colpite atrophique, qui s'accompagne d'une sensation de sécheresse, d'irritation et de démangeaisons. Половой акт становится болезненным, а сопутствующие микротравмы слизистой оболочки влагалища могут стать причиной кровянистых выделений и поддерживают воспалительный процесс.

Так как начинается атрофия мышц со снижением тонуса тазового дна и уретры, может появиться недержание мочи. Поначалу оно проявляется лишь при сильном натуживании, кашле, чихании и смехе. Par la suite, le degré de dysurie augmente et, en raison de la bouche ouverte de l'urètre, le développement d'une infection ascendante du système excréteur est possible. La cystite est souvent diagnostiquée.

Les œstrogènes ont un effet préventif sur le système cardiovasculaire, en augmentant l'élasticité des parois des artères et en augmentant le degré d'adaptation du corps au stress. En raison du manque de cette hormone à la ménopause, les vaisseaux deviennent plus denses, la capacité à compenser les différences de pression artérielle diminue. Cela augmente le risque d'accidents vasculaires - infarctus du myocarde et accidents vasculaires cérébraux.

Dans le système musculo-squelettique, il y a une redistribution des substances minérales et des protéines, la teneur en collagène diminue. En conséquence, les os deviennent plus fragiles et les disques intervertébraux et le cartilage articulaire deviennent plus minces et résistent mieux aux charges dynamiques. La peau et les tissus sous-cutanés perdent leur élasticité, l'état des follicules pileux et des ongles change. La caractéristique est le dépôt de graisse dans la région de 7 vertèbres cervicales, ce qui conduit à la formation d'une bosse serrée-élastique. C'est ce qu'on appelle climatérique ou veuf.

Compliqué pendant la ménopause

Les complications qui se développent pendant la ménopause incluent:

  1. syndrome climatérique sévère, lorsque des troubles autonomes existants épuisent une femme,
  2. fractures vertébrales et du col fémoral pathologiques dues au développement d'une ostéoporose,
  3. saignement utérin percutant associé à des modifications hormonales,
  4. hyperplasie de l'endomètre à la ménopause, ce qui augmente le risque de cancer de l'utérus,
  5. l'apparition dans le corps de fibromes utérins pouvant renaître ou provoquer des saignements en raison d'une mauvaise réduction des parois du corps,
  6. l'apparition de mastopathies et de formations tumorales dans les glandes mammaires qui menacent le développement du cancer du sein,
  7. ménopause précoce, qui peut être due à un facteur héréditaire, à des maladies existantes ou à un épuisement rapide des ovaires après une stimulation et à l'utilisation irrationnelle de médicaments hormonaux.

La ménopause est une période de restructuration de tout l'organisme, et ce processus n'est pas toujours lisse. Par conséquent, il est nécessaire de consulter régulièrement un gynécologue et de se soumettre à des enquêtes oncologiques planifiées, ce qui permettra d'identifier rapidement les complications dangereuses.

Les tests de ménopause comprennent des frottis pour oncocytologie et microflore vaginale, échographie pelvienne et mammographie. Si nécessaire, effectuez un examen radiographique de la colonne vertébrale et des os de la main pour déterminer la gravité de l'ostéoporose. Ceci est complété par un test sanguin avec une évaluation du métabolisme des minéraux.

Une thérapie est-elle nécessaire?

Le déroulement modéré de la ménopause ne nécessite pas d'intervention médicale, le corps de la femme s'adapte lui-même au nouvel état. Le traitement de la ménopause est effectué avec des bouffées de chaleur fréquentes, des troubles neuroendocriniens prononcés, une vaginite atrophique évidente. Le traitement est également nécessaire immédiatement après le retrait des ovaires. Oui, et la ménopause prématurée nécessite une correction des violations résultantes.

Pour le traitement de la colpite atrophique, utilisez des bougies à faible teneur en œstrogènes ou en phytoestrogènes, ce qui permet d'améliorer l'état de la muqueuse vaginale. Lorsque des troubles végétatifs et des marées fréquentes sont exprimés dans l’utilisation de préparations à base de plantes, ils sont disponibles sous forme de gouttes ou de comprimés. Vous pouvez également utiliser les frais de plantes médicinales ou d'herbes individuelles. Souvent nommés et remèdes homéopathiques.

Les vitamines de la ménopause aident à soutenir la production d’œstrogènes en dehors des ovaires, à améliorer le métabolisme et le système cardiovasculaire. En plus d'un régime alimentaire riche en acides gras polyinsaturés et en fibres, les vitamines A, C, E, D sont prescrites sous forme isolée ou dans le cadre d'un complexe multivitaminique. Il est également souhaitable de saturer le corps en calcium.

Traitement hormonal substitutif

L'évolution rapide de la ménopause, la tendance aux saignements utérins, l'apparition précoce de la ménopause et le syndrome post-castration sont des indications du traitement hormonal substitutif (THS) sous la forme de contraceptifs oraux à faible dose. Les pilules les plus couramment utilisées, mais peuvent utiliser des patchs ou d'autres formes galéniques. Les médicaments pour l'hormonothérapie sont prescrits par un médecin. Dans le même temps, une surveillance régulière de l'état des organes cibles (utérus, ovaires, seins), du foie et du système veineux est nécessaire.

Médicaments non hormonaux pour la ménopause

La prise de médicaments non hormonaux contribue à améliorer le bien-être et à réduire le nombre de bouffées de chaleur. Selon les indications, les antidépresseurs et les stabilisateurs de l'humeur, les anticonvulsivants et les antihypertenseurs peuvent être utilisés. Ils peuvent être complétés par de la physiothérapie.

Toutes ces mesures ne préviendront pas la ménopause, mais éviteront les complications et atténueront l'évolution du syndrome ménopausique.

Comment retarder la ménopause?

Pour éviter un arrêt précoce des ovaires, vous devez vous débarrasser des mauvaises habitudes, si possible, guérir les maladies chroniques existantes et mener un mode de vie actif avec une activité physique suffisante. Vous ne devez pas utiliser arbitrairement une variété de médicaments qui affectent l’état du système endocrinien et le fonctionnement des ovaires. Il est également important d’ajuster votre menu en ajoutant du poisson de mer, des fruits et légumes frais et des huiles végétales naturelles. Il n'est pas souhaitable de manger des aliments lourds et beaucoup de graisse animale.

Pour confirmer par vous-même les modifications hormonales caractéristiques, vous pouvez utiliser le test de ménopause, conçu pour déterminer la quantité d'hormone folliculo-stimulante dans les urines. Lors de l'identification d'une augmentation à long terme de sa concentration, il est conseillé de consulter un médecin pour développer une tactique favorisant le comportement et le choix du traitement.

La ménopause est une période naturelle dans la vie d’une femme. Cela ne peut être évité, mais la gêne et le risque de complications peuvent être considérablement réduits.

Facteurs

La ménopause est la dernière menstruation de la vie de la femme, après laquelle commence l’extinction de la fonction de reproduction. Tous les organes, d'une manière ou d'une autre, s'usent et avec l'âge, la fonctionnalité des ovaires diminue, à savoir, leur activité intrasécrétoire diminue, les ovules cessent de mûrir. Une production insuffisante d'œstrogènes a un effet sur le corps de la femme dans son ensemble. Différents groupes d'organes deviennent plus vulnérables aux pathologies. Les follicules des ovaires sont progressivement remplacés par du tissu conjonctif et cessent d’exercer les fonctions nécessaires à l’accouchement. Cela conduit à l'impossibilité de poursuivre les règles et, par conséquent, à l'apparition de la ménopause.

Selon l'âge de la femme dans laquelle elle a eu ses dernières règles, on distingue la ménopause:

  • prématuré (jusqu'à 40 ans),
  • tôt (40-45),
  • en temps opportun (46-54),
  • plus tard (à partir de 55 ans).

Dans la classification de cette période de la vie, il y a trois phases:

Pour l’apparition de chacune d’elles, il existe certaines limites, caractéristiques de la plupart des femmes, bien qu’il existe des exceptions. Le plus souvent, l'âge de début de l'adaptation hormonale est déterminé par l'hérédité, s'il n'y a pas d'autres facteurs significatifs influant sur la santé du patient..

Préménopause

Elle se caractérise par l'apparition de menstruations irrégulières. Cette condition couvre la période précédant les dernières règles et peut durer plusieurs années. Au début de la préménopause, les femmes constatent un retard des saignements de 6 à 7 jours et, avant la ménopause, il est possible qu’il n’y ait pas de congé avant deux mois. Une période similaire commence généralement entre 40 et 45 ans, mais il existe de nombreux cas de développement entre 45 et 50 ans.

La ménopause peut être établie un an après la fin de la dernière menstruation de la vie d'une femme. Le terme de son apparition tombe généralement entre 45 et 55 ans. Selon les statistiques, la ménopause survient le plus souvent dans 51 ans. Cependant, dans le cas d’un processus précoce, les médecins ont mis fin à la période de reproduction chez les femmes âgées de 37 à 39 ans.

Symptômes de la ménopause

Les principaux signes de ce phénomène sont associés à une production insuffisante de l'hormone œstrogène. Son absence provoque des insomnies, des sueurs (surtout la nuit), des bouffées de chaleur - une fièvre soudaine sur le visage ou tout le corps, suivie d'une transition vers une sensation de froid et de frisson. De tels phénomènes peuvent durer de 1 à 5 minutes et se produire plus de 20 fois par jour. Des marées trop fréquentes associées à d'autres symptômes désagréables réduisent considérablement la capacité de travail des femmes au cours de cette période.

Le manque d'œstrogènes entraîne une augmentation du lessivage du calcium des os et des dents et une diminution de la capacité du corps à absorber cet élément. Ce phénomène provoque l'ostéoporose et la carie dentaire. Le risque de fractures osseuses avec des ecchymoses et leur période de guérison augmentent.

Cette période de la vie d'une femme peut s'accompagner d'autres manifestations:

  • fatigue accrue,
  • déprimé
  • instabilité émotionnelle
  • diminution de la libido,
  • vagin sec
  • besoin fréquent d'uriner,
  • la décoloration de la peau,
  • diminution de la taille des glandes mammaires,
  • maux de tête
  • réactions allergiques
  • myocardiodystrophie,
  • violation de la posture, etc.

Ces types de symptômes réduisent considérablement la qualité de vie de la femme. Pour une climatère moins sévère, elle peut avoir besoin de soins médicaux.

Diagnostics d'état

De nombreuses femmes n'associent pas toujours les symptômes désagréables au début de la ménopause et se plaignent auprès de médecins de différents profils. Pour poser un diagnostic correct, le médecin évalue l'état général du patient. La préménopause s'accompagne souvent d'un aspect caractéristique de la peau, du développement de graisse sous-cutanée et de phoques dans les glandes mammaires. Pour un diagnostic plus précis, le médecin demande au patient de subir un test sanguin pour détecter les hormones, qui est effectué certains jours du cycle menstruel.

Traitement de la ménopause

La ménopause elle-même n'est pas une maladie, mais elle s'accompagne souvent de diverses sensations désagréables qui peuvent et doivent être combattues. Pour atténuer les manifestations d’un état similaire dans la médecine moderne, on utilise des préparations hormonales synthétisées et des remèdes à base de plantes à base de phytoestrogènes. Ces médicaments sont disponibles sous différentes formes posologiques. En fonction du type de symptômes manifestés, le médecin peut vous prescrire des pilules, des injections ou des suppositoires vaginaux.

L'acceptation d'hormones synthétisées efficaces présente un certain nombre de contre-indications importantes, dont l'une est une prédisposition au cancer. Dans de tels cas, il est conseillé d'utiliser des phytoestrogènes sans danger, qui sont très efficaces au début de la ménopause. Pour réduire la fréquence et l'intensité des bouffées de chaleur, les antidépresseurs peuvent être prescrits à la femme. Pour soulager le stress émotionnel pas trop fort, les médecins recommandent de prendre diverses préparations à base de plantes sédatives.

Pendant cette période, les femmes doivent faire attention à leur santé. Si nécessaire, vous devriez changer le mode de vie habituel. Les médecins recommandent d’arrêter de fumer et d’alcool, d’équilibrer l’effort physique, de bien manger et de se promener au grand air. S'il est impossible d'inclure dans le régime suffisamment d'aliments riches en nutriments, vous devez prendre des complexes de vitamines sous forme de comprimés. Les vitamines du groupe B ont un effet positif sur le système nerveux, le tocophérol aide à maintenir l'élasticité de la peau. Pour améliorer l'état des os, des dents et de la peau, les femmes doivent prendre un complexe de vitamine D3 et de calcium.

Méthodes folkloriques

Beaucoup de femmes préfèrent faire face aux marées de la médecine alternative sans avoir recours à une assistance médicale. Une telle auto-médication est rarement efficace, car pour soulager les symptômes, il est nécessaire de maintenir en permanence le niveau d'hormones souhaité dans le corps. Déterminer le nombre exact de phytoestrogènes dans une collection à base de plantes n'est pas possible. La réception de perfusions inoffensives peut entraîner de nombreux effets secondaires et provoquer une détérioration de l’état de la femme..

Dans certains cas, les remèdes populaires apportent un soulagement. Les médecins associent ce fait au pouvoir de la suggestion automatique. Si une femme est sûre que les herbes médicinales la soulageront, prendre la décoction peut avoir un effet placebo. Cependant, en cas de bouffées de chaleur intenses, le traitement homéopathique devient souvent impuissant.

Comme plante médicinale pour soulager les crises les plus souvent utilisées origan, aubépine, mélisse, aneth et trèfle rouge. La réception contrôlée des décoctions de ces plantes a un effet tonique sur le corps. Les remèdes populaires les plus utiles sont les jus de légumes fraîchement pressés. Leur utilisation assure la fourniture de quantités suffisantes de vitamines nécessaires à la ménopause.

Comment retarder l'apparition de la ménopause

Dès la naissance, une femme a une réserve ovarienne limitée. C'est pourquoi il n'est pas possible de reporter le programme de développement défini par la nature pour une longue période. Si une femme a de faibles réserves, le gynécologue peut lui prescrire des contraceptifs oraux, ce qui ralentit la maturation des œufs et prolonge ainsi la période de reproduction. Après la ménopause, vous pouvez utiliser un ensemble de mesures basées sur le maintien d'un mode de vie sain.

Conclusion

Bon nombre des symptômes désagréables au cours des différentes étapes de la ménopause ne représentent aucun danger pour la santé des femmes. Cependant, la gynécologue devrait surveiller régulièrement la patiente afin de détecter rapidement les maladies graves. Il convient de noter que cette période est caractérisée par un risque accru de développer des pathologies, notamment une mauvaise régénération du tissu osseux. Une femme mûre devrait s'efforcer de mener une vie saine, grâce à laquelle les manifestations négatives de la ménopause sont considérablement réduites et le reste de sa vie ne se transformera pas en une visite interminable aux cabinets de médecins.

Pin
Send
Share
Send
Send