L'hygiène

Quand puis-je utiliser des tampons après l'accouchement

Pin
Send
Share
Send
Send


Beaucoup de femmes se demandent si les tampons peuvent être utilisés après l'accouchement, ces produits hygiéniques semblant plus confortables que les tampons. Cependant, immédiatement après la naissance, leur utilisation n'est pas toujours souhaitable. Cela est dû à la présence d'infections concomitantes chez une femme, au déroulement de la naissance et aux complications survenues lors de l'accouchement. Dans ce cas, il peut être nécessaire de consulter le gynécologue traitant.

Alors, combien de temps après l'accouchement pouvez-vous abandonner les plaquettes au profit des tampons, et y a-t-il des cas où l'utilisation de ces derniers ne vaut pas la peine jusqu'à l'arrivée de règles régulières? Tout cela dans cet article.

Hygiène postpartum

Immédiatement après la naissance de l'enfant, ce qu'on appelle les lochies commencent à se libérer de l'utérus - un écoulement post-partum qui contient du sang, des particules du placenta, des restes de mucus et des bactéries. Un autonettoyage particulier de l'utérus se produit. Par conséquent, pendant cette période, leur écoulement libre est extrêmement important. La quantité de décharge dans les premières semaines peut être significative, graduellement leur intensité s'affaiblit, elles deviennent plus rares et transparentes, avec moins de mélange de sang.

Les tampons après la naissance peuvent commencer à être utilisés dans environ 3 à 4 semaines en l'absence de pathologies associées.

Immédiatement après l'accouchement

Puis-je utiliser des tampons immédiatement après l'accouchement? À cet égard, tous les médecins donnent une réponse définitive - non, cela est interdit, car cet outil d'hygiène fera plus de mal que de bien.

Le fait est que de tels produits d’hygiène personnelle rendent difficile l’estimation de l’ampleur des pertes sanguines quotidiennes, ce qui peut conduire à un diagnostic tardif des saignements utérins. De plus, immédiatement après la naissance, le col de l'utérus est ouvert, ce qui rend le corps extrêmement vulnérable aux infections. Le tampon retient les sécrétions en soi et, dans des conditions de chaleur et d'humidité, les bactéries pathogènes commencent à se multiplier activement. Tout cela peut conduire au développement d'infections bactériennes, auxquelles un corps affaibli aura du mal à faire face.

Leur utilisation immédiatement après l'accouchement est également indésirable, car le canal cervical n'est pas encore complètement fermé. Le produit d'hygiène peut donc pénétrer dans la cavité utérine et provoquer une détérioration brutale de la santé et de nombreuses complications. En outre, après la naissance du bébé, les parois vaginales sont étirées, de sorte que dans certains cas, le tampon peut tout simplement tomber.

À cet égard, dans les premières semaines après la naissance, des serviettes hygiéniques à forte capacité d'absorption seraient idéales. Ils ne retardent pas l'écoulement des sécrétions utérines, ne blessent pas les points de suture post-partum. Il est important de changer les électrodes toutes les 2 heures, car elles doivent être traitées avec de l'eau tiède et du savon pour bébé.

Quand puis-je commencer à utiliser des tampons

Quand pouvez-vous commencer à penser à l'utilisation de tampons? Les gynécologues conseillent d'oublier leur existence au moins dans les 2 premières semaines suivant la naissance de l'enfant. Si une femme a eu une césarienne ou de multiples pauses, l'utilisation de ce produit de soin personnel est interdite jusqu'à ce que les sutures soient enlevées et que toutes les plaies soient complètement guéries. Il est important d'attendre que les lochies deviennent plus rares et transparentes, ce qui signifie que le processus d'autoépuration de l'utérus s'achève et que le corps s'est presque complètement rétabli après la naissance de l'enfant.

Il est recommandé de commencer progressivement à utiliser de tels produits de soins personnels. Au début, vous ne pouvez utiliser qu’une seule pièce par jour, en alternance avec les joints. Au fur et à mesure que vous vous sentez mieux et réduisez les pertes, vous ne pourrez progressivement utiliser que des tampons à faible absorption. Il est important de se rappeler que les fonds destinés à de grandes pertes de sang peuvent devenir un terrain fertile pour l'infection et qu'il est beaucoup plus difficile de les retirer, surtout si la femme n'a que guéri des sutures post-partum.

Il est important de se rappeler que la décision de commencer à utiliser des tampons a toujours un laps de temps individuel et est prise uniquement par le gynécologue traitant. Dans la plupart des cas, les experts conseillent vivement de ne pas se précipiter pour utiliser de tels produits d’hygiène, car le risque de complications qu’ils entraînent est potentiellement plus élevé que la commodité et le confort d’utilisation.

Dans quels cas vous ne pouvez pas utiliser de tampons après l'accouchement

Dans certains cas, il n'est pas recommandé aux femmes après l'accouchement d'utiliser des tampons pendant une longue période - plus d'un mois. Cela est dû non seulement à la restauration du corps après la naissance de l'enfant dans le monde et à sa sensibilité particulière à divers microorganismes pathogènes et pathologies qui auraient pu se produire avant et pendant l'accouchement. Ces facteurs incluent:

  1. Césarienne, qu'elle soit planifiée ou urgente. Après l'opération devrait assurer la bonne circulation du sang et des sécrétions utérines. Pour cela, les électrodes médicales spéciales ou les culottes puerpérales sont les mieux adaptées. Un tampon peut provoquer une inflammation et des saignements, car les bactéries qui s'y accumulent nuisent à la santé du système reproducteur.
  2. Si une femme a une maladie immunodéficitaire telle que le VIH, des anomalies congénitales, il est nécessaire de retarder l’utilisation de tampons.
  3. La présence de colpite au troisième trimestre. Même après un traitement réussi, vous devriez cesser d'utiliser des tampons.
  4. Si après l'accouchement a dû procéder à un curetage, séparation manuelle du placenta.
  5. En présence d'un nouveau-né des maladies infectieuses congénitales. Cela indique que la femme dans le corps se produit secrètement des processus inflammatoires qui affectent le système reproducteur. L'utilisation de tampons dans ce cas menace le développement de maladies infectieuses et l'apparition de complications.
  6. En cours de travail, des ruptures de l'utérus et du périnée se sont produites.

En présence d'au moins une des situations ci-dessus, il est préférable de ne pas utiliser de tels produits de soins personnels jusqu'à ce que le corps soit complètement restauré et que tous les points de suture postopératoires guérissent.

Gynécologues d'opinion

Pour empêcher l'utilisation de tampons d'avoir des effets indésirables après l'accouchement, les médecins vous conseillent de suivre ces instructions:

  1. Si une femme n'a jamais utilisé de tels produits d'hygiène avant l'accouchement, vous ne devriez pas les utiliser immédiatement après l'accouchement. Les tampons peuvent provoquer une réaction négative, qui sera beaucoup plus difficile que celle des femmes qui n'ont pas encore accouché. Vous devez attendre l’arrivée du mensuel habituel et utiliser ces produits de soins personnels avec prudence.
  2. Vous ne devriez pas utiliser de tampons après avoir donné naissance à ceux qui avaient déjà eu une mauvaise expérience de leur utilisation. Le corps est déjà affaibli et l'utilisation de tels moyens hygiéniques peut déclencher le développement de muguet, de vaginose ou de maladies infectieuses.
  3. Ils devraient être choisis un peu plus petit que la quantité estimée de décharge. Il convient de donner la préférence à la marque utilisée par la femme avant de mettre bas pour éviter une réaction allergique ou une intolérance. Ils doivent être changés toutes les 2 heures, puis se laver à l'eau tiède avec du savon pour enfants. En aucun cas, on ne peut utiliser de tels produits d'hygiène la nuit, il est préférable de privilégier les matelas de nuit.

Le respect de ces simples directives aidera à prévenir le développement de complications dues à l'utilisation de tels produits d'hygiène.

Ainsi, l'utilisation de tampons immédiatement après la naissance et environ trois semaines après la naissance de l'enfant n'est pas recommandée, car cela peut entraîner l'apparition de nombreuses complications. Ils peuvent être remis à leur utilisation lorsque les lochies deviennent moins abondantes et que tous les points de suture et les ruptures causés par un accouchement guérissent complètement. Vous ne devriez pas résoudre ce problème vous-même, vous devriez consulter le gynécologue sur le bien-fondé de l’utilisation de tels produits de soins personnels.

A partir de quelle période peut-on utiliser des tampons

Il y a des centaines d'années, les femmes ont essayé de réconforter leur vie pendant les jours critiques. Papyrus usé, poils d’animaux et bien d’autres astuces. Sous la forme moderne des tampons est apparu vers les années 50 du XXe siècle. Les premiers produits présentaient de nombreux défauts, n’avaient pas une bonne capacité d’absorption, mais ils simplifiaient néanmoins la vie de la femme, lui permettant de mener une vie plus active.

De manière déraisonnable, beaucoup considèrent les tampons comme dangereux et provoquant des processus inflammatoires dans le vagin. Mais lorsqu'ils sont utilisés correctement, ils sont absolument sans danger pour la santé.

On pense que pour récupérer après l’accouchement, le corps de la femme a besoin d’au moins 42 jours, et parfois même davantage. Tout dépend si elles étaient opérationnelles ou naturelles, s'il y a eu des complications au-delà, etc. Par conséquent, l'utilisation de tampons sera individuelle pour chaque femme.

Idéalement, même lors de l'admission post-partum, vérifiez auprès du gynécologue s'il existe des contre-indications à ce produit d'hygiène et s'il peut être utilisé en toute sécurité. Les recommandations générales se résument à quelques recommandations.

Nous vous recommandons de lire l'article sur la menstruation après la naissance. Vous en apprendrez plus sur les pertes post-partum et le début de la menstruation, la probabilité d’une nouvelle grossesse et la nécessité de consulter un médecin.

Après la sortie de l'hôpital

Souvent, après avoir obtenu son congé de la maternité, une femme commence à «regarder» avec des tampons. A cette époque, l'approche sera également individuelle. En principe, après 1 à 2 semaines après l'accouchement, vous pouvez poser un tampon pendant quelques heures. Mais il est toujours impossible de les utiliser tout le temps.

Le prochain groupe de femmes après l'accouchement ne devrait pas utiliser de tampons (même un) pour des raisons d'hygiène pendant 42 jours:

  • Si une césarienne a été pratiquée, peu importe qu’elle soit planifiée ou urgente. Les tampons peuvent entraîner une détérioration de la circulation sanguine de l'utérus et le développement de complications (inflammation, saignement, etc.).
  • Dans le cas où le travail était compliqué et que certaines manipulations supplémentaires étaient effectuées, telles que le curetage de l'utérus, la séparation manuelle de la post-naissance, etc.
  • Si des ruptures du col utérin, du vagin, ainsi que la dissection du périnée (avec épisiotomie) ou ses ruptures ont été notées.
  • Si le bébé a des infections congénitales (pneumonie, conjonctivite, etc.). Leur détection dans les miettes suggère que la mère a une infection chronique latente ou un processus inflammatoire aigu, y compris celui associé aux organes génitaux. L'utilisation de tampons peut entraîner l'apparition de complications infectieuses chez la femme ou leur aggravation.
  • Si une colpite a été détectée au cours du troisième trimestre de la grossesse. Quel que soit le traitement, une femme devrait s'abstenir d'utiliser des tampons pendant une période prolongée.
  • Si la jeune mère a des maladies immunodéficitaires chroniques, par exemple, le VIH, des anomalies congénitales, etc.

Parfois, il est nécessaire d’attendre que les points de suture soient enlevés, y compris du col de l’utérus et de la muqueuse vaginale, ou bien d’éteindre des bougies, etc. Les recommandations dans chaque cas seront individuelles.

Regardez la vidéo sur l'hygiène après l'accouchement:

Quel est le meilleur: tampons ou tampons

Cela, ainsi que d’autres moyens, ne confère pas une protection à 100% contre le cap. Il est particulièrement difficile de capturer le moment après la naissance, quand il est temps de changer de coussin ou de tampon, car la nature de l'écoulement change souvent.

Il est également provoqué par diverses opérations (césarienne, ablation de ganglions de myome, etc.), ainsi que par des manipulations (curetage, installation de drainage intra-utérin, etc.).

Les avantages et inconvénients de chacun peuvent être représentés comme suit.

Quand les tampons sont autorisés

Les femmes inventives essayent depuis longtemps de réconforter leur vie. Les jours critiques, ils recouraient à diverses astuces: ils fabriquaient des doublures en papyrus, en poils et en autres matières auxiliaires. Les tampons modernes ont été mis en vente au milieu du siècle dernier. Les premiers produits présentaient de nombreux défauts: ils étaient mal absorbés, mal tenus. Néanmoins, ces moyens ont grandement facilité la vie des filles et des femmes. Grâce à eux, ils peuvent être actifs même pendant les périodes critiques de la vie.

Certains pensent que les tampons sont dangereux car ils contribuent au développement de processus inflammatoires dans les organes génitaux. Bien sûr, il y a un risque d'infection, mais avec l'utilisation appropriée de ces produits pratiques, ils sont absolument sans danger. Appliquez-les immédiatement après tout type de livraison ne peut pas être. Les experts estiment que le corps devrait retrouver ses fonctions antérieures, ce qui se produira environ 1,5 à 2 mois après l’apparition du bébé. C'est dans le cas de l'accouchement naturel. Si une césarienne a été faite, cette période est prolongée de plusieurs semaines.

En d'autres termes, dans chaque situation, cette question devrait être décidée individuellement. La solution la plus raisonnable consiste à consulter le gynécologue sur les meilleurs produits d'hygiène pouvant être utilisés en toute sécurité pendant la période post-partum.

Risques après l'accouchement

Et la troisième qualité négative du produit réside dans le fait que les femmes qui ont accouché ont une importante perte de sang et que, comme le tampon absorbe le liquide, il devient attractif pour les micro-organismes. Dans ce cas, même le remplacement fréquent de produits ne sauvera pas l’infection. Par conséquent, le tampon n'est pas recommandé pour la première fois après la naissance. Mais après quelques semaines, vous pouvez essayer d’insérer un tampon pendant un moment. Certes, leur utilisation constante est inacceptable en cette période.

Lorsque les tampons sont contre-indiqués

Peu importe l’efficacité des tampons, dans certains cas, leur utilisation par les femmes n’est pas autorisée au cours des 42 premiers jours suivant l’accouchement. Cette liste de restrictions comprend les états suivants:

  1. Si une femme faisait une césarienne. Les tampons aggravent le flux de sécrétions (lochies) de l'utérus et peuvent provoquer le développement d'un processus infectieux.
  2. Après des livraisons compliquées, ces produits d'hygiène devront également être abandonnés.
  3. Si une rupture cervicale ou vaginale est survenue pendant le travail ou une incision périnéale a été réalisée.
  4. N'utilisez pas de tampons dans le cas d'un enfant présentant des signes de pneumonie, de conjonctivite et d'autres infections. Les infections congénitales indiquent toujours qu'un processus inflammatoire se produit dans la forme latente du corps de la mère. Il est possible que la pathologie soit localisée dans les organes génitaux féminins. L'utilisation de tampons dans de telles circonstances ne fera qu'aggraver la situation.
  5. Si une femme dans le dernier trimestre de la grossesse a été détectée, une colpite.
  6. Si des états d'immunodéficience sont détectés chez la mère: anomalies congénitales, VIH et autres maladies.

Cette liste peut être complétée par d'autres conditions critiques. Dans chaque cas, seul un médecin peut résoudre des problèmes tels que l’utilisation de produits d’hygiène après l’accouchement. Parfois, la restriction peut être due à des points de suture ou à d'autres complications du travail.

Dissiper les mythes

Bien que les femmes utilisent depuis longtemps des tampons, de nombreux mythes négatifs s’y accumulent. Essayons de les détruire.

Mythe numéro 1. Les produits peuvent provoquer la stagnation, ils ne peuvent donc pas être utilisés tous les jours. Si vous changez régulièrement le produit, il est fort possible qu'il soit utilisé constamment.

Mythe numéro 2. La nuit, le tampon ne peut pas être mis. En effet, il y a un grain raisonnable dans cette règle. Comme il n'est pas possible de remplacer les produits régulièrement la nuit, il est préférable d'utiliser des produits d'hygiène alternatifs.

Mythe numéro 3. Les tampons ne sont pas en mesure de garantir une protection complète contre les fuites. Aucun moyen d’hygiène ne répond à ces exigences.

Mythe numéro 4. L'utilisation de tampons devrait être alternée avec des joints. Bien entendu, cette option peut être considérée comme raisonnable et pleinement applicable après l'accouchement, car elle comporte des risques minimes pour la santé de la jeune mère.

Comment utiliser les tampons

Pour pouvoir utiliser des tampons, il est nécessaire non seulement après l'accouchement, mais aussi dans la vie quotidienne. Seule l'utilisation correcte des produits peut garantir leur sécurité absolue. Il existe plusieurs règles d'hygiène simples à respecter pendant la période post-partum:

  1. Remplacez les produits d’hygiène au moins 2-3 heures plus tard.
  2. Une femme pendant cette période devrait porter des sous-vêtements en tissus naturels.
  3. Le changement de sous-vêtements doit être fait quotidiennement et le soutien-gorge peut être changé après 4 jours.
  4. Le linge de lit doit être changé une fois par semaine.
  5. Les organes génitaux doivent être lavés toutes les 2-3 heures à l'eau tiède avec du savon pour bébé.
  6. Lorsque les coutures sont appliquées à la fourche, il est préférable de se laver sous la douche.

En combinant l'utilisation de tampons avec ces exigences d'hygiène de base, chaque femme s'installera dans des conditions de vie relativement confortables après la naissance.

Les tampons sont des moyens hygiéniques très pratiques. S'il est utilisé correctement après l'accouchement, vous pourrez améliorer considérablement la qualité de vie d'une jeune femme.

Puis-je utiliser des tampons après l'accouchement et la césarienne?

После рождения малыша у женщины какой-то период времени наблюдаются выделения из половых путей — сначала они кровянистые и обильные, но постепенно становятся скуднее и светлее.

Это состояние вполне физиологично и означает то, что организм восстанавливается для возможной новой беременности и вынашивания.

Le cycle menstruel puerpéral reprend sur une base individuelle: la période de menstruation commence dans 4 semaines, et chez d’autres, les jours critiques disparaissent pendant quelques mois, voire un an.

Les femmes qui sont habituées aux tampons pendant la menstruation se demandent si elles peuvent être utilisées après une césarienne ou un accouchement?

Tampons après la césarienne et l'accouchement: réconfort ou danger pour le corps?

Pendant le lohii, la consistance et la forme originales de l'utérus sont restaurées et la nature de l'écoulement dépend de la façon dont tout est revenu à la normale.

Habituellement, déjà au bout de 2 semaines après le travail par césarienne ou physiologique, l'écoulement des voies génitales devient moins abondant et leur composition change quelque peu.

À ce stade, l’excrétion de «masses» de sang ou de caillots n’est pratiquement pas observée. Par conséquent, si vous le souhaitez, les serviettes hygiéniques puerpérales peuvent être remplacées par des tampons, si elle est habituée à les utiliser pendant la menstruation.

Si l'accouchement a été compliqué par des déchirures périnéales ou si une femme a subi une épisiotomie, il est préférable de ne pas utiliser de tampons jusqu'à la guérison complète, car leur insertion dans le vagin peut provoquer douleur et inconfort.

Comment utiliser les tampons après l'accouchement et la césarienne et quand puis-je commencer?

Si l’accouchement ou la césarienne ne sont pas compliqués et que la période post-partum de la femme se déroule normalement, à partir de la troisième semaine, vous pouvez utiliser des tampons si vous le souhaitez. Afin de remplacer les joints avec des tampons ne pose aucun problème, vous devez tenir compte de quelques règles:

  • Le tampon ne doit pas être laissé dans le vagin la nuit, car le col de l'utérus est toujours ouvert et constitue la porte d'entrée contre les infections et le tampon rempli est le moyen idéal pour la croissance et la reproduction de micro-organismes pathogènes.
  • Changer un tampon toutes les 2 heures, quel que soit son niveau de remplissage
  • Lors de l'imposition de points de suture internes ou d'épisiotomie transférés après l'utilisation de tampons dans la période post-partum, il est préférable de refuser jusqu'à la récupération complète, c'est-à-dire jusqu'à un mois et demi après l'accouchement.

Indépendamment de ce que la femme puerpérale utilise (tampons ou joints), il est extrêmement important de respecter strictement les règles d'hygiène intime et de modifier régulièrement le produit.

Irina Levchenko, obstétricienne-gynécologue, en particulier pour Mirmam.pro

Quand commencent les périodes mensuelles?

Félicitations, vous venez de devenir une mère heureuse! Cela signifie également que maintenant votre corps a un peu changé et que le moment est venu d'en apprendre davantage à ce sujet.

Puisque vos hormones ne font que retrouver leur état normal, vous pouvez vous attendre à ce que vos jours et votre cycle menstruel critiques soient restaurés dans quelques mois.

Bien sûr, vous avez remarqué certains changements dans votre corps! Maintenant, votre corps est reconstruit d'une nouvelle manière, l'équilibre hormonal est en train de changer et les règles après l'accouchement reviendront après quelques semaines ou quelques mois.

Des changements majeurs se produisent pendant les six premières semaines après la grossesse et l'accouchement. Il faudra encore plusieurs mois avant que les autres changements physiques aient lieu et que le cycle revienne à son état normal, puis les périodes mensuelles seront restaurées.

La région génitale peut être particulièrement sensible après la naissance d'un bébé. Les saignements après l'accouchement sont un phénomène normal pour le corps d'une jeune mère. Votre corps se débarrasse de la membrane muqueuse de l'utérus (utérus). Ce saignement est appelé lochie.

L'utilisation de compresses post-partum est recommandée pour les premiers jours après la naissance. Avec une diminution de l'intensité des saignements, des serviettes hygiéniques quotidiennes régulières fourniront une protection adéquate.

Vous avez peut-être remarqué que la décharge pendant le cycle peut changer et devenir plus forte, par exemple pendant l'ovulation. C'est complètement normal! Les protège-slips CAREFREE® vous apportent propreté et fraîcheur tout au long de la journée.

Toutefois, si vous vous inquiétez de fortes périodes après l’accouchement, si la sortie a pris une couleur rouge vif ou si elle contient des caillots, vous devez contacter votre gynécologue.

Qu'est-ce qui détermine quand les règles viennent après l'accouchement?

La période de récupération des règles après la grossesse dépend en grande partie de l’allaitement au sein et de l’intensité de celle-ci.

Le fait est qu’au cours de l’allaitement, une hormone spéciale est produite dans le corps de la femme pour empêcher l’apparition de nouveaux œufs et la période ne commence pas. Lorsque la période d'alimentation est terminée, le corps de la femme est prêt pour une nouvelle grossesse.

Chez certaines femmes qui arrêtent progressivement l'allaitement, le cycle mensuel après l'accouchement est rétabli assez rapidement, alors que chez d'autres, les règles ne reprennent pas avant d'avoir complètement cessé de se nourrir.

Les moments où la menstruation commence après l'accouchement et les caractéristiques générales du cycle dépendent de l'équilibre hormonal global et du déroulement de l'accouchement. Si vous n'allaitez pas, vos règles reprendront vraisemblablement après 6 à 8 semaines après la grossesse.

Lorsque les règles commencent après l'accouchement, vous pouvez reprendre l'utilisation de tampons.

Quels changements dans le cycle et la nature de la menstruation peuvent être après l'accouchement

Après la menstruation après l'accouchement, vous constaterez peut-être que l'écoulement est devenu plus abondant et dure un peu plus longtemps.

Les experts recommandent de ne pas s'inquiéter de l'affaiblissement du tonus musculaire et de la réduction de la sensibilité du vagin après l'accouchement - dans les 6-8 semaines, sa forme et sa taille reviendront à la normale. Lorsque la menstruation survient après l'accouchement, il est important de trouver un produit d'hygiène adapté.

Lorsque vous utilisez votre tampon habituel pendant la menstruation, vous risquez de ne plus vous sentir «bien». Il est temps d'essayer o.b.® ProComfort ™ NIGHT, qui vous aidera à vous assurer que vous bénéficiez de la bonne protection pendant vos règles.

Les ailes de protection souples et flexibles SilkTouch ™ s’adaptent à la structure de la carrosserie et augmentent la surface d’absorption. Elles permettent ainsi de ne pas manquer une seule goutte que les autres tampons pourraient manquer.

Pour que les processus de récupération aient lieu après la naissance du bébé et le retour des règles soient les plus doux et les plus bénéfiques, il est recommandé de demander à votre gynécologue quand vous pourrez à nouveau utiliser des tampons.

Après tout, un spécialiste qui connaît l’histoire de votre grossesse et de votre accouchement, ainsi que les caractéristiques de votre corps, peut dire quand le cycle est rétabli, lorsque la menstruation reprend et quand il est préférable de commencer à utiliser des tampons.

Puis-je utiliser des tampons après l'accouchement ou est-il préférable de choisir des serviettes

Indépendamment de la manière dont une femme résout l'accouchement, la décharge commence. Au fil du temps, leur intensité diminue au fur et à mesure que l'endomètre se rétablit. Puis-je utiliser des tampons après l'accouchement? Immédiatement après la naissance d'un bébé, les lochies se distinguent par leur abondance. À ce stade, il est préférable d’utiliser des couches absorbantes. Tampons après l'accouchement - une option totalement inappropriée.

Deux semaines plus tard, lorsque l'intensité des lochies diminue, il n'y a pas de contre-indication à l'utilisation de tampons - dans le cas où l'introduction du tampon ne serait pas accompagnée de sensations désagréables. L'essentiel est de ne pas oublier de les changer rapidement - toutes les trois heures.

Règles de base

Pour éviter les complications post-partum, n'oubliez pas de respecter des exigences d'hygiène simples.

  1. Les fournitures d'hygiène, y compris les joints d'étanchéité, doivent être sélectionnées avec soin. Prendre en compte les besoins. Les premiers jours après la naissance, vous devez utiliser des tampons spéciaux, des couches.
  2. Les joints simples sont autorisés après la sortie de l'hôpital. Dans ce cas, le choix doit être fait avec des moyens avec un fort degré d'absorption des décharges.
  3. Changer le joint devrait être toutes les trois à quatre heures.
  4. Immédiatement après la naissance, les écouvillons ne peuvent pas être utilisés.
  5. L'hygiène des organes génitaux externes doit être réalisée par des moyens conventionnels ne contenant ni parfums ni colorants. Idéalement, les gels destinés aux enfants.

Hygiène après une césarienne

Il est interdit d'utiliser des tampons pendant que les lochies se détachent, car une plaie reste à l'endroit où le placenta est séparé du mur de l'utérus. L’achèvement de lohii signifie qu’il a traîné et que c’est alors que les tampons peuvent être utilisés pour des raisons d’hygiène.

Jusque-là, la meilleure option serait d’utiliser des cales avec une surface à texture lisse, c’est-à-dire sans maille.

Les fournitures d’hygiène interne contribuent au développement de bactéries nocives, ce qui est hautement indésirable jusqu’à la guérison complète des lésions de l’utérus.

Recommandations

Si la naissance de l'enfant n'a pas été difficile et que le déroulement de la période postnatale est normal, les tampons sont autorisés à partir de la troisième semaine. Il est important de prendre en compte certaines recommandations qui aident à éviter de nombreux problèmes.

  1. Il est interdit de laisser un tampon la nuit, car le col de l'utérus n'est pas encore fermé, ce qui augmente le risque d'infections pénétrant dans le vagin.
  2. Les moyens hygiéniques doivent être remplacés au bout de deux heures, peu importe le niveau de remplissage.
  3. S'il y a des coutures internes, l'utilisation de tampons doit être reportée au moment du rétablissement complet, à savoir pendant un mois et demi.

Il est extrêmement important de respecter scrupuleusement les règles d'utilisation des produits d'hygiène, quelle que soit la préférence donnée: tampons ou tampons. Le changement de propriétaire doit être régulier et opportun.

Hygiène après l'accouchement

La période de récupération post-partum implique le respect d'un certain nombre de règles, concernant non seulement les moyens utilisés, mais également l'hygiène générale. Pour ne pas nuire à la santé et accélérer la rééducation, il est nécessaire de procéder comme suit.

  1. Remplacez les fournitures d’hygiène au moins une fois toutes les deux ou trois heures.
  2. Les sous-vêtements sont soumis à un remplacement quotidien, le soutien-gorge est changé tous les quatre jours, la literie doit être remplacée une fois par semaine.
  3. Toutes les deux heures, vous devez laver l’entrejambe à l’eau tiède.
  4. Pour le traitement de l'eau, il est souhaitable d'utiliser du savon pour bébé.
  5. Les coutures dans la zone de la fourche (le cas échéant) doivent être lavées sous la douche en prenant soin de ne pas les toucher avec les mains.
  6. Si le médecin n'a pas prescrit de douche vaginale, il est alors impossible de prendre une décision quant à la conduite de ces procédures.
  7. Après le lavage, le périnée doit être rincé avec un antiseptique, par exemple une solution légère de manganèse.
  8. Lorsque le papier toilette des hémorroïdes doit être remplacé par un lavage à l'eau tiède.

Le choix des tampons

En ce qui concerne les types de tampons préférés devrait consulter un médecin. Après la naissance du bébé, le corps a besoin de temps pour se rétablir complètement. Pour certaines femmes, il sera plus confortable d’utiliser des tampons plus petits et, au contraire, des tampons plus grands.

Par conséquent, beaucoup de femmes en travail sont utilisées avant les premières véritables règles, avec lesquelles aucun problème ne sera garanti. L'essentiel est de remplir une condition: les joints doivent être fabriqués à partir de matières premières naturelles et avoir une structure respirante. Tout cela est nécessaire pour réduire le risque de multiplication des bactéries.

Conclusion

La première fois après l’accouchement, qu’elles soient naturelles ou provoquent une césarienne, la femme a séparé les lochies, dont la couleur est déterminée par l’intensité du processus de récupération utérine. Lorsque l'abondance de décharge diminue (après une ou deux semaines), vous pouvez commencer à utiliser des tampons. Dans tous les cas, il n'y a aucune contre-indication médicale à cela.

Mais seulement si la naissance était sans complications: larmes ou ne nécessitait pas d'incision périnéale. Par exemple, s'il n'y a pas d'autres restrictions sur l'utilisation de tampons, une femme peut ressentir une gêne lors de l'administration d'un produit d'hygiène lorsque le bébé est grand.

En général, pour que l’utilisation de tampons ne pose pas de problèmes, ne nuit pas à la santé, vous devez attendre 6 à 8 semaines après la livraison.

Pour accélérer la récupération des dommages au vagin, il est nécessaire de combiner le traitement des impulsions, des coupures avec des procédures hygiéniques appropriées.

L'essentiel est de ne pas oublier de changer le tampon une fois toutes les trois heures pour éviter le développement de bactéries nocives dans les organes génitaux.

Puis-je utiliser des tampons après l'accouchement

La naissance d'un bébé affecte grandement la santé et le bien-être des femmes. Après l’accouchement, toutes les jeunes mères ont besoin d’une période de convalescence de plusieurs semaines. Pendant tout ce temps, la femme a des lochies - un écoulement du tractus génital. Au début, ils sont assez abondants et contiennent beaucoup de sang et de particules de membranes foetales. À la fin de la sélection, devenez transparent et non riche.

Pendant cette période, les jeunes mères doivent utiliser des serviettes hygiéniques. Parce que beaucoup de femmes sont intéressées, est-il possible de les remplacer par des tampons. La question de savoir si des tampons peuvent être utilisés pendant les premières règles qui surviendront après l’accouchement est également populaire.

Hygiène féminine dans la période post-partum

Immédiatement après l'accouchement, toutes les femmes commencent à recevoir un écoulement abondant du tractus génital. Cela laisse les restes de l'utérus des membranes foetales, du sang et des morceaux de membranes muqueuses. Peu à peu, la taille du corps est réduite pour revenir à la taille initiale.

Au cours de cette métamorphose, un excès de liquide est sécrété par l'utérus. Par conséquent, plus la décharge devient profonde, plus elle est légère et non riche. Chez les femmes en bonne santé, après un accouchement normal ou une césarienne, cela se produit environ toutes les deux semaines.

Après la naissance, il est très important de laver les organes génitaux souvent après être allé aux toilettes. Cela peut être fait à l'aide d'eau bouillie ordinaire ou d'une décoction d'herbes pharmaceutiques. Vous devez également changer fréquemment les joints, même s'ils ne sont pas remplis. Négliger les règles d'hygiène peut conduire à la reproduction de germes et au développement d'une inflammation.

Est-il possible d'utiliser des tampons immédiatement après la livraison

La plupart des gynécologues à cette question donnent une réponse spécifique - non. Le fait est que, juste après la naissance, cela ne fonctionnera pas. Premièrement, l'écoulement est très abondant et le vagin est toujours élargi. Par conséquent, très probablement, le tampon tombera simplement, rempli de sang. Deuxièmement, il est rare que quelqu'un ait un bébé sans fissures ni déchirures au niveau du périnée, et l'insertion d'un tampon sera très douloureuse.

Si l'accouchement s'est déroulé sans complications ni larmes et que le corps de la femme est rapidement rétabli, le volume de la décharge diminuera considérablement au bout de deux ou trois semaines et le bien-être de la femme s'améliorera.

A ce stade, au niveau théorique, vous pouvez commencer l’introduction des tampons. Mais rappelez-vous - ce n'est pas sûr. Un tampon imbibé de sécrétions sanglantes est un bon terreau pour les germes, et l’utérus est encore entrouvert à l’époque.

Par conséquent, l'introduction de tels produits d'hygiène peut provoquer une endométrite.

Pour minimiser le danger, vous devez respecter les règles de précaution habituelles:

  • Les écouvillons changent toutes les deux ou trois heures, quel que soit leur degré de saturation.
  • La nuit, n'utilisez que des joints.
  • Lavez-vous toujours soigneusement les mains à l'eau et au savon avant de changer de tampon.

Si l'entretien d'un tampon provoque une douleur ou une gêne, il doit être immédiatement retiré et le corps doit disposer de plus de temps pour récupérer.

Après l'accouchement, il est préférable de ne pas expérimenter avec des produits d'hygiène et d'utiliser la même marque qu'auparavant. S'il y a une température ou des douleurs dans le dos ou dans le bas du dos, les tampons ne peuvent pas être utilisés.

Dans cette situation, il est préférable de faire appel à un professionnel de la santé et de faire part de vos plaintes avec soin. Peut-être que le corps est un processus inflammatoire lent.

Les règles d'hygiène personnelle après une césarienne ne diffèrent pas de celles après un accouchement vaginal. La sortie après un CS est généralement plus rare et s’arrête probablement. Parce que l’introduction de tampons peut commencer plus tôt. Mais dans tous les cas, vous devez vous concentrer sur votre santé et votre santé.

Est-il possible d'utiliser des tampons après la restauration du cycle menstruel

La question de savoir quand les menstruations permanentes vont reprendre après l’accouchement et si l’on autorise ensuite l’utilisation de tampons est préoccupante pour de nombreuses jeunes mères. Personne ne pourra donner de réponse concrète à la première question. Le cycle menstruel reprend lorsque les hormones reviennent à la normale. Cela dépend de nombreuses raisons, par exemple, du déroulement de la grossesse et de l'accouchement et du fait qu'une femme allaite ou non.

Lorsque le corps est rétabli et que les règles sont normales, vous pouvez utiliser les mêmes produits d'hygiène qu'avant votre grossesse. L'utilisation de tampons et de tout autre dispositif confortable, par exemple les bols menstruels, est autorisée. L'essentiel est de les changer à temps et de veiller à l'hygiène des organes génitaux.

Tampons et joints: questions fréquemment posées

Tampons et joints: questions fréquemment posées

Depuis combien de temps des produits d’hygiène tels que des tampons et des serviettes sont-ils apparus?

En Europe et aux États-Unis, ces fonds sont apparus il y a environ 70 ans. Mais si nous nous tournons vers l’histoire ancienne, nous comprendrons que les analogues des tampons et tampons modernes ont toujours existé.

Les femmes égyptiennes utilisaient du papyrus mou pendant la menstruation. Il a été plié et inséré dans le vagin. Les Romains faisaient à cet effet des rouleaux de laine, les graissaient de graisse pour mieux les introduire.

Sur le continent africain, les parties molles de jeunes bambous étaient populaires. Les représentants des peuples du Nord ont également utilisé du matériel très pratique: de la mousse, de la mousse de renne, servant d’espaceurs. Les anciens Slaves n'ont pas trouvé de tampons.

Они делали прокладки из материи и привязывали эти “сооружения” к поясу – нижнего белья в то время не существовало. Зато длинные свободные юбки скрывали неэстетичное зрелище.

Исследователи сделали вывод: в странах, где женщина вела активный образ жизни – имела обыкновение скакать на лошади, например, — использовались тампоны. Où les dames étaient plus calmes, des coussinets.

Qui a inventé le tampon moderne?

Le premier tampon vaginal moderne a été créé par le chirurgien américain Eol Haaz. Cela a été fait à la demande insistante de son épouse en 1933. Pendant la Première Guerre mondiale, elle était au front, elle a elle-même vécu toute la vie sur le terrain et, voulant soulager le sort des femmes, elle a suggéré à son mari, le Dr Haas, de «concevoir» et de commencer à fabriquer des tampons.

Si vous résumez tous les jours menstruels d’une femme, vous aurez un total de 7 ans! 7 ans de sa vie, elle est condamnée, mal à l'aise, abandonne une partie des choses habituelles.

Les coussinets externes que les femmes utilisent dans ces cas sont peu pratiques, ils doivent être changés souvent et difficiles à détruire, ils ne permettent pas de bouger, de faire du sport, de nager, de danser, d'irriter la peau par temps chaud, de l'odeur désagréable que le sang menstruel acquiert en interagissant avec l'air confond aussi une femme. Les tampons sont dépourvus de ces inconvénients, puisque leur invention a libéré toutes les femmes.

Est-ce dangereux d'utiliser des tampons?

Absolument en sécurité. S'il n'y a aucune compétence, il est préférable d'utiliser d'abord des tampons avec un applicateur. Si vous vous sentez un peu mal à l'aise, cela signifie que vous n'y êtes pas entré suffisamment profondément. Dans ce cas, le tampon doit être remplacé par un nouveau.

Utilisez des tampons uniquement pendant les règles. Absorbant le sang menstruel, le tampon ne lui permet pas de s'écouler, il s'allonge et se dilate, prenant la forme du vagin et vous ne sentez pas sa présence.

Le tampon absorbe le flux menstruel jusqu'à ce qu'il soit complètement saturé, puis il commence à fuir - à sauter la décharge avec toutes les conséquences désagréables.

S'inquiétant pour leurs filles, les mères demandent souvent: un tampon peut-il endommager l'hymen? Non, il est plutôt élastique et le trou dans l'hymen à travers lequel le sang circule est suffisamment large pour que vous puissiez insérer doucement un tampon dans le vagin.

Comment entrer dans un tampon?

Pour insérer un tampon, vous devez bien comprendre et vous concentrer uniquement pour la première fois. Ensuite, quand cela deviendra une habitude, il sera très facile d’utiliser des tampons.

Vous trouverez des instructions détaillées sur la manière d’insérer correctement un tampon dans les instructions fournies dans chaque emballage. Il doit être retiré dans le même angle que celui par lequel il a été inséré en tirant sur le cordon.

La lanière est très durable et ne peut pas être déchirée, car elle peut supporter des charges allant jusqu'à 5 kg et est cousue sur toute la longueur du tampon.

Un tampon peut-il "se perdre" à l'intérieur ou tomber?

Le tampon ne peut pas tomber, les muscles du vagin le tiennent fermement. Impossible d'entrer à l'intérieur, l'ouverture du col est trop petite pour cela.

À quelle fréquence dois-je changer les tampons?

Il est nécessaire de changer les tampons toutes les 4 à 6 heures ou, en fonction de la profusion de menstruations, un peu moins - chacun le détermine lui-même. Ne changez pas trop souvent: restez au sec, les tampons collent aux parois du vagin.

Puis-je utiliser un coton-tige la nuit?

Oui, à condition qu'il ne soit pas dans le vagin pendant plus de 8 heures. Mais il est plus pratique d’utiliser des joints la nuit.

Combien de temps après l'accouchement pouvez-vous commencer à utiliser des tampons?

Après l'accouchement, nous vous conseillons d'attendre deux menstruations.

Comment déterminer quels tampons sont nécessaires?

La quantité de flux menstruel chez chaque femme à des jours différents varie. Dans les pharmacies, trois types de tampons sont vendus: «normal» - pour les maigres et modérés, «super» - pour les modérés et abondants, «super plus» - pour les sécrétions très abondantes.

Commencez par «normal», si le tampon est trempé en moins de 4 heures, alors vous avez besoin de «super» ou «super plus».

Est-il permis aux tampons de s'allonger sur la plage et de prendre le soleil pendant la menstruation?

Bien sûr, les tampons facilitent le séjour sur la plage, vous pouvez nager en toute sécurité. Mais un bronzage excessif est nocif en soi, indépendamment de tout lien avec la menstruation.

L'utilisation de tampons peut-elle causer le syndrome de choc toxique?

S'il s'agit d'une prédisposition, ce syndrome peut également se produire lors de l'utilisation de joints d'étanchéité. Le fait est que le développement du syndrome de choc toxique provoque Staphylococcus aureus, des anticorps contre lesquels presque toute personne peut être trouvée. Le tampon lui-même ne nuit pas à la flore vaginale et ne provoque pas de réactions allergiques ni inflammatoires.

Quelles précautions faut-il prendre lors de l'utilisation de joints?

Si vous utilisez des tampons contenant une substance qui convertit la décharge en un gel, évitez de les endommager. Cette substance peut provoquer une grave irritation des muqueuses.

Remarque: par rapport aux tampons, l'utilisation de compresses provoque souvent la pénétration de bactéries intestinales dans le vagin. Pour éviter cela, il est nécessaire de changer le joint après chaque selle et lorsque vous utilisez un coton-tige, tirez simplement le cordon sur le côté.

Quand puis-je utiliser des tampons après l'accouchement

Dans le monde moderne, il existe un grand nombre de produits de soins personnels, dont certains sont des tampons.

Mais il s'avère que comment utiliser des tampons ne connaissent pas tout le beau sexe. Malgré le fait que la plupart des femmes ont déjà réussi à apprécier tous leurs avantages.

Cela est particulièrement vrai pour les représentants du sexe faible qui mènent une vie active.

Naturellement, la question de savoir comment utiliser les tampons est particulièrement pertinente pour les «utilisateurs» novices de ce produit de soin personnel. Et c’est bien si nous pouvons demander conseil à maman ou à une petite amie, ou simplement utiliser les instructions fournies dans les instructions qui s’y rattachent.

Il convient de noter que les tampons peuvent être de tailles différentes, avec ou non la présence ou non de l'applicateur. Du point de vue de l'hygiène, bien sûr, les tampons avec un applicateur sont gagnants.

Comment utiliser des tampons avec et sans applicateur, vous pouvez obtenir les informations les plus détaillées dans les instructions jointes directement à chaque emballage. Cependant, je tiens à noter que la présence de l'applicateur vous aidera à insérer correctement le tampon, sans le toucher.

Par conséquent, pour les filles qui ne comprennent pas bien comment utiliser les tampons, nous recommandons toujours de commencer avec des tampons avec un applicateur.

Voici quelques autres questions sur ce sujet le plus souvent posées aux gynécologues du beau sexe.

Quand pouvez-vous commencer à utiliser des tampons?

Habituellement, vous pouvez commencer à utiliser des tampons quelques années plus tard, après le début de vos règles, lorsqu'il est nécessaire de cacher votre problème pendant un événement important.

Les vierges peuvent-elles utiliser des tampons ou est-ce interdit?

Il n'y a pas de contre-indications à l'utilisation de tampons par les vierges. Par conséquent, les filles peuvent utiliser des tampons, tout comme les "non-filles". Un tampon ne peut pas affecter l'hymen.

À quelle fréquence les tampons peuvent-ils être utilisés?

En ce qui concerne la fréquence d'utilisation des tampons, selon les médecins, les tampons devraient être utilisés le moins possible. Et, mieux encore, si vous les changez toutes les 4 heures.

Puis-je utiliser des tampons tout le temps?

Les tampons peuvent être utilisés dès les premiers jours de la menstruation. Et s’ils alternent périodiquement avec l’utilisation de serviettes, il s’agirait alors d’une option idéale pendant la menstruation.

La question suivante en découle immédiatement: est-il possible d'utiliser des tampons la nuit? L'utilisation de tampons la nuit n'est pas contre-indiquée. La chose la plus importante est que le tampon ne reste pas plus de huit heures à l'intérieur du corps. Par conséquent, avant le coucher, il est nécessaire de changer le tampon et le matin, de le changer à nouveau.

Comment utiliser les tampons chinois?

En plus de nos tampons habituels, il existe des tampons chinois. Et ces innovations suscitent beaucoup d’intérêt et suscitent un grand nombre de questions.

L'un d'entre eux est: «Comment utiliser les tampons chinois?». Ces tampons sont essentiellement utilisés à des fins thérapeutiques et prophylactiques, car ils constituent un moyen absolument fiable et sans danger pour le rétablissement de l'utérus et le traitement de divers types de maladies.

Bien que la plupart des médecins considèrent que ces tampons ne sont rien d'autre qu'un placebo, il n'y a toujours pas de réponses définitives.

Quant à la méthode d’application de ces tampons, elle est la même que celle d’ordinaire. La seule exception est qu'ils peuvent rester dans le vagin de plusieurs heures à plusieurs jours.

Voici une autre question importante Puis-je utiliser des tampons après l'accouchement?

Au cours de cette période, ou plutôt des six à huit premières semaines, l’usage de tampons n’est pas recommandé, car c’est pendant cette période que les lochies sont libérées. Et surtout, la plaie qui s'est formée à l'endroit de la fixation du placenta est très sensible à l'infection.

Par conséquent, il est nécessaire de cesser d'utiliser des tampons jusqu'à ce que la plaie soit complètement guérie. Et seulement après avoir examiné le gynécologue et sa permission, vous pourrez commencer à les appliquer.

Et enfin, je voudrais dire que vous ne devriez pas arrêter vos yeux uniquement sur les produits bien annoncés. Très souvent, derrière cette publicité forte et ce bel emballage, se cache un produit de très basse qualité.

La copie d'informations n'est autorisée qu'avec un lien direct et indexé vers la source

Pour beaucoup de femmes, les tampons d’hygiène constituent une alternative pratique aux serviettes hygiéniques traditionnelles.

Les tampons assurent la sécheresse et le confort pendant la menstruation, facilitent les mouvements pendant la nage dans la piscine ou les sports intenses, de sorte qu'une femme en cette période sensible ne se sente pas inférieure.

Pouvez-vous utiliser un tampon? Comment l'utiliser? Comment insérer un tampon? Existe-t-il des règles pour choisir et utiliser des tampons? Dans notre article, vous apprendrez les réponses à ces questions importantes.

Des tampons pour la santé des femmes

L'utilisation de tampons en tant que contraceptif a été enregistrée dès 1550 av.

Des inscriptions grecques et hébraïques suggèrent que les femmes utilisaient des tampons pendant leurs règles et pour prévenir les grossesses non désirées.

Dans les temps anciens, la fabrication de tampons utilisait de la laine, du papier, des fibres végétales, des matériaux poreux, de l'herbe et plus tard du coton. Mais les premiers tampons hygiéniques de la production de masse sont apparus aux États-Unis pas avant les années trente.

Le choix de l'hygiène est réduit au choix entre tampons traditionnels et tampons. Ce choix est purement individuel et dépend du style de vie, du flux menstruel intense et des préférences personnelles.

Contrairement aux serviettes hygiéniques, qui ont une surface adhésive inférieure fixée aux culottes, les tampons sont de petites masses oblongues en matériau absorbant doux qui doivent être insérées dans le vagin.

Les muscles vaginaux maintiennent le tampon en place, qui absorbe le flux menstruel. Décharge chez la femme: quand il y a lieu de s’inquiéter. L'intensité de l'absorption dépend de la conception et de la taille du tampon.

Récemment, le tampon est devenu le moyen le plus populaire d’hygiène menstruelle féminine. Différentes femmes apprécient ses divers avantages, mais le principal avantage d’un tampon est qu’il nous permet de continuer les activités préférées pendant cette période délicate - danser, nager, faire du jogging, etc.

En outre, de nombreuses femmes tampons inspirent un sentiment de sécurité, car invisibles, même sous les vêtements les plus ajustés, les pantalons ou les maillots de bain. Et certaines personnes apprécient les tampons pour ne pas avoir peur de "fuir" tout le temps, comme cela se produit lors de l'utilisation de serviettes hygiéniques.

Les tampons hygiéniques peuvent être achetés en ligne, dans les magasins de cosmétiques, les pharmacies et même les grands supermarchés. Les cotons-tiges, les cotons-tiges et les mélanges de surface, les cotons-tiges en laine biologique sont des choix de cotons-tiges pour les matériaux.

Le matériau du tampon est étroitement comprimé en une forme cylindrique. Si vous êtes sensible aux produits chimiques, il est déconseillé d'acheter des tampons aromatisés - ils peuvent provoquer des réactions allergiques Réactions allergiques: comment comprendre pourquoi vous avez mal à la gorge.

Vous pouvez également choisir un tampon avec un applicateur qui facilite grandement l’insertion d’un tampon dans le vagin ou un tampon sans applicateur que vous devez conduire avec des doigts propres.

De plus, les tampons diffèrent par le degré d'absorption, ce qui vous permet de choisir l'option appropriée en fonction de l'intensité du flux menstruel.

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, qui réglemente la production de tampons, exige que toutes les entreprises qui produisent ces produits utilisent un système unique de tests standard visant à mesurer le niveau d'absorption des tampons et indiquent ces informations sur l'emballage.

Cela aide les acheteurs à comparer les produits de différents fabricants et à faire le bon choix. Par exemple, vous pouvez choisir l’emballage des tampons à faible, moyenne ou forte absorption, ainsi que des tampons à différents degrés d’absorption. Les tampons à absorption accrue conviennent le mieux aux premiers jours de la menstruation, lorsque le débit est abondant.

Ils sont légèrement plus épais et plus denses que les autres, car ils contiennent plus de matériau absorbant.

Comment utiliser les tampons

Sur n'importe quel paquet de tampons, vous pouvez trouver des informations avec des instructions détaillées sur la façon d'insérer le tampon. Sans ouvrir l'emballage, lisez attentivement les instructions. Faites également attention à la façon de retirer le tampon. Essayez de visualiser la totalité de la procédure de manière cohérente avant de procéder en réalité. En cas de doute, reportez-vous aux instructions.

  • Lavez-vous soigneusement les mains avec de l'eau et du savon avant d'ouvrir l'emballage.
  • Retirez le tampon.
  • Détendez-vous complètement!
  • En raison de la tension nerveuse, les muscles se contractent, ce qui rend difficile l'insertion d'un tampon.
  • Asseyez-vous confortablement ou tenez-vous debout pour atteindre facilement le vagin.
  • Écartez légèrement vos jambes et pliez vos genoux.
  • Retirez l'emballage du coton-tige.
  • Trouvez le milieu de l'applicateur et prenez-le avec votre main droite ou gauche.
  • Positionnez l'applicateur de sorte qu'il soit dirigé vers le vagin.
  • Utilisez votre pouce et votre index pour saisir l’écouvillon à la base / jonction avec l’applicateur.
  • Insérez le coton-tige dans le vagin de façon à ce que l'applicateur pende.
  • Ouvrez votre vagin avec votre main libre.
  • Poussez le coton-tige vers l’intérieur.
  • Lorsque le tampon prend sa place, il y aura une sensation de confort.
  • Si cette sensation n'apparaît pas, retirez le tampon et répétez toute la procédure en utilisant un nouveau tampon.
  • Une petite quantité de lubrification vaginale aidera le glissement du tampon lisse et lisse.
  • Retirez l'applicateur et jetez-le comme indiqué sur l'emballage.
  • En fonction de l'intensité du flux menstruel, les tampons doivent être changés toutes les 4 à 6 heures.
  • Si nécessaire, les tampons peuvent être changés plus souvent.
  • Les tampons utilisés doivent être jetés conformément aux instructions du fabricant figurant sur l'emballage.
  • Lavez-vous les mains à l'eau et au savon après avoir retiré le tampon.
  • Rangez les tampons non utilisés dans un endroit propre et sec.

Quand les règles commencent-elles après l'accouchement? Immédiatement après l’accouchement, vous aurez un écoulement de sang rouge vif. Quelle couleur associe le rouge: soyez prudent, un peu plus abondant que les périodes habituelles, bien que vous ne devriez avoir qu’un tampon hygiénique toutes les quatre heures. Si le saignement est plus abondant, parlez-en à la sage-femme ou au médecin. Le saignement diminuera au cours de la semaine prochaine et la couleur de l'écoulement passera au rouge pâle puis au rouge brunâtre.

Les excrétions (également appelées lochies) peuvent alors devenir blanc jaunâtre, puis cesser. Vous sentirez une odeur perceptible, mais pas désagréable.

Les saignements devraient cesser dans environ une semaine, mais de petites quantités de sang peuvent durer environ six semaines après l'accouchement, de manière différente chez toutes les femmes.

Ils ne sont pas une cause d'inquiétude, mais si vous êtes inquiet, consultez votre médecin.

Après l'accouchement, il est important d'utiliser des serviettes hygiéniques et non des tampons. Les écouvillons empêchent le sang de s'écouler et peuvent causer la croissance de bactéries pouvant causer une infection.

Assurez-vous de changer les joints toutes les quatre heures (plus souvent si nécessaire), car les bactéries peuvent s'accumuler assez rapidement, en particulier chez les lochies.

Certaines femmes préfèrent utiliser des coussinets plus épais immédiatement après la naissance. Ensuite, vous pouvez passer à des tampons minces ordinaires.

Consultez votre médecin si vous remarquez l’un des symptômes suivants:

  • décharge rouge régulière
  • gros caillots sanguins
  • écoulement soudain de sang brillant,
  • odeur désagréable de décharge,
  • utérus paresseux.

Retour du mois après l'accouchement

Environ 80% des femmes qui n'allaitent pas, la menstruation revient dans environ dix semaines. L'allaitement peut retarder les menstruations et l'ovulation de vingt semaines ou plus, mais les règles reviennent parfois plus tôt ou beaucoup plus tard que vingt semaines.

Организм каждой женщины и ее гормональный уровень уникальны, поэтому трудно сказать, когда именно вернутся месячные после родов. Некоторые женщины обнаруживают, что их месячные возвращаются на следующий же месяц после рождения ребенка. С другой стороны, у некоторых женщин менструация начинается позже, чем через год.

Бывает, что месячные после родов более обильные и/или нерегулярные. Chez certaines femmes, les saignements pendant les premières règles après la naissance sont si abondants qu'ils doivent utiliser à la fois des tampons et des joints. L'acupuncture est l'un des moyens les plus sûrs et les plus naturels de contrôler le cycle menstruel, mais vous devez rechercher un spécialiste pouvant vous aider.

Il est important de noter que l'ovulation et la menstruation ne reviennent pas nécessairement ensemble.

Il se peut que vous ayez des mois, mais qu'il n'y ait toujours pas d'ovulation ou que vous ayez l'ovulation peu de temps avant le début des premières règles après la naissance.

Dans ce cas, vous pouvez ne pas savoir que vous avez déjà commencé l'ovulation et certaines femmes sont alors surprises de constater qu'elles sont à nouveau enceintes.

Quand l'ovulation revient-elle après la naissance?

La probabilité d'ovulation dans les six premières semaines après la naissance est extrêmement faible. Lorsque vous arrivez à un rendez-vous avec votre obstétricien-gynécologue six semaines après l’accouchement, il est sage de discuter du début de l’utilisation de la contraception si vous envisagez de prévenir une grossesse.

Lorsqu'un bébé tète votre sein pendant l'allaitement, des signaux sont envoyés à l'hypophyse pour produire de la prolactine. Si vous allaitez assez souvent, le taux de prolactine (unique pour chaque femme) dans le corps est suffisamment élevé, ce qui peut supprimer l’ovulation.

Il est difficile de déterminer avec précision quand vous allez ovuler à nouveau. Plus vous continuez d'allaiter votre bébé et moins vous lui donnerez de lait (quand il grandira, il commencera à recevoir des aliments complémentaires), plus les chances de retour de l'ovulation seront grandes. Chez certaines femmes, l'ovulation ne commence pas tant qu'elles ne cessent pas complètement d'allaiter.

Un bon moyen de déterminer si vous pouvez ovuler pendant l'allaitement ou en général est d'étudier le mucus cervical.

Bien entendu, l’étude du mucus peut être utilisée comme moyen d’éviter la conception, mais aussi de la faire venir. Vous pouvez également utiliser d'autres méthodes pour déterminer l'ovulation, par exemple, utilisez un test spécial pour déterminer l'ovulation ou enregistrez votre température de base.

L'allaitement peut être une bonne méthode de contraception (avec une précision d'environ 2%) si tous les facteurs suivants s'appliquent à vous:

  • votre bébé est exclusivement nourri au sein Allaitement: points importants
  • votre enfant a moins de six mois
  • si vous n'avez pas eu de règles après l'accouchement,
  • si vous allaitez au moins une fois toutes les quatre à six heures,
  • si vous évitez d'utiliser des mamelons ou des sucettes.

Signes de récupération de la fertilité après l'accouchement

Déterminer que vous pouvez à nouveau concevoir peut être très difficile, mais les signes de récupération de votre fertilité sont les suivants:

  • Augmentation du désir sexuel (diminution de la libido pendant l'allaitement).
  • Augmentation de la sécrétion de mucus cervical. Immédiatement après la menstruation habituelle, vous êtes le moins capable de concevoir, Conception - comment la vie commence et vous pouvez voir qu’il ya très peu de pertes. La quantité de mucus sécrétée varie selon le stade de votre cycle menstruel. L'absence de décharge signifie l'incapacité de concevoir, la décharge collante parle également de l'incapacité de concevoir, mais l'écoulement muqueux blanc parle de fertilité (ne les confondez pas avec le liquide séminal après un rapport sexuel).

Dans quels cas il n'est pas recommandé d'utiliser des tampons

Puis-je utiliser des tampons: après la cautérisation de l'érosion, l'accouchement, avec le stérilet, et est-il toujours dangereux d'utiliser des tampons? À quel âge pouvez-vous commencer à utiliser des tampons? Existe-t-il des contre-indications à leur utilisation - lisez les réponses des spécialistes.

Réponse:

Les tampons sont principalement utilisés à des fins gynécologiques pour la rétention du sang menstruel. Mais comme tout autre remède, ils ont des contre-indications, il est donc nécessaire de préciser si des tampons peuvent être utilisés lors de certaines maladies.

Certaines femmes, évitant les grossesses non désirées, installent le dispositif intra-utérin. Il existe un avis selon lequel, avec une telle action, il est impossible d'utiliser des tampons et de donner la préférence aux joints. Selon les gynécologues, ce n'est pas le cas et les tampons peuvent être utilisés à fond, sans crainte pour la santé.

Les médecins conseillent de s'abstenir d'utiliser des tampons dans les premiers mois après l'accouchement. Cela est dû au fait qu'il est nécessaire de restaurer la microflore des organes intimes. En outre, l'introduction peut causer des inconvénients inutiles. Avant de retourner aux tampons, vous devez en informer le médecin.

La cautérisation de l'érosion de l'utérus est une opération sérieuse qui nécessite une longue période de rééducation. Comme il est accompagné d’une inflammation, il est préférable de ne pas utiliser de tampons jusqu’au rétablissement complet. Cette action est due au fait que l’introduction de fonds peut provoquer une infection, ce qui entraînera des complications supplémentaires.

L’opinion générale sur la question de savoir s’il est nocif d’utiliser constamment des tampons a un aspect négatif, car elle ne permet pas à la peau de respirer. Mais les experts ont établi qu'il ne peut pas nuire au corps d'une femme. Mais il convient de rappeler que leur capacité est sensiblement inférieure à celle des joints d'étanchéité et qu'ils ne peuvent pas être utilisés pendant le sommeil.

À quel âge pouvez-vous commencer à utiliser des tampons

Un tampon, contrairement aux tampons, provoque très souvent la peur chez une fille, en particulier à l'adolescence. Cela est dû principalement au fait qu'ils craignent son introduction, ce qui peut nuire à l'hymen. La question se pose donc de savoir si les filles peuvent utiliser des tampons tels que Kotex ou Obi?

Oui, ils peuvent être utilisés sans limite d'âge. Leur utilisation est possible à partir de 12-14 ans, dans cette période, selon les statistiques, dans la plupart des cas, la première menstruation apparaît.

Dans la plèbe, il y a un trou spécial qui sert à retirer le sang menstruel, et c’est ce qui devrait servir de lieu principal de la luxation du tampon. Il est très important qu’elle augmente pendant la menstruation, ce qui vous permettra d’entrer facilement dans l’appareil.

Vous ne devez pas choisir de grandes tailles, 1 à 2 gouttes suffisent, ce qui convient parfaitement au trou.

Avant de commencer à introduire un tampon, vous devez vous laver soigneusement les mains et les organes génitaux afin d'éviter toute infection. Ensuite, vous devrez adopter une posture confortable, par exemple accroupie ou couchée.

Après cela, un tampon à extrémité ronde commence à être inséré dans le vagin. L'introduction se fait complètement, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus qu'un fil extérieur. Dans le cas d'un applicateur, après l'insertion, il est retiré en appuyant sur l'autre extrémité.

Une fois le tampon complètement inséré, vous devez vous laver les mains à nouveau.

Une question délicate: faut-il utiliser des tampons?

Le corps de la femme est conçu de manière à ce que chacun de nous utilise une fois par mois des moyens spécifiques d’hygiène intime.

Grâce aux progrès techniques, les femmes modernes ont beaucoup plus de possibilités de transférer confortablement leurs menstruations, leurs grand-mères.

La gamme est large - non seulement une grande variété de serviettes est produite, mais également des tampons vaginaux, que les fabricants considèrent comme très confortables et totalement inoffensifs. Est-ce vrai? Essayons de clarifier ce problème.

Types et propriétés des tampons

Les tampons varient en taille et en absorption. La partie qui absorbe l'excrétion peut être imprégnée d'un extrait antiseptique ou à base de plantes. De plus, il existe des options équipées d'applicateurs qui permettent d'introduire l'appareil sans le toucher avec les mains.

Le fait que les tampons soient très efficaces est incontestable. Ce sont les moyens de protection les plus fiables contre les fuites, ce qui est très pratique dans les cas où une femme mène une vie active, fait du sport ou voyage.

Cependant, certains doutent que ce moyen d'hygiène intime soit sans danger pour la santé des femmes.

Voici les principales idées fausses sur l'utilisation des tampons, pour une explication de ce que les femmes se tournent vers des spécialistes:

  • "Les tampons vaginaux empêchent la libre circulation du sang menstruel." Ce n'est pas. Chaque tampon peut absorber une certaine quantité de liquide, mais si l'écoulement est plus abondant que celui pour lequel il a été conçu, le sang commence à couler autour du tampon par les côtés. Le sang menstruel ne stagne pas lors de l'utilisation de tampons.
  • "Un tampon peut pénétrer dans la cavité utérine." La lumière du col utérin est beaucoup plus petite que le diamètre du tampon. "Perdre" à l'intérieur du corps est tout simplement impossible,
  • "La lanière peut se casser, rendant l'extraction de l'élément absorbant difficile." En règle générale, le cordon est cousu très fermement sur toute la longueur du tampon. Afin d'éviter toute surprise, avant d'insérer l'appareil, tirez fortement sur le cordon pour vérifier la fiabilité de la fixation,
  • "Les tampons vaginaux ne peuvent pas être utilisés pour les vierges." Une idée fausse très commune qui n'a pas de base réelle. L'utilisation de tampons ne viole pas l'hymen. Toutefois, une fille qui achète pour la première fois des produits d’hygiène devrait consulter un spécialiste pour choisir la taille optimale de l’appareil.
  • "L'utilisation de tampons après l'accouchement est dangereuse." Il y a une part de vérité dans cette déclaration. Sur les membranes muqueuses de l'utérus et des voies génitales de la mère d'hier au travail, il reste généralement des plaies qui peuvent facilement contracter une infection. Par conséquent, l'utilisation de tampons à ce stade n'est pas recommandée. Une fois les dommages réparés et le cycle rétabli, la femme doit être examinée par un gynécologue et commencer à appliquer les produits d'hygiène qu'il lui conseille,
  • "L'utilisation de tampons est incompatible avec les contraceptifs intra-utérins." Beaucoup de femmes pensent qu'un tampon peut en quelque sorte «s'accrocher» au dispositif intra-utérin. Les experts disent que si la marine est installée correctement, ce développement est impossible,
  • "L'utilisation de tampons menace le développement d'un choc toxique." En fait, cette complication grave, mais très rare, est une conséquence de l’infection par les staphylocoques. Directement avec l'utilisation de l'hygiène intime n'est pas associé.

Tampons vaginaux

Et pourtant, l’idée de l’insécurité des tampons a quelque fondement. Il est impossible de nier le fait qu'un tampon, qui a absorbé une grande quantité de flux menstruel, peut être un moyen approprié pour la reproduction d'agents pathogènes. Pour éviter cela, vous avez besoin de:

  • S'abstenir d'utiliser des tampons dont la capacité d'absorption est supérieure à l'intensité de la menstruation,
  • Ne maintenez pas l'appareil dans le vagin pendant plus de 3-4 heures le jour et 8 heures la nuit.
  • Alterner l'utilisation de tampons et tampons. Les tampons ne doivent être utilisés que pendant le déchargement le plus abondant ou pendant une activité physique.
  • Examiné régulièrement par un gynécologue pour la détection des maladies inflammatoires du tractus génital. Suivez les conseils du médecin sur l'utilisation de produits d'hygiène intime.

Les considérations de commodité jouent un rôle important dans la sélection des tampons. En ce sens, les exigences des femmes sont très individuelles: presque tout le monde essaie plusieurs variétés de ces dispositifs avant de choisir la meilleure option pour elle-même.

Les différences d'une marque de tampons par rapport à une autre, consistant en la présence de l'applicateur et de l'imprégnation, de structure de surface différente et même de coût, n'ont dans ce cas pas de signification particulière.

Il est beaucoup plus important de choisir une telle combinaison de tampons et de tampons (absorbants, tous les soirs et tous les jours) afin de toujours se sentir en sécurité et de ne pas ressentir de gêne.

Commentaires

Posé une question que tout le cerveau m'a mangé)))

Écoute, ce que j'ai creusé. Les médecins ne recommandent pas l'utilisation des tampons lors de la première menstruation après l'accouchement (enfin, on ne sait jamais, des caillots peuvent disparaître, etc. Il est donc nécessaire que la première fois, tout se répète spontanément sans s'attarder). + On ne sait pas à quel point tout est passé par là.

Mais je n'ai jamais trouvé l'information nulle part, après combien de temps peut-on utiliser des tampons. Je suis arrivé dans un mois et demi. Maintenant, presque 3 mois après l'accouchement - la deuxième menstruation. J’étais bourré de joints, mais j’ai peur des tampons.

Il est peu probable que je puisse consulter un médecin de si tôt, car je suis malade et je n’ai personne pour quitter mon enfant.

Produits de récupération du corps et d'hygiène

Les décharges des nouvelles mères du vagin en gynécologie sont appelées lochies. Ils sont un indicateur de la récupération du corps féminin, réduisant et nettoyant l'utérus. L'organe principal du système reproducteur retrouve progressivement sa taille et sa forme d'origine. La nature de la décharge dépend de la rapidité du processus de récupération. Si une femme est jeune, en bonne santé et qu’elle a une bonne génétique, alors déjà 2 semaines après l’accouchement physiologique ou la césarienne, les lochies deviennent moins abondantes. Changements et leur composition. Dans la troisième semaine après la naissance, en règle générale, il n'y a plus d'écoulement de caillots sanglants, de saignements abondants. Et si, avant la grossesse, une femme utilisait toujours des tampons hygiéniques, vous pourrez alors y revenir à ce stade de son rétablissement. Mais si son accouchement a été compliqué, par exemple par une épisiotomie ou des larmes périnéales, il est préférable de ne pas les utiliser. En effet, dans ce cas, le processus même de leur introduction dans le vagin peut provoquer une douleur et un inconfort. Cela peut être suivi d'une douleur dans l'abdomen.

Remplacer les serviettes hygiéniques par des tampons n’entraîne pas de conséquences indésirables, plusieurs règles importantes doivent être prises en compte. Les voici:

  1. Il est interdit de laisser un tampon la nuit dans le vagin. Le tabou est dû au fait que le col est ouvert. Cela signifie que c'est la porte d'entrée pour les infections. Et le produit fourré constitue un environnement idéal pour la reproduction et la croissance de micro-organismes pathogènes.
  2. Ce produit d’hygiène doit être changé toutes les deux ou trois heures. Faites-le quel que soit le degré de plénitude.

Qu'est-ce qui détermine la restauration du cycle menstruel?

Les principaux changements hormonaux dans le corps de la mère de la femme se produisent dans les 5 à 6 premières semaines après l'accouchement, il peut s'écouler plusieurs mois avant que l'équilibre hormonal soit complètement rétabli et que le cycle menstruel revienne au régime précédent. Quand une femme donne naissance à un enfant, la région génitale devient extrêmement sensible et le saignement commence immédiatement.

C'est un état normal, alors le corps de la nouvelle maman commence à rejeter les restes de la muqueuse utérine, ces saignements sont appelés lochies. Immédiatement après l'accouchement, il est recommandé à la femme d'utiliser des compresses spéciales pour le post-partum. Lorsque l'intensité de la décharge diminue, il est possible de passer à des joints d'étanchéité ordinaires. Au fil du temps, le saignement prend fin et, pendant un certain temps, une femme peut ne pas avoir de pertes du tout.

La période de récupération de la menstruation dépend en grande partie de 2 facteurs:

  1. nouveau-né allaitant
  2. fréquence de fixation du sein.

En résumé, lorsqu'une femme met bas et commence à allaiter, une hormone est produite activement dans son corps, ce qui empêche la production d'œufs. En conséquence, le mensuel ne vient pas. Par conséquent, plus la mère nourrit longtemps le bébé après l'accouchement, plus il est probable que le cycle menstruel ne se rétablisse que dans quelques mois. Et quand l'allaitement se termine, la femme est prête pour la prochaine grossesse. Cependant, cela se produit différemment pour tout le monde: chez certaines femmes, la menstruation ne commence pas avant l'allaitement, dans d'autres, même pendant l'allaitement, le cycle menstruel est rapidement rétabli. Le temps de récupération dépend du fond hormonal général de la femme en travail et des conditions dans lesquelles la naissance a eu lieu. Si une femme cesse de nourrir son bébé immédiatement après l'accouchement, il est fort probable que les règles surviennent dans 6 à 8 semaines.

L'hygiène des femmes enceintes

Comme mentionné précédemment, immédiatement après l'accouchement, les lochies commencent à se distinguer de la femme. Leur nombre, leur couleur indiquent à quel point le processus de régénération se déroule de manière intensive dans l'utérus. Dès que les saignements deviennent moins abondants, et cela se produit généralement au bout d'une semaine et demie à deux semaines, du point de vue de la médecine, les mères peuvent utiliser des tampons. Mais ceci est à condition que la naissance se soit passée sans rafales ni incision périnéale et qu'il n'y ait aucune autre contre-indication à l'utilisation de tampons. Par exemple, une femme peut éprouver des sensations désagréables dans le périnée pendant un certain temps en raison de la naissance d'un grand enfant.

Pour certaines momies, la question se pose immédiatement: à quel point un tampon peut-il être utilisé à temps, à quelle fréquence doit-il être changé? Les gynécologues recommandent de changer les tampons après l'accouchement, le plus souvent possible, au moins toutes les 2 à 3 heures.

Il y a beaucoup de microorganismes dans les sécrétions post-partum, et pour que l'infection dans les organes génitaux ne se développe pas, il est nécessaire de changer les moyens d'hygiène plus souvent.

Quand une mère qui allaite vient pendant ses règles, il arrive que les tampons ne soient plus insérés facilement dans le vagin. Cela est dû au fait que cela varie avec les charges après la livraison. Часто женщины начинают пользоваться прокладками вместо тампонов. Также можно просто перейти на более меньший размер тампона.

Развеем мифы о тампонах

1. Тампонами запрещено пользоваться ежедневно, так как они блокируют выход выделений.

Le sang, comme tout liquide, trouvera toujours un moyen de sortir, par conséquent, il n’est pas question de blocage. Cependant, un changement rare de tampons peut entraîner la prolifération de germes dans les organes génitaux.

2. Les tampons ne doivent pas être utilisés la nuit.

La nuit, des tampons peuvent être utilisés, mais il est préférable de ne pas le faire, car pour une bonne hygiène, il est nécessaire de remplacer le tampon toutes les 3-4 heures et, la nuit, il change moins souvent, ce qui entraîne la multiplication des microbes.

3. Les tampons ne fournissent pas de protection absolue contre les fuites.

Aucun produit d'hygiène ne fournira une protection complète contre les fuites de décharge, mais l'introduction correcte d'un tampon dans le vagin réduira le risque de circulation sanguine.

4. La lanière se déchire et le produit d'hygiène reste à l'intérieur du vagin.

Ce cordon est bien fixé dans le coton-tige, il est donc pratiquement impossible de le déchirer.

5. Les vierges ne peuvent pas les utiliser.

Il existe plusieurs tailles de ces produits d’hygiène, les vierges peuvent choisir leur plus petite taille. Cependant, il convient de rappeler que l'hymen de filles différentes a une forme différente et peut être situé assez bas, de sorte que l'introduction de tampons peut compromettre son intégrité.

6. Les tampons doivent être alternés avec des joints.

En effet, si vous utilisez constamment uniquement des tampons et ne les alternez pas avec des joints, vous pouvez nuire à votre santé.

Liste de contrôle d'hygiène post-partum

Il existe certaines règles d'hygiène simples après l'accouchement, auxquelles les femmes peuvent facilement faire face en toute simplicité, sans nuire à leur santé:

  • changer d'hygiène toutes les 2-3 heures
  • donner la préférence au lin gratuit à partir de tissus naturels,
  • change de sous-vêtements tous les jours, soutien-gorge - tous les 4 jours, le linge de lit doit être changé au moins une fois par semaine,
  • rincer à l'eau tiède toutes les 2 à 3 heures, du pubis à l'anus,
  • il est préférable de laver l’entrejambe après l’accouchement avec du savon pour bébé,
  • s'il y a des coutures dans le périnée, il est conseillé de ne pas les toucher avec les mains, d'utiliser une douche pour se laver,
  • après le lavage, utilisez une serviette douce, épongez délicatement l’entrejambe,
  • si un médecin ne vous a pas prescrit une douche, alors il vaut mieux les refuser,
  • après le lavage, il est nécessaire de rincer l’entrejambe avec une solution antiseptique, par exemple avec une solution faible de permanganate de potassium,
  • en cas d'apparition d'hémorroïdes, il est préférable d'abandonner l'utilisation de papier hygiénique au profit d'un lavage à l'eau tiède après chaque acte de défécation.

Maintenant, on sait combien de temps devrait s'écouler après la naissance, de sorte que les tampons puissent être utilisés sans risque pour la santé - au moins 6 à 8 semaines. Et pour une guérison rapide des impulsions ou des incisions dans le vagin, il est nécessaire de combiner leur traitement avec une hygiène appropriée. Il faut se rappeler que pour éviter la prolifération de diverses bactéries et micro-organismes dans la région génitale, vous devez changer le tampon toutes les 3 à 4 heures.

Pin
Send
Share
Send
Send