La vie

Cystite de la menstruation: comment traiter?

Pin
Send
Share
Send
Send


La cystite est une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie, accompagnée de coupures et de douleurs pendant la miction. L'exacerbation de la cystite se produit souvent pendant la menstruation, ce qui est étroitement lié à l'état des organes de la reproduction et constitue une raison pour contacter un gynécologue le plus tôt possible.

Brève anatomie du système urogénital féminin

Chez la femme, l'urètre est nettement plus court que chez l'homme. Cela signifie qu'il est plus facile et plus rapide que des bactéries pathogènes, des champignons et d'autres microflores pathogènes pénètrent dans la vessie par l'urètre.

En outre, pendant la menstruation, lorsqu’une microflore pathogène est lavée ou lors d’un changement rare de coussinets, il est également facile de pénétrer dans la vessie, qui est souvent la cause d’exacerbations pendant la menstruation.

La proximité avec l'urètre de l'anus joue également un rôle dans le fait que la maladie dérange souvent les femmes.

Facteurs de la cystite

Les agents responsables de l'inflammation de la vessie sont le plus souvent des bactéries, moins souvent des champignons (par exemple, le candida), des allergènes ou des toxines. Une autre cause de la maladie peut être E. coli, qui pénètre dans l'urètre par l'anus, ainsi que la microflore, qui provoque une inflammation des organes reproducteurs (annexite, endométrite, coléite).

La maladie devient rapidement chronique et il est donc impossible de différer son traitement, car à l'avenir, il sera plus difficile de guérir la maladie.

Les principaux facteurs de développement de la cystite:

  1. La présence d'infections génitales chroniques.
  2. Le processus inflammatoire dans le bassin, qui provoque souvent une cystite avant la menstruation.
  3. Allergie aux tampons, mauvaise utilisation ou changement rare.
  4. Sous-vêtements serrés en matériaux synthétiques, créant l'effet du sauna, qui provoque la reproduction de la microflore pathogène.
  5. Rare changement de coussinets lors des saignements menstruels.
  6. Lessivage irrégulier lorsque des bactéries pénètrent de l'anus dans l'urètre.
  7. Allergie aux moyens d'hygiène intime.
  8. Immunité réduite, hypothermie, rhumes fréquents.
  9. Gestion sexuelle pendant la menstruation, en particulier sans utilisation de contraceptifs de barrière.

Si une femme a une cystite chronique, alors un ou deux de ces facteurs suffisent - et la maladie se reproduit encore et encore. En présence de processus inflammatoires dans le système reproducteur, ces pathologies doivent être traitées ensemble, sans quoi une réinfection est possible. Un gynécologue pourra procéder à un examen et prescrire un traitement.

Tous les mois, une cystite peut survenir avec retard et être accompagnée de douleur, en particulier en présence d'endométrite chronique ou aiguë, de colpite ou d'annexite.

Pourquoi cela se produit-il et empire-t-il pendant la menstruation?

Ayant une inflammation chronique de la membrane muqueuse de la vessie, une femme remarque souvent qu'elle apparaît tous les mois en même temps que les règles. La raison en est peut-être la présence d'infections chroniques des organes génitaux, auquel cas une cystite se produit tous les mois pendant la menstruation.

Avant la menstruation, le processus de prolifération de l'endomètre se produit dans l'utérus. Avec le début de la menstruation, l'organe commence à saigner et à rejeter la couche fonctionnelle envahie par la végétation. En conséquence, en présence d'une maladie telle que l'endométrite, la microflore pathogène sera présente dans les sécrétions. La même chose arrive avec une inflammation des appendices.

La microflore altérée du vagin pendant la menstruation est un terrain fertile pour le développement de bactéries pathogènes, ce qui entraîne la croissance de leurs colonies. La diminution de l'immunité globale pendant la menstruation fait que les membranes de l'urètre et de la vessie deviennent plus sensibles, et lorsque les bactéries y pénètrent, une exacerbation de la cystite se produit.

Les causes de la microflore pathogène dans l'urètre et le développement de la maladie peuvent être:

  • changement rare de serviettes hygiéniques (moins de toutes les 4 heures),
  • utilisation fréquente de tampons pour favoriser la prolifération de bactéries
  • lavage inapproprié, après quoi la microflore intestinale pénètre dans l'urètre.

Si la cystite s’aggrave au cours des menstruations, c’est l’occasion de penser à une inflammation du système reproducteur, même si elle ne se manifeste plus. Dans ce cas, il est préférable de consulter un gynécologue dès que possible afin qu'il puisse prescrire un traitement complet, car un traitement ne visant que l'inflammation de la vessie sera inefficace.

Symptômes de la maladie

La présence d'une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie peut être reconnue par la présence des symptômes suivants:

  1. Couper et brûler pendant la miction.
  2. La présence de démangeaisons pendant la miction.
  3. L'urine est une couleur sombre dans laquelle des flocons blancs peuvent être présents.
  4. Des envies fréquentes d'aller aux toilettes, surtout le soir et la nuit, alors que le volume d'urine est très faible.
  5. Douleur abdominale ou lombaire semblable à la douleur menstruelle.
  6. Faiblesse, somnolence.
  7. Augmentation de la température.

Lors d'une exacerbation, tous les signes de la cystite peuvent ne pas apparaître simultanément. Mais même la présence de l'un des symptômes est une raison pour faire attention à votre santé.

La cystite et les menstruations, qui se produisent en même temps, parlent d'inflammation des organes reproducteurs. Toutefois, la tendance est inversée: la microflore pathogène de la vessie peut pénétrer dans le vagin et provoquer un processus infectieux.

Si la cystite commence au milieu d'un cycle ou une semaine avant la menstruation, elle peut être causée par le muguet, à savoir le Candida, un champignon ressemblant à de la levure. Également exacerbé par les maladies sexuellement transmissibles. Pour identifier la cause, vous devez être examiné par un gynécologue.

Prévention de l'exacerbation de la cystite pendant la menstruation

Toutes les femmes devraient être au courant des moyens de prévenir la cystite, en particulier en cas d’inflammation chronique de la membrane muqueuse de la vessie. Le respect des recommandations suivantes aidera à éviter une exacerbation de la maladie pendant ou avant les règles:

  1. Un bon lavage, et pas seulement pendant les règles. Cela devrait être fait de l'avant vers l'arrière afin de ne pas transporter les bactéries de l'anus vers l'urètre et le vagin.
  2. Changement de serviettes hygiéniques pendant la menstruation toutes les 4 heures ou plus.
  3. Restriction d'utilisation des tampons.
  4. Renforcement de l'immunité.

Un autre facteur important est les visites régulières chez le gynécologue afin d'identifier toutes les maladies à temps et de les empêcher de passer au stade chronique.

Il est nécessaire de traiter la cystite en même temps que les maladies des organes du bassin, sinon la maladie se reproduira encore et encore.

Nous sommes traités sans drogue

Les remèdes populaires pour le traitement de la cystite pendant la menstruation ne seront efficaces qu’en association avec un traitement médicamenteux. Ils sont également bons pour la prévention et le renforcement du corps dans son ensemble. Souvent prescrit pendant la grossesse.

Pour lutter contre la cystite, des herbes aux propriétés diurétiques et anti-inflammatoires sont utilisées. Ceux-ci peuvent être des feuilles de myrtille, camomille, busserole, millepertuis, aneth. La collection d'herbes de Brunniver est bien établie.

Un assistant efficace et savoureux sera le jus de canneberge ou d’airelle. Cette boisson a des effets anti-inflammatoires, toniques et diurétiques en même temps. Une utilisation régulière pour la cystite chronique est recommandée.

Traitement médicamenteux

Le traitement de la cystite est généralement effectué par des agents antibactériens. Le médecin prescrit des antibiotiques tels que la ciprofloxacine ou le monural. Ce dernier est autorisé pendant la grossesse. Avec ces pilules sont prescrits des préparations à base de plantes Canephron, Fitozilin, qui ont des propriétés antimicrobiennes et anti-inflammatoires. En cas de douleur intense, prescrire No-silo, Spazgan ou d'autres antispasmodiques.

Ne vous auto-soignez pas, seul le médecin pourra établir correctement un plan de traitement. Surtout si la cystite est associée à d'autres processus inflammatoires dans le corps.

La cystite provoque beaucoup de désagréments et de douleurs, il est donc préférable de prévenir le passage de la maladie à une forme chronique. Le respect des mesures préventives et des visites régulières chez le gynécologue aideront à prévenir cette maladie.

Statistiques de la cystite pendant la menstruation

La cystite pendant les règles est courante. La raison en est le non-respect des mesures visant à prévenir l'inflammation. Lorsque les symptômes d'inflammation de la vessie apparaissent pendant la menstruation, les femmes tentent de s'en débarrasser elles-mêmes, mais dans ce cas, un traitement approprié est important.

Un traitement inadéquat ou une absence de traitement peut entraîner le passage de la maladie à la forme chronique. La présence constante de cystite dans le corps peut progressivement conduire au développement de maladies plus graves.

Souvent, une infection de la vessie se transforme en une maladie du rein - la pyélonéphrite. En outre, une inflammation du système urogénital peut provoquer un rétrécissement et une diminution du volume de la vessie, ce qui nécessitera en outre une intervention chirurgicale.

Si, au cours de la menstruation, la femme commence à montrer les premiers signes d’une maladie infectieuse du système urogénital, vous devez immédiatement consulter un médecin. Un spécialiste vous prescrira un traitement médicamenteux et donnera des recommandations supplémentaires.

Cystite et menstruations: douleur intense pendant l'inflammation

Souvent, la cystite avant les règles et pendant les règles s'accompagne d'une douleur intense. (algoménorrhée dite).

Les symptômes de l’algoménorrhée avec cystite sont les suivants:

  • douleur intense en urinant,
  • tension nerveuse
  • dépression
  • irritabilité,
  • mictions fréquentes,
  • sensation de lourdeur dans le bas de l'abdomen,
  • douleur lombaire.

Traitement de la cystite pendant la menstruation

Pour se débarrasser de la cystite, il est important de respecter les règles d'hygiène intime, en particulier pendant la menstruation: prenez une douche quotidienne avec des agents antibactériens et changez régulièrement les serviettes ou les tampons.

Le processus de traitement de la cystite elle-même doit être effectué sous la surveillance d'un médecin. Dans le traitement de la cystite, on utilise de tels médicaments:

En outre, le médecin prescrit l'utilisation de décoctions d'herbes médicinales et de réchauffement. L'élimination de la cystite au cours de la période menstruelle étant difficile, des médicaments spéciaux peuvent être prescrits au patient. Leur posologie est fixée séparément pour chaque cas.

Avec la douleur, accompagnant la cystite et la menstruation, il est nécessaire de boire No-shpu, et avec son inefficacité - Monural. L'utilisation indépendante de ce médicament est interdite. Cela s'explique par le fait que Monural est un antibiotique puissant et que son ingestion non contrôlée peut provoquer une intoxication, un empoisonnement ou des allergies.

Le traitement de l'inflammation de la vessie ne prend pas beaucoup de temps. Il est impossible d'arrêter le traitement soi-même, car les symptômes peuvent disparaître sans éliminer la cause de la maladie, et plus tard, il réapparaîtra.

La cystite peut devenir chronique, plus difficile à guérir.

Traitement et prévention

Le traitement de la cystite doit être surveillé simultanément par deux spécialistes: un urologue et un gynécologue. Inflammation du système génito-urinaire de différentes manières. Parfois, la maladie ne s'accompagne que de mictions fréquentes et légèrement douloureuses. Cependant, en cas de cystite, une douleur intense est également possible. Des médicaments puissants sont alors inclus dans le traitement, l’action visant à éliminer les symptômes de la douleur.

Dans le traitement de la cystite, tenir compte des réactions allergiques aux médicaments, de la forme de la maladie et du degré de complexité de son développement.

Ne pas se soigner soi-même. Pour le traitement de l'inflammation de la vessie, un certain nombre de procédures médicales sont utilisées, y compris non seulement un traitement médicamenteux, mais également des remèdes traditionnels, un échauffement, etc. Le but d'une méthode de traitement particulière dépend des résultats de l'analyse d'urine, qui montrera la cause exacte de l'apparition de la cystite.

  • mictions fréquentes (à raison de 4 à 5 fois par jour),
  • contraction de l'urètre
  • miction incontrôlée d'uriner le soir et le matin,
  • malaise à l'aine,
  • augmentation de la température
  • odeur désagréable d'urine,
  • écoulement purulent de l'urètre,
  • miction difficile et douloureuse,
  • douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen,
  • nervosité
  • douleur lombaire.

Les bactéries et les microbes qui pénètrent dans la vessie et s'y multiplient peuvent devenir les agents responsables de la cystite. En outre, l'inflammation de la vessie peut survenir en raison d'une miction intempestive (lorsque l'envie d'uriner est restreinte), d'un corps trop froid ou du début du cycle menstruel.

La relation de la cystite et des règles

Tous les mois, des modifications hormonales se produisent dans le corps de la femme, sous l’influence de laquelle commence le rejet de la couche muqueuse interne de l’utérus. Si le système reproducteur avant cette époque était une microflore pathogène, il peut alors se propager par le flux menstruel vers d'autres organes. En raison des caractéristiques anatomiques, l'urètre est le plus proche du vagin, par lequel l'infection du tractus génital pénètre dans la vessie.

Si la cause de l'inflammation de l'urée est un processus inflammatoire dans le système reproducteur, sans traitement adéquat, une exacerbation de la cystite accompagnera chaque menstruation.

Nous allons maintenant examiner comment la cystite affecte les règles avant leur apparition, pendant la régulation et après leur terminaison.

Avant la menstruation

La cystite avant la menstruation survient le plus souvent à cause d'un déséquilibre hormonal, car dans la deuxième phase du cycle menstruel, la production active de progestérone commence et l'affaiblissement des fonctions de protection de l'organisme. Les "mouvements" hormonaux ont également un effet important sur la membrane muqueuse de l'urée, la rendant plus vulnérable aux virus et aux infections bactériennes.

La cystite entraîne un retard de la menstruation, car la maladie affecte tous les organes du pelvis, entraînant un dysfonctionnement.

En outre, le retard dans la menstruation avec la cystite peut être causé par la prise d'antibiotiques prescrits pour son traitement. Si le mensuel ne commence pas dans la semaine qui suit, vous devez immédiatement consulter un médecin, car le rétablissement de la menstruation peut nécessiter un traitement à long terme.

Pendant la régulation

La cystite pendant la menstruation se produit beaucoup plus souvent que pendant le reste du cycle, la raison en est une immunité réduite, mais il existe d'autres facteurs qui causent le développement de la maladie:

  • manque d'hygiène personnelle,
  • déséquilibre de la microflore dans le vagin,
  • activation des processus inflammatoires chroniques.

Lorsque la cystite et la menstruation commencent au même moment, la femme ressent une douleur et une sensation de brûlure pendant la miction, en plus des symptômes des jours critiques.

Le stress, le surmenage, le refroidissement excessif, le froid et le non-respect d'un régime journalier et d'un aliment peuvent provoquer la manifestation d'une maladie donnée.

Après les jours critiques

Beaucoup de femmes ne peuvent pas comprendre pourquoi elles ont commencé à avoir une cystite après la menstruation, parce que le corps est complètement nettoyé et mis à jour, tout en améliorant ses propriétés protectrices. Il se trouve que la cystite après la menstruation a plusieurs autres causes:

  • l'obtention d'un flux menstruel dans l'urée provoque le développement du processus inflammatoire,
  • réaction allergique aux serviettes hygiéniques ou aux tampons,
  • les infections sexuellement transmissibles dont les agents pathogènes sont entrés dans le système urinaire en même temps que le flux menstruel,
  • candidose

Symptômes de la cystite

La sensation de cystite est bien connue de nombreuses femmes. Dans la plupart des cas, cette maladie est provoquée par l'hypothermie, des troubles hormonaux, la reproduction d'une microflore pathogène, ainsi que par une inflammation bactérienne chronique de l'utérus et des ovaires. Selon les causes de la cystite, des symptômes spécifiques de la maladie peuvent être observés, mais pour tous les types d'agents pathogènes, les manifestations suivantes de la maladie sont caractéristiques:

  • miction fréquente, au cours de laquelle on ressent des crampes, des brûlures, des picotements et des crampes au bas de l'abdomen,
  • il y a des douleurs dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, qui ont un caractère tenace et tirant, comme pendant la menstruation,
  • faiblesse générale
  • le cours aigu de la maladie est accompagné d'une température très élevée; dans un cours chronique, la température est subfébrile,
  • dépression et irritabilité,
  • mal de tête.

L'un des principaux signes de la maladie est un changement de couleur de l'urine.

Il devient trouble, jaune vif, des taches, un film de protéines, du mucus et une odeur inhabituelle sont possibles. Un liquide contenant des impuretés purulentes peut sortir de l'urètre. Le matin et le soir, il existe une forte envie d'uriner sans une miction productive.

Une cystite mensuelle peut aussi être un facteur provocateur, car à ce moment-là, le volume des organes pelviens, en particulier de l’utérus, peut augmenter, ce qui exerce une pression supplémentaire sur la vessie. Dans ce cas, les symptômes de la cystite peuvent survenir même avant le début des jours critiques.

Il existe de nombreuses méthodes de traitement de la cystite. Leur choix dépend de la cause des processus inflammatoires au niveau des parois urétiques. Par conséquent, seul un médecin peut déterminer comment traiter cette maladie après avoir examiné les résultats d'un test sanguin, d'une analyse de l'urine et, le cas échéant, d'une échographie de la vessie. Il n'est pas recommandé de traiter la cystite uniquement avec des préparations à base de plantes, car l'agent responsable de la maladie n'est pas complètement éliminé et, bientôt, la maladie s'aggrave à nouveau.

Медикаментозная терапия цистита включает в себя следующие препараты:

  • si la cystite est d'origine bactérienne, des antibiotiques sont nécessaires à son traitement. Les médicaments antibactériens les plus populaires sont la NOK-5, la furadonine, la péfloxacine, le monural, la ciprofloxacine. Le traitement par antibiotiques doit être calculé par le médecin traitant, car son retrait précoce du médicament risque de provoquer une rechute de la maladie et son utilisation prolongée peut nuire à la santé du patient. Un mois après la guérison, le traitement antibactérien doit être répété pour prévenir les récidives,
  • les antimicrobiens, Fitolysin ou Canephron, sont prescrits pour soulager l’inflammation. Il a des effets antispasmodiques et diurétiques,
  • Pour le soulagement de la douleur, vous pouvez prendre Spasmol, Papaverine ou No-silo.

Remèdes populaires

Les méthodes traditionnelles de traitement de la cystite comprennent généralement une grande variété de bains aux herbes, mais pendant les jours critiques, la baignade dans de l’eau chaude est contre-indiquée, car elle peut provoquer un écoulement sanguin vers les organes pelviens et, par conséquent, une perte de sang abondante.

Aussi, à ce stade, il n'est pas recommandé d'appliquer un coussin chauffant ou des compresses chauffantes sur le bas de l'abdomen.

Mais cela ne signifie pas que la cystite ne peut être guérie à la maison, il est tout à fait rationnel de prendre mensuellement des décoctions et des infusions antimicrobiennes et antispasmodiques. Voici quelques recettes qui vous aideront à vous débarrasser de la maladie pendant vos règles:

  • infusion de persil. Le persil frais est lavé, haché et 1 partie. l'herbe est versée avec un verre d'eau bouillante. Il est nécessaire d'insister dans un récipient fermé pendant environ 2 heures. Boire un tiers de verre avant les repas,
  • décoction de canneberge. Une demi-tasse de canneberges doivent être moulues dans un mélangeur, presser le jus et le mettre dans un endroit froid. Le gâteau restant est versé dans un bol en émail avec un demi-litre d’eau et bouilli pendant 7 minutes. Le bouillon résultant est refroidi et mélangé avec du jus de canneberge, ajouté 2 tables. mentir chérie Cette boisson réduit l'inflammation et améliore les propriétés protectrices de tout l'organisme. La même méthode peut être utilisée pour cuire une décoction d’airelles,
  • décoction de plantain, de lin, d'épis d'ours ou de camomille,
  • des infusions d'écorce de mère, d'immortelle, de fenouil ou d'écorce de chêne,
  • décoction d'ortie. Avec la cystite, vous devez boire 3-4 verres par jour. Il élimine la microflore pathogène de l’urinaire et améliore l’état général du corps,
  • thé de tiges de cerises fraîches et sèches ou fraîches avec une cuillerée à thé de miel.

Quelles sont les causes de la relation entre la cystite et les règles?

Il convient de noter que les processus inflammatoires dans le réservoir urinaire-kystique sont directement liés au cycle menstruel. Les rechutes d'inflammation chronique lente et non traitée sont une manifestation naturelle d'attaques aiguës d'algoménorrhée au cours de diverses périodes de jours critiques sous la forme de:

  • syndrome douloureux fort avec des mélanges,
  • tension nerveuse
  • signes de dépression et d'irritabilité,
  • mictions fréquentes,
  • lourdeur dans le bas de l'abdomen,
  • douleur dans la région lombaire.

L'auto-traitement, sans identifier la cause de la récidive et un traitement bien choisi, n'apporte généralement qu'un soulagement temporaire, et la présence infectieuse constante dans les tissus kystiques de l'urine peut entraîner le développement de pathologies plus complexes etc.), ce qui retarde à l’avenir le processus de récupération complète.

Le principal facteur de cause à effet sur lequel portent les études de plus d'une génération de scientifiques est dû aux déséquilibres hormonaux et à l'affaiblissement de la phagocytose immunitaire lors de la préparation du corps d'une femme pendant des jours critiques.

Ce n’est un secret pour personne que, dans l’éventualité de changements hormonaux, des pathologies de divers organes et systèmes peuvent se développer, notamment des récidives de cystite.

Les hormones contrôlent tous les processus du corps, en contrôlant l’environnement acide des muqueuses, la quantité de flore bénéfique naturelle et la microbiocénose vaginale. Le contrôle hormonal du système urinaire chez les femmes exerce des hormones sexuelles. Les récepteurs d'œstrogène situés à la surface de la muqueuse du vagin, de la vessie et de l'urètre, contrôlent:

  • fonction urinaire,
  • intensité de la circulation sanguine
  • synthèse de protéines fibrillaires,
  • état général des tissus muqueux dans le système urogénital de la femme.

Leur carence augmente le risque de récidive de la cystite, chaque mois avant les menstruations, au milieu du cycle ou après. L'effet de la progestérone, dont les récepteurs sont localisés dans la zone inférieure de l'appareil urinaire et dont le poids est excessif dans l'équilibre hormonal, peut nuire au canal urétral et à la fonction MP, provoquant une instabilité fonctionnelle des tissus musculaires. D'où les conclusions - les fluctuations du fond hormonal à certaines périodes du cycle peuvent conduire à un affaiblissement des propriétés phagocytaires des tissus muqueux et, par conséquent, à l'apparition de réactions inflammatoires dans la MP.

Le niveau minimum d'œstrogène dans le corps est noté dans la phase initiale de cyclicité, qui correspond à la période prémenstruelle, ou à sa fin. Le pic d'oestrogène est atteint après une période de deux semaines du cycle ou le 18e jour qui correspond à la période d'ovulation. Après cela, le niveau d'œstrogène diminue et le niveau d'activité de la progestérone augmente. Ce facteur est la clé du développement simultané de la récidive de la cystite et de la menstruation au cours des différentes phases de sa cyclicité.

Causes de récidive de la cystite à différentes phases de la régulation

Le mécanisme du développement de réactions infectieuses-inflammatoires dans les tissus structurels de la vessie, ou conduisant à une rechute de la maladie, à certaines phases du cycle menstruel, diffère également dans sa genèse.

Les faits, confirmés par des études médicales, indiquent que le développement le plus fréquent de la cystite survient dans la période précédant le début de la réglementation.

Cystite avant le début du cycle menstruel

La genèse principale du développement du processus pathologique est associée aux changements dans le corps féminin qui se produisent avant le début de la régulation. Ce sont des modifications de l'équilibre des hormones et une diminution des fonctions immunitaires qui créent un environnement favorable à la croissance de la flore pathogène et à sa distribution dans le système urogénital.

Le mécanisme d'exacerbation de la maladie et de la cystite elle-même avant la menstruation est dû à:

  1. La sensibilité accrue des tissus muqueux du PM aux modifications de la microflore du système reproducteur, à partir de laquelle les agents pathogènes se propagent facilement, à ce stade, aux organes adjacents.
  2. La pénétration facile de l'agent pathogène dans la cavité du réservoir de la MP ne s'explique pas seulement par la forte susceptibilité des muqueuses et l'affaiblissement de la phagocytose; la pénétration de l'agent pathogène est facilitée par l'excrétion intensifiée à ce moment, qui précède les régulateurs.
  3. Violation du transport du sang dans le réservoir de la vessie, ce qui crée des conditions idéales pour la croissance et la reproduction d'agents pathogènes. Ces violations au cours de cette période sont dues à une augmentation du corps de l'utérus, due au gonflement de sa muqueuse fonctionnelle, qui provoque une compression des vaisseaux et des organes environnants.
  4. Lors de la préparation de l'utérus à la fonction de reproduction, le corps abaisse la température corporelle pour assurer une motilité élevée des spermatozoïdes. Lorsque cela se produit, le rétrécissement des vaisseaux sanguins du système circulatoire. Comme les organes du bassin ont une ligne commune, les modifications de l'apport sanguin s'appliquent également à l'organe urinaire, avec toutes les conséquences qui en découlent.

Si les signes pathologiques de la maladie apparaissent régulièrement avant le cycle menstruel, vous devriez envisager. Cela peut être une exacerbation de la forme chronique de la pathologie, se «rappelant» de cette manière, ou des signes habilement masqués d'autres maladies. Dans tous les cas, une recherche de diagnostic qualifiée est nécessaire pour identifier la cause de ces manifestations.

Signes de cystite au cours du cycle mensuel

Cystite de la menstruation due à un mécanisme de développement complètement différent. Manifesté dans le contexte de processus inflammatoires dans les organes reproducteurs. En présence d'infections chroniques dans les organes reproducteurs, l'option la plus favorable pour leur exacerbation est la période de menstruation.

La reproduction de la flore bactérienne ne concerne pas seulement les organes génitaux muqueux touchés, mais également le flux menstruel, qui constitue le milieu nutritif idéal pour les agents pathogènes.

Le contact constant de la décharge avec l'urètre facilite l'introduction de l'infection dans la cavité du réservoir du MP. Mais il existe une version et un développement inversé, lorsque le processus infectieux est provoqué par une flore pathogène qui a pénétré dans le vagin à partir du MP. Dans ce cas, vous devez faire attention aux symptômes caractéristiques:

  • douleurs de crampes causées par la contraction de l'utérus due au rejet de l'endomètre,
  • coupe dans l'abdomen dans la zone de la projection de MP,
  • impuretés dans l'urine,
  • température élevée
  • sensation de surpeuplement constant dans le réservoir de la vessie.

La manifestation simultanée de la cystite et de la menstruation peut être due à l'influence de la flore fongique ressemblant à la levure (Candida) ou à des exacerbations de maladies vénériennes. Par conséquent, le traitement gynécologique des pathologies de fond s’ajoute au traitement classique utilisé pour la cystite.

Inflammation du réservoir vésical urinaire après la menstruation

Le mécanisme de développement des processus inflammatoires dans les tissus muqueux de l'organe kystique urinaire ne diffère pas par sa genèse particulière. Le principal facteur provoquant réside dans le déséquilibre hormonal. Il provoque une cystite après la menstruation - une forte augmentation des niveaux hormonaux qui se produit à la fin du 14ème jour du cycle lunaire.

L'augmentation de la concentration en œstrogènes provoque une réduction significative de la phagocytose immunitaire, qui devient la principale cause de la vulnérabilité des tissus muqueux du PM et une excellente condition pour la reproduction de la flore pathogène.

En conséquence - le développement ou l'exacerbation de la cystite. À ce moment-là, la femme ressent les mêmes signes d’une lésion inflammatoire de la MP - manifestation de symptômes douloureux dans l’abdomen, somnolence constante, irritabilité et autres manifestations. Il convient de noter qu’en plus des facteurs hormonaux et immunitaires, la cause de la manifestation de la cystite à n’importe quelle phase du cycle menstruel est due à de nombreuses conditions provocantes qui créent un fond favorable à l’activation de la flore bactérienne. La colonisation accrue de MP par les bactéries est notée:

  1. Avec une lésion locale du périnée (linge serré, tampons ou tampons, élimination des agents agressifs, entraînant une modification de l'environnement vaginal alcalin).
  2. En raison d'une antibiothérapie antérieure, qui a provoqué un déséquilibre de la flore dans le vagin.
  3. À la suite d'une hypothermie et d'une réaction allergique aux composants de l'hygiène personnelle.
  4. En ignorant les normes d'hygiène élémentaires avec les règlements.
  5. Lors de l'utilisation du régime alimentaire, provoquant une irritation des tissus muqueux de la MP et de l'urètre.
  6. À la suite de relations intimes intimes au cours du cycle menstruel.

Le traitement indépendant des signes de réactions inflammatoires dans le réservoir urinaire-kystique au cours de la période de régulation, en particulier avec l'utilisation d'une thérapie alternative, est non seulement inutile, mais également dangereux. Sans identifier la cause, il est possible de provoquer non seulement un écoulement abondant, mais également une hémorragie (saignement). Comment traiter la pathologie déterminera le médecin. Qu'il s'agisse d'un protocole de traitement classique de la cystite ou d'un traitement hormonal, l'examen du patient et les recommandations d'un endocrinologue seront identifiés (si nécessaire).

Méthodes de traitement et de prévention

Le traitement principal de la maladie est dû à une sélection individuelle soigneuse des agents antibactériens, en tenant compte de la sensibilité de l'agent pathogène à ce médicament. Le traitement comprend le plus souvent des médicaments et analogues de Monural, Furagin, Furamag, Nolitsin, Tsiprolet, Amoksiklava, dont l’action vise à enrayer les réactions inflammatoires dans la MP et à détruire la flore pathogène.

En parallèle, le traitement des pathologies gynécologiques, qui ont déclenché le processus inflammatoire pathologique, est réalisé. Pour réduire les symptômes de la douleur, des médicaments à action antispasmodique sous la forme de No-shpy ou de Papaverina sont recommandés.

Les traitements à base de plantes, tels que Fitolysin et Canephron H, qui ont des effets analgésiques, anti-inflammatoires et diurétiques, sont inclus dans le traitement.

Prise recommandée de complexes vitaminiques, pour restaurer les fonctions immunitaires et améliorer le régime d'alcool, pour forcer la diurèse, ce qui contribue à la lixiviation efficace des bactéries avec l'urine

  • exclusion temporaire de l'utilisation de tampons hygiéniques,
  • changement fréquent de joints, afin d'éviter l'accumulation de flore pathogène,
  • l'observance du droit emporte - du pubis à l'anus,
  • protection contre l'hypothermie,
  • correction du régime, excluant les facteurs irritants des muqueuses,
  • minimiser le tabagisme et éliminer l'alcool.

Peu de gens soupçonnent que le développement de la maladie ne découle pas de la pathologie des cycles menstruels, mais du résultat de l'évolution prolongée de la maladie, qui est apparue bien avant la création des conditions préalables à sa manifestation pendant la période de régulation. Seules une attitude attentive à soi-même et un traitement qualifié, dans le passé, peuvent empêcher l’exacerbation de la maladie à différentes périodes du "cycle lunaire" des femmes et la protéger des symptômes désagréables.

Causes de la cystite pendant la menstruation

La cystite peut survenir à la suite de l'exposition à la paroi de la vessie d'agents pathogènes, d'allergènes, de produits chimiques ou de la force physique. Le plus souvent, la maladie est associée à une infection du système urinaire par des bactéries pathogènes, par exemple Escherichia coli ou des streptocoques, des staphylocoques.

Si une femme a mal traité sa cystite, il est fort probable que son exacerbation se produira au cours de ses règles. Les raisons en sont les suivantes:

  • Pendant la menstruation, des changements hormonaux se produisent, ce qui entraîne une diminution de l'immunité. Une femme de cette période est plus susceptible aux maladies infectieuses.
  • La microflore du vagin est en train de changer, ce qui est également associé à des changements hormonaux et des changements dans les sécrétions. Cela peut entraîner une colpite et une infection de l'urètre.
  • Les produits de soins personnels, tels que les tampons et les tampons, peuvent également avoir un effet négatif, provoquant des réactions allergiques et des modifications de la membrane muqueuse des organes génitaux.
  • La cause peut être la menstruation elle-même ou plutôt l'écoulement sanglant. Les bactéries pathogènes s'y multiplient et, avec une hygiène insuffisante, elles pénètrent dans l'urètre et la vessie.

Tous ces facteurs sont indirects, ils ne font qu'augmenter le risque de développer une cystite, mais ne garantissent pas l'apparition de la maladie. S'il en était autrement, chaque femme souffrirait de cystite pendant la menstruation.

Par conséquent, il est nécessaire de souligner un certain nombre de raisons qui provoquent la cystite:

  • hypothermie
  • la présence de maladies inflammatoires des organes pelviens,
  • mode de vie passif,
  • mauvaise alimentation déséquilibrée
  • congestion de la vessie,
  • chirurgie récente des organes pelviens.

La cystite pendant la menstruation peut être complètement indépendante du cycle et est une coïncidence commune. Dans tous les cas, vous devez consulter un médecin.

Comment traiter la cystite pendant la menstruation

La cystite pendant la menstruation est traitée de la même manière que n'importe quel autre jour du cycle, à une exception près. Il est strictement interdit d'appliquer un coussin chauffant sur l'estomac pendant les saignements. Beaucoup de femmes avec l'aide du réchauffement soulagent les spasmes de la cystite. Il est très dangereux de faire cela pendant la menstruation. La chaleur fait couler le sang dans l'utérus et augmente le saignement.

Comment traiter la cystite pendant la menstruation, il est préférable de le dire à l'urologue. Le spécialiste vous prescrira un test de sang et d'urine, procédera à un examen et rédigera les médicaments. En règle générale, la cystite est traitée avec des antibiotiques, des antispasmodiques et des anti-inflammatoires.

Les agents antimicrobiens et antibactériens suivants sont prescrits:

La cystite pendant la menstruation est particulièrement dure, car l'utérus fait également mal. Pour soulager la douleur et normaliser le processus de miction, prescrivez:

  • No-spa, Drotaverinum,
  • Papaverine,
  • Spazmalgon,
  • L'ibuprofène
  • Naproxen et al.

Les préparations phytopharmaceutiques ayant des effets anti-inflammatoires et diurétiques seront également utiles dans le traitement complexe de la cystite. Exemples de tels médicaments:

Pendant la cystite, il est très important de boire de grandes quantités de liquide, en particulier pendant la menstruation. A ce moment, le corps de la femme perd beaucoup de liquide, l'équilibre doit être reconstitué.

Il est nécessaire de boire de l'eau pure sans additifs, ainsi que des boissons à effet diurétique. Cela peut être du jus de canneberge et de myrtille, des feuilles de canneberge, une collection urologique. Il est utile de boire du bouillon de hanches et du thé de camomille.

Conclusion

La cystite pendant la menstruation est un phénomène doublement désagréable. Pour éviter une exacerbation de la maladie pendant les jours critiques, il est nécessaire de traiter la cystite aiguë jusqu'au bout, sous la surveillance d'un médecin, de mener une vie saine et de suivre les règles d'hygiène personnelle. Un style de vie adéquat et une attitude responsable à l'égard de votre santé aideront à éviter la récurrence de la cystite et d'autres maladies inflammatoires du système génito-urinaire.

Inflammation chronique

Nous commençons par la physiologie et décrivons brièvement en quoi consiste cette maladie. Ceci est important car chaque femme doit bien connaître son corps et pouvoir lire ses signaux. La cystite est donc une inflammation chronique de la vessie. Le plus souvent, les gens ordinaires confondent symptômes et maladies appendiculaires, mais ce n’est pas le cas. Лечением занимается нефролог или уролог, поскольку мочевыделительная система – это как раз по их части.Le gynécologue auquel vous avez demandé un examen primaire ne peut que confirmer le diagnostic selon lequel le patient est en bonne santé.

Les manifestations de la cystite comprennent des visites fréquentes aux toilettes, qui s'accompagnent de douleur et de brûlures dans l'urètre. En outre, une femme ressent des douleurs dans le bas de l'abdomen, ce qui nuit grandement à sa qualité de vie. Changements d'aspect, de structure et d'odeur d'urine.

Ce sont toutefois des symptômes spécifiques et l’état général de la femme est loin d’être idéal. La fatigue et la somnolence sont importantes, la température augmente. Il peut être élevé ou subfebrile, lorsque le thermomètre indique de manière stable 37-37,5 degrés. Si vous avez eu des problèmes de santé similaires, vous avez probablement appris les symptômes. Passons donc directement à notre sujet et parlons de la cystite pendant la menstruation.

Causes de développement

Si nous parlons d'inflammation chronique, on suppose alors qu'elle reviendra périodiquement, tout au long de la vie. Avec un traitement adéquat, l'état peut se stabiliser et une période de rémission commence. Si cela ne se produit pas, l'immunité atténue temporairement les symptômes, mais le corps de la croissance bactérienne reste dans le corps. La cystite pendant la menstruation commence donc à revenir avec une régularité surprenante.

Cela se produit parce que les bactéries, qui se trouvent normalement dans l'utérus, se multiplient beaucoup plus activement pendant la menstruation. L'environnement nutritif et humide crée toutes les conditions pour augmenter leur nombre. Et les processus intervenant dans le corps contribuent à la pénétration rapide des bactéries dans l'urètre par le tractus génital, activant ainsi l'inflammation de la vessie.

Examinons de plus près les causes de la cystite pendant les règles. Il convient de noter que, dans la plupart des cas, cela se produit dans le contexte d’une maladie concomitante dont une femme peut même ne pas soupçonner l’existence:

  • Changements dans le fond hormonal du corps.
  • Affaiblissement général du système immunitaire.
  • Hypothermie sévère.
  • La présence d'une inflammation dans l'utérus ou les appendices. C’est le principal responsable de la cystite pendant les règles. La raison en est qu’en raison de la prolifération active de bactéries, l’inflammation se propage à d’autres organes du système urogénital.
  • Le champignon ou la levure Candida est un problème si commun que la plupart des femmes n'y prêtent tout simplement pas assez attention. Et en vain, car la présence d’une infection fongique est un facteur aggravant.
  • Non-respect de l'hygiène personnelle. À première vue, cela vaut-il la peine d’en parler à notre époque? Il existe en vente une quantité énorme de produits d'hygiène qui aideront à maintenir la propreté des organes génitaux à tout moment. Mais la pratique des médecins montre que certaines serviettes et serviettes sont trop chères pour leurs patients et que certaines marques provoquent une réaction allergique. Par conséquent, l'eau chaude et le savon restent le moyen idéal pour surveiller l'hygiène.
  • Caractéristiques physiologiques. L'emplacement de l'urètre et de l'anus peut être différent, mais leur distance est d'une importance particulière. Plus ils sont proches, plus le transfert de bactéries est probable. Cela contribue également au port de sous-vêtements inconfortables, des culottes synthétiques à lanières.

Faire un parallèle

S'il vous semble que chaque fois que la menstruation commence, la cystite commence, il est recommandé de faire plus attention au maintien d'un calendrier dans lequel, en plus du cycle, il sera nécessaire de noter tous les symptômes désagréables, leur intensité et leur durée. Cela aidera grandement le médecin lorsque vous viendrez le voir. Les symptômes changent à différents jours du cycle. Après la fin de la menstruation, l'état s'améliore généralement et nous oublions la nécessité d'un traitement pendant environ 25 jours.

Mais si vous avez déjà établi un lien clair et que vous constatez que dès que les règles commencent, les symptômes douloureux réapparaissent, il n’ya plus rien à tirer. Informez votre médecin de tout ce que vous avez déjà remarqué et passez également l'examen nécessaire.

Menstruation douloureuse

Si généralement vous ne les sentiez pratiquement pas, mais qu'aujourd'hui vous avez soudainement commencé à tirer le bas-ventre, des douleurs et des brûlures, alors il est difficile de ne pas faire attention. La situation est plus difficile pour ceux qui endurent habituellement ce phénomène et commencent à prendre des analgésiques presque quelques jours avant qu'il ne commence.

Faisons donc à nouveau attention aux signes spécifiques qui permettent de distinguer les cystites pendant la menstruation. Les principales raisons que nous avons discutées ci-dessus, parlons maintenant des manifestations. Vous pouvez donc marquer vous-même:

  • Les allers-retours fréquents aux toilettes, avec la vidange complète de la vessie, ne se produisent pas.
  • La douleur, si semblable aux règles, a considérablement augmenté pendant le trajet aux toilettes.
  • Changement de couleur de l'urine en une incontinence plus trouble après une nuit de sommeil.
  • La présence de pus dans les urines, ainsi que dans les pertes vaginales. Dans ce cas, leur couleur et leur odeur changent.

Mesures préventives

Toute maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. Ainsi, l’exacerbation de la cystite pendant la menstruation peut être anticipée avec une probabilité plutôt élevée. Et le rôle le plus important est joué par l'hygiène. Dès sa plus tendre enfance, il est nécessaire d’apprendre à une fille à se laver tous les jours, et seulement d’avant en arrière.

Dès le premier jour du cycle menstruel, les exigences sont resserrées. Il est nécessaire de prendre une douche au moins deux fois maintenant, et c'est mieux après chaque utilisation des toilettes. Changer le joint n’est pas aussi loin que le remplissage, et après 3-4 heures, mais il est préférable de ne pas utiliser de tampons. Une attention particulière doit être portée au port du haut et des vêtements décontractés. Souvent, les femmes refusent les collants chauds sous leurs pantalons en hiver. Cela conduit à une hypothermie et crée des conditions préalables au développement de la maladie. Par conséquent, veillez à vous habiller pour la météo.

Réaction allergique

Nous avons oublié de mentionner un autre facteur qui cause la cystite pendant la menstruation. Les causes et le traitement doivent faire l'objet d'une enquête et être prescrits par le praticien dans chaque cas, mais notre travail consiste à examiner des questions générales et à vous donner une idée du problème. Ainsi, pendant les jours critiques, nous commençons à utiliser des serviettes hygiéniques et des tampons, après quoi les symptômes de la cystite augmentent. Si cela se répète maintes fois, et après la fin de la menstruation, lorsque le besoin de ces produits d’hygiène disparaît, l’état est complètement normalisé, vous devrez alors changer de marque et de fabricant. C'est la raison.

Que peut-on faire

Le point suivant concerne les personnes déjà convaincues du diagnostic et sachant avec certitude qu'il est atteint de cystite pendant la menstruation. Que faire ensuite? Il est difficile de se passer d'un bon spécialiste, car l'autotraitement se termine rarement par une victoire totale sur la maladie. Le traitement antimicrobien est la base des soins adéquats. Ne pas se soigner soi-même. Malgré la similitude des médicaments, chacun d’eux est unique et le choix du schéma posologique n’est possible qu’en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient. Le plus souvent, les médecins prescrivent "Monural" ou "Nolitsin", "Rulid" ou "Furadonin".

Traitement d'entretien

C'est le cours principal qui vous permet de vaincre la cystite pendant les règles. Le traitement implique également l’utilisation d’aides qui contribuent au rétablissement. Ce sont des antispasmodiques qui facilitent l’écoulement de la douleur. Le plus souvent nommé "No-Shpa" et "Papaverin". Ils agissent de manière symptomatique. De manière similaire, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés, par exemple, l'ibuprofène. En plus de soulager les symptômes de la douleur, il a un effet curatif.

Pour la prévention de la dysbiose, les médecins prescrivent simultanément des médicaments antimicrobiens et des probiotiques. Cela peut être "Hilak Forte", "Linex", "Bifiform". Et le dernier dans notre liste, et non des moindres, est la phytothérapie. Les préparations à base d'herbes médicinales naturelles ont un effet diurétique et anti-inflammatoire. Ils viennent sous forme de frais de séchage et de gouttes. Un exemple serait "Cyston", "Canephron", "Fitolysin".

Au lieu de conclusion

Le premier soulagement ressenti par le patient après le traitement ne devrait pas être une raison pour refuser une nouvelle visite chez le médecin. Les maladies chroniques disparaissent rarement dans un court laps de temps, il est donc extrêmement important de subir un nouvel examen et, si nécessaire, une thérapie de soutien. En tant que tel, le plus souvent assigné un cours long et doux de prendre des herbes médicinales. Il est souvent complété par des procédures visant à renforcer le système immunitaire - durcissement et traitement par vitamines. Ensemble, toutes ces mesures peuvent donner un bon résultat.

La cystite peut-elle se développer pendant la menstruation?

L'inflammation de la vessie est directement liée à la menstruation et, souvent, la maladie est exacerbée pendant la menstruation. Dans le cas d'une cystite sous-traitée, une rechute est simplement constatée pendant la période de menstruation. Cela est dû au fait que les bactéries qui se trouvent dans l'utérus se multiplient pendant la période de son inflammation. Les processus intervenant dans le corps contribuent à la pénétration rapide des bactéries dans l'urètre par le tractus génital, ce qui active l'inflammation de la vessie.

Chez les femmes atteintes de cystite chronique, la maladie peut réapparaître à chaque cycle menstruel.

Pourquoi la cystite se développe pendant la menstruation. Peut-il y avoir des mois après la cystite

Les raisons pour lesquelles développe la cystite après la menstruation, beaucoup. Les plus communs parmi eux sont les suivants:

  1. Modifications du fond général hormonal du corps,
  2. Affaiblissement général du système immunitaire,
  3. Hypothermie sévère
  4. La présence d'une inflammation dans l'utérus ou les appendices. Pendant la menstruation, en raison de la reproduction active des bactéries, l’inflammation se propage à d’autres organes du système urogénital,
  5. La présence d'une infection fongique (notamment le Candida),
  6. Non-respect des règles d'hygiène personnelle,
  7. Caractéristiques physiologiques (en particulier, emplacement trop proche de l'urètre et de l'anus).

Peut-il y avoir un retard dans les règles avec la cystite?

La cause de retard de la menstruation peut être une cystite avant la menstruation. Dans ce cas, la femme note toujours dans sa décharge, mais pas sanglante, mais purulente. La décharge est accompagnée d'une odeur extrêmement désagréable. Souvent, une femme ressent également une très forte douleur.

Les principales raisons de l'apparition d'un retard dans la cystite sont les suivantes:

  1. La présence d'un processus inflammatoire actif dans les appendices de l'utérus est souvent la principale raison pour laquelle la menstruation peut ne pas commencer,
  2. Les changements hormonaux dans le corps, provoqués, encore une fois, par le processus inflammatoire,
  3. La propagation des bactéries dans le système urogénital.

Les règles commencent souvent après la cystite ou simultanément.

Comment déterminer que la cystite commence avant la menstruation?

Il existe plusieurs symptômes caractéristiques par lesquels vous pouvez déterminer que la cystite et la menstruation se développent, et pas seulement une menstruation douloureuse. Les plus communs parmi eux sont les suivants:

  1. Augmentation de la miction: vous commencez à aller aux toilettes beaucoup plus fréquemment et il n'y a pas de vidange complète de la vessie.
  2. L'apparition de sensations désagréables en urinant: si la miction est accompagnée de légers picotements dans la région génitale et dans le bas de l'abdomen, c'est un signe du stade initial du développement de la cystite. Au stade aigu, le patient ressent généralement une douleur coupante intense.
  3. Douleurs persistantes dans la région lombaire, dans le bas de l'abdomen et dans le sacrum. Les douleurs ressemblent aux douleurs menstruelles, mais elles sont bien pires lorsqu'elles urinent.
  4. L'augmentation de la température corporelle est un signe caractéristique du développement d'une cystite aiguë.
  5. Changer la couleur de l'urine à plus trouble. L'apparition dans l'urine d'un écoulement sanglant avec une odeur désagréable (écoulement observé uniquement pendant la miction).
  6. Incontinence d'urine (surtout après une nuit de sommeil).
  7. L'apparition dans l'urine de pertes purulentes avec une odeur désagréable.

La relation de la cystite avec mensuel

La cystite elle-même est une inflammation de la vessie. Comme vous le savez, le processus inflammatoire dans le corps peut être asymptomatique pendant longtemps. Parfois, le seul signe de sa présence est une violation du cycle menstruel. Avec la cystite, la menstruation a comme caractéristique le retard, augmentation du saignement. Tout cela s'accompagne de sensations désagréables caractéristiques d'une inflammation de la vessie.

Pendant un mois, les changements hormonaux, la préparation à la conception et les règles ont lieu dans le corps de la femme. Pendant les règles, il y a un véritable boom hormonal. Toutes les maladies chroniques cachées commencent à dégénérer. Le désir du corps de s'en débarrasser augmente. La localisation de la vessie à proximité des organes génitaux entraîne souvent des défaillances dues à des processus pathologiques de l'appareil reproducteur. Les médecins y recherchent souvent la cause de la cystite.

Pour la période de menstruation, l'immunité locale du vagin, fonction protectrice de l'organisme dans son ensemble, est quelque peu réduite. Les agents pathogènes bénéficient de conditions de reproduction favorables. Entrant dans les pertes vaginales, ils passent dans la vessie. La présence de sang pendant la menstruation accélère ce processus. La menstruation, la cystite - les composants d'un lien. Une cause fréquente d'inflammation de la vessie sont des processus inflammatoires dans les appendices - les ovaires, les trompes de Fallope. Cependant, cette maladie n'est pas limitée. Les raisons peuvent aller beaucoup plus loin. Le traitement est entravé par l’incapacité à diagnostiquer rapidement s’il n’ya pas de signes évidents de maladie des organes internes qui provoquent une cystite.

Causes de la cystite non infectieuse

En ce qui concerne l'inflammation de la vessie pendant la menstruation, elle peut survenir pour des raisons triviales, très complexes.

  • La cause de la cystite allergique

Réponse individuelle aux produits d'hygiène. À l’heure actuelle, le choix des femmes est formidable: tampons, tampons, coupe menstruelle. Selon les fabricants, tous ces produits ne nuisent pas au corps de la femme lorsqu'ils sont utilisés correctement. Mais en raison de caractéristiques individuelles, une forte réaction allergique à la composition des produits d’hygiène peut se produire. Il est à noter que le plus souvent cette situation se produit à partir de tampons, de coupes menstruelles. Comme ces fonds accumulent du sang à l'intérieur du vagin, ils bloquent l'accès à l'oxygène. Il existe un environnement favorable pour le développement de micro-organismes, l'apparition d'inflammations des appendices. Et même au premier stade de ce processus pathologique, une allergie peut être ressentie par des démangeaisons, des brûlures et une miction douloureuse. Après la fin de la menstruation, les symptômes disparaissent. S'il s'agit d'une cystite allergique, ils sont traités en refusant certains produits d'hygiène les jours critiques, éventuellement avec des antihistaminiques.

  • La cause de la cystite toxique

La toxicité du corps résulte de l'accumulation de composants dangereux - les toxines. La cause de la cystite peut être un empoisonnement du corps sous l'influence de produits chimiques, de maladies des organes internes, des systèmes. Une cystite toxique peut survenir après une grippe sévère et d'autres maladies virales complexes. C'est toujours le résultat d'un processus inflammatoire complexe dans le corps.

  • Causes courantes de la cystite

Il existe également un groupe de causes d'inflammation de la vessie. Cela inclut l'hypothermie banale. Collants en nylon en hiver, assis sur un banc dans le parc en automne, hypothermie par la nature de l'activité professionnelle. Abus d'aliments fumés, épicés, gras. Ces produits nuisent aux processus dans le tractus gastro-intestinal, perturbent le travail des reins, de la vessie.

Le traitement des formes de cystite susmentionnées implique l’élimination des symptômes. Élimination des facteurs provoquant la maladie. En l'absence de telles situations, l'infection doit être suspectée.

Causes de la cystite infectieuse

Une cause fréquente de cystite sont les infections non traitées ou sous-traitées causées par la chlamydia, les mycoplasmes, les ureaplasmas, les gardnerelles. Les cystites provoquent des trichomonas, qui se développent à la suite de maladies sexuellement transmissibles. Les agents pathogènes provoquent une inflammation de la vessie, provoquant des douleurs et une miction douloureuse. La maladie survient à cause du muguet. Problème d'urination, une odeur aigre de décharge indique cette cause d'inflammation.

L'infection peut pénétrer dans la région de la vessie en raison d'une maladie intestinale. Les agents pathogènes pénètrent dans le corps par un lavage, une hygiène et une sortie d’urine incorrects. La source de l'infection peut être en dehors des organes pelviens. L'inflammation provoque une pulpite, une amygdalite, une furonculose. La privation de l'hymen devient la cause des maladies de la vessie, puisque l'entrée de l'infection est ouverte. Si c'était dans le corps sous une forme latente, manifestée dans le processus de menstruation.

Les causes de la maladie sont plus que suffisantes. Le traitement doit désigner un médecin. Des mesures indépendantes peuvent compliquer la situation et l'inflammation deviendra chronique.

Normalisation de la menstruation avec cystite - traitement

Dans la forme aiguë de la cystite, des antispasmodiques, des diurétiques et des antibactériens sont prescrits. Nécessaire:

  • se conformer au repos au lit
  • régime
  • boire beaucoup de liquides.

En cas de douleur intense, prenez du Nosh-Poo, Papaverine, Drotaverine. Les pilules soulagent les spasmes musculaires, ce qui supprime la douleur. В качестве мочегонных средств принимают готовые фитопрепараты Цистон, Канефрон, Фитолизин. Либо готовят отвары самостоятельно.Pour le traitement de la menstruation de la cystite à l’aide de la myrtille, du thé pour le rein et des airelles. Un traitement agréable et savoureux contre la cystite est le morsier, la myrtille et la canneberge. Améliore l'état après la miction en lavant à l'eau tiède et au soda. Il est recommandé de procéder à chaque changement de joint. Les tampons, la coupe menstruelle pendant le traitement de la cystite ne sont pas utilisés.

En outre, éliminer les causes de la maladie. Effectuer un traitement concomitant de l'inflammation des organes génitaux. Sans établir la véritable cause de la cystite, le traitement sera inefficace. La durée du traitement de la cystite dépend du stade de la maladie et de ses causes. Le traitement doit être professionnel.

Cystite pendant le traitement mensuel

Comme toute autre maladie grave, la cystite ne devrait être traitée qu'après avoir consulté un spécialiste. Pour sélectionner les médicaments nécessaires dont vous avez besoin pour consulter un urologue et diagnostiquer les maladies des organes de l'appareil reproducteur, vous devez être examiné par un gynécologue.

Pour le traitement de la cystite pendant la menstruation, les médicaments suivants sont le plus souvent prescrits:

Ces médicaments soulagent l'inflammation de la vessie et détruisent la plupart des agents pathogènes.

La douleur causée par la cystite, qui se manifeste en même temps que la menstruation, peut considérablement "assommer" pendant un certain temps. Pour réduire la douleur, les médicaments spasmolytiques sont excellents: No-shpa, Papaverin.

En plus du traitement principal, les médicaments sont prescrits avec la composition d'origine végétale:

Ils ont des effets anti-inflammatoires, diurétiques et analgésiques.

Pour prévenir la cystite pendant la menstruation, vous avez besoin des éléments suivants:

  • changer les joints aussi souvent que possible
  • se laver correctement (du pubis à l'anus),
  • traiter en temps opportun les maladies gynécologiques,
  • Il est conseillé de ne pas utiliser de tampons pendant les règles,
  • ne pas surcharger
Irina 30 ans: "Le seul remède qui a permis de vaincre la cystite chronique lire l'article nécessairement! "

Lorsque l'exacerbation de la cystite doit être consommée beaucoup d'eau (de sorte que le tractus urinaire a été lavé), pour assurer un maximum de repos. Il est recommandé de boire un mélange de vitamines pour renforcer les défenses immunitaires.

Cystite avant la menstruation, traitement

Presque toutes les femmes savent que leurs règles dépendent directement des niveaux hormonaux. La cystite avant les raisons mensuelles réside précisément dans ce fait. En outre, d'autres facteurs ont également un impact sur la survenue de la maladie.

Ceux-ci comprennent:

  • Microflore modifiée. Le vagin devient le plus susceptible à toutes sortes de bactéries qui, pendant cette période, pénètrent facilement dans les tissus d’un organe,
  • système immunitaire affaibli. En cours de menstruation, le corps commande à toutes ses forces de réserve de mettre à jour la muqueuse utérine,
  • utilisation de produits d'hygiène. La microflore modifiée peut donner une réaction négative même aux composants habituels qui composent le produit,
  • non respect d'hygiène intime. Le processus inflammatoire des organes génitaux est également transféré au système urinaire.

Tous les facteurs ci-dessus donnent une idée de la raison pour laquelle la maladie se déclare et de la raison pour laquelle la cystite s'aggrave avant les règles. Durant cette période, la femme est protégée le moins possible. Cela est dû à un faible niveau d'immunité.

Pour pouvoir traiter la maladie le plus tôt possible, vous devez étudier attentivement les signes de cystite avant les règles:

  • Désir constant d'aller aux toilettes. Ceci est particulièrement évident la nuit,
  • Sensation de picotement dans le bas de l'abdomen,
  • La douleur rappelle beaucoup le travail,
  • En urinant, une femme ressent une sensation de brûlure et une douleur désagréables.

Les femmes malades se plaignent de fatigue extrême. Dans le même temps, le travail physique est complètement facultatif.

En plus de tout ce qui précède, l'un des signes de la maladie est un changement de couleur de l'urine. Il fait noir et il est également possible d’observer des allocations étrangères et même des particules semblables à des flocons.

Si vous avez vu des traces de sang ou de pus dans les urines, consultez immédiatement un spécialiste!

C'est important! Une maladie aggravée peut provoquer une miction involontaire. Ce fait ne peut certainement pas affecter le mode de vie habituel.

Cystite après la menstruation

Les cas où les signes de cystite et la maladie elle-même se manifestent après la menstruation sont assez courants. Les femmes ne comprennent pas ce qui se passe car le corps est complètement renouvelé et n'est pas aussi sensible à l'apparition de bactéries que pendant les jours critiques. La sélection peut ne pas s'arrêter, mais avoir une couleur blanc terne.

Pourquoi après la cystite menstruelle? Il y a plusieurs raisons à cela et elles présentent des différences caractéristiques par rapport aux autres périodes du cycle menstruel:

  • la décharge peut pénétrer dans la vessie et provoquer un processus inflammatoire,
  • irritation causée par des produits d'hygiène intime. Il est intéressant de dire qu'une réaction allergique peut survenir instantanément,
  • infections sexuellement transmissibles. Les virus et les bactéries ainsi que les sécrétions pénètrent très rapidement dans la vessie,
  • muguet

La cystite provoque un retard de la menstruation.

Le fait est que le cycle régulier est directement lié au fonctionnement normal des ovaires. Si une inflammation survient dans la vessie, elle affectera certainement les ovaires.

Faites attention! Le délai est possible non seulement au moment où la maladie a été détectée, mais même après une guérison complète. Cela est dû non seulement au fait que la cystite peut s'atténuer pendant un certain temps, mais également à l'effet des médicaments sur le corps de la femme.

Si la maladie est de nature chronique ou survient sous une forme aiguë, un changement de l'endomètre est possible. Les hormones perturbées ont un impact sur le processus de séparation, d'élimination et de renouvellement cellulaire.

L'apparition tardive des règles et de la cystite nécessite un traitement immédiat. Une femme devra subir un test sanguin et subir une échographie. Le résultat de l'inspection est susceptible d'être une violation des ovaires. Ainsi, le mensuel peut être une semaine ou même un mois de retard. Comme vous le savez, il est possible que les femmes ne vivent pas leurs journées à cause de leur grossesse. Il faut donc tout d'abord les supprimer.

Menstruation retardée après une cystite

La cystite affecte le mensuel et c'est un fait. Parfois, après un rétablissement apparemment total, les règles ne recommencent pas. Quelle est la raison?

Une irrégularité du cycle doit alerter la femme et la forcer à consulter un médecin. N'oubliez pas que s'il y a ou s'il y a des maladies sexuellement transmissibles et que le traitement n'a pas été appliqué correctement, les agents pathogènes viraux ne disparaîtront jamais de l'organisme. En termes simples, ils disparaissent simplement pendant un moment, puis se font de nouveau ressentir, mais sous une forme plus sévère. C'est pour cette raison que vous devez agir à temps.

La cystite est dangereuse non seulement pour le système urinaire, mais aussi pour les organes génitaux. Ils sont proches les uns des autres et, par conséquent, l'inflammation peut se déplacer d'un organe à un autre. Même après s'être débarrassé de la cystite, on peut trouver d'autres maladies tout aussi dangereuses et désagréables chez les femmes.

La maladie affecte non seulement la santé en général, mais aussi le mode de vie habituel. Une femme ressent de la douleur et de l'inconfort et, bien sûr, subit un stress lié à la situation. La menstruation peut être retardée ou, au contraire, des pertes plus abondantes.

Si vous avez une cystite, vous n'avez pas besoin de vous soigner vous-même, cela ne fera qu'aggraver la situation. Les tests et le témoignage d'un spécialiste vous aideront à trouver le bon traitement et à améliorer votre santé.

La cystite devant chaque mois ou chaque maladie récurrente est un problème très grave qui doit être traité sans aucun doute.

Note

Très souvent, après l’élimination des symptômes de la maladie, les femmes arrêtent le traitement, ce qui est une décision incorrecte et, surtout, une décision dangereuse.

La cystite devient souvent chronique et, à chaque exacerbation, elle commence à affecter de plus en plus la muqueuse de la vessie, ce qui peut nuire gravement à la santé.

Pour éviter les complications de la cystite, vous ne devez pas différer la visite chez le médecin. C'est le médecin qui peut trouver la cause des inflammations fréquentes de la vessie et choisir le traitement approprié.

Les principales causes de la maladie

Mensuel et la cystite peuvent avoir une relation directe à travers l'agent pathogène du processus inflammatoire. Cela est particulièrement vrai dans les situations où l'inflammation résulte d'une évolution prolongée de la maladie, transmise par contact sexuel.

Les principales causes de cystite pendant la menstruation:

  1. Affaiblissement du système immunitaire féminin pendant la menstruation. Cela conduit à la formation de conditions favorables au développement de nombreuses maladies infectieuses, notamment la cystite.

  2. Insuffisance hormonale peu avant la menstruation, ce qui affecte négativement la résistance du corps à diverses pathologies.
  3. Exacerbation de maladies chroniques affectant le système urogénital.
  4. Équilibre bactérien avec facultés affaiblies à l'intérieur du vagin.
  5. Négliger de simples règles d'hygiène, ce qui conduit au début du processus inflammatoire et à la formation d'un sol bénéfique pour la reproduction de la microflore pathogène.
  6. Si une femme a une inflammation des appendices, pendant la menstruation, cela peut entraîner la propagation de l'infection par les canaux urinaires. En fin de compte, cela conduit à une forme asymptomatique de cystite.

Manifestations cliniques de la pathologie

En général, les symptômes de la cystite pendant les règles et sans eux sont presque les mêmes. Parmi les principales manifestations de cette maladie sont:

  • envie fréquente d'aller aux toilettes,

  • douleur de coupure dans la région du bas-ventre et de l'urètre en urinant,
  • sensations douloureuses qui ne peuvent pas s’arrêter longtemps, acquérant une forme tirante et douloureuse,
  • changement dans l'odeur et la couleur de l'urine,
  • affaiblissement général du corps, qui se traduit par une fatigue et une somnolence constantes,
  • fièvre et frissons accompagnés de cystite aiguë.

Si une femme souffre de cystite pendant la menstruation, cela signifie que l'infection s'est propagée non seulement à la vessie et aux voies urinaires, mais également aux appendices. Souvent, dans de tels cas, peu de temps avant la menstruation, des masses de pus peuvent être libérées du vagin, qui se mêlent au sang lors de la menstruation.

Cystite pendant l'ovulation - est-ce possible

Une fois les règles terminées, le système immunitaire des femmes est soumis à un stress important. C'est pour cette raison que les microorganismes pathogènes pénètrent facilement dans les organes du système urogénital. La cystite dans de telles conditions apparaît dans le contexte d'une suppression générale du système immunitaire et du développement rapide d'une microflore pathogène.

Si l’ovulation d’une femme se termine au cours de la grossesse, l’augmentation de la taille de l’utérus augmente la pression sur la vessie tous les jours. Dans de telles conditions, en raison de l'augmentation du flux sanguin vers les organes du pelvis, le risque de pénétration de bactéries pathogènes à l'origine de la cystite pendant l'ovulation augmente.

Thérapie d'inflammation de la vessie

Après avoir identifié la cause exacte de la maladie, le médecin lui prescrit une liste de médicaments destinés au traitement de la cystite pendant la menstruation. L'efficacité globale du traitement dépend directement du respect de cette condition.

Si, pendant ou après les règles, une cystite est apparue en raison de l’effet pathogène de bactéries pathogènes, le médecin peut alors attribuer à la patiente l’administration d’antibiotiques ayant un large spectre d’action. Cela aidera à supprimer la reproduction et la propagation de la microflore douloureuse.

No-shpa et papaverine sont souvent utilisés pour soulager la douleur. Le traitement antibiotique est prescrit par le médecin traitant individuellement, sur la base du tableau clinique existant.

Outre les antibiotiques, les analgésiques et les anti-inflammatoires, une femme peut se voir prescrire un médicament comme Canéphron. Il a un effet anti-inflammatoire général et contribue également à réduire la douleur dans le bas-ventre.

Outre l'utilisation de méthodes médicales de traitement de la cystite, il est recommandé au patient de subir une procédure d'échauffement. Certes, il est utile de considérer que ce type de physiothérapie est autorisé uniquement après la fin de la menstruation.

Traitement populaire de la maladie

Pour soulager l'inflammation de la vessie, il est recommandé de boire une décoction de baies d'églantier séchées. Pour préparer un tel bouillon de guérison, vous aurez besoin d'environ 12 baies de rose sauvage, qui sont versées dans un verre d'eau bouillante et infusées dans un thermos pendant une heure. Cette méthode populaire est recommandée par la plupart des urologues.

Une infusion similaire peut être préparée non pas à partir des baies, mais à partir de la racine des hanches. Pour ce faire, ajoutez deux cuillères à soupe de racine d'églantier séchée moulue dans un verre d'eau bouillante.

Le mélange obtenu doit être bouilli pendant 10 à 15 minutes supplémentaires et laissé infuser pendant environ trois heures. Pour obtenir un effet thérapeutique, la décoction doit être consommée environ 5 fois par jour, une cuillère à soupe.

Au cours de la période menstruelle, un effet bénéfique dans le traitement de la cystite donne une décoction de feuilles d’airelles. Ce remède populaire pour le traitement de la cystite est préparé très simplement. Il est nécessaire de remplir un verre d'eau bouillante avec deux cuillères à soupe de feuilles séchées broyées de airelles. Après cela, le mélange résultant doit être bouilli pendant 10 minutes et laisser reposer pendant plusieurs heures. Le bouillon filtré doit être consommé dans une cuillère à café 5 fois par jour. Cet outil est excellent non seulement avec la cystite, mais aussi avec le jade.

Conseils de prévention des maladies

Le respect des principes de base de l’hygiène personnelle des femmes est au cœur de la prévention de la cystite pendant la menstruation. Il est nécessaire de se laver régulièrement, en empêchant la pénétration de la microflore pathogène de l'anus à l'urètre et au vagin. Pour ce faire, il suffit de faire des mouvements lors du lavage d'avant en arrière.

Avec les règles, la question de l'hygiène personnelle devient encore plus importante. Idéalement, vous devez vous laver après chaque miction ou au moins 2 à 3 fois par jour. En outre, les experts recommandent le plus souvent possible de changer les serviettes et les tampons. Cela aidera à éliminer la possibilité de reproduction de bactéries pathogènes.

En général, il est recommandé d’éliminer le plus possible les tampons, car ils entraînent la stagnation du sang et la multiplication des microorganismes. La cystite survient souvent juste avant les règles chez les femmes qui ont certains problèmes d'appendice. C’est pour cette raison qu’il est important que le gynécologue examine un patient, même si les symptômes de la maladie ont disparu.

Regarde la vidéo: Que faire en cas d'infection urinaire chez la jeune femme (Octobre 2020).

Pin
Send
Share
Send
Send