L'hygiène

Écoulement blanc chez les femmes: causes et traitement

Pin
Send
Share
Send
Send


La sélection est le secret naturel des muqueuses. Son absence signale le développement d'une pathologie et un changement de consistance, de couleur ou de volume peut également parler de violation. Afin de distinguer les sécrétions pathologiques des sécrétions normales, il est recommandé de consulter un gynécologue et de surveiller ensuite de manière indépendante le travail de votre corps. Cela aidera avec le temps à identifier tout écart par rapport à la norme.

IMPORTANT À SAVOIR! Femme de bonne aventure Nina: "L'argent sera toujours à profusion, si on le met sous l'oreiller." Lire plus >>

Les pertes vaginales sont la norme naturelle. Leur présence directe n'indique pas une mauvaise hygiène ni le développement du processus pathologique. Le volume, la structure et la couleur dépendent de la catégorie d’âge de la femme, des caractéristiques hormonales, de la vie intime et d’autres facteurs. Il est important que les filles en croissance expliquent d’où elles viennent (du vagin et non du clitoris) et quel rôle elles jouent pour le corps de la femme.

Les pertes vaginales apparaissent à l'âge de 10-12 ans. Cela suggère que l'ajustement hormonal a commencé. Le secret est liquide ou visqueux, transparent, blanchâtre ou jaunâtre, il n'a presque aucune odeur. Sa fonction est d'hydrater les parois du vagin et sa protection contre diverses infections. Dès qu'un cycle menstruel régulier est établi, la nature du secret changera en fonction de sa phase.

Une fille en bonne santé sécrète un liquide présentant les symptômes suivants:

  • pas plus de 5 ml par jour,
  • teinte claire, blanchâtre ou laiteuse,
  • consistance homogène muqueuse, épaisse ou visqueuse,
  • petits joints (pas plus de 4 mm),
  • légère odeur aigre ou son absence.

En même temps, il ne devrait pas y avoir de brûlure, de démangeaisons, d’enflure et de rougeur.

Dès que cette sécrétion est sèche, il reste une tâche de teinte beige ou jaunâtre sur le sous-vêtement ou le protège-slip quotidien.

Les sélections correspondant à ces caractéristiques ne doivent pas provoquer d’excitation. La sécrétion change parfois à un certain stade du cycle, ce qui n'indique pas toujours une pathologie.

Par la quantité de mucus produite, les sécrétions sont divisées en peu abondantes, abondantes et naturelles:

  1. 1. Maigre - avec leur manque de vagin et les organes génitaux externes ne peuvent pas fonctionner normalement. Les membranes muqueuses sèchent, se fissurent. Au cours de l'intimité, il y a un sentiment de friction et de douleur. Ces sécrétions résultent de réarrangements hormonaux liés à l’âge, de maladies endocriniennes ou de l’utilisation de médicaments hormonaux.
  2. 2. Abondante - provoque une sensation d'humidité constante dans le vagin. Leurs marques restent sur les sous-vêtements. Un tel mucus est parfois diagnostiqué une semaine avant la menstruation ou pendant l'ovulation au milieu du cycle menstruel. Ils sont transparents, il n'y a pas d'odeur désagréable.
  3. 3. Naturel - Hydratez les parois vaginales en quantité suffisante, ne vous inquiétez pas. Si l'écoulement est normal, l'intimité avec un homme ne nécessite pas d'hydratation auxiliaire du vagin.

Aux premiers stades de la grossesse ou peu de temps avant la naissance, l'écoulement devient beaucoup plus abondant. C'est tout à fait normal. Si la consistance, la couleur, la quantité ou l’odeur d’un secret ont changé, il est nécessaire de consulter un gynécologue.

Selon ce critère, les sécrétions sont divisées en liquide, fromage et mousseux.

Nom

Description

Liquide (liquide, gluant)

Ils n'ont ni couleur ni odeur, ce qui est la norme. Ils apparaissent au milieu du cycle au moment de l'ovulation et jouent également le rôle de lubrifiant lors des rapports sexuels.

Signifie la présence d'une infection fongique. Les médecins diagnostiquent généralement la candidose. Les rejets ressemblent à du caillé liquide, ils ont une consistance hétérogène.

Se produire en présence d'une infection bactérienne. Particulièrement dangereux si elles ont une odeur désagréable ou une couleur prononcée. Cette décharge est la marque de la trichomonase.

Cheesy pertes vaginales

Il y a production de mucus inodore, avec une odeur sucrée, acide ou désagréable:

  1. 1. Sans odeur. Ce concept est très conditionnel, car toute décharge du corps a une odeur. Quand une personne est en bonne santé, elle est agréable et presque pas ressentie. Tout le monde a les siens. Une personne s'habitue à elle après un moment ne la sent pas.
  2. 2. Avec une odeur aigre-douce. Cela indique généralement un muguet. Les champignons Candida se nourrissent de sucre, ils adorent ce produit et sont distribués dans un environnement où il y en a beaucoup.
  3. 3. Odeur désagréable. Signale la présence d'une infection bactérienne. Cela ressemble souvent à l'odeur de poisson gâté. Plus elle est prononcée, plus le développement de l'infection est intense.

La couleur de la sélection est divisée en transparent (normal), blanc, sanglant (brun), jaune, vert et noir.

Lotissement

Caractéristique

Décharge transparente - sécrétion naturelle chez la femme. Ils peuvent être formés à tout moment du cycle menstruel. Dans leur composition, les cellules mortes, le secret des muqueuses et autres caractéristiques de cet environnement, les déchets, ainsi que les bactéries lactiques. Ils deviennent rarement abondants et n'ont généralement pas d'odeur. Parfois, une odeur aigre peut apparaître. Cela ne devrait pas causer de panique, car il apparaît à la suite de l'activité de bactéries lactiques, présentes dans toutes les sécrétions féminines.

Cette couleur indique une pathologie, car elle est le symptôme de nombreuses maladies sexuellement transmissibles, inflammations ou maladies de la membrane muqueuse (au cours desquelles les leucocytes combattent les infections et pénètrent en grand nombre dans la sécrétion vaginale). Il peut s'agir de maladies telles que la trichomonose, la candidose, la gonorrhée et autres. En outre, une coloration semblable se produit parfois pendant la menstruation. Cela signifie que de profonds changements se produisent dans le corps de la femme et une attention particulière doit être portée à cela.

Cette couleur est considérée comme la norme si la quantité de cette décharge reste petite. Ils seront normaux avec un volume de 1 c. par jour, pas d'odeur, ombré et ombragé. Le secret est aqueux avec une consistance uniforme. Dans d'autres situations, cela peut être un signe de pathologie. Cette sécrétion apparaît le plus souvent en raison du travail récent, des annexites, de la salpingite, de la vaginite, de la gonorrhée, de la chlamydia

Surlignez la couleur blanche chez chaque femme. Le volume peut augmenter avant l’apparition de la menstruation, après la fin de celle-ci et pendant la période de procréation. Ce secret est également appelé «blanc», et ils ne sont pas préoccupants. Si la quantité reste petite, ils ont une consistance homogène et il n'y a pas d'odeur étrangère. Dans un autre cas, il devient le symptôme d'une maladie sexuellement transmissible, d'une infection fongique ou d'un processus inflammatoire.

Les pertes les plus dangereuses peuvent être le signe de diverses maladies, en fonction de la couleur, de la quantité et de l’odeur. Ils doivent alerter la femme si le volume est important et qu'il y a des démangeaisons dans la région génitale, des brûlures, une douleur dans la région intime. La libération d'une telle sécrétion est parfois un symptôme d'érosion du col utérin, de fibrome, de cancer, de sarcome, d'adénomyose, de tumeur, d'endométrite. Avec l'apparition d'une telle décharge, un besoin urgent de consulter un médecin

Ceci est une variation de la sélection précédente, lorsque la couleur est très sombre, ils ont une densité accrue et une consistance hétérogène. Ils peuvent être la norme dans certaines situations et un symptôme de pathologie. Cette couleur est parfois le résultat d'un métabolisme lent et d'une perturbation du système endocrinien, de changements de poids drastiques, de processus inflammatoires longs et d'infections, de chimiothérapies, de situations stressantes, de polypes des organes génitaux et de certaines maladies systémiques du corps.

Il est possible de parler d'un écart par rapport à la norme lorsqu'une odeur désagréable est présente dans la décharge, que la membrane muqueuse des organes externes est irritée, cette dernière démangeant et rougissant. Cette condition est marquée par un événement inattendu et un développement rapide. Les sécrétions blanches anormales sont caillées, liquides ou mousseuses.

Devenir la cause de ce processus peut:

  1. 1. Troubles hormonauxles femmes. Ils surviennent à la suite de l'utilisation d'une contraception hormonale, d'une maladie de la thyroïde et dans le contexte d'un avortement médical ou mécanique. Chez les patients atteints de ce problème, les organes génitaux externes démangent constamment.
  2. 2. Maladies infectieuses et inflammatoires des organes du système urinaire et du petit bassin. Ceux-ci incluent les MST (salpingite, oophorite, endométrite). Si le corps développe un processus inflammatoire, des symptômes tels que des crampes et une sensation de brûlure peuvent se produire en allant aux toilettes, une augmentation de la température corporelle, une sensation de gêne et des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen.
  3. 3. RRéaction hypersensible à l’utilisation de produits d’hygiène et de cosmétiques. Il existe dans de nombreux composants destinés à l'hygiène intime des alcalis, qui nuisent à l'environnement naturel du vagin. Il est chargé de la pénétration et de la reproduction de microorganismes pathogènes.

Pour guérir la décharge pathologique sous la force, seul un médecin, qui effectue auparavant un diagnostic détaillé.

Selon la cause identifiée, appliquez les méthodes suivantes:

  1. 1. Pour éliminer les infections et les inflammations bactériennes, des agents antimicrobiens sont prescrits. Les antibiotiques peuvent être pris par voie orale ou topique sous forme de bougies, de crème ou de pommade.
  2. 2. L'infection fongique est traitée avec des médicaments antifongiques. Le muguet est une manifestation locale d'infection étendue du corps par un champignon. Dans le traitement ne peut pas faire que des bougies et de la crème. La majeure partie de l'infection s'installe dans les intestins, c'est pourquoi tout le corps doit être traité, pas seulement le vagin.
  3. 3. Quand une infection virale a prescrit un agent antiviral. Ce sont des microorganismes très dangereux, que les médecins n'ont pas encore appris à éliminer. Le rôle principal dans cette situation est joué par le renforcement du système immunitaire.
  4. 4. Si des néoplasmes sont survenus, ils peuvent être traités avec une méthode conservatrice ou supprimés. Le type joue le rôle principal: bénin ou malin - et le taux de développement de cette tumeur.

Pour toute apparition de sécrétions non caractéristiques, des procédures d'hygiène personnelle et intime soigneuses sont nécessaires, car la plupart des sécrétions pathologiques érodent la peau des organes génitaux. Dans certaines situations, le gynécologue recommande des bains avec des solutions thérapeutiques et des douches vaginales.

Pin
Send
Share
Send
Send