La vie

Sécheresse vaginale avec ménopause 13

Pin
Send
Share
Send
Send


Pendant la ménopause, le corps de la femme subit d’immenses changements hormonaux. Ils peuvent ne pas affecter au mieux l’état de santé général de la femme, mais aussi sur des corps et des systèmes distincts. La sécheresse vaginale avec la ménopause est très fréquente chez les femmes âgées de 45 à 50 ans. Afin de ne pas ressentir de symptômes désagréables, vous devez connaître les causes de la sécheresse, les méthodes de prévention et de contrôle.

Les principales causes du problème

Lorsqu'il est sec dans les zones intimes, la lubrification naturelle cesse de se produire. Le vagin perd sa douceur et son élasticité. Cela est dû à une diminution progressive de la fonctionnalité des ovaires. Ils arrêtent de produire l'hormone œstrogène, et c'est lui qui est responsable de nombreux aspects de la santé des femmes.

Lorsque l'œstrogène dans le corps est bien, l'état de la membrane muqueuse de la zone intime ne pose pas de problème. Si les volumes d'hormones diminuent, il se produit un amincissement et un drainage vaginal. Causes des troubles de la muqueuse:

  • Violation du flux sanguin dans les organes génitaux internes. Pour cette raison, les parois du vagin ne reçoivent pas une nutrition suffisante, deviennent minces et sèches.
  • Stress et désordres nerveux. En plus des effets néfastes sur l'ensemble du corps, ils provoquent également une sécheresse dans la zone intime pendant la ménopause.
  • Le tabagisme L'utilisation de produits du tabac épuise le sang en oxygène et ne parvient pas dans le système reproducteur avec la quantité requise.
  • Médicaments. Les femmes ménopausées prennent souvent divers médicaments. Leurs effets secondaires peuvent être la perte d'humidité des muqueuses, y compris du vagin.
  • Mauvaise sélection de produits d'hygiène. Le lin synthétique, les teintures et les parfums dans les produits d’hygiène aggravent le problème de la sécheresse.
  • Vie intime. Souvent, les femmes ménopausées manquent d’émotions pendant l’intimité. Le manque de sensualité rend le sexe mécanique et réduit la production de lubrifiant.
au contenu ↑

Symptômes de membranes intimes sèches

Vous pouvez ressentir les changements dans l'état des organes génitaux internes pour les motifs suivants:

  • Brûlures et démangeaisons dans le vagin. Dans le même temps, il n'y a pas de décharge associée.
  • Difficulté à uriner. Aller aux toilettes "pour les petites" s'accompagne de sensations douloureuses dans l'urètre.
  • Inconfort pendant les rapports sexuels. La lubrification pendant la ménopause est moins fréquente, ce qui peut entraîner des microtraumatismes du vagin et des sensations désagréables pendant les rapports sexuels.

Les modifications de l'état du vagin dans la maladie post-ménopausée ne se produisent pas immédiatement, mais progressivement. Le fond hormonal modifié affecte non seulement le système urogénital, mais également les autres organes du corps. L'insomnie, la transpiration, les vertiges, la fatigue excessive pendant la ménopause s'ajoutent aux symptômes désagréables de la région vaginale.

Méthodes de diagnostic de l'état de la muqueuse vaginale

Souvent, une femme ne soupçonne pas ce qui est associé à une sécheresse accrue des organes génitaux. Afin de prévenir une détérioration globale, vous devez faire très attention à votre santé. Aucun symptôme alarmant ne doit être omis et, dès les premiers signes d’anxiété, il est nécessaire de consulter un médecin.

Pour un diagnostic précis, le gynécologue collecte des informations permettant de déterminer la date d'apparition des symptômes et leur cause. Déterminer le lien entre la sécheresse vaginale et le statut ménopausique est souvent obtenu dès le stade de l’interview du patient.

La prochaine étape du diagnostic est l'inspection instrumentale, à savoir:

  1. Inspection sur les miroirs. Permet de détecter la présence de sécheresse, de sécrétions, de microfissures. Vous pouvez également détecter des processus inflammatoires et des maladies associées. Le vagin avec la ménopause est particulièrement sensible aux agents pathogènes.
  2. Colposcopie. La procédure est effectuée à l'aide d'un appareil spécial - un colposcope. Il agrandit l'image de la membrane vaginale à plusieurs reprises. Cette inspection vous permet d'identifier les nuances qui ne sont pas visibles lors d'une inspection de routine.

Pour plus d'informations, vous devez réussir les tests. Ils peuvent être à la fois généraux et spéciaux.

D'où vient la membrane muqueuse sèche?

La ménopause survient à la suite de l'extinction de la fonction ovarienne, c'est-à-dire de la réduction et de l'arrêt de la production d'œstrogènes. Ces hormones jouent un rôle important dans le maintien de nombreux aspects du bien-être.

Avec un nombre suffisant d’entre elles, les femmes ne remarquent pas le fonctionnement de la membrane muqueuse, car elles ne ressentent aucune gêne. La sécheresse vaginale à la ménopause est principalement due à une diminution de la quantité d'œstrogène. Cela cause les causes restantes de changements dans la coquille de l'organe:

  • Diminution du flux sanguin vers cette zone du corps. Le vagin, comme les autres organes génitaux, est réduit, raccourci. En conséquence, ses tissus ne reçoivent plus assez de nutriments, ce qui réduit la fonction de sécrétion de la membrane muqueuse. Elle-même est devenue plus mince et plus faible,

  • Le stress. Ceci est un autre symptôme hormono-dépendant de la ménopause, qui affecte le travail de nombreux systèmes corporels. Il empêche également le développement de mucus par les parois du vagin,
  • Médicaments. Entre 45 et 55 ans, peu de personnes restent en parfaite santé et la plupart sont obligées de prendre des médicaments en permanence. Certains d'entre eux (antidépresseurs, diurétiques, antihistaminiques) deviennent un facteur affectant la sécrétion,
  • Le tabagisme Il s’agit d’une cause supplémentaire d’altération de l’apport sanguin dans la région intime, contribuant à l’assèchement de la membrane muqueuse,
  • Produits d'hygiène mal choisis. Le problème vaginal devient plus prononcé en raison des composants chimiques. À cet égard, les colorants, les arômes et les sous-vêtements synthétiques sont particulièrement provocants.
  • Le sexe La période de ménopause a aussi une expression émotionnelle, quand une femme est apathique, son désir sexuel est trop faible ou absent. Contact sexuel, elle sert, en tant que service, la lubrification vaginale n’est pas libérée, ce qui conduit non seulement à la sécheresse, mais aussi à la douleur et aux lésions de la membrane muqueuse.

Traitement de la toxicomanie

Une gêne vaginale survient au début de la prise de médicaments contenant des œstrogènes destinés à soulager les manifestations complexes de la ménopause. Cependant, certains autres signes ne sont pas très perturbés et ne nécessitent donc pas de traitement hormonal substitutif.

Le traitement des problèmes vaginaux ménopausiques sera local, consistant en l'utilisation de moyens externes contenant des composants œstrogènes, hydratants et adoucissants.

Les bougies avec une ménopause sèche commencent à agir rapidement, mais l'effet de l'utilisation dure longtemps. Comme ils sont insérés dans le vagin et se dissolvent au contact du col de l'utérus, certains craignent leurs effets sur l'endomètre. Après tout, l'œstrogène dans la composition contribue à sa croissance.

Mais dans ce cas, les préoccupations ne sont pas fondées. Aucun des moyens utilisés de ce type n'affecte la muqueuse utérine.

La liste des agents vaginaux hormonaux est la suivante:

  • Estrokad. Les suppositoires sont à base d'estriol, ce qui aide à restaurer l'épaisseur de la membrane muqueuse et à améliorer sa capacité de sécrétion.
  • Ovipol Clio. La substance active est le même estriol. Avec ses composants auxiliaires, il soulage les démangeaisons et les brûlures, hydrate, stimule la production de mucus naturel,
  • Ovestin. L'estriol et ses autres composants normalisent non seulement l'équilibre hormonal, mais également la microflore. L’ovestin maintient l’acidité du vagin, empêchant les bactéries pathogènes de se multiplier,
  • Ortho-ginest. À l'aide de l'estriol, l'agent stimule la sécrétion non seulement par les parois du vagin, mais également par le col utérin. Hydrater pendant la ménopause avec son utilisation restaure la composition bactérienne de la membrane muqueuse,
  • Estriol Il supprime la sécheresse, les brûlures et les démangeaisons en stimulant la production de mucus naturel par les parois du vagin.

Le premier mois après la nomination d'un des médicaments par un médecin, une bougie est insérée dans le vagin une fois toutes les 24 heures. Ensuite, la réception vaginale est effectuée une fois par semaine sous la forme d'un suppositoire.

Avec l'interdiction du traitement aux bougies contenant des hormones pour restaurer le confort dans la zone intime, vous pouvez utiliser:

  • Vagikal,
  • Femina,
  • Cycatridine.

Ils sont composés d'herbes médicinales, ramollissent la membrane muqueuse et restaurent son acide hyaluronique.

Le gel sec de ménopause est principalement destiné à être appliqué à la surface de la vulve. Mais aussi dans les voies génitales internes hydratant de ce type peut être placé à l'aide d'un applicateur.

Parmi les médicaments hormonaux répandus, en raison de son efficacité:

  • Dermertil. L'estriol, qui est l'ingrédient principal, tonifie la membrane muqueuse et les muscles, stimule l'humidité de la surface, supprime la gêne,
  • Divigel. Il a également été créé sur la base d'estriol, ce qui permet de l'utiliser pour restaurer la membrane muqueuse, pour l'humidifier,
  • Climara. Il contribue à améliorer l'apport sanguin aux tissus de l'utérus et du vagin, ce qui améliore la fonction de sécrétion de la membrane muqueuse.
  • Ovestin. L'estriol, l'acide lactique et la chlorhexidine dans sa composition confèrent un effet complexe à la muqueuse affaiblie. La coquille est désinfectée, régénérée, l'inconfort, les démangeaisons et les brûlures disparaissent.

Utilisez des gels pour soulager la gêne quotidienne avant le coucher, en les plaçant dans le vagin. Après un mois d'utilisation, le dosage est réduit en injectant le médicament une à deux fois par semaine.

Par conséquent, immédiatement avant l'acte est d'utiliser les gels Montavit et Ginokomfort. Ils sont utiles à ceux qui ne peuvent pas utiliser de moyens locaux contenant des œstrogènes. Ces composés hydratent et désinfectent la membrane muqueuse.

Médecine traditionnelle contre la sécheresse vaginale

Problèmes avec les muqueuses pendant la ménopause, les remèdes traditionnels sont également capables de réduire et, dans certains cas, de les éliminer complètement. Avec l'autorisation du médecin, ils peuvent être utilisés en complément du traitement de base. Les bains, les douches et les décoctions de boisson donneront un soulagement momentané notable et contribueront à la guérison des blessures.

  • 60 g d'ortie, 30 g de calendula, 20 g d'origan, 50 g de camomille et de médicament de véronique verser 0,5 litre d'eau bouillante et faire bouillir pendant 5 minutes. Après refroidissement, filtrer et boire la perfusion pendant 10 à 12 jours avec 100 ml.
  • 50 g de l'utérus et de la carte mère sont bouillis pendant 5 minutes dans 400 ml d'eau. Boire trois fois par jour avant les repas pendant 14 jours,
  • Une décoction de calendula de 30 g de matière première par 200 ml d’eau contribuera à la formation de la douche. Pour soulager un symptôme, il suffit de 5 fois par semaine,
  • On place 60 g d’agripaume dans 500 ml d’eau bouillante et les laisse au four pendant 3 minutes. Après une demi-heure de perfusion, la décoction est ajoutée au bain assis. Si vous le faites une fois par semaine, les démangeaisons et la sécheresse disparaîtront,
  • Un tampon d'huile avec de la vitamine E. Le tocophérol ayant un effet sur les récepteurs d'œstrogènes locaux, un tampon stérile humidifié avec sa solution hydrate bien la muqueuse. Assez pour rester dans le vagin pendant 5 minutes.

Nous vous recommandons de lire l'article sur la nécessité de prendre des vitamines pendant la ménopause. Vous découvrirez leurs effets sur le corps pendant la ménopause, les oligo-éléments importants et les complexes vitaminiques recommandés pour les femmes.

Mode de vie, ce qui permettra de réduire les changements atrophiques de la muqueuse

Sécheresse du vagin à la ménopause, les femmes se provoquent souvent de manière fausse, de malnutrition, des conditions de vie en général. Aide à ralentir les modifications dégénératives du mucus, provoquant des brûlures, des démangeaisons peuvent être, si

  • Buvez 2 litres d'eau par jour. Cette méthode de désintoxication du corps facilitera les effets sur la membrane muqueuse et contribuera à son hydratation,

  • Il y a des graisses saines. Il est important de bien comprendre les préférences du régime alimentaire, il ne s'agit pas de saucisses et de graisse, mais de noix, de poissons marins contenant des acides polyinsaturés,
  • Refuser ou au moins réduire la quantité d'épices, d'aliments salés, d'alcool et de café. Ce sont des produits qui irritent le mucus,
  • Ne portez pas de sous-vêtements synthétiques lourds. Même si cela n’avait pas auparavant provoqué l’aversion, lors de la ménopause, il provoque une sensation de brûlure au périnée,
  • Choisir des procédures hygiéniques signifie sans colorants, sans odeur forte.

Une telle manifestation gênante, comme la sécheresse dans la zone intime, avec la ménopause, implique un traitement assez long. Plus précisément, les fonds locaux modernes ont un effet rapide, mais ne vous y trompez pas. Le traitement doit être effectué jusqu'au bout et il doit être prescrit par un médecin.

Sécheresse dans la zone intime avec la ménopause: causes, traitement

Si les glandes vaginales produisent une sécrétion insuffisante, la femme ressent alors une sécheresse désagréable dans la région intime. Cela pose non seulement des problèmes pendant les rapports sexuels (il est douloureux pour une femme d'avoir des relations sexuelles, il est nécessaire d'utiliser des lubrifiants), mais interfère également avec la vie quotidienne. En raison des démangeaisons et des brûlures dans le vagin dues à la sécheresse de la vulve, il est presque impossible de mener à bien des activités quotidiennes et de vivre pleinement. De plus, la sécheresse du vagin entraîne immédiatement l'apparition de divers types de processus inflammatoires et infectieux des organes génitaux. Parce que normalement, chez une femme en bonne santé, le lubrifiant vaginal protège les organes génitaux de la pénétration d’agents pathogènes. En l'absence d'un tel lubrifiant naturel, le vagin, l'utérus et les ovaires ne sont pas protégés contre les infections.

Mémo à une femme pendant la ménopause! Les gynécologues recommandent fortement de ne pas tolérer une sensation de sécheresse et de brûlure dans le vagin, mais de consulter un médecin. N'hésitez pas à parler de sujets aussi délicats, car ce symptôme est l'un des nombreux signes de ménopause chez la grande majorité des femmes.

Causes de la ménopause

La ménopause débute chez les femmes âgées de 45 à 55 ans et peut durer de 10 à 15 ans. Ce processus est irréversible et ne peut en aucun cas être évité. Pendant ce temps, le corps féminin subit de nombreux changements, notamment:

  • Le fond hormonal est violé (l'hormone progestérone et l'oestrogène ne sont plus produits),
  • La fonction de reproduction n'est plus implémentée
  • La fonction ovarienne est altérée (en raison d'un déficit hormonal),
  • La menstruation disparaît,
  • Le désir sexuel diminue, la libido diminue,
  • La peau du visage devient ridée,
  • Des symptômes neurologiques apparaissent (la femme devient nerveuse, irritable, parfois même agressive, elle s'inquiète du sentiment de peur)
  • Les marées sont perturbées (augmentation brutale de la température corporelle à 38 degrés, après quoi des frissons s’ensuivent),
  • Transpiration accrue,
  • Détérioration générale du bien-être,
  • Réduire les fonctions de protection du corps (une femme ménopausée est plus malade qu'avant cette période).

Causes de la sécheresse vaginale

Le vagin s'assèche en raison du fait que, pendant la ménopause, les hormones féminines de la femme arrêtent de produire au niveau requis. De plus, à 50 ans, le vagin change de forme anatomique, il devient plusieurs fois plus petit. En conséquence, le flux sanguin dans cette zone diminue, les tissus des muqueuses ne reçoivent pas la nutrition nécessaire et cessent de produire du mucus.

Les brûlures, les démangeaisons et les brûlures du vagin commencent chez une femme sous l'influence d'un stress grave, ainsi que sur le contexte de la prise de médicaments de soutien qui sont prescrits aux femmes pendant la ménopause. En outre, si une femme ne respecte pas les règles d'hygiène, porte des sous-vêtements synthétiques et utilise du savon ordinaire qui draine la peau au lieu de gels ou de crèmes pour une hygiène intime, la sécheresse vaginale est un phénomène inévitable. En outre, lors de la libération de la lubrification de la vulve, joue le rôle de vie sexuelle active. En conséquence, moins il en est, moins la graisse sera affectée. N'oubliez pas que la ménopause n'est pas une raison pour refuser une intimité intime.

La sécheresse de la zone intime se manifeste par des symptômes tels que:

  • Démangeaisons désagréables de la vulve,
  • Démangeaisons dans le vagin,
  • Démangeaisons des lèvres,
  • Rapports sexuels douloureux dus au manque de lubrification dans le vagin,
  • En l’absence de traitement rapide - formation de plaies, crevasses dans la membrane muqueuse du vagin,
  • Inflammation, infection des plaies du vagin due à une sécheresse accrue et au manque de lubrifiant protecteur,
  • Vaginite
  • Le développement de l'atrophie vulvo-vaginale,
  • Il y a de petites plaies à la surface du vagin, qui saignent et qui tètent, ce qui en fait un phénomène désagréable et douloureux.

En règle générale, une femme ménopausée refuse l'intimité non seulement à cause d'une diminution du désir sexuel, mais aussi parce qu'elle fait mal (le manque de lubrifiant entraîne un coït douloureux, il est nécessaire d'utiliser des lubrifiants spéciaux).

Le traitement de la sécheresse vaginale doit être combiné: utilisation d'un traitement hormonal, hygiène, transition aux lubrifiants et aux lubrifiants pendant les rapports sexuels, utilisation de médicaments homéopathiques, remèdes populaires.

Pendant la ménopause, il est recommandé de l'utiliser pour normaliser le bruit de fond hormonal et reconstituer le déficit en hormone œstrogène:

  • Les anneaux vaginaux - ils sécrètent une dose de l'hormone œstrogène et normalisent le bien-être, tout en éliminant les symptômes désagréables sous forme de sécheresse vaginale,
  • Utilisation de gel vaginal dermestril, climar,
  • Introduction au vagin de comprimés ou de suppositoires vaginaux: Ovipol, Klimaxan, Estrokad, Ovipol Clio, Orto-Ginest, Estriol.

В их основе натуральные лекарственные растения, содержащие фитоэстрогены в виде боровой матки, шалфея, душицы, хмеля, красной щетки. Такими препаратами являются: Климадинон, Цикатридин, Циклодинон.

Le régime alimentaire peut inclure des aliments contenant des phytoestrogènes: soja, légumineuses, brocoli.

En cas de sécheresse vaginale, il est recommandé d'appliquer des décoctions et des extraits d'herbes:

  • Collection d'ortie, d'origan, de calendula, de camomille, de molène (chaque composant doit être pris dans 2 cuillères à soupe) et versez 500 ml d'eau bouillie, laisser mijoter pendant 40 minutes, refroidir, filtrer et prendre 50 ml 3 fois par jour après prise de nourriture.
  • Herbe bore utérus - 2 c. Il est versé avec 1 litre d'eau bouillante et pris comme tisane pendant la journée.
  • Bains médicinaux à la teinture de Motherwort: préparer une décoction - 3 c. l'herbe sèche, prendre 2 litres d'eau et insister 2 heures. Après avoir versé le bouillon dans un bain chaud et prenez-le pendant 15 minutes. Les mêmes bains peuvent être faits avec de la chélidoine.
  • Respect du régime d'alcool - vous devez éviter la déshydratation du corps, vous devez boire 2 à 3 litres d'eau par jour.

La sécheresse vaginale est un phénomène qui peut être prévenu ou guéri à un stade précoce. Il suffit de consulter un gynécologue à temps, de commencer à utiliser des préparations hormonales ou de commencer un traitement contre les démangeaisons vaginales et la sécheresse à l'aide de remèdes populaires. Vous ne devez pas éviter une vie sexuelle à part entière à cause de ce problème, vous pouvez utiliser des lubrifiants spéciaux et des gels lubrifiants.

Sécheresse vaginale ménopause faire

Sans exception, les femmes de leur vie sont confrontées à un problème tel que la sécheresse vaginale. Ce facteur cause beaucoup d'inconvénients et de problèmes, tels que la douleur pendant la vie intime, l'apparition d'une infection secondaire. Cependant, ce phénomène peut et doit être combattu avec succès, il est assez facile à éliminer.

Causes de la sécheresse vaginale

Considérez les raisons pour lesquelles il y a une sécheresse dans le vagin, qui peut survenir pour des raisons complètement différentes et à tout âge.

La cause la plus commune. c'est le début de la ménopause. qui commence généralement à l'âge de quarante ans une femme. Commence généralement par une restructuration hormonale active du corps, il provoque une diminution de la production d'une hormone telle que l'œstrogène. L'œstrogène favorise le développement du mucus dans le vagin, est responsable de l'apport sanguin et de la création de l'acidité dans le vagin, qui contribuent au développement de la microflore vaginale normale.

La deuxième raison ce sont des réactions allergiques aux produits d’hygiène, ainsi qu’aux parfums et aux lotions.

Troisièmement. une cause fréquente et une cause de la sécheresse est l'utilisation de certains médicaments nécessaires au traitement d'autres maladies, les médicaments. Ces médicaments comprennent les médicaments cardiovasculaires, atropine, diurétiques et stimulants. Les contraceptifs oraux peuvent provoquer une sécheresse vaginale, contenant généralement de la progestérone. Des habitudes malsaines comme le tabagisme et l'alcool contribuent également à ce phénomène désagréable. La production d'hormones diminue, le fonctionnement normal des organes internes est perturbé.

Traitement traditionnel de la sécheresse vaginale

Le traitement des tumeurs malignes implique l'utilisation de la chimiothérapie, qui affecte également le travail de certains organes, y compris les organes génitaux. La dépression, les dépressions nerveuses, la fin des menstruations, le post-partum, les douches vaginales fréquentes et irrégulières des organes génitaux sont également des causes de la sécheresse. Les douches violent très souvent la microflore vaginale, en particulier avec l'utilisation d'agents antibactériens. Très souvent, la sécheresse vaginale s'accompagne de sensations désagréables, telles que des démangeaisons et des brûlures. Même une légère diminution des lactobacilles peut entraîner une colpite non spécifique.

Pendant les rapports sexuels, la sécheresse peut causer des lésions aux tissus vaginaux, provoquant des douleurs pouvant entraîner une perte du désir sexuel. Il peut y avoir une inflammation des organes urinaires. Ceci est causé par un amincissement du tissu urétral, et une femme peut ressentir des démangeaisons et des symptômes douloureux dans l'urètre. Pour le traitement de cette maladie désagréable, des gels spéciaux sont utilisés, capables d’éliminer les démangeaisons et les brûlures de manière rapide et fiable. Ils ont un léger effet anti-inflammatoire et antimicrobien. Les gels sont utilisés juste avant les rapports sexuels, après l'utilisation d'antibiotiques et d'antifongiques. Lorsque la ménopause est traitée avec l'utilisation d'un traitement hormonal par voie vaginale. Des crèmes spéciales, des suspensions sont insérées dans le vagin, un anneau estrogénique est établi.

Si la sécheresse dans le vagin se produit, il est nécessaire de consommer une quantité suffisante d'eau, surveillez attentivement la composition des produits d'hygiène de la sphère sexuelle.

Traitement des remèdes populaires

La sécheresse vaginale est un problème courant chez les femmes pendant et après la ménopause, mais un déficit de lubrification vaginale peut survenir à tout âge. La sécheresse vaginale est un signe spécifique de l'atrophie vaginale (vaginite atrophique) - amincissement et inflammation des parois vaginales due à une réduction de la production d'œstrogènes.

Normalement, les parois vaginales sont recouvertes d'une fine couche de membrane muqueuse, dont les cellules produisent du mucus, lors de l'excitation sexuelle, plus de sang coule vers les organes du pelvis, la membrane muqueuse du vagin produit plus de lubrifiant. Les changements hormonaux associés au cycle menstruel, au vieillissement, à la ménopause, à l'accouchement et à l'allaitement peuvent affecter la quantité et la consistance de cette humidité.

Causes pouvant entraîner un manque de lubrification:

  1. Changements dans la production d'hormones L'une des causes les plus courantes de sécheresse vaginale est la diminution du taux d'œstrogènes pendant la ménopause, la périménopause, après l'accouchement ou pendant l'allaitement. Traitement du cancer - La chimiothérapie et l'irradiation pelvienne peuvent également entraîner une faible teneur en œstrogènes et une diminution de la lubrification vaginale.
  2. Les médicaments contre les allergies contenant des antihistaminiques, des médicaments contre l'asthme peuvent également entraîner une diminution de la sécrétion de mucus vaginal.
  3. Manque de passion Dans certains cas, cela peut être dû à une faible libido ou à des problèmes sexuels avec un partenaire - éjaculation précoce.
  4. Facteurs psychologiques et émotionnels. tels que le stress et l’anxiété peuvent également réduire les désirs sexuels et s’accompagner d’un manque de sécrétion de lubrification vaginale.

Que faire avec un vagin sec?

  • Buvez au moins 8 tasses d'eau par jour.
  • Pour éviter les savons et les détergents pouvant irriter les muqueuses, choisissez des produits de soins personnels doux et non chimiques.
  • Une alimentation équilibrée en lipides et en glucides contribue à la synthèse suffisante d'œstrogènes et prévient la sécheresse du vagin.
  • Les suppléments de multivitamines et de minéraux peuvent vaincre la sécheresse et l'infertilité vaginales.

1. Phytothérapie

Plus de 100 herbes contenant de l'hormone œstrogène sont connues, les plus populaires d'entre elles sont:

Borovaya utérus, houblon, sauge, mélilot, trèfle, réglisse, origan, fleurs de tilleul (photo). Et ils sont tous en vente dans les pharmacies.

Le principe de préparation des médicaments à partir d'herbes est le même. Ici, je vais vous expliquer comment préparer la teinture et la décoction de bore de l’utérus.

Borovoy utérus avec sécheresse vaginale
  • 40% d'alcool ou de vodka (0,5 l),
  • l'utérus de bore herbe sec haché (5 cuillères à soupe),
  • Pot en verre de 0,5 l avec couvercle.

Verser de la matière première brute dans un pot, verser de l'alcool ou de la vodka, fermer le couvercle, placer dans un endroit sombre pendant 3 à 4 semaines. Strain. La teinture est prête.

Prendre une demi-cuillère à café de teinture diluée dans un quart de tasse d'eau, boire à petites gorgées 20-30 minutes avant les repas, deux à trois fois par jour.

Bouillon utérus
  • 1 cuillère à soupe de matières premières en poudre en poudre
  • un verre d'eau bouillante
  • Pot de verre de 0,5 l,
  • casserole avec de l'eau.

Versez une cuillère à soupe de matière première dans l'utérus de l'utérus dans un bocal, versez un verre d'eau chaude dans un pot avec de l'eau chaude, allumez le feu lentement pendant 5 à 7 minutes. Retirez le pot avec le bouillon de bore de l'utérus, insistez environ 2 heures et filtrez.

Prenez une décoction de 1 cuillère à soupe pendant une demi-heure avant les repas. Cours - 3 semaines d'admission, 1 semaine de pause pendant la menstruation. L'action de l'utérus de l'utérus apparaît lentement mais efficacement.

3. Maintenir strictement l'hygiène des organes génitaux.

  • Rincer à l'eau après les selles et la miction. Le flux d'eau - du vagin à l'anus! N'oubliez pas que pour maintenir la santé des femmes, vous devez laver et essuyer la région de l'aine d'avant en arrière.
  • Séchez bien les zones intimes avec une serviette douce ou du papier absorbant après le bain. N'oubliez pas que le vagin et la vulve constituent une zone très sensible et humide. Cette condition est très favorable à la croissance du champignon.
  • Changez de culotte au moins 2 fois par jour!
  • Pendant les menstruations, changez le joint plusieurs fois par jour, surtout si le sang menstruel PF est abondant. Pendant la menstruation, les microbes colonisent le système reproducteur et peuvent provoquer sa maladie si l’hygiène n’est pas respectée.

Que faire avec le vagin sec

Vagin sec - l'une des principales causes de la douleur lors des rapports sexuels. Le symptôme est extrêmement désagréable. Il n’ya rien de terrible à cela, il n’est pas nécessaire de consulter un médecin dans la plupart des cas. Après tout, vous pouvez régler la situation vous-même. Découvrez ce qui cause la sécheresse vaginale (peut-être peut-on les éliminer?), Et quels moyens de cette aide?

Il n'y a que deux raisons principales - soit le blâme pour l'infection, soit les hormones. Pendant la grossesse, après l’accouchement, pendant l’allaitement, pendant la ménopause et la ménopause artificielle, la concentration en hormones féminines diminue. Et à la suite de cette sécheresse dans le vagin apparaît, que faire dans une telle situation?

Le moyen le plus simple consiste à utiliser des gels hydratants spéciaux - des lubrifiants. Ils sont produits par les mêmes entreprises que les préservatifs. Par exemple, les lubrifiants de la société Contex sont vendus partout. Si vous êtes préoccupé par la sécheresse vaginale pendant les rapports sexuels, ils peuvent vous aider. Cependant, il ne faut pas oublier que de tels lubrifiants, en particulier ceux contenant des colorants et des arômes, peuvent provoquer des réactions allergiques, et pas seulement chez les femmes. Par conséquent, si la sécheresse vaginale après l'accouchement ou, en particulier, pendant la grossesse, lorsque le corps est particulièrement sensible aux allergènes, ne peut être utilisé que par des moyens approuvés par les médecins. Ceux-ci incluent, par exemple, "Montavit", "Ginokomfort". En passant, vous pouvez acheter non seulement un lubrifiant pour une vie sexuelle confortable, mais également un moyen d'hygiène intime, qui est utilisé à la place du savon, qui hydrate également les muqueuses.

La sécheresse vaginale avec la ménopause est un problème plus compliqué. Ici, une forte excitation sexuelle ne va pas aider. Oui, et les lubrifiants - pas toujours la solution. Le fait est que les femmes ménopausées connaissent un déficit hormonal énorme. Dans de nombreux cas, il est possible de traiter la sécheresse vaginale. Pour cela, un traitement hormonal substitutif est utilisé. S'il vous plaît noter qu'il n'est pas autorisé à tout le monde, beaucoup de contre-indications et effets secondaires. Ici, sans avis médical, cela ne suffit pas.

En l'absence de désir ou de capacité à prendre des pilules hormonales, les médecins suggéreront un autre moyen de traiter la sécheresse vaginale: il est possible d'utiliser une crème spéciale contenant de l'œstrogène (hormone féminine). Ce n'est pas un lubrifiant, mais un médicament qui traite la vaginite atrophique. Dans les pharmacies russes, vous pouvez acheter les préparations topiques suivantes à cet effet: Ovestin, Elvagin, Estrokad.

Si l'inconfort du coupable - un agent pathogène infectieux, alors de la sécheresse du vagin aidera seulement le traitement de la toxicomanie, l'élimination du microbe. Souvent, une telle infection est "le muguet" - candidose vaginale. Et son agent causatif immédiat est le champignon du genre Candida. Les symptômes sont la sécheresse et des démangeaisons dans le vagin, des pertes abondantes de fromage. Cette pathologie est traitée avec des médicaments antifongiques spéciaux sous forme de comprimés ou de suppositoires vaginaux. Mais même avec un traitement opportun et adéquat, la sécheresse et les brûlures dans le vagin ne disparaissent qu’après 1 à 2 mois, lorsque la microflore vaginale est rétablie.

Des milliers de femmes éprouvent des «inconvénients intimes» similaires, mais ils ne sont pas la norme. Vous devez rechercher la cause de cette caractéristique spécifiquement dans votre propre et essayer de le faire vous-même, et même mieux - avec l'aide d'un gynécologue, pour l'éliminer.

Sources: http://medic.ymka.ru/suhost-vo-vlagalishhe-prichiny-i-lechenie.php, http://biohimik.net/infektsii-vlagalishcha-kak-predupredit/sukhost-vlagalishcha-prichiny-lechenie, http://www.missfit.ru/woman/sukhost-vlagalishcha/

Pas encore de commentaires!

Causes et effets de la sécheresse vaginale lors de la ménopause

La sécheresse vaginale pendant la ménopause est due à une modification des niveaux hormonaux, qui se produit généralement dans le corps d'une femme âgée de 45 à 50 ans. Une diminution de l'activité fonctionnelle des ovaires liée à l'âge entraîne une diminution et un arrêt progressif de la synthèse des hormones sexuelles féminines - œstrogènes et progestérone - le bien-être du corps de la femme dépend en grande partie du nombre et de la proportion de ces hormones. Le manque d'oestrogène provoque un amincissement de la membrane muqueuse du vagin, réduit la densité et l'élasticité des tissus du tractus génital. En outre, une carence en œstrogènes réduit l'intensité de la formation de sécrétions vaginales, ce qui entraîne l'apparition d'une sécheresse et d'une gêne, particulièrement prononcées lors des rapports sexuels. Les modifications de la muqueuse vaginale liées à l’âge, associées à l’acidité de l’environnement vaginal (également associée à la ménopause), augmentent le risque de traumatisme tissulaire et le développement de processus inflammatoires (vaginite) au cours de la période ménopausique de la vie de la femme.

Prévention et traitement de la sécheresse vaginale lors de la ménopause

La thérapie par le régime est un bon assistant dans la lutte contre le vagin sec avec la ménopause. Les femmes atteintes de ce problème devraient réduire leur consommation d'aliments épicés, marinés, salés, en conserve, d'épices, d'alcool et d'aliments contenant des sucres faciles à digérer. Outre l'enrichissement standard du régime en vitamines et en minéraux (fruits, légumes, baies, jus, céréales), vous devez attirer les produits contenant des phytoestrogènes, des substances qui ont une action similaire à celle des hormones sexuelles féminines. Ces produits comprennent les légumineuses (haricots, soja, lentilles), le riz, certains fruits (pommes, grenades), les légumes (carottes, choux), les baies (raisins rouges, cerises, dattes), les verts (persil), les noix et les graines de tournesol, ainsi que des huiles végétales (par exemple, d'olive). En outre, il convient de veiller à l'adéquation de la consommation d'aliments gras (les graisses sont la base des œstrogènes), mais non dangereuse du point de vue du cœur et des vaisseaux des graisses saturées et trans, mais des graisses saines présentes dans les poissons marins, les graines, les noix et les huiles végétales. Et la dernière exigence alimentaire est un régime de boisson adéquat. Les femmes ménopausées (en l’absence de contre-indications) doivent boire au moins 2 litres d’eau par jour.

La deuxième mesure nécessaire dans le traitement et la prévention de la sécheresse vaginale consiste à respecter les règles d'hygiène intime, notamment:

  • réception quotidienne d'une douche hygiénique avec lessive sans recours à des moyens hygiéniques irritants (le meilleur de tous est de ne pas utiliser de savon du tout),
  • en présence d'écoulement vaginal - l'utilisation de serviettes hygiéniques plutôt que de tampons,
  • l'utilisation de papier toilette blanc non aromatisé,
  • changer régulièrement de sous-vêtements et porter des vêtements en tissus naturels (coton, par exemple),
  • l'utilisation des détergents les plus simples pour laver les sous-vêtements (sans colorants ni parfums) sans utiliser de détergents à lessive supplémentaires (rinçages, revitalisants, etc.)

Les relations sexuelles régulières sont un autre moyen de maintenir une humidité et une densité normales des tissus du vagin, ainsi que d'empêcher une diminution de la lumière du corps. Naturellement, faire l'amour n'est permis que s'ils apportent du plaisir et ne causent pas de douleur ou d'inconfort prononcé. Pour éliminer l’inconfort et la douleur lors des rapports sexuels liés à la sécheresse vaginale, il est recommandé d’utiliser des lubrifiants spécialement conçus - des lubrifiants ou des hydratants. Il faut faire attention à la composition du lubrifiant - moins il contient d'additifs (colorants, substances aromatiques), moins le risque de réaction allergique et de dommages supplémentaires à la muqueuse vaginale est important.

Si les solutions ci-dessus pour lutter contre la sécheresse vaginale pendant la ménopause se sont révélées inefficaces, vous devriez consulter un médecin qui vous prescrira le médicament nécessaire dans ce cas. La méthode la plus logique de traitement de la sécheresse vaginale lors de la ménopause est le traitement hormonal substitutif (THS). Les préparations de THS rétablissent les hormones, éliminant la principale cause de la sécheresse vaginale, et ramènent la muqueuse vaginale à l'état antérieur à celui de la ménopause. En thérapie de remplacement, on peut prescrire des médicaments pour administration orale (comprimés) ou pour usage topique (pommades, crèmes, suppositoires).

En cas d'attitude négative du patient vis-à-vis du traitement hormonal substitutif ou de contre-indications à la prescription de médicaments hormonaux, les remèdes à base de plantes médicinales et les remèdes homéopathiques contribuent à augmenter la stabilité de la muqueuse vaginale face aux changements hormonaux liés au vieillissement et à réduire la gravité de la sécheresse et de l'inconfort.

Traitement naturel de la sécheresse vaginale avec la ménopause: le médicament Klimadinon

Le médicament allemand Klimadinon est l’un des médicaments naturels efficaces contre les manifestations de la ménopause, y compris la sécheresse vaginale. Экстракт корневища цимицифуги - действующая основа препарата, связывается с эстрогеновыми рецепторами и оказывает значимый эстрогеноподобный эффект.De plus, tsimitsifuga, grâce à son impact sur l'hypothalamus et l'hypophyse, réduit la production d'hormone lutéinisante. En combinaison, ces effets fournissent un effet thérapeutique chez les femmes atteintes de divers troubles climatériques. En plus d'influencer la sécheresse du vagin, la prise de Klimadinona élimine les problèmes psycho-émotionnels et végétatifs-vasculaires inhérents au climax, notamment les bouffées de chaleur, la transpiration, l'irritabilité et les troubles du sommeil. Klimadinon est disponible sous forme de gouttes et de comprimés, ce qui permet à chaque femme de choisir la forme de médicament la plus appropriée. Klimadinon prendre 1 comprimé ou 30 gouttes 2 fois par jour, la durée du traitement est de 3-6 mois. Malgré le faible risque d'effets secondaires, discutez avec votre médecin de la faisabilité d'utiliser Klimadinona pour traiter la sécheresse vaginale et d'autres troubles climatériques.

Dyucha rechovina est un extrait de la racine de l’effet spécifique de l’œstrogène cymoticine-viviaïne lorsqu’un gonflement avec des récepteurs estrogéniques. Krіm de sposterіgaєtsya zmenshennya vidіlennya lyuteїnіzuyuchogo hormones de la partie antérieure doleyu gіpofіzu scho Mauger Buti pov'yazano de vplivom sur estrogenochutlivі klіtini gіpotalamusu i regulyatsієyu vivіlnennya l'hormone rilіzing vіdpovіdnogo. Source: КLІMADINON®, інструкція, zasosuuvannya à la drogue KLІMADINON® en comprimés, vkritі obolonkyu, № 60 En savoir plus

Tsimitsifuga est une plante herbacée vivace haute (jusqu'à 2 mètres) avec des feuilles pennées, allongées et à grandes dents. Il a de petites fleurs en grappes. Lire plus

J'avais peur des brûlures d'estomac, j'ai fait une fibrogastroscopie par gastroscopie, une gastrite superficielle. Comment devrait-on traiter?

Fluctuations imprévisibles des niveaux hormonaux, augmentation du stress, modification de la forme physique, réduction de la sexualité et de la fertilité et vieillissement en général - chacun de ces facteurs peut entraîner des sautes d'humeur, des expériences émotionnelles profondes ou, dans les cas plus graves, une dépression. Lire plus

Symptômes de sécheresse vaginale avec ménopause

Les symptômes de sécheresse vaginale nuisent à l'estime de soi, aux relations sexuelles et à la vie en général. Les femmes qui souffrent de vaginite atrophique peuvent éprouver un large éventail de sensations. Parmi les plus fréquents d'entre eux sont les suivants:

  • démangeaisons dans le vagin,
  • saignements légers pendant les rapports sexuels
  • douleur pendant les rapports sexuels (dyspareunie),
  • inconfort général
  • sensation de brûlure dans le vagin,
  • irritation
  • mictions fréquentes,
  • porter un inconfort en portant un pantalon
  • pression dans le vagin.

Ces symptômes sont assez courants, mais certains facteurs, tels que le stress, peuvent aggraver ou aggraver la sécheresse vaginale pendant la ménopause.

Causes physiologiques de la sécheresse vaginale

À l'approche de la ménopause, les ovaires femelles commencent à produire moins d'œstrogènes, préparant ainsi l'organisme à la fin des cycles menstruels et à la fin de la période de reproduction. La baisse des taux d'œstrogènes est la principale cause de la sécheresse vaginale, qui commence généralement à alarmer les femmes dans la quarantaine ou la cinquantaine.

De faibles taux d'œstrogènes entraînent souvent un amincissement des tissus des organes génitaux externes et du vagin. Ils deviennent non seulement plus minces, mais également plus secs et moins élastiques. Un tel changement de tissu en médecine s'appelle une atrophie.

À ce stade, la sécrétion vaginale se détériore également et entraîne la libération de plus petites quantités de lubrifiant naturel. De plus, une diminution du taux d'œstrogènes modifie le niveau de pH dans le vagin, rendant l'environnement acide de l'organe plus alcalin. Ce fait provoque une irritation et augmente le risque de développer des infections.

Outre les causes hormonales, les facteurs physiologiques, environnementaux et émotionnels suivants peuvent provoquer une sécheresse vaginale pendant la ménopause:

  • troubles auto-immuns (par exemple, syndrome de Sjogren),
  • infections (bactériennes, virales ou sexuellement transmissibles),
  • certains produits pharmacologiques (antihistaminiques, médicaments contre le rhume, antidépresseurs, par exemple),
  • médicaments contre le cancer
  • fumer et l'alcool
  • doucher
  • réactions allergiques aux produits chimiques dans les savons et les détergents.

Causes émotionnelles de la sécheresse vaginale

Le stress est un facteur grave pouvant causer ou aggraver la sécheresse vaginale. D'autres troubles émotionnels, tels que l'anxiété ou la dépression, peuvent entraîner un manque d'éveil pendant les rapports sexuels ou une sécheresse vaginale. Les tâches non résolues de la vie réduisent parfois aussi la lubrification naturelle du vagin au cours de l'activité sexuelle, entraînant une baisse de la libido et des problèmes d'éveil.

Traitement de la sécheresse vaginale avec la ménopause

Le soutien des partenaires en matière sexuelle peut atténuer le stress

Heureusement, chez les femmes ménopausées, la sécheresse vaginale n'est pas une affection permanente. En outre, pour lutter contre ce symptôme déplaisant, il existe plusieurs remèdes naturels efficaces ainsi que des options éprouvées de traitement médical. Les médecins conseillent de commencer avec des méthodes moins invasives et de continuer avec des méthodes plus radicales, si les signes de sécheresse ne disparaissent pas ou ne s'aggravent pas.

En tant que première étape thérapeutique, un changement dans les habitudes de vie doit être envisagé - ajuster le régime alimentaire et effectuer régulièrement divers exercices. Les techniques de suppression du stress, telles que la méditation ou le yoga, aideront la femme à se détendre si la sécheresse vaginale est causée par des problèmes émotionnels. La communication avec votre partenaire est une étape tout aussi importante.

La lutte contre les symptômes physiologiques peut commencer par la prise de produits pharmacologiques légers, tels que des suppléments de vitamine E, des hydratants vaginaux ou des lubrifiants hydrosolubles. Ces outils peuvent améliorer le confort lors des rapports sexuels.

Régime alimentaire
Une alimentation riche en graines de soja et de lin peut assurer la santé vaginale et prévenir la sécheresse due aux phytoestrogènes.

Cependant, comme la cause principale de la sécheresse vaginale pendant la ménopause est une diminution naturelle du taux d'œstrogènes, la méthode la plus logique d'augmenter la lubrification vaginale devrait viser à réduire le déséquilibre hormonal. Les suppléments naturels peuvent être une option de traitement facile, sûre et efficace.

Dans les cas plus graves et aigus, vous devriez consulter un médecin et obtenir des conseils de lui. Les produits pharmacologiques peuvent montrer le résultat le plus efficace, mais ils sont associés à des effets secondaires possibles.

Le traitement à l'œstrogène par voie vaginale est une méthode éprouvée pour se débarrasser de la sécheresse, ce qui peut constituer une bonne alternative au traitement hormonal substitutif, car il présente un risque moins élevé d'effets secondaires en raison de la pénétration minimale de médicaments dans le sang. Dans tous les cas, la consultation d'un médecin est nécessaire en cas de complications potentielles.

Épidémiologie

Les problèmes d'épidémiologie de la sécheresse dans le vagin sont tels que plus de 65% des femmes au moins une fois dans leur vie confrontées à cette pathologie, mais seulement 10% d'entre elles ont demandé un traitement. Plus de 80% des cas chez les femmes d'âge climatérique sont difficiles à corriger, tandis que chez les femmes en âge de procréer, 95% des cas sont transitoires. Cela doit être pris en compte non seulement à des fins de diagnostic, mais également dans le but de prédire les résultats du traitement.

Facteurs de risque

Compte tenu de ces raisons du développement de cette pathologie, il est nécessaire d'identifier les principaux facteurs de risque:

  1. les vaginites, les colpites ou les annexites chroniques fréquentes constituent un tremplin pour d'autres facteurs étiologiques,
  2. utilisation irrationnelle et abusive d'antibiotiques,
  3. évolution pathologique de la grossesse
  4. chirurgie de l'utérus,
  5. femmes ménopausées.

Ces facteurs de risque doivent être pris en compte non seulement pour identifier les patientes, mais principalement dans le but de la prévention primaire de la sécheresse vaginale, en particulier chez les femmes en âge de procréer.

Symptômes de la sécheresse vaginale

Les premiers signes de sécheresse vaginale peuvent être aigus. Il peut y avoir des signes de brûlure dans le vagin ou de démangeaisons, qui ne sont accompagnés d'aucune décharge. Souvent, les patients se plaignent de troubles de la miction sous forme de sensations de démangeaisons et de brûlures dans l'urètre, associées à une irritation de la membrane muqueuse mince. Cela provoque une gêne qui vous incite à consulter un médecin. Mais les premiers symptômes peuvent ne pas avoir de manifestations, ce qui est dangereux en termes de développement d'autres complications.

La sécheresse dans le vagin avec la ménopause a ses propres caractéristiques, car elle se produit progressivement. Cela est dû au fait que les changements trophiques ne se produisent pas immédiatement et que les symptômes ne sont pas aussi prononcés. Puisqu'un déclin hormonal abrupt perturbe le fonctionnement de nombreuses glandes endocrines et affecte le métabolisme, des symptômes peuvent être observés à partir de tous les organes et systèmes sensibles. Une particularité est que la femme s'inquiète de l'insomnie, de la fatigue, de la labilité émotionnelle, de la sensation de brûlure au visage, des vertiges, et que ces plaintes occupent une place prioritaire par rapport aux plaintes de sécheresse vaginale. Ces symptômes sont souvent associés à la sécheresse autour du vagin, car la trophicité de tous les tissus environnants est perturbée.

Chez les femmes en âge de procréer, des symptômes peuvent apparaître lors des rapports sexuels. La sécheresse vaginale pendant les rapports sexuels et après les rapports sexuels est une plainte fréquente en raison du fait que la membrane muqueuse du vagin sécrète moins et devient plus mince, ce qui contribue à la microtraumatisation et à l'apparition de douleurs et de brûlures pendant les rapports sexuels. Un tel traumatisme peut s'accompagner de changements plus graves et développer une sécheresse et une rougeur du vagin ou une odeur désagréable. Ensuite, nous parlons d'une infection possible avec une flore pathologique, ce qui nécessite des mesures plus sérieuses. Ceci est souvent accompagné de sécrétions.

La sécheresse dans le vagin avant les règles ou après les règles indique uniquement une différence hormonale et ne nécessite aucune intervention particulière, si elle ne provoque aucune autre manifestation.

La sécheresse de la bouche et du vagin, associés à des démangeaisons génitales mineures chez les femmes âgées en surpoids, peuvent être l'une des premières manifestations du diabète, qui devrait également être envisagé dans de tels cas.

En cas de nausée, de douleur thoracique et de sécheresse dans le vagin, il peut s’agir des premiers signes de grossesse, car il existe une redistribution des hormones entre le corps de la mère et celui de l’enfant à naître. Par conséquent, avec cette combinaison de symptômes, cette option ne doit pas être exclue.

La sécheresse vaginale pendant la grossesse est également une pathologie fréquente, qui nécessite une solution pour prévenir les traumatismes du canal de naissance. Cela est souvent dû à des perturbations hormonales, vous devez donc en tenir compte.

Les conséquences et les complications de la sécheresse dans le vagin - sont avant tout le développement de traumatismes et de processus infectieux. Dans ce cas, une colpite ou une vaginite peut se développer à nouveau. Une complication peut également être une infection ascendante des voies urinaires - cystite, urétrite, pyélonéphrite. La douleur et la violation des rapports sexuels est également une conséquence grave de ce problème.

Compte tenu des symptômes et des complications possibles, il est préférable de consulter un médecin en cas de signes de ce type afin de déterminer la nécessité d'un traitement.

Diagnostic de la sécheresse vaginale

Souvent, les femmes ne savent pas quoi associer à leur état et le problème de la sécheresse vaginale n’est détecté que lorsque celui-ci pose déjà des problèmes importants. Par conséquent, il est nécessaire d'être prudent face à ce problème et de ne pas exclure aucun symptôme, en tenant compte des facteurs étiologiques possibles. Par conséquent, pour un diagnostic correct, vous devez collecter soigneusement l'anamnèse. Il est important de savoir quand ces symptômes sont apparus pour la première fois et s'ils ne sont pas liés à des interventions chirurgicales ou à l'utilisation de médicaments. Il est nécessaire de savoir quelle est la nature des symptômes, comment ils ont évolué en fonction de la situation et de détailler les plaintes du patient. Parfois déjà au stade de l'enquête, vous pouvez établir un diagnostic préliminaire et déterminer la tactique du traitement.

De plus, l'examen des femmes dans les miroirs est un point de diagnostic important. , ce qui permet d’identifier les violations sous forme de sécheresse de la membrane muqueuse du vagin, de pertes anormales, ce qui peut confirmer le diagnostic. La présence de sécheresse, de fissures ou de microtraumatismes peut être vue à l'œil nu, ce qui permettra de juger de l'ampleur des changements et de la présence d'autres maladies inflammatoires, ce qui se produit souvent dans le contexte de la sécheresse vaginale et de la diminution de sa fonction protectrice. C'est également important pour le diagnostic différentiel.

Les tests nécessaires pour clarifier le diagnostic sont généraux et spéciaux. Général - il s'agit d'un test sanguin, d'un test sanguin biochimique avec profil lipidique et indicateurs de la fonction rénale, analyse d'urine. En ce qui concerne les tests spéciaux, il est obligatoire de frottis microbiologique du fornix vaginal postérieur. Ce frottis permet de déterminer l'agent causal possible du processus inflammatoire, qui pourrait être dû à la sécheresse du vagin et au degré de pureté du vagin. Ceci est important pour le diagnostic différentiel de divers troubles. Veillez également à effectuer un frottis cytologique à partir du canal cervical. Il élimine les processus métaplasiques qui sont souvent une complication de la sécheresse vaginale. Ainsi, les analyses permettent de mener des recherches plus sérieuses et d’exclure d’autres pathologies.

Les diagnostics instrumentaux sont nécessaires pour une étude plus précise du problème, en particulier dans le cas du développement de cette pathologie chez les femmes en âge de procréer ayant une évolution récurrente de la maladie. Pour cela, la colposcopie est utilisée. Il s'agit d'une méthode de recherche qui consiste à utiliser un appareil spécial - un colposcope. Cela vous permet de voir la membrane muqueuse du vagin en augmentation de plusieurs dizaines de fois. Dans ce cas, il est possible de visualiser les modifications non visibles lors d'une inspection de routine. L'avantage de cette méthode est également la possibilité d'une biopsie parallèle. Cela peut être fait avec des pinces spéciales qui sont à la fin du colposcope. Le matériel muqueux est soumis à un examen histologique pour déterminer l’ampleur des modifications et exclure toute transformation maligne.

Diagnostic différentiel

Le diagnostic différentiel de la sécheresse vaginale doit être réalisé en prenant en compte le symptôme principal et en excluant la pathologie organique, en particulier s'il s'agit d'une jeune femme à qui cela apporte de nombreux problèmes, y compris des problèmes de conception d'un enfant. Le symptôme principal est souvent des sensations désagréables sous la forme de brûlures et de démangeaisons, il est alors nécessaire de le différencier du muguet, qui est accompagné des mêmes sensations subjectives et se produit souvent chez les jeunes femmes. Mais la principale différence diagnostique du muguet est la décharge, qui a une couleur blanche, un caractère de fromage, une odeur désagréable, qui peut être immédiatement déterminée lors de l’examen. De telles sécrétions peuvent être très abondantes ou au contraire rares. Avec la sécheresse vaginale, il ne devrait y avoir aucune décharge, si ce n'est que cette pathologie.

En outre, la sécheresse vaginale avec la ménopause doit être différenciée avec l'érosion. L'érosion est un défaut de la membrane muqueuse qui, lors de la colposcopie, a un aspect caractéristique et se distingue facilement du simple microtraumatisme lors de la sécheresse du vagin. L'érosion chez les filles de moins de 25 ans peut être physiologique, il est donc nécessaire de distinguer ces concepts afin de ne pas nuire aux mesures thérapeutiques inutiles. Il est également important d'effectuer un diagnostic différentiel avec la kraurose vulvaire. Il s’agit d’une pathologie caractérisée par la présence de processus dysplasiques dans les cellules à tendance à la croissance atypique, conséquence souvent du traitement tardif de la sécheresse vaginale chez la femme ménopausée. Par conséquent, il est important de procéder à un examen histologique du frottis pour un diagnostic différentiel précis de ces deux processus.

Un diagnostic correct et un diagnostic différentiel adéquat vous permettent d'identifier toutes les violations à temps pour soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie du patient.

Traitement de la sécheresse vaginale

Le traitement de la sécheresse vaginale doit être complet et avoir une orientation étiologique. Il est important d’abord d’éliminer la cause et d’utiliser ensuite les fonds pour le traitement. Il existe des traitements médicamenteux et non médicamenteux. Le traitement médicamenteux vise à éliminer les plaintes et les symptômes du patient en utilisant un traitement symptomatique local. Le traitement non médicamenteux vise à corriger les déséquilibres hormonaux et à prévenir les effets préventifs. Il est très important de réglementer le mode de vie et la nutrition, qui affectent directement notre santé. Tout d'abord, au moment du traitement et jusqu'à ce que les symptômes disparaissent, l'activité sexuelle doit être abandonnée, car cela augmente le traumatisme et réduit la fonction de barrière. Vous devez utiliser les recours locaux pour corriger la situation.

  1. Овестин - это гормональное средство, действующим веществом которого является эстриол из группы гестагенов короткого, что позволяет применять его в качестве патогенетического средства. Estriol rétablit la fonction normale des cellules endothéliales et soulage les symptômes courants de la maladie en stimulant l'activité proliférative des cellules. Il est recommandé d’utiliser ce médicament uniquement dans le contexte de l’étude du contexte hormonal du patient. La méthode d'utilisation du médicament dans les comprimés à la même heure de la journée, de préférence avant les repas. La posologie du médicament - un comprimé par jour pendant toute la durée sans interruption. Rétention d'eau possible et maux de tête, le médicament n'est donc pas recommandé en cas d'hypertension concomitante. Un jaunisse et des saignements utérins peuvent également survenir, nécessitant un ajustement de la posologie. La contre-indication à la prise du médicament est une pathologie du système de coagulation du sang, une pathologie des veines et vaisseaux coronaires, le diabète, des antécédents d'hémorragie cérébrale ou d'accident ischémique cérébral. Mesures de précaution - dans le cas de l'utilisation d'antibiotiques, l'efficacité de l'agent diminue, il est donc nécessaire de doser correctement les médicaments et de prendre en compte leurs interactions.
  2. Angélique - C’est un agent hormonal, qui contient dans sa composition de l’estradiol et qui peut être utilisé pour traiter la sécheresse dans le vagin chez les femmes pendant la ménopause. Le mécanisme d'action réside également dans les caractéristiques pathogéniques de l'action des œstrogènes sur les cellules. Le médicament agit dans ce cas sur le déséquilibre hormonal et de ce fait, la sécheresse du vagin pendant la ménopause est moins prononcée. Le médicament a un effet bénéfique en raison de son action locale sur l'endomètre et les glandes, en augmentant la sécrétion, ce qui contribue à normaliser non seulement la sécheresse de la peau du vagin, mais également à renouveler l'environnement pour le fonctionnement normal des bactéries lactiques. Grâce à cet effet, la sécrétion de mucus vaginal est restaurée. Posologie du médicament - un comprimé vaginal une fois par jour. Mesures de précaution - en présence de calculs dans les reins ou la vésicule biliaire, le médicament doit être utilisé avec prudence. Les effets secondaires peuvent être sous la forme de réactions allergiques, ainsi que de l'engorgement initial des glandes mammaires, de l'écoulement de l'utérus en petites quantités. Il est également possible que l'action sur le système nerveux central avec le développement de maux de tête, augmentation de la dépression.

Les lubrifiants pour la sécheresse vaginale sont utilisés pour éliminer les sensations désagréables pendant les rapports sexuels, ainsi que dans les traitements complexes pour rétablir plus rapidement l'état normal de la muqueuse vaginale. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des gels, des pommades, ainsi que des huiles contenant diverses vitamines.

  1. Ginokomfort - C'est un gel composé de nombreux composants: camomille, huile de théier, mauve, panthénol et acide lactique. En raison de cette composition, le médicament élimine les symptômes de démangeaisons et de brûlures, restaure les zones touchées des cellules, hydrate et adoucit la muqueuse, prévenant ainsi ses dommages. Le médicament est utilisé sous la forme d'un gel vaginal avec un applicateur. Le dosage du médicament - trois millilitres une fois par jour. Méthode d'application - saisissez le gel dans l'applicateur, insérez-le dans le vagin et retirez l'applicateur. Les effets secondaires ne peuvent se manifester que par une irritation ou une rougeur locale, car le médicament n'a pas d'effet systémique.

Le gel de solcoséryle peut également être utilisé comme traitement local, car il a un effet régénérant prononcé sur les muqueuses.

L'utilisation de fonds pour normaliser le pH du vagin est nécessaire pour restaurer le travail des bactéries lactiques, ce qui contribue au meilleur effet des autres moyens. Par conséquent, l’utilisation d’agents probiotiques locaux est l’un des éléments du traitement de la sécheresse dans le vagin.

  1. Ecofemin - Cet outil, qui contribue à la normalisation de la microflore du vagin en raison du contenu de lactobacilles spécifiques ayant des propriétés antagonistes contre les microorganismes pathogènes. Le principal ingrédient actif du médicament est constitué de lactobacilles de différentes souches, qui colonisent normalement le vagin et contribuent à la normalisation du pH. La posologie du médicament est un comprimé vaginal deux par jour, la durée du traitement est de six jours sans interruption. Méthode d'utilisation du médicament - il est nécessaire d'utiliser des bougies par voie vaginale, mais uniquement en l'absence d'un processus inflammatoire actif. Les effets secondaires ne sont possibles que sous la forme de sensations désagréables de brûlures ou de démangeaisons dans le vagin.
  2. Pommade au Calendula - Un outil largement utilisé dans cette pathologie en raison de sa composition naturelle et de ses propriétés riches. Le calendula est une source naturelle de minéraux et de nombreux oligo-éléments. Les fleurs de calendula sont composées de vitamines de différents groupes - A, C, D et de divers oligo-éléments. Cette plante contient des substances actives et des acides polyinsaturés, qui améliorent les processus métaboliques locaux dans la cellule et stimulent le métabolisme de tout l'organisme. Les phytoncides sont des substances antibactériennes naturelles qui inhibent la reproduction de la plupart des bactéries. Les flavonoïdes ont une propriété antioxydante prononcée, qui empêche le développement de processus malins dans les cellules et les tissus. Les acides gras polyinsaturés inhibent l'inflammation dans la cellule en raison de l'inhibition des gènes caractéristiques et des systèmes enzymatiques. En raison de sa composition étendue, cette plante est largement utilisée en médecine et principalement en gynécologie en raison de ses propriétés bénéfiques: propriétés désensibilisantes et régénérantes, propriétés bactéricides et fongistatiques, propriétés tonifiantes et adoucissantes locales. En outre, le médicament a une propriété antispasmodique qui aide à réduire l’irritation et la douleur locales.

Le médicament est disponible sous forme pharmacologique de pommade. Pour le traitement, vous devez faire un tampon de gaze et l’humidifier avec du parfum dans le vagin deux fois par jour - matin et soir. Après la procédure, vous avez besoin d'un peu de temps pour vous reposer, ce qui améliore l'efficacité d'un tel traitement local en raison d'une absorption accrue. Le traitement doit durer au moins une semaine et même dix jours sont meilleurs pour un meilleur effet thérapeutique. Les effets secondaires du médicament peuvent être une hypersensibilité et des éruptions cutanées, ainsi que des symptômes locaux - démangeaisons, irritation, brûlures. Mesures de précaution - avec pollinose, utiliser avec prudence.

Un tel traitement local favorise la régression des symptômes et normalise la fonction des glandes avec une amélioration de l’état de la fonction barrière du vagin.

Vitamines et traitement de physiothérapie peut être utilisé pour améliorer l'effet des médicaments, l'agent de régénération le plus prononcé est la vitamine A et E. L'exercice avec la sécheresse vaginale peut être utilisé avec une attention accrue au travail des muscles du plancher pelvien, ce qui améliore la circulation sanguine et le flux lymphatique.

Le traitement chirurgical de cette pathologie n'est pas utilisé.

Traitement populaire de la sécheresse vaginale

Les remèdes populaires ont une préférence, car ils peuvent être utilisés pendant une longue période sans risque particulier pour la santé, et parfois ils peuvent éliminer complètement les symptômes.

  1. Un très bon et pratique remède pour une utilisation locale est de laver avec des solutions médicales. Pour ce faire, vous pouvez utiliser la camomille et vous entraîner. Cinq cuillères à soupe d'herbe à la camomille et deux cuillères à soupe de la séquence sont versées dans un litre d'eau bouillie, puis infusées pendant dix minutes. La solution chaude doit être lavée deux fois par jour.
  2. Pour soulager les démangeaisons et les brûlures, un lavage nocturne avec une solution de bore utérus vous aidera. Pour ce faire, vous devez d'abord prendre les feuilles de la plante, y verser de l'eau bouillante et insister avant que la solution ne soit légèrement chaude. Après cela, vous devez ajouter quelques gouttes d'ampulne vitamines A et E et procéder à des procédures d'hygiène du soir avec cette solution. Le cours de traitement pendant au moins cinq jours.
  3. L'utilisation de l'argousier est un bon remède pour le traitement de krauroz. Pour ce faire, prenez de l'huile d'argousier, que vous pouvez acheter en pharmacie dans un pot en pharmacie, puis faites un tampon de gaze, mettez de l'huile sur le tampon et insérez-la dans le vagin pendant vingt minutes. Un tel agent possède d'excellentes propriétés hydratantes, qui soulageront les irritations et réduiront les symptômes.

La phytothérapie peut être utilisée comme thé pour rétablir le fonctionnement normal de la couche muqueuse du vagin, ainsi que pour les remèdes locaux.

  1. Pour la préparation d'une solution thérapeutique, on prépare une décoction de tisane ayant un effet hystérotrope. Les feuilles de l'achillée et de la sauge insistent dans l'eau bouillie et cuisent à ébullition pendant cinq à dix minutes, après quoi elles boivent au lieu de thé jusqu'à quatre fois par jour.
  2. Les feuilles d'ortie dans la quantité de 2 cuillères à soupe brassées dans de l'eau bouillie et infusée, puis prennent une demi-tasse 2 à 3 fois par jour.
  3. Le plantain a un tropisme pour les tissus vaginaux et contribue à réduire la sévérité des démangeaisons et de la sécheresse en améliorant la circulation sanguine. L'infusion de plantain a également un effet calmant. Pour préparer le médicament, vous devez prendre des feuilles de persil, ajouter de l'alcool et insister pendant au moins trois jours. Prenez cette solution devrait être une cuillère à café le matin et le soir.

Le traitement homéopathique a ses avantages en raison de la possibilité d'un traitement à long terme et d'un effet multiforme sur le corps de la femme.

  1. Sépia - plus - C'est un remède homéopathique combiné, sous forme liquide. Disponible sous forme de gouttes et la posologie du médicament est de huit gouttes à la fois. Méthode d'application - la solution doit être versée sur 100 ml d'eau bouillie et boire une demi-heure avant les repas. Le cours de traitement pendant au moins trois mois. Précautions - en cas de lésion cérébrale traumatique récente et de pathologie vasculaire cérébrale, utiliser avec prudence. Les effets secondaires sont rares, des réactions allergiques cutanées sont possibles.
  2. Crocus - C’est un remède homéopathique qui a la composition de produits organiques et contribue à la normalisation des sécrétions vaginales et élimine les démangeaisons et les brûlures en hydratant les muqueuses. Le médicament est utilisé sous la forme pharmacologique de gouttes homéopathiques et quatre gouttes sont dosées deux fois par jour, une demi-heure avant les repas en même temps. La durée du traitement est de trois mois. Effets secondaires non identifiés. Contre-indications à recevoir Crocus - est une sensibilité accrue aux composants du médicament.

La sécheresse vaginale avec la ménopause n'est pas une raison pour vous priver de joie

01 avril 2013

La ménopause affecte le travail de tous les systèmes et organes du corps féminin, et le plus intime d'entre eux ne fait pas exception. La sécheresse vaginale et l'atrophie vaginale peuvent causer beaucoup d'inconvénients et affecter sérieusement la vie sexuelle des femmes. Pour faire face aux problèmes éventuels complètement armés, vous devez savoir à quoi vous attendre et comment y faire face.

Les fluctuations des hormones, et en particulier des œstrogènes, pendant la ménopause, modifient le travail de tout l'organisme. Sous l’influence des fluctuations hormonales, les organes génitaux internes de la femme (vagin) et de la vulve (externe) tombent. Les deux principaux changements survenant dans la zone intime pendant la ménopause sont l’atrophie vulvo-vaginale et la vaginite atrophique.

Atrophie vulvovaginale

À la veille de la ménopause, une diminution de l'hormone œstrogène provoque un amincissement des tissus de la vulve et de la membrane muqueuse du vagin. Elles deviennent plus sèches, moins élastiques et développent un problème appelé atrophie vulvo-vaginale. Le processus de sécrétion dans le vagin ralentit, ce qui se traduit par la sécheresse et l'inconfort pendant les rapports sexuels. De plus, une diminution du taux d'œstrogènes augmente l'acidité dans le vagin, rendant le milieu identique à celui d'avant la puberté.

Les rapports sexuels réguliers pendant la ménopause préservent la densité et l'humidité des tissus vaginaux, tout en prévenant les changements de taille du vagin. Cela est nécessaire pour que le sexe procure toujours du plaisir et ne soit pas associé à des sensations inconfortables ou douloureuses.

Vaginite atrophique

Le suffixe -ite signifie généralement une inflammation. L'inflammation du vagin chez les femmes qui ne prennent pas d'hormones pendant la ménopause est appelée vaginite atrophique. Ce problème comprend des symptômes tels que des rougeurs vaginales et des pertes vaginales. La maladie est associée à une diminution du niveau de l'hormone œstrogène et, en règle générale, elle disparaît lors de l'utilisation d'un traitement hormonal substitutif.

Que faire

Si vous êtes préoccupé par la légère démangeaison et l'inconfort du vagin, arrêtez de prendre du savon: de l'eau pure est tout ce dont vous avez besoin pour une hygiène intime. Utilisez également du papier toilette blanc non aromatisé, lavez vos sous-vêtements avec le détergent le plus simple et le plus doux sans colorant ni parfum, et n’utilisez pas d’émollients ni d’autres détergents.

La sécheresse vaginale associée à la ménopause entraîne souvent des douleurs lors des rapports sexuels et peut également entraîner une diminution du désir sexuel et de l'excitabilité. Pour résoudre ce problème, il existe de nombreux produits vaginaux locaux, allant des lubrifiants simples aux hydratants, disponibles dans toutes les pharmacies sans ordonnance aux médicaments hormonaux sur ordonnance.

Lubrifiants

Les lubrifiants aident à soulager efficacement la douleur pendant les rapports sexuels et facilitent grandement la vie des femmes d'âge moyen qui souffrent d'un vagin sec. Les lubrifiants sont le premier remède à essayer si vous avez des problèmes. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui, pour une raison ou une autre, ne peuvent pas utiliser de médicaments hormonaux.

Hydratants

Comme les lubrifiants, les hydratants pour le vagin réduisent la douleur lors des rapports sexuels avec une atrophie vaginale. De plus, contrairement aux lubrifiants, les hydratants sont absorbés par la peau et les muqueuses vaginales, imitant ainsi la sécrétion naturelle. De plus, les hydratants sont utilisés régulièrement, plutôt que juste avant les rapports sexuels, comme lubrifiants, et leurs effets sont durables (3-4 jours). Certains hydratants sont fournis avec un applicateur pratique à insérer dans le vagin.

Si le malaise et la douleur persistent ou s'aggravent et que les lubrifiants ou les hydratants ne vous aident pas, consultez un médecin.

Une bonne alimentation aide à faire face aux fluctuations hormonales. Vous devez savoir qu'un régime alimentaire faible en gras et riche en glucides prive votre corps des nutriments nécessaires à la production d'hormones sexuelles. L'œstrogène, impliqué dans la sécrétion de la lubrification vaginale, est fabriqué à partir de cholestérol, ce qui est souvent insuffisant pour les femmes qui se privent d'aliments gras. Évitez les graisses malsaines (graisses de base) en privilégiant les poissons marins, les noix, les graines et l'huile d'olive riches en graisses saines.

Buvez plus de liquides! 9 verres d'eau par jour peuvent vous surprendre avec un résultat agréable.

Traitement hormonal substitutif

Les médicaments contenant de l'œstrogène améliorent la circulation sanguine dans les organes génitaux et restaurent la densité et l'élasticité des tissus de la vulve et du vagin chez la femme ménopausée. Si les lubrifiants et les hydratants ont un effet symptomatique et entraînent un soulagement temporaire, le traitement hormonal aide à inverser les changements désagréables. De plus, les fonds locaux ne donnent pas toujours le résultat souhaité. Ainsi, les femmes souffrant de sécheresse vaginale, ressentant des douleurs lors des rapports sexuels, ainsi que se plaignant d'autres manifestations de la ménopause, telles que bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, changements d'humeur, insomnie, etc. recommander un traitement hormonal substitutif.

Quelle que soit la forme d'hormonothérapie prescrite par le médecin, sa décision doit tenir compte de tous les avantages et inconvénients possibles.

Dernières nouvelles

Exercice spécial pour soulager les symptômes de la ménopause

Crème anti-âge pour le visage de la beauté française - une recette du XVIIe siècle

Secrets de beauté: Lotion hydratante pour le visage

Secrets de beauté: masque pour les yeux

Comment renforcer le système immunitaire et ralentir le vieillissement à l'aide d'exercices de yoga

La ménopause est une étape particulière dans la vie de chaque femme.

Secrets de beauté: des aliments qui ont un effet rajeunissant

Technique japonaise auto-massage du visage

Massage auto-facial avec des injections de botox

Une série d'exercices pour se débarrasser des mains de la serveuse

Causes de la ménopause sèche

Pendant la ménopause, la production d'œstrogènes commence à s'arrêter et s'arrête progressivement. Parallèlement à cela, il y a d'autres changements dans le corps de la femme:

  • périodes irrégulières, qui cessent ensuite complètement,
  • les marées
  • changements d'humeur fréquents
  • augmentation de la croissance des poils du visage
  • mauvais sommeil
  • manque d'humidité vaginale.

    Une fois sèches, les muqueuses du vagin perdent leur souplesse et leur élasticité. Elle est incapable de produire un lubrifiant naturel.

    Les parois du corps sont formées de 3 couches. La couverture supérieure est la membrane muqueuse. Il consiste en un épithélium squameux stratifié, qui forme de nombreux plis. Avec leur aide, la taille du vagin est modifiée.

    Les glandes, situées dans les parois du corps, sécrètent du mucus clair. Il est doté d'un arôme faible et d'une réaction faiblement acide. Grâce à cette lubrification, les parois restent saines et élastiques. Pour cet organe, une microflore spécifique.

    Здоровую деятельность влагалища обуславливают несколько факторов:

    • состояние гормонального фона,
    • регулярность половой жизни,
    • отсутствие инфекционных заболеваний и воспалительных процессов.

    Причиной снижения количества влаги при менопаузе является падение уровня эстрогена. Наступает вагинальная атрофия. Le vagin devient plus mince et moins élastique.

    Retour à la table des matières

    Moyens d'éliminer la sécheresse vaginale

    À la ménopause, environ 30% des personnes de sexe faible souffrent de déficit d'humidité dans le vagin. Ce symptôme affecte plus de femmes après la ménopause. Le manque d'humidité peut causer une gêne et avoir un impact sérieux sur la vie sexuelle.

    Ce phénomène peut provoquer des démangeaisons, des brûlures et des sensations douloureuses lors des rapports sexuels. Dans l'arsenal de la médecine moderne, il existe des moyens de soulager la sécheresse vaginale.

    Les symptômes légers de sécheresse peuvent être éliminés à l'aide d'un lubrifiant ou d'un lubrifiant hydratant. En cas d'atrophie vaginale, en cas de sécheresse, d'irritation, de gêne lors des rapports sexuels et de mictions fréquentes, d'autres traitements efficaces peuvent être utilisés.

    La méthode la plus efficace dans le traitement de la sécheresse vaginale est l'utilisation locale d'œstrogène (vaginal). Avec l'administration orale de médicaments contenant de l'œstrogène, leur concentration dans le sang, qui va dans le vagin, est minimale. L'utilisation locale d'œstrogènes (par opposition à l'ingestion) ne réduit pas le niveau de testostérone, responsable de la fonction sexuelle normale.

    Retour à la table des matières

    Médicaments

    L'œstrogénothérapie vaginale locale implique l'utilisation de tels médicaments:

    1. Crèmes Des crèmes vaginales sont insérées dans le vagin pendant la nuit. Pour ce faire, utilisez l'applicateur. Les doses sont prescrites par le médecin. La crème est généralement appliquée quotidiennement pendant plusieurs semaines. Puis 2-3 fois par semaine.
    2. Anneaux. Un anneau d'œstrogène vaginal souple et flexible est inséré dans la partie supérieure du vagin. Il libère systématiquement de petites doses d'œstrogène. L'outil doit être remplacé au moins une fois tous les 3 mois.
    3. Pilules Pour placer les fonds dans le vagin, vous devez utiliser un applicateur jetable. Les comprimés sont utilisés tous les jours pendant 14 jours. Ensuite, passez à deux fois par semaine.
    4. Suppositoires. Feminella Hyalosoft est un suppositoire vaginal (ovule) en forme d'oeuf. Ils servent à hydrater la membrane muqueuse du vagin. Il se distingue des lubrifiants par le fait qu'il est capable de restaurer la sécrétion et la production de mucus vaginal pendant une longue période. Le médicament supprime l'irritation et favorise le renouvellement de la membrane muqueuse, réduit les signes d'atrophie vaginale (démangeaisons, brûlures, tension ou inconfort pendant les rapports sexuels).

    Il contient de l'acide hyaluronique, de l'huile de théier, de la vitamine E, de la thyroïde, de la camomille et de la mauve.

    Ovuli mis un par jour pendant 10 jours. Il n'y a pas de contre-indications. Bien sûr, si pas observé l'intolérance individuelle à tout composant du médicament.

    Ovestin - bougies vaginales avec la ménopause. Ils aident à compenser le manque d'hormones sexuelles féminines. L'hormone estriol est le principal composant actif des suppositoires. Elle n'affecte sélectivement que les organes du système génito-urinaire féminin (vagin, col de l'utérus, urètre et vulve).

    Ovestin aide à éliminer l’incontinence urinaire, les démangeaisons et la sécheresse vaginale. Il normalise la microflore d'organe. Le médicament a un effet rapide. Il améliore considérablement l'état du corps de la femme dans les premières semaines après le début de son utilisation. Traitement à l'aide de bougies Ovestin:

    • ménopause - 1 bougie 0,5 mg par jour pendant 2 à 3 semaines pendant le traitement intensif,
    • en traitement d'entretien - 1 suppositoire 0,5 mg 2 fois par semaine pendant une période plus longue.

    Si, en plus de la sécheresse du vagin, il existe d'autres symptômes de la ménopause, le médecin peut alors recommander un traitement vaginal avec des doses plus élevées d'oestrogène en association avec un progestatif. Généralement, le progestatif est produit sous forme de comprimés. Avec eux, ils libèrent des patchs vaginaux combinant progestatif et œstrogène.

    Les résultats du traitement avec l'utilisation des médicaments ci-dessus commencent à se faire sentir après les premières semaines.

    Avec une atrophie grave et l'élimination de certains symptômes, cela peut prendre plus de temps. Si la patiente a eu un cancer du sein, le traitement aux œstrogènes n'est pas recommandé.

    Pin
    Send
    Share
    Send
    Send