La santé

Hypoménorrhée - symptômes et traitement, photos et vidéo

Pin
Send
Share
Send
Send


L'hypoménorrhée s'appelle une diminution du nombre de flux menstruels. Lorsqu'une telle pathologie apparaît, leur volume n'excède pas 50 millilitres par cycle. Souvent, avec de tels changements, il y a une réduction de la durée de la régulation, ce phénomène est appelé "oligoménorrhée". La conséquence de telles conditions peut être la fin des menstruations mensuelles - aménorrhée.

Le traitement de l'hypoménorrhée dépend de la cause de celle-ci. Dans certains cas, le traitement n'est pas nécessaire.

Hypoménorrhée Concept

L'hypoménorrhée est un trouble menstruel caractérisé par une diminution du volume du flux menstruel. Simplement une telle pathologie est appelée mensuelle maigre. Ceci est une condition associée à la violation de diverses fonctions des systèmes et des organes du corps féminin.

Avec l'apparition de cette pathologie, seules 25% des femmes sont diagnostiquées avec des maladies graves nécessitant un traitement. Fondamentalement, ces changements sont liés à des causes qui ne constituent pas une menace pour la vie et la santé. De telles conditions n'ont pas besoin de thérapie et passent par elles-mêmes. Dans ce cas, le cycle menstruel est normalisé.

L'hypoménorrhée est souvent accompagnée d'autres troubles:

  • oligoménorrhée - réduction de la durée de la menstruation à 3 jours ou moins,
  • Opsomenorei - augmenter le cycle. Il peut dépasser 35 jours,
  • spanioménorrhée - règles rares qui n'apparaissent pas plus de 4 fois par an,
  • dysménorrhée - apparition de douleurs menstruelles ayant une intensité différente.

Parfois, l'hypoménorrhée peut être le résultat d'une grossesse. Afin de reconnaître la véritable cause du développement d'une telle maladie, il est nécessaire de consulter un médecin.

Il y a plusieurs signes, manifestations d'hypoménorrhée. Mais le principal est considéré comme la nature de la décharge menstruelle. Avec cette pathologie, la menstruation prend la forme de quelques gouttes de sang. De ce fait, les femmes ne remarquent que des traces de brun foncé ou de brun clair sur des vêtements hygiéniques ou des sous-vêtements.

Les autres symptômes de l'hypoménorrhée comprennent:

  • mal de tête
  • malaise dans la région de la poitrine,
  • gouttes émotionnelles,
  • propagation de la douleur dans le bas de l'abdomen,
  • apparition de nausée
  • brûlures d'estomac,
  • augmentation de l'appétit
  • faible libido,
  • dysfonctionnement du tube digestif, trouble des selles,
  • l'apparition de démangeaisons et de brûlures dans la zone intime,
  • réduire la durée de la menstruation,
  • saignements de nez,
  • l'apparition de caillots dans le flux menstruel,
  • légère hausse de température
  • développement de fatigue chronique,
  • transpiration accrue
  • soif accrue.

Souvent, la pathologie est presque asymptomatique, à l'exception de la réduction de la quantité de sang sécrétée.

Si un saignement maigre se produit après 40 ans, cela peut indiquer une préménopause. Cette condition du corps féminin peut être reconnue par les symptômes suivants:

  • bouffées de chaleur
  • faible libido,
  • transpiration accrue,
  • augmentation soudaine du rythme cardiaque,
  • l'apparition de vertiges, maux de tête,
  • changements de fond émotionnels
  • troubles du sommeil.

Si une femme a une maladie gynécologique concomitante, la pathologie correspondante se manifestera avec un écoulement sanguin maigre.

L'hypoménorrhée a plusieurs causes. Conditionnellement, ils sont divisés en deux groupes: physiologique et pathologique. Les médecins disent que l'hypoménorrhée n'est pas une pathologie, mais seulement le symptôme d'une maladie en développement ou d'un échec fonctionnel du corps de la femme.

Des changements physiologiques peuvent survenir pendant l'adolescence pendant la formation du cycle menstruel. Une condition similaire peut se développer au début de la ménopause, ainsi que pendant l'allaitement.

Parmi les causes pathologiques figurent les maladies suivantes:

  • hyperprolactinémie,
  • développement de tumeurs dans l'hypophyse,
  • l'apparition d'une tumeur dans les glandes surrénales, qui produit des hormones sexuelles mâles,
  • les pathologies de la glande thyroïde, caractérisées par une diminution ou une augmentation de son activité,
  • dysfonctionnement ovarien dû à une polykystose
  • endométrite tuberculeuse.

En outre, la cause de l'hypoménorrhée est la ménopause prématurée.

Dans certains cas, la pathologie peut développer:

  • à cause de l'anorexie mentale,
  • l'anémie,
  • stress chronique
  • traumatisme psychologique
  • intoxication de nature différente.

Parfois, l’hypoménorrhée survient après Duphaston, ainsi que lors de l’utilisation d’autres médicaments hormonaux ayant un effet anti-œstrogénique. Infection des organes reproducteurs internes au cours d'une intervention intra-utérine, la formation d'adhérences à l'intérieur de l'utérus peut également provoquer des périodes maigres. Ce symptôme peut être observé en raison d'une mauvaise sélection de contraceptifs hormonaux.

Les raisons ci-dessus contribuent à l'apparition de problèmes d'approvisionnement en sang à l'endomètre, son changement au cours du cycle menstruel. Avec l'apparition d'un tel symptôme, il est nécessaire de consulter d'urgence un professionnel de la santé pour diagnostiquer la cause de la maladie.

L'hypoménorrhée est souvent accompagnée par un manque d'oestrogène dans le corps, une altération de l'ovulation. Par conséquent, la probabilité de grossesse en présence d'un tel symptôme diminue et, plus le nombre de pertes est faible, moins il est possible de concevoir un enfant. Parfois, avec cette pathologie, il y a infertilité.

Si des saignements abondants se produisent pendant la grossesse, ils n'indiquent pas une hypoménorrhée, mais parlent de la probabilité d'une fausse couche.

Diagnostics

Les études de laboratoire en gynécologie permettent de diagnostiquer avec précision la cause de l'hypoménorrhée. Un gynécologue prescrira à une femme un bilan de santé comprenant:

  • prise d'histoire,
  • examen gynécologique
  • réalisation de tests de cytologie, de bakposev, de diagnostic PCR des infections génitales,
  • analyse de l'indice de température basale,
  • détermination du niveau d'hormones dans le sang et l'urine,
  • Échographie du système reproducteur,
  • histologie de l'endomètre,
  • biopsie - si nécessaire.

Après avoir posé un diagnostic précis, le médecin sera en mesure de prescrire le schéma thérapeutique optimal pour la pathologie identifiée.

Traitement de l'hypoménorrhée

Le traitement de l'hypoménorrhée dépend de la cause, provoquant son apparition. Si les mauvaises périodes mensuelles sont causées par une mauvaise alimentation, un effort physique intense et des situations stressantes, il est recommandé à la femme de changer de mode de vie. Dans ce cas, le cycle menstruel peut se rétablir indépendamment.

En présence de pathologies concomitantes, les médecins prescrivent souvent des médicaments anti-inflammatoires, antimicrobiens, hormonaux, ainsi que des médicaments, des vitamines et des minéraux. Si les menstruations sont rares pendant que vous prenez des contraceptifs oraux, le médecin vous recommande de les annuler. Dans ce cas, le cycle menstruel sera rétabli immédiatement ou après une courte période.

Thérapie avec des remèdes populaires, les méthodes de traitement traditionnel ne sont pas nécessaires si l'hypoménorrhée a été déclenchée par la réalisation de procédures de diagnostic, d'accouchement, de préménopause, de lactation. Dans ces cas, vous devrez consulter un médecin pour exclure la présence de pathologies gynécologiques et confirmer l'évolution physiologique du symptôme.

Complications possibles

Si l'hypoménorrhée est de nature pathologique, l'absence de traitement peut entraîner l'apparition de certaines complications. Ceux-ci comprennent:

  • l'impossibilité de devenir enceinte ou de réduire les chances de concevoir un enfant,
  • violation du cycle jusqu'à la disparition de la menstruation,
  • frigidité
  • augmenter le risque de grossesse extra-utérine.

Pour éviter l'apparition de ces problèmes, il est nécessaire de consulter un médecin rapidement, de suivre toutes ses recommandations et de bien manger et complètement. Vous devez également vous protéger du stress, des infections sexuellement transmissibles et de la consommation incontrôlée de drogues. Avec toutes les règles, une femme peut complètement surmonter le désordre et normaliser le cycle menstruel.

Quelle est l'hypoménorrhée

Hypoménorrhée (syn. Poor mensuelle) - violation du cycle menstruel, quand une petite quantité de liquide sanglant est libérée du tractus génital (moins de 50 millilitres). La pathologie peut être primaire et secondaire.

Les causes de la maladie n’ont pas toujours une base pathologique. La gâchette peut servir de régime excessivement strict, de modification du fuseau horaire ou du climat, de surdose de drogues.

La symptomatologie est assez spécifique - le flux menstruel a une couleur brun clair ou foncé. Il y a des maux de tête, des problèmes de vidange des intestins. Souvent, les femmes se plaignent d'avoir des douleurs à la poitrine et des douleurs spasmodiques à l'abdomen.

Les diagnostics visent à identifier un facteur prédisposant - un large éventail d’études de laboratoire et de procédures instrumentales peut être nécessaire.

Le traitement de l'hypoménorrhée est effectué individuellement pour chaque patient - les tactiques dictées par la cause fondamentale. Les cliniciens se tournent souvent vers des méthodes conservatrices.

Causes de l'hypoménorrhée

À ce jour, spécialistes en gynécologie, il existe un grand nombre de sources qui provoquent la survenue de problèmes tels que des périodes très maigres. Il est à noter que tous les facteurs ne sont pas de nature pathologique, mais le déclencheur est souvent une maladie.

Causes pathologiques de l'hypoménorrhée dans cette catégorie:

  • tuberculose de l'appareil reproducteur féminin,
  • endométrite chronique,
  • la formation d'adhérences dans l'utérus - il y a de rares périodes après le curetage de l'utérus ou de nombreux avortements,
  • annexite chronique,
  • Les MST, en particulier la chlamydia, l’ureaplasmose et l’infection à cytomégalovirus,
  • infantilisme génital,
  • hyperplasie de l'endomètre,
  • fibromes utérins,
  • troubles métaboliques,
  • blessure ou chirurgie antérieure des voies urinaires,
  • certaines procédures de diagnostic - des périodes mensuelles faibles après la laparoscopie se produisent souvent,
  • les pathologies du système endocrinien,
  • maladies neuropsychiatriques
  • l'anémie,
  • intoxication sévère du corps,
  • processus auto-immunes
  • anorexie mentale
  • problèmes de coagulation du sang,
  • effets sur le corps des rayonnements radioactifs ou de la pénétration de produits chimiques.

Une couleur brune mensuelle médiocre peut apparaître en raison de facteurs non associés au déroulement du processus pathologique. Parmi les sources inoffensives se détachent:

  • activité physique excessive
  • changement brusque de fuseau horaire ou de climat
  • influence prolongée de situations stressantes
  • adhésion à des régimes stricts
  • période d'allaitement,
  • apport insuffisant de vitamines dans le corps,
  • utilisation inadéquate de contraceptifs oraux - de faibles périodes mensuelles après l'annulation de l'accord OK,
  • la femme a un excès de poids.

Un tel désordre au cours de la première menstruation chez les adolescentes tout au long de l'année et pendant la période pré-ménopausique, qui commence dans la plupart des situations après 45 ans, est considéré comme tout à fait normal.

De rares périodes de maigres périodes en début de grossesse peuvent être à la fois un phénomène naturel et le premier signe d’une fausse couche. Il est préférable de consulter un spécialiste.

Il est utile de prendre en compte le peu de règles après le délai - chez une femme en âge de procréer, cela peut indiquer une grossesse ou une conception extra-utérine. Dans la période postménopausique maigre mensuel - la norme.

L'effet des médicaments sur le système hormonal peut déclencher un problème comme l'hypoménorrhée. Pratiquement dans toutes les situations, de faibles périodes mensuelles apparaissent lorsque vous prenez OK, mais d'autres substances médicamenteuses peuvent également avoir une incidence sur ceci:

  • les médicaments anabolisants - on assiste à un changement de fond dans le sens d'une augmentation des hormones masculines, d'une augmentation de la masse musculaire, pouvant entraîner la disparition complète des jours critiques chez les femmes en âge de procréer,
  • médicaments hormonaux - avec une utilisation prolongée, il y aura une diminution du flux menstruel, si elle est annulée, le processus reviendra à la normale.

Il ne restera que de rares périodes mensuelles après Duphaston pendant une courte période seulement.

Classification

L'hypoménorrhée chez les femmes est:

  • Primaire. Les menstruations étaient rares, il n’y avait pratiquement pas de pertes importantes. Les anomalies congénitales de la structure ou du développement des organes de l'appareil reproducteur en sont la principale cause. Une telle variante de la pathologie est indiquée lorsque la menstruation immédiatement après le premier saignement reste rare pendant environ un an chez les jeunes filles.
  • Secondaire - si les règles étaient toujours normales et peu abondantes pour la première fois.

Symptômes de l'hypoménorrhée

La manifestation clinique principale est l’apparition spécifique des pertes menstruelles sous forme de marques brunes ou foncées ou de gouttes de sang.

Les symptômes de l'hypoménorrhée sont les suivants:

  • réduire la durée des jours critiques,
  • maux de tête de gravité variable,
  • malaise à la poitrine,
  • instabilité émotionnelle
  • douleur dans le bas-ventre avec une propagation au bas du dos,
  • nausée et brûlures d'estomac
  • augmentation de l'appétit
  • saignements de nez,
  • diminution de la libido
  • selles contrariées - constipation
  • démangeaisons et brûlures des organes génitaux,
  • menstruation avec des caillots sanguins
  • une légère augmentation de la température,
  • fatigue chronique
  • transpiration excessive
  • soif forte
  • état dépressif.

La maladie peut parfois être complètement asymptomatique et imperceptible pour les femmes. Il est nécessaire de procéder à un examen approfondi et approfondi si les règles sombres et peu abondantes ont commencé.

Après 40 ans, la préménopause est la principale source du problème. En plus d'avoir des pertes brunes médiocres, de telles manifestations peuvent se développer:

  • bouffées de chaleur
  • diminution du désir sexuel
  • transpiration abondante,
  • épisodes d’augmentation soudaine de la fréquence cardiaque,
  • faiblesse et léthargie
  • vertige
  • l'apathie et les sautes d'humeur fréquentes,
  • troubles du sommeil, en particulier l'insomnie.

Beaucoup de femmes sont intéressées par la question: est-il possible de tomber enceinte pendant les périodes maigres? Dans une telle situation, il est difficile de concevoir et de porter un enfant.

Lorsque l'anomalie apparaît à l'arrière-plan d'une autre maladie, la clinique est complétée par les symptômes d'une maladie provocatrice.

Prévention et pronostic

Pour éviter la survenue de troubles menstruels, vous devez suivre les recommandations préventives générales:

  • nutrition adéquate et complète,
  • avoir des relations sexuelles protégées uniquement - pour prévenir les MST et les grossesses non désirées, car de rares périodes après un avortement apparaissent souvent,
  • utilisation adéquate de médicaments, strictement prescrits par un clinicien,
  • éviter les blessures aux organes pelviens,
  • normalisation du poids corporel
  • prévention des effets à long terme des radiations et des substances toxiques sur le corps,
  • minimiser les effets des situations stressantes,
  • le respect de toutes les règles prescrites par le médecin après une intervention gynécologique - ceci évitera la survenue d'une pathologie telle que de rares périodes après l'hystéroscopie,
  • maintenir un style de vie modérément actif
  • visites régulières chez le gynécologue.

L'hypoménorrhée a souvent un pronostic favorable. Un traitement long et complet vous permet de vous débarrasser complètement du trouble.

Si vous pensez avoir L'hypoménorrhée et les symptômes caractéristiques de cette maladie, un gynécologue peut vous aider.

Vous aimez cet article? Partager avec des amis sur les réseaux sociaux:

Pin
Send
Share
Send
Send