La santé

Symptômes de véritable érosion cervicale, traitement et prévention

Pin
Send
Share
Send
Send


L'érosion du col utérin est l'une des maladies gynécologiques les plus courantes qui menacent le corps de la femme. Parfois, la pathologie de cet organisme entraîne des complications graves, notamment en oncologie. Pour minimiser le risque de conséquences dangereuses, un traitement professionnel en temps voulu de l'érosion cervicale est nécessaire. Après la détection de la maladie, le médecin prescrit une thérapie complexe qui aidera à éliminer les processus pathologiques dans le corps et à éliminer les causes qui les ont provoqués.

Qu'est-ce que l'érosion?

Beaucoup de femmes ne savent pas ce qu'est l'érosion du col de l'utérus ni comment elle est dangereuse. Pour la première fois, elles ont entendu parler de cette maladie dans le bureau du gynécologue au cours de l'examen. Le danger de la maladie est qu’elle ne provoque pas de symptômes douloureux évidents, ne se manifeste pas au stade initial, mais pendant le développement, elle peut entraîner des processus irréversibles dans le canal cervical. Le terme "érosion", largement utilisé par les médecins en pratique médicale, n’est pas tout à fait exact. Il combine plusieurs maladies d’origine, de manifestation, de symptôme et de traitement ultérieur:

  • Véritable érosion. La pathologie est une violation de la structure de la membrane muqueuse du col de l’utérus, qui est localisée sur la partie vaginale de l’organe. Il s’agit d’un ulcère ou d’une plaie, examiné par un gynécologue et qui le voit à l’œil nu. Sur le site de la blessure, l'épithélium épidermoïde recouvrant le canal cervical est absent. La récupération a lieu dans quelques semaines si le facteur qui a causé les dommages est éliminé. Si la guérison n'est pas correcte, des kystes contenant du mucus se forment sur le site de la plaie. Ils nécessitent un traitement immédiat.
  • Ectropion. La maladie est associée à une véritable érosion dans la classification internationale des maladies (code 10 à 86 de la CIM). Cette érosion prend la forme de ruptures du col de l’utérus dues à des traumatismes à la naissance, des avortements, etc. Ectropion provoque l'inversion du col utérin, le revêtement muqueux du canal cervical est à l'extérieur. Le développement de la maladie contribue à l'inflammation chronique sur le site de l'érosion. La pathologie nécessite un traitement, car elle provoque une oncologie.
  • Ectopie. L'épithélium cylindrique, qui recouvre le canal cervical, se dirige parfois vers le canal vaginal du col, provoquant une érosion. Dans la plupart des cas, l'ectopie physiologique chez les femmes enceintes et les femmes de moins de 25 ans ne survit pas d'elle-même. Les processus pathologiques sont causés par des perturbations hormonales et nécessitent donc un examen et un traitement.
  • Dysplasie. Par cette maladie, on entend des modifications structurelles des cellules du col utérin, caractérisées par la présence de noyaux supplémentaires, de taille modifiée. Lorsque la forme de la cellule change, la division de l'épithélium en couches disparaît. Le traitement précoce de la dysplasie aide à éviter le développement de processus cancéreux.

Les causes

L'émergence de processus érodés dans le canal cervical de l'utérus d'une certaine nature peut provoquer diverses raisons que le gynécologue détermine au cours de l'anamnèse, de l'examen génital et des recherches supplémentaires. L’identification des facteurs de développement de la maladie donnera au médecin l’occasion de prescrire le traitement efficace correct. Qu'est-ce qui cause l'érosion cervicale?

  • dommages et blessures de nature naturelle et mécanique (processus générique, avortement),
  • troubles hormonaux,
  • expositions aux produits chimiques (utilisation inappropriée de contraceptifs chimiques, brûlures de douches acides),
  • défense immunitaire réduite
  • les infections,
  • dysbactériose vaginale,
  • processus inflammatoires causés par les MST - virus de l'herpès simplex, chlamydia, trichomonase, etc.

Symptômes de l'érosion cervicale

La maladie apparaît dans la plupart des cas asymptomatique, donc érosion cervicale et dangereux. De nombreux patients ne se rendent pas chez le médecin avant que de graves problèmes ne surviennent, et la pathologie se développe. Cependant, il existe plusieurs signes de la maladie que les femmes ne doivent pas ignorer et, s’ils apparaissent, consulter un gynécologue:

  • après le rapport sexuel, le col de l'utérus peut saigner, provoquer des sensations désagréables ou des écoulements sanglants,
  • le secret de la couleur inhabituelle, ayant une odeur désagréable, changé de texture,
  • démangeaisons et brûlures,
  • des crampes quand l'urine sort.

Tous ces symptômes ne sont pas spécifiquement des signes d’érosion, mais ils accompagnent souvent les processus qui l’ont provoquée: inflammation, maladies infectieuses.

Diagnostics

Le diagnostic préliminaire est établi par le médecin lorsque le patient se présente à l'examen. Le spécialiste détermine l'érosion du col de l'utérus par des modifications visuelles de l'épithélium. Après examen, le gynécologue recommande des procédures de diagnostic supplémentaires indiquant le type de changement pathologique et son degré de développement. Méthodes de diagnostic pour détecter l'érosion cervicale:

  1. colposcopie (examen du pénis par un colposcope - un dispositif spécial doté d'un système optique),
  2. biopsie (prélèvement d'un tissu d'une zone suspecte pour examen au microscope),
  3. frottis sur la flore,
  4. analyse cytologique,
  5. microflore d'ensemencement,
  6. Échographie,
  7. tests sanguins pour les MST, l'hépatite virale.

Méthodes de traitement

Beaucoup de femmes se demandent si l'érosion du col de l'utérus peut disparaître d'elle-même et que se passera-t-il s'il n'est pas traité. Dans certains cas, la maladie disparaît d'elle-même si le patient présente une ectopie physiologique ou une véritable érosion. Le médecin décide de la nécessité d'un traitement sur la base des données obtenues lors du diagnostic. Le traitement consiste en des méthodes chirurgicales comprenant l'ablation chirurgicale, des médicaments, des remèdes populaires.

Diathermocoagulation

La diathermocoagulation est une méthode opérationnelle de traitement, cautérisation des sites d'érosion par le courant électrique. Cette procédure a un faible coût, prend peu de temps et est réalisée sans anesthésie locale. Ses principaux inconvénients sont la cicatrisation à long terme des zones brûlées (jusqu’à trois mois), les dommages causés aux sites épithéliaux sains, la survenue de cicatrices.

Les complications de la diathermocoagulation sont exprimées par le fait que le col de l'utérus peut saigner, ainsi que par un risque élevé d'infection et de réapparition de processus d'érosion, si la zone touchée n'est pas complètement éliminée. La procédure n'est pas réalisée lors de l'érosion des naissances, car après la diathermocoagulation apparaissent souvent des défauts - cicatrices sur les tissus, qui peuvent compliquer considérablement l'accouchement.

La cryodestruction

Pendant l'opération de cryodestruction, de l'azote liquide à basse température agit sur les zones touchées du col de l'utérus. Les avantages de la procédure sont de courte durée, les tissus sains autour de l'érosion ne sont pas blessés ou lésés au minimum, l'absence de complications sérieuses avec une cryothérapie correctement effectuée. Après avoir gelé les cellules endommagées, elles quittent complètement le corps en quelques mois.

La durée de la procédure est d'une demi-heure. Après la chirurgie, le risque d'infection est faible, le col de l'utérus ne saigne pas en raison d'une thrombose à court terme des vaisseaux sanguins. Cette méthode peut être utilisée pour traiter l'érosion chez les femmes non encore nées: aucune cicatrice ne se forme dans le canal cervical, les tissus conservent leur élasticité, ce qui n'empêche pas le patient d'accoucher naturellement et naturellement.

Marquage laser

Le traitement au laser de l'érosion cervicale est une nouvelle procédure qui permet un effet ponctuel sur les zones touchées de l'épithélium. Pendant l'opération, les femmes ne font pas mal, cela dure environ vingt minutes. Le faisceau de lumière laser évapore les zones érodées sans affecter les tissus vivants. La procédure de traitement est réalisée au stade initial et chez les patients présentant une érosion avancée.

Avantages de la vaporisation - absence de douleur, courte durée de l'opération, élimination précise des tissus de petite et grande taille endommagés, faible risque d'œdème, absence de cicatrices approximatives. La période de récupération peut durer jusqu'à deux mois. La durée dépend de l'âge, de l'état de santé du patient et de son mode de vie. Après vaporisation, une surveillance médicale est requise.

Méthode par ondes radio

Le traitement par radio-onde est effectué avec un couteau radio spécial "Surgitron". Les ondes radio haute fréquence aident à guérir l'érosion sans contact, évaporant ainsi le tissu épithélial endommagé. Les avantages de la méthode sont un effet ponctuel sur le tissu opéré sans endommager les tissus sains, l'absence de cicatrices après l'opération, l'effet antibactérien, une période de récupération sans douleur et à court terme (un mois et demi). La préparation à la chirurgie inclut la confirmation du diagnostic, le retour à l’environnement vaginal, le traitement des inflammations, le rétablissement de la protection immunitaire.

Coagulation chimique

La coagulation chimique est une méthode courante de traitement d'une maladie érosive. Au cours de l'opération, le médecin utilise des mélanges d'acides («Solkovagin», «Vagotil»). Le gynécologue applique le mélange sur les zones endommagées à l'aide d'un colposcope. Les acides détruisent la couche cellulaire superficielle sur le site de laquelle sont ensuite formés les tissus sains. Les cellules mortes partent dans quelques jours.

La coagulation avec des produits chimiques ne nécessite pas d'anesthésie, est peu coûteuse, elle est utilisée en présence de polypes, de différents types d'hyperplasie. Cependant, l'opération a une faible efficacité, peut endommager les tissus sains, risque de récidive, de cicatrices, de complications de la grossesse. La procédure est effectuée uniquement pour les petites tailles d'érosion.

Traitement médicamenteux de l'érosion du col utérin avec des médicaments

Le traitement médicamenteux de l'érosion du col utérin comprend un large éventail de médicaments agissant sur les sites érodés et aidant à faire face aux causes de la maladie. Afin de guérir la pathologie, on utilise des onguents, des suppositoires, des médicaments sous forme de comprimés, des tampons, des douches vaginales. En prenant des médicaments, la durée du cours est prescrite par le médecin après un diagnostic précis. Les noms de bougies, onguents, comprimés et autres médicaments utilisés dans le traitement de l'érosion:

  1. Miramistin (analogue - chlorhexidine). Antiseptique topique. En gynécologie, le traitement de l'érosion est utilisé sous la forme d'une solution pour tampons ou douches vaginales. Il a des effets antimicrobiens, antiseptiques, bactéricides, antifongiques.
  2. Malavit. Médicament naturopathique. Il est utilisé sous forme de pommade, a une action antiprurigineuse, analgésique, anti-œdème. Utilisé comme outil supplémentaire dans le traitement de l'érosion cervicale.
  3. Epigène. L'ingrédient actif est l'acide glycyrrhizique. Epigen-spray d'application intra-vaginale locale (pour le traitement de l'érosion) a des effets antiviraux et immunostimulants. Le médicament soulage les démangeaisons et l'inflammation, guérit.
  4. Peroxyde d'hydrogène. Utilisé pour désinfecter les tissus endommagés sous la forme d'une solution pour la douche. Il a un effet dépresseur sur les champignons, les virus et les bactéries qui pourraient causer une maladie ou être blessés.
  5. Dépanténol. Dans le traitement des zones érodées en utilisant un outil sous la forme de bougies. Le médicament désinfecte, régénère, est efficace contre les infections. Il est appliqué après la chirurgie, lors du traitement de la véritable érosion.
  6. Spray Chlorophilipt. Le médicament est une action locale, est utilisé à l'intérieur du col de l'utérus avec l'application sur un tampon. Il régénère les plaies, pauses, soulage l'inflammation.
  7. Solcoseryl. Pour le canal cervical de l'utérus est utilisé sous forme de pommade ou de gelée dissoute dans le bain. Il est prescrit en thérapie de rééducation après la coagulation chimique.
  8. Onguent Vichnevski. Le médicament sèche, stimule les processus de régénération des tissus, se ramollit. Pour le traitement du col utérin, une partie de la pommade est appliquée sur le coton-tige et insérée dans le vagin.

Traitement des remèdes populaires

Le traitement de l'érosion cervicale à l'aide de remèdes populaires est le meilleur moyen de se débarrasser de la maladie. Avant le traitement, le patient doit être examiné par un médecin, qui déterminera le type d’érosion et donnera des recommandations. Le traitement avec des remèdes populaires est effectué sous la supervision d'un gynécologue afin d'éviter les complications. Ce type de thérapie a suscité beaucoup de réactions positives de la part des patients. Les méthodes de traitement ont érodé les zones des remèdes populaires du canal cervical:

  • Huile d'argousier pour soulager l'inflammation. Recette: le moyen est appliqué sur un tampon, qui est inséré dans le vagin la nuit. Récupéré dans la matinée. Une méthode plus - pas besoin de procéder à une douche avec de l'eau pour se débarrasser des résidus d'huile. L'agent restant sur les parois du col continue de guérir. Afin de ne pas salir les vêtements, il est conseillé d'utiliser des coussinets. La durée du traitement est de 60 jours, les tampons sont utilisés 2 semaines après la fin du cycle.
  • Maman de l'inflammation. Recette: 2,5 grammes de la substance dissoute dans un demi-verre d'eau, mis sur un tampon. Le traitement est similaire au traitement à l'huile d'argousier.
  • Propolis pour la guérison rapide de l'érosion. Recette: pommade à la propolis à 10% déposée sur un coton-tige. Il est appliqué de la même manière que l'huile d'argousier. L'outil aide à guérir l'épithélium, active les processus de régénération, améliore la nutrition des zones endommagées, améliore l'immunité.
  • Au miel pour la régénération des tissus. Recette: dans un rapport de 1: 1, mélanger le miel avec de l’eau, mettre un tampon, laisser reposer toute la nuit. La durée du traitement est de 2 semaines.
  • Traitements de Fleurs de Calendula et les herbes pour l'inflammation, les germes, les saignements. Recette: Mélanger dans deux cuillères à soupe à parts égales de fleurs de calendula, camomille, achillée millefeuille, versez une demi-tasse d'eau chaude. Attendez 2 heures, utilisez la solution obtenue pour la douche. Les douches sont effectuées le matin, une fois par jour, à l'exception des jours de menstruation.

Prévention de l'érosion

Chez les femmes, il ne devrait y avoir aucun doute sur la question - l'érosion cervicale: est-ce dangereux? Le développement de la maladie conduit à un accouchement difficile, l'oncologie, complique la vie intime. Les mesures préventives aident à éviter l'apparition de changements structurels pathologiques dans les cellules du col utérin et les rechutes après le traitement. Prévention des maladies des organes génitaux:

  • l'hygiène personnelle (doit être observée par une femme et son partenaire sexuel),
  • l'utilisation de contraceptifs avec de nouveaux partenaires sexuels pour prévenir les MST causant l'érosion,
  • éviter les changements fréquents de partenaires sexuels (un tel mode de vie entraîne une modification de la microflore du vagin, le risque d'infection augmente)
  • examens par un gynécologue de nature planifiée (tous les six mois ou plus souvent),
  • des visites non prévues chez le médecin en présence de symptômes douloureux désagréables.

Conseil du médecin

Les conseils du médecin aideront les patients atteints d'érosion cervicale à traiter efficacement la maladie. L'approche correcte du traitement accélère le processus de guérison, évite les complications et améliore la santé globale pendant la période de récupération, si une opération est effectuée. Recommandations de gynécologues pour les femmes atteintes d'érosion cervicale:

  1. Ne retardez pas le traitement immédiat et médical de l'érosion, si le médecin l'exige,
  2. Suivez strictement les règles de prise de médicaments,
  3. Attention accrue portée à l'hygiène personnelle,
  4. Ne pas ignorer les symptômes (démangeaisons, secret avec une odeur désagréable),
  5. Réduisez les contacts sexuels pendant la période de thérapie.

Types d'érosion et leurs symptômes

Le terme "érosion" (lat. "Corrosif") combine un groupe de maladies du col de l’utérus avec des manifestations externes similaires. Classez-les comme suit:

  1. La pseudo-érosion (ectopie) consiste à remplacer l'épithélium plat de la partie vaginale d'un organe par un autre cylindrique, caractéristique de la surface interne du canal cervical. La surface de la pseudo-érosion est rouge vif et ressemble à une plaie ouverte. Il diffère nettement de la couleur de la muqueuse vaginale. La pathologie peut être congénitale ou survenir sous l’influence d’un facteur quelconque. L'ectopie est souvent asymptomatique et n'est détectée que lors d'un examen gynécologique. La nécessité d'un traitement et de méthodes adéquates est déterminée individuellement par le médecin.
  2. La véritable érosion est la destruction de l'épithélium squameux recouvrant la partie vaginale du col de l'utérus. C'est une surface de plaie ouverte, peut saigner et causer de la douleur. En outre, la zone endommagée devient un lieu d’accumulation et de reproduction de la microflore pathogène, de sorte que la maladie est souvent accompagnée d’un blanchiment - un écoulement vaginal purulent. La véritable érosion congénitale ne peut pas être, elle se développe au cours de la vie sous l’influence de facteurs néfastes. Selon le type et la cause de la lésion tissulaire, plusieurs sous-espèces de véritable érosion sont distinguées: spécifiques, cancéreuses, traumatiques.

Ces pathologies diffèrent par leur nature, les méthodes de traitement et le pronostic. Combinez-les à cause de l'apparence similaire. Lors d'un examen gynécologique, les deux variétés ressemblent à des plaques de couleur rouge vif autour du canal cervical.

Les principales causes de la maladie

La liste des facteurs provoquant le développement d'une véritable érosion est assez longue. La survenue de la maladie entraîne souvent:

  1. Troubles hormonaux. Les dysfonctionnements du système endocrinien, le déséquilibre chronique des hormones sexuelles dans le corps contribuent au développement de diverses maladies du système reproducteur, y compris une véritable érosion.
  2. Dommages mécaniques. Les interventions chirurgicales, les avortements, les accouchements, l’utilisation du dispositif intra-utérin, les rapports sexuels brutaux et d’autres effets blessent la membrane muqueuse et entraînent la destruction de la couche épithéliale.
  3. Хронические женские болезни воспалительного характера. Si elles ne sont pas traitées, elles progressent et affectent négativement l'état des organes voisins. Par conséquent, dans le contexte d'une endométrite chronique, d'une colpite, d'une endocervicite et d'autres inflammations de l'appareil reproducteur, une complication se développe souvent sous la forme d'une véritable ou pseudo-érosion.
  4. Infections sexuellement transmissibles. Les rapports sexuels fréquents et les changements fréquents de partenaires entraînent une infection par des microorganismes dangereux. La chlamydia, la trichomonase et d'autres MST causent souvent une érosion.
  5. Prédisposition génétique. La présence de la maladie chez des parents proches dans l'histoire indique un risque accru de manifestation de cette pathologie.
  6. Affaiblissement de l'immunité générale et locale.

La véritable érosion se développe sous l’influence d’un ou de plusieurs des facteurs énumérés ci-dessus. La survenue d'une ectopie est généralement associée à l'impact de ces mêmes raisons. Cependant, la médecine ne peut pas encore donner une réponse claire quant à la raison pour laquelle, dans la partie vaginale d'un organe, l'épithélium plat est remplacé par un épithélium plat. Les différends sur cette question sont toujours en cours.

Véritable érosion cervicale

La véritable érosion est la destruction et le rejet de l'épithélium plat multicouche. En même temps, les couches sous-épithéliales inférieures sont exposées, formant une surface de plaie ouverte. Les raisons du développement de la véritable érosion sont différentes - il peut s’agir de dommages mécaniques, d’une défaillance hormonale, d’une infection. La maladie est souvent associée à une endocervicite, une inflammation du canal interne du col utérin.

Symptômes de véritable érosion

La symptomatologie de la maladie dépend du degré d'endommagement de l'épithélium, de l'ampleur et de la profondeur du défaut muqueux:

  1. Une petite érosion réelle ne peut en aucun cas se manifester et être découverte par hasard.
  2. Si le tissu cervical est affecté de manière significative, la maladie peut être accompagnée de saignements, de douleurs, qui augmentent après les rapports sexuels.
  3. En présence d'une infection, des symptômes de processus inflammatoires peuvent apparaître - pertes vaginales purulentes, fièvre.

Une détection rapide peut soigner la maladie rapidement et avec un effort minimal. Par conséquent, même en l'absence de signes avant-coureurs, il est nécessaire de consulter régulièrement un gynécologue pour un examen de routine.

Traitement de l'érosion cervicale

Les méthodes de thérapie dans chaque cas sont choisies par le médecin individuellement en fonction des résultats des examens et du tableau clinique dans son ensemble. Seul un médecin peut déterminer si un traitement médical contre l'érosion cervicale est suffisant ou si une intervention chirurgicale est nécessaire.

La pathologie se développant rarement de manière isolée, il est donc nécessaire non seulement d'éliminer le défaut de l'épithélium, mais également de traiter les comorbidités, d'exclure la cause, de restaurer la microflore normale du vagin.

Thérapie conservatrice

Si le véritable érosion est faible, peu compliqué et ne pose pas de menace oncologique, le traitement conservateur local donne un bon résultat. Pour la guérison de l'épithélium endommagé, des tampons vaginaux imbibés de composés cicatrisants (pommade, huile d'argousier, huile de poisson ou tout autre moyen à la discrétion du médecin), des suppositoires vaginaux et la douche sont prescrits.

En outre, la physiothérapie, des antibiotiques (dans le cas de la nature infectieuse de la maladie) sont utilisés pour le traitement et, le cas échéant, des agents antifongiques et antiviraux.

En plus de restaurer l'intégrité des muqueuses, il est nécessaire de traiter d'autres maladies existantes, de prendre des mesures pour améliorer l'immunité et améliorer la santé en général. Une approche intégrée accélérera la régénération des tissus et préviendra les rechutes.

Méthodes chirurgicales

Si les méthodes de traitement conservateur échouent, si la maladie est négligée ou s'il existe une menace d'oncologie, il est nécessaire de trouver des moyens plus radicaux de résoudre le problème. Dans de tels cas, le recours à divers types de cautérisation de la zone muqueuse modifiée:

  1. Diathermocoagulation - exposition à un courant haute fréquence. Cette méthode est largement utilisée dans les cliniques publiques situées sur le territoire de la Fédération de Russie.
  2. Cryodestruction - congélation de l'épithélium endommagé à l'aide d'azote liquide. Un mois après l'intervention, le fragment traité meurt et le renouvellement de la membrane muqueuse se produit.
  3. Traitement au laser - conduit à la formation d'une petite brûlure qui guérit rapidement.
  4. Traitement par ondes radioélectriques - destruction de cellules endommagées par ondes radioélectriques. Cette méthode ne nécessite pas d'anesthésie, ne provoque pas la formation de cicatrices, elle est donc recommandée aux femmes qui n'ont pas encore accouché.
  5. La coagulation chimique (traitement avec des composés chimiques caustiques) ou l’excision de tissus endommagés avec un électrocautère est extrêmement rarement utilisée.

Diverses pathologies du col de l'utérus sont un phénomène courant. C'est pourquoi les méthodes de traitement sont constamment améliorées et complétées par de nouveaux développements. Si aucun changement malin n'est constaté, le pronostic de l'érosion réelle est positif. Cependant, après un traitement réussi, il est nécessaire de suivre un certain nombre de règles pour éviter les rechutes.

Facteurs provocateurs pour le développement de la maladie

Dans le rôle de facteurs qui ne sont pas des causes étiologiques directes, mais augmentent considérablement le risque de développer une pathologie, sont:

  • intimité précoce, lorsque la formation complète de toutes les structures cellulaires n'a pas eu lieu (maturation incomplète de la membrane muqueuse) et que l'équilibre hormonal n'a pas été établi,
  • immunodéficiences primaires et secondaires,
  • maladies accompagnées d'un déséquilibre hormonal,
  • mauvaise hygiène des organes génitaux.

L'érosion cervicale, dont les causes peuvent être à la fois externes (traumatismes) et internes (infections), est plus fréquente chez les femmes les plus exposées aux facteurs prédisposants susmentionnés.

Classification

Pour avoir une idée de ce que sont les dommages érosifs, il convient de prêter attention aux types de processus pathologiques. Ainsi, en fonction des raisons de l'apparence et de la nature, tous les dommages sur la muqueuse du col utérin peuvent être divisés en 2 grands groupes:

  • véritable érosion - violation de l'intégrité de l'épithélium normal,
  • pseudo-érosion ou ectopie - caractérisé par un développement anormal (pas nécessairement pathologique) de l'épithélium muqueux. C'est-à-dire qu'il y a un certain décalage dans la zone frontière entre les cellules épithéliales bordant le canal utérin (ici, il s'agit d'une couche unique) et l'épithélium situé à la surface de la partie vaginale du cou (multicouches). Dans de nombreux cas, l'ectopie ne constitue pas un danger, mais constitue l'état physiologique normal des femmes de différentes tranches d'âge.

Parfois, vous pouvez trouver le concept d'érosion congénitale du col de l'utérus. Dans ce cas, nous parlons également d'ectopie, qui n'a pas d'impact négatif sur la santé de la femme.

Parmi toutes les véritables érosions, on distingue également plusieurs groupes de processus pathologiques dont les causes peuvent également varier de perturbations hormonales à des dommages mécaniques. Ceux-ci comprennent:

  • endométriose - déplacement avec superposition l'une sur l'autre de la structure cytologique des cellules de l'utérus et du canal cervical,
  • ectropion - le déplacement de la zone épithéliale qui tapisse la muqueuse du canal cervical dans la cavité du vagin. C'est une conséquence d'un stress mécanique intense (avortements tardifs, travail complexe compliqué)
  • leucoplasie - durcissement de l'épithélium sur l'une quelconque des sections de la muqueuse,
  • polypes et condylomes de la genèse viralelocalisé dans la région du canal cervical.

Quant aux pseudo-érosions, elles sont classées en fonction de leur apparence en fonction du type de croissance:

  • ferreux,
  • papillaire,
  • kystique
  • papillaire,
  • combinés.

Les symptômes de l'érosion cervicale peuvent varier selon le type et l'emplacement.

Traitement médicamenteux

Le traitement conservateur de l'érosion réelle repose sur l'utilisation de médicaments antibactériens qui ont un effet néfaste sur le microorganisme sélectionné en présence d'une infection. L'administration parallèle de médicaments qui rétablissent la microflore naturelle est considérée comme obligatoire. Ceux-ci incluent des produits contenant lacto et bifidobactéries.

Chirurgical

Le traitement chirurgical du processus érosif est prescrit dans la période correspondant à la première semaine après la fin de la menstruation. Cela est dû au fait que toute opération doit être effectuée dans les conditions les plus propres.

Avant toute intervention chirurgicale sur le col de l'utérus (ainsi que sur tout autre organe du système reproducteur), il est nécessaire de clarifier: la bonne qualité de la zone modifiée, la présence de maladies concomitantes.

Les principales méthodes de traitement radical de la maladie sont:

  • diathermocoagulation - La méthode la plus efficace pour garantir l’élimination complète de l’érosion (parfois après des procédures répétées). Son essence est de cautériser la zone touchée de la membrane muqueuse avec un courant électrique. Les inconvénients de la diathermocoagulation sont considérés comme un effet agressif sur la membrane muqueuse, entraînant des modifications cicatricielles, qui peuvent ensuite prévenir l’apparition de la grossesse et compliquer l’accouchement. Le col utérin perd son élasticité physiologique, le risque de rupture augmente,
  • coagulation chimique - cette méthode produit une cautérisation de la zone érodée avec une substance chimiquement agressive. Solkovagin le plus couramment utilisé. Ce type de coagulation est utilisé pour l'érosion de petite taille et principalement chez les jeunes femmes nullipares. Les inconvénients de la technique sont: l’absence de garantie à 100% de récupération totale, ainsi qu’une longue durée de traitement comportant plusieurs procédures,
  • thérapie au laser - L’une des méthodes de traitement les plus populaires, qui est une priorité pour les jeunes femmes qui envisagent une future grossesse. Le gros avantage est l’absence de modifications (cicatricielles ou adhésives) sur le site d’exposition,
  • la cryothérapie - élimination de l'érosion en le brûlant avec de l'azote liquide. La manipulation est pratiquement indolore et ne peut causer qu'un léger inconfort. La période de rééducation dure 1 mois. À ce stade, le patient doit complètement éliminer les contacts sexuels et l’activité physique,
  • rayonnement d'ondes radio - la méthode d'exposition la plus douce ne nécessitant pas de contact direct avec le corps. Dans ce cas, l'onde radio est envoyée dans la zone modifiée, ce qui évapore complètement la couche de cellules épithéliales endommagée. La période de rééducation dure environ 1 mois.
  • électro excision - excision complète du cou avec une électrocoagulation spéciale. S'applique uniquement si la maladie devient maligne.

Le traitement chirurgical de l'érosion du col utérin chez les femmes en âge de procréer qui ne sont pas à un accouchement doit être, si possible, différé jusqu'à la grossesse et l'accouchement. Cela est dû au fait qu’après une méthode radicale d’exposition à un défaut, le risque de développer une dysfonction tubulaire secondaire, une infériorité fonctionnelle du col de l’utérus et, partant, une infertilité augmente. Il peut également empêcher de manière significative la formation de cicatrices et de déformations sur le col utérin sur le site de l'élimination de l'érosion.

De plus, l'érosion du vagin et du col utérin opérée peut provoquer une naissance prématurée, même pendant la grossesse.

Non traditionnel (remèdes populaires)

Quelle que soit la cause de l'érosion du col utérin, chaque patient doit recevoir un traitement complet. L'utilisation de recettes de médecine traditionnelle est également possible après consultation préalable d'un spécialiste qualifié.

Actuellement, les outils les plus largement utilisés tels que:

  • l'huile d'argousier, qui sont humidifiées avec des tampons de gaze et insérées profondément dans le vagin avant le coucher. L'huile d'argousier a un effet anti-inflammatoire et antibactérien prononcé, et empêche également la croissance future de la zone endommagée. Appliquer le produit pendant 1-1.5 semaines,
  • momie, qui est également imbibée de tampons et introduite dans les voies génitales. La durée du traitement est de 7 à 10 jours.
  • un mélange d'herbes - dans des proportions égales, mélangez écorce de chêne, herbe de chernobyl, feuilles de bouleau, fleurs de camomille, feuilles d'eucalyptus. 2 cuillères à soupe à soupe de mélange haché versez 500 ml d'eau bouillante, laissez infuser 2 heures sous le couvercle, filtrez à fond. La perfusion qui en résulte est utilisée pour doucher le vagin deux fois par jour. Le cours de traitement est 1-2 semaines.

En ce qui concerne la nutrition diététique pendant l'érosion, il est recommandé d'exclure les sucreries, les produits à base de farine, les produits contenant du gluten, les marinades et les agrumes. Le régime alimentaire quotidien devrait être enrichi d'aliments contenant des fibres, de biokéfir, de yaourts avec des cultures vivantes d'acide lactique.

Pronostic pour les patients

Le pronostic pour l'érosion est favorable s'il est diagnostiqué dans les premiers stades de son développement et traité rapidement. Erosion dangereuse chez les femmes de tout âge en raison du fait qu'elle est un facteur favorable (provoquant) du développement de l'éducation maligne dans cet endroit. En outre, des cavités kystiques, des cicatrices et des polypes se forment très rapidement sur le site de la lésion, ce qui complique encore la possibilité de la grossesse désirée.

C'est pourquoi il est extrêmement important de s'engager dans le traitement de l'érosion immédiatement après la détection de la maladie.

Biopsie de l'érosion cervicale

Cette méthode est considérée comme très précise et informative. Il vous permet de confirmer le diagnostic et d’exclure les modifications malignes sur le site même de l’érosion. Comme le montre la pratique, une biopsie de l'érosion cervicale chez 9 patients sur 10 confirme le diagnostic. Il aide également à détecter des conditions précancéreuses dans le temps.

Au cours de sa mise en œuvre, une pièce microscopique de tissu cervical est prélevée sur une femme pour un examen histologique. Il vous permet de déterminer avec précision l'état des cellules dans la zone pathologique, la présence et le type d'agent infectieux. Une biopsie permet de confirmer ou d'infirmer les soupçons du gynécologue pour diverses maladies, signes qu'il ne pouvait pas reconnaître au cours d'une colposcopie.

Attention: la biopsie du col de l'utérus n'est pas réalisée pour des problèmes de coagulation du sang et de processus inflammatoires dans le vagin au stade aigu. La procédure elle-même ne nécessite pas d'anesthésie, car le col de l'utérus ne possède aucun récepteur de la douleur. Une anesthésie est réalisée si nécessaire pour prendre une grande quantité de matériel et dans les cas où la femme a un seuil de douleur bas.

Cautérisation de l'érosion cervicale

Cette procédure s'appelle correctement diathermocoagulation. Il est basé sur l'impact du courant électrique sur la focalisation pathologique du cou. En même temps, une brûlure se forme sur le site de l’impact, puis une cicatrice.

Dans les cas avancés, ils ont recours à la diathermoconization - l'enlèvement complet des tissus affectés. Cette procédure est la plus populaire, car le matériel nécessaire à sa mise en œuvre est disponible dans presque toutes les cliniques prénatales. Cela le rend également abordable. Un inconvénient important de ce traitement par érosion est la douleur pendant la procédure et les contractions de crampes désagréables de l'utérus. Après une cautérisation de 4 semaines, une décharge de nature différente peut entraîner une douleur dans la région lombaire.

La procédure est recommandée pour effectuer uniquement dans le cas de pseudo-érosion, quand il y a une substitution par l'épithélium cylindrique multicouche. Le traitement de la véritable érosion par cautérisation sera très douloureux et peut provoquer des complications.

Les médecins qui pratiquent la cautérisation font état de nombreux avantages, qui la rendent populaire auprès des femmes depuis de nombreuses années. Ceux-ci comprennent:

  • bonne performance (dans plus de 90% des cas, l’érosion est guérie),
  • facilité de mise en œuvre,
  • coût abordable de la procédure.

Parmi les lacunes et les complications de la procédure sont les suivantes:rizhiganimoicol de l'utéruscélébrer:

  • cicatrices,
  • difficulté à ouvrir le col pendant le travail
  • possibilité de saignement,
  • exacerbation de maladies inflammatoires,
  • infertilité
  • incapacité à supporter un enfant.

Aujourd'hui, il existe un certain nombre de méthodes modernes alternatives qui sont non seulement moins traumatisantes, mais également moins douloureuses pour une femme, ce qui leur a permis d'éloigner le cautère. En outre, l'utilisation de cette méthode chez les femmes non donneuses en raison d'un certain nombre de complications observées après une diathermoconisation.

Traitement par ondes radio de l'érosion cervicale

Cette nouvelle technologie consiste à utiliser un couteau à ondes radioélectriques pour éliminer l’érosion. Son trait distinctif est le traitement sans contact de la zone pathologique du col de l'utérus. Les ondes radioélectriques stimulent l'énergie cellulaire interne, ce qui entraîne la destruction et la vaporisation directe, c'est-à-dire l'évaporation de cellules anormales.

La procédure elle-même ne dure pas plus de 15 minutes et n'apporte aucune sensation douloureuse. Les cicatrices après traitement aux ondes radio ne se produisent pas, seule l'attribution d'ichor peut être observée. La guérison complète a lieu un mois après la session. Cette méthode est recommandée pour les femmes qui n'ont pas encore accouché.

Les indications pour le traitement par ondes radioélectriques de l'érosion cervicale sont les suivantes.:

  • dysplasie cervicale,
  • pseudo-érosion de la nature congénitale,
  • endocervicose,
  • érosion associée à une infection (staphylocoques, chlamydia, dommages fongiques, viraux, etc.),
  • papillomes, condylomes, polypose.

Les contre-indications à l'utilisation de cette technologie sont de tels états:

  • processus inflammatoires dans le bassin au stade aigu,
  • наличие имплантированного кардиостимулятора.

Le principal avantage de cette technique est la possibilité de supprimer l’érosion sans endommager la structure musculaire du col de l’utérus, ce qui évitera à l’avenir les ruptures du col de l’utérus pendant le travail. Cela minimisera également le risque de récurrence.

Parmi les avantages du traitement par ondes radio, l’érosion cervicale est:

  • impact de haute précision
  • l'efficacité,
  • effet bactéricide prononcé, rendant le traitement efficace même dans les cas avancés,
  • la rapidité du traitement
  • restaurer la structure du col sans laisser de cicatrices dans les lignes courtes,
  • période postopératoire indolore.

L’inconvénient de cette technique n’est qu’un seul: le coût, qui est relativement plus élevé que la cautérisation habituelle. Mais compte tenu de la probabilité de réapparition de l'érosion après la cautérisation par ondes radioélectriques proche de 0% et de l'absence de complications possibles, le prix se justifie.

Vous pouvez obtenir des informations plus détaillées sur la méthode par ondes radio du traitement de l’érosion cervicale en visionnant cette vidéo:

Traitement au laser de l'érosion cervicale

Cette procédure s'appelle la vaporisation au laser. Il s'agit de la méthode la plus moderne de traitement de l'érosion cervicale à ce jour, qui vous permet de vous débarrasser radicalement du problème. Il est important que la procédure soit effectuée par un médecin expérimenté et qualifié. Le traitement au laser est sans danger et absolument sans danger.

Le matériel nécessaire à cette procédure est assez coûteux et n’est donc pas proposé dans toutes les cliniques. L’essence de la manipulation réside dans l’évaporation de cellules malsaines dans la zone d’érosion du col de l’utérus. La visée par faisceau laser haute fréquence affecte directement la zone pathologique et le processus lui-même est contrôlé par un colposcope vidéo d'une profondeur pouvant atteindre un millimètre de profondeur.

L'anesthésie générale n'est pas requise, seule une anesthésie locale est réalisée. La procédure est effectuée 7 à 9 jours après le cycle menstruel de la femme, après quoi il faut un mois pour guérir, il n’ya pas de cicatrices après le traitement au laser.

La procédure peut être pratiquée chez les femmes qui n'ont pas encore accouché, car elle n'a pas d'effet négatif sur le col de l'utérus pendant le travail. C'est pourquoi le plus souvent, il est prescrit aux jeunes filles.

Traitement au laserapplicable à l'érosion si présent:

  • endométriose localisée sur le col,
  • dysplasie cervicale (1,2 cuillère à soupe),
  • leucoplasie
  • changements de cicatrice sur le cou,
  • kystes de Nabot au pluriel,
  • polypes situés dans le tiers inférieur du cervicum,
  • cervicite (stade chronique et aigu), avec un manque d'efficacité du traitement conservateur.

Il n'est pas utilisé si le patient présente de telles conditions.:

  • saignements
  • post-partum précoce et tardif,
  • inflammation du col de l'utérus et d'autres organes de l'appareil reproducteur,
  • la grossesse
  • cancer du col utérin et tout autre processus malin de l'utérus.

Les avantages de la thérapie au laser pour l'érosion cervicale sont les suivants::

  • procédure sans douleur,
  • haute efficacité
  • risque minimal de complications
  • manque de cicatrices sur le col,
  • guérison rapide de la surface érodée.

Les inconvénients du traitement au laser comprennent son coût ainsi que la probabilité d’une rechute, bien qu’il soit plutôt faible.

Avantages et inconvénients du traitement à la bougie

Avantages de la thérapie de bougie d'érosion:

  • traitement d'érosion de contact,
  • restauration rapide de la couche épithéliale de surface,
  • cicatrisation rapide de petites plaies et d'ulcères au cou,
  • réparties uniformément sur le cou des substances actives, l'enveloppant,
  • débarrasser le vagin des agents pathogènes,
  • ne pas avoir d'effet traumatique.

Les inconvénients du traitement à la bougie sont leur efficacité uniquement dans les premiers stades de l'érosion et dans la thérapie complexe après différents types de cautérisation. En tant que méthode indépendante, ils ne donnent pas le résultat attendu.

Caractéristiques de la maladie

L'érosion cervicale est un phénomène assez courant: elle est diagnostiquée chez environ la moitié des femmes en âge de procréer. Cette maladie est un défaut de l'épithélium recouvrant la partie vaginale du col de l'utérus. Les médecins distinguent deux types de cette maladie. Le premier est la pseudo-érosion. Cela se produit lorsque les cellules normales qui couvrent le col utérin se modifient à un certain endroit, généralement à la suite de maladies inflammatoires ou de troubles hormonaux. La véritable érosion se produit lorsqu'une partie de la membrane muqueuse du col utérin est détruite et qu'une plaie se forme à sa place. Les causes d'érosion peuvent être multiples: blessures mécaniques (suite à un accouchement, avortement), dommages thermiques ou chimiques (souvent dus à une contraception maison), infections sexuellement transmissibles, mêmes troubles hormonaux.

Traiter ou ne pas traiter?

L'inflammation provoquée par des agents pathogènes peut commencer dans la partie du col où l'érosion s'est produite. Le processus inflammatoire, à son tour, peut se déplacer vers d'autres organes génitaux internes de la femme. Et le danger le plus grave réside dans le fait que l'érosion existante, si elle n'est pas traitée, peut dégénérer en tumeur. Cependant, avant de procéder au traitement, il est nécessaire de passer les tests nécessaires et de déterminer si la femme a des maladies sexuellement transmissibles. S'ils sont retrouvés, vous devez d'abord vous en débarrasser avant de poursuivre le traitement. Si l'érosion du col de l'utérus est constatée pendant la grossesse, on ne l'observe généralement que, ainsi que le traitement immédiatement après l'accouchement.

Qu'est-ce que l'érosion cervicale?

Le col de l'utérus est un organe (une cavité cylindrique remplie de mucus) qui constitue le canal qui relie le vagin à l'utérus. La membrane muqueuse du col de l'utérus est constituée d'un épithélium prismatique du canal cervical et d'un épithélium squameux du côté du vagin. L'érosion cervicale est la formation de petits ulcères sur la membrane muqueuse.

Les experts identifient deux types d’érosion: la pseudo-érosion et la véritable érosion. La première survient chez les jeunes femmes présentant des taux élevés d’œstrogènes dans le sang. L’essence de la maladie réside dans le fait que l’épithélium prismatique s’étend au-delà du canal du col de l’utérus. La seconde est une plaie en forme de tache rouge sur la muqueuse rose pâle.

Enquête

En cas de suspicion d'érosion du col utérin, le médecin vous prescrira des tests de laboratoire ayant pour objectif principal d'évaluer l'ampleur des lésions de l'épithélium utérin. L'enquête comprend:

  • test sanguin pour les niveaux d'hormone
  • études cytologiques et bactériologiques,
  • colposcopie (étude de la profondeur et de la structure de la lésion de l'épithélium),
  • biopsie (en cas de suspicion de dégénérescence des cellules épithéliales).

Types d'érosion et leurs symptômes

Le col de l'utérus est la partie inférieure conique de l'utérus qui se prolonge dans le vagin. Le canal lui-même est recouvert de l'intérieur par un épithélium à cellules cylindriques. Voici les glandes qui produisent le mucus qui hydrate le vagin.

Le pharynx du col de l'utérus (la zone qui pénètre dans le vagin) est recouvert d'un type d'épithélium différent, à cellules plates. L'érosion se produit sur ce site et constitue une violation de la structure des muqueuses.

Selon la nature des changements, il existe deux types d’érosion cervicale.

Pseudo-érosion ou ectopie

Causée par le déplacement de l'épithélium cylindrique dans la région vaginale du col de l'utérus. La membrane muqueuse n'est pas endommagée. La pseudo-érosion, en règle générale, ne nécessite pas de traitement. Cette affection est congénitale, le défaut disparaît de lui-même d’environ 20 ans. Souvent, il y a inversion du canal cervical, lorsque sa membrane muqueuse est à l'extérieur. Ceci s'appelle l'ectropion. Il peut aussi exister dès la naissance, mais il peut aussi être acquis.

La pseudo-érosion est détectée lors d'un examen gynécologique visuellement. Un signe d'ectopie est un anneau rouge (pouvant avoir une forme irrégulière) autour de l'ouverture du canal cervical. La largeur de la jante atteint plusieurs centimètres. Le site ectopique est clairement visible sur le fond de la surface vaginale rose pâle environnante.

Habituellement, afin de s’assurer de la pseudo-érosion, la région de la gorge et les tissus environnants sont recouverts de solution de Lugol (un mélange d’iode, d’iodure de potassium et d’eau). Dans le même temps, les tissus environnants s'assombrissent, tandis que le site ectopique reste rouge.

Note: La pseudo-érosion se transforme souvent en véritable érosion, lorsque des facteurs affectant la membrane muqueuse affectent le col de l'utérus. Cela peut arriver même à une petite fille si un processus inflammatoire se produit en raison de soins insuffisants ou d'une infection dans le vagin.

Quelle est l'érosion dangereuse

Le col utérin joue le rôle d'obstacle à la pénétration d'agents pathogènes dans l'utérus. Il produit un mucus épais, qui a une acidité qui leur est préjudiciable.

En raison de l'érosion du col utérin, les glandes qui produisent ce mucus sont endommagées. La microflore vaginale contient des microbes pathogènes conditionnels qui, dans des conditions normales, ne nuisent pas à l'organisme. Mais avec un système immunitaire affaibli, une violation de l'acidité du vagin, l'infection pénètre facilement dans les organes internes. En même temps, des processus inflammatoires se produisent dans l’endomètre, les trompes, les ovaires, entraînant même une infertilité.

Une muqueuse endommagée bloque parfois l'entrée du canal cervical et empêche les spermatozoïdes de pénétrer dans l'utérus. En conséquence, la conception devient impossible.

L'érosion cervicale ne se transforme pas en cancer, mais elle ouvre la voie à la régénération des tissus. Les processus inflammatoires chroniques conduisent à l'apparition de cicatrices, à la formation de cavités kystiques, de polypes. Dans le même temps, la possibilité d'une grossesse devient difficile, le risque d'interruption ou d'accouchement prématuré augmente. De plus, des cellules atypiques puis cancéreuses peuvent apparaître sur le site des néoplasmes bénins. Risque de cancer particulièrement élevé en cas d'infection par le papillomavirus humain.

Par conséquent, il est impératif d'être traité pour l'érosion, en évitant de telles complications. Tout d'abord, il est nécessaire d'éliminer ses causes: maladies infectieuses et inflammatoires.

Érosion pendant la grossesse

Si, lors de la planification d'une grossesse, une femme subit un examen gynécologique et que l'érosion cervicale se trouve en elle, le médecin détermine le besoin de traitement individuellement. En l'absence de menace d'infertilité et de symptômes de maladies inflammatoires et infectieuses, la maladie est simplement contrôlée.

Si l'érosion est constatée chez une femme enceinte, un traitement est également appliqué après l'accouchement, car la maladie n'a pas d'incidence sur le déroulement de la grossesse ni sur l'état du fœtus. Les symptômes d'érosion chez une femme enceinte peuvent être des impuretés de sang dans l'écoulement, ainsi que des brûlures et des démangeaisons pendant les rapports sexuels. Les dommages et l'amincissement de la muqueuse cervicale provoquent des ruptures à la naissance. Dans certains cas, après la naissance d'un enfant, les signes d'érosion disparaissent. Si cela ne se produit pas, les symptômes de l'érosion se sont intensifiés, il est alors généralement cautérisé pour prévenir les complications.

Érosion de la ménopause

Le rapport des hormones sexuelles est l’un des facteurs les plus importants qui affectent l’état des membranes muqueuses des organes génitaux, y compris l’utérus. Chez les femmes en âge de procréer, les processus hormonaux dans le corps se déroulent avec une activité maximale; par conséquent, une violation de l'état de l'épithélium se produit le plus souvent.

Avec l'apparition de la ménopause, la production d'oestrogène et de progestérone dans le corps diminue progressivement, de sorte que l'érosion ne se produit pas. L'érosion chronique qui existait auparavant, avec l'apparition de la ménopause, disparaît.

Causes de l'érosion cervicale réelle

Les raisons de l'érosion réelle du col utérin sont quelque peu diverses et, pour pouvoir prescrire un traitement efficace, le spécialiste doit présenter un tableau clinique complet de la maladie. Ce n'est qu'ainsi que vous pourrez choisir le "provocateur" de la maladie. Les médecins distinguent l'érosion cervicale acquise et congénitale. Comme son nom l'indique, la pathologie congénitale est une maladie avec laquelle une personne est déjà née. Mais dans les pages de cet article, nous allons essayer de traiter plus en détail de la (véritable) érosion cervicale acquise au cours du processus de la vie.

Alors, que peut conduire à une véritable érosion cervicale?

  • La conséquence de l'inflammation causée par des micro-organismes invasifs tels que les streptocoques, gonocoques, virus de l'herpès, chlamydia, ureaplasma, champignons de la levure, papillome humain, staphylocoque, trichomonas.
  • Une lésion cervicale du col de l'utérus, obtenue lors d'une aide obstétrique, d'un avortement ou d'une intervention chirurgicale, peut provoquer cette pathologie. Les traumatismes peuvent aussi être dus à un accouchement trop jeune ou trop tardif. D'autres facteurs peuvent causer des blessures.
  • Maladies endocriniennes.
  • La cause de la maladie peut être transférée colpitis (inflammation des parois muqueuses du vagin, d'origines diverses).
  • Début précoce ou au contraire plutôt tardif de l'activité sexuelle.
  • Relations sexuelles irrégulières.
  • Partenaires multiples et changeant fréquemment.
  • Dysbiose vaginale.
  • Insuffisance hormonale dans le corps d'une femme: dysfonctionnement ovarien, échec du cycle menstruel, etc.
  • Troubles immunitaires.
  • L'endocervicite est une inflammation de la membrane muqueuse du canal cervical de l'utérus, accompagnée d'une sécrétion accrue des glandes de l'épithélium cervical.
  • L'endométrite est une inflammation de la couche interne de l'utérus. En conséquence, la décharge du canal cervical commence. Si ce processus dure assez longtemps, la couche externe de la muqueuse épithéliale commence à se ramollir et à se décoller. Ce processus a un nom spécifique - la desquamation. Au cours de ces modifications, après l'épithélium pelé, une plaie reste sur la membrane muqueuse.
  • Collapsus de polypes. Le processus de formation de l'érosion est similaire au précédent. Détruites, les cellules mortes quittent la cavité utérine sous forme de sécrétions pathologiques. L'érosion est essentiellement une «porte ouverte» qui permet aux agents pathogènes d'entrer librement dans le corps.
  • Noeuds de myoma

Traitement de l'érosion cervicale réelle

Le principe de toute thérapie est l’élimination, si possible, de la source initiale des manifestations pathologiques. Le traitement de l'érosion vraie du col utérin répond également à ce postulat. Autrement dit, si la maladie a été causée par une lésion de la muqueuse par une microflore invasive négative, la tâche de la thérapie est de détruire l’infection et le traitement anti-inflammatoire.

Dans cette situation, des antibiotiques et des antiviraux sont introduits dans le protocole de traitement, par exemple:

Antibiotiques, macrolides: pefloxacine, roxithromycine Lek, rovamycine, abactal, doxycycline et autres.

Roxithromycine Lek nommé par le médecin traitant pour l'administration orale. Les patients adultes et les enfants qui ont déjà 12 ans et dont le poids corporel est supérieur à 40 kg, la posologie quotidienne du médicament est de 0,3 g deux fois par jour (0,15 g toutes les 12 heures) ou une fois par jour à la posologie 0, 3 ans

Si le patient souffre également de dysfonctionnements graves du foie et des reins (clairance de la créatine inférieure à 15 ml / min), la dose du médicament administrée est réduite deux fois et égale à 0,15 g une fois par jour (toutes les 24 heures). La durée du traitement thérapeutique est déterminée par le médecin en fonction de la gravité de la lésion. En moyenne, cela prend de une à deux semaines.

Les contre-indications à Roxithromycine Lek incluent une intolérance individuelle aux composants du médicament, la porphyrie (trouble héréditaire du métabolisme des pigments avec une teneur élevée en porphyrines dans le sang et les autres tissus du corps de la patiente) ou au premier trimestre de la grossesse.

Pefloxacine doit être pris avec les repas. La tablette est avalée entière. Après 15 ans et les adultes, on prescrit une posologie de 0,8 g par jour divisée en deux doses. En cas de besoin thérapeutique, la quantité de médicament administrée peut être doublée à 1,6 g par jour. Pendant le traitement par la pefloxacine, il faut éviter l'exposition aux rayons ultraviolets (réduire l'exposition à la lumière directe du soleil).

Vous ne devez pas prescrire le médicament si le patient a des antécédents de manque de glucose-6-phosphate déshydrogénase, de dysfonctionnement hépatique, d'hypersensibilité aux composants du médicament, ainsi que si la femme est enceinte ou allaite le nouveau-né et les enfants de moins de 15 ans.

Utilisé dans le traitement de la véritable érosion cervicale antiseptiques et antimicrobiens: Candida, acylact, clindacine, métagine, nystatine, clotrimazole, trihopol, dellacine et beaucoup d’autres. Le but d'un médicament particulier dépend de la reconnaissance d'un agent pathogène spécifique de la pathologie.

Candide comprimés vaginaux sont utilisés localement et sont introduits profondément par voie intra-vaginale. Le médicament est introduit dans le vagin, couché sur le dos et pliant les genoux. Une seule injection de 0,5 g du médicament est recommandée, ce qui correspond à un comprimé. Candide est placée dans le canal cervical le soir, juste avant le coucher.

L'hypersensibilité au clotrimazole ou à d'autres composants du candida, le début du cycle menstruel, le premier trimestre de la grossesse et les plus grandes précautions tout au long de l'allaitement, sont parmi les contre-indications à l'utilisation de ce médicament.

Oral comprimés d'acylact prendre deux à trois fois par jour. Pour améliorer l'efficacité du traitement, le médicament est préférable d'entrer 30 à 40 minutes avant les repas. Cinq comprimés sont prescrits aux adolescents et aux adultes (présentant une pathologie en développement aigu). Durée de la réception - sept à huit jours. Возможен ввод данного лекарственного средства и в форме суппозиторий.La contre-indication de ce médicament est l'intolérance individuelle aux composants du médicament ou à la candidose vulvo-vaginale.

Après la fin du traitement anti-inflammatoire et anti-infectieux, un obstétricien-gynécologue est déterminé avec méthode de cautérisation de l'érosion. Le processus d'arrêt est sélectionné en fonction de l'âge de la patiente, de la nécessité pour elle d'accoucher à l'avenir, de la taille de la lésion et de nombreux autres facteurs sont pris en compte.

Il n'y a pas si longtemps, si une jeune fille voulait par la suite avoir un enfant et lui donner naissance, cette procédure était reportée à une date indéterminée.

Méthodes modernes de cautérisation:

  • Électrocoagulation - décharge d'électrocution. L'efficacité de la procédure est d'environ 92%. En raison de lésions tissulaires profondes dues à l'érosion au cours de l'électrocoagulation, le médecin doit recourir à une anesthésie locale ou générale. Méthode assez traumatique, après laquelle des cicatrices colloïdales restent sur le col de l'utérus. Ils peuvent être un problème lors de l'accouchement. Il est utilisé assez souvent en raison de sa disponibilité et de son faible coût.
  • Cryogénique ou cryolyse. Cette méthode de traitement est utilisée avec une lésion suffisamment grande. Sa surface doit être d'au moins 3 cm Si cette dernière est déformée, cette méthode n'est pas recommandée, car il est difficile d'obtenir le contact nécessaire du tube avec l'azote liquide et la muqueuse touchée. Après la procédure, les cicatrices rugueuses ne sont pas formées, ce qui élimine la raison qui empêche le passage du fœtus à travers le canal de naissance. Cette technique est absolument indolore, juste un peu désagréable. Après la cryodestruction, il est très rare d'observer des complications, par exemple des saignements, mais une leucorrhée aqueuse peut être observée dans le mois qui suit l'intervention.
  • Coagulation par ondes radio - C'est la méthode la moins traumatisante pour traiter la muqueuse du col de l'utérus. Procédure sans douleur qui ne nécessite pas d'anesthésie. Après son application, il n’ya pratiquement aucune complication et les cicatrices colloïdales ne se forment pas. Mais en raison du coût élevé de la procédure, elle est utilisée très rarement.
  • Coagulation laser Il permet d’affecter uniquement les zones touchées de la membrane muqueuse du col de l’utérus, sans endommager les tissus voisins. Le traitement a lieu avec un rayon laser. Ceci est une méthode d'exposition sans contact à la zone touchée. Lors de la réalisation d'une anesthésie locale. La lésion doit être supérieure à 3 cm, il suffit souvent d'observer une complication telle qu'un saignement utérin. L'efficacité de cette technique - plus de 98% de récupération complète. Sur le col après cette procédure, la formation de la cicatrice n'est pas observée. Lors du traitement sous l'action du faisceau laser tombe et une petite zone de tissu sain.

Chacune de ces procédures est effectuée immédiatement après la fin des règles - au cours de la première phase du cycle menstruel. Avant sa mise en œuvre, la femme doit suivre une formation: la zone touchée est d'abord traitée à l'acide acétique. Ceci est fait afin d'obtenir un spasme des vaisseaux sanguins - cela permettra en quelque sorte de prévenir la survenue d'un saignement. Après cela, la surface est traitée avec une solution d'iode - ce traitement permet de contraster les contours de l'érosion.

Après le traitement (quelle que soit la méthode utilisée), il est nécessaire de suivre un certain nombre de règles:

  • Il n'est pas recommandé d'avoir un rapport sexuel avant la guérison complète de la plaie. Ce résultat peut être atteint en moyenne six semaines après la cautérisation.
  • Réduisez les charges physiques pendant cette période, limitez le poids de la charge soulevée.
  • Il ne devrait pas être dans la période de guérison pour visiter la piscine, les plages publiques, le sauna ou le bain, nager dans les étangs ouverts.
  • Les traitements à l'eau devraient être limités à une douche (vous devriez attendre tout en prenant un bain).

Après cautérisation, le médecin lui prescrit des pommades médicamenteuses ou des suppositoires qui ont un effet cicatrisant. Cela peut être l'huile d'argousier ou levomekol. Ces médicaments permettent de ramollir la gale, ce qui prévient les cicatrices graves et réduit le risque de saignement au moment de déchirer le tissu de la gale.

Devrait savoir que méthodes de médecine traditionnelle dans ce cas ne sont pas utilisés. Les recettes de la médecine alternative ne peuvent être utilisées que comme thérapie supplémentaire pour augmenter les forces immunitaires du corps nécessaires pour combattre la maladie.

Il convient de souligner que l'huile d'argousier ne guérit pas la véritable érosion cervicale. Si vous essayez de traiter la pathologie avec du pétrole, cela ne résoudra pas le problème. Au contraire, cela ne fera que contribuer à la prolifération de l'épithélium (prolifération), de sorte que les dommages érosifs se développeront. L'utilisation de l'huile d'argousier après cautérisation permettra à la plaie «postopératoire» de se traîner beaucoup plus rapidement.

Des bougies à l'huile d'argousier sont insérées dans le vagin une fois par jour, le soir, juste avant l'heure du coucher, et y sont laissées jusqu'au matin. La plupart du suppositoire va se dissoudre pendant ce temps, ayant été absorbé par les couches du corps, et seule une petite quantité en sortira le matin. La durée du traitement est de dix jours. Ces bougies ont un effet teintant. Il est donc conseillé d’utiliser des tampons quotidiens pendant le traitement, afin d’éviter la pollution des sous-vêtements de la femme.

Après avoir suivi toutes les étapes du traitement de la véritable érosion cervicale, il est possible que la patiente commence à planifier sa grossesse. En tout état de cause, si une femme envisage de devenir mère, de préférence avant le début de la conception, elle subit un examen complet du corps et traite la pathologie, en particulier pour les organes de l'appareil reproducteur, y compris l'arrêt des foyers d'infection et, le cas échéant, des muqueuses affectées.

Pour traiter cette maladie est nécessaire. En effet, bien que de manière insignifiante (chez 3% des femmes atteintes de cette pathologie), il est possible que celle-ci se transforme en néoplasmes malins.

Si une véritable érosion du col de l'utérus a été diagnostiquée pendant la grossesse, alors l'obstétricien-gynécologue prend toutes les mesures médicales nécessaires pendant un certain temps après l'aide obstétricale. Comme si la cautérisation avait lieu pendant la période de gestation, il serait un peu plus difficile de donner naissance à une femme. Après la cautérisation, l'élasticité du tissu cervical sera altérée (réduite), ce qui peut entraîner des problèmes lors de l'ouverture du col et de l'étirement des tissus lors du passage du bébé dans le canal génital.

Pin
Send
Share
Send
Send