La santé

Qu'est-ce qu'un polype cervical et quand doit-il être retiré?

Pin
Send
Share
Send
Send


Temps de lecture: min.

Les polypes sont souvent diagnostiqués chez les femmes. Ceci s'applique aux femmes plus âgées. Si vous ne prenez aucune mesure, alors tout peut se transformer en cancer ou autre complication.

Si, dans un laps de temps donné, nous commençons à réaliser des diagnostics et à arrêter un polype à temps dans l'utérus, le processus oncologique peut être évité.

Le polype cervical doit-il être enlevé? De nombreux médecins et spécialistes en gynécologie estiment que tous les polypes doivent être éliminés rapidement. Toute tumeur de l'utérus doit être immédiatement arrêtée. Dans tous les cas, seul le patient décide d’éliminer ou non le polype. Personne n'a le droit de le forcer. Mais dans tous les cas, vous devez prévenir de nouvelles complications.

Le polype du col utérin doit-il être enlevé? Pour procéder à une intervention chirurgicale, il existe certaines indications. Ce sont:

  • La taille des polypes du canal cervical dépasse 10 millimètres.
  • La limite d'âge est de plus de 45 ans.
  • Incapacité d'avoir des enfants (infertilité).
  • L'absence d'effet positif du traitement de manière conservatrice.
  • Polypes d'origine adénomateuse.

Est-ce qu'un polype enlève un canal cervical? Si un polype est diagnostiqué avec plus de 10 millimètres, il devrait être retiré immédiatement. Le plus souvent, si un polype se trouve entre 5 et 6-7 mm, il peut être arrêté de manière conservatrice. Si un gros polype n'est pas retiré, il peut y avoir un certain nombre de problèmes. Une femme avec un gros polype peut ne pas avoir de progéniture, un saignement abondant se produit ou un polype est malin - un cancer de l’utérus. Il est préférable de retirer le canal cervical des polypes s'il est grand!

Le col utérin peut être retiré? Le fait que des polypes apparaissent chez les femmes après 42 à 44 ans est très typique. La raison en est quelques changements dans les niveaux hormonaux. Ce processus conduit à l'apparition de polypes, qui peuvent se transformer en néoplasmes malins. Par conséquent, après un tel âge, vous devez vous débarrasser rapidement de ces tumeurs.

Il y a une condition dans laquelle une femme ne peut pas donner naissance à un enfant. La raison en est parfois la présence d'un polype dans l'organe de reproduction. Pour qu'une femme ait une chance de devenir enceinte, il est nécessaire de retirer le polype par voie chirurgicale. En raison de la grande taille du polype, le sperme ne peut pas pénétrer mécaniquement dans la cavité utérine. Même si, pour des raisons surprenantes, une femme peut tomber enceinte avec la présence de polypes, celle-ci peut à l'avenir être à l'origine de son interruption.

Si le patient est traité de manière conservatrice et qu’il n’ya aucun effet, il faut alors recourir à la méthode opératoire. Il convient de noter qu’un traitement conservateur permet dans certains cas de se débarrasser d’un polype. Aucun médecin ne donne une garantie à 100%. Certains médicaments hormonaux arrêtent la croissance, mais même si cela ne suffit pas, il est nécessaire de l’arrêter complètement. Habituellement, quand aucun effet n’est observé, dans tous les cas, les symptômes commencent à s’aggraver progressivement (saignements, douleurs, écoulements de nature différente). Le cancer du polype cervical doit être enlevé le plus tôt possible.

Si, après avoir diagnostiqué une femme, des polypes d'origine adénomateuse y sont retrouvés, il s'agit alors d'une indication directe de l'ablation chirurgicale. Il est urgent de retirer ces polypes, car ils peuvent rapidement se transformer en tumeurs cancéreuses.

Malheureusement, pour obtenir des résultats rapides et satisfaisants, il est nécessaire de retirer immédiatement et radicalement un polype. Un traitement conservateur peut arrêter la croissance et, dans de rares cas, l’arrêter.

Dois-je enlever le polype du canal cervical et par quelle méthode?

Pour arrêter chirurgicalement un polype, il existe plusieurs méthodes. Mais l'hystéroscopie est une méthode de prédilection et efficace pour retirer un polype. Habituellement, cette méthode est associée au curetage. Après le retrait chirurgical, ce matériel est envoyé au laboratoire pour un examen histologique diagnostique.

En outre, d'autres méthodes permettent d'éliminer le polype: curetage, diathermocoagulation, polypectomie conventionnelle ou cryodestruction. Mais ils sont, selon les médecins, moins efficaces que l'hystéroscopie. Mais tout médecin choisit une méthode pour différents âges ou données cliniques du patient.

Rééducation et période postopératoire

Que dois-je faire si un polype du canal cervical est enlevé? Après le retrait chirurgical du polype, certains processus négatifs peuvent apparaître. Cela ne dépend pas de la méthode d'élimination, mais du corps d'une femme. Ces effets secondaires sont:

  • Le risque d'infertilité.
  • Quelques sentiments désagréables après l'intimité et les rapports sexuels avec un partenaire.
  • Décharge de nature sanglante, qui ne peut être arrêté que par des médicaments.
  • Apparition répétée d'un polype, après une opération antérieure.
  • Élimination incomplète du polype, le plus souvent l'erreur du médecin. Les restes d'un polype peuvent se développer et se transformer en une tumeur cancéreuse.
  • Perforation dans l'utérus (très rare).
  • Maladie adhésive, qui est le plus souvent diagnostiquée après curetage. Il est préférable d'arrêter les pointes avec un laser.
  • Menstruation retardée, jusqu'à plusieurs mois.
  • Il peut également y avoir de la fièvre, des douleurs dans d'autres parties du périnée. L'apparition d'une infection dans le système urinaire.

Raisons de l'éducation

Bien que le diagnostic de "polype cervical" soit souvent donné aux femmes, l'étiologie de la maladie n'a pas été complètement étudiée. Des études à long terme ont montré que les facteurs suivants peuvent provoquer l'apparition d'une tumeur:

  • infections des voies génitales
  • maladies sexuellement transmissibles
  • dysbactériose vaginale,
  • maladies inflammatoires chroniques des organes reproducteurs,
  • avortements différés,
  • curetage de l'utérus dans l'histoire
  • troubles hormonaux,
  • réduction des défenses corporelles
  • immunodéficience.

Lorsque l'inflammation du col utérin se poursuit pendant longtemps, la réponse immunitaire au contact d'agents pathogènes pathologiques est perturbée. L'immunité locale commence à fonctionner de manière incorrecte, ce qui augmente le risque de formation de polypes.

Le plus souvent, la croissance cervicale est détectée chez les femmes âgées de 31 à 50 ans. À la naissance ou après la ménopause, le risque est moindre.

Les jeunes femmes en travail peu de temps après la naissance d'un enfant consultent souvent un médecin et détectent une telle tumeur.

Symptômes de la maladie

Habituellement, les femmes ne présentent pas de symptômes. Alors que la formation d'une petite taille, leur présence ne peut pas être ressentie. Les phases initiales du développement de la maladie se produisent sans manifestation. Un signe indirect du développement de la maladie - écoulement vaginal caractéristique - plus blanc.

Cependant, la formation d'un polype dans la région cervicale est rarement une maladie indépendante. C'est pourquoi les femmes peuvent ressentir les symptômes d'autres pathologies. Beaucoup ont eu à faire face à des troubles menstruels, avortements constants de la grossesse dans les premiers stades.

La survenue de sensations désagréables dans la région du canal cervical en cause beaucoup. Il est difficile de diagnostiquer les symptômes, il est important de consulter un médecin.

La muqueuse utérine met constamment en évidence une sorte de secret. Fondamentalement, il est nécessaire à la lubrification des organes génitaux et à l’autonettoyage des tissus à partir de cellules usagées. La plupart de ces rejets s'évaporent de la chaleur du corps humain, seuls quelques-uns vont à l'extérieur.

Si vous faites attention à la façon dont la nature de la décharge change, vous pouvez remarquer la pathologie. Les changements suivants sont observés:

  • onguent brun en cas de dommages à la croissance,
  • écoulement muqueux blanc abondant,
  • tache avant et après la menstruation.

Dans les cas plus graves, il se produit des saignements qui ne sont pas associés à la menstruation. Si un tel phénomène se produit pendant la ménopause, un examen médical d’urgence est nécessaire car il peut s’agir du symptôme d’une tumeur maligne.

Si, en plus des nouveaux excroissances dans le système de reproduction d'une femme, une infection est présente, l'écoulement peut acquérir une odeur désagréable caractéristique. Le mucus devient parfois jaunâtre ou verdâtre avec des impuretés de pus.

Un polype dans le col de l'utérus est capable de provoquer une douleur si sa taille est supérieure à la moyenne. Les petits néoplasmes ne causent généralement pas d'inconfort.

Une douleur intense dans le bas de l'abdomen peut apparaître n'importe quel jour du cycle et les sensations font parfois place au bas du dos. Les gros polypes utérins et cervicaux font mal à la femme lors des rapports sexuels. Puisque le néoplasme est blessé, un petit saignement n'est pas exclu.

Perturbation mensuelle

La formation d'un polype dans le canal cervical entraîne un changement dans la nature de la menstruation. L'écoulement devient plus fort et le saignement dure plus longtemps que d'habitude. Tous les jours de menstruation sont douloureux.

Comme la pathologie est souvent accompagnée de troubles hormonaux, l'œstrogène peut augmenter. En conséquence, la couche endométriale s'épaissit, ce qui contribue également à des saignements plus abondants.

Lorsque la douleur des polypes encrassement ovarien augmente Les femmes présentent des signes de malaise général, car elles perdent beaucoup de sang.

Polype dans le col de l'utérus - cause de l'infertilité. La grossesse tant attendue ne se produit pas car les spermatozoïdes ne peuvent pas pénétrer facilement dans les voies génitales de la femme, ce qui empêche la fécondation.

La polypose cervicale modifie souvent les hormones. En conséquence, il n'y a pas d'ovulation et d'ovulation.

Classification

Un polype élargi doit inciter une femme à se soumettre à un examen et à un traitement complet. Il existe plusieurs types de tumeurs. Ils diffèrent par les caractéristiques histologiques. Il est possible de déterminer quelle croissance s'est développée (ferreuse ou non) seulement après son élimination et son analyse.

Les formations dans le canal de l'utérus sont simples ou multiples. Les croissances diffèrent par la consistance. Au cours de l'examen, le médecin vérifiera qu'ils ont une couleur, une forme et une taille différentes. Il existe 5 formes principales de polypes.

La plupart des excroissances dans la polypose se nourrissent d'un vaisseau sanguin qui passe à l'intérieur de la formation. Sinon, la pathologie s'appelle pseudopolyposes.

Les polypes du type cervical fibreux sont formés à partir de tissu conjonctif. Le plus souvent, un tel diagnostic est posé aux femmes de plus de 45 ans. Au cours des jeunes années, ces excroissances ne se forment généralement pas.

Le risque de pathologie de transition dans les tumeurs malignes est relatif. Les galles ne provoquent pas de symptômes graves, saignent rarement, car elles ne sont presque jamais blessées et ne provoquent pas de processus inflammatoires.

Ferreux

Les polypes de l'utérus de type glandulaire sont formés de glandes situées au hasard. Ils se distinguent par une texture douce, se manifestant par des sécrétions muqueuses abondantes. Plus souvent diagnostiqué chez les jeunes femmes.

La croissance des polypes est associée à la formation de l'endomètre. En âge de procréer, ces processus sont actifs, ce qui augmente le risque de croissance. La tendance à la renaissance dans le cancer n'est pas observée.

Le traitement de ces pathologies est généralement réussi, sans récidive.

Caduque

Parmi les excroissances de la région cervicale, le polype décidu provient d'une tumeur déjà formée. L'apparition de l'éducation déclenchée par la grossesse. En taille, il peut dépasser 1 cm.

Après l'implantation d'un ovule fécondé, la membrane muqueuse de l'utérus commence à se modifier. Sur le pédicule, les polypes de ce type peuvent être simples ou multiples. Il existe souvent des pseudopolypes dépourvus de lit vasculaire.

Adénomateux

Le type adénomateux de polypes est l’une des pathologies défavorables de la muqueuse vaginale, car il est considéré comme une affection précancéreuse. Les pathologies oncologiques de l'utérus se développent dans de nombreux cas précisément dans le contexte de cette forme de la maladie.

Le néoplasme est en croissance rapide et chaotique, entièrement alimenté en vaisseaux sanguins. Les changements hormonaux augmentent le risque de développement en oncologie.

Fibreux glandulaire

La structure du type glandulaire-fibreux d'un polype de ce type est mixte, car elle est formée de plusieurs types de tissus. Peut dégénérer en forme adénomateuse, a tendance à croître rapidement. Il existe des cas où la formation a atteint 2,5 cm.

Dans cette forme de polypose, un épaississement du tissu épithélial se produit et des zones de nécrose se forment. La survenue de processus inflammatoires est caractéristique, le risque de malignité est élevé.

Diagnostics

L'endocervix polyp est diagnostiqué le plus souvent par hasard lors d'un examen gynécologique de routine. D'autres procédures visent à déterminer le type de néoplasme et à choisir la méthode de traitement appropriée.

La nature de la tumeur du canal cervical peut être déterminée en utilisant les procédures de diagnostic suivantes:

  • Échographie,
  • colposcopie
  • cervyscopie,
  • curetage fractionnaire.

Si une tumeur cancéreuse est suspectée, le médecin décidera laquelle est la meilleure: pratiquer une biopsie ou un curetage sélectif. Cela dépend beaucoup de la position du polype dans le canal.

Examinez clairement l’état des parois de la voie cervicale et les caractéristiques externes des tumeurs à l’aide d’un hystéroscope. L'examen histologique est une mesure obligatoire pour déterminer le type exact de tissu.

Enlèvement de polypes

La médecine moderne offre de nombreuses façons d’éliminer les polypes cervicaux. La méthode d'intervention est déterminée par le médecin en consultation avec la femme.

Un aspect important de l'intervention chirurgicale est la capacité de réaliser un examen histologique après le retrait. Cela signifie que le polype doit être complètement supprimé, tout en préservant au maximum sa forme d'origine.

Parfois, après le retrait du polype, un curetage est nécessaire. Cette procédure est effectuée dans les cas suivants:

  • dans la croissance procédait l'inflammation,
  • il y a un soupçon de malignité,
  • forte probabilité de dommages aux organes et tissus voisins.

Une femme passe les tests nécessaires et se rend à l'hôpital. Une anesthésie est réalisée et l'opération est effectuée à jeun. L'intervention est réalisée dans la première moitié du cycle, quelques jours après la fin des menstruations.

Il existe plusieurs méthodes pour éliminer un polype: utiliser une pince, une onde radio ou un faisceau laser (seuls les plus petits polypes sont retirés au laser), la cautérisation, l'hystéroscopie. Certaines méthodes ne s’appliquent pas aux femmes non accouchées pour éviter l’apparition d’une cicatrice, ce qui entraînera des complications lors de la grossesse et de l’accouchement ultérieurs.

L'anesthésie n'est pas toujours utilisée car certaines méthodes sont totalement indolores. Dans les cas très avancés, l'ablation complète de l'utérus est possible. Cette méthode est utilisée pour les tumeurs cancéreuses et pour les rechutes fréquentes de polypose.

Traitement sans chirurgie

La chirurgie n'est pas toujours aussi grave que celle présentée. Par exemple, l'élimination des ondes radio ou du laser ne provoque pas de douleur intense et se caractérise par une période de rééducation rapide. Cependant, beaucoup de femmes refusent un traitement chirurgical.

Il est impossible de se débarrasser de la polypose dans le canal cervical en utilisant des méthodes de traitement médicamenteux. Une telle thérapie permet de réduire le taux de progression de la pathologie, mais ne l'exclut pas complètement.

Traitement hormonal

Le traitement aux hormones donnera un effet thérapeutique, à condition que la maladie soit provoquée par ce problème même. Le médecin sélectionnera les contraceptifs oraux ou les gestagènes appropriés.

Ces médicaments réduisent les niveaux de progestérone et d'œstrogènes. Cela aide à arrêter les saignements, à rétablir la régularité normale des menstruations, à réduire la douleur.

Durée des médicaments hormonaux - six mois. Ils doivent être pris dans les 21 jours, puis une pause d'une semaine est prise. Si nécessaire, le médecin peut recommander un traitement plus long.

Thérapie antibactérienne

Si un polype fibreux glandulaire est formé à la suite d’une maladie infectieuse, des agents antibactériens doivent être inclus dans le traitement complexe. Le type d'antibiotique est déterminé par le médecin en fonction des résultats des tests de laboratoire.

Les maladies gynécologiques provoquent le plus souvent les microorganismes suivants:

Les antibiotiques détruisent les agents pathogènes pathogènes qui colonisent la muqueuse cervicale. Le mode d'administration est déterminé individuellement.

Thérapie anti-inflammatoire

Avec les antibiotiques nécessite l'utilisation de médicaments avec une action anti-inflammatoire. Ceci est particulièrement important dans le développement de comorbidités d'étiologie inflammatoire.

Ces médicaments ont également un effet analgésique. Après la chirurgie, pendant la guérison, une femme peut ressentir une douleur intense. La réception des AINS facilitera son état.

Des complications

Toute maladie pour laquelle il n’existe aucun traitement de qualité entraîne des complications désagréables. Cela dépend en grande partie du moment où la pathologie est développée et de la méthode utilisée.

Les complications suivantes se développent le plus souvent:

  • saignements
  • infertilité
  • les infections,
  • l'impossibilité de l'accouchement naturel,
  • oncologie,
  • rechutes.

Рубцевание шейки матки – распространенное осложнение после патологии, которая пролечена путем прижигания полипа. Многие методики вызывают местный ожог, а со временем образуется рубец. De ce fait, la taille à laquelle l'utérus peut se dilater pendant la grossesse et l'accouchement devient plus petite.

Les risques de saignement sont généralement faibles. L'excrétion sanguine ne se produit pas plus de 1-2 jours. Un phénomène plus long est observé chez ceux qui ont subi une opération chirurgicale complète. Plus le tissu utérin était endommagé, plus ce risque était grand.

Ne tombez pas immédiatement enceinte après le retrait du polype. Le corps a besoin de temps pour récupérer.

Méthodes préventives

Vous pouvez vous protéger de la formation de polypes en suivant ces conseils simples:

  • bien manger
  • visiter le gynécologue deux fois par an pour un examen de routine du canal cervical,
  • éliminer le sexe occasionnel,
  • refuser de prendre des antibiotiques non contrôlés, qui détruisent la microflore vaginale,
  • éviter les situations stressantes et l'épuisement physique,
  • ne pas abuser de l'alcool
  • utiliser des préservatifs pendant les rapports sexuels,
  • avoir une vie sexuelle régulière.

Pour prévenir le développement de pathologies graves dans le col de l'utérus, il est nécessaire de traiter à temps les polypes et les infections. Une visite chez le médecin aidera à cela.

Il est possible de se débarrasser d'un polype dans l'utérus. Il est important de commencer le traitement à temps et de trouver la bonne méthode. Ensuite, il n'y aura pas d'obstacles pour la conception ultérieure.

Symptômes d'avoir un polype cervical

La formation d'un polype de l'AVC cervical peut ne pas affecter le bien-être des femmes. Cependant, il existe des cas de signes prononcés de pathologie:

  • Douleurs et sensations de traction dans le bas-ventre, ressenties simultanément dans le bas du dos,
  • Écoulement abondant de teinte jaunâtre pendant toute la période entre les menstruations,
  • Mettez en surbrillance le brun avec du sang au milieu du cycle,
  • Malaise et douleur pendant les rapports sexuels
  • Douleur abdominale sévère pendant la menstruation,
  • Infertilité
  • Fausses couches en cas de conception.
Suppression du polype du canal cervical - chirurgie visant à éliminer la croissance pathologique de la couche muqueuse, se traduisant par une croissance de la lumière du col de l'utérus.

Les raisons de ce dernier état ne sont pas clarifiées par les médecins. La plupart des scientifiques ont tendance à associer l'incapacité de concevoir et de supporter un enfant à l'instabilité du fond hormonal au cours du développement d'un polype de l'évolution du col de l'utérus.

Préparation pour l'ablation de la tumeur cervicale

Dans un premier temps, le patient prend rendez-vous avec un gynécologue, qui diagnostique la présence d'un néoplasme, s'assure de sa taille et de son stade de développement. Une colposcopie et un certain nombre d'analyses préopératoires sont obligatoires avant la chirurgie pour éliminer un polype cervical. Le patient est dirigé vers les études suivantes:

  • Un frottis du canal cervical pour l'analyse par la méthode de la réaction en chaîne de la polymérase,
  • Frottis pour la présence de chlamydia, gardnerell, ureaplasma, mycoplasmes, papillomavirus et trichomonas,
  • Analyse cytologique des frottis,
  • Un frottis du col utérin, du canal lui-même, du vagin et de l'urètre sur la microflore,
  • Numération sanguine complète, prélèvement sanguin de sucre et de plaquettes.

En outre, avant d'éliminer le polype du tractus cervical, le sang est examiné pour déterminer les anticorps anti-mycoplasmes, chlamydiaes et ureaplasmes.

Lors de la deuxième réception, le médecin examine les données et fixe une date pour le retrait du polype cervical polype cervical. L'opération doit être effectuée soit un jour avant le début des règles, soit immédiatement après son achèvement.

Comment se passe le retrait d'un polype cervical?

A ce jour, plusieurs médecins ont éliminé le polype du canal cervical, ce qui a permis d'effectuer cette opération. La méthode d'élimination d'un polype au laser est particulièrement populaire - le trajet cervical n'est pratiquement pas blessé. De plus, avec cette suppression de la croissance cervicale, le risque de contracter des infections au cours de la procédure est déformé, ce qui devient un facteur décisif lors du choix d'une méthode pour éliminer un polype du tractus cervical.

Les cliniques modernes offrent plusieurs types de chirurgie pour éliminer un polype du canal cervical:

  • Procédure par ondes radio
  • Gratter une tige de polype cervical,
  • Enlèvement par cryodestruction et destruction électrique.

Étant donné que la croissance du canal cervical est semblable à une verrue, le processus de son élimination est presque identique à celui du clivage du papillome.

Le déroulement de la chirurgie pour enlever une tumeur cervicale

Le retrait d'un polype localisé dans les tissus du canal cervical est toujours effectué sous anesthésie générale. Dès que l'anesthésie prend effet, le chirurgien procède à la détection du col de l'utérus avec un miroir. Après cela, il capture le polype avec une pince fenêtrée et produit des mouvements circulaires. Le retrait est effectué en dévissant la croissance du canal cervical avec la jambe.

Une fois que le gros polype a été retiré des tissus environnants, le chirurgien racle la cavité du canal cervical et enlève les restes de la jambe de la formation.

Si le polype est situé dans les parties supérieures du canal cervical, son retrait est effectué sous observation hystéroscopique. Dans les cas où la tumeur est au contraire proche du pharynx externe, elle est disséquée en forme de coin, puis suturée avec du catgut. Lorsque vous ré-extrayez un polype de l'orifice cervical après la détection d'une récidive de la maladie, une amputation en forme de cône du cou est effectuée.

Après avoir tordu le polype du canal cervical, le chirurgien cautérise son lit et envoie le tissu pathologique retiré pour un examen histologique. Tout d'abord, il est nécessaire de détecter ou d'éliminer la présence de cellules cancéreuses dans celles-ci. En outre, les résultats du test sont nécessaires pour la mise en place d'un traitement supplémentaire: antibactérien, hormonal ou anti-inflammatoire, nécessaire pour le traitement final d'un polype cervical.

À l'étape suivante, le lieu de la localisation de la croissance antérieure est traité selon la méthode choisie par le médecin. Le médicament Solkovagin est une des options de traitement. Après son utilisation, une croûte se forme sur le site de l'opération, qui part ensuite avec des sécrétions. L'inconvénient de cette méthode est qu'il est nécessaire d'effectuer toute une série de traitements.

La cryodestruction

La méthode de cryodestruction de la jambe d'un polype cervical est souvent utilisée - effet des températures extrêmement basses sur des cellules anormales afin de permettre leur croissance. La méthode nécessite de l'expérience et la présence de certaines compétences du médecin, car il doit choisir la vitesse et la profondeur de congélation pour obtenir le maximum d'effet.

Ablation laser des tumeurs cervicales

L'exposition au laser au polype cervical présente les avantages suivants: récupération rapide, absence de cicatrices sur le col de l'utérus, bon état des organes génitaux après une intervention chirurgicale, pertes de sang minimes. Le polype cervical est retiré avec une précision maximale, les tissus sains ne sont pas endommagés. Une telle opération est réalisée en ambulatoire - dans les heures qui suivent, le patient est renvoyé pour un traitement à domicile.

Cependant, il y a quelques inconvénients. Vous ne pouvez donc utiliser un rayon laser que pour travailler avec des entités uniques. La période de rééducation s'accompagne de sécrétions abondantes du canal cervical.

Si un polype cervical est détecté chez une femme enceinte?

Si la croissance a eu lieu pendant la grossesse, le médecin choisit une tactique d’attente, en suivant la dynamique de la maladie, au lieu de fixer immédiatement la date exacte pour le retrait du polype du passage cervical. Dans certains cas, elle disparaît d'elle-même après l'accouchement et aucune intervention n'est requise.

Si vous êtes en train de porter un enfant, que sa croissance augmente rapidement et dépasse 2 cm de diamètre, vous devez recourir à une polypectomie ou à une hystéroscopie. Le médecin peut décider de retirer de toute urgence un polype envahi par la végétation.

La période de rééducation après l'élimination d'un polype cervical

Un traitement antibactérien est présenté au patient pendant 10 jours après le retrait de la tumeur du canal cervical. En même temps, une hormonothérapie peut être prescrite. Il est prescrit par un médecin quand une femme a un échec hormonal.

Un gynécologue doit obligatoirement être consulté dans les prochains mois après le retrait du polype, afin d'exclure la récurrence précoce de la maladie et d'éviter les conséquences d'un éventuel ajout de l'infection.

L'intimité sexuelle dans les 10 premiers jours après la chirurgie est strictement contre-indiquée. Dans les 10 jours, il est nécessaire d’abandonner les procédures liées à l’immersion dans l’eau: baignade, baignade en piscine et plans d’eau naturels.

Il est interdit de se doucher et d'utiliser des tampons à des fins hygiéniques. Pour protéger le linge des décharges, seuls des tampons doivent être utilisés.

Quelques semaines après l'élimination du polype cervical ne peut pas soulever des poids. Il vaut mieux abandonner le sport, surtout s’il est associé à l’entraînement en force. Si la procédure d'élimination du polype a été effectuée pendant la saison chaude, le patient est prescrit pour limiter le temps passé au soleil. Il faut faire attention à l’état psycho-émotionnel - les chocs nerveux et le stress sont contre-indiqués jusqu’au rétablissement complet.

Étant donné que la cicatrisation de la plaie après le retrait d'un polype cervical nécessite du repos pour tout le corps, une femme doit éviter les tremblements et la moindre surcharge. Vous ne pouvez pas planifier de trajets routiers et ferroviaires, ainsi que de déplacements aériens pendant plusieurs semaines, suivis de l'élimination des tumeurs du canal cervical. La meilleure option - un peu de temps pour rester à la maison.

La planification de la grossesse après l'élimination d'un polype cervical n'est possible que lorsque le flux sanguin est complètement arrêté. En règle générale, il est 2-3 semaines. Si du sang ou du mucus cesse de couler pendant cette période, une procédure compliquée d'extraction d'un polype cervical peut alors être suspectée. Il est préférable de voir un médecin bientôt.

La durée totale de la période de rééducation, compte tenu du traitement hormonal ou anti-inflammatoire prescrit, est d’environ six mois. Si aucun déséquilibre hormonal n'est observé, la période de récupération est réduite à 1-2 mois.

Si le polype dans le canal cervical n'est pas enlevé?

En l'absence de traitement approprié et de chirurgie du canal cervical, le risque de dégénérescence des cellules polypes en néoplasmes malins est élevé. Les infections contractées sexuellement et d'autres infections peuvent déclencher des changements cellulaires. La manipulation médicale peut être un facteur décisif dans le développement de polypes cervicaux: accouchement, curetage à des fins d'avortement et de diagnostic, installation de dispositifs intra-utérins. En danger et les femmes à l'âge adulte. La maladie du canal cervical se développe souvent avant la ménopause en raison d'un ajustement hormonal.

Par conséquent, aux premiers signes alarmants de polypes dans le canal, vous devriez contacter votre gynécologue. Nous ne pouvons pas négliger les examens préventifs prévus, qui doivent avoir lieu au moins une fois par an. Une attention particulière doit être accordée à la planification d'une future grossesse - si vous souhaitez avoir un bébé, vous devriez être examiné par un gynécologue. En outre, la prévention des polypes cervicaux devrait être suivie par les femmes dont l'âge approche de la ménopause.

Qu'est-ce qu'un polype cervical?

Le polype du canal cervical est une croissance bénigne qui se développe dans la lumière du col de l'utérus. Ces excroissances sont formées à partir de tissu conjonctif et peuvent être recouvertes d'un épithélium plat multicouche, cylindrique ou immature de l'endocervix. Ils sont attachés au canal cervical avec une jambe (mince ou épaisse). Le lieu de leur localisation est la profondeur du pharynx externe du col utérin. Si le polype cervical est situé sur la longue jambe, alors il peut agir dans la lumière vaginale, le gynécologue est alors en mesure de le visualiser avec un examen standard.

Tous les polypes ont des vaisseaux sanguins qui germent en eux sous forme de tumeur. C'est leur nombre qui détermine la couleur de la formation. Moins ils sont nombreux, plus le polype est pâle. Avec une grille vasculaire développée, il peut avoir une riche couleur bordeaux. Plus la structure du polype contient des cellules fibreuses, plus la croissance sera dense. La taille des tumeurs varie de très microscopique à très impressionnante. Plus ils sont grands, plus les signes cliniques de la pathologie sont clairs. La taille maximale d'un polype cervical est de 40 mm, bien qu'ils atteignent rarement de tels volumes. Le diamètre minimum est de 2 mm.

Des cas fréquents de détection de cette maladie pendant la grossesse - des polypes sont détectés chez 22% des femmes ayant un enfant. Il est utile de connaître l'existence de faux polypes ou pseudopolypes cervicaux. Ils sont formés dans quelques semaines après la conception, n'ont pas de jambes. La structure du pseudo-polype cervical est représentée par l'endomètre transformé. Si une femme enceinte est diagnostiquée avec une telle éducation, alors elle devrait être sous contrôle spécial par un gynécologue. Lorsqu'un pseudopolype n'affecte pas le processus de portage du fœtus, il est simplement observé. En cas de menace d'interruption de grossesse, l'éducation est soumise à suppression, qui est effectuée pendant la gestation, sans attendre la livraison. Les polypes peuvent être combinés en groupes et peuvent se développer individuellement.

Selon les statistiques disponibles, cette pathologie est assez courante et est enregistrée chez les femmes de différents âges. Cependant, les polypes cervicaux surviennent plus souvent après 40 ans. Parmi les autres tumeurs bénignes du col utérin, la polypose n'est pas diagnostiquée plus souvent que dans 25% des cas. Les médecins considèrent ce fond de pathologie. La présence de plusieurs polypes cervicaux augmente le risque de cancer du col utérin. Par conséquent, un suivi régulier avec le médecin et un traitement rapide sont nécessaires.

Symptômes de polypes cervicaux

L'évolution latente du processus pathologique est une caractéristique assez commune des polypes. Presque rien ne se donne pas de petites formations avec une jambe large. Ils sont généralement diagnostiqués par hasard, lorsqu'une femme rend visite à un médecin pour une maladie différente de la sphère sexuelle. Il est à noter que dans la polypose du canal cervical, 70% des femmes présentent des maladies gynécologiques associées.

Le fait qu'il y ait un polype dans le corps peut être suspecté après qu'il ait été endommagé, infecté, ulcéré ou enflammé.

Dans ce cas, le néoplasme se manifeste comme suit:

Spotting, qui peut souvent être observé après une intimité ou un examen gynécologique. De plus, les polypes sont parfois blessés par des tampons hygiéniques. Cela est particulièrement vrai pour les tumeurs de la jambe longue qui s'étendent au-delà du pharynx utérin externe dans la lumière du vagin,

Si le polype a subi une nécrose ou est devenu enflammé, la femme peut commencer à saigner dans l'intervalle des règles. Dans tous les autres cas, il n’est pas typique des polypes,

Lorsqu'une éducation est infectée, une femme trouvera des Blancs au caractère mucopurulent. Ce processus est plus souvent sujet à de grandes excroissances polypeuses,

La douleur de tirage se produit également avec les grands polypes. Ils sont dus au fait que, en raison de la grande excroissance de l’os cervical, il n’est pas capable de se fermer correctement.

Une décharge muqueuse abondante se produit lorsqu'un polype appuie sur les glandes du canal cervical,

Si une femme enceinte a une scolarité importante, cela peut la menacer d'une fausse couche, en commençant dès le début de la gestation. Ces risques sont dus au fait que le polype provoque une irritation réflexe de l'utérus, qui le fait se contracter involontairement.

Sur les symptômes de la polypose cervicale affecte la structure des formations.

Selon la composition cellulaire de la tumeur, certains signes prédominent chez la femme:

Lorsque la formation de fibrose est extrêmement rare. Cela est dû aux caractéristiques structurelles d'un tel polype. Il n'a pas de glandes et n'émet donc pas de mucus. Le stroma fibreux est dense et faiblement pénétré par les vaisseaux sanguins, ce qui réduit le risque de lésion du polype et le risque de saignement,

Les polypes glandulaires produisent plus de mucus, ce qui peut augmenter la quantité de sécrétions intermenstruelles. Mais ils ne seront pas trop nombreux car les formations fibreuses ont le plus souvent une taille réduite (jusqu’à 10 mm),

Les fibromes glandulaires sont des formations de type mixte, ils donnent les symptômes les plus prononcés. Un tableau clinique plus clair de la maladie en raison de sa taille pouvant atteindre 25 mm ou plus. Dans ce cas, la femme se plaint de douleurs, note des saignements de contact et une augmentation du débit au cours de la période entre les cycles.

Causes des polypes cervicaux

Les médecins ont tendance à croire que les formations localisées dans le canal cervical se forment sous l’influence d’un certain nombre de facteurs provocants:

Blessures du canal. Diverses blessures affectent négativement l’état structurel de l’épithélium qui tapisse le canal cervical. Le curetage diagnostique, les avortements, la biopsie par aspiration et l'hystéroscopie sont particulièrement dangereux. Le canal cervical souffre souvent d'un dispositif intra-utérin mal installé. Кроме того, он может быть поврежден во время родов, особенно если они сопровождались травмирующими акушерскими манипуляциями. После полученной травмы эпителий запускает процесс заживления, именно регенерация становится причиной роста полипов.Les nouvelles cellules muqueuses peuvent se diviser trop activement. En outre, la blessure ne doit pas nécessairement être étendue, parfois elle suffit et une plaie microscopique,

Changements structurels à la surface du col. La formation de polypes est souvent précédée de pathologies telles que la véritable et fausse érosion, ainsi que la leucoplasie.

Infections génitales. Lorsque la défense immunitaire de la femme est réduite, la trichomonase, la gonorrhée, la chlamydia et bien d’autres constituent une menace pour le canal cervical. En sortant du vagin, des micro-organismes commencent à infecter le canal cervical, perturbant ainsi la composition naturelle du mucus. Se produit une inflammation locale, à la suite de laquelle la membrane muqueuse devient plus friable et plus facile à se blesser. La réponse protectrice de l'épithélium cervical est une augmentation de sa propre surface en raison de la division cellulaire. À la suite de ce processus, un polype ou son groupe est formé,

Infection non spécifique. La croissance des tumeurs peut stimuler des pathologies telles que vulvovaginite, vaginite, cervicite, endométrite, endomyométrite,

Violations de la microflore vaginale. Plus le déséquilibre des bactéries dans le vagin est long et plus les fluctuations d'acidité sont fréquentes, plus l'environnement devient favorable à la prolifération de la couche épithéliale du canal cervical,

Troubles des ovaires. C'est au cours du dysfonctionnement ovarien chez la femme que les polypes sont le plus souvent détectés dans le canal cervical. Ils sont accompagnés de diagnostics tels que fibromes, polypose endométriale, endométriose. Par conséquent, les médecins suggèrent que l'excès d'oestrogène est un puissant stimulateur de la croissance de l'épithélium tapissant la zone cervicale.

Facteurs externes et maladies endocriniennes. La dysfonction ovarienne n’est pas toujours la cause de l’échec hormonal. La polypose cervicale peut être causée par l’obésité, le diabète sucré, le surmenage et le stress,

Processus physiologiques. Les surtensions hormonales dans le corps d'une femme se produisent constamment. Si vous ne comptez pas les règles, elles correspondent à la période de l'adolescence, au moment de porter un enfant et au moment de l'entrée d'une femme en ménopause.

Étiologie peu claire. Il convient de noter que les polypes ne sont pas toujours formés sous l'action de facteurs provoquants. Parfois, la survenue de telles tumeurs ne peut être expliquée par une raison ou une autre. Dans ce cas, indiquez une polypose cervicale d'étiologie inconnue.

Que sont les polypes cervicaux dangereux?

La croissance localisée dans le canal cervical, malgré la faiblesse des symptômes, constitue une menace pour la santé de la femme.

Le danger est le suivant:

Les polypes peuvent se transformer en une tumeur maligne, provoquant un cancer du col utérin. Bien que de tels changements se produisent rarement, cependant, le risque de renaissance existe. Les médecins recommandent donc de supprimer ces formations, quelles que soient leur taille et leur structure,

Risque accru de saignement utérin. Cette menace est due au fait que le polype a ses propres vaisseaux sanguins et qu'il peut atteindre 30 mm. Si sa paroi est endommagée, il se produit souvent une perte de sang. Presque toujours, cela se termine tout seul, cependant, des répétitions régulières conduisent à une anémie. Le taux de globules rouges et d'hémoglobine diminue, ce qui nuit au bien-être de la femme.

Pendant la grossesse, la présence d'un polype peut être très négativement reflétée, allant jusqu'à un avortement spontané. Parmi les autres menaces pendant la gestation du fœtus sur le fond de la polypose cervicale, il est possible de distinguer l'insuffisance isthmique-cervicale, ainsi que la localisation basse du placenta,

La nécrose de la tumeur avec incapacité à fournir des soins médicaux, consistant en une intervention chirurgicale, peut entraîner la mort des tissus voisins, une intoxication sanguine et la mort d'une femme,

L'hématométrie est un autre danger d'un polype cervical. En raison du fait que la tumeur a une grande taille et la capacité de bouger, ainsi que son inflammation, le canal cervical peut être bloqué. En conséquence, le sang menstruel commencera à s'accumuler dans l'utérus, son flux naturel étant perturbé. Vous pouvez suspecter une complication due à l'absence de saignement menstruel à temps, le sang peut couler, mais il aura une odeur désagréable et son volume sera bien inférieur à ce qu'il devrait être. En outre, la femme ressentira des douleurs dans le bas de l'abdomen et l'utérus s'étira et augmentera de taille. Le fait de ne pas fournir une assistance en temps voulu peut déclencher le processus inflammatoire pouvant aller jusqu'à la septicémie et la mort.

En raison de menaces aussi graves pour la santé et même la vie d'une femme, les polypes doivent être éliminés dès que possible après leur détection.

Réponses aux questions populaires

Dois-je retirer un polype cervical? L'éducation trouvée dans le canal cervical, doit être supprimée. Il n'est pas nécessaire de refuser l'opération, même si le polype a des tailles absolument insignifiantes. La nécessité d'une résection est due à la situation oncologique tendue dans le monde.

Un polype cervical peut-il disparaître tout seul? L'éducation ne peut pas s'auto-liquider, c'est pourquoi il n'y a pas de système de traitement médical de telles tumeurs.

Combien de temps dure le saignement après le retrait d'un polype cervical? Si une méthode à faible impact pour se débarrasser d'une tumeur a été choisie, le saignement peut ne pas être observé du tout. Parfois, les taches peuvent durer 48 heures. Ils deviennent progressivement plus petits et disparaissent complètement au bout de trois jours.

Que signifient les périodes abondantes après le retrait d'un polype cervical? Lorsque la formation est retirée du corps, les règles doivent revenir à la normale. Son caractère peut également être affecté par l'âge de la femme et le nombre de polypes enlevés. Tous les mois après la chirurgie devraient normalement devenir moins abondants et moins douloureux. Si, au contraire, leur volume a augmenté ou si le cycle a été interrompu, il est utile de contacter un médecin pour obtenir des conseils.

Élimination des polypes cervicaux - 5 méthodes

Lorsqu'une femme est déterminée par le choix des méthodes d'intervention chirurgicale, il est important qu'elle se souvienne qu'après toute opération, elle doit subir une procédure de curetage de l'ensemble du canal cervical. Ce n'est qu'ainsi qu'il sera possible de se débarrasser des cellules pathologiques pouvant entraîner une rechute de la pathologie. Il existe plusieurs méthodes pour éliminer les excroissances cervicales.

Diathermocoagulation

Cette méthode existe depuis longtemps. Pendant la procédure, l'excision et la brûlure du polype se produisent. À cette fin, le médecin utilise un électrocautère. Un courant haute fréquence traverse l'appareil. En conséquence, les polypes sont brûlés et meurent. Sur le site de sa fixation, une plaie se forme, qui est recouverte d'une croûte d'en haut. Il offre une protection supplémentaire contre les infections et les saignements. Cependant, cette méthode a certaines contre-indications. L'opération n'est pas prescrite à une femme si elle porte un enfant, n'a pas encore accouché et souffre également d'un trouble de la coagulation.

Néanmoins, la diathermocoagulation présente un avantage certain, qui réside dans la généralisation de la technique, qui la rend accessible à toutes les femmes.

Cependant, en privilégiant une telle intervention, il convient de rappeler ses faiblesses:

Après cautérisation, une cicatrice restera à la place du polype, ce qui pourrait compliquer l'accouchement futur.

Le processus de récupération peut prendre plusieurs mois.

Si la croûte n'est pas correctement rejetée, des saignements peuvent se produire,

La procédure est assez douloureuse.

Néanmoins, la procédure est utilisée partout car elle n’est pas seulement abordable, elle permet également de se débarrasser des polypes attachés au canal cervical avec une jambe large.

Causes d'un polype du canal cervical

Il est impossible de préciser les raisons pour lesquelles des polypes sont nécessairement formés dans le col de l'utérus, mais leur développement est toujours accompagné d'un des facteurs provoquants ou de leur combinaison.

Les conditions qui provoquent le développement d'un polype sont souvent:

- Dommages mécaniques de l'épithélium tapissant le canal cervical lors d'avortements, curetage diagnostique, hystéroscopie, biopsie par aspiration, détection de l'utérus, mauvaise introduction du dispositif intra-utérin et manipulations similaires.

En outre, le canal cervical peut être traumatisé par des ruptures génitales étendues ou des manipulations obstétricales (examen manuel de la cavité utérine pour retirer un morceau de placenta non traité, une pince obstétricale, etc.).

De toute évidence, le processus de guérison s'accompagne d'une prolifération de «nouvelles» cellules muqueuses dans la zone endommagée. Pour la formation d'un polype, des dommages importants ne sont pas nécessaires du tout, parfois, il se développe dans la zone de microtrauma.

- Changements structurels apparaissant à la surface du col. Souvent, les polypes du canal cervical sont associés à une érosion (vraie ou fausse), à ​​une leucoplasie et à des pathologies similaires.

- Inflammation infectieuse spécifique dans la région génitale externe. Les infections génitales (blennorragie, trichomonase, chlamydia, etc.) consécutives à des lésions de l'épithélium vaginal sur fond d'immunité locale réduite peuvent apparaître dans le canal cervical où elles modifient la composition du mucus cervical et provoquent une inflammation locale. Sur le fond de l'œdème inflammatoire, l'épithélium du canal cervical devient lâche et facilement vulnérable. En réponse aux dommages inflammatoires, l'épithélium cervical commence à se développer de manière excessive, formant un polype.

- Processus inflammatoires chroniques non spécifiques dans l'épithélium vaginal (vaginite, vulvovaginite), le col utérin (endocervicite, cervicite) ou l'utérus (endométrite, endomyométrite).

- Processus dysbiotiques persistants dans le vagin. Les violations persistantes de la composition normale de la microflore vaginale et des fluctuations du pH conduisent à la création de conditions favorables à la colonisation du vagin par des microorganismes opportunistes pouvant provoquer une inflammation.

- Dysfonctionnement ovarien. Le plus grand nombre de cas de polypes dans le canal cervical est enregistré parmi les patients atteints de pathologies dyshormonales: endométriose, myome utérin, polypes de l'endomètre, processus hyperplasiques de l'endomètre. Évidemment, l’influence excessive d’œstrogènes stimule la prolifération pathologique de l’épithélium du canal cervical.

Parfois, les ovaires ne provoquent pas de dysfonctionnement hormonal. Il peut causer un stress psycho-émotionnel grave (stress, surmenage) ou des maladies endocriniennes (diabète, obésité, dysfonctionnement de la thyroïde).

- Causes physiologiques. Les polypes du canal cervical pendant la grossesse se forment pour des raisons physiologiques lorsque la croissance excessive de cellules est provoquée par une altération hormonale normale. Une cause similaire de polypes cervicaux à la ménopause.

Les raisons ci-dessus ne provoquent pas toujours la croissance de polypes dans la maca du canal cervical. Parfois, des polypes cervicaux apparaissent dans le canal cervical pour des raisons inconnues.

Symptômes d'un polype cervical

La plupart des polypes cervicaux ne provoquent pas de sensations subjectives négatives. Les polypes de petite taille, particulièrement «sessiles» sur une large base, peuvent être définitivement asymptomatiques dans le canal cervical et sont diagnostiqués par hasard.

Le tableau clinique des polypes du canal cervical est associé à l'apparition de complications. Les polypes de la jambe sont souvent plus compliqués, en particulier ceux qui dépassent partiellement du pharynx externe jusqu'à la surface du col de l'utérus. Lorsque la surface d'un tel polype est blessée, lorsqu'il entre en contact avec lui, il se produit un petit écoulement sanguinolent. Cela se produit lors de l'utilisation de tampons hygiéniques vaginaux, d'un examen gynécologique, de l'intimité ou de la douche vaginale.

Les saignements intermenstruels pour polypes du canal cervical non compliqués ne sont pas particuliers. Mais ils peuvent apparaître lorsqu'un polype se complique de nécrose ou d'inflammation.

Des blancs muqueux ou mucopuruleux accompagnent la présence d'un polype cervical en cas d'inflammation infectieuse. Il se développe plus souvent avec de gros polypes, qui réduisent considérablement la lumière du canal cervical et créent également des conditions favorables à l'inflammation.

L'emplacement d'un gros polype dans la région du pharynx externe l'empêche de se fermer correctement, provoquant des douleurs persistantes. Tous les autres symptômes existants (douleurs exprimées, troubles menstruels et autres) sont dus à des comorbidités (myome, inflammation des organes génitaux, endométriose, etc.).

Les polypes qui ont atteint une taille importante peuvent être accompagnés de sécrétions muqueuses abondantes en raison de la pression constante sur les glandes du canal cervical.

La plupart des polypes cervicaux ont un pédicule et sont localisés plus près du pharynx externe. Par conséquent, leur diagnostic lors d'un examen gynécologique ne pose pas de problème, car ils sont visualisés dans la lumière du canal cervical, même à l'œil nu.

La taille et la forme des polypes du canal cervical sont très diverses. Souvent, ils ne dépassent pas la taille d’un demi-centimètre, ovale ou rond (moins souvent en forme de champignon ou de feuille), ont une longue tige qui permet une suspension dans le vagin et une surface lisse.

Les vaisseaux sanguins sont présents dans le stroma d'un polype, ils brillent à travers l'épithélium cylindrique recouvrant le polype et lui donnent une couleur rose foncé. Rarement, lorsque leur surface est recouverte d'un épithélium plat et multicouche, les polypes ont un aspect blanchâtre. En cas de violation de la circulation sanguine dans celui-ci (teinte des jambes, blessure), le polype devient sombre et cyanosé.

La consistance d'un polype est déterminée par la présence de tissu fibreux dans ceux-ci: plus il est gros, plus il est dense.

Après avoir examiné le col de l’utérus pour clarifier le diagnostic, tous les patients ont besoin d’un examen colposcopique. La méthode permet d’examiner le polype plus en détail afin de déterminer la structure et la structure des cellules qui le recouvrent.

La structure d'un polype du canal cervical ne peut être clarifiée que par son examen histologique, qui est nécessairement effectué après l'ablation chirurgicale du polype.

Selon la composition cellulaire, les polypes cervicaux sont classés en:

- Polype glandulaire du canal cervical. La taille dépasse rarement 1 cm et apparaît plus souvent chez les jeunes femmes. Sa structure est dominée par des glandes situées au hasard.

- Polype fibreux du canal cervical. Apparaît principalement dans la vieillesse. Se compose principalement d'un stroma fibreux dense et ne contient presque pas de glandes.

Les polypes fibreux et glandulaires du canal cervical ne diffèrent que par le rapport entre le tissu conjonctif glandulaire et dense. La structure glandulaire d'un polype le rend plus doux. Le polype fibreux du canal cervical est plus dense.

- Fibre glandulaire mixte, polype du canal cervical. Il a un rapport équivalent de structures glandulaires et fibreuses. Les polypes mélangés atteignent souvent de grandes tailles (2,5-3 cm).

Le choix de la tactique thérapeutique dépend de la structure du polype, il indique également dans la plupart des situations son origine.

Les polypes du canal cervical fortement positionnés ne peuvent pas être vus lors de l'examen ou de l'examen colposcopique, mais ils sont clairement visibles lors de l'échographie avec une sonde vaginale. En présence d'un polype, la lumière du canal cervical est déformée et les polypes eux-mêmes apparaissent comme des formations de densité proche de la paroi, de densité différente, de structure homogène.

Des mesures de diagnostic supplémentaires sont réalisées dans le cas d'une combinaison de polypes du canal cervical avec une autre pathologie gynécologique.

Parfois, les patients atteints de polypes formulent mal leur diagnostic. Par exemple, ils peuvent dire - "polype du canal cervical de l'utérus". Le canal cervical fait exclusivement référence au col de l'utérus et il est incorrect d'utiliser l'expression «canal cervical de l'utérus». Par conséquent, les mots "polype du canal cervical de l'utérus" devraient être remplacés par "polype du canal cervical" ou "polype cervical".

Traitement d'un polype du canal cervical

Il est impossible d'éradiquer le polype du canal cervical par des moyens non opératoires. Tous subissent donc une élimination chirurgicale. Cependant, il existe des situations dans lesquelles de petits polypes cervicaux sans complications concomitantes sont traités de manière conservatrice avec l'utilisation d'anti-inflammatoires. En effet, dans le contexte d'un tel traitement, les polypes peuvent diminuer considérablement ou même disparaître. Des situations similaires se produisent lorsque la prolifération de la surface interne du canal cervical d'origine inflammatoire (pseudopolyp) est considérée comme un véritable polype du canal cervical.

Lorsque la taille d'un polype diminue après le traitement anti-inflammatoire, cela signifie que l'inflammation environnante est éliminée et que le polype lui-même reste dans le canal cervical et doit être retiré chirurgicalement.

Une préparation préopératoire n’est requise que dans le cas de phénomènes inflammatoires associés dans le vagin et le canal cervical. Полип удаляют после курса антибактериальной терапии при наличии нормальных анализов.

Операцию удаления цервикального полипа согласуют с менструальным циклом пациентки. Обычно она назначается в первые две недели после очередной менструации.

Il existe plusieurs méthodes de traitement chirurgical d'un polype cervical, mais l'objectif final est toujours de le retirer, suivi d'un examen histologique. Afin de déterminer s'il existe des anomalies structurelles dans les tissus entourant les polypes, non seulement le tissu des polypes est examiné, mais également la partie de la muqueuse sur laquelle il s'est développé.

Après le retrait du polype cervical, le patient doit être surveillé. La décision sur d'autres tactiques médicales est prise après la conclusion histologique. Après l'élimination du polype cervical glandulaire, aucun traitement spécial n'est effectué après l'opération. Les polypes fibreux apparaissant dans le canal cervical chez les patientes ménopausées ont un faible risque de malignité (malignité), ils ne doivent donc pas être laissés sans l'attention appropriée.

Les polypes glandulaires et fibreux mixtes du canal cervical s'accompagnent souvent d'un dysfonctionnement hormonal pouvant provoquer une rechute de la maladie. Pour que le polype cervical ne repousse pas, une correction adéquate des troubles hormonaux existants est effectuée.

Dans les cas où le patient refuse de retirer le polype du canal cervical, il est nécessaire de recourir à un traitement médical. Les médicaments hormonaux et antibactériens éliminent les symptômes négatifs et aident à arrêter la croissance des polypes du canal cervical, mais ils ne sont pas en mesure de les éliminer.

Des méthodes spécifiques pour la prévention de la récurrence d'un polype du canal cervical n'existent pas. La seule méthode efficace consiste à éliminer les facteurs provoquant une rechute. Il est nécessaire de maintenir une fonction hormonale normale, de traiter en temps voulu les processus inflammatoires des organes génitaux, d’éliminer les troubles endocriniens, d’éviter les avortements.

Est-il nécessaire de retirer un polype du canal cervical et dans quels cas

Le polype ne menace pas la vie d'une femme, mais il peut renaître en une formation maligne. Un traitement et un traitement rapides est donc simplement nécessaire. Parfois, les formations se développent, grossissent considérablement, ce qui empêche la séparation naturelle de l'endomètre pendant la menstruation. De telles formations sont dangereuses:

  • Pendant la grossesse ou pour ne pas donner naissance à des filles.
  • S'il y a une inflammation du polype.
  • Si le saignement est devenu plus abondant entre les menstruations.
  • S'il y a une forte douleur dans le bas-ventre.

Quelles méthodes sont utilisées pour éliminer les polypes

Avant d'examiner les options et les méthodes d'élimination des polypes, il est nécessaire de déterminer les causes de leur formation, leurs symptômes, les complications possibles et les méthodes de traitement. Les médecins et les scientifiques se disputent depuis de nombreuses années sur les conditions préalables à la formation de tumeurs. Certains pensent que la formation de polypes est la cause d'une défaillance hormonale, d'autres affirment qu'ils surviennent à la suite d'une infection, du virus ou d'une lésion du col utérin.

Certains polypes du canal cervical ne sont pas toujours accompagnés de certains symptômes, de sorte que souvent, les femmes ne se rendent même pas compte du problème. Détecter la maladie est possible vu depuis un miroir sur une chaise gynécologique. Parfois, la présence de polypes du canal cervical se manifeste par certains symptômes:

  • Violation du cycle menstruel.
  • La présence d'écoulement sanglant entre les périodes (souvent observée après un rapport sexuel).
  • L'abondance de sang pendant la menstruation, de fortes douleurs spasmodiques pendant cette période.
  • La présence de pertes vaginales.
  • Sensation de lourdeur dans la région lombaire.

L'élimination des polypes dans le canal cervical se fait par chirurgie. Jusqu'à récemment, l'opération était réalisée sous anesthésie générale, ce que tout le monde ne peut normalement pas subir. En médecine moderne, des techniques d'élimination plus douces sont utilisées, qui sont effectuées sous anesthésie locale. Les méthodes courantes utilisées pour traiter les tumeurs sont les suivantes:

  • Enlèvement par laser.
  • Grattage
  • Hystéroscopie.
  • Suppression des ondes radio.
  • La cryodestruction

Avant de choisir une option de suppression et d'obtenir un renvoi à la procédure, vous devez passer par une série d'enquêtes et d'actions préparatoires:

  • Passez un examen chez le médecin du gynécologue, où des prélèvements seront effectués pour détecter des maladies virales ou infectieuses. Si des maladies sont détectées, elles doivent être soignées avant l'opération afin d'éviter, après la procédure, l'infection du site où s'effectue l'extraction.
  • Pour passer une formule sanguine complète, pour le sucre.
  • Procédure de colposcopie, prélèvement histologique, biopsie.

Grattage

En médecine moderne, un polype est enlevé sans éraflure. Mais parfois, cette procédure est prescrite par le médecin traitant et est effectuée dans les cas de:

  • Le médecin soupçonne la nature maligne des polypes, les formations dans le canal cervical de la femme.
  • En cas de saignement prolongé dans la période intermenstruelle chez les femmes de plus de 40 ans.

La procédure de curetage consiste à retirer l'endomètre du canal cervical, ce qui se produit tous les mois naturellement pendant la menstruation. Il est souhaitable d'effectuer la procédure quelques jours avant le début du cycle menstruel, il passe sous anesthésie. Le matériel reçu à la suite de l'opération est envoyé pour des recherches supplémentaires. L'objectif principal des tests de laboratoire est de confirmer ou d'infirmer la présence de certaines maladies. Après avoir gratté, les polypes se forment souvent à nouveau. Regardez la vidéo pour en savoir plus sur leur occurrence après la procédure:

Retrait laser du polype

On utilise souvent un laser pour traiter les polypes - cette méthode est efficace tant pour enlever les tumeurs de la peau que pour les muqueuses des organes internes. La procédure a ses avantages:

  • La procédure est possible pour les femmes qui n'ont pas accouché.
  • Au moment où l'opération prend un minimum de temps.
  • Après l'opération, aucune trace, cicatrices, cicatrices, tissus endommagés ne guérit très rapidement.
  • Pas de saignement. Cela est dû au fait que le laser élimine non seulement le néoplasme, mais brûle simultanément tous les vaisseaux.
  • Faible niveau de lésion des tissus muqueux.
  • Faible probabilité de récurrence de la maladie.

Élimination des ondes radio

L'élimination des polypes au moyen d'ondes radio est une méthode de traitement relativement nouvelle. Cette technique est devenue un favori pour beaucoup de médecins et ils recommandent fortement aux patients d'effectuer cette procédure. Avantage: aucune lésion tissulaire ne survient pendant la chirurgie, une telle intervention est considérée comme la plus sûre. L'utilisation de cette méthode ne laisse pas de cicatrices et les cicatrices sont très rapides. La récupération après la chirurgie est facile, il y a donc beaucoup de commentaires positifs sur la technique.

Traitement après élimination du polype

Après avoir retiré les polypes du canal situé entre l'utérus et le vagin, il est important de bien se réadapter pour éviter les récidives. Que faire après l’élimination des polypes:

  • Suivez les recommandations du médecin.
  • Pendant 10 jours, buvez des médicaments antibactériens afin que le lit où le polype a été infecté ne soit pas infecté.
  • Prenez des médicaments spéciaux si une perturbation hormonale est notée.
  • S'abstenir de tout travail physique pénible et ne pas soulever d'objets lourds.
  • Régulièrement examiné par un gynécologue.
  • Afin de réduire le risque d'infection, il est nécessaire d'abandonner les relations sexuelles, les traitements à l'eau dans l'eau et de minimiser l'exposition au soleil pendant les deux prochaines semaines.
  • Essayez de passer la première fois calmement, sans éclats d’émotion.
  • Si une grossesse est prévue, il est préférable d’attendre un peu, jusqu’à ce que les pertes vaginales non standard cessent complètement.

Où enlever les polypes à Moscou

Afin de se débarrasser du problème des polypes dans le canal cervical, il est d'abord nécessaire de trouver une clinique adaptée pour que la chirurgie puisse se faire sans problèmes. Bien qu’à Moscou, il existe un grand nombre de salles de gynécologie où les services sont fournis, peu de personnes utilisent des méthodes novatrices de traitement de la maladie. En choisissant une institution, vous devez faire attention aux facteurs suivants:

  • Combien d'années la clinique a été sur le marché des services, quelles critiques, les médecins traitants.
  • Quelles techniques sont utilisées pour éliminer les polypes?
  • Quels sont les commentaires sur l'opération visant à éliminer les lésions sur la membrane muqueuse du canal cervical.
  • Quelles méthodes de diagnostic sont utilisées, est-il possible en un seul endroit de passer tous les tests nécessaires et d’obtenir les résultats aussi rapidement que possible.
  • Le prix des services, combien coûte l'opération et les analyses associées.

Les cliniques populaires à Moscou, où ils effectuent une opération pour enlever les polypes sont:

  • Euromedprestige. Clinique multidisciplinaire dont l'une des directions est la gynécologie. À Moscou, il y a plusieurs branches. Le retrait des polypes à la clinique se fait par polypectomie (formations de dévissage).
  • "Clinique SM" - l'opération est effectuée en dévissant le polype et en raclant ses restes.
  • "Réseau de cliniques gynécologiques", qui ont de nombreuses branches (y compris 24h / 24). Ils effectuent des opérations pour éliminer les polypes par hystéroscopie.
  • Centre médical "Bionis." Ici, il est possible d'effectuer une opération pour éliminer les polypes en utilisant des ondes radio.
  • "Centre médical et de rééducation" du Ministère de la santé de la Fédération de Russie. L'opération est effectuée à l'aide d'un laser.
  • La clinique de gynécologie "Creda Expert" aidera à résoudre le problème avec un laser.

Prix ​​pour la suppression d'un polype du canal cervical

Les prix des services à Moscou dépendent de nombreux facteurs:

  • Clinique Prestige, avis sur l'élimination des polypes.
  • Méthodes de traitement utilisées.
  • Nécessité de passer certains tests, d'effectuer des diagnostics.
  • Conseils supplémentaires d'un autre spécialiste.

Le prix comprend généralement:

  • La première consultation avec un gynécologue, qui varie de 700 à 3 000 roubles dans différentes cliniques. Une visite de retour coûtera entre 500 et 2 000 roubles.
  • Calposcopy coûte à partir de 1200 roubles.
  • L’opération de retrait d’un polype coûtera de 2 000 à 10 000 roubles. Elle dépend de la méthode utilisée, du type d’anesthésie (2 500 roubles en moyenne à court terme et 5 000 roubles à long terme), du nombre de formations.
  • Études préopératoires, les frottis coûteront au moins 300 roubles chacun.

Les polypes du canal cervical doivent être enlevés par une intervention chirurgicale. Commencer la maladie ne peut être empêcher la transformation de tumeurs bénignes en cellules cancéreuses. Et pour cela, vous devez surveiller votre santé, consulter régulièrement le gynécologue, vous soumettre à un examen médical et suivre toutes ses recommandations.

Polypectomie au laser

Le médecin a la possibilité d'utiliser un laser pour enlever un polype cervical quand il est simple et pas trop gros. Pendant la procédure, le médecin contrôle sa progression avec un hystéroscope. Un inconvénient important de cette technique est qu’elle ne peut pas être utilisée pour éliminer plusieurs formations. En outre, le coût du cautérisation au laser est assez élevé et rien ne garantit qu’il y aura une rechute dans un proche avenir.

Cependant, la chirurgie utilisant un faisceau laser présente des avantages. Premièrement, le risque de perforation de la paroi du canal cervical est considérablement réduit, le médecin contrôlant indépendamment l'intensité de l'exposition au laser et la profondeur de sa pénétration dans les tissus. Deuxièmement, pendant la procédure, il n'y aura pas de saignement, car les vaisseaux sanguins coagulent instantanément. Troisièmement, la période de convalescence est assez courte et après quelques jours, la femme va cesser toute décharge et la menstruation commence sans délai.

Amputation du col utérin

L'indication de l'ablation du col de l'utérus, ainsi que des polypes qui y sont présents, est une pathologie récurrente. De plus, le canal cervical est retiré s'il s'avère que la tumeur a déjà dégénéré ou possède des cellules atypiques. La procédure peut être effectuée en utilisant toutes les méthodes énumérées ci-dessus, le médecin obtient l'accès au col utérin à l'aide d'un laparoscope. Lorsque cela se produit, la partie conique du cou est retirée, ainsi que la membrane muqueuse tapissant le canal cervical. En même temps, l'utérus lui-même ne souffre pas et une muqueuse intacte commence à se former à nouveau dans le canal cervical.

Une telle opération permet à une femme de préserver sa fonction de reproduction. Il convient même aux femmes qui ne sont pas nées avec une polypose récurrente du canal cervical.

Méthode hystéroscopique

Cette méthode d'élimination des tumeurs cervicales est la plus sûre, la plus moderne et la plus indolore pour les femmes. Pour la mise en œuvre de la procédure nécessite un outil spécial - un hystéroscope. Le médecin l'insère dans la cavité vaginale, dans la zone souhaitée du canal cervical. Après avoir examiné chaque tumeur à l'aide d'une caméra existante, le chirurgien les retire à l'aide de ciseaux miniatures (résectoscope) ou d'une boucle. Elle s'appuie sur la jambe du polype et le dévisse à la base. Si un résectoscope est utilisé, le polype est simplement coupé. Le choix des instruments dépend de la taille de la masse cervicale. Pour minimiser le risque de rechute, l'endroit où la jambe était attachée était cautérisé.

Le temps optimal pour effectuer une hystéroscopie correspond à la fin du cycle menstruel. L'opération n'est pas effectuée au plus tard 10 jours après la fin du dernier mois.

Malgré les avantages de la procédure, qui consistent en sa sécurité, son indolence, ainsi que sa capacité à effectuer un curetage approfondi, l'hystéroscopie ne peut pas être appliquée dans chaque cas. Par exemple, il n'est pas pratiqué si une femme a un enfant, si elle présente un rétrécissement pathologique du canal cervical, des processus infectieux, oncologiques ou inflammatoires.

Après le retrait du polype cervical, le traitement ne s'arrête pas là.

Une femme doit adhérer aux recommandations du médecin, parmi lesquelles:

Il est interdit de visiter les bains, les saunas et les hammams pendant deux mois, une surchauffe excessive du corps pouvant provoquer des saignements,

Il n'est pas nécessaire de soulever des poids, il faut refuser les activités physiques,

Une visite chez le médecin doit être régulière, ce qui est lié à la possibilité de récurrence des polypes et au risque existant de leur malignité,

La vie sexuelle est interdite pour le prochain mois. Evitez également de nager en eau libre afin de minimiser les risques d’infection,

L'utilisation de tampons pendant la menstruation est interdite. Dans les deux mois, il vaut la peine d’utiliser des serviettes hygiéniques,

L'hygiène intime doit être particulièrement rigoureuse, ce qui évite également l'infection et l'infection de la plaie. Pour le lavage dans les premiers jours après l'intervention, vous pouvez utiliser des antiseptiques, par exemple, une solution de miramistin ou de permanganate de potassium,

La planification de la grossesse doit être différée pour la période recommandée par le médecin. Le plus souvent, la pause ne dépasse pas six mois, bien que parfois elle puisse être un peu plus courte.

Parfois, pour éviter une infection après une intervention chirurgicale (en particulier après une amputation du col utérin), le médecin recommande de prendre des médicaments antibactériens pendant plusieurs jours.

Si un écoulement vaginal anormal est constaté ou en cas de perte de sang importante, un examen médical est nécessaire.

Après le retrait des polypes, la femme reste inscrite auprès du gynécologue, car les formations peuvent se reproduire. Pour cette raison, elle devrait être examinée tous les six mois, en se souvenant de l'évolution asymptomatique de la maladie.

En ce qui concerne le pronostic, les polypes cervicaux récidivent dans environ 30% des cas. Il n'y a pas de mesures préventives spécifiques. Il est seulement important d'éliminer toutes les situations traumatisant le col utérin et d'éliminer rapidement les pathologies endocriniennes et gynécologiques.

Traitement médicamenteux

Quant à la pharmacothérapie efficace du polype cervical, elle n’existe pas. À ce jour, il n'existe pas de moyen unique capable d'éliminer un tel néoplasme du corps ou de réduire la gravité du processus pathologique.

Par conséquent, si un médicament permettant de diagnostiquer un polype du canal cervical est proposé à une femme, il sera uniquement destiné au traitement des comorbidités devenues des provocateurs de la croissance tumorale:

Ainsi, la thérapie hormonale aide à établir l'équilibre hormonal, à réduire le nombre d'œstrogènes en circulation et à augmenter la quantité de progestérone. Cela aidera à réduire le risque de récurrence des polypes après leur élimination. Les médecins désignent soit des contraceptifs oraux du type combiné (Janine, Regulon, etc.), soit des gestagènes (Utrogestan, Norkolut, etc.). Vous devez être à l'écoute pour une longue réception des médicaments hormonaux, car ils ne peuvent pas avoir d'effet important sur le corps en même temps. Le cours minimum prend trois mois,

Un traitement antibactérien est indiqué lorsque des polypes se développent sur le fond d’une infection ou d’une inflammation des organes génitaux. Les médicaments sont sélectionnés individuellement, cela dépend de la maladie spécifique,

Нестероидные противовоспалительные средства назначают при таких фоновых инфекциях, как аднексит или цервицит,

В дополнении к лечению женщине рекомендуют пройти курс витаминотерапии. Это будет способствовать усилению иммунного ответа. Une attention particulière doit être portée à la vitamine B et à des minéraux tels que le magnésium, le zinc et le fer.

Article auteur: Lapikova Valentina Vladimirovna | Gynécologue, spécialiste de la fertilité

Éducation: Le diplôme «Obstétrique et gynécologie» a été obtenu à l'Université de médecine de l'État russe de l'Agence fédérale de la santé et du développement social (2010). En 2013, école d'études supérieures à NIMU nommée d'après. N.I. Pirogov.

Pin
Send
Share
Send
Send