La vie

VSD et mensuel

Pin
Send
Share
Send
Send


Au moins une fois dans leur vie, on a diagnostiqué chez une fille sur cinq une dystonie végétative-vasculaire. Malgré le fait qu’aujourd’hui il n’existe pas de telle pathologie selon la classification internationale des maladies, de nombreux médecins continuent à utiliser le terme. Souvent, cela semble dans une situation où le médecin ne sait tout simplement pas ce qu’il a avec la fille, ou ne peut pas comprendre les symptômes et leurs complexes. Tous les mois avec le TRI contribuent leur part, exacerbant les signes de la maladie. Pourquoi cela se produit-il, quelle est cette pathologie? Comment pouvez-vous prévenir et contrer la situation?

Lire dans cet article.

Symptômes de la menstruation

La dystonie végétative-vasculaire est un complexe de symptômes qui apparaît lorsque le système nerveux autonome est perturbé. À savoir, il est responsable de nombreuses fonctions dans le corps: il contrôle la pression, la fréquence cardiaque, le tonus vasculaire et autres. La manifestation de la pathologie est collectée dans plusieurs types de troubles. Ceux-ci comprennent:

  • VSD sur type cardialgique. Cette affection se caractérise par des douleurs périodiques, parfois aiguës derrière le sternum, dans la région du cœur. Dans le même temps, des baisses de pression artérielle peuvent être constatées. Les symptômes ressemblent aux signes classiques de l’angine de poitrine, mais la maladie ne s’améliore pas avec les médicaments pour le cœur.
  • Type tachycardique IRR. Dans le contexte d’une augmentation de la pression, on note une augmentation de la fréquence cardiaque à 140-160 battements par minute (la norme atteint 90 battements / min). Dans le même temps, le visage devient très rouge et il y a une sensation d'anxiété et de pulsation des vaisseaux dans les tempes.
  • Type hypertensive. Dans ce cas, il y a une forte augmentation de la pression artérielle, souvent dans le contexte d'une explosion émotionnelle. Contrairement à l'hypertension, les chiffres ne dépassent jamais 170 - 175/100 mm. Hg Art.
  • Le TRI du type hypotonique se caractérise par une chute de pression artérielle pouvant atteindre 80 - 90/50 - 60 mm. Hg Art. Dans le même temps, il y a augmentation de la transpiration (surtout des bras et des jambes), faiblesse, léthargie et parfois de légers vertiges. Pendant une crise végétative, la syncope se produit souvent.
  • Le type viscéral se manifeste par des douleurs abdominales récurrentes et douloureuses et une altération des selles: diarrhée alternant avec constipation.
  • Le type asthénique de l'IRR se développe également souvent. Dans ce cas, les femmes signalent l'apparition d'une faiblesse non motivée, d'une fatigue accrue, voire d'une perte de capacité de travail pendant un certain temps.
  • Le type respiratoire de l'IRR est caractérisé par l'apparition d'une douleur derrière le sternum de nature oppressante. Dans le même temps, il est difficile pour une femme de respirer. Elles décrivent parfois leurs sentiments comme «une boule dans la gorge».
  • Le TRI sur le type mixte se caractérise par un tableau clinique flou et une combinaison de symptômes de différents types.

Le plus souvent, le TRI se manifeste dans les types hyper et hypotoniques, ainsi que dans les types cardialgiques. La pathologie se produit souvent chez les filles avec un caractère fermé, un cercle de communication étroit, sujettes à la dépression et à un changement d'humeur marqué. Mais il peut survenir à n’importe quelle période de la vie, le deuxième pic de la maladie se produisant avant la ménopause. En outre, de tels troubles sont souvent observés chez les femmes de tout âge qui présentent diverses malformations du système cardiovasculaire, le plus souvent un prolapsus de la valve mitrale ou une fenêtre ovale ouverte.

Pourquoi un diagnostic tel que le TRI est-il absent de la classification internationale des maladies? Selon les observateurs qui ont participé à la compilation de ces volumes, une autre maladie est associée à chaque type de pathologie. Par exemple, avec des problèmes cardiaques ou hypertensifs, des problèmes cardiovasculaires, des problèmes asthéniques se manifestent sous forme de dépression, de type respiratoire - problèmes avec le système respiratoire, etc. Ils croient qu'il est toujours possible d'identifier la maladie, il est juste nécessaire d'examiner la personne jusqu'au bout. En Russie et dans les pays voisins, cette tendance n’est pas toujours soutenue et le diagnostic de "TRI" est donc assez courant.

Pourquoi s'intensifie les jours critiques

Les symptômes de l'IRR pendant la menstruation et même à la veille d'eux sont presque toujours aggravés, pour plusieurs raisons. Ceci est souvent appelé crises végétatives.

En règle générale, les filles exposées au TRI ont un cycle menstruel irrégulier. En conséquence, l'équilibre des hormones sexuelles dans le corps est perturbé. C’est la principale cause de convulsions pendant les jours critiques.

Théorie hormonale

Les œstrogènes dans le corps de la femme sont responsables des états mental et émotionnel. Sous leur influence, les processus de mémorisation et d'apprentissage dans le cerveau sont accélérés. La progestérone a un effet calmant, conduisant souvent à une baisse de l'humeur à la veille des menstruations. Et les androgènes sont responsables du désir sexuel, de l'énergie et de l'endurance. Le déséquilibre dans le contenu de ces hormones, ainsi que les violations de la perception de ces substances actives par certaines zones du cerveau (en particulier la division limbique du système nerveux autonome), entraînent le développement de symptômes du TRI.

Différents types se forment souvent chez les filles en insuffisance pondérale, à l'adolescence et pendant la grossesse. C'est au cours de ces périodes de vie, même avec le taux normal d'hormones dans le sang, que le système nerveux peut réagir de manière perverse à leur niveau et à leurs fluctuations dans le temps.

Comment contrecarrer

Parfois, il est très difficile de comprendre où se trouve le syndrome prémenstruel, où se situe le TRI pendant les règles et quand s'agit-il d'attaques de panique. Par conséquent, dans tous les cas, si vous ne vous sentez pas bien, y compris pendant les jours critiques, vous devriez consulter un médecin. Après un examen approfondi, vous pourrez choisir le traitement et la prévention les plus optimaux.

Pendant la crise végétative, il est recommandé de:

  • Restez au moins 2 à 3 heures à l'air frais. Une hypoxie (manque d'oxygène) dans la pièce provoquera l'apparition de symptômes.
  • Si possible, établir des exercices réguliers. Le niveau de chaque femme sera individuel pour chaque femme - une personne devra courir 10 km pour normaliser ses fonctions corporelles, et 3 km supplémentaires suffiront avec un pas rapide. Diverses procédures à l'eau, les douches, le durcissement, etc. sont très utiles.
  • Alimentation appropriée: chaque portion ne doit pas dépasser 200 à 300 g et doit être composée de protéines, de lipides et de 2/4 de glucides complexes et de fibres. En aucun cas, ne doit être emporté par l'alcool, la nicotine ou d'autres substances psychoactives, même si, au premier abord, ils apportent un soulagement.
  • Attitude positive et bonnes pensées - c’est la principale composante du succès. Dans certaines situations, vous aurez peut-être besoin de l'aide d'un psychologue ou même d'un psychiatre. Il est utile et très efficace de prendre des antidépresseurs et des tranquillisants. Jusqu'à présent, ils n'ont pas trouvé une utilisation aussi large en nous qu'en Europe ou en Amérique. Mais souvent, le médicament correctement prescrit supprime immédiatement tous les symptômes.
  • Ceux qui sont sensibles aux différentes manifestations du TRI devraient prendre des complexes de vitamines et d’oligo-éléments. Certaines études confirment que les carences en magnésium, sérotonine, B6 et certaines autres substances jouent un rôle important dans la formation de la maladie.
  • Il est utile d’utiliser divers remèdes à base de plantes, compléments alimentaires, honoraires, infusions ou décoctions en fonction des symptômes prédominants.

Nous vous recommandons de lire l'article sur les attaques de panique pendant la menstruation. Vous y apprendrez les causes de cette maladie, comment résoudre le problème, des méthodes efficaces.

Prévention

Si une fille note régulièrement des crises de TRI avant la menstruation, il est conseillé d'essayer de prendre des mesures pour les prévenir. Il n'y a rien de spécial ou de spécifique dans la prévention de cette pathologie. Bien qu'il ne soit pas toujours possible de se débarrasser complètement des crises, il est possible de réduire considérablement leur degré de manifestation. Principales recommandations:

  • Normalisation du travail et du repos. Plein sommeil - la clé pour préserver la santé et une apparence agréable. Une surcharge excessive du plan psychoaffectif, y compris au travail, doit être évitée. Et avec leur présence, il est nécessaire d'apprendre à se détendre, par exemple à l'aide d'exercices de respiration ou de yoga.
  • Toutes les mauvaises habitudes, y compris le besoin impérieux d'avoir une alimentation malsaine et de trop manger - le chemin qui mène au TRI.
  • Les exacerbations de certaines maladies chroniques, en particulier du système nerveux et des organes endocriniens, entraînent souvent une augmentation des crises. Par conséquent, il est nécessaire d'organiser une surveillance régulière et des mesures pour compenser une altération des fonctions du corps (hormonothérapie, etc.).
  • Vous devez vous limiter autant que possible aux effets des champs magnétiques et de rayonnement externes provenant d'appareils électroménagers modernes (micro-ondes, téléviseurs, téléphones, etc.). Chez les femmes particulièrement sensibles, ils provoquent également une maladie.

IRR - un ensemble de symptômes qui se manifestent (plus souvent chez les femmes) en violation du travail du système nerveux autonome. Le tableau clinique diversifié ne permet souvent pas de séparer cette maladie des autres. Il est à noter que l'exacerbation de l'IRR pendant la menstruation se produit dans la majorité du beau sexe. Connaissant les caractéristiques de votre corps, vous pouvez, avec l'aide d'un spécialiste (psychologue, psychiatre ou thérapeute), formuler un ensemble de recommandations et de prescriptions qui contribueront à réduire les manifestations de la maladie ou même à vous en débarrasser.

Pourquoi le TRI est-il aggravé les jours critiques?

Le VSD avant la menstruation est exacerbé chez la plupart des femmes, en raison de l'influence des crises végétatives. Les experts ont montré que le cycle menstruel chez les filles atteintes de dystonie est extrêmement irrégulier, ce qui explique pourquoi le retard des menstruations n'est pas rare, ce qui indique une violation de l'équilibre hormonal. C'est cette pathologie qui provoque l'exacerbation de tous et une aggravation de l'état général pendant la menstruation.

La cause de l'apparition de la dystonie au cours du saignement mensuel réside dans le niveau des niveaux hormonaux:

  • Les œstrogènes sont responsables de la façon dont une femme peut exprimer ses propres émotions, de son calme ou, au contraire, de son excitation.
  • la progestérone a un effet calmant sur le corps féminin (elle réduit les signes qui accompagnent les saignements menstruels),
  • L'œstradiol (œstrogène) agit sur la libido et fournit de l'énergie à la femme (avec un excès, les femmes sentent que le cœur bondit hors de la poitrine).

C'est important! Les femmes qui ont un type de corps asthénique, avec un manque d'oestrogène, constituent un groupe de risque particulier pour le développement d'attaques du TRI pendant la période prémenstruelle.

Comment puis-je aider

Pour que la dystonie n’ait pas d’incidence grave sur le mode de vie habituel de la femme, un tel traitement est indiqué pendant les jours critiques:

  • rappelez-vous que cette condition passera après 5-7 jours,
  • maîtriser les techniques de respiration et les utiliser pour la complaisance,
  • inspirer une attitude positive
  • marcher dans la rue, car une augmentation de pression peut déclencher un manque d'oxygène,
  • faire de l'exercice régulièrement,
  • prendre une douche de contraste, effectuer d'autres procédures de trempe.

Il est recommandé aux femmes souffrant des manifestations négatives du TRI de suivre un traitement composé d’éléments micro et macro afin de préserver la santé de leur corps.

Afin de calmer le système nerveux nerveux, il est logique de prendre des perfusions de tels composants médicinaux:

  • origan et pivoine,
  • la valériane et l'aubépine,
  • mélisse et menthe,
  • Hypericum

Sur recommandation du médecin, vous pouvez utiliser Novo-Passit ou Afobazol, Glycine ou Piracetam lors de l’apparition de la menstruation.

Pour soulager la douleur et normaliser l’état des vaisseaux, vous pouvez prendre des antispasmodiques (par exemple, No-silo).

Directives de prévention

Pour que les manifestations négatives de la dystonie vasculaire végétative ne causent pas de problèmes à la femme pendant la menstruation, il convient de suivre ces règles (et non seulement directement dans le syndrome prémenstruel, mais de manière permanente):

  • la normalisation du sommeil (dormir et se réveiller devrait se produire à peu près au même moment), ce qui aura un effet bénéfique sur le système nerveux,
  • réduire la fréquence du stress psycho-émotionnel,
  • contrôle de l'appétit,
  • limitation maximale des effets magnétiques et des radiations émanant des fours à micro-ondes, des ordinateurs et des téléviseurs,
  • interdiction des collations la nuit (si pendant cette période l'appétit augmente, vous ne pouvez vous permettre qu'un verre de produits laitiers),
  • éviter les mauvaises habitudes, notamment fumer et boire,
  • test régulier des hormones sanguines et traitement efficace de ces indicateurs sous la surveillance de spécialistes,
  • attention à votre corps, y compris l'accès rapide à un médecin pour le traitement des pathologies mentales et somatiques.

Selon des études récentes, le syndrome prémenstruel facilite grandement l’écoute des classiques de la musique du monde. Si une femme souffre d'une recrudescence des attaques de panique avant le début des règles, il lui est conseillé d'écouter la musique de ces compositeurs:

  • Beethoven et Mozart,
  • Vivaldi et Paganini,
  • Chopin et Tchaïkovski.

En plus d'écouter des œuvres classiques, il est judicieux de se référer aux chefs-d'œuvre du cinéma et du cinéma d'animation mondiaux et soviétiques. La musique qui leur est enregistrée est également capable d’apaiser le système nerveux, de redonner bonne humeur à la vie de la femme et de soulager l’irritabilité.

C'est important! Si une femme est très préoccupée par les manifestations du TRI au cours du dernier cycle de menstruations, il est logique d’aller ces jours-ci chez un thérapeute qui écoutera les plaintes et vous prescrira un traitement symptomatique visant à les éliminer.

Qu'est ce que l'IRR?

VSD - Ceci est une série de toutes sortes de symptômes, accompagnés de l'apparition pour une variété de raisons. En médecine moderne, le TRI est considéré comme un diagnostic plutôt controversé, cette maladie est absente de la liste de la CIM-10. Cependant, ce diagnostic est très souvent posé par des experts, y compris au cours de la menstruation.

Le TRI est classé en fonction des symptômes de la maladie et de leurs manifestations. Subdivisé en:

Les plus courants sont les VSD présentant des symptômes hypertensifs, hypotoniques et cardiaques. Le plus souvent, une telle maladie survient dans la moitié féminine de la population, qui est fermée en soi, ou il existe un trouble nerveux fréquent avec des dépressions ultérieures, en raison du manque de cercle social suffisant.

VSD avant la menstruation

Souvent, le TRI dans le syndrome prémenstruel a des symptômes similaires avec des attaques de panique. Cela est dû au fait que le TRI est souvent provoqué par la présence de conditions stressantes chez les femmes.

De plus, la manifestation du TRI avant la menstruation peut contribuer à:

  • changements météorologiques brusques ou fréquents. Cela est dû aux pathologies des navires qui n’ont pas le temps de s’adapter aux nouvelles conditions météorologiques,
  • augmentation de l'exercice
  • l'état nerveux et la présence d'émotions négatives,
  • fatigue
au contenu ↑

VSD pendant la menstruation

Les symptômes de l'IRR pendant la menstruation sont presque toujours aggravés, ce qui est causé par une crise végétative. La principale raison de la manifestation des signes du TRI pendant la menstruation est un déséquilibre des hormones sexuelles dans le corps de la femme, causé par un cycle menstruel perturbé.

En conséquence, divers signes de TRI peuvent être observés:

  • maux de tête graves
  • troubles du sommeil
  • troubles du tractus gastro-intestinal,
  • états dépressifs (hystériques, névrose, états de panique),
  • diminution de la capacité de travail et de l'activité mentale.

La manifestation des symptômes de l'IRR en combinaison avec le passage de la menstruation apporte de graves problèmes à la femme. Pendant les règles, le sexe féminin souffre de maux de tête, d'indigestion et de perte d'humeur. S'ils s'ajoutent aux symptômes du TRI, cette maladie affecte grandement l'état mental des femmes.

Modifications des hormones avec le syndrome prémenstruel

Le passage du cycle de menstruation chez une femme en raison d'un contexte hormonal, qui varie au cours du mois. Dans la première partie du cycle, il y a une augmentation du nombre d'hormones stéroïdes féminines et dans la deuxième partie du cycle mensuel, il y a une augmentation du nombre d'hormones progestérones. L’apparition de tels changements dans l’équilibre hormonal est considérée comme normale et contribue à nettoyer l’utérus de l’épithélium muqueux ancien, ce qui renforce la capacité de l’utérus à concevoir.

Lorsque les femmes ont un TRI, de tels processus se produisant avec des hormones provoquent une réponse inadéquate du corps. Il en résulte une augmentation des symptômes de la douleur pendant la menstruation:

  • les syndromes douloureux douloureux périodiques se transforment en douleur intense,
  • une fatigue normale se déverse dans des migraines atroces et un désir constant de repos,
  • les signes d'irritation sont amenés à un état dépressif et parfois à des manifestations de panique dans le TRI.

La sensation de douleur présente pendant la menstruation et qui s'accompagne de saignements chez la femme est considérablement améliorée avec le TRI. Leurs symptômes peuvent apparaître même avant l'attribution des règles, sous la forme d'un syndrome prémenstruel.

Effet du médicament

Les femmes prenant divers médicaments pendant leurs règles peuvent affecter la stabilité du cycle menstruel et la nature de leur décharge.

В зависимости от компонентов, входящих в лекарственный состав, препараты различно воздействуют на цикл месячных и выделения:

  1. Антикоагулянты и лекарственные средства для разжижения крови в момент месячных. Les médicaments destinés à prévenir les caillots sanguins et les anticoagulants peuvent influer sur la durée et la profusion des pertes pendant les règles. Dans ce cas, la durée du cycle menstruel - ils n'affectent pas.
  2. Antidépresseurs Ces médicaments peuvent contribuer à changer le cycle et, sous leur influence, la menstruation est retardée. Dans le même temps, la quantité de décharge diminue par rapport aux indicateurs habituels de la menstruation.
  3. Médicaments hormonaux. L'effet de ces médicaments sur le cycle de la menstruation dépend de l'exactitude de leur sélection. Dans le cas de l'utilisation de médicaments hormonaux bien tolérés, il n'y a aucun effet sur la menstruation. Sinon, le flux mensuel sera faible et pas long.
  4. Les médicaments pour combattre les ulcères. Lors de la prise de ces médicaments, le cycle menstruel peut être retardé.
  5. Préparatifs en vue du rétablissement de l’approvisionnement en sang Les médicaments de cette catégorie contribuent à la diminution mensuelle du volume des sorties. Ces médicaments ne doivent être pris que sur prescription de spécialistes, avec des pertes excessives pendant la menstruation.

Il est également extrêmement important de savoir que tout changement associé au cycle menstruel ou à la menstruation peut constituer un signal d’alarme pour la santé de la femme. Par conséquent, il est recommandé de consulter un médecin immédiatement.

Traitement pendant les jours critiques et IRR

Au cours de la période mensuelle, il y a les recommandations suivantes, dont le respect va améliorer l'état:

  • devrait être plus souvent à l'air frais, installez-vous de manière positive et de bonne humeur,
  • utilisez des exercices de respiration pour stabiliser votre condition,
  • faire de la culture physique de loisir, avec la charge requise pour chaque femme sélectionnée individuellement,
  • ne manger que des aliments sains et sains au moment des menstruations,
  • La réception de complexes de vitamines au moment de la menstruation contribue à maintenir les cellules nerveuses et à réduire les signes de DVV,
  • prendre des sédatifs aide à prévenir la dépression pendant la menstruation et à réduire l'irritabilité générale au moment du TRI,
  • utilisation de médicaments pour stabiliser le fonctionnement des vaisseaux sanguins et la circulation sanguine,
  • pour maintenir l'activité nerveuse, il est également possible d'utiliser des médicaments, mais uniquement selon les directives du médecin traitant,
  • vous avez besoin de la routine quotidienne correcte, c'est le respect du régime de travail et de repos.

En présence de symptômes du TRI est interdit: l'utilisation de boissons alcoolisées, de produits du tabac à fumer, de consommer des produits fumés et diverses épices, des boissons contenant de la caféine. Tout cela affecte négativement les vaisseaux et peut contribuer à leur excitation, à des spasmes, ce qui entraînera un impact négatif sur l'activité cardiaque au moment des menstruations.

En tant que mesure préventive pour les femmes présentant des signes de VSD avant la menstruation, il est recommandé:

  • éviter le stress mental et émotionnel pendant la menstruation,
  • réduire ou abandonner les mauvaises habitudes, parmi celles-ci, et non une alimentation saine et une alimentation excessive,
  • régulièrement observé par un médecin en présence de maladies chroniques, afin de prévenir leur exacerbation pendant la menstruation,
  • dans la mesure du possible, réduisez les effets sur votre corps des champs magnétiques et des champs de rayonnement des appareils ménagers.

À l'avenir, avec l'aide de spécialistes, après avoir étudié les caractéristiques de votre corps, un plan de mesures de prévention individuelles et individuelles visant à prévenir les symptômes du TRI avant que la période menstruelle soit établie.

L'IRR n'est pas un diagnostic chronique et certainement pas une phrase. Pour prévenir cette pathologie, il est nécessaire d'éviter les situations nerveuses et stressantes, ainsi que de donner à votre corps le temps de récupérer. Tout cela contribue non seulement à réduire les signes de VSD pendant la menstruation, mais aussi à réduire leur absence dans le futur.

VSD avant la menstruation

Quelques jours avant la menstruation, une femme souffrant de troubles intestinaux graves, une humeur nettement détériorée, une diminution de ses performances et une partie de son sommeil même perturbé. Woman-VSD-Schnitsa attend l'approche de la menstruation, activant consciemment les dominantes créées du TRI. Elle attend leur approche, comprend inconsciemment leur naturel et se plaint consciemment du fait que la Nature ne lui soit pas loyale à cet égard.

Parce que le type de TRI observé chez une femme est noté, déjà avant l’apparition de la menstruation, elle peut subir une exacerbation de l’un de ces types. Certaines femmes-VSD-shnitsy le savent très bien et essaient de s'en protéger avant l’arrivée de leurs règles: elles sont plus en plein air, elles se nourrissent mieux, elles essaient d’examiner de nombreux problèmes de la vie avec philosophie et calme. Souvent, cela aide, et la période de menstruation n'est pas si douloureuse.

Mais un certain nombre de femmes, VSD-Schnitz, n’ont aucune envie de se préparer psychologiquement à la période à venir, et elles se livrent au pouvoir du hasard, un cours du temps ordinaire. Ce sont eux qui, plus que d’autres, attirent l’attention sur eux-mêmes, principalement la détérioration de la santé, la nature anxiogène-panique des pensées. Ils sont souvent chez le médecin, ce qui rend le malaise compréhensible pour la famille.

Que faire dans ce cas, comment apprendre à supporter une période de menstruation digne?

Bien sur changer d'attitude envers vous-même! Nous devons comprendre que la menstruation est en réalité un processus naturel inhérent à toutes les femmes du monde et qu’elle doit être traitée avec dignité. C'est-à-dire, ne faites pas attention à vous-même et essayez d'être une vie ordinaire, plus souriante et satisfaite.

Il faut vraiment essayer plus d'être à l'air frais et bien que par la force, mais tout de même - sourire! Nous devons toujours nous forcer à bouger et à nous rappeler que les gens vous percevront positivement lorsque vous vous comporterez naturellement et, surtout, ne respirez pas l'anxiété.

Cela a un effet positif sur ce problème. DMEP - respiration avec reconstitution manuelle d'énergiedes exercices réguliers qui peuvent réellement stabiliser l’état général, faciliter le flux des menstruations et surtout harmoniser le flux d’énergie des pensées.

Vous serez également intéressé par:

Perfilyeva Inna Yuryevna

Psychologue, Psychodramatiste. Spécialiste du site b17.ru

Vous pouvez penser à l'accouchement - c'est une pilule pour toutes les maladies. Au contraire, les problèmes de santé existants ne feront qu'empirer.
Vous avez juste besoin de changer le mode de vie - nutrition, sommeil, actualité physique, vitamines - vous devez repenser.
Ces problèmes ne disparaîtront pas du tout s'il y a une prédisposition, mais cela peut être atténué.

J'ai un IRR, je souffre de mon enfance, certains des symptômes mentionnés ci-dessus me sont familiers)) Aucun thérapeute IRRT ne se soigne, seulement des psycho-psychologues et des nervopotologi, ils vous aideront à consulter ces médecins s'ils ne trouvent rien de terrible en physiologie alors tout est psyché. Si vous avez des questions, écrivez, si vous en avez besoin, je peux effacer l'adresse électronique.

Renforcez votre corps, vous ne pouvez plus rien faire. Vitamines, sparta, piscine, plusieurs promenades et ne pas s'attarder sur l'état. Beaucoup de gens ont le syndrome prémenstruel, personne n'en est mort. Le TRI se situe dans 2 des 3 habitants de la ville. Et à propos de l'accouchement, j'ai donné naissance à deux enfants, le syndrome prémenstruel n'a pas diminué du tout. Santé à toi

Tout cela n’est qu’un seul diagnostic, l’auteur s’est déjà épuisé partout avec ce

VVD en pédiatrie: une histoire de cas

Habituellement, cette maladie touche les enfants âgés de 6 à 8 ans, les adolescents, plus souvent les filles. Selon l'âge, seule la gravité de la maladie change. Les raisons de ceci peuvent être les facteurs suivants:

  • L'hérédité: transmise par la lignée maternelle, si pendant la grossesse une femme a souffert de toxicose, d'hypoxie foetale, de lésions intra-utérines, d'une naissance prolongée ou au contraire rapide, de lésions à la naissance
  • Psychotrauma: conflits à l’école, famille, société, charge de travail inadéquate, psychotype, responsabilité accrue (le lot d’excellents élèves), stress
  • Causes externes: caractéristiques de la zone climatique (le climat ne convient pas et le corps éprouve de l'inconfort, des rhumes et d'autres maladies fréquentes), mauvaise écologie (manifestations allergiques ou asthmatiques), mauvaise nutrition, changements hormonaux au cours de la période de croissance active (le corps d'un adolescent grandit à différentes vitesses et son système végétatif n'a pas le temps)

Il est clair que dans le cas des enfants, outre le pédiatre, un neuropathologiste, un cardiologue, un endocrinologue et un gastro-entérologue doivent être impliqués.

Symptômes chez les enfants

La maladie ne peut pas se manifester, mais le surmenage et le stress peuvent la provoquer et ensuite, elle apparaîtra «dans toute sa splendeur».

Du côté de la cardiologie sont observés: arythmies, tachycardies, hypertension artérielle et hypotension.

Les plaintes de fatigue, manque de sommeil, mémoire altérée, vertiges, phobies, méfiance et réactions hystériques parlent d'un syndrome névrotique.

Le système respiratoire réagira au syndrome respiratoire: essoufflement, essoufflement, frissons, intolérance à la chaleur, à l'étouffement ou au froid.

Dans le système digestif, divers types de troubles du tractus gastro-intestinal sont possibles: nausées, vomissements, augmentation de l'appétit ou son absence complète, ainsi qu'un phénomène tel que le syndrome du côlon irritable.

Le système urinaire se manifestera par un œdème, une transpiration excessive et des mictions fréquentes.

Les violations dans ces systèmes sont fonctionnelles, c'est-à-dire ils sont réversibles et ne posent pas de danger pour la vie de l'enfant. En traitement, un traitement non médicamenteux est préférable.

Détermination de la dystonie vasculaire

Pour aller au fond des choses, vous devez comprendre que le système nerveux autonome ou viscéral fait partie de tout le système nerveux. Ses "tâches" consistent notamment à assurer l'activité des organes internes, à gérer le métabolisme, à contrôler le tonus vasculaire et à alimenter les cellules nerveuses des organes, des tissus, des muscles et du squelette. Sa fonction principale est de créer des conditions dans lesquelles tous les systèmes corporels seront en équilibre et en stabilité. Et si quelque chose change dans l'environnement, le système nerveux autonome s'adaptera à ces changements et travaillera le corps pour qu'il se sente à l'aise dans ces nouvelles conditions modifiées.

En cas de défaillance de ce système et de perte de sa capacité à s’adapter et à s’adapter au monde extérieur, un déséquilibre se produit - c’est la dystonie vasculaire.

Les violations peuvent se produire dans le travail d'un organe ou d'un système, et tout le travail harmonieux du corps peut être perturbé et de nombreux systèmes ne pourront pas s'acquitter de leurs tâches. Une personne se plaindra immédiatement de nombreuses maladies et les symptômes seront étendus.

Manifestations vsd

Donc, ceci est un ensemble de symptômes:

  • vertige
  • avec une forte augmentation assombrit les yeux à la douleur et l'ouïe à court terme
  • nausée
  • syndrome du côlon irritable
  • Les joues
  • la pression monte et descend
  • l'affaiblissement du coeur ou il bat pour que ce coup soit donné dans les oreilles
  • mains et pieds froids, parfois leur engourdissement
  • douleurs dans différents organes et parties du corps

Sur le plan émotionnel, cela se reflète également et la personne a l'air débordée, fatiguée, inquiète pour l'anxiété, l'irritabilité, souvent en pleurant.

Parfois, il se produit sous forme de courte durée et réversible comme une crise. Mais il existe également des manifestations sous la forme d'une «tempête végétative»: tous les troubles sont prononcés de manière vive, nette et soudaine. Une attaque de panique peut arriver, rejoignez la peur de la mort. Il est facile de perdre le contrôle de soi-même. Cet état peut durer de quelques minutes à plusieurs heures. Sachant que cela peut arriver, vous devez avoir un sédatif ou un médecin si l'état ne redevient pas normal pendant longtemps.

Les médicaments sont généralement donnés sur ordonnance. Le médecin considère vrd et vsd, vérifiant auprès de la table.

Il y a tellement de symptômes que le diagnostic est assez difficile: vous pouvez découvrir pendant longtemps les causes de la douleur, de l'inconfort et des problèmes liés au travail des organes. On passe du temps à des examens, à des tests, à des voyages de médecin à médecin. La personne «vit» simplement dans la clinique, mais il n’ya aucun résultat, il était aussi mauvais qu’il était. Et non pas parce que les médecins sont mauvais, le patient se plaint simplement d'une maladie spécifique, mais en fait, ce n'est pas le cas. Que faire?

Testez pour tous en ligne

La vie moderne est grandement facilitée par Internet. En général, les gens ont tendance à chercher des réponses aux questions dans les moteurs de recherche et un jour, vous pourrez trouver des informations sur les tests effectués. Avec leur aide, vous pouvez effectuer un autodiagnostic et déterminer: s’il existe une tendance et des signes évidents de dystonie vasculaire. Les tests sont gratuits, vous recevrez une réponse à l'écoute dans un court laps de temps. Ils sont composés de psychologues expérimentés et leur erreur est très petite. Après tout, il se peut que vous n’en ayez pas - c’est aussi un résultat qui montrera le véritable état de choses.

L'un des symptômes de cette pathologie difficile est le syndrome du côlon irritable (SCI).. Franchement, une chose désagréable. Ce syndrome se manifeste généralement par des brûlures d'estomac, des nausées, des douleurs abdominales spasmodiques, des flatulences. Avec un tel "ensemble", il n’est pas facile d’être parmi les personnes qui se rendent au travail. La personne ne peut tout simplement pas s’éloigner des toilettes. C'est un état très inconfortable qui cause de gros problèmes et réduit la qualité de la vie. Les tests de laboratoire, les procédures et les tests montrent que tous les organes du système digestif sont normaux: la muqueuse de l'œsophage et de l'estomac ne sont pas cassés, il n'y a pas de gastrite, les microbes et les infections ne sont pas semés, les ultrasons et les rayons X parlent de santé.

Un médecin attentif portera une attention particulière à cette caractéristique: pendant le sommeil, tous les problèmes mentionnés ci-dessus ne se manifestent pas et dès que je me réveille, il est urgent de se rendre aux toilettes. Et encore une chose: le poids du patient reste stable, malgré la diarrhée / constipation. À ce stade, il est hautement souhaitable de passer du thérapeute ou du gastro-entérologue au psychothérapeute. En règle générale, tout disparaît après un traitement complexe des sauterelles et les intestins reviennent à la normale après la prise de sédatifs, de préparations à base de plantes et de techniques spéciales.

Parfois, les gens s'interrogent sur le lien entre la cholécystite et la dystonie vasculaire. Voici un cas légèrement différent. En présence de ballonnements, de flatulences, de douleurs dans l'hypochondre droit, de goût amer dans la bouche. Mais c’est quand même une maladie indépendante, qui se traduit par une inflammation de la vésicule biliaire, et qui est toujours l’un de ses symptômes, à savoir: La cholécystite provoque des troubles nerveux sous forme d'irritabilité, d'anxiété et d'asthénie.

Evénement mensuel et tellement difficile dans la vie d'une femme, et si des symptômes s'ajoutent à toutes les autres manifestations désagréables, cela se transforme en un test sérieux. Au cours du syndrome prémenstruel chez une fille / femme en bonne santé, la pression artérielle augmente de façon importante; en règle générale, la diarrhée fait son apparition et, du fait que la production d'endorphines diminue, l'humeur se dégrade. Ma tête et mon ventre me font mal, ma capacité à travailler vers zéro - je veux me coucher, me recroqueviller et accrocher un panneau «Ne pas déranger».

Pour ceux qui sont diagnostiqués avec vd, cette condition est hypertrophiée. La psyché souffre particulièrement visiblement: quelqu'un a un état d'apathie, quelqu'un a un état d'impulsion, mais ceux-ci et les autres ont tout mauvais.

Quelques jours avant les règles, quelques jours avant cet événement, on observait déjà des écarts sous la forme d’une détérioration de l’humeur et de la nervosité. Un tel état s'appelle le syndrome prémenstruel, et c'est lui qui peut provoquer le SC.

Comment vous aider pendant vos règles?

  • Soyez philosophique à propos de l'événement: il va bientôt passer. Soyez plus souvent à l’air frais, surmontez le désir de mentir, marchez mieux.
  • Maîtrisez certaines pratiques de respiration élémentaires (yoga, méthode de Strelnikova), cela aidera à stabiliser et à soulager votre condition.
  • Méthodes d'auto-hypnose: accordez-vous à un positif, rappelez-vous, il est inconfortable et pas intéressant d'être en compagnie d'un pleurnichard et d'un ennui.

Que peut et ne peut pas

Et maintenant, cela peut et ne peut pas être fait avec la dystonie végétative

Vous ne pouvez rien faire qui change le tonus des vaisseaux sanguins: alcool (excite), tabagisme (effet nocif sur le cœur et peut entraîner des spasmes vasculaires), boissons contenant de la caféine (énergie, thé, café), fast food, aliments fumés, épices chaudes.

Très souvent, ils se posent la question suivante: est-il possible de boire du café avec tout le monde? Rappelons que cette maladie est associée à une mauvaise fonction vasculaire. Un apport sanguin insuffisant aux organes internes entraîne un manque d'oxygène et, par conséquent, peut provoquer un dysfonctionnement du système nerveux autonome, c'est-à-dire provoquer une attaque Cette maladie peut être accompagnée à la fois d'une augmentation de la pression artérielle et de sa chute. En conséquence si vous êtes hypertendu, vous ne devriez pas aggraver la situation, le café vous est contre-indiqué.

La caféine contient de la caféine, ce qui a un effet sur les centres d'excitation nerveuse et peut provoquer une attaque de panique.

En cas d'hypotension artérielle, les médecins recommandent même de boire du thé vert ou du café, ce qui renforcera la vitalité et améliorera l'état général et l'humeur.

Une autre question qui se pose aussi assez souvent: est-il possible de visiter le bain au centre?

Ici, les avis des experts sont partagés. Néanmoins, il existe une règle générale: tout est très individuel, l'essentiel est de ne pas nuire. Écoutez vos sentiments. Vous ne pouvez pas vivre en vous interdisant tout. Пробуйте, только заранее настройте себя на возможные реакции. Здесь главное, что вы понимаете, почему именно происходит так или иначе.

Si vous souhaitez vous rendre dans un bain de vapeur russe avec une vapeur humide, assurez-vous que la température n’est pas supérieure à 70 degrés, effectuez plusieurs approches à intervalles de 10 à 15 minutes, ne buvez pas à l’eau froide et ne sautez pas dans l’eau froide. Si vous vous sentez détendu, paisible, si vous l'appréciez, allez-y sans crainte. La régularité et la régularité porteront leurs fruits. Les mêmes exigences s'appliquent au sauna.

Vous n'avez pas besoin de vous enfoncer dans un coin, vous n'êtes pas handicapé et vos restrictions ne sont pas mortelles. Vivez une vie pleine, réjouissez-vous dans toutes ses manifestations, trouvez dans tout ce qui est beau. Quoi qu'il en soit, vous avez le choix et cela signifie beaucoup.

Caractéristiques

Le TRI avant la menstruation provoque des états dépressifs et des crises végétatives. Quelques jours avant l’apparition de la menstruation, l’humeur des femmes diminue, il se produit une vive fatigue, une irritabilité et des signes d’insomnie et de panique se produisent.

La manifestation de la maladie contribue aux facteurs affectant la production d'hormones:

  • changement soudain de temps
  • stress physique et émotionnel
  • émotions négatives
  • fatigue
  • nervosité
  • stress

En raison du manque d'endorphine (l'hormone de la joie), la femme se sent déprimée et déprimée. En raison de l'ajustement hormonal du corps, la manifestation de l'IRR pendant la menstruation est toujours renforcée. Les changements internes nécessitent une réponse immédiate des vaisseaux et du sang. Une mauvaise circulation sanguine dans le système vasculaire entraîne une douleur qui entraîne les symptômes suivants chez les femmes:

  • maux de tête
  • douleur abdominale sévère,
  • augmentation ou ralentissement du rythme cardiaque,
  • troubles du tractus gastro-intestinal (diarrhée, constipation, vomissements),
  • transpiration accrue
  • évanouissement
  • dépression
  • panique.

Cette condition est dangereuse pour la santé physique et émotionnelle des femmes et nécessite une attention et un contrôle constants.

Défis et recommandations de traitement

Les femmes qui souffrent d'IRD pendant la menstruation subissent un stress prolongé, ce qui conduit à l'épuisement du système nerveux. Ces femmes sont plus susceptibles de consulter un médecin plus que d'autres, qu'elles n'entraînent un malaise tout à fait compréhensible, non seulement dans leur propre vie, mais également dans celle de leurs proches.

La meilleure option pour éviter les complications causées par la dystonie et la menstruation est de prévenir la maladie. Les médecins recommandent de mener une vie saine, de ne pas fumer, de ne pas boire d'alcool, de bien manger et de ne pas oublier les efforts physiques modérés. Méthodes de bien-être telles que:

  1. Hydrothérapie (douche de contraste, bain relaxant, procédures de bain léger).
  2. Régime alimentaire
  3. Massages

Les experts conseillent d’utiliser des tisanes et des infusions pour calmer le système nerveux. Les herbes médicinales communes sont excellentes:

  • le thym,
  • mélisse,
  • Millepertuis
  • la valériane,
  • aubépine

Si vous ne pouvez toujours pas éviter la douleur, il est nécessaire de prendre des antispasmodiques. Les médicaments les plus courants contre la douleur pendant la menstruation sont:

  • No-Spa,
  • Drotaverine,
  • Papaverine,
  • Spazmolgon,
  • Buscopan

Précautions de sécurité

Chez de nombreuses femmes, l’exacerbation du VSD est associée à des sauts hormonaux. Pendant la menstruation, le niveau d'hormones atteint un point critique, qui devient la cause du développement de la dystonie végétovasculaire pendant cette période.

Pour prévenir les crises végétatives, les médecins recommandent la prise de médicaments hormonaux, dont l’effet dépend de leur adaptation à la femme. Si les médicaments sont sélectionnés correctement, l’effet sur la menstruation est absent. Sinon, les menstruations seront maigres et courtes.

L’hormonothérapie a pour objectif principal d’éliminer les symptômes physiques du TRI qui se manifestent les jours critiques. Afin de choisir le bon traitement et de ne pas nuire à votre propre santé, vous devez contacter un spécialiste.

VSD - pas une phrase. Afin d'éviter les sensations désagréables et les douleurs douloureuses pendant la menstruation, il est important de surveiller attentivement leur santé, de suivre les recommandations des experts et de rester de bonne humeur.

Caractéristiques principales

Pendant le TRI, les «jours critiques» sont beaucoup plus douloureux. Changer les phases du cycle entraîne une augmentation du déséquilibre du système végétatif:

  • Une femme éprouve une forte faiblesse, des maux de tête l'attaquent.
  • Elle se plaint du sentiment de "fracture".
  • Une femme est tellement malade qu'il lui est souvent difficile de sortir du lit.
  • La caractéristique d'irritabilité du syndrome prémenstruel est remplacée par un état de panique ou un état sous-dépressif.

Si une femme a des règles abondantes et douloureuses, la santé de ses patients se détériore en présence du TRI.

Facteurs provocants

Les gynécologues appellent cette condition «crises végétatives». Quel effet les hormones ont sur le corps:

  1. Les œstrogènes sont responsables de l'expression des émotions et de l'état mental d'une femme. Ils affectent l'accélération des processus d'apprentissage, la mémorisation.
  2. La sédation est faite par la progestérone.
  3. Les œstrogènes sont responsables de l'activité de la libido et de l'énergie - l'estradiol.

Les adolescents et les filles d'asthène asthénique sont à risque, car ils peuvent présenter un manque d'oestrogène et même d'hyperandrogénie avec des signes de virilisation.

Quels sont les symptômes

Le tableau clinique avant la menstruation dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme:

  • Chez certaines femmes, le rythme cardiaque ralentit, chez d'autres, il augmente.
  • Les adolescents se plaignent de sensations oppressantes ou douloureuses.
  • La tension artérielle peut chuter et sauter brusquement.

Il y a une suppression de la production d'hormones de joie - les endorphines.

3-4 jours avant l’arrivée des «jours critiques» pour une femme souffrant du TRI, l’atmosphère s’est dégradée. Elle se fatigue rapidement, même après plusieurs heures de travail, la concentration de l’attention se détériore considérablement. Certains patients atteints du syndrome prémenstruel développent des signes d'insomnie.

Dans l'attente de la menstruation, la personne active inconsciemment les symptômes du TRI. Pour cette raison, l'état de santé d'une femme atteinte du syndrome prémenstruel se détériore. Les pensées deviennent perturbantes dans la nature. Des attaques de panique surviennent dans le contexte de la dystonie et de la menstruation. Ils se manifestent par:

L'attaque passe indépendamment. Sa durée varie de 5 à 30 minutes. Avec un tableau clinique sévère, les attaques de panique apparaissent plusieurs fois par jour.

Chez les femmes, le syndrome de l'attente d'une attaque de panique se forme progressivement:

  • Habituellement, les personnes atteintes de VSD savent quand et dans quelles situations elles ont une crise d'anxiété grave.
  • Une femme est sûre que si elle assume telle ou telle entreprise ou se trouve dans une situation traumatisante, une attaque se produira.
  • Anxiété lorsque le syndrome prémenstruel est constamment présent à l'arrière-plan, le sommeil est perturbé.

Quel cycle est considéré comme normal?

Manifestation externe du cycle ovarien-menstruel naturel - la menstruation, qui survient avec la fréquence caractéristique de chaque femme et dure le plus souvent 3 à 6 jours. À ce stade, toute la couche fonctionnelle élargie de l'endomètre (muqueuse utérine) est rejetée. En même temps que le sang, ses déchets sortent par le canal cervical ouvert dans le vagin, puis sortent. Les contractions péristaltiques de ses parois contribuent au nettoyage naturel de l'utérus, ce qui peut causer un certain inconfort physique.

Les vaisseaux béants après le rejet des tissus se ferment rapidement, le défaut total résultant de la membrane muqueuse se régénère. Par conséquent, les règles normales ne s'accompagnent pas de pertes de sang importantes et ne conduisent pas à l'apparition d'anémie, d'asthénie grave et d'invalidité. Le volume moyen de perte de sang peut atteindre 150 ml et il n'y a pas de caillots sanguins dans l'écoulement.

Mais le cycle menstruel n’est pas seulement l’étape de la mise à jour de l’endomètre. Normalement, il comprend également la phase folliculaire avec la maturation de l'ovule dans l'ovaire, l'ovulation et la phase sécrétoire subséquente avec la croissance de l'endomètre et sa préparation pour l'implantation potentiellement possible de l'ovule. Chez une femme en bonne santé en âge de procréer, il existe également des cycles anovulatoires, qui ne sont pas considérés comme pathologiques. Ils n'entraînent normalement pas de modification de la durée ou de la nature des menstruations et n'affectent pas la durée de la période intermenstruelle. Dans de tels cycles, une femme n'est pas fertile, c'est-à-dire qu'une grossesse n'est pas possible avec elle.

La menstruation commence à la puberté. Leur apparence indique que le système reproducteur est prêt à concevoir. Les premières règles (ménarche) sont observées entre 9 et 15 ans, le plus souvent entre 12 et 14 ans. Cela dépend de nombreux facteurs, dont les principaux sont l’hérédité, l’identité nationale, la santé en général, l’adéquation de la nutrition de la fille.

L’achèvement de la période de procréation est caractérisé par l’apparition de la ménopause - l’arrêt complet et définitif de la menstruation. Cette période est précédée par une période climatérique, qui survient normalement en moyenne entre 46 et 50 ans.

Mécanisme de développement NOMC

Le cycle menstruel ovarien dans le corps de la femme est un processus dépendant du système endocrinien. Par conséquent, la principale cause de ses troubles sont les troubles dyshormonaux. Ils peuvent principalement se produire à différents niveaux, y compris avec l’implication de glandes endocrines, qui ne sont pas liées au système reproducteur. Sur la base de cette classification des troubles menstruels. Selon elle, émettre:

Les échecs à tout niveau à la fin se manifesteront toujours par différents types de NOMC. Après tout, le déséquilibre hormonal entraîne une modification du travail des ovaires, même s'ils ne présentent pas d'anomalies structurelles. La conséquence logique en est une violation de la sécrétion des principales hormones sexuelles (œstrogènes et progestérone). Et leur cible principale est la couche fonctionnelle de la membrane muqueuse de l'utérus, c'est lui qui est rejeté avec du sang à la fin du cycle suivant. Par conséquent, tout changement inhabituel dans le corps peut entraîner une violation de la nature et de la régularité de la menstruation.

La pathologie endocrinienne est la principale cause du dysfonctionnement menstruel. Ce n’est que dans un assez petit nombre de cas que les troubles hormonaux ne l’entraînent pas. Les violations du cycle menstruel peuvent être causées, par exemple, par des modifications prononcées de l'endomètre. Et parfois, une fausse aménorrhée est diagnostiquée, lorsque le sang menstruel et l'endomètre rejeté ne peuvent pas sortir naturellement en raison d'une atrésie vaginale ou du colmatage complet de sa sortie avec un chimpanzé vierge.

Causes de dysfonctionnement

Les raisons de l'apparition d'un dysfonctionnement menstruel sont nombreuses. De plus, une femme peut identifier simultanément plusieurs facteurs étiologiques conduisant à des perturbations fonctionnelles à différents niveaux.

Les plus probables sont:

  • Une variété d'adénomes hypophysaires (acidophiles, basophiles, chromophobes), qui peuvent être actifs sur le plan hormonal ou conduire à une compression et à une atrophie de l'adénohypophyse. Maladie et syndrome d'Itsenko-Cushing.
  • Prendre des médicaments qui affectent la synthèse et le métabolisme de la dopamine et de la noradrénaline dans les structures cérébrales, ce qui entraîne un dysfonctionnement du système hypothalamo-hypophysaire. Ceux-ci incluent la réserpine, les inhibiteurs de la MAO, les antipsychotiques typiques et atypiques, les antidépresseurs de divers groupes, le métoclopramide, les dérivés de la phénothiazine et plusieurs autres médicaments.
  • Adénomes surrénaliens et autres tumeurs produisant des androgènes et du cortisol. Syndrome adrénogénital dû à une hyperplasie congénitale des surrénales.
  • Certains troubles mentaux associés à une insuffisance de la régulation neuroendocrinienne centrale. Ceux-ci peuvent être des états dépressifs de degré varié et grave de genèse variée, des maladies endogènes (schizophrénie) au stade aigu, l'anorexie mentale, des troubles réactifs et des troubles de l'adaptation lors d'un stress chronique.
  • Hypo - ou hyperthyroïdie d’origines diverses.
  • Syndrome des ovaires sclérocystiques (Stein-Leventhal).
  • Suppression de la fonction ovarienne et altération de la rétroaction entre eux et le système hypothalamo-hypophysaire après administration prolongée de COC et leur annulation brutale.
  • Syndrome ovarien résistant et syndrome de déplétion gonadique. Elles peuvent également avoir une genèse iatrogène - par exemple, en raison de la participation répétée d'une femme aux protocoles des techniques de procréation assistée avec stimulation de l'hyperovulation.
  • Changements drastiques non physiologiques des niveaux hormonaux, qui peuvent être causés par un avortement spontané ou médical, en prenant des médicaments pour supprimer rapidement la lactation.
  • Défauts et malformations de l'utérus, y compris ceux causés par des maladies chromosomiques.
  • Les conséquences de la chirurgie sur les ovaires et l'utérus, la radiothérapie et la chimiothérapie, les maladies inflammatoires des organes reproducteurs. Cela peut être une diminution significative du volume du tissu ovarien en fonctionnement, de la synéchie intra-utérine jusqu'au développement de l'atrésie de la cavité utérine, du retrait des gonades et de l'utérus.
  • Lésion tumorale des ovaires. De plus, non seulement les tumeurs malignes, mais aussi les néoplasmes bénins importants avec une atrophie secondaire du tissu ovarien peuvent avoir une signification clinique.

Perturbation du cycle menstruel après 40 ans dans la plupart des cas en raison des modifications croissantes du système de reproduction liées à l'âge. Ils sont causés par l'épuisement naturel de la réserve ovarienne folliculaire avec une augmentation du nombre de cycles anovulatoires, une hypoœstrogénique progressive et une extinction de la fonction de reproduction. Ces changements sont plus prononcés au cours de la période précédant la ménopause, lorsque le cycle devient de plus en plus irrégulier avec une tendance à des saignements utérins anormaux et à l’ajout de troubles psycho-végétatifs.

La violation de la menstruation chez les filles en âge puberté est le plus souvent causée par une maturation inégale des systèmes hypothalamo-hypophysaire et ovarien. Mais n'oubliez pas que pendant cette période, les manifestations cliniques de certains syndromes congénitaux, les maladies chromosomiques et les anomalies du développement des organes internes du système reproducteur peuvent faire leurs débuts.

De plus, les adolescents présentent souvent des troubles de l'adolescence entraînant des carences nutritionnelles en nutriments essentiels, en particulier en graisses. Cela conduit à une diminution marquée de la synthèse des hormones stéroïdes (y compris le sexe), qui se manifeste le plus souvent par une aménorrhée secondaire.

Manifestations possibles de NOMC

Selon la présence de la période précédente de menstruations normales, toutes les irrégularités possibles peuvent être divisées en primaires et secondaires.

Les symptômes des troubles menstruels peuvent inclure:

  • Changer la durée de la période intermenstruelle. La proioménorrhée est possible (avec une durée de cycle inférieure à 21 jours) et l'opsyménorrhée (son allongement est supérieur à 35 jours).
  • Le retard de la prochaine menstruation en l'absence de violations antérieures du cycle.
  • L'absence de menstruation pendant 6 mois ou plus (aménorrhée) chez une femme en âge de procréer.
  • Le changement dans le volume de la perte de sang menstruel. Il est possible à la fois son augmentation (hyperménorrhée) et sa diminution (hypoménorrhée). Lorsque la perte de sang excessive parle de menometroragii.
  • Le changement de la durée de la menstruation dans le sens du raccourcissement (oligoménorrhée) ou de l'allongement (polyménorrhée).
  • L'apparition de pertes sanglantes intermenstruelles, qui peuvent être d'intensité différente - de spotting à profuse. Lorsque saignements utérins abondants acycliques en utilisant le terme «métrorragie."
  • Douleur locale cliniquement significative au cours de la menstruation, appelée algoménorrhée.
  • L'apparition de symptômes extragénitaux communs accompagnant la menstruation. Ceux-ci comprennent des maux de tête de nature différente, des fluctuations de la pression artérielle, des nausées et des modifications de l'appétit, ainsi que d'autres manifestations autonomes. Cette affection est appelée dysménorrhée et, lorsqu'elle est associée au syndrome de la douleur, on parle d'algoménorrhée.

    Le syndrome hyperménstruel avec polyhyperménorrhée et / ou saignements utérins anycliques dysfonctionnels est généralement la cause du développement d'une anémie ferriprive post-hémorragique chronique. Ses symptômes sont souvent la raison pour laquelle il a consulté un médecin. Dans ce cas, la femme s'inquiète d'une fatigue accrue, de palpitations, d'une faiblesse générale, d'une tendance à la baisse de la pression artérielle et d'un évanouissement possible. L'état de la peau, des cheveux et des ongles s'aggrave, une diminution de la productivité de l'activité mentale jusqu'au développement de troubles cognitifs légers est possible.

    De nombreuses femmes en âge de procréer souffrent également d'infertilité - l'absence de conception naturelle au cours de l'année suivant une vie sexuelle régulière non protégée. Elle est causée par de graves violations de l'affectation d'un follicule dominant dans l'un des ovaires, par le processus de maturation de l'ovule dans celui-ci et par l'absence d'ovulation spontanée.

    Il est important de comprendre qu'en présence de cycles anovulatoires, une femme peut indépendamment et ne pas se plaindre de irrégularités menstruelles, bien qu'avec un interrogatoire ciblé, divers symptômes apparaissent dans la plupart des cas. Dans ce cas, la patiente considère généralement l'allongement caractéristique du cycle menstruel comme sa caractéristique individuelle et non comme un signe pathologique.

    Possibilité de grossesse

    Une grossesse en violation du cycle menstruel est possible. Но вероятность ее наступления зависит от выраженности дисгормональных расстройств, полноценности развития матки и многих других факторов. Во многих случаях нарушения менструации сопровождаются бесплодием.Et il n’est pas toujours possible de l’éliminer par des méthodes conservatrices; souvent, l’apparition de la grossesse n’est possible qu’avec l’aide de techniques de procréation assistée. Et parfois, une femme ne peut pas concevoir et mener à bien l'enfant indépendamment. Dans ce cas, elle se voit proposer les services d'une mère porteuse et de programmes de donneurs.

    En outre, il ne faut pas oublier que les troubles endocriniens conduisent souvent à l'infériorité de la couche fonctionnelle de l'endomètre et empêchent ainsi l'implantation normale de l'ovule. Ceci, associé à une production insuffisante de progestérone et d’hCG, augmente considérablement le risque d’avortement aux stades très précoces et précoces. Dans ce cas, une femme peut ne pas être au courant de la conception, considérant le retard de la menstruation comme un autre dysfonctionnement.

    Les dysfonctionnements menstruels antérieurs sont considérés comme un facteur susceptible de compliquer la grossesse. Ces femmes nécessitent une attention particulière. Souvent, pour prolonger leur grossesse, ils doivent prendre certains médicaments hormonaux. Selon les statistiques, chez plusieurs femmes après l'accouchement, l'irrégularité menstruelle est corrigée de manière indépendante (pour les menstruations, dans notre article par référence). Et les grossesses ultérieures peuvent survenir déjà sans trop de difficulté.

    Enquête

    Dans la plupart des cas, les NOMC ont un pronostic favorable, car ils sont causés par des changements qui ne mettent pas la vie en danger pour la femme. Mais il ne faut pas oublier que jusqu'à 10% des cas sont dus à des maladies oncologiques de localisation différente. Par conséquent, le diagnostic d'une telle condition nécessite un examen minutieux afin d'établir la véritable cause du dysfonctionnement menstruel, afin de déterminer la nature et la gravité des changements existants. C’est cette tactique qui vous permettra de choisir le traitement correctif optimal ou d’effectuer un traitement radical de manière opportune.

    L'examen de base devrait inclure:

    S'il existe des preuves au stade 2 de l'enquête, des techniques de diagnostic de haute technologie sont utilisées (scanner, IRM, TEP, etc.). Le plus souvent, ils sont prescrits en cas de suspicion de pathologie oncogynécologique.

    Principes de traitement

    Le traitement des troubles menstruels comprend plusieurs domaines:

  • Arrêter le saignement. À cette fin, des préparations hormonales, des agents qui affectent la coagulation du sang et la contractilité de l’utérus, et parfois un curetage peuvent être utilisés.
  • Correction des troubles hormonaux existants, à savoir la prévention des troubles menstruels récurrents. Le schéma thérapeutique est sélectionné individuellement en fonction du profil endocrinien du patient.
  • La décision sur la faisabilité d'un traitement chirurgical pour l'élimination du principal facteur causal ou la correction d'anomalies du développement existantes.
  • Si nécessaire - mesures visant à stimuler le développement de l'utérus et l'activation des ovaires. Diverses méthodes physiothérapeutiques, la vitamine thérapie cyclique, la phytothérapie sont largement utilisées.
  • Correction des troubles associés (troubles psycho-végétatifs, syndrome anémique, etc.).
  • Correction du traitement résultant de la maladie sous-jacente. Par exemple, lors de la prise de médicaments psychotropes, il peut être recommandé de les remplacer par des médicaments plus modernes et plus ciblés. Bien entendu, la décision finale sur la correction du traitement n’est pas prise par le gynécologue, mais par le médecin traitant (par exemple, un psychiatre, un neurologue).
  • Si désiré, conception - traitement complexe de l'infertilité à l'aide de techniques conservatrices et, si nécessaire, chirurgicales (endoscopiques), prise de décision rapide sur la faisabilité de l'utilisation de technologies de procréation assistée.
  • La perturbation du cycle menstruel est un problème très courant. Et sa pertinence n'est pas réduite, malgré les réalisations de la médecine moderne. Heureusement, bon nombre de ces troubles peuvent être corrigés. Et avec le traitement opportun d'une femme chez le médecin, il est souvent possible d'éviter les complications, de garder les patients avec une qualité de vie élevée et même de faire face à une infertilité concomitante.

    Regarde la vidéo: Interview de Louis Bertignac chez lui pour VSD (Octobre 2020).

    Pin
    Send
    Share
    Send
    Send