La santé

Qu'est-ce qu'une ménarche offensive?

Pin
Send
Share
Send
Send


Entre 11 (9) et 14 (15) ans, les filles montrent les premiers signes de la puberté, ce qui indique que la ménarche arrive bientôt. Ces fonctionnalités incluent:

  • une forte augmentation de la croissance, et dans certains aussi du poids,
  • développement du sein
  • pousse des poils des aisselles et du pubis,
  • détérioration possible de la peau, de l'acné et de l'acné.

L'aboutissement de tous ces changements est la ménarche - les premières périodes. La ménarche est la ligne de démarcation entre l'enfance et la jeunesse, elle a ouvert une nouvelle étape dans la vie de la fille. Elle devient une petite amie.

Menarche - la première menstruation

Dans différentes cultures, cet événement est traité différemment. Par exemple, dans les pays musulmans, la ménarche est célébrée avec toute la famille. Les petites filles très jeunes savent ce que c'est que la ménarche, que c'est un jour très important dans leur vie, et elles attendent ce jour mémorable. Dans la culture orientale, pour toute fille depuis son enfance, la priorité est donnée au mariage heureux, à la naissance d'enfants et au service rendu à son mari. Dans la civilisation occidentale, il n'est pas habituel de faire de la publicité à ce sujet. Cependant, l'autre extrême n'est pas souhaitable, quand la fille ne sait rien du tout à la ménarche - que c'est absolument normal et que cela arrive à toutes les femmes. Parfois, le manque d'informations sur un aspect aussi important peut avoir des conséquences indésirables: la fillette, qui a trouvé du sang sur ses sous-vêtements, est horrifiée, pense que quelque chose ne va pas avec elle et que la timidité ne lui permet pas de partager avec des adultes. Les médecins et les psychologues conseillent donc aux mères de faire part à leur fille des caractéristiques physiologiques du corps féminin, de ce qui devrait lui arriver dans un avenir proche, de la ménarche, du début d'une nouvelle étape de sa vie, de la traiter cela et préparer. Il est également important, car plusieurs mois avant les premières douleurs abdominales périodiques de la menstruation, une leucorrhée plus abondante (écoulement des organes génitaux) et l'apparition de l'acné peuvent être observés chez les filles. Néanmoins, avec le début des premières règles, le développement sexuel de la fille ne s’arrête pas là: il lui faut des années pour devenir une femme à part entière et pour avoir des enfants sans problèmes.

Menstruation

Initialement, pour de nombreuses filles, la durée du cycle menstruel varie de 28 à 30 jours et les règles (jours de menstruation) durent généralement de 3 à 5 jours. Cependant, seulement 50% des filles ont immédiatement établi un cycle normal, le reste se normalisant après quelques mois, voire un an après les premières règles. Qu'est-ce que c'est Pathologie? Très probablement - non, bien qu'il puisse y avoir des exceptions. Bien sûr, si cela continue comme ça après un an, alors cela devrait être une source de préoccupation et les parents devraient consulter un médecin. Une menstruation insuffisante ou, au contraire, trop abondante constitue également un motif d'examen médical. Comme indiqué plus haut, la période de ménarche est un segment compris entre 9 et 15 ans. Par conséquent, une première menstruation plus tôt ou au contraire tardive est un signal d'alarme. N'ayez pas peur des visites chez le gynécologue. Peut-être que la fille n’a pas de problème, mais pour son bien, vous devez établir la véritable cause des menstruations prématurées ou tardives.

Les étapes de la puberté

Chez les filles déjà âgées de 8 ans, les premiers changements dans le développement physiologique se produisent, indiquant le début de la puberté ou la période dite de puberté. Ce processus se termine en moyenne sur 16 ans. Pendant tout ce temps, le système de reproduction de la future femme se forme. La jeune fille grandit rapidement, tandis que les os tubulaires sont fermés par des zones de croissance. Le type féminin de la figure est formé, en raison de la localisation spécifique des muscles et de la graisse corporelle.

Les modifications de la structure et de la fonction des ovaires et du système hypophyse-hypothalamus, responsable de la libération des hormones sexuelles féminines, se produisent en 3 étapes:

  1. Préparatoire ou prépubère. Cela commence à 8-9 ans. Dans le corps sans système, et de temps en temps, les hormones sexuelles sont synthétisées, mais leur niveau est plutôt faible. Il peut y avoir une forte augmentation de la croissance, un arrondi des hanches et la formation d’un pelvis "féminin". A cette époque, l'épithélium du vagin est modifié, il y a un plus grand nombre de couches en raison de l'apparition de cellules intermédiaires. À l'avenir, une nouvelle structure épithéliale sera formée à partir de ces cellules.
  2. Puberté ou puberté. La phase 1 de la phase pubertaire représente 10-13 ans. À ce moment-là, il y a des fluctuations cycliques quotidiennes du niveau des hormones. L'hypophyse produit davantage d'hormones folliculostimulantes et lutéinisantes, ce qui stimule le travail des appendices qui synthétisent à cette époque intensément les hormones sexuelles. La poitrine commence à se développer et les poils pubiens se développent, la composition bactérienne du vagin change et des lactobacilles y apparaissent. Cette étape se termine avec l'apparition des premières règles.
  3. Le stade final de la puberté ou 2e phase de la puberté tombe sur 14-16 ans. La nature cyclique de la production d'hormones par les ovaires est établie et commence à fonctionner conformément aux phases du cycle menstruel. L'augmentation du niveau d'hormones folliculostimulantes et lutéinisantes crée les conditions préalables à l'apparition de l'ovulation. L'intensité de la croissance est déjà en baisse et la figure acquiert finalement des formes féminines. À ce moment-là, malgré le manque de constance du cycle ovulatoire, la fille peut très bien tomber enceinte. La période de la puberté se termine lorsque non seulement les organes de reproduction, mais également tous les systèmes sont prêts à assumer la fonction principale du corps de la femme, à savoir la procréation. Entre 16 et 40 ans environ, jusqu'à la ménopause chez la femme, il y a une période de puberté.

Quand la ménarche arrive

Le plus souvent, il faut s'attendre à la ménarche 2 ans après la manifestation des premiers changements physiologiques: la poitrine commence à augmenter, les hanches s'élargissent, les organes génitaux, et les poils apparaissent. Cela signifie que le corps augmente la sécrétion d'hormones sexuelles féminines, préparant ainsi le corps à la grossesse.

Le moment d'apparition des premières règles est individuel pour chaque fille et dépend de nombreux facteurs, notamment le développement physique, la nutrition, les conditions de vie et la maladie pendant l'enfance. Normalement, l’apparition de la première période menstruelle est de 12 à 14 ans. Comme les premières règles sont stressantes pour un enfant, une fille de 10 à 11 ans devrait être préparée mentalement à l’arrivée de journées critiques.

Initialement, l'intervalle entre les menstruations peut aller de un mois et demi à trois mois, mais au cours de la première année suivant les premières règles, 80% des filles reviennent à la normale. Après la normalisation de la maladie, le cycle menstruel des filles est de 29 à 30 jours et la menstruation dure de 3 à 5 jours, pouvant aller jusqu'à une semaine. À ce stade, la jeune fille peut ressentir une faiblesse, une douleur dans le bas de l'abdomen et des vertiges, ces symptômes disparaissent 2 à 3 jours après le début de la régule. L'intensité et la durée de la sortie de chaque fille sont individuelles, ainsi que la période d'arrivée de la première menstruation.

Offensive ménarche

Les premières périodes sont un signe visible de maturation physique et le début du fonctionnement complet des organes génitaux. Les changements suivants se produisent également dans le corps:

  • les ovaires commencent à produire des hormones œstrogènes féminines; au début, leur quantité est insignifiante,
  • grandir, allonger et prendre la forme sinueuse des trompes de Fallope,
  • le volume de l'utérus et l'épaisseur de l'endomètre augmentent,
  • la microflore vaginale est formée, la quantité de sécrétion vaginale augmente,
  • augmente la couche graisseuse des lèvres génitales.

L'apparition de pertes vaginales de couleur claire et sans odeur, la croissance des poils sur les organes génitaux externes sont considérées comme des symptômes de la ménarche. Les changements à venir sont mis en évidence par des changements dans l'état psycho-émotionnel de la fille. Peu de temps avant les premières règles, beaucoup d'entre elles se plaignent d'une fatigue accrue, de maux de tête, de vertiges, d'irritabilité, de douleurs mineures au bas de l'abdomen. Cette période nécessite une attention particulière de la part des parents.

L'âge de la ménarche n'est pas le seul indicateur du développement physique et sexuel approprié. Devrait être pris en compte la régularité et la rapidité du cycle menstruel.

Chez la femme adulte, le cycle irrégulier indique un déséquilibre hormonal et un manque d'ovulation. À un jeune âge, seulement une fille sur cinq forme un cycle régulier dans les premiers mois après la ménarche. La plupart des adolescentes, tout au long de l'année et plus chaque mois, subissent des interruptions. La menstruation peut "disparaître" pendant deux ou trois mois, mais son absence ne signifie pas la présence de la maladie. Le retard devrait être une préoccupation si les mensuels ne viennent pas plus de six mois. Enfin, le cycle menstruel régulier se forme en deux ans.

Pour évaluer la puberté normale, l'abondance des sécrétions est prise en compte, ce qui peut également être un indicateur instable.

Heure d'occurrence

Au moment de l'apparition des premières règles, il est influencé par divers facteurs. L'hérédité joue un rôle clé. Si la mère ou la grand-mère de la fille a eu ses premières règles, la répétition de la situation n'est pas considérée comme une pathologie. Au moment de la survenue de ces derniers affectent également les conditions de vie, la nourriture, la maladie transférée précoce. Selon les statistiques, les habitants des latitudes septentrionales se rencontrent chaque mois un peu plus tard que les habitants du sud. Les premières règles sont également observées chez les filles au corps mince et plus tôt chez les femmes des régions montagneuses.

La ménarche prématurée chez les enfants est le début de la menstruation chez les moins de 10 ans. Il n'est pas toujours possible de le considérer comme une pathologie. Dans certains cas, des troubles hormonaux responsables du développement précoce des glandes mammaires et de l'apparition de poils sur le corps peuvent survenir en raison de dysfonctionnements du système hypophyse-hypothalamus. Parmi les facteurs prédisposants figurent la présence de tumeurs d'origine hormonale, des traumatismes à la naissance, des maladies du système nerveux central (par exemple, l'épilepsie).

Souvent, l’apparition de la menstruation (jusqu’à 10 ans) peut être source d’anxiété chez l’enfant non préparé, voire de choc psychologique. Il est de la plus haute importance d’informer et de préparer la fille pour un événement futur, que les parents (souvent la mère) devraient tenir à l’avance et avec le maximum de tact.

À l'âge adulte, ces femmes ont un risque légèrement plus élevé de développer des maladies cardiovasculaires, du diabète, du cancer du sein et de l'ostéoporose.

Plus tard, la ménarche est diagnostiquée significativement plus souvent qu'au début. Les raisons peuvent être différentes, mais en règle générale, le poids d'une adolescente est faible. Tous les mois chez une femme n'est possible que lorsque le corps produit l'hormone œstrogène. Avec une pénurie de poids corporel et une faible masse grasse, la quantité d'œstrogène produite tombe à un point critique ou s'arrête complètement.

Selon les données médicales pour l'arrivée de tissu adipeux mensuel devrait être d'au moins 17%. Le poids corporel critique requis pour l'apparition des règles est de 45 kg. Faible masse - la raison la plus caractéristique de leur retard.

Malheureusement, beaucoup de filles modernes sont influencées par des canons douteux de la beauté de magazines sur papier glacé et voient des kilos superflus inexistants dans leur corps. Passion pour les régimes épuisants, les régimes malsains entraînent l’absence de ménarche et le développement de maladies.

Les facteurs prédisposant au retard d'apparition de la première menstruation peuvent être:

  • mauvaises conditions de vie
  • maladies des glandes endocrines,
  • effort physique intense (par exemple, dans le cadre d'activités professionnelles dans certains sports),
  • stress psychologique constant, dépression,
  • sous-développement des organes génitaux internes.

Les filles de 15 à 16 ans qui n'ont pas encore commencé leurs règles devraient être examinées par un gynécologue et un endocrinologue. Bien que, dans de nombreux cas, le retard de la ménarche n'indique pas une maladie, le fait de l'ignorer peut conduire au développement d'un infantilisme génital. Ses signes chez la femme adulte sont un vagin sous-développé, un utérus de forme irrégulière avec un cou sous-développé et de petits ovaires. L'infantilisme physique s'accompagne souvent d'un retard dans le développement mental, lorsqu'une fille a l'air beaucoup plus jeune que son âge et accomplit des actions adéquates jusqu'à un plus jeune âge.

À l'âge adulte, on diagnostique souvent chez ces femmes des fausses couches, une infertilité, un accouchement, compliquées de saignements et d'une faiblesse du travail.

La première tâche du médecin est d’établir la cause des violations. En l'absence de preuves indiquant la présence de pathologies, il est recommandé à la fillette de surveiller régulièrement le gynécologue pédiatrique et de respecter les règles d'hygiène. Dans d'autres cas, prescrire un traitement. Au début de la ménarche, il est prouvé que les médicaments inhibent la production d'hormones par l'hypophyse. Si les règles précoces sont causées par des tumeurs, elles sont traitées rapidement.

Pour le traitement de l'infantilisme génital, une hormonothérapie prescrite et des médicaments normalisant les processus métaboliques du corps. Séances utiles de psychothérapie et de physiothérapie. La correction de la nutrition et la normalisation du poids avec une maigreur excessive revêtent une grande importance.

Comment accélérer l'arrivée des premières règles?

Dans la plupart des cas, il suffit de réviser le régime du jour et la nature de la nourriture de la fille ou d'améliorer les conditions de vie et le niveau de confort psychologique de la famille. S'il existe des pathologies graves, il est nécessaire de convaincre la fille que le traitement prescrit l'aidera à être en bonne santé et à avoir des enfants. Cependant, il n'est pas recommandé de se concentrer excessivement sur l'absence de menstruation et encore plus d'intimider les maladies possibles.

Caractéristiques du déroulement de la première menstruation

En général, lors des premières règles, les pertes sont modérées ou rares. Ils sont souvent bruns. Normalement, le volume de sang perdu ne doit pas dépasser 150 ml.

Combien de temps dure la ménarche?

La durée varie de 3 à 5-6 jours. Les pertes les plus abondantes au cours des deux premiers jours, puis leur intensité diminue progressivement. Parfois, les premières règles sont rares et ne durent pas plus de deux jours. Cela fait également référence à la norme.

La capacité à concevoir ne se forme que six à huit mois après les premières règles, lorsque la formation du niveau hormonal est terminée. Les premières règles sont généralement indolores, mais, comme chez la femme adulte, la fille peut ressentir des douleurs abdominales persistantes, des nausées, une indigestion, un engorgement des glandes mammaires et une faiblesse générale. Certaines filles deviennent émotionnellement impressionnables, irritables ou gémissantes. En règle générale, ces symptômes disparaissent sans traitement le premier jour.

Il est très important que la fille adopte une attitude positive à l’égard de ses journées critiques. Une condition préalable pour la mère sera d'apprendre à sa fille à calculer le temps de ses menstruations et à tenir un calendrier spécial. Pendant la menstruation, la jeune fille ne peut pas perturber le mode de vie habituel, en accordant une attention accrue à l’hygiène des organes génitaux et en évitant un effort physique accru et une hypothermie. Avant l'activité sexuelle, l'utilisation de serviettes hygiéniques au lieu de tampons est recommandée. Pendant les règles, une douche est requise au moins deux fois par jour. Il est interdit de visiter un bain ou un sauna, de nager dans la rivière ou dans la mer.

La ménarche est un processus physiologique naturel qui ne nécessite pas de visite chez le médecin. Cependant, certains facteurs peuvent justifier une visite chez un gynécologue pédiatrique:

  • durée inférieure à 3 jours ou supérieure à une semaine
  • les décharges sont très abondantes, ont une couleur écarlate brillante et une odeur désagréable, viennent avec de gros caillots,
  • après l'établissement d'un cycle régulier, il y a des retards de plus de 36 jours,
  • l'intervalle entre les mois dépasse une demi-année,
  • la menstruation est accompagnée de douleur intense, de vomissements et de fièvre.

Même en l'absence de plainte, la première visite chez le gynécologue est recommandée à la fin de la puberté, à l'âge de 16 ans au plus tard.

Décharge abondante

Ménarche abondante - dépassant le flux sanguin normal (150 ml). Dans ce cas, le dernier mensuel plus d'une semaine, le sang sort avec des caillots. Une importante perte de sang (ménorragie) est assez fréquente chez les adolescents et représente 37% du nombre total de saignements pathologiques.

Les principales causes de la pathologie:

  • a déjà souffert de maladies infectieuses aiguës
  • effort physique intense ou stress psychologique
  • production insuffisante de progestérone par l'organisme,
  • sous-développement de l'utérus et d'autres organes génitaux internes.

Une grande quantité de sang perdu entraîne un développement aigu de l'anémie, ce qui entraîne une augmentation de la fatigue, des vertiges et une diminution du nombre de plaquettes. Afin de normaliser le cycle et d’arrêter les saignements excessifs, prescrire des médicaments réduisant l’utérus (ocytocine), des médicaments hémostatiques (Vikasol, Ditsinon, extrait de piment, gluconate de calcium).

Поскольку сильное кровотечение неизбежно ведет к анемии, в обязательном порядке девочка должна принимать препараты железа (Мальтофер, Феррокаль, Ферроплекс). Также показаны общеукрепляющая терапия, витамины, физиотерапия, иглорефлексотерапия.

Для профилактик кровотечений рекомендованы следующие меры:

  • соблюдать режим дня и правила питания,
  • своевременно лечить хронические и инфекционные заболевания,
  • normaliser le poids corporel
  • visiter régulièrement le gynécologue et endocrinologue,
  • prendre de l'acide folique à titre prophylactique, les vitamines E et C,
  • éviter pendant le mois d'effort physique intense et d'hypothermie.

Symptômes de la ménarche

Pour que la menstruation ne devienne pas un choc désagréable pour la fille, vous devez la préparer à cela, vous dire exactement quels signes signifient le début d'une nouvelle période de sa vie. Il faut comprendre que la moyenne d'âge au début de la menstruation est moyenne et que des déviations par rapport à celle-ci sont possibles et normales. Par conséquent, il est préférable de commencer les conversations de familiarisation dès l'âge de 9 à 10 ans.

Le fait que la ménarche se déclare bientôt indique une augmentation du nombre de pertes vaginales. Leur couleur, leur transparence et leur densité varient en fonction de la phase du cycle. Le fait même de l’apparition de telles sécrétions suggère que les organes du système reproducteur commencent à fonctionner. Les premières taches ne seront pas nécessairement écarlates et abondantes; au contraire, au début de la menstruation, elles sont faibles, couvertes de taches et de couleur marron.

L'apparition de la menstruation peut être accompagnée d'une légère augmentation de la température, de maux de dos, d'une faiblesse. Ce sont toutes des variantes de la norme, ainsi qu'un écoulement abondant pendant 7 à 10 jours. Cependant, il est nécessaire de contrôler à la fois la durée et le volume des sorties, car il s’agit d’un indicateur très important de la santé des femmes.

Période de ménarche

Selon les statistiques, le début de la ménarche est noté en moyenne à l'âge de 12,5 ans. Cependant, cet indicateur est influencé par tellement de facteurs que vous ne devez pas vous fier à ce chiffre. Une fille petite et mince remarquera probablement les premiers signes de maturation plus tard, alors qu'elle est grande et développée plus tôt. L'orientation est préférable, pas sur l'âge, ni sur les changements externes difficiles à manquer. Cependant, si les règles n'ont pas encore commencé dans les 2-3 ans suivant la télarche ou au début de 15 ans, il est préférable de faire appel à des spécialistes. Et n'essayez pas de comprendre comment accélérer ou provoquer l'apparition de la menstruation. Rechercher les raisons du retard est la tâche du médecin.

Beaucoup de parents essaient pour des raisons de comprendre: quand vont commencer les premières règles? Pour répondre à cette question, vous devez comprendre quels changements se produisent au cours des différentes phases du cycle. La menstruation est le détachement et le rejet de la couche endométriale tapissant les parois de l'utérus. Pour que cela se produise, les indicateurs quantitatifs et qualitatifs du contexte hormonal doivent changer, c'est-à-dire que certaines hormones deviennent moins, d'autres au contraire davantage. De tels changements ne peuvent affecter le bien-être mental et physique. Par conséquent, 7 à 10 jours avant le premier congé sont notés:

  • hypersensibilité des glandes mammaires,
  • sautes d'humeur
  • léthargie, somnolence,
  • douleurs de tiraillement dans le bas de l'abdomen.

Tous ces signes précèdent l’apparition des premières règles, mais il est peu probable que cela aide à une probabilité maximale de prédire l’événement. Le fait est que le fond hormonal d'un adolescent est déjà instable et que les sauts de progestérone et d'œstrogènes n'affectent pas particulièrement l'image globale. En outre, une femme adulte qui connaît bien le syndrome prémenstruel peut clairement déterminer quand ses larmes sont liées à la phase du cycle et quand la raison en est différente. La jeune fille n'est toujours pas en mesure d'analyser son état de la sorte, il est donc peu probable qu'elle ait des soupçons.

Caractéristiques du cours du premier mois

La principale chose que vous devez savoir sur la ménarche est qu’elle est complètement différente et ne devrait pas ressembler à la menstruation d’une femme adulte. Ce n'est que le début, le «lancement» du fonctionnement normal du système de reproduction et la stabilisation de tous les processus prendront des années. Les premières périodes peuvent être:

  1. Court. Même 2 jours est une variante de la norme, donc, si le mensuel a commencé et s'est terminé immédiatement, ne paniquez pas.
  2. Long Dans l’inverse, l’allocation dure de 7 à 10 jours, voire deux semaines, ce qui effraie la fille et ses parents. Cependant, il s’agit également d’une variante de la norme, bien qu’il soit intéressant de consulter un médecin le 15e jour des règles.
  3. Maigre. Tout au long de la menstruation, les pertes peuvent être maculantes, cela ne fait pas peur non plus.
  4. Abondante. Normalement, une femme perd jusqu'à 80 ml de sang menstruel, mais pour une adolescente, cette quantité peut sembler excessive. Il est important d'expliquer que le rejet est considéré comme anormalement abondant lorsqu'il est nécessaire de changer la plus grande serviette hygiénique plus de 4 fois par jour. Tout le reste est normal.
  5. Douloureux. La plupart des filles (environ 90%) se plaignent de douleurs abdominales, de faiblesses et d'un mauvais état de santé. La meilleure option serait de se reposer un jour ou deux à la maison, en évitant les efforts physiques, de se calmer et de faire ce que vous préférez. À bien des égards, la douleur est associée au stress. La bonne attitude est donc préférable à tout analgésique.

La ménarche dans le cadre du développement sexuel Modifier

La ménarche est l'aboutissement d'un certain nombre de processus physiologiques et anatomiques dans le corps de la femme.

  • Les ovaires produisent des hormones œstrogènes sous l’influence des hormones hypophysaires.
  • Pendant 2-3 ans, l'œstrogène stimule la croissance de l'utérus (en outre, les glandes mammaires augmentent, le bassin se dilate, le tissu adipeux sous-cutané augmente dans la région pubienne et les grandes lèvres).
  • L'œstrogène stimule la croissance et l'amélioration de l'apport sanguin à la membrane muqueuse de l'utérus tapissant sa cavité (lat. Endometrium).
  • L'endomètre est un organe cible pour les hormones sexuelles en raison de la présence de récepteurs spécifiques dans celui-ci. Un effet hormonal équilibré par les récepteurs cytoplasmiques et nucléaires permet des transformations physiologiques cycliques de la muqueuse utérine.
  • En raison de changements dans le niveau des hormones, la couche fonctionnelle de la muqueuse utérine est rejetée, ce qui se détache et traverse le vagin avec du sang.

Le signal hormonal spécifique à la ménarche est inconnu.

Les signes de la première menstruation

La ménarche chez les filles est différente, mais les symptômes de son approximation sont à peu près les mêmes pour tout le monde. La jeune fille peut ressentir l’approche des premiers régulateurs quelques mois avant leur arrivée, avec les signes suivants:

  • nausée
  • irritabilité,
  • mauvais ou, au contraire, désir excessif de manger,
  • détérioration de la peau.

Douleur avant la menstruation

Dans le bas de l'abdomen, des douleurs tiraillantes peuvent apparaître dans la région lombaire. Des maux de tête et des vertiges peuvent également survenir. La fille ressent une fatigue générale et une faiblesse. Les parents peuvent être frappés par le changement souvent déraisonnable de l'humeur de leur fille, ainsi que par une excitabilité émotionnelle accrue. Le comportement et le bien-être de l'enfant sont similaires à ceux de la femme PCI.

Écoulement vaginal

Au premier congé mensuel, ils sont assez rares et l'ovulation ne se produit pas à chaque cycle. Pour le moment, la probabilité de tomber enceinte est très faible, bien que ce soit le cas. L'intensité des excrétions fluctuera jusqu'à ce que le système reproducteur soit amélioré.

La première menstruation ne devrait pas durer moins de trois jours. Elle dure normalement quatre jours et a une intensité de décharge moyenne. Pendant les deux premiers jours, la fille peut ressentir une douleur lancinante dans le bas de l'abdomen. C'est normal, mais si elle persiste pendant toute la période de menstruation, vous devriez consulter un médecin. Peut-être un enfant a-t-il une dysménorrhée nécessitant un traitement obligatoire?

Cette maladie est diagnostiquée avec une quantité accrue de prostaglandines dans le sang, substances sous l'influence desquelles l'utérus est fortement réduit, provoquant ainsi une douleur spasmodique au bas de l'abdomen. La dysménorrhée peut indiquer la présence de changements pathologiques dans les organes reproducteurs ou le mauvais emplacement de l'utérus. Pour traiter cette maladie est nécessaire pour prévenir le développement de problèmes de santé plus graves, y compris l'infertilité.

Causes des troubles de la ménarche

La puberté de chaque fille se produit à des moments différents. À bien des égards, la période de règles dépend de l'hérédité et si les premières règles de la grand-mère sont survenues très tôt, son apparition précoce dans sa petite-fille ne devrait pas être considérée comme une pathologie. Le moment est également influencé par les conditions de vie, le régime alimentaire et les maladies véhiculées à un âge précoce.

Les statistiques montrent que pour les femmes vivant dans les régions du nord, les premières périodes surviennent plus tard que celles du sud. Un retard de la ménarche est également observé chez les filles minces et minces, et la puberté précoce survient chez les filles des régions montagneuses.

Menstruation précoce

Le début est considéré comme une ménarche, lorsque le premier flux menstruel apparaît chez une fille de moins de 10 ans. Mais loin d'être toujours critiques à un si jeune âge sont considérés comme une pathologie. Il existe des cas où des troubles hormonaux, entraînant l'apparition précoce de caractères sexuels secondaires, surviennent en raison d'un dysfonctionnement du système hypophyse-hypothalamus. Les facteurs prédisposants sont les tumeurs hormonales, les blessures à la naissance, les maladies du système nerveux central (épilepsie).

Si la puberté commence avant l'âge de dix ans, l'enfant risque très souvent de ne pas être préparé psychologiquement à cette éventualité, ce qui peut entraîner non seulement une anxiété grave, mais également un état de choc. Il est très important que la mère prépare sa fille à l’avenir de la menstruation, en particulier s’il ya eu des cas de ménarche prématurée dans les autres générations de la famille.

À l'âge adulte, les femmes qui arrivent à maturité plus tôt que leurs pairs ont un risque accru de développer une maladie cardiaque, l'ostéoporose, le diabète et le cancer du sein.

Menstruation tardive

Le retard des premiers jours critiques est beaucoup plus souvent que leur offensive prématurée. Cela est dû à la masse corporelle trop faible des adolescentes modernes, car les jours critiques ne sont possibles qu’avec la production normale d’œstrogènes, une hormone sexuelle féminine. Si la masse corporelle est insuffisante et que la couche adipeuse est trop mince, la production d'œstrogènes peut non seulement diminuer, mais aussi cesser complètement.

Les ouvrages médicaux de référence affirment qu’au début des jours critiques, il est nécessaire que le tissu adipeux représente au moins 17% du poids corporel et que le poids de la fille atteigne 45 kg. La cause la plus fréquente de l'apparition tardive des premières règles est tout simplement le faible poids corporel et, en raison des canons de la beauté douteux modernes, le nombre de filles qui s'épuisent avec un régime alimentaire ne cesse de croître. La poursuite de la beauté "brillante" peut non seulement retarder l’apparition de la menstruation, mais aussi contribuer au développement de diverses maladies.

En plus de la maigreur excessive, il existe d'autres raisons pour le retard de la menstruation:

  • mauvaises conditions de vie
  • maladies du système endocrinien
  • exercice excessif
  • stress constant et dépression,
  • développement insuffisant des organes reproducteurs.

Si, à 15 ou 16 ans, la jeune fille n’avait pas ses règles, c’est une raison pour aller voir le gynécologue et l’endocrinologue. Les maladies pendant le retard de la ménarche sont extrêmement rares, mais en ignorant le problème, vous pouvez attendre le développement de l'infantilisme génital. Ses principales caractéristiques chez les femmes adultes sont:

  • sous-développement du vagin,
  • utérus irrégulier et col utérin sous-développé,
  • changements dans les ovaires, ils peuvent être trop petits
  • un retard dans le développement physique peut s'accompagner d'un retard dans le développement mental, alors que la fille a non seulement l'air plus jeune, mais fait des choses qui conviennent à son âge, et non à la réalité.

Chez les femmes adultes qui ont leurs premières menstruations tardives, des avortements spontanés, des accouchements compliqués d'hémorragies, ainsi que des accouchements ultérieurs et même une infertilité, surviennent plus souvent.

Hygiène personnelle

Après le début de la ménarche, la fille doit prendre très au sérieux le problème de l'hygiène personnelle, car les jours critiques la perturberont désormais tout au long de son âge de procréer. Premièrement, l'hygiène personnelle préviendra la propagation d'une odeur désagréable chez la fille, ce qui peut repousser les autres et provoquer l'aversion de l'enfant. Deuxièmement, une mauvaise hygiène peut provoquer le développement de maladies graves, car en laissant les voies génitales, le sang menstruel se combine à l'oxygène et devient un excellent terrain fertile pour les bactéries et les infections.

Pour éviter toutes les conséquences négatives des jours critiques, vous devez vous laver au moins 2 fois par jour avec de l'eau tiède et du savon. Il est préférable que l’enfant prenne le savon pour bébé habituel, bien qu’une grande quantité de produits d’hygiène intime soit actuellement produite. Elle nettoie en douceur la zone intime, hydrate la peau, élimine les odeurs et empêche les bactéries de se reproduire.

En ce qui concerne les serviettes hygiéniques ou les tampons, il existe aujourd'hui de nombreuses marques proposant des produits similaires pour des jours critiques avec une intensité de décharge variable. Une fille peut choisir le bon outil pour elle à sa discrétion. Avant le début de l'activité sexuelle, l'utilisation de tampons n'est pas recommandée, car la membrane vierge peut constituer un obstacle à l'insertion ou au retrait du tampon et, si elle est utilisée à mauvais escient, peut être endommagée.

Pour choisir un tampon hygiénique approprié, vous devriez regarder l'étiquette sur l'emballage, qui indique le nombre de "gouttes". Cette méthode est déterminée par l'intensité de la décharge, qui est capable d'absorber le joint. La nuit, il est préférable d’attacher les sous-vêtements avec un dos allongé et prolongé, ce qui ne permettra pas l’écoulement de sang menstruel vers la culotte et le lit.

À l'heure actuelle, il n'est pas recommandé aux filles de prendre un bain, d'aller à la piscine ou au sauna; il est également recommandé d'éviter les efforts physiques excessifs. Il est préférable de se laver pendant la menstruation juste sous la douche.

La ménarche étant une nouvelle étape dans la vie de chaque fille, les parents doivent être très sensibles et préparer leur enfant à l'avance pour son entrée en âge de procréer. Si la fille ne dispose pas d'informations complètes sur les modifications de son corps, elle peut subir beaucoup de stress lors de la première menstruation, ce qui peut ensuite se transformer en complexes graves. Il est préférable que ces informations parviennent à l'enfant dans une atmosphère familiale et non par des amis éventuellement sous une forme déformée. Il est conseillé à tous les parents de parler à l'avance avec leurs filles de la puberté et des caractéristiques du corps de la femme.

Stades de croissance du corps féminin

La ponte des organes génitaux féminins commence à la sixième ou à la septième semaine du développement fœtal. Peu à peu, les ovaires de la fillette se forment et forment des millions d’œufs à la 40e semaine. Ils ne sont pas passés par toutes les étapes de la division. Et après la naissance du bébé, certains meurent et, au moment de la puberté, ils restent entre 250 000 et 300 000. Ces œufs formeront la réserve ovarienne du corps de la femme et sortiront à chaque ovulation.

Normalement, le développement sexuel commence à l'âge de neuf ans. À ce stade, des mécanismes sont déclenchés qui entraînent des modifications des organes génitaux et des glandes mammaires. Il y a un ordre de grandir.

  • Pubarche. Début de croissance des poils pubiens. Chez plus de 50% des filles, ce symptôme apparaît en premier.
  • Thelarch Il apparaît généralement après le pubarche, mais parfois il peut en être tout autrement. En moyenne, entre le début de la croissance des poils pubiens et la glande mammaire sont un à deux ans.
  • Menarche. C'est le moment où les premières règles arrivent. Le plus souvent, ils commencent deux ans après le début de la croissance mammaire.

Effet des hormones

Dans l'enfance, la concentration d'hormones sexuelles est minimale. Mais au moment de la puberté, les premiers changements apparaissent au niveau hormonal. Deux ans avant l'augmentation de la sécrétion d'hormones féminines dans le sang, le taux d'androgènes augmente progressivement. Ils fournissent une forte augmentation de la croissance de la fille. Ce n’est qu’après cette augmentation de la concentration en hormones lutéinisantes (LH) et folliculostimulantes (FSH), qui conduisent à l’activation de la synthèse des œstrogènes. D'autres changements, pas à pas, commencent à correspondre au corps de la femme adulte, se produisent dans un ordre strict.

  • La maturation du follicule. L’hypophyse augmente la sécrétion de FSH et de LH. Sous l'influence de la FSH, on distingue plusieurs follicules dans les ovaires, parmi lesquels un seul passera au stade de la maturation finale. Les cellules du follicule améliorent la synthèse des œstrogènes, ce qui entraîne une augmentation de l'épaisseur de l'endomètre. Le 12e jour, la quantité d'oestrogène atteint son maximum, ce qui stimule la libération maximale de LH par l'hypophyse.
  • L'ovulation 12 à 24 heures après le pic d'oestrogène, l'ovulation se produit. Le follicule éclate et l'œuf quitte la cavité abdominale.
  • Corps de l'éducation jaune. Sous l'influence de la LH, la formation du corps jaune se produit à la place des résidus du follicule. Ses cellules commencent à synthétiser de la progestérone. Cela conduit à une augmentation du nombre de vaisseaux et de glandes dans l'endomètre. L'ovule descend par la trompe de Fallope dans la cavité utérine, mais ne s'y attache pas.
  • Régression du corps jaune. Aucun organe capable de soutenir le travail du corps jaune n’est créé. Il régresse progressivement.
  • Menstruation. L'endomètre ne reçoit pas la reconstitution hormonale nécessaire, il s'atrophie également. La desquamation de la muqueuse utérine avec du sang entraîne des saignements menstruels.

Ensuite, tout se répète. Mais au cours de la première année, certains cycles peuvent se dérouler sans ovulation et le rythme de la sécrétion d'hormones sera irrégulier.

Normes de ménarche

Накануне появляются выделения, которые обычно усиливаются у взрослой женщины в дни овуляции (примерно за 10-14 дней до менструации). Могут появиться симптомы, напоминающие предменструальный синдром (ПМС):

  • плаксивость,
  • irritabilité,
  • агрессия,
  • mal de tête
  • faiblesse
  • утомляемость.

Затем на белье появятся первые кровянистые выделения. Это может быть мазня или всего несколько капель крови. L'intensité du saignement est individuelle. Parfois, ils sont immédiatement abondants. La couleur est variable:

Ce n'est pas du sang pur, mais des restes de l'endomètre mélangés avec du sang et des sécrétions vaginales. La durée d'un tel saignement peut être différente, mais le plus souvent, la période ne dépasse pas trois à cinq jours, parfois une semaine.

Le signe normal de la menstruation est une douleur dans le bas de l'abdomen, qui apparaît les premiers jours et diminue progressivement. Certaines filles se sentent faibles et étourdies. Les signes d'irritabilité, les larmoiements avec l'apparition de saignements devraient passer.

Après le premier saignement, le cycle peut être irrégulier. Parfois, sa formation prend environ un an.

Signes inquiétants

Parfois, les filles âgées de 15 à 16 ans semblent être les précurseurs d’une menstruation précoce. L'estomac fait mal, l'humeur change, mais les saignements ne se produisent pas. Si cela se répète pendant plusieurs mois, vous devez contacter un gynécologue pédiatrique. Il y a des cas de développement anormal des organes génitaux:

  • fusion totale de l'hymen,
  • atrésie vaginale,
  • fusion du col de l'utérus.

Dans de tels cas, avec un utérus et des ovaires normalement formés, des changements cycliques se produisent en eux, mais le sang n’a pas d’issue. Il est collecté d’abord dans la cavité utérine, puis avec un volume important, il peut pénétrer dans la cavité abdominale et imiter les symptômes d’une pathologie chirurgicale aiguë. Cette condition nécessite un traitement chirurgical.

Vous devez également rechercher les causes des écarts dans les situations suivantes.

  • Volume Première décharge abondante lorsque vous devez changer le joint toutes les deux heures. Ceci est généralement un signe de saignement. Les menstruations maigres, qui se reproduisent tous les mois sous forme de daub, devraient également être en alerte.
  • Durée Si le saignement se poursuit pendant plus d'une semaine, il est urgent de consulter un médecin. Cela peut être dû à la fois à la pathologie des organes de reproduction et au système de coagulation du sang.
  • Sentiments. La menstruation ne doit pas être accompagnée de douleurs abdominales aiguës, de fièvre marquée. Fièvre - signe d'un processus infectieux.
  • Périodicité Si au cours de l'année, les règles changent constamment de durée, il n'est pas nécessaire de définir des périodes égales entre elles. Vous devez alors consulter un médecin. Il est considéré comme invalide si le cycle dure moins de 21 jours ou plus de 35 jours.
  • PMS. Ceci est une conséquence de l'effet de la progestérone. Le syndrome ne doit pas être prononcé et perturber le rythme de la vie de la fille. Mais parfois, il est capable de prendre des formes critiques, accompagnées de coups de bélier, de symptômes autonomes et de dépression. Dans de tels cas, le besoin de médicaments hormonaux de correction.

Règles de conduite

Dans certains cas, la première menstruation est associée à la maladie. Mais ce n'est pas. Une fois par mois ne devrait pas affecter le rythme de la vie. Il est seulement nécessaire de respecter certaines recommandations.

  • L'hygiène La lingerie doit être respirante et en coton. Il doit être sélectionné en taille. Le sang menstruel est un excellent nutriment pour les microorganismes. Si vous négligez la douche, il n’y aura pas seulement une odeur désagréable, les produits du métabolisme des bactéries sont toxiques pour le corps humain.
  • Joints Besoin d'utiliser ceux qui correspondent à la quantité de saignement. Ils changent à mesure qu'ils sont remplis, mais au moins une fois toutes les quatre heures.
  • Tampons Développé des tampons spéciaux pour les adolescents. Ils ne sont pas capables d’endommager l’hymen. Aux jours de menstruation sous l'action de l'oestrogène, il devient élastique et plié, donc ce n'est pas un obstacle. Il est impossible d'utiliser des tampons uniquement avec les caractéristiques anatomiques du développement des organes génitaux. Le remplacement des écouvillons dans les premiers jours de saignement doit être effectué toutes les quatre heures. Dans les jours suivants - moins souvent, jusqu’à huit à dix heures. Si vous changez très souvent, la muqueuse vaginale sera trop sèche, ne vous permettra pas d'entrer dans une nouvelle ou une irritation.
  • Culture physique. Les sports et les cours d'éducation physique ne sont pas interdits. Vous ne pouvez refuser d'exercer que si vous êtes dans un état de santé médiocre prononcé les premiers jours. Dans d'autres cas, l'exercice en profitera. Ils aident à réduire les symptômes désagréables et les douleurs abdominales et maintiennent le corps en forme. Mais vous devriez refuser de soulever des poids, travailler sur la presse, afin de ne pas augmenter le saignement.
  • Le sexe Après l’apparition de la menstruation, certaines filles commencent les rapports sexuels. Si vous suivez les règles de la contraception et de l'hygiène, elles ne vous feront pas de mal. Mais n'utilisez pas les jours de menstruation pour des rapports sexuels non protégés afin d'éviter une grossesse. À l'heure actuelle, le risque de contracter une infection génitale augmente, car le col de l'utérus s'ouvre légèrement et il n'y a pas d'environnement acide dans le vagin pour se protéger des bactéries.

Parfois, pendant les règles, la fille ressent une douleur intense dans le bas de l'abdomen. Dans ce cas, vous pouvez utiliser des analgésiques appartenant au groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Par exemple, "Ibuprofène", "Paracétamol". Ils aideront non seulement à se débarrasser de la douleur, mais aussi à réduire l'intensité des saignements.

La plus âgée a commencé à 14 ans, elle pleurait très fort, bien que la plupart des filles de sa classe l’aient déjà. J'ai expliqué à mes enfants que la menstruation ne change rien, si ce n'est qu'ils peuvent devenir mères. Mais il y avait toujours des difficultés, Elinka ne voulait pas grandir. Les six premiers mois, ils ne sont pas allés tout le temps, pendant 7 jours. La décharge était forte. Avec des caillots. J'avais peur, conduit chez le médecin. Il s'est avéré que les organes reproducteurs sont sous-développés. Maintenant qu'elle a 17 ans, le cycle est revenu à la normale environ un an après son arrivée.
J'ai aussi une fille plus jeune. Qui est maintenant-14. Mais elle n'a aucun signe de puberté. Probablement parce qu'elle est prématurée.

La fille de mon amie, ses règles ont commencé à l'âge de 9 ans. Maintenant, elle a 17 ans et elle est enceinte de 34 semaines. Et ne dites pas qu'elle est déjà adulte.

Olga Gladkikh, https://www.baby.ru/community/view/126569/forum/post/85347609/

Mes médecins tous les médecins ont promis presque tous les mois dans 9-10 ans. Origine méridionale, l’odeur de sueur paraissait incomplète. En conséquence, elle a déjà presque 12 ans, pour l’instant rien. Poids 39, taille 147. J'étais récemment avec elle chez le gynécologue, alors elle dit que pas plus tôt que six mois ou un an, parce que le poids est trop petit. Je ne sais pas à quel point cela est vrai.) Ma fille dans la classe n’a eu qu’une fille qui a eu ses règles.

Signes de ménarche

Il convient de noter que l'âge d'apparition de la ménarche n'est pas considéré comme un critère unique du développement sexuel. Il est important que les règles viennent non seulement à l’heure, mais respectent également les normes physiologiques acceptées. Après les premières règles, la fonction menstruelle a ses propres caractéristiques. Par conséquent, certains écarts par rapport à la norme sont admissibles.

Chez seulement 20% des filles, les règles immédiatement après menrache deviennent régulières. En règle générale, au cours des 1 à 1,5 premières années, les retards et les durées sont différents. En outre, la menstruation peut être inégalement abondante. Si la fille est en bonne santé et que le processus de formation de la fonction hormonale se déroule normalement, les périodes sont réglées indépendamment après la période d'adaptation.

Pour gérer les changements en cours, avec l'apparition des premières règles, la jeune fille doit apprendre à respecter un calendrier menstruel individuel et à célébrer le premier jour des prochaines règles, ainsi que tous les symptômes inhabituels qui les accompagnent. Ainsi, elle reconnaît son cycle menstruel (il est égal au nombre de jours d’une date à l’autre marquée) et ses caractéristiques importantes: durée, volume de la perte de sang.

La plupart des femmes ont des règles mensuelles tous les 28 jours. La période intermenstruelle de 25 à 35 jours n'est pas considérée comme une pathologie. Le nombre de jours "abondants" ne dépasse pas trois jours et la menstruation elle-même ne doit pas durer moins de trois et plus de sept jours. Un changement quotidien de quatre tampons ou moins indique une perte de sang normale.

Si, après un an et demi, la menstruation n'a pas été établie, la fonction hormonale des ovaires doit être étudiée.

Âge normal pour commencer la menstruation

Le processus de la puberté dépend de nombreux facteurs. La plupart des filles ont leur ménarche à 11-13 ans. Mais il est généralement considéré comme normal lorsque le premier saignement de l’appareil génital a eu lieu entre 10 et 15 ans. Cela indique que les ovaires commencent à remplir de nouvelles fonctions, à savoir synthétiser les hormones sexuelles.

La période de puberté chez les filles commence à 8 ans et, avec le bon déroulement, d’un point de vue physiologique, elle devrait être complétée à l’âge de 16 ans. Pendant 8 ans, le système reproducteur est formé et l'organisme des enfants est transformé. La fille est en pleine croissance, son corps est envahi par les muscles et les tissus adipeux et un certain type de personnage se forme.

Pendant le processus de la puberté sont les ovaires, l'hypophyse et l'hypothalamus. Grâce à leur travail bien coordonné, la maturation se fait progressivement, en trois étapes:

  1. Période de préparation (préparatoire). Dans le corps d'une fille de 8 à 9 ans, les hormones sexuelles à faible taux d'œstrogènes commencent à être produites de manière non systématique. Extérieurement, les changements se manifestent par le taux de croissance du corps en longueur et l’arrondi du corps dans la région de la cuisse. Le vagin subit également des modifications. Il devient multi-couches en raison de la formation de cellules intermédiaires. Par la suite, de nouvelles structures seront formées à partir d’eux.
  2. La puberté (le début de la puberté). La période prend plusieurs années et passe par deux phases. Le premier est inhérent à l’âge de 10 à 13 ans, lorsque les fluctuations hormonales cycliques quotidiennes commencent dans le corps. Dans le même temps, le travail de l'hypophyse, qui produit activement de la FSH et de la LH et affecte les appendices, est en augmentation. La croissance des cheveux est observée dans les zones pubienne et axillaire. Les glandes mammaires augmentent progressivement. Les lactobacilles apparaissent dans la microflore vaginale. La deuxième phase de la puberté représente 14 à 16 ans. Les ovaires fonctionnent lors des phases du cycle menstruel standard, les hormones procurant l'ovulation. La formation du bassin et des glandes mammaires est terminée.
  3. La première ovulation complète. Il ne devrait pas être identifié avec la puberté, parce que le corps de la fille ne doit pas seulement changer vers l'extérieur et déclarer qu'il a grandi jusqu'à la menstruation, il doit également être préparé à la poursuite de la course. La véritable puberté ne survient qu'après 16 ans.

Pour la puberté, la constance des cycles ovulatoires est caractéristique. Si la fille commence à avoir des relations sexuelles, des règles irrégulières ne la sauveront pas de sa grossesse. Au cours de cette période cruciale, il est important d’établir une relation de confiance avec l’enfant et d’expliquer quel type de problème peut créer une relation intime à un jeune âge. Malgré la présence de la menstruation, le corps jusqu'à 16 ans n'est pas prêt pour une grossesse et un accouchement normaux.

Sentiments filles sous ménarche

La menstruation chez les filles est différente. Les symptômes de leur approximation sont à peu près les mêmes et ont été exprimés au cours des deux premiers mois précédant la ménarche:

  • La nausée
  • Irritabilité.
  • Détérioration ou augmentation de l'appétit.
  • Blanchissement de la peau.

Des sensations douloureuses se manifestent dans le bas de l'abdomen et dans la région lombaire. Ça peut faire mal ou étourdir, il y a une faiblesse générale. La fille peut se sentir fatiguée, dépassée. Les parents remarquent un changement d'humeur irrationnel et une excitabilité émotionnelle de l'enfant. La santé et le comportement rappellent le syndrome prémenstruel chez les femmes.

Décharge de l'appareil génital

Avec le début du cycle menstruel, la décharge est insignifiante. L'ovulation ne se produit pas toujours et les risques de grossesse sont faibles, même s'ils existent. L'intensité de la décharge varie pour compléter l'ajustement du système reproducteur.

La première menstruation chez les filles dure en moyenne 4 jours et la décharge a une intensité moyenne. Au début, l’enfant ressentira des douleurs dans le bas-ventre, mais celles-ci disparaîtront pendant 2 à 3 jours. Si des sensations douloureuses persistent tous les jours menstruels, la fille doit être présentée à un médecin et examinée pour rechercher une dysménorrhée.

L'apparition de douleurs abdominales est due aux contractions de l'utérus, qui est affecté par les substances prostaglandines. Avec des concentrations significatives dans le sang, les prostaglandines augmentent la fonction contractile de l'utérus et provoquent des spasmes dans les vaisseaux. La dysménorrhée signale le mauvais emplacement de l'utérus ou des changements pathologiques dans sa structure.

Ne pas traiter la dysménorrhée ne peut pas. La maladie lancée provoque le développement de pathologies graves de la sphère sexuelle et de l'infertilité.

Ménarche précoce

Dans certains cas, les premiers signes sexuels chez les filles apparaissent jusqu'à huit ans. Ceci est considéré comme une ménarche précoce. Il est très important de voir immédiatement avec l'enfant un spécialiste qui déterminera pourquoi le premier cycle menstruel a commencé si tôt.

En règle générale, la ménarche précoce se produit en raison d'un dysfonctionnement des ovaires, des glandes surrénales ou de l'hypophyse. Dans ce cas, trop de testostérone et d’œstrogènes sont sécrétés dans le corps de l’enfant. Dans certains cas, les causes peuvent être:

  1. Caractéristiques de l'écologie.
  2. Situations stressantes dans la vie d'un adolescent.
  3. Malnutrition.

Si nous parlons de causes plus sérieuses de ménarche précoce, voici quelques maladies graves:

  1. Les tumeurs de la moelle épinière ou du cerveau, ou leurs blessures graves.
  2. L'ischémie
  3. Le transfert de méningite ou d'encéphalite.
  4. Activité anormale des glandes surrénales.
  5. Maladies génétiques (y compris le syndrome de McCune - Albright).
  6. Mauvais fonctionnement de la glande thyroïde.

Ménarche tardive

Il est possible de parler de ménarche tardive si la première menstruation ne commence pas chez une adolescente après 16 ans. Mais ne vous inquiétez pas immédiatement si la ménarche est retardée. Cela peut être dû à une alimentation inadéquate, à des caractéristiques individuelles du corps, à des situations de stress, à un régime, à une écologie défavorable, à un effort physique épuisant ou à des irritations nerveuses.

La cause la plus fréquente de ménarche tardive est considérée comme un poids corporel excessif chez la fille. Si le corps n'a pas assez de tissus adipeux, cela peut entraîner une quantité insuffisante d'œstrogènes. Rappelez-vous que 17% du tissu adipeux est considéré comme normal.

L'apparition tardive de la ménarche peut aussi parler de maladies graves:

  1. Pathologie dans le développement fonctionnel et anatomique de l'utérus.
  2. Dysfonctionnement des ovaires.
  3. Désordre des glandes endocrines.
  4. Violation de l'hypophyse.

C'est pourquoi il est nécessaire de consulter un gynécologue pédiatrique, qui déterminera quel pourrait être le problème.

Première ménarche

La première ménarche est une situation stressante pour une fille si vous ne la préparez pas à l'avance. Le cycle menstruel se forme toujours progressivement, de sorte que les parents ont généralement le temps de discuter avec leur fille de la ménarche. Ne vous attendez pas à ce que, immédiatement après la première menstruation, le cycle de la fille soit toujours égal et égal. Le corps est encore en développement, un retard de plusieurs jours ne devrait donc pas vous inquiéter.

Retard de la ménarche

Un retard isolé du premier cycle menstruel est une maladie dans laquelle la fille a tous les signes de la puberté, mais ses règles ne surviennent pas tous les quatre ou cinq ans.

Il y a plusieurs raisons à ce retard:

  1. Hypogonadisme hypergonadotrope: une pathologie qui fait que les glandes sexuelles ne fonctionnent pas correctement.
  2. Déficit de certaines hormones dans le corps (y compris les gonadotropes).
  3. L'écoulement de sang du vagin est impossible en raison d'un hymen trop dense.
  4. Malformations des organes génitaux internes (agénésie de l'utérus ou du vagin).

N'oubliez pas que seul un professionnel peut établir un diagnostic précis. Par conséquent, avec un retard important dans les premières règles d'un adolescent, assurez-vous de consulter le gynécologue pédiatre.

Le retard de la ménarche peut causer l'infertilité.

Tous les mois après la ménarche

Après l’apparition des premières règles, la menstruation réapparaît dans 25 à 28 jours. C'est l'intervalle standard, mais dans certains cas, il peut être plus grand ou plus petit. Il arrive que la cyclicité après la ménarche ne soit pas définie immédiatement, de sorte que le début d'une nouvelle menstruation peut être attendu même deux ou trois mois. Ceci est normal et ne vaut pas la peine de s’inquiéter.

La première année après la ménarche est considérée comme spéciale dans la vie d'une fille. Il n'est pas recommandé d'effectuer des opérations chirurgicales pendant cette période. Essayez également de protéger votre enfant du stress, car il pourrait alors causer de graves problèmes féminins à l'avenir.

Chez de nombreuses filles, le syndrome prémenstruel commence avant les règles (changement d'humeur, douleurs abdominales, gonflement des seins).

Retard après la ménarche

Après la première menstruation, les oscillations de cycle sont la norme et ne doivent effrayer ni l'enfant ni ses parents. Certains facteurs sont très importants ici, à savoir la santé physique de l'adolescent, son régime alimentaire, les sports, le stress. Pour ceux qui mangent bien et qui n'ont pas de mauvaises habitudes, le cycle devient presque immédiatement le même.

Chez les adolescents dont le développement physique est retardé, le système immunitaire affaibli et les maladies chroniques, la stabilité du cycle menstruel après la ménarche peut fluctuer. Dans le même temps, les règles elles-mêmes peuvent entraîner de nombreuses sensations désagréables: fièvre, maux de tête, essoufflement, transpiration, douleurs à la poitrine et au bas de l'abdomen.

Les principales raisons du retard après la ménarche sont les suivantes:

  1. Mauvaise nutrition - essayez de vous assurer que l'enfant ne reste pas assis sur un régime épuisant et ne mange pas trop.
  2. Effort physique excessif - si un enfant fait trop de sport, cela peut entraîner des retards mensuels.
  3. Acclimatation - un coup de froid ou un réchauffement peuvent parfois entraîner des retards.
  4. Стрессы – нервные напряжения нередко негативно сказываются на женском здоровье, особенно после первого менархе.

Как вызвать менархе?

Если нет причин для задержки менархе, необходимо сразу же обратиться к специалисту. Дело в том, что первые месячные могут не приходить из-за гормонального сбоя, который необходимо правильно лечить. N'oubliez pas que seul un gynécologue professionnel peut donner des conseils sur la façon de provoquer les premières règles sans nuire à la santé de l'adolescent.

Mais il existe des directives générales qui peuvent être utilisées sans médecin:

  1. Mangez régulièrement et correctement.
  2. Stabiliser le fond émotionnel de l'enfant.
  3. Adhérez à un mode de vie sain.

Très souvent, si le retard de la ménarche n'est pas une conséquence de maladies graves, les médecins prescrivent «Duphaston». Ce médicament aide à provoquer la première menstruation. Le médicament contient l'ingrédient actif didrogestérone. Posologie prescrite par un médecin.

Pin
Send
Share
Send
Send