La vie

Conisation du col de l'utérus: indications, types et conduite, récupération après

Pin
Send
Share
Send
Send


Le but de la cautérisation dépend de la phase du cycle et de l'urgence de la procédure. Il existe 3 types de procédures:

  • diathermocoagulation,
  • la cryodestruction,
  • thérapie par ondes laser.

La diathermocoagulation est pratiquée de manière urgente, lorsqu'il existe une forte probabilité de prolifération rapide des polypes et de leur dégénérescence en une tumeur maligne, et que la biopsie du col utérin est souvent pratiquée pour exclure le cancer.

La thérapie par ondes laser en tant que méthode à faible impact pour la guérison rapide des plaies est effectuée 5 à 7 jours après le cycle menstruel, de sorte que le col de l'utérus guérisse avant la prochaine menstruation.

Il est préférable que la moxibustion soit réalisée entre le 3ème et le 9ème jour du cycle. C'est le moment où le tissu musculaire de l'utérus est plus mou, plus détendu et le cou légèrement ouvert.

Il est plus facile pour le gynécologue de visualiser la cavité entière et d’effectuer une procédure de conisation afin d’enlever complètement le tissu épithélial modifié sans laisser de particules. En outre, pendant l'opération, le médecin n'affectera pas les zones saines avoisinantes, ce qui signifie que le processus de guérison sera plus rapide à l'avenir.

Le processus de conisation et ses types

Il existe plusieurs types de conisation, les plus courants sont les suivants:

  • électroconisation en boucle,
  • type de conisation d'ondes radio,
  • biopsie de type laser
  • type de couteau de la chirurgie.

Le type de chirurgie à la lame en raison de la probabilité élevée de complications après son utilisation est utilisé très rarement.

Le type d'intervention au laser est de haute technologie et le plus coûteux. La conisation en boucle est une méthode qui présente un faible pourcentage de complications et un coût d’intervention relativement bas.

Le moment optimal de l'opération est la période qui suit immédiatement la fin du mois. Cette période est préférable car elle élimine complètement les risques de grossesse et laisse une période suffisamment longue pour permettre au col de guérir sur le site de la formation du champ chirurgical.

La conisation de la boucle comprend plusieurs étapes. Les principales étapes sont les suivantes:

  1. Introduction dans le vagin d'une femme allongée dans un fauteuil gynécologique, un miroir en plastique.
  2. Enlèvement des pertes vaginales.
  3. Traitement du champ chirurgical à l'aide de la solution de Lugol.
  4. Anesthésie à l'aide d'injections d'une composition anesthésique comprenant 1% de lidocaïne p-ra avec adrénaline. L'épinéphrine est nécessaire pour réduire les saignements.
  5. La boucle d'électrode est montée à une distance de 3 à 5 mm du bord de la zone de transformation. À l'aide de la transmission ca à haute fréquence, une zone de transformation est coupée à une profondeur de 5 mm.
  6. Le tissu coupé est enlevé avec des pincettes et envoyé pour examen.
  7. À la dernière étape, la coagulation des points de saignement dans le champ chirurgical est réalisée.

La procédure prend environ 15 minutes.

La conisation est classée en fonction du facteur physique par lequel une coupe de tissu est prélevée:

  • Couteau
  • Laser.
  • Cryoconisation.
  • Électronisation

En termes de volume émis:

  1. Conisation économique (biopsie conique) - la taille de la zone retirée n’est pas supérieure à 1-1,5 cm.
  2. Conisation élevée - avec le retrait de 2/3 ou plus de la longueur du canal cervical.

Grossesse et accouchement après conisation

Pour les divers processus pathologiques du col utérin chez les femmes qui n'ont pas encore accouché ou chez celles qui envisagent de reprendre une grossesse, il convient de choisir les méthodes les plus bénignes, si possible sans perturber la structure du col (coagulation par érosion, polypectomie).

Il est souhaitable de planifier une grossesse après la conisation au plus tôt un an après l'opération.

En règle générale, la conisation n'affecte pas la capacité de concevoir. Mais parfois, en cas de résection trop importante des tissus, de conisations répétées et de flux compliqués, un rétrécissement du canal cervical est possible en raison du développement d’adhésions. Ensuite, le processus de fécondation sera difficile.

Mais les conséquences de la conisation peuvent avoir un impact négatif sur la grossesse normale et l'accouchement naturel beaucoup plus souvent que sur la conception. Ceci s'explique par le fait que l'opération modifie encore quelque peu la structure du col de l'utérus, elle peut être raccourcie, son élasticité peut diminuer.

Par conséquent, les femmes qui ont subi une conisation peuvent subir une fausse couche avant terme: le col de l'utérus ne résiste tout simplement pas à la charge, il peut se déployer plus tôt.

L'accouchement naturel est possible pour les femmes qui ont subi une conisation. Mais les médecins doivent être absolument certains que le col est suffisamment élastique. En pratique, l'accouchement de ces femmes s'effectue presque toujours par césarienne. Les obstétriciens craignent une dilatation cervicale insuffisante pendant le travail.

Après la chirurgie

Après la chirurgie, une femme peut ressentir un malaise et une douleur persistante dans le bas de l'abdomen. Après une procédure, la menstruation d'une femme peut augmenter considérablement et devenir plus longue qu'avant les procédures opératoires.

En outre, après la conisation du col utérin, on observe la formation de sécrétions brunes, qui sont la norme dans cet état du corps de la femme. Avec l'apparition de ce type de décharge, vous ne pouvez pas vous inquiéter.

Quel que soit le type d’opération choisi, une surface de plaie se forme sur le col. En cours de conisation, la couche supérieure est détruite sous l'influence d'un laser, de l'électricité ou des ondes radio. À la place des cellules endommagées, une gale se forme, qui finit par partir.

Les femmes qui doivent faire un col de l’utérus survivent. Ils s'intéressent à la manière dont l'opération elle-même est effectuée, à la période postopératoire. Les médecins avertissent que se focaliser sur l'expérience d'autres femmes n'en vaut pas la peine. Les sentiments dépendent des facteurs suivants:

  • seuil de douleur
  • conditions cervicales,
  • la taille de la région éloignée
  • réponse individuelle à l'anesthésie,
  • caractéristiques de l'opération,
  • la quantité de croûte formée et l'intensité de sa décharge.

Les patients ayant subi une conisation au couteau ordinaire se sont souvent plaints de saignements abondants et de douleurs aiguës après la chirurgie. La libération d'une croûte d'eux était souvent accompagnée de saignements.

Après la méthode du couteau, une cicatrice inélastique peut rester sur le col. Il ne gêne pas une femme, mais peut provoquer des problèmes pendant la grossesse et l'accouchement. Parfois, des cicatrices subsistent même après une boucle électrique. Une procédure laser et onde radio, en règle générale, ne pas laisser.

La guérison pour beaucoup prend 4-6 semaines. Mais dans certains cas, le processus dure jusqu'à 4 mois - la durée dépend de la capacité individuelle du corps à régénérer les tissus.

S'il n'y a pas eu de problèmes pendant la conisation et que la femme adhère aux recommandations du médecin, le risque de complications est alors minime. Beaucoup de patients n'ont même pas de sang au cours du premier mois, ils n'ont que des écoulements abondants et liquides. Du sang ou des taches peuvent se produire uniquement lorsque la gale est libérée.

En période postopératoire, les femmes sont confrontées aux problèmes suivants:

  • saignements dans les 2-3 semaines après la chirurgie,
  • douleur dans le bas de l'abdomen, d'intensité rappelant la douleur pendant la menstruation,
  • une augmentation de la quantité de saignement lors de la sortie d'une gale,
  • écoulement vaginal méchant.

Une douleur et une augmentation du débit peuvent indiquer des dommages au tissu cervical et l'apparition d'un saignement. Une odeur désagréable apparaît quand une zone endommagée est endommagée par des microorganismes pathogènes.

Une semaine après l'opération, la gale commence à s'éloigner chez la plupart des patients. Cela peut augmenter considérablement la quantité de décharge. Pour beaucoup, ils deviennent non seulement plus abondants, mais aussi plus sombres.

Tout saignement après la conisation du col de l'utérus, qui dure plusieurs jours, est la norme, si leur nombre ne dépasse pas les normes de la menstruation. Les 4e et 5e jours, le sang frais est remplacé par un «maculage», qui a une teinte brunâtre.

Il y a un renouvellement rapide des tissus endommagés. Parfois, le 7ème jour après la manipulation, un renouvellement de l'érythème, caractérisé par de gros caillots marrons, est possible.

Une telle décharge après conisation du col utérin - la norme - se présente alors la croûte formée. Il se forme à la surface du tissu endommagé dès le moment de l'opération, ce qui permet aux couches plus profondes de se régénérer.

La croûte sort d'elle-même, après quoi le saignement cesse progressivement. Pendant 2 - 3 semaines, on note le daub - ce processus est la norme.

Le cours normal de la période de récupération se passe sans saignement abondant. Si l'opération comportait des complications, la patiente a noté un certain nombre de symptômes, parmi lesquels des pertes inhabituelles. Par exemple:

  • L'écoulement de sang après la conisation du col utérin a eu lieu dans un volume normal, mais après que la croûte soit tombée, elle s'est arrêtée. Normalement, les saignements mineurs devraient durer 1 à 3 jours. Sa cessation peut indiquer une guérison incorrecte.
  • Écoulement épuisant, crampes abdominales donnant à la région lombo-sacrée lors de la prochaine menstruation. Typique pour une constriction anormale (sténose) du col utérin.
  • Douleurs menstruelles intolérables, crampes dans le bas de l'abdomen, écoulement vaginal avec une odeur désagréable de fromage, structure de fromage et couleur terne. Preuve d'infection dans l'utérus. Chez une femme en bonne santé, si des bactéries pathogènes pénètrent dans l'utérus, les fonctions de protection du corps ne permettent pas l'inflammation.

Après la conisation de l'utérus, vous devez surveiller attentivement la décharge.

Même en l'absence de douleurs sévères, de fièvre et d'autres symptômes, avec une quantité de sang anormalement élevée sortant du vagin, vous devez immédiatement consulter un médecin. Normalement, cela ne devrait pas être.

Si la décharge est une cause d'alarme, n'hésitez pas. Il vaut mieux montrer trop d’anxiété que de ne pas prêter attention au problème qui provoquera une nouvelle maladie.

Par conséquent, le but principal de l'opération de conisation est d'éliminer les zones dans lesquelles le mécanisme de dégénérescence des cellules cancéreuses et la prévention du développement du cancer du col utérin sont déjà en cours d'exécution. L'opération effectue deux tâches: le diagnostic et le traitement.

La coagulation est planifiée immédiatement après la fin de la menstruation suivante (1-2 jours secs). Ceci est dû au fait que, dans la première phase du cycle, le niveau d'estrogènes augmente, ce qui contribue à la prolifération (récupération améliorée) de l'épithélium et à une guérison plus rapide.

Besoin de préparer à l'avance. Lors de la planification d'une opération, un examen gynécologique, une colposcopie sont effectués pendant au moins un mois et des frottis sont prélevés pour la microflore et la cytologie.

Il peut être prescrit une échographie des organes pelviens et des ganglions lymphatiques. Si nécessaire, le médecin peut effectuer une biopsie dans la zone la plus suspecte.

Si un processus inflammatoire dans le vagin est détecté, un traitement anti-inflammatoire approprié est appliqué jusqu'à l'obtention des résultats de frottis normaux.

2 semaines avant l'opération prévue, les tests sont attribués:

  • Tests sanguins et urinaires généraux.
  • Du sang pour la syphilis.
  • Anticorps anti-VIH, hépatite virale B, C.
  • Hémostasiogramme.
  • Détermination du groupe sanguin et du facteur Rh.
  • Fluorographie (en cours d'année).
  • Électrocardiogramme.
  • Examen par un thérapeute.

La confection n'est pas réalisée:

  1. En présence du processus inflammatoire dans le vagin et le col utérin.
  2. Avec cancer invasif confirmé par biopsie.
  3. Dans les maladies infectieuses aiguës.
  4. Avec des limites mal définies de la transformation de l'épithélium.
  5. Si les limites de la pathologie vont au-delà des possibilités techniques de traitement.
  6. Avec décompensation des maladies chroniques (insuffisance cardiaque, hypertension, diabète, insuffisance rénale et hépatique).
  7. Trouble de la coagulation sanguine.

Cette opération ne nécessite pas de traitement hospitalier à long terme. Il peut être effectué dans un hôpital de jour ou en milieu hospitalier.

Après la conisation, la patiente est dans le service pendant environ 2 heures, puis elle peut rentrer chez elle.

En règle générale, quelques jours sont marqués par des douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen (comme lors de la menstruation). La décharge du vagin après cette procédure sera du tout. Mais leur nombre et leur calendrier peuvent être différents. Saignements abondants ne devraient pas être. Il s’agit généralement d’un écoulement séreux transparent avec du sang, un brun pâle ou des taches. Les décharges peuvent avoir une odeur désagréable.

Pour certains, la cessation de la libération survient au bout d'une semaine, pour d'autres, elle se poursuit jusqu'à la prochaine menstruation. Les premières règles après la chirurgie peuvent être plus abondantes que d’habitude.

Caractéristiques de la procédure

Ceci est une procédure dans laquelle un fragment en forme de cône est retiré du cou. Après cela, il est envoyé pour un examen histologique.

Il existe des contre-indications à la conisation du col utérin:

  • maladies du système reproducteur féminin à caractère inflammatoire ou infectieux,
  • cancer invasif du col utérin, confirmé par les résultats des recherches histologiques.

Conisation cervicale: indications et contre-indications

Au cours d'une intervention chirurgicale, un spécialiste retire une petite partie en forme de cône de la surface du canal cervical et une partie du col utérin. Très souvent, la conisation cervicale est réalisée non pas tant pour le traitement que pour effectuer un examen histologique d'un fragment de tissu obtenu à la suite de l'opération.

À la suite de l'analyse histologique, la présence ou l'absence de cellules dans l'échantillon de test de tissu capable de dégénérer en cellules cancéreuses est établie. Un tissu présentant des signes de nature pathologique est éliminé par une seule intervention chirurgicale, ce qui est un avantage.

Après l'intervention chirurgicale et la fin de la période de cicatrisation du champ opératoire à la surface du col de l'utérus, vous devez consulter un médecin et vous soumettre à un examen cytologique. Très rarement, mais il peut encore être nécessaire de refaire une biopsie lorsque des cellules suspectes apparaissent.

Il existe un certain nombre d'indications et de contre-indications à la conisation cervicale. Les principales indications pour la chirurgie sont les suivantes:

  • détection de sites de tissus pathologiques sur la membrane muqueuse du canal cervical,
  • le développement d'une dysplasie de 2-3 degrés en cas de confirmation du diagnostic par analyse histologique,
  • à la réception des résultats négatifs du test PAP, qui est un frottis cervical.

La présence d’un cancer invasif du col de l’utérus dans la femme est une contre-indication à la conisation. En outre, la conisation ne peut pas être utilisée si des affections infectieuses des organes pelviens se développent dans le corps.

La conisation est une procédure largement utilisée en gynécologie. Le but de l'opération est d'enlever de tels éléments:

  • des tumeurs dans l'utérus,
  • sites érosifs
  • tumeurs malignes,
  • fragments tumoraux d'étiologie inconnue.

La conisation est souvent réalisée pour réduire le risque de développement en oncologie. Au cours de la procédure, une biopsie du col utérin est souvent effectuée pour examiner l'histologie des tissus.

Conisation cervicale est prescrit dans de tels cas:

  • détection de sites pathologiques dans le canal cervical du col utérin,
  • dysplasie 2-3 degrés,
  • en fonction des résultats de l'examen histologique,
  • si vous soupçonnez le développement d'un cancer, lorsqu'une biopsie cervicale est nécessaire.

Une telle opération est réalisée en boucle, laser ou onde radio. Presque toutes les méthodes utilisées pour la cautérisation de l'érosion entraînent un retard de la menstruation. La procédure est contre-indiquée dans les cas suivants:

  • dans les processus inflammatoires,
  • avec des maladies infectieuses dans le tractus génital,
  • en cas de cancer du col utérin de la forme invasive.

En général, la conisation ne prend pas plus de 20 minutes et ne cause pas de douleur en raison de l'absence de terminaisons nerveuses dans le col de l'utérus. L'anesthésie n'est pas requise.

Le retrait des tissus pathologiques se fait en appliquant un courant alternatif à la boucle et en cautérisant l'érosion. Afin d'éviter toute complication et toute infection de la cavité utérine à l'avenir, le médecin vous prescrira un traitement antibactérien et des vitamines pour que les femmes conservent leur immunité.

Complications dangereuses

Dans la plupart des cas, après conisation du col utérin laisse sans douleur. Mais certaines femmes disent que cette période est accompagnée de ce qui suit:

  • il y a une douleur dans le bas-ventre,
  • il y a une gêne autour du col,
  • la quantité de saignement augmente.

Les patients prétendent que la douleur dans la nature ressemble aux menstruations. Ils peuvent être harcelants et douloureux. Si nécessaire, l'ibuprofène ou le kétonal peuvent être pris pour soulager la maladie. S'il y a une coupure, une douleur aiguë, vous devriez consulter votre médecin.

Осмотр гинеколога необходим, если у женщины отходит струп и при этом регистрируется следующее:

  • повышается температура,
  • начались интенсивные выделения, напоминающие кровотечение,
  • беспокоит сильный зуд.

Les tissus cutanés morts ne commencent pas toujours à s'éloigner sans douleur. Des douleurs coupantes, accompagnées de saignements abondants, peuvent indiquer des lésions des tissus du col de l'utérus.

Dans ce cas, le gynécologue doit traiter la zone endommagée pour arrêter le saignement. Ainsi, la gale ne devrait pas s’éloigner.

En outre, on prescrit aux femmes un traitement antibiotique pour prévenir les complications.

Certains ressentent un inconfort grave lorsque la croûte part. Les patients se plaignent de faiblesse, de somnolence, de frissons, de légers vertiges.

Beaucoup de gens s'intéressent à la façon dont la gale part après la conisation cervicale. Comprenez que le processus de rejet a commencé, vous pouvez, si nous considérons la sélection. En eux, les femmes peuvent remarquer gore sous la forme de croûtes.

La plupart des femmes ont une période postopératoire sans complications. Mais parfois, des préparations hémostatiques spéciales sont nécessaires. Si indiqué, le médecin peut prescrire:

Indépendamment commencer à boire des médicaments hémostatiques sans un examen médical ne peut pas être. Il est possible que le bateau ait été endommagé lors du départ de la gale. Seule la coagulation peut faire face aux saignements.

Dans le délai standard après la conisation chez les femmes, la menstruation survient. Au cours du premier et du deuxième cycle après la chirurgie, les règles sont plus abondantes, elles peuvent durer plus longtemps que d'habitude. Mais en règle générale, au 3ème cycle, la situation est normalisée.

Certaines femmes ne peuvent pas comprendre la nature de la décharge: il est difficile à comprendre, une gale ou une menstruation commence. Si la conisation a été effectuée les jours 5 à 7, la croûte part respectivement aux jours 10 à 17 du cycle. Il est trop tôt pour commencer le flux menstruel.

À en juger par les commentaires des patients, il est possible de comprendre que les cellules mortes sont rejetées en raison de la nature du saignement. Habituellement, l'intensité de la décharge est plus forte le matin et le soir, elle s'arrête pratiquement.

Il est considéré comme une norme si un écoulement séreuse ou sanglant se produit 10 à 20 jours après la conisation. Périodiquement, ils peuvent augmenter, rappelant la nature et l'intensité des menstruations.

Vous devriez immédiatement consulter un médecin dans les cas suivants:

  • le saignement est plus abondant que la menstruation normale,
  • décharge lourde ou beaucoup de caillots
  • douleur intense dans le bas de l'abdomen,
  • augmentation de la température corporelle
  • décharge avec une odeur désagréable continue pendant plus de trois semaines après la procédure.

Les complications avec les types modernes de conisation sont rarement observées (1-2%).

  • Saignement
  • Accession infection avec le développement de l'inflammation.
  • Difformité cicatricielle du col.
  • Échec de grossesse (avortements spontanés et travail prématuré).
  • Endométriose.
  • Violation du cycle menstruel.

Selon les critiques de patients conisés:

  1. Ne vous inquiétez pas trop - l'opération est petite, les complications sont très rares.
  2. L'opération elle-même ne provoque pas de gêne.
  3. La douleur après l'opération est assez supportable, cela prend 1-2 jours.
  4. Après l'opération, vous pouvez rentrer chez vous, mais de préférence avec un accompagnateur et en voiture, car après l'anesthésie, vous pourriez vous sentir étourdi.
  5. Après l'opération, la sortie est notée jusqu'à 2-4 semaines. C'est normal Après le déchargement de la croûte, le rejet peut augmenter.
  6. Il est nécessaire de veiller à l'avance à ce qu'une personne du ménage entreprenne une partie des devoirs, car il est impossible de soulever des poids et de faire des efforts excessifs. Cela est particulièrement vrai lorsqu'il y a un petit enfant à la maison.
  7. Il est nécessaire de faire confiance au médecin et de respecter toutes les restrictions imposées au cours du mois.

Quand conisation est assigné

La conisation est réalisée avec des zones pathologiques visibles sur le col de l'utérus, ainsi que lorsque la dysplasie de l'épithélium cervical est détectée dans des frottis prélevés chaque année sur des femmes lors d'examens médicaux.

Les principales conditions dans lesquelles la conisation est réalisée:

  • La présence de zones d’épithélium modifié au cours de la colposcopie.
  • Identifier les cellules atypiques dans les frottis.
  • Dysplasie 2-3 degrés selon les résultats des recherches morphologiques.
  • L'érosion.
  • Leukoplakia.
  • Ectropion (inversion).
  • Polypes cervicaux.
  • Déformations cicatricielles du col de l'utérus après des ruptures, des blessures, des manipulations antérieures du col de l'utérus.
  • Rechute de dysplasie après électrocoagulation, vaporisation au laser, cryodestruction.

Néanmoins, la dysplasie cervicale identifiée cytologiquement ou histologiquement est la principale raison pour laquelle une femme est envoyée en convulsion. La dysplasie est une violation de la différenciation normale des couches de l'épithélium multicouche. On pense que la dysplasie se transforme dans la plupart des cas en cancer. Dans d'autres classifications (en particulier à l'étranger), on peut trouver le terme «néoplasie intraépithéliale cervicale» (CIN), dans lequel il existe trois degrés. La conisation est réalisée principalement avec CIN II.

But de l'opération

Par conséquent, le principal l'opération de conisation a pour but d'éliminer les zones dans lesquelles le mécanisme de dégénérescence des cellules cancéreuses a été lancé et de prévenir le développement du cancer du col utérin. L'opération effectue deux tâches: le diagnostic et le traitement.

  1. Une section de la membrane muqueuse est enlevée avec des modifications pathologiques au sein du tissu inchangé (le tissu sain est saisi dans la plage de 5 à 7 mm).
  2. La partie retirée du col de l'utérus est soumise à un examen histopathologique.
  3. Si l'étude exclut le cancer invasif et que les bords du cône éloigné ne contiennent pas de modifications dysplasiques, la pathologie est considérée comme totalement guérie.
  4. Si l'étude soulève des doutes quant à l'élimination incomplète de la zone de dysplasie ou à la présence d'un cancer invasif, la conisation est considérée comme une étape de diagnostic. Dans ce cas, un autre traitement plus radical est prévu.

Préparation à la chirurgie

La coagulation est planifiée immédiatement après la fin de la menstruation suivante (1-2 jours secs). Ceci est dû au fait que, dans la première phase du cycle, le niveau d'estrogènes augmente, ce qui contribue à la prolifération (récupération améliorée) de l'épithélium et à une guérison plus rapide.

Besoin de préparer à l'avance. Lors de la planification d'une opération, un examen gynécologique, une colposcopie sont effectués pendant au moins un mois et des frottis sont prélevés pour la microflore et la cytologie.

Il peut être prescrit une échographie des organes pelviens et des ganglions lymphatiques. Si nécessaire, le médecin peut effectuer une biopsie dans la zone la plus suspecte.

Si un processus inflammatoire dans le vagin est détecté, un traitement anti-inflammatoire approprié est appliqué jusqu'à l'obtention des résultats de frottis normaux.

2 semaines avant l'opération prévue, les tests sont attribués:

  • Tests sanguins et urinaires généraux.
  • Du sang pour la syphilis.
  • Anticorps anti-VIH, hépatite virale B, C.
  • Hémostasiogramme.
  • Détermination du groupe sanguin et du facteur Rh.
  • Fluorographie (en cours d'année).
  • Électrocardiogramme.
  • Examen par un thérapeute.

La confection n'est pas réalisée:

  1. En présence du processus inflammatoire dans le vagin et le col utérin.
  2. Avec cancer invasif confirmé par biopsie.
  3. Dans les maladies infectieuses aiguës.
  4. Avec des limites mal définies de la transformation de l'épithélium.
  5. Si les limites de la pathologie vont au-delà des possibilités techniques de traitement.
  6. Avec décompensation des maladies chroniques (insuffisance cardiaque, hypertension, diabète, insuffisance rénale et hépatique).
  7. Trouble de la coagulation sanguine.

Quels sont les types de conisation

La conisation est classée en fonction du facteur physique par lequel une coupe de tissu est prélevée:

  • Couteau
  • Laser.
  • Cryoconisation.
  • Électronisation

En termes d'émettre:

  1. Conisation économique (biopsie conique) - la taille de la zone retirée n’est pas supérieure à 1-1,5 cm.
  2. Conisation élevée - avec le retrait de 2/3 ou plus de la longueur du canal cervical.

Conisation par le couteau du col utérin

La région du col est coupée avec un scalpel normal. Jusque dans les années 1980, la conisation des aliments de base était la principale méthode d’obtention du matériel de diagnostic lorsque des atypies étaient détectées dans les frottis.

Actuellement très rare en raison de la fréquence élevée des complications. (saignement, perforation, formation de cicatrices grossières après la chirurgie). Les complications après conisation du couteau sont notées dans 10% des cas (avec d'autres méthodes plus modernes - 1-2%).

Cependant, c’est précisément la conisation par couteau qui permet d’obtenir un médicament de recherche de meilleure qualité qu’avec élimination des ondes laser ou des électrons. Par conséquent, ce type de conisation est encore utilisé dans un certain nombre de cliniques.

Conisation laser du col utérin

La zone souhaitée est éliminée par exposition à un faisceau laser de haute intensité. L'opération est à faible impact, presque sans effusion de sang et sans douleur.

Avantages de la conisation laser:

cervisation au laser du col utérin

Cela permet de doser la profondeur de destruction avec une grande précision.

  • Il est possible de réaliser une conisation avec des lésions étendues et l'extension de la zone de transformation du vagin.
  • Peut être réalisée avec des malformations cervicales.
  • Le laser a également un effet stérilisant, ce qui réduit le risque d'infection.
  • Conduite simultanée de la coagulation des vaisseaux sanguins.
  • Inconvénients:

    1. Il existe un risque de brûlure des tissus sains environnants.
    2. Dans la plupart des cas, une anesthésie générale est nécessaire pour une immobilisation maximale (le patient ne doit pas bouger).
    3. La méthode est assez chère.

    Conisation radio du col de l'utérus

    Autres termes: électroconisation, conisation électro-onde, diathermoélectroconisation.

    À ces fins, l'appareil de chirurgie à ondes radio "Surgitron". C'est un générateur et un ensemble d'électrodes différentes.

    La destruction des tissus est obtenue par exposition à un courant alternatif à haute fréquence.

    Une méthode encore plus avancée de conisation des ondes radio est l’excision en boucle par radiochirurgie.

    conisation par ondes radio du col de l'utérus

    La zone nécessaire est découpée avec une électrode à boucle spécialement développée à cet effet.

    Le médecin choisit une électrode avec une boucle de la taille souhaitée (la section à retirer doit être supérieure de 3 à 4 mm à la taille du nidus). Un courant haute fréquence est appliqué à l'électrode. En faisant tourner l’électrode à boucle dans un cercle, une section de col est coupée à une profondeur de 5 à 8 mm.

    Avantages de la méthode:

    • Peut être pratiqué sous anesthésie locale.
    • Les vaisseaux sanguins endommagés coagulent immédiatement - le risque de saignement est minime.
    • La température dans la zone de destruction ne dépasse pas 45-55 degrés. Il n'y a aucun risque de brûlure par le tissu sain environnant.
    • Vous permet de prendre un morceau de tissu pour la recherche moins endommagé qu'avec la méthode laser.
    • Un très petit pourcentage de complications.

    Aujourd'hui, cette méthode de conisation est la plus courante.

    Cryoconisation

    Par l'effet de congélation de l'oxyde nitrique, le foyer pathologique est détruit. La méthode est indolore et relativement peu coûteuse. Dans notre pays à l'heure actuelle n'est pratiquement pas utilisé. On pense qu'il n'est pas toujours possible de calculer avec précision la puissance du facteur de congélation et que l'objectif principal de la conisation n'est pas atteint - il n'y a pas de partie de tissu à étudier.

    Comment est l'opération conizatsii

    Cette opération ne nécessite pas de traitement hospitalier à long terme. Il peut être effectué dans un hôpital de jour ou en milieu hospitalier.

    Une formation spéciale n'est également pas nécessaire. Il est recommandé de raser les poils dans la région pubienne, de ne rien manger le matin et d'aller aux toilettes (vider les intestins et la vessie).

    1. L'intervention est réalisée sous anesthésie locale avec sédation préalable éventuelle avec des tranquillisants ou sous anesthésie intraveineuse à court terme.

    2. Position - dans la chaire gynécologique.
    3. Le médecin examine le col de l'utérus dans les miroirs.
    4. Un test est effectué avec une solution de Lugol ou une solution d'acide acétique à 3%: lorsqu'il est traité avec une solution d'iode, le tissu sain devient jaune et l'épithélium modifié reste non peint. Lors du traitement à l'acide acétique, la zone pathologique acquiert une couleur blanchâtre.
    5. Le col de l'utérus est infiltré d'une solution de novocaïne ou de lidocaïne.
    6. Ensuite, la procédure de conisation elle-même dépend de la méthode choisie. Une section de la muqueuse est enlevée sous la forme d'un cône avec le sommet faisant face au canal cervical. Les électrodes sont installées à moins de 3 à 5 mm des limites de la zone de transformation. L'épaisseur de la section à couper est d'environ 5 mm.
    7. À l'aide d'une pince à épiler, la pièce coupée est retirée et envoyée à l'étude.
    8. Vaisseaux saignants coagulables.

    Toute l'opération ne prend pas plus de 20 minutes.

    Principales limitations

    Le col après conisation est une plaie ouverte. Par conséquent, comme pour la guérison de toute blessure, il est nécessaire de minimiser les effets sur celle-ci. À savoir:

    • Au cours du mois, ne pas avoir de relations sexuelles vaginales.
    • N'utilisez pas de tampons vaginaux.
    • Ne prenez pas de bain (lavage sous la douche).
    • Ne soulevez pas plus de 3 kg.
    • Bain et sauna exclus.
    • Ne nagez pas.
    • Évitez la surchauffe.
    • Ne prenez pas de médicaments qui empêchent la coagulation du sang (aspirine).

    Comment la guérison du cou?

    Avec un traitement postopératoire simple, la guérison du col utérin se produit assez rapidement. Environ le 7 au 10ème jour, la croûte recouvrant la plaie après le début de la coagulation vasculaire et l’épithélisation de la plaie commencent. La guérison complète se produit au bout de 3-4 mois.

    Habituellement, à ce moment-là, et examen répété par un gynécologue. Si une femme doute que quelque chose ne va pas, elle devrait consulter un médecin avant. Habituellement, ces moments sont toujours négociés et le patient est au courant. symptôme suspectx:

    1. Taches abondantes, comme avec la menstruation
    2. Augmentation de la température corporelle.
    3. Sortie en cours depuis plus de 4 semaines ou aucune réduction de sortie à la 3e semaine.
    4. Brûlures et démangeaisons dans le vagin.
    5. L'apparition d'une douleur dans le bas-ventre après un certain temps après la chirurgie (une douleur de plusieurs jours immédiatement après la conisation est normale).
    6. L'apparition de décharge après la période "sèche".

    En règle générale, aucun effet supplémentaire sur le cou n'est requis pendant cette période. Mais dans certains cas, des douches ou des bougies peuvent être prescrites.

    Un frottis cytologique doit être pris 3 à 4 mois après l'opération, puis tous les six mois pendant 3 ans. Si les cellules atypiques ne sont pas détectées, après 3 ans, vous pouvez subir un dépistage systématique une fois par an.

    Complications possibles

    Les complications avec les types modernes de conisation sont rarement observées (1-2%).

    • Saignement.
    • Accession infection avec le développement de l'inflammation.
    • Difformité cicatricielle du col.
    • Échec de grossesse (avortements spontanés et travail prématuré).
    • Endométriose.
    • Violation du cycle menstruel.

    Grossesse après conisation

    Pour les divers processus pathologiques du col utérin chez les femmes qui n'ont pas encore accouché ou chez celles qui envisagent de reprendre une grossesse, il convient de choisir les méthodes les plus bénignes, si possible sans perturber la structure du col (coagulation par érosion, polypectomie).

    Mais si la dysplasie au stade 2-3 est confirmée histologiquement, la conisation est inévitable dans ce cas. Dans le même temps, les méthodes modernes étant choisies (conisation laser et ondes radio), le risque de complications est minime.

    Il est souhaitable de planifier une grossesse après la conisation au plus tôt un an après l'opération.

    En règle générale, la conisation n'affecte pas la capacité de concevoir. Mais parfois, en cas de résection trop importante des tissus, de conisations répétées et de flux compliqués, un rétrécissement du canal cervical est possible en raison du développement d’adhésions. Ensuite, le processus de fécondation sera difficile.

    Mais les conséquences de la conisation peuvent avoir un impact négatif sur la grossesse normale et l'accouchement naturel beaucoup plus souvent que sur la conception. Ceci s'explique par le fait que l'opération modifie encore quelque peu la structure du col de l'utérus, elle peut être raccourcie, son élasticité peut diminuer. Par conséquent, les femmes qui ont subi une conisation peuvent subir une fausse couche avant terme: le col de l'utérus ne résiste tout simplement pas à la charge, il peut se déployer plus tôt.

    L'accouchement naturel est possible pour les femmes qui ont subi une conisation. Mais les médecins doivent être absolument certains que le col est suffisamment élastique. En pratique, l'accouchement de ces femmes s'effectue presque toujours par césarienne. Les obstétriciens craignent une dilatation cervicale insuffisante pendant le travail.

    Selon les critiques de patients conisés:

    1. Ne vous inquiétez pas trop - l'opération est petite, les complications sont très rares.
    2. L'opération elle-même ne provoque pas de gêne.
    3. La douleur après l'opération est assez supportable, cela prend 1-2 jours.
    4. Après l'opération, vous pouvez rentrer chez vous, mais de préférence avec un accompagnateur et en voiture, car après l'anesthésie, vous pourriez vous sentir étourdi.
    5. Après l'opération, la sortie est notée jusqu'à 2-4 semaines. C'est normal Après le déchargement de la croûte, le rejet peut augmenter.
    6. Il est nécessaire de veiller à l'avance à ce qu'une personne du ménage entreprenne une partie des devoirs, car il est impossible de soulever des poids et de faire des efforts excessifs. Cela est particulièrement vrai lorsqu'il y a un petit enfant à la maison.
    7. Il est nécessaire de faire confiance au médecin et de respecter toutes les restrictions imposées au cours du mois.

    Dépend de la méthode sélectionnée. Le prix varie de 10 à 40 mille roubles.

    Novostrueva Irina Vladimirovna

    Psychologue, thérapeute en forme émotionnelle. Spécialiste du site b17.ru

    J'ai fait une conisation en décembre, je ne partirai pas non plus. Moi aussi, j'ai toujours eu un cycle clair, les périodes mensuelles étaient de 7 jours chacune. Et maintenant, avant le mois pour 7-10 jours. En conséquence, j'ai du sang sur un mois de 14 à 17 jours. Je suis si fatigué. Hier, j'étais chez le médecin, j'ai fait une colposcopie, tout est dans la fourchette normale, elle a réussi les tests, ils seront prêts mercredi-jeudi, ils ont demandé une échographie à la fin du mois.

    On m'observe à la clinique 31+, au même endroit où j'ai fait une conisation en décembre à Kappusheva L.M.

    Bonjour, ils ont fait un col utérin en avril de cette année, c’était créé. La journée était encore à l'hôpital pour éviter les saignements possibles.Il n'y a pas eu de problèmes après l'opération, puis j'ai été surveillé en mai et juin (tous les mois). Elle n’a pas pris de soleil, elle ne s’est pas baignée tant que le médecin n’a pas résolu le problème. En juillet, elle était en vacances pendant une semaine, mais le climat n’avait pas changé radicalement, mais il y avait beaucoup de stress, de voyages et peu de sommeil. Bien que les 2 dernières années, j'ai un cycle régulier, viens tous les jours. D'habitude j'ai de très fortes douleurs le premier jour, j'ai assez d'un comprimé antidouleur. Cette fois, il y avait des douleurs très fortes, donnant sur toute la longueur des jambes, 2 nuits ont vu les comprimés, parce que la douleur ne permettait pas de s'endormir. Les douleurs sont comme si elles vous mettaient sur un pieu. Les menstruations étaient plus rares que d'habitude, bien que le médecin, au contraire, leur ait prévenu qu'elles pourraient être très fortes. À la fin de la période menstruelle - écoulement brun, je ne me souviens plus du moment où la dernière fois était un écoulement brun; Avant cela, j'avais 33 caractères. Le mois dernier, tirant constamment / mal à l'aise. Pas même la douleur, je sens juste le cou. C'est comme si les règles devaient commencer, mais elles ne commencent pas. J'ai lu qu'après la conisation, il peut y avoir une complication sous la forme d'un rétrécissement du canal cervical, à cause de cela, il sera mauvais d'aller mensuellement et il sera nécessaire de faire un bougienage du canal. S'il y a des problèmes similaires - le gynécologue le verra à l'examen. Les filles qui ont conisé, quelqu'un a-t-il eu des problèmes similaires? Où sont observés après conisation w / m à Moscou?

    Des conneries vous en avez. Je pense que ce n'est pas une question de conisation. Je ne vois aucun lien avec la menstruation. Je ne suis pas médecin, mais je vis avec des gynécologues depuis 5 ans: on m'a administré une conisation en 2012, j'avais déjà eu une relation sexuelle avant d'avoir besoin de le faire, alors ça saignait. Immédiatement chez le gynécologue, on m'a donné des bougies de guérison et tout s'est bien passé. Si pour une raison quelconque votre gynécologue, vous n'êtes pas «rassuré», allez chez un autre. Au même endroit, ils voient immédiatement qu'avec le col de l'utérus, ce n'est pas la cavité utérine. Quand ils me regardent maintenant, ils disent qu'il est clair que la conisation a été faite.

    Allez dans une bonne clinique.
    Je viens de faire la conisation à l'institut de recherche. Kulakov on Oparin, 4. Il y a de brillants médecins dirigés par L. Adamyan, bien que ce soit tout à fait individuel, bien sûr.

    Mais tout s’est bien passé pour moi… Je ne sais même pas quoi te conseiller… mais je veux aider. Quand vous chez le gynécologue? Passez les tests là-bas, tout à coup, quelque chose a foiré. Et demandez à votre médecin à propos de Depantol, peut-être que dans votre cas aussi, vous avez juste besoin de tout soigner là-bas. Comme vous le savez, j'ai eu ces bougies. Et je dis - tout s'est bien passé et a guéri, alors pas de maux. Bonne chance à toi

    Repérage après cautérisation de l'érosion

    Habituellement, un léger frottis dure 9 à 10 jours après la cautérisation, une faible décharge vaginale. Comme elles apparaissent juste avant le mois, les femmes les confondent souvent avec l’arrivée des règles. Cependant, ce sont plutôt des ecchymoses qui apparaissent pour une raison tout à fait naturelle, due à la guérison.

    Un peu plus tard, les écoulements séreux aqueux commencent souvent à reculer avec une odeur putride désagréable. L'utérus est blessé et, au moment de la guérison des zones érosives, toute influence insignifiante, par exemple la levée de poids ou les rapports sexuels, peut avoir les conséquences suivantes: écoulement des sécrétions des caillots sanguins.

    La cicatrisation des zones exposées à l'impact mécanique ou au rejet de la croûte (séparation de la croûte sèche sur le site de l'érosion) peut expliquer l'apparition de la décharge. Les médecins recommandent donc vivement aux femmes de protéger leur santé pendant au moins 3 à 4 semaines après l'opération. Ce qui suit devrait être évité:

    • rapports sexuels
    • entraînement physique
    • levage de poids
    • tension nerveuse.

    Les rejets sont une réaction naturelle de l’utérus à une brûlure, ce qui ne devrait pas être une source de préoccupation.

    Pourquoi il y a un délai après la cautérisation de l'érosion cervicale

    Le retard de la menstruation pourrait bien se faire après la cautérisation de la zone érosive. Cette mini-opération a pour effet de déclencher le cycle menstruel, mais les femmes ne doivent pas s’inquiéter, en particulier celles qui surveillent de près l’arrivée de chaque menstruation et commencent à paniquer si elle n’a pas commencé à la date fixée.

    Après 1,5-2 mois, tout devrait être normalisé. Le deuxième cycle utérin commencera sans délai.

    L'appareil récepteur utérin réagit négativement aux effets mécaniques de l'équipement médical pendant la procédure, ce qui entraîne souvent un retard. En outre, le retard de la menstruation peut être causé par un traumatisme de la couche épithéliale de l'utérus, obtenu lors de la cautérisation. Ou le stress banal, les sentiments des femmes pour leur santé et l'efficacité de la procédure peuvent en être la cause.

    Tous les mois après la cautérisation est venu plus tôt

    La cautérisation de l'érosion conduit à l'écoulement de caillots sanguins, sécrétions séreuses. L'utérus est blessé et la gale formée après la guérison de la zone érosive devrait tôt ou tard se dégager. Facteur provocateur de bonne heure, son bureau soulève des poids ou a des relations sexuelles avec des femmes immédiatement après l'opération, lorsque l'utérus n'est pas encore guéri et que la croûte qui en résulte sur le site de la papule enlevée n'a pas eu le temps de bien sécher.

    La menstruation peut venir prématurément avec des douleurs à l'estomac et au bas du dos dues à la défaite des cellules épithéliales saines sous l'influence du matériel.

    De plus, à la suite de l’intervention, il se produit parfois un rétrécissement de la lumière dans le col de l’utérus, ce qui rend difficile la sortie rapide du sang accumulé. Elle commence à s'écouler progressivement, ce qui est souvent pris pour le début de la menstruation. La maladie devient dangereuse car les bactéries se multiplient dans les sécrétions, causant une inflammation et doit être éliminée par une intervention chirurgicale répétée.

    Tous les mois après la conisation du col

    Un écoulement blanc ou clair avec une petite quantité de sang est normal après cautérisation. Ils iront quand même à cause d'une blessure à l'utérus et ne pourront s'arrêter que 2-3 semaines après la conisation, jusqu'à ce que les blessures guérissent complètement.

    Il est même possible de laisser des taches de sang brun fétide, ce qui est la norme au moment des pertes de gale. Une telle décharge étrange peut être observée pendant assez longtemps et dans des volumes différents.

    Tous les mois après la conisation du col de l'utérus devrait arriver à l'heure si l'opération a été réalisée par un médecin de haute qualité et dans son intégralité. Le premier sera plus abondant, douloureux et long, le suivant devrait aller, comme d'habitude, et à l'heure. Les femmes sont également encouragées à s'approvisionner en serviettes hygiéniques en cas de règles abondantes.

    Ne vous inquiétez pas s'il y a un retard de plusieurs jours, alors tout devrait être normalisé. Les saignements de l'utérus après conisation peuvent même durer un mois. Tout dépend de l'immensité de la zone sujette à la cautérisation. Si vous craignez des douleurs abdominales graves, vous pouvez boire du diclofénac, de l’ibuprofène.

    Après la conisation, les rejets liquides contenant des impuretés du sang vont commencer à s'écouler, mais ce n'est bien sûr pas mensuel. Ceci est normal pendant les 15-25 premiers jours suivant la procédure.

    Indications de conisation du col de l'utérus

    La conisation est une procédure largement utilisée en gynécologie. Le but de l'opération est d'enlever de tels éléments:

    • des tumeurs dans l'utérus,
    • sites érosifs
    • tumeurs malignes,
    • fragments tumoraux d'étiologie inconnue.

    La conisation est souvent réalisée pour réduire le risque de développement en oncologie. Au cours de la procédure, une biopsie du col utérin est souvent effectuée pour examiner l'histologie des tissus.

    Conisation cervicale est prescrit dans de tels cas:

    • détection de sites pathologiques dans le canal cervical du col utérin,
    • dysplasie 2-3 degrés,
    • en fonction des résultats de l'examen histologique,
    • si vous soupçonnez le développement d'un cancer, lorsqu'une biopsie cervicale est nécessaire.

    Une telle opération est réalisée en boucle, laser ou onde radio. Presque toutes les méthodes utilisées pour la cautérisation de l'érosion entraînent un retard de la menstruation. La procédure est contre-indiquée dans les cas suivants:

    • dans les processus inflammatoires,
    • avec des maladies infectieuses dans le tractus génital,
    • en cas de cancer du col utérin de la forme invasive.

    En général, la conisation ne prend pas plus de 20 minutes et ne cause pas de douleur en raison de l'absence de terminaisons nerveuses dans le col de l'utérus. L'anesthésie n'est pas nécessaire.

    Le retrait des tissus pathologiques se fait en appliquant un courant alternatif à la boucle et en cautérisant l'érosion. Afin d'éviter toute complication et toute infection de la cavité utérine à l'avenir, le médecin vous prescrira un traitement antibactérien et des vitamines pour que les femmes conservent leur immunité.

    Conisation: essence

    La conisation cervicale est une procédure gynécologique assez courante, qui est réalisée, si nécessaire, pour retirer une partie de l'utérus touchée par la maladie.

    Jusqu'à la réalisation de l'opération, la tumeur peut rester longtemps et se développer dans la région du col de l'utérus. Ce n'est qu'après que les médecins ont confirmé qu'ils soupçonnaient la présence d'une érosion, d'une dysplasie, de tumeurs utérines de nature maligne, que la question du retrait de la région utérine affectée se posait immédiatement.

    Après avoir retiré un fragment de la tumeur, il est envoyé au laboratoire pour qu'il élimine tous les risques possibles. Si l'on découvre qu'il s'agit d'une tumeur maligne, des mesures de traitement appropriées sont prises. Si cette information n'est pas confirmée, la femme subit simplement un traitement de récupération après la chirurgie.

    Il existe un certain nombre de contre-indications à cette opération:

    • processus inflammatoires
    • maladies infectieuses qui se produisent dans le tractus génital
    • cancer invasif du col utérin.

    La durée de la procédure prend de 20 minutes à une heure. Une anesthésie locale est réalisée, le col de l'utérus n'ayant pratiquement aucune terminaison nerveuse, une anesthésie générale n'est donc pas nécessaire. Les tissus pathologiques sont éliminés à l'aide d'une boucle d'électrode, où le courant alternatif est dirigé.

    Afin d'exclure les maladies infectieuses, une femme en période postopératoire se voit prescrire un certain nombre de médicaments fortifiants et de complexes antibactériens.

    Conséquences de la conisation cervicale

    La menstruation après la chirurgie sera beaucoup plus abondante et plus longue qu’avant.

    Après l'opération, la femme peut ressentir une douleur persistante dans le bas de l'abdomen.

    Tous les mois après la conisation du col utérin, en règle générale, viennent à un moment où ils le devraient. Mais les règles après la chirurgie seront beaucoup plus abondantes et plus longues qu'auparavant. Il peut y avoir des écoulements du vagin brun, mais ce sont toutes des conséquences typiques et ne vous inquiétez pas.

    Après la chirurgie, quelques jours peuvent maintenir la température corporelle élevée.

    Dans de rares cas, il peut y avoir une complication telle que des saignements, mais cela ne se produit que chez 2% des femmes qui ont subi le processus de conisation. Si des saignements et des douleurs dans le bas de l'abdomen sont nécessaires, demandez l'aide d'un spécialiste dès que possible.

    Période postopératoire

    Le processus de conisation n’a aucun effet sur le processus de conception, cependant, le processus de gestation lui-même et la naissance peuvent subir des changements.

    Dans les premiers jours suivant l'opération, la femme ressentira une douleur dans l'utérus, comme pendant le cycle menstruel. Il peut y avoir un petit écoulement vaginal sanglant, mais cela est normal pendant la période de guérison.

    Après 7 à 9 jours après la chirurgie, la gale se sépare. A cette époque, le débit sanguin augmente légèrement. Si le saignement commence et ne s’arrête pas pendant plusieurs jours, il est nécessaire de consulter un médecin de toute urgence.

    En outre, les pertes vaginales sont un signal qui incite à consulter un spécialiste et qui ne s’arrête pas pendant un mois.

    3-4 mois après l'opération, la guérison est complète, l'utérus ne saigne plus.

    Pendant le premier mois après la chirurgie, vous ne pouvez pas:

    • boire de l'alcool
    • avoir des relations sexuelles
    • prendre des médicaments qui dilatent les vaisseaux sanguins
    • aller au sauna ou au bain, ainsi qu'un bain chaud
    • soulevez des objets lourds.

    Dès que la femme commence à avoir ses règles après la conisation du col de l'utérus, il est nécessaire d'utiliser uniquement des serviettes hygiéniques.

    Les deux premiers mois, vous ne pouvez pas utiliser de tampons, afin de ne pas endommager l'utérus guéri.

    La conisation est une intervention chirurgicale assez courante dans le domaine de la gynécologie moderne. Il vous permet de retirer une partie des tissus affectés, sans aucune conséquence et en préservant pleinement la fonction de fertilité de la femme. Tous les mois après la conisation, venez dès que le corps est prêt.

    Vous aimez ça? Laykni et économisez sur votre page!

    Conisation cervicale: conséquences

    Le plus souvent, après l’opération, la femme s’inquiète de douleurs dans le bas-ventre, dues à la traction. Des symptômes similaires peuvent durer jusqu'à 2 à 3 semaines. Les experts recommandent à leurs patients de prendre des analgésiques à ce moment-là.

    En ce qui concerne le début de la menstruation régulière, l'intervention chirurgicale n'affecte pas leur séquence. Les saignements menstruels se produisent généralement au moment opportun, mais leur intensité est plus prononcée. Au cours de cette période, de nombreuses femmes sont obligées de prendre des suppléments de fer pour compenser les pertes de sang.

    De telles manifestations ne doivent pas effrayer les patients, cependant, en présence de saignements graves, il convient de consulter un médecin. Une décharge abondante de sang au cours des premières règles après la chirurgie peut généralement être constatée chez 3% des femmes, mais la prudence dans ce cas n’interférera pas.

    Conisation du col utérin

    Brève description de la méthode de diathermoélectroconisation

    Cette méthode de traitement de la pathologie génitale féminine occupe la deuxième place dans le nombre total d'opérations effectuées pour ce groupe de patients. Dans les cliniques modernes d’interventions chirurgicales dans un lieu aussi intime et sensible, une électrode spéciale est utilisée: un conizer de norme européenne, modifié par un obstétricien-gynécologue Rogovenko S.

    L’essence de cette méthode de traitement réside dans le fait qu’à l’aide de ce couteau électrique, les tissus endommagés du col de l’utérus sont excisés par une section en forme de cône, le côté tranchant faisant habituellement face à l’intérieur de la cavité utérine. Le moignon résultant coagule à la place une gale qui disparaît après un certain temps.

    Cela dépend de la profondeur des lésions tissulaires causées par l'électrode et de la vitesse de mort des tissus coagulés lorsque les premières règles surviennent après la conisation du col de l'utérus.

    La diatherméroélectroconisation est largement utilisée pour le diagnostic différentiel des pathologies du vagin et du col utérin. À l'aide d'électrodes, une biopsie conizionnelle est réalisée. Grâce au tableau morphologique de la section couche par couche du tissu cervical, vous pouvez établir un diagnostic définitif et prescrire un traitement approprié à la femme malade.

    Il n'est pas nécessaire d'entrer dans tous les détails techniques du DEE chez les patients, car de telles choses sont intéressantes, surtout pour les spécialistes. Il est à noter que cette opération est réalisée sans anesthésie et que, dans de rares cas, l'administration locale de novocaïne ou de bupivocaïne est recommandée.

    Caractéristiques de la période postopératoire précoce chez ces patients

    Pendant les 10 à 15 jours suivant la conisation, les femmes se plaignent généralement auprès de leur médecin traitant des saignements abondants du vagin. Un schéma similaire peut être maintenu jusqu'à ce que la gale soit complètement rejetée de la cavité vaginale.

    Le médecin doit avertir la patiente avant la manipulation que les périodes abondantes qui suivent la conisation du col ne doivent pas l'effrayer. Alors le patient réagit à la chirurgie. Avec le temps, s'il n'y a pas de complications, le volume de sang menstruel reviendra progressivement au taux préopératoire habituel.

    Voir la vidéo sur la procédure:

    Problèmes postopératoires précoces

    Le délai de développement des violations des organes génitaux féminins associées à une conisation différée est de 3 à 5 mois à compter de la date de l'opération. Le plus souvent, cela comprend divers saignements du vagin lors de l'intervention ou à la suite d'un rejet précoce de la gale.

    Cette cohorte de patients peut développer un processus inflammatoire dans la région de l'utérus et des appendices. Des complications similaires surviennent chez 1 à 3% des femmes opérées.

    Les ouvertures du cycle menstruel sont le plus souvent simplement provoquées par l'opération pratiquée. Toutefois, les experts se réfèrent à l'hyperpolyménorrhée et à diverses hémorragies acycliques aux conséquences de l'excision cervicale. Si la période menstruelle d'une femme après la conisation du col utérin a commencé plus tôt, c'est le plus souvent une conséquence de la manipulation.

    Complications tardives chez les patients subissant une diathermoélectroconisation

    Si, après l'opération, plus de six mois se sont écoulés, les médecins parlent généralement des complications tardives de cette procédure médicale. Ceux-ci comprennent:

    • Le raccourcissement de la longueur du col utérin, accompagné d'un prolapsus de la membrane muqueuse du canal cervical.
    • Dans 5 à 7% des cas, les patients qui subissent une opération similaire développent un rétrécissement marqué du canal cervical. Подобная патология требует проведения оперативного увеличения диаметра специальными расширителями. Это необходимо для нормализации выделения крови из матки в период менструации.
    • Возможны воспалительные процессы, возникшие на месте операции. On distingue l’endométriose du col utérin et la pseudo-érosion de cette région. Une pathologie similaire a été décrite chez 12 à 18% des patients après conisation.

    De telles manipulations ont un grand nombre d'effets à long terme, mais il s'agit d'un sujet pour une conversation séparée. Nous notons seulement que différentes variantes du trouble du cycle ovarien-menstruel sont possibles chez 6 femmes ayant subi un DEE.

    Caractéristiques de la menstruation après de telles opérations

    Outre diverses complications associées au développement du processus inflammatoire dans la zone de l'opération, de nombreux patients s'inquiètent d'éventuelles anomalies menstruelles au cours de la période postopératoire. Le plus souvent, de tels problèmes surviennent dans les deux ou trois mois suivant la chirurgie.

    Lorsqu'une femme a commencé à avoir ses règles après la conisation du col de l'utérus, elle sera certainement attentive à leur profusion excessive. Cela est dû à la restructuration du système hormonal et aux réactions hémostatiques locales de son corps.

    Après le rejet de la croûte pendant 2 à 3 mois, la patiente subit un processus d'épithélialisation après l'excision du col de l'utérus. La durée des troubles menstruels dépend de la durée de la période de récupération.

    À long terme, des problèmes peuvent survenir pendant la menstruation si le diamètre du col de l'utérus diminue brusquement à la suite d'un spasme postopératoire. Le sang menstruel ne sort pas assez de l'utérus et peut conduire au développement du processus inflammatoire. Pour prévenir de telles complications, les experts ont recours à la bougienage du canal cervical.

    Selon les statistiques médicales modernes, des problèmes de menstruation après de telles opérations sont enregistrés chez 20% des patientes, alors qu’il est noté que ces troubles sont, en règle générale, temporaires.

    Traitement de saignement

    Si le patient présente des saignements précoces après la conisation, les actions des agents de santé dépendent de sa force et de sa durée. Les saignements excessifs nécessitent une hémostase supplémentaire avec l'aide de DEK avec un courant minimal ou diverses procédures hémostatiques locales.

    Bonne aide avec de tels problèmes tampons avec du peroxyde d'hydrogène, de l'adrénaline ou de l'acide aminocaproïque. Une solution chaude à 3% de peroxyde d'hydrogène est également recommandée sous forme de bains; il est conseillé de cautériser la surface de saignement avec du permanganate de potassium.

    S'il y a un besoin, il est possible d'arrêter le saignement rapidement. Dans ce cas, le col est cousu ou coagulé au laser.

    Les périodes abondantes, apparues après une telle manipulation, ne nécessitent dans la plupart des cas pas de traitement spécifique, car elles sont temporaires et fonctionnelles. En cas de risque de chute critique du nombre de globules rouges, un traitement symptomatique approprié est mis en œuvre.

    Nous vous recommandons de lire un article sur la dysplasie cervicale. Vous y apprendrez les causes de la pathologie et son diagnostic, les méthodes de traitement, l'efficacité du traitement conservateur et chirurgical, ainsi que la restauration du corps après le traitement.

    Comme mentionné ci-dessus, les troubles menstruels après conisation cervicale ne surviennent que chez 20% des patients. Selon cet indicateur, la diathermoélectroconisation est l'une des méthodes les plus bénignes de traitement des modifications pathologiques dans les tissus et les cellules de cet organe problématique chez la plupart des femmes. Cependant, en cas de menstruations prolongées et d’autres symptômes alarmants, il est préférable de consulter un médecin.

    Quelle est cette procédure et dans quels cas il est nécessaire

    En raison de maladies infectieuses et inflammatoires du système urogénital, de perturbations hormonales et d’autres processus pathologiques du corps de la femme, une partie de l’épithélium du segment inférieur de l’utérus subit des modifications atypiques. Cette condition nécessite une attention particulière, car dans certains cas, en l’absence de traitement approprié, la zone de transformation peut non seulement augmenter en taille, mais aussi se transformer en tumeur cancéreuse.

    Afin d'éviter des conséquences négatives, la médecine moderne propose de retirer les cellules atypiques, ce qui réduit le risque d'augmentation de la surface de la pathologie et facilite son diagnostic.

    Il y a les suivants indications pour conisation du col utérin:

    • diagnostic des zones de transformation sur colposcopie,
    • érosion
    • leucoplasie,
    • dysplasie 2 et 3 degrés,
    • polypes
    • défauts et cicatrices au cou qui empêchent la conception et le port d'un enfant,
    • récurrence de la pathologie après d'autres méthodes d'élimination de la zone touchée.

    Mais aussi cette procédure a un certain nombre de contre-indications:

    • inflammation dans les organes pelviens,
    • cancer invasif du col utérin,
    • limites floues de l'éducation pathologique,
    • maladies chroniques: insuffisance cardiaque ou rénale, diabète,
    • coagulation sanguine basse.

    Types de conisation cervicale

    Après les mesures préparatoires et l'examen du patient, le spécialiste suggérera plusieurs méthodes pour éliminer la muqueuse atypique:

    • excision au scalpel
    • électroconisation,
    • la cryoconisation,
    • retrait laser
    • chirurgie par ondes radio.

    Dans ce cas, le choix de la méthode est influencé par un grand nombre de facteurs, notamment la condition physique du patient, la taille du site atypique et l'équipement de l'établissement médical, étant donné que toutes les cliniques ne peuvent pas se permettre un équipement coûteux dans son arsenal.

    Dans notre pays, la méthode de conisation la plus courante dans les hôpitaux publics consiste à enlever une partie du cou. utilisant du courant ou une électroconisation. Dans la plupart des cas, après avoir effectué une telle procédure, la maladie réapparaît. Mais une conséquence négative de cette méthode est également la formation d’une cicatrice rugueuse, qui affecte négativement la fonction de reproduction du fait que le cou perd son élasticité et devient incapable de divulgation. Pour cette raison, l'électroconisation, de même que l'excision chirurgicale, ne s'applique pas aux femmes qui ne donnent pas. Un autre inconvénient de cette méthode est le risque de saignement lors de la sortie de la gale ou lors d’un effort physique au cours de la période suivant la chirurgie.

    Méthode de cryoconisation sur la base de l'utilisation de basses températures sur la surface de la membrane muqueuse, entraînant une nécrose de la zone atypique. Contrairement aux premières méthodes, elle présente plusieurs avantages: le risque de saignement d’ouverture est minimisé, il n’ya pas de douleur pendant la procédure. L'azote liquide est utilisé comme agent cryogénique.

    Retrait laser est réalisée à l'aide d'un faisceau de haute énergie, sous l'influence duquel les cellules anormales sont évaporées, cautérisées ou éliminées. Contrairement aux méthodes radicales de conisation, cette méthode est moins traumatisante, cependant, comme dans les deux premiers types d’interventions, une croûte se forme sur le cou. En raison de la douleur intense associée à la procédure sous anesthésie générale.

    Le moyen le plus efficace d'éliminer la pathologie est considéré conisation des ondes radio le col. Au cours de cette procédure, les tissus atypiques sont exposés à un courant haute fréquence. Sous son influence, les cellules qui forment la zone de pathologie meurent. Contrairement à l'électroconisation, une telle procédure utilise un courant de fréquence plus élevée, ce qui permet d'éviter les dommages aux tissus voisins et réduit considérablement la durée de la procédure.

    Caractéristiques de la période postopératoire

    Après une telle intervention dans la vie d'une femme, il y a des changements mineurs:

    1. Pour éliminer le risque de complications, le patient est fortement recommandé s'abstenir de sexe et d'exercice dans un mois.
    2. Vous ne pouvez pas surchauffer le corps en prenant un bain ou une douche chaude, car cela peut provoquer des saignements.
    3. Dans les premières règles comme moyen hygiénique autorisé utilisation de joints uniquement, car la stagnation de la décharge peut provoquer une inflammation du vagin.

    La période de cicatrisation est d'environ 3 à 4 semaines et se termine par l'écoulement d'une croûte. À ce stade, le patient peut ressentir une gêne dans la zone intime et détecter une petite quantité de décharge sombre dans les sous-vêtements.

    Comment la conisation affecte-t-elle la maternité

    Comme, à la suite des manipulations, une partie du cou est enlevée, lors des grossesses suivantes insuffisance cervicale peut développer (raccourcissement pathologique du corps et sa divulgation prématurée). Une telle complication de grossesse implique couture du cou ou installation d'un dispositif d'obstétrique spécial - pessaire.

    Même si la période de port d'un enfant s'est écoulée sans complications, le cou qui a perdu son élasticité ne pourra pas s'ouvrir suffisamment. La conisation est donc l'une des indications de césarienne planifiée.

    Caractéristiques de la menstruation après conisation du col utérin

    À l’issue de cette intervention dans le système de reproduction, un certain nombre de femmes notent échec du cycle menstruel. Alors le corps réagit aux changements. Il se rétablit généralement 2-3 mois après la chirurgie.

    Au cours de la première menstruation est célébrée. avoir plus fluide, car pendant cette période il y a une restauration intensive du fond hormonal et de la régénération des tissus endommagés.

    Si, toutefois, en raison du rétrécissement du canal cervical, le sang menstruel ne sort pas correctement, la patiente doit consulter immédiatement un gynécologue, car la stagnation du liquide peut provoquer une inflammation.

    Conclusion

    La santé des femmes a besoin d'une considération particulière. Si les médecins insistent sur la conisation cervicale, ne refusez pas, car des complications après tout changement structurel de cette partie de l'appareil reproducteur peuvent conduire au développement d'une tumeur cancéreuse et, par conséquent, à l'ablation complète de cet organe.

    Pin
    Send
    Share
    Send
    Send