L'hygiène

Aménorrhée causes, symptômes, traitement

Pin
Send
Share
Send
Send


La classification repose sur deux types d'aménorrhée: faux et vrai. Avec une fausse aménorrhée, les modifications cycliques et hormonales des ovaires et de l'utérus sont préservées, mais les sécrétions menstruelles du tractus génital sont absentes en raison de tout obstacle anatomique. De tels obstacles peuvent servir de malformations congénitales des organes génitaux: atrésie du vagin, du col utérin ou de la membrane vierge. Ainsi, en fonction du défaut anatomique associé à une fausse aménorrhée, du sang menstruel peut s'accumuler dans les trompes de Fallope (hématosalpinx), la cavité utérine (hématomètre) ou le vagin (hématocolos).

L'aménorrhée vraie est caractérisée par l'absence de saignement menstruel et les processus cycliques les provoquant dans le corps. Avec une véritable aménorrhée, l'ovulation est absente et la grossesse devient impossible. Selon les raisons, l’aménorrhée vraie peut être physiologique ou pathologique.

L'aménorrhée physiologique n'est pas une affection douloureuse, elle est causée par des conditions naturelles (grossesse, allaitement) ou l'âge d'une femme (enfance, ménopause). L'aménorrhée pathologique est au contraire un symptôme alarmant indiquant des troubles fonctionnels ou organiques dans le corps de la femme. Si la menstruation ne se produit pas initialement à l'adolescence, ils parlent d'aménorrhée primaire. Dans les cas où les menstruations régulières sont terminées pour une raison quelconque, l'aménorrhée est considérée comme secondaire.

Les principales causes d'aménorrhée primaire

Les causes de l'aménorrhée primaire peuvent être génétiquement déterminées (héréditaires), des facteurs anatomiques et psycho-émotionnels. Chez de nombreux patients présentant une aménorrhée primaire dans les antécédents familiaux, l'apparition de la menstruation chez la mère ou des soeurs plus âgées est constatée plus tard (après 17 ans). Dans de tels cas, parler des facteurs héréditaires causant une aménorrhée. L'aménorrhée primaire est observée dans le syndrome de Turner, une maladie caractérisée par le sous-développement des glandes sexuelles à la suite du développement anormal des chromosomes sexuels.

Les facteurs anatomiques de l'aménorrhée primaire comprennent le retard physique général, qui se manifeste par des caractéristiques corporelles (maigreur, manque de poids, poitrine non développée, bassin étroit, etc.), ainsi que des anomalies dans le développement des organes génitaux (prolifération excessive du canal vaginal ou de l'hymen). Les principaux responsables de l'aménorrhée primaire sont le stress, de graves bouleversements psycho-émotionnels, l'anorexie et un effort physique épuisant. De tels facteurs sont extrêmement dangereux pour un organisme adolescent non développé, car ils provoquent des perturbations au stade de la formation de la fonction menstruelle.

Traitement de l'aménorrhée primaire

Les principes de traitement de l'aménorrhée primaire visent à éliminer ou à corriger les facteurs qui l'ont provoquée. Un traitement hormonal substitutif tout au long de la vie (œstrogénisation) est indiqué chez les patients atteints du syndrome de Turner. Lorsque le développement physique et reproductif est retardé, on prescrit aux filles un régime visant à développer la masse musculaire et la graisse et un traitement hormonal stimulant la fonction menstruelle. L'hormonothérapie doit être effectuée sous la stricte surveillance d'un gynécologue et d'un endocrinologue. Si l'aménorrhée primaire est causée par des raisons anatomiques, il est procédé à l'élimination chirurgicale des obstacles - création des conditions propices à la circulation normale du sang menstruel de l'utérus à travers les voies sexuelles vers l'extérieur.

Avec une instabilité émotionnelle accrue, un traitement visant à renforcer le système nerveux est réalisé. À un jeune âge, il est particulièrement dangereux de participer à différents régimes: se limiter à un régime entraîne un apport insuffisant en protéines, lipides, composés de vitamines et de minéraux, retardant le développement, notamment le développement sexuel, et l'aménorrhée. Vous devez éviter les loisirs comme les sports de force: haltérophilie, arts martiaux, musculation, etc.

Les principales causes d'aménorrhée secondaire

L'aménorrhée secondaire survient chez environ 10% des femmes âgées de 17 à 45 ans et est considérée comme un dysfonctionnement menstruel grave. Les facteurs qui affectent le plus souvent la cessation de la menstruation établie et le développement d'une aménorrhée secondaire sont:

  • anorexie, perte de poids progressive due à un régime serré ou à des exercices difficiles - chez 38% des femmes

La plupart des patients présentant une aménorrhée secondaire sont victimes de régimes à la mode et d'anorexie, un trouble mental et physique grave caractérisé par un désir obsessionnel de perdre du poids. Le refus ciblé de manger, l’abus de laxatif, les vomissements artificiels au cours de l’anorexie entraînent une perte de poids importante et le développement de troubles psychosexuels, de dépression, de constipation et d’aménorrhée secondaire.

L'hirsutisme, l'acné, une altération du métabolisme des graisses, l'aménorrhée et l'absence de grossesse sont des symptômes caractéristiques qui peuvent être utilisés pour suspecter des modifications polykystiques des ovaires.

  • ménopause précoce - chez 22% des femmes

La ménopause est considérée précoce (prématurée) si la menstruation cesse chez une femme de moins de 40 ans en raison d'une insuffisance de la fonction ovarienne. Le stress à long terme peut provoquer une ménopause prématurée et une aménorrhée.

  • hyperprolactinémie - chez 11% et d’autres facteurs d’aménorrhée secondaire.

L'hyperprolactinémie est une affection provoquée par une augmentation du taux de l'hormone prolactine dans le sang. Elle se caractérise par des sécrétions lactées des glandes mammaires, divers troubles de la fonction menstruelle, jusqu'à la cessation complète de la menstruation - aménorrhée.

Dans certains cas, la cessation de la menstruation peut constituer une réaction temporaire aux chocs nerveux et permettre de récupérer après un certain temps de manière indépendante, sans intervention supplémentaire. Cependant, dans la plupart des cas, l'aménorrhée secondaire nécessite une intervention médicale qualifiée.

Diagnostic de l'aménorrhée secondaire

Lors de l'admission gynécologique chez une patiente se plaignant de la cessation de ses règles, la grossesse est exclue en premier lieu et les moments à l'origine du développement d'une aménorrhée secondaire sont clarifiés: intérêt pour l'alimentation, surcharge physique et mentale, maladies concomitantes, temps de ménopause chez les mères et les grands-mères, etc. Gynécologue évalue la taille et le poids du patient, leur relation les uns avec les autres et les indicateurs de la norme. Dans certains cas, la dystrophie ou, à l’inverse, l’obésité peuvent entraîner une aménorrhée secondaire due à des perturbations hormonales et physiologiques du corps.

Si vous pensez que l'aménorrhée secondaire est un examen, l'objectif est d'identifier la nature du dysfonctionnement ovarien. À cette fin, l’étude du niveau des hormones (principalement la prolactine, les gestagènes, les œstrogènes, la chromatine sexuelle, la karyotine), l’échographie pelvienne (pour exclure les ovaires polykystiques et déterminer l’état de l’endomètre). En outre, un graphique des variations de la température rectale est établi et une analyse cytologique d'un frottis du fornix postérieur vaginal est réalisée pour déterminer la saturation en œstrogènes du patient.

Le "symptôme de la pupille" est un test de diagnostic important pour l'aménorrhée secondaire. Au cours du cycle normal du cycle menstruel, du sixième au vingtième jour, le diamètre de l'orifice externe du col utérin, rempli de mucus clair, augmente et, vu de près, ressemble à une pupille. Pour l'aménorrhée est caractérisée par une légère divulgation de la gorge utérine et une petite quantité de mucus. Sur la base des résultats obtenus, la cause de l'aménorrhée secondaire est généralement établie et le traitement est prescrit.

Traitement de l'aménorrhée secondaire

Le traitement de l'aménorrhée secondaire vise à éliminer les facteurs qui la provoquent.

L'aménorrhée, associée à une forte diminution de poids ou d'effort physique, est la conséquence d'un mode de vie médiocre et nécessite son changement. Un indicateur essentiel du déroulement normal du cycle menstruel chez une femme adulte est la perte de poids de 10 kg ou plus, ainsi que le poids vif de moins de 50 kg. Jusqu'à la normalisation complète de la fonction menstruelle, les contraceptifs oraux progestatifs sont généralement prescrits sans aucune composante œstrogénique. L'aménorrhée secondaire est souvent éliminée sans traitement hormonal, sous réserve d'un effort physique raisonnable, d'un régime alimentaire rationnel, du travail et du repos, ainsi que de la normalisation du contexte psycho-émotionnel.

L'aménorrhée secondaire qui se développe dans le syndrome des ovaires polykystiques nécessite le traitement d'une maladie de fond. Afin de normaliser le cycle ovulatoire, on prescrit des contraceptifs hormonaux à la polycystose des ovaires ou une diathermocoagulation laparoscopique du tissu de l'organe (si indiqué).

L'hyperprolactinémie, en tant que facteur du développement de l'aménorrhée, est éliminée par la prise de médicaments - des agonistes de la dopamine qui abaissent le taux de prolactine. L'efficacité du traitement est déterminée par le contrôle de la température basale, dont l'augmentation indique la fin de l'ovulation. Avec des lésions tumorales de l'hypophyse montré intervention neurochirurgicale. L'aménorrhée secondaire due à la ménopause prématurée est corrigée par un traitement hormonal substitutif à long terme.

Le traitement antirétroviral et la fécondation in vitro, appliqués avec succès par la gynécologie moderne, permettent aux femmes de mener une grossesse avec ménopause prématurée et aménorrhée secondaire non traitable. Dans de tels cas, un ovule ou un embryon de donneur est utilisé pour les méthodes d'insémination artificielle (à l'aide des méthodes ICSI, PIXY ou IMSI). Ensuite, les embryons sont transplantés dans l'utérus de la future mère.

L'arrêt soudain de la menstruation chez les femmes en âge de procréer (aménorrhée secondaire) est un signe de détresse et de dysfonctionnement du corps qui nécessite une attention particulière. Certains changent facilement de mode de vie, d’autres ont besoin de soins médicaux qualifiés. Le danger d'aménorrhée est qu'il est toujours associé au facteur d'infertilité féminin.

Aménorrhée Lactationnelle

L'absence de menstruations et de changements cycliques hormono-dépendants dans le système reproducteur, accompagnant la période d'allaitement de l'enfant, est appelée aménorrhée de lactation. L'aménorrhée liée à la lactation est une méthode de contraception physiologique basée sur l'absence d'ovulation et, par conséquent, sur l'impossibilité de devenir enceinte. Cependant, la méthode de l'allaitement maternel et de l'aménorrhée n'est efficace que six mois après l'accouchement et uniquement pendant l'allaitement.

Les conditions pour l'efficacité de l'aménorrhée de lactation en tant que méthode de contraception sont les suivantes: le respect des règles suivantes:

  • nourrir l'enfant pour chacune de ses demandes au moins 6 fois par jour,
  • alimentation de nuit obligatoire,
  • manque de nourriture mixte et complémentaire.

Le mécanisme de l'aménorrhée liée à l'allaitement repose sur la suppression de l'ovulation chez la femme qui tète constamment du lait maternel et, par conséquent, sur l'absence de cycle menstruel et de grossesse. L'efficacité de l'effet contraceptif dans l'aménorrhée de l'allaitement est proche de 98%. Parmi les avantages incontestables de la méthode d'aménorrhée liée à l'allaitement - fiabilité élevée, naturel, avantages pour l'enfant, facilité d'utilisation, pas d'effets secondaires, récupération rapide après l'accouchement.

Parmi les inconvénients de l'aménorrhée liée à l'allaitement, en tant que méthode de contraception, figurent la courte durée de la protection contre la grossesse (maximum six mois) et l'obligation impérative de respecter toutes les conditions d'efficacité. En outre, l'aménorrhée liée à l'allaitement ne garantit pas la protection contre les infections génitales et les maladies vénériennes (y compris le VIH et l'hépatite B). S'il est impossible d'utiliser l'aménorrhée de lactation comme méthode principale de contraception, il convient de choisir un moyen de protection plus fiable contre les grossesses non désirées, en collaboration avec un gynécologue attentif.

Aménorrhée primaire: Causes

Chez une femme, les causes d'aménorrhée primaire peuvent être observées si:

  • le corps est observé des phénomènes anormaux de nature génétique.
  • Le travail d'éléments aussi importants que l'hypophyse, l'hypothalamus et le cerveau est altéré. En d'autres termes, chez les personnes souffrant d'aménorrhée, le système hypothalamo-hypophysaire ne peut pas fonctionner normalement. C'est elle qui est directement responsable de veiller à ce que le cycle menstruel se déroule selon l'horaire requis et sans aucune irrégularité.
  • Si les organes génitaux se développent anormalement. Ces violations dans leur structure sont appelées anatomiques. Par exemple, dans le développement normal du corps de la femme, l'utérus y est présent et le vagin ne coagule pas. Si elle est râpée, cela peut alors être l’une des principales causes de l’aménorrhée. Si le col de l'utérus présente une prolifération excessive, c'est aussi une raison pour sonner l'alarme et prendre des mesures en rapport avec la prévention de la maladie décrite dans l'article.

Phénomènes anormaux

Il faut se rappeler que dans l'hymen de toute fille en bonne santé, il doit y avoir un trou. S'il n'est pas là, c'est aussi un sujet de préoccupation assez important.

Le fait est que c'est dans de telles conditions que se développe la «fausse aménorrhée». Du fait de son impact négatif, le sang menstruel ne peut pas sortir normalement, ce qui peut avoir des conséquences plutôt négatives pour le corps de la femme.

Il est à noter que la «fausse aménorrhée» n’affecte pas le fonctionnement normal des ovaires et ne perturbe pas le flux menstruel.

Aménorrhée secondaire: causes

Causes possibles d'aménorrhée secondaire:

  • La survenue d'une aménorrhée secondaire peut être causée par la présence régulière dans la vie quotidienne d'une personne présentant un stress physique considérable, d'un grand vagin, etc. Par conséquent, le fait que ce type de maladie soit souvent affecté par des personnes dont le travail est directement lié au sport professionnel n’est absolument pas surprenant.
  • Si une femme est constamment sous-alimentée, elle court également un risque accru. C'est dommage que tout le monde ne le sache pas. Une femme qui est désireuse de perdre du poids et qui aime constamment les régimes mono à la mode et sur une base permanente peut tomber malade avec une aménorrhée secondaire. Par conséquent, ne vous efforcez pas trop de trouver une silhouette mince. Un zèle excessif pourrait bien conduire à l'anorexie. Et cette maladie insidieuse, à son tour, est également incluse dans une liste particulière de maladies pouvant par la suite causer une aménorrhée secondaire.
  • La fracture de la glande thyroïde, non moins souvent, devient un catalyseur pour l'apparition ultérieure d'aménorrhée secondaire. Surtout si une femme souffre d'hypothyroïdie ou de thyrotoxicose.
  • Une glande pituitaire enflée conduit souvent à une aménorrhée secondaire. Dans les milieux médicaux, une telle tumeur est appelée prolactinome. Il est classé comme bénin et augmente le niveau d'une hormone appelée prolactine dans le corps.

Pathologie ovarienne

  • Les patients ayant des ovaires peuvent également déclencher une aménorrhée secondaire. Il existe plusieurs maladies communes de ces organes. Ils se produisent tous à la suite de troubles endocriniens. Les syndromes d'ovaires polykystiques, résistants et épuisés se rencontrent le plus souvent dans la pratique médicale. Si les ovaires gonflent, cela peut également causer une aménorrhée secondaire. De plus, dans ce cas, les types de tumeurs spécifiques importent peu.
  • Comme indiqué au début de cet article, une fausse aménorrhée secondaire peut apparaître si le vagin ou le canal cervical est envahi par la végétation. En outre, il se manifeste lorsque le processus de fusion se produit directement dans l'utérus.
  • Une autre raison qui conduit à cette maladie est le grand nombre d'expériences émotionnelles.

Absence de règles - c'est de l'aménorrhée

De la description ci-dessus, il est clair que l'absence de menstruation, c'est une aménorrhée. Bien entendu, les symptômes sont directement liés à la cessation de la menstruation. A l'avenir, tout cela conduira à une altération significative de la fonction de reproduction et à la survenue d'une infertilité. Les autres types de symptômes de cette maladie se distinguent par leur spécificité et dépendent directement du type de la maladie elle-même.

Par exemple, une fausse aménorrhée provoque chez la femme des douleurs abdominales qui, de par leur nature, rappellent beaucoup les contractions. Ils se terminent dans deux ou trois jours. Au cours de ce processus, il est fort possible que les glandes mammaires du patient grossissent considérablement, que sa tête fasse régulièrement mal et que des nausées apparaissent.

Comme le lecteur le sait déjà, la tumeur hypophysaire peut également provoquer une aménorrhée. Avec cette forme de maladie, le lait expire de la poitrine du patient, il devient excessivement irritable et souffre des mêmes maux de tête.

Si la maladie est causée par des anomalies de nature génétique, elle affecte les organes génitaux et les empêche de se développer correctement. En règle générale, les filles souffrant de cette pathologie ne sont pas trop harmonieuses dans leur propre physique. Ils sont très grands et ont des bras excessivement longs. Alors que leur torse est très petit.

Если женщина страдает от аменореи по причине нарушений эндокринного характера, ее обычно бросает в жар, в организме присутствует ощутимая слабость, а сердце болит. Особенно ярко данные симптомы проявляются у молодых барышень. Если у пациентки поликистозные яичники, то она стремительно поправляется, покрывается волосами (речь идет о большинстве телесных участках), а инсулин в крови становится настолько высоким, что это негативно влияет на весь организм.

Toute manifestation anormale d'aménorrhée nécessite un traitement immédiat. Pour ce faire, demandez l'aide d'un gynécologue.

Médicaments pour l'aménorrhée

Le traitement approprié de l'aménorrhée dépend de la forme de la maladie et de sa gravité. La tâche principale de presque tous ces traitements est de forcer les ovaires à fonctionner normalement. Pour ce faire, les médecins utilisent un traitement spécial appelé remplacement hormonal.

Pour le traitement des adolescents en retard de puberté, les œstrogènes sont le plus souvent utilisés. Des types de médicaments similaires peuvent aider les femmes dont les ovaires fonctionnent mal en raison de troubles endocriniens.

Sans progestatif, il sera difficile de guérir l'aménorrhée primaire et secondaire.

Le syndrome des ovaires polykystiques est rapidement guéri à l'aide d'analogues d'hormones spécifiques de la gonadotrophine. Ils sont également capables d'accélérer le processus de grossesse. Et avec leur aide, ils restaurent souvent le système hypothalamo-hypophysaire, guérissant ainsi l'un des principaux types d'aménorrhée.

Dans le cas où le syndrome des ovaires polykystiques ne veut pas obstinément se retirer, un traitement avec des contraceptifs oraux combinés œstrogène-progestatif peut être utile.

Afin de soigner une femme stérile souffrant, entre autres, d'aménorrhée secondaire, les gynécologues se tournent de plus en plus vers les services d'antiœstrogènes. Ils sont produits exclusivement à base non synthétique.

La durée du traitement pour tous les types d'aménorrhée ne peut être strictement réglementée. Tout dépend des caractéristiques individuelles d'un patient et de la gravité de sa maladie.

N'oubliez pas les avantages des remèdes homéopathiques à base de plantes, qui ont un effet positif sur la normalisation du cycle menstruel et calment le système nerveux.

Parfois, pour réussir la neutralisation de l'aménorrhée, il est nécessaire de recourir même aux services de neurochirurgiens. Après tout, ils sont les seuls à pouvoir effectuer la procédure pour enlever une glande pituitaire enflée. Parfois, il est tout à fait possible de faire de la radiothérapie. Et les chirurgiens sont souvent orientés vers le traitement compétent et sûr de la fausse aménorrhée.

L'utilisation de la laparoscopie aide beaucoup les patients infertiles. Grâce à cette méthode microchirurgicale relativement nouvelle, ils stimulent l'ovulation, ce qui augmente considérablement les chances de grossesse.

Il existe de tels types d'aménorrhée, pour réussir l'élimination, il est nécessaire de ne pas se focaliser sur l'impact sur la maladie elle-même, ni sur la lutte contre ce qui la cause. Par exemple, des charges de stress impressionnantes, une nette diminution des paramètres de poids corporel, etc.

Un mode de vie approprié et des exercices réguliers sont également nécessaires pour vaincre la maladie. Bien sûr, tout cela devrait être fait, après avoir consulté un spécialiste. Ces nuances sont particulièrement pertinentes si les troubles endocriniens sont causés par une aménorrhée. Après tout, un diabète ou une athérosclérose peuvent également survenir ultérieurement.

Traitement à l'aménorrhée des remèdes populaires

Où, en réalité, sans eux? Les remèdes populaires traitent l'aménorrhée. Cependant, il convient de souligner immédiatement que les femmes enceintes qui luttent catégoriquement contre l'aménorrhée ne peuvent pas se tourner vers les herbes et les teintures.

Le plus populaire des remèdes populaires pour l'aménorrhée et disponible pour les recettes profanes:

Le plus souvent, le persil et les oignons (ses enveloppes) sont utilisés pour lutter contre l'aménorrhée. Ils sont brassés et les teintures sont bues trois fois par jour. Naturellement, chacun des deux composants est une recette séparée.

Outre le diabète et l'infertilité déjà mentionnés ci-dessus, la complication la plus terrible est le cancer de l'endomètre. Parfois, les femmes qui ont eu cette maladie perdent leur enfant à la suite d'une fausse couche.

Partager "Causes, symptômes, traitement d'aménorrhée"

Classification des maladies

Il existe plusieurs types de pathologie:

  • Fausse aménorrhée - les saignements menstruels sont absents dans ce cas, cependant, des modifications hormonales et périodiques des ovaires et de l'utérus se produisent. La cause de cette affection est un obstacle anatomique congénital: l’utérus, le vagin ou l’hymen envahi par la végétation. Le sang s’accumule ensuite dans le vagin, l’utérus ou les trompes.
  • Aménorrhée vraie - le cycle est complètement cassé, l'ovulation chez une femme ne se produit pas, ainsi elle ne peut pas devenir enceinte.
  • Vrai physiologique - si elle est associée à des changements corporels ou à des états naturels liés à l’âge (grossesse, allaitement), vous ne devez pas avoir peur. Mais l'option pathologique doit être alertée, car nous parlons ici d'une violation de la fonction physiologique.

Et aussi il y a une aménorrhée primaire et secondaire. Le premier type est l’absence de signes de maturité chez les filles de plus de 14 ans. Cela inclut également les filles qui ont développé des caractéristiques sexuelles secondaires, mais en l'absence de saignement menstruel (16 ans). Secondaire - violation physiologique du cycle pendant 6 mois ou plus.

L'aménorrhée liée à l'allaitement est un type distinct. Dans ce cas, la menstruation est absente en raison du fait que le corps de la femme ne subit pas de changements cycliques, car la jeune mère allaite le bébé. En fait, le processus de succion inhibe l'ovulation, l'ovule ne mûrit pas et le début d'une grossesse répétée devient impossible.

La méthode contraceptive d'aménorrhée liée à l'allaitement permet de prévenir la conception avec une efficacité de 98%. Cependant, il ne fonctionne que 6 mois après l'accouchement et à condition que la femme continue à allaiter. Dans le même temps, donner le sein au bébé devrait être au moins 6 fois par jour, vous ne devriez pas sauter l'alimentation du soir, l'enfant à ce moment-là ne devrait pas recevoir d'aliments complémentaires ni le transférer à un régime mixte.

L'aménorrhée liée à la lactation est considérée comme une méthode de contraception fiable, sans prendre de pilules nuisibles au corps. Cependant, vous pouvez vous protéger de cette manière pendant seulement six mois. Et il n'est pas capable de protéger les femmes contre les infections génitales.

Causes de développement

Avant de commencer le traitement de l'aménorrhée, il est nécessaire de déterminer ce qui a déclenché son apparition. Cela dépend de cette tactique thérapeutique et des méthodes utilisées. L'aménorrhée primaire a les causes de développement suivantes:

  • anomalie génétique
  • facteurs psycho-émotionnels
  • Syndrome de Shereshevsky-Turner (les glandes sexuelles ne sont pas complètement formées, car un développement anormal des chromosomes sexuels se produit),
  • situations stressantes
  • retard général du développement (physique)
  • violation des glandes endocrines: hypophyse, hypothalamus,
  • problèmes avec la fonctionnalité du cerveau.

L'aménorrhée secondaire survient chez 10% des femmes et est déclenchée par les raisons suivantes:

  • intoxication chronique, en raison de laquelle l'intoxication se produit,
  • la présence de maladies infectieuses chroniques ou aiguës,
  • avortement
  • effort physique intense (l'aménorrhée est souvent observée chez les athlètes professionnels),
  • pathologies thyroïdiennes,
  • tuberculose génitale,
  • anorexie (adhésion stricte à un régime alimentaire caractérisé par une forte diminution du poids corporel et un épuisement complet du corps),
  • une intervention chirurgicale pour enlever l'utérus et les ovaires,
  • L’hyperprolactinémie provoque également une aménorrhée secondaire (la quantité d’hormone dans le sang augmente de façon dramatique, de sorte qu’une femme peut avoir un écoulement des glandes mammaires),
  • ménopause précoce (si elle a commencé chez une femme avant 40 ans),
  • ovaires polykystiques (cette maladie est caractérisée par l’absence de grossesse et le métabolisme des lipides).

Lorsque l'aménorrhée apparaît, il faut d'abord en déterminer les causes. Sans cela, il est impossible de prescrire un traitement efficace pouvant aider.

Symptômes de pathologie

L'absence de saignement menstruel est la principale manifestation d'une aménorrhée primaire ou secondaire. Un tel symptôme apparaît brusquement ou progressivement. Par exemple, la menstruation peut être absente pendant plusieurs mois, puis réapparaître. Cependant, la maladie ne disparaît pas du tout, les pertes durant cette période seront de courte durée et très rares. Il y a d'autres symptômes d'aménorrhée:

  • Hirsutisme - une femme commence à avoir des cheveux de type masculin: au-dessus de la lèvre, sur le menton, la poitrine, les cuisses. Le plus souvent, ce phénomène provoque des ovaires polykystiques. En outre, le patient apparaît acné sur le visage, augmente le poids corporel,
  • Douleur dans l'abdomen (dysménorrhée) - Cela signifie que le sang s'accumule dans l'utérus ou le vagin. Ce symptôme survient environ 2-3 jours. La nature de la douleur est souvent sourde et douloureuse.
  • galactorrhée - l'allocation de différentes quantités de lait des glandes. Pour le stade initial du développement de la maladie, un tel symptôme n’est pas caractéristique,
  • acné - la fonction des glandes sébacées change, entraînant la formation de nodules de couleur rouge sur la peau. Ils sont assez douloureux. La principale localisation de l'acné est le visage
  • l'obésité, ainsi que des processus métaboliques altérés dans le corps,
  • infertilité - l'aménorrhée secondaire conduit souvent à cela. Outre le fait qu’une femme n’ait pas d’ovulation, la cellule fécondée ne pouvait tout simplement pas être fixée dans l’utérus,
  • l'ostéoporose est une diminution de la densité minérale osseuse.

Et vous pouvez sélectionner certains types d'aménorrhée caractérisés par de tels signes:

Selon la CIM-10, la pathologie a les codes suivants: aménorrhée primaire - 91,0, secondaire - 91,1, genèse incertaine - 91,2.

Diagnostic de pathologie

Les méthodes et les outils qui seront utilisés pour l'examen, ainsi que leur volume, varient selon que le patient développe une aménorrhée primaire, secondaire ou liée à l'allaitement. Il est déterminé par le médecin traitant. Pour le diagnostic peut avoir besoin de telles méthodes:

  • réparer les plaintes d'une femme - pendant que le médecin doit trouver les raisons qui ont provoqué la pathologie: défauts physiologiques, surcharge mentale ou physique, s'il existe une prédisposition héréditaire. Le poids et la taille du patient sont évalués,
  • examen gynécologique
  • étude des taux d'hormones (prolactine, œstrogène, cariotine, progestatif),
  • Échographie de la cavité abdominale et du petit bassin. Cette étude aidera à déterminer l'état de l'endomètre, confirmer ou infirmer l'ovaire polykystique,
  • programmer une diminution et une augmentation de la température rectale,
  • test sanguin biochimique,
  • examen cytologique d'un frottis prélevé à la surface du fornix vaginal postérieur,
  • détermination du caryotype avec aménorrhée primaire,
  • hystéroscopie de l'utérus pour vérifier l'état de l'endomètre,
  • Rayons X, tomodensitométrie, IRM, rayons X du cerveau, et il est nécessaire de visualiser la région de la selle turque,
  • hystérosalpingoscopie - cette procédure est effectuée pour déterminer le degré de perméabilité des trompes de Fallope,
  • laparoscopie diagnostique.

Ce qui est aménorrhée est facile à comprendre, des difficultés commencent pendant son traitement. Cette maladie n’est traitée qu’après l’obtention des résultats des enquêtes.

Caractéristiques du traitement traditionnel de la maladie

Le traitement dépend de la cause de la maladie. Cependant, le traitement hormonal est presque toujours utilisé. On peut prescrire au patient de tels médicaments pour lutter contre l'aménorrhée primaire ou secondaire:

  • Estrogènes: Estropharm, Folliculin. Ils sont nécessaires pour restaurer les troubles endocriniens de la fonction ovarienne. Et aussi ils ont besoin de filles qui ont un retard dans la puberté, si la pathologie n'est pas provoquée par des maladies neurologiques,
  • progestatif: Utrozhestan, Duphaston. L'aménorrhée primaire et secondaire sont traitées avec ces médicaments,
  • contraceptifs oraux combinés œstrogènes et progestatifs: Janine. Ils sont efficaces dans les ovaires polykystiques existants,
  • drogues synthétiques non hormonales: Clomiphene. Ils sont utilisés pour lutter contre l'infertilité causée par une aménorrhée secondaire. En raison de ces facteurs, une hyperstimulation ovarienne se produit.

La durée du traitement hormonal de l'aménorrhée (primaire ou secondaire) est déterminée par le médecin dans chaque situation spécifique. Le gynécologue-endocrinologue doit nécessairement contrôler strictement le processus de traitement.

Des plantes médicinales sont souvent prescrites pour améliorer l'état du patient: Remens, Mastodinon. Ils peuvent ajuster la fonctionnalité du système hypothalamo-hypophysaire, ajuster le cycle menstruel.

Si la forme secondaire de la maladie est provoquée par une forte diminution de poids due à un régime ou à un état émotionnel complexe, il est alors nécessaire de prendre des mesures pour restaurer son poids complet. Il est nécessaire d'ajuster la nutrition et d'éliminer les facteurs qui contribuent à la détérioration de l'état psychologique de la femme. Nous avons besoin de médicaments pour stabiliser et renforcer le système nerveux.

Intervention chirurgicale

Le traitement de la maladie est également effectué chirurgicalement. Cela est nécessaire si la pathologie est apparue en raison de défauts anatomiques chez la fille. Par exemple, lorsque le canal cervical est sous-développé, il est dilaté à l’aide de l’extenseur de Gegar. Pour obtenir le résultat souhaité, la procédure doit être effectuée plusieurs fois.

Si des épissures sont détectées, elles doivent être retirées à l’aide d’une hystérésoroscopie. Si une aménorrhée est apparue en raison d'un fonctionnement incorrect de l'hypophyse, cette glande est détruite de manière opérationnelle.

En cas d'ovaire polykystique, une laparoscopie est appliquée au patient. La procédure étant peu invasive, le patient ne fera pas beaucoup de mal. De plus, le processus de récupération après une telle opération a une courte durée. Au cours de l'intervention, la patiente retire les fragments ovariens altérés. Après cela, une grossesse souhaitée peut survenir chez 70% des patientes.

Traitement de la maladie remèdes populaires

Beaucoup de femmes sont intéressées par: si n'importe quel type d'aménorrhée est diagnostiqué, il peut être utilisé pour le traitement, à l'exception des comprimés. L'hormonothérapie ne remplacera rien, puisqu'elle élimine la cause même de l'apparition d'une pathologie. Cependant, avec cette pathologie, l’utilisation de décoctions ou de perfusions à base de plantes peut être une méthode de traitement supplémentaire. Utiles pour l'aménorrhée seront ces recettes:

  • décoction de persil: vous avez besoin de 3 c. l les légumes pré-hachés versent deux tasses d’eau bouillante. Le liquide doit être dans un thermos où il est aspiré pendant 10 à 12 heures. En outre, le bouillon est filtré et consommé avec une aménorrhée trois fois par jour, 0,5 tasse. Le cours de thérapie dure au moins 3 semaines,
  • décoction d'oignons: faites-la bouillir jusqu'à ce que l'eau soit foncée. Une fois que le liquide a refroidi, il doit être égoutté puis pris 0,5 tasse avant les repas trois fois par jour.
  • décoction de camomille - pour sa préparation nécessite 1 c. matières premières et un verre d'eau bouillie. Il faut boire comme du thé,
  • Teinture de Rhodiola Rosea - vous pouvez l'acheter à la pharmacie. Prenez-le devrait être de 10 gouttes, diluées dans une petite quantité d’eau, pas plus de 3 fois par jour. Il est préférable de boire le remède contre l'aménorrhée le matin et avant le déjeuner. Une prise ultérieure peut provoquer une augmentation de l'excitabilité nerveuse, de l'insomnie,
  • décoction de Rhodiola - vous avez besoin de 10 grammes de racine de plante broyée et de 250 ml d’eau bouillante. Pour la perfusion prendra au moins une heure. Cette quantité de décoction doit être divisée en 3 portions. Chaque fois que vous devez préparer un liquide frais. La prévention de l'aménorrhée, dont les symptômes sont clairement exprimés de cette manière, est assez efficace. Cependant, vous ne devez pas utiliser cette recette si une personne a une irritabilité nerveuse accrue.

Lorsque l'aménorrhée apparaît, le traitement avec des remèdes populaires donne de bons résultats, surtout si la pathologie est provoquée par des troubles psychologiques ou neurologiques. Cependant, cela n'élimine que les symptômes, mais pas la cause même de la maladie.

Complications possibles et prévention de la maladie

L'aménorrhée liée à l'allaitement est un processus naturel (si elle n'est pas compliquée par des maladies concomitantes). Dans d'autres cas, en l'absence de traitement opportun, le patient peut présenter les complications suivantes:

  • sécheresse vaginale, rendant la vie sexuelle douloureuse,
  • colpite atrophique,
  • l'ostéoporose
  • infertilité
  • bouffées de chaleur désagréables avec une sensation de chaleur
  • troubles endocriniens
  • risque élevé de cancer de l'endomètre; processus hyperplasiques dans l'utérus.

Certaines des complications énumérées de l'aménorrhée ne seront donc pas guéries. Par conséquent, il est préférable de ne pas retarder la visite chez le médecin, il décrira la complexité de l'aménorrhée et sa future utilisation.

Pour ce qui est de la prévention de l'aménorrhée, il suffit qu'une femme subisse régulièrement un examen de routine par un gynécologue (deux fois par an). Si nécessaire, vous devez consulter un neurologue et un endocrinologue. Pour prévenir le développement de l'aménorrhée contribuera à un mode de vie sain, une alimentation appropriée et régulière et un traitement rapide des maladies inflammatoires des organes reproducteurs.

La santé des femmes entretient des relations sexuelles régulières.

Signes d'aménorrhée

Les hormones sont des régulateurs de tous les processus physiologiques. Par conséquent, l'équilibre hormonal dans le corps est très important. En l'absence de substances biologiquement actives, il se produit une violation des fonctions de procréation, qui se traduit par l'apparition d'une femme:

  • seins sous-développés,
  • les poils du visage,
  • l'acné et autres éruptions cutanées enflammées,
  • nervosité
  • tendance à la formation de dépôts graisseux,
  • incapacité à concevoir.

Tactique de traitement médical

Un seul contrôle ponctuel ne parle pas de pathologie. Последующий цикл может успешно состояться и пропусков, не связанных с беременностью и кормлением, не будет до наступления климакса. Но риск аменореи при нарушении менструального графика есть всегда. Отсутствие регулярных месячных в течение 6 циклов подряд обязывает врача провести полное обследование пациентки.

L'aménorrhée n'est pas traitée comme telle. Vous devez soigner la maladie ou le trouble qui l’a provoquée. Le traitement est effectué en fonction des symptômes des maladies infectieuses et somatiques, le corps est nettoyé des toxines dangereuses.

Pour rétablir la santé des femmes, il suffit parfois d'éliminer les stimuli externes et internes:

  • éviter les conflits et les stress liés
  • alterner travail et détente,
  • offrez-vous une bonne nuit de sommeil
  • participer activement à des exercices physiques, sportifs,
  • organiser une alimentation équilibrée, normaliser le surpoids ou l'insuffisance pondérale.


L'aménorrhée, associée à des signes d'hypophyse, de troubles endocriniens, nécessite un traitement hormonal. Les drogues naturelles ou synthétiques compensent le manque d'hormones, activent leur production dans le corps. Les hormonoïdes synthétisés font face aux causes oncologiques de l'aménorrhée.

Traitement hormonal

En cas de dysfonctionnement ovarien congénital, il n’ya pas assez d’œstrogènes. Ce facteur empêche l'utérus de se développer normalement. Compresz-vous de la pénurie d'hormones sexuelles avec les médicaments Proginova, Divigel, Estrofem.

La folliculine, la kétodextrine et l’œstroglandol comblent avec succès le manque de stimulants folliculaires de l’hypophyse cérébrale.

Pour lutter contre l'infertilité, les progestatifs qui affectent l'ovulation sont prescrits - Duphaston, Norkolut, Utrogestan, Pregnin.

Comment faire face à l'aménorrhée à la maison

Le traitement avec des remèdes populaires est une expérience pratique séculaire. Les guérisseurs, les guérisseurs s’appuyaient sur le pouvoir de guérir les herbes, la phytothérapie était leur arme principale dans la lutte contre l’aménorrhée. La recette n'a pas passé avec succès les études de laboratoire et les essais cliniques. Par conséquent, lorsque vous choisissez une méthode de traitement, vous devez consulter un gynécologue.

Les oignons sont utilisés dans l'aménorrhée associée à un dysfonctionnement des ovaires.

  1. Enveloppez avec 2 kg d'oignons dans 3 litres d'eau avant de tacher le liquide de couleur sombre. Bouillon filtré refroidi à boire deux fois pendant une demi-heure avant de manger 100 ml.
  2. Nettoyez les cosses de 10 oignons, 2 cuillères à café de poudre de girofle bouillir dans 1 litre d’eau pendant 10 minutes (sous le couvercle). Le bouillon filtré boit trois fois par jour, 150 ml avant les repas.
  3. Râpez ou poinçonnez 8 oignons moyens dans un mélangeur pour obtenir 8 cuillères à soupe de purée d'oignon. Ajouter la racine de mauve moulue (mauve). Faites bouillir 25 minutes dans 2 litres d'eau. Versez 10 g de poudre de clou de girofle, 5 g de poudre d'ammoniac. Tenir le poêle pendant 5 minutes, filtrer à travers un tamis, faire sortir le résidu. Portion journalière - 50 ml. L'ammoniac est contre-indiqué dans les maladies gastro-intestinales.

Ruta parfumé

L'herbe contient du poison végétal et des substances provoquant un avortement spontané. Seules de petites doses sont ajoutées..

  1. Mélanger 1 g de rue greens et 2 g de persil, faire bouillir dans 300-350 ml d'eau pendant 10 minutes. Tisane filtrée à boire quotidiennement 2 fois par portions de 100 ml.
  2. Connectez 2 parties de la rue verte, 2 parties de l'écorce de nerprine, 7 parties de feuilles de romarin. Chaque plante doit être écrasée auparavant. Sélectionnez 1 cuillère à soupe, insistez pour que 1 tasse d'eau bouillante refroidisse. Liquide filtré boire deux fois dans 200 ml pendant 8 jours.
  3. Il faudra 2 parties de rue, herbes de cinquefoil, 3 parties d'absinthe amère, baies de genièvre. Sélectionnez 2 cuillères à soupe, infuser 2 tasses d'eau bouillante, filtrer au bout de 10 minutes. Boire consommé en totalité la nuit.
  4. Mélanger 2 parties de rue, la même quantité de camomille, 3 parties de feuilles de romarin, la même quantité de mélisse. Préparez 2 cuillères à soupe de la collection, comme dans la recette précédente. Divisez la boisson médicinale en 2 doses - matin et soir.
  5. Faites une collection de parties égales de la rue, du millepertuis, de l'achillée millefeuille, de la racine de réglisse, des baies de genièvre. Sélectionnez et préparez 2 cuillères à soupe du mélange dans 400-450 ml d'eau bouillante. Buvez 2 tasses par jour pour la nuit.

Autres herbes

Des recettes simples à base de matières végétales aident efficacement à l'aménorrhée:

  1. Broyer les feuilles d'oseille de cheval. Sélectionnez 1 cuillère à soupe, versez un verre d'eau bouillante. Garder au chaud pendant 2 heures. Boire une infusion tendue dans un volume de 2 cuillères à soupe 3 fois. Il est recommandé d'ajouter du miel avant de prendre.
  2. Genévrier haché (3 cuillères à soupe) versez 1 litre d'eau bouillante, faites bouillir pendant 5 minutes. Passer au tamis. Prendre toutes les 2 heures par petites gorgées. Juniper n'est pas recommandé pour les affections rénales aiguës.
  3. Une moitié d'une cuillère à thé de graines de persil est infusée du soir au matin dans 2 tasses d'eau froide bouillie. Boire toute la journée.
  4. Origan aide à diverses violations du cycle mensuel, soulage la douleur menstruelle, assouplit la condition pendant la ménopause. Pour le traitement de l'aménorrhée, insister 2 à 3 pincées d'herbes dans 250 ml d'eau bouillante. Vous pouvez sucrer avec du miel, boire du lait. Volume recommandé - 3-4 verres par jour. L'origan peut provoquer une fausse couche. Par conséquent, avant de commencer à prendre, vous devez vous assurer qu'il n'y a pas de grossesse.

  5. La menstruation se rétablira si l’infusion d’inflorescences de tanaisie est incluse dans le traitement.. Par litre d'eau bouillante, vous aurez besoin d'une cuillère à soupe avec une lame. Le récipient est emballé pendant 2 heures, le liquide est égoutté. Les infusions aux plantes ne boivent que 2 fois par jour. Le volume d'une portion de 30 à 50 ml.
  6. Nard est riche en substances pouvant intensifier le saignement. Par conséquent, il a longtemps été utilisé pour restaurer la menstruation. Une cuillère à soupe de rhizomes, versez 250 ml d'eau bouillante. Faire tremper dans le bain à vapeur pendant un quart d’heure et laisser cuire à la vapeur pendant encore 40 minutes. Égoutter le liquide, faire sortir le reste. Ajouter de l'eau bouillie au volume d'origine. Le régime est une cuillère à café 4 fois par jour. Les conséquences du dépassement de la dose recommandée - faiblesse, malaise.

Procédures utiles

Pour provoquer la menstruation, prenez à la maison un bain de phyto pendant deux semaines. Sur 2 cuillères à soupe des racines du brassard aura besoin d'un litre d'eau bouillante. Le récipient est emballé et insisté pendant 2 heures, cuit à feu doux pendant 20 minutes, passé à travers un tamis et essoré. Le bouillon concentré est dilué dans de l'eau tiède pour un bain. La procédure prend 15 minutes par jour avant le coucher.

Bougies vaginales faites maison. Dans la poudre d'ail sèche, ajoutez le beurre de cacao fondu. Le troisième composant peut être du miel ou de l'eau. Pétrir pour ramasser la grosseur. De petites bougies moulées et mises au réfrigérateur. En cas d'aménorrhée, il est recommandé de l'insérer dans le vagin, un à la fois.

Si le traitement entraîne une douleur tirante dans le bas du dos ou dans le bas de l'abdomen, cela signifie que les règles apparaîtront bientôt.

Toute méthode à domicile ne sera efficace que sous réserve de la formulation et du dosage. Avant d'utiliser des remèdes populaires, il est nécessaire de consulter un médecin.

Les principaux types d'aménorrhée et les méthodes efficaces pour y faire face

Aménorrhée De quoi s'agit-il, quelles en sont les conséquences et les types, comment traite-t-on la pathologie si le diagnostic est confirmé? Cela dira le gynécologue. Éliminer la maladie est fortement recommandé, car l’absence de menstruation, et donc d’ovulation, ne donne pas la possibilité de concevoir et d’avoir un enfant.

Dans le cours normal des fonctions de reproduction, le cycle menstruel devrait être renouvelé tous les mois avec un intervalle de 21 à 36 jours et la présence obligatoire de sécrétions sanguines. Le manque de menstruation est une aménorrhée. Ses causes sont différentes. Il est permis aux filles jusqu'à l'âge de 8-9 ans, immédiatement après la ménarche, pendant la grossesse, avec le début de la ménopause. L'aménorrhée postnatale n'est pas dangereuse pendant l'allaitement, même si elle dure jusqu'à 3 ans, tout en maintenant l'allaitement. Dans le reste du temps, le mensuel devrait se produire régulièrement.

Causes non pathologiques de l'aménorrhée:

  • utilisation de contraceptifs hormonaux (médicaments contraceptifs oraux) ou de médicaments,
  • après l'accouchement,
  • stress (aménorrhée temporaire),
  • en raison de la perte de poids
  • maladies bactériennes et virales antérieures ou en cours (pneumonie, grippe, etc.).

Les effets de l'aménorrhée disparaissent après plusieurs cycles, lorsque l'équilibre hormonal revient à la normale.

La pathologie peut être due à une violation de la nature biochimique, physiologique, génétique et anatomique. L'aménorrhée provoque les symptômes suivants: absence prolongée de règles, douleurs abdominales, acné, troubles métaboliques, excrétion du lait non associée à la lactation. Si un tel tableau clinique est trouvé, un examen est nécessaire.

Aménorrhée physiologique

Qu'est-ce que l'aménorrhée physiologique? C'est l'absence de menstruation lorsqu'un niveau suffisant de progestérone est maintenu dans les tissus. L'hormone empêche le rejet de l'endomètre et inhibe la réduction des muscles lisses de l'utérus. L'aménorrhée peut être associée à l'âge du patient (enfants, personnes âgées) ou à l'état hormonal du corps sans raisons pathologiques: porter un enfant, allaiter au sein, avoir une puberté, etc.

Les filles après la ménarche sont normales pendant 3 mois, il n’ya peut-être pas de menstruation. L'aménorrhée physiologique ne nécessite pas de traitement radical, mais après un examen médical, un ajustement hormonal est possible dans les 12 mois qui suivent la maturation des ovaires.

Faux aménorrhée

La fausse aménorrhée survient en raison d'obstacles mécaniques (congénitaux, acquis, anatomiques) à la libération de sécrétions lorsque les organes génitaux et les glandes fonctionnent correctement. La fausse aménorrhée est caractéristique des patients présentant une densité élevée d'hymen ou d'atrésie du vagin, elle survient dans le contexte d'un développement anormal du col de l'utérus, de polypes dans le canal cervical, de défauts dans la structure des organes génitaux.

Chez les filles, les déviations dans la formation du vagin, l'utérus peut commencer même à l'intérieur de l'utérus. La fausse aménorrhée est traitée chirurgicalement lorsqu'il est possible d'éliminer les défauts anatomiques. Si la ménarche est arrivée à temps, mais que la sortie de sang, par exemple, est bloquée avec un septum, tout le liquide menstruel reste à l'intérieur. Ce processus, provoqué par une violation de l'écoulement du sang, provoque une inflammation de la cavité abdominale, l'utérus.

Vraie aménorrhée

Développé à la suite d'une pathologie gynécologique ou endocrinienne. La véritable aménorrhée survient en cas de dysfonctionnement ovarien, de déséquilibre hormonal et se manifeste par une absence prolongée de menstruations. La pathologie nécessite de gros efforts pendant le traitement.

Classification de l'aménorrhée vraie:

Après l'interruption artificielle de la grossesse, lorsque des médicaments contenant de l'alcool sont administrés dans le vagin, une forme d'aménorrhée (secondaire) utérine se produit. Cela peut être une conséquence de la tuberculose, du raclage, de la septicémie. La raison en est que lorsqu'un certain site de l'endomètre est localement endommagé, il cesse de croître.

Aménorrhée et son état auxiliaire:

  • l'ostéoporose (le tissu osseux est détruit),
  • l'athérosclérose (le système circulatoire est affecté),
  • infertilité
  • l'obésité
  • dysfonctionnement autonome (dysfonctionnement du système nerveux central, système cardiovasculaire),
  • hirsutisme (pilosité et visage),
  • point culminant en avance.

L'aménorrhée primaire chez les adolescents est diagnostiquée en l'absence de développement mammaire, de croissance des poils pubiens et axillaires jusqu'à 14 ans. Ce n'est pas naturel et est une condition où les caractères sexuels secondaires sont normaux, mais il n'y a pas de ménarche à l'âge de 16 ans.

L'aménorrhée pathologique est suspectée si la menstruation a déjà eu lieu au moins une fois et que les six derniers mois ne sont pas apparus mensuellement. Ses causes: anomalie anatomique des organes génitaux, troubles des ovaires, anomalie chromosomique.

Diagnostic de l'aménorrhée

Trouver le facteur qui a causé l'aménorrhée, aidera à compléter le diagnostic: examen gynécologique, le sang et l'urine pour l'analyse générale. De plus, vous devrez consulter un endocrinologue, un neuropathologiste, un nutritionniste, un pédiatre ou un thérapeute. L'aménorrhée chez les adolescents et les femmes en âge de procréer est confirmée par les résultats des recherches en laboratoire et sur le matériel informatique.

  • hystérosalpingoscopie des trompes de Fallope,
  • laparoscopie ovarienne (diagnostic),
  • hystéroscopie de la cavité utérine,
  • colpocytologie hormonale,
  • Radiographie de la selle turque, du crâne,
  • Échographie localisée dans les organes du bassin,
  • IRM du cerveau.

En outre, ils étudient un ensemble de chromosomes X, effectuant des recherches cytogénétiques et du caryotypage. Il est nécessaire de déterminer les niveaux d'hormones: gonadotrophine, œstrogène, progestérone, ainsi que la prolactine, la TSH, la LH, la FSH.

Médecine traditionnelle pour l'aménorrhée

Les préparations à base de plantes peuvent éliminer la pathologie de la forme secondaire, lorsqu'une intervention chirurgicale n'est pas nécessaire. L'aménorrhée utérine, au cours de laquelle les femmes perdent leur capacité à concevoir, en plus de la thérapie à base de plantes, nécessite l'utilisation supplémentaire de médicaments et d'autres méthodes. Il convient de rappeler que les méthodes de la médecine traditionnelle ne sont pas une panacée, beaucoup d'entre elles se caractérisent par la présence de contre-indications sérieuses et l'effet qu'elles provoquent est la clé d'un traitement à long terme.

Kalina avec aménorrhée

Écorce et baies de Viburnum consommées sous forme de teintures à l'alcool et de jus. Appliquez-les en l'absence de menstruations, ménorragies, menstruations douloureuses, fibromyomes, kystes (aménorrhée ovarienne). Les contre-indications sont un degré élevé de thrombose, d’hypotension, une augmentation de l’acidité, de l’arthrite, une pathologie rénale. Il n'est pas recommandé de prendre de la drogue Viburnum pendant une longue période.

L'aménorrhée chez les filles après 18 ans est traitée avec de l'alcool. Méthode de préparation: broyer 1 tasse d'écorce de viorne, verser 500 ml de vodka et laisser infuser 7 jours dans un endroit sombre dans un bocal en verre en remuant régulièrement le contenu. Boire 3 fois avant les repas, en diluant 1 c. médicament dans 80 ml d'eau.

Borovaya utérus avec aménorrhée

Cette plante normalise les organes du système reproducteur, stabilise le cycle menstruel et les hormones, augmente les chances de conception, supprime les processus inflammatoires et empêche le développement de pointes.

Borovoy utérus est interdit de prendre simultanément avec des médicaments hormonaux.

Borovaya utérus avec aménorrhée est utilisé sous forme de teinture (15 gouttes avant les repas 4 fois par jour), de thé (2 cuillerées à soupe pour 500 ml d’eau bouillante, boire un demi-verre à 4 doses par jour, 40 minutes avant de manger).

Persil avec aménorrhée

La plante de jardin contient des acides ascorbiques et foliques, du calcium, de la vitamine B et du magnésium. Ils aident à restaurer le cycle menstruel, à accélérer le traitement de l'aménorrhée. Contre-indications au persil: jade, calculs dans le système urinaire, maladies des articulations. Le surdosage peut provoquer des migraines, des hallucinations, des convulsions.

Utilisez du jus de persil fraîchement pressé, dilué avec de l’eau, une infusion à partir de la partie aérienne de la plante. Le premier est préparé en utilisant un presse-agrumes et boire pas plus de 10 jours pour 1 c. 3 fois par jour. Une infusion de légumes verts prend 10 heures dans un thermos, un demi-litre d’eau bouillante est absorbé deux semaines de suite, 150 ml trois fois avant les repas, puis une pause de sept jours.

Rhodiola rosea avec aménorrhée

Un autre nom pour cette plante est la racine dorée. Il nivelle l'équilibre hormonal, élimine les toxines, dilate les vaisseaux sanguins, améliore le remplissage des tissus en oxygène, stimule le système nerveux central. Les préparations de rhodiola sont consommées jusqu'à 14 heures afin que le corps puisse se préparer à dormir. Ils sont traités pendant 3 mois et prennent des médicaments 3 fois par jour, une demi-heure avant les repas. 10 gouttes de teinture alcoolisée diluées dans 4 c. l boire de l'eau et avaler sans boire. L'infusion chaude peut être remplacée: 10 g de la racine sont brassés dans 250 ml d'eau bouillante. Prenez un tiers du verre pendant la journée.

Conclusion

Comment causer mensuellement avec aménorrhée? Les plantes médicinales sont capables de le faire. Ils contiennent un grand nombre d'oligo-éléments qui affectent positivement les systèmes endocrinien, nerveux et reproducteur de la femme. Le sélénium le plus important, le magnésium, le zinc, ainsi que des substances comme la coumarine, les alcaloïdes, les glycosides.

Il convient de rappeler que l'aménorrhée se caractérise par un traitement à long terme. C'est pourquoi un traitement par phytopreparation est prescrit, en plus des méthodes conservatrices et chirurgicales.

Causes de l'aménorrhée

Le manque de menstruation peut être le résultat de diverses pathologies des organes internes. L'aménorrhée est causée non seulement par des maladies de l'appareil reproducteur, mais également par de mauvaises conditions sociales, l'état psychologique instable d'une femme. Stress constant, mauvaise alimentation, changement de poids important - tout cela peut mener à la maladie.

L'aménorrhée prolongée entraîne une perturbation du système endocrinien, un cancer, la ménopause et des anomalies dans le développement des organes génitaux.

Les causes d'aménorrhée peuvent être congénitales et acquises. Dans le premier cas, le symptôme apparaît en raison du développement anormal du système reproducteur.

Parmi les facteurs qui empêchent les visites mensuelles régulières, les experts identifient les suivantes:

  • troubles hormonaux pendant la période fertile,
  • maladies oncologiques du système hypothalamo-hypophysaire,
  • la ménopause à un âge précoce
  • épuisement des ovaires
  • polykystique
  • hyper retard ovarien,
  • stress, dépression,
  • mauvaises conditions sociales
  • perte de poids soudaine
  • l'obésité
  • traumatisme génital.

Les racines du brassard ordinaire

Dans le traitement de l'aménorrhée, la racine du brassard a fait ses preuves. Pour en faire un remède, vous devez prendre un petit morceau de racine et le broyer. Deux cuillères de matières premières sont versées avec un litre d'eau bouillante et insistent deux heures.

Après la perfusion, la composition doit être bouillie pendant 20 minutes. Le filtre liquide fini. Ensuite, le bain est recruté avec une température d'eau de 35-38 degrés, le produit préparé y est ajouté.

La procédure est recommandée de prendre au coucher pendant 15 minutes. Le traitement dure jusqu'à 2 semaines. S'il est nécessaire de répéter le cours, attendez une semaine et recommencez à vous baigner.

Remède efficace - Viorne, rempli d'huile d'olive. Для приготовления лечебной смеси берут пол-литра масла и стакан ягод калины. Их измельчают блендером, заливают маслом. Состав настаивается 2 недели. Принимают его по 2 стол. ложки на голодный желудок на ночь.

Многие слышали о пользе петрушки. Mais peu de gens savent qu'il est utilisé pour traiter diverses pathologies, dont l'aménorrhée. Pour la préparation des outils de guérison, vous aurez besoin de 3 cuillères de matière première et d'un verre d'eau bouillante. La composition est infusée pendant la nuit. Le matin c'est filtré. Prenez la perfusion pour une demi-tasse 4 fois par jour. Vous pouvez obtenir du persil pendant trois semaines au maximum, après quoi vous prenez une pause de dix jours et répétez le cours.

Échalote

Aide à faire face à la maladie de pelure d'oignon. Pour obtenir un remède, vous devrez effacer deux kilogrammes d'oignon et verser 3 litres d'eau dans la coque.

La composition est cuite jusqu'à ce qu'elle devienne brun foncé, presque noire. Ensuite, l'agent est autorisé à refroidir. Avant d'appliquer le bouillon est filtré. Prenez un demi-verre deux fois par jour.

Vous pouvez cuisiner un autre outil avec une pelure d'oignon. Pour pouvoir nettoyer huit ampoules, les enveloppes ainsi créées versent un litre d'eau. La composition ajouter deux cuillères de girofle, faire bouillir pendant 10 minutes. Après refroidissement, le milieu est filtré. Prenez ce médicament à raison de 2/3 tasse trois fois par jour.

Recettes médicinales

L'aménorrhée peut être traitée avec des préparations à base de plantes. Ils aident à normaliser rapidement la fonction du système reproducteur. Pour la préparation des outils de guérison, il faudra:

  • Sac de berger d'une cuillère,
  • 2 cuillères à soupe d'un oiseau montagnard,
  • 1/3 cuillère de racine de velours et la même réglisse,
  • 0,5 cuillère à soupe de racines d'ortie.

Les ingrédients sont mélangés, puis toutes les matières premières sont coulées dans 600 ml d’eau bouillante, chauffées au bain-marie jusqu’à ce qu’un tiers du volume reste. On laisse la composition infuser pendant une demi-heure. Prenez le remède trois fois par jour, deux cuillères.

Pour la préparation d'un autre médicament, prenez la racine de la mauve forestière, 10 cuillères à soupe d'oignon tordues dans un hachoir à viande. Tous les composants sont mélangés et remplis avec 2 litres d’eau. On fait bouillir le produit pendant 20 minutes, après quoi on ajoute à la composition 5 g d'ammoniac sec, 10 g de clou de girofle et on laisse bouillir encore 5 minutes. Après refroidissement, la composition est filtrée. Prenez un verre 50 g deux fois par jour.

Aide à faire face à l'infusion d'aménorrhée de thym et de camomille. Pour le préparer, vous devez prendre une cuillerée d'herbes et les verser avec un demi-litre d'eau bouillante. Signifie infusé une demi-heure. Il est accepté sur un verre à trois fois par jour.

Principes de nutrition avec aménorrhée

La nutrition pour l'aménorrhée dépend de l'état général au moment du symptôme. Le plus souvent, les règles cessent lorsqu'une femme cherche à corriger son poids dans le sens de la réduction. Si la menstruation est absente chez les femmes présentant une maigreur excessive, choisissez des produits qui vous permettent d’accroître le poids.

Il est préférable de laisser le soin à un spécialiste d’élaborer le bon régime.

Il vous aidera à choisir un menu équilibré et riche en calories, composé de légumes, de fruits et de produits carnés. Le régime comprendra des plats qui contribuent à l'apparition de la menstruation: oignons, radis, ail, chou blanc, poivre et autres. Une table diététique bien préparée aidera à commencer la menstruation et l'aménorrhée peut être oubliée.

Nutrition avec aménorrhée avec surcharge pondérale

Un régime bien choisi avec une aménorrhée peut faire face à la maladie et aux femmes souffrant de surpoids. Un élément important est le calcul correct du régime alimentaire, l'introduction au menu des produits utiles. L'excès de poids inhibe la fonction de reproduction normale du corps, il devrait être ajusté.

En cas d’embonpoint, l’apport calorique total devrait être réduit. Pour ce faire, supprimez tous les glucides du menu: farine, bonbons, sucre. Utile pour restaurer les repas fractionnés de la menstruation. Affecte positivement le régime alimentaire aveugle de la santé des femmes. Son essence est d'exclure les produits contenant de l'amidon et des protéines, seuls les fruits et légumes restent dans le régime alimentaire. Alternance utile régime aveugle avec la famine. Mais n'allez pas dans les extrêmes, l'abus de grève de la faim peut entraîner d'autres problèmes.

Acceptation des phytoestrogènes avec aménorrhée

La nature a créé des plantes uniques contenant des substances similaires aux hormones humaines - les phytoestrogènes. De telles plantes peuvent augmenter le niveau de l'hormone sexuelle féminine et stimuler sa production.

Et si les œstrogènes sont initialement très présents dans le corps, les plantes aident à réduire la concentration de l'hormone. Les phytoestrogènes se trouvent dans les fruits, le soja et les légumes. Ces aliments doivent être inclus dans le régime alimentaire avec l'aménorrhée.

Produits nocifs avec aménorrhée

Lorsque la pathologie ne peut pas réduire le niveau de progestérone dans le sang. Habituellement, sa diminution se produit sous l'action de l'insuline, qui est produite en grande quantité lorsque les glucides pénètrent dans l'organisme. Par conséquent, au moment du traitement des troubles menstruels, il est nécessaire d'exclure du régime les sucres, les produits à base de farine, les sucreries.

En outre, ne mangez pas de saucisses, d'aliments gras. Leur absorption excessive entraîne une augmentation de la production d'insuline.

Les méthodes traditionnelles peuvent traiter l'aménorrhée dans les cas où cette maladie n'est pas associée à des pathologies graves, mais est une manifestation de stress, de dépression, de surpoids ou de maigreur. Dans d'autres cas, il est nécessaire de procéder à un traitement médical de la pathologie sous-jacente. Après son élimination, la menstruation est normalisée.

Qu'est-ce que l'aménorrhée?

Si vous traduisez littéralement du grec, alors la maladie signifie déni - «mois» et «actuel». Plus simplement, c'est l'absence de menstruation chez les femmes. Mais cette maladie ne s'appelle pas seulement l'absence de menstruation, mais une longue absence, qui dure plus de six mois, pour les représentantes de la belle moitié qui ont plus de seize ans mais moins de quarante-cinq ans. Cette maladie montre qu'une sorte d'échec s'est produit dans le corps de la femme. Ces perturbations comprennent la tension émotionnelle, l'état psychologique et les processus biochimiques.

Types d'aménorrhée

Il existe plusieurs types d'aménorrhée:

Faux aménorrhée. Ce type peut être attribué, par exemple, lorsque le processus de menstruation se déroule normalement, mais que, pour une raison ou une autre, le sang ne quitte pas le corps. Cela peut être, par exemple, toute pathologie congénitale, ainsi que les déviations acquises au cours de la vie. Un exemple assez frappant de cela est la prolifération de l'hymen ou du vagin. Nous parlons ici d'obstacles mécaniques acquis. Certaines anomalies ne peuvent être diagnostiquées qu'avec une échographie. Dans tous les cas, le mot «mécanique» est utilisé ici.

La vraie aménorrhée est l'absence d'un cycle mensuel chez les filles. Ici, l’absence du cycle menstruel, mais sans signes hormonaux visibles ni modifications du système reproducteur. La capacité d’une femme à tomber enceinte est complètement perdue.

L'aménorrhée physiologique s'appelle l'absence de cycle en raison de divers écarts d'âge. Des déviations peuvent survenir à la fois pendant la maturation du corps et, après sa disparition, la maladie peut se manifester et prendre fin. Ici, nous ne parlons pas de la maladie, car elle est tout à fait normale. Par exemple, certaines femmes perdent leur capacité à avoir un cycle menstruel pendant l'allaitement. Ou après la grossesse, pendant que le corps se remet.

L'aménorrhée pathologique est le type d'aménorrhée le plus grave. Nous parlons ici d'une violation dans le corps. Dans ce cas, la possibilité de reproduction peut être complètement perdue. Cela se produit le plus souvent chez les filles qui n'ont jamais eu de cycle mensuel, c'est-à-dire les jeunes filles ou, au contraire, les femmes d'âge moyen. Les violations sont à la fois fonctionnelles et organiques.

Le tableau clinique de l'aménorrhée

Si nous parlons d'un développement anormal - tel que la prolifération excessive ou l'atrésie du vagin - alors un certain système de flux peut être identifié dans la maladie. Le premier est la manifestation d'une douleur distincte, généralement dans le bas de l'abdomen. Une évolution plus sévère peut survenir. Avec elle, le sang qui n’est pas excrété de la manière habituelle monte et entre dans l’intestin. La douleur peut être dans ce cas déjà dans la région lombaire.

Du sang peut également être libéré des organes extragénitaux. Dans ce cas, la douleur dans la région lombaire aura un caractère tirant.

Editeur expert: Pavel Alexandrovich Mochalov | D.M.N. médecin généraliste

Éducation: Institut médical de Moscou. I. M. Sechenov, spécialité - «Médecine» en 1991, en 1993 «Maladies professionnelles», en 1996 «Thérapie».

Aménorrhée - méthodes de traitement de la pathologie

Au moins une fois, chaque fille a rêvé que ses règles avaient cessé. Surtout s'ils n'ont pas commencé à l'heure ou n'ont pas violé leurs plans. Cependant, ce «repos» des jours critiques, appelé aménorrhée en médecine, est extrêmement dangereux et nécessite un traitement, car l'absence de menstruation peut entraîner le développement de l'infertilité.

Caractéristiques de la pathologie: les raisons de l'absence de menstruation

L'aménorrhée est une violation de la fonction menstruelle, dans laquelle une femme n'a pas ses règles pendant plus de 6 mois. Cette condition n'est pas une maladie. Ceci est un symptôme qui signale le flux de certains troubles dans le corps. Les problèmes gynécologiques, endocriniens et neurologiques sont le plus souvent à la base du développement de la pathologie.

L'aménorrhée est une pathologie dans laquelle il n'y a pas de règles pendant 6 mois ou plus.

Mais parfois, l’absence de menstruation est la norme. Dans ce cas, on parle d'aménorrhée physiologique.

Un tel phénomène peut être causé par:

  • la grossesse
  • la période avant la puberté,
  • lactation (aménorrhée de lactation),
  • post ménopause.

Dans d'autres cas, les médecins parlent d'aménorrhée pathologique.

Classification de la pathologie: primaire, secondaire, hypergonadotrope, hypogonadotrope, faux et autres formes d'aménorrhée

L'aménorrhée peut être:

  1. Primaire. Cette forme se caractérise par l'absence de menstruation chez une fille de 16 ans. Dans le même temps, il y a des signes de puberté (la présence de poils dans les aisselles, le pubis, les glandes mammaires développées).
  2. Secondaire. Les saignements mensuels ont cessé spontanément et sont absents pendant plus de six mois.

De plus, émettre:

  1. Faux aménorrhée. Chez une patiente, l'absence de menstruation est provoquée par un développement anormal du système reproducteur. Cela peut être observé lorsque l'hymen est envahi par la végétation. Des fluctuations hormonales normales se produisent dans le corps, mais la menstruation est impossible en raison d'une barrière mécanique.
  2. Iatrogène. Pathologie provoquée par une intervention médicale. La chirurgie pour enlever les ovaires et l'utérus peut entraîner une aménorrhée. L'absence de menstruation peut être causée par la prise de certains médicaments.

L'aménorrhée primaire est l'absence de menstruation chez une fille de 16 ans.

Les médecins ont mis au point une autre classification étiotropique, comprenant les types suivants:

  1. Aménorrhée normogonadotrope. Le taux de gonadotrophines est normal dans le corps de la femme. Les hormones sexuelles (progestérone et œstrogène) sont produites en quantité suffisante. La fin de la menstruation signale un dysfonctionnement utérin. Le plus souvent, cette forme de pathologie survient après le curetage, avec des anomalies de l'endomètre.
  2. Forme hypogonadotrope. C'est une pathologie difficile. Il se caractérise par une diminution du taux d'œstrogènes et de gonadotrophines.
  3. Hypergonadotrope. Développé à la suite d'une production accrue de gonadotrophines dans le corps tout en réduisant la fonction ovarienne.

Analysant les causes de l'aménorrhée, les médecins attribuent la classification suivante:

  1. Pathologie de la genèse centrale. Le développement d'anomalies repose sur des violations du travail de certaines parties du cerveau (hypothalamus, hypophyse). Ils sont responsables du fonctionnement des ovaires.
  2. Forme utérine. Le problème est dû à des malformations de l'organe ou à des pathologies acquises (curetage grossier, présence d'adhérences).
  3. Ovaire. L'aménorrhée est causée par un mauvais fonctionnement des ovaires ou de leur structure anormale.
  4. Forme surrénale. L'absence de menstruation est dictée par les pathologies des glandes à sécrétion, localisées dans la région des reins. Ils produisent des hormones sexuelles et corticostéroïdes.
  5. Aménorrhée causée par des anomalies de la thyroïde. Cette glande produit les hormones nécessaires à la vie normale du corps.

Méthodes de traitement de l'absence de menstruation

La tactique de traitement de l'aménorrhée dépend entièrement des raisons qui ont provoqué la pathologie. Dans certains cas, il suffit d'éliminer les sources du problème pour que le cycle menstruel soit complètement restauré.. Mais parfois, le processus peut être retardé pendant longtemps. Pour certaines femmes, le traitement est prescrit pour toute la période, avant le début de la ménopause.

Faire un diagnostic

Avec une aménorrhée, une femme devrait consulter un gynécologue. Des mesures de diagnostic seront attribuées au patient pour déterminer les causes:

  • examen gynécologique
  • Échographie du péritoine,
  • tests hormonaux
  • radiographie
  • IRM du cerveau
  • l'hystéroscopie (permet de détecter une fusion dans l'utérus),
  • laparoscopie (détermine l'ovaire polykystique).

En outre, la femme sera référée pour consultations à:

Pour toute irrégularité dans le cycle menstruel, une femme doit consulter un gynécologue.

En comparant toutes les études, le spécialiste recommandera le traitement nécessaire au patient:

  • correction de style de vie,
  • traitement médicamenteux,
  • méthodes physiothérapeutiques
  • remèdes populaires
  • traitement homéopathique
  • intervention chirurgicale.

Recommandations générales

Le traitement de l'aménorrhée commence par la correction du mode de vie. Les médecins recommandent de faire attention aux points suivants:

  1. Puissance L'aménorrhée peut se développer chez les femmes souffrant d'obésité. La pathologie est souvent diagnostiquée chez les filles qui s'épuisent avec divers régimes.
  2. Activité physique. Les femmes qui aiment trop l'entraînement en force doivent souvent faire face à une aménorrhée. Sur fond de stress physique, le corps donne l'ordre d'arrêter le cycle.

Le traitement de l'aménorrhée commence par la correction du mode de vie, y compris les promenades au repos, le repos correct, la prévention du stress

Correction de puissance

Si le problème est causé par un régime alimentaire incorrect, discutez des bases de votre menu avec un diététicien compétent.

La nutrition d'une femme souffrant d'aménorrhée sur fond de jeûne devrait inclure:

  1. Aliments riches en Oméga 3. Dans le régime alimentaire, vous devez ajouter:
    • le maquereau
    • foie de morue
    • huile de lin
    • thon
    • huile de poisson.
  2. Produits de fer. Le record de teneur en fer est considéré comme du boeuf maigre. De plus, le menu doit être enrichi:
    • les aubergines,
    • doux
    • tomates,
    • haricots verts,
    • salade de couleur pourpre,
    • oignons
    • pommes de terre au four.
  3. Aliments protéinés. Cela aide à rétablir l'équilibre hormonal. Les femmes ont besoin de:
    • fromage cottage,
    • viande de volaille
    • fromages à pâte dure
    • noix,
    • produits laitiers.
  4. Aliments contenant de la vitamine D. Cet aliment stabilise les hormones et aide à améliorer l'interaction intercellulaire. Aide le corps va apporter:
    • les jaunes d'oeufs,
    • du lait
    • les champignons,
    • beurre.
  5. Chocolat noir Le produit agit sur le corps comme un œstrogène. Il stabilise la microcirculation et prévient le risque de coagulation du sang.

L'aménorrhée, provoquée par la famine, est très difficile à traiter. Le manque de nutriments entraîne la suppression de la production d'hormones. En conséquence, les ovaires ne peuvent pas fonctionner normalement. Dans la forme grave de la maladie, des processus irréversibles se produisent, entraînant la perte des fonctions génitales.

Si la pathologie est causée par l'obésité (surcharge pondérale), le régime alimentaire doit alors être faible en calories tout en enrichissant le corps de tous les nutriments.

Avec l'aménorrhée, qui résulte du poids excessif, vous devez adopter un régime hypocalorique.

  1. Environ les deux tiers de la ration devraient être des légumes, des fruits et des céréales (uniquement de l’eau).
  2. Il est nécessaire de manger de la nourriture en petites portions, mais assez souvent - environ 6 fois par jour.
  3. Le corps a besoin de protéines animales pour s'enrichir en acides aminés essentiels. Il est préférable de choisir des fruits de mer à ces fins.
  4. La préférence est donnée aux protéines végétales (elles constituent 2/3 du régime). Légumineuses utiles, soja, céréales, champignons.
  5. Excellent effet fournira des glucides complexes (difficiles à absorber). Le menu devrait inclure:
    • céréales,
    • des fruits,
    • les légumes,
    • les verts
    • baies,
    • produits à base de farine.
  6. La nutrition est enrichie en graisses végétales:
    • les olives
    • graines de tournesol,
    • noix,
    • huile végétale.

Exercice

Les médecins affirment que l'aménorrhée est souvent diagnostiquée chez les femmes pratiquant un sport professionnel. L'exercice est nocif. Mais exclure complètement les classes ne devrait pas l'être.

  • le cyclisme
  • la natation
  • ramer
  • randonnées à ski.

Les entraîneurs de thérapie par l'exercice proposent les exercices simples suivants qui aident le patient à rétablir le cycle menstruel:

  1. Debout Les mains se lèvent. Le corps recule. Revenez ensuite à la position de départ.
  2. Debout Les mains en haut sont liées «à la serrure». Mouvements circulaires des hanches d'un côté et de l'autre.
  3. Debout Main tenir le dos de la chaise. La jambe se lève, se plie au genou. Répétez pour chaque jambe.
  4. Debout près de la chaise. Jambe droite Mahi.
  5. Assis Jambes étirées. Penchez-vous sur chaque jambe en essayant d’atteindre l’orteil.
  6. Assis Tenez vos mains derrière votre dos. Le corps se lève, avec une déviation dans le bas du dos.
  7. Assis Les mains devant la poitrine, les coudes pliés. Tourne le corps d'un côté et de l'autre.
  8. Couché Mains le long du corps. Les jambes sont pliées, les pieds sont au sol. Relever alternativement les jambes et appuyer sur la poitrine.

Dans les positions inversées, le débit sanguin dans le pelvis est modifié, la stagnation de la lymphe et du sang est éliminée, régulant ainsi le cycle menstruel.

Très utile pour le yoga aménorrhée.

Massages

Pour l'aménorrhée, un massage par vibration est recommandé dans la zone 1-2 vertèbre lombaire et la dernière région thoracique.

Le massage vibrant (tapotements, tapotements) dans la zone 1-2 des vertèbres lombaires et thoraciques inférieures vous permet de restaurer le cycle menstruel.

Cette procédure vous permet de réaliser:

  • améliorer l'apport sanguin dans le bassin,
  • irritation des terminaisons nerveuses au contact de l'utérus, des ovaires,
  • l'apparition de la menstruation avec un fonctionnement insuffisant de l'appareil reproducteur,
  • effets bénéfiques sur tout le corps.

La procédure doit être effectuée exclusivement par un spécialiste compétent. Le massage vibrant a un certain nombre de contre-indications, si vous ignorez quel événement peut entraîner de graves conséquences.

Hormonothérapie: Duphaston, Klostilbegit, Regulon et autres médicaments

Dans le traitement de l'aménorrhée, utilisez les groupes de médicaments suivants:

  1. L'œstrogène Nécessaire pour les patientes atteintes de pathologies endocriniennes affectant le fonctionnement des ovaires. Ce groupe de médicaments peut être recommandé aux filles qui ont un retard dans la puberté. Le médecin prescrit habituellement:
    • Proginova,
    • Estrofem,
    • Folliculine,
    • Divigel.
  2. Analogues d'hormones libérant des gonadotrophines. Ces remèdes sont utilisés pour traiter les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques. Le mécanisme des effets du médicament vise à induire l'ovulation. Ces médicaments sont également prescrits pour l'aménorrhée primaire, qui est provoquée par des problèmes du système hypothalamo-hypophysaire. Les représentants de ce groupe sont des médicaments:
    • Decapeptil,
    • Zoladex
    • La diféréline,
    • Buséréline.
  3. Progestatif Les médicaments peuvent être recommandés pour le traitement de l'aménorrhée primaire et secondaire. Les médicaments suivants sont utilisés:
    • Pregnin,
    • Duphaston,
    • Utrozhestan,
    • Norcolut.
  4. Contraceptifs oraux combinés. Ces médicaments sont prescrits aux patients chez lesquels une aménorrhée s'est développée dans le contexte des ovaires polykystiques. Le plus efficace:
    • Diane-35,
    • Janine,
    • Regulon,
    • Triquilar,
    • Logest,
    • Ovidon,
    • Minisiston
    • Anteovin,
    • Novinet,
    • Rygevidon,
    • Triziston.
  5. Drogues synthétiques non stéroïdiennes - anti-œstrogènes. Ces outils sont utilisés exclusivement pour l'aménorrhée secondaire. Le mécanisme de leur action consiste en une hyperstimulation ovarienne. Cette tâche est efficacement gérée par les médicaments:
    • Clomid,
    • Serofne
    • Clomiphène
    • Klostilbegit.
  6. Combinaison de médicaments pour le THS. Ils aident à faire face à la pathologie provoquée par la chirurgie. Contribue à la normalisation de la drogue Femoston du cycle menstruel.

Traitement complémentaire: acide folique, Yves Ker, métformine, dostinex, mélilotine, facteur temps, vitamine E et autres moyens

Le traitement pathologique peut inclure:

  1. Suppléments Ces médicaments régulent le cycle menstruel. Efficace reconnu:
    • Yves Ker,
    • Facteur temps
    • Melilotin.
  2. Préparatifs pour lutter contre les principales maladies qui provoquent l'aménorrhée. Si la pathologie est causée par des anomalies de la thyroïde, le traitement repose sur des médicaments:
    • Tiamazole
    • Propylthiouracile.
      • Avec le syndrome des ovaires polykystiques, le médecin prescrit:
        • La metformine (au premier stade du traitement),
        • Clomiphene (dans la seconde phase du traitement).
  3. Inhibiteurs de la prolactine. Ces médicaments aident à faire face à l'aménorrhée de l'allaitement. Le médicament Dostinex est recommandé.
  4. Complexes de vitamines. Pour le corps féminin pendant la période d'aménorrhée, un apport suffisant en minéraux et en vitamines est nécessaire. A ces fins, le médecin prescrit:
    • acide folique
    • acide ascorbique
    • vitamine E, B6,
    • Cyclowitz est un excellent complexe de vitamines et de minéraux qui convient aux jeunes filles et aux femmes mûres.
  5. Médicament apaisant. Si l'aménorrhée est causée par un stress psycho-émotionnel, le traitement inclut des médicaments:
    • La valériane,
    • Motherwort,
    • Novo Passit,
    • Persen,
    • Afobazole.

Physiothérapie

La thérapie physique est recommandée pour renforcer le corps en général. Le médecin peut prescrire les activités suivantes au patient:

    Galvanisation de la zone du col (technique de Scherbak). Ces procédures sont prescrites pour la forme primaire de la genèse centrale.

La galvanisation de la zone du col peut améliorer considérablement la condition des femmes

Traitement non conventionnel: thé à la camomille, boisson au persil, bouillon de la pinède

Certaines femmes font attention aux traitements non conventionnels. Bon nombre de ces recettes peuvent vraiment aider à rétablir la santé. Mais parfois, ils ont exactement l'effet inverse, aggravant l'état du patient. Retarder le traitement nécessaire conduit à l'irréversibilité de la pathologie. Et cela menace de stérilité. Par conséquent, l'utilisation de remèdes populaires n'est possible qu'après consultation de votre médecin.

Remèdes populaires

Une aide sensible peut apporter les recettes suivantes:

  1. Boisson au persil:
    • feuilles de persil (2 c. à soupe.) verser de l'eau bouillante (0,5 l),
    • signifie faire bouillir pendant 10 minutes,
    • ajoutez du miel et du jus de citron à votre goût
    • Ce remède est recommandé pour être consommé pendant 1-2 mois, au lieu de l'eau claire.
  2. Thé à la camomille. Il sera bénéfique que l'aménorrhée soit provoquée par des facteurs psychologiques. Vous pouvez récupérer de la pathologie en 1-2 semaines, en utilisant une boisson savoureuse au lieu d'un thé régulier.
  3. Teinture médicinale. Il est nécessaire de mélanger 50 ml de ces composants:
    • teinture Leuzea,
    • extrait d'Eleutherococcus,
    • teinture d'aralia,
    • Le médicament qui en résulte est consommé dans les 2 mois, 30 à 40 gouttes deux fois par jour avant les repas. Cet outil aide à faire face à diverses formes d'aménorrhée et ne crée pas de dépendance. Cependant, il est contre-indiqué dans les pathologies du coeur, la neurasthénie, l'excitation mentale.
  4. Bouillon de l'utérus:
    • herbe sèche (1 cuillère à soupe.) verser de l'eau bouillante (1 cuillère à soupe),
    • faire bouillir à feu doux pendant environ 10 minutes,
    • filtrer le bouillon et laisser refroidir,
    • prendre 5 fois par jour pendant 1 cuillère à soupe. l

Produits ayurvédiques: huile de cumin noir, Chyawanprash, Varuna

Un tel traitement est basé sur l'harmonisation du corps. L'Ayurveda est un ancien enseignement qui inclut le système naturel d'auto-guérison et d'autorégulation..

Pour établir le cycle menstruel, rétablir l'équilibre hormonal, lutter contre les processus inflammatoires dans le système reproducteur, permet l'huile de cumin noir. Il est utilisé pour les tampons de rendez-vous (en cas d'atrophie de l'endomètre), pour frotter les organes génitaux (pour les processus inflammatoires), pour l'ingestion (pour l'endométriose, polykystique).

Combattre une aménorrhée provoquée par une polykystique aide à boire:

  1. La racine de gingembre (correspondant à 2-3 gousses d'ail) est écrasée.
  2. Versez de l'eau bouillante (400 ml) et faites bouillir à feu doux pendant 30 à 40 minutes.
  3. Filtrer le bouillon. De l'huile de pépins de cumin noir (2 c. À thé) est introduite dans le mélange. Le miel est ajouté à votre goût.
  4. Boire 1 verre 2 fois par jour.

L'huile de cumin noir rétablit l'équilibre hormonal, soulage l'inflammation, normalise le cycle menstruel

Il existe des préparations spéciales développées selon les recettes les plus anciennes de l'Ayurveda, qui aident à restaurer le cycle menstruel:

  • Chyavanprash,
  • Stressk,
  • Chyawanprash euro,
  • Triphala Guggul,
  • Varuna,
  • Hepastrong.

Homéopathie: Cyclodinone, Remens, Klimadinon, Mastodinon

Avec les violations du cycle menstruel, l'homéopathie vient à la rescousse des femmes. Ces outils vous permettent d’ajuster l’arrière-plan hormonal, donnant ainsi la possibilité de vivre la joie de la maternité.

Pour le traitement de l'aménorrhée peuvent être prescrits de tels médicaments:

  1. Cyclodinone. Contribue à la normalisation de la synthèse des hormones gonadotropes. Assigné pour réguler le cycle menstruel, il aide avec le syndrome prémenstruel.
  2. Remens. Le médicament normalise le cycle menstruel, élimine l'irritabilité et les troubles psycho-émotionnels. Remens a un effet anti-inflammatoire sur les tissus de l'utérus et des ovaires.
  3. Klimadinon. Diffère les effets sédatifs et analogues aux œstrogènes. Il est recommandé pour la forme secondaire, dans laquelle la fonctionnalité réduite des ovaires est diagnostiquée.
  4. Mastodinon. Réduit la sécrétion de prolactine. Il est recommandé pour l'aménorrhée, une carence provoquée du corps jaune.

Traitement chirurgical

Parfois, pour rétablir le cycle menstruel, il est nécessaire de recourir à la chirurgie.

Un traitement chirurgical est recommandé dans de tels cas:

  • néoplasmes cérébraux,
  • ovaires polykystiques,
  • la présence de cicatrices, d'adhésions dans le système reproducteur,
  • éducation dans l'utérus (p. ex. fibromes),
  • tumeurs ovariennes,
  • structure pathologique des appendices,
  • caractéristiques anormales du vagin (balle trop dense, cloison transversale).

En suivant scrupuleusement toutes les recommandations du médecin, une femme pourra rétablir le cycle menstruel.

La médecine moderne permet des opérations avec des risques minimes de complications et d’effets secondaires. Par conséquent, avoir peur de la chirurgie ne devrait pas l'être.

Avis de femmes sur le traitement de l'aménorrhée

Je n'ai pas de menstruation depuis 1,5 ans. Longue vu les hormones thyroïdiennes telles que prescrites par un médecin. La raison n'était pas le cas. Je pèche en perdant du poids. A gagné son poids habituel il y a 2 mois. Je bois du mois de cyclodinone. Aucun résultat (sauf pour la sélection blanche, qui n'était pas). La libido a légèrement augmenté.

Je ne veux pas encore voir un médecin - j’ai entendu beaucoup de délire.

Et de toute façon nommé Duphaston. Je l'ai lu, emporte-le avec de l'œstrogène.

Sarah

http://www.woman.ru/health/woman-health/thread/4174111/

J'ai eu une perte de règles pour une raison inconnue. Nous sommes revenus après un tel cours: B1, B2, B6, aloès, tous les jours (dans des combinaisons différentes, je ne me souviens plus des combinaisons. Malheureusement, il est nécessaire de demander aux médecins ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire) pendant un mois. après cela a fonctionné comme il se doit.

L'invité

http://www.woman.ru/health/woman-health/thread/4174111/

Je souffre d’aménorrhée depuis 7 ans et je suis maintenant âgée de 28 ans. Qu'est-ce que c'est (aménorrhée) de dire que personne ne le peut? Ils ont commencé à traiter avec l'homéopathie et ont atteint les hormones, le diagnostic est maintenant de ménopause précoce ...

Il est impossible de vivre avec une ménopause précoce, sans sucre, en commençant par la physiologie et en terminant par des problèmes psychologiques.

L'invité

http://forum.akusherstvo.ru/viewtopic.php?t=2094

Je n'avais pas de mensuel depuis environ un an, je ne savais pas quoi faire. Il a bu Duphaston, Diane-35, récupéré par 20 kg., La menstruation allait seulement avec des pilules. Le médecin homéopathe a aidé, tout a été restauré, l'excès de poids s'en va.

L'invité

http://www.woman.ru/health/woman-health/thread/4174111/

Causes de la disparition de la menstruation - vidéo

Si une femme est confrontée à un échec du cycle menstruel, vous ne devez pas différer la visite chez le gynécologue. L'aménorrhée, détectée à un stade précoce, est beaucoup plus facile et plus efficace en thérapie. Dans ce cas, le patient est protégé contre le risque de développer des pathologies graves. Mais le plus important est qu’avec un traitement rapide, elle ne soit pas privée de la possibilité de jouir pleinement de la maternité.

Pin
Send
Share
Send
Send