L'hygiène

Quand les premières règles commencent habituellement après un avortement

Pin
Send
Share
Send
Send


L'arrivée de la menstruation après des mesures abortives suggère que le corps de la patiente, plus précisément, ses fonctions de reproduction se rétablissent progressivement. Il est important de faire attention au moment où la menstruation commence après un avortement. L'interruption artificielle de la grossesse cause un certain préjudice au corps de la femme. Quelle que soit la méthode utilisée pour l'avortement, la différence ne concerne que la gravité des conséquences. Avec un rétablissement normal, les premières règles après un avortement interviennent généralement au bout d’un mois environ. Le début approximatif de la menstruation est considéré comme le jour de la chirurgie. Mais c’est la norme, et les avortements, en règle générale, sont à l’origine de nombreuses violations, car à l’heure d’arrivée des jours critiques, leur caractère diffère de nombreuses manières.

Quand attendre la menstruation

Selon le moment de la menstruation et sa profusion, les spécialistes peuvent juger de l'état de santé de la patiente. Mais ne confondez pas le saignement caractéristique qui se produit immédiatement après l'interruption avec le traitement mensuel traditionnel. Les premiers jours critiques devraient commencer environ 4 semaines après l'opération pour mettre fin à la grossesse. Pour que le cycle menstruel se rétablisse rapidement, de nombreux facteurs doivent être pris en compte. De nombreux patients en tension attendent les jours critiques, se soucient de leur santé et craignent les conséquences d'un avortement.

Attention! La menstruation complète devrait reprendre après 4-5 semaines, mais le cycle de récupération final aura lieu après 3-4 mois.

Parfois, quelques semaines après un avortement, la patiente commence à saigner, ce qui ne peut être considéré comme une menstruation. En général, ces sécrétions sont causées par le non-respect du repos sexuel ou une surcharge physique excessive. Par conséquent, il est conseillé aux patients de rester au lit plusieurs jours après un avortement chirurgical et d'abandonner le travail physique et l'intimité sexuelle pendant au moins trois à quatre semaines.

Caractéristiques de la menstruation avec divers types d'avortement

La nature du flux menstruel, leur durée et leur profusion, leur douleur et d’autres caractéristiques dépendent de la manière dont la grossesse est interrompue. Chacune des variétés - l'avortement pharmaceutique, chirurgical ou sous vide - se distingue par sa complexité et ses complications possibles. Par conséquent, la menstruation qui les suit commence à aller différemment.

Pharma Interrupt

Les experts médicaux ou pharmabort estiment que le moyen le plus doux de mettre fin à une grossesse non désirée consiste à utiliser une tablette sans intervention chirurgicale. Mais cela ne peut être réalisé que jusqu'à 7 semaines. Après la prise du médicament, le rejet de l'ovule et sa libération de l'utérus se font naturellement. Dans le même temps, des pertes muco-sanglantes apparaissent, pouvant durer jusqu'à une semaine et demie.

Après que le pharmacien vienne mensuellement assez rapidement, il reprendra environ un mois. Le début du cycle est le jour de l'interruption Pas besoin de s'inquiéter si les premiers jours critiques ont été retardés d'une semaine et demie, ils se normaliseront pendant plusieurs cycles et passeront à l'ancien mode. Chez certains patients, les écoulements sont plus abondants qu’avant la procédure.

Lorsque la température augmente après une interruption pharmaceutique, si vous ressentez des douleurs sévères dans l'utérus et des saignements abondants avec un grand nombre de caillots, vous devez immédiatement consulter un médecin, car de tels signes indiquent la présence de débris foetaux dans l'utérus. La nausée, accompagnée de vertiges et d'autres signes d'intoxication est une preuve supplémentaire. Si après les 40 jours, il n'y a plus de règles après l'avortement, vous devez également contacter la clinique prénatale. Leur absence peut indiquer que l'interruption ne s'est pas produite.

Aspiration sous vide

Une méthode relativement sûre, les gynécologues considèrent l'aspiration sous vide (mini-avortement). Ils le passent jusqu'à 7 semaines, bien que le plus sûr soit considéré comme une période de 5 semaines. La procédure est le pompage de l'ovule du corps utérin. Le cycle menstruel est finalement normalisé pendant 3 à 5 mois. Il est assez difficile de dire avec plus de précision quand les jours critiques arrivent, car pour chaque femme, ce temps-ci vient de différentes manières, en fonction de la présence de pathologies de bas grade, des caractéristiques d'âge du patient et de la facilité avec laquelle le patient a subi un avortement.

  • Habituellement, les premiers saignements menstruels commencent dès 28 à 35 jours, si l'interruption a été réalisée par aspiration.
  • Chaque femme est capable de calculer le nombre de jours de menstruation. Si une femme a un cycle de 30 jours, la menstruation devrait apparaître environ 30 à 40 jours après le moment de l’aspiration.
  • Certains sont surpris qu'après une interruption, leurs règles soient maigres. Cela est généralement normal, car après une grossesse interrompue par un avortement, les ovaires n’ont pas encore eu le temps d’entrer pleinement dans le mode opératoire précédent.
  • Si les règles ne sont pas standard, c'est-à-dire qu'elles ont une couleur inhabituelle, une odeur dégoûtante, un examen gynécologique est requis de toute urgence.

Les taches qui se produisent immédiatement après l'interruption ne sont pas les règles. Ces sécrétions sont dues à des dommages avortés mécaniques.

Avortement chirurgical

L'interruption instrumentale n'est en aucun cas considérée comme favorable à la reproduction féminine. Souvent, après cela peut commencer une hémorragie abondante et de sérieux dommages aux parois utérines. Interruption chirurgicale particulièrement dangereuse, produite à une période assez tardive de plus de 9 semaines. L'utérus est ouvert avec des outils spéciaux déjà dangereux pour les tissus cervicaux.

Après une telle interruption, les périodes mensuelles peuvent être absentes après un mois ou plus. Même un chirurgien expérimenté ne sera pas en mesure de dire avec certitude combien de jours ses règles peuvent venir. Si le flux menstruel manque pendant plusieurs mois, il est alors nécessaire de consulter un médecin. Le danger peut être tricoté avec l'impuissance d'un utérus ouvert après un avortement avant les infections.

Il vaut la peine de veiller si la menstruation a une teinte désagréable jaunâtre-visqueuse et une quantité minime et une odeur forte et désagréable, car de telles manifestations indiquent une infection de la cavité utérine. Si vous dirigez cet État, à l'avenir, une femme pourrait perdre définitivement ses fonctions de reproduction et ne pourrait jamais supporter son propre bébé.

Comment l'avortement peut affecter la menstruation

L'une des complications abortives est le désordre et la violation du cycle féminin. Une telle complication se manifeste par l'irrégularité de la menstruation, le cycle qui a commencé peut s'arrêter brusquement ou les menstruations arriveront avec des retards constants. Un problème similaire se produit chez 12 patients sur cent. Il peut en être de même pour les mois trop nombreux après un avortement. Pourquoi cela se passe-t-il?

La principale cause des troubles menstruels post-sportifs est l'élimination de la couche muqueuse pendant le curetage. Cette procédure est souvent accompagnée de dommages aux couches profondes de la paroi utérine, ce qui provoque des cicatrices et des processus adhésifs. Par conséquent, la croissance ultérieure de l'endomètre se produit de manière irrégulière, la menstruation est médiocre ou, au contraire, caractérisée par une profusion et une douleur excessive.

Après une interruption soudaine, une femme présente une insuffisance hormonale, ce qui provoque une violation de l'activité ovarienne, développe un dysfonctionnement, impliquant d'autres complications telles que l'endométriose et des lésions myomateuses, des modifications hyperplasiques de l'endomètre et de la polykystose ovarienne, une adénomyose ou des polypes de l'endomètre. Si les troubles hormonaux sont fortement prononcés, il se présente sous l’apparition d’une sorte de tumeur.

Perturbations mensuelles et hormonales

Les troubles hormonaux après des procédures abortives sont assez courants. Le corps produit une masse de substances hormonales qui sont importantes pour le transport normal, mais si elles sont interrompues brusquement, ces composants perdent leur besoin, ce qui provoque une perturbation hormonale pouvant perturber le travail de toutes les structures intra-organiques.

À la suite de perturbations hormonales, la menstruation est retardée, ce qui est considéré comme une complication assez fréquente après une interruption. Si vous ne traitez pas cette affection, des pathologies telles que les formations polykystiques ovariennes, les fibromyomes ou les formations kystiques-laiteuses, etc. se développent. Par ailleurs, plus la période de gestation de l'interruption est longue, plus les échecs hormonaux sont durs et prononcés. Les manifestations caractéristiques de l’échec hormonal sont:

  • Flux menstruel excessif,
  • Violations du cycle
  • Fatigue excessive
  • Retard et irrégularité de la menstruation,
  • Changements drastiques dans l'état émotionnel, nervosité excessive,
  • L'acné et l'acné sur le visage,
  • Prise de poids

Si de telles manifestations se produisent, il est recommandé de procéder à un diagnostic en laboratoire du contenu de certaines substances hormonales.

Menstruations abondantes

Dans beaucoup de mères échouées, les règles deviennent excessivement abondantes et longues. Combien de temps sont les mois après l'avortement? Aucun gynécologue ne pourra certainement le dire, car tout dépend de l'organisme et des caractéristiques de chaque patient. Dans les situations difficiles, la menstruation peut devenir si abondante qu'elle dure deux semaines ou plus. Une perte de sang dangereusement élevée, une anémie ferriprive et une faible teneur en hémoglobine pathologiquement. En conséquence, le système immunitaire de la femme ne fonctionne pratiquement pas, elle est constamment préoccupée par la fatigue et l’épuisement, la dépression et l’état apathique.

Après un avortement, les périodes maigres sont considérées comme plus typiques, mais des saignements abondants vous rendent gravement anxieux. Un tel état devient souvent une menace réelle pour la santé des femmes en général et pour les fonctions de reproduction en particulier. Par conséquent, avec des périodes excessivement abondantes et prolongées, des soins gynécologiques sont également nécessaires.

Comment ne pas confondre saignement avec la menstruation

La menstruation commence généralement 28 à 34 jours après l'interruption, mais pour ne pas être nerveux pendant tout le mois, il est préférable de passer une échographie de l'utérus après quelques semaines. Il est facile de faire la distinction entre les règles et les saignements après le sport. Ces dernières ne vont normalement pas plus de 1,5 semaine et immédiatement après l'interruption, et les règles commencent environ un mois après le retrait de l'ovule. Les jours critiques se distinguent également par les sécrétions vaginales, qui sont rares dans la nature. Cette image indique l'absence de pathologies et de complications.

Si le saignement est abondant, la probabilité d'infection est élevée. Posteport mensuel sont presque les mêmes que d’habitude. Au début, les frottis apparaissent, puis ils augmentent, deviennent plus abondants et, après 3-4 jours, leur intensité diminue à nouveau. L'apparition de caillots mineurs est également considérée comme normale pour le flux menstruel.

Pourquoi ne pas "ces jours" viennent

Parfois, la menstruation n'arrive pas assez longtemps pour qu'une femme vous inquiète. Pourquoi cela se produit-il? Juste dans le corps en raison de l'avortement a eu des échecs. Si l’absence de menstruation est diagnostiquée après le traitement par pharmabot, alors les raisons peuvent être imputables à des problèmes hormonaux, car l’interruption du traitement implique la prise de fortes doses de médicaments hormonaux. Après le rejet du fœtus, de nombreuses hormones deviennent inutiles, ce qui provoque une "confusion" hormonale.

Si le saignement menstruel est absent pendant plus de 60 jours après un avortement sous vide, les raisons en sont probablement dues à des lésions infectieuses-inflammatoires de la cavité utérine. Des mesures thérapeutiques urgentes sont donc nécessaires. Les mêmes raisons expliquent l'aménorrhée temporaire après une interruption instrumentale. En général, le cycle est normalisé en un mois et demi. L'absence prolongée de menstruations nécessite une consultation gynécologique.

Pin
Send
Share
Send
Send