La vie

Causes zhora avant la menstruation

Pin
Send
Share
Send
Send


Pour comprendre la raison pour laquelle, pendant les jours critiques, vous voulez avoir une dent sucrée, vous devez mieux comprendre les caractéristiques du fonctionnement du corps de la femme. Le fait que le cycle menstruel a certaines périodes ne sera ouvert à personne. Pendant la première partie du corps mûrit l'œuf. Pendant cette période, on observe une augmentation de la concentration d’œstrogènes dans le sang. Au moment où l'ovulation se produit, le contenu de cette hormone atteint son apogée.

Après cela, l'ovule mûri est dans la trompe de Fallope et toutes les forces du corps sont mobilisées pour une fécondation potentielle. Après l'ovulation, le taux de progestérone augmente, ce qui régule le travail des organes de l'appareil reproducteur et contrôle le cycle menstruel. C'est cette hormone qui crée les conditions favorables au développement ultérieur du fœtus et de la grossesse. Et c'est pendant cette période que le corps commence à demander des glucides digestibles par les glucides, notamment les sucreries. Vous pouvez donc expliquer pourquoi pendant les règles, vous voulez beaucoup de douceur.

Déséquilibre hormonal

La progestérone est le précurseur d'un grand nombre d'hormones. Et lorsque vous modifiez son niveau dans le fonctionnement de l'organisme, des problèmes se posent. Si la conception ne se produit pas, le niveau de cette hormone commence à baisser. Puis, à la fin du cycle menstruel suivant, lorsque la concentration d’œstrogènes et de progestérone diminue, il existe une situation dans laquelle on souhaite également manger des sucreries, c’est-à-dire que ces changements peuvent expliquer pourquoi vous voulez des sucreries pendant vos règles. Le corps de la femme essaie donc d’obtenir la quantité d’énergie manquante.

Ainsi, le statut hormonal d'une femme, qui change tout au long du cycle, affecte directement les dépendances alimentaires.

Préparer le corps pour la prochaine grossesse

Lorsque le corps se prépare minutieusement pour la grossesse, la femme veut aussi des bonbons. Cela peut s'expliquer par le fait qu'après l'ovulation, le niveau de progestérone augmente. Dans ce contexte, le cerveau reçoit un signal indiquant qu'il est nécessaire d'accumuler les composants et substances nécessaires pour soutenir la grossesse. En raison des processus décrits ci-dessus, le corps de la femme doit être sucré ou salé avant les saignements menstruels.

Manque de vitamines dans le corps

La réponse à la question de savoir pourquoi pendant la menstruation vous voulez un bonbon, en plus du fond hormonal, sera un manque de vitamines dans le corps. C'est l'avitaminose qui affecte les préférences gustatives pendant la période des saignements menstruels.

Selon les médecins, le manque de nutriments affecte négativement le fonctionnement du système digestif. Les symptômes de cette affection doivent être considérés comme une constipation ou une diarrhée fréquentes, ainsi que des nausées et un gain de poids en cas de saignement menstruel. En plus de ces signes, un changement dans le goût des aliments sera également révélateur d'une carence en vitamines. En conséquence, la femme refuse les plats habituels et fait un choix en faveur des produits précédemment évités. Cela devrait inclure les produits de confiserie et de boulangerie. Ceci est une autre raison pour laquelle vous voulez beaucoup de bonbons pendant vos règles.

Résoudre ce problème n'est pas si difficile. Assez pour saturer le corps avec la quantité nécessaire de nutriments, et le problème sera alors résolu tout seul. Et aucune femme ne se dira jamais: "Je veux avoir des bonbons pendant le mois."

Cependant, même si l'avitaminose est éliminée, le problème de l'appétit sucré se posera encore et encore. Avec cela, vous devez accepter et prendre pour acquis.

Dans certains cas, non seulement les femmes, mais les hommes veulent aussi des friandises après le prochain repas. En ce moment, il y a un sentiment clair que la personne en est supposée ne pas en avoir marre. Dans cette situation, les bonbons et les petits pains jouent le rôle d'antidépresseurs, car après leur consommation, le cerveau commence à produire l'hormone sérotonine, qui procure une bonne humeur et forme un sentiment de bonheur.

Comment ne pas gâcher la forme pendant la menstruation

Selon la plupart des experts, pendant la menstruation, vous ne devriez pas résister aux pulsions naturelles et essayez de vous limiter à manger des sucreries. Une telle attitude vis-à-vis de la situation permettra d’éviter la dépression et de transférer plus facilement l’inconfort.

La seule chose à laquelle chaque fille peut faire face est le problème du surpoids. Et le meilleur moyen de sortir d'une situation où, pendant la menstruation, tire pour des bonbons est de contrôler la sensation de faim et de satiété.

Il existe également des moyens de tromper votre propre corps en période critique:

  1. Pour commencer, vous devriez avoir pour règle de manger souvent et régulièrement. Il est préférable de diviser la portion du plat en plusieurs parties plutôt que de la manger en même temps.
  2. Lors du choix des produits, faites attention aux fruits et légumes frais, ainsi qu'aux variétés de poisson et de viande faibles en gras. Il n'est pas nécessaire de chercher du chocolat quand vous voulez quelque chose de sucré.
  3. Afin de ne pas consommer de grandes quantités de confiserie et de ne pas vous demander pourquoi vous voulez des bonbons pendant vos règles, vous devez consommer le plus de liquide possible. Cela donnera l'occasion d'apprivoiser quelque peu l'appétit.
  4. Vous devriez vous concentrer sur vos activités préférées et ne pas penser constamment au désir de manger.
  5. Il est nécessaire d'éviter les conflits et les situations de stress au cours de la période désignée afin de ne pas saisir la dépression par la suite.

Toutes ces méthodes élimineront la probabilité de prendre du poids pendant plusieurs jours critiques du cycle menstruel.

Quand la gourmandise est devenue incontrôlable

Lorsque la gourmandise des jours critiques est devenue un réel problème, vous pouvez recourir à plusieurs moyens pour le résoudre, notamment:

  • utilisation de contraceptifs hormonaux. Ces médicaments fourniront une occasion de réduire les symptômes du syndrome prémenstruel, affectant le sentiment de faim. Grâce à ces médicaments, l'arrière-plan hormonal de la femme est progressivement normalisé, ce qui contribue à améliorer son bien-être et à atténuer le désir excessif de manger du chocolat.
  • l'observance d'un régime alimentaire modéré permettra de ne pas perdre de temps à réfléchir à la raison pour laquelle vous voulez des bonbons pendant la menstruation, mais de résoudre le problème par des actions spécifiques sous la forme d'un régime alimentaire modéré.

Comment prévenir l'envie de manger ma chérie

On pense qu'un mode de vie actif et des sports avant le début du cycle sont très utiles. En outre, au lieu de traîner devant votre écran de télévision ou d’écran d’ordinateur, il est préférable de choisir de marcher au grand air. Toutes ces mesures vont non seulement améliorer l'état émotionnel, mais aussi aider à perdre ces kilos en trop.

En ce qui concerne les contraceptifs hormonaux, il est préférable de confier leur choix à un spécialiste expérimenté. La sélection indépendante de ces médicaments peut ne pas affecter de manière optimale la santé de chaque femme. Pour les mêmes filles qui envisagent de devenir mère, cette méthode est absolument inacceptable.

En plus de ces mesures, les gynécologues recommandent, une semaine avant le saignement menstruel, de porter une attention particulière aux complexes multivitaminés, qui contiennent nécessairement les vitamines B6, B12, D et le magnésium.

Est-ce que toutes les femmes veulent du chocolat?

Le corps de chaque personne, y compris la femme, présente des caractéristiques individuelles. Par conséquent, il est impossible d’affirmer sans équivoque qu’une femme du sexe faible durant la période de saignements menstruels souhaite des bonbons et une pâte à beurre. Il y a des filles qui, en principe, ne peuvent pas être attribuées à des amants pour manger quelque chose comme ça. Et parler de confiserie dans ce cas n'est pas du tout nécessaire. Pour certains d'entre eux, le syndrome prémenstruel est assez difficile. Et ici ce n'est pas du tout à manger.

Conclusion

Ainsi, l'attrait pour les produits sucrés avant le début du mois et pour ceux-ci devrait être perçu comme tout à fait ordinaire, ce qui est de nature périodique. Dans certains cas, une tablette de chocolat pour quelqu'un sert de source de bonheur et de plaisir. Et ici, il est important de ne pas en faire trop. Sinon, il est lourd de poids corporel et finalement de mauvaise humeur.

Causes d'appétit accru

Avant de répondre à la question de savoir pourquoi une augmentation de l'appétit se produit avant les règles, considérons le processus de maturation des œufs au fil du temps. Le cycle moyen est de 24 à 30 jours, l'idéal est de 28 jours, les périodes elles-mêmes peuvent durer de 3 à 5 jours. L'ensemble du processus est contrôlé par les hormones. Par conséquent, à différentes périodes du cycle, il y a une forte augmentation hormonale de certaines et une diminution significative des autres hormones. La relation de tous les processus peut être tracée:

  • Les premiers jours de la menstruation: un oeuf non fécondé est détruit et éliminé du corps. À ce stade, la couche interne de l'endomètre est rejetée, le processus s'accompagne d'un saignement. Dans le même temps, le mécanisme de maturation du nouvel œuf est lancé, une augmentation de la quantité d'œstrogène produite est observée,
  • Cycle moyen (ovulation): l'œuf quitte l'ovaire et progresse vers l'utérus. C’est à ce stade que le corps de la femme se prépare à la grossesse. Par conséquent, le niveau d’œstrogènes augmentera au maximum.
  • Fin du cycle: pas de fertilisation, la diminution des œstrogènes commence et la quantité de progestérone augmente. Quelque part dans la semaine précédant les règles, il atteint une concentration élevée, le syndrome prémenstruel commence, toutes les «réactions connexes» se produisent, y compris une augmentation de la faim. Le corps se prépare à rejeter un œuf non fécondé avec l'endomètre.

Il s'agit d'un schéma plutôt simplifié, car le niveau d'hormones est contrôlé par l'hypothalamus et l'augmentation de la concentration d'une hormone affecte le nombre d'autres hormones et l'organisme dans son ensemble.

Les raisons pour prendre du poids avant les règles sont assez simples: le métabolisme ralentit, le corps est prêt pour la fécondation. En outre, le liquide persiste, des problèmes mineurs au niveau des selles (constipation) et un appétit croissant alors que la femme se prépare à se nourrir et à nourrir son enfant à naître. Normalement, 1 à 2 kilogrammes gagnés rapidement partent après le début de la menstruation.

Dans le métabolisme normal, une légère suralimentation à la fin du cycle ne gâche pas la silhouette. Tous les kilos en trop disparaissent après l'élimination des excès de liquide et les petites faiblesses une semaine avant les règles sont compensées par une diminution de l'alimentation quotidienne au cours des premiers jours de la menstruation, lorsque vous ne voulez pas manger beaucoup.

Étant donné que chaque femme a un organisme individuel, les préférences gustatives peuvent également différer considérablement. Certains veulent du salé, quelqu'un préfère les sucreries et les produits de boulangerie, et quelqu'un est prêt à tout manger, rien qu'à manger plus et constamment. La dernière option est la plus difficile et les femmes elles-mêmes peuvent ne pas éprouver la faim en tant que telles. Ils veulent juste manger quelque chose tout le temps. Une telle différence dans les préférences gustatives est également le résultat de l'activité hormonale, si vous voulez manger salé avant les règles, plus d'hormones sont efficaces, et si une femme cherche des bonbons, d'autres le font. Considérez de quelle manière l'activité du système hormonal affecte le désir de manger pendant la période du syndrome prémenstruel.

Pourquoi voulez-vous du sucre et de la farine avant les règles?

Voyons donc quelle hormone est responsable de mauvaises émotions et d'un désir accru de manger des bonbons. Presque tout le monde sait ce que sont les endorphines. Normalement, elles sont produites par le corps lui-même et, au moment de l'ovulation, lorsque la concentration en œstrogènes est la plus élevée, le nombre d'endorphines chez la femme augmente également. Le résultat d'une surabondance d '«hormone du plaisir» pendant la période d'ovulation devient un état d'esprit positif et un bon bien-être général.

Mais dès que le niveau d'oestrogène (et par conséquent d'endorphine) diminue, les femmes commencent à ressentir son manque aigu. Ils veulent des bonbons (le chocolat est la meilleure source), le déclin de «l'hormone du plaisir» provoque l'irritabilité et la nervosité. C'est-à-dire que tous les signes des règles imminentes apparaissent, le syndrome prémenstruel commence.

La concentration en œstrogènes est associée à l'activité de l'insuline. En réponse à l'activité des endorphines, la quantité de glucose dans le sang change et sa régulation est un processus dépendant de l'insuline. Le corps de la femme tente de compenser la baisse du glucose par des "sources externes": je veux manger, alors que l’on peut mettre l’accent sur les produits à base de farine. Étant donné qu'ils sont une source d'amidon à digestion rapide, le désir subconscient se manifeste par le fait qu'ils mangent des produits de boulangerie. C'est aussi complètement compréhensible. Par exemple, un hamburger, un gâteau ou un gâteau sera simultanément perçu comme une farine et comme étant sucré.

Mais parfois, les pommes de terre peuvent devenir une source d’amidon et si le niveau de potassium a diminué, je veux du salé. Autrement dit, une femme ne veut pas seulement manger beaucoup, elle tire une pomme de terre frite avec du hareng. Et jusqu'à ce que le niveau de potassium soit normalisé, les préférences gustatives ne changeront pas. Habituellement, le déclin hormonal en œstrogène et les niveaux élevés de progestérone se terminent par la menstruation. Après cela, un nouveau cycle commence et ces hormones, dans leur quantité dans le corps de la femme, changent de place. Il s’agit d’un changement naturel du métabolisme: les 1 à 2 kilogrammes supplémentaires disparaissent sans problème et, au début du cycle, les femmes ne veulent pas manger de gros morceaux de béton ni tout le rang.

Pourquoi le poids augmente

Le surpoids est une préoccupation éternelle pour beaucoup de gens du beau sexe. Même un kilo gagné peut conduire à ce que je veuille me débarrasser immédiatement de lui. Mais considérons toutes les raisons qui peuvent conduire à une augmentation de masse avant la menstruation. Et surtout, nous apprenons à réagir à ce processus.

Les principales raisons de l'augmentation du poids corporel sont deux:

  • Naturel: rétention d'eau, même avec un régime alimentaire normal et inchangé, et un métabolisme plus lent au moment de l'ovulation
  • Pathologique: suralimentation significative due à un déséquilibre hormonal et à des taux d'estrogènes plus faibles dans le corps de la femme.

Dans le premier cas, pendant les règles (c'est-à-dire après une augmentation de la production d'œstrogènes) et jusqu'à l'ovulation, ces kilos superflus disparaissent d'eux-mêmes et sans effort. Dans le second cas - tout ce qui a été mangé pendant le syndrome prémenstruel s'accumule sous forme de surpoids. Autrement dit, manger trop et consommer du carbone à absorption rapide peut progressivement conduire à l'obésité. Que faire pour ceux qui ont une période précédant les règles est associé à un désir constant de manger, et le régime alimentaire de ces jours devient particulièrement insupportable? Tout d’abord, comprendre le mécanisme d’accumulation de kilos en trop (nous l’avons déjà envisagé). Et agissez ensuite de manière à ne pas causer de désagréments supplémentaires à votre corps pendant la période du PCI.

Comment traiter avec zhor

Régime strict - une mauvaise option pour lutter contre les processus naturels dans le corps de la femme. Mais les principes de base de la nutrition peuvent être pleinement utilisés pour réduire l’appétit et ne pas prendre de kilos «au-dessus du taux naturel» lorsque vous voulez manger tout le temps. Indépendamment du désir de manger (je veux quelque chose de concret ou juste tout et beaucoup), un simple contrôle et le respect des principales règles d'une saine alimentation aideront à éviter les problèmes d'excès de poids. Il est à la portée de toute femme et ne nécessite aucun effort sérieux, il suffit de suivre de simples recommandations.

Quoi de mieux à faire pendant la période du PCI:

  • Les repas doivent être réguliers et fréquents. Au lieu des 3 repas habituels par jour, divisez la ration quotidienne en 5 à 7 portions, sans augmenter son volume.
  • Pour apprivoiser l'appétit, utilisez les "astuces" habituelles: remplacez le chocolat par des fruits (choisissez du chocolat noir, pas de lait, sans aucun additif). Réduisez le nombre de bonbons, vous voulez 10 bonbons - mangez-en 5, mais lentement, mastiquez-les soigneusement.
  • Pour faire face à zhorom aidera à la consommation de liquide constante (les nutritionnistes recommandent de ne pas réduire l'équilibre de l'eau, vous devriez boire 1,5 - 2 litres d'eau propre chaque jour). Mais en même temps, il est impossible de remplacer l’eau par des jus de fruits ou du café. Rappelez-vous que, avant les règles, les liquides sont retenus dans le corps, de sorte qu'un gain de poids peut être causé par ce fait même. Tirez des conclusions sur l'efficacité de vos propres efforts après la fin de la menstruation. À ce moment-là, le liquide «supplémentaire» sera simplement libéré du corps et le poids se normalisera.
  • Lors du choix des aliments, privilégiez les légumes et les fruits, la viande maigre (de préférence cuite à la vapeur, à l'étouffée ou bouillie). N'oubliez pas qu'un excès de glucides à absorption rapide est également nocif. Vous ne pouvez donc pas manger beaucoup de pommes de terre et de produits à base de farine. Vous pouvez toujours trouver une alternative et vous concentrer sur les légumes contenant des carbones difficiles à digérer,
  • Pour maintenir l'équilibre en potassium, mangez des bananes, des abricots secs, du poisson de mer, utilisez du sel de mer, ajoutez des multivitamines complexes à votre alimentation en hiver.

Ces conseils simples aideront à garder votre corps en bonne santé à tout moment. И прежде чем переживать по поводу набранных килограммов, проверьте динамику. Возможно, вы беспокоитесь напрасно, и небольшая прибавка – всего лишь результат естественных процессов, которые исчезнут в первый период менструального цикла.

Почему при месячных хочется сладкого

Пищевые пристрастия возникают из-за влияния гормонов. Зачастую перед месячными хочется сладкого, что считается нормой. На женский организм влияют различные гормоны. Cependant, les œstrogènes et la progestérone sont responsables de la faim et de la satiété.

Normalement, le cycle comprend 2 phases (folliculaire, lutéale) et dure 3 à 5 semaines. La première phase est caractérisée par une augmentation du niveau de FSH. L'ovulation est due à la libération de LH. Après la libération d'un oeuf mature, la membrane du follicule forme un corps jaune, qui produit une hormone pour le développement de la grossesse - la progestérone.

La prolifération de la muqueuse utérine permet l'implantation de l'ovule. L'œstrogène synthétisé par les follicules est responsable de la croissance de l'endomètre.

Une femme veut des bonbons pendant ses règles en raison des facteurs suivants:

  • accélération du métabolisme conduisant au développement du suc gastrique et de la faim,
  • déficit en œstrogènes, affectant la production d'insuline régulant la concentration de sucre dans le sang,
  • diminution des niveaux de sérotonine, d’endorphine et de noradrénaline, ce qui affecte directement la bonne humeur.

Est-il possible de manger des bonbons pendant la menstruation

Les experts disent que vous ne devriez pas abandonner la consommation de bonbon pendant vos règles, si vous le souhaitez. Les aliments sucrés et les aliments préférés facilitent le transfert des changements psycho-émotionnels et de l'inconfort pendant les jours critiques.

Les nutritionnistes recommandent de se conformer à la mesure et de manger pleinement, sans oublier les fruits et les légumes sains.

Est-il possible de manger du chocolat pendant la menstruation

La consommation de chocolat pendant la menstruation n'est pas recommandée. Ce produit provoque l'irritabilité, car il a un effet stimulant. Le chocolat peut également causer de l'acné en raison de changements hormonaux.

Est-il possible de manger de la glace pendant la menstruation

Les addictions alimentaires peuvent indiquer un manque de vitamines. On sait que la carence en vitamines affecte le fonctionnement du corps, en particulier du système digestif.

Les femmes qui ont leurs règles ont souvent besoin de bonbons, comme de la crème glacée. Les produits laitiers doivent être exclus du régime alimentaire pendant la menstruation, car ils provoquent des flatulences et une altération des selles. En outre, les aliments et les aliments froids peuvent causer des crampes.

Comment vaincre les bonbons pour la menstruation

La sensation de faim et de saturation peut être contrôlée en réfléchissant au menu et en suivant le régime:

  1. Repas fractionnés et fréquents. Il est recommandé de manger toutes les 3 heures en petites portions.
  2. Inclusion dans le régime alimentaire des fruits et légumes frais, viande maigre, poisson. Si vous voulez du sucré, vous pouvez manger une banane ou ajouter une cuillerée de miel au thé ou au fromage cottage. Les produits de confiserie peuvent être remplacés par des céréales et du pain, qui contiennent également des fibres.
  3. Respect du régime de consommation Un apport hydrique suffisant réduit l'appétit. Sachez que les jus de fruits et le café peuvent augmenter la sensation de faim.

Si possible, il est recommandé de détourner l'attention des pensées sur les sucreries. Les longues marches et les activités de vos loisirs favoris augmentent également votre humeur. Les situations de conflit et les stress doivent être évités. Ces facteurs provoquent une augmentation de l'appétit.

Physiologie

Pour comprendre pourquoi certaines filles veulent des sucreries avant la menstruation, il convient de se tourner vers la physiologie naturelle de la femme. Le cycle menstruel comprend deux parties. Dans la première phase, un ovule mûrit dans le follicule. En se développant, le contenu de l'hormone œstrogène augmente dans le sang. Son pic est observé pendant l'ovulation.

Lorsque l'œuf est mûr, le système reproducteur lui permettra de sortir du follicule et d'entrer dans la trompe de Fallope. Ici, la conception peut se produire. Le corps commence à se préparer à l'adoption d'un œuf fécondé. Par conséquent, après l'ovulation, la concentration de l'hormone progestérone commence à augmenter. Il est responsable du bon développement de l'embryon et adapte le corps de la future mère au déroulement normal de la grossesse.

Si la conception ne se produit pas, les niveaux de progestérone commencent à diminuer. À la fin du cycle menstruel, le taux d'œstrogènes dans le sang baisse également à sa valeur minimale. Tous ces changements affectent votre bien-être.

Étant donné que chaque organisme est unique, les manifestations du SPM chez chaque fille peuvent être différentes ou ne pas être remarquées du tout. La réponse à la question de savoir pourquoi vous voulez manger quelque chose de sucré avant la prochaine menstruation peut être causée par un certain nombre de raisons.

Causes de bonbons pour bonbons

Si, pendant la prochaine menstruation, vous voulez de la douceur, vous devriez faire attention aux signaux de votre corps. Ils sont tellement individuels que chaque cas nécessite un examen individuel. Ils peuvent être à la fois complètement naturels et causés par des déviations dans le corps.

Processus normaux dans le corps

Dans la première moitié du cycle, la femme se sent bien. Pendant la période d'ovulation, elle est toute heureuse, heureuse et se sent bien. Cette humeur est affectée par l'hormone œstrogène.

Mais après l'ovulation, sa concentration dans le sang baisse. Et une semaine avant les règles ou pendant celles-ci peuvent apparaître irritabilité, fatigue, mauvaise humeur. Par conséquent, je veux remonter le moral, ma douce. Les principales causes naturelles de cette affection sont les suivantes:

  1. Déficit en endorphines.
  2. Manque d'insuline.
  3. Changer le rythme des processus métaboliques.
  4. Préparer le corps pour la grossesse.

Avec une diminution de la quantité d'œstrogène, la concentration d'hormones telles que l'endorphine, la sérotonine, la noradrénaline diminue également. Ce sont des analgésiques naturels et des sources de bonne humeur. Lorsque leur nombre est considérablement réduit avant la prochaine menstruation, le corps peut essayer d'améliorer leur santé avec des produits qui augmentent le niveau de telles hormones.

Le plus souvent c'est du chocolat. Les glucides simples sont plus faciles à digérer. Le corps aime les solutions simples. Mais cela conduit à une augmentation de poids et le besoin constant en ce moment est des bonbons. C'est pourquoi l'envie de tels produits augmente.

Lorsque l'œstrogène diminue, la production d'insuline diminue. Cette hormone affecte la glycémie. Le corps commence à ressentir un déficit en glucose et tente de le combler.

Une autre raison importante pour laquelle vous voulez du sucre ou du chocolat avant les prochains jours critiques est de préparer le corps à une éventuelle grossesse. Le système reproducteur se prépare au fait qu’il doit assurer le développement correct du fœtus. Pour cela, vous avez besoin de beaucoup de substances et d'oligo-éléments. Cela augmente la sensation de faim. Les processus d'échange peuvent se dérouler différemment.

Certaines femmes en cette période de processus métaboliques ralentissent, le corps accumule de l'eau et des oligo-éléments bénéfiques. Mais d'autres ont produit beaucoup de suc gastrique, ce qui les fait manger plus souvent. Sweet se sépare rapidement et restitue de l'énergie. Par conséquent, le corps a souvent besoin de tels produits. C'est pourquoi certaines filles veulent des sucreries avant les règles ou pendant celles-ci.

Qu'est-ce qui manque au corps?

Un certain nombre de facteurs peuvent influer sur le besoin de sucreries pendant et avant les menstruations. Ils ne peuvent pas être qualifiés de naturels, car ils sont causés par des déviations dans le fonctionnement des systèmes du corps. Les envies de dent sucrée sont causées par plusieurs facteurs principaux:

  1. Stress, dépression, nervosité.
  2. Augmentation de l'exercice.
  3. Mauvaise nutrition.

Les scientifiques ont remarqué que le besoin accru de sucreries était observé chez les personnes nerveuses et dans un état de stress. Les charges mentales nécessitent également de grandes quantités de glucose. Si le régime alimentaire est déséquilibré, s'il n'y a pas de céréales, de fruits, de légumes et d'autres éléments nécessaires au fonctionnement normal du régime, l'organisme peut avoir besoin d'une quantité accrue de glucose.

Bien entendu, les régimes aident à rester en forme, mais ils provoquent un certain nombre de déviations dans le fonctionnement de certains systèmes corporels. Par conséquent, perdre du poids devrait également être correct.

Comment résoudre ce problème?

Afin de réduire davantage le besoin impérieux de sucreries pendant la période de menstruations, vous devriez reconsidérer votre régime alimentaire. S'il est diversifié et que le nombre de calories est suffisant, le désir de manger des chocolats et des pâtisseries diminuera.

Si pendant la deuxième phase du cycle menstruel, vous voulez un bonbon, ne vous en privez pas. Il suffit de manger ces aliments devrait être avec modération. Cela permettra de garder la bonne humeur et de garder la figure. Le chocolat peut être remplacé par des fruits, du miel.

Vous devriez également vous détendre davantage pendant cette période du cycle. Vous devrez réduire la charge. Même si quelques kilos supplémentaires seront gagnés, ils partiront dans un nouveau cycle. En effet, la menstruation elle-même nécessite également beaucoup de forces corporelles.

Le besoin de sucreries est causé à la fin du cycle menstruel par des causes naturelles. Mais pour réduire ce besoin, il est nécessaire de bien manger, de se reposer davantage et d’être aussi nerveux que possible.

Pourquoi pendant le mois tu veux des bonbons: des raisons, comment ne pas aller mieux

Chaque fille est tentée de manger des mets sucrés avant les règles. Pas besoin d'avoir peur et d'établir des diagnostics impressionnants. Les femmes souffrent du syndrome prémenstruel de différentes manières.

On peut vouloir s'asseoir et être triste, tandis que d'autres deviennent avides de douceur. Pour comprendre la cause de l'attraction et savoir s'il est possible d'y succomber, vous devez vous pencher sur la cause du PCI et sur la physiologie des filles.

Voyons pourquoi pendant le mois tu veux bonbon.

Quelles sont les causes du syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel est un complexe de nombreux symptômes. Ils apparaissent dans la seconde moitié du cycle mensuel, avant le début des règles. Les médecins ne peuvent pas déterminer la cause de manière unique. Il existe de nombreuses théories exprimant la manifestation des symptômes, mais elles ne contiennent pas la liste complète. À l'heure actuelle, menant la théorie des hormones.

Le syndrome manifeste des changements hormonaux. Ils dépendent d'une augmentation des œstrogènes dans le sang et d'une diminution de la présence de l'hormone progestérone.

L'avitaminose est un facteur possible d'apparition du syndrome (déficit en vitamines B6, A, oligo-éléments calcium, zinc, magnésium). Le facteur génétique est également présent: le type de syndrome prémenstruel peut être transmis par l'hérédité.

Comment fonctionne la physiologie des filles

La menstruation est divisée en périodes. Au cours de la première, la maturation des œufs se produit dans le follicule. À mesure que ce processus se poursuit, la teneur en œstrogènes dans le sang augmente. À un certain moment de l'ovulation, sa concentration maximale s'accumule.

Après maturation, l'œuf entre dans la trompe de Fallope et le corps mobilise toutes ses forces pour sa fécondation probable. Après l'ovulation, il se produit une augmentation de la quantité d'hormone progestérone, qui détermine le développement des organes génitaux et régule le cycle menstruel.

Cette hormone crée les conditions propices au développement ultérieur du fœtus et au déroulement normal de la grossesse. C'est alors que le corps a besoin d'une quantité assez importante de glucides facilement digestibles. Ce sont des bonbons. C'est parfaitement normal si une fille veut les essayer.

La progestérone est le précurseur de nombreuses hormones, et si son niveau change, vous ne pouvez pas vous en passer. Les niveaux de progestérone diminuent si la conception ne se produit pas. Puis, à la fin du cycle menstruel, les indicateurs de cette hormone et de l'œstrogène dans le sang descendent à un niveau bas, ce qui entraîne une dent sucrée qui nourrira le corps de l'énergie dont il a besoin.

Communication de la menstruation avec le désir de manger des bonbons

Ce n'est un secret pour personne que pendant la menstruation, les filles ont bon appétit. Dans la liste complète des aliments, ils regardent les mêmes pâtisseries, gâteaux, chocolat, bonbons - la liste s'allonge encore et encore. Les raisons de telles manifestations peuvent être les suivantes:

  • carence en œstrogène,
  • accélération du métabolisme
  • l'état de préparation du corps à la grossesse,
  • abaissant les niveaux d'insuline
  • perte de fer.

Dans la première partie du cycle menstruel, il y a une production active d'oestrogène, donc dans la deuxième période, le corps ressent sa grande pénurie. La quantité de sérotonine dans le corps dépend du taux d’œstrogènes et de progestérone. Il est responsable de la bonne humeur, mais pendant les règles, son niveau baisse. Ensuite, la femme se sent privée de bonheur, fatiguée ou complètement déprimée.

La carence en œstrogène pousse la fille à manger des aliments dotés de la propriété d’améliorer l’humeur en augmentant le niveau d’endorphine dans le sang. Sweet aide à rétablir les niveaux d'hormones et à ramener le corps à son état initial.

Chaque mois, les jours critiques modifient le rythme du métabolisme. Il accélère, améliore la digestion. Pour cette raison, une femme augmente son appétit et il y a un désir de manger autant que possible. Les aliments sucrés contiennent du sucre. Il se scinde rapidement et fournit au corps l'énergie nécessaire.

Le cycle menstruel est conçu pour préparer le corps à la grossesse. Ce fait peut répondre à la question: pourquoi voulez-vous manger des bonbons avant la menstruation? Le cerveau reçoit un signal indiquant la nécessité d'accumuler des vitamines, des composants qui contribueront à l'avenir au développement de l'embryon. Par conséquent, le corps tente de combler rapidement les substances manquantes:

Le magnésium est perdu par le corps dans des situations stressantes. Un faible niveau de chrome ralentit souvent le métabolisme des glucides, le corps commence à prendre du glucose dans le sang.

Dans la deuxième période du cycle, le niveau d'œstrogène diminue. Une déficience de cette hormone entraîne un affaiblissement de la production d'insuline. Son travail dans le corps consiste à réguler la glycémie. Ensuite, vous devez manger des aliments à faible indice glycémique. Ne pas mourir de faim pendant cette période.

Est-ce que toutes les femmes ont un tel désir

En se penchant vers l’individualité de chaque organisme féminin, il est impossible de dire avec confiance que le désir de manger des sucreries englobe tout le monde. Il y a des filles qui ont en principe un dégoût pour la nourriture, que dire des bonbons fourrés au sucre et aux arômes. Il est important de se rappeler ceux pour qui le PCI est un test.

Dans le monde moderne, il est difficile pour une femme d'exister. Ils aiment regarder leur silhouette et cette attaque complique grandement le processus. Il est important pour une fille de savoir comment surmonter le désir de manger des sucreries ou de réduire les méfaits de sa consommation. Voici quelques conseils.

  1. Si le corps manque de phosphore, consommez des céréales, du poisson et des œufs.
  2. Allouer du temps pour le dessert dans la période de 17 à 19 heures, le corps sera rempli de bonbon pour la journée à venir.
  3. Pour vous débarrasser de l'arrière-goût des bonbons et les oublier, brossez-vous les dents après avoir mangé.
  4. Il existe des aliments riches en protéines - ils normalisent la glycémie.

Vous pouvez utiliser une méthode qui dépend de la volonté. En contrôlant le régime, vous pouvez choisir un régime modéré. Si l'ennui au cours du mois est entré dans des livres supplémentaires - ne vous inquiétez pas. L'excès de poids va laisser dans la période de la prochaine menstruation.

Reposez-vous davantage, réduisez le stress, réduisez l'influence du monde extérieur sur le système nerveux. Assurez-vous un sommeil sain de 8 heures, ne vous assoyez pas avec des régimes stricts qui limitent la consommation d'aliments et de vitamines nécessaires au corps. En changeant votre régime alimentaire et en créant une routine quotidienne, la question disparaît. Pourquoi voulez-vous des sucreries tous les mois et tous les jours?

J'ai toujours envie de bonbon: quelle est la raison, les raisons

Lorsque vous souhaitez manger du chocolat ou des gâteaux 2-3 fois par semaine, cela est considéré comme la norme et dans ce cas, vous ne devez pas penser aux problèmes de santé.

Si vous voulez toujours manger des sucreries, quotidiennement et en grandes quantités - le plus probablement, tout est dans un régime déséquilibré, des problèmes de santé et d'autres raisons qui doivent être identifiées et éliminées à temps.

Pourquoi tu veux toujours douce

Il peut y avoir plusieurs réponses à cette question:

  • Régime alimentaire inapproprié: lorsqu'une grande quantité de glucides est ingérée, le corps s'empresse de les transformer en graisses. En même temps, le taux de glucose diminue et, après le déjeuner, vous voulez des sucreries si elles sont trop denses. La même chose s'applique aux autres repas,
  • Régime alimentaire: avec un régime strict, le taux de sucre dans le sang diminue également, le corps est stressé et envoie des signaux au cerveau. En conséquence, une personne a le désir de manger de la douceur,
  • Habitude: dans ce cas, il n'y a pas de déviations, mais il est nécessaire de réduire le nombre de bonbons consommés afin d'éviter l'apparition de kilos en trop,
  • Sauter le déjeuner: si le corps n’a pas reçu la quantité d’énergie nécessaire avant 16 heures, le désir de l’obtenir s’exprime en désir de prendre un en-cas sucré. Souvent, après un bonbon, vous avez quand même faim, alors vous devez vous y conformer.
  • Tension nerveuse et stress: de tels moments consomment de grandes quantités d'énergie qu'une personne cherche à reconstituer avec du chocolat, des bonbons, etc. Dans ce cas, les bonbons commencent à jouer le rôle d'antidépresseurs. Mais lorsque la teneur en sucre dans le sang diminue à nouveau, le besoin de cette hormone devient encore plus grand.

De plus, il y a d'autres moments où le besoin de chocolat et de produits similaires se poursuit:

  • Si vous voulez passer une nuit douce, vous devez reconsidérer votre régime: il est fort probable qu'un tel désir apparaisse en raison d'une malnutrition pendant la journée. Vous devez également vous débarrasser de votre habitude de regarder la télévision et de manger en même temps avant de vous coucher,
  • Si après le sommeil vous voulez des sucreries, il est possible que le corps n’ait pas reçu l’énergie dont il a besoin et tente de le remplir avec un apport en glucides, car ils donnent le sentiment de satiété le plus rapide
  • Когда после сладкого хочется спать – это может говорить о повышении уровня глюкозы, или гормона счастья (серотонина).

Многих интересует вопрос, почему от сладкого хочется пить, и здесь все очень просто: шоколад усиливает выработку гормонов поджелудочной железы, которые вызывают жажду. В данном случае требуется только одно – выпить стакан чистой воды, потому как это не является отклонением.

Почему после еды хочется сладкого

Le désir de manger du sucré immédiatement après un repas survient si vous mangez trop gras nutritif ou vice-versa - un aliment non nutritif, ou laissez de grands intervalles entre ses repas.

Comment faire face à ce problème:

  • Adhérez à une bonne nutrition, essayez de ne pas manger d'aliments gras,
  • Remplacez les bonbons par des fruits, des fruits secs, des noix ou du miel.
  • Assurer un apport suffisant en glucides sains: ils sont contenus dans les céréales, les légumes, les fruits,
  • Prendre le matin à jeun 1 c. l huile de lin - il réduit les envies de sucreries.

Vérifiez votre pourcentage de graisse corporelle, votre IMC et d’autres paramètres importants.

Pourquoi pendant le syndrome prémenstruel je veux manger

L'appétit et, par conséquent, la quantité de nourriture consommée varient en fonction de la phase du cycle, car les hormones sexuelles sont directement impliquées dans le métabolisme et régulent les sensations de faim et de satiété. La faim, qui survient à la veille du cycle menstruel, est en réalité réduite à l'instinct du premier-né. Pendant l'ovulation, le corps commence à se préparer à une éventuelle grossesse. Il doit avoir des réserves de nutriments et nous voulons souvent manger des aliments riches en calories (bien qu'une teneur élevée en calories n'implique pas toujours la présence d'un grand nombre de nutriments).

Marina Maximova
Diététicien-endocrinologue, médecin en chef de la clinique de correction du poids et du corps HB Clinic

- Dans le corps de la femme, les hormones agissent de manière cyclique: immédiatement après les jours critiques, l'hypophyse commence à agir, activant les ovaires pour faire mûrir les œufs, et au milieu du cycle, les œstrogènes sont activement produits - les principales hormones féminines. C'est le meilleur moment pour une femme - le pic d'activité et d'attraction sexuelles.

Mais dans la deuxième phase du cycle, un follicule dominant apparaît, produisant la progestérone, l'hormone de la maternité, et c'est calme, un échange lent avec le pastoznostyu, des tissus humides se préparant, peut-être, à la grossesse. Le pic de changements à la veille du cycle menstruel est presque comme le désespoir d'une grossesse non survenue et de l'absence d'une femme auxiliaire sous la forme d'un placenta avec une source supplémentaire d'hormones.

Et cette période est la plus critique pour le fond émotionnel: sautes d'humeur, préférences gustatives, pleurs, irritabilité, stagnation des fluides corporels avec gonflement, prise de poids apparente et détérioration du taux de change. Par conséquent, il existe un besoin impérieux de sucreries en tant que source d’énergie facilement digestible.

La durée du déficit hormonal dans le corps ainsi que la durée, la gravité et la variété des symptômes dépendent de la réponse opportune d’autres systèmes: les glandes surrénales, la glande thyroïde et la régulation correcte des parties centrales du système hormonal - l’hypophyse et le nipothalamus. Si, au départ, la femme manque d'autres systèmes, le syndrome prémenstruel se manifeste par des sautes d'humeur prononcées.

Olga Klekovkina
médecin, obstétricien-gynécologue de la clinique médicale allemande GMTClinic

- Au cours des phases du cycle menstruel, les niveaux d'hormones changent. Au cours de la première phase (la production de l'hormone œstrogène augmente), la femme se sent bien au début de la deuxième phase, durant laquelle son taux d'œstrogènes diminue, son humeur et son bien-être se détériorent et son appétit augmente. Cette condition peut être expliquée par plusieurs raisons:

  • une augmentation du taux de progestérone dans le sang provoque une augmentation de la production d'adrénaline et de noradrénaline. À leur tour, ils augmentent la sécrétion du suc gastrique. Les aliments qui entrent dans le tube digestif sont digérés en une période plus courte,
  • dans la deuxième phase du cycle menstruel, sous l’effet des hormones et en particulier de la progestérone, la substance régulant la glycémie (insuline) est produite en plus petite quantité. Sentant le besoin de sucre, notre corps compense son manque de chocolats, de sucreries, de biscuits et de gâteaux, c’est-à-dire des produits contenant des glucides,
  • le désir de manger en permanence toutes sortes de bonbons - la possibilité d'une grossesse. Le corps reçoit un signal indiquant la nécessité d'accumuler des nutriments, de sorte que les filles ressentent un appétit accru avant le cycle menstruel.

Que faire

Ajoutez des aliments riches en fer à votre alimentation. La viande rouge, le poisson ou les légumes verts vont reconstituer le fer que vous avez perdu à la veille des jours critiques. Cela va créer une sorte de «feedback» avec le corps: vous lui donnez ce dont il a besoin à ce moment-là.

Si vous faites face à une faim intolérable, comme vous le pensez, mais que vous avez mangée il y a à peine une heure, attendez encore 20 minutes, le sentiment de faim disparaîtra peut-être. Sinon, ne vous torturez pas, l'essentiel est de manger des aliments sains.

Ne vous limitez pas à la nourriture. Que cela vous plaise ou non, c’est le besoin naturel du corps pour plus d’énergie. Et afin de ne pas vous exposer à des pannes, augmentez légèrement votre apport calorique pendant la période du syndrome prémenstruel.

Essayez de remplacer le bonbon par quelque chose de plus utile, tel que des fruits. Lorsque vous choisissez du chocolat au lait ou noir, privilégiez ce dernier.

Il est préférable de limiter au minimum les aliments salés pendant la période du syndrome prémenstruel, car ils ne feront qu'aggraver les poches en retenant l'eau dans le corps.

Olga Klekovkina
médecin, obstétricien-gynécologue de la clinique médicale allemande GMTClinic

- Si vous ne pouvez pas contrôler la sensation de faim pendant le syndrome prémenstruel, lorsque les processus métaboliques sont lents, je recommande de surveiller la qualité des produits, utilisez uniquement des ingrédients sains, tels que des glucides complexes (céréales, fruits, légumes, pâtes, pain complet) et des protéines (viande faible en gras, poisson, fromage cottage et yaourt maigre, légumineuses). Il est préférable de limiter la consommation de produits gras, salés et fumés, de sucreries, de sucres, de boissons gazeuses, d’alcool et de café au cours de cette période.

En conclusion

Il est important de savoir pourquoi vous voulez tant de sucreries pendant vos règles. Mais le fait que le besoin de sucreries puisse être contrôlé en utilisant les conseils d’experts - c’est déjà un guide pour l’action. Commencez par remplacer les muffins et les gâteaux par quelque chose de plus utile, comme des fruits.

Pourquoi voulez-vous sucré avant la menstruation et pendant la menstruation

Cela s'explique par le fait qu'après 15 jours de cycle, le niveau d'œstrogènes diminue et 3 jours avant la menstruation, les femmes désirent manger du chocolat et des sucreries, même si elles sont sucrées ou indifférentes. L'œstrogène n'est normalisé que tous les 4-5 jours du cycle, mais pour ne pas prendre de poids, vous devez remplacer les sucreries par les produits suivants:

  • Fruits: bananes, kiwi, raisins, abricots, etc.,
  • Fruits secs: raisins secs, figues, abricots secs,
  • Jus naturels
  • Miel et noix avec lui,
  • Compotes.

Les causes physiologiques de la dépendance alimentaire avant la menstruation

La traction sur certains produits avant la menstruation est due à des caractéristiques physiologiques. Les leaders en matière de besoins nutritionnels sont le chocolat, les gâteaux, les sucreries et les gâteaux. Les médecins savent pourquoi pendant les périodes où vous voulez manger beaucoup, y compris les sucreries, et expliquent cet attrait par l’influence des hormones sexuelles. Ils sont nombreux, mais les œstrogènes et la progestérone sont considérés comme les principaux acteurs de la régulation des sentiments de faim et de satiété.

Une fois tous les 28-30 jours dans le corps de la femme, l'équilibre des hormones est perturbé. Cela affecte le bien-être et l'état psychologique. Tout au long du cycle, l'œstrogène est activement produit, ce qui est nécessaire à la maturation de l'œuf. La femme ne ressent pas les transformations hormonales qui se produisent dans le corps.

Ayant atteint sa concentration maximale pendant l'ovulation, la production d'œstrogènes est arrêtée.

Après la maturation et la libération de l'œuf, la progestérone est impliquée. C’est cette hormone qui est responsable de tous les symptômes désagréables: diminution des performances, sautes d’humeur chez la femme, irritabilité et autres mauvaises surprises.

Des accès réguliers de faim et de fringale de sucreries avant la menstruation se produisent pour les raisons suivantes:

  1. À la veille de la menstruation, le métabolisme est accéléré. La production active de suc gastrique améliore la digestion. Le corps a besoin de calories supplémentaires, ce qui provoque un désir constant de manger.
  2. La carence en œstrogène affecte la production d'insuline qui régule la glycémie. L'insuline devient moins, respectivement, le corps a besoin de reconstituer cette hormone. D'où l'envie de sucreries.
  3. Une diminution du taux d'œstrogènes affecte la quantité d'endorphine, de noradrénaline et de sérotonine. Ces hormones sont des sources de bonne humeur. Avec leur carence dans le corps, il est nécessaire d'améliorer leur état grâce à l'utilisation de produits pouvant compenser ce manque. Les sucreries préférées aident à remonter le moral.

La traction au salé peut être causée par une faible immunité. Les goûts sont perdus, la nourriture semble fraîche, le corps a besoin des éléments manquants. Une autre raison pour laquelle vous voulez du salé avant vos règles est associée à un métabolisme insuffisant du sel d'eau. Cela se produit lorsqu'il y a une pénurie de minéraux tels que le sodium, le potassium et le chlore.

Comment tromper le corps

De nombreux nutritionnistes conseillent de ne pas résister à l'envie naturelle et de ne pas se laisser aller au plaisir de manger sucré pendant la menstruation. Cela permettra de supporter plus facilement l'inconfort et les états dépressifs. La seule chose qui inquiète beaucoup de femmes est la possibilité de gâcher la silhouette. Le risque de prendre du poids est très élevé, car il est très difficile de calmer l'appétit qui fait rage et de résister au désir de manger sucré ou salé.

L'option la meilleure et la plus difficile est de contrôler la sensation de faim et de satiété, de préparer un menu pour chaque jour et de respecter votre horaire de repas. Ici, tout dépendra de la volonté, mais si nous tenons compte des difficultés liées aux manifestations volontaires avant et pendant la menstruation, nous devrons utiliser d'autres moyens pour tromper le corps:

  1. Mangez régulièrement et fréquemment. Divisez les portions en plusieurs parties sans augmenter le volume.
  2. Lorsque vous choisissez des aliments, faites attention aux légumes, aux fruits, à la viande maigre et au poisson. Il n'est pas nécessaire de manger du chocolat quand il tire pour des bonbons. L'augmentation du glucose n'est pas sans danger pour le corps de la femme. Vous pouvez manger une banane ou vous régaler d'une cuillère de miel. Privilégiez les produits à base de farine pour le pain et les céréales, ils contiennent également beaucoup de fibres. Si vous voulez saler avant la menstruation, vous ne devez pas manger de chips ou de noix. Fromage, concombres légèrement salés, choucroute ou craquelins peuvent être un substitut utile.
  3. Augmentez la quantité de liquide consommée. Cela vous permet d'apprivoiser l'appétit. Buvez beaucoup, mais seule l'eau, comme le café et les jus, au contraire, augmente l'envie de manger.
  4. Distrayez-vous de penser à la nourriture. Promenez-vous, faites vos choses préférées, lisez.
  5. Si possible, évitez les conflits mensuels et les états stressants. Après des histoires désagréables et des scandales, beaucoup sont sauvés par leurs friandises préférées.

Il est très important d’ajuster la puissance pendant la menstruation, nous vous recommandons donc de lire des informations supplémentaires sur ce sujet.

Ces mesures préserveront l’attractivité de votre silhouette et éviteront au minimum les déviations critiques. Si vous remarquez que le poids a augmenté, n'essayez pas de corriger la situation.

Pendant la menstruation, il vaut mieux oublier de peser. Même si vous mourez de faim ces jours-ci, des grammes supplémentaires, des kilos, ne vont nulle part. C'est la physiologie. Nous devrons attendre et profiter du résultat après la période menstruelle.

En outre, vous devez faire preuve de prudence et faire du sport tous les mois.

Dépendances alimentaires en signe d'avitaminose ou de SPM

La carence en vitamines est l’un des facteurs susceptibles d’affecter les besoins gustatifs pendant la menstruation. Les carences en vitamines nuisent au travail du système digestif. Une constipation fréquente lors des visites régulières ou une diarrhée, des nausées et un gain de poids incontrôlé sont tous des symptômes. Un autre signe est un changement dans le goût des aliments. Les femmes peuvent abandonner le menu habituel et devenir dépendantes de produits auparavant évités. Des désirs obsessionnels apparaissent: on veut vraiment un bonbon, pour une raison quelconque, d’autres veulent un salé.

Comme dans le cas du syndrome prémenstruel, ces manifestations sont temporaires. Il suffit de combler l’équilibre en vitamines manquantes et tout sera restauré. Mais avec le syndrome prémenstruel, le désir de manger sucré ou salé reviendra tous les mois. La raison est le manque d'endorphines. Une production insuffisante de l'hormone de joie aggrave l'humeur, provoque la dépression et la dépression.

Les friandises préférées aident à corriger cette condition quelques jours avant la menstruation, et le cerveau ne se soucie pas de ce qui sera la source de joie - une comédie amusante, une belle robe ou un morceau de gâteau.

Les bonbons pendant le cycle menstruel pénètrent dans le corps plus souvent que les autres produits. Mais manger du chocolat ne résoudra pas le problème. L'ambiance s'améliorera, mais il est peu probable que vous soyez satisfait de l'apparence de votre silhouette qui perd sa forme. Faire face à la dépendance alimentaire, en particulier pendant les jours critiques, est très difficile. Se débarrasser de l'excès de poids est beaucoup plus difficile. Choisissez vous!

Pourquoi voulez-vous des bonbons pendant la grossesse

Lorsqu'elle porte un enfant, une femme peut manquer de deux hormones: l'œstrogène ou la sérotonine. Le premier est responsable des changements dans le corps, et le second est appelé "l'hormone du bonheur", parce que

avec son manque d'humeur se détériorant. C’est pour ces raisons que les futures mères veulent souvent manger quelque chose de sucré, ce qui est tout à fait normal.

Afin de ne pas prendre de poids, vous devez procéder comme suit:

  • Si possible, essayez de remplacer les bonbons par des produits utiles - leur liste est listée ci-dessus,
  • Équilibrez votre alimentation de sorte qu’après le repas, vous ressentiez une sensation de satiété, mais ne mangez pas excessivement.

Si vous voulez une douce maman d'allaitement

Contrairement à la croyance populaire selon laquelle pendant l'allaitement, il est nécessaire d'abandonner complètement les bonbons, cela ne peut pas être fait, car Les bonbons et les chocolats contribuent le mieux à la production de glucose, ce qui est nécessaire à la fois pour le bébé et pour sa mère. Que faire dans cette situation:

  • Ne buvez pas plus de 10 g de chocolat par jour,
  • Pour manger des bonbons sans manger et à condition que l'enfant n'ait pas d'éruption cutanée,
  • Il existe des gâteaux et des gâteaux sans colorants ni crèmes grasses.

Si vous voulez des bonbons pour le diabète

Avec le diabète sucré, des sauts de glucose peuvent souvent se produire. En règle générale, lorsque le niveau baisse, le besoin de sucreries apparaît. Les médecins recommandent même à leurs patients de toujours emporter avec eux 1 ou 2 bonbons pour les normaliser rapidement. Que peut remplacer le chocolat et les bonbons:

  • 200 grammes de jus de raisin, de pomme ou d'orange,
  • La même portion de lait
  • Thé avec 2 cubes de sucre
  • 1 cuillère à soupe l confiture ou miel.

Si vous voulez doux après l'alcool

L'alcool peut réduire le taux de sucre dans le sang, il est donc interdit d'utiliser des diabétiques. Dans cette situation, vous pouvez effectuer les opérations suivantes:

  • Abandonnez les boissons alcoolisées, mangez plus de glucides sains,
  • Au lieu de friandises, mangez des céréales, du muesli, des pommes de terre, plus de légumes et de fruits - elles réduisent les envies de sucreries et de chocolats.

Nous vous recommandons également de lire l'article Faim après avoir mangé.

Comment soulager l'envie de sucreries: les conseils des médecins et des nutritionnistes

Pour réduire le désir de manger constamment quelque chose de sucré, les médecins recommandent l’utilisation des méthodes suivantes:

  • Remplissez votre régime avec des glucides et des protéines sains,
  • Ne mangez pas d'aliments riches en sucre,
  • Normaliser les niveaux de glucose
  • Remplacez les bonbons par des fruits et des fruits secs.
  • N'utilisez pas d'édulcorants artificiels,
  • Buvez de l’eau citronnée: diluez un peu de jus de citron dans 100 ml d’eau, buvez avant les repas.

Qu'est-ce que les caprices de la nourriture: ce qui manque corps

(3 , 3,67 à partir de 5)

Vous voulez un bonbon pendant la grossesse?

Les premiers signes de grossesse, en plus du retard de la menstruation, incluent des changements dans les habitudes alimentaires. Il y a beaucoup d'histoires selon lesquelles les femmes ont pensé à la possibilité d'une grossesse seulement après avoir remarqué des changements dans leur perception de la nourriture.

Beaucoup de femmes se demandent pourquoi de telles métamorphoses se produisent pendant la grossesse. En fait, un tel phénomène a une explication très raisonnable. Pendant la grossesse, une femme peut ne pas avoir suffisamment de nutriments.

Le corps commence à donner une sorte de signaux, formant le désir d'un type particulier de nourriture.

On croit que si une femme veut de la craie, elle manque de calcium. S'il y a un désir d'essayer le charbon actif, alors c'est peut-être une question de scories du corps.

Mais le besoin de sucreries est dû à des processus psychologiques plutôt que physiologiques. Pendant la grossesse, une femme au niveau subconscient recherche des émotions positives.

Les aliments sucrés, en particulier le chocolat, permettent d'augmenter le taux de sérotonine dans votre corps, considéré comme l'hormone du bonheur.

Comment le sexe est-il lié?

Il existe un avis selon lequel les préférences gustatives pendant la grossesse peuvent indiquer le sexe d'un enfant. On croit que si pendant la grossesse vous voulez douce, alors une femme va naître une fille. Cette déclaration n'est pas étayée par des faits scientifiques.

Cependant, les statistiques montrent que dans la plupart des cas, cela fonctionne. Toute femme veut savoir avec certitude qui va naître. L'échographie ne peut détecter les relations sexuelles qu'à partir de la 15e semaine de grossesse. Jusqu'à la fin de cette période, une femme n'a qu'à deviner le sexe de l'enfant.

Dans le cours sont toutes les méthodes, y compris les signes folkloriques.

Certaines femmes pensent qu'un régime alimentaire spécial peut être utile pour planifier un enfant d'un certain sexe. Согласно этой методике, если употреблять больше сладкой пищи, то родится девочка.

На самом деле, за пол человека отвечают хромосомы сперматозоида. XX обозначает женский пол, а XY – мужской.

Ученые взаимосвязи между будущим полом ребенка и диетой женщины не обнаружили.

Réaction allergique

Иногда бывает и так, что женщине захотелось сладкого, но после того, как она удовлетворила свое желание, у неё возникла аллергическая реакция. В таком случае может возникнуть зуд, кожные высыпания или отеки. Dans cette situation, une femme devrait complètement abandonner le bonbon et sembler dermatologue.

Pendant la grossesse, les mécanismes de protection du corps s'affaiblissent. Toute substance peut provoquer une réaction allergique. Par conséquent, il est très important d'identifier la source d'irritation dès que possible. Cela est nécessaire pour protéger une femme et son enfant, car récemment, les enfants naissent souvent prédisposés aux allergies.

Son acquisition survient au moment de porter un enfant.

Pourquoi est-ce que cela se passe?

Pourquoi tu veux bonbon? Beaucoup de gens savent que le chocolat et les bonbons sont nocifs pour la santé et la forme, mais ils ne peuvent pas surmonter leurs envies. Et le désir de manger quelque chose d'interdit peut surgir n'importe où et n'importe quand. Avant ou après les repas, le matin, le soir ou même la nuit. Le désir de manger des mets sucrés est particulièrement fort le soir, et beaucoup l'ont noté.

Les raisons pour lesquelles un tel désir se pose sont généralement simples:

  • abaissement de la glycémie,
  • activité physique
  • le stress,
  • nutrition insuffisante et irrégulière,
  • faible teneur en chrome,
  • grand effort mental
  • problèmes psychologiques
  • une habitude
  • chez les femmes, la période de grossesse et de menstruation.

Si vous comprenez que le chocolat est interdit pour vous, trouvez une solution alternative au problème pour chacune de ces raisons. Bien sûr, de temps en temps, vous pouvez vous offrir des friandises, mais il vaut mieux ne pas en abuser. Surtout si le bonbon voulait le soir après un repas. Habituellement, les médecins conseillent de ne pas vous priver du plaisir de manger des bonbons, à savoir les femmes pendant la grossesse.

Pendant la grossesse, le corps est soumis à un stress constant, alors pour une bonne santé, permettez-vous de prendre un chocolat amer (il apportera plus d'avantages et moins de dommages). Ainsi, pendant la période menstruelle, le corps de la fille subit un stress et une perte d'éléments nutritifs. Et il n'y aura pas de mal particulier si pendant cette période vous vous permettez un peu plus sucré que d'habitude.

Les autres jours, il est préférable de limiter la quantité de bonbons.

Causes et comment y faire face?

Comme nous l'avons déjà constaté, il peut y avoir plusieurs raisons pour le besoin de sucreries et de sucreries. Mais comme beaucoup de sucreries ne peuvent pas être mangées, il est nécessaire de surmonter leur envie.

Pour chaque raison spécifique, il existe un moyen de surmonter une telle soif:

  1. Si vous voulez manger des bonbons tout de suite après avoir mangé, il est fort probable que vous manquiez de chrome. Cette substance aide à la digestion des aliments sucrés et gras. Si cela ne suffit pas, moins d’énergie pénètre dans le corps, qui tente de le remplir de la manière la plus simple - avec des glucides rapides. Essayez de manger des aliments riches en chrome (viande, poisson, légumes) et de boire des multivitamines avec le contenu de cette microcellule.
  2. Si vous voulez du chocolat tout le temps ou en même temps, par exemple, après le petit-déjeuner ou avant le dîner, c'est probablement une habitude. Et se débarrasser d'une telle traction n'est possible qu'avec le temps, ayant rassemblé toute la force de la volonté. Si votre corps est habitué à recevoir une dose de bonbons à la fois, et que vous décidez alors de le priver de cela, il est naturel que vous ayez un besoin irrésistible de bonbons. Vous devrez contrôler l'utilisation de divers produits et essayer de surmonter leur envie. Au fil du temps, vous aurez un désir similaire.
  3. Avec un stress important ou un autre stress psychologique, les gens commencent à consommer beaucoup de sucreries. Cela s'explique très simplement - à l'aide de sucreries dans le corps, la sérotonine (l'hormone de la joie) est produite. Si vous vous adonnez à vos désirs, le corps s'assiéra sur cette méthode d'obtention de l'hormone et avec le moindre stress exigera sa dose. Essayez de vous faire plaisir d'une autre manière. L'hormone de la joie est produite non seulement par l'utilisation de certains produits, mais également lors d'efforts physiques ou d'émotions agréables. Allez au magasin ou au cinéma - prenez soin de vous avec quelque chose. Avant de manger un autre bonbon, souvenez-vous des dommages que cela causera à votre silhouette. Surtout si vous décidez de prendre soin de vous avant l'heure du coucher.
  4. Après le travail mental, comme après l'exercice, le corps commence à avoir besoin de sucreries. C'est parce que beaucoup d'énergie est dépensée. Et plus l'effort est élevé, plus je veux des gâteaux ou des gâteaux après eux. Essayez de remplacer les glucides rapides par des glucides lents. Au lieu de biscuits, mangez de la bouillie ou des pommes de terre. Avant les cours, incluez dans votre régime alimentaire les fruits et les légumes.
  5. Pour les femmes pendant la grossesse ou les menstruations, les envies de chocolat sont dues à une diminution des hormones sexuelles féminines (œstrogènes). Par conséquent, pendant la grossesse et après les jours critiques, le corps doit combler leur déficit. Le moyen le plus facile d'obtenir votre nourriture. Les médecins conseillent pendant ces périodes de ne pas vous refuser le produit désiré. Essayez de boire du chocolat amer. Et le manger avant le dîner.

Pas besoin d'abandonner complètement vos friandises préférées. Mais pour qu'ils ne vous fassent pas de mal, vous devez les manger en petite quantité et le matin.

Qu'est-ce qui peut être lié au désir constant de manger du bonbon?

Les médecins et les psychologues expliquent les raisons suivantes de la dépendance aux aliments sucrés:

Les desserts et le sucre qu’ils contiennent sont des glucides rapides qui peuvent instantanément passer des intestins aux cellules et leur fournir de l’énergie. Par conséquent, lorsque nous avons très faim, le corps peut exiger exactement des sucres afin de récupérer rapidement sa force et de ne pas gaspiller ses restes pour «obtenir» des glucides d’autres aliments.

Régime déséquilibré, régime strict

Ce type de nourriture conduit souvent à une situation où le corps ne reçoit qu'un type de nutriment et connaît une pénurie aiguë dans l'autre. Par exemple, si vous suivez un régime protéiné, votre corps manquera de glucides et vous obligera donc à manger un gâteau ou une barre de chocolat.

Faible taux de sucre dans le sang

Cette condition peut provoquer des maladies, des médicaments ou des régimes alimentaires stricts. Quoi qu'il en soit, mais avec une pénurie aiguë de sucre, le corps va essayer de le restaurer dans tous les sens, au détriment des aliments sucrés.

Sweet est un excellent sédatif, alors avec l’anxiété émotionnelle, le corps commence à demander du chocolat même la nuit. Les fèves de cacao, à partir desquelles le chocolat est fabriqué, contiennent de la sérotonine («hormone du bonheur») et de la caféine, qui ont la capacité d’améliorer rapidement l’humeur.

Syndrome prémenstruel, début du cycle menstruel, ménopause

Le déséquilibre hormonal susmentionné peut expliquer le désir de manger des bonbons 24 heures sur 24. En effet, avant et après la menstruation, les niveaux de progestérone sont considérablement réduits chez les femmes, ce qui, à son tour, provoque l'apparition d'états dépressifs.

C'est le corps et tente de remonter le moral à cause de la sérotonine. Une situation similaire se produit pendant la ménopause.

La grossesse

Pendant la grossesse, le corps d'une femme dépense beaucoup d'énergie et a donc besoin d'aliments riches en glucides. En outre, les futures mères peuvent souffrir d'intolérance à certains produits et d'une dépendance étrange à d'autres. Il arrive souvent qu'une femme enceinte ait envie de sucreries, surtout le soir et la nuit.

Boire de l'alcool

Après l’alcool, notre corps perd des vitamines et des nutriments. Par conséquent, quelques bonbons sont un excellent moyen de retrouver rapidement de la vigueur.

Lorsqu'une personne n'a rien à faire, elle peut inconsciemment faire l'expérience d'une anxiété interne et essayer de «payer» ses mouvements de mastication. Dans ce cas, l'envie peut se développer non seulement pour les sucreries, mais aussi pour tous les autres produits qui se trouvent dans le réfrigérateur.

Quels éléments manquent dans le corps s'il nécessite des bonbons?

Les nutritionnistes disent que, par le biais des envies de sucreries, notre corps signale un besoin urgent de se procurer des nutriments et des vitamines «rares». Pour comprendre exactement quels éléments manquent à votre corps, un tableau créé par des médecins et des nutritionnistes vous aidera.

Mais même cette table n'épuise pas toutes les options possibles pour les envies de desserts.

À cet égard, il est important non seulement de prendre en compte le désir général de manger quelque chose de sucré, mais également les produits que vous souhaitez:

  • Abricots secs - carence possible en vitamine A. Compris dans: avocats, melons, poivrons, pêches, pommes de terre, brocolis, œufs, fromage, carottes, foie, poissons.
  • Bananes - forte demande de potassium (k). Contenu dans: abricots secs, pois, noix, haricots, pruneaux, pommes de terre, figues, tomates.
  • Le chocolat est une carence possible en magnésium (Mg). Contenu dans: pins et noix, cacahuètes, noix de cajou, amandes, sarrasin, moutarde, algues, flocons d’avoine, millet, pois, haricots.
  • Farine - la pénurie probable d'azote (N) et de graisse. Contenu dans: haricots, noix, viande.

Visitez un thérapeute pour se faire tester

Tout d’abord, vous devriez vérifier votre glycémie et peut-être passer un test spécial de tolérance au glucose (il vous permettra de savoir si vous êtes diabétique). Si cet indicateur est normal, faites un don de sang pour déterminer le niveau d'éléments biochimiques et de vitamines.

Il est possible qu'après avoir examiné votre état de santé et vos antécédents médicaux, le thérapeute vous attribue des options d'examen supplémentaires. Si vous avez des problèmes de santé, il vous dira certainement quoi faire.

Équilibrer le mode d'alimentation

Il est très important que votre corps reçoive différents éléments nutritifs au cours de la journée: glucides, protéines et même des lipides que toutes les femmes haïssent.

Si vous êtes constamment attiré par les sucreries, consommez des aliments riches en:

  • fer (haricots, poudre de cacao, graines de citrouille, lentilles, graines de tournesol),
  • magnésium (toutes sortes de noix, épinards, haricots),
  • Glucides lents (dates, nouilles au riz, pommes de terre, pâtes, maïs, muesli, courgettes, citrouille, jus d'orange).

Apprendre à se détendre

Le stress et l’anxiété sont les principaux facteurs à l’origine du désir de l’organisme d’obtenir plus de glucose. Pour vous détendre, vous pouvez recourir à la pratique du yoga, de l'aromathérapie, opter pour une série d'exercices intense ou simplement écouter de la musique.

Si vous pensez que votre état est déprimé, consultez un psychologue (mais dans tous les cas, ne vous prescrivez pas d'antidépresseurs, seul un médecin qualifié est habilité à le faire).

Débarrassez-vous de l'habitude de grignoter

Le thé avec des bonbons restaurera très rapidement votre potentiel énergétique, mais l'habitude de manger un dessert peut devenir obsessionnelle et devenir la cause de problèmes de santé (diabète et obésité).

Essayez donc de toujours garder dans votre sac quelque chose pour une collation santé: fruits frais, mélange de noix et de fruits secs, biscuits salés, sandwich aux tomates et au fromage. Mais encore mieux - réservez du temps et prenez un repas complet.

Quand vous voulez des bonbons - mangez des aliments sains

Par exemple, au lieu de bonbons - fruits secs, au lieu d’un gâteau - une salade de fruits. Avec un grand désir, vous pouvez vous offrir un petit morceau de chocolat noir - il contient très peu de sucre, mais il est extrêmement bon pour la santé.

Et encore une règle importante: n'utilisez même des fruits et des fruits secs qu'après les repas et par petites portions.

Trouver une alternative à mâcher des bonbons

Sans aucun doute, les desserts nous apportent beaucoup de plaisir. Mais vous devez vous entraîner à recevoir de la satisfaction et de la joie non seulement de la nourriture, mais aussi d'autres activités.

Cela pourrait être votre passe-temps favori, un jeu intellectuel très addictif, sportif ou bénévole. Le plus important est de ne pas s'ennuyer et de ne pas se laisser distraire par le désir de manger une assiette de beignets.

En observant toutes les recommandations ci-dessus, rappelez-vous: ne terrorisez pas votre corps et rejetez complètement les sucreries. Après tout, le glucose est également important pour notre santé, tout comme le fer et le magnésium. L'essentiel - l'utiliser avec modération et uniquement après les repas.

Après tout, si vous mangez bien avec une soupe aux champignons et du porridge avec du poisson, il n’ya pratiquement pas de place pour les sucreries dans l’estomac. Et si l'habitude de bien manger devient régulière, vous ne serez pas traîné dans les pâtisseries, même sous l'influence de situations stressantes, pendant la grossesse et après l'alcool.

Soif de bonbons et cycle menstruel

Chacun de nous, au moins une fois, a prononcé des phrases du type «j’ai un tel zhor avant les règles, comme si je n’avais pas mangé depuis un mois», «j’ai tellement envie d’avoir un bonbon, que dois-je faire? Est-ce normal?

Ces questions sont presque universelles et si courantes qu'elles sont devenues la raison de nombreuses études.

Quel est le cycle menstruel, quelles hormones agissent sur la sensation de faim et de satiété et d'où vient l'envie de sucreries?

Chez la plupart des espèces d'animaux, y compris l'homme, la nutrition et les fonctions du système de reproduction sont étroitement liées.

C'est pourquoi la quantité de nourriture consommée peut varier en fonction de la phase du cycle, sans oublier les énormes modifications de l'appétit et de la physiologie en général, qui se produisent dans le corps de la femme pendant la grossesse et l'allaitement.

La régulation de l'appétit et des habitudes alimentaires est considérée comme très importante pour la santé des femmes et, ces dernières années, des troubles de l'alimentation tels que l'anorexie, la boulimie et l'obésité sont directement associés à la fonction ovarienne et à des perturbations hormonales.

Le principal régulateur de l'appétit et de la satiété dans le cerveau est hypothalamus.

En tant que partie intégrante du système central de régulation des aliments, il coordonne les signaux hormonaux directement issus du système digestif, qui sont affectés par le niveau de nutriments dans le sang, ainsi que par un certain nombre d'hormones, notamment les hormones sexuelles.

Ainsi, l'hypothalamus régule la distribution des nutriments et coordonne l'équilibre énergétique dans le corps. À son tour la fonction ovarienne est directement liée aux signaux reçus du système nerveux.

Ne soyez pas paresseux et regardez la photo ci-jointe, elle montre très clairement le cycle hormonal et les processus à ses différentes étapes. Cette information vous aidera à comprendre vos caprices et ce qui arrive à votre corps tous les mois.

Les ovaires produisent les hormones féminines progestérone et œstrogène. L'œstrogène en particulier estradiolstimule la formation endomètre - la coquille de l'utérus, qui nourrira l'œuf fécondé. Si la fécondation ne se produit pas, le corps de la femme se débarrasse de ce tissu de manière naturelle, appelée menstruation.

Le cycle menstruel de chaque femme est individuel, mais dure généralement de 21 à 35 jours. Le cycle peut être divisé en quatre phases: folliculaire précoce (jours 1-4), folliculaire tardif (jours 5-11), ovulation (jours 12-15) et phase lutéale (jours 16-28).

Cependant, quand on parle de nourriture, on parle souvent de périodes «avant» et «après» la menstruation.

Une revue de près de 40 études scientifiques montre que pendant la phase lutéale, c’est-à-dire après l’ovulation et avant les règles, l’apport énergétique des femmes peut augmenter de 90 à 500 calories par jour.

Pourquoi est-ce que cela se passe? Le corps se prépare activement à la fécondation et prépare le corps à l'acceptation du fœtus.

Bien qu'un certain nombre d'hormones soient impliquées dans le fonctionnement normal du cycle menstruel, les processus associés au système digestif sont principalement affectés. œstrogène et progestérone.

L’une des raisons possibles de l’effet du cycle hormonal sur la sensation de faim et de satiété est changements de l'équilibre glycémique.

Il existe certaines contradictions dans les résultats des recherches, mais en général, les scientifiques s'accordent pour dire que les œstrogènes et la progestérone affectent les niveaux d'hormones du système digestif, responsables des sensations de faim, de satiété et de satiété.

Une des preuves de l’importance du rôle des hormones sexuelles est la modification tangible de l’organisme pendant la ménopause, c’est-à-dire une période où le niveau d'hormones féminines est considérablement réduit, ce qui entraîne une diminution des besoins en énergie et souvent un gain de poids.

Où est mon chocolat?

Souvent, le «bonbon» est associé au «gras» - c’est pourquoi les préférences en glucides au cours de cette période sont remises en question. Plusieurs études comparent les préférences de certains produits chez les hommes et les femmes.

Peu de gens seront probablement surpris par cette information: les femmes sont vraiment plus enclines à vouloir du chocolat et à satisfaire ce besoin dans plus de 50% des cas.

Par ailleurs, dans la période prémenstruelle, on observe souvent une consommation alimentaire incontrôlée (frénésie alimentaire), ce que certains scientifiques associent à un manque de sérotonine dans le cerveau, ce qui peut expliquer en partie les envies de chocolat.

Il est important de noter que pendant la phase lutéale du cycle menstruel (7 à 10 jours avant le début des règles), la consommation totale d'énergie des femmes peut augmenter de 2,5% à 11%, mais si vous la traduisez en calories, elle ne dépassera pas 100 à 150 calories. par jour Pendant la grossesse, le besoin en énergie augmente également de 10 à 15%, c'est-à-dire à peu près dans une proportion similaire, et il devient beaucoup plus grand (de 20 à 25%) au cours de la période d'alimentation, pouvant en général atteindre environ 500 kcal. par jour

Il est intéressant de noter qu'il existe assez peu d'études sur l'effet des pilules contraceptives sur le poids et les fringales. Puisque les pilules contraceptives bloquent les fluctuations hormonales naturelles, il serait intéressant de voir comment cela se traduit par une prise de poids.

Les scientifiques et les médecins reconnaissent que de nombreuses femmes affirment que les pilules contraceptives contribuent à la prise de poids. Cependant, ces études montrent que les comprimés ne devraient normalement pas avoir un tel effet.

Néanmoins, cela peut dépendre du type et de la quantité d'hormones dans la préparation.

Afin de vous débarrasser de l'excès de poids, vous devez dépenser plus d'énergie que vous n'en consommez. Так как точкой отсчета в этом случае является базисный обмен веществ, полезно помнить о том, что это не статичная, а, скорее, непостоянная величина, зависящая, в том числе, от времени цикла. Donc:

      Не стоит резко ограничивать потребление калорий в предменструальный период. Скорее наоборот, нужно учитывать естественную потребность организма в немного большем количестве энергии. В этот период женщины испытывают повышенное чувство голода, что осложняет соблюдение ограниченного рациона и может привести к «срывам» и подавленному состоянию.

    Елена Дегтярь, PhD

    Литература:

    1. Davidsen, L. et al. (2007). Impact du cycle menstruel sur les déterminants du bilan énergétique:. Journal international de l'obésité. 31, 887-890.2.

    Tucci, SA (2014) Fluctuations du cycle menstruel, de la périconception et de la fertilité. 189-207.3.

    Hirschberg AL (2012) Hormones sexuelles, appétit et comportement alimentaire chez les femmes. Maturitas 71: 248-256.

    Je veux manger beaucoup de bonbon pendant la menstruation: quelle est la raison?

    Si tous les bonbons, le chocolat ou les gâteaux du réfrigérateur disparaissent de manière miraculeuse pendant la menstruation, la question de savoir pourquoi vous voulez tellement manger beaucoup de sucreries ces jours-ci est particulièrement importante pour vous. Une telle anomalie est liée non seulement au fait que la menstruation est accompagnée de changements dans l'état psycho-émotionnel et que les sucreries contribuent à l'améliorer. Il y a d'autres causes à ce «petit problème».

    "Théorie hormonale"

    Au cours de la menstruation, ou plutôt au tout début, la teneur en progestérone et en œstrogènes dans le sang est considérablement réduite. Mais ce n'est pas si grave. Le niveau de sérotonine, la soi-disant «hormone du bonheur», baisse également. Mais les indicateurs du cortisol - une hormone du stress - augmentent au contraire. C’est pour cette raison que le corps de la femme commence à «crier» de faim.

    Afin d'apaiser l'ouragan qui s'est levé à l'intérieur, les filles ne trouvent pas d'autre issue que de «saisir le stress». Par conséquent, si vous voulez fortement manger beaucoup de sucreries pendant vos règles, les partisans de la «théorie hormonale» affirment qu’ainsi le corps reconstitue simplement l’équilibre de «l’hormone du bonheur».

    Mais voici le problème: de nombreux scientifiques rejettent complètement une telle relation.

    Et comme le fait qu'une femme veuille manger des bonbons pendant la menstruation ne soit pas lié à l'équilibre hormonal, ils ont approfondi leur réflexion sur le fondement psychologique de cette soif de glucides et de sucre.

    "Théorie psychologique"

    Des scientifiques américains, tentant de comprendre pourquoi les femmes veulent manger beaucoup de sucreries pendant leurs règles, ont conclu que beaucoup de femmes elles-mêmes se préparaient inconsciemment à cette soif de friandises. Et loin du dernier rôle dans cette pièce, aussi étrange que cela puisse paraître, livres, films, programmes divers et émissions de télévision.

    Admettez que vous ayez déjà vu ou lu comment les héroïnes d’un film ou d’un film "saisissent" les journées de stress avec de la crème glacée, du chocolat ou d’autres friandises. Et si, de l’extérieur, vous le perceviez comme quelque chose d’ordinaire, qui ne valait pas l’attention, votre subconscient le prenait comme un signal à l’action.

    Après tout, la menstruation est un stress énorme pour le corps et il est donc nécessaire de l’éliminer par tous les moyens disponibles. Et cela devient pour vous quelque chose qui ne peut être compris et ressenti qu’au niveau intuitif.

    Bien entendu, une telle théorie sur les raisons pour lesquelles les femmes veulent beaucoup de bonbon pendant leurs règles peut sembler fantastique. Mais les scientifiques américains ne le pensent pas. De plus, certains chercheurs soutiennent que les hypothèses «hormonale» et «psychologique» sont étroitement liées.

    Est-ce vraiment le cas, nous ne pouvons pas dire avec certitude, car les scientifiques ne sont pas encore parvenus à l'unanimité.

    Accélération du métabolisme

    Vous pouvez associer le fait que les filles veulent fortement manger des bonbons pendant leurs règles, avec l'accélération des processus métaboliques dans le corps. Cela, à son tour, conduit à une digestion accrue. Ainsi, les représentants du sexe faible commencent à ressentir des accès de faim douloureux, littéralement toutes les heures. Après la fin de la menstruation, zhor passe seul, comme s'il n'avait jamais existé.

    Et c'est ce qui est intéressant. Au début, une femme au cours de ses règles veut manger beaucoup de sucreries. Quand elle finit par satisfaire son désir et est heureuse que les accès de faim aient cessé, son corps peut soudainement commencer à exiger quelque chose de salé.

    C'est un fait établi et de nombreuses femmes le confirment. Très probablement, cela est dû à la fureur des hormones et, hélas, nous ne nous en éloignerons pas - nous devrons endurer jusqu'à la fin de «ces» jours.

    Est-ce que toutes les femmes veulent des bonbons pendant leurs règles?

    Compte tenu du fait que chaque organisme est individuel, il est prudent de dire que tous les citoyens de sexe juste ne ressentent pas un désir irrésistible de "briser" le chocolat, les bonbons, les glaces et autres spécialités pour "ces" jours.

    Certaines filles, au contraire, ont une aversion pour la nourriture et elles meurent littéralement de faim pendant toute la menstruation, se forçant de temps en temps à manger un fruit ou un légume pour «ne pas mourir de faim».

    Il existe également une catégorie de femmes qui, pendant le PCI, mangent tous les bonbons chez elles et lorsque les règles surviennent, ce désir disparaît.

    Tout est purement individuel, alors ne vous considérez pas comme «une sorte de mal» simplement parce que vous voulez vraiment manger beaucoup de sucreries pendant la période de menstruation. C’est votre caractéristique physiologique et vous n’en tirerez rien.

    Cette dépendance peut-elle nuire à un personnage?

    C'est bien pour une fille qu'elle veuille manger beaucoup de sucreries pendant ses règles, non. Mais qu'en est-il de la figure? Tous les mets délicats consommés au cours de ces journées ne provoquent-ils pas un saut de poids? Il s'avère non.

    Le fait est que pendant la préparation à la menstruation, le corps commence à stocker activement de l’eau. Et c'est pendant la période du syndrome prémenstruel, et non pas pendant les jours «critiques» eux-mêmes, que les femmes éprouvent un désir écrasant de se régaler de friandises. Depuis le dessert, il y a presque toujours une forte soif, les représentants du sexe faible consomment beaucoup d'eau.

    Toutes ne sont pas éliminées du corps - la plupart d'entre elles sont concentrées dans les tissus mous, raison pour laquelle de nombreuses filles remarquent une augmentation du bas-ventre.

    Dès que la menstruation commence, l'abdomen commence progressivement à se "dégonfler" et, une fois terminé, il revient complètement à son état initial.

    Dans le même temps, quelle que soit la quantité de friandises qu'une femme ait mangée pendant la menstruation, toutes les calories qu'elle a consommées "vont sortir" avec le sang menstruel. Par conséquent, ne soyez pas surpris si, debout sur la balance, à la fin des jours critiques, vous verrez que votre poids est devenu soit 100 à 200 grammes de plus, soit qu’il n’a pas changé du tout.

    Mais même si vous avez pris quelques kilos en trop pendant le syndrome prémenstruel, ne vous inquiétez pas: lors de la prochaine menstruation, ce poids disparaîtra. Mais vous pouvez vraiment l'aider à le faire.

    Est-il possible de surmonter les envies de menstruation?

    Vous pouvez essayer de résister aux sucreries pendant la menstruation, mais hélas, vous avez peu de chances de réussir. C'est une caractéristique physiologique, et il est très difficile de lutter contre cela en raison de processus biologiques.

    Bien sûr, vous avez la possibilité de remplacer la plupart des chocolats et des bonbons par des fruits et des légumes sucrés. Mais franchement, pour votre corps, ce ne sera «pas du tout».

    Par conséquent, si vous vous inquiétez de la façon de ne pas prendre de kilos en trop sur un bonbon, que vous voulez tant pendant la menstruation, le seul moyen de sortir est de faire du sport. Si vous ne voulez pas aller dans un club de fitness, travaillez-vous à la maison.

    Si vous êtes loin du sport, personne ne vous obligera à pratiquer régulièrement - commencez une semaine avant vos règles et terminez - 7 jours après. Ainsi, vous vous débarrassez rapidement de toutes les calories consommées et ne prenez pas de poids, même en dépit de tous les bonbons que vous avez mangés lors de ces journées spéciales.

    Regarde la vidéo: Best Speech You Will Ever Hear - Gary Yourofsky (Octobre 2020).

    Pin
    Send
    Share
    Send
    Send