La santé

Arrêt du saignement: toutes les méthodes efficaces

Pin
Send
Share
Send
Send


1) flux artériel - jet, pulsation ou bouillonnement de sang écarlate d’une plaie,

2) veineux - une décharge lisse et non pulsée de sang noir,

3) capillaire - libération diffuse et lisse de sang rouge sur toute la surface de la plaie,

4) parenchyme - (typique d'une lésion du foie, de la rate, du poumon), dans lequel du sang de couleur différente (écarlate et rouge foncé) est sécrété sur toute la surface de la plaie,

5) saignement mixte - une combinaison de veineux avec artériel, capillaire et veineux, etc.

L’arrêt temporaire des saignements est le plus souvent effectué en dehors de l’hôpital en raison de blessures accidentelles. Il s’agit donc de secourisme pour la victime, condition indispensable pour le transporter dans un lieu propice à l’arrêt définitif du saignement. Des mesures visant à arrêter temporairement le saignement peuvent également être prises en salle d'opération lors de la reprise, par exemple lorsqu'un garrot est retiré, si un vaisseau sanguin est endommagé pendant l'opération et dans d'autres situations.

Moyens pour arrêter temporairement le saignement.

1. En appuyant directement sur la zone de saignement (bandage compressif) peut être utilisé pour les saignements non intensifs (veineux, capillaire, mixte) principalement sur les membres supérieurs et inférieurs. Elle se déroule de la manière suivante: une serviette stérile ou un morceau de linge propre et frais est placé sur la surface de la plaie, un rouleau est constitué de coton ou de vêtements et le tout est étroitement ligoté ou pressé à la main.

2. Position du membre surélevée cesse de saigner avec de petites plaies superficielles des mains ou des pieds, des doigts, avec des saignements des nœuds variqueux sur le tibia. Cette méthode est bien associée à un bandage compressif.

3. Appuyer sur les troncs artériels principaux avec votre doigt appliquer dans les cas où l'arrêt immédiat du saignement artériel est nécessaire. La compression est produite dans certains endroits anatomiques où les troncs artériels sont situés plus ou moins superficiellement et étroitement adjacents aux os. Ces endroits sont typiques et sont utilisés non seulement pour arrêter les saignements, mais également pour la palpation vasculaire dans le diagnostic de diverses maladies.

Artère carotide commune appuyé contre les processus transverses des vertèbres cervicales au milieu du bord interne du muscle incliné. Lorsque le patient est allongé sur le ventre (l'aide est du côté du dos de la victime), sa tête est tournée dans le sens opposé à celui de la plaie. Le pouce est placé sur la nuque et le reste des doigts est appuyé contre l'artère carotide.

Artère sous-clavière pressé dans la fosse supraclaviculaire à la côte I à l'endroit où il passe dessus entre les muscles de l'escalier. Lorsque la victime est allongée sur le dos (l'assistant fait face à la victime), sa tête est rétractée du côté opposé au lieu de pression, avec quatre doigts couvrant la nuque et le pouce appuyé contre l'artère.

Artère axillaire appuyez dans la profondeur de l'aisselle jusqu'à la tête de l'humérus à la frontière entre les deux tiers antérieurs et postérieurs de l'aisselle dans la face postérieure du muscle grand pectoral.

Artère brachiale peut être senti au bord du biceps du muscle de l'épaule et pressé par les doigts de la brosse, couvrant l'épaule de l'extérieur.

Artère fémorale ils sont pressés contre la branche horizontale de l'os pubien immédiatement sous le ligament de pupart, au milieu de la distance entre l'épine iliaque antéropostérieure et l'articulation du pubis. Le pressage se fait avec deux pouces avec un tour de cuisse ou les doigts d'une main droite serrés dans un poing, renforçant leur action avec la main gauche. En cas d'inefficacité de ces activités, en particulier chez les personnes obèses, vous pouvez utiliser la technique suivante: aider à presser l'artère dans un endroit typique avec le genou de la jambe.

Aorte abdominale appuyez le poing de la main droite sur l'épine dorsale dans la région épigastrique, augmentez la pression en saisissant le poignet droit avec la main gauche.

4. Remorqueur circulaire du membre (harnais). Les règles de base pour appliquer un garrot sont les suivantes: un garrot est appliqué uniquement en cas de saignement artériel; l'imposition doit être effectuée au-dessus du site de saignement uniquement sur l'épaule ou sur la cuisse avec une doublure en tissu obligatoire. En l'absence d'un tube ou d'une bande élastique (câble), vous pouvez utiliser une corde, une bande de tissu ou un bandage, torsadé en 4-5 couches en forme de torsion, dont le levier doit être fixé avec un bandage séparé après le serrage. Le garrot est imposé pendant une période ne dépassant pas 2 heures, et en hiver jusqu'à 1 heure.Le temps d'application d'un garrot ou d'une torsion est indiqué sur la peau libre du membre, sur un bandage ou sur du papier collé au pansement.

Lors de l'admission d'un patient muni d'un harnais dans la salle d'opération après le traitement du champ chirurgical, le harnais appliqué pendant les étapes d'évacuation est retiré, le harnais stérile est à nouveau appliqué et le champ chirurgical est retraité. Un garrot stérile dans la salle d'opération est parfois également appliqué avant le début de l'amputation afin de réduire les pertes de sang au cours de la chirurgie. Dans ce cas, après le traitement du moignon, le garrot est retiré, une hémostase supplémentaire est produite avant la suture de la peau.

5. Flexion forcée d'un membre: afin d'arrêter les saignements, une flexion renforcée est réalisée dans les articulations situées au-dessus de la plaie - le coude, le genou, la hanche, fixant l'articulation fortement pliée dans cette position à l'aide de bandages.

Saignements des artères brachiales ou axillaires les deux coudes avec les avant-bras courbés réduisent le dos du patient et se maintiennent dans cette position avec quelques tours du bandage passant horizontalement au-dessus des préservatifs. coudes, où ils sont attachés aux mouvements horizontaux du bandage.

Saignements et comment les arrêter

Le saignement survient à la suite d'une perturbation de l'intégrité du vaisseau, qui peut survenir du fait d'une blessure, de la désintégration de la paroi du vaisseau lors de tumeurs et de processus purulents. On sait que dans le corps humain, le volume moyen de sang en circulation est de 5 litres. On estime que la perte d'environ 10% de ce volume n'a pas d'effets néfastes sur la santé. 20% peuvent constituer une menace pour la vie humaine. Si la perte de sang dépasse 20%, la vie de la victime ne peut être sauvée que par remplacement d'urgence de la perte de sang.

• externe, alors que le sang à travers la plaie de la peau ou des muqueuses pénètre dans l'environnement,

• internes, qui sont subdivisés:

a) évident, lorsque du sang est versé dans les organes creux (par exemple, les intestins, l'estomac, la vessie, les bronches) et seulement après y avoir été accumulé, il est excrété par les ouvertures naturelles,

b) caché, lorsque le sang pénètre dans une cavité corporelle fermée, par exemple dans la cavité abdominale, thoracique ou crânienne, et ne se déverse nulle part en raison de l'absence d'ouvertures naturelles. Ce type de saignement résulte d'une lésion des organes internes et ne peut être reconnu que par une modification de l'état général provoquée par une perte de sang et par des symptômes d'accumulation de liquide dans l'une ou l'autre des cavités.

Les saignements dans la cavité abdominale entraînent le développement d'une anémie aiguë, tandis que le patient pâlit rapidement, son pouls s'accélère, mais une insuffisance de remplissage, il se plaint de soif douloureuse, d'assombrissement des yeux, de somnolence, peut s'évanouir.

Les saignements dans la cavité thoracique entraînent également une anémie. Le patient étant essoufflé, la respiration devient rapide et difficile.

Les saignements dans la cavité crânienne entraînent principalement une compression du cerveau, tandis que la victime se plaint d'un mal de tête insupportable, peut s'évanouir, des troubles respiratoires sont observés, une paralysie et d'autres symptômes neurologiques sont possibles.

L'hémarthrose, ou hémorragie dans l'articulation, est due à des lésions des surfaces articulaires ou des ligaments, pouvant survenir lors d'affections hémorragiques telles que le scorbut ou l'hémophilie. Dans la cavité articulaire, le sang est mélangé au liquide synovial et se coagule. Dans le même temps, le patient ressent de fortes douleurs non seulement lors de ses mouvements, mais au repos, il tente donc de restreindre les mouvements dans cette articulation, occupe la position forcée d'une certaine flexion dans celle-ci. Un signe externe de la maladie est une tumeur dans la région de l'articulation qui suit les contours des torsions articulaires. Epanchement déterminé dans la composition. La résorption de l’hémarthrose est longue, après quoi des limitations de mobilité sont possibles,

c) des hémorragies interstitielles, dans lesquelles le sang sépare les tissus mous, formant une accumulation d'hématome, ou les infiltrant. En même temps, dans la zone de la lésion, un gonflement important et instable apparaît, avec une localisation plus proche de la surface, qui se manifeste par une hémorragie visible dans le tissu sous-cutané (sinon une ecchymose). Le processus inverse est lent. Elle peut être compliquée par une suppuration accompagnée de fièvre, une augmentation de la douleur, l'apparition de rougeurs et la formation d'un abcès.

Hygroma - hémorragie dans la poche muqueuse, apparue à la suite d'une blessure, ou - blessure mécanique répétée résultant de la pression exercée sur la poche muqueuse. Le plus souvent, de telles blessures surviennent à la surface antérieure de la rotule, au coude, sous le muscle deltoïde, dans le grand trochanter de la cuisse, dans la région poplitée ou sous le tendon d’Achille. À la suite d'une blessure, un épanchement séreux apparaît dans le sac, il s'épaissit, des villosités s'y développent, des corps fibrineux libres apparaissent et la chaux se dépose.

À l'examen, une tumeur élastique et arrondie est révélée à un emplacement typique. Cette tumeur est indolore, mais peut provoquer une douleur intense lors du déplacement. La base de la tumeur est étroitement liée aux tissus profonds, la peau conserve sa mobilité. Une amélioration est possible sans traitement, mais il peut y avoir des cas d'exacerbation.

L'origine du saignement peut être différente.

1. traumatique - Le type de saignement le plus courant. Un tel saignement résulte d'une lésion mécanique des vaisseaux sanguins et se produit:

• primaire, lorsque le saignement survient immédiatement après la blessure,

• secondaire, lorsque le saignement reprend quelques jours après la blessure. Ce saignement survient lors de la suppuration des plaies, tandis que le processus purulent entraîne la fonte de caillots sanguins qui ferment la lumière du vaisseau endommagé. Les saignements sont possibles avec une coagulation sanguine réduite, dont dépendent la durée et l'intensité.

Les dommages aux vaisseaux sanguins surviennent à la suite d'un traumatisme ou d'une blessure, dont la nature dépend de l'objet avec lequel la blessure a été infligée. Parmi les blessures émettent:

• plaie incisée, dont les bords sont lisses sans endommager les tissus environnants. Sa caractéristique est qu'il est considéré comme le plus saignant et béante,

• une blessure par arme blanche est dangereuse pour les organes internes, y compris le cœur, ainsi que pour les gros vaisseaux, les organes de la cavité abdominale, etc., de telles lésions est toujours accompagnée de saignements abondants et est plus susceptible aux complications, comme l’infection,

• La plaie coupée est une ecchymose de tissus mous de différentes profondeurs. Avec une telle blessure, un écrasement des tissus et des lésions osseuses sont possibles.

• meurtris a des bords inégaux imbibés de sang qui constituent un environnement favorable pour le développement de l'infection dans celui-ci,

• Une plaie déchirée est différente des autres détachements de greffes de peau, endommageant les vaisseaux sanguins, les tendons et les muscles.

Les lésions impliquant une violation de la poitrine, des cavités abdominales, crâniennes ou articulaires sont appelées pénétrantes. Avec ce type de blessure, la perte d'organes internes est possible.

2. non traumatique. Ce type de saignement se produit lorsque des processus pathologiques qui détruisent les vaisseaux sanguins, augmentent la perméabilité de la paroi vasculaire dans certaines maladies, telles que l'hémophilie. Dans cette maladie, même avec une blessure mineure, des hémorragies persistantes et des saignements se produisent sur la peau, les articulations et les muscles des muqueuses.

L'anévrisme ou la dilatation de l'artère peuvent également causer des saignements artériels. Dans cette maladie, des changements surviennent dans la paroi vasculaire, au cours de laquelle il s’étire et forme une saillie, appelée véritable anévrisme. Quand une artère est blessée, du sang est versé dans les tissus environnants et partiellement coagulé, la paroi du sac est formée à partir de ces circonvolutions et des tissus environnants, qui sont reliés au vaisseau et contiennent du sang liquide - un anévrisme traumatique ou faux se produit. En plus de l'artériel, l'anévrisme artério-veineux se distingue lorsqu'il y a communication entre la veine et l'artère. Les symptômes de cette maladie sont un gonflement de forme ronde ou ovale, correspondant à la position de l'artère, pulsant et produisant un bruit lors de l'écoute. Lorsque l'artère est comprimée au centre de l'anévrisme, la pulsation disparaît et la tumeur diminue. Au cours du processus de croissance, l'anévrisme comprime les veines, ce qui cause des difficultés de circulation sanguine, lesquelles sont déterminées par la cyanose et l'œdème situés au-dessous de l'anévrisme. Dans le même temps, les nerfs peuvent souffrir de compression entraînant des modifications trophiques dans les tissus et un trouble de la sensibilité. En cas d'amincissement des tissus adjacents, une rupture de l'anévrisme accompagnée de saignements massifs est probable, entraînant la mort du patient.

Selon le type de vaisseau saignant, sécrétez:

• saignements artériels, le sang ayant une couleur rouge vif s'écoulant sous un puissant jet pulsé. Les saignements artériels sont considérés comme particulièrement rapides, importants et menaçant le pronostic vital. Son danger, et celui d’autres saignements abondants, est qu’une diminution suffisamment rapide du sang circulant se produise, une anémie aiguë se produit, ce qui conduit à une violation de l’hémodynamique, le travail du cœur aggrave le processus d’alimentation en oxygène des organes vitaux tels que le cerveau, le foie Les reins entraînent à leur tour une perturbation marquée des processus métaboliques dans le corps, tandis que la victime perd conscience. Une perte de sang importante sans assistance appropriée à la victime entraîne sa mort. À propos, une hémorragie de gros vaisseaux sanguins, en particulier artériels, peut entraîner une perte de sang fatale en quelques minutes. Perte de sang particulièrement dangereuse chez les enfants et les personnes âgées,

• les saignements veineux sont dus à des lésions veineuses, alors que le sang sortant a une couleur cerise foncée et ne coule uniformément que lorsque de gros vaisseaux veineux sont endommagés, une pulsation sanguine peut être observée, alors que la pulsation correspond à l'acte de respirer, et non au rythme cardiaque, comme dans le saignement artériel . En cas de saignement des veines du cou ou du thorax résultant de la pression négative apparue pendant l'inhalation, de l'air est aspiré dans les veines et une embolie gazeuse peut se développer - un blocage des vaisseaux par l'air,

• saignement mixte ou mixte, généralement parenchymateux, qui se manifeste par une combinaison de signes de saignements artériel et veineux et qui est observé en cas de lésion du foie, des reins, de la rate,

• saignement capillaire, dans lequel le sang est uniformément réparti goutte à goutte sur toute la surface de la plaie.

La gravité de la perte de sang dépend de deux facteurs: la vitesse et la durée de l'écoulement du sang. La durée du saignement dépend en grande partie du facteur de coagulation, ce qui est particulièrement important pour certaines maladies dans lesquelles la coagulation du sang est abaissée. Par conséquent, en raison de sa durée, même le saignement rare devient parfois une menace pour la vie du patient. L'hémophilie et la maladie des radiations font partie de ces maladies.

Ainsi, l'objectif du prestataire de soins et de la victime elle-même (si possible) est d'arrêter le saignement.

Si le saignement n'est ni abondant ni capillaire, dans la plupart des cas, le corps sain peut le supporter en raison de ses forces protectrices, sous l'action desquelles se forme un caillot de sang, rétrécissant la lumière du vaisseau endommagé ou des petits vaisseaux capillaires. Ainsi, le saignement cesse tout seul. Mais ce n'est pas toujours le cas et donc, sans assistance urgente, des saignements du cerveau et d'autres organes vitaux peuvent survenir, suivis de la mort de la victime. Dans la plupart des cas, en cas de blessure et de perte de sang importante, la victime tombe en état de choc. En même temps, bien que sa conscience soit préservée, il devient complètement indifférent vis-à-vis de son environnement. Dans certains cas, au début du choc, il devient émotionnellement et mentalement agité, il est difficile de s’arrêter, sa voix se calme, la pâleur de la peau apparaît, ils sont recouverts par une sueur froide et collante, частота сердечный сокращений падает, пульс становится слабым, дыхание поверхностное, учащенное, выражение лица пострадавшего становится неподвижным, и по внешним признакам он становится похожим на погибшего. В этом случае ему может помочь только срочное переливание крови, которое возможно начать в машине «Скорой помощи» или в стационаре. Транспортировка пострадавшего в данном случае осуществляется в положении лежа.Tant que le patient reste sur les lieux de l’incident, il doit être posé sur une surface horizontale et horizontale. En cas de perte de sang importante, il est recommandé de le poser de manière à ce que la tête soit au-dessous du niveau du corps, ce qui permettra d’éviter ou de freiner le développement de la famine du cerveau, qui risque de provoquer la mort.

Comme on le sait maintenant, des saignements peuvent survenir non seulement à la suite d'une blessure. Ainsi, les écoulements de sang par la bouche sont dus le plus souvent à des saignements des voies respiratoires supérieures, de l'œsophage ou de l'estomac. Les hémorragies pulmonaires sont principalement d'origine tuberculeuse, mais peuvent survenir avec une bronchiectasie, des abcès, une gangrène pulmonaire, une actinomycose pulmonaire et plusieurs autres pathologies pulmonaires qui entraînent une complication sous la forme d'une crise cardiaque et même avec diverses maladies du système hématopoïétique. En cas d'hémorragie pulmonaire, du sang mousseux est libéré. Avec des saignements sévères, une anémie survient, l'activité cardiovasculaire décline, se manifestant par une pâleur soudaine de la peau et des muqueuses, une faiblesse générale, des vertiges, des évanouissements, des extrémités nokholadnymi, des sueurs froides, des pulsations légères et fréquentes jusqu'à la disparition.

Les saignements de nez sont l’un des saignements les plus fréquents, dont les causes sont les suivantes: blessures, retrait des croûtes dures, piqûres au nez, saignements des tumeurs et des ulcères au nez, maladies infectieuses, maladies des organes hématopoïétiques, maladies du cœur, du foie et des reins, maladies hypertensives, artériosclérose. Parfois, des saignements de nez se produisent en raison de variations de la pression atmosphérique, de la température et de l'humidité, ainsi que du résultat d'une irritation prolongée des muqueuses nasales avec des produits chimiques. Chez certaines personnes, des saignements de nez peuvent survenir par temps chaud, en raison du dessèchement de la muqueuse nasale, et chez certains, à la suite d'une afflux de sang à la tête lors d'une exposition prolongée au soleil. En règle générale, la zone de saignement est située sur la partie inférieure antérieure de la cloison nasale, à 1 cm au-dessus de l'entrée du nez.

Les saignements parenchymateux surviennent lors d'une lésion mixte des petites artères, des veines et des capillaires des organes internes du parenchyme, qui sont le foie, la rate, les reins et les poumons. De tels saignements peuvent être abondants et prolongés et entraîner la mort de la victime.

Avec ulcère gastrique et ulcère duodénal, lorsque le processus ulcératif détruit un vaisseau sanguin, des vomissements sanglants apparaissent. Parfois, il s’agit du tout premier signe d’un ulcère peptique asymptomatique auparavant. Les saignements gastriques peuvent être accompagnés d'une gastrite aiguë et de tumeurs à l'estomac. Les saignements gastriques se produisent souvent à la suite de l'expansion et de la rupture des vaisseaux veineux de l'œsophage et de l'estomac, provoquées par une cirrhose du foie.

Les vomissements sanglants, qui ressemblent à du marc de café, sont un signe diagnostique de saignement de l'estomac et du duodénum (le sang prend cette apparence en raison de l'action de l'acide chlorhydrique du suc gastrique). Lors de l'hémorragie gastrique rapide, on observe des vomissements avec du sang frais ou du sang rouge foncé avec un petit mélange de sang de «café moulu». Les saignements prolongés et importants entraînent une anémie, une faiblesse générale, une perte de poids. Un saignement important conduit souvent à un effondrement.

En cas d'ulcère peptique 1-2 jours après des vomissements sanglants, des selles goudronneuses avec une odeur nauséabonde apparaissent en raison des mélanges de sang digéré.

Les saignements de petit estomac peuvent passer inaperçus, car le sang de l'estomac pénètre dans l'intestin et y est digéré.

La présence de sang dans les selles est généralement une preuve de saignement dans n'importe quelle partie du tractus gastro-intestinal. Par sa couleur, il est uniquement possible de déterminer à partir de quelles parties de l'intestin saignaient, par exemple, des selles goudronneuses indiquent que des saignements se produisent dans les parties supérieures. À la suite de tels saignements, une anémie générale se développe, accompagnée de vertiges, de faiblesses, de soif, d'ennui, le pouls s'accélère et s'affaiblit, la pression artérielle chute, la peau pâlit brusquement, des ballonnements abdominaux et des douleurs intestinales. Les selles goudronneuses apparaissent généralement 1 à 2 jours après le saignement. Le sang inchangé, non mélangé avec les matières fécales, indique un saignement des parties inférieures du côlon.

Le sang peut être excrété dans l'urine ou en tant qu'impureté. Il peut être visible ou déterminé uniquement sous un microscope dans l'étude des sédiments urinaires. Une hématurie peut survenir avec une néphrite, une maladie de Verlgof, une leucémie, des saignements, une tuberculose et des tumeurs du rein, ainsi que des lésions des reins et des voies urinaires, des calculs rénaux et de la vessie. Les caillots de sang longs excrétés indiquent qu'il existe un processus inflammatoire dans les nuits et l'uretère.

L’absence apparente de sang dans les vomissements, les expectorations, l’urine, les selles ou d’autres matériels de laboratoire ne signifie pas que le processus inflammatoire dans le tractus gastro-intestinal, les reins et d’autres organes, accompagné de saignements, est complet, puisqu’une petite quantité de sang peut être détectée examen microscopique des matériaux ou en utilisant des réactions chimiques spéciales.

Les saignements utérins fonctionnels sont le symptôme de nombreuses maladies gynécologiques: inflammation de l'utérus, tumeurs utérines, avortement, maladies du sang, accompagnées d'une violation de sa coagulation. Les saignements utérins peuvent également se produire lors de maladies du foie. Parfois abondant et rare. Des saignements excessifs peuvent entraîner une affection potentiellement mortelle dans laquelle la pression artérielle baisse et la quantité d'hémoglobine diminue fortement.

Seules les femmes peuvent avoir des saignements atoniques et hypotoniques, qui se produisent principalement après la naissance de l’après-naissance, lorsque le tonus du système musculaire et vasculaire de l’utérus est fortement réduit, voire totalement absent. Les causes de saignement dans ce cas peuvent être les suivantes: surétirement des parois utérines pendant la grossesse, travail difficile en raison d'un système endocrinien, troubles du système nerveux autonome, présence de fibromes utérins, etc.

Classification

Au total, les médecins distinguent cinq types de pertes de sang:

  • Capillaire. Il est caractéristique des dommages aux petits vaisseaux du système circulatoire, par exemple, avec une abrasion ou une coupure superficielle. Le sang est libéré sous forme de gouttes et le saignement cesse le plus souvent tout seul.
  • Veineux. Dans ce cas, la blessure concerne les couches profondes de la peau présentant des lésions veineuses. Le sang coule très lentement et représente visuellement un flot continu de couleur rouge foncé. Si les veines de la moitié supérieure du corps ont été blessées, le sang est libéré sous la forme d'un flux intermittent respirant de manière synchrone.
  • Artériel. La cause du saignement dans ce cas est des dommages aux artères. Le taux de saignement et le risque de saignement sont directement proportionnels à la taille du vaisseau endommagé. En particulier, une lésion de l'artère fémorale ou iliaque peut être fatale en quelques minutes seulement. Les lésions artérielles sont caractérisées par un écoulement de sang. Dans ce cas, l’arrêt du saignement est obtenu en fixant l’artère touchée au-dessus du site de la blessure.
  • Mixte. Avec une telle perte de sang, il y a des dommages simultanés aux veines et aux artères.
  • Parenchyme. Elle est caractéristique des dommages aux organes internes, alors que la surface de la plaie saigne continuellement. L'arrêt indépendant du saignement dans ce cas est presque impossible. Il est important de faire appel à une assistance qualifiée dès que possible.

Mesures d'urgence

Un arrêt temporaire des saignements sera nécessaire si la personne concernée doit être livrée à l'hôpital le plus proche. Il est produit directement à l'endroit où l'accident s'est produit.

Il existe les moyens suivants pour arrêter temporairement le saignement. Faisons connaissance avec eux plus en détail.

Flexion du membre endommagé

Les méthodes pour arrêter le saignement peuvent être différentes et dépendent de l'emplacement de la plaie. Ainsi, il est possible d'arrêter temporairement le sang à l'aide de la flexion maximale du membre et de sa fixation ultérieure dans cette position.

La méthode décrite a fait ses preuves dans des situations où la plaie est située sous l'articulation ou directement dans la fosse articulaire elle-même. En même temps, il est nécessaire d’imposer à la zone des articulations un rouleau serré en coton et en bandage. En outre, le membre blessé est fléchi autant que possible et fixé dans cette position à l'aide de bandages.

Utilisez hémostatique

Les moyens d'arrêter les saignements sont très variés. L'un des moyens les plus anciens - l'imposition d'un hémostatique. La technique a été testée pour la première fois en 1873.

Cette option pour arrêter le saignement est largement utilisée en violation de l'intégrité des artères, ainsi que dans les cas où d'autres méthodes pour arrêter le saignement ne donnent pas de résultats. Contre-indications à l'utilisation du harnais est la sclérose vasculaire prononcée.

Les règles pour arrêter le saignement avec un garrot doivent être observées. Le membre blessé doit être soulevé, la surface au-dessus de celle-ci est enveloppée d'un tissu. Idéal à cet effet une serviette éponge convenable. Un harnais est appliqué sur la surface préparée de cette manière. Dans ce dernier cas, la version standard (harnais Esmarch) ou une ceinture, une corde, etc. peuvent être utilisés. Autorisé l'utilisation de tout moyen improvisé, ce qui peut entraîner le membre.

Si un produit en caoutchouc est utilisé, il doit être étiré avant utilisation. L'exactitude de la superposition peut être déterminée par l'impulsion disparue.

Il ne faut pas oublier que le harnais ne peut être appliqué que pendant deux heures au maximum. C'est pourquoi il est recommandé de joindre une note avec la durée exacte de superposition en dessous.

Ci-dessus, nous avons examiné des moyens d'arrêter temporairement les saignements.

Moyens pour arrêter le saignement

Les types de saignements et les moyens d'arrêter les saignements sont directement liés. Certaines méthodes sont bonnes, si le sang de l'artère éclabousse une fontaine, d'autres ne conviennent que pour les saignements capillaires ou mineurs "locaux".

Regardez la vidéo de KyivNauchFilm 1990, qui montre tous les moyens d’arrêter le sang

Les types de saignement d'arrêt sont divisés en temporaire et définitif. Des méthodes temporaires sont nécessaires pour prévenir rapidement la perte de volume sanguin circulant afin d'avoir le temps de transporter le patient dans un établissement médical, où il saignera définitivement. Les méthodes finales permettent de restaurer l’intégrité du vaisseau endommagé et / ou un apport sanguin normal aux tissus alimentés par le vaisseau endommagé.

Méthodes temporaires

Les premiers soins pour les saignements incluent toutes les méthodes de saignements temporaires en phases, à savoir:

  • immobilisation du membre et sa position surélevée,
  • récipient de pression de doigt
  • pansement sous pression
  • l'imposition d'un harnais (toujours efficace en cas de saignement de l'artère).

Découvrez tout sur la durée du saignement après l'accouchement dans l'article de notre site Web.

Pression du doigt sur le vaisseau qui saigne

Il est nécessaire de respecter strictement la durée d'arrêt du flux sanguin vers les tissus. L'heure du paquet est écrite sur une feuille de papier attachée au paquet lui-même ou indiquée directement sur le paquet.

C'est important! En moyenne, le harnais ne doit pas rester plus de 2 heures sur le membre, et en été sous la chaleur, pas plus de 1,5 heure. Sinon, il y aura une nécrose des tissus suivie d'un choc infectieux toxique.

Le tableau "Premiers soins pour les saignements" montre clairement l’image visuelle de divers saignements et la technique d’application d’un garrot:

Moyens chirurgicaux pour arrêter le saignement

Les derniers moyens d'arrêter les saignements peuvent être divisés en techniques chirurgicales et médicales. Le premier comprend:

  • pince avec imposition ultérieure de ligatures sur le vaisseau,

Imposition de ligatures sur les vaisseaux sanguins

  • ligature du vaisseau ou suture circulaire (circulaire). Cette dernière méthode est techniquement difficile et ne nécessite que des chirurgiens vasculaires virtuoses puissants
  • électrocoagulation (thermocoagulation, il s’agit d’une coagulation électrothermique). Le mécanisme d'action consiste à coaguler des protéines sous l'action d'une température élevée pour former un thrombus stable.
  • l'effet des basses températures - cryolyse (azote liquide). Très efficacement, cette méthode est pratiquée en chirurgie esthétique, notamment lors du retrait de tumeurs cutanées bénignes (naevus, verrues et papillomes),
  • manœuvre ou mise en place d'une prothèse vasculaire - est effectuée lorsque la paroi du vaisseau est endommagée sur une grande distance.

Note La ligature et la ligature du vaisseau tout au long - les moyens les plus courants d’arrêter définitivement les saignements aigus et rapides d’une grande artère.

Moyens médicaux pour arrêter le saignement

Utilisé pour le saignement capillaire, petit parenchymal et "local".

Les médicaments pour arrêter le saignement sont divisés en:

  • liquide appliqué directement sur la plaie (eau oxygénée, adrénaline ou solution de mésatone),
  • systémique - augmenter les processus de fibrinogenèse (acide epsilon-aminocaproïque, Vikasol, vitamine K),
  • local non liquide - souvent utilisé dans les organes creux. L'éponge hémostatique au collagène est utilisée pour les saignements gastriques mineurs, éliminés lors de l'endoscopie, ainsi que lors d'opérations dentaires.

C'est important. L'éponge de collagène non seulement arrête le saignement, mais contribue également à la régénération rapide des tissus endommagés.

Éponge hémostatique vous permet d'arrêter le sang et régénère les tissus

Les saignements et les saignements massifs aigus sont des conditions de vie en danger. Par conséquent, chacun doit clairement représenter les principes et les étapes des premiers secours pour les lésions des vaisseaux sanguins.

Saignements juvéniles

Cette espèce apparaît au stade de développement sexuel de 12-18 ans. Ils surviennent chez des adolescentes présentant une fonction ovarienne anormale. Dans le déséquilibre hormonal, des maladies infectieuses (grippe), des problèmes psychologiques, une activité physique excessive et une alimentation malsaine jouent un rôle. Parfois, la coagulabilité faible du sang, des tumeurs et de la tuberculose génitale deviennent des facteurs.

Ils se caractérisent par la saisonnalité (généralement en hiver et au printemps), leur durée et leur abondance. Les saignements sévères entraînent une faiblesse, une pâleur, un essoufflement. Pour un diagnostic et un traitement appropriés, il est souhaitable d’être traités à l’hôpital.

Saignement en âge de procréer

En âge de procréer, les hémorragies apparaissent souvent avec des troubles hormonaux après un avortement, en raison de maladies endocriniennes et de stress. Les causes sont les maladies infectieuses, les médicaments hormonaux et les maladies de l'appareil reproducteur:

  • tumeurs utérines
  • l'endométriose,
  • endométrite,
  • néoplasmes produisant des hormones.

Un groupe particulier à cet âge saigne chez les femmes enceintes.

Saignements pendant la grossesse et l'accouchement

Les femmes enceintes en début de saignement sont associées à la menace d'interruption et de grossesse extra-utérine. Dans le même temps, la femme s’inquiète de l’apparition soudaine de douleurs abdominales, de pertes vaginales sanglantes et de retard de la menstruation, ce qui nécessite une consultation urgente du gynécologue.

La mise en place du placenta, son décollement précoce ou la rupture de l'utérus provoquent des saignements au cours du stade intermédiaire de la grossesse. Lors de l'accouchement, des saignements abondants sont également généralement associés à une violation de l'emplacement du placenta ou à son détachement précoce.

Après la naissance, les principaux facteurs sont l’utérus atonique, une coagulation sanguine réduite. Si des parties de l'ovule restent dans l'utérus après un accouchement ou un avortement, cela n'arrête pas le saignement et doit être éraflé.

Au cours de la période de formation de la ménopause, la concentration d'hormones sexuelles diminue et la menstruation cesse. La réapparition des saignements est considérée comme un signe de déficience. Les modifications hormonales sont la cause du saignement, mais elles surviennent le plus souvent en raison de maladies gynécologiques.

Si la menstruation s'est arrêtée, mais que des pertes vaginales sanglantes sont apparues à nouveau, c'est le cas le plus souvent pour les tumeurs utérines.

Utilisation contraceptive

Si l'utilisation de pilules contraceptives provoque des saignements utérins, elles sont généralement associées à une période de dépendance au médicament. Au début de la réception ou après l'annulation des contraceptifs, des modifications hormonales se produisent et le saignement est généralement mineur.

C'est pourquoi il est important que les contraceptifs hormonaux ne soient utilisés qu'après avoir consulté un gynécologue. Avec des effets indésirables, le médecin ajuste la dose ou modifie le médicament.

Les méthodes de traitement dépendent de la gravité et de la durée de la perte de sang. Dans chaque cas, le gynécologue décide individuellement quoi faire en cas de saignement utérin. Par exemple, il n’est pas toujours nécessaire d’hospitaliser une femme si le sang n’est pas suffisamment excrété et que l’état général de la femme n’est pas perturbé.

Срочно маточное кровотечение остановить необходимо в случае сильной слабости, потери сознания, резкого падения артериального давления. Только квалифицированный специалист знает, как сделать это быстро. Самостоятельно проводить лечение в этом случае опасно, нужно срочно вызывать скорую помощь.

Avant que le médecin n'arrive, les soins d'urgence consistent à faire entrer une femme, vous devez lui lever les jambes avec un rouleau d'une couverture ou d'un oreiller. La méthode utilisée pour arrêter l'hémorragie parenchymateuse est utilisée: le froid est appliqué au bas-ventre. Pour ce faire, la glace du congélateur, de la nourriture, une bouteille d'eau froide, que vous devez emballer dans une serviette, feront l'affaire.

Vous pouvez commencer à arrêter la perte de sang en prenant un comprimé de Tranexam. Après l'arrivée du médecin, il est nécessaire de lui dire quelle quantité et quels médicaments la femme a pris. Pour compenser la perte de sang avant l’arrivée d’une ambulance, vous devez boire le plus de liquide possible.

À l'hôpital, le traitement des saignements utérins est effectué avec ces médicaments:

  • Hémostatique signifie: Vikasol, Tranexam, Ditsinon,
  • l'ocytocine pour réduire l'utérus,
  • thérapie de remplacement.

Les médicaments sont disponibles sous différentes formes: bougies, comprimés et solutions. Si la perte de sang ne peut pas être laissée avec la thérapie, une intervention chirurgicale d'urgence est nécessaire.

En cas de saignements utérins, Tranexam agit plus rapidement et plus efficacement que les autres médicaments et constitue donc une mesure de premier secours. Ce médicament améliore directement le processus de coagulation du sang en agissant sur une protéine spéciale, le plasminogène. Le médicament est disponible sous forme de comprimés et de solutions pour administration par voie intraveineuse.

Indications de rendez-vous Tranexam:

  • saignements des organes internes
  • arrêter le saignement après la chirurgie,
  • conditions allergiques
  • maladies inflammatoires de la bouche et de la gorge.

Le médicament est contre-indiqué en cas d'hypersensibilité à celui-ci et d'hémorragie intracrânienne. Parmi les effets secondaires observés: nausées, brûlures d'estomac, somnolence, rarement thrombose, démangeaisons. C'est l'un des rares médicaments utilisés chez les femmes enceintes.

La dicine est un médicament hémostatique qui réduit la fragilité capillaire, normalise la coagulation du sang à l'endroit où les petits vaisseaux sont endommagés. Il existe deux façons de prendre Ditsinon en comprimés et en injections. Avec l'introduction d'une veine, il agit après 5-10 minutes et est efficace entre 4 et 16 heures.

Dicine peut être utilisé pour:

  • perte de sang d'exploitation
  • hémorragie utérine et intracrânienne,
  • hémorragie rétinienne dans le diabète.

Le médicament n'est pas utilisé pour l'asthme, la leucémie, l'intolérance individuelle et la thrombose.

Admission Ditsinona entraîne des effets secondaires sous forme de nausée, éruption cutanée, maux de tête, baisse de la pression artérielle, allergies et faiblesse. Le dicinone chez la femme enceinte est prescrit avec prudence. En sélectionnant le médicament utilisé, le médecin prend en compte le risque pour la mère et le fœtus.

Il s'agit d'un analogue synthétique de la vitamine K, qui joue un rôle important dans le processus de coagulation du sang. Vikasol lorsque les saignements utérins ne sont pas utilisés pendant la période aiguë, car il commence à agir au plus tôt 12 heures après l'administration.

Vikasol prescrit un traitement d'association contre les saignements et leur prévention après l'accouchement. Pour ce faire, le médicament est administré aux femmes au début des premières contractions.

Le médicament est contre-indiqué en cas de coagulation sanguine accrue. Les effets secondaires sont peu fréquents: allergie, baisse de la pression artérielle, jaunisse chez le nouveau-né.

Types de saignements

Le danger d'une plaie ouverte sur le corps humain, entraînant une perte de sang, existe aussi bien dans l'industrie que dans la vie quotidienne. Si la menace est ignorée, une infection du lit vasculaire et une infection ultérieure du corps peuvent survenir. Il existe plusieurs types de saignements, arrêter qui appliquent différentes méthodes:

  1. Capillaire. Il se distingue par une libération lente et uniforme de sang de couleur écarlate. Avec une coagulation sanguine normale, l'arrêt se produit indépendamment.
  2. Veineux. Diffère dans l'uniformité de l'écoulement d'un flux ininterrompu de sang de couleur sombre.
  3. Artériel. Le jet sortant émet des secousses. Il a une couleur écarlate. Le volume de perte de sang est très grand. Le risque de saignement artériel est fatal en cas de lésion des grandes artères.
  4. Type mixterésultant de dommages importants. Accompagné d'une perte de sang abondante.

En pratique, plusieurs types de navires sont souvent blessés à la fois, car ils sont très proches. Pour cette raison, le saignement est divisé en types en fonction de la force du jet:

  1. Faible. Le dernier arrêt de ce qui se produit pendant le traitement de la plaie.
  2. Forte. Le sang s'écoule très rapidement de la plaie; par conséquent, ils réalisent d'abord un arrêt définitif, puis la plaie est traitée. Une perte de sang de longue durée peut être fatale.

Moyens temporaires et définitifs pour arrêter le saignement

Des méthodes temporaires sont utilisées dans les premières minutes de formation de la plaie avant l'arrivée des spécialistes, ainsi que lors du transport de la victime. Les méthodes temporaires comprennent:

  • Appliquer un pansement compressif,
  • Donner à une partie du corps une position sublime
  • La courbure maximale de l'articulation afin de pincer les vaisseaux sanguins
  • En appuyant sur les navires avec vos doigts,
  • Overlay harnais
  • Superposition des pinces sur le vaisseau qui saigne.

Moyens pour arrêter les saignements temporaires

Pour pouvoir assister correctement la victime en cas de perte de sang dans une situation d'urgence, vous devez vous souvenir de l'algorithme des actions nécessaires et des moyens de le mettre en œuvre, répertoriés dans le tableau ci-dessous.

Traitement de saignement

Les premiers secours en cas de saignement doivent être instaurés dès que possible après une blessure. Ils consistent principalement à arrêter le saignement et à prévenir une perte de sang importante.

Si nous parlons de saignements artériels, les mesures nécessaires pour arrêter le saignement doivent être prises immédiatement, car avec ce type de saignement sur une courte période, une quantité importante de sang s'écoule de la plaie.

Une perte de sang rapide et abrupte (plus de deux litres) peut être fatale, en particulier si le saignement est combiné à des lésions traumatiques combinées.

Pour des raisons évidentes, les premiers soins en cas d'hémorragie sont généralement dispensés hors des murs d'un établissement médical. Par conséquent, cette procédure est temporaire et consiste à arrêter le saignement pour permettre au blessé d’être transporté rapidement dans les conditions d’un hôpital médical.

Moyens pour arrêter temporairement le saignement:

  • Bandage de pression. Utilisé pour comprimer le site immédiat du saignement. Un bandage de gaze stérile est appliqué sur la surface de la plaie (en l'absence d'un morceau de tissu naturel pur) et étroitement épinglé (en l'absence de matériau de bandage, il suffit d'appuyer le bandage sur la plaie avec la main). Appliquer avec des saignements capillaires, veineux et mixtes d'intensité modérée.
  • Saignements insignifiants et blessures aux pieds, à la jambe, aux doigts, etc. utilisez la méthode de donner au membre blessé une position surélevée. Il est bon de combiner cette méthode avec l’imposition d’un bandage compressif.
  • En cas de saignements artériels et de la nécessité d'arrêter immédiatement les saignements (lorsqu'il n'y a pas assez de temps pour rechercher un moyen approprié), utilisez la méthode consistant à appuyer sur l'artère saignante avec votre doigt. Les artères sont comprimées à certains endroits anatomiques, où elles peuvent être pressées fermement contre les os et ainsi arrêter temporairement le saignement.

Premiers secours en cas de saignement

Le saignement est l’épanchement de sang (c’est-à-dire son écoulement) dans les vaisseaux sanguins en raison de l’intégrité de leurs parois.

La nature du saignement peut être traumatique, causée par une lésion vasculaire, ou non traumatique, par la destruction des vaisseaux sanguins lors d'une exposition à un processus pathologique particulier.

Les types de lésions déterminent respectivement les types de saignements, les premiers secours étant déterminants pour la rapidité de son acheminement, ce qui se traduit par les conséquences de l’influence du processus pathologique sur l’ensemble du corps.

Premiers soins pour le saignement artériel

La principale chose qui est nécessaire pour sauver la vie de la victime, quels que soient les types de saignements - les premiers soins, consiste à arrêter temporairement le déversement et la perte de sang.

Le moyen le plus simple consiste à appuyer sur l’artère avec le doigt, ce qui ne se produit pas près de la lésion elle-même, mais au-dessus de celle-ci, c’est-à-dire dans la zone accessible près de l’os ou sous la lésion.

Dans l'exemple présenté sur la figure, les points sont indiqués dans la région où vous devez appuyer sur les doigts. Il convient de noter que c’est précisément en raison de la pression du doigt que se présente la possibilité d’un arrêt quasi instantané et complet du saignement.

Pendant ce temps, même une personne forte peut tenir le point désiré plus de 15 minutes, car les mains subissent une certaine fatigue, ce qui affaiblit le degré de pression.

Compte tenu de cela, on peut noter que cette technique est importante car elle vous permet de gagner un certain temps, ce qui est nécessaire pour rechercher et mettre en œuvre d'autres mesures pour arrêter le saignement.

Pincement des saignements artériels

  • Ensuite, un garrot est appliqué sur le membre blessé, ce qui se fait également dans la zone située au-dessus des dommages subis par le navire.
  • Le temps maximum déterminé pour appliquer un harnais pour un adulte est d'environ deux heures, pour un enfant jusqu'à 50 minutes.
  • Tenir le harnais plus longtemps peut entraîner une nécrose des tissus. Pendant cette période, la victime devrait être emmenée à l'hôpital.

Premiers secours en cas de saignement veineux

En considérant les types de saignements et les premiers soins, en plus du saignement artériel, qui est la plus dangereuse des options possibles, le saignement veineux ne doit pas être manqué.

Le risque de saignement, en plus d'une perte importante de sang, est la possibilité que l'air pénètre dans les vaisseaux par les endroits endommagés.

L'air emprisonné dans le vaisseau peut par la suite se retrouver dans le cœur, entraînant une maladie mortelle appelée embolie gazeuse.

Il est préférable d’arrêter le saignement veineux en utilisant un bandage compressif. Ainsi, une gaze propre est appliquée sur la zone endommagée, sur laquelle un pansement est appliqué (ou, encore une fois, une gaze pliée à plusieurs reprises).

En l'absence de ces matières, une écharpe propre convient. En l'absence de tout type de bandage compressif et en cas d'hémorragie grave, il est nécessaire de presser la zone hémorragique avec les doigts.

Le saignement de la veine du membre supérieur peut être arrêté en levant le bras.

Premiers secours en cas de saignement capillaire

Les saignements capillaires, contrairement aux autres types de saignements et de premiers soins nécessaires, se caractérisent par une perte de sang relativement faible.

De plus, il peut être rapidement arrêté en utilisant la gaze propre appliquée sur la zone touchée. De la laine de coton est déposée sur cette gaze, après quoi la blessure est nouée.

En l'absence de ces matériaux, un bandage peut être utilisé.

Une variété de saignements chez l'homme

Sous le saignement, comprenez l'écoulement de sang des vaisseaux endommagés. Le plus souvent, le saignement survient à la suite d'une blessure. Avec l'écoulement de sang à travers la plaie de la peau vers l'extérieur, on parle de saignement externe. En cas de saignement interne, le sang qui fuit s’accumule dans les cavités du corps.

Les saignements externes peuvent être: capillaires - les écoulements sanguins goutte à goutte, ils sont observés avec des abrasions, des coupures superficielles de la peau, veineux - surviennent avec des coupures, des plaies par balle, du sang de couleur cerise noire, des écoulements continus

Artériel - se produisent lorsque coupées, coupures, le sang est rouge vif, il suit un flux puissant.

Lorsque la perte de sang se produit une violation de l'activité du cerveau, du coeur, des poumons. La perte de 1 à 1,5 litre de sang est très dangereuse. Une perte en une étape de 2 à 2,5 litres de sang est fatale. Premiers soins pour une plaie saignante consiste à arrêter le saignement.

Saignements capillaires

Un arrêt temporaire peut être obtenu en élevant le membre blessé au-dessus du niveau du corps. Le saignement final est obtenu en appliquant un pansement sur la plaie dans l’ordre suivant:
Une gaze propre sur la plaie, une couche de coton, pansant avec un pansement. Il est impossible d'imposer du coton sur une plaie ouverte.

Saignements artériels

Le saignement des artères est le plus important et la vie en danger. La mort peut causer des blessures aux grandes artères et en l'absence d'assistance rapide. Le sang coule des artères, il est rouge vif.

En cas de petit saignement artériel, la circonférence de la plaie est enduite de teinture d'iode, un bandage compressif est appliqué.

Le moyen le plus rapide et le plus simple d’arrêter le saignement artériel est d’appuyer le vaisseau sur l’os sous-jacent au-dessus du site de saignement par le flux sanguin.

Simultanément au pressage du vaisseau sur le saignement, donner une position surélevée. Le saignement artériel significatif est arrêté en appliquant un garrot au-dessus du site de saignement.

En l'absence de harnais, vous pouvez utiliser un tube en caoutchouc épais, des bretelles, des ceintures, des serviettes. Toutes les heures et en hiver, toutes les demi-heures, le harnais doit être retiré. Si le saignement continue, le garrot est appliqué à nouveau.

Saignements de nez

Les saignements de nez accompagnent souvent de nombreuses maladies du sang, du cœur, des vaisseaux sanguins, des reins, du foie et peuvent survenir soudainement. Ils peuvent survenir lors de lésions de la membrane muqueuse du nez, d'un fort souffle du nez, d'une nausée dans le nez, ainsi que lors d'agitation, de surchauffe, etc.

L'aide pour les saignements de nez ne peut pas être retardée, les saignements de nez doivent être arrêtés immédiatement. Tout d’abord, vous devez calmer le patient, car lorsqu'il est agité, des palpitations sont notées, ce qui augmente la perte de sang. Le patient doit recevoir une position semi-assise avec une tête légèrement inclinée.

Saignements de gorge

La cause peut être diverses blessures, maladies du sang, du cœur, des vaisseaux sanguins, des corps étrangers. Un trouble sanguin tel que l'hémophilie s'accompagne parfois de saignements de gorge sévères, voire mortels. Un saignement de la gorge est nécessaire pour calmer le patient.

Le meilleur remède n'est pas la verbosité, un ton confiant et des actions d'assistance habiles. Le patient ne doit pas baisser la tête ni se jeter en arrière, il lui est interdit de faire des mouvements brusques. Vous ne pouvez pas parler. Fournir un accès à suffisamment d'air.

Hémorragie pulmonaire

  • Rarement observé. La cause est la tuberculose, la pneumonie, les corps étrangers et les traumatismes. Le sang dans les saignements pulmonaires a un caractère mousseux, rarement coagulé.
  • Avec des saignements pulmonaires abondants, le patient est effrayé, pâle. Il y a une faiblesse, des vertiges. Le patient doit être couché de manière à ce que la moitié supérieure de son corps soit surélevée.
  • Ces patients devraient être emmenés d'urgence à l'hôpital.

Saignement de l'œsophage et de l'estomac

Se produire lorsque la plaie de l'œsophage, avec une blessure à l'estomac. L'un des principaux signes de saignement gastrique est des vomissements avec du sang frais ou du sang coagulé.

Il est recommandé d'avaler de petits morceaux de glace, de la crème glacée, du lait froid avec des œufs crus. Dans l'infusion prescrite de fruits de cerise. Le patient est placé en position semi-assise avec les jambes pliées au niveau des genoux. Un sac de glace est placé sur le ventre.

Observez la paix complète, ne mangez pas, ne buvez pas. Livré d'urgence à l'hôpital.

Des blessures. Blessures

Les blessures sont formées par des dommages mécaniques aux tissus avec une violation de l'intégrité de la peau. En plus de la peau, les muscles, les os, les nerfs, les tendons, les ligaments et les vaisseaux sanguins peuvent être endommagés. En cas de blessure, saignements, douleur, divergence de la plaie.

Les premiers soins pour les blessures comprennent l’arrêt des saignements et la cicatrisation des plaies. Le pansement doit être fait avec des mains propres. Les bords de la plaie sont traités avec des désinfectants - teinture d'iode, peroxyde d'hydrogène.

Recouvrez la plaie avec de la gaze propre, mettez du coton et liez-la avec un bandage.

En cas de blessures importantes du membre et du traitement de la plaie, le membre est immobilisé. En cas de violation de l'intégrité de la peau et des tissus, des bandages sont appliqués sur cette partie du corps. Leur objectif est d'arrêter les saignements, de prévenir, de prévenir l'infection de la plaie, de créer du repos pour l'organe lésé.

Les bandages peuvent être ordinaires - protéger la plaie des influences extérieures, presser - utilisés pour arrêter les saignements, immobiliser - pour assurer l'immobilité de la partie endommagée du corps, occlusifs - refermer hermétiquement la cavité corporelle. Il y a des pansements doux et durs. Doux il existe trois types: colle, kosynochnye et bandage.

Le pansement adhésif est un pansement adhésif qui adhère fermement à la surface de la peau et maintient ainsi le pansement.

La sangle est appliquée avec un morceau de tissu en forme de triangle.

Bandage bandage imposer avec un bandage. Lorsque vous effectuez un bandage, il convient de rappeler les points suivants: les bandages doivent être appliqués fermement, ils ne doivent pas s'égarer, glisser, se blesser et les bandages de gauche à droite.

Vous aurez peut-être besoin de: Stades de la maladie hémorroïdes. Remèdes populaires pour les hémorroïdes

Physique

Il utilise des températures basses et élevées. Холод провоцирует спазм сосудов, а нагрев повышает скорость свертывания крови. Данные виды остановки кровотечения способствуют его быстрому прекращению.Par exemple, sur les plaies postopératoires lorsqu’un hématome survient, il est courant d’imposer des cloques remplies de glace.

Les saignements diffus ou parenchymateux peuvent être arrêtés en appliquant une serviette en gaze préalablement imprégnée dans une solution chaude de chlorure de sodium sur la surface de la plaie.

Biologique

Dans ce cas, on suppose l'utilisation de médicaments fabriqués à partir de sang ou de tissus vivants. La transfusion intraveineuse est assez courante. Le sang de donneur frais et les produits sanguins peuvent être utilisés ici.

Les éléments suivants peuvent être utilisés comme agents hémostatiques locaux:

  1. Thrombine. Une serviette stérile est imprégnée de sa solution aqueuse, qui est ensuite appliquée à la surface de la plaie saignante. Utilisé pour arrêter le saignement parenchymal ou capillaire.
  2. Éponge de fibrine Également destiné à un usage local. Pré-trempé avec une solution de thrombine.
  3. Éponge hémostatique. Le plasma sanguin est utilisé pour sa production. La thromboplastine et le chlorure de calcium sont également inclus. Visuellement, il s’agit d’une masse sèche et poreuse de couleur jaune clair. Il n'absorbe pas seulement le sang, mais contribue également à sa coagulation précoce. L'éponge ne peut pas être enlevée, car elle est complètement absorbée.
  4. Film de fibrine. Pour sa fabrication, on utilisait du plasma sanguin humain. Utilisé pour arrêter les hémorragies capillaires et parenchymateuses. Également absorbé sans résidus.
  5. BAT (écouvillon antiseptique biologique) produit à partir de plasma sanguin. Des ingrédients supplémentaires sont la gélatine, des antibiotiques, des antiseptiques et des agents hémostatiques.

L'arrêt des saignements externes peut inclure une méthode combinée. Dans ce cas, plusieurs méthodes d’arrêt différentes sont utilisées simultanément.

Les informations permettant de déterminer, au moyen de panneaux d’accompagnement, le navire ou l’organe en question ont été endommagées. Les symptômes sont divisés en deux types: généraux et locaux.

Les symptômes généraux pour tout type de saignement sont du même type. La victime a ce qui suit:

  • faiblesse grave
  • vertige avec évanouissement
  • bouche sèche et grande soif
  • couleur de peau pâle,
  • instabilité de la pression artérielle
  • pouls faible et instable.

Mais les symptômes locaux caractéristiques d’une hémorragie interne sont très divers. Lorsque du sang est versé dans la cavité du crâne, les signes de compression de la substance cérébrale se manifestent clairement.

Le remplissage sanguin de la cavité pleurale est accompagné de signes d'hémothorax. Dans ce cas, la victime souffre d'un essoufflement grave. Il a un souffle faible, une voix tremblante et diminue également la profondeur d'inhalation. Pour confirmer le diagnostic aidera radiographie de la poitrine, ainsi que la ponction de la cavité pleurale.

Le sang accumulé dans la cavité abdominale peut provoquer des signes de péritonite. Ce sont des douleurs, des vomissements, des nausées, une tension de la paroi abdominale antérieure, des signes généraux d'irritation péritonéale. Confirmer les préoccupations sera capable d'échographie.

Le flux sanguin dans la cavité articulaire dépend de la taille du vaisseau endommagé. Les manifestations locales incluent:

  • gonflement grave de l'articulation
  • sensation d'éclatement
  • douleurs d'intensité variable.

Si aucune mesure n'est prise, le développement de la gangrène est possible.

Maintenant, vous connaissez non seulement les symptômes et les types, mais également les moyens d'arrêter le saignement. Nous espérons que dans une situation difficile, ces connaissances vous seront utiles.

Types de saignements

Pour commencer, réfléchissez à ce qu’est le saignement et à quel point il est dangereux. En médecine, il existe plusieurs classifications. Dans ce cas, l'hémorragie familière d'un bras ou d'une jambe blessé n'est qu'un cas particulier.

Types de saignements. Les premiers soins en cas de saignement dépendent des dommages subis par le vaisseau, de l'endroit et de l'intensité du saignement.

Séparation sur le site du flux sanguin:

Séparation par type de navires endommagés:

  • veineux
  • artériel
  • capillaire,
  • parenchyme,
  • mixte

Par la nature du processus qui a provoqué le saignement:

Par gravité:

  • lumière - jusqu'à 500 ml
  • moyenne - jusqu'à 1 l,
  • lourd - jusqu'à 1,5 litres,
  • massive - jusqu'à 2,5 litres,
  • fatal - jusqu'à 3 litres (ce qui représente 50 à 60% du volume sanguin total),
  • absolument mortel: de 3 à 3,5 litres (plus de 60% du volume total).

Pour les jeunes enfants, une perte de sang d'environ 250 ml est considérée comme dangereuse.

Façons d'aider à un saignement externe

Dans la fourniture des premiers secours utilisés les méthodes dites temporaires de l'arrêt. Selon les types de saignements, les premiers soins pour les saignements peuvent inclure les techniques suivantes.

  • Overlay harnais. Utilisez un élastique. Il est appliqué en cas de dommages aux artères principales des extrémités ou de saignements importants qui ne sont pas arrêtés par d'autres moyens. Le premier tour impose serré, quelques cm au-dessus du site de saignement. Sous une tresse, enfiler un tissu pour ne pas blesser un membre. Les tours suivants font avec la tension minimale, fixez une tresse, en la laissant dans un endroit visible. Ils joignent une note indiquant l’heure; vous ne pouvez pas pincer l’artère plus de 2 heures.
  • Avant d'appliquer un garrot ou si le dommage est dans un endroit inaccessible, l'artère est comprimée en pressant le pouce ou le poing contre la saillie osseuse au-dessus du site de la blessure.
  • Branche maximale pliée, pincer le navire. En même temps, un coussin en tissu, un bandage ou un petit objet cylindrique sont placés à la place du pli pour une meilleure compression.
  • De la glace est appliquée sur la zone endommagée à travers le tissu pour provoquer le rétrécissement de tous les vaisseaux.
  • Un tampon et un bandage compressif sont utilisés pour les saignements mineurs. Tamponner si nécessaire, humidifier avec de l'eau froide, une solution de peroxyde d'hydrogène à 3% ou utiliser une éponge hémostatique. Lorsque le pansement est imbibé de sang, un nouveau est placé sur l’ancien.

En cas de saignement grave, les premiers soins doivent être fournis dès que possible. Parfois, le projet de loi dure plusieurs minutes. Comment comprendre à quel point la situation est dangereuse? Pour cela, il est nécessaire de distinguer un type de saignement d'un autre.

Saignement de nez

Il existe une telle pathologie dans diverses maladies systémiques, blessures, fièvre, coups de soleil, surmenage, troubles de la circulation, maladies et défauts de la cavité nasale. Peut-être avec anxiété et stress. Se produit souvent chez les jeunes enfants et les adolescents au cours de l'adaptation hormonale du corps.

Si quelqu'un a des saignements de nez, les premiers secours en cas de saignement, les types et les méthodes pour l'arrêter sont les suivants.

  • Respirez seulement par la bouche.
  • N'avalez pas de sang.
  • Pincez les narines pendant 5 à 10 minutes.
  • Mettez une compresse froide sur le nez, à l'arrière de la tête.
  • Mettez soigneusement dans le nez un molleton humidifié avec une solution de peroxyde d'hydrogène à 3%.

Lors de l'application d'une compresse froide, les tampons gardent la tête légèrement retournée. Dans d'autres cas, inclinez-vous légèrement pour permettre au sang de s'écouler du nez plutôt que de tomber dans la gorge.

Si le saignement ne s’arrête pas dans les 15 minutes, vous devez appeler l’ambulance.

Saignement interne

Types de saignements, premiers soins pour saigner dans les cavités internes du corps, leurs signes.

  • Le sang pénètre dans les poumons - provoque un œdème pulmonaire, qui crache du sang. En cas de saignement dans la cavité pleurale - difficultés respiratoires dues à la compression des poumons. La victime reçoit une position semi-assise, les jambes pliées et un rouleau placé sous les genoux.
  • Lorsque le sang entre dans la cavité abdominale, il y a des signes généraux de saignement, de douleur dans l'abdomen. La position de la victime - couchée sur le dos, les jambes à moitié pliées.
  • Dans les deux cas, mettez de la glace sur le lieu du saignement présumé pour assurer une quantité suffisante d'air frais. Gardez la victime immobile.
  • Lorsque le sang coule dans les muscles, des ballonnements et un hématome se forment.

Tous les cas de saignements internes nécessitent une hospitalisation immédiate.

Saignements utérins

Différents types de saignements et de premiers soins en cas de violation du système de reproduction du corps de la femme nécessitent des soins médicaux spécialisés. L'utérus est richement alimenté en vaisseaux sanguins et il n'est pas facile d'arrêter le saignement. Cela nécessite l'introduction de médicaments et souvent une intervention chirurgicale.

Les saignements utérins sont possibles avec les processus inflammatoires et dégénératifs de l'utérus, les troubles hormonaux et la grossesse.

Mesures de premiers secours:

  • Prenez une position couchée, soulevez les jambes et mettez un oreiller sous elles.
  • Sur le bas-ventre, placez un sac de glace ou une bouteille d'eau froide dans un chiffon. Gardez la glace pendant 10-15 minutes, puis faites une pause de 5 minutes. Il suffit de garder le froid environ 1-2 heures.
  • Pour reconstituer les pertes de sang, il est recommandé de boire beaucoup de liquide.

Dans les conditions du terrain, les premiers secours en cas de saignement sont très importants. La médecine extrême implique la fourniture d'une assistance compétente dans des conditions où il est impossible de consulter rapidement un médecin. Lors de la planification de randonnées, de la pratique de divers sports, de la chasse et de la pêche, vous devez disposer d’un ensemble minimum de médicaments accessibles - une trousse de premiers soins.

Arrêter le saignement nécessite un garrot, un bandage, des désinfectants. Une solution à trois pour cent de peroxyde d'hydrogène désinfecte non seulement la plaie, mais aide également à arrêter le saignement. Pour comprimer les vaisseaux des membres, vous pouvez utiliser les outils disponibles: un chiffon en coton propre, des mouchoirs, un foulard, une ceinture et des vêtements.

Au lieu d'un harnais, vous pouvez appliquer une torsion à l'aide d'une bande de tissu et d'un bâton.

Dans tous les cas, en cas de saignement, il convient de déterminer son type et son degré de danger. Si nécessaire, pincez le vaisseau avec le doigt et préparez-vous à arrêter le saignement. En cas de blessure grave, amenez la victime au centre médical, puis à l'hôpital.

En vous fiant à des soins médicaux qualifiés, vous devez posséder un niveau de connaissances suffisant pour vous aider, ainsi que vos proches, si nécessaire.

En effet, dans certains cas, une ambulance n'arrive que quelques heures plus tard, et il est parfois nécessaire de livrer seule la victime au campement le plus proche.

L'artère brachiale est pressée contre l'humérus à l'intérieur de l'épaule, du côté du biceps.

L'artère radiale est pressée directement sur l'os sous-jacent dans la région du poignet du pouce en cas de lésion des artères de la main.

L'artère fémorale est comprimée dans l'aine et l'os pubien par compression avec un poing fermé (ceci est fait lorsque l'artère fémorale est endommagée au tiers moyen et inférieur).

En cas de saignement artériel d'une plaie située sur la jambe ou le pied, l'artère poplitée est enfoncée dans la région de la fosse poplitée.

Une fois le vaisseau pressé avec les doigts, il est nécessaire d’appliquer rapidement, si possible, un garrot ou une torsade et un pansement stérile sur la plaie.

Appliquer un bandage compressif pour les saignements veineux

La méthode de compression de l'artère avec les os des extrémités est la compression maximale par l'articulation, au-dessus du site de saignement.

Chevauchement du garrot (torsion) - le moyen principal pour arrêter temporairement le saignement. Un harnais Esmarch est un élastique ou un tube, d’une part une chaîne avec un crochet et d’autre part une chaîne avec de gros maillons (longueur - 1, 25). Le garrot n'est appliqué que sur un os (épaule, cuisse).

La procédure pour appliquer un harnais:

Nous essayons de saigner le membre en le soulevant pendant 3 minutes. En même temps, on applique une pression de l'artère sur l'os, puis on plie le membre autant que possible à l'épaule ou à la hanche, etc. joint avec imposition simultanée d'un rouleau étanche sous la surface de flexion,

nous prenons la doublure (gaze, serviette de table, serviette, vêtements) et nous enroulons la branche au-dessus du site de la blessure (où il n'y a qu'un os),

on enroule la corde de la manière suivante:

le garrot est amené sous le membre, fortement étiré, et sans réduire la tension, le premier tour est fait autour du membre, de sorte qu'il se chevauche,

Pin
Send
Share
Send
Send