L'hygiène

Quelles sont les causes des pertes sanguines après la menstruation?

Pin
Send
Share
Send
Send


Les saignements vaginaux, qui se produisent entre les menstruations, sont appelés différemment. Métrorragie, saignements intermenstruels, spotting. Les raisons en sont nombreuses.

Le plus souvent, les taches ne nuisent en rien à la vie et vous pouvez les oublier en toute sécurité. Mais parfois, ils peuvent menacer la santé et entraîner la mort (si le saignement est abondant). Tout dépend des caractéristiques de chaque cas.

Par exemple, pour les adolescentes qui n'ont pas encore établi de cycle ou pour les femmes en pré-ménopause, une telle sortie est la norme. Ne vous étonnez pas si vous avez eu des relations sexuelles brutales hier. , mais il y avait peu de lubrification: les microtraumas se font sentir. Cependant, même le stress ordinaire peut provoquer des saignements.

Il y a d'autres raisons pour lesquelles du sang apparaît quand on ne s'y attendait pas:

  1. L'ovulation Chez certaines femmes, la maturation de l'œuf a lieu avec la libération de quelques millilitres de sang. Et c'est complètement normal.
  2. Tumeurs de l'utérus ou du col utérin. Les tumeurs - tumeurs - peuvent être à la fois bénignes et malignes.
  3. Fausse couche Layfhaker a déjà écrit que de nombreuses grossesses se terminent très tôt en raison de défauts de l'ovule.
  4. Médicaments. Par exemple, de nombreux contraceptifs hormonaux produisent un tel effet secondaire. Si vous oubliez de prendre une pilule, le dépistage est une réaction normale. Détection entre les règles: faut-il s'inquiéter? .
  5. Changements hormonaux. Par exemple, avant la ménopause ou en raison du fait que quelque chose arrive au contexte hormonal en général.
  6. Certaines infections sexuellement transmissibles. Par exemple, chlamydia Pourquoi suis-je en train de repérer entre les règles? .
  7. Ovaire polykystique. C'est une maladie chronique, à cause de laquelle les ovaires ne fonctionnent plus correctement.
  8. Dysfonctionnement ovarien.

En fin de compte, le saignement en général ne peut en aucun cas être lié au champ gynécologique. Cet effet peut être causé par des problèmes de glande thyroïde, de saignements vaginaux entre les périodes, de troubles de la coagulation sanguine, de maladie rénale.

Le problème principal est qu’il est impossible de diagnostiquer un seul type de saignement ou son apparition. Généralement. Non

Quand voir un docteur

Il est clair qu’à cause de chaque petit grain qui ne cause pas d’inconfort, personne ne va courir autour des services gynécologiques. Si les métrorragies se produisent rarement et ne causent pas de gêne, il suffit d'en informer le médecin lors de la prochaine visite prévue (et nous vous rappelons que vous devez consulter un gynécologue au moins une fois par an).

Vous devriez courir chez le médecin si:

  1. Ce n'est pas juste quelques gouttes, mais un saignement équivalent aux règles. S'il est plus fort, appelez une ambulance.
  2. La douleur dans le bas-ventre rejoint la décharge.
  3. La température augmente.
  4. Étourdi, tu te sens très faible.
  5. Les saignements entre les règles deviennent plus forts ou plus souvent au bout de quelques mois.
  6. Dans tous les cas, si vous avez déjà atteint la ménopause et qu'il y a des saignements.
  7. Si vous êtes enceinte ou pensez l'être.

Ce que le docteur va faire

Le médecin vous aidera à déterminer la cause du saignement. Pas toujours suffisant pour cela, même l'inspection habituelle. Très probablement, vous devrez passer des tests pour les maladies sexuellement transmissibles, faire quelques accidents vasculaires cérébraux, un test de grossesse (le cas échéant) et une échographie. Quelle est la cause du saignement entre les règles? . C'est le minimum auquel les visites chez un endocrinologue et les examens peuvent déjà être ajoutés dans cette zone.

Que peut-on faire avant d'aller chez le médecin

Afin de ne pas augmenter le saignement, ne prenez pas certains médicaments: l'aspirine, par exemple, augmente le saignement. Si vous ressentez une douleur, prenez des analgésiques réguliers tels que l'ibuprofène. Et pour réduire les saignements, vous pouvez essayer des médicaments acide tranexamique. N'oubliez pas de lire les instructions et de boire les comprimés correctement.

Et assurez-vous de dire au médecin ce que vous avez bu et en quelle quantité.

Quand ce symptôme est-il considéré comme normal?

Si la patiente constate la présence d'un écoulement de sang après la menstruation pendant 2-3 jours, ce signe clinique peut être considéré comme un phénomène physiologique normal. Le plus souvent, il est causé par l'accumulation de résidus endométriaux et de caillots de sang sécrété dans la cavité utérine. Rassemblés dans la zone de sortie de l'utérus, ils la chevauchent, car la menstruation est un peu plus lente. L'apparition de saignements une semaine après la menstruation peut être due à la perturbation du système hormonal, qui se produit au cours du processus d'ovulation.

La cause de ce symptôme est souvent la déstabilisation du cycle menstruel. Ce phénomène est le plus caractéristique des jeunes filles. Ils ont seulement des périodes mensuelles, le cycle peut donc être irrégulier pendant deux ans. Des pertes sanguines sanguines inadéquates chez les femmes peuvent également être causées par un changement de régime alimentaire ou par les effets négatifs du stress. Ne vous inquiétez pas si ce symptôme s'est manifesté 3 jours après la fin du mois, mais que l'écoulement s'est évanoui, sans gêne ni douleur.

La quantité de sang sécrétée et la composition de cette substance peuvent varier en fonction de l’état de santé général du patient, de son état émotionnel et d’autres raisons. L’apparition d’une odeur nauséabonde ou désagréable émanant de la décharge, une modification de leurs caractéristiques quantitatives, une couleur ou une intensité habituelle - l’un ou l’autre de ces signes peut indiquer le développement d’une maladie grave. Dans une telle situation, vous devez faire attention au bien-être général du patient. L'apparition d'une faiblesse, d'une fièvre, d'un malaise et d'une douleur de la femme dans la région pelvienne devient souvent la manifestation d'un processus inflammatoire développé qui se produit dans les organes génitaux. Dans ce cas, il est urgent de clarifier la cause et le traitement de la pathologie détectée.

Attention! L'apparition de taches après les règles ne doit pas toujours être considérée comme un symptôme de toute affection! De plus, vous n'avez pas besoin de trop vous inquiéter lorsque ce phénomène se produit pendant les vacances. Un changement trop brutal des conditions climatiques peut jouer un rôle important dans la régulation du cycle et provoquer un léger saignement intermenstruel.

Quelle maladie peut provoquer un saignement?

Les représentants du sexe faible se heurtent souvent au fait que quelques jours après leurs règles, ils commencent à sécréter du sang de la cavité vaginale. Et même si parfois cela arrive souvent - même dans ce cas, cela peut être un signe de la norme. Un petit écoulement rosé ou brunâtre dans la plupart des situations n'est pas préoccupant. Dans certains cas, la maturation de l'œuf et sa libération par la capsule folliculaire se manifestent.

Lorsque les pertes sanguines après les règles sont trop intenses, comme s'il s'agissait de règles répétées, la patiente devrait être alertée par un symptôme similaire. Il est extrêmement important de ne pas attendre la fin de ce phénomène, mais de faire appel à un spécialiste pour en déterminer la cause et trouver une solution urgente à ce problème. L'apparition de pertes sanguines après 2 semaines et à tout moment après des jours critiques peut indiquer les pathologies suivantes:

  • Dommages aux organes reproducteurs est un acte sexuel grave, une rupture trop dure de l'hymen peut causer un traumatisme aux parois vaginales et des adhérences du fornix vaginal postérieur. À la suite d'un tel contact sexuel, des saignements intermenstruels et des douleurs dans la région endommagée peuvent survenir. La libération de sang peut durer deux ou trois jours, mais si la décharge ne s’arrête pas dans les 5-7 jours, consultez immédiatement un médecin.
  • Hyperplasie et polypes - une prolifération bénigne du tissu endométrial peut également provoquer une circulation sanguine abondante plusieurs jours après la menstruation. Dans ce cas, les femmes et les filles commencent généralement à se distinguer par des caillots de sang coagulé. Ils se manifestent dans une phase intermédiaire entre les jours critiques et se déroulent souvent sans douleur.
  • Myome - une tumeur bénigne de la couche musculaire de l'utérus est une maladie qui provoque l'apparition de sang dans le vagin. Dans cette situation, les pertes sanguines peuvent être attribuées immédiatement après la menstruation et après 10 jours. Le développement de fibromes provoque des manifestations cliniques chez les femmes, telles que douleurs aiguës et paroxystiques au bas de l'abdomen, dans la région lombaire. Avec une telle maladie, les jours critiques durent longtemps, mais le patient ne ressent aucune sensation douloureuse. Visuellement, de tels saignements menstruels ressemblent à des sécrétions séreuses et muqueuses avec une petite quantité de sang.
  • Endométrite - la présence d'une inflammation dans l'utérus entraîne l'apparition de règles abondantes, accompagnées de douleurs. La sensation de douleur, d’inconfort, la libération d’une grande quantité de sang est observée chez les femmes cinq à sept jours après la fin de la menstruation. Dans cette maladie, il est extrêmement important de ne pas laisser la maladie suivre son cours, sinon l'inflammation de l'utérus entraînera l'apparition de nombreux problèmes et complications.
  • Une tumeur maligne - se développe le plus souvent dans la partie cervicale de l'utérus et se manifeste par une petite quantité, une décharge sukrovichnogo de la cavité vaginale. Des symptômes similaires accompagnent le patient à n’importe quelle période du cycle.
  • Maladies sexuellement transmissibles - les infections transmises par contact sexuel peuvent également être à l'origine de saignements intermenstruels. Certains membres du beau sexe ignorent la possibilité même d'avoir une MST s'ils ont un partenaire sexuel régulier. Mais n'oubliez pas que de nombreuses maladies sexuellement transmissibles peuvent être infectées par le biais d'articles d'hygiène. De telles maladies infectieuses peuvent rester longtemps dans le corps humain en attendant la prochaine diminution de la réactivité du système immunitaire.
  • Les saignements dysfonctionnels sont normaux, la durée physiologique de la menstruation est de trois à sept jours. Dans cette situation, les pertes sanguines après la menstruation sont souvent abondantes, mais elles ne disparaîtront jamais d'elles-mêmes. Dans certains cas, les saignements utérins deviennent plus intenses, la femme perd trop de sang. Pour cette raison, si vous avez identifié une menstruation trop longue et trop longue, appelez immédiatement un médecin ou une ambulance.
  • Ectopie - érosion du col utérin se traduisant par des douleurs fréquentes et des pertes de sang, non seulement après les jours critiques, mais également lors de rapports sexuels, d'examens gynécologiques et de tout autre contact avec la cavité vaginale.
  • Grossesse extra-utérine - peut provoquer l’apparition de sang à partir des organes génitaux d’une femme. Dans une telle situation, la décharge après les règles est douloureuse. La survenue de douleur et la sécrétion de mucus sanguinolent indiquent un avortement oublié. La fixation de l'ovule en dehors de la cavité utérine est extrêmement rare. Souvent, la patiente ne sait même pas qu'elle est enceinte car il n'y a pas de violation du cycle menstruel.

C'est important! La présence de saignements une semaine après la fin des jours critiques peut être une conséquence de la prise de contraceptifs oraux. Ce phénomène est considéré comme un effet secondaire désagréable de l'utilisation de pilules hormonales - même les médicaments les plus modernes pour la contraception peuvent avoir cet effet. Si une petite quantité de sang est libérée, tout va bien et votre corps tente simplement de s'adapter au médicament.

Types de sécrétions physiologiques et pathologiques

La décharge de la cavité vaginale peut avoir une consistance, une couleur ou une odeur particulière différente. La modification de ces caractéristiques peut être affectée par divers facteurs. Le secret sécrété par le vagin après le passage de la menstruation ne consiste pas toujours en sang ou en caillots. Il peut avoir une couleur jaunâtre, brune, blanche, translucide, rouge, verte ou rosâtre. La consistance peut varier de mousseuse ou de fromage, parfois la décharge peut prendre la forme de gelée. Normalement, l'odeur peut être faible et, en pathologie, elle peut être désagréable, pourrie et offensante.

Dans le cas du développement chez les représentants du sexe faible de toute maladie de la sphère sexuelle, la nature de la décharge change. Grâce à cette caractéristique, le gynécologue détermine quelle violation se produit dans ce cas et choisit les tactiques de traitement appropriées. L'apparition d'une odeur désagréable, un changement de couleur de la décharge une semaine après la menstruation et au cours d'une autre phase du cycle sont généralement le symptôme d'une infection bactérienne, fongique ou virale. La reproduction de microorganismes pathogènes dans les organes reproducteurs provoque chez le patient une hyperémie des muqueuses et de la peau des organes génitaux, une irritation, des démangeaisons dans la zone inguinale, des processus inflammatoires dans le vagin et le canal urétral.

L'apparition de sécrétions sanglantes dans les trois premiers jours après la menstruation est notée chez toutes les femmes. Dans ce cas, la quantité de sang qui sort de la cavité vaginale est assez rare. La cause de ces sécrétions est l'auto-purification progressive du système reproducteur.

Dans les périodes entre les menstruations, le beau sexe forme les Blancs - il s'agit d'un secret spécifique à l'aide duquel les organes reproducteurs internes de la femme sont nettoyés. Ce processus est considéré comme naturel car il protège le patient de la stagnation, des maladies infectieuses et d’autres troubles. C’est la raison pour laquelle l’apparition de marques jaunâtres sur du linge ou des coussinets est un indicateur de l’état normal de la sphère sexuelle. Et cette couleur n'est que le résultat de l'oxydation des sécrétions qui se détachent de la cavité vaginale.

Bon à savoir! Si une femme a commencé à saigner 2 semaines après ses règles, il n’est pas toujours nécessaire de les considérer comme pathologiques. La couleur du secret peut varier du translucide au brunâtre, mais ce n'est pas une raison pour paniquer! Dans la plupart des cas, c'est comme cela que les organes reproducteurs sont préparés à la menstruation à venir.

Quelles mesures prendre dans cette situation

Si un patient a des pertes de sang dans la semaine qui suit les règles ou au cours d'une autre période du cycle, il est recommandé de faire attention aux signes cliniques latéraux de la maladie - la présence de douleurs dans le bas de l'abdomen, l'état de la peau et des muqueuses des organes génitaux externes, modifiant ainsi la régularité du cycle. Essayez également de déterminer la durée du symptôme. Le développement de la maladie peut indiquer de telles manifestations pathologiques:

  • la libération de gros caillots sanguins
  • changement de secret en une consistance purulente, mousseuse ou semblable à un gel,
  • l'apparition d'une odeur désagréable ou pourrie,
  • apparition de douleurs dans le vagin,
  • douleur intense à la miction.

Si de tels problèmes se produisent, vous ne devez pas faire confiance aux opinions des autres et suivre les recommandations de personnes ne disposant pas des connaissances requises dans le domaine de la gynécologie. Ne pas utiliser de médicaments ou de médicaments alternatifs sans la nomination d'un spécialiste. Si les menstruations sont arrivées à temps, mais après avoir commencé la décharge avec du sang qui dure plus de 7 jours, consultez un médecin qualifié et procédez à un examen complet du système de reproduction qu'il vous a prescrit.

Méthodes de diagnostic et de traitement des troubles du cycle

Lorsque la patiente a été examinée par un gynécologue et que le saignement après la menstruation a été établi, un certain nombre d'examens diagnostiques doivent être effectués. Le médecin recommandera à une femme de passer des tests de laboratoire et des techniques instrumentales qui aideront à déterminer la cause d'une sécrétion malsaine. Dans cette situation, les experts conseillent ces méthodes de diagnostic des maladies:

  • colposcopie
  • investigation bactérienne des sécrétions sécrétées,
  • détermination du spectre hormonal du sang,
  • hystéroscopie
  • analyse histologique des tissus affectés
  • méthode par ultrasons,
  • biopsie des néoplasmes.

Pour remédier à un problème similaire, il est nécessaire d’établir la raison exacte pour laquelle des pertes sanguines se produisent après les règles chez une patiente donnée. Certaines pathologies de la sphère sexuelle peuvent dépendre de l'âge de la femme ou de son mode de vie.

Si les résultats du diagnostic montrent la présence d'une maladie infectieuse, des médicaments antibactériens dotés d'un mécanisme d'action systémique ou local (amoxicilline, gentamicine, ceftriaxone). Les anti-inflammatoires (ibuprofène, diclofénac) et les immunostimulants (Immunal, Galavit, Bioven) sont également utilisés dans cette situation. Dans le cas de tumeurs bénignes ou d'endométriose, un traitement chirurgical de la maladie est effectué. Il est possible de traiter les tumeurs malignes de l'utérus et du vagin uniquement après avoir consulté un oncologue. En cas d'hémorragie grave, les femmes reçoivent des soins d'urgence et des agents hémostatiques (Etamzilat, Vikasol, Tranexam). Для общего укрепления здоровья представительницам прекрасного пола назначают прием витаминных лекарств и железосодержащих медикаментов (Мальтофер, Ликферр, Ферлатум, Фенюльс).

Une attention particulière à la santé de leur système de reproduction aidera la femme à éviter l’apparition de maladies graves pouvant mettre sa vie en danger. L'apparition de saignements après la menstruation peut entraîner le développement de l'infertilité et d'autres complications dangereuses! Par conséquent, en violation du cycle de la menstruation, assurez-vous de consulter un spécialiste à ce sujet.

Quelle devrait être l'allocation après la menstruation est normale?

Normalement, en l’absence d’inflammation et de processus pathologiques, la sécrétion vaginale, dans la formation de laquelle les grosses et petites glandes situées au seuil du vagin jouent un rôle important, ainsi que les cellules glandulaires du corps et du col de l’utérus, consiste en cellules de l’épithélium continuellement renouvelé, de la microflore et de petites globules blancs. Au cours de la semaine suivant le début du cycle, environ 0,06-0,08 g de substance plus blanche est sécrétée par une femme en bonne santé. Ils sont légèrement blanchâtres ou transparents, n'ont pas d'odeur prononcée et ne posent aucun problème.

Toutefois, il convient de souligner que des facteurs psychogènes, l’utilisation de ces autres méthodes de contraception, l’état général du corps ainsi que la présence de pathologies gynécologiques peuvent influer sur la quantité et la composition des pertes après la menstruation.

Causes de saignement après la menstruation

  1. Perturbation de la fonction hormonale ovarienne.

  2. Le stress.
  3. Pathologies endocriniennes (hypofonction de la glande thyroïde).
  4. Cessation ou initiation de l’utilisation de la contraception.
  5. Cessation ou initiation de l’utilisation d’oestrogènes.
  6. Utilisation de la contraception d'urgence.
  7. La présence de dispositif intra-utérin.
  8. Blessure de l’appareil génital féminin (relations sexuelles dures ou défloration). De telles actions peuvent endommager le vagin et entraîner l’apparition de saignements (dans ce cas, il est possible de libérer du sang après la fin du mois).
  9. Hyperplasie de l'endomètre (prolifération bénigne de la couche interne de l'utérus). Le symptôme le plus caractéristique de cette pathologie, qui survient chez les femmes de toutes les tranches d'âge, est la survenue de pertes sanguines non cycliques après la menstruation ou au milieu du cycle. Ils peuvent être très abondants, avec des caillots, ou mineurs, en train de s'étaler.
  10. Polypes de l'endomètre (variante focale de l'hyperplasie) résultant d'une altération de la fonction hormonale des ovaires. Dans cette forme de pathologie, le problème principal est la survenue de saignements intermenstruels.
  11. Cystomes ovariens (tumeurs bénignes dont les parois sont formées à partir des tissus des glandes génitales féminines).
  12. Léiomyome utérin (tumeur bénigne du muscle). L'hyperménorrhée et les saignements intermenstruels, y compris ceux survenant immédiatement après la menstruation, sont les symptômes typiques de cette maladie.
  13. Saignements utérins dysfonctionnels. Il s'agit d'une condition pathologique qui n'est pas associée à des changements organiques dans la région génitale de la femme. Elle survient en raison de troubles fonctionnels dans le système hypatolamo-hypophyso-ovarien et se caractérise par la survenue d'un saignement acyclique.
  14. Ectopie (érosion) du col utérin. Cette maladie est due au déplacement de l'épithélium cylindrique de l'utérus vers la partie vaginale. Dans ce cas, les patients se plaignent de décharge par contact dans n'importe quelle phase du cycle lunaire.
  15. Maladies sexuellement transmissibles. Les infections sexuelles dans de rares cas peuvent provoquer des saignements après la menstruation.
  16. Cancer du col utérin, ainsi que d'autres tumeurs malignes des organes de reproduction. Les symptômes les plus caractéristiques de cette terrible maladie comprennent la survenue de saignements dans la période entre les règles (y compris au début du cycle), ainsi qu’après les rapports sexuels.
  17. Signe de l'ovulation passée. Parfois, des écoulements avec du sang, apparaissant immédiatement après la fin des menstruations (bien sûr, s'ils ne sont pas accompagnés de gêne et de douleur), peuvent signaler la dernière ovulation. Ces rejets ne durent pas plus de 72 heures, ils ne sont pas abondants et ne nécessitent pas l'utilisation de produits d'hygiène spéciaux.
  18. Période postménopausique. Chez les femmes âgées de 45 à 50 ans, les saignements après la menstruation peuvent indiquer des perturbations hormonales associées à des modifications de la fonction ovarienne liées à l'âge.

Repérer après la menstruation: que faire?

Tout d’abord, vous devez vous calmer et vous concentrer afin d’évaluer correctement la situation et, si possible, d’identifier les symptômes qui y sont associés.

Si une femme présente des saignements suffisamment abondants, un spécialiste urgent est nécessaire.

Après la survenue de saignements après la menstruation, en particulier s'ils se produisent régulièrement, il sera plus sage de consulter un gynécologue après sa fin.

Pin
Send
Share
Send
Send