L'hygiène

Pourquoi peut-il y avoir de rares périodes mensuelles après un délai?

Pin
Send
Share
Send
Send


Les périodes maigres (hypoménorrhée) sont un problème assez commun chez les femmes. D'un point de vue physiologique, des périodes maigres peuvent être appelées si la perte de sang pendant la menstruation est inférieure à 50 millilitres. Cette condition s'accompagne souvent d'une diminution de la durée de la menstruation et peut précéder l'aménorrhée (absence complète du cycle menstruel). Les périodes maigres peuvent indiquer certaines caractéristiques physiologiques du corps ou être une manifestation de conditions pathologiques.

Symptômes du phénomène

L'hypoménorrhée est caractérisée par un écoulement peu abondant sous forme de gouttes ou de traces de saignement d'une teinte sombre ou claire. L'hypoménorrhée et le retard menstruel peuvent s'accompagner de divers signes de détérioration du bien-être, notamment:

  • maux de tête
  • nausée
  • douleur dans la région lombaire,
  • oppression thoracique
  • symptômes dyspeptiques (constipation et autres problèmes digestifs).

Parfois, cette condition est accompagnée de contractions utérines spasmodiques. Au niveau hormonal, il y a une diminution de la sécrétion d'œstrogène, ce qui entraîne une inhibition du désir sexuel et de la fonction de reproduction.

Dans certains cas, l'hypoménorrhée survient sans aucun signe et ne cause pas d'anxiété chez la femme. Si les menstruations rares sont diagnostiquées pendant la période de formation de la fonction menstruelle à un stade précoce de la puberté ou pendant la période de ménopause (pendant l'extinction de la fonction menstruelle), alors cette condition est considérée comme normale.

Les rares excrétions observées au cours de ces périodes de la vie de la femme indiquent des modifications fonctionnelles naturelles du corps et ne sont pas considérées comme une pathologie. Cependant, si l'hypoménorrhée est enregistrée en âge de procréer, il est nécessaire de rechercher sa cause. Pour ce faire, consultez le gynécologue et procédez à un diagnostic clinique.

Causes possibles de faible mensuel

Les raisons de la survenue de la menstruation peuvent être très différentes. Les contraceptifs ou les médicaments destinés à préserver la grossesse sont les facteurs les plus courants d'inhibition des processus menstruels. Si une hypoménorrhée est observée pendant plusieurs cycles menstruels, elle peut être provoquée par un dysfonctionnement de la thyroïde. À propos, de graves violations du travail de la thyroïde peuvent entraîner une cessation complète de la menstruation. Vérification de la glande thyroïde dans la clinique avec l'hypoménorrhée est nécessaire.

L'obésité peut déclencher un petit nombre de règles. Les tissus adipeux ont tendance à accumuler l'œstrogène, une hormone sexuelle de la femme: en excès, il affecte négativement toutes les fonctions du corps de la femme. Et vice-versa: l'hypoménorrhée peut être observée chez les femmes trop minces, si avec un poids insuffisant n'est pas assez de fer. Cette condition peut être due à une mauvaise nutrition.

Les périodes maigres peuvent témoigner de la transformation de la muqueuse utérine due à la tuberculose génitale et à d'autres maladies graves. Une autre cause fréquente est la chirurgie, telle que l'avortement précoce, le curetage diagnostique. La pénétration dans l'utérus est toujours lourde de blessures et de troubles circulatoires.

Autres facteurs d'influence possibles:

  • épuisement du corps dû à un effort physique excessif,
  • troubles métaboliques (diabète, hypothyroïdie),
  • carence en vitamines
  • l'anémie,
  • conditions stressantes
  • épuisement émotionnel,
  • des anomalies des organes génitaux,
  • caractéristiques d'allaitement,
  • maladies infectieuses,
  • conditions climatiques (chaleur extrême ou hypothermie notamment),
  • maladies systémiques graves
  • changement brusque de décor
  • usage incontrôlé de drogues.

L'apparition de périodes maigres pendant la grossesse nécessite une attention particulière, car de telles sécrétions sont dangereuses pour le fœtus, car elles indiquent un détachement précoce du placenta. Cette condition est lourde d'interruption de grossesse: lorsque ces symptômes apparaissent, une hospitalisation immédiate est nécessaire. La nomination en temps opportun de médicaments hormonaux spéciaux peut stabiliser la maladie et sauver le fœtus.

Dans certaines situations cliniques, l'hypoménorrhée est causée par un dysfonctionnement de l'hypophyse ou des ovaires, qui régulent et stimulent le cycle menstruel. Un facteur important sur lequel se concentrer est la couleur de la décharge. Si les périodes maigres durent 2 cycles ou plus et ont une couleur sombre ou cannelle, une visite chez le médecin est nécessaire - la cause du phénomène peut être un processus inflammatoire de l'endomètre, une tumeur des organes de la reproduction.

L'hypoménorrhée et l'oligoménorrhée (réduction du temps de menstruation) peuvent également être un signe du début de la ménopause. Dans ce cas, les pertes rares apparaissent à l'âge approprié (après 45 ans) et, en règle générale, ne s'accompagnent pas d'autres manifestations pathologiques.

Maigre mensuelle après l'accouchement

Si une femme n'allaite pas pour une raison quelconque après l'accouchement, son cycle menstruel peut reprendre après 1,5 à 2 mois. Les allocations peuvent être très abondantes ou minimes et irrégulières. Les premières règles post-partum peuvent être brunes et très rares. Le fond hormonal est rétabli après plusieurs cycles: si aucun symptôme douloureux n'est observé, vous n'avez pas besoin de consulter un médecin, un écoulement peu abondant est dans ce cas une variante de la norme.

Cela se produit chaque mois, même au cours de la période d'alimentation - lorsque l'alimentation de l'enfant commence. Si la production de l'hormone prolactine responsable de la lactation est réduite, le corps commence alors à déclencher l'ovulation. Si l'hypoménorrhée après l'accouchement se poursuit pendant 3 cycles ou plus, cela peut indiquer la présence de lésions infectieuses associées à des complications post-partum.

Diagnostics

Un examen clinique est nécessaire pour déterminer les principales causes d'hypoménorrhée et évaluer le risque possible. Le diagnostic commence par une consultation préliminaire avec un gynécologue, au cours de laquelle un historique complet est établi (évaluation de la gravité des symptômes, identification d'un lien avec des maladies concomitantes et du statut physiologique de la femme).

Les autres procédures de diagnostic sont:

  • examen gynécologique complet,
  • cytologie de l'appareil génital (frottis),
  • culture bactérienne,
  • PCR pour les pathogènes viraux,
  • test sanguin pour les hormones et les anticorps
  • analyse d'urine
  • Échographie pelvienne,
  • Scanner
  • biopsie et examen de laboratoire de l'endomètre.

  • Le traitement est prescrit en fonction des résultats du diagnostic. Si l'hypoménorrhée est causée par une mauvaise alimentation, des facteurs psychoémotionnels, le stress et l'effort physique, ces conditions sont corrigées. En particulier, un régime riche en fer et en vitamines est prescrit et une paix émotionnelle absolue est prescrite.
  • Les troubles hormonaux sont traités respectivement avec des médicaments hormonaux. Si la présence d'agents infectieux est détectée, une thérapie antibactérienne, antivirale ou antifongique est effectuée. Les remèdes homéopathiques ont souvent un effet thérapeutique positif dans le traitement des périodes rares dues à un déséquilibre interne.
  • Si la menstruation est accompagnée de dépression, d'apathie, de labilité émotionnelle, de léthargie et de frigidité, la psychothérapie, la physiothérapie et le sanatorium sont des pratiques de médecine courante.
  • Parmi les méthodes de traitement physiothérapeutiques, la réflexothérapie, en particulier le massage par acupuncture, mérite une attention particulière. Une acupression compétente - une pression sur certains points de la plante des pieds - aidera à rétablir le cycle menstruel normal et à stabiliser l'état général du corps. Des bains de pieds chauds pendant 7 à 8 jours avant le début de la menstruation aident également. Un bain de pieds doit être effectué quotidiennement jusqu'au début de la menstruation.

Mesures d'avertissement

Pour prévenir l'hypoménorrhée devrait:

  • passer plus de temps à l'extérieur,
  • manger rationnellement, en consommant le nombre requis de calories, d’oligo-éléments, de nutriments,
  • faire du sport ou du fitness, mais assurez-vous de doser la charge pour éviter le surmenage,
  • éviter le stress émotionnel et l'épuisement, maîtriser la technique de la relaxation,
  • éliminer rapidement les foyers d'infections dans le corps,
  • contrôler le poids au niveau de la norme.

En outre, prévenir le développement de ce syndrome facilitera les visites régulières chez le gynécologue et l'identification de toute pathologie de l'appareil reproducteur dès les premiers stades de leur apparition.

Changements liés à l'âge et causes physiologiques

De petites périodes après un délai peuvent apparaître pour des raisons liées aux changements liés à l'âge survenant dans le corps de chaque femme. En même temps, la première menstruation, la ménarche, qui marque le début de la période du cycle menstruel de la fille, est prise en compte.

Pour mieux comprendre la situation, considérez toutes les causes physiologiques d'un faible débit mensuel après un délai.

  1. L'instabilité du contexte hormonal et, par conséquent, des changements dans le cycle menstruel chez les filles de 12 à 16 ans. On peut observer des retards dans la menstruation, suivis d'un léger écoulement, pendant 2 ans, car c'est durant cette période que se produit la production d'œufs. Dans ce cas, la menstruation peut avoir une teinte brune qui peut alerter. Mais puisque ce processus est une caractéristique physiologique du corps féminin, l'expérience est absolument vaine.
  2. La production active de l'hormone prolactine pendant l'allaitement provoque une inhibition du processus d'ovulation. Dans ces conditions, l’absence complète de menstruation n’est pas non plus une déviation grave. Mais si l'enfant n'est pas fatigué du lait de sa mère et qu'il a besoin de suppléments supplémentaires sous forme de laits en poudre, le niveau de prolactine dans le corps de la femme augmentera progressivement. En conséquence, des périodes rares apparaîtront périodiquement, mais elles peuvent également se produire avec un retard.
  3. La raison des mauvaises menstruations survenues après un retard chez les femmes de plus de 40 ans est l'inhibition des fonctions de production d'hormones de la glande pituitaire. Il se produit uniquement sous l’influence des changements liés à l’âge survenant dans le corps de la femme; il peut donc être considéré comme un phénomène normal.

Ce n’est que la partie la plus infime des facteurs pouvant conduire à l’apparition d’un écoulement peu abondant pendant les règles, ce qui s’est produit avec un certain retard. Mais il y a d'autres raisons qui doivent être connues, car certaines d'entre elles ne sont pas si inoffensives et peuvent avoir des conséquences très graves.

Les facteurs les plus communs

Très souvent, les rares périodes mensuelles qui suivent un délai sont dues à:

  • prise de poids soudaine ou perte de poids
  • régime serré
  • stress constant
  • manque de sommeil
  • repos inférieur,
  • activité physique excessive
  • malnutrition,
  • milieu de vie défavorable
  • travail nuisible,
  • tabagisme
  • abus d'alcool.

Si, après un certain retard, il ne reste que peu de périodes et que ce n'est pas la dernière fois, cela peut être dû à des malformations congénitales du tractus génital. En règle générale, une telle déviation peut être constatée dès le plus jeune âge et en temps voulu pour la diagnostiquer.

Les interventions chirurgicales antérieures de la femme dans la région des organes urogénitaux sont une autre raison pour laquelle de rares périodes peuvent être prolongées. Dans de telles conditions, un traitement spécifique pour une femme n'est pas nécessaire - la restauration du cycle menstruel devrait prendre un peu de temps.

Si la situation reste inchangée après cela, une intervention médicale obligatoire est nécessaire.

Grossesse extra-utérine comme cause de la pauvreté mensuelle

Des périodes peu abondantes après un long délai peuvent survenir en raison de la survenue d'une grossesse extra-utérine. Dans ce cas, une femme devrait être alertée:

  • pertes vaginales brunes,
  • traction, crampes, douleurs abdominales,
  • étourdissements (jusqu'à la pré-moelle osseuse ou perte totale de conscience),
  • nausée
  • maux de tête.

Si les maigres périodes mensuelles survenues avec un retard résultaient réellement d'une grossesse extra-utérine, le test dans cette situation serait négatif. C’est ce qui devrait être une bonne raison de contacter un gynécologue.

Pathologie génitale

Les rares périodes après un délai peuvent être le résultat de pathologies transférées ou actuelles des organes génitaux. En particulier, un écart similaire est observé lorsque:

  • Colpitum
  • annexes,
  • vaginite bactérienne.

Des pertes brunes très rares pendant la menstruation peuvent également être causées par des maladies vénériennes (chlamydia, trichomonase, gonorrhée, syphilis, etc.). Parfois, même le muguet ordinaire, familier à la plupart des femmes et des jeunes filles, peut entraîner une diminution de la quantité de sang sécrétée pendant la menstruation.

Déséquilibre hormonal

Les règles rares sont souvent le résultat de perturbations hormonales (ou d’ajustements) qui peuvent survenir en raison de:

  • abus de contraceptif hormonal,
  • perturbation des ovaires,
  • avortements,
  • accouchement,
  • curetage diagnostique ou thérapeutique, etc.

Si les menstruations rares ont une odeur très désagréable, une couleur brune et une consistance trop épaisse, vous devez immédiatement prendre rendez-vous avec un médecin.

Que faire

Quelle que soit la cause d'un faible flux menstruel, il est très important de ne prendre aucune mesure «à l'aveugle» pour corriger la situation par vous-même. Des expériences sur la santé des organes génitaux peuvent avoir des conséquences extrêmement dangereuses!

Que faire dans cette situation? La seule solution possible consiste à contacter un gynécologue et à subir les examens nécessaires:

  • Échographie des organes pelviens,
  • colposcopie
  • Analyse PCR,
  • Test PAP (si nécessaire)
  • passer un frottis pour examen bactériologique.

Une autre analyse importante est un test sanguin pour déterminer le niveau d'hormones sexuelles féminines. Un examen approfondi est la clé pour poser un diagnostic précis et prescrire un traitement adéquat. Et avant de faire cela, une femme devrait revoir son style de vie et son menu, se reposer et, si possible, éviter toute agitation émotionnelle.

Informations générales

La durée moyenne du cycle menstruel est de 28 jours. Parfois, il s'écarte dans une direction ou une autre pendant 7 jours.

La situation où les règles commencent après un certain retard est familière à beaucoup de femmes d'âges différents. Le délai peut être à la fois fonctionnel et pathologique. Fonctionnel en raison de l'influence de facteurs externes. Sur le développement d'une maladie dans ce cas, il n'y a pas de question. Le stress est le principal instigateur du cycle menstruel.

Il est seulement nécessaire de stabiliser l'état émotionnel d'une femme, alors que le cycle se normalise.

La nature pathologique du retard de la menstruation signale souvent la survenue de processus pathologiques graves. Dans ce cas, vous ne devriez pas hésiter avec une visite chez le médecin.

Quand vous devez sonner l'alarme

Souvent, après un certain délai, des caillots muqueux de teinte rougeâtre ou brune apparaissent. N'attendez pas la fin de la menstruation. Le danger est que l'apparition de tels caillots indique souvent le rejet de l'ovule. En d’autres termes, ce n’est pas le début de la menstruation, mais une fausse couche survenue au début de la grossesse, également appelée avortement spontané.

Habituellement, le médecin prescrit un curetage supplémentaire de l'utérus. De cette façon, vous pouvez éviter le développement d'une inflammation causée par les restes de l'ovule. Si cela n'est pas fait, le processus pathologique progressera rapidement. Cette condition peut même conduire à la mort d'une femme.

Une menstruation médiocre après un délai est considérée comme un symptôme plutôt dangereux.

Si le début du cycle menstruel est extrêmement rare, cela peut indiquer le développement d'une grossesse extra-utérine. Dans ce cas, le médecin traitant est obligé de désigner une femme pour une échographie.

Si de petites périodes surviennent après un délai normal de dix jours, cela peut également être un signe de danger. Mais si une défaillance du cycle menstruel ne se produit pas plus d'une à deux fois par an, il n'y a aucune raison de s'inquiéter.

Les principaux facteurs provoquants

Le cycle menstruel prématuré, caractérisé par l’apparition de maigres périodes mensuelles, s’explique souvent par une diminution du taux de progestérone. L'hormone est responsable du fonctionnement des glandes surrénales. Si son niveau diminue, il en résultera qu’une couche épaisse ne se formera pas dans l’endomètre utérin,
destiné au rejet. Dans ce contexte, le mensuel peut ne pas commencer du tout.

Parmi les autres facteurs provoquants figurent:

  • stress fréquent
  • traumatisme,
  • exercice excessif
  • alimentation incorrecte,
  • défaillance du système nerveux
  • dysfonctionnement du système vasculaire ou cardiaque.

Stress fréquent

Aujourd'hui, beaucoup de femmes sont dans un état de stress constant. Cela est particulièrement vrai du beau sexe qui vit dans les grandes villes. Les expériences fortes provoquent souvent un dysfonctionnement du système reproducteur.

Le corps féminin n'a pas le temps de se réanimer.Cela conduit au fait qu'il y a des mois d'avance. Il est possible de restaurer l'activité du système nerveux à l'aide de médicaments sédatifs. En outre, il est conseillé aux femmes stressées de se détendre davantage, de sortir et de faire du sport.

L'impact du traumatisme

Une partie du beau sexe fait souvent face à des situations difficiles. Après avoir été stressée, une femme retrouve souvent mentalement des souvenirs déplaisants, ce qui nuit gravement à sa propre santé. L'aide dans cette situation ne peut être qu'un psychothérapeute qualifié.

Le traitement consiste généralement en une analyse approfondie de ce qui s'est passé. Si le problème est très profond, une séance de psychothérapie de groupe est prescrite à la femme. Lorsque cette affection est accompagnée d'insomnie, le médecin peut vous prescrire des sédatifs.

Activité physique excessive

Aujourd'hui, le beau sexe peut être passionné par les activités même masculines. Parfois, la spécialité choisie est étroitement liée à l’exercice excessif. Dans ce contexte, les femmes ont un prolapsus utérin. Cela entraîne non seulement l'apparition de menstruations rares, mais réduit également de manière significative la fonction de reproduction.

L'aide dans ce cas ne peut être qu'une méthode radicale. Une femme qui souhaite que son cycle menstruel revienne à la normale devrait soit réduire la charge, soit changer de travail.

Effet de la température

Certaines femmes remarquent que leurs règles ont commencé plus tôt dans la semaine après un froid extrême ou une chaleur épuisante. Les températures élevées ont des effets néfastes sur le fonctionnement du corps. Si la jeune femme manque de liquide, cela affecte négativement la production de l’hormone progestérone.

Mauvaise alimentation

Tous les mois peuvent commencer plus tôt sur le fond de la malnutrition. Les femmes obèses et les jeunes filles très minces en souffrent. Le régime déséquilibré joue également un rôle défavorable. Le métabolisme est perturbé en raison de l'abus de tels produits:

  • bonbons de magasin
  • boissons gazeuses
  • viandes fumées
  • nourriture salée
  • nourriture épicée.

Normaliser le cycle n'est possible qu'après une révision radicale de son menu du jour. Il est souhaitable qu'il contienne des jus de fruits frais, des légumes rouges et des fruits. Un accent particulier devrait être mis sur l'utilisation du kaki. En été, il est recommandé de s’appuyer sur les concombres, les pastèques et les melons.

Impact du déménagement

Chez beaucoup de femmes, le cycle menstruel est perdu à la suite d'un changement de milieu familier. Cela est particulièrement vrai pour les jeunes femmes qui changent de fuseau horaire. Dans ce contexte, le corps est soumis à un stress intense et tente de se défendre. Pour cette raison, tous les systèmes sont en panne. Un tel état peut être temporaire, mais il est important de garder à l'esprit qu'un changement brutal des conditions climatiques affecte négativement les systèmes sexuel et nerveux.

Développement de la maladie

L'arrivée trop précoce de la menstruation est parfois justifiée par le développement de maladies endocriniennes. Ce symptôme est souvent observé chez les personnes souffrant de diabète. Dans le même temps, le fonctionnement des ovaires se détériore considérablement, la production de progestérone est ralentie.

Un autre facteur provoquant peut être une défaillance du fonctionnement des systèmes vasculaire ou cardiaque. La restauration du cycle menstruel n’est possible qu’après un traitement approprié.

Pin
Send
Share
Send
Send