La santé

Pourquoi tirer le bas-ventre après les menstruations

Pin
Send
Share
Send
Send


S'il y a une gêne dans la région lombaire et le bas abdomen pendant la menstruation, ceci est considéré comme normal car le développement de la douleur est associé à une production altérée d'hormones sexuelles au cours de cette période. Après la fin de la menstruation, la douleur disparaît progressivement et ne gêne pas la femme.

Cependant, il y a des cas où, après la menstruation, le bas-ventre et le bas du dos sont tirés et où divers malaises sont ressentis: nausée, vertiges, faiblesse, frissons, etc. Pourquoi cela se produit-il? Quelle est la raison de l'apparition de ces symptômes? Les raisons peuvent être multiples: certaines sont totalement inoffensives, d'autres peuvent servir de symptômes du développement de maladies gynécologiques.

Physiologie

Lorsqu'une femme s'aperçoit que la douleur dans le bas de l'abdomen ne disparaît pas après la menstruation, elle commence à sonner l'alarme, surtout si ce symptôme n'est pas caractéristique de son corps. Il peut y avoir beaucoup de raisons. Les plus anodins sont:

La période d'ovulation, elle tombe les 11-17 jours du cycle menstruel et peut durer deux jours. Selon les propriétés individuelles de l'organisme, l'ovulation peut ne pas se manifester du tout ou peut être accompagnée de sensations douloureuses variées et de légers saignements localisés. Pendant cette période, une décharge blanche apparaît, ressemblant à du blanc d’oeuf, sans odeur caractéristique.

Syndrome de tension prémenstruelle. En règle générale, 2 à 10 jours avant le début des règles, une femme commence à ressentir de nombreux symptômes désagréables qui nuisent considérablement à sa qualité de vie: nausées, dépression, sautes d’humeur, douleurs dans la région lombaire, bas-ventre, sensations de froid, faiblesse et sensation accrue d’odorat. A ce jour, la cause du syndrome prémenstruel est inconnue, mais les avocations, les accouchements, les problèmes psychologiques et les maladies infectieuses sont considérés comme les provocateurs les plus courants.

La grossesse Lorsqu'une femme remarque qu'elle tire sur le bas-ventre après ses règles et qu'elle se sent malade, il est possible que la fécondation se soit produite. Ce symptôme est caractéristique d’une fécondation précoce, il est associé à la fixation de l’embryon sur les parois de l’utérus.

Si l'utérus est après la menstruation, diverses affections infectieuses ou chroniques peuvent survenir dans le corps de la femme. Les maladies peuvent être non seulement gynécologiques, mais aussi courantes:

Échec hormonal. Si des problèmes sont observés dans le système endocrinien, la production d'hormones sexuelles peut être considérablement altérée, ce qui entraînera une gêne.

Les maladies de nature urologique peuvent causer beaucoup d’inconfort. Ces maladies incluent: calculs rénaux, urétrite, pyélonéphrite, cystite, divers processus inflammatoires dans la région urinaire, ainsi que des pathologies congénitales ou acquises.

Maladies du tube digestif. Le tractus gastro-intestinal étant situé près des organes génitaux, il est donc très difficile pour une femme de déterminer elle-même ses préoccupations. Seul un spécialiste qualifié peut diagnostiquer la maladie avec un examen approprié du patient. Néanmoins, il existe un certain nombre de symptômes qui aideront à déterminer seuls les affections gastriques et intestinales: nausées, diarrhée, constipation, vomissements, flatulences graves.

Gynécologie

Lorsqu'une femme remarque l'apparition de plusieurs symptômes désagréables: douleurs abdominales, saignements, nausées, faiblesse, fièvre, frissons, maladies gynécologiques en sont les causes les plus courantes. La détection de ces maladies à un stade précoce permet de prendre des mesures opportunes en vue de leur traitement et de la prévention des complications.

L'endométrite est une inflammation localisée dans la région de la muqueuse utérine. Cette maladie est due à diverses interventions chirurgicales: avortement, curetage de l'utérus, après l'accouchement, hystéroscopie, installation du dispositif intra-utérin.

La maladie se manifeste assez brutalement: la température monte à 39 degrés, il y a une forte faiblesse, des frissons, la performance est complètement perturbée et des écoulements sanguins ou purulents commencent à s'écouler du tractus génital. L'endométrite peut entraîner des complications graves: infertilité ou incapacité à porter un bébé, adhérences, endométrite purulente, troubles menstruels, sepsie.

L'endométriose est un trouble non inflammatoire caractérisé par la prolifération de cellules de l'endomètre en dehors de l'utérus. Cette maladie est considérée comme courante, elle survient chez les femmes âgées de 30 à 60 ans.

Les symptômes incluent: apparition de taches, douleur intense dans le bas de l'abdomen, donnant dans le bas du dos et de la colonne vertébrale, apparition d'une gêne pendant et après les rapports sexuels, troubles menstruels, menstruations abondantes et prolongées.

L'annexite est un processus inflammatoire qui se produit dans la région des trompes de Fallope et des ovaires. Les femmes âgées de 20 à 30 ans sont à risque. Les facteurs responsables des annexites sont les avortements, l’endoscopie et l’hystéroscopie de l’utérus, l’installation du dispositif intra-utérin, les maladies infectieuses. Le développement de cette maladie commence par une augmentation de la température corporelle et l'apparition de douleurs abdominales sévères.

La maladie polykystique des ovaires est une maladie caractérisée par un changement complet de la fonction et de la structure des ovaires. En règle générale, la maladie est due à des troubles du système endocrinien. Cependant, les experts n'excluent pas un facteur héréditaire et des situations stressantes.

Fibromes utérins. En âge de procréer, cette maladie est très courante. C'est un néoplasme de nature bénigne, qui provient des parois utérines. Le fibromyome se caractérise par les symptômes suivants: saignement sanglant, apparaissant au milieu du cycle menstruel, douleur tirante à l'abdomen, ainsi que règles abondantes et prolongées.

En règle générale, une douleur tiraillante dans le bas de l'abdomen après la menstruation ne cause pas de problèmes graves à la femme. Elle mène donc une vie normale sans consulter un spécialiste.

Ignorer un tel symptôme entraîne le développement de pathologies graves et très difficiles à traiter. Toutes les femmes qui ont remarqué l'apparition d'un quelconque inconfort dans leurs sentiments devraient se soumettre à un examen complet, qui permettra d'établir le diagnostic correct et de prescrire un traitement approprié.

Causes physiologiques

Les causes naturelles de la douleur après la menstruation sont les suivantes:

  1. Prédisposition génétique héréditaire. Souvent, la douleur menstruelle est transmise aux femmes de génération en génération. Si la mère, la grand-mère ou d'autres membres de la famille de la fille ont souffert de douleurs après la menstruation, ce problème peut être transmis au niveau génétique.
  2. L'ovulation Ce processus est une rupture du follicule et la sortie de la cellule germinale, prêt pour la fécondation. L'ovulation se produit le 14e jour du cycle sexuel féminin, c'est-à-dire quelques jours après la menstruation. Certaines filles ressentent une douleur pendant l'ovulation et c'est la norme.
  3. La grossesse En moyenne, la durée du cycle sexuel féminin est de 28 jours. Mais il arrive souvent que sa durée varie de 30 à 40 jours. Dans ce cas, l'ovulation se produit le plus souvent avant la grossesse, un rapport sexuel non protégé a lieu, l'ovule est fécondé, l'embryon se fixe à la paroi utérine et la femme ressent donc de la douleur.
  4. Perturbations hormonales. En raison de l'influence de facteurs externes tels que le stress, les conditions climatiques défavorables, l'activité physique, des perturbations hormonales se produisent dans le corps de la femme. Ils peuvent conduire au fait qu'après la menstruation, le bas-ventre fait mal.

Causes pathologiques

Il existe plusieurs causes pathologiques de la douleur après la menstruation. Habituellement, dans de telles situations, la douleur est plus forte et plus vive.

Un certain nombre de pathologies précédées de douleurs abdominales basses après la menstruation:

  1. Maladies du système urinaire. Une maladie infectieuse telle que la cystite est souvent accompagnée d'une douleur similaire. Cette maladie peut survenir en raison d'une hypothermie prolongée des organes génitaux, du non-respect des règles d'hygiène personnelle. La maladie infectieuse se propage rapidement dans tout le corps et provoque des symptômes tels que douleur à la miction, envie fréquente d'utiliser les toilettes.
  2. Maladies de l'appareil reproducteur. Si vous avez le bas-ventre après la menstruation, des maladies gynécologiques peuvent survenir. Il s'agit notamment de l'endométriose - prolifération pathologique des tissus de la muqueuse interne de l'utérus, endométrite - inflammation de la membrane utérine, vulvite - processus inflammatoires localisés aux organes génitaux externes, annexites - inflammation des organes génitaux féminins (trompes de Fallopie, ovaires).
  3. Grossesse extra-utérine. Cette pathologie se développe lorsque l'ovule est fécondé en dehors de l'utérus et que l'embryon s'y développe. Il est nécessaire de se débarrasser d'une telle grossesse, sinon cela peut avoir des conséquences dangereuses.

Dans la vidéo sur les causes de la douleur abdominale pendant la menstruation:

Quand voir un docteur

Pour éviter les conséquences sur la santé, il est nécessaire de consulter un gynécologue à temps, qui déterminera si, après la douleur menstruelle, il s'agit d'un signe d'un processus pathologique.

Un certain nombre de symptômes, dans le cas desquels il est nécessaire de consulter immédiatement un spécialiste:

  1. La nausée Si nous sommes malades après la menstruation, nous pouvons dire qu'il existe des problèmes liés au tractus gastro-intestinal.
  2. Faiblesse générale. Malaise, somnolence, irritabilité peuvent aussi être les signes d'un manque de nutriments qui fournissent à l'organisme l'énergie nécessaire.
  3. Décharges vaginales contenant du pus, de grandes quantités de mucus, des caillots de sang noir. Si ce phénomène est observé après la menstruation et s’accompagne d’une douleur au bas de l’abdomen, il est urgent de consulter un médecin.
  4. Faim et soif permanente et incontrôlable. Ces phénomènes sont des signes de carences nutritionnelles et hydriques.
  5. Sensations désagréables dans les glandes mammaires.
  6. Forte augmentation de la température corporelle à 38 degrés ou plus.

Pourquoi tire le bas-ventre au milieu du cycle comme pendant la menstruation? Lisez l'article sur les causes des douleurs abdominales, les symptômes du syndrome prémenstruel, l'ovulation, la grossesse, les maladies gynécologiques.

Quels analgésiques pouvez-vous boire pendant la menstruation? Détails ici.

Ainsi, des douleurs dans le bas-ventre après la fin de la menstruation peuvent être à la fois un phénomène normal et un signe du développement de toute maladie dans le corps de la femme. Pour savoir si cette douleur est normale, vous devez contacter un spécialiste qui procédera à un examen complet supplémentaire. Cela aidera à identifier les maladies existantes, puis le médecin vous prescrira un traitement.

Pourquoi tire dans le bas-ventre après la menstruation: causes et traitement

Des douleurs abdominales après la menstruation sont observées chez de nombreuses femmes et les facteurs provoquants sont également nombreux.

Pendant la menstruation, il y a une contraction rythmique de l'utérus, car lorsque les récepteurs de la douleur d'une femme sont extrêmement sensibles, elle réagit à la contraction en même temps que la douleur.

De plus, la teneur en hormones joue un rôle extrêmement important dans la condition de la femme.

Lorsqu'une augmentation du niveau d'œstrogènes se produit dans le corps, la menstruation devient extrêmement désagréable, longue et intense, mais cela est souvent observé chez les femmes après 30 ans.

L'émergence de divers symptômes douloureux après la menstruation dans chaque cas individuellement.

Comme la durée des règles varie d'une femme à l'autre, elle peut durer 4 à 7 jours.

En outre, la femme présente des symptômes seuls ou en combinaison, cela s'applique également à l'intensité de la menstruation.

Causes non dangereuses

Périodiquement, une femme a le sentiment d'avoir des douleurs abdominales basses après ses règles. Ceci est observé à la suite d'une fonction corporelle normale.

Dans ce cas, les symptômes ne sont pas considérés comme critiques et ne nécessitent aucune intervention médicale.

Ceux-ci comprennent:

  • L'ovulation La maturation du bulbe avec une nouvelle libération de l'oeuf. Dure de 12 heures à 2 jours. Parfois, ce processus est associé à de la douleur, des saignements rares. Les sensations de tirage pendant l'ovulation commencent vers 12-18 jours.
  • Syndrome prémenstruel. Fondamentalement, un inconfort est noté une semaine avant le début du cycle menstruel. Mais chez les femmes avec une instabilité du cycle, qui ont souffert de maladies inflammatoires ou virales, elles peuvent faire face à des échecs cycliques. Tous les mois viennent avec un retard ou arrivez tôt.
  • La grossesse Après la menstruation, le bas-ventre et la région lombaire pendant la période de fécondation. Ceci est associé à une croissance progressive de l'embryon et à une synthèse accrue des protéines, la femme se sent spasmodique. En outre, d'autres symptômes de la grossesse deviennent expressifs: toxicose, cycle menstruel retardé, douleurs dans les glandes mammaires. Le bas-ventre ne peut tirer qu’un trimestre de la grossesse.
  • Déséquilibre hormonal. En raison du mauvais fonctionnement du système endocrinien, le contenu en hormones change de façon spectaculaire. Il est possible d'arrêter la maladie en utilisant des médicaments spéciaux.

Apparaît à la suite de l'utilisation de la contraception orale, de la survenue de divers types de maladies, de dérogations au régime alimentaire.

Après la menstruation, le bas de l'abdomen entraîne également diverses pathologies. Les sensations désagréables sont déclenchées par des défaillances dans le domaine de la gynécologie et d'autres maladies. Par exemple:

  • Maladies du système génito-urinaire. Souvent, ils provoquent des facteurs, en raison desquels tire le bas-ventre. Les maladies sont associées à une augmentation de la température, une envie constante d'uriner, une gêne pendant celle-ci, une indisposition. Lors de lésions rénales, les douleurs se concentrent principalement dans la région lombaire.
  • Maladies du tube digestif. En raison de la proximité étroite du tractus gastro-intestinal et du système reproducteur, il est parfois impossible de déterminer la source de la douleur sans consulter un spécialiste.

Causes d'inconfort: appendicite enflammée, obstruction intestinale, intoxication ou maladie infectieuse.

Problèmes gynécologiques

Lorsqu'une femme après la menstruation tire l'abdomen, il est nécessaire d'exclure les maladies gynécologiques.

Le traitement qui n'a pas été initié à temps est susceptible de provoquer des effets indésirables ou une altération de la fonction de reproduction dans le corps.

Le malaise abdominal inférieur après la menstruation est typique de ces maladies:

  • Endométriose. Est-ce une augmentation anormale pathologique de la taille des cellules de la couche musculaire de l'utérus. À ce stade, la femme ressent une douleur qui augmente après une relation intime. Les symptômes de la maladie comprennent un saignement intense. Souvent, le résultat de l'utilisation de médicaments hormonaux pendant une période prolongée.
  • Vulvite Le processus inflammatoire, qui est localisé sur la membrane muqueuse du vagin. Il survient souvent après une infection et des maladies sexuellement transmissibles, à la suite de la croissance du champignon. Elle se caractérise par des sécrétions spéciales de couleur grise, d’origine purulente. Il y a une brûlure, des démangeaisons, un gonflement.
  • Annexis. Inflammation qui affecte les tubes de l'utérus et des ovaires. Associé à la décharge et à la chaleur.
  • Kyste dans l'ovaire. Formé à la suite d'une défaillance de la circulation sanguine à l'intérieur du follicule ovarien. Conduit à une augmentation progressive du corps jaune et de la pression sur les organes. Dans de nombreuses situations, ce n'est pas dangereux, mais il nécessite la supervision d'un médecin.
  • Tumeurs malignes. L'apparition et la formation d'un cancer provoquent l'apparition de douleurs.

Si l'estomac tire après la menstruation, la douleur peut se manifester de différentes manières.

Pour établir la raison de cet inconfort, le spécialiste évalue les plaintes, puis effectue un examen clinique et gynécologique.

Les sensations douloureuses dans le bas-ventre après les règles ont les caractéristiques suivantes:

  • Sharp ou stupide.
  • Pleurer, tirer, coudre.
  • Intensité différente.
  • S'exprimer de façon sporadique ou constante.
  • Causé par des circonstances spécifiques ou apparaissent avec le bien-être général.

La douleur dans le bas de l'abdomen devrait immédiatement alerter la femme et lui demander pourquoi des problèmes se posent.

Cependant, lorsqu'un autre symptôme est ajouté, vous devez contacter immédiatement un spécialiste.

Au début, vous devriez utiliser des remèdes populaires. Lorsque cette technique n'a pas abouti, il est nécessaire de prendre des médicaments.

Les cours de yoga sont également efficaces. De tels exercices éliminent efficacement les douleurs abdominales.

La douleur peut rapidement suivre le processus d’utilisation systématique de la contraception orale. Les contraceptifs oraux ont souvent un effet curatif.

Pour choisir le bon moyen, vous devriez consulter votre médecin et faire le diagnostic nécessaire.

Autres médicaments qui peuvent aider. К таковым средствам относятся, медикаменты, которые расслабляют мышцы, устраняют спазмирование и убирают болезненные ощущения.

Также помогает чай из лекарственных растений с раствором валерианы. Il a un effet calmant et relaxant.

Si vous ressentez une telle douleur, vous avez besoin de plus de temps pour vous détendre et adhérer au repos au lit.

Un grand nombre de femmes après la menstruation tire l'estomac. Les causes sont différentes et le diagnostic d'inconfort douloureux dans certaines situations est plutôt difficile.

Pendant le cycle menstruel, la contraction utérine se produit. Dans cette situation, si une femme a des récepteurs de la douleur présentant une hypersensibilité, chaque contraction de l’utérus sera accompagnée de sensations de douleur intenses.

Le contenu en hormones joue un rôle important. S'il y a augmentation du contenu d'une hormone spéciale - l'œstrogène - la période sera beaucoup plus douloureuse.

Lorsque l’inconfort dure moins de deux ou trois jours, il n’ya pas lieu de s’inquiéter.

Lorsque les douleurs commencent après chaque cycle menstruel, c'est-à-dire constamment et durent plus de 7 jours, vous devez faire appel à un médecin pour en identifier les causes et vous prescrire le traitement approprié.

Causes du bas-ventre après la menstruation

Il existe de nombreux facteurs provoquant des douleurs dans le bas-ventre après la menstruation. Leur liste inclut des processus physiologiques normaux, mais le plus souvent, le syndrome douloureux indique une anomalie gynécologique:

  • troubles hormonaux,
  • ovaires polykystiques,
  • myome et autres tumeurs utérines,
  • inflammation génitale,
  • structure anormale de l'utérus.

Pour faire face à une situation où l'estomac fait mal après la menstruation, il est possible et dans les maladies du tractus gastro-intestinal (colite intestinale) et du système urinaire (cystite). Le symptôme douloureux est accompagné du développement d'une appendicite et d'une péritonite. Il est impossible de déterminer par vous-même pourquoi un estomac tire, par conséquent, en cas de douleur, il est préférable de consulter un médecin. Considérer séparément les causes non pathologiques et pathologiques de la douleur à la fin de la menstruation.

Facteurs non pathologiques

La douleur peut être le résultat de certains processus naturels intervenant dans le système de reproduction d'une femme. Pour des raisons non pathologiques, les médecins incluent:

  • La grossesse La conception réussie et le développement ultérieur de l’embryon se font connaître par le poids du bas-ventre. La synthèse protéique intense répond par des crampes. Cependant, la douleur ne peut être ressentie qu’au premier trimestre de la grossesse, c’est la norme.
  • Changements hormonaux. Les dysfonctionnements du système endocrinien affectent le niveau d'hormones nécessaires au bon fonctionnement des organes reproducteurs. La douleur se manifeste avant la menstruation. L'utilisation de contraceptifs provoque également des perturbations dans la production d'hormones.
  • Nutrition déséquilibrée. Les déviations par rapport à une alimentation saine provoquent des coliques dans les intestins et conduisent à des symptômes douloureux après la menstruation.

Processus pathologiques

La douleur après la menstruation peut être un problème grave s’il existe des causes pathologiques. Pathologies dans lesquelles une femme a des douleurs dans le bas-ventre après ses règles:

  • Endométriose ou croissance anormale du tissu musculaire utérin. La douleur abdominale survient après un contact sexuel ou lors de la prise de médicaments hormonaux pouvant provoquer la croissance de la couche musculaire.
  • Annexis. Dans cette maladie, une inflammation des tubes des ovaires et de l'utérus se produit. Une augmentation de la température corporelle est ajoutée à la douleur abdominale, des sécrétions spécifiques apparaissent.
  • Vulvite Inflammation de la membrane muqueuse du vagin, déclenchée par une infection (maladies vénériennes). En plus de la douleur à l'aine, il existe des sécrétions grisâtres, un gonflement, des démangeaisons et des brûlures.
  • Kyste de l'ovaire. Il se développe sur le fond des troubles de la circulation sanguine dans le follicule ovarien. Le corps jaune augmente de taille et commence à exercer une pression sur les organes adjacents. Traite les pathologies non dangereuses, mais demande une surveillance constante du médecin.
  • Oncologie. Une tumeur maligne peut être un provocateur qui après la menstruation tire l'abdomen.

Types de sensations dans le bas ventre après les règles et symptômes associés

Les signaux de douleur dans le bas-ventre après les règles se manifestent différemment et dépendent des raisons. Une femme peut ressentir des contractions le dernier jour ou une semaine plus tard, des symptômes de douleur dans le bas du dos et l’entrejambe, une augmentation de la douleur avant le début des attaques aiguës. Du système nerveux apparaissent l'impuissance et la fatigue. D'autres signes pathologiques sont ajoutés:

  • ballonnements
  • nausée, vomissements,
  • augmentation de la température corporelle à la fin de la menstruation,
  • maux de tête et vertiges sévères,
  • gonflement du sein et écoulement du mamelon,
  • gonflement des membres et prise de poids.

Méthodes de diagnostic

Pour déterminer les facteurs de la douleur dans le bas-ventre peut être sur la base des signes externes (couleur, structure) de la décharge et des symptômes associés. Avec l'endométriose, des caillots sanguins de couleur foncée apparaissent, un symptôme douloureux apparaît pendant le contact sexuel, la miction et la défécation. Les annexites provoquent une élévation de la température corporelle et un malaise général. La vulvite provoque l’apparition de sécrétions purulentes, des démangeaisons et un gonflement des organes génitaux. En cas de myome, il y a de longues douleurs pressantes à gauche ou à droite, vous voulez souvent «de manière modeste», il y a des constipations fréquentes.

Recommandations générales

Une visite chez le médecin est la meilleure solution pour la douleur après la menstruation. Si la douleur est prononcée et difficile à tolérer, vous pouvez prendre un puissant analgésique, mais seulement en cas d’urgence. Ensuite, vous devez contacter un spécialiste et être examiné. Pour éviter cela, il est recommandé d’équilibrer le régime alimentaire, de ne pas être nerveux, de visiter la rue plus souvent, d’agréables promenades, de maîtriser le yoga.

Médicaments

Le choix du médicament est en corrélation avec le diagnostic posé par le patient. Si la douleur est causée par l'endométriose, des préparations hormonales sont utilisées (Jess, Yarin, Tri-Mersey, Rigevidon). Les agents antifongiques (métronidazole, McMiror, Terzhinan) aident à lutter contre la vulvite. Lorsque annexite utilisé des médicaments antibactériens (Cefotaxime, érythromycine, amoxicilline). Des antispasmodiques sont également utilisés (Spasmalgon, No-shpa).

Méthodes folkloriques

Dans la médecine traditionnelle, la médecine a ses propres moyens efficaces d’éliminer la douleur après la menstruation. En règle générale, il s'agit de décoctions et d'infusions d'herbes médicinales. Aux premières manifestations de la douleur, il est recommandé de boire une infusion d'absinthe amère. Préparez-le à partir de 1 c. herbes et 1 cuillère à soupe. eau bouillante. Insister 15 minutes, boire une demi-tasse par jour pendant 5 jours. Commencez à prendre dès la première douleur ou immédiatement après la menstruation. Dès la première fois, le symptôme ne disparaît pas - vous devez boire le traitement par perfusion.

Bien soulage la douleur de tisane de camomille, mélisse, thym. Pour le brassage, prenez des proportions égales d'herbes, versez de l'eau bouillante, insistez comme d'habitude pour le thé. Pour améliorer le goût, vous pouvez ajouter du jus de citron et du miel. En infusion d'absinthe, il devrait être bu dès la première apparition d'une gêne. Si l'un des composants de la perfusion présente des allergies, il convient d'essayer d'autres moyens.

Face aux malaises après la menstruation, lorsque vous tirez l'estomac et que vous ressentez une douleur, vous n'avez pas besoin de vous diagnostiquer vous-même. La santé reproductive nécessite une manipulation prudente et compétente. Des visites régulières chez le gynécologue aideront à éviter les problèmes graves et le temps nécessaire pour éliminer les facteurs négatifs responsables des symptômes désagréables.

Auto-guérison pour cette maladie

Chacun au moins une fois dans sa vie s'est engagé dans cette activité fascinante. Cela procure les plus hautes sensations de joie, lorsque la douleur ou le symptôme peut être surmonté et le regard le plus gêné dans les yeux du médecin lorsque vous devez toujours vous tourner vers lui.

Vous pouvez beaucoup parler de la force de la médecine moderne et de la place de la feuille de bardane, mais si vous ressentez une gêne dans la région pelvienne, vous ne devriez pas attendre plus longtemps, pas plus que la décision. La raison en est peut-être une pathologie très réelle qui doit être diagnostiquée et traitée correctement dès que possible. Ni le premier ni le second ne peuvent être faits indépendamment.

Bien sûr, vous ne devriez pas immédiatement sonner l'alarme, mais vous ne serez pas superflu pour surveiller votre corps plus attentivement, ni pour consulter un spécialiste.

Symptômes liés à la douleur

Si le mensuel se termine et que le bas de l'abdomen tire, c'est un signe clair du fait qu'il est temps de "se rendre" aux médecins. Au bureau du médecin, il est nécessaire de décrire autant de symptômes que de sensations associées qui accompagnent la douleur tirante ou douloureuse de l'abdomen. Une femme peut se plaindre de manifestations telles que:

  • le mal de dos me fait mal aussi,

  • la température augmente
  • les glandes mammaires deviennent douloureuses et douloureuses, etc.

Tout ce qui précède doit être surveillé de près, car cela facilitera le processus de diagnostic.

Lors de la réception du diagnosticien, il faut tout d'abord indiquer la nature de la douleur: est-elle constante ou périodique? Qu'est-ce qui est aigu ou terne, douloureux, tirant ou collant en intensité? Si cela ne suffit pas, le médecin peut alors prescrire un examen gynécologique complet par échographie des organes pelviens. N'ayez pas peur de parler de ce problème, car toute maladie est plus facile à vaincre au début de son développement.

Grossesse et période d'allaitement

Les raisons pour lesquelles le bas-ventre fait mal aux femmes après la menstruation peuvent être nombreuses. Et de cette liste la grossesse et l'allaitement ne peuvent être exclus. De brusques changements hormonaux et des affections de l'endomètre au cours de cette période éliminent généralement l'apparition des menstruations. Mais souvent, de tels changements se produisent progressivement, accompagnés d'une décharge sanglante pendant 2 à 4 mois. Il est facile de les prendre pour les règles. De plus, si une femme ignore sa position, les douleurs tiraillantes dans la région de l'utérus lui causeront de l'anxiété.

Une autre option de développement pendant la grossesse qui provoque des douleurs abdominales peut être un manque de progestérone et, par conséquent, un avortement qui a commencé. Si le jour du début du flux menstruel commence, il y a un saignement important, alors c'est un signe clair de menace d'avortement. La progestérone sert à maintenir le tonus de l’organe génital, en ne lui permettant pas de se contracter, mais si elle n’est pas suffisamment produite, l’utérus est réduit.

Il y a un détachement de l'ovule et l'hématome résultant de ce processus est vidé, ce qui provoque un écoulement de sang. La femme les prend pour la menstruation, après quoi la douleur vient.

Pathologies et maladies possibles

En raison de la pathologie du système urinaire, des douleurs de traction dans la région pelvienne peuvent survenir chez les femmes. La pyélonéphrite, la bactériurie et la cystite sont le plus souvent des sources de douleur, au cours desquelles le bas de l'abdomen peut faire mal, tirer, devenir extrêmement lourd. L'examen échographique de la vessie et des reins, ainsi que l'analyse d'urine, peuvent aider à diagnostiquer quelque chose comme ça. Des facteurs supplémentaires signalant une maladie de la vessie ou des reins peuvent être:

  • sensation de brûlure
  • incontinence urinaire
  • température générale

Les intestins sont une autre source de douleur. Un retard dans les selles de plus de trois jours indique une constipation. Dans ce cas, la flatulence et les ballonnements sont également ajoutés aux douleurs tiraillantes. La pression dans la cavité abdominale se produit lorsque les intestins sont remplis, ce qui appuie sur l'utérus. Cela provoque une douleur à la traction désagréable avant et après les règles. Si tout se limite à ces symptômes, alors vous ne devriez probablement pas vous inquiéter beaucoup. Mais quand la température est suspendue, vous pouvez parler d'infection ou d'intoxication. Ici, il vous suffit de consulter un médecin.

Une cause fréquente de la raison pour laquelle il est difficile de tirer le ventre après les règles est la formation d'une tumeur. Un flacon particulier de liquide qui se forme dans l'ovaire peut être assez volumineux. Cela provoque une pression sur les organes situés à proximité et provoque une surétirement des tissus ovariens. Si, après les règles, les reins font également mal, il est temps de prendre rendez-vous avec un gynécologue pour éliminer tout soupçon de ce type de tumeur. Cela peut être bénin et durer quelques mois, mais le risque supplémentaire n’a encore mis personne en bien.

Mais la tumeur ne peut être localisée que dans l'ovaire. Les fibromes ou les polypes (une tumeur directement dans la cavité de l'organe reproducteur) provoquent généralement des douleurs vives et coupantes.

Les pertes brunes pendant la menstruation signalent le développement de l'endométriose. Dans ce cas, le plus souvent, la paroi abdominale, les trompes de Fallope et les ovaires sont affectés en raison de la prolifération de l'endomètre. Plus rarement, cela se produit dans les intestins et les glandes surrénales. Les saignements se produisent non seulement dans l'utérus, mais également dans les zones touchées, ce qui entraîne une prolongation de la menstruation. Avec une pointe de décharge brunâtre, une période de menstruation plus longue indique le développement de ce type de pathologie.

Le processus inflammatoire dans le corps peut également causer des douleurs abdominales pendant la menstruation. Il s'accompagne d'une nature inhabituelle de décharge. Une infection non traitée ou une maladie sexuellement transmissible provoque une inflammation et une augmentation du nombre de organes touchés, provoquant des douleurs.

La douleur augmente avec le mouvement ou pendant les rapports, et l'écoulement prend une teinte jaune et une odeur désagréable. L'infection est une cause assez courante de maladie aujourd'hui. Ce ne sont pas seulement les rapports sexuels qui peuvent le faire pénétrer dans le corps. Le faible niveau d'hygiène personnelle lors de la visite de bains publics et de saunas, de toilettes et de douches dans la piscine peut avoir de nombreuses conséquences pour une personne.

L'estomac fait mal après la menstruation pendant les premiers mois des adolescentes. Les organes génitaux varient en taille, le ton de l'utérus change, le fond hormonal est instable. Les premières règles peuvent être généralement douloureuses.

Il y a encore plus de raisons pour lesquelles quand les menstruations disparaissent, que le bas-ventre souffre, elles apparaissent chez les femmes à la fin de la période de procréation. Celles-ci incluent l’accouchement, l’avortement, la chirurgie de l’utérus ou des ovaires, ce qui permet de laisser des cicatrices sur les organes génitaux. La courbure de l'utérus et le changement de sa position habituelle peuvent également être attribués à la liste des causes d'inconfort du bas-ventre. Par conséquent, après 40 ans, il est recommandé aux femmes d’être plus attentives à leur corps et à l’émergence de nouvelles sensations, en particulier inconfortables.

En plus de cela, le bas de l'abdomen droit peut tirer même avec une appendicite. Dans ce cas, retarder le traitement chez le médecin est interdit. Il est préférable d'appeler une ambulance.

Pin
Send
Share
Send
Send