L'hygiène

Les principales causes de règles abondantes en conditions normales et pathologiques

Pin
Send
Share
Send
Send


Périodes abondantes - c'est un réel problème pour la fille. Normalement, la menstruation dure jusqu'à 7 jours et jusqu'à 150 millilitres de sang sont perdus. Mais pour certains, la situation est différente.

Les périodes abondantes non seulement violent le rythme de vie habituel, mais épuisent également considérablement le corps. Pour résoudre ce problème, vous devez d'abord traiter les causes, puis procéder au traitement. Cependant, cela sera discuté maintenant.

Syndrome hypermenstruel

C'est le nom du phénomène en question. Le syndrome hypermenstruel est souvent caractérisé non par l’augmentation du volume et de la durée de la menstruation, mais par sa présence constante. Tous les mois ne vous arrêtez pas.

Les raisons peuvent être très différentes, en voici une brève liste:

  • Inflammation dans les appendices et dans l'utérus.
  • Infections génitales.
  • Pathologie endocrinienne.
  • Tumeurs malignes et bénignes.
  • Maladies de nature hématologique.
  • Lésions chirurgicales et traumatiques des organes génitaux.
  • L'intoxication.
  • Maladies infectieuses et somatiques.
  • Contraception intra-utérine.

Certains facteurs de risque incluent le tabagisme, un changement climatique brutal, des conditions de vie défavorables et la dépression.

Si une femme perd plus de 80 ml de sang à chaque menstruation, elle court immédiatement le risque de développer la maladie, connue sous le nom d'anémie ferriprive.

Dans tous les cas, pour déterminer la cause exacte des saignements abondants, vous devez vous adresser au gynécologue. Le médecin procédera à un examen rectal, à un frottis, à une hystéroscopie, à une biopsie de l'endomètre et à une échographie des organes pelviens. Après avoir étudié les résultats, la femme sera diagnostiquée et traitée adéquatement.

Troubles hormonaux

C'est l'une des causes les plus courantes de règles abondantes. Ils conduisent généralement à des défaillances du fonctionnement normal du système hormonal.

Le plus souvent, le déséquilibre se retrouve chez les jeunes filles lors de leurs premières règles, ce qui est normal. Ensuite, le cycle est normalisé et la quantité de sang libérée aussi.

Cette raison est également pertinente pour les femmes adultes. En eux, la décharge peut augmenter plusieurs années avant la ménopause.

En outre, un déséquilibre peut provoquer la prise de pilules contraceptives et de médicaments hormonaux mal choisis.

Mais pourquoi surviennent-ils des périodes copieuses et non maigres? Le fait est que les ovaires d'un corps de femme en bonne santé produisent de l'œstrogène et de la progestérone. Sous leur influence, l'utérus s'épaissit et commence à exercer une pression sur la membrane muqueuse. Et pendant la menstruation, sa couche supérieure semble être nettoyée. Ces fragments sont éliminés du corps avec les sécrétions.

Et si une femme a un faible taux de testostérone et une quantité accrue d'œstrogènes, le processus d'ovulation se passe mal. Dans de tels cas, la membrane utérine devient extrêmement épaisse, ce qui provoque un écoulement abondant.

Pathologie de l'utérus

C’est la raison la plus fréquente à l’origine de nombreuses règles chez de nombreuses femmes. La pathologie la plus courante est la myomatose, caractérisée par une augmentation de la surface interne de l'utérus et une modification de sa forme. De ce fait, la séparation de l'endomètre prend beaucoup plus de temps et le saignement est donc caractérisé par une profusion.

En outre, certaines femmes sont diagnostiquées avec l'endométriose. Il se manifeste par la croissance pathologique de l'endomètre dans la couche musculaire de l'utérus. Dans ce cas, la séparation est également accompagnée d'une douleur insupportable, en plus d'une perte de sang abondante. Il y a souvent des écoulements intermenstruels.

Le syndrome d'Asherman est une autre cause de règles abondantes. Il se caractérise par la formation d'adhérences intra-utérines du tissu conjonctif. Cette maladie entraîne non seulement une endométrite et des douleurs, mais rend également la conception impossible. En raison de ces adhérences, il n'y a pas de flux sanguin normal. Il reste tout simplement à l'intérieur et coagule sous l'exposition à la température, puis se présente sous la forme de caillots dans une quantité effrayante.

Il est recommandé d'être vigilant lorsqu'il y a une période très lourde après 45 ans. Surtout quand ils sont avec des caillots et si la femme est déjà entrée dans une période de ménopause. De telles anomalies indiquent généralement la présence d'un cancer.

Conséquence post-partum

Quand une femme est enceinte, tout son corps subit divers changements et stress pendant 9 mois. Après avoir accouché, il aura une récupération longue et difficile. Et cela commence par une abondante menstruation.

Une telle décharge ne peut pas être appelée menstruation standard. Ce sont en réalité les conséquences d'un utérus saignant et non cicatrisé, dont le placenta avec le fœtus s'est détaché pendant le travail. Mais ils sont accompagnés par la libération de gros caillots, ce qui les rend confus avec la menstruation.

Les périodes abondantes après l'accouchement durent environ 40 jours. Pendant ce temps, la structure de l'utérus est restaurée et son fonctionnement est normalisé.

Après la fin de la décharge, la menstruation est complètement absente pendant une assez longue période en raison de l'allaitement. Mais l'ovulation se produit malgré cela.

Ensuite, une fois les règles rétablies, elles dureront environ 5 jours. Parfois, le terme est d'environ une semaine ou plus, mais c'est un sujet de préoccupation. La raison de cette durée est l'utérus qui a augmenté pendant la grossesse et l'étirement de l'endomètre.

En outre, les femmes qui sont confrontées à l'un de ces problèmes sont sujettes à des règles très abondantes après l'accouchement:

  • Processus inflammatoires dans le système urogénital.
  • Césarienne ou accouchement difficile.
  • La modification de l'équilibre de la prolactine, responsable de la fonction de fertilité et de la normalisation du cycle menstruel.
  • Anémie de carence en fer.
  • Stress constant et tension pendant et après la grossesse.
  • Courir des maladies de nature chronique.

À propos, une raison distincte peut être le reste à l'intérieur des particules du placenta ou de la grossesse extra-utérine.

Myome utérin

Si une femme a des règles très abondantes, il est possible qu'elle ait formé cette formation bénigne hormono-dépendante.

La raison exacte de l'apparition des fibromes utérins est inconnue à ce jour. Les médecins ont tendance à croire que cela est dû à une violation de la fonction hormonale des ovaires, qui produisent de grandes quantités d'œstrogènes.

L'avortement, le kyste, les maladies inflammatoires, l'accouchement difficile, l'obésité, les troubles endocriniens et immunitaires et un facteur héréditaire sont d'autres facteurs de risque.

Le symptôme principal qui indique la présence de fibromes est des périodes longues et lourdes avec des caillots, des saignements utérins acycliques et une anémie qui se développe sur leur fond. Accompagné par la croissance de la douleur de l'éducation dans le bas du dos et le bas de l'abdomen. Si les fibromes se développent lentement, ces sensations ne disparaîtront pas.

De plus, comme le myome serre les organes voisins, notamment le rectum et la vessie, la femme a des problèmes pour uriner (elle devient difficile ou rapide) et souffre de constipation.

La maladie développée a des conséquences plus graves - problèmes cardiaques, essoufflement et coups de bélier anormaux.

Comprimés hémostatiques

Alors, quelle est la cause de périodes difficiles et pourquoi elles vont en si grande quantité est clair. Il est important de faire une réservation au cas où: tout est très individuel ici et seul un médecin peut poser un diagnostic précis. Il prescrit en outre un traitement. En règle générale, les comprimés suivants sont prescrits:

  • "Vikasol". Ce médicament est un analogue artificiel de la vitamine K. Il compense son manque dans le corps de la femme, ce qui contribue à normaliser la coagulation du sang et à stimuler la formation de prothrombine. Il y a des contre-indications. Si vous avez des allergies, des éruptions cutanées, de l'urticaire, des bronchospasmes et des démangeaisons peuvent survenir.
  • "Ditsinon" (euhtamsilat). Si Si une fille est intéressée par la façon de mettre fin aux règles abondantes, vous devriez faire attention à ce médicament. Ces pilules peuvent améliorer la circulation sanguine et normaliser la perméabilité vasculaire. Etamzilat n'affecte pas la coagulation, mais il est incompatible avec tout autre médicament.
  • "Askorutin". L'acide ascorbique fait partie de ces médicaments. Le médicament réduit la perméabilité des vaisseaux sanguins, les rend plus forts et plus élastiques, et a également un effet hémostatique. Avec des admissions régulières, la menstruation devient non seulement moins abondante, mais aussi plus courte. Ce médicament est indiqué pour les femmes ménopausées, ainsi que pour celles qui ont subi une césarienne.

Ce qui sera exactement attribué à la fille - dépend de la raison pour laquelle elle est richement mensuelle. En présence d'une maladie grave, le médecin peut même prescrire un traitement détaillé avec la nomination de plusieurs médicaments.

Injections hémostatiques

Les produits énumérés ci-dessus ont été prescrits pour les médicaments à usage mensuel lourds. Mais aussi la fille peut prescrire des injections. Les injections ont un effet thérapeutique plus rapide. Les comprimés commencent à agir au moins une heure plus tard et les injections - après 5-15 minutes.

Habituellement, l'un des trois médicaments est prescrit:

  • Tranexam. Ceci est un médicament hémostatique visant à arrêter les hémorragies abondantes. Agit presque instantanément. Il a également des effets anti-inflammatoires et anti-allergiques.
  • "Ocytocine". Cet outil réduit l'utérus et aide à arrêter la perte de sang. Il est prescrit, en règle générale, aux femmes après l'accouchement. Entrez dans une veine ou un muscle.

Selon les particularités de la sortie, d'autres médicaments peuvent être prescrits.

Prendre des contraceptifs

La plupart des filles gynécologues prescrivent des contraceptifs oraux pour normaliser leur cycle. Et c'est l'une des méthodes les meilleures et les plus polyvalentes. Les contraceptifs bien choisis ont de nombreux effets positifs sur le corps:

  • Normaliser les périodes abondantes, les rendre plus rares.
  • Réduisez la durée de la menstruation. Pour certaines filles, après avoir commencé les contraceptifs oraux, le traitement dure trois jours.
  • Dysménorrhée correcte (élimine la douleur pendant la menstruation).
  • Traiter l'anémie post-hémorragique.
  • Aide à faire face aux maladies inflammatoires des organes pelviens.
  • Corrige l'hyperandrogénie (réduit le niveau d'androgènes) et le syndrome prémenstruel.

De plus, les contraceptifs sont l’un des contraceptifs les plus efficaces. Leur fiabilité atteint 98-99% (dans les conditions d'utilisation conformément aux instructions). Et les préservatifs, ce chiffre n’est que de 87%.

Les contraceptifs oraux les plus connus comprennent des pilules telles que Yarin, Jess, Janine, Lindinet, Chloé, Silhouette et Regulon. Il y a d'autres entreprises. Dans tous les cas, les pilules sont prescrites par le gynécologue sur la base de l'enquête de la patiente et des résultats de ses tests.

Conseils de mode de vie

Si vous croyez aux examens, les périodes d'abondance peuvent être réduites sans l'utilisation de médicaments (bien qu'une visite chez le médecin ne soit pas recommandée). Pour cela, vous avez besoin de:

  • Réduire l'effort physique.
  • Minimiser la quantité d'alcool et de café consommés et, si possible, et complètement abandonnée.
  • Arrêtez de prendre des vasodilatateurs. Mais avant cela, vous devez consulter votre médecin. Si possible, choisissez des analogues.
  • Diversifiez votre alimentation avec des aliments riches en fer, en vitamine C et en acide folique. Ils contribuent à la normalisation de la circulation sanguine.
  • Tous les jours, appliquez un coussin chauffant froid sur le bas de l'abdomen (maximum quinze minutes).
  • Faites de l'acupression. C'est simple: trente doigts appuient sur la zone du creux qui relie la lèvre supérieure et la base du nez.
  • S'engager dans l'aromathérapie.

Bien sûr, ces méthodes ne donneront pas un effet tel que les injections ou la prise de médicaments, mais en prophylaxie, elles conviennent parfaitement.

Remèdes populaires

Parfois, il est impossible de se rendre immédiatement chez le gynécologue avec des règles abondantes. Que faire dans ce cas, comme si au moins pendant un moment pour soulager votre condition? Vous pouvez essayer des remèdes populaires. Voici quelques recettes simples:

  1. Prenez une cuillère à soupe des herbes suivantes: racine de valériane, renouée, gui blanc et sac de berger. Versez de l'eau bouillante (0,5 l). Exigez quinze minutes, puis diluez un litre d’eau pure. Faire bouillir et filtrer à travers une étamine. Buvez une demi-tasse deux fois par jour.
  2. Prenez vingt-cinq grammes de racine de potentille verticale, de sac de millefeuille et de berger, ainsi que dix grammes d'écorce de chêne. Verser un litre d'eau et faire bouillir, puis insister et filtrer. Buvez deux fois par jour et 1 cuillère à soupe.
  3. 1 cuillère à soupe poivre highlander versez un verre d'eau bouillante. Faire bouillir, filtrer. Diviser en trois parties. Chacun boit pendant la journée avant les repas.
  4. 1 cuillère à café graines lilas versez un verre d'eau bouillante. Laissez-le reposer pendant quinze minutes, remuez de temps en temps. Ensuite, allumez un petit feu pendant cinq minutes et faites cuire. Buvez à la quantité de 2 c. dans la matinée.
  5. Vingt grammes d'herbe sèche dioïque verser un verre d'eau bouillante et faire bouillir pendant quinze minutes. Il est recommandé de boire cinquante millilitres (un verre) toutes les trois heures. L'ortie ne va pas seulement arrêter le saignement, mais aussi soulager l'inflammation et résister aux infections, le cas échéant.
  6. Cent grammes d'écorce de viburnum broyée versez un verre d'eau. Cuire à feu doux pendant une heure. Puis boire 2 c. toutes les trois heures.

Il convient de noter que ces fonds sont efficaces hémostatiques avec des périodes lourdes, même si elles sont effectuées à la maison.

Le taux de décharge pendant les mois

Avant de vous inquiéter et d'essayer d'identifier les causes des règles abondantes, vous devez comprendre? quel est le taux de volume sanguin menstruel et comment déterminer qu'il est dépassé.

Normalement menstruée:

  • dure de quatre à six jours
  • vient du 21 au 30e jour du cycle,
  • par jour, la quantité de sang menstruel se situe entre 50 et 140 ml.

Vous pouvez mesurer le volume dans les joints. En utilisation normale, il faut quatre à six équipes de produits d’hygiène par jour. Si le taux de sortie est trop élevé, si la durée de la menstruation et le début du cycle sont modifiés, vous devriez consulter un gynécologue pour vérifier votre état de santé.

Cependant, il existe des femmes qui, en raison des caractéristiques individuelles de l'organisme ou de l'hérédité, la menstruation passe toujours avec une grande intensité, sans provoquer de sensations douloureuses, sans retards ni échecs. Dans de tels cas, il est également reconnu comme la norme.

Signes de lourd mensuel

Un flux sanguin menstruel trop intense est considéré comme un écart par rapport à la norme dans de telles situations.

  1. La menstruation dure plus de 7 jours.
  2. La masse totale de sécrétions est supérieure à 140 ml - environ sept ou même plus de changements de joints par jour.
  3. La menstruation s'accompagne de signes d'anémie - pertes de sang importantes: fatigue, apathie, somnolence, vertiges, pupilles dilatées.
  4. Le flux menstruel est hétérogène, accompagné de gros caillots sanguins.
  5. La menstruation abondante est accompagnée de douleurs persistantes dans le bas de l'abdomen et dans le sacrum.
  6. Parfois, des ecchymoses d'origine inconnue apparaissent sur le corps.

Si tous ces symptômes sont observés, ou la plupart d'entre eux, vous devriez demander de l'aide.

Augmentation de la production d'oestrogène

Les saignements menstruels correspondent à l’excrétion de l’oeuf et de la muqueuse utérine non fécondés - l’endomètre se développant tous les mois en prévision de l’apparition de l’embryon, qui devrait être implanté dans cette couche.

L'hormone féminine, l'œstrogène, qui est davantage produite dans la première partie du cycle, influence la croissance de l'endomètre. Avec l'échec hormonal, ce processus est perturbé. La raison peut être cachée dans les maladies de la glande thyroïde, qui est responsable du fond hormonal du corps de la femme. Avec un excès d'oestrogène, en plus des périodes lourdes, également marqué par de graves maux de tête, un gonflement des glandes mammaires et leur hypersensibilité, PMS douloureux.

Le traitement dans ce cas est sélectionné pour chaque femme individuellement. L'âge du patient, son mode de vie, les caractéristiques du système reproducteur, la présence d'autres maladies du corps sont pris en compte. Lorsque le traitement médicamenteux prescrit des complexes de vitamines et des agents antioxydants.

Pour normaliser la production d'œstrogènes prescrits hormonaux cours de médicaments. Si le processus est trop négligé et qu’une pharmacothérapie complexe n’aide pas, ils ont recours à une intervention chirurgicale: ablation des ovaires.

Endométriose

Inflammation des couches internes de l'utérus provoquée par une prolifération incontrôlée de l'endomètre. Les symptômes de la maladie sont:

  • périodes abondantes,
  • écoulement brun avant ou après la menstruation,
  • augmentation de la température
  • faiblesse
  • douleur à l'abdomen et au dos.

Il aidera la thérapie hormonale, soigneusement sélectionnée par le gynécologue pour chaque patient. Il vise à augmenter le niveau de production de progestérone, en normalisant le processus de formation de l'endomètre. Prescrit un régime alimentaire spécialisé et une routine quotidienne, en prenant des vitamines et des remèdes homéopathiques. Si le traitement ne se justifie pas dans six mois, ils ont recours à une intervention chirurgicale.

Polypes de l'endomètre

Les excroissances sur les parois de l'utérus, dont l'apparition est également causée par une perturbation hormonale. Les symptômes prononcés des tumeurs ne donnent pas. Il peut y avoir un léger inconfort pendant l'exercice, un écoulement à différents jours du cycle, une menstruation longue et lourde. Pour identifier les polypes et décider quoi faire, les médecins suggèrent d'utiliser l'échographie conventionnelle des organes pelviens. Ensuite, prescrire un traitement médicamenteux ou un traitement par hystéroscopie.

Ceci est une tumeur bénigne de l'utérus. L'échographie ou l'IRM peuvent le révéler. Les symptômes ne sont pas trop évidents. Retards possibles, menstruations abondantes, parfois - écoulement sombre avant le début de la menstruation.

La cause du développement de la tumeur devient également un déséquilibre hormonal: un excès d’œstrogènes et une quantité insuffisante de progestérone. Dans certains cas, il y a une douleur avant le début du cycle. Vous pouvez enlever le myome sans chirurgie. Il s'agit d'un traitement hormonal substitutif complexe (THS) ou d'une méthode innovante: l'ablation, la destruction des formations de myomes à l'aide d'un faisceau ultrasonore.

Adénocarcinome utérin

C'est un cancer lorsque les métastases recouvrent la couche d'endomètre. Il se manifeste par des douleurs aiguës dans l'abdomen, des périodes abondantes et prolongées et, à un stade ultérieur, des saignements les autres jours du cycle. La radiographie de l'utérus et l'échographie inciteront les oncologues spécialistes à choisir quoi, comment et où pratiquer l'opération.

Le problème est que, dans une tumeur cancéreuse, l'utérus est complètement éliminé, à un stade ultérieur, de même que les ovaires et les ganglions lymphatiques voisins.

Hyperplasie de l'endomètre

Croissance chaotique ultra-rapide de l'endomètre avec formation de nouveaux vaisseaux et glandes. Dans plus de la moitié des cas, un facteur génétique conduit au développement de cette maladie. C'est une prédisposition héréditaire. Habituellement, pour le traitement de l'hyperplasie, la chirurgie est choisie - le nettoyage de l'utérus. Après la prescription d'un traitement hormonal complexe, afin de rétablir une croissance normale de l'endomètre.

Autres causes de lourd mensuel

Si une femme a habituellement ses règles dans le cadre de la norme, mais que la situation change soudainement et qu'elle s'aperçoit que le flux menstruel est fort, plus abondant que d'habitude, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Une des raisons de ce phénomène peut être une violation de la coagulation du sang. Dans ce cas, une femme a plus de menstruations et le type de décharge change également. Ainsi, vous pouvez voir sur la culotte un gros caillot de sang et la couleur de la décharge elle-même sera plus sombre. Les causes de ce trouble sont une diminution du taux d'hémoglobine, un manque de vitamine K, ce qui peut également être un signe de la présence d'un cancer.

Une numération globulaire complète aidera à clarifier le diagnostic, puis des médicaments sont prescrits pour aider à rétablir un niveau normal de coagulation et à combler un déficit en vitamines. Il est nécessaire de fixer un cours de réception des médicaments contenant du fer.

Des contraceptifs hormonaux anormalement choisis ou l'installation d'un dispositif intra-utérin peuvent provoquer des saignements menstruels abondants. Dans ce cas, le gynécologue annulera le médicament précédemment prescrit, vous prescrira un traitement hormonal substitutif pour restaurer les fonctions du système reproducteur, puis sélectionnera un nouveau contraceptif. Mais la spirale devra changer ou même l'abandonner.

La menstruation peut devenir plus abondante et prolongée dans de telles situations.

  1. L'utilisation d'un régime avec des restrictions sévères afin de réduire le poids, dans lequel l'immunité est réduite, il y a une pénurie de substances utiles et des perturbations hormonales.
  2. Manque de vitamines et de minéraux, qui affectent également le processus métabolique et la production de progestérone: c’est le calcium, les vitamines C et K.
  3. Stress à long terme.
  4. Utilisation à long terme de divers antibiotiques.
  5. Exercice intense.

Avec l'élimination de la cause, la normalisation de la nutrition et du mode de vie, l'évolution de la menstruation est également normalisée.

Problèmes d'âge

À la puberté, lorsque la jeune fille n’a pas encore complètement établi son cycle menstruel, des règles uniques peuvent être observées. Ceci est causé par de simples causes externes et ne doit pas être dérangé. Vous devez vous assurer que la fille entièrement nourrie, boit moins de liquide avant le début des règles, ne subit pas de stress et évite les efforts physiques accrus. Cependant, si des périodes abondantes sont observées, il est préférable de consulter un gynécologue.

Une menstruation abondante chez les femmes de plus de 45 ans peut être un signe de préménopause. Le niveau de progestérone diminue, il existe une défaillance hormonale générale, la restructuration du corps commence - la ménopause. Dans ce cas, vous devez certainement contacter un gynécologue. Il prescrira le bon traitement, des médicaments qui aideront une femme à se déplacer plus facilement à cette étape de la vie.

Le principal sera le traitement hormonal substitutif. Grâce au THS, la production normale de progestérone et d'œstrogènes est temporairement restaurée, ce qui améliore considérablement le bien-être général de la femme et rend le cycle menstruel en voie de disparition plus stable. Mais il est impossible de retarder ce traitement, car la ménopause est un état naturel et la cessation de la menstruation est toujours inévitable. Mais le THS constitue une excellente prévention du développement dans la période de cancer ménopausique.

Si une femme, dans la deuxième phase de la préménopause, ses règles ont soudainement recommencé et qu'elles sont abondantes, en plus, le sang coule avec des caillots, vous devez contacter immédiatement les spécialistes et vous faire examiner. Ceux-ci peuvent être des signes de polypes ou de fibromes dans l'utérus. Ensuite, une intervention chirurgicale ou un traitement plus intensif de la résorption des tumeurs sera prescrit.

Les menstruations abondantes chez une femme ne sont pas toujours le signe du développement de maladies graves, mais vous devez surveiller de près votre état de santé afin de pouvoir comprendre quand les déviations du cycle menstruel ne sont qu'une réaction du corps à des facteurs externes et quand elles indiquent la survenue d'une pathologie.

Définition de la maladie

Dans la pratique médicale, les menstruations, au cours desquelles il y a de très nombreuses saignements avec caillots et autres symptômes cliniques, sont appelées "ménorragies". La ménorragie est une violation du cycle menstruel, qui a une certaine nature cyclique et une durée qui dépasse la plage normale. Dans le même temps, la quantité de sang menstruel dépasse de manière significative le nombre normal de saignements pendant la menstruation. Normalement, la quantité de sang menstruel se situe entre 20 et 50 grammes par jour.

La ménorragie dans de telles situations est associée aux symptômes cliniques suivants:

  • douleur intense dans le bas de l'abdomen,
  • faiblesse grave
  • vertige
  • pâleur de la peau,
  • évanouissement
  • syndrome anémique,
  • réduction significative de la capacité de travail
  • fatigue accrue
  • détérioration significative de la qualité de la vie.

Souvent, beaucoup de femmes remarquent la présence de périodes lourdes et douloureuses avec des caillots. Avec cette condition, l'aide d'un spécialiste approprié est nécessaire. Tous les symptômes cliniques ci-dessus peuvent survenir lors de la ménorragie, soit individuellement, soit simultanément.

Des médecins expérimentés peuvent poser le bon diagnostic même avec plusieurs signes de base. Les patientes se plaignent souvent de périodes très longues et douloureuses, qui aggravent considérablement son état général, ce qui se manifeste par une infertilité et une baisse significative du niveau de ses performances.

Dans les cas où, pendant la menstruation, une femme perd beaucoup de sang avec des caillots, vous devez immédiatement contacter un gynécologue pour obtenir de l'aide. Le médecin déterminera les causes du cycle menstruel et attribuera un traitement approprié dans chaque situation spécifique. Par exemple, des périodes abondantes et douloureuses avec des caillots nécessitent une approche globale du traitement.

Les raisons qui contribuent à un grand volume de sécrétions sanglantes avec des caillots pendant les jours critiques se distinguent par leur diversité. Dans cette situation, il est nécessaire de diagnostiquer rapidement cet état pathologique, qui n'a pas encore eu le temps d'entraîner des conséquences graves.

Les causes les plus courantes de ménorragie:

  • Prédisposition génétique. Souvent, dans les cas où des parents maternels ont eu des problèmes similaires, elle peut rencontrer des problèmes gynécologiques similaires. Dans ce cas, il est fort probable que de tels symptômes puissent être observés chez les prochaines générations de femmes de ce type.
  • Violations du fond hormonal. Cette cause de ménorragie est l'une des principales et communes parmi d'autres. Souvent, cette condition pathologique est observée chez les adolescentes qui n’ont pas encore établi de cycle menstruel et le niveau d’hormones est sujet à la labilité. De plus, cette affection est caractéristique des femmes en période de préménopause, chez lesquelles il se produit une diminution naturelle de la production d'hormones sexuelles et une diminution de la capacité de reproduction (la menstruation cesse). En conséquence, pendant ces périodes de la vie de la femme, le flux menstruel peut être abondant et douloureux, même en cas de saignement.
  • Troubles endocriniens Les maladies endocriniennes (dysfonctionnement de la thyroïde, hypothyroïdie, diabète, etc.) sont une cause fréquente de cette maladie. Dans de telles situations, une femme doit être examinée par un gynécologue-endocrinologue.
  • Maladies inflammatoires des organes reproducteurs. Les processus inflammatoires des ovaires et de l'utérus sont à l'origine de saignements abondants pendant la menstruation. Ainsi, les femmes devraient suivre les règles pour la prévention des maladies inflammatoires pelviennes.
  • Maladies gynécologiques. Maladies des organes de reproduction, se manifestant par une ménorragie: fibromes utérins, endométriose, processus pathologiques du col de l'utérus, dysfonctionnement ovarien et autres.
  • Troubles de la coagulation sanguine. Les maladies qui entraînent une diminution de la coagulation sanguine entraînent également une ménorragie avec des caillots.
  • Dommages mécaniques, chirurgie. En raison de nombreuses blessures et interventions chirurgicales sur les organes pelviens, des périodes abondantes peuvent se développer. En outre, les avortements et les fausses couches spontanées dans l’histoire conduisent à cet état pathologique.
  • Exercice excessif. Surmenage excessif, surcharge psycho-émotionnelle fréquente, surmenage intellectuel conduisant à des troubles menstruels.
  • Nourriture irrationnelle. Par exemple, si une grande quantité de produits à base de lait fermenté est présente dans le régime alimentaire de la femme, le développement de règles abondantes est également possible, du fait que ces aliments fluidifient le sang.
  • La présence de spirales dans l'utérus. Spirale, comme un corps étranger peut conduire à un dysfonctionnement menstruel.

Diagnostics

Pour le diagnostic correct de la ménorragie en utilisant les méthodes d'examen suivantes:

  • collecte détaillée des plaintes et des données anamnestiques
  • examen gynécologique complet dans les miroirs,
  • échographie des organes pelviens, examen de la cavité utérine au microscope, colposcopie avancée avec biopsie du col de l'utérus, curetage diagnostique et thérapeutique de l'utérus,
  • étude des taux hormonaux, de la coagulation sanguine, test sanguin détaillé, test sanguin pour les marqueurs tumoraux CA 19-9, CA-125,
  • cytologie frottis de la surface du col utérin.

En cas de troubles menstruels, tels que des règles abondantes et douloureuses, la femme doit recevoir un traitement approprié visant à restaurer la fonction menstruelle et à prévenir diverses complications. Pour cela, vous devez utiliser les conseils d'un gynécologue-endocrinologue et, si nécessaire, d'un hématologue. Lors du diagnostic des causes de ménorragie, le médecin vous prescrira le traitement correct et efficace. Les tactiques de guérison de la ménorragie peuvent être divisées en thérapeutiques et chirurgicales.

Traitement thérapeutique de la ménorragie:

  • Pour la normalisation du fond hormonal, des contraceptifs oraux combinés sont prescrits. Ces médicaments normalisent l'équilibre entre l'oestrogène et la progestérone, de sorte que l'endomètre dans la cavité utérine n'augmente pas et que les pertes lors des jours critiques ne sont pas aussi abondantes.
  • les médicaments antianémiques sont utilisés pour compenser une carence en fer,
  • utiliser des médicaments anti-inflammatoires qui réduisent la durée et la quantité du flux menstruel,
  • on prescrit des hémostatiques qui, lors de périodes très longues, réduisent le volume des pertes de sang,
  • aux fins de traitement, utiliser des dispositifs intra-utérins contenant du lévonorgestrel,
  • traitement de la pathologie endocrinienne concomitante,
  • physiothérapie,
  • la normalisation du travail et du repos, la prévention des situations stressantes et des efforts physiques excessifs, ainsi qu'une bonne nutrition.

Traitement chirurgical de la ménorragie

Ces thérapies sont utilisées pour l'inefficacité du traitement thérapeutique, les signes d'anémie et les rechutes de ménorragie.

Il existe de telles méthodes chirurgicales pour le traitement de la ménorragie:

  • l'hystéroscopie, au cours de laquelle on supprime l'excès d'endomètre, ce qui réduit considérablement le nombre de saignements pendant la menstruation,
  • l'ablation radicale de l'utérus est utilisée dans les ménorragies sévères chez les femmes de plus de 45 ans,
  • traitement des néoplasmes thyroïdiens pouvant entraîner une ménorragie.

Pin
Send
Share
Send
Send