La vie

Comment surmonter l'appétit accru avant les règles

Pin
Send
Share
Send
Send


L'augmentation de l'appétit avant les règles est une conséquence du syndrome prémenstruel, lorsque - l'humeur se modifie, la vulnérabilité émotionnelle augmente et, dans le même temps, l'irritabilité augmente. Avant la menstruation, dans la plupart des cas, les femmes veulent manger plus que d’habitude et préférablement sucrées. Pourquoi cela se produit-il et, plus important encore, comment vous priver de la menstruation d'un aliment inutile et nuisible, mais si bienvenu?

Causes d'appétit accru

PMS est familier à presque tous les représentants du beau sexe, à l'exception de quelques rares femmes chanceuses, chez qui il passe inaperçu. Avant la menstruation, il peut exister un fort désir de manger quelque chose de salé, d'épices et plus souvent de sucré. Pas seulement sucré, mais très très sucré: chocolat, gâteau ou une montagne de bonbons. Il est beaucoup plus difficile de contrôler votre appétit et les kilogrammes détestés s'efforcent de paraître pendant cette période.

Bien sûr, la prise de poids est très frustrante pour les femmes. Cependant, il convient de rappeler que le poids augmente en grande partie à cause de la rétention d'eau, et non à cause de la croissance du tissu adipeux. Si vous surveillez votre corps, vous remarquerez peut-être qu'avant les règles, l'estomac «gonfle», «gonfle», augmente la formation de gaz, diminue le nombre de mictions, parfois même de constipations.

L'excès de liquide doit être éliminé pendant et après les règles, et les autres symptômes disparaîtront. Et surtout, si vous ne mangez pas trop, le poids reviendra à son taux habituel. Que faire si le désir de manger est simplement irrésistible?

Il existe 2 périodes principales dans le travail du corps de la femme, de durée approximativement égale et d'environ 14 jours: avant et après l'ovulation. Même si la fécondation de l'œuf n'a pas eu lieu, le corps de la femme est conçu pour concevoir et après l'ovulation, il fonctionne comme s'il était nécessaire de commencer à accumuler de l'énergie et de la force pour la conservation et le portage.

Sur les échelles au cours de cette période, vous voyez une augmentation, principalement en raison de la rétention d'eau dans le corps, alors ne vous précipitez pas pour vous limiter sévèrement. Premièrement, cela aggravera considérablement votre humeur émotionnelle négative pendant le syndrome prémenstruel et, deuxièmement, il est peu probable que vous puissiez supprimer complètement votre appétit.

Il est beaucoup plus efficace d'observer attentivement votre corps et de comprendre quel gain de poids est autorisé dans votre cas. Si, à la fin de la menstruation, le poids est revenu à la normale, vous n'avez pas trop mangé. Exclure complètement le gain de poids avant que la menstruation ne fonctionne pas, c'est notre nature féminine.

Contrairement aux hommes qui ont un fond hormonal uniforme, le corps de la femme dépend de sa nature cyclique. À chaque nouveau cycle, une femme subit les mêmes changements dans un cercle, y compris les changements hormonaux.

Il existe 2 principales hormones féminines: l'œstrogène et la progestérone. Avant l'ovulation, le corps de la femme produit de plus en plus d'œstrogènes, ce qui est nécessaire à la maturation de l'œuf. Le pic atteint alors sur l'ovulation elle-même. Pendant cette période, nous avons la bonne humeur, un fort désir sexuel, des performances élevées, la peau brille, la femme elle-même brille.

Après l'ovulation, l'œstrogène n'est plus nécessaire car l'œuf a mûri et a quitté les ovaires. Le niveau de cette hormone chute alors fortement. C’est à cause d’une diminution des œstrogènes que l’humeur perverse d’une femme, sa somnolence et d’autres signes que vous avez connus apparaissent.

Après l'ovulation dans le corps d'une femme, la production de progestérone commence à être activement produite, elle est également appelée «hormone de grossesse». Comme nous l'avons déjà écrit, que l'œuf soit fécondé ou non, le corps de la femme se prépare toujours à supporter et "libère" une grande quantité de cette hormone.

L’un des effets secondaires de la progestérone est l’augmentation de la sécrétion de suc gastrique et, par conséquent, la rapidité de la digestion augmente, nous ne pouvons pas nous passer de la portion habituelle et manger plus.

Déficit en endorphines

Beaucoup de gens savent que l’endorphine est une hormone du bonheur. Beaucoup savent aussi que les petits bleus sont faciles à éliminer après avoir mangé du chocolat. L’habitude de manger un bonbon, et en particulier du chocolat, pour stimuler la production d’endorphines, est déjà bien ancrée. Si vous aimez les sucreries, il est inutile de vous l'interdire avant la menstruation. Vous ne ferez qu'aggraver votre mauvaise humeur, nous vous recommandons de le manger mieux, mais pas beaucoup.

Comment faire face à une augmentation de l'appétit

Que peut-on faire pour surmonter l’appétit accru et éviter les kilos en trop et les excès alimentaires?

  • équilibre nutrition, pour le rendre plus sain, et pas seulement avant les règles, mais régulièrement, il est plus facile de résister aux attaques de l’appétit,
  • mener une vie active: Si vous êtes passionné par votre loisir ou votre sport avant vos règles et que vous ne restez pas assis devant la télévision, vous aurez moins de possibilités de trop manger.

Dans la lutte contre l’appétit, l’essentiel est de bien se considérer, de ne pas se lancer dans une auto-flagellation et, si vous le souhaitez vraiment, de vous permettre un peu de joie sous forme de bonbons. De plus, vous savez maintenant que le poids, dans tous les cas, augmentera avant les règles et diminuera nécessairement au cours de celles-ci. Contrôlez ses fluctuations, et si après la menstruation, vous êtes à votre poids habituel, cela signifie que vous allez bien.

L'accent sur les bonbons

Les fluctuations hormonales provoquent l'appétit plutôt que la faim. Comprendre ce fait peut déjà améliorer la condition d’une femme. Malgré la force de ce désir, il a une base hormonale.

Pourquoi voulez-vous exactement doux? Il y a deux raisons:

  • déficit en endorphines,
  • carence en sucre dans le sang.

Pourquoi pendant la menstruation veulent vraiment manger beaucoup


Le célèbre postulat romantique dit: "Il doit y avoir un mystère dans une femme." Et il est très agréable que de telles pensées viennent aux hommes. Mais il est tout à fait inacceptable lorsqu'une femme est tellement "mystérieuse" que même son propre corps est un secret pour elle.

Et des centaines de lamentables «pourquoi?» Résonnent le bien-être, l'humeur et l'estime de soi. Mon bien-aimé doit être étudié, comme le mystère même et l'énigme, et comprendre les raisons de leur humeur. Alors, pourquoi? Deviendra une question simple, et la réponse à cette question est facile à trouver.

Alors, pourquoi voulez-vous manger beaucoup avant la menstruation? Est-il possible à l'heure actuelle de manger beaucoup? Et comment réduire le désir de manger beaucoup de ce que vous voulez vraiment?

Cycle menstruel

Le corps de la femme est variable. Pendant une période relativement courte, environ 28-30 jours, il réussit toutes les étapes de la préparation à la fécondation, y compris la sélection et l'implication du meilleur partenaire.

Et si la conception n'a pas eu lieu, l'utérus est nettoyé et préparé pour le cycle suivant.

Au cours de cette période, les changements hormonaux sont significatifs et la femme elle-même n'est pas toujours en mesure de suivre les manifestations de ces changements.

Pour des raisons de simplicité et de clarté, vous pouvez présenter l’ensemble du cycle menstruel sous forme de comprimés:

Comme vous pouvez le constater, la fatigue et l'irritation avant les règles ne résultent pas de l'hostilité et de l'injustice du monde. Le désir de pleurer n'est pas la ruse d'une petite amie ou la négligence d'un conjoint. La faim avant la menstruation n’est pas due à une volonté faible ni à la dépression. Tout cela à cause du fond hormonal modifié. Dans la même période, il y a d'autres sensations:

  • Je veux boire beaucoup (soif accrue),
  • Je veux pleurer ou rire sans raison,
  • perdu le désir d'avoir des relations sexuelles
  • Je veux dormir constamment.

En moyenne, ICP dure une semaine (de 2 à 7 jours).

Le corps était prêt pour la grossesse, mais cela ne s'est pas produit. Maintenant, il se débarrasse intensément de l'endomètre et des ovules qui n'ont pas rempli leurs fonctions. Le corps est dans le besoin pendant cette période de repos et certains produits.

Je veux beaucoup de nourriture bonne et délicieuse, je veux boire. Si tout cela ne se produit pas, le stress et une longue période de faiblesse sont fournis. Le sucré et le chocolat sont particulièrement attrayants maintenant.

Mais pouvez-vous vous permettre tout cela? Après tout, chaque morceau mangé - c’est la difficulté de faire de l’embonpoint dans l’avenir.

Pourquoi voulez-vous certains produits

Vous avez peut-être déjà remarqué que la forte faim en tant que telle ne se produit pas pour le moment. Mais le désir de manger quelque chose de spécifique devient parfois intrusif. Ces produits peuvent être différents, mais en règle générale, ce désir indique les besoins spécifiques de votre corps. Pourquoi, pendant les règles, voulez-vous quelque chose sans quoi vous vous débrouillerez calmement dans le temps habituel?

  • Le manque d’endorphines, à laquelle le corps s’habitue pendant la phase d’ovulation, quand ils se détachent excessivement. Par conséquent, je veux vraiment un bonbon ou un autre aliment "solide". Chocolat, amidon, pâtisseries, poisson salé et parfois plus de viande. Tout cela suggère que le système nerveux veut atteindre le niveau de calme et de sécurité qu’il a connu récemment.
  • Au cours de la phase lutéale, on observe un changement de métabolisme et le corps a vraiment besoin de calories supplémentaires. Cela explique pourquoi on veut manger beaucoup et souvent et justifie également dans une certaine mesure des crises de gourmandise nocturne.
  • Les habitudes saisissent le stress, qui est suffisant dans la vie des femmes.

Comment gérer la nourriture avant la menstruation

Les femmes sont très gentilles avec leurs réalisations. Un bon chiffre est sans exagération l’un d’eux. Il est difficile de ne pas sombrer dans le désespoir en regardant la flèche de la balance en ajoutant inexorablement un kilo supplémentaire à la marque habituelle. Mais avant de décider de faire face à un tel fléau, vous devez vous ressaisir et faire preuve d'un maximum de calme et d'endurance.

Pour qu'un kilogramme reste un kilogramme, ce qui disparaîtra facilement après la menstruation, c'est-à-dire que dans quelques jours, vous devez éviter autant que possible le stress. Et la suppression volontaire des fringales, en particulier la famine, est un stress. Et des sentiments de culpabilité pour un régime brisé.

Une femme se met en colère et a faim, ce qui ne fait qu'exacerber les symptômes. Dans le même temps, un effort physique important pendant la période où le corps a besoin de repos ne servira plus à l'avenir.

Comment réduire l'intérêt malsain pour la nourriture et ne pas devenir en même temps l'ennemi lui-même? La lutte contre le manque de volonté est nécessaire, mais comment faire du mal?

Les experts conseillent de ne pas manger sans réfléchir en ce moment, mais de se concentrer sur la quantité et la qualité des produits utilisés. Si vous voulez du chocolat, mangez du chocolat.

Mais pas toute la dalle dans les cœurs après une querelle ou un travail ardu. Un petit morceau, dans une atmosphère détendue, avec des pensées agréables. Vous pouvez également déterminer s'il est préférable de remplacer le chocolat par des fruits secs ou du yaourt. Aussi doux, mais en bonne santé.

Prenez votre temps en mangeant. Mangez de petites portions et mastiquez bien. La quantité de nourriture ingérée est également importante.

Plus vous mangez, plus vous avez besoin de boire des liquides. Et ne soyez pas gêné par certaines poches ces jours-ci. Le corps essaie de retenir l'humidité. Mangez moins de sel, acide et épicé - et l'eau sera évacuée à temps.

À l’époque des besoins d'appétit accru,

Un tel phénomène d'appétit avant la menstruation peut être complètement corrigé. Cela peut être contrôlé, mais il est nécessaire de travailler sur le problème non pas ces jours-là, mais tout au long du cycle. Vous devez commencer par contrôler vous-même à un moment où le désir de "colporter" est particulièrement fort.

Ne vous permettez pas la nervosité, ne laissez pas le désir de saisir des situations désagréables. Une chose est de vouloir manger un peu, l'autre est de toujours trop manger. Les jours critiques se termineront, l'humeur changera et l'excès de poids restera avec vous.

Pour l’alignement ultérieur des fluctuations du fond hormonal, essayez d’ajouter de l’exercice dès le tout début du cycle. Cela vous permettra de revenir rapidement à la normale après la menstruation.

Eduquer la volonté et réprimer les fringales est également préférable pendant ces périodes. Il sera alors plus facile de renoncer à des calories supplémentaires les jours critiques, lorsque l’équilibre mental est déjà instable. Et tout le mois prochain.

Avec le temps, habituer le corps à la consommation adéquate d’eau. Parfois, vous voulez vraiment boire, mais il semble que vous vouliez du chocolat.

Commencez votre calendrier mensuel. Préparez-vous pas pour les chiffres rouges eux-mêmes, mais prenez en compte quelques jours avant eux. Libérez cette fois du stress et du recyclage. Ne soyez pas susceptible. Apaisez votre corps avec un régime économe et des exercices de détente.

Vous remarquerez très bientôt que la différence d'humeur et d'hormones ne changera plus de manière aussi radicale et ne vous affectera pas. Cela réduira également l'appétit avant la menstruation. Et la prochaine période de récupération sera encore plus facile.

Pourquoi voulez-vous manger beaucoup avant la menstruation?


La moitié féminine de la population a souvent une question: pourquoi voulez-vous manger autant avant la menstruation? Beaucoup de filles envient les hommes, car elles ont des hormones presque stables.

Les représentantes féminines sont disposées différemment: tous les 28 à 35 jours chez la femme, il se produit des modifications cycliques - la menstruation, qui se manifeste par un saignement de l'organe sexuel. Habituellement, leur durée est de 3 à 5 jours.

Au cours de ce cycle, le bien-être des femmes a quelque peu évolué, notamment l’appétit accru.

Physiologie du corps féminin

Pour faciliter la compréhension des causes de l'augmentation de l'appétit pendant la menstruation, rappelons certaines propriétés physiologiques du corps de la femme. Chaque femme en bonne santé a ses règles tous les mois.

Le cycle menstruel comprend deux phases d'une durée approximativement identique.

Dans la première phase, une augmentation du niveau de l'hormone œstrogène se produit dans le corps de la femme, ce qui contribue à la maturation de l'œuf.

Pendant cette période, une femme se sent bien, elle est efficace et ne se plaint pas. L'ovulation est atteinte lorsque l'œuf quitte les ovaires et pénètre dans les trompes de Fallope, prêt pour la fécondation.

Après cela, le corps n'a plus besoin de cette quantité d'hormones œstrogènes - leur niveau diminue progressivement, mais la quantité de l'hormone progestérone augmente. Il prépare le corps de la femme à une grossesse probable et crée toutes les conditions pour que l’embryon soit installé dans l’utérus en toute sécurité.

Si l'ovule n'attend pas la cellule mâle et que la fécondation ne se produit pas, il meurt en un jour. Avec les cellules de l'utérus, il est rejeté et sort par le tractus génital sous forme de saignement - menstruation.

Lors d’une augmentation du niveau de progestérone, une hormone dans le corps de la femme, le bien-être de la femme change. Il ya indifférence, somnolence, nervosité, acné, gonflement peut survenir, avant la menstruation que vous voulez manger beaucoup, surtout sucré.

Et tout cela parce que le corps de la femme se prépare tous les mois pour la grossesse. Lorsqu'elle est exposée à certaines hormones, l'énergie des structures cérébrales change.

Le centre de la nutrition est activé, une augmentation de l'activité des glandes du tube digestif apparaît, attaque zhor avant la menstruation, bien qu'il n'y ait aucune raison de mourir de faim.

Juste sous l'influence d'hormones, des changements se produisent dans le tractus gastro-intestinal, le système nerveux central et d'autres organes. Une femme ne peut pas l'affecter.

Mais pas tous les beaux sexes avant la menstruation souffrent d'appétit excessif. Beaucoup de gens ne perçoivent pas de bouffées d'hormones, ne traitent pas les autres avec agressivité, ne pleurent pas et ne mangent pas tous les aliments dans le réfrigérateur. La plupart des représentants du sexe faible continuent à mener une vie normale, sans réagir à la menstruation.

Il y a ceux qui ont le syndrome prémenstruel ne provoque pas une augmentation de l'appétit, mais implique une aversion pour tout aliment, des nausées et même des vomissements. Tout est strictement individuel. Par conséquent, si vous voulez toujours manger avant la menstruation, ne vous refusez pas, mangez.

Comment faire face à la faim

Les changements dans le corps de la femme qui se produisent avant les règles, entraînant une faim accrue, ne sont pas soumis à la volonté de la femme, ils ne peuvent pas être contrôlés. Il est impossible d’ordonner aux ovaires de changer de mode de fonctionnement.

L’adoption de contraceptifs hormonaux est encore possible. Il réduit ou élimine complètement les signes du syndrome prémenstruel, y compris l'appétit excessif.

L'équilibre hormonal est équilibré quand ils sont pris, ce qui permet à la moitié faible de l'humanité de se sentir beaucoup mieux.

Autres méthodes inefficaces pour vaincre la faim. Vous devez vous fier uniquement à votre volonté, suivre un régime modéré, manger plus de céréales, de fruits et de légumes, et remplacer la farine et le chocolat par des fruits secs ou d'autres friandises, moins caloriques et moins dangereux pour votre corps. Juste besoin de contrôler l'utilisation de la nourriture.

Eh bien, toute activité est utile: étudier, travailler, tricoter, broder, n'importe quoi, il suffit de ne pas penser à la nourriture. Les chercheurs ont prouvé que la nourriture consommée à ce moment-là, dans la plupart des cas, est entièrement consommée par le corps et ne contribue pas à une augmentation significative du poids. Après avoir pesé quelques jours après la menstruation, vous pouvez vous assurer que des changements importants ne se sont pas produits.

Alors maintenant, vous savez pourquoi vous voulez manger avant vos règles. Ne vous inquiétez pas pour ça: vous ne pouvez pas vous disputer avec des hormones. Vous devez juste être en mesure de réduire votre «besoin», d'essayer de contrôler la quantité de nourriture consommée, et les «crises de faim» mensuelles n'affecteront pas votre silhouette.

Augmentation de l'appétit


Почему перед месячными хочется есть? Очень многие женщины сталкиваются с проблемой постоянного желания что-то съесть во время предменструального синдрома.

Et si, dans des conditions normales, nous savons approximativement ce que nous aimerions manger avec des aliments savoureux, alors, pendant cette période, les produits les plus inhabituels émergent dans notre tête et dès que nous les voyons, nous n’en avons plus l’impression. Quelqu'un veut tout à la fois - concombres et oranges, viande et chocolat.

Si vous rencontrez un tel problème, ne vous inquiétez pas, vous n'êtes pas seul. Après tout, il s'agit de l'état naturel de nombreuses femmes touchées par le syndrome prémenstruel.

  • 1 Physiologie féminine
  • 2 L'effet de la menstruation sur l'appétit

Physiologie féminine

Voyons ce qui arrive au corps féminin pendant le cycle menstruel. Beaucoup en ont entendu parler, mais n'ont qu'une compréhension superficielle des processus et des modèles.

On peut envier la partie masculine de la population, car tout est stable avec des hormones.

Mais la moitié faible de l'humanité doit régulièrement faire face à des changements hormonaux, des perturbations émotionnelles, etc.

Ainsi, le cycle menstruel dure environ un mois. Différentes femmes peuvent varier de 28 à 32 jours. Le cycle se termine par la menstruation. Il existe également des déviations plus larges, en fonction de l'hérédité, des maladies, de la nutrition. Ce cycle comprend deux phases de deux semaines.

Au début du cycle, le corps commence à produire des œstrogènes - des hormones féminines. Ceux-ci comprennent l'œstriol, l'estrone et autres. Dans ce cas, le processus de maturation de l'œuf. C'est la période la plus confortable. La femme a peu de maux, les hormones sont stables, l’humeur est bonne et la performance normale.

Au moment de l'apogée et de la plus grande accumulation d'oestrogènes, l'ovulation de l'œuf se produit Cela signifie qu'il pénètre dans les trompes de Fallope par les ovaires. Son objectif est la fécondation. À ce stade, le corps se prépare pour la grossesse. Il n'a plus besoin d'œstrogènes, il a besoin d'une autre hormone, la progestérone, qui crée les conditions favorables à la grossesse.

Avec l'accumulation de progestérone dans le corps, une femme est confrontée à des phénomènes incompréhensibles qu'elle ne peut contrôler. Maintenant, elle a l'acné sur le visage, elle veut toujours dormir, elle veut manger tout le temps.

L'effet de la menstruation sur l'appétit

Mais comment exactement l'accumulation de progestérone affecte l'apparition d'appétit accru. Il existe plusieurs mécanismes, ou plutôt des hypothèses. Certains sont erronés et d'autres fonctionnent vraiment.

Selon un avis mythologique, les œstrogènes contribuent à la libération de sérotonine - l'hormone du bonheur. Le mécanisme de cette action n'est pas connu.

Mais on suppose que dans la deuxième phase du cycle, lorsque le niveau d'œstrogène diminue, le niveau de sérotonine diminue. Ici, le corps essaie de trouver cette hormone dans les aliments - le chocolat et les bonbons. Pourquoi cette opinion est-elle considérée comme un mythe? Parce qu'une femme veut manger non seulement des sucreries, mais aussi beaucoup de viande, de poisson et de légumes.

La deuxième hypothèse erronée suggère que, dans la deuxième phase du cycle, le taux métabolique de l'organisme augmente. En lien avec l'accélération du métabolisme, le corps dépense beaucoup d'énergie, le recycle rapidement et doit être nourri sous forme de nourriture.

Pourquoi cette opinion est-elle fausse? Parce que le métabolisme augmente l'oestrogène. Et comme nous le savons, elles s’accumulent dans la première phase du cycle. C'est-à-dire qu'au moment du syndrome prémenstruel, le métabolisme ralentit. La nourriture est absorbée plus lentement, l'énergie est consommée plus économiquement.

Certaines femmes pensent que pendant la menstruation, toutes les toxines accumulées et toutes les autres «saletés» sont éliminées du corps. La menstruation nettoie le corps, le cycle se répète à nouveau.

En fait, chaque mois, le corps de la femme se prépare à remplir sa principale fonction: la fécondation. Il prépare donc toutes les conditions nécessaires au développement du fœtus.

Mais n'atteignant jamais la fécondation, l'œuf «offensé» quitte le corps et en élimine tout ce qui s'est accumulé.

C'est pourquoi, avant les règles, vous voulez manger plus, car l'enfant aura besoin de beaucoup de nutriments, de vitamines et d'oligo-éléments. L’appétit augmente, dans l’espoir d’obtenir tous les micronutriments d’une variété d’aliments. Pas étonnant, disent-ils, lorsque vous voulez quelque chose, cela signifie que le corps manque d'un nutriment particulier. Et il commence à signaler: mange ceci et cela.

Nous pouvons en conclure que rien ne justifie l’appétit accru de la femme avant la menstruation. Seul le corps se prépare naïvement à la fécondation. En conjonction avec la sensation de faim, il peut vous donner des surprises sous forme de mauvaise humeur, de diminution des performances, d’irritabilité accrue.

Toutes les femmes ne souffrent pas du syndrome prémenstruel et mangent beaucoup. Quelqu'un ne remarque pas du tout cette période, mène une vie tranquille à son rythme habituel. Quelqu'un non seulement ne ressent pas la faim, mais au contraire, ne peut pas se résoudre à manger. Le corps de tous différents, le système hormonal - aussi.

Est-il possible de faire face à une augmentation de l'appétit? Comme déjà mentionné, la quantité d'hormones que vous ne pouvez pas contrôler. Combien de vos ovaires se développent, avec un tel état, vous vivrez votre cycle. Mais il existe des moyens de corriger ce processus.

Seuls les contraceptifs oraux sont en mesure de contrôler la formation d'hormones et donc d'affecter l'appétit.

Tous les autres moyens sont réduits à la maîtrise de soi, au développement de la volonté, au remplacement des aliments riches en calories par des légumes et des fruits.

Il est à noter que le corps consomme actuellement autant d'énergie que vous le consommez. Ils disent que même s'il y a beaucoup à manger à la fin du cycle, le poids ne change pratiquement pas.

Il ne reste plus qu'à vouloir garder sa volonté dans le poing, à contrôler la quantité et la qualité de la nourriture consommée. Nous souhaitons être toujours en forme et nécessairement en bonne santé!

Pourquoi il y a une forte faim périodique


Pour de nombreuses femmes, la question «pourquoi elles veulent manger avant leurs règles» n’est pas surprenante, car elles-mêmes éprouvent régulièrement une sensation de faim déraisonnable avant l’apparition de leurs règles normales.

D'autres peuvent hausser les épaules avec étonnement, car ils n'ont jamais remarqué un tel désir que celui de manger avant l'apparition de la menstruation. Le fait est que le désir de manger en plus n'est pas un signe obligatoire de l'apparition de la menstruation.

Ceci est une caractéristique purement individuelle de la réponse du corps aux changements internes.

Quelles sont les raisons

Il convient de rappeler que le cycle mensuel de la femme, ses règles et toutes les caractéristiques de son évolution dépendent et sont régulés par les hormones. En conséquence, tous les phénomènes dus aux caractéristiques du cycle mensuel sont associés à des modifications hormonales dans le corps de la femme.

Avant l'apparition de la menstruation, la quantité d'hormones produites par le corps augmente. Et les hormones affectent la sécrétion du suc gastrique. Sa quantité augmente, respectivement, la nourriture dans l'estomac est digérée en une période de temps plus courte. Et l'estomac nécessite un nouveau lot de nutriments, de la nourriture.

En conséquence, la femme ressent une sensation de faim et est tourmentée par le désir de manger, ce qui n’est pas fondé à première vue.

Une quantité accrue d'hormones avant la menstruation provoque également la rétention de liquide dans l'organisme. Par conséquent, ne soyez pas surpris que les balances durant cette période affichent un kilogramme ou deux de plus que d’habitude. Et ne vous inquiétez pas, ce poids supplémentaire est facile à perdre. Seulement mieux faire cela après la fin de la menstruation.

Qu'est-ce que tu veux manger exactement?

Avant les règles, beaucoup de femmes sont attirées par les sucreries.

Quelle est la raison? Le niveau de l'hormone œstrogène avant la menstruation est à son niveau le plus bas, et c'est cette hormone qui est responsable de la production de sérotonine et d'endorphines dans le corps de la femme, responsables du bien-être psychologique et de l'humeur. C'est le corps et nécessite des bonbons, du chocolat, qui contient de la sérotonine. Donc, le corps essaie d'équilibrer le niveau d'hormones essentielles.

Avant la menstruation, d’autres femmes tirent sur des aliments riches en glucides: pain, produits à base de farine, par exemple.

Encore une fois, le corps a besoin de glucides, sous forme de féculents, pour équilibrer les niveaux de l'hormone progestérone. La progestérone est responsable du calme dans le corps.

Le niveau de cette hormone diminue également avant les périodes les plus menstruelles, puis le corps "recherche" de nouvelles sources de calme. À savoir, les féculents ont un effet similaire.

Avant la menstruation, je veux manger parfois, tout de même que, plus important encore, plus. Le fait est que le métabolisme avant la menstruation chez la femme s’accélère, c’est-à-dire que plus de calories sont consommées et que le corps commence donc à exiger la reconstitution des réserves d’énergie. Mais encore une fois, ne vous inquiétez pas du poids supplémentaire. Vous ne le gagnez pas à cause du même métabolisme accéléré.

Si vous voulez manger avant les jours critiques, ne tourmentez pas votre corps, donnez-lui ce qu'il nécessite.

Augmentation du désir de nourriture en ces jours


Pour beaucoup de femmes, un désir accru de mâcher quelque chose tous les mois est constamment associé à l'apparition de jours critiques.

Bien qu'il s'agisse d'un besoin naturel normal du corps, les représentants du sexe faible s'inquiètent de la raison pour laquelle ils veulent manger avant les règles et de la façon dont cela affectera leur silhouette.

Elle a donc été conçue par Mère Nature: pour donner la vie à une autre personne, le corps a besoin de force, qui peut être remplie par une nourriture saine et appropriée.

La santé féminine dépend directement des fluctuations du niveau des hormones associées au processus physiologique mensuel (tous les 21 - 35 jours) - changements cycliques du système reproducteur sous la forme de saignements réguliers d'un organe génital. C'est ce qu'on appelle le cycle menstruel, qui comprend deux phases séparées par l'ovulation.

Sur première étape Il existe une augmentation significative de l'hormone œstrogène, responsable de la maturation de l'œuf et de sa préparation pour la fécondation.

Au cours de cette période, la femme est de bonne humeur, débordée d’émotions positives, ressent une augmentation de sa force, une attitude optimiste et une productivité élevée du travail.

Au milieu du cycle menstruel, lorsque la quantité d'œstrogènes dans le sang atteint son maximum, l'ovulation se produit, accompagnée de la libération de cellules reproductrices femelles matures dans les trompes de Fallope pour connecter les gamètes et d'une diminution de la concentration d'œstrogènes.

Deuxième étape caractérisé par une production accrue d'une autre hormone - la progestérone, qui favorise la préparation du corps de la femme à concevoir. En cas de grossesse, l'hormone stéroïde assure la fixation de l'ovule sur l'utérus.

Si la fécondation n'a pas eu lieu, alors le rejet de l'endomètre commence, laissant le vagin avec les vaisseaux ou la soi-disant menstruation.

L'augmentation de la concentration de progestérone se traduit par une détérioration de l'état de santé, une sensation de malaise, un malaise, une diminution de l'activité et une augmentation de l'appétit.

Quelle est la relation entre l'augmentation de la progestérone et le désir de mâcher constamment quelque chose? Il y a plusieurs explications à ce fait:

  1. L’appétit accru avant les règles est associé à l’effet de l’œstrogène sur la production de sérotonine - l’hormone du bonheur (ce fait n’est pas scientifiquement prouvé), ce qui affecte le bien-être des femmes au cours de la première phase du cycle. En conséquence, une diminution de l'hormone sexuelle féminine entraîne une diminution de la sérotonine, c'est-à-dire un manque du soi-disant producteur de bonheur, que le sexe faible reconstitue en consommant des friandises. Les scientifiques sont sceptiques quant à cette version, estimant que ce n’est pas seulement les hormones qui stimulent la synthèse des neurotransmetteurs. Oui, et zhor pendant la menstruation s’exprime non seulement par le désir de manger des sucreries, mais aussi par une augmentation de la quantité de nourriture consommée, ce qui ne peut pas être expliqué par le manque d’une hormone heureuse.
  2. Un autre groupe de spécialistes explique ce processus par un changement de métabolisme, activé avant l’apparition de la menstruation. Selon eux, le renforcement des processus métaboliques s'accompagne de dépenses énergétiques supplémentaires pouvant être reconstituées avec de la nourriture. En d'autres termes: plus le besoin de libération d'énergie est élevé, plus le besoin de source (nourriture) est grand. En conséquence, l'appétit des femmes augmente, exigeant le rétablissement de l'équilibre énergétique.
  3. Selon de vieilles croyances, le corps de la femme avant sa toilette (menstruation) est stocké avec les substances utiles nécessaires pour compenser la perte de sang et restaurer la membrane muqueuse de l'organe génital.

Cependant, il a été prouvé que ces versions n’ont pas de base biophysiologique. Alors, pourquoi voulez-vous manger avant vos règles?

Malgré diverses explications sur les raisons de ce phénomène, le personnel médical ne donne toujours pas de réponse concrète à la question de savoir pourquoi l’appétit augmente avant les menstruations, alors qu’il n’existe aucune source objective.

La raison scientifiquement fondée est que le corps de la femme, chaque mois au moment de l’ovulation, se prépare au début de la grossesse.

Sous l'influence de l'adrénaline et de la noradrénaline, dont la production augmente la progestérone, l'hypothalamus et d'autres systèmes cérébraux de la tête sont activés, irritant les récepteurs nerveux et le centre de la faim.

En conséquence, la sécrétion de suc gastrique et d'autres modifications complexes, encore mal comprises et non comprises par l'homme, sont renforcées.

Le facteur psychologique est également important. Comme, au deuxième stade du cycle menstruel, une femme est émotionnellement instable, l'irritabilité et la mauvaise humeur pourraient bien être une source supplémentaire de joie sous forme d'aliments sucrés et savoureux.

Nombreux sont ceux qui s'inquiètent pour une série de kilos en trop et se demandent pourquoi pendant le mois, vous voulez du bonbon? Ceci est dû à un manque d'oestrogène avant les saignements utérins et à une possible modification du taux d'insuline dans le sang, responsable du contenu en glucose. Les médecins recommandent un contrôle strict de la consommation d'aliments sucrés pendant cette période.

Il convient de noter que le désir de manger avec ses règles individuellement. Un certain nombre de femmes en âge de procréer n'ont pas un besoin accru de nourriture et ne remarquent aucun changement dans leur corps. Certaines, au contraire, perdent tout intérêt pour la nourriture.

Que faire?

Presque tous les représentants de la moitié faible de l’humanité sont susceptibles de faire face à une augmentation de leur appétit juste avant le début des jours critiques. Cependant, ils sont souvent perturbés non pas par le fait que vous souhaitiez manger pendant vos règles, mais par l'achat de kilos en trop qui accompagne ce processus.

Il ne faut pas trop s'inquiéter de l'apparition de l'excès de poids: il s'agit d'excès de liquide accumulé résultant d'une synthèse accrue de progestérone et d'œstrogènes, d'une diminution du nombre de mictions, de problèmes de défécation et d'une augmentation de la formation de gaz. Quelques jours après la menstruation, tous les processus sont normalisés et l'excès de masse disparaîtra.

Par conséquent, il est peu probable que le zhor affecte les zhors avant la menstruation.

L'essentiel est de ne pas succomber à la tentation de la nourriture et de contrôler strictement l'appétit pendant la menstruation. Comment pouvez-vous faire face au désir accru de manger aux jours critiques?

La réponse à de nombreuses questions intéressantes est assez simple. L'essentiel est de suivre quelques règles:

  • essayez d'être distrait
  • il vaut mieux s'abstenir de manger des aliments riches en matières grasses, ainsi que des pâtisseries salées et sucrées, une exception pendant une certaine période pour boire du café est considérée comme tout aussi importante,
  • Les tisanes peuvent facilement faire face à une augmentation de l'appétit, principalement des pissenlits ou des roses sauvages.

Si vous voulez manger beaucoup pendant la menstruation et qu'il n'est pas possible de surmonter l'activité de votre appétit, vous devez suivre les recommandations simples des nutritionnistes, à la suite desquelles vous ne serez pas affamé et protégez votre corps des kilos superflus.

En voici quelques unes:

  1. Une nourriture correcte et saine.
  2. Une consommation modérée de thé sucré créera un sentiment de plénitude.
  3. Acceptation de préparations spéciales à haute teneur en magnésium et en calcium environ 10 jours avant le début des jours critiques. En outre, ils doivent être bus de manière complexe, et pas seulement pendant plusieurs jours.
  4. Utilisation de contraceptifs hormonaux. De nombreuses femmes soutiennent que cette méthode peut considérablement réduire les manifestations des symptômes prémenstruels, y compris une augmentation de l'appétit, en normalisant les niveaux hormonaux, sans toutefois oublier que le choix de ce type de moyen est effectué exclusivement par un spécialiste.
  5. Aspect psychologique. Une femme devrait apprendre à passer à autre chose que la nourriture. Une excellente solution serait de faire ce que vous aimez ou qui peut vous intéresser.

Toutes les mesures ci-dessus peuvent non seulement réduire la sensation de faim, mais aussi se sentir en parfait état tout au long du cycle menstruel.

En général, il est recommandé de prendre soin de votre corps à l’avance, quelques jours avant l’apparition de la menstruation. Dans le même temps, le maintien d'un régime précis et correct devrait se poursuivre plusieurs jours après son achèvement.

Comment manger

Pour que le poids ne puisse pas augmenter les jours critiques, il n’est pas nécessaire de suivre un régime rigide. Il est important de choisir le bon aliment, de ne manger que des aliments sains avec plus de précision, d'éliminer les effets nocifs et de contribuer à la prise de poids.
La liste des produits utiles recommandés par les nutritionnistes comprend les éléments suivants:

  1. Les fruits et légumes frais sont indiqués en n'importe quelle quantité. L'option vitaminée et nourrissante optimale - les salades de légumes aux graines de sésame à l'huile végétale.
  2. Cultures céréalières. Пророщенная пшеница или овсяная/гречневая клетчатка насытят полезными микроэлементами и избавят от шлаков. Возможно добавление клетчатки в салаты, приготовленные супы и каши.
  3. Сушеные фрукты. Курагу, изюм, чернослив можно съесть вместо любимого шоколада.
  4. Отвары из трав с добавлением меда, лимона, имбиря насытят организм витаминами.
  5. Орехи способны восполнить недостаток сладостей. Ne mangez pas plus de 5 morceaux de noix par jour.
  6. Céréales Ils saturent le corps pendant une longue période et ne donnent pas de poids pour se lever.
  7. Aliments riches en protéines. Soja, haricots, lentilles, pois chiches, haricots - pas une liste complète des produits utiles.

Le respect des règles ci-dessus et une attention accrue à votre santé vous aideront à faire face non seulement à une augmentation de l'appétit et à l'apparition d'un excès de poids pendant la menstruation, mais également à rester en bonne santé pendant une période difficile pour chaque femme.

Avant-propos: la physiologie de la femme

Toutes les dames de tout âge sont bien conscientes de ce que sont les règles. Et s'il est difficile de rater une hémorragie mensuelle, alors l'énorme travail à l'intérieur du corps n'est pas visible du tout. Et en fait, tous les changements qui se produisent avec une femme au cours de chaque mois sont dus à ce travail.

Nous prenons le cycle menstruel de 28 jours comme un axiome, où ce temps peut être divisé en deux parties égales. Comme vous le savez, la menstruation est régulée par des hormones et la progestérone et les œstrogènes sont les principaux leaders. La première moitié du mois est régulée par les œstrogènes et la seconde par la progestérone.

  • Habituellement, la première partie du cycle est caractérisée par le bien-être de la fille.
  • La seconde est sujette à des sautes d'humeur fréquentes et plus la femme se sent déprimée au début des règles.

Un autre fait bien connu - le système de reproduction et la nutrition sont étroitement liés. Et les hormones sexuelles participent activement à la régulation de l'appétit, à un sentiment de satiété, et sont également responsables du processus métabolique dans le corps. C’est pourquoi, au cours des différentes phases du cycle, la propriété d’une femme présente différents degrés de faim.

En outre, le principal régulateur des sensations, les sensations de saturation, est l'hypothalamus, qui fait partie du système central. Ses fonctions consistent à coordonner les signaux hormonaux provenant du système digestif. À leur tour, ils sont affectés par la quantité de protéines dans le sang, considérées comme un «matériau de construction» pour le corps.

C'est également un ensemble de diverses hormones, y compris les hormones sexuelles. Ainsi, l'hypothalamus équilibre l'équilibre énergétique dans le corps et le corps. Et le travail des ovaires dépend directement de l'état du système nerveux. À leur tour, les ovaires produisent des œstrogènes et de la progestérone qui, comme nous le savons déjà, ont un effet sur l'hypothalamus.

Cependant, en fait, il s'avère que vous voulez manger des sucreries dans la seconde moitié du cycle, lorsque la progestérone est responsable de tout. Pourquoi cela se passe-t-il?

On pense que la première partie du cycle prépare l'endomètre à une éventuelle conception jusqu'à l'ovulation. Après cela, le travail du corps vise à accepter et à préserver le fœtus.

Même si la fécondation n'a pas eu lieu, le corps reste pendant un certain temps dans l'ignorance et la préparation se déroule sans heurts. Et cela nécessite plus d'énergie et de calories, ce qui conduit à une consommation accrue de ceux-ci. De cette manière, dans la seconde moitié du cycle menstruel, une femme a besoin de plus d'énergie, c'est pourquoi la faim et un sentiment d'insaturation se produisent.

Quelque chose a tiré sur le bonbon

La plupart des femmes disent que leur appétit augmente, mais le plus souvent, vous ne voulez que des sucreries. Mais, selon une étude, il a été constaté que la soif de bonbons à ce moment là.

C’est justement dans ce contexte que des parallèles ont été établis entre "sucré" et "gras" et ont établi la relation qui les unit. Leurs types appartiennent au même groupe organique - les glucides, ce qui peut être perçu par une femme comme une soif de sucreries. Mais en réalité, le corps a besoin du "carburant" habituel, c'est-à-dire de l'énergie contenue dans les glucides.

En outre, si vous prenez l'homme et la femme moyens, leurs habitudes alimentaires seront quelque peu différentes. Nous pensons que peu de gens seront surpris, mais une femme est plus encline à manger du chocolat qu'un homme. Et ceci est une autre réponse à la question de savoir pourquoi une femme veut un bonbon avant la menstruation.

Et cela a également été prouvé - après avoir mangé une tablette de chocolat, la femme a satisfait son système sensoriel. Et bien qu’il n’y ait pas d’énergie, mais la sensation de plénitude au niveau de l’odorat, du goût et de l’arôme a conduit la fille à saturation.

Et voici une autre réponse à la question: «Pourquoi voulez-vous des bonbons avant les règles?» Après l’ovulation, l’état d’esprit de la fille commence à changer progressivement dans des directions différentes. Plus les jours critiques sont proches, plus les sautes d’humeur sont fréquentes. Ensuite, beaucoup peuvent se sentir détestés. Tout cela est associé à un manque de sérotonine dans le cerveau, ce qui peut être attribué indirectement à ce problème.

Comment ne pas gagner de kilos en trop

Que faut-il faire pour que l'envie de sucreries ne grossisse pas? D'après les observations ci-dessus, nous pouvons conclure qu'il sera toujours nécessaire de manger pendant la période précédant les règles.

Chaque femme est très inquiète de la question: «Comment faire en sorte que cette dépendance ne devienne pas un excès de poids?» En outre, de nombreuses femmes remarquent que plusieurs plis supplémentaires sont déjà apparus.

Nous sommes heureux de faire plaisir, il existe des recommandations pour de tels cas:

  • En aucun cas, ne vous privez pas de la consommation de nourriture avant la menstruation. Même au contraire, il vaut la peine d’augmenter la quantité de nourriture consommée, puis de réduire l’apport en calories immédiatement après le début de la menstruation. Cela aidera à équilibrer le poids et à rester de bonne humeur.
  • En outre, les fruits sucrés peuvent être remplacés par des fruits et votre tablette de chocolat préférée par un produit similaire, uniquement du contenu amer. Néanmoins, vous devez essayer de limiter la consommation de bonbons pour le moment, car ce sont souvent les bonbons qui ajoutent un poids supplémentaire.
  • Ces jours-là, le menu obligatoire doit contenir de l’eau propre et moins de sel pour éliminer la rétention de liquide dans le corps.

Et nous voulons aussi encourager une femme avec un seul fait: pendant la menstruation, le corps de la femme a besoin de beaucoup de force et l’utilise dans ses réserves accumulées. Tout ce qui est demandé à la fille est d’essayer de ne pas en faire trop dans le processus d’accumulation de ces mêmes stocks avant les menstruations. Donc, vous pouvez même du chocolat, mais dans des limites raisonnables.

Causes de très gros appétit

Le syndrome prémenstruel est familier à presque toutes les femmes, à l'exception de quelques femmes chanceuses avec lesquelles il passe invisiblement. Avant la menstruation, il peut exister un grand désir de manger quelque chose de salé, d'épices et très souvent de sucré. Pas seulement sucré, mais très très sucré: chocolat, gâteau ou une montagne de bonbons. Contrôler son propre appétit est beaucoup plus difficile et les kilogrammes détestés essaient de sortir à ce stade.

Bien sûr, le kit de poids est très frustrant pour le beau sexe. Cependant, il faut se rappeler que le poids devient plus grand en raison de la rétention d'eauet pas à cause de la croissance du tissu adipeux. Si vous surveillez votre propre corps, alors vous verrez peut-être qu'avant les règles, l'estomac semble "gonfler", "gonfler", la production de gaz augmente, le nombre de mictions diminue, la constipation n'est pas toujours présente.

L'excès de liquide est principalement excrété pendant et après les règles, et d'autres symptômes disparaîtront. Et, plus important encore, si vous ne mangez pas trop, le poids reviendra à son propre taux ordinaire. Que faut-il remplir si le désir est tout simplement écrasant?

Pour trouver une résistance, il faut d’abord comprendre les raisons, dont seulement 2 sont l’ovulation et des modifications de la production d’hormones.

Dans le travail du corps de la femme, le travail de la femme comporte deux périodes clés, d’une durée approximativement égale et qui dure environ 14 jours: avant et après l’ovulation. Même si la fécondation de l'œuf n'a pas eu lieu, le corps de la femme est conçu pour concevoir et après l'ovulation, il fonctionne comme s'il était nécessaire de commencer à recueillir de l'énergie et de la force pour la préservation et la reproduction.

Sur les échelles à ce stade, vous voyez une augmentation, pour la plupart, parce que rétention d'eau dans le corps, alors ne vous précipitez pas pour vous limiter sévèrement. La première chose à faire est que cela va considérablement aggraver votre état émotionnel négatif pendant le syndrome prémenstruel et, deuxièmement, cela ne fonctionnera pas pour supprimer complètement votre appétit.

Il est beaucoup plus efficace de surveiller attentivement votre corps et de vous rendre compte du gain de poids autorisé dans votre cas. Si, à la fin du mois, le poids est revenu à la normale, vous n’avez pas trop mangé. Enlevez tout le poids avant que la menstruation ne fonctionne pas, c'est notre nature féminine.

Contrairement aux hommes qui ont un fond hormonal homogène, les femmes ont un organisme qui dépend de leur propre nature cyclique. Chaque nouveau cycle représentatif du sexe faible dans un cercle subit les mêmes changements, y compris hormonaux.

Il existe 2 hormones féminines clés: l'œstrogène et la progestérone. Avant l'ovulation, le corps de la femme forme lentement une très grande quantité d'oestrogène, ce qui est nécessaire au développement de l'œuf. Le pic atteint alors sur l'ovulation elle-même. A ce stade, nous avons une humeur agréable, un fort désir sexuel, une fonctionnalité élevée, la peau brille, le représentant du sexe faible brille également.

Après l'ovulation, l'œstrogène n'est plus nécessaire, car l'œuf a mûri et a quitté les ovaires, grâce à quoi le niveau de cette hormone chute brusquement. En fait, cela est dû à une diminution des taux d'œstrogènes chez les personnes du beau sexe, à une détérioration soudaine de l'humeur, à une somnolence et à d'autres signes populaires chez vous.

Après l'ovulation, le corps du beau sexe commence à produire intensément de la progestérone, on l'appelle aussi «l'hormone de la grossesse». Comme nous l'avons déjà écrit, que l'ovule soit fécondé ou non, le corps de la femme se prépare toujours pour l'ours et «libère» une quantité importante de cette hormone.

L’un des effets secondaires de la progestérone est l’augmentation de la sécrétion de suc gastrique. Par conséquent, la vitesse de digestion augmente, nous ne pouvons pas obtenir assez d’une portion ordinaire et manger plus.

Comment se battre avec un très grand appétit

Que peut-on faire pour surmonter élevé Appétit et éviter les kilos en excès et trop manger:

  • équilibre nutrition, rendez-le plus sain, et pas seulement avant la menstruation, mais sur une base éternelle, il est alors plus facile de résister aux crises d’appétit,
  • mener une vie énergique: Si vous êtes passionné par vos loisirs ou votre sport avant les règles, et ne restez pas assis devant la télévision, vous aurez moins de possibilités de trop manger

L'essentiel, dans la lutte contre le très fort appétit, est de se soigner avec soin, de ne pas se lancer dans une auto-flagellation et, si vous voulez vraiment être assez fort, de vous permettre des petits plaisirs aussi doux. De plus, vous savez maintenant que le poids, dans tous les cas, va augmenter avant la menstruation et diminuer en premier lieu pendant la menstruation. Vérifiez ses fluctuations, et si après vos règles, vous avez votre propre poids, cela signifie que vous allez bien.

Pin
Send
Share
Send
Send