L'hygiène

Écoulement urétral féminin

Pin
Send
Share
Send
Send


Dans le corps de la femme, ainsi que dans la microflore bienfaisante, des vies conditionnellement néfastes vivent: champignons, Gardnerella. Avec une petite quantité, régulée par l'immunité, il n'y a aucune menace pour la santé des femmes. Mais l'affaiblissement des forces de protection entraîne une augmentation du nombre de microflores et le développement de l'urétrite.

  • Candida accompagné de décharge blanche, ressemblant à des flocons. Démangeaisons intolérables de l'orifice urinaire et des tissus environnants, hyperémie, œdème. La décharge a une odeur aigre particulière et une consistance cheesy.
  • Le canal urétral peut être exposé à Gardnerell. Démangeaisons, sensation de brûlure pendant la miction, coloration blanchâtre. La vaginose et la colpite rejoignent l'inflammation de l'urètre. Il y a une odeur caractéristique de "poisson pourri".

Processus non inflammatoires

La décharge de l'urètre chez la femme peut ne pas être inflammatoire. La quantité de mucus augmente pendant la grossesse, mais sa couleur est transparente et ne s'accompagne pas de sensations désagréables.

Les calculs dans l'urètre donnent à l'écoulement une teinte brune. Cela est dû aux dommages causés à la membrane muqueuse de l'urètre lors du déplacement des calculs. Cette condition est accompagnée de troubles dysuriques et de douleurs lors du passage aux toilettes.

Dans l'apparence sur le sous-vêtement de petites taches incolores ne devrait pas inquiéter une femme. Mais si du mucus abondant est sécrété et acquiert des ombres et des odeurs désagréables, ces manifestations ne peuvent être ignorées.

Causes de décharge urétrale

La décharge de l'urètre est l'un des symptômes de ses dommages, qui peuvent survenir pour des causes infectieuses ou non infectieuses.

L’urétrite infectieuse est provoquée par l’infection de la flore non spécifique, qui y pénètre par un flux d’urine, de vessie ou de rein, lors de la migration de bactéries du rectum ou du vagin, en particulier si ce dernier a subi une inflammation d’origine bactérienne ou fongique. L'urètre peut devenir irrité et enflammé après un rapport sexuel, ici l'effet mécanique est plus important et l'infection se chevauche plus tard. Lorsque l'infection est plus fréquente, les pertes blanches de l'urètre chez la femme ont parfois un mélange de sang.

Séparément, vous devez parler d’infections spécifiques - celles qui sont sexuellement transmissibles. L'uréthrite peut être chlamydia, gonorrhée, trichomonas, uréoplasme. L'inflammation de l'organe peut être due à la défaite des virus - herpès, adénovirus.

Les causes non transmissibles comprennent:

  • tumeurs de l'urètre - peuvent provoquer des saignements de l'urètre chez les femmes
  • la lithiase urinaire, lorsque du sable fin sort de l'urine et gratte le mur, lui causant des dommages,
  • compression de la tumeur pendant la croissance des organes voisins,
  • blessures allergiques dues à des produits de soins personnels,
  • irritation chimique due à l'utilisation de préparations spermicides.

Quelles sont les causes de l'écoulement urétral après l'accouchement?

Après l'accouchement, les femmes peuvent avoir un écoulement de l'urètre pour plusieurs raisons:

  • dommages mécaniques dus à l'utilisation d'un cathéter,
  • des pertes importantes peuvent pénétrer dans l'urètre et provoquer une inflammation
  • l'apparition d'urétrite due à un déficit immunitaire dû à une charge importante sur le corps.

Vidéo: Écoulement purulent de l'urètre

L'uréthrite est traitée par un thérapeute ou un urologue. Le traitement est prescrit en fonction du facteur causal qui l’a provoqué.

Les aliments tranchants et salés sont exclus du régime alimentaire, ce qui peut être irritant et augmenter la formation de sécrétions.

Le traitement de l'urétrite infectieuse commence par la nomination d'antimicrobiens, pour lesquels l'infection à l'origine de l'inflammation est sensible. Ceci est déterminé par l'ensemencement sur la flore et la sensibilité aux antibiotiques. Des préparations à base de pénicillines, céphalosporines, fluoroquinolones, macrolides, Monural sont prescrites en cas d'urétrite non spécifique.

Si l'urètre est affecté par une infection génitale, des agents antibactériens ou une combinaison de plusieurs antibiotiques sont utilisés:

  • sur les gonocoques Érythromycine, rifampicine, céphalosporines,
  • sur la chlamydia - tétracyclines, macrolides,
  • pour l'inflammation candidale - antifongiques (Nystatin) ou combinés - Polygynax,
  • Trichomonas tue le métronidazole en association avec des médicaments antiprotozoaires,
  • sur les mycoplasmes Loi sur les tétracyclines.

Après une série d'antibiotiques, les probiotiques sont administrés par voie orale pour restaurer la microflore intestinale. Il est également possible de mettre des suppositoires pour la prévention de la dysbactériose vagale, par exemple, Acilact.

Si la douleur est exprimée pendant la miction, des antispasmodiques sont prescrits - Baralgin, Drotaverin, No-spa. Si nécessaire, ajoutez des antihistaminiques, des immunomodulateurs. En cas d'urétrite secondaire causée par une atteinte d'autres organes, la maladie principale est traitée.

Traitement de l'urétrite post-partum

Les antibiotiques à base de pénicilline et les antiseptiques à base de plantes tels que Canephron sont utilisés pour traiter l'inflammation de l'urètre après l'accouchement. Après traitement, il est nécessaire de restaurer la microflore intestinale avec des probiotiques. Afin de soulager la douleur immédiatement après l'accouchement, les antispasmodiques ne sont pas utilisés, car ils peuvent nuire à la contraction de l'utérus.

Traitement des remèdes populaires

Le traitement populaire est utilisé au stade des soins de suivi ou en même temps que le traitement principal. Il est inacceptable de traiter l'urétrite uniquement par des méthodes traditionnelles. Ce dernier est utilisé pour améliorer l'immunité en tant qu'agent fortifiant, et vous pouvez également utiliser des antiseptiques naturels, après un traitement antibiotique.

Que peut-on tirer des remèdes populaires:

  • cuisson infusion de feuilles de cassis - 2 c. l brassé avec de l'eau bouillante, laissé infuser et prendre à la place du thé,
  • prêtes à payer de la pharmacie - thé au rein (ils sont de types différents), charge diurétique,
  • Les mors aux canneberges et aux baies sont des uroantiseptiques naturels, ils sont pris à la fois pendant l’urétrite aiguë et pour la prophylaxie après une hypothermie.

Prévention

La prévention de l'urétrite aiguë est réduite aux procédures de santé générales - vous devez surveiller votre régime alimentaire, boire suffisamment d'eau, faire de l'exercice, respecter les règles d'hygiène, suivre régulièrement des cours de préparations vitaminées, un examen clinique.

Il est également nécessaire de consulter un médecin à temps, dès les premiers signes de la maladie, pour ne pas se soigner soi-même. L'utilisation de moyens de protection lors des rapports sexuels protège des infections sexuellement transmissibles. Pour prévenir les rechutes, il est souhaitable de prendre des médicaments uroanteptiques d’origine végétale - jus de canneberges, jus d’airelles, Urogel et autres, ainsi que des thés diurétiques.

Vidéo: Urétrite chez la femme: symptômes, traitement, médicaments, prévention

Caractéristiques et nature de la décharge

La principale cause de pertes urétrales spontanées chez la femme et de l’urètre chez l’homme est la présence du processus inflammatoirecirculant dans les tissus du système urogénital.

Découvrez la structure du système urogénital chez la femme.

Les maladies qui contribuent à l’émergence de divers types de sécrétions de l’urètre peuvent être associées à la pénétration de bactéries pathologiques dans le corps, ou peuvent survenir en raison d’un développement anormal des organes du système urinaire, de blessures ou de réactions allergiques dans le corps.

En décrivant l'écoulement de l'urètre chez les femmes et les hommes, vous pouvez déterminer à l'avance une maladie qui contribue au phénomène pathologique.

Les décharges chez les femmes se produisent pour cause de maladie:

  • maladies sexuellement transmissibles (blennorragie, trichomonas, syphilis, chlamydia). Les maladies sexuellement transmissibles au stade initial peuvent être asymptomatiques, cependant, à un certain stade, des sécrétions caractérisent la présence d’un certain type de pathologie,
  • l'urétrite. Inflammation de la membrane muqueuse du canal. Le processus inflammatoire peut se propager assez rapidement aux organes supérieurs des voies urinaires,
  • urolithiase. Les bétons peuvent blesser la paroi du tractus urinaire et entraîner une évolution inflammatoire entraînant un écoulement anormal,
  • cancers dans le système urinaire. Les tumeurs peuvent entraîner le développement de foyers inflammatoires dans les organes du système urinaire.
  • Quand la femme est enceinte, un écoulement de l'urètre peut survenir pour les raisons suivantes:

    • le développement de l'urétrite, qui n'a pas d'étiologie infectieuse. Dans ce cas, l'urétrite provoque une pression utérine sur la vessie,
    • la présence de cystite. La cystite survient souvent pendant la grossesse, car la pression de la vessie contribue à perturber le flux normal de l'urine, ce qui provoque une irritation de la muqueuse de la vessie.
    • le stress et la fatigue, ce qui peut augmenter le risque de décharge,
    • consommation excessive de liquide.

    Pendant la grossesse, les écoulements de l'urètre sont particulièrement préoccupants lorsqu'ils apparaissent en raison d'une infection. Les bactéries infectieuses peuvent envahir d’autres organes, notamment le tissu utérin, ce qui peut contribuer à développement fœtal anormal.

    Les écoulements de l'urètre diffèrent par la consistance, la couleur. De plus, la décharge peut avoir une odeur spécifique ou être sans elle.

    Dans tous les cas, l'apparition d'un écoulement de l'urètre doit être une alerte et constituer le motif de votre visite à un spécialiste compétent.

    Les excrétions des femmes sont:

    • les blancs. Peut indiquer la survenue d'un cours inflammatoire,
    • jaune clair transparent. Peut être un signe de cystite ou d'urétrite,
    • avec la présence de cellules sanguines (généralement brun ou rose pâle). La présence de sang dans les sécrétions urétrales peut être un signe de lésion des organes du système urinaire ou de la présence de tumeurs d'étiologies diverses.
    • jaune épais ou avec une teinte verte, et aussi du sang purulent. Ces sécrétions sont le signe d’une inflammation purulente, très probablement associée à des maladies vénériennes,
    • le rejet peut être trop abondant, persistant ou systématique, dense ou de structure ressemblant à de l'eau.
    au contenu ↑

    Chez un homme, l'écoulement de l'urètre peut être associé à la fois à une pathologie du système urinaire et à des maladies de la sphère génitale. Maladies infectieusesconduisant à l'excrétion de l'urètre des hommes peuvent être:

    • maladies sexuellement transmissibles,
    • processus inflammatoires du système urogénital, présentant une étiologie bactérienne (prostatite, balanoposthite),
    • dysbactériose, ce qui conduit au développement de l'urètre de jardinier,
    • processus inflammatoire de l'urètre,
    • la défaite de l'urètre par les champignons candida,
    • processus tumoraux.

    Maladies qui n'appartiennent pas aux pathologies de nature inflammatoirepeut également provoquer une décharge de l'urètre chez les hommes. Ceux-ci comprennent:

    • hématorrhée. Ils sont causés par des blessures au canal urétral,
    • polypose urétrale. Se produit en raison d'une insuffisance hormonale,
    • prostatorea. Sécrétions de la prostate causées par des maladies telles que la prostatite, l'adénome de la prostate,
    • spermatorhea. Sécrétion spontanée de liquide spermatique résultant de lésions de la moelle épinière, surmenage nerveux, stress.

    Chez l’homme, l’écoulement de l’urètre peut être de différentes épaisseurs, avec ou sans caillots, fréquent ou rare, abondant ou rare. Différent également dans la couleur, la structure, peut avoir une nuance différente. Sécrétions pathologiques les hommes sont:

    • muqueuse, avec du pus, jaune ou jaune verdâtre. Peut être le signe d'une maladie vénérienne,
    • les blancs. Peut être un signe de candidose, de chlamydia, d’inflammation de la prostate,
    • transparent. Un écoulement systématiquement émergent de ce type peut indiquer une forme chronique d'uréthrite,
    • avec sukrovitsy. De telles décharges peuvent être un signe de lésion de l'urètre (après cathétérisme, avec présence de tartre dans les organes du système urogénital).

    La décharge de l'urètre chez l'homme, qui s'accompagne d'une odeur désagréable, indique le plus souvent la présence d'un processus infectieux dans les organes du système génito-urinaire.

    Symptômes associés

    Outre le fait qu'avec une maladie du système urogénital, ils sont perturbés par un écoulement systématique de l'urètre, les symptômes de maladies individuelles apportent un malaise encore plus grand. En parallèle avec les sécrétions de la maladie peuvent accompagné d'autres symptômes:

    1. L'écoulement de l'urètre chez la femme peut provoquer une sensation de démangeaison, une gêne, une irritation de la peau et des muqueuses, des maladies peuvent causer de la douleur pendant la vidange, un gonflement des organes urinaires, une douleur dans la région abdominale.
    2. La décharge de l'urètre chez les hommes peut entraîner de fortes douleurs, des brûlures dans la région génitale, une érection réduite, un œdème, une rougeur des tissus du pénis, l'apparition de plaques sur le prépuce, des douleurs dans la région abdominale.
    3. Souvent, avec un écoulement anormal chez les femmes de l'urètre, chaque processus de miction provoque des brûlures et des douleurs pendant la vidange et pendant un certain temps après. Cela est dû à une irritation du canal muqueux ou à ses lésions.
    au contenu ↑

    Diagnostic des pathologies existantes

    L'ensemble des mesures de diagnostic mises en œuvre pour identifier la maladie à l'origine de l'écoulement pathologique de l'urètre chez la femme est prescrit par un médecin. selon la nature de la décharge.

    Les principales méthodes de diagnostic sont:

  • détection de la microflore pathogène du frottis urétral, qui est envoyé pour analyse en laboratoire,
  • prélèvement de sang pour détecter les maladies sexuellement transmissibles,
  • ensemencement bactériologique pour détecter le type de bactérie qui cause l'inflammation,
  • l'étude des bactéries pour la résistance aux médicaments antibactériens. Mené dans le but de prescrire le bon antibiotique,
  • diagnostic par ultrasons du système urogénital. Aide à identifier le développement anormal des organes internes,
  • urétroscopie. L’étude est réalisée à l’aide d’un endoscope, ce qui permet d’étudier la structure de la membrane muqueuse de l’urètre,
  • Biopsie du tissu urétral. Produit lorsque des cancers suspectés se développent dans l'urètre,
  • urétrocystoscopie. Cette méthode permet d’étudier l’état de la vessie et de l’urètre.
  • Lorsqu'il effectue les recherches nécessaires, le médecin établit un diagnostic, selon lequel le traitement est prescrit.

    Quel est le traitement?

    Le traitement des sécrétions pathologiques de l'urètre chez la femme est complexe. L'efficacité de la technique dépend du bon diagnostic. La thérapie peut inclure:

    • utilisation d'agents antibactériens. Une large gamme de médicaments utilisés dans les premiers jours après le traitement du patient. Lorsque les résultats de bakposev sont prêts, ils utilisent des moyens visant à éliminer les microorganismes pathogènes à l'origine du processus inflammatoire.
    • prise de préparations vitaminées et moyens d’améliorer l’immunité. Utilisé en parallèle avec des antibiotiques, l’antibiothérapie entraînant souvent une diminution de l’immunité et une destruction de la microflore urogénitale,
    • introduction de médicaments uroseptiques dans le canal urétral,
    • cours de physiothérapie. Il est conseillé d'utiliser l'électrophorèse et les bains chauds.

    En plus du traitement principal, il est efficace d'utiliser avec le consentement du médecin. médecine traditionnelle, qui sont basés sur l’utilisation de décoctions, infusions et bains aux extraits d’herbes.

    Une condition importante pour un traitement efficace est une nutrition adéquate pendant la période de traitement, ce qui implique l'exclusion des plats épicés, épicés et fumés. Il est important d'observer le bilan hydrique.

    Si la maladie qui cause des sécrétions pathogènes chez la femme est une infection génitale, le traitement doit être administré au partenaire.

    Ainsi, l'écoulement de l'urètre est généralement un signe du système génito-urinaireIl est nécessaire de commencer le traitement dès que possible.

    Pourquoi un homme de l'urètre apparaît-il une décharge purulente dira-t-il au médecin dans la vidéo:

    Caractéristiques de l'écoulement urétral chez les femmes

    L'urètre est l'organe du système génito-urinaire, qui a pour fonction d'éliminer les déchets hydrosolubles du corps.

    Des décharges de différentes nuances de l'urètre apparaissent pour différentes raisons. Comme l'urètre féminin est plus gros que le mâle, il est plus souvent attaqué par des microorganismes pathogènes.

    La décharge de l'urètre chez les femmes peut être causée par un processus inflammatoire. S'il y a une douleur dans le canal urinaire et une irritation apparaît, ne retardez pas la visite chez le médecin. Par exemple, une brûlure dans l'urètre chez la femme indique souvent une candidose.

    En ce qui concerne les saignements, leur sortie de l'urètre peut indiquer l'apparition de la menstruation. Lorsque le follicule est déchiré pendant la période d'ovulation, les imprégnations de sang pénètrent dans l'urine, d'où la sortie du vagin de la sécrétion rosâtre.

    Symptômes de pathologie

    Les manifestations vives de la maladie, dont le développement est indiqué par l'écoulement de l'urètre, sont souvent absentes chez les femmes.Cependant odeur désagréable de sécrétion et envie fréquente d'aller aux toilettes - tels sont les principaux symptômes de la pathologie.

    • écoulement urétral jaune. Indiquer une inflammation ou une infection des organes génitaux,
    • secret purulent ou blanc - signe de processus infectieux ou inflammatoire négligé,
    • l'apparition lors de la sensation de compression pressante miction.
    • écoulement cheesy - le symptôme principal du muguet. Sa manifestation est associée à la reproduction de champignons candida,
    • sortie abondante de l'urètre du sang (en l'absence de desquamation),
    • inconfort en urinant,
    • douleur douloureuse dans la région des ovaires.

    Lorsqu'elle est infectée par une microflore pathogène dans l'urètre, il se produit une forte sensation de brûlure et de la douleur. Sortie possible de la sécrétion muqueuse de l'urètre.

    Causes de décharge

    La nature de la sécrétion dépend du fonctionnement du corps. Si, pour quelque raison que ce soit, un échec de son travail se produisait, cela affecterait la nature cyclique.

    L’apparition d’un blanc pathologique est l’un des signes d’échec du cycle mensuel. En l'absence de maladies graves d'étymologie fongique et infectieuse, elles disparaîtront du domaine de la normalisation de la cyclicité.

    Considérez les raisons principales de l'apparition de telles sécrétions:

    • urolithiase. Caractérisé par la promotion de pierres dans l'urètre, qui le blessent. En conséquence, les parois de l'urètre sont enflammées et douloureuses,
    • maladies inflammatoires telles que la cystite. Avec de tels maux, la vessie devient enflammée. Cela conduit à des mictions fréquentes,
    • immunité réduite
    • maladies sexuellement transmissibles. Ils sont provoqués par des bactéries pathogènes, telles que la chlamydia ou le trichomonas,
    • l'hypothermie, conduisant à la reproduction active dans le corps de bactéries pathogènes,
    • la présence dans le canal urétral de tumeurs malignes,
    • traumatisme au canal urinaire.

    En outre, le secret de l'urètre peut être causé par un mode de vie anormal. Par exemple, son apparition est déclenchée par la consommation de grandes quantités d'aliments gras.

    Décharge de l'urètre pendant la grossesse

    Les femmes enceintes sont souvent confrontées à des changements dans la sécrétion. Dans la plupart des cas, des écoulements blancs de l'urètre pendant la grossesse, qui ne s'accompagnent pas de démangeaisons et de brûlures dans la région vaginale, apparaissent en raison de la fatigue physique.

    Autres raisons de leur apparition:

    • mauvaise consommation de liquide
    • urétrite non infectieuse,
    • non-respect de l'hygiène personnelle,
    • l'apparition de difficultés dans le traitement de la cystite,
    • stress psycho-émotionnel, stress,
    • problèmes gynécologiques.

    La présence de sang dans l'urètre (impuretés brunes) dans le sang libéré est un symptôme alarmant, indiquant un déroulement pathologique de la grossesse. Avec sa manifestation, vous devez immédiatement vous rendre dans un centre médical pour un examen.

    Causes non infectieuses des sécrétions

    En blessant le canal urinaire, l'urètre devient également enflammé. Par exemple, cela se produit souvent lorsqu'un cathéter est inséré dans le vagin.

    La fertilisation des ovules, une réaction allergique et le développement de maladies gynécologiques sont d'autres facteurs qui provoquent une inflammation du canal urogénital.

    L'incontinence urinaire et les écoulements vaginaux de mucus clair sont des symptômes d'inflammation de l'urètre. Ils apparaissent également dans l'urétrite non infectieuse, qui s'accompagne de fortes démangeaisons dans la région de l'entrejambe. Cela provoque souvent une hypothermie banale. Odeur désagréable - une des caractéristiques de l'écoulement dans cette maladie.

    Autres causes d'étymologie non infectieuse:

    • non-respect des règles d'une saine alimentation,
    • exposition aux radiations
    • intoxication du corps,
    • un rapport sexuel actif entraînant une lésion de l'urètre,
    • pathologie vénérienne.

    Décharge dans l'urétrite

    Cette maladie est caractérisée par une lésion rapide du processus inflammatoire des muqueuses des organes génitaux. Si les femmes ont du mucus clair lorsqu'elles urinent, elles risquent de souffrir d'uréthrite.

    Le secret de cette maladie est épais. Sa couleur est gris ou blanc cassé. Décharge avec uréthrite chez les femmes sortent souvent grumeleux. Ils ont l'odeur désagréable de poisson pourri. Les symptômes augmentent après les rapports sexuels.

    La sécrétion sanglante, accompagnée de douleurs, de brûlures et de démangeaisons, indique une infection des organes génitaux. Sur la reproduction active dans la zone vaginale de bactéries pathogènes dit la manifestation et d'autres symptômes, tels que:

    • la présence dans la sécrétion urétrale d'impuretés purulentes,
    • odeur désagréable du vagin. Il est difficile de s'en débarrasser, même si vous respectez les règles d'hygiène personnelle.
    • consistance épaisse du secret, la présence de sang en elle.

    Diagnostic de la décharge urétrale

    Si la sécrétion du canal urinaire, dont la couleur et la consistance sont suspectes, ne doit pas être reportée à plus tard. Le diagnostic et ses conséquences sont nécessaires pour déterminer la stratégie de traitement optimale.

    Les principales mesures de diagnostic:

    • détermination de la sensibilité des bactéries aux antibiotiques. Ceci est nécessaire pour prescrire un médicament antibactérien qui fera face à l'agent infectieux. La décharge de l'urètre après sa réception s'arrête,
    • écouvillons urétraux
    • numération globulaire complète
    • Echographie du système génito-urinaire
    • urétrocystoscopie,
    • urétroscopie.

    Le traitement est prescrit après avoir déterminé avec précision la cause de la manifestation de ce symptôme.

    Traitement des sécrétions

    Si l’apparition de sécrétions urétrales est le résultat d’un surmenage physique ou de stress, le traitement n’est pas nécessaire. Après la restauration du fonctionnement normal du corps, ce symptôme cessera d'apparaître.

    Cependant, si la décharge s'accompagne de douleur lors de la miction, des démangeaisons et des brûlures dans la région génitale, cela peut être dû à une infection ou à une inflammation de l'urètre. Dans ce cas, le traitement des symptômes désagréables nécessitera l’adoption de mesures thérapeutiques.

    Traitement médicamenteux

    Pour rétablir une sécrétion normale, il faudra un traitement. Le traitement médicamenteux des sécrétions de l'urètre vise à lutter contre le processus inflammatoire et les bactéries pathogènes.

    1. Antibactérien.
    2. Antimicrobien.
    3. Sulfonamide.
    4. Renforcement immunitaire.
    5. Urosepticheskie.

    Pour le traitement de l'urétrite chez les femmes, les médecins prescrivent des médicaments antibactériens pour se débarrasser des agents pathogènes qui provoquent le développement de la maladie.

    Pendant la grossesse

    Si une femme enceinte contracte une infection pathogène dans le système urogénital, elle éprouvera des symptômes tels que de graves démangeaisons vaginales, une inflammation du canal urétral et des mictions fréquentes.

    Une maladie telle que l'urétrite affectera négativement le développement du fœtus, il est donc nécessaire de prendre des mesures médicales à temps. Le traitement dépend de la nature de la maladie. Si son apparence a été provoquée par une infection de l'urètre, les soins de la future mère ne seront prodigués qu'à l'hôpital.

    Dans une institution médicale, elle prendra des antibiotiques qui arrêteront le développement de cette maladie. En outre, les médicaments immunostimulants sont prescrits pour les sécrétions pathologiques chez les femmes enceintes.

    Recommandations générales

    Pour éviter des conséquences désagréables, vous devez suivre ces recommandations:

    1. Respect des règles d'une saine alimentation.
    2. Traitement opportun des maladies féminines.
    3. Minimiser le tabagisme.
    4. Éviter le stress.
    5. Hygiène personnelle.
    6. Prévenir l'hypothermie.
    7. Refuser de porter des sous-vêtements synthétiques.
    8. Réchauffer le bas du corps pendant la saison froide.

    Les démangeaisons dans l'urètre pendant la décharge ne doivent pas être ignorées. Avec la manifestation de ce symptôme, il est nécessaire de consulter un médecin.

    Nature possible de la décharge

    Il est possible de distinguer de telles caractéristiques de la substance sécrétée:

    1. Le liquide est une excrétion régulière de l'urine dont la couleur varie du transparent au brun foncé, en fonction de l'état de santé, de l'âge, du mode de vie, de la nutrition et de la quantité de liquide absorbé.
    2. Dégagez les sécrétions muqueuses sans odeur désagréable, sans sensation de brûlure et sans difficulté à uriner - la norme. Le symptôme est dû au travail des glandes du système urinaire.
    3. Sanglant - par consistance, écoulement de liquide, mélange d’urine et de sang. La couleur dépend de la quantité de sang présent.
    4. Sable - petits grains, cristaux urinaires et flocons, qui vont avec le DAI.
    5. Du mucus blanc, jaune, brun, transparent et strié de sang - ils parlent du processus inflammatoire ou de l’infection.
    6. La sécrétion purulente indique un processus inflammatoire ou infectieux négligé. Il peut y avoir de la fièvre, une douleur abdominale grave, des nausées, une faiblesse et une indisposition.

    Urétrite Spécifique

    Le premier groupe de la maladie se développe lorsque des infections sexuellement transmissibles, telles que la gonorrhée, la chlamydia, la mycoplasmose, l'herpès génital, le papillomavirus humain, entrent en contact. Les maux manifestent des sécrétions pathologiques. C'est jaune, vert, blanc, gris, liquide, épais, gélatineux, hétérogène, avec des mottes ou des flocons (comme sur la photo), avec une odeur désagréable de viande pourrie, de poisson, de pourriture, d'acre, il y a parfois un écoulement avec une odeur d'ail.

    En plus du vagin, les infections touchent les membranes muqueuses des organes voisins, y compris l'urètre.

    Urétrite non spécifique

    La décharge de l'urètre est le principal symptôme de l'uréthrite, mais elle n'est pas toujours associée à une infection dans le corps. L’urétrite non spécifique est due à des micro-organismes tels que E. coli, staphylocoque, streptocoque, candida. Ces agents pathogènes de l'inflammation sont présents chez toutes les femmes et tous les hommes, mais l'immunité d'une personne en bonne santé inhibe leur nombre et empêche le développement de maladies. L'affaiblissement du système immunitaire entraîne une augmentation de leur nombre et le développement du processus inflammatoire. Tous les symptômes de l'urétrite non spécifique sont similaires: écoulement abondant et anormal, démangeaisons, sensation de brûlure pendant la miction, envie fréquente d'aller aux toilettes.

    L’urétrite, caractérisée par l’apparition de pertes blanches au fromage lors de la miction chez les femmes, est un signe certain de la reproduction des champignons de la famille Candida (voir photo).

    La maladie est transmise par contact sexuel. Une plaque blanche recouvre les muqueuses du vagin et tombe sur l'urètre. La candidose s'accompagne d'une sensation de brûlure, de démangeaisons et d'une odeur de lait fermenté.

    L'uréthrite se manifeste par un épais secret de couleur blanc cassé ou gris avec des mottes, des sécrétions qui sentent le poisson pourri. Le processus inflammatoire affecte les muqueuses des organes urinaires et provoque une vaginose bactérienne. Elle se transmet sexuellement et se développe contre la croissance de bactéries opportunistes vivant dans la microflore locale. Les symptômes sont aggravés après un rapport sexuel.

    Inflammation des organes internes

    Il existe de graves inflammations des organes génitaux féminins, qui sont transmises à la vessie et provoquent une urétrite.

    La néphrite est une inflammation des reins. Dans de nombreux cas, pas indiqué par des signes évidents. Mais parfois, il fait sentir des stries sanglantes et du pus, une miction douloureuse.

    L'olithiase, le sable dans les reins et la vessie sont caractérisés par des mictions fréquentes ou difficiles, des brûlures et de l'ichor résultant d'un traumatisme à l'urètre lors de l'entrée de sable et de pierres. La maladie peut être asymptomatique. Les saignements après la miction parlent souvent de lésions mécaniques de l'urètre, de problèmes de reins.

    Parfois, une petite quantité de sang dans l'urine se transforme en une perte de sang abondante. Dans cette situation, vous devez immédiatement consulter un médecin, car nous pouvons parler de tumeurs d'étymologies différentes, voire de cancer.

    Beaucoup de femmes qui ont trouvé des symptômes similaires commencent à être traitées à la maison. Ceci est erroné, car ce type de maux nécessite une approche intégrée compétente.

    Le traitement de l'écoulement urétral dépend du type d'agent pathogène qui a provoqué l'inflammation. En général, le traitement repose sur des antibiotiques, sélectionnés individuellement pour chaque cas.

    En association avec des médicaments d'action générale, il est recommandé de prendre des bains sessiles avec des agents antiseptiques et anti-inflammatoires. Toutes sortes de décoctions et d'infusions d'herbes feront l'affaire. La thérapie complexe comprend des suppositoires locaux et des tampons imprégnés de substances médicinales.

    La thérapie physique (électrophorèse) aide rapidement et sans danger pour le corps à se débarrasser de la maladie.

    Les principales causes de décharge

    Les décharges d'urètre chez les femmes peuvent apparaître pour de nombreuses raisons. Parmi eux:

    • Maladies vénériennes. Les causes les plus courantes d'urétrite résident dans l'activité de Chlamydia, Gardnella, Gonococcus, Trichomonas et autres microorganismes. Selon l'agent pathogène responsable de l'infection, le congé des femmes peut prendre une teinte différente.
    • Urolithiase. Les pierres résultantes se déplacent le long de l'urètre et le traumatisent, ce qui provoque le développement d'une inflammation.
    • Réduire les fonctions de protection du corps.
    • Long séjour dans le froid. Ce facteur contribue à la reproduction active des bactéries dans le corps de la femme.
    • Traumatisme mécanique du canal urinaire. cela peut se produire lors d'accidents ou de manipulations médicales inappropriées.
    • Mauvais mode de vie. Manger de grandes quantités d'aliments gras, acides et amers.
    • Tumeurs malignes de l'urètre, qui provoquent des processus inflammatoires.

    Le rejet de l'urètre chez les femmes est souvent le résultat de maladies sexuellement transmissibles. L'infection se produit lors du contact avec le porteur de l'infection. Le non-respect des règles en matière de contraception et d’hygiène personnelle, une immunité affaiblie, une surcharge émotionnelle, l’hypothermie et d’autres facteurs contribuent au développement rapide de la maladie.

    La qualité du traitement dépendra en grande partie de l'identification correcte de la cause de la maladie. Vous ne pouvez pas faire un diagnostic vous-même. Au premier signe d'un problème, contactez votre médecin.

    Variétés de sécrétions

    Selon la cause du problème, ils peuvent observer l'écoulement d'une nuance et d'une texture différentes. Les options suivantes sont possibles:

    • Décharge blanche. Ce symptôme ne parle pas des facteurs de l'apparition de la maladie. Cela indique seulement le développement du processus inflammatoire. Par conséquent, dans une telle situation, un diagnostic minutieux sera nécessaire.
    • Décharge brune. Cette teinte indique la présence de sang dans la sécrétion sécrétée. Le plus souvent, ce symptôme accompagne la formation de tumeurs dans le système urinaire. La décharge brune peut être causée par des dommages mécaniques à l'urètre.
    • Des écoulements sanguins purulents indiquent la progression de la maladie vénérienne. Ils peuvent avoir des stries blanchâtres ou une teinte verdâtre.
    • Des écoulements jaunes de l'urètre sont observés dans la gonorrhée, la trichomonase et certaines autres maladies sexuellement transmissibles.

    Pour établir un diagnostic précis, il ne suffit pas de déterminer le type de décharge. Il est nécessaire d’analyser l’ensemble des symptômes.

    Symptômes du problème

    La sortie chez les femmes est rarement accompagnée de symptômes vifs. Dans les premiers stades pour identifier le problème est assez difficile. Les signes visibles n'apparaissent que lorsque la maladie commence à progresser. Les principales manifestations du processus inflammatoire aigu incluent:

    • Miction douloureuse.
    • Douleurs douloureuses dans la région génitale.
    • Sang dans l'urine.
    • Sensation de pincement du canal urinaire en urinant.

    Les symptômes peuvent ne pas être tous. Certains d'entre eux prévaudront. Tout dépend de la cause exacte de la maladie. Lorsqu'il est infecté par la microflore pathogène, il existe plusieurs symptômes caractéristiques:

    • Lors de la gonorrhée, il y a une douleur intense lors du vidage de la vessie Si vous urinez longtemps, un inconfort apparaît dans l'urètre.
    • L'infection à Trichomonas s'accompagne de fortes démangeaisons dans la région génitale. Des poches peuvent se produire.
    • Le symptôme de candidose devient brûlant pendant la miction. Dans le même temps, le secret de l'urètre est blanc et a la consistance d'un caillé.
    • L’infection à Mycoplasma est accompagnée de démangeaisons et d’une sensation constante d’inconfort au bas de l’abdomen.

    Lorsque l'uréthrite chez les femmes, il est important d'identifier le problème à temps. Si la maladie commence à progresser, un traitement long et difficile sera nécessaire.

    Établir un diagnostic précis

    Les sécrétions urétrales peuvent apparaître sous l’influence de plusieurs facteurs. Un symptôme ne peut pas être diagnostiqué avec précision. Les experts ont recours aux méthodes de diagnostic suivantes:

    • Un frottis est prélevé dans l'urètre, qui est ensuite soumis à des tests de laboratoire. Réaction en chaîne du polymère ou coloration la plus utilisée selon Gram. Ces techniques permettent de déterminer la présence de microflore pathogène dans l'échantillon.
    • Un test sanguin est effectué pour détecter les maladies sexuellement transmissibles.
    • Lors de la détection de la présence de bactéries, une étude est menée pour déterminer leur sensibilité aux antibiotiques. Ce n’est qu’après une telle analyse qu’un spécialiste peut trouver un médicament antibactérien qui est garanti pour faire face à l’agent responsable de la maladie.
    • Echographie du système urogénital. L'enquête peut détecter la présence de changements pathologiques.
    • Urétroscopie. Cette méthode de recherche endoscopique, qui permet d’évaluer l’état de la membrane muqueuse de la surface de l’urètre. Si nécessaire, un spécialiste procède à une biopsie du tissu. Dans certains cas, l'examen peut éliminer les zones de rétrécissement de l'urètre.
    • Urétrocytoscopie.Cette technique nous permet d’étudier non seulement l’état de l’urètre, mais l’ensemble de la vessie, dans lequel se trouvent souvent des foyers d’infection.

    Le spécialiste doit analyser tous les résultats de la recherche. Ce n’est qu’ainsi qu’il pourra poser le bon diagnostic.

    Si vous remarquez qu'un secret est libéré de l'urètre, consultez immédiatement un médecin. Un retard dans une telle situation peut entraîner de graves complications de la maladie.

    Les principales méthodes de thérapie

    La sortie de l'urètre chez les femmes nécessite un traitement immédiat. Une fois que le médecin aura déterminé la raison exacte de son apparition, il pourra choisir une méthode de traitement efficace. Les remèdes suivants sont utilisés:

    • Médicaments antibactériens. Les médicaments les plus couramment utilisés avec un large éventail d'actions. Vous pouvez commencer à les utiliser avant même que les résultats définitifs de l'ensemencement bactériologique soient obtenus. Pour identifier les infections sexuellement transmissibles, les experts recommandent l’utilisation d’Amoxiclav, de Clarithromycine, d’Ofloxacine, d’Azithromycine et de certains autres médicaments.
    • Les sulfamides éliminent efficacement les bactéries, dont l'activité vitale conduit au développement d'un processus inflammatoire. La doxycycline devient le plus efficace d'entre eux.
    • Médicaments antimicrobiens. Le plus souvent, les médecins prescrivent du métronidazole.
    • Le plus souvent, la maladie se développe dans le contexte d'une diminution des fonctions de protection du corps. Par conséquent, les experts recommandent l’utilisation d’agents immunocorrecteurs, ainsi que de complexes vitamino-minéraux.
    • Il est montré en train de laver les organes génitaux avec des décoctions d'herbes médicinales. La camomille, la calendula et la renouée sont efficaces dans cette situation. Dans le même but peut être appliqué et des solutions antiseptiques. Le permanganate de potassium est bon à utiliser dans la préparation de bains sédentaires.
    • La décharge de l'urètre peut être traitée à l'aide de techniques physiothérapeutiques. Les plus efficaces sont les applications d'électrophorèse et de chauffage.
    • Injection d'uroseptiques directement dans le canal urinaire. À ces fins, utilisez une solution de collargol, de protargol ou de chlorhexidine.

    En plus du traitement principal, les femmes sont encouragées à revoir leur mode de vie et en particulier leur régime alimentaire. Il est nécessaire d'abandonner complètement les aliments épicés, trop salés, fumés, les cornichons et les produits en conserve. Privilégiez les plats de légumes légers, les soupes et les bouillies. se concentrer sur les produits laitiers fermentés. Ils aideront à rétablir une microflore normale dans les intestins, qui souffrent beaucoup de la prise de médicaments antibactériens. Essayez de boire autant d'eau propre que possible. De bons résultats sont obtenus en mangeant des canneberges. Sur sa base, vous pouvez préparer des compotes et des boissons aux fruits.

    Au moment du traitement, arrêtez de fumer et de boire de l'alcool. Essayez de mener une vie saine, de marcher plus à l’air frais et de faire de la gymnastique, ne pas trop refroidir. Évitez le stress physique et mental excessif. Ils nuisent considérablement aux fonctions de protection du corps. Évitez les rapports sexuels avec des partenaires susceptibles d'être porteurs d'agents infectieux. Lorsque vous contactez un partenaire régulier, utilisez un préservatif.

    Si, après l'ensemencement bactériologique, il était constaté que la microflore pathogène était à l'origine du développement de la maladie, un traitement serait alors nécessaire, non seulement pour la femme, mais également pour son partenaire sexuel. Sinon, l'infection sera répétée et le traitement n'apportera pas le résultat approprié.

    Deux semaines après la fin du traitement, des tests de laboratoire répétés sont effectués. Ce n'est qu'ainsi qu'un spécialiste peut s'assurer que l'agent pathogène est complètement vaincu.

    La sortie de l'urètre chez la femme devient toujours le symptôme d'une maladie grave. Par conséquent, quand ils sont détectés, vous devriez consulter un médecin dès que possible. Seul un diagnostic compétent et un traitement approprié aideront à résoudre complètement le problème.

    Étiologie de la maladie

    Il peut y avoir de nombreuses raisons pour qu'une femme ait un schéma de sortie aussi inhabituel. De cela, vous ne pouvez pas être assuré à 100%, mais ceux qui surveillent leur santé sont beaucoup moins sujets aux mêmes maladies.

    L'urolithiase est l'une des raisons les plus fréquentes pour lesquelles une femme peut observer un écoulement de l'urètre. En effet, de grosses pierres quittant le corps blessent l'urètre. En conséquence, une inflammation se produit, ce qui conduit à la formation de sécrétions.

    Un symptôme similaire est un signe d'une maladie vénérienne. Cependant, dans ce cas, en plus de l'écoulement de l'urètre, il existe souvent d'autres symptômes qui peuvent clairement déterminer qu'il s'agit d'une infection sexuellement transmissible. Une femme peut remarquer un écoulement de l'urètre et du développement de maladies de nature différente dans le corps. Mais, en règle générale, ils sont tous liés à la gynécologie.

    La décharge du canal urinaire se trouve souvent chez ceux qui mènent un mode de vie incorrect. Ceci s’applique à une mauvaise alimentation, c’est-à-dire qu’un problème similaire peut toucher les représentants de la belle moitié de l’humanité qui mangent souvent ou, au contraire, mangent tout aveuglément. Si l'alimentation quotidienne est dominée par des aliments gras, épicés et acides, cela peut provoquer un processus inflammatoire dans le système urinaire.

    Cela vaut la peine d'être très prudent pendant la saison froide. L'hypothermie peut être très dangereuse pour le corps de la femme, y compris pour la reproduction active des bactéries. De plus, n'oubliez pas le danger de dommages mécaniques. Si elle a eu lieu récemment, l'inflammation du système urogénital n'est pas exclue, de même que l'écoulement purulent.

    Différents virus et bactéries peuvent causer des symptômes dérangeants inhabituels dans le corps de la femme. Ceux-ci incluent le staphylocoque, la chlamydia et la gardnerella. Si la cause n’est qu’une infection, la miction sera accompagnée de sécrétions de couleur et d’odeur caractéristiques. En règle générale, il s'agit d'un écoulement jaune de l'urètre ou verdâtre avec une forte odeur putride.

    Si une femme remarque une couleur claire de l'urètre, cela ne devrait pas être une cause d'inquiétude. Ceci est considéré comme normal. Un écoulement épais, purulent ou floculant, peut être la preuve d'un processus inflammatoire puissant ou d'une maladie dangereuse.

    Si une sensation de brûlure, une rougeur dans la région de l'orifice et des sensations douloureuses dans l'abdomen sont ajoutées à un symptôme tel que l'écoulement de l'urètre, cela peut évoquer une maladie telle que l'uréthrite. Cette affection affecte rarement le corps féminin en raison des caractéristiques structurelles du système urogénital. On trouve beaucoup plus souvent chez le beau sexe une cystite, semblable à une inflammation, mais uniquement avec une localisation dans la vessie.

    En tout état de cause, si une femme a découvert un symptôme suspect, tel qu'un écoulement de l'urètre, il vaut la peine de contacter un médecin. Il n'est pas nécessaire de s'auto-traiter, car la maladie peut se transformer en forme chronique ou entraîner de nombreuses complications, ce qui compliquera le traitement.

    Événements médicaux

    Pour résoudre le problème des sécrétions de l'urètre, il est nécessaire de commencer à traiter l'agent pathogène principal.

    Pour ce faire, vous devez être examiné dans un établissement médical et passer tous les tests nécessaires. En règle générale, pour déterminer le type d'agent pathogène dans le corps de la femme, un frottis est prélevé dans le canal. En outre, en fonction du diagnostic, un traitement est prescrit.

    Si les microorganismes pathogènes sont la cause des excrétions, ils doivent être traités de manière médicale. Par exemple, le métronidazole est prescrit pour se débarrasser de Trichomonas et la doxycycline est utilisée pour les gonocoques. En plus de l'utilisation de médicaments pour se débarrasser de la maladie principale, il faut souvent suivre un traitement médicamenteux pour améliorer le système immunitaire et restaurer la microflore normale des organes génitaux féminins.

    En particulier, il est nécessaire de se débarrasser de l'écoulement de l'urètre chez les femmes qui attendent un enfant. Dans ce cas, un traitement est prescrit, ce qui n’affectera pas l’état du fœtus. Il peut s'agir de gels et de pommades efficaces ayant un effet antibactérien.

    En outre, il est nécessaire de rappeler la nécessité d’une alimentation appropriée et équilibrée, d’une consommation adéquate d’alcool et de l’arrêt complet du tabac, de la consommation d’alcool et de tout ce qui peut nuire au corps.

    En attendant qu'une femme résolve le problème des sécrétions et de la maladie qui les a provoquées, il est bon de s'abstenir de tout rapport sexuel afin de ne pas transmettre la maladie à votre partenaire. Pour restaurer le corps, il est nécessaire d'observer le régime de repos et de sommeil, ainsi que de passer suffisamment de temps à l'air frais.

    Thérapie Urethrite

    Souvent, les causes de l'écoulement purulent de l'urètre se trouvent dans l'uréthrite. Cette maladie affecte le corps masculin plus souvent que le corps féminin, mais elle ne cause pas moins de problèmes à la belle moitié de l'humanité.

    Une uréthrite peut être causée par une hypothermie, un traumatisme du système génito-urinaire ou un contact sexuel non protégé. Les femmes dont le système immunitaire est affaibli sont particulièrement susceptibles de développer une urétrite. Dans certains cas, l'urétrite peut survenir sans symptômes, ce qui est très dangereux, car la maladie devient facilement chronique et il sera alors difficile de s'en débarrasser complètement.

    Il est important de consulter à temps un spécialiste qui, sur la base des résultats des analyses, établira le diagnostic correct et prescrira le traitement optimal.

    L'uréthrite peut être causée par des agents pathogènes infectieux. Dans certains cas, il peut y avoir un écoulement blanc de l'urètre chez la femme ou jaune, ainsi que des impuretés vertes et sanguines. Le plus souvent, on prescrit des antibiotiques à l’urétrite, dont le cours dure environ une semaine. En outre, des immunomodulateurs et un régime alimentaire spécial sont nécessaires, c'est-à-dire l'exclusion du régime alimentaire quotidien des aliments gras, épicés, acides et trop salés, ainsi que des boissons alcoolisées.

    La décharge de l'urètre est un signal très alarmant qui ne peut en aucun cas être ignoré. Les maladies, qui consistent en l'attribution d'une couleur inhabituelle avec une odeur désagréable, peuvent rapidement se transformer en une forme chronique et causer des dommages importants au corps de la femme.

    Pourquoi la mise en évidence apparaît-elle?

    Chez la femme, l'urètre est situé près de l'anus et du vagin. Cela augmente le risque d'infection. L'un des premiers symptômes de l'inflammation de l'urètre est un écoulement anormal.

    La couleur et la consistance de la décharge dépendent de l'agent pathogène.

    Un irritant, pénétrant dans l'urètre, provoque une inflammation locale.

    La conséquence en est l'apparition de rejets sans odeur qui disparaissent après le remplacement du produit.

    Pour rétablir la santé, il est nécessaire d'éliminer la cause de la maladie.

    Quelles sont les sélections?

    Selon la cause de l'urétrite, la consistance et la couleur de l'écoulement peuvent varier. Écoulement normal des muqueuses transparentes de l'urètre, sans odeur désagréable.

    Attention! Chez la femme, l'écoulement urétral est souvent associé au secret du vagin, ce qui crée des difficultés supplémentaires pour le diagnostic.

    Symptômes de la maladie

    Chez la femme, l'urètre est court et large, même un processus inflammatoire important ne peut pas interférer avec le flux d'urine.

    Le plus souvent, l'uréthrite chez le beau sexe est asymptomatique. Par conséquent, la maladie est difficile à détecter à un stade précoce.

    Les principaux signes de pathologie aiguë:

    Les manifestations cliniques dépendent de la cause de la maladie.

    Symptômes spécifiques d'infections génitales:

    Les photos et vidéos de cet article parleront des symptômes de l'inflammation de l'urètre.

    Attention! Pour une infection à la gonorrhée, un seul rapport sexuel non protégé suffit!

    Comment retrouver la santé?

    Les techniques modernes aident à combattre efficacement l'inflammation de l'urètre.

    Instructions pour le traitement de l'urétrite:

    • antibiotiques à large spectre (Amoxiclav, Clarithromycine, Ofloxacine),
    • agents antimicrobiens (métronidazole),
    • sulfamides ("Biseptol").

    Pour un traitement réussi, il est recommandé de prendre des complexes de vitamines et de minéraux.

    • laver les infusions d'herbes médicinales (calendula, camomille),
    • asseoir les bains avec une solution de permanganate de potassium,
    • injection d'antiseptiques dans l'urètre (protargol, collargol).

    • électrophorèse avec antibiotiques,
    • thérapie laser infrarouge
    • UHF

    L'automédication est inacceptable! En cas de guérison incomplète, la maladie deviendra chronique.

    Pour que le problème ne revienne pas, vous devez:

    1. À exclure de la diète des marinades, des viandes fumées, des aliments trop épicés et gras. Ajoutez des soupes, des céréales et des plats de légumes légers au menu. Consommez des produits laitiers tous les jours - ils aideront à rétablir une microflore normale. Canneberges utiles.
    2. Arrêtez de fumer et de l'alcool.
    3. Ne pas surcharger.
    4. Buvez plus (au moins 2 litres par jour).
    5. Observer l'hygiène intime.

    Si la cause de l'écoulement de l'urètre est une microflore pathogène, un traitement est nécessaire non seulement pour la femme, mais également pour son partenaire.

    Puis-je être infecté dans la piscine?

    Bonjour Je viens de rentrer d'un long voyage. Une surprise désagréable m'attendait: dans quelques jours, la douleur est apparue pendant la miction et d'autres symptômes désagréables, dont il ne faut pas parler à haute voix. Je devais courir chez le médecin. Il s'est avéré que ma femme et moi sommes atteints de gonorrhée. Elle prétend être infectée dans la piscine. Cela pourrait-il être?

    Bonjour Dans la piscine pour attraper la gonorrhée est impossible.

    Pin
    Send
    Share
    Send
    Send